close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BVA-Orange

IntégréTéléchargement
Les Français et les migrants
Janvier 2016
Sondage réalisé par
pour
et
LEVEE D’EMBARGO : DIMANCHE 31 JANVIER A 18H
Fiche technique
Recueil
Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français
recrutés par téléphone puis interrogés par Internet les 28
et 29 janvier 2016.
Echantillon de 1023 personnes, représentatif de la
population française âgée de 18 ans et plus.
Echantillon
2
La représentativité de l’échantillon est assurée par la
méthode des quotas appliqués aux variables suivantes :
sexe, âge, profession du chef de famille et profession de
l’interviewé après stratification par région et catégorie
d’agglomération.
Principaux enseignements (1/2)
L’opinion publique française continue de se durcir sur la question de l’accueil des migrants
Confrontée à une crise migratoire sans précédent, l’Union européenne peine à trouver une solution qui fasse consensus et se heurte à des opinions
publiques nationales souvent hostiles sur le sujet. Les Français n’échappent pas à cette tendance et leur position à l’égard de l’accueil des migrants
demeure toujours aussi sévère. Ainsi, ils ne sont que 52% à souhaiter que la France facilite l’intégration des migrants (contre 45% qui y sont
hostiles), des résultats qui n’ont pas évolué depuis mai 2015.
Les cadres (67%) et les personnes les plus diplômées (58%) se montrent toutefois davantage disposés à une plus grande intégration des migrants, tout
comme les personnes vivant dans la région parisienne (70%). On observe enfin sans surprise sur ce sujet un véritable clivage politique : 83% des
sympathisants de gauche se déclarent favorables à une intégration facilitée des réfugiés, contre 33% des sympathisants LR et 7% des sympathisants FN.
Une très large majorité de Français se dégage également pour souhaiter que l’on oblige automatiquement les migrants dont la demande d’asile a
été rejetée à quitter le territoire français (77%). Ce sentiment n’a cessé de progresser depuis un an : ils étaient 70% à partager cette idée en mai
2015, 73% en novembre et 77% aujourd’hui. Notons que si les personnes se déclarant proches de la gauche sont moins nombreuses à partager cette
opinion, elles l’approuvent tout de même majoritairement (52%). Les sympathisants LR ou FN affichent quant à eux une adhésion quasi unanime à
cette proposition.
Les références à l’Histoire ou la comparaison avec les autres pays européens laissent les Français de marbre
Élément révélateur de l’état d’esprit des Français à l’égard des réfugiés, aucun argument en faveur d’un accueil plus important de ces derniers
ne semble les convaincre. Si certaines voix se sont élevées pour regretter que la « patrie des droits de l’Homme » se montre aussi frileuse sur cette
question, le grand public n’a guère d’états d’âme : seuls 19% estiment que la France devrait accueillir davantage de migrants « compte-tenu de son
histoire ». Là encore, les lignes n’ont pas bougé depuis mai 2015 (17% d’approbation à l’époque). L’argument selon lequel la France pourrait fournir
un effort plus important au regard du nombre supérieur de personnes accueillies dans d’autres pays européens ne trouve guère plus d’écho dans
l’opinion : seuls 26% y sont favorables.
Les cadres et les sympathisants PS sont plus nombreux que la moyenne à se montrer sensibles aux références à l’Histoire ou au nombre de réfugiés
recueillis par nos voisins européens, mais ils estiment néanmoins majoritairement que ce ne sont pas des raisons suffisantes pour que la France en
accueille davantage.
3
Principaux enseignements (2/2)
Les trois quarts des Français approuvent l’idée d’une intervention de l’armée pour sécuriser certains sites comme Calais
Dans ce contexte plutôt hostile aux migrants, et alors que la situation ne cesse de se tendre à Calais où se trouvent de nombreux réfugiés (blocage du
port, intrusion dans un ferry, manifestations…), les déclarations de Xavier Bertrand appelant au renfort de l’armée à Calais suscitent une très large
adhésion.
Ainsi, 73% des Français approuvent l’idée que celle-ci puisse intervenir, en soutien à la police et la gendarmerie, pour sécuriser le site. Les personnes
qui vivent dans la région sont elles aussi largement favorables à l’intervention de l’armée (Nord Pas de Calais Picardie : 74%). Les seules catégories de
population à s’élever contre cette idée sont les sympathisants de la gauche du PS (67% y sont opposés).
La question de l’accueil des migrants continue donc de susciter méfiance, craintes et réticences chez les Français, même lorsqu’on leur soumet
certains arguments en faveur d’une plus grande ouverture. Les révélations indiquant que certains auteurs des attentats du 13 novembre ont
pu transiter par les mêmes canaux que les réfugiés, ainsi que les agressions sexuelles dont ont été victimes des centaines de femmes à Cologne
et dans d’autres villes d’Allemagne, n’ont sans doute fait qu’attiser les crispations sur ce sujet.
Christelle Craplet, Directrice de clientèle BVA Opinion
4
Près des ¾ des Français sont favorables à l’intervention de l’armée
en soutien de la police ou de la gendarmerie pour sécuriser
certaines zones où les migrants sont rassemblés
o
Il existe actuellement un débat sur la sécurité autour de certaines zones où les
migrants sont rassemblés comme notamment à Calais. En ce qui vous concerne, seriezvous favorable à ce que l'armée puisse intervenir en soutien à la police ou à la
gendarmerie, pour sécuriser ces sites ?
Non pas favorable NSP*
2%
du tout
11%
S/T OPPOSÉ
25%
S/T FAVORABLE
73%
Non peu
favorable
14%
Oui très
favorable
45%
Oui assez
favorable
28%
Ensemble des
sympathisants
de la droite
Ensemble des Sympathisants
sympathisants des partis à la
de la gauche gauche du PS
5
FAVORABLE
53%
29%
69%
41%
82%
73%
75%
86%
95%
OPPOSE
45%
67%
31%
56%
17%
21%
24%
13%
4%
Ne se prononce pas
2%
4%
-
3%
1%
6%
1%
1%
1%
*Item non suggéré
Les Français sont majoritairement défavorables à ce que la France
accueille davantage de migrants
o
Seriez-vous plutôt favorable ou plutôt défavorable à ce que la France … ?
Rappels
Rappels
nov. 2015** mai 2015***
Oblige automatiquement les migrants
dont la demande d’asile est rejetée
à quitter le territoire français
77%
52%
Facilite l’intégration des migrants en France
Accueille davantage de migrants étant donné
que d’autres pays européens en accueillent
un nombre plus important
Accueille davantage de migrants que les
autres pays de l’UE compte-tenu de son
histoire
26%
19%
Plutôt favorable
6
*Item non suggéré
21% 2%
73%
70%
3%
53%
52%
3%
-
-
3%
18%
17%
45%
71%
78%
Plutôt défavorable
Ne se prononce pas*
**Sondage BVA-Orange-iTélé réalisé du 26 au 27 novembre 2015
***Sondage BVA-Orange-iTélé réalisé du 12 au 13 mai 2015
Les Français sont majoritairement défavorables à ce que la France
accueille davantage de migrants
o
Seriez-vous plutôt favorable ou plutôt défavorable à ce que la France … ?
%
FAVORABLE
Symp.
de la
gauche
Symp. de la
gauche du
PS
Symp.
de la
droite
Oblige automatiquement les migrants
dont la demande d’asile est rejetée
à quitter le territoire français
77%
52%
45%
63%
27%
90%
74%
87%
95%
100%
Facilite l’intégration des migrants en France
52%
83%
84%
80%
92%
46%
70%
63%
33%
7%
Accueille davantage de migrants étant donné
que d’autres pays européens en accueillent
un nombre plus important
26%
54%
59%
44%
80%
14%
27%
30%
5%
1%
Accueille davantage de migrants que les
autres pays de l’UE compte-tenu de son
histoire
19%
40%
46%
37%
41%
11%
18%
22%
5%
2%
7
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
6
Taille du fichier
433 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler