close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BLABLATELLE - Centre Social Bagatelle

IntégréTéléchargement
BLABLATELLE
Le journal du centre social de Bagatelle N° 11 - Décembre 2015
V U E S SUR AC T IVITÉS
LE COI N DES FAM ILLE S V IE AS S OC IAT IV E
C A LE N DRIE R
»»p.2
»»p.5
»»p.6
»»p.7
TRIBUNE LIBRE
ACTUALITÉS
LE CINQUANTENAIRE DE VOTRE CENTRE SOCIAL
LE COLLECTIF DE VIE DE CRESPY
Le 7 mai 1966, le centre social de Bagatelle fêtait son
inauguration en présence du préfet, du maire de Talence et des
responsables de la maison de santé Bagatelle.
La résidence Crespy 2 compte 350 logements pour plus de 1000
habitants: des locataires ou des propriétaires, des familles avec
enfants et des personnes âgées qui habitent là depuis longtemps.
Cette résidence est située en plein centre-ville de Talence.
Le 28 mai 2016, le centre social de Bagatelle fêtera ses 50 ans en
présence de nombreuses personnalités que nous ne manquerons
pas d’inviter. Le logo du centre social fait apparaître d’ores et
déjà cet anniversaire. Tout au long de cette année 2015/2016,
les événements du centre y feront référence.
Une équipe de bénévoles, les salariés du centre social
accompagnés par les salariés de la crèche sont en pleine
effervescence afin que cet événement soit fêté comme il se doit.
Voici une esquisse du programme prévu...
10h/23h... sans interruption
- spectacle pour les enfants
- activités pour les adultes
- bandas entre Bagatelle et Crespy ou entre Crespy et Bagatelle
ou les deux !
- barbecue
- spectacle, activités... pour les enfants, les adultes sur Bagatelle
mais également sur Crespy
- discours (il en faut)
- apéritif, repas et musique... et... et... et... rangement.
Il s’agit d’un projet de programme soumis à l’accord de
différentes instances et à l’obtention de financement pour
lesquels toute l’équipe (salariés et bénévoles) redoublent d’effort
et d’imagination. Tous les adhérents peuvent rejoindre l’un
ou l’autre des pôles chargés de l’organisation de cette journée.
Des prestations artistiques en tout genre viendraient enrichir
le programme des festivités :
Appel est lancé aux adhérents...
Faites-vous connaître auprès de l’accueil.
Josette, la Présidente
Pour coordonner et animer ce quartier, plusieurs associations sont
regroupées depuis 5 ans en collectif soutenu par Domofrance
(bailleur) et par la mairie : l’association la Fringalerie (dépôt-vente
associatif ), l’association de prévention Frédéric Sévène, la Fucte
(association de jeux en réseau), Métamorphose (groupe d’entraide
mutuelle pour des personnes souffrant de troubles psychiatriques),
l’association de loisirs des petits rois et.... le centre social Bagatelle
qui prend maintenant la coordination du collectif.
Ce collectif organise des temps forts « Crespy s’anime » pour
inviter les habitants à se retrouver en bas de chez eux, à créer des
liens entre eux, sur des temps de fête, d’animation, de vide-grenier,
etc... en essayant d’avoir une proposition attractive pour chaque
tranche d’âge.
MARDI 22 DÉCEMBRE CRESPY S’ANIME :
 de 10 h à 12 h et de 14 à 17 h
grande braderie à la Fringalerie : vêtements de fête, de montagne,
d’hiver, accessoires à tout petit prix pour femme homme enfant
ou bébé
 de 14 h à 17 h jeux traditionnels en bois, café concert, et visite
du Père Noël
Venez nombreux pour découvrir les ressources de ce quartier si
proche de chez vous !
Nina
2
Vu e s s u r a ct iv it é s
Atelier créatif animé par les « créateurs »
Référente : Josette
Bonjour Mesdames. Veuillez excuser mon irruption au
sein de votre « ruche » (Bzzz !) : elle est en pleine ébullition
(surtout en ce vendredi 20 novembre, veille du « Marché de
Noël » au Centre Social de Bagatelle).
- Quand et comment est né l’atelier ?
Il est né il y a 2 ans de l’imagination de « quelques abeilles »
(Bzzz !) suite à des besoins ponctuels dans un cadre (de
ruche !) événementiel.
- Son effectif ? Sa gestion ?
Une dizaine de personnes : uniquement des FEMMES !
Où sont les Hommes ? (et on sait désormais qu’il n’est pas
question de cerveau droit ou de cerveau gauche !).
Les femmes pour la création ; les hommes pour la récréation !!
Pas de responsable attitrée ; une référente, Josette, la présidente bénévole du conseil de maison.
- Abordons maintenant « la production »
Chacune fait selon ses capacités, ses envies ou en fonction
des besoins liés à un événement : par exemple, confection
de calendriers, de boules, de sapins pour le marché de Noël.
Mais puisqu’on parle de « production », de l’avis unanime
des « ouvrières » (de la ruche bien sur !), la reine (Bzzz !),
c’est Marie-Hélène (les trois quarts de la production). Ancienne infirmière formée à l’école de Bagatelle, incollable sur
toute l’histoire de la Fondation et de quelques figures marquantes (Anna Hamilton, Elisabeth Bosc, Florence Nightingale, Marguerite Cornet-Auquier), elle s’est « piquée » au jeu
(normal vu son passé !) et produit tous azimuts.
Les matériaux de base :
-tissus, laine, rubans, biais, perles, colliers cassés, bois, fils à
broder, fil au chinois (Je connais : ma maman en utilisait !
Ça existe depuis 1847), plumes, jolis papiers, livres de poche
(futurs hérissons !)...
et bien entendu,
- de l’inspiration, des idées, des savoir-faire, des astuces, des
trucs. On cherche sur internet, dans les magazines ; on se
ballade dans les boutiques « spécialisées » ; on observe, on
épie les nouveautés, les objets insolites ; on butine de-ci delà ! (Bzzz !).
Enfin, on se lance et on crée SON OEUVRE.
Un des derniers chantiers : équiper les 5 hommes participant
à l’atelier « cuisine » de superbes tabliers à faire pâlir d’envie
tous les maîtres queux (ou plutôt les sommeliers) de France
et de Navarre ! (voir photo).
La production, majoritairement à destination du centre social, est souvent proposée, lors de différentes manifestations,
à des prix très modiques : les sommes recueillies alimentent
le budget événementiel très modeste du centre.
B l a b l a t e l l e | D é c e m b r e 2 0 1 5 N ° 11
- L’ambiance
Mon interview a du mal à se dérouler de façon méthodique
mais je me laisse emporter par cette ambiance studieuse mais
très décontractée, productive mais très mouvante, sérieuse
mais très conviviale, tout ceci dans un joyeux brouhaha de
papotages, de rires, de déplacements, de bourdonnements
(Bzzz !). C’est la cour de récréation : les hommes peuvent
venir !
Une petite explication tout de même sur l’agitation apparente : nous étions à la veille du « marché de Noël »et par
ailleurs, l’atelier accueillait une jeune syrienne qui, avant
d’entreprendre l’année prochaine des études de médecine, se
préoccupe de progresser rapidement dans sa connaissance du
français.
En conclusion, je vous invite sincèrement :
- à vous débarrasser de tous vos surplus : tissus, laine, perles,
plumes (y compris « mon truc en plumes » comme chantait
Zizi Jeanmaire), etc, etc.
- à rejoindre, avec vos talents visibles ou cachés (nous avons
toutes et tous des pépites enfouies au fond de nous !) cet
atelier du vendredi après-midi : vous y passerez, j’en suis certain, de merveilleux moments en excellente compagnie ! (ce
n’est pas la « septième » mais c’est pas mal quand même !).
Philippe, bénévole
Un calendrier entièrement réalisé par l’atelier est
en vente à l’accueil au prix de 3€
Cu lt u r e sa n s f r o n t ièr es
LECTURE
Nana,
« Femme, femme, femme »
comme le chante Serge Lama
Quand vous entendez ce mot vous pensez immédiatement
Nana = femme. Mais savez-vous qui est à l’origine de cette
dénomination ? Eh bien, c’est Émile Zola, l’auteur de la célèbre série « les Rougon-Maquart ».
« Nana » est le titre du neuvième roman de cette série, publié
en 1880, juste après « L’Assommoir », il nous narre la brève
existence de la fille de Gervaise et de Coupeau qui après une
enfance et une adolescence misérables connaît, grâce à ses
charmes, une ascension sociale fulgurante.
Mère d’un petit « Louiset » qu’elle a eu à seize ans et dont elle
ignore qui est le père, et grâce à la protection de ses riches
amants, elle devient rapidement la coqueluche du tout Paris.
La suite est moins glorieuse, je ne vous la dirai pas ici car je
vous encourage vivement à lire «Nana».
Paru dans une collection de poche, sa lecture en est très
simple et passionnante, nul doute que quand vous l’aurez
commencé, il vous sera difficile de le lâcher !
Denise, bénévole
3
d’une vinaigrette « extra » (voir Josette!) garnit les grands saladiers, les sandwiches attendent leur garniture, les tartes aux
pommes reposent encore dans leur carton, les boissons profitent de leurs derniers instants de repos avant de « cascader »
vers des estomacs affamés ! Au service, les bras s’agitent dans
tous les sens pour délivrer des tickets, remplir des assiettes en
y joignant des couverts, garnir des sandwiches, fournir des
boissons, poursuivre les grillades...
Ah ! Shiva avec ses 4 bras présente quand même des avantages !
Autour des tables, l’ambiance est décontractée, joyeuse : on
parle, on échange, on plaisante, on rit, on apprécie la salade
(on en redemande) et l’air environnant !
Après cet intermède roboratif, place à la seconde partie.
La Garance de Tonneins reprend les danses mais en invitant
maintenant les spectateurs à participer.
Le responsable prodigue quelques directives et conseils et
c’est parti.
Scottisch, rondeau, chapelloise, bourrée, cercle circassien
(c’est celui que j’ai retenu et pratiqué, moi qui danse comme
une... C’est facile ; c’est d’origine anglaise ! En cercle, par
couple, on avance, on recule, on se promène et on change de
cavalier : ouf !) s’enchaînent durant plus d’1 heure. Je trouve
ça génial : on se laisse aller !
Tout a une fin : à 22h30, c’est le signal... en 1/2 heure tout
est rangé, nettoyé. Bravo.
>>>> SOIRÉE DE RENTRÉE BAL FOLK <<<<
Le folklore, ça sent bon le « terroir » !!!
Ce vendredi 25 septembre, 19h, l’heure a sonné : le temps
est agréable ; les tables, les chaises, l’estrade sont installées
sous les arbres illuminés par des guirlandes multicolores ; la
buvette et le barbecue sont prêts à accueillir les consommateurs ; la « petite exposition » et le diaporama attendent les
visiteurs, la fête peut commencer.
Le public présent s’installe autour des tables.
Les danseuses, les danseurs et les musiciens de « La Garance
de Tonneins » font leur entrée (une douzaine de personnes)
et attaquent rapidement une sélection de danses folkloriques
(du Sud-Ouest mais aussi d’autres régions, voire d’autres
pays) durant environ 1 heure. Quelques explications sont
chaleureusement fournies (avec l’accent du Lot-et-Garonne
bien entendu) par le responsable du groupe. Après cette mise
en bouche, la pause repas est annoncée : c’est le coup de feu
côté buvette et barbecue mais les braises sont «à point», les
saucisses et les merguez ont déjà pris de bonnes couleurs,
la salade de riz agrémentée de tomates, poivrons, olives et
Bilan : de l’avis unanime, excellente soirée, sans aucune
restriction, et grands remerciements à tous les présents, malheureusement trop peu nombreux (une soixantaine de personnes) qui ont participé et animé ce moment festif : vivre
ensemble, respirer ensemble, « festoyer » ensemble, danser
(ou faire semblant!) ensemble, partager et échanger ensemble,
plaisanter et rire ensemble...
Et les absents ?
Comme souvent , ils ont eu tort !
Eux aussi, auraient pu trouver (ou retrouver) des moments
sains et naturels de bonheur en plein air, de convivialité,
d’échanges, de partages, sans « prise de tête ». Mais ils ont
préféré s’abstenir : c’est leur choix ; il faut le respecter.
Dommage quand même ! Ils vont avoir des regrets !
Philippe
B l a b l a t e l l e | D é c e m b r e 2 0 1 5 N ° 11
4
C o nv i v i a lit é
OSSO BUCCO DE DINDE
Temps de préparation : 15 minutes Temps
de cuisson : 60 minutes
La pauvre dinde n’a aucune chance !
Ingrédients (pour 6 personnes) :
• 1 kg d’osso bucco de dinde
(hauts de cuisses tronçonnés)
• farine
• 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
• 3 oignons émincés
• 12 cl de vin blanc
• 12 cl de bouillon de volaille
• 1 boîte de concentré de tomates
• 500 g de tomates coupées en morceaux
• 1 gousse d’ail écrasée
• 2 carottes
• 1 branche de céleri
• persil
• zeste d’orange
• fond de veau
• sel, poivre
• thym, laurier
Ils opèrent en cuisine (il y a aussi des
dames bien sûr!) et sont très fiers
de porter ces magnifiques tabliers
«l’atelier
tif» du vendredi après-midi.
confectionnés par
créa-
Préparation de la recette :
• Fariner les morceaux de dinde.
• Mettre à dorer dans l’huile dans une
sauteuse.
• Ajouter les oignons et l’ail émincés.
• Couper les carottes et le céleri en petits dés ainsi que les tomates en cubes.
• Ajouter les légumes à la viande.
• Verser le vin blanc et le bouillon ainsi
que le fond de veau.
• Tourner avec une spatule en bois.
• Couvrir.
• Laisser mijoter à feu doux pendant 1h
en tournant de temps en temps.
• Servir avec du riz ou des pâtes.
Sophie V.
B l a b l a t e l l e | D é c e m b r e 2 0 1 5 N ° 11
et pour terminer... dessert japonais
proposé par
Patrick
L e c o in d e s fa mille s
5
RENCONTRE WEEK-END
La commission famille s’est de nouveau réunie le 17 octobre
2015.
Les 20 personnes présentes ont apprécié cette rencontre
conviviale. Nous avons profité de cet instant pour faire un
retour sur les sorties de l’été 2015 et sur le week-end famille
du mois d’octobre.
Les sorties ont permis à des familles des 2 centres sociaux
(Bagatelle et Thouars) de créer des liens entre elles.
Ce week-end a permis à des familles qui ne partent habituellement pas en vacances de découvrir Sarlat et ses alentours.
Les familles, lors de cette commission nous ont fait plusieurs propositions de sorties pour 2016 et nous ont fait
part, pour certaines de leur motivation à s’investir dans
le centre social.
Sophie L.
Il est enfin là, le père Noël !
LE MARCHÉ DE NOËL
Une grande réussite. Ambiance de fête.
Couleurs ; sourires ; sérénité ; innocence ; bonheur et paix !
A travers ces quelques photos, laissons opérer la magie de
Noël !
Maman fait concurrence au père Noël avec son
manteau rouge. Heureusement qu’elle n’a pas les
cheveux blancs !
L’atelier créatif fait « fort » ! Que de trésors !
Avec le père Noël, tout le monde a le sourire !
On est sage en attendant le père Noël !
B l a b l a t e l l e | D é c e m b r e 2 0 1 5 N ° 11
6
V i e a s s o c iative
LE CENTRE SOCIAL FÊTE SES 50 ANS
Le centre, vous le connaissez depuis 1 ans, 10 ans, 25 ans,
50 ans !!!
Le centre,
- vous le fréquentez depuis plusieurs années,
- vous l’avez fréquenté durant plusieurs années.
Alors, vous avez :
Maura Rebsamen
Animatrice de l’atelier yoga le jeudi soir et bibliothécaire
par ailleurs.
Maura se « livre » (normal pour une bibliothécaire!)
J’ai toujours été dans le travail et l’écoute du corps (gymnastique, danse ...); grâce au yoga j’ai découvert l’importance d’harmoniser le mouvement corporel au mouvement
du souffle.
- certainement des souvenirs, des anecdotes, des témoignages à
raconter : ils contribueront à l’élaboration du « livre d’or » (50
ans, les noces d’or bien sur!) du centre,
- peut-être des photos, des coupures de presse : une fois scannées,
elles agrémenteront les pages du « livre d’or ».
Nous attendons et espérons vos contributions directement par
courriel à csb50ans@gmail.com
Sinon, laissez vos coordonnées à l’accueil en précisant « les 50
ans du centre » : nous vous recontactons pour recueillir ces
«précieuses pépites» (d’or bien entendu).
Des carnets de 10 timbres-poste personnalisés « 50 ans du
centre social » sont en vente à l’accueil à prix coûtant (9,50€).
A partir de là l’écoute devient de plus en plus subtile et éventuellement ça nous ouvre la porte vers un état de présence et
de conscience de tous les instants et à notre unification.
Dans tous les cas, grand MERCI.
Plus qu’une pratique corporelle, le yoga est un art de vivre.
Le Centre social accueille des partenaires associatifs
Je suis ravie de pouvoir partager cette expérience dans le cadre
du centre social de Bagatelle, lieu de rencontre chaleureux avec
des publics très variés. J’ai été étonnée de découvrir toutes
les activités et animations proposées par le centre social et le
nombre de bénévoles qui y travaillent avec ardeur et passion.
Avec Talensel, mettez du « sel » dans vos échanges !
Je suis venue au centre l’année passée pour suivre les cours de
yoga de Christine, enseignante de yoga riche d’expérience et
d’humanité. Une vraie source d’inspiration pour moi !
Petite anecdote :
J’ai adopté le nom Mauna dans le cadre du yoga ; cela signifie
silence intérieur en sanskrit et j’aime en effet beaucoup contacter cet espace intérieur de calme et de silence, un silence dense
et nourrissant. Mon prénom un peu « exotique » (Maura)
prête souvent à confusion et on m’appelle parfois Mauna. 
B l a b l a t e l l e | D é c e m b r e 2 0 1 5 N ° 11
Système d’échange local, l’association Talensel tient une permanence tous les 15 jours au centre social : renseignez-vous
à l’accueil.
Blole
Ca
cn
-ndortie
e rs
7
&
2015
Vendredi 18 décembre
10h30
Réunion «le parcours du bénévole»
Mardi 22 décembre
10h/18h
Crespy s’anime / Noël
Jeudi 14 janvier
17h
Réunion du bureau
Vendredi 22 janvier
19h
Soirée des voeux (galette & surprise-partie années 60)
Lundi 1er février
14h
Réunion du COPIL (avancement projet 2015-2018)
Jeudi 11 février
17h
Réunion du bureau
2016
Lundi 29 février
Réunion du Conseil de Maison
Mardi 8 marsPapothé (thème : années 1966-2016)
Jeudi 10 mars
17h
Réunion du bureau
Dimanche 13 mars 9h/18h
Vide-armoire
Samedi 2 avril ?19h
Loto (attente disponibilité salle Mauriac)
Jeudi 7 avril
17h
Réunion du bureau
Mercredi 27 avril
18h30
Assemblée Générale
Jeudi 12 mai
17h
Réunion du bureau
Samedi 28 mai10h/23h
Fête des 50 ans du Centre social Bagatelle
Jeudi 9 juin
Réunion du bureau
17h
Lundi 13 juin
Réunion du Conseil de Maison
B l a b l a t e l l e | D é c e m b r e 2 0 1 5 N ° 11
8
B a g a ’ Je u x
A/L'avez-vous lu ? Retrouvez 4 mots, noms ou expressions du présent Blablatelle
1/ -mon premier permet d'écrire sur le tableau noir
-mon second en a 25 derrière lui
-mon troisième remplace de façon « populaire » les cheveux !
-mon tout qualifie un atelier où on découvre toujours quelque chose de nouveau !
2/ -mon premier est une vallée connue des Pyrénées portant le nom d'un gave
-mon second aboutit généralement à un verre vide
-mon troisième, bien que portant le nom de « pays de ... », appartient à la Normandie !
-mon tout vous invite à passer à table
3/ -mon premier est annoncé pour très bientôt
-mon second supporte la tête
-mon troisième a été vaincu par Pasteur
-mon tout est un verbe « incitatif » utilisé par Denise au présent singulier
4/ -mon premier doit être enlevé si on veut avancer
-mon second est une affection de la peau provoquant de sérieuses démangeaisons
-mon troisième est typique de la nourriture asiatique
-mon tout fait partie du collectif de vie de Crespy
B/Cinquantenaire du centre social : le nombre 50 est à l'honneur !
Pour chaque opération, il y a 5 nombres et obligatoirement 4 signes (+, -, *, /) utilisés.(* = multiplié)
Placez soit les signes, soit les nombres proposés pour toujours obtenir 50
Les résultats intermédiaires sont toujours des nombres entiers et se calculent de gauche à droite (sans
tenir compte des règles mathématiques relatives à la gestion des signes!)
exemple : 34 * 2 – 5 / 3 + 29 = 68 – 5 / 3 + 29 = 63 / 3 + 29 = 21 + 29 = 50
a)31 … 18 … 13 … 15 … 5 = 50
b)13 … 19 … 37 … 7 … 20 = 50
c)33 … 3 … 4 ...5 … 11 = 50
d)… - … * … / … + … = 50
nombres proposés : 4, 6, 7, 23, 26
e)… / … + … * … - … = 50
nombres proposés : 4, 6, 8, 19, 57
f)… * … - … / … + … = 50
nombres proposés : 3, 8, 15, 17, 23
B/Logigramme :La fête du centre bat son plein : on partage, on s'amuse, on participe, on chante…
participants Ali Bertin
Sarah Bande Jean Trepran Béné Volle
Jess Père
plat
fruits
fromage
jambon
pizza
jardinière
billet
134
224
553
131
251
rang
2ème
5ème
4ème
3ème
1er
Centre Social Bagatelle 203 route de Toulouse - 33401 TALENCE
Tel : 05 57 12 40 30 - Site : www.centre-social.com - Courriel : contact@centre-social.com
Rédaction : Commission Communication
Solutions des jeux de juin 2015
A/Rébus
1/ porte ; maux ; nez--> porte-monnaie
2/ la ; c ; re--> lasserre
3/ pec ; seau ; tôt--> peixotto
4/ sa ; bi ; nœud-→sabine
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
6
Taille du fichier
3 909 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler