close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse - HES-SO

IntégréTéléchargement
Les bienfaits du curling sur les personnes à mobilité réduite
Une question d’équilibre
Une étude sur les capacités d’équilibre de blessés médullaires lors de la pratique du curling en
salle a vu le jour à la Haute Ecole de Santé (HEdS), en collaboration avec la Clinique universitaire
de Balgrist à Zurich et la Clinique romande de réadaptation (CRR-SUVA) à Sion. Quatorze patients
paraplégiques ont participé au projet porté par Madame Anne-Gabrielle Mittaz Hager, professeure
auprès de la filière Physiothérapie (HEdS).
La recherche en physiothérapie développe des projets qui ont pour objectif d’évaluer les effets d’une
activité ou d’une thérapie pour une population spécifique. En 2014, Anne-Gabrielle Mittaz Hager a réalisé
une étude pilote sur les capacités de l’équilibre assis chez les blessés médullaires. Suite à cette étude, la
professeure a lancé un deuxième projet développé sur le terrain spécifique du curling.
L’étude clinique
Ce projet, intitulé »The effects of indoors curling exercices in person with chronic spinal cord injury on
control of trunk movements : a randomized-controllet trial », a pour objectif d’évaluer les capacités
d’équilibre des patients en fauteuils roulants lors de la pratique du curling en salle. Durant deux mois,
quatorze blessés médullaires se sont prêtés au jeu, sans connaissance préalable de ce sport.
Le Dr. Jaap Swanenburg a supervisé cette étude à Zurich. A raison de deux fois par semaine, deux
physiothérapeute ont entraîné les patients au curling en salle, avec des « pierres » en bois spécialement
conçues par la Clinique romande de réadaptation.
Avant le début de l’étude, les capacités d’équilibre assis des patients ont été évaluées par deux tests.
Premièrement : la stabilité dynamique locale (LDS) du tronc lors de mouvements répétés de flexionextension du tronc à l’aide d’un senseur inertiel à 6 canaux, et deuxièmement : la distance maximale de
déplacement de leur tronc vers l’avant et latéralement. Ces mesures ont été répétées après 4 semaines et
après 8 semaines d’entraînement. Afin de déterminer si la pratique du curling peut améliorer ces
capacités, les chercheurs sont en train d’analyser les données recueillies.
L’initiation sur la glace
Pour remercier les sportifs d’avoir participé à cette étude clinique, Dr. Jaap Swanenburga a décidé de leur
organiser une initiation sur glace dans la halle de curling de Wetzikon. Le curling club de Wetzikon compte
250 membres actifs dont treize en fauteuils roulants. M. Harry Burger, ancien coach de curling et
responsable de la commission technique du curling de l’association suisse des paraplégiques, a réuni 8
d’entre eux, dont Felix Wagner et Marcel Bodenmann, membres de l’équipe suisse de curling en fauteuil
roulant et Harry Pavel, membre de l’équipe allemande, pour initier les quatorze novices. Cet après-midi
s’est déroulé dans la bonne humeur et dans le « Spirit of curling », chère à M. Burger.
Contact : Anne-Gabrielle Mittaz-Hager, gaby.mittaz@hevs.ch, 079 609 90 63
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
14
Taille du fichier
175 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler