close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

8 janvier -envoi christine - Buxières-sous-les

IntégréTéléchargement
Chers amis,
Merci à toutes et à tous de votre présence ce soir à l’un de nos rendez-vous annuels qui nous permet
de faire un bilan sur l’action communale, de parler des perspectives et de partager un moment de
convivialité. Ceci ne nous empêchera pas d’avoir une pensée chaleureuse pour les personnes qui
nous ont quittés. Et comme l’année dernière, nous irons rendre visite aux habitants qui ont des
difficultés pour se déplacer et qui ne peuvent pas répondre à nos invitations.
2015 nous a secoué fortement, nous a réveillés. Notre impression de vivre dans un pays libre et
éloigné de la violence aveugle bien que celle-ci continue à faire rage à moins de 3000 km de nos
frontières à l’Est et au Sud, a été bouleversée.
2015 a vu la souffrance des familles et des amis endeuillés par ces tuerie et nos valeurs de liberté et
de démocratie ébranlées. Chacun s’est senti profondément touché ici comme ailleurs en France et
dans le monde mais nous devons refuser la résignation. Car le plus grand danger serait de se
refermer sur les blessures infligées, sur ses peurs par ailleurs tout à fait justifiées. Peur de la situation
économique, peur des attentats, peur de perdre son identité.
Dernièrement les Français ont manifesté leur rejet du système politique et son décalage avec les
réalités quotidiennes. L’absentéisme reste le vainqueur sauf en milieu rural ! Pourquoi ne se pose-ton pas la question de savoir pourquoi ? 34% des Français vivent en milieu rural. Depuis 4 ans on
constate que chaque année 100 000 personnes quittent la ville pour venir en milieu rural et 70 000
quittent la campagne. Nos territoires ruraux peuvent apporter une des réponses au mal-être actuel.
Pourquoi l’Etat s’entête-il à réduire le rôle de la commune rurale en la dépossédant de sa
responsabilité au profit de l’intercommunalité ? Alors qu’il y a un vivier d’élus engagés et dévoués,
des citoyens créatifs, des associations dynamiques…
Le conseil municipal mène ce combat avec ses moyens et toute sa foi. Faisons un point sur 2015. Les
gros dossiers comme l’étude du zonage d’assainissement et le PLU sont lancées, l’étude
aménagement est terminée et nous avons maintenant notre programme de réalisations à mener sur
les 4 années à venir. Nous avons déjà réalisé une partie de l’aménagement du bus scolaire à
Buxerulles et nous avons commencé à travailler sur l’entrée de village à Woinville. La réhabilitation
des logements de la mairie de Woinville est étudiée complètement. C’était bien parti pour réaliser la
phase 1 en 2015 mais l’Etat a fait défaut alors qu’il était permis de penser que le subventionnement
serait acquis (doublement de la dotation pour la Meuse, engagement du Plan National pour la
Ruralité, encouragement de la sous-préfète …..) Ce dossier est prioritaire en 2016 car il importe que
les 2 logements soient loués le plus vite possible. Nous avons engagé la mise en valeur du site de la
Chapelle des Bures : le promontoire est dégagé grâce aux élèves de la Maison rurale et familiale de
Damvillers et du Parc naturel régional de Lorraine. Le panorama va être dégagé au printemps. Des
panneaux test d’information ont été posés dans les 3 villages. Le site Internet est régulièrement
entretenu, un bulletin d’information parait en moyenne 1 fois par mois.
En 2016, le PLU et l’étude du zonage d’assainissement vont arriver à maturité si je puis dire. Nous
allons bientôt avoir l’occasion de réunir les habitants. Sauf péripétie de dernière minute, la fibre
devrait être posée entre Saint-Mihiel et Madine et nous avons la chance d’être sur le trajet. Si le
débit n’est pas encore celui des villes, il sera enfin un meilleur argument pour attirer de nouveaux
habitants et permettre aux actuels résidents de pouvoir travailler ou communiquer sans ennui ni
perte de temps. Il est prévu de terminer l’aménagement à Buxerulles, d’engager celui de l’arrêt de
bus à Woinville et de terminer la sortie vers Montsec par la plantation de haies. Nous proposons de
planter cette haie avec quelques habitants volontaires, un appel vous sera adressé prochainement,
cela se fera en mars. Nous bénéficions également de l’appui technique du Parc naturel régional de
Lorraine pour ce dossier. Un architecte meurthe-et-mosellan, Jean-Marie Simon a travaillé sur les
bénéfices engendrés par les aménagements de village en Lorraine : il ressort que les commerces
voient leur CA se développer, que la demande immobilière augmente et donc que les maisons se
vendent mieux. C’est donc un objectif que nous poursuivons pour la commune !
Comme vous le savez, le conseil a décidé la création d’un poste d’agent d’entretien communal sur la
base d’un contrat aidé. Yoann Risari répondait aux critères de ce dispositif ; il est aussi bien décidé à
nous faire bénéficier de ses compétences. Je suis sûre que nous allons faire du bon travail ensemble
et j’ai le plaisir de vous le présenter si vous ne le connaissiez pas déjà. Bienvenue à Yoann dans notre
équipe ! Sur la proposition de Martial Talfournier, nous étudierons la possibilité de mettre en valeur
les sites de guerre. Avec la reconquête de la pelouse calcaire autour de la chapelle des Bures et le
dégagement du panorama, nous apporterons un nouvel attrait à la découverte touristique et nous y
parlerons paysage. Paysage ! Autre sujet de grand intérêt. En effet, enjeu s’il en est pour notre
région. Surtout si la disparition des éleveurs pointe à l’horizon et si la filière arboricole ne réagit pas
mieux. Vous avez sans doute entendu parler du Plan paysage, je vous en ai dit quelques mots dans le
bulletin. C’est peut-être un machin de plus mais nous allons essayer de nous en servir positivement. Il
y a des vergers abandonnés sur Buxières et nous allons nous pencher sur la question. Je rappelle que
tous ces projets sont traités en commissions spécifiques et la porte est toujours ouverte aux
habitants qui voudraient rejoindre un comité consultatif.
Je voudrais finir mon propos en parlant de ce que vous faites les uns et les autres pour participer à la
vie collective. C’est Laurent Philippe qui n’hésite pas à nous donner un coup de main pour poser des
meubles et ce sont les présidente et présidents d’associations avec les bénévoles. Vous êtes les
piliers de la vie collective de la commune. Vous créez de nombreuses occasions de rencontre et
d’échanges. C’est Marianne Heintz du cercle de l’amitié dont le nombre de participants a augmenté,
Paul Garaudel, Patrice Launois, Henri Laumont qui animent les syndicats de distillation, Pierre
Laumont, dont l’ACCA de Buxières a proposé en 2015, 2 sorties qui ont fait découvrir avec succès la
nature dans notre commune, je les invite d’ailleurs à nous faire de nouvelles propositions pour 2016,
Pascal Bottesini des Amis des Côtes, promoteur de notre région par la randonnée et par ailleurs pdt
de l’ILCG, Martial Talfournier toujours partant pour le travail de mémoire et Elisée François et son
ASBBW ! qui n’est pas un big band mais une association très dynamique et depuis fort longtemps,
proposant une palette très diversifiée d’activités pour les enfants comme pour les jeunes et les
adultes. Quelques exemples : le feu de la Saint Jean a attiré de nombreux jeunes, c’est une première ;
la section des chantiers Patrimoine Echanges Passion, animés par Olivier Chazot, regroupe des
adultes qui ont envie de donner de leur temps pour entretenir le patrimoine de la commune dans la
bonne humeur et le résultat de leur premier chantier est bluffant, c’est aussi Jean-Luc Vuillaume qui,
assisté de Christine Hion fait des recherches très pointues sur le langage symbolique des tombes de
nos cimetières et qui captive son auditoire. Christine qui doit être largement remerciée car dans un
autre domaine, est toujours présente pour faire connaître notre action dans la presse.
Ça bouge bien à Buxières ! Je vous remercie vraiment sincèrement de ce que vous faites. Il n’y a pas
tous les services à la campagne certes, mais qu’importe puisqu’ils ne sont pas bien loin, puisque la
Meuse est extrêmement riche d’actions culturelles, de bons produits, de nature et puisque la vie à
Buxières, Buxerulles, Woinville offre un cadre de vie exceptionnel et grâce aux associations et à
l’implication des habitants, donne le sentiment de vivre dans une grande famille. Plus que jamais
votre engagement est fondamental et nous vous soutiendrons toujours de façon à ce que vous
puissiez continuer à semer les graines de la joie de vivre, de l’envie de créer, des échanges, du
respect de l’autre.
Pour ne pas prendre plus de temps, vous trouverez affiché ici dans la salle, les principaux
événements de l’année 2016. Je veux juste remercier Monsieur Camus du Souvenir Français qui est
présent et qui nous a proposé de faire la cérémonie de la Flamme ; celle-ci aura lieu le 10 novembre.
Un avant dernier mot pour dire merci à mes amis et collègues conseillères et conseillers et à Marie
Edmée, Evelyne et Gaby. J’ai beaucoup de plaisir à travailler avec eux et à m’investir car ils ne sont
pas avares de leurs idées, de leur temps et tous ensemble nous tirons la charrette dans le même
sens. Delphine Garbin fera partie aussi de l’équipe pour un court moment mais elle y sera bien
accueillie. Elle connait bien les habitants et elle sera votre interlocutrice pour le tout prochain
recensement qui démarre lundi 25 janvier. N’hésitez pas à lui faire bon accueil.
Je vous souhaite une très belle année 2016, qu’elle vous apporte la réalisation de vos projets et
qu’elle fasse place à l’espérance. Et aussi, que vos enfants grandissent bien et se chamaillent
allégrement, que vos conjoints continuent à ne pas faire comme vous voulez, que vos amis s’invitent
pour l’apéro… la vie quoi !
Maintenant je vous demande un dernier petit effort d’attention car comme vous le savez Gabriel
Saintignon a fait valoir ses droits à la retraite depuis le 31 décembre.
Gabriel Saintignon, vous êtes né à Saint-Mihiel le 29 décembre 1950. Vous êtes le cadet d’une famille
de 6 enfants, Michel, Gabriel, Monique, Marie-Claude, Christian, Jacqueline. 3 d’entre vous résident
à Buxières. Votre mère est Simone Poirson, sœur d’Henri Poirson, ancien maire, et votre père est
Charles Saintignon. Vos parents étaient agriculteurs en polyculture élevage et arboriculture, la
spécialité de la région. Aussi avez-vous passé régulièrement une partie de vos vacances au rythme de
la récolte des mirabelles tout comme votre frère et vos sœurs ! Vous êtes entré au service de la
commune en 1972 comme agent d’entretien et porteur de plis et vous êtes titulaire de la fonction
publique. Vous en avez vu des maires ! Sauf erreur de ma part je dois être la septième ! Pendant tout
ce temps, vous avez pris soin de la commune, toujours soucieux de bien faire ; je peux en témoigner.
Vous allez maintenant faire de la vannerie et des randonnées une fois par semaine à Saint-Mihiel et
vous continuez à porter le journal.
Au nom du conseil municipal auquel s’est associée Evelyne Carchon, qui est en empêchée et s’excuse
de ne pouvoir être présente, j’ai le plaisir de vous remettre cette tenue dont vous aviez tant envie et
pour laquelle j’ai eu du mal à trouver les bonnes raisons de ne pas vous la fournir plus tôt ! Voici
aussi, un panier de produits locaux car nous a-t-on dit vous êtes gourmand et vous aimez les
sucreries ! J’ajoute que nous avons demandé pour vous la médaille du travail que je pourrai vous
remettre au 14 juillet. Nous vous souhaitons une excellente retraite !
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
6
Taille du fichier
45 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler