close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Agenda Février 2016 - Boulevard Des Potes

IntégréTéléchargement
n°169
BOULEVARD DES POTES
ASSOCIATION LOI 1901
DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LES DISCRIMINATIONS
Agréée d’Education Populaire
29 rue Bergeret - 33000 BORDEAUX Tél: 05 56 31 94 62
contact@boulevard-des-potes.org - www.boulevard-des-potes.org - Page Facebook: Boulevard des Potes
Fahed Shoshara, ancien professeur
des beaux-arts, artiste plasticien et
historien de l’art, vit à Bordeaux depuis
de très nombreuses années. Il est
diplômé
de
l’Université
Bordeaux-
Montaigne où il a soutenu une thèse
dans sa spécialité en 2009. Son travail
actuel
porte
sur
le
thème
du
déracinement que vivent actuellement
les migrants, fuyant une guerre qui
ensanglante le Croissant fertile depuis déjà trop longtemps. Travailler sur ce sujet
sensible est pour lui un moyen d’évacuer la souffrance de son propre parcours et de
faire part du supplice de tout un peuple en exil, à la recherche d’un avenir meilleur en
Occident, loin de la barbarie et des horreurs de ce conflit cruel.
Vernissage le jeudi 4 février à 18h30
ANIMATION SOCIALE
Développement social et participation citoyenne
La prochaine promotion de la formation BPJEPS débutera le 5 septembre 2016.
Les prochaines réunions d’information auront lieu le jeudi 11 février, jeudi 10 mars et
mardi 22 mars à 11 heures.
Retrait des dossiers de candidature au Boulevard des Potes ou en téléchargement sur
le site internet www.boulevard-des-potes.org. Date limite de dépôt des dossiers, jeudi
31 mars 2016.
Comprendre la contemporanéité :
Aspect philosophique, sociologique, économique et
esthétique.
Le 11 février, le Boulevard des Potes, en collaboration avec ADEC (Association pour le
Développement et l’Echange Culturel)
Familial et Social),
accueille
et ALIFS (Association du Lien Interculturel
Jean Paul Abribat, professeur de philosophie et
psychanalyste.
Figure bordelaise de la vie intellectuelle, il a formé des générations d’étudiants. Jean
Paul Abribat est militant, intellectuel engagé. Il a contribué à renouveler le marxisme en
lui donnant une dimension d’inspiration lacanienne.
Discuter avec Jean Paul Abribat, c’est restituer une tranche de vie, toujours féconde,
avec un regard aiguisé où l’humain est source d’inspiration.
Cette rencontre sera animée par Ahmed Asfor, vice-président d’ADEC.
Jeudi 11 février à 18h30
Proposé par l’association Disparate une
série d’ateliers destinés aux enfants entre
7 et 11 ans auront lieu du 15 au 19 février
au Boulevard des Potes.
Au
programme
:
du
dessin,
du
découpage, du collage et des potes !
Bref, tous les ingrédients pour s’exprimer et réaliser ensemble des bandes dessinées
sur les aventures et rencontres du quotidien. Et pour terminer chaque séance nous
partagerons un goûter bien mérité. Le résultat des 5 ateliers sera assemblé puis édité
pour être offert à chaque artiste en herbe qui aura participé.
Sur inscription. Contactez-nous pour plus d’information.
Élisée Reclus est à l’image de son époque : une
personnalité complexe et riche. Il est le précurseur de la
pensée écologique mais aussi un remarquable
chercheur, qui a su vulgariser auprès d’un large public
une connaissance à la fois scientifique et didactique de
la géographie et de la nature.
Il est aussi un grand propagateur d’une éducation
populaire à la science avec des ouvrages
emblématiques :(Histoire
d’un
ruisseau,
La
Terre ,Histoire d’une Montagne). Il est profondément
influencé par les différents propagateurs d’une nouvelle pédagogie (Jean Jacques
Rousseau, Pestalozzi, Carl Ritter, Jean Massé, Pierre Jules
Hetzel, Ferdinand Buisson).
Sa curiosité pour le monde et l’altérité, sa passion pour les
voyages, sa perception de la nature, sa philosophie morale
et politique impactèrent profondément son œuvre. Élisée
Reclus est à la fois un libertaire et un militant rationaliste
farouchement opposé à l’emprise de la religion et des
idéologies conservatrices sur la société. Toute sa vie il
défendra l’idée d’un savoir qui permette l’émancipation de
l’individu et son accès à une pensée autonome et libre. Ses
convictions lui vaudront de mourir en exil (1905) en Belgique
après un long séjour en Suisse.
VERNISSAGE LE JEUDI 18 FÉVRIER À 18H30
AVEC LA PARTICIPATION DU GROUPE « PARTI COLLECTIF »
Avec le soutien de :
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
2 669 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler