close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2016-02-04_12D

IntégréTéléchargement
Rugby/BOPB
PHOTO ARCHIVES PASCAL BATS
Biarritz dans le
viseur montois P. 30
PAYS BASQUE
JEUDI
4 FÉVRIER 2016
1,00$
WWW.SUDOUEST.FR
Télé : tout ce qui
change le 5 avril
HAUTE DÉFINITION Dans la nuit du 4 au 5 avril, la télévision numérique
terrestre basculera sur une diffusion tout en haute définition. Pour éviter
l’écran noir, votre matériel nécessite peut-être un adaptateur. Pages 2 et 3
Un groupe d’élus a lancé hier l’idée d’un « pôle métropolitain
assoupli » à la place de l’EPCI Pays basque. PHOTO ÉMILIE DROUINAUD
$:HIMKNB=^UVUUW:?C@B@J@Q@K
R 20319 21960 1.00$
Collectivité :
des élus lancent
un contre-projet
PAYS BASQUE Opposés à l’intercommunalité
unique suggérée par l’État et validée
par une majorité de communes, ils veulent
imposer leur alternative. Pages 12 et 13
Pour les téléspectateurs en difficulté, un service de proximité a été mis en place. PHOTO L. THEILLET/« SO »
FOOTBALL/LIGUE 1
BILBAO
Lyon croque
Bordeaux
Le cargo est
arrivé à bon port
Fin d’une belle série : hier,
les Girondins se sont inclinés à Lyon (3-0). Pages 31 et 32
Quel sera le sort du
« Modern Express », mis
à l’abri en Espagne ? Page 6
2
JEUDI 4er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Rumeurs de départ pour Millepied à l’Opéra de Paris
Actualité
TNT HD : le grand
chambardement
du 5 avril
Le directeur de l’Opéra de Paris a convoqué aujourd’hui une
conférence de presse au Palais Garnier, après les rumeurs d’un
prochain départ du directeur de la danse Benjamin Millepied.
TÉLÉVISION Le 5 avril, la France métropolitaine passera
à la TNT haute définition, entraînant certains désagréments
à ceux qui ne l’auront pas anticipé. Réponses à vos questions
JEAN-MICHEL SELVA
jm.selva@sudouest.fr
ans la nuit du 4 au 5 avril
2016, la norme de diffusion
de la télévision numérique
terrestre va évoluer dans l’ensemble du territoire métropolitain. Le
passage à la TNT HD risque de laisser de nombreux foyers devant un
écran noir. Pas moins de 407 000 récepteurs sont concernés dans notre grande région : 230 000 en Aquitaine, 51 000 en Limousin et
126 000 en Poitou-Charentes. Et il
n’y aura pas d’autre choix, si l’on
veut continuer à recevoir la télévision. Pas d’inquiétude, des solutions existent. En revanche, tout le
monde n’est pas logé à la même enseigne.
D
ce passage
à la TNT HD ?
1 Pourquoi
Le but de cette opération est de moderniser la diffusion de la TNT afin
d’offrir aux téléspectateurs davantage de chaînes en haute définition,
passant de 11 canaux actuellement
à 29. Si le passage à la TNT HD est le
préalable à d’autres évolutions possibles – comme l’introduction de
l’ultra-haute définition (UHD) –,
cette modernisation va également
permettre de libérer des fréquences qui seront dès lors disponibles
pour d’autres usages. Les opérateurs mobiles en bénéficieront
pour déployer leurs services de très
haut débit mobile. Cela leur permettra de répondre à l’augmentation des échanges de données mobiles, en croissance d’environ 60 %
en France chaque année.
2
Qui est concerné
par ce changement ?
Cela dépend de votre mode de
réception de la télévision. Aujourd’hui, dans notre région, 56 %
des foyers reçoivent la télévision par
le réseau hertzien, 40,2 % par l’ADSL
ou la fibre, 31,1 % par satellite et 6,3 %
par le câble.
Si votre téléviseur est relié à une
antenne râteau : vous êtes concerné. Vérifiez la compatibilité de votre téléviseur, et, le cas échéant, équipez-vous sans tarder.
Si vous recevez la télévision par
câble ou satellite sans abonnement : vous êtes peut-être concerné, car les opérateurs (notamment
Fransat, TNT SAT et Numericable)
ont décidé de passer à la TNT HD à
la même période. Renseignez-vous
auprès d’eux.
Si vous recevez la télévision par la
box ADSL ou par la fibre : vous n’êtes
pas concerné, car votre équipement est déjà compatible HD.
Et, depuis décembre 2009, tous
les téléviseurs dont la diagonale
d’écran est supérieure à 66 cm sont
compatibles HD, ainsi que tous les
postes vendus depuis décembre
2012.
vérifier
si sa TV est équipée ?
3 Comment
Pour profiter de la TNT HD, il faut
posséder un équipement compatible HD.
Si vous recevez la TNT par l’antenne râteau (individuelle ou collective), un test simple existe pour
s’assurer que votre téléviseur est
prêt pour le 5 avril : sur la chaîne
Arte sur le canal 7 ou 57, si le logo HD
apparaît à côté du nom d’Arte, vous
êtes déjà équipé.
Si ce n’est pas le cas, l’achat d’un
équipement compatible est à anticiper, afin d’éviter toute rupture
d’approvisionnement dans les magasins dans les semaines qui précéderont le 5 avril, sous peine d’être
obligé d’acheter un adaptateur plus
coûteux que prévu.
Il n’est toutefois pas nécessaire de
changer de téléviseur : l’achat d’un
adaptateur compatible TNT HD suffit (à partir de 25 euros dans le commerce). Une charte a été signée avec
de nombreux revendeurs de maté-
Vente d’adaptateurs TNT HD au Carrefour des Rives d’Arcins,
à Bègles (33) PHOTO LAURENT THEILLET/« SUD OUEST »
riel. Ils se sont engagés à fournir une
information neutre aux téléspectateurs et à leur faciliter le passage à
la TNT HD : n’hésitez pas à leur demander conseil. La liste de ces revendeurs agréés est disponible sur
le site www.recevoirlatnt.fr.
4
Quel réglage faire
le 5 avril ?
Le 5 avril, un réglage de votre télévi-
seur compatible HD sera nécessaire
pour retrouver l’ensemble de vos
chaînes avec une qualité HD.
Le passage à la TNT HD engendrera une réorganisation des bouquets
des chaînes, dans la nuit du 4 au
5 avril. Les téléspectateurs dont le
téléviseur est relié à une antenne râteau devront par conséquent lancer une session de recherche et de
mémorisation des chaînes le matin
D8, la petite chaîne qui n’en finit pas de grimper
Le succès de la « petite sœur » de Canal+ repose essentiellement sur une locomotive : Cyril Hanouna
Alors que TF1 et France 2 ont vu leur
audience s’affaisser en janvier, D8
continue de conquérir des téléspectateurs. En atteignant en ce
début d’année 3,7 % de part de marché, la chaîne gratuite du groupe
Canal enregistre son plus haut niveau historique et fait jeu égal avec
France 5 : toutes deux se disputent,
depuis des mois, le titre de cinquième chaîne de France, assez
loin derrière le carré des « hertziennes historiques » que sont TF1,
France 2, France 3 et M6.
Cyril Hanouna à son poste.
PHOTO CYRILLE GEORGE JERUSALMI
Un contrat de 250 millions
Lancée en octobre 2012, D8 est parvenue à se démarquer du maquis
de la TNT, au point que ses recettes
publicitaires (140 millions d’euros)
auraient dépassé, en 2015, celles de
sa maison mère, Canal+ (135 mil-
lions), selon les estimations de Philippe Nouchi. Ce dernier, directeur
de l’expertise média chez l’agence
Vivaki Advance, explique : « D8 est
devenue incontournable. Le
groupe Canal a mis les moyens
qu’il fallait, et il y a la dynamique
Hanouna. »
C’est en effet la force, et la faiblesse, de D8 : son succès repose essentiellement sur un animateur,
Cyril Hanouna, 41 ans, et son talkshow quotidien, « Touche pas à
mon poste ! »
L’émission est très critiquée. Potache pour ses amateurs, vulgaire
pour ses détracteurs. Elle attire en
moyenne plus de 1, 6 million de téléspectateurs (loin devant « Le
Grand Journal », sur Canal), a un
succès certain chez les 25-49 ans
(60 % de son public, selon les chif-
fres de Vivaki) et se décline désormais, occasionnellement, le soir
(« Touche pas à mon prime ») ou
dans le domaine sportif (« Touche
pas à mon sport », présentée par
Estelle Denis)…
Autant d’émissions produites
par Cyril Hanouna, qui vient, au
nom de sa société, de signer avec
le groupe Canal un contrat de
250 millions d’euros sur cinq ans,
jusqu’en 2021.
« Il a du mal à s’imposer à la radio, sur Europe 1. En revanche, Cyril Hanouna est devenu, avec D8,
l’un des hommes les plus puissants de la télévision », observe Arnaud Grellier, journaliste à Satellifax.
Selon ce dernier, D8 est la chaîne
qui a le mieux profité des synergies avec sa maison mère. « Les
groupes audiovisuels sont en
quête de fréquences. Ils se partagent entre un vaisseau amiral
qu’est une grande chaîne hertzienne et une « petite sœur », voire
plusieurs, sur la TNT gratuite : W9
pour M6, TMC ou NT1 pour TF1, D8
pour Canal… D8 était conçue
comme une deuxième fenêtre
pour diffuser le catalogue de Canal, en particulier les séries
comme « Homeland ». Elle est de
plus en plus identifiée comme une
chaîne généraliste, avec, outre Cyril Hanouna, des têtes d’affiche
comme Laurence Ferrari ou Estelle
Denis. »
Très dynamique sur la case de
l’avant-soirée (19-21 heures), D8
souffre d’audiences faibles en soirée et le week-end.
Julien Rousset
3
Le Fait du Jour
JEUDI 4er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Une intervention contre Daesh en Libye ?
Bernard Cazeneuve en Grèce et en Turquie
Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a affirmé hier
que la France pourrait participer à une intervention militaire contre
Daesh en Libye, à trois conditions : la constitution d’un gouvernement
à Tripoli, que celui-ci en fasse la demande et qu’elle soit internationale.
Face à une crise migratoire qui fait tanguer l’Europe et multiplie
les drames en mer, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve,
entame jeudi une visite de trois jours en Grèce et en Turquie
pour parler accueil, contrôles et solidarité européenne.
Les socialistes espagnols
face au défi de former
un gouvernement
MADRID La droite de Rajoy ne parvenant pas
à trouver une majorité, les socialistes ont accepté
de former un exécutif de coalition. Pas facile…
Pedro Sánchez s’est donné un mois pour réussir à former un
gouvernement, qui sera, quoi qu’il en soit, fragile. PH. P.CAMPOS/MAXPPP
du 5 avril, à partir de la télécommande de leur téléviseur, ou de leur
adaptateur le cas échéant.
assistance
pour l’utilisateur ?
5 Quelle
Des aides sont disponibles pour accompagner le téléspectateur.
L’État a prévu des aides financières et une assistance pour seconder
les téléspectateurs les plus en difficulté.
L’aide à l’équipement TNT HD : il
s’agit d’une aide financière de 25 euros disponible dès maintenant
pour les téléspectateurs qui bénéficient du dégrèvement de la contribution à l’audiovisuel public (ex-redevance) et recevant la télévision
uniquement par l’antenne râteau.
Pour en bénéficier, un justificatif
d’achat doit être présenté.
L’assistance de proximité : c’est
une intervention gratuite à domicile d’un agent de La Poste pour la
mise en service de l’équipement
TNT HD, préalablement acheté par
le téléspectateur. Elle est réservée
aux foyers recevant exclusivement
la télé par l’antenne râteau, et dont
tous les membres ont plus de
70 ans ou ont un handicap supérieur à 80 %. Cette aide est disponible depuis le début de 2016 en appelant le 0 970 818 818 (prix d’un appel
local).
Attention, ce passage à la TNT HD
ne relève pas d’un choix du téléspectateur, mais sera bel et bien une
obligation… Sinon, plus de télévision !
Bientôt une chaîne d’info publique ?
■ C’est l’un des projets phares de Delphine Ernotte, nommée l’an dernier
par le CSA à la présidence de France
Télévisions : le lancement d’une
chaîne d’information publique est
annoncé pour le mois de septembre 2016. Elle y travaille avec Radio
France. L’INA et France Médias Monde
sont également dans la boucle.
Il s’agira de privilégier « le décryptage et l’analyse », de se démarquer du
« hard news » – la prime au direct pratiquée par BFM TV. France Télévisions
souhaite par ailleurs reconquérir les
jeunes téléspectateurs, qui ne regardent plus du tout le journal télévisé.
Sur quel support émettra cette future chaîne ? Pour l’instant, il est
question d’une diffusion sur Internet,
les mobiles et les box. L’objectif premier est de toucher le public qui consulte l’actualité sur son smartphone.
Delphine Ernotte a aussi reconnu,
début janvier, qu’elle souhaitait une
Delphine Ernotte. PHOTO N. GUYON
diffusion hertzienne classique. Le ministère de la Culture n’a pas écarté
l’hypothèse d’un passage sur la TNT,
auquel il doit donner son autorisation,
tout en restant prudent à ce sujet.
Sur quel canal de la TNT cette
chaîne pourrait-elle atterrir ? Plusieurs options existent. Le groupe audiovisuel public pourrait renoncer à
l’une de ses chaînes comme France 4,
sur le quatorzième canal
(programmes pour la jeunesse),
ou France Ô (outremer), pour y
« loger » l’information en continu.
Mais Delphine Ernotte semble écarter
ces deux pistes.
On parle aussi du canal 23, appelé
à se libérer : la chaîne Numéro 23 est
frappée d’une interdiction d’émettre ;
cette décision du CSA prendra effet
en juin.
Cette nouvelle chaîne publique,
dont le nom n’est pas encore choisi,
serait la quatrième chaîne d’info gratuite en France, avec BFM TV, iTélé et
LCI, récemment autorisée par le CSA
à passer en gratuit.
J. R.
« Je veux présider un gouvernement
de changement, un gouvernement
progressiste, un gouvernement de
réformes. » C’est le credo annoncé
d’emblée par le fringant candidat
socialiste Pedro Sánchez, dont le
parti est arrivé en deuxième position aux élections législatives espagnoles du 20 décembre. Après quarante jours de blocage, le roi
Felipe VI a chargé le leader socialiste
de former un gouvernement pour
les quatre ans à venir.
La tâche est ardue. Le président
sortant de l’exécutif, le conservateur Mariano Rajoy, pourtant arrivé en tête du suffrage électoral, a
dû jeter l’éponge devant l’impossibilité de trouver une majorité
n’ayant obtenu que 119 sièges sur
350. C’est la première fois en quarante ans de démocratie que la formation pour laquelle les électeurs
ont le plus voté ne parvient pas à
gouverner. Éclaboussée par de
nombreux scandales de corruption, la droite, qui a gouverné seule
durant tout le mandat, fait fuir
tout possible allié.
Le socialiste Sánchez prend donc
le risque de former un exécutif,
mais cela ne va pas être sans peine.
La gauche traditionnelle a obtenu
90 élus, le pire score de son histoire,
ce qui l’oblige à gouverner en coalition. Pour ce faire, Sanchez a besoin
de l’alliance des deux nouveaux partis, les « Indignés » de Podemos
(69 députés) et les centristes libéraux de Ciudadanos (40 députés).
L’émergence de ces deux formations, qui a fait voler en éclats un bipartisme bien huilé durant quatre
décennies, complique le panorama
politique d’autant qu’il s’agit de partis antagonistes. Les centristes fustigent Podemos, son populisme et
son souhait de convoquer un référendum d’autodétermination en
Catalogne. Les anticapitalistes estiment, eux, que Ciudadanos sont
des libéraux de droite qui cachent
leur jeu. Pedro Sánchez a précisé
qu’il était prêt à dialoguer avec toutes les formations, de gauche et de
droite, en vue de la constitution
d’un gouvernement.
Éviter un nouveau scrutin
Une attitude conciliante qu’il cherche à adopter également au sein de
son clan. Sánchez va devoir conjuguer avec les barons régionaux de
la gauche et certaines figures du
PSOE, lesquelles, comme l’ex-président Felipe González, se sont ouvertement opposées à une coalition
avec le parti radical Podemos. Son
leader, le jeune politologue Pablo
Iglesias, lui avait fait une offre tonitruante le 22 janvier ; celle de former
un exécutif proportionnellement
aux résultats obtenus. Podemos
prenait la tête de plusieurs ministères et son chef de file occupait la
vice-présidence. Or, cette offre, considérée comme « humiliante » par
les barons socialistes, a suscité une
levée de boucliers.
Toutefois, Pedro Sánchez va sans
doute devoir céder. Il s’est entouré
d’une équipe de collaborateurs considérés comme « modérés », chargés d’entamer les négociations avec
les différents partis, exceptés le Parti populaire et les partis qui défendent l’indépendance de leur région
comme les basques de Bildu ou les
catalans d’Esquerra Republicana.
« La question territoriale et la plurinationalité sont au centre des accords », assure le politologue Fernando Vallespin.
Le chef de file du PSOE cherchera
à rassembler autour de thèmes consensuels comme le chômage (quelque 4 millions d’inactifs), les inégalités sociales ou encore la lutte
contre la corruption. L’objectif est
d’éviter un nouveau scrutin, qui
pourrait être défavorable aux socialistes. Selon les sondages, Podemos
passerait alors second et le Parti populaire sortirait renforcé en récupérant les électeurs centristes de Ciudadanos. Pedro Sánchez dispose
d’un mois, tel qu’il l’a sollicité auprès
du roi, pour se présenter à l’investiture avec un gouvernement constitué, lequel risque d’être très fragile.
4
Actualité
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
ÉDITORIAL
David Cameron
doit assumer
son référendum
D
avid Cameron veut une Union européenne plus
compétitive, plus efficace et moins bureaucratique.
Qui peut l’en blâmer ? Et qui serait contre ? Le Premier ministre britannique veut donc le bien de
tous les Européens. Dont acte. Mais faut-il en plus le remercier de la méthode consistant à menacer de quitter le navire ? Et ce afin d’arracher de nouvelles dérogations pour un
pays qui en a déjà tant.
Bonne fille, l’Union ne parle pas de chantage. Consciente
de ses lacunes bien réelles, elle tend une oreille complaisante aux doléances de Cameron. Et elle vient de mettre sur
la table des propositions substantielles. Allant aussi loin
qu’elle le peut sans ouvrir la boîte de Pandore des traités, elle
a répondu aux quatre demandes présentées par Londres. Pas
CHRISTOPHE
totalement, certes, car c’est une
LUCET
négociation, mais en offrant des
c.lucet@sudouest.fr
garanties sur les deux sujets qui
tracassent le plus les Britanniques : les aides sociales aux migrants intra-européens (que
Londres veut limiter) et les intérêts de la City dans la zone euro.
Cette ébauche de compromis
Le compromis a été
a été accueillie outre-Manche
accueilli à Londres
par les quolibets des eurosceptipar les quolibets
ques et de la quasi-totalité de la
des eurosceptiques. presse. Mais faut-il s’en étonner ?
Car à moins de réduire l’Union à
Mais faut-il
un grand marché – ce que Lons’en étonner ?
dres avait cherché à faire avec
l’AELE, concurrente de l’Union –
ce courant souverainiste refusera toujours de renoncer à la
glorieuse insularité. Et que lui importent les concessions
dont Bruxelles la maudite consent à lui faire l’aumône ?
L’Union a fait ce qu’elle devait. Cameron doit maintenant
assumer son choix d’aller au référendum sans se réfugier
derrière les faux-semblants. Perdre les Britanniques serait
certes un coup dur pour la construction européenne. Mais
si on excepte le marché unique et les droits de l’homme, en
quoi ont-ils vraiment fait avancer celle-ci ? Faut-il à tout prix
garder dans le train un voyageur dont la main est crispée en
permanence sur le signal d’arrêt d’urgence ?
La question est posée depuis l’entrée de la Grande-Bretagne en 1973 et dont le général de Gaulle, qui la connaissait
bien, ne voulait pas. Elle a été réglée jusqu’ici par des mécanismes dérogatoires dont Schengen – n’est-ce pas Calais ? –
est le cas type. Désormais, Cameron demande aux Britanniques de faire un choix bien plus manichéen. À eux de choisir.
ÇA VA FAIRE
DU BRUIT
Réfugiés. Le gouverneur
de la province de FlandreOccidentale était mercredi
au cœur d’une polémique
en Belgique après avoir lancé un appel à « ne pas nourrir les réfugiés » qui ont quitté par dizaines les camps de
Calais et Dunkerque pour le
port belge de Zeebruges,
d’où ils espèrent rejoindre
plus facilement l’Angleterre.
LE CHIFFRE
DU JOUR
20 %. C’est l’augmentation
« spectaculaire » du nombre
d’adoptions enregistrées en
janvier 2016 par la SPA dans
ses 60 refuges par rapport à
janvier 2015, soit au total
3 611 bêtes ayant trouvé un
nouveau foyer.
●
@
Je pourrais
être
l’un des
candidats
et être sur la ligne
de départ
de ces primaires »
Benoît Hamon
devant l’Association
des journalistes
parlementaires (AJP),
au sujet d’une éventuelle
primaire PS.
www.sudouest.fr
Retrouvez l’interview de l’ancien sélectionneur du XV
de France Philippe Saint-André.
ENTRETIEN
L’Ademe à l’échelle
LIONEL POITEVIN Il est le nouveau directeur de l’Agence de
l’environnement et de la maîtrise de l’énergie dans la grande région
D
epuis le 1er janvier, Lionel Poitevin est le nouveau directeur régional de l’Ademe
(Agence de l’environnement et de
la maîtrise de l’énergie). Celle-ci a
revu son organisation pour coller
aux contours de la nouvelle région.
Lionel Poitevin dirigera ainsi une
délégation régionale forte de
46 personnes et élargie à l’Aquitaine, au Limousin et à Poitou-Charentes. Il sera en poste à Poitiers, relayé à Bordeaux par Laurent Thibaud, directeur régional délégué.
« Sud Ouest ». Que pouvez-vous
faire de concret sur la transition
énergétique ?
Lionel Poitevin. Aider au développement des filières de chaleur renouvelable, qu’il s’agisse de biomasse, de géothermie, de récupération de chaleur ou de solaire
thermique, dont le potentiel est
très intéressant dans le Sud-Ouest.
Au plan national, l’Ademe s’apprête à lancer un appel à projets
sur le sujet. Le Fonds chaleur est
doté de 290 millions d’euros. Pour
tous les projets de taille modeste
portés par des collectivités locales
ou des entreprises, l’instruction se
fera en région. Il y a déjà des exemples de valorisation de chaleur aux
alentours.
En Gironde, l’incinérateur de la
SIAP (Sarp Industries Aquitaine Pyrénées) installé à Bassens fournit
de la chaleur à l’usine Michelin voisine. Citons aussi le projet de ramener la chaleur résiduelle de l’usine
d’incinération de Bègles pour
chauffer l’ensemble Euratlantique,
à Bordeaux Saint-Jean-Belcier. Il y a
d’ailleurs une option « production
de froid » à examiner.
La rénovation thermique
des bâtiments participe
de la transition énergétique.
Quelle peut être votre action ?
« L’objectif est de diminuer la production de déchets ». PH. Q. SALINIER
« Il s’agit de penser
les opérations très
en amont, pour éviter
la production
de déchets »
Le point d’entrée pour les particuliers, c’est l’Espace Info Énergie. En
Aquitaine, les 23 conseillers Info
Énergie dispensent 12 000 conseils par an, ce qui génère 45 millions d’euros de travaux. Ce n’est
pas neutre pour l’activité économique de la région.
La région est concernée par
le développement des énergies
marines, comme les hydroliennes
sur la Garonne à Bordeaux.
Aidez-vous ces initiatives ?
Elles sont aidées par le truchement
du programme Investissements
d’avenir. C’est un métier sur lequel
l’Ademe aimerait apporter son savoir-faire, en matière d’instruction
technique et de soutien.
Les Investissements d’avenir
fonctionnent avec des appels à projets, procédure qui nous est familière.
Et en ce qui concerne la gestion
des déchets ?
Notre objectif est de diminuer la
production de déchets. Ce qui rejoint les principes de l’économie
circulaire, à savoir qu’un déchet
pour une entreprise peut être une
ressource pour une autre.
Dans cet esprit, on peut mutualiser les services à l’échelle d’une
zone indus- trielle pour que des palettes de bois usagées servent de
source d’énergie dans une chaufferie, plutôt qu’elles ne deviennent
des déchets, par exemple.
De manière générale, il s’agit de
penser les opérations très en
amont, pour éviter la production
de déchets. La filière de valorisation des déchets du BTP en est une
bonne illustration. C’est un vrai enjeu en Gironde, où le déficit en granulats est flagrant et pose de vrais
problèmes pour la construction.
La réutilisation de déchets inertes
présente, de ce fait, un très gros intérêt.
On peut envisager la mise en
place de plusieurs plates-formes
spécialisées par département pour
intensifier ces circuits courts.
Recueilli par
Jean-Denis Renard
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Les plus de
Actualité
« Sud Ouest »
5
REPORTAGE
discipline, cela leur apprend surtout à parler haut et fort, ce qui là
aussi aura son importance quand
ils seront devant un chef d’entreprise. » À commencer par le 13 février, lors de cette remise des calots
où ils devront épater toute la galerie civile et militaire de La Rochelle.
« J’ai hâte que l’on me voit défiler
comme un vrai soldat… C’est ça
qui m’a empêché de me barrer durant les premiers jours », avoue Damien. « Que tous les gens qui nous
prennent pour des cas sociaux réalisent qu’eux-mêmes ne sont peutêtre pas capables d’en faire autant. » Loin de singer l’adjudant
Kronenbourg de Cabu, la vingtaine
de caporaux affectés à leur encadrement veillent de toute façon en
« Nous ne
formons pas des
tueurs... juste des
travailleurs »
Sur la base aérienne de Rochefort (17), les jeunes du service volontaire s’entraînent (un peu) à la tactique militaire. PHOTO XAVIER LÉOTY
La patrie leur rend un
fier service… militaire
En Charente-Maritime, une
centaine de jeunes a intégré la
première promotion du service
volontaire. Avec un job à la clé
SYLVAIN COTTIN
s.cottin@sudouest.fr
S
ix heures et – déjà – des brouettes de « renforcement musculaire » dans les pattes, c’est peu
dire que le réveil se fait ici en fanfare militaire. « Tendez-moi cette
putain de main ou bien vous allez
me refaire une série de pompes ! »
vocifère un sergent-chef dans cette
version librement adaptée de « Full
Metal Jacket ». Traquant à la torche
les torses et les mentons insuffisamment bombés, son jeu s’avérera pourtant bien plus subtil qu’il
n’y paraît.
On ne touche pas aux armes
Premier miracle de cette longue
journée, sa petite armée de 97 jeunes hommes et femmes surgit
d’ailleurs à l’heure du campement
de toile, quand le mois dernier encore la plupart traînaient au lit jusqu’à pas d’heure. « Après avoir été
renvoyé de mon BEP hôtellerie, j’ai
enchaîné les stages et les petits
boulots au black », raconte Julien.
« Et puis je me suis retrouvé sans
rien d’autre à faire que de mater la
télé et les jeux vidéo, alors je me levais quand je me levais. » Sans di-
plôme, sans emploi ni grand avenir, ce garçon de 23 ans est peu ou
prou à l’image des 300 premières
jeunes recrues du service militaire
volontaire (SMV). Après Bretignysur-Orge (Essonne) et Montignylès-Metz (Moselle) à l’automne,
c’est en Charente-Maritime qu’une
autre centaine a donc intégré mijanvier la nouvelle garnison de ce
genre (lire par ailleurs). « Pour trois
fois plus de candidats, tous au minimum en échec scolaire ou social », se félicite le capitaine Cyrille
L. Désormais installés dans leur internat-caserne de La Rochelle, ceuxlà s’en vont aussi chaque semaine
bivouaquer au grand air marécageux de la base aérienne de Rochefort. « Un mois pour faire leurs classes, à la nuance près qu’ils
n’apprendront pas le maniement
des armes. Nous ne sommes pas là
pour former des tueurs, juste pour
apprendre la rigueur à de futurs
travailleurs. »
Quelques parades avec les pieds
et les poings suffiront donc, pourvu qu’ils sachent d’abord se servir
de leurs dix doigts. De la fabrication
d’un abri de fortune au tracé d’un
plan d’orientation, tout est bon
pour mêler la chose militaire à celles de la vie. Qu’importe si, comme
beaucoup, c’est la guerre que Logan – 18 ans – préfère, ne considérant le SMV que comme une porte
d’entrée dérobée dans la carrière.
D’abord leur faire les pieds
Sauf qu’avant de rêver d’un éventuel parcours galonné tous devront au moins valider la formation qualifiante offerte par l’armée.
En alternance dans une entreprise,
ceux-là feront ainsi bientôt leurs armes dans les métiers de la sécurité, des espaces verts ou de la restauration. « Des filières qui recrutent…
À condition qu’ils se soient également remis à niveau en français,
maths et informatique. » À l’heure
de simuler une contre-attaque terroriste dans les bois rochefortais,
on ne manquera pas alors de considérer avec un brin d’ironie ce rapport à la vie civile quelque peu tiré
par les cheveux ras. « Pourtant, sa-
voir se déplacer en toute discrétion
vous sera aussi indispensable lorsque vous travaillerez dans un
grand palace ou bien dans le jardin
de clients fortunés. »
Reprenons en attendant leur
parcours de combattants qui ne
combattront pas. Et la meilleure façon de marcher, c’est encore ici au
pas. Quitte à leur faire littéralement
les pieds, c’est en OS (ordre serré)
que ces colonnes toujours un peu
dégingandées s’ébrouent matin,
midi et soir. « Quoi de mieux pour
assouplir vos rangers et ne plus
avoir d’ampoules ? En avant, marche ! » Qu’il s’agisse d’aller à la douche comme à la guerre, au réfectoire ou bien au lit de camp, c’est
ainsi que de – vrais – soldats réussissent à tout ou presque mettre leurs
jeunes recrues au pas. Paroles et
musiques… Militaires, avec aussi
cet entêtant « Sari Marès », hymne
de la légion entonné à tout bout de
champ. « Au-delà d’une certaine
À PEINE UN MILLIER DE PLACES EN 2016
Une solde de 313 euros par mois
Un temps que les moins de 40 ans
ne peuvent pas connaître. Voulu par
François Hollande après les attentats de janvier 2015, le service militaire – cette fois volontaire –
s’adresse aux jeunes français de 17 à
25 ans en grande difficulté… Mais
sans casier judiciaire. Assuré par l’armée, ce dispositif mêle – en six à
douze mois – un strict enseigne-
ment militaire et une formation professionnelle liée aux besoins des
bassins d’emploi ou des « secteurs
en tension » à l’échelle nationale,
comme l’hôtellerie et le BTP. Les stagiaires (dont actuellement 30 % de
filles) touchent une solde de 313 euros par mois. Outre les trois centres
SMV déjà ouverts, quatre autres devraient l’être d’ici à la fin de l’année.
coulisses à ne pas casser davantage
des corps et des esprits fragiles.
« On joue les durs, mais ordre nous
a été donné de ne pas tout à fait
leur parler comme à des militaires,
quitte à répéter quatre fois la
même chose en les encourageant… Ce qui rendrait fou le
moindre d’entre nous dans un vrai
régiment. Pareil pour le physique.
Vu la différence de niveaux, on
commence par des promenades
santé. » Au programme de l’aprèsmidi, huit petits kilomètres à pied,
qui n’useront il est vrai guère les
souliers.
« Pour digérer la mayo »
À mi-chemin entre le prof principal et l’assistante sociale, leur adjudant aussi est littéralement aux petits soins. « Je dois tout leur
réapprendre. Se brosser les dents,
se couper les ongles, se laver correctement les parties génitales. » Mais
aussi à ne pas fumer plus d’une cartouche de cigarettes par semaine –
ils sont fouillés. À s’alimenter correctement et à dormir à heure
(garde-à-vous) fixe. Les mettre au
pas sans les mettre aux arrêts, puisqu’après tout ce camp de redressement n’est peuplé que de volontaires. Enfin soigner les maux et les
gros mots sortant parfois d’un
rang de garçons et de jeunes filles
en pleurs. « La plupart ont déjà craqué à un moment ou à un autre, reconnaît le capitaine. Notamment
lorsqu’il a fallu passer par la case
départ du coiffeur. Mais dès l’uniforme enfilé, leur visage s’est illuminé. » D’ailleurs certains n’ont-ils
pas profité de leur première permission pour se les tondre plus
court encore ?
« Maintenant, c’est entre nous
que de petites tensions apparaissent », admet Logan. « Pas facile de
dormir à seize sous une tente. Mais
bon, on fait plus gaffe qu’à l’école,
parce qu’ici ils savent vraiment
nous recadrer. » À ce jour, un seul
cas de désertion est à signaler parmi la troupe. « Le gars a fini par
nous expliquer qu’il se levait trop
tôt. » Ses camarades jurent qu’ils
n’en prendront pas le chemin s’ils
continuent de se coucher avec les
poules. 22 heures : extinction des
feux et des voix déjà aussi basses
que lasses, cassées par un ultime
renforcement musculaire. « Pour
digérer la mayo ! »
Repos.
6
Actualité
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Brexit : Cameron
se jette dans la bataille
GRANDE-BRETAGNE
Malgré un préaccord
trouvé au Conseil
européen, le Premier
ministre britannique
peine à convaincre
Le Premier ministre David Cameron s’est efforcé hier de « vendre »
aux députés britanniques l’accord
conclu avec Bruxelles pour éviter
une sortie de la Grande-Bretagne
de l’Union européenne. Le projet a
été très fraîchement accueilli par
les eurosceptiques de son propre
camp et la presse.
Quelques heures auparavant, à
Strasbourg, le président de la Commission européenne, Jean-Claude
Juncker, se livrait au même exercice devant le Parlement européen,
jugeant le préaccord équitable
pour les deux parties.
Référendum en juin ?
« Menons ce combat ensemble ! »
a lancé aux députés David Cameron devant le Parlement, au lendemain de la publication par Bruxelles d’un projet d’accord comprenant plusieurs réformes. Le dénouement est « proche », a-t-il ajouté, laissant entendre qu’il privilégiait la date du 23 juin pour le
référendum qui doit permettre
aux Britanniques de se prononcer
sur l’accord final.
Le chef de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn, a quant à
lui souligné que son parti s’engagerait pour un maintien dans l’UE
lors du référendum.
Le préaccord entre l’UE et le
Royaume-Uni doit être examiné
par les 27 autres États membres de
l’UE lors d’un sommet les 18 et 19 février à Bruxelles. Hier, François Hollande a prévenu qu’il était opposé
à toute « nouvelle négociation »
lors de ce rendez-vous. « Le compromis qui a été trouvé permet
sans doute de trouver des solutions à des problèmes qui, jusqu’à
Un vaccin contre le
virus Zika en Inde ?
SANTÉ Un laboratoire indien a
annoncé hier être en train de
mettre au point le premier vaccin au monde contre le virus Zika
après que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré un état
d’urgence planétaire pour stopper ce virus qui s’étend rapidement. Le fabricant a déclaré que
deux vaccins contre ce virus
étaient en gestation depuis un an
et désormais prêts à être testés
sur des animaux.
Les Algériens
binationaux visés
par un projet de loi
ADMINISTRATION Le Parlement algérien se réunit pour voter un projet de révision de la
Constitution qui rétablit la limitation à deux du nombre de
mandats du président et interdit
aux binationaux les hauts postes
dans la fonction publique, une
mesure qui suscite la colère dans
la communauté franco-algérienne.
David Cameron s’est adressé
hier aux députés. PHOTO A. RAIN/EPA
présent, paraissaient difficiles à régler, mais, au Conseil européen, il
ne pourra pas y avoir de nouveaux
ajustements », a-t-il dit. « Nous sommes arrivés à un point qui doit permettre de donner aux Britanniques les assurances nécessaires
dans le respect des principes européens », a-t-il ajouté.
Les propositions formulées par
le Conseil européen sont « ambitieuses », a estimé de son côté le
gouvernement allemand, tout
en refusant de commenter
d’éventuels points de litige, et se
contentant d’indiquer que Berlin examinait ce plan « de manière intensive ».
Le projet dévoilé mardi par l’UE
pour éviter un « Brexit » met notamment sur la table un « frein
d’urgence » pour que Londres
puisse couper des aides sociales
aux travailleurs intra-européens,
et des garanties que la City ne pâtira pas d’un renforcement de l’euro.
Une proposition « équitable »
qui « répond aux inquiétudes » de
M. Cameron, « tout en respectant
les traités », a estimé Jean-Claude
Juncker devant le Parlement européen.
Avion somalien :
la piste de l’engin
explosif envisagée
AÉRIEN L’explosion qui a troué
le fuselage d’un avion de ligne somalien et l’a contraint mardi à un
atterrissage d’urgence à Mogadiscio a potentiellement été causée par un engin explosif à bord,
selon des déclarations du pilote.
L’avion, qui se rendait à Djibouti
avec 74 passagers à bord, a atterri
mardi quelques minutes après
son décollage de l’aéroport de
Mogadiscio avec un trou dans le
fuselage. Deux passagers ont été
légèrement blessés, selon la police.
Trump dénonce
une « fraude »
Des centaines de curieux sont venus observer les manœuvres. PHOTO LUIS TEJIDO/MAXPPP
Sauvé des eaux
PAYS BASQUE Le « Modern Express » est arrivé hier dans le port
de Bilbao. La météo a compliqué les manœuvres
PANTXIKA DELOBEL
p.delobel@sudouest.fr
H
ier, vers 16 heures, des cornes de brume résonnent à
l’entrée du chenal menant
au port de Bilbao. La flottille qui escorte le « Modern Express » sue sang
et gasoil pour extirper le cargo
d’une ultime giboulée. Un dernier
grain pour la route. Le ciel a détrempé le cap de Matxitxako toute la
journée. Les manœuvres pour accoster le navire étaient censées
s’achever deux heures plus tôt.
Une météo contrariante
À l’heure où la ménagère est devant
les informations, les remorqueurs
devaient fignoler le travail. La météo a contrarié leurs plans et le programme télé. L’imposante carcasse
penchée sur tribord a finalement
été amarrée au débarcadère à
18 h 35. Durant de longues semaines, les ferries à destination de l’Angleterre côtoieront ce voisin dans
sa posture si particulière.
Le remorquage entamé lundi
midi se solde ainsi par un succès. La
compagnie sud-coréenne propriétaire du bateau avait donné carte
blanche à la société Smit Salvage,
spécialisée dans les interventions
difficiles. Elle coordonnait toutes les
opérations. Alors que les autorités
Six bateaux mobilisés
Postées sur les hauteurs du port de
Bilbao, sur les corniches de Getxo et
de Santurtzi, des centaines de vigies
ont scruté l’Océan depuis le tout petit matin. Le « Centaurus » tracte
alors le cargo, long de 164 mètres, à
10 milles des côtes biscayennes. Depuis la terre, les jumelles discernent
un misérable grain de riz, brillant
comme une sardine.
Il progresse lentement mais paraît glisser sur une mer d’huile.
Pourtant, au large, les flots ressemblent à une fête foraine. Le remorqueur espagnol est embarqué sur
des montagnes russes. Il peine à garder le « Modern Express » parallèle
aux falaises. Six autres bateaux le rejoignent. Huit voltigeurs de Smit
Salvage sont hélitreuillés à bord
pour renforcer l’attelage. Désormais, des câbles le maintiennent
aussi par la poupe.
La suite ? Les techniciens ont sans
doute attendu que la marée descende pour mettre les gaz vers la
rade biscayenne. « La marée montante les aurait aspirés vers l’intérieur du port. Ils auraient pu perdre
le contrôle », tente d’expliquer Juanjo, un ancien rameur de Zierbena,
une commune voisine. « En tout
cas, c’est une belle démonstration
de patience », relève Isabelle, plus
préoccupée par le sort de la horde
de journalistes dépêchés sur la
grève que par celui du « Modern Express ». « Ce sont des spécialistes, ils
connaissent leur travail », balaie-telle poliment.
Polémique gabonaise
En début de soirée, le colosse, chargé d’engins de chantier et de 3 600
tonnes de bois, est arrivé à bon port.
Reste maintenant à inspecter l’état
de sa cargaison pour décider de la
suite des opérations. Le vider avant
de le redresser, ou inversement. Une
polémique née au Gabon pourrait
aussi compliquer les choses.
Elle concernent les troncs transportés par ce navire. L’exportation
de grumes étant interdite dans le
pays depuis 2010, le ministre de
l’Économie gabonais, Régis Immongault, a demandé à Interpol de
se saisir de l’affaire. Même solidement amarré, le « Modern Express »
n’a manifestement pas fini de faire
parler de lui.
EN BREF
■ POLOGNE
Le gouvernement conservateur
polonais met place aujourd’hui une
nouvelle commission d’enquête sur
les causes de la catastrophe
aérienne dans laquelle le président
Lech Kaczynski avait trouvé la mort
en 2010 à Smolensk.
ÉTATS-UNIS Le milliardaire Do-
nald Trump a accusé de « fraude »
hier le sénateur Ted Cruz, gagnant du caucus républicain de
l’Iowa, et réclamé une nouvelle
élection. Par ailleurs, Rand Paul a
annoncé qu’il mettait un terme à
sa campagne, après des résultats
décevants.
maritimes espagnoles insistaient
pour mettre le bâtiment en provenance du Gabon à l’abri dès mardi
soir, Smit Salvage préconisait d’attendre hier pour disposer, si besoin,
d’une journée complète. Et apparemment ce n’était pas de trop.
■ LIBAN
L’armée libanaise a mené hier une
importante opération contre des
membres de Daesh dans l’est du
pays, près de la frontière avec la
Syrie. Six djihadistes ont été tués,
dont un leader local, et 16 arrêtés,
selon l’armée.
■ JÉRUSALEM
Jérusalem a connu hier sa plus grave
attaque anti-israélienne depuis des
semaines, quand trois Palestiniens
ont gravement blessé deux gardesfrontières à l’arme à feu avant d’être
abattus.
■ SYRIE
La France (comme les États-Unis)
« condamne l’offensive brutale
menée par le régime syrien, avec le
soutien de la Russie, pour encercler
et asphyxier Alep (nord de la Syrie)
et ses centaines de milliers
d’habitants », a déclaré hier soir le
chef de la diplomatie Laurent Fabius.
■ IRAK
Le principal dirigeant du Kurdistan
irakien a de nouveau appelé à la
tenue d’un référendum sur un État
kurde dans le nord de l’Irak, prenant
le risque de faire monter la tension
avec Bagdad en pleine guerre contre
les djihadistes.
■ ALLEMAGNE
Obligation de résidence, réduction
des aides et limitation du
rapprochement familial :
le gouvernement allemand a
approuvé hier des mesures devant
rendre le pays moins attractif pour
les migrants économiques.
7
Actualité
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Signalements en hausse
ISLAM RADICAL En moins d’un an, le nombre de personnes repérées comme musulmans radicalisés
a doublé en France. Il est estimé à 8 250 individus. Décryptage avec le sociologue Farhad Khosrokhavar
JULIEN ROUSSET
PARLEMENT
j.rousset@sudouest.fr
«L
e Figaro » a publié hier
des données du ministère de l’Intérieur selon
lesquelles 8 250 musulmans radicalisés sont actuellement recensés
en France – sur une communauté
musulmane estimée à 5 millions
de personnes. Comment comprendre ces chiffres ? Quelques explications.
La déchéance de
nationalité n’en
finit pas de diviser
À l’approche des débats à l’Assemblée sur le projet de révision constitutionnelle, les grandes manœuvres
se poursuivent sur la déchéance de
nationalité qui n’en finit plus de semer la zizanie, le gouvernement
cherchant à apaiser la question de
l’apatridie face à la pression de députés PS.
Hier, le Premier ministre a fait une
concession aux députés PS en leur
assurant que le projet de loi d’application de cette déchéance n’interdirait pas formellement l’apatridie,
comme c’était le cas dans une première version, ce qui revenait de facto à reconnaître que la déchéance ne
peut s’appliquer qu’aux binationaux.
Ce débat sur l’apatridie est renvoyé à
la future ratification par la France
d’une convention de 1961 qui permet
à un État de maintenir dans certains
cas restreints la création d’apatrides.
Par ailleurs, la prolongation pour
trois mois de l’état d’urgence sera
présentée au Sénat mardi prochain.
Les sénateurs du groupe Communiste, républicain et citoyen (CRC)
ont annoncé qu’ils s’y opposeraient.
vient
ce recensement ?
1 D’où
Il s’agit des signalements qui proviennent des services de l’État (la
gendarmerie, la police et l’Éducation nationale) ou de l’entourage,
de proches ou de parents ayant
contacté le numéro vert antidjihad, mis en place en avril 2014
pour prévenir les départs pour le
djihad en Syrie.
À partir de quel moment un individu est-il considéré comme « islamiste radicalisé » ? Plusieurs critères
sont cités : repli identitaire, apologie
du terrorisme… « La radicalisation
désigne ceux qui cherchent à agir
violemment à partir d’une idéologie extrémiste », note Farhad
Khosrokhavar, sociologue, directeur
d’études à l’École des hautes études
en sciences sociales, auteur notamment de « La Radicalisation » (éd.
Maison des sciences de l’homme).
2
Des mineurs
et des jeunes filles
Cette estimation du nombre d’islamistes radicaux a plus que doublé en neuf mois. En mars 2015, selon un précédent état des lieux du
ministère, elle s’établissait à 3 100
personnes en France. « Ce qui a
doublé, ce sont les signalements,
ce n’est pas, en lui-même, le phénomène », précise Farhad Khosrokhavar, qui invite à manier ces données avec prudence, tout en
confirmant, sur le fond, les constats qui affleurent dans ce rapport.
Notamment une proportion importante de mineurs parmi ces
personnes radicalisées : 1 632 ont
moins de 18 ans. Et parmi ces adolescents, 867 sont des jeunes filles.
« Depuis 2013, avec la crise syrienne et l’émergence de Daesh, on
voit, en France mais également
dans les autres pays d’Europe, une
Coups de feu sur des
commerces musulmans
CORSE Deux boutiques
ont été visées dans
la nuit de mardi
à mercredi. Aucune
piste n’est privilégiée
Une boucherie et une sandwicherie
musulmanes ont été visées par des
tirs, dans la nuit de mardi à hier, à
Propriano (Corse-du-Sud). Des actes
condamnés et qualifiés de «racistes»
par une partie de la classe politique,
même si « aucune piste » n’était privilégiée dans l’enquête.
Plusieurs dizaines d’impacts de
balles provenant d’armes automatiques ont été relevés par la gendarmerie sur les façades des deux
commerces voisins de la rue Charles-de-Gaulle, dans le centre de la station balnéaire de Propriano. « Les dégâts sont minimes », a précisé le
procureur de la République à Ajaccio, Éric Bouillard. La boucherie avait
déjà été la cible de tirs peu après son
ouverture, en juin 2013.
Le maire PRG de Propriano, Paul-Marie Bartoli, a immédiatement dénoncé «le racisme le plus vil et le plus
stupide ». Le procureur d’Ajaccio a
souligné qu’aucune piste n’était privilégiée, jugeant même «plutôt dangereux de donner une hypothèse
privilégiée ». Les enquêteurs ne disposent « d’aucune revendication et
d’aucun lien avec une quelconque
revendication communautaire ou
avec un acte de terrorisme ».
Le CFCM ciblé à Paris
Par ailleurs, le Conseil français du
culte musulman (CFCM) a reçu ces
derniers jours plusieurs lettres d’insultes, dont une contenant une tranche de porc, une première, selon le
président de l’Observatoire national
contre l’islamophobie du conseil
musulman. « Après les mosquées,
c’est le CFCM qui est touché », a déploré, désabusé, le président de cet
observatoire, Abdallah Zekri, après
une année 2015 qui a vu les actes antimusulmans plus que tripler, passant de 133 en 2014 à 429 l’an dernier.
nouvelle forme de radicalisation
qui s’incarne dans le djihad, explique Farhad Khosrokhavar. Au départ, cela n’a pas grand-chose à voir
avec la religion. Puis, une fois que
la personne est prise dans cet engrenage, la religion resurgit, littérale, avec le pur et l’impur, l’autorisé et l’interdit… » En mars 2015,
déjà, près d’un quart des signalements concernaient des mineurs.
L’Europe s’inquiète
de « l’expulsion de
masse » des Roms
FRANCE Le Conseil de l’Europe
d’un
déclencheur humain
3 L’importance
Contrairement à une idée reçue,
selon un membre de l’Unité de coordination de lutte antiterroriste
cité hier par « Le Figaro », « le déclencheur est, dans 95 % des cas, lié
à un contact humain, la rencontre
avec un intégriste. Ensuite seulement, les réseaux sociaux peuvent
prendre le relais et renforcer cette
comme dangereuse par des syndicats et l’inspection du travail.
Le tribunal correctionnel d’Aixen-Provence a infligé au groupe
une amende de 50 000 euros, et
Orange devra également verser
des dommages et intérêts à la famille du salarié décédé.
s’est inquiété de la « politique
d’expulsion de masse » mise en
œuvre selon lui par les autorités
françaises à l’encontre des Roms,
après l’évacuation hier matin
d’un bidonville qui a compté jusqu’à 400 habitants à Paris. Le secrétaire général de l’organisation
paneuropéenne, le Norvégien
Thorbjørn Jagland, a souligné
que, selon des estimations,
« 11 000 Roms ont été expulsés de
chez eux en France l’an dernier ».
BERNARD CAZENEUVE Inter-
Orange condamné
pour homicide
involontaire
1 632
ACCIDENT DU TRAVAIL Le
géant français de la téléphonie a
été condamné hier après un accident du travail, voyant sa responsabilité pénale reconnue dans la
mort d’un technicien tombé
d’une plateforme signalée
Manifestations
interdites à Calais
dictions de manifester et renforcement des contrôles à l’entrée
de la « jungle » : le ministre de l’Intérieur a voulu rassurer les élus
du Calaisis venus hier chercher
un message de fermeté au nom
C’est le nombre de sociétés
françaises contrôlées
directement ou
indirectement par l’État
en 2014, soit 191 de plus
qu’en 2013. Selon l’Insee,
ces sociétés employaient
795 000 salariés en 2014.
radicalisation. » 4 848 sites, comptes Twitter ou Facebook ont
d’ailleurs été bloqués depuis deux
ans.
Sur le plan géographique, des signalements ont été constatés
dans tous les départements. Ils
sont, sans surprise, plus nombreux dans les principaux bassins
de population, en particulier en
Île-de-France.
d’une population « exaspérée ».
Bernard Cazeneuve et le nouveau
garde des Sceaux, Jean-Jacques
Urvoas, ont reçu à Beauvau la
maire de Calais, Natacha Bouchart, et Xavier Bertrand, président de la Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, tous deux membres
du parti Les Républicains.
La lutte contre
le gaspillage
alimentaire avance
SÉNAT Le Parlement a définitivement adopté hier une série de
mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire, le Sénat
ayant voté à l’unanimité une proposition de loi en ce sens, après
l’Assemblée nationale. La proposition de loi reprend notamment
des dispositions destinées à empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre
leurs invendus impropres à la
consommation. Ces dispositions
avaient été ajoutées en mai dans
la loi sur la transition énergétique, mais le Conseil constitutionnel les avait alors censurées pour
des raisons de procédure.
8
JEUDI 4er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Retrouvez
toute l’actualité
économique sur
sudouest.fr/economie
TABLEAU DE BORD DE LA SEMAINE
Patrice Pichet lauréat à Paris
Sanofi supprime 600 emplois
Le promoteur et l’agence d’architectes Laisné Roussel ont remporté
un programme du concours « Réinventer Paris » lancé par la Mairie
de Paris. Il s’agit du site Pitet-Curnonsky, où le promoteur construira trois immeubles de R + 4 à
R + 8 en structure bois. Soit 66 logements, dont 22 logements sociaux,
et une conciergerie solidaire.
Le groupe pharmaceutique français a annoncé la suppression de
600 emplois dans les trois prochaines années en France, « sur la base
du volontariat ou le financement
de préretraites », a-t-il indiqué. Il entend aussi céder sa division animale Mérial (5 000 salariés). Sanofi emploie 110 000 personnes dans
le monde dont 27 000 en France.
Salon de la maison neuve
90
Le 7 Salon de la maison neuve se tiendra à
Bordeaux les 13 et 14 février. Il est organisé
par l’Union des maisons françaises et
l’Union des constructeurs immobiliers. «SO»
C’est le nombre d’emplois que
Lafarge France va supprimer en
septembre à La Couronne (16),
un site qui compte 117 salariés.
e
CGR pose
un pied en
thalasso
LA ROCHELLE Le premier réseau
indépendant de salles de cinéma
en France poursuit sa diversification.
Après l’hôtellerie, la thalassothérapie
PIERRE-EMMANUEL
CHERPENTIER
La Caisse en soutien
du logement social
AQUITAINE La Caisse
des dépôts a soutenu,
en 2015, la construction
et la rénovation de HLM
à hauteur de 700 M€
Pour la célébration du 200e anniversaire de la Caisse des dépôts, François Hollande a donné un coup d’accélérateur en annonçant la
mobilisation de 21 milliards d’euros
de prêts sur les fonds d’épargne gérés par la Caisse. Pour l’Aquitaine, ce
soutien financier, via des prêts de
longue durée à des taux privilégiés,
s’est maintenu à un haut niveau l’an
passé avec près de 800 M€ d’aides
au secteur public local, aux quatre
cinquièmes dédiées aux bailleurs
sociaux. Cet effort soutenu permet
depuis cinq ans la construction de
6 000 logements sociaux par an et
la réhabilitation de quelque 7 000
autres. La Caisse développe désormais des accords-cadres pluriannuels avec les entreprises sociales
pour l’habitat : « Ils nous permettent
de mieux connaître le parc de nos
partenaires et de leur offrir une plus
grande visibilité financière », explique Anne Fontagnères, la directrice
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes de la Caisse des dépôts. Après
Domofrance, Habitalys (Pau), Gironde Habitat, Agen Habitat et
Clairsienne, engagés dans une programmation soutenue, la Caisse
s’apprête à signer dans les prochains mois une convention avec
Mésolia et XL Habitat (Landes). Elle
interviendra aussi dans le renforcement des fonds propres des
bailleurs avec des prêts sur 20 ans
sans différé d’amortissement.
J.-B. G.
pe.cherpentier@sudouest.fr
E
n rachetant lundi dernier le
domaine des 3 Îles, centre de
thalassothérapie établi à Châtelaillon (17), le groupe CGR, premier
réseau indépendant de salles de cinéma en France, a confirmé sa nette
intention d’étendre sa toile. Et de
sortir de l’univers feutré des salles
obscures. Certes, cette politique de
diversification à marche forcée ne
date pas d’hier. Le groupe rochelais,
dont le siège se trouve à Périgny,
dans la banlieue rochelaise, l’a
même entamée il y a cinq ans en
achetant son premier hôtel à Quiberon, dans le Morbihan.
Un groupe créé en 1966
Le groupe créé par Georges Raymond en 1966 (lire ci-contre) s’est
engouffré dans cette nouvelle stratégie de conquête. Depuis 2010, la
flotte d’hôtels à battre pavillon CGR
réunit 17 établissements (à La Rochelle, Lyon-Villeurbanne, Mulhouse, Troyes…). Parmi eux, les
deux dernières acquisitions du
groupe : le Mercure et l’Ibis (envi-
ron 80 chambres chacun) attenant
au centre de thalassothérapie de la
station balnéaire maritime. Mais,
dans cette nouvelle transaction, le
géant du cinéma et sa branche hôtelière, CLR, ont innové en posant
leurs premiers jalons dans l’industrie du bien-être. « Cela faisait quelques années que l’on lorgnait du
côté de la thalasso de Châtelaillon »,
reconnaît Jocelyn Bouyssy, le directeur général.
« CGR ne masque
pas ses ambitions
et annonce
de 10 à 15 millions
d’investissement »
Si les nouveaux propriétaires des
lieux n’ont pas souhaité divulguer
le montant de la transaction, ils ne
masquent pas leurs ambitions. Et
annoncent déjà des investissements
estimés entre 10 à 15 millions d’euros. « Nous sommes déterminés à
faire de Châtelaillon la destination
numéro un dans le département en
termes de thalassothérapie. L’idée,
Jocelyn Bouyssy, directeur
général de CGR, nourrit
de grosses ambitions
pour sa nouvelle acquisition
à Châtelaillon. PASCAL COUILLAUD/« SO »
c’est que les gens viennent à Châtel
et n’en sortent plus », s’enthousiasme le chef d’entreprise.
Fidèles à une méthode de travail
éprouvée, les dirigeants de la société sont allés observer des centres de
thalasso un peu partout en France.
Histoire d’y piocher les dernières
modes et tendances d’un secteur
qui a décidé de faire sa mue dans le
département. La concurrence (Atalante, sur l’île de Ré, par exemple)
Les aides agricoles au tamis des grandes régions
Cette harmonie autour d’une filière emblématique du Sud-Ouest
apparaît comme un bon signe à
quelques jours (1) du débat organiséparlesJeunesAgriculteursduGers
et par « Sud Ouest » sur la politique
d’aide à l’agriculture sous le double
prisme des nouvelles régions et, désormais, de la gestion par ces dernières des fonds européens au développement du monde rural (Feader).
BARCELONNE-DUGERS L’évolution de
la répartition des aides
européennes en débat
La décision du gouvernement de
mettre en place un vaste vide sanitaire jusqu’en juin dans la filière palmipèdes du Sud-Ouest a suscité une
réaction similaire dans les nouvelles
régions Aquitaine-Limousin-PoitouCharentes et Languedoc-RoussillonMidi-Pyrénées. Sur les 69 cas d’influenza aviaire détectés, 54 sont
situés dans la première, et 15 dans la
seconde.
Le plan gouvernemental d’aide à
peine annoncé, les deux conseils régionauxontconfirméleurintention
La filière gras du Sud-Ouest est inquiète. PHOTO PH. BATAILLE/« SO »
d’intervenirencomplément:formation des salariés d’accouvoirs et de
conserveries au chômage technique, accompagnement des investissements pour la reprise d’activité
chez les éleveurs et les gaveurs. Dès
l’automne prochain, les deux Régions engageront des « actions conjointes » d’information et de communication sur la filière gras.
Cap sur l’harmonisation
Christian Pèes, président d’Euralis,
Jean-Pierre Raynaud et Vincent Labarthe, les vice-présidents chargés
de l’agriculture pour chacune des
deux Régions, interrogés par JeanBernard Gilles, en expliqueront l’enjeu lors du débat de Barcelonne-duGers.
Celui-ci n’est pas mince. Validés
pour la période 2014-2020, les fonds
duFeaderreprésententparexemple
595 millions d’euros en Aquitaine,
579 millions d’euros en Limousin,
403 millions d’euros en Poitou-Charentes, 597 millions d’euros en Languedoc-Roussillon, et (record national) 1,3 milliard d’euros en
Midi-Pyrénées.
Ils ont été engagés en tenant
compte des priorités définies par ces
anciennes régions qui n’en constituent désormais plus que deux,
l’une avec Bordeaux comme capitale, et l’autre avec Toulouse. L’harmonisation s’annonce délicate,
d’une part au sein d’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, d’autre
part au sein de Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Cela sans négliger les liens tissés dans la Gascogne
interrégionale.
Michel Monteil
(1) Samedi 13 février, 10 h 15, à la salle
des fêtes de Barcelonne-du-Gers (32).
SudRégion
Ouest Éco
JEUDI 4er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
9
Jean-Claude Bach quitte la Banque de France
François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, sera
aujourd’hui à Bordeaux pour la passation de témoin à la direction de la Banque
de France Aquitaine. Jean-Claude Bach, depuis près de sept ans en poste, prend
en effet sa retraite. Patrick Berger, venu de Toulouse, lui succède.ARCHIVES T. DAVID/« SO »
ÉCHOS ÉCO
L’impact
économique de
Linky en débat
Le prochain débat « Sud Ouest
Éco » aura pour thème : « Quel sera
l’impact économique et écologique de Linky pour le consommateur et le territoire ? ». Il est organisé le mercredi 2 mars, à 10
heures, à la Cité mondiale à Bordeaux. Avec la participation de
Françoise Coutant (Région), Anne
Walryck (Bordeaux Métropole),
Thierry Gibert (ERDF), Laurent
Thibaud (Ademe), William Hosono (Itron) et Julien Daubert
(10h11). Animé par Nicolas César,
journaliste au service économie
de « Sud Ouest ». Renseignements :
communication@sudouest.fr
La bonne année
2015 du Port
de La Rochelle
souhaite clairement rajeunir sa
clientèle en mettant en avant ses « after beach », ou comment après les
soins se régaler d’un plateau d’huîtres, un mojito à portée de main,
tout en se laissant flatter par les créations d’un DJ.
Bientôt en Martinique ?
Jocelyn Bouyssy et CGR s’inscrivent
dans ce changement d’époque. Et
souhaitent l’accélérer. « L’intérieur
de l’espace thalasso va être entièrement détruit et repensé en termes
d’offre et d’ergonomie. Il y aura de
nouveaux parcours de bain, de nouvelles cabines. Nous souhaitons aussi ouvrir sur l’extérieur, installer spas
et jacuzzis en terrasse. Pour peu que
nous obtenions tous les permis de
construire nécessaires, cette tâche
incombera au duo d’architectes rochelais Julie et Bertrand Pourrier. »
Et CGR ne va pas s’en tenir à ce dernier projet. « Ce n’est pas encore signé, mais nous pourrions très prochainement ouvrir un complexe de
cinémas en Martinique. Cela pourrait aller assez vite, d’ici deux mois. »
Preuve que le groupe installé à Périgny n’en oublie pas pour autant
son cœur de métier. Si l’affaire se
concluait, ce serait à nouveau une
première. Jusqu’ici, CGR n’a encore
jamais exploité de salles obscures
hors de la métropole.
CGR EN CHIFFRES
SALLES. CGR est à la barre de 467
salles réparties en 47 cinémas,
dont 42 multiplexes. Le groupe est
présent dans 38 villes de France.
200 MILLIONS. C’est le nombre
d’entrées réalisées par les salles du
groupe l’an passé. Cela représente
un peu moins de 10 % du marché
national des salles obscures.
1 500. C’est le nombre d’employés
du groupe. À répartir entre les branches cinéma, restauration et hôtellerie.
180 MILLIONS. C’est le chiffre d’affaires du groupe pour l’année écoulée.
Le Port Atlantique de La Rochelle a
enregistré une progression de son
trafic de 4,3 % en 2015, à 9,8 millions
de tonnes. La filière céréales et oléagineux est en hausse (+ 3,7 %), ainsi
que les produits pétroliers (+ 8,5 %).
Le Port de La Rochelle a aussi accru
son trafic ferroviaire, qui atteint
1,7 million de tonnes.
L’économie
du Pays basque
à Paris
Initiative originale demain, à Paris,
de l’agence de communication
événementielle bayonnaise Avec,
dirigée par Jean-François Duprat.
Il a loué le Trianon pour y promouvoir la capacité entrepreneuriale
basque. Une quinzaine d’entreprises et des offices de tourisme l’accompagnent. Un joli coup doté
d’un budget de 15 000 euros supporté par des mécènes privés. Emmanuel Macron en sera.
Le Futuroscope
recrute
« En 2017, nous voulons dépasser
les 100 millions d’euros (96,5 aujourd’hui) de chiffre d’affaires et le
cap des 2 millions de visiteurs
(1,8 million actuellement) », nous
annonce Dominique Hummel,
président du directoire du Futuroscope. 30 personnes seront embauchées en 2016 (lire notre sujet
page suivante). Aujourd’hui, le Futuroscope génère 800 emplois en
équivalent temps plein.
Un directeur LCL
pour le Limousin
et la Dordogne
Pascal Jansen, 49 ans, prend la direction régionale LCL LimousinDordogne. Il succède à Dominique
David à la tête d’un dispositif de
24 agences et de 121 collaborateurs.
Entré à la banque LCL il y a vingtcinq ans, il y a occupé plusieurs
fonctions de management à Nancy, à Strasbourg et à Roubaix, où il
était le directeur du centre de relations clients.
Guy Bertaud,
directeur général à
l’Intercontinental
Guy Bertaud devient, à 48 ans, le directeur général de l’InterContinental de Bordeaux, nouvelle enseigne exploitant le Grand Hôtel.
Il a été le directeur adjoint du Plazza Athénée à Paris, directeur général de l’Hôtel de Paris à Monaco,
après plusieurs expériences dans
l’hôtellerie de luxe à Dubai et aux
Seychelles.
10
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
La région
Cordouan : le phare a trouvé ses gardiens de l’été
L’annonce du Syndicat mixte pour le développement durable de l’estuaire de la Gironde
avait affolé les réseaux sociaux : on cherchait deux gardiens pour l’été au phare
de Cordouan. Mais plus besoin d’envoyer vos CV, les places sont prises. PHOTO S. PAPEAU
Le Futuroscope poursuit
son voyage dans le temps
POITIERS Le parc d’attractions, qui
a renoué avec la croissance, rouvre ses
portes samedi. Avec des nouveautés
et un show nocturne du Cirque du Soleil
STELLA DUBOURG
s.dubourg@sudouest.fr
A
vec plus de 1,8 million de visiteurs en 2015 et un chiffre d’affaires de 96,5 millions d’euros, le Futuroscope de Poitiers se
positionne à la deuxième place des
parcs français, derrière le géant
Disney. « Depuis 2003, le parc a quasiment doublé son chiffre d’affaires
et la fréquentation n’a cessé d’augmenter au fil des ans », souligne Dominique Hummel, président du directoire du Futuroscope. Aujourd’hui, le parc d’attractions est le premier site touristique de la grande région en nombre de visiteurs.
Le secret d’une telle réussite ?
D’abord une image dépoussiérée.
« Le parc a beaucoup évolué ces dernières années. D’une offre de nature
très pédagogique au départ, le Futuroscope s’est orienté vers une offre qui laisse plus de place au plaisir
avec des attractions plus fun, plus
festives et plus familiales », explique
Dominique Hummel. La proportion du public familial pèse ainsi aujourd’hui pour 65 % dans le nombre
de visiteurs. « Nous avons également développé des activités pour
les plus jeunes à partir de 3 ans et
nous allons encore renforcer l’offre. » Une fourmi géante abritant de
nombreux jeux sera notamment
installée cette année devant l’attraction « Arthur, l’aventure 4D ».
L’autre clé du succès, c’est une gestion astucieuse de la Compagnie
des Alpes. Leader des remontées mécaniques, la société est l’actionnaire
principal (45 % des parts) du Futuroscope dans le cadre d’un partenariat
public-privé avec le Département de
la Vienne (38 % des parts) et la Caisse
des dépôts. « Chaque année, nous réinvestissons environ 10 % de notre
chiffre d’affaires afin de renouveler
20 % de l’offre dans le but de convaincre les visiteurs de revenir mais aussi d’en séduire de nouveaux. »
Un show nocturne féerique
Une politique de réinvestissement
permanent qui a conduit le parc à
proposer chaque année trois ou
quatre nouvelles animations et à décrocher les titres prestigieux de
« Meilleure attraction au monde »
en 2012 pour « Arthur, l’aventure
4D » et en 2015 pour « Les Lapins crétins ».
Pas question pour le Futuroscope
de s’arrêter en si bon chemin.
Comme en 2015, les gérants du parc
vont investir cette année 15 millions
d’euros pour se renouveler. « Notre
thème générique, c’est de nourrir
notre goût de demain et de faire rêver les gens. »
C’est dans cet esprit que, dès samedi, le parc proposera « La Forge
aux étoiles », un nouveau show nocturne réalisé avec le Cirque du Soleil.
Les héros de « L’Âge de glace » reviennent, mais en 4D et au temps des dinosaures. PHOTO FUTUROSCOPE
Du feu, des jeux d’eau, des lasers et
des projections, tous les moyens
technologiques seront mis au service de ce conte féerique qui met en
scène une jeune fille discutant avec
un géant tombé de l’espace. 6 000
personnes pourront s’installer dans
les gradins afin d’assister chaque
soir au spectacle.
À partir du 6 février, les grands documentaires feront également leur
retour. Tout d’abord avec « Le Monde
de l’invisible », imaginé par National
Geographic. Un voyage qui invite
au-delà de la perception humaine.
« On s’intéresse dans ce film à tout
ce qui ne se voit pas, à ces petites choses invisibles qui pourtant nous entourent. » Avec « L’Océan secret de
Jean-Michel Cousteau », le parc proposera aussi une plongée spectaculaire en 3D dans les fonds sous-marins des Bahamas et des îles Fidji à
bord de l’explorarium.
Le Kinemax en numérique
En avril, une autre expérience portée par une nouvelle technologie de
projection numérique laser sera
proposée aux visiteurs. « Cette technologie permet d’aller vers des documentaires beaucoup plus vi-
vants. » Le Kinemax, le plus grand
écran d’Europe, passera ainsi au numérique et proposera « La Loi du
plus fort », un film conçu par la BBC.
Une sorte de « OK Corral » dans les
Laurentides au Canada à l’échelle
d’une souris scorpion et d’un petit
écureuil. Enfin, rappelons qu’à Noël
dernier, le parc a remis en scène les
héros de « L’Âge de glace » dans une
nouvelle aventure en 4D au temps
des dinosaures. Une expérience immersive et sensorielle dans l’univers
de la saga. De quoi bien préparer le
30e anniversaire du parc, l’an prochain.
24 HEURES EN RÉGION
OLORON (64)
Six arrestations
pour viol en réunion
Dix hommes ont été interpellés et
placés en garde à vue hier, lors d’une
vaste opération de police conduite à
l’aube dans un campement de gens
du voyage à Toulouse ainsi qu’à Oloron pour six d’entre eux. Les dix
hommes, âgés de 20 à
30 ans, sont soupçonnés dans le cadre d’une enquête de flagrance
pour viols en réunion sur deux jeunes filles, dans la nuit du 24 au 25 janvier à Ramonville, dans la banlieue
sud de Toulouse, selon le parquet.
ÎLE DE RÉ (17)
La Roja arrivera
le 9 ou le 10 juin
Contactée hier par « Sud Ouest », la
Fédération espagnole de football a
confirmé la venue de la sélection,
championne d’Europe en titre, sur
l’île de Ré lors de l’Euro 2016, du
10 au 16 juin. La Roja arrivera « le 9
ou le 10 juin » dans son camp de
base. Un journaliste du quotidien
« Marca » rapportait hier que
l’agence de voyages de la sélection
espagnole, El Corte Inglès, avait
confirmé l’information mardi. Durant l’Euro, il est prévu que les
joueurs et leur staff soient hébergés à l’hôtel Atalante, relais thalasso
quatre étoiles de Sainte-Marie-deRé, et s’entraînent au complexe
sportif de Saint-Martin-de-Ré.
BAYONNE
Grippe aviaire : les
Basques solidaires
Une délégation du syndicat paysan
ELB, déclinaison basque de la Con-
fédération paysanne, a été reçue
hier à la sous-préfecture de
Bayonne. Les émissaires ont remis
une lettre à destination du ministre de l’Agriculture, portant leurs
craintes pour les petits producteurs avicoles affectés par les mesures contre la grippe aviaire. Le syndicat dénonce un plan sanitaire
qui ne distingue pas producteurs
paysans et industrie avicole. Il souligne que les fermes artisanales, qui
maîtrisent chaque étape de la production et n’ont pas recours aux
déplacements d’animaux vivants,
sont à considérer comme un rempart contre l’épidémie. À l’inverse
du système intensif industriel.
NEUVICQ (17)
Une gare de secours
qui pourrait être utile
C’est à Neuvicq, dans le sud de la
vent passer par là, un arrêt pourrait
être obtenu matin et soir, à l’aller et
au retour de Paris. Pour desservir
un bassin de vie de 301 072 habitants du Sud-Charente-Maritime,
Sud-Charente, Nord-Gironde et
Nord-Dordogne.
CASTELMORON/LOT (47)
La gare « fantôme » de
Neuvicq. PHOTO M.-L. GOBIN/« SUD OUEST »
Charente-Maritime que, dans le cadre de la réalisation de la ligne à
grande vitesse qui circulera à l’été
2017, une gare de secours a été réalisée par le concessionnaire Vinci.
Elle servirait en cas de problème,
d’indisponibilité ou d’inaccessibilité de la gare de Bordeaux… et peutêtre jamais. Mais Claude Belot, le
président de la Communauté de
communes de Haute Saintonge,
défend l’idée que, justement, sur
les 16,5 trains quotidiens qui doi-
Un bateau-mouche
sur le Lot
Deux couples d’amis du Villeneuvois viennent de racheter un bateau-mouche dans les Landes afin
de proposer, dès les beaux jours,
des croisières et repas itinérants
sur la rivière Lot. « Lou Vent d’Olt »,
qui peut accueillir 115 passagers ou
75 clients à table, naviguera d’avril
à octobre jusqu’à Penne-d’Agenais
en amont et Clairac en aval.
Des croisières de nuit ou dédiées
au pruneau sont aussi en projet.
11
Pays
Basque
SACHEZ-LE
La préfecture, futur
lieu de tournage ?
Le ministère de l’Intérieur
a proposé 300 lieux
susceptibles d’accueillir
des tournages de film.
Parmi eux, la préfecture des
Pyrénées-Atlantiques, à Pau,
et son décor très « OSS 117 »…
PHOTO DR/ MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
BIARRITZ
Cuisinier de métier
Jean-Baptiste Daguerre est le chef invité du Salon des vins et de la gastronomie
CHRISTOPHE BERLIOCCHI
c. berliocchi@sudouest.fr
J
ean-Baptiste Daguerre est un chef
cuisinier fidèle. Pour la septième
fois de suite, le restaurateur de
Saint-Pée-sur-Nivelle sera le chef invité du Salon des vins et de la gastronomie à la halle d’Iraty à Biarritz, les
5, 6, 7 et 8 février.
Le chef cuisinier, propriétaire du
Fronton, effectuera des démonstrationsculinairesledimanche7février,
à 17 heures, et le lundi, à 15 heures, et
gérera avec son équipe la brasserie
du salon, dans un coin cosy d’Iraty.
Ces démonstrations en public sont
une autre facette du métier difficile
de cuisinier, qui séduit ce chef d’expérience.
« C’est toujours un plaisir de venir
à ce salon, dit-il, car j’aime bien partager mes petits trucs de chef, mes
astuces. En général, je réalise des
plats simples avec de bons produits
pour que les spectateurs puissent les
reproduire, une fois chez eux. »
Le chef n’a pas encore finalisé tous
ses plats – « cela dépendra de mon
marché, vendredi » – mais il a prévu
de réaliser une recette de la mer : ce
sera des Saint-Jacques rôties, purée
de topinambour avec une émulsion
d’herbes à l’huile d’olive.
« Il y a toujours entre 150 et
200 personnes, et il y a un vrai
échange, remarque-t-il. Le public est
de plus en plus intéressé par les choses de la cuisine, peut-être aussi à
cause de toutes ces émissions que
l’on peut voir à la télévision. »
67 mariages en 2015
Jean-Baptiste Daguerre est un chef
reconnu au Pays basque, en place depuis des années à Saint-Pée qui ne
manque pas de bonnes tables. Le
chef senpertar est à la tête du restaurant le Fronton depuis trente-deux
Les Républicains
renouvellent
leur bureau
Le nouveau bureau départemental statutaire des Républicains,
issu des élections du 30 janvier,
vient de se réunir autour de son
secrétaire départemental, Max
Brisson. On note un rajeunissement des troupes avec l’entrée de
Julien Carlos, délégué de la 1re circonscription, Pierre Saulnier sur
la 3e et Claire Bordagaray sur la 4e.
Tous les trois ont moins de 40 ans.
Éric Saubatte, Anthony Bleuze et
Henri Lévrero ont été reconduits
respectivement en tant que délégués de la 2e, 5e et 6e circonscriptions.
« Pixel », entre
danse et lumière
à Anglet
Jean-Baptiste Daguerre, chez lui, à Saint-Pée-sur-Nivelle. PHOTO ARCHIVES JEAN-DANIEL CHOPIN
ans. Un bail. Il a collectionné toutes
les distinctions possibles et inimaginables des guides, Michelin, Gault et
Millau, Hubert, etc. « J’ai été à fond
dans le gastro, dit-il, mais aujourd’hui, je fais beaucoup plus de traiteur et je n’ouvre le restaurant que le
dimanche midi. Le reste du temps,
avec mon équipe, je suis sur les salons, événements, réceptifs et autres
mariages. Et au Pays basque, il y en a
un paquet ! On ne chôme pas (sourire). »
Daguerre est un chef traiteur sollicité depuis son tout premier mariage effectué à la ferme Inharria, au
quartier Ibarron, pas loin de son
Fronton : « Je suis arrivé sur cette activitéunpeuparhasard,dit-il,etpuis,
d’année en année, elle a grossi, de la
dizaine de mariages au début, on est
« C’est fou le nombre
de jeunes, partis
travailler à l’étranger,
qui reviennent
se marier au pays »
passé à 67 mariages en 2015 ! C’est
fou le nombre de jeunes, partis travailler à l’étranger, qui reviennent se
marier au pays. En général, ce sont
de très beaux mariages dans des endroits de rêve, au château d’Arcangues, au casino de Biarritz, au domaine de Larbéou à Bayonne.
Parfois, c’est un peu compliqué à
mettre en place, comme avec ce couple de Basques qui travaille en Corée
et avec qui nous avons dû échanger
une centaine de mails pour tout caler.Maisaufinal,cesontdesexpériences formidables, car nous participons au plus beau jour de leur vie ! »
Ce week-end, le Salon des vins et
de la gastronomie ne devrait pas accueillir de candidats au mariage. Ce
sera un autre salon, pour plus tard,
au même endroit. Le chef Daguerre
a prévu un plat du jour différent chaque jour, en plus d’un merlu de ligne
et d’une entrecôte frites maison à la
carte. « Tout est cuisiné sur place, à
l’ancienne », termine le chef traiteur
qui reste bien sûr un cuisinier avant
tout !
Salon des vins et de la gastronomie à Biarritz, halle d’Iraty, 6 €, du 5 (de 17 h à 21 h) au
8 février (10 h à 19 h, et 18 h le dernier jour),
www.salondelagastronomie.fr
Le théâtre Quintaou accueille,
demain et samedi à 20 h 30, la
compagnie Käfig qui présentera
« Pixel », mis en scène par Mourad
Merzouki, directeur du Centre
chorégraphique national de Créteil. Le spectacle, né en 2014, allie
les arts numériques aux bases du
hip-hop pour un rendu qui oscille
entre douceur, rêve et illusion.
La performance est tout autant
technique, grâce aux lumières de
la compagnie Adrien M/Claire B.,
que poétique. Réservations auprès de la Scène nationale du SudAquitain. Tarifs : de 20 à 30 euros.
Les décisions
prises pour
endiguer
l’épidémie de grippe
aviaire ne s’attaquent
pas aux racines de
ces crises sanitaires »
«
●
ELB, hier à Bayonne. Lire en p. 15.
12
Pays Basque
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Vers un pôle m
Hier, à Labastide-Clairance, les parents d’élèves n’ont pas lésiné
sur les banderolles pour dire leur mécontentement. PH. J. ETCHEBARNE
Plusieurs mobilisations
contre la carte scolaire
ÉDUCATION En attendant la décision le 10 février,
la suppression prévue de 19 classes passe mal
La carte scolaire commence à se
dessiner dans les Pyrénées-Atlantiques. Le département ne perd pas
de poste, mais 19 classes devraient
être supprimées. L’inspecteur d’académie table sur 450 élèves en
moins à la rentrée.
Hier matin s’est tenu le Comité
technique spécial départemental
(CTSD) avec les syndicats d’enseignants. De 9 heures à 9 h 30, une
trentaine de personnes se sont réunies devant l’inspection d’académie, à Pau, pour protester contre
des points précis de la carte scolaire.
Comme pour l’école Stanislas-Lavigne à Pau, qui doit perdre un
poste à la rentrée prochaine. « On
passerait de cinq à quatre classes.
Dans ces conditions, on ne sait pas
si l’Ulis (1) pourra être conservée, ce
qui signifierait un deuxième poste
en moins », affirme Marie-France
Boisvert, présidente de la FCPE de
cette école. « Cela fait au moins trois
ans qu’on est sur les listes. L’an dernier, nous avions le couperet de l’effectif de 100 élèves à atteindre. » Elle
regrette le fait que cela soit « géré à
chaque fois à la dernière minute, en
septembre. Ce n’est pas satisfaisant
ni pour les élèves ni pour les enseignants. »
Rendez-vous le 10 février
Outre cette mobilisation paloise,
d’autres mouvements spontanés
ont eu lieu hier, en Pays basque,
comme à Urt, La Bastide-Clairence,
Saint-Michel ou encore à Barcus
(lire en pages 16, 20 d, et 20 h). Pas
de rassemblement à Bayonne,
même si un poste est menacé à
l’école du Grand Bayonne, ainsi
qu’à la maternelle Petit Bayonne.
À Biarritz, un demi-poste pourrait être supprimé à l’école Michelet et Reptou, et un poste à l’élémentaire Ferry. À Saint-Jean-de-Luz, la
maternelle Urdazuri devrait perdre
un demi-poste, et un poste à l’école
Haitz Errota.
Les contours de la carte se préciseront le 10 février pour le Comité
départemental de l’éducation nationale (CDEN).
Marie Deshayes
(1) Unité localisée pour l’inclusion scolaire.
(2) Regroupement pédagogique
intercommunal.
PAYS BASQUE Les opposants à
l’intercommunalité unique Pays basque
proposent la création d’une structure
fédérant les actuelles communautés
PIERRE SABATHIÉ
p.sabathie@sudouest.fr
U
n pôle métropolitain assoupli (PMA) comme alternative à l’établissement public
de coopération intercommunale
(EPCI). Derrière ces mots abscons
se situe la carte intercommunale
du Pays basque au 1er janvier prochain. Soit les 158 communes du
Pays basque se regroupent dans
une même agglomération comme le propose l’État, soit elles pourraient passer par une étape intermédiaire dans un fonctionnement fédératif au sein de ce PMA.
C’est ce que propose le collectif
des maires pour la communauté
Pays basque, dans lequel figure notamment Michel Veunac, maire de
Biarritz, Claude Olive, maire d’Anglet, Emmanuel Alzuri, maire de
Bidart, Francis Gonzalez, maire du
Boucau, Guy Poulou, de Ciboure,
ou encore Michel Dallemane, de Bidache. Et qui devrait être validé par
le représentant de l’État.
De quoi s’agit-il ? Le PMA est une
structure juridique qui conserve
les intercommunalités actuelles et
permet de « favoriser la coopération entre les territoires sur les
grandes compétences stratégiques communes, langue, culture,
développement économique, tourisme, eau, mobilité… »
Une strate supplémentaire
Une épaisseur supplémentaire
dans le millefeuille administratif
qui sera directement financée par
les intercommunalités actuelles
en accompagnant ce transfert de
compétences par un transfert de
moyens.
En seraient néanmoins exclues
les intercommunalités de Bidache
et d’Iholdy qui n’ont pas le seuil
d’habitants requis pour continuer
à « vivre » seules quelle que soit la
carte intercommunale retenue
pour janvier.
Michel Veunac, l’un des fers de
lance de cette proposition, s’appuie sur les résultats de l’étude financée par l’Acba, pour étayer ses
propos. Il considère l’EPCI unique
comme « une solution inappropriée. L’intégration d’un territoire
ne se décrète pas, elle se construit.
Il faut fédérer d’abord pour mieux
intégrer ensuite. Nous avons la volonté de réussir une institution
Pays basque moderne, ambitieuse
et réaliste ».
Une annonce faite hier à Itxassou pour mieux affirmer « qu’il ne
s’agit pas de la proposition que des
maires de la Côte, des soi-disant
communes riches qui ne veulent
pas partager, mais de tout le Pays
basque », ajoute Michel Veunac.
Autonomie fiscale
Face à ce que qualifie Emmanuel
Alzuri de « bombe à retardement
pour la fiscalité locale avec des redistributions aléatoires et inéquitables de la fiscalité sur les ménages, et une augmentation de la
pression fiscale des entreprises »,
le PMA doit permettre à chacune
des actuelles intercommunalités
de conserver sa fiscalité.
Dans la solution préconisée par
ce collectif des maires, la gouvernance est allégée par rapport à
l’EPCI avec un bureau de 17 élus et
un conseil de 60 membres, contre
une assemblée de 232 élus pour représenter l’EPCI unique.
Le maire de Bidart explique également que cet EPCI n’exclura pas
la création de syndicats intercommunaux sur les périmètres des actuelles intercommunalités pour
Le collectif pour la
Communauté Pays basque
présente son projet alternatif.
PHOTO ÉMILIE DROUINAUD
gérer « les compétences orphelines ». Pour ces maires, cette alternative se veut une étape vers une
intégration qui ne reprendrait pas
le principe de l’EPCI, mais qui s’inspirerait plutôt des travaux menés
ces dernières années pour présenter le projet de collectivité unique
à statut particulier qui a été retoqué par l’État. « Il n’est pas question
Sur un fil, sans autorisation
ST-PÉE-SUR-NIVELLE
Deux trentenaires ont
utilisé une tyrolienne
illégalement. Un blessé
Un funambule et un technicien
cordiste ont pénétré illégalement
sur la base de loisirs de Saint-Péesur-Nivelle, samedi après-midi. Les
deux trentenaires ont contourné
le système de sécurité empêchant
l’accès au câble de la tyrolienne
(système de transport sur filin), au
moyen de matériel professionnel
leur appartenant, précise Philippe
Veyre, exploitant de l’installation.
Un funambule professionnel s’est blessé. Il a été transporté à
l’hôpital de Bayonne par l’hélicoptère du Samu. PHOTO MANUEL MARQUES
Passerelle percutée
Les deux « spécialistes » ont attaché
une poulie double, de type speed
tandem à leurs deux baudriers,
pour réaliser la traversée ensemble. Mais ils n’avaient pas évalué la
vitesse qui serait la leur, du fait de
leurs poids conjugués, et pensaient pouvoir freiner avant d’atteindre la passerelle métallique
d’arrivée barrant le filin, située en
bout de course. Mais il n’en a rien
été. Les deux hommes ont violemment percuté la passerelle métallique. L’un d’eux souffrait à la hanche et à une jambe à l’arrivée des
secours. Ce funambule professionnel a été pris en charge par l’hélicoptère du Samu et transporté à
l’hôpital de Bayonne.
Les deux individus ont été entendus par la gendarmerie, qui ont
ouvert une enquête. Le gérant de
la tyrolienne n’a pas déposé plainte, mais souhaite obtenir réparation des dommages. « Nous
n’avons jamais eu d’accident depuis l’ouverture, il y a quinze ans »,
précise Philippe Veyre.
E. F.
13
Pays Basque
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
étropolitain ?
FAITS DIVERS
OLORON
Six interpellations
pour des viols
commis à Toulouse
Dix hommes ont été interpellés
et placés en garde à vue mercredi,
lors d’une vaste opération de
police conduite à l’aube dans
des campements de gens
du voyage à Toulouse et Oloron.
Les dix hommes, âgés de 20 à
30 ans, sont soupçonnés dans le
cadre d’une enquête de flagrance
pour viols en réunion sur deux
jeunes filles, dans la nuit du 24 au
25 janvier à Ramonville, dans
la banlieue sud de Toulouse.
À Toulouse, l’opération de
grande envergure a été conduite
mercredi matin à 6 heures près de
la Cité de l’Espace, à Toulouse, par
plusieurs dizaines de policiers et
des gendarmes mobiles et un hélicoptère. À Oloron, les policiers toulousains étaient appuyés de leurs
collègues palois et soutenus par la
gendarmerie. Ils ont tous été transférés à Toulouse pour être entendus sous le régime de la garde à
vue.
SAINT-JEAN-DE-LUZ
Chute de parapente
Un parapentiste a fait une chute
hier vers 17 h 40, alors qu’il survolait à une quarantaine de mètres
de hauteur le chemin de Chibau,
dans le quartier Acotz de SaintJean-de-Luz. L’accident a eu lieu
sur la falaise de Lafitenia, sur le site
bien connu des parapentistes de la
pour nous de signer un chèque en
blanc », souligne Claude Olive. Le
collectif pour la Communauté
Pays basque prévoit de présenter
son projet aux maires, le 9 février
prochain.
Il souhaite également l’exposer
vite au préfet des Pyrénées-Atlantiques, Pierre-André Durand. Et s’interroge d’en faire part ou pas à la
prochaine Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI). « Rien ne nous
oblige à agir dans la précipitation »,
note Francis Gonzalez.
Les travaux d’Hasparren
■ Depuis plusieurs semaines,
les élus, à l’initiative du Conseil
des élus, planchent sur ce que
pourrait être l’EPCI unique.
Les présidents des dix intercommunalités actuelles ont adressé
un courrier aux maires dans lequel
les ateliers qui se sont déroulés à
Hasparren, ont été détaillés. Ils ont
travaillé sur l’aménagement, l’économie, la mobilité et le transport,
l’environnement, les politiques cul-
turelles et linguistiques, les services
à la population, la gouvernance,
les finances et les moyens. De nombreux points soulevés par les ateliers
demandent encore à être approfondis avec les services de l’État.
Favorable à l’EPCI, le Conseil des
élus précisera ces travaux au tour
d’un comité de pilotage, le 19 février,
dans une synthèse. Des réunions se
tiendront ensuite dans chaque commune entre la mi-mars et la mi-avril.
70 km en car pour voir sa mère
ANGLET/SAINT-PALAIS Hier matin, une fillette
de dix ans a fait une fugue. Elle a été retrouvée
Hier, vers 9 heures, les habitants de
l’agglomération bayonnaise ont
vu passer, sur la RD 810, qui relie
Bayonne à Biarritz, plusieurs voitures de police, sirène hurlante.
Les forces de l’ordre recherchaient une petite fille de dix ans,
signalée disparue par son père.
Vers 8 heures, hier, elle est partie
du domicile de son père et de sa
belle-mère, situé à Anglet. Alors
que le père de famille s’occupait
d’un autre enfant, la petite fille s’est
fait la belle.
Un signalement a été diffusé. Un
chauffeur du réseau de bus de l’agglomération a cru reconnaître la
fugueuse dans le quartier de l’aéroport de Biarritz, ce qui explique
le déploiement de policiers dans
cette zone.
Accueillie par les gendarmes
Mais la fillette n’avait pas emprun-
té cet itinéraire. Depuis le quartier
Maignon d’Anglet, elle a rallié l’arrêt de bus du collège Endarra, dans
le secteur de la mairie. De là, elle a
rejoint la place du Réduit à Bayonne, où elle a pris un car à destination de la commune de Saint-Palais.
La fugueuse a été accueillie à sa
descente du car à Saint-Palais, soit
quelque 70 kilomètres au sud-est
de Bayonne, par les gendarmes de
la brigade de Saint-Jean-Pied-dePort. La fillette a été remise à son
père, qui a la garde de l’enfant.
Juge des enfants saisi
La petite fille a expliqué être partie
du domicile de son père suite à
une dispute avec sa belle-mère, qui
lui avait demandé de nettoyer la litière du chat. Ce n’est pas la première fois qu’elle effectuait ce trajet, en car, pour aller voir sa mère.
La jeune Angloye avait déjà
effectué le trajet.
ARCHIVES ÉMILIE DROUINAUD
Le père et la belle-mère ont été
auditionnés pour déterminer les
circonstances exactes de la fugue.
Le juge des enfants va être saisi et
une enquête sociale menée.
E. F.
Côte basque. Les bourrasques ont
poussé le pratiquant au-delà de la
limite des vents dynamiques. Dans
l’impossibilité de se poser sur le
champ du chemin de Kokotia, il a
fait un atterrissage forcé près de la
voie ferrée, où il s’est blessé. Touché
à la hanche et au dos, le parapentiste est resté conscient quand
il a été transporté par le Smur vers
le Centre hospitalier de Bayonne.
Il devait y subir, hier soir, un bilan
clinique complet.
BAYONNE
592 grammes
de résine de cannabis
Mardi soir, un Bayonnais a été
interpellé par la police en possession de 592 grammes de résine
de cannabis. L’individu a été placé
en garde à vue au commissariat
de Bayonne. Il devrait être déféré
au parquet de Bayonne ce matin
et jugé en comparution immédiate, ce jeudi après-midi.
PAYS BASQUE
Vigicommerce :
encore un petit effort
Le dispositif Vigicommerce qui
propose aux commerçants du Pays
basque de recevoir une alerte par
SMS lorsqu’un acte de délinquance
(effraction, vol, agression, etc.) est
commis au préjudice d’un établissement compte 83 adhérents (530
en Béarn). Pour adhérer, contacter
la Chambre de commerce et
d’industrie, tél. 05 59 46 58 13.
14
JEUDI 4er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Bayonne
2 370 demandes de logements en attente
Dans ses fichiers, pour la seule ville de Bayonne, Habitat Sud Atlantic
dénombre aujourd’hui 2 370 demandes de logement en attente, dont
453 souhaits de mutation. Au 31 décembre 2014, l’office public de l’habitat
gérait 6 739 logements sociaux entre le Seignanx et le Pays basque. ARCHIVES J.- D. C.
Du balai éponge à la
LE PIÉTON
A pu observer les libertés que pren-
nent, parfois, les barboteurs du
centre aquatique de Sainte-Croix.
La piscine est victime de son succès
et, aux heures de pointe, son parking déborde parfois jusqu’à l’entrée du Hameau de Plantoun, dans
son prolongement. Jusqu’à en
gêner les entrées et sorties. Un
rien agaçant pour les habitants.
AGENDA
AUJOURD’HUI
Orai bat. Danse pour les aînés,
de 19 h à 20 h 30, au centre d’animation, 39, rue Charles-Floquet.
Tél. 05 59 55 07 93.
Erro bat. Répétition de la tambor-
rada, un jeudi sur deux, à 19 h 15,
2, rue de Balichon.
UFC - Que choisir. Permanence de
14 h à 17 h 30, 9, rue Sainte-Ursule
(en face du parking de la gare).
Tél. 05 59 59 48 70.
Unité locale Croix Rouge. Accueil
bénévoles de 9 h 30 à 12 h 30,
vestiboutique de 14 h à 17 h, 58, allées Marines. Tél. 05 59 59 40 46.
Cercle de bridge. Rondes
Société générale à 14 h 30.
Tél. 06 08 25 22 76.
Enseignement enfants malades.
Permanence de 9 h à 12 h
de l' AEEM, école des Arènes.
Tél. 05 59 59 84 90.
Victimes et citoyens - Aides
aux accidentés. Permanence
téléphonique de 10 h à 19 h,
au 06 86 55 24 01 .
Assurances vieillesse des artisans.
Permanence à la Chambre
des métiers, de 14 h à 16 h,
boulevard Jean-d’Amou .
Union nationale des combattants.
Permanence les mardis et jeudis,
de 14 h à 17 h, 21, rue Bourgneuf,
tél. 05 59 59 74 71.
HLM Pour mieux
répondre aux
réclamations,
Habitat Sud
Atlantic a fait
évoluer ses agents
EMMA SAINT-GENEZ
e.saint-genez@sudouest.fr
D
epuis juillet 2014, Sylviane Lafitte ne fait plus le ménage
dans les immeubles du
Grand Basque. «Et je ne vais pas vous
dire que ça me manque ! » À 60 ans,
la Bayonnaise travaille toujours
pour Habitat Sud Atlantic, mais elle
a changé de fonction au bout d’une
formation de dix mois, validée via
un certificat reconnu par l’Éducation nationale.
Avec seulement le Brevet des collèges et une année de sténo-dactylo
en poche, l’ancienne responsable
d’immeuble a un peu hésité à tenter « le saut qualitatif » proposé par
l’Office public de l’habitat de
Bayonne. « J’avais 59 ans et il fallait
reprendre les études… Je me demandais si j’allais être à la hauteur.
Mais la direction m’a fait confiance.
Mon seul regret est de ne pas l’avoir
fait plus tôt. »
La démarche n’est pas seulement
philanthrope. L’opérateur HLM l’a
amorcée en 2013, à l’issue de l’enquête réglementaire auprès de ses
quelque 6 400 locataires : « Nous
avions un taux de satisfaction important, à 92 %, mais butions sur plusieurs problèmes : le délai de traitement des réclamations, l’état des
logements à la relocation et la propreté des parties communes », explique Danièle Boutiti, directrice de la
gestion territoriale.
Révolution à plusieurs étages
S’ensuit un brainstorming au sein
de plusieurs groupes de travail intermétiers. Il en émerge le projet
d’une révolution copernicienne
pour les personnels candidats au
changement. Basés jusque-là dans
une des deux agences de l’Office, à
la Résidence Lahubiague et sur les
Hauts de Sainte-Croix, dix chargés
de clientèle deviennent « responsables de secteur » au terme de 35 jours
d’une formation diplôman-te.
« Nous leur avons confié une mission de management avec un personnel et un budget à gérer », détaille Lausseni Sangare, responsable
de l’agence Adour Côte basque. « Les
chargés de clientèle n’avaient
qu’une approche technique de leur
secteur, alors que les nouveaux responsables ont tous les outils pour
intervenir directement, faire de la
veille sur le patrimoine et collaborer avec les maîtres d’ouvrage pour
les programmes neufs. »
Deuxième étape de la révolution :
la création de loges de gardien et la
conversion de plusieurs agents de
nettoyage en gestionnaires initiaux,
managés par les nouveaux respon-
Depuis 1998, Sylviane Lafitte était femme de ménage pour Habitat Sud Atlantic. Fin 2013,
elle s’est mise à l’informatique pour devenir la gardienne du Grand Basque. PHOTO ÉMILIE DROUINAUD
sables de secteur. Sur une trentaine
d’hommes et femmes de ménage,
16 volontaires sont retenus. « Les gardiens sont les premiers interlocuteurs des locataires et la pièce maîtresse du dispositif », poursuit
Lausseni Sangare. « Nous avons déplacé le lieu de la réclamation. Avant,
il fallait se rendre dans une des deux
agences. Maintenant, le locataire a,
sur place, une personne formée qui
lui apporte une première réponse.
L’objectif est d’être le plus réactif possible. »
Entre septembre 2013 et janvier
2015, ces 16 agents ont suivi la formation et obtenu leur certificat, non
sans peine mais avec détermination. « Il y a eu une réelle implication.
Ils nous ont bluffés ! », assurent les
responsables. « Cela a aussi permis
à des collaborateurs de reprendre
un second souffle dans leur vie professionnelle. »
Informatique et gestion
C’est le cas de Sylviane Lafitte, qui a
dû apprendre à se servir d’un ordinateur pour saisir les réclamations.
« C’était ma bête noire mais je réussis à faire ce qui m’est demandé ! »
La nouvelle gardienne a aussi bûché
la gestion locative et la différence entre une fenêtre « à la française ou à
l’anglaise ». Quand elle ne tient pas
ses permanences dans la loge amé-
« Nous avons
déplacé le lieu de la
réclamation. Le
locataire a, sur place,
une personne formée
qui lui répond »
nagée au rez-de-chaussée d’un des
neuf immeubles du Grand Basque,
elle est sur le terrain ou dans l’Écoquartier du Séqué qu’elle a également en charge avec les 20 logements des Galupes et les 28pavillons
du hameau des Fontaines.
La gardienne dispose d’un scooter et d’un logement de fonction.
« Mais je paie mes charges et les impôts locaux. » C’est à elle qu’on
s’adresse en cas de toilettes bouchées, de portail qui ne ferme plus,
d’interphone défaillant ou de problème de voisinage. C’est elle aussi
qui assure les états des lieux des locataires entrants, et ceux de sortie
revenant aux responsables de secteurs. La signature du bail ne se fait
plus « sur un coin d’évier », mais en
agence avec une des six assistantes
de gestion, elles aussi, concernées
par ce big bang en ressources humaines.
À la nouvelle gardienne revient
également le suivi des travaux des
entreprises, l’information des locataires et le soin de retisser au quotidien un lien social souvent tendu ou
effiloché. « J’ai appris à écouter. Je le
faisais déjà quand j’assurais le ménage, mais je sais maintenant ne pas
répondre du tac au tac et tenir
compte de la réaction des gens. Ils
ont souvent besoin de parler. Je suis
parfois leur seule interlocutrice. Il y
a aussi des problèmes d’alcool avec
des personnes qui ne font plus la différence entre le jour et la nuit. De racisme aussi. Les gens se supportent
de moins en moins. Moi qui ai été
éduquée dans la peur de l’étranger,
j’essaie de leur dire qu’il faut connaître les gens avant de les juger. Mais
je suis loin de remonter toutes les réclamations. »
Quinze autres gardiens suivent
au quotidien le patrimoine d’Habitat Sud Atlantic, de Bayonne à SaintJean-de-Luz. Un chamboulement en
faveur de « la qualité de service »
réussi si l’on en croit les chiffres d’Habitat Sud Atlantic : le délai moyen de
traitement des réclamations est
tombé de 41 à 19 jours. « Nous sommes plus proches du locataire, plus
réactifs », estime Sylviane Petit.
La révolution n’a pas gagné sa fiche de paie avec seulement 100 euros brut supplémentaires par mois.
« Mais je me sens moins fatiguée et
plus utile, à tous les niveaux. »
JEUDI 4er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
15
Bayonne
Quand les objets font patrimoine
Dimanche 7 février, 16 heures, au Musée basque, la Société des amis
du Musée basque organise une conférence sur le thème : « L’objet,
monument historique », par les conservateurs Claude MengesMironneau et Mano Curutcharry. PHOTO ARCHIVES PATRICK BERNIÈRE
@
●
SUDOUEST.FR
Retrouvez toutes les informations
relatives à Bayonne et ses environs,
en consultant notre site Internet
loge connectée
« Les locataires nous
regardent autrement »
SAINT-ESPRIT Depuis
2014, Samia DellaLacaule veille sur les
380 HLM disséminés
dans le quartier
EN CHIFFRES
Quand elle a entendu parler des
nouveaux postes de gardien en réunion du personnel, Samia Della-Lacaule a « foncé ». « J’en avais assez de
faire le ménage. C’est un travail ingrat même si je le faisais correctement ». Cuisinière de formation, la
quinquagénaire était responsable
d’immeuble pour Habitat Sud Atlantic depuis 1997 entre la cité Breuer
et la résidence Saute-Ruisseau. Elle a
fait partie de la première promotion
des gardiens diplômés. « Je n’ai pas
voulu de logement de fonction et
préféré que mon lieu de travail ne
soit pas celui de ma résidence. »
Depuis l’été 2014, elle tient l’accueil
Saint-Esprit, rue Ulysse-Darracq. Une
loge un peu particulière, détachée
des 18 petits immeubles disséminés
dans le quartier, entre la rue Maubec, le quai Bergeret et le boulevard
Jean-d’Amou. Depuis quelques
temps, la Bayonnaise peut donner
des dossiers aux badauds qui poussent la porte pour avoir des renseignements. « Quand je suis arrivée,
tout était nouveau. Je ne connaissais
aucune résidence. J’ai appris à connaître les locataires. Il y a de tout. Des
jeunes, des personnes âgées, des
gens seuls. J’apprécie énormément
le relationnel avec eux. C’est valorisant. Ils nous regardent autrement
et apprécient d’avoir des gardiens
de proximité. Quand ils appellent,
j’essaie d’intervenir dans le quart
d’heure et n’en laisse jamais un sans
réponse. À partir du moment où on
va chez eux, on entre un peu dans
leur vie. Il y a parfois la maladie, le
deuil… Il faut être diplomate. »
« Faire respecter les règles »
La Bayonnaise a dépassé son appréhension de réaliser les états des lieux
et apprécie d’être au contact de plusieurs corps de métiers, quand les
entreprises ou des experts interviennent dans les appartements. Le plus
difficile ? « Faire respecter les règles.
Je bataille beaucoup pour les encombrants déposés dans les locaux
à vélos. Le ménage des cages d’escalier aussi, que les locataires doivent
assurer à tour de rôle. Certains ne le
font pas du tout, et ceux qui le font
finissent par se lasser. »
Pour autant, l’élégante gardienne
« ne compte pas ses heures» et arrive
tous les matins à 7 h 30 pour répondre aux premiers appels à 8 heures :
« Je ne vois pas le temps passé. C’est
beaucoup d’organisation personnelle, mais je me sens épanouieet
viens travailler avec plaisir ! »
E. St.-G.
130 000
En euros, le montant investi
pour la formation des responsables de secteurs, les gardiens et les assistantes
de gestion.
254 000
En euros, le montant investi
pour créer les points d’accueil
où les gardiens tiennent
des permanences.
Quand elle n’est pas sur le terrain, Samia Della-Lacaule
renseigne les badauds qui poussent la porte. PHOTO JEAN DANIEL CHOPIN
Manifestation gourmande d’ELB, mais préoccupations
profondes pour les éleveurs de la filière aviaire. PHOTO É. D.
ELB manifeste pour
les producteurs fermiers
GRIPPE AVIAIRE
Le syndicat alerte
l’État sur les impacts
des mesures sanitaires
pour les petites
structures
Un petit groupe de militants d’ELB
(Euskal herriko laborarien batasuna) a installé une plancha et préparé quelques sandwichs à base de
produits fermiers, hier midi, devant la sous-préfecture de Bayonne. Cette manifestation gourmande exprimait les craintes et le
malaise des petits producteurs,
face aux mesures indistinctes contre la grippe aviaire dans les élevages de palmipèdes.
Le sous-préfet, Patrick Dallennes,
a reçu une délégation des représentants syndicaux qui lui ont fait
part de leur vision de ce dossier.
Ceux-ci ont remis au haut fonctionnaire un courrier à destination du
ministre de l’Agriculture. La missive invite les autorités à différencier les types d’élevages et modes
de production, dans leur traitement de la grippe aviaire.
Déplacements en question
Les militants paysans pointent
« l’arrêt progressif de la production
suivi d’un vide sanitaire de plusieurs semaines » aux graves conséquences pour les petites exploitations de canards et oies. Celles-là
même qui, par leur échelle et tech-
niques de travail (réalisation de
toutes les étapes de la production
à la ferme : élevage, gavage, abattage) engendrent très peu de déplacements d’animaux, donc peu
de risques de propagation du virus. Contrairement aux grandes
unités qui transportent massivement les animaux vivants.
« Les décisions prises pour endiguer l’épidémie de grippe aviaire
ne s’attaquent pas aux racines de
ces crises sanitaires qui sont les élevages concentrationnaires et confinés », signe ELB. Autrement dit, les
modes très intensifs de production industrielle.
Indemnisations
Les petits éleveurs redoutent les
mesures de biosécurité que doit
entériner un arrêté ministériel. Ce
texte étendra les mesures sanitaires à l’ensemble de la filière avicole : palmipèdes déjà affectés et
volailles non encore concernées.
Le syndicat souligne par ailleurs
l’impact économique important
des mesures contre la grippe
aviaire pour des éleveurs fermiers
« aux cycles de production plus
longs » que dans l’industrie. Pour
eux, il y a « urgence à verser des indemnisations pour compenser les
pertes de revenus aux producteurs
dont certains ont arrêté la production depuis plusieurs semaines ».
ELB se dit aussi vigilant quant à la
répartition des futures compensations.
P. P.
EN BREF
■ ALLIANCE 64
L’association Alliance 64
accompagne les personnes en fin
de vie et leurs proches. Elle tiendra
son assemblée génrale bayonnaise
samedi 13 février, au local Santé
service, avenue de Plantoun, dans le
quartier Sainte-Croix. Les membres
ont rendez-vous à 9 h 30.
■ ORIENTATION
L’Université de Pau et des Pays de
l’Adour organise, samedi 6 février,
une journée de découverte des
formations post-bac offertes sur
la Côte basque. Tous les sites de la
faculté seront ouverts de 9 à 13 h
(jusqu’à 16 h pour le site d’ISA BTP)
pour répondre aux questions
des lycéens, étudiants et leurs
parents.
■ MANIFESTATION
La CGT appelle à une manifestation,
aujourd’hui, jeudi 4 février, à 18 h,
devant le palais de justice de
Bayonne. Il s’agira de soutenir les
huit salariés de l’entreprise Goodyear
qui viennent d’être condamnés à
des peines de prison ferme pour
la séquestration de leurs dirigeants
dans le cadre d’un conflit social.
16
Grand Bayonne
URT
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU SEIGNANX
Une recomposition
politique officialisée
Parents et enfants, hier sous le préau de l’école. PHOTO J. E.
Ecole menacée, les
parents mobilisés
La carte scolaire pour la rentrée
prochaine décidera-t-elle d’une
suppression de classe à Urt ? Les parents d’élèves du groupe scolaire
redoutent cette hypothèse et
comptent bien que l’intégralité de
ses neuf classes soit maintenue.
Hier, c’est dans la cour de l’école
qu’ils ont manifesté leur désapprobation. Incompréhension tout
d’abord, selon un parent d’élève :
« il y a deux ans, on devait ouvrir
une classe. » Il ajoute que le taux
d’encadrement actuel est de 24 à
27 élèves par classe. Avec huit classes, il passerait de 26 à 29.
Et c’est là, le point d’achoppement, car l’inspection d’académie
retient habituellement pour
moyenne un chiffre de 22,68 élèves
pour un encadrant.
Mobilisation ce matin
Les regroupements pédagogiques
intercommunaux (RPI) résoudront-ils le problème ? « Mais comment faire voyager des enfants de
3 ans dans un bus tous les jours de
l’année, vers la commune voisine ? », commente une élue au
conseil d’école.
Les parents ont décidé de reconduire leur action, en se mobilisant
ce matin à partir de 8 h 30, en reconduisant leur action
Joseph Etchebarne
ONDRES
Le Conseil communautaire du Seignanx (CCS) de mercredi dernier
a été l’occasion d’officialiser la recomposition politique qui s’est
opérée après les débats et votes des
conseillers communautaires, fin
2015, notamment suite à l’instauration de la TEOM (Taxe d’enlèvement des ordures ménagères) et
au retrait de la vice-présidence à la
Tarnosienne, Anne Dupré.
En ce début d’année, les 33 conseillers du Conseil communautaire se répartissent en huit groupes politiques, avec droit d’expression défini par le règlement intérieur. Cinq de ces groupes ne
comptent qu’un conseiller : Parti
de gauche (Bernard Lapébie), Vivre
ensemble le Seignanx (Christine
Dardy), Ondres autrement (JeanCharles Bisone), Alternance 2014
(Antoine Roblès) et Tarnos pour
tous (Marie-Ange Delavenne).
Un nouveau groupe
Marie-Ange Delavenne, nouvelle
vice-présidente de la CCS (récemment chargée de l’environnement), est donc restée à l’écart du
groupe de 16 conseillers Ensemble
pour un Seignanx solidaire, dans
Il y a désormais huit groupes politiques au sein du Conseil
communautaire du Seignanx. PHOTO ARCHIVES J.-Y. I.
lequel figurent les autres vice-présidents et le président de la CCS,
Éric Guilloteau.
Début 2016, Alain Desperges a rejoint le groupe Ensemble pour un
Seignanx solidaire, alors qu’il avait
intégré en 2014 le groupe des élus
communistes et républicains. Le
groupe des élus communistes et
républicains compte actuellement huit conseillers, issus de la
majorité municipale tarnosienne,
dont le maire de Tarnos et conseiller départemental, Jean-Marc
Lespade.
Un nouveau groupe de quatre
conseillers s’est constitué : le Groupe d’expression socialiste tarnosien. Il compte notamment dans
ses rangs l’ancienne vice-présidente de la CCS, Anne Dupré, et la
candidate PS aux départementales et régionales, Isabelle Dufau.
Jean-Yves Ihuel
BOUCAU
Cinq médaillés à l’honneur
Mireille et Henri Bourel
reprennent la route
Mireille et Henri Bourel, deux cyclotouristes ondrais, ont déjà relié
Chicago à Los Angeles, écumé Les
Rocheuses ou la Thaïlande, parcouru plus de 14 400 kilomètres en
129 étapes au travers de l’Asie et de
l’Europe, pour relier Pékin à Londres.
Les deux retraités se lancent aujourd’hui un nouveau défi, avec
une aventure en Amérique du Sud,
seul continent à n’être pas encore
épinglé sur leur carnet de route.
Les médaillés aux côtés du maire, Francis Gonzalez, et de la directrice des services. PHOTO M.-C. I.
Huit pays traversés
Le départ de ce nouveau périple,
organisé par la Fédération française de cyclotourisme, sera donné dimanche, d’Oxaca, au Mexique. L’arrivée aura lieu au Panama,
le 9 mai. Au total, huit pays seront
traversés : Mexique, Belize, Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua, Costa Rica et Panama, pour un
total de 6 000 kilomètres.
« Notre objectif est de trouver un
juste équilibre entre le tourisme et
les kilomètres parcourus à la force
des mollets, équilibre qui sera la
quintessence de notre séjour à bicyclette », commente Henri Bourel,
pour qui le sport garde une part
importante. Mireille, plus « cool »,
« aime également cette approche
sur le terrain, qui permet une progression au rythme des vélos,
ponctuée de riches rencontres ».
Un bel équilibre au sein d’un
couple partageant la même pas-
Mireille et Henri Bourel prêts
pour une nouvelle aventure.
PHOTO J.-F. L.
sion depuis très longtemps. Quelques jours seulement avant leur
départ, ils sont heureux d’entamer
ce nouveau voyage sportif à propos duquel ils ne manqueront pas
de partager leurs découvertes sur
leur blog (1) et sur la page Facebook
de l’événement (2).
Dès leur retour, au mois de mai,
ils reprendront leur rôle de bénévole au sein du Foyer d’éducation
populaire d’Ondres et leurs sorties
cyclistes hebdomadaires.
Jean-François Lafitte
(1) velomireillehenri.wordpress.com
(2) facebook.com/MACVELO2016
Vendredi dernier, le maire de Boucau, Francis Gonzalez, entouré de
plusieurs élus municipaux, et la directrice des services (DGS), Odile Le
Taillandier, ont profité de la cérémonie des vœux au personnel de la Ville
pour remettre des médailles du travail à cinq employés municipaux
puis pour mettre à l’honneur quatre retraités.
Dans son intervention, la directrice des services a remercié le personnel municipal pour son engagement dans un contexte où l’environnement technique et juridique se
complexifie alors que les moyens financiers s’amenuisent avec la baisse
des dotations de l’État.
Anticipant le débat sur les orientationsbudgétairesprévuauconseil
municipal du 9 février, elle a révélé
des projets à venir susceptibles de
constituer des projets de service. La
réhabilitation des locaux du CCAS fi-
gure au premier rang afin d’améliorer l’accueil du public, l’accessibilité
etlesconditionsdetravaildesagents
avec définition des besoins et études
en 2016, permis de construire et début des travaux en 2017.
Ancienne conciergerie
Autre chantier : celui du réaménagement de l’ancienne conciergerie des
services techniques, en vue d’y installer le secrétariat près des équipes
de terrain. Il en découlera un redéploiement de certains services à l’intérieur de la mairie. L’un des objectifs du budget 2016 sera aussi
de continuer à favoriser les travaux
en régie, lesquels ont représenté
67 000 euros en 2015.
Avantdeconclure,OdileLeTaillandieraévoquélebouleversementinstitutionnel qui se prépare avec la refontedelacartedel’intercommunalité, concernant 158 communes, d’ici
LES AGENTS HONORÉS
Médailles d’argent (20 ans de service) à Marie-Christine Duboy, Jacques Lassus, médailles de vermeil
(30 ans de service) à Catherine Luc,
Daniel Lassale, Christiane Llevot.
Retraités : Ilda Amorin, Alain
Cassagne, Jean-Pierre Berrard,
Patrice Marcos Arroyo.
au 1er janvier 2017, estimant que « ces
mutations et regroupements peuvent susciter des interrogations,
voire des craintes parmi les agents
territoriaux. Aujourd’hui, les aspects
institutionnels, financiers et organisationnels sont étudiés par les élus.
Le renforcement du rôle de proximité des communes se dégage de manière unanime. »
Marie-Claude Ihuel
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Publicité
17
18
Grand Bayonne
SAINT-PIERRE-D’IRUBE
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
VILLEFRANQUE
La commune grandit
Les enfants fabriquent des têtes de dragon en attendant
le retour de San Pantzar samedi. PHOTO F. B.
San Pantzar et le
dragon de Lissague
Ce samedi 6 février, les parents des
quatre groupes scolaires, en collaboration étroite avec la mairie de
Saint-Pierre-d’Irube organisent un
carnaval inter-écoles.
Un carnaval dont le thème a été
soigneusement réfléchi : la commune se construit un nouveau
cœur de ville, les enfants vont en
apprivoiser les légendes.
C’est ainsi qu’a été imaginé que
le dragon de Lissague se réveillait
de concert avec les premiers frémissements de la nature, endormie par l’hiver.
Cette fameuse légende du dragon de Lissague qui terrorisait les
jeunes filles, en ce jour de carnaval
jugera San Pantzar. Les enfants ont
écouté le récit, puis dans les ateliers
périscolaires, ils ont fabriqué des
têtes de dragons. Chaque bambin
aura sa tête. En parallèle, ils ont appris la danse du dragon, afin d’ani-
DE VILLE
EN VILLAGE
Chiens et maîtres
à l’épreuve
mer le défilé. Nicole Guillemotonia en charge du culturel a expliqué ainsi l’idée : « Nous avons conçu un projet, afin de donner du
sens à cet événement plus local. Le
scénario carnavalesque se déroule
autour de San Pantzar et du dragon de Lissague qui se réveille
pour juger San Pantzar. »
Défilé, danse et jugement
En pratique, rendez-vous est donné à 15 heures, place de la mairie,
pour le défilé des enfants déguisés
qui partent vers les quartiers du
Basté et la Quiéta. Puis, arrivée au
Parc de la Quiéta où la danse du
dragon sera exécutée autour de
San Pantzar et suivie du jugement
et du bûcher !
Ensuite, un goûter sera offert par
la mairie pour tous les participants, à la salle la Perle.
F. B.
d’efforts, au cours du concours
d’agility, proposé par le Cercle cynophile du Pays basque (CCPB)
au stade de football de Lahonce.
Sauts d’obstacles, tunnels, ou slaloms ont départagé ces sportifs
sur pattes sous l’œil vigilant de
leurs propriétaires.
Un temps de partage
en musique grâce
au CCAS
Un duo de choc. PHOTO F. G.
LAHONCE Dimanche dernier,
une soixantaine de chiens, aux races des plus variées, ont rivalisé
MOUGUERRE Dimanche dernier, le temps d’hiver était bien
approprié à l’après-midi musicale organisée par le Centre communal d’action sociale (CCAS) de
Mouguerre.
Galette des Rois et chocolat
chaud ont ainsi réuni près d’une
quarantaine de Mouguertars, à la
salle Haitz-Ondoan.
Les Mouguertars ont partagé la galette des Rois et un chocolat
chaud. PHOTO FABIENNE GOROSTEGUI
Robert Dufourcq et deux jeunes conseillers honorent les aînés Rose Mendy et Pierre Iruite. PHOTO F. B.
Dimanche, Robert Dufourcq, maire
de Villefranque et toute son équipe
ont accueilli, à la Maison pour tous,
les aînés du village. C’est toujours à
cette occasion que l’édile adresse ses
vœux, à ceux qui sont la mémoire
de la commune.
« 2015, année meurtrière, a rappelé Robert Dufourcq. Ce fut, “Charlie
Hebdo”, le Bataclan mais aussi l’accident de Puisseguin. » Ce fut également une année où le gel des dotations de l’État a rendu encore « plus
complexe la gestion des communes » a-t-il souligné.
Nouveaux locaux associatifs
Puis, il a de manière exhaustive retracée les actions menées durant
ces douze derniers mois. En premier, il est revenu sur le développement de l’action sociale au travers
du centre communal d’action sociale (CCAS), structure primordiale,
avec également, la mise en place, en
lien avec l’association Axiom, d’une
mutuelle santé au meilleur tarif
possible pour les Milafrangars.
Une commune, c’est également
beaucoup de voiries à entretenir, à
améliorer. À Villefranque, ce fut la
création de trottoirs en centre
bourg, l’extension de l’assainissement collectif, dont de nouvelles
tranches vont débuter très prochainement.
La vie sur une petite bourgade se
conjugue au travers du tissu associatif et des écoles, dans cette optique, un local pour le circuit auto
moto et un pour les chasseurs ont
été construits au Circuit Bellevue.
Quant à l’école publique, elle a connu à la rentrée 2015 la création
d’une nouvelle classe et la mise en
place d’un préfabriqué pour recevoir les élèves, plus nombreux.
Pour les plus jeunes, un nouveau
centre de loisirs va voir le jour dans
l’enceinte de l’école publique. Ainsi
situé, le projet permettra de prévoir
deux salles de classes supplémentaires. Les jeunes auront également
un « agorespace » à leur disposition
devant la Maison pour tous.
La question du transport
En 2016, la commune continuera à
étudier toutes les possibilités de
création d’un moyen de transport
vers l’agglomération bayonnaise,
ce sera également l’année de la réforme territoriale avec la création
de l’EPCI.
« La commune grandit toujours,
à un rythme raisonné et raisonnable pour permettre de garantir les
infrastructures nécessaires à l’accueil de nouveaux habitants. Ainsi
Villefranque a connu 23 naissances,
sept mariages et 31 permis de construire ont été délivrés », a conclu le
maire avec ses meilleurs vœux pour
tous.
Florence Beck
LAHONCE
Les parents reçus en mairie
L’année 2015 a vu la commune de
Lahonce s’enrichir de 35 naissances : aussi, vendredi dernier, la municipalité a organisé une réception en l’honneur de ces jeunes
parents, en salle des mariages.
Pour le maire, Pierre Guillemotonia, et l’adjoint à la jeunesse et à
l’action sociale, David Hugla, l’accueil des nouveaux parents revêtait plusieurs dimensions.
Il s’agissait d’abord de partager
avec les familles autour des problématiques liées à la petite enfance, à commencer par la question des modes de garde sur
Nive-Adour : crèches collectives et
familiales, ou assistantes maternelles libérales.
À ce titre, chaque famille s’est
vue offrir un « pack naissance », notamment composé d’un bavoir illustré en langue basque, d’un CD
de comptines basques, ou d’un livret de présentation de l’intérêt
du bilingue auprès des plus jeunes (notamment composé d’une
liste exhaustive des structures assurant un accueil en langue basque).
L’euskara en bas âge
Ce présent relève du dispositif
Leha, comme Lehen haurtzaroa-
La soirée fut l’occasion de partager les expériences de jeunes
parents. PHOTO F. G.
ren euskarazko harrera (« accueil
de la petite enfance en langue basque », NDLR). Proposé conjointement par l’Office public de la langue basque (OPLB), la Caisse
d’allocations familiales (CAF), la
Mutualité sociale agricole (MSA)
Sud Aquitaine et le Conseil départemental, le dispositif Leha, mis en
place en 2011, entend promouvoir
le processus de transmission de la
langue basque auprès de la petite
enfance. Au-delà d’informer les
jeunes parents, et de promouvoir
l’apprentissage de l’euskara, la réception de vendredi soir fut également l’occasion de rencontres et
discussions entre les familles lahonçaises, dont la plupart ne sont
installées que depuis peu sur la
commune.
Fortes des informations recueillies, de leurs cadeaux, et des
échanges, celles-ci ont visiblement
largement apprécié la soirée.
Fabienne Gorostegui
19
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Frédéric Naud et son loup qui en dit long
Anglet
Pour son « Heure du conte », ce samedi à 15 h 30, la bibliothèque Quintaou
accueille le conteur Frédéric Naud qui présentera « Les contes du loup qui
en dit long ». L’animation est réservée aux plus de 6 ans. Gratuit, sur
réservation au 05 59 52 17 55. PHOTO JACQUES OLIVIER BADIA
Une activité courue
et cousue de fil blanc
SERVICE SOCIAL
Très prisé, l’atelier
de couture municipal
se déploie dans neuf
quartiers de la ville
Est assez accro aux agrès installés
le long de la promenade littorale.
Excellent après un footing ou une
marche. Or, il s’est aperçu que le rameur qui était installé à la Barre a
disparu depuis quelque temps. A-til été retiré car les intempéries l’ont
rouillé ou a-t-il été tout bêtement
sectionné à sa base et emprunté ?
Toujours est-il que le Bipède a
constaté une fonte musculaire de
ses épaules et un relâchement de
ce qu’il lui restait d’abdominaux…
SOS d’un piéton en détresse.
FELIX DUFOUR
bayonne@sudouest.fr
L
a semaine dernière, la salle des
fêtes de la mairie, où trônaient
desuperbestenues,avaitunpetit côté « fashion week ». Multicolore,
chatoyante, virevoltante ou immaculée comme cette robe de mariée,
telle était la vitrine qui attirait les curieux. Autour des mannequins, ils
pouvaient alors découvrir une véritable ruche où s’affairaient des
abeilles, aiguille en main ou le nez
contre une machine à coudre, sous
l’œil de Josiane Seignouret, Michèle
Martin et Nathalie Poncet, les monitrices du service social de la Ville consacré à la couture.
« Nous travaillons sur le prochain
défilé que nous présenterons le
27 mai à l’Espace de l’Océan et dont
nous préférons conserver le thème
secret», explique Josiane Seignouret.
Ce jour-là, les petites mains officiaient donc à la salle des fêtes de la
mairie, mais le « Couture Circus »
tourne régulièrement dans neuf
quartiers de la ville, du lundi au vendredi (lire ci-contre). S’ajoutent aux
ateliers des cours du soir pour les dames et les mamans qui travaillent.
Technicité et patience
Josiane,lachef couturièrevivaitdans
le Lot-et-Garonne avant d’intégrer le
service social d’Anglet où elle anime
et coordonne l’atelier. « J’étais dans
lavented’habillementhomme,puis
j’ai évolué dans le sur-mesure. J’ai
toujours cousu, raconte-t-elle. Les
personnes qui fréquentent l’atelier
ne sont pas seulement des retraités.
Les petites mains de l’atelier couture. Au centre Josiane Seignouret. PHOTO F. D.
Il y a beaucoup de jeunes qui nous
rejoignent après leur travail et ressentent un véritable plaisir dans la
pratique de cette activité qui compte143élèves.Ilyaeucettegaminequi
a commencé à 12 ans, qui nous a
quittés quand elle en a eu 25. »
Ces neuf ateliers réalisent tous les
ans une vente au profit du Téléthon.
La production ne fait effectivement
pas de concurrence aux professionnels : « Il n’y a aucune ambiguïté, reprend la responsable. Il s’agit d’un
loisir. Nous participons exclusivement à des opérations caritatives. »
C’est la mairie qui, en procurant
des machines à coudre, leur fournit
l’essentiel du matériel. Aux couturières ensuite, de suivre le processus
classique : d’abord le passage du patron, le montage en bâti, les essais, la
découpe… « La confection d’une
robe peut prendre deux à trois mois,
précise Josiane Seignouret, car chaque couturière n’a droit qu’à un
PRATIQUE
LUNDI De 14 h à 18 h : Cinq Cantons
(local club du stade Jean-Moulin)
et Aritxague (local club du stade
Saint-Jean).
MARDI De 14 h à 18 h : Blancpignon
(place La Bécasse, Sémaphore) et
Montbrun (Les Cigales) ; de 19 h
à 23 h : Saint-Jean (local club du
stade Saint-Jean).
MERCREDI De 14 h à 18 h : SaintJean.
JEUDI De 14 h à 18 h : Chassin (salle
paroissiale Sainte Bernadette).
cours par semaine. » Dans cette pratique pour laquelle la technicité et la
patience sont d’indispensables qualités, il n’y a pas de temps à perdre :
« Ici, il y a une règle : toute conversation intéressant la religion ou la politique est absolument proscrite. » Et
les hommes dans tout ça ? « Il y en a
VENDREDI De 14 h à 18 h : Hardoy
(stade Justin-Larrebat, salle Fernandez) et Lespès (Amicale de
Lespès).
ADHÉSION ET RENSEIGNEMENTS
Une permanence est assurée à la
Maison pour tous (salle Sutar), les
lundi, jeudi et vendredi de 9 h à
12 h ; uniquement sur rendezvous : le mardi de 9 h à 12 h à
Blancpignon au SémaphoreLa Bécasse, le mercredi de 9 h à
12 h au local club à Saint-Jean.
eu deux. Le premier venu par l’intermédiaire de sa belle-sœur qui confectionnait les vêtements de sa
femme. Puis, nous avons eu un beau
jeune homme de 18 ans qui est venu
une année. Puis il est parti dans une
école de stylisme à Paris et maintenant il travaille pour Quiksilver. »
Cornélius Castoriadis,
ce grand philosophe
contemporain
MA É PIGNADA
Le papier dans tous
ses états au cours
de deux expositions
La villa Béatrix-Enea s’apprête à
accueillir une exposition, du
20 février au 30 mars. Proposée
par l’artiste Fabrice Croux, « Pierre
Ciseaux » proposera un panorama des diverses utilisations du
médium papier, par la scène contemporaine.
Trois artistes, Serge Comte, Séverine Gorlier et Fabrice Croux
présenteront des œuvres hétéroclites démontrant l’importance
et l’évolution de la prise en compte du papier dans l’histoire de
l’art. Certaines installations se-
LE PIÉTON
Adepte du « Safe home », Serge Comte utilise des outils grand
public et des formes standardisées, comme les Post-it®. ARC. E. D.
ront réalisées in situ. Dans le
même temps, la bibliothèque
Quintaou accueillera l’exposition
« Architectures de papier », conçue par la Cité de l’architecture et
du patrimoine qui propose un
tour du monde des reproductions en papier de bâtiments em-
blématiques ou de villes imaginaires à travers les créations de
quatre designers : Ingrid Siliakus,
Mathilde Nivet, Stéphanie Beck et
Béatrice Coron. Un large programme d’animations, notamment à l’attention des scolaires,
entourera cet événement.
Christophe Lamoure, professeur
de philosophie, dirigera la conférence consacrée à Cornélius Castoriadis (1922-1997), mardi 9 février, à 20 h 30, aux Écuries de
Baroja.
Cornélius Castoriadis est l’un
des philosophes majeurs du
XXe siècle. Esprit encyclopédique
nourri à la fois de sciences, d’économie, de psychanalyse, de sociologie et auteur d’une œuvre
abondante, il donne des repères
forts pour penser notre temps et
envisager des perspectives fécondes. Il est cependant largement
ignoré du grand public. Entrée libre. Renseignements au
05 59 58 35 60.
PHOTO F. D.
AGENDA
AUJOURD'HUI
Association pour la danse. Cours
de moder'n jazz, à 17 h. 10,
au centre El Hogar.
Renseignements,
tél. 06 81 48 63 98.
Narcotiques anonymes. Réunion
de 19 h à 20 h 30, à la Maison
pour tous 6, rue Albert-le-Barillet.
Permanence téléphonique
au 01 43 72 12 72.
Genêts section gym. Gym d’entre-
tien de 19 h 15 à 20 h 30, à la salle
des sports Saint-Jean. Avenue de
Brindos. Tél. 05 59 03 74 84 ou
06 31 61 80 92.
Art & danse. Tango argentin
à la salle polyvalente, débutants
à 19 h, intermédiaires à 20 h 30.
Tél. 06 08 05 90 23.
Crèche familiale. 12, allée Baude-
laire. Permanence, du lundi
au vendredi, de 8 h 30,
à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30.
Tél. 05 59 59 72 72.
Anglet Accueille.À El Hogar : rando
Dominique, rdv sur le parking
à 8 h, tél. 06 81 43 53 05 ; tarot
de 14 h à 18 h, tél. 05 59 74 77 62 ;
scrabble de 14 h 30 à 18 h,
tél. 05 59 03 48 12. À la maison
pour tous : dessin de 9 h 30 à 11 h
30, tél. 05 59 58 17 45 ; peinture
acrylique de 14 h à 17 h.
DEMAIN
Collecte de sang. Dans la salle des
fêtes, au rez-de-chaussée de la
mairie de 15 h à 19 h.
20
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Le Théâtre du Versant chante irlandais
Biarritz
LE PIÉTON
Prend moult précautions lorsqu’il
doit traverser l’avenue Kennedy,
particulièrement riche en établissements bancaires. Les clients utilisant les distributeurs automatiques n’hésitent pas à squatter les
trottoirs avec leur voiture. « Un retrait vite fait » mais pas « bien
fait » du point de vue du piéton qui,
lui, doit traverser la rue pour trouver un trottoir pratiquable.
Une « balade irlandaise » est proposée demain et samedi, à 20 heures,
au Théâtre du Lac Marion. Le spectacle est assuré par les élèves de la classe
de chant du conservatoire et la soirée est au profit de l’association Idy Ka
Keneya. Entrée : 5 € sur réservations au 05 59 23 02 30. PHOTO DR
Virage scientifique pour
Du Flocon à la vague
ENVIRONNEMENT
Après les sportifs,
l’association s’ouvre
aux élus et aux
scientifiques
VÉRONIQUE FOURCADE
v.fourcade@sudouest.fr
’association Du Flocon à la vague vient d’élargir son bureau
de manière très symbolique.
Dans la lignée de l’esprit qui a présidé à la création de ce groupe, il y a
bientôt 10 ans, ce sont deux champions olympiques qui occupent les
postes de coprésidents : le kayakiste
Wilfried Forgues et l’escrimeur Fabrice Jeannet.
Bernard Crépel, le fondateur de
l’association et son principal porteparole souligne que la notoriété
ayant été acquise grâce aux célébrités, il souhaite désormais rechercher une légitimité scientifique,
éducative et politique. Le tout bien
sûr, sans perdre son âme.
C’est dans ce but que viennent de
se joindre au groupe deux briscards
des cabinets ministériels : le Toulousain Jacques Garbay, ex-directeur de
cabinet de Martin Malvy au Conseil
régional et Claude Miqueu, ancien
député des Hautes-Pyrénées.
Ce dernier, qui réside désormais
sur la Côte basque fut président de
l’Institution Adour de 1998 à 2014 et
président du comité de bassin
Adour Garonne. Membre du comité national de l’eau (CNE) et de l’Académie de l’Eau, c’est un spécialiste
des schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux ou
SDAGE (1).
« Ce relais est important pour
nous », souligne Bernard Crépel.
Deux autres personnes sont entrées dans le bureau : Sophie Mauriac et Carine Bedoya dont les profils sont scientifiques. Elles doivent
contribuer à valider les démarches
de l’association et son savoir-faire.
Renaud Hermen, responsable
du département éducation et formation, développe depuis plu-
L
AGENDA
AUJOURD’HUI
Cesta punta. Championnat de
France Elite, à 21 h, fronton
Euskal Jaï Aguilera, parc de sports
Aguilera. Entrée : 10 € ; moins de
18 ans : 5 € ; moins de 12 ans : 2 €.
Tél. 06 76 56 19 67.
Conférence. L’énergie des bâti-
ments au quotidien, d’hier à demain, présentée par Francis Jarrier, ingénieur thermicien,
proposée par l’Université du
Temps Libre de Biarritz, à 16 h 15,
Maison des associations, rue Darrichon. Participation non-adhérent : 5 €. Tél. 05 59 41 29 82.
Conférence. « Musique (s) et ciné-
ma (s) : l’œil écoute 1895-1940 »,
proposée par Jean-Louis Requena, cinéphile, à 18 h 30, à la médiathèque, 2 rue Ambroise Paré.
Tél 05 59 22 28 86.
Fabrice Jeannet, le champion d’escrime et coprésident, porte la parole de l’association
auprès des plus jeunes. PHOTO PIERRE FRECHOU
« Le bon état des
masses d’eau est
actuellement estimé
à 47 % dans 5 ans,
il faudra atteindre
65 % »
sieurs mois des outils à l’attention
des écoles mais aussi des administrations, associations ou entreprises.
Distinction ministérielle
« Cette année, nous avons par
exemple formé tous les moniteurs
de l’UCPA à notre programme Wa-
ter Responsable. » Sous ce nom se
décline une sensibilisation à la protection de l’eau et à sa consommation non visibles (alimentation,
transports, textile). « On a fait pour
l’eau ce qu’on fait pour la pollution
de l’air : le bilan eau peut s’utiliser
comme le bilan carbone », souligne
Bernard Crépel.
L’une des fiertés du Flocon est
d’avoir vu sa charte écocitoyenne,
créée pour aider les festivals ou les
tournois sportifs, distinguée par le
ministère de la Jeunesse et des
Sports comme « initiative remarquable ».
Les responsables de l’association
se voient désormais comme des
vulgarisateurs autant que comme
des pros de l’organisation d’événements. « Mais on n’oublie pas ce qui
nous a fait connaître L’odyssée du
flocon à la vague qui, tout au long
de l’Adour, pointe le cycle de l’eau
et la responsabilité de chacun »,
note Bernard Crépel en se félicitant
de voir d’autres fleuves et rivières
que l’Adour accueillir des « odyssées ». En 2016, l’aventure au fil de
l’eau se déclinera en Bretagne, en
Corse, dans les Alpes…
(1) Il s’agit de plans de gestion des eaux
encadrés par l’Europe afin d’atteindre en
2016 les objectifs de « bon état des
eaux » de chacun des 12 bassins du pays.
Contact : www.dufloconalavague.org
EN BREF
UTILE
AGENCE SUD OUEST
4, bis avenue de Verdun,
64200 Biarritz
Rédaction. Tél. 05 59 01 30 30.
Mail : biarritz@sudouest.fr
Ouvert du lundi au jeudi,
de 9 h à 12 h30
■ AMIS DU MUSÉE DE LA MER
« La gestion d’une prise d’otage
par les pirates » avec analyse
d’une opération de libération
d’otages, tel est le sujet de la
conférence qui sera donnée
par le vice-amiral Marin Gillier,
à la Cité de l’Océan,
le mercredi 10 février
à 18 h 30. Entrée libre.
Abonnements. Tél. 05 57 29 09 33.
Distribution du journal à domicile
(portage). Pour recevoir « Sud
Ouest » à votre domicile tôt le
matin, appeler le 05 57 29 09 33.
■ ESPELETTE AVEC ENERGY’S
L’association propose ce dimanche
7 février une excursion en bus à
Espelette avec visite de la
chocolaterie Antton et de l’atelier
piment, repas à la cidrerie puis
shopping à Dancharia l’après midi.
Tarif : 40 euros membres et
43 euros non membres.
Tel : 06 46 44 49 61
ou 06 82 02 51 98,
le mardi de 17 h 30 à 19 h 30
sous la tribune du parc Grammont.
■ AMICALE DES PIEDS NOIRS
L’Amicale des pieds noirs de la Côte
basque informe ses adhérents et
amis de la permanence mensuelle
aujourd’hui de 14 h 30 à 16 h 30
au siège de l’Amicale , Maison des
associations. Tel : 06 20 23 79 13
20a
Labourd
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
BIDART
USTARITZ
Un samedi magique
Le festival Bidart en rêve revient à l’affiche au cœur de l’hiver, pour la quatrième année consécutive. Un rendez-vous devenu pérenne, organisé
en partenariat avec le Cercle magique aquitain.
Cette année, le service culture du
village a décidé de densifier la programmation qui ne s’étendra que
sur l’après-midi et la soirée de ce samedi 6 février. Autre nouveauté, un
magicien du sud de la Bidassoa, Imanol Ituiño, sera l’une des attractions
de la soirée, clin d’œil à Donostia
2016, capitale de la culture.
Pourtant, Imanol Ituiño n’est pas
gipuzkoan. Il est né à Bilbao et demeure à Vitoria. Il est issu de la
grande école de magie espagnole de
Juan Tamariz, et s’est lancé à son tour
dans l’enseignement. À Bidart, il présentera son numéro fétiche, « La
boite à biscuits », qui a obtenu le
2e prix de la péninsule en 2014. Il arrive sur scène avec une boîte censée
contenir des pâtisseries danoises, et
n’y découvre que des dés à coudre et
du fil. Au fil des minutes, les dés à
coudre voyagent et changent de
couleur.
Pour petits et grands
Samedi, les enfants donneront le
coupd’envoiàlabibliothèque,oùde
14 h 30 à 17 heures, ils pourront entendre les contes et la poésie de Croque Lune et s’initier à l’art du pliage
magique et de l’origami lors des ateliers animés par Phil et Catherine.
À 17 heures, début des spectacles
au Family, avec le spectacle interactif et participatif « Grand lutin » ra-
La compagnie Haatik proposera samedi, une danse qui conte
la vie des villages côtiers d’autrefois. PHOTO DR
Rock et danses
animent Hartzaro
Imanol Ituiño proposera un numéro de magie avec une boîte
à biscuits, samedi, dans le cadre de Bidart en rêve. PHOTO DR
contant la magie des voyages à travers le temps, une heure pour aller
de ville en ville à la découverte de la
pluie perpétuelle et des foulards
multicolores. Une représentation
plutôt réservée au jeune public.
Les grands seront servis à partir de
20 h 30 à l’occasion du gala où cinq
numérosdifférentssontinscrits.Yurgen, grand voyageur européen, qui
mélange théâtre et magie du jongleur, Patrice Curt, qui, avec le chapeau de Tabarin donne vie à une
vingtaine de personnages divers et
variés, Florette, en duo avec Yurgen
quiprésentera«Enchanté »,laviesur
scène d’un couple farfelu. S’ajoutent
également, Serge Arial qui fera revivre les soirées fantastiques avec
« L’Oranger merveilleux » le plus célèbre automate de Jean-Eugène Robert Houdin, horloger surnommé
« le rénovateur de la magie moderne », et bien sûr Imanol Ituiño.
Le gala (1) devrait durer entre
1 h 30 et 2 heures.
François Trasbot
(1) Tarifs : 10 euros et 5 euros
pour les moins de 18 ans.
DE VILLE
EN VILLAGE
Des lots de bois
mis en vente
ARCANGUES Comme les années
précédentes, une coupe de bois
est organisée dans la commune,
en partenariat avec l’Office national des forêts (ONF). Un lot est
composé d’une quantité estimative de 8 stères. Tarif : 10 euros le
stère, réservés uniquement aux
Arcanguais. Les personnes intéressées sont priées de s’inscrire à
la mairie au 05 59 43 05 50 avant
le vendredi 19 février, à 17 heures.
Les aînés
se retrouvent
ARCANGUES 81 aînés du village
se sont retrouvés à la cantine de
l’école d’Arcangues, invités par la
Inauguré hier, le festival Hartzaro se
poursuitcettesemainejusqu’aumardi 9 février, dans la cité uztariztarde.
Dès aujourd’hui, le public est invité à découvrir les créations d’art de la
rue de Tutak et de Zirt Zart, à 19 h 30,
au fronton. Ainsi, afin de fêter la reprise de la tradition ancestrale du
jeudi gras, plusieurs spectacles sur le
thème du charivari et des toberak
sontproposés.Puis,à21 h 30,unconcertrockavecTheStampersseradonné au Ttirritta (entrée gratuite).
Demain, du rock encore, à 21 heures, dans une mouvance « electro
world » avec les concerts gratuits de
Zeze Miege, suivi de près par Xutik
qui invitera au voyage avec des sonorités venues des quatre coins de la
planète. Puis, à minuit, au gaztetxe,
place aux Navarrais d’Altxatu.
Le festival Hartzaro rime avec
mouvementetcréativitéetverrason
apogée ce samedi (lire notre édition
du 2 février). Les spectacles sous l’appellation « Dantzaz » (1) seront présentés au fronton Kiroleta, ce samedi 6 février, à compter de 17 heures.
Séries de spectacles
Deux séries de créations s’enchaîneront : la première de 17 heures à
19 heures (avec les créations des
ballets Olaeta de Bilbao, les groupes
Aitzindariak de Soule et Dju Dju
de Pau mais aussi la compagnie
Haatik de Gipuzkoa) et la seconde, à compter de 21 heures (avec
les ballets Olaeta de Bilbao et un
pot-pourri des neuf derniers spectacles de la compagnie guipuzcoane Aukeran). Une entracte de
deux heures avec restauration et buvette au profit d’Intregrazio Batzordea et une animation par Tripan
sont proposés.
À noter samedi également, la conférence sur la sorcellerie présentée à
10 h 30 à Lapurdi par Claude Labat
(entrée libre).
Belxa
(1) Spectacles à 10 euros ou 5 euros
en tarif réduit.
Un pass pour les deux spectacles
de 15 euros a été mis en place.
Réservations au 06 52 12 48 23.
La pelote basque vue par
le prisme de la peinture
Les membres d’Adin Eder ont pris connaissance des animations
de 2016. PHOTO DR
commune. Après un déjeuner fait
maison en présence du maire et
des élus, ils ont pu danser, entraînés par le jeu musical de l’orchestre de Gérard Luc.
Les aînés se retrouveront maintenant en juin prochain pour le
traditionnel goûter signant l’approche de l’été.
81 retraités d’Arcangues ont déjeuné ensemble, invités par
la municipalité. PHOTO VIRGINIE BHAT
Adin Eder s’évadera
à Barcelone
BASSUSSARRY Après leur as-
semblée générale le 21 janvier dernier, c’est autour d’un concours
de crêpes que les membres du
club Adin Eder se seront retrouvés
ce lundi. Une nouvelle fois, le club
a concocté un programme sympathique d’animations pour 2016.
Après les crêpes, il proposera un
repas à la cidrerie le 10 mars, une
première promenade à Marquèze
le 12 mai et une seconde balade
sur l’Adour avec un pique-nique à
Port-de-Lanne le 23 juin. Si l’an dernier, le club avait poussé jusqu’en
Aveyron, c’est vers Barcelone que
les regards sont cette année tournés : Adin Eder y prépare un
voyage ! Et pour ceux qui ont un
agenda serré, il est déjà prévu de
déguster des palombes pour la fin
d’année. Quant à Noël, rendezvous pour le traditionnel goûter !
Une conférence, assortie d’une projection vidéo de Robert Poulou sur
la pelote basque et la peinture, est
présentée demain, à 18 h 30, à la
salle Lapurdi, en partenariat avec
l’association Ur Begi et le club de
pelote du Kapito Harri.
Le célèbre pelotari et collectionneur d’art basque n’en est pas à sa
première conférence, mais il
n’était jamais intervenu sur Ustaritz.
« La conférence débutera par
Goya dont un tableau est exposé
au Prado où une tapisserie monumentale représentant une partie
de pala en 1781 embellit le décor
d’un monastère madrilène, explique Robert Poulou. Pour poursuivre par la grandiose partie de laxoa
de Gustave Colin en 1863, sous les
remparts de Fontarabie, dans la
veine des impressionnistes, un des
chefs d’œuvre du Musée basque. »
Conférence grand public
Le conférencier devrait également
aborder le tableau de Tobeen « Les
pelotaris », exposé en 1913 à la première grande exposition cubiste
de New York qui a atteint le record
de la cote de tous les peintres basques, voici deux ans à Londres ou
Robert Poulou parlera art
et pelote demain, à 18 h 30,
à Ustaritz. PHOTO ARCHIVES BELXA
encore Louis-Benjamin Floutier, Pablo Tillac, Achille Zo, Aurélio Artéta ou Masson.
Robert Poulou a le verbe facile et
l’enthousiasme de ses 20 ans,
quand sur les places libres d’ici et
d’ailleurs il jouait au rebot avec talent. Parler de la pelote basque au
travers des peintres du Pays basque est devenu pour lui un agréable passe-temps et il est heureux de
partager ses connaissances auprès
d’un large public. La conférence est
gratuite.
Belxa
20b
Labourd
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
ITXASSOU
Les rois du mus
Durant deux mois, 130 équipes venues de tout le Pays Basque se sont
affrontées dans une bonne ambiance au restaurant le Txistulari
dans le cadre du 30e tournoi de
mus.
Cette année, le titre a été remporté par l’équipe de Mouguerre LarreHaran aux dépens de l’équipe Lamarque-Beighau de Saint-Palais.
La consolante a été gagnée par
l’équipe de Souraide, Lopez- Garat,
face à M. et Mme Itoitz d’Espelette. En-
fin, la petite consolante a été remportée par les frères Bonetbelche de
Macaye face à M. et Mme Lassau
d’Itxassou.
Rendez-vous en novembre
Tous les joueurs se sont retrouvés
samedi 24 janvier autour d’une
bonne table avant la traditionnelle
remise des récompenses, pour se
donner rendez-vous en novembre
prochain pour la 31e édition.
M. B.
Les colis distribués sont composés en fonction des besoins des familles bénéficiaires. PHOTO J. M.
CAMBO-LES-BAINS
Les bénévoles de la
Croix-Rouge sollicités
L’antenne de la Croix-Rouge de
Cambo, installée au parc Saint-Joseph, ouvre ses portes, le jeudi
tous les quinze jours.
Pour la douzaine de bénévoles,
la matinée est occupée à la préparation des colis qui seront récupérés par les familles en début
d’après-midi. Les personnes bénéficiaires sont envoyées par les services sociaux et habitent soit Espelette, Louhossoa, Itxassou ou
Cambo.
En 2015, 38,5 t de nourriture ont
permis d’aider 190 foyers, soit
415 personnes, ce qui représente
2 226 colis. « Une augmentation
nette », au dire des responsables
locaux.
Habits et livres aussi
Ils essaient d’équilibrer le contenu en mêlant conserves, laitages,
féculents, huile et œufs frais donnés par un éleveur de poules d’Halsou lors de la dernière distribution.
Aux produits venant de la Banque alimentaire de Bayonne
s’ajoutent quelques achats faits
sur place dans le supermarché local. Celui-ci cède en contrepartie
les denrées en limite de vente. Toujours au parc Saint-Joseph, un local boutique reçoit habits, vaisselle, livres, maroquinerie qui sont
mis en vente à des prix très bas. Il
est ouvert tous les jours, à tout le
monde.
La recette de ces ventes permet
d’améliorer le contenu des paniers.
La municipalité met ces locaux
à la disposition de la Croix-Rouge,
gratuitement, et assure aussi le
transport des marchandises de
Bayonne à Cambo.
Les finalistes du tournoi. PHOTO DR
ESPELETTE
Un mois de randonnées
avec Ezpeletako aldaxka
Joseph Maya
SOURAÏDE
L’école privée ouvre ses portes
Le deuxième trimestre de l’année
scolaire 2015-2016 a démarré très
fort à l’école catholique de Souraïde.
En ce mois de janvier, une
grande affluence a rassemblé toutes les générations, dans la salle
polyvalente, pour un tournoi de
mus de plus en plus prisé, organisé par l’association des parents
d’élèves le 17 janvier. Le premier
prix (500 euros) a été remporté
par deux jeunes filles d’Hasparren : L. Ospital et B. Sallagoity, le second récompensant le binôme de
Souraïde, J. Bessonart- J.-J.Eliceiry.
La soirée s’est poursuivie autour
de taloa xingar, moment apprécié
après la concentration et la tension de l’après-midi.
Samedi après-midi, la fête de
l’école a rassemblé tous les élèves
et leurs familles en cette même
salle. Depuis le premier trimestre,
de la classe maternelle au CM2, les
enfants ont travaillé pièces de
théâtre, danses, chants sous l’autorité de leurs enseignantes et de
leur intervenant en théâtre,
Frantxoa Cousteau.
Un film et un livre prévus
Autre projet, prévu dans quelques
mois, celui porté par les élèves de
cours moyens bilingues basques.
Ils ont travaillé sur le thème du pa-
Le club de randonnée bouge en février. PHOTO DR
L’école catholique a organisé un tournoi de mus en janvier
dernier. PHOTO DR
trimoine culturel et plus précisément sur le mot transmission.
Ils ont interviewé, en basque,
des adultes en charge de responsabilité : famille, ferme, entreprise,
élus, prêtres… en leur posant
deux questions : « Que vous a-t-on
transmis ? Que souhaitez-vous
transmettre ? »
Le résultat sera publié dans un
livre et dans un film, au Biltzar des
écrivains, à Sare, le lundi de Pâques. Enfin, ce samedi 6 février,
aura lieu la matinée portes ouvertes de l’école Sacré-Cœur. Les pa-
rents qui s’interrogent quant au
choix de la future école de leur enfant pourront découvrir cet établissement bilingue basque avec
immersion en maternelle.
Les enseignantes, les assistantes
et les responsables des associations comme l’Association des parents d’élèves de l’enseignement
libre (Apel) et l’Organisme de gestion de l’enseignement catholique (Ogec) qui forment l’équipe
éducative, répondront aux questions.
Mathilde Bauthier
Le club de randonnée Ezpeletako aldaxka organise plusieurs sorties en
ce mois de février. Le calendrier a été
fixé et les personnes qui souhaitent
participer sont invitées à contacter
les animateurs concernés (1).
Une sortie était proposée ce matin, pour le Baïgura depuis Hélette
avec Alain pour accompagnateur.
Le deuxième rendez-vous est fixé
ce dimanche 7 février avec pour destination, Abozé depuis les trois croix
avec Albert. Durée estimée : 5 h 30
et départ d’Espelette à 9 heures. Jeudi 11 février, Jean-Yves amènera la
troupe pour le Tour d’Urbia depuis
Urdax. Départ d’Espelette à 9 h 30.
Mendionde pour finir
Le jeudi 18 février, direction Ermita
de Biriatou, avec Peio pour une randonnée d’environ quatre heures et
un départ d’Espelette à 9 h 30.
Puis, le dimanche 28 février, Maryline propose d’amener le club à
Mendionde pour une randonnée
« lasai » de quatre heures environ.
Départ d’Espelette à 9 h 30. Gratuit
pour les adhérents, les personnes
n’adhérant pas peuvent tout de
même rejoindre la randonnée, avec
une participation de 5 euros. Rassemblement sur le parking
du château 10 min avant le départ
(prévoir le casse-croûte pour le repas de midi).
M. B.
(1) Contacts : Peio au 06 61 96 82 22,
Alain au 06 58 52 45 80, Albert au
06 79 96 65 17, André au
06 87 44 46 28,
Maryline au 06 12 82 62 05 et
Jean-Yves au 06 74 17 78 13.
CORRESPONDANTS
Cambo-les-Bains
Espelette
Joseph Maya
Tél. 05 59 93 06 62
Mail : joseph.maya@wanadoo.fr
Adresse : Ospital Beherea
64 480 Larressore
Mathilde Bauthier
Tél. 05 59 93 91 55
Mail : mathilde.bauthier@orange.fr
Adresse : maison Zubi Burua,
64250 Espelette
20c
Labourd
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
LA BASTIDE-CLAIRENCE
Les défis du comité
d’animation bastidot
Retour sur 2015 pour les jeunes du
Comité d’animation bastidot
(CAB) qui tenait son assemblée générale samedi 30 janvier, à la salle
de la maison Darrieux, de La Bastide-Clairence.
Lionel Pétrissans, le président, a
débuté la séance pour rappeler les
activités du comité de l’année
écoulée. Il a commencé par la tenue du tournoi de pelote qui se déroule chaque été avec un succès
toujours populaire. 55 équipes ont
pris part à cette compétition dont
l’organisation, pour l’année 2016,
devra, selon lui, être améliorée tant
celle-ci est longue dans le temps
(de mai à septembre), nécessitant
de plus, un calendrier adapté aux
emplois du temps de bien des participants.
Poursuivant sur le sujet des fêtes
locales de fin juillet dernier, il a
constaté « qu’elles furent un grand
cru ». Du vendredi soir au lundi
soir, les membres organisateurs
ont eu fort à faire mais les activités
et différents repas ont eu lieu avec
une participation massive, « dans
la joie et l’allégresse » selon Lionel
Pétrissans. Cette année encore, le
CAB s’est associé, comme d’autres
associations, au comité de pilotage
du Téléthon, contribuant ainsi à
renouveler la vague de mobilisation des bénévoles bastidots.
La jeune équipe du CAB aborde
cette année nouvelle avec beaucoup d’envie et a bien l’intention,
Les parents d’élèves ont manifesté, hier, dans la cour de l’école,
contre la possible suppression d’une classe. PHOTO J. E.
Jean-Baptiste Auzi, nouveau président, et les membres
du bureau du CAB. PHOTO J. E.
selon Lionel Pétrissans, « de surprendre, amuser et faire plaisir aux
habitants du village » pour les prochaines fêtes locales qui auront
lieu du 5 au 8 août 2016.
Bon bilan financier
D’autres défis aussi se présentent
à elle comme la réalisation d’animations supplémentaires (une
course de vaches est en projet), la
nécessité de se conformer à la législation associative impliquant
des formations, le renouvellement
du matériel et la participation associative intercommunale.
Concernant le bureau du CAB
(lire par ailleurs), Jean-Baptiste
LE BUREAU
Les nouveaux élus sont : Jean-Baptiste Auzi, président ; Mikel Olhasque, vice-président ; Mélissa Elissalde, Oihana Olhasque, et Marina
Oyhenart, trésorières ; Maybeline
Doubinine et Arthur Dussert, secrétaires.
Auzi remplace Lionel Pétrissans au
poste de président.
Le résultat excédentaire du bilan
financier à 3 300 euros, présenté
par la trésorière, permet d’envisager l’avenir sereinement.
Joseph Etchebarne
GUICHE
Les petits enfilent le tablier
« J’ai toujours rêvé de piloter une
grande brigade, dit en riant Laurent, le jeune chef de cuisine du
restaurant Le Gantxo, à Guiche.
Mais là… je suis servi ! »
Mardi, à l’initiative de l’équipe
pédagogique de l’école publique
du village, ils étaient 31 marmitons,
âgés de 3 à 6 ans à se frotter en
toute gourmandise aux réalités du
métier de cuisinier. De la confection de l’entrée à celle du dessert,
une expérience rendue plus enrichissante encore par la mise en
place d’ateliers ludiques d’éveil au
goût et même à la diététique. Avec
tout un encadrement attentif
d’enseignants et de parents d’élèves motivés.
Mélisse, Jean, Brandao, Justine
et les autres s’emploient avec sérieux. Tout à l’heure, ils apprenaient à composer un repas équilibré ou à identifier à l’aveugle des
boissons à base de sirops. Ils font à
présent circuler à la chaîne, de la
chambre froide aux tables de travail, les plateaux chargés de victuailles.
Sages mais passionnés, les toutpetits comprennent vite. Avec générosité, ils tartinent de béchamel
leurs rouleaux de jambon et poireau que le chef va ensuite enfourner. Plus prudemment, ils râpent
le citron vert « qui pique un peu les
yeux » sur un gros hachis de fruits
frais qui finira en crumble. Déjà,
Aux côtés du cuisinier Laurent Miremont, les enfants ont tartiné
de béchamel leurs rouleaux de jambon et poireau. PHOTO J. W.
l’hivernal velouté de potimarron
– un nom « rigolo » qui amuse la
petite classe – mijote en cuisine.
Découvrir des métiers
L’idée des enseignants ? « C’est
d’abord de faire découvrir la palette des métiers pratiqués à Guiche », explique une des maîtresses
qui songe déjà à « faire visiter une
ferme » à de jeunes enfants qui ne
sont pas tous fils ou filles d’agriculteurs.
Pour Laurent Miremont, 35 ans,
et Isabelle son épouse, ouvrir gracieusement les portes de leur res-
taurant situé au pied du château
des Gramont à Guiche-Port, c’est
ajouter un événement à la vie quotidienne du village qui les a accueillis il y a sept ans. Avec trois enfants, ils ont appris à penser
l’avenir au quotidien.
« Qui sait, elle est peut-être là, la
relève », dit le chef en regardant
s’activer sa brigade d’une matinée.
Formé au métier dans les plus
grandes maisons, dont le George V
à Paris, l’enfant du pays sait d’expérience que tous les parcours de vie
sont envisageables.
Jean Weber
Une classe de
primaire menacée
L’annonce, vendredi dernier, d’une
probable suppression de classe à
l’école primaire de La Bastide-Clairence a suscité une mobilisation
d’environ 50 parents d’élèves, hier,
avec le soutien des élus de la commune (lire également en page 12).
Entre conciliabules et véhémence, les conversations allaient
bon train au groupe scolaire, le leitmotiv étant l’incompréhension.
Classes à quatre niveaux
Frédéric Pochelu et Emeric Sangla,
parents d’élèves eux aussi, analysant la situation, constataient que
de passer des trois classes existantes à deux engendrait un sureffectif de nature à nuire à l’éducation
des enfants. Ceci, d’autant plus, selon eux, que chaque classe ainsi
formée, serait constituée de quatre niveaux regroupant par exemple les maternelles avec les CP.
« Cette hypothèse se place en totale
contradiction avec les directives
nationales visant à privilégier les
conditions d’apprentissage des
CP », disent-ils.
L’argumentaire se poursuivait
sur le futur fonctionnement ne
permettant plus d’accueillir les enfants de moins de 3 ans dans de
bonnes conditions. Réflexion
amère de leur part : « Il faut rappeler que la scolarisation précoce en
milieu rural est largement préconisée dans les directives de notre
administration académique. »
Des efforts communaux
Le maire de la commune, Francis
Dagorret, et Éric Mazain, premier
adjoint, soutenant les parents, apportaient un éclairage supplémentaire sur les efforts que fait le village
en matière de projets et d’infrastructures en cours en 2016 notamment concernant l’école, la cantine
ou le préau couvert : « 400 000 euros, ce n’est pas rien », disaient-ils.
J. E.
20d
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Assemblée de Luzean
St-Jean-de-Luz/Ciboure
L’assemblée générale du club
de pelote unifié, Luzean, se déroulera
ce dimanche 7 février, à 11 heures,
à l’auditorium Maurice-Ravel.
Les riverains de la route
d’Olhette dans le trouble
LE PIÉTON
Proposait un sondage sur le site
sudouest.fr il y a une semaine suite
à l’annonce de la création de l’Association des commerçants luziens
en plus de l’existante, Authentiquement Saint-Jean (lire notre édition du 28 janvier). En tout, 398 internautes ont répondu. La question
posée était la suivante : « Une seconde association de commerçants
pour animer plus Saint-Jean-deLuz, est-ce une bonne idée ? » Parmi les réponses proposées, 45 %
disent que « oui, les commerçants
doivent en faire plus qu’aujourd’hui ». 25 % pensent que
« non, deux associations, c’est trop
pour une ville de cette taille », et
29 % d’estimer que « ce n’est pas
aux commerçants d’animer la ville
mais à la mairie ». Voilà qui est dit !
AGENDA
AUJOURD’HUI
Don du sang. De 15 h à 19 h,
aux anciens tennis couverts.
Epilepsie France. Permanence
mensuelle de la délégation Pays
basque, de 8 h 30 à 12 h, au centre
social Sagardian.
Tél. 05 59 85 94 60 ;
64@epilepsie-france.fr
Alliance Jusqu’au bout accompagner la vie. Si vous avez besoin
d’un accompagnement pour un
proche en fin de vie, permanence
les 1er et 3e jeudis du mois, de
14 h 30 à 16 h 30, avec ou sans
rendez-vous, à la villa Altuena,
7, rue Duconte (parking du commissariat). Tél. 06 44 79 20 13.
Mission locale de Ciboure. Permanences les mardis et jeudis, de
13 h 30 à 17 h, dans les locaux du
CCAS, au-dessus de la crèche municipale, 13, rue François-Turnaco.
Tél. 05 59 47 64 52.
Amis du Jardin Paul-Jovet. Ateliers
herbiers pour les adhérents,
tous les jeudis, de 14 h à 19 h.
Tél. 05 59 26 34 59.
Alcooliques anonymes. L’alcool,
en parler pour s’en libérer,
à 19 h 30, 12, place de Biscaye.
Tél. 06 98 52 42 39, écoute nationale : 0820 32 68 83,
www.alcooliques-anonymes.fr
SOS Barboteuse. Vente et location
de vêtements enfants et grossesse, layette, jouets et matériel
de puériculture. Impasse
des Écoles, ouvert de 10 h à 18 h
et le vendredi de 10 h à 16 h.
Tél. 09 81 95 98 74.
Pensionnés de la marine. Perma-
nences à la section locale, tous
les jeudis à partir de 9 h 30, club
Iduski-Ederra, rue Iduski-Leku,
à Ciboure.
MUTATION L’inquiétude monte dans le quartier d’Erreka Zahar et le reste de la route
départementale à cause de l’accroissement de la circulation et les travaux de l’A 63
ARNAUD DEJEANS
a.dejeans@sudouest.fr
L
es courriers envoyés ces derniers mois aux élus et aux responsables de Vinci Autoroutes
en disent long sur l’état d’esprit des
riverains de la RD 704, qui serpente
entre le quartier d’Olhette à Urrugne et le golf de Ciboure. Attachés
au calme de cette route bucolique,
les habitants de Béthanie, Erreka
Zahar et Arrantzaleak supportent
plutôt mal les travaux actuels de
l’A 63.
Preuve de cette inquiétude grandissante, le conseil de quartier d’Olhette vient d’adresser un courrier
au président du Conseil départemental, Jean-Jacques Lasserre, pour
lui signaler la dégradation importante de la RD 704 : « Les poids
lourds utilisent cette route pour accéder au chantier d’élargissement
de l’autoroute. Cela pose de vrais
problèmes pour les résidents des
quartiers, surtout pour les deuxroues et les piétons. » Le comité de
quartier va plus loin : « De plus, il a
été constaté une dégradation très
importante de la chaussée. Les bascôtés de cette voie, déjà très étroite,
sont devenus des ornières profondes. »
Des bouchons en prévision
Les représentants du quartier d’Olhette pointent clairement du doigt
les engins de chantier de l’A 63 qui
transitent par ici, mais aussi le service des routes du Département qui
n’aurait pas suffisamment consolidé la chaussée lors d’un précédent
chantier : « Le goudronnage qui
avait été réalisé il y a trois ou quatre
ans n’a pas tenu », souligne Lucciano Piccolo, du comité de quartier,
en soulevant un autre problème :
« Si le quartier Sainte-Thérèse voit le
jour (455 logements), il y aura près
de 1 000 voitures en plus sur cette
Philippe Didier-Courbin (à d.) et les riverains d’Erreka Zahar vivent avec le chantier de l’A 63. PH. A. D.
route tous les jours. » Un accroissement de la circulation qui ne sera
pas sans conséquence. À Erreka
Zahar, un habitant propriétaire de
gîte prévient déjà les habitants du
sud de Ciboure : « Si rien n’est fait au
niveau du golf, il y aura de gros embouteillages aux heures de pointe
au niveau du stop. Les bus scolaires
ont déjà du mal à tourner aujourd’hui vers le centre-ville. »
Les répercussions de la construction du nouveau quartier SainteThérèse, dont le coup d’envoi n’a
pas encore été donné, ont d’ailleurs
été soulevées lors du dernier conseil municipal par les élus socialistes.
Cette perspective préoccupe aussi Philippe Didier-Courbin, habitant
du quartier Erreka Zahar. Mais il se
concentre sur les travaux actuels
d’élargissement de l’A 63 : « Le quartier était protégé par un rideau végétal très efficace. Mais avec la disparition des arbres, notamment les
vieux chênes centenaires, nous
sommes aujourd’hui en première
ligne. »
Demande de garanties
Ce Cibourien ne souhaite pas entretenir une polémique stérile car il
sait qu’un plan de reboisement et
un mur acoustique sont déjà dans
les cartons du constructeur. Mais il
aimerait des garanties fermes de
Vinci Autoroutes sur la hauteur et
la nature du mur de protection, la
densité de végétation et la qualité
des bassins de rétention. Pour cela,
il appelle de ses vœux un soutien
vant : « Avez-vous déjà pensé à devenir un super entrepreneur ? »
L’Adie invite le public à explorer
cette voie pour rebondir sur le
marché de l’emploi.
PIPERADE
ET TTORO
Vik expose à Olatua
Collecte de sang
Vik expose ses toiles au restaurant
Olatua (30 bd Thiers, Saint-Jean-deLuz) jusqu’au mois d’avril. Son œuvre, colorée, énergique et pleine de
peps, est inspirée de la culture
amérindienne. Le vernissage du
19 février est destiné aux invités.
La semaine
du microcrédit
L’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) lance
pour la 12e édition de la Semaine
du microcrédit, jusqu’à demain,
plus important de la mairie dans ce
dossier.
« Force est de constater que les
mairies de Guéthary et d’Urrugne
soutiennent ouvertement le collectif Aux Arbres citoyens. Résultat, ce
dernier a obtenu de Vinci la création de zones test à Urrugne et Guéthary. Erreka Zahar aurait pu également bénéficier de ce traitement
spécifique. » Philippe Didier-Courbin a reçu la visite d’un élu de la majorité il y a quelques mois, mais les
dernières lettres envoyées au maire
sont restées sans réponse. En attendant un prochain rendez-vous, il
suivra avec attention la nouvelle
réunion organisée aujourd’hui entre la direction régionale de Vinci et
le collectif Aux Arbres citoyens, dont
il fait partie.
La prochaine collecte de sang a
lieu à Saint-Jena-de-Luz, aux anciens tennis couverts aujourd’hui, de 15 à 19 heures.
Les tableaux de Vik sont exposés à Olatua. REPRODUCTION DR
une grande campagne d’information sur le sujet. Cette année,
l’objectif est de mettre un coup
de projecteur sur ceux qui décident de lancer leur activité pour
retrouver les chemins de l’em-
ploi. Les équipes de l’Adie et ses
partenaires accueilleront le public au Pôle emploi de Saint-Jeande-Luz lors d’une réunion d’information collective demain, de 9 à
12 heures autour du thème sui-
Braderie
de Denen Etxea
L’association caritative Denen
Etxea organise aujourd’hui une
braderie à la Grillerie du port et
ce, jusqu’à samedi. La braderie
sera ouverte de 10 à 18 heures.
20e
Sud Pays basque
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
ASCAIN
GUÉTHARY
Année de transition
Les orientations
aux Amis du musée
budgétaires exposées
Au cœur des 17 points inscrits à l’ordre du jour de la séance du Conseil
municipal de lundi dernier : le débat des orientations budgétaires
pour 2016. Un classique annuel,
que Danièle Virto et Pascal Peyreblanque ont exposé à l’aide de tableaux sur grand écran. Pour 2015,
le compte administratif du budget principal de la commune est
en excédent de fonctionnement
(465 000 euros) et en excédent
d’investissement (251 200 euros).
Mêmes résultats excédentaires
pour les deux budgets annexes.
« Au 1er janvier 2016, la dette en capital de la commune s’élève à un
total de 3 136 200 euros, répartie
sur 17 prêts. Nous n’avons pas fait
d’emprunt nouveau. La dette par
habitant a baissé, passant de
796 euros en 2015 à 733 euros », soulignait le premier édile.
Trois axes prioritaires
« C’est normal que la dette descende, puisque le village a davantage d’habitants et qu’il n’y a pas
eu de nouvel investissement depuis votre élection », remarquait
Jean-Louis Laduche, ajoutant
qu’« une mairie qui n’investit pas
est comme une entreprise qui
tourne en rond et ne se développe
pas, car investir c’est créer de la richesse ».
Une centaine d’adhérents a assisté
à l’assemblée générale des Amis du
musée, samedi dernier, en présence
de la députée Sylviane Alaux et du
maire Albert Larrousset. Une assemblée annonciatrice de changements. En effet, après l’adoption des
rapports financier et moral pour
l’année 2015, ce fut l’annonce d’une
succession de démissions. Effective
le jour même, celle du trésorier JeanClaude Sauvé après huit ans à ce
poste. Il est remplacé par le Guéthariar Olivier Gelot, qui a été élu. YvesMarie Guerlach, président pendant
dix ans, et Yvette Gheusi, secrétaire
depuis huit ans, ont présenté la leur
pour la fin de l’année.
L’adjointe aux finances, Danièle Virto, présentant
les orientations budgétaires. PHOTO A. D.
Pour 2016, les élus ont retenu
trois axes prioritaires : l’éducation
et la culture ; le cadre de vie et l’environnement ; le social, sous l’intitulé « une place pour chacun, une
ville pour tous ». Avec, entre autres
objectifs, la mise aux normes d’accessibilité pour les bâtiments communaux, l’aménagement du
centre bourg, les travaux de cheminement le long de la route d’Olhette, l’aménagement du parking
au pont romain. Et la nouvelle
école primaire et maternelle.
Un dossier complexe, en raison
du choix du terrain pour la construire, actuellement en indivision
et dont certains propriétaires refu-
AU FIL DES DOSSIERS
Vers une hausse des taux ?
Taxe d’habitation à 11,26 %, foncier
bâti à 11,14 % et foncier non bâti à
22,25 % : des taux sans changement depuis l’année 2013 à Ascain
et inférieurs à ceux d’autres communes de même strate démographique (de 3 500 à 5 000 habitants).
Compte tenu d’éléments nouveaux (charges de personnel supplémentaires, investissements à
venir…), une augmentation de ces
taux (de 2 % à 2,5 %) pourrait être
envisagée.
Le centre bourg d’Ascain. PH. A. D.
La taxe de 20 % sur les résidences secondaires est maintenue.
Mise en place l’an dernier, elle a généré une recette de 47 182 euros.
sent la vente à la commune. C’est
la raison pour laquelle une demande d’autorisation de pénétrer
sur cette parcelle privée, afin de
procéder à un relevé topographique et au sondage des sols, était
mise à l’ordre du jour.
Une démarche légale, vue
comme un « passage en force » par
les deux groupes d’opposition,
Altxa Azkaine et Ur Ertsi Larrun,
qui ont voté contre. « En attendant
que les négociations aboutissent,
nous continuons à travailler sur le
projet. On avance sur le cahier des
charges et sur le côté architectural », concluait Jean-Louis Fournier.
Annie Dumay
Trois expositions
De même, Danièle Serralta-Hirtz
mettra fin à ses fonctions de directrice après dix ans au service du musée. Une année de transition donc.
L’association, toujours active, a pro-
grammé un certain nombre de
voyages culturels, comme la visite
des musées Soulages à Rodez et Toulouse-Lautrec à Albi, et un séjour à
Saint-Jacques-de-Compostelle. Danièle Serralta-Hirtz a informé de la
tenue de trois expositions temporaires : en mai, celle du sculpteur basque Iñigo Arregi ; en juillet, celle du
peintre luzien Gabriel Deluc
(Étienne Rousseau-Plotto, professeur d’histoire et auteur, donnera à
cette occasion une conférence sur la
vie de l’artiste) ; en septembre, la dernière exposition portera sur les peintures de l’indien Manish Puskale.
Enfin, le président des Amis du
musée et la directrice du musée municipal de Guéthary ont remercié la
députée d’avoir accordé une subvention de sa réserve parlementaire
en 2014 pour la rénovation du musée qui a fêté en juillet dernier ses
trente ans.
Ghislaine Castillon
De gauche à droite, Danièle Serralta-Hirtz, Yvette Gheusi,
Yves-Marie Guerlach et Jean-Claude Sauvé. ARCHIVES G. C.
20f
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Les « France » du mus
Hendaye/Txingudi
Le championnat de France de mus 2016
démarre cette semaine au Bakarxoko. Il faut
s’inscrire d’urgence au 05 59 56 39 31. Le droit
d’engagement est de 12 € par joueur. ARCHIVES J. A.
Chaque enfant a donné
vie à son châtaignier
LE PIÉTON
A croisé hier matin une jeune os-
téopathe qui a eu une idée originale. Celle-ci soigne à bord de son
van tout décoré, « cabinet d’ostéopathie mobile », qui dispose de
tout le confort nécessaire. Le nom
du projet : Ostéocéan. Le Bipède y
pensera fortement au moment de
se faire remettre les vertèbres.
AGENDA
AUJOURD’HUI
Tennis-Club. Rue Elissacilio,
parc des sports Ondarraitz.
Tél. 05 59 20 02 73.
Elgar Bizi. Aides d’auxiliaire de vie
et aides ménagères, de 9 h à 12 h
et 14 h à 17 h, Centre d’accueil de
l’autoport. Tél. 05 59 20 10 24.
Centre Nautique. École de voile lé-
gère, de 9 h à 12 h et 14 h à 18 h,
tous les jours. Tél. 05 40 39 85 43.
BIRIATOU À l’initiative de la municipalité, les enfants des classes de primaire ont eu la
chance de chacun planter un arbre, dans un but éducatif mais aussi pour régénérer la forêt
ÉRIC BECQUET
e.becquet@sudouest.fr
«J
’espère ainsi qu’ils respecteront au mieux la forêt quand
ils seront devenus grands. »
Un secret espoir fondé par le maire
de Biriatou, Michel Hiriart, quelques minutes avant d’arpenter les
contreforts du plateau d’Eskerren
Borda, perché tout là-haut, dans la
montagne biriatuar.
La municipalité frontalière a fait
coup double : régénérer un petit
bout de son immense forêt, en mettant d’abord à terre une petite centaine de chênes américains, pour
certains séculaires mais sclérosés
par les maladies, tout en faisant
planter 90 châtaigniers par les écoliers du village. Belle opération pédagogique.
Jean-Michel Olaizola, adjoint à
l’environnement, Pascale Guichard,
adjointe aux écoles, mais aussi employés municipaux, professeurs et
enfin Pantxo Iturria, de l’Office national des forêts (ONF), se sont donné rendez-vous sur le plateau, mardi dernier, en compagnie de
70 enfants organisés en trois groupes. À tour de rôle, ils ont pu écouter les consignes de l’agent patrimonial Pantxo Iturria, creuser les trous,
un peu, pas trop, et enfin planter
chacun son arbre, sans oublier d’y
associer une étiquette à son nom.
Le suivi de la pousse
« Ainsi, chaque enfant pourra suivre son arbre, et revenir, avec ses
parents en se promenant, le voir
évoluer, pourquoi pas l’arroser »,
soumet Pascale Guichard. Pourquoi des châtaigniers à la place des
Le maire, Michel Hiriart, est venu voir les enfants en action sur le plateau Eskerren Borda.
Une pelle, un arbre, une étiquette, pour une journée constructive. PHOTO É. B.
chênes américains ? L’agent ONF répond : « Pour privilégier les semences locales. »
Il répond aux questions des élèves et explique tout le bienfait des
végétaux : « L’arbre fabrique de l’oxygène et il stocke les gaz carboniques. » Les yeux s’écarquillent. « Le
châtaignier va fabriquer de l’humus, qui va retenir l’eau et ainsi alimenter la nappe phréatique. » Une
question fuse : « Pourquoi le houx
pique ? » « Pour se protéger des animaux qui voudraient le manger ! »
D’ailleurs, chaque arbre planté sera
également protégé par une enveloppe grillagée biodégradable. Accompagnant les jeunes qui plantent, le maire lance à l’un d’entre
eux : « C’est toi qui vas planter ? » Et
du tac au tac, un minot : « Et toi, tu
nous aides ? » Les visages sont amusés.
Le travail d’un an
Si les enfants n’ont passé qu’un
après-midi dans la forêt, sur un plateau, en zone Natura 2000, qui a
aussi un rôle paysager et qui dispose d’une vue magnifique sur le
bourg, c’est un boulot en amont de
plusieurs mois qu’il aura fallu aux
équipes de Biriatou. « C’est un an de
préparation pour rendre le site propre, admet Jean-Michel Olaizola.
Couper les arbres, débroussailler,
creuser les trous… »
Les chênes qui ont été coupés,
eux, iront pour partie aux villageois,
tandis qu’après appel d’offres, deux
entreprises forestières disposeront
de lots.
Yatch Club Sokoburu-Itsasoa.
De 9 h à 12 h et 14 h à 18 h, tous
les jours. Tél. 05 59 48 06 70.
Club Pleine forme. Dojo municipal.
Tél. 05 59 20 39 06.
Mutxiko Elkartea. Cours de danses
basques, débutants et perfectionnement, de 20 h 30 à 22 h, au
gymnase d’Irandatz à l’école primaire Ville. Tél. 05 59 20 21 96
Coworking Côte basque. Espace col-
lectif de travail, d’animation, de
formation et de réflexion pour
les travailleurs principalement.
Également : laboratoire de fabrication avec outils ou machineoutils, cours par Internet, tablesrondes, etc. Ouvert du lundi au
vendredi de 9 h à 19 h, week-ends
possibles. 11 rue de l’Autoport, ZA
des Joncaux. www.cocoba.work
Mendi Zolan. Espace culturel,
de 10 h à 13 h et de 15 h à 19 h,
du mardi au samedi, boulevard
de la Mer (Sokoburu).
Tél. 05 59 48 30 49.
Et si on skiait dans le centre-ville ?
HENDAYE COMMERCE Le comité de pilotage de
la structure s’est réuni lundi. Bilan et prospectives
Les membres du comité de pilotage
d’Hendaye commerce se sont réunis, lundi dernier, pour dresser un
bilan de l’année écoulée et tracer les
grandes lignes de 2016.
Le budget de l’entité associée à l’office de tourisme s’élève, en 2015, à
70 000 euros, dont 60 000 de subvention municipale. Ce sont 85 commerçants qui sont devenus partenaires de la structure, qui a pour
vocation de contribuer au développement commercial de la commune, notamment par le biais
d’une politique événementielle.
«C’est une première année encourageante, surtout si l’on tient compte du contexte des autres communes ; nous avons un tiers des
commerçants qui nous suivent,
pour l’an prochain, il faut garder la
même dynamique », souligne le directeur d’Hendaye tourisme et commerce, Jean-Sébastien Halty.
Un budget qui serait triplé
Dans les cartons pour fin 2016, une
idée enthousiasmante : l’éventuelle
installation d’une piste de ski de
fond sur la place de la République.
Vous avez bien lu. « Il s’agit prioritairement d’animer le cœur de ville, de
le booster pendant les fêtes de Noël,
conçoit le directeur. Il faut quelque
chose d’atypique. Il y aurait une
piste, quelques petits obstacles, un
revêtement blanc au sol pour symboliser la neige, des sapins pour recréer l’environnement. » En cas de
pluie, un espace couvert serait également aménagé. Tout ça pour la période de vacances scolaires, du 17 dé-
« Il faut garder la même dynamique », souligne le directeur
d’Hendaye tourisme et commerce, Jean-Sébastien Halty. AR. É. A.
cembre 2016 au 2 janvier 2017.
Aujourd’hui, pour Hendaye commerce, il faut encore définir l’emplacement exact et bâtir le budget.
« Parce que cette animation le mul-
tiplierait par trois », avoue Jean-Sébastien Halty. Les entreprises privées
souhaitant s’associer au projet sont
les bienvenues.
É. B.
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
20g
Soule et Basse Navarre
SOULE
SAINT-MICHEL
Ils disent « non »
à la fermeture
Même les danses pouvaient provoquer des conflits entre les acteurs et leurs hôtes. PHOTO M. B.
Mascarades musclées
C’est aujourd’hui « Lerdo » ou jeudi gras. Et il fut un temps où toutes
les mascarades de Soule de l’année
se seraient retrouvées à Tardets. Un
temps pas si lointain où l’on se déplaçait encore à pied. D’où la possibilité de voir plusieurs mascarades la même année, avec cette
règle immuable de rassemblement pour Lerdo à Tardets et pour
le dimanche gras (ce dimanche
7 février) à Mauléon (lire encadré).
La guerre des barricades…
Mais il fut aussi un temps où les règles qui régissaient les mascarades
étaient bien plus strictes que celles
d’aujourd’hui. Par exemple, pour
les barricades du matin. Si elles
donnent toujours lieu à des danses suivies de récompenses en beignets, crêpes, merveilles ou autres
mets de carnaval, des incidents
pouvaient entacher ce rite pour les
générations précédentes. « En 1923,
les mascarades d’Ordiarp se rendirent à Pagolle, raconte souvent
Jean-Michel Bedaxagar. On leur fit
une barricade si haute qu’ils ne purent la franchir. Or, c’était la condition sine qua non pour entrer dans
le village. » Et de poursuivre que les
acteurs tout penauds commençaient à rentrer chez eux quand les
Pagolar revinrent les chercher. « Ils
avaient mis la barre beaucoup plus
basse et les mascarades avaient pu
la franchir. » Etxahun Iruri racontait également que la même aventure était arrivée aux mascarades
d’Ossas à Aussurucq. « Mais un acteur savait manier la poudre. Il
était allé la chercher chez lui à pied
et avait fait exploser la barricade »,
se remémorait le regretté barde.
… et celle du branle
Une danse pouvait être tout aussi
conflictuelle : celle du branle souletin, où les acteurs invitent les jeunes filles du village qui les accueille.
« En 1904, les mascarades d’Aussurucq avaient été très mal accueillies à Cihigue lors de cette
danse. On leur avait même cassé le
chevalet du zamalzain », relate Jakes, un danseur d’Aussurucq des
années 50. Et quand quelques années plus tard, les Zihigar vinrent
à leur tour avec leurs mascarades
à Aussurucq, l’accueil fut tout aussi glacial. « Ils les avaient jetés à la
DIMANCHE
Les mascarades de Chéraute arriveront à Mauléon ce dimanche, à
9 h. Barricades toutes les demiheures au Drop Goal, chez JeanPierre, à Zinka, à la mairie, au Xübero, au café de l’Europe, au fronton,
chez Lasserre et au centre Multiservices. Représentation à 16 h au parking cœur de ville.
rivière », poursuit l’ancien. Là encore, les acteurs en pleurs voulurent rentrer chez eux. Mais les anciens les rattrapèrent et ils finirent
par faire une très belle fête.
Mais pourquoi tant de haine ?
« Ceux de Cihigue étaient remontés contre les jeunes d’Aussurucq
car ils leur chipaient toutes les jeunes filles du village », explique le
vieux danseur. En cause, le branle,
danse de séduction par excellence
à une époque où le sport n’était pas
encore roi. « Depuis ce jour-là, les
mascarades d’Aussurucq ne dansent plus le branle », ajoute Jakes.
Vendredidernier,legroupedetravail
préparant le CTSD (première commission faisant des propositions de
fermetures d’écoles) a annoncé que
l’école de Saint-Michel ferait partie
des fermetures à la prochaine carte
scolaire. Invités par Mme Dejoux, inspectrice pour la circonscription Ustaritz/Saint-Palais, à se rapprocher du
regroupement pédagogique intercommunal (RPI) de Garazi-Ispoure
afin d’organiser un RPI et signer la
« convention rurale », élus locaux et
parents d’élèves avancent : « Il y a nécessité de conserver dans nos villages des écoles de proximité pour garantir un service public d’éducation
digne et respectueux des élèves, ainsi que l’enseignement de qualité, dispensé actuellement dans les classes
multiniveaux à petits effectifs, de nos
petites écoles de campagne. »
Pour cela, élus et parents se basent
sur des réalités au quotidien. Ainsi,
certains élèves d’Estérençuby prennent dès 3 ans le ramassage scolaire
à 7 h 15 le matin et rentrent jusqu’à
18 heures le soir à la maison pour les
plus éloignés.
L’école occupée
Par ailleurs, toutes les études conduites par le Ministère depuis les années
90montrentquelesrésultatsdesélèves issus des petites écoles rurales
sontmeilleursquedanslesplusgrosses structures où les classes n’ont
qu’un seul niveau.
Les parents sont en colère et se battent en occupant l’école de Saint-Michel depuis mardi matin. Outre l’importance de maintenir l’ouverture
des petites écoles rurales qui sont le
cœur même de la vie des villages basques, parents et élus voient l’incapacité du RPI voisin de Garazi-Ispoure
d’accueillir en 2016 ses élèves (26
cetteannée)dansdeslocauxtropexigus pour contenir leurs propres classes déjà surchargés en effectifs.
« Nous ne laisserons pas valider la
fermeture de l’école de Saint-Michel
à la CDEN du 10 février (commission
qui entérine les décisions de fermeture, NDLR). Il est temps d’être écouté et considéré. Et puisque l’inspection pousse grandement les maires
à signer la convention ruralité, il faut
qu’elle nous donne les moyens en
temps et en poste pour étudier toutes les possibilités de les mettre en
place et répondre à leur propre demande. »
Unélanunanimeàl’échelleduterritoire se met en place : « Le mouvement grandit dans les petits villages
et nous sommes solidaires des écoles voisines qui, elles aussi, subissent
les coups durs de l’inspection. »
Patrice Crusson
Marcel Bedaxagar
Élus et parents d’élèves d’Estérençuby et Saint-Michel
déterminés dans leur action. PHOTO P. C.
BARCUS
Mobilisés pour l’école
Suite à un projet de suppression de
deux demi-postes, l’école de Barcus
tourne au ralenti depuis le début de
la semaine (lire notre édition d’hier).
« Si ce projet devient réalité, et
mêmesil’onneperdqu’undesdeux
demi-postes, notre école passera en
classeuniqueetlesenfantsdemoins
de 5 ans ne pourront être acceptés
dans l’établissement. Les élèves en
bas âge devront être scolarisés
ailleurs. Cela entraînerait une désertification de l’école qui conserve actuellement un effectif stable et qui
pourrait augmenter d’ici deux ans
auvuedesnaissancesactuelles»,souligne le maire Jean-Marc Baranthol.
Parents d’élèves, commerçants et villageois unis
pour la sauvegarde de leur école. PHOTO P.-A. B.
Appel au rassemblement
De nombreux habitants se sont
joints aux parents d’élèves, hier matin, pour défendre leur école communale. « Notre village d’environ
700 âmes ne peut se permettre de
perdre les services de son école. De
nouvelles familles avec de jeunes enfants s’installent actuellement et il
serait dommage qu’elles aient à les
scolariser dans des écoles situées
dans d’autres villages. La suppression des deux demi-postes engendrera une perte de proximité, minimisera les services publics et
supprimerait le travail d’employés
communaux!»,s’indigneRaymond
Castége, villageois.
Uneaction«écolemorte»seramenéeaujourd’hui,demainetlundi,en
attendant la rencontre avec l’inspecteur d’académie prévue lundi à
DE VILLE
EN VILLAGE
Road trip théâtral
frontées nos deux héroïnes », souligne Maryse Urruty, originaire de
Masparraute. Le spectacle est tout
public à partir de 12 ans et le prix de
l’entrée s’échelonne de 5 € à 12 €.
VIODOS Demain, à 21 heures, Ma-
17 h 30. Ce même jour, les commerçants du village participeront au
mouvement en baissant les rideaux
de leurs offices durant une heure en
matinée. Un appel au rassemblement est lancé pour 12 h 30 devant
l’école afin d’aller manifester en convoi (voiture et tracteurs) jusqu’à la
sous-préfectured’Oloronvers14heures.
Pierre-Alex Barcoïsbide
thilde Saubole et Maryse Urruty,
deux comédiennes de la compagnie Les Instants électriques, présenteront leur spectacle théâtral
« Nina » à la Maison pour tous de
Viodos-Abense-de-bas. Sur scène, elles incarneront les personnages
d’Émilie et de Chloé, deux sœurs de
dix ans d’écart, ayant perdu tragiquement leur troisième sœur,
Nina. Avec comme décor principal
l’intérieur d’une voiture, elles partiront pour un voyage original, abordant un sujet douloureux et difficile au travers de scènes remplies
de sensibilité et d’humour.
« Notre démarche d’écriture est
intimement liée à la recherche scénographique autour d’un objet du
quotidien fort : la voiture, objet
mouvant, à la fois vecteur d’un imaginaire lié au voyage et lieu d’intimité. Ce cadre scénique nous permet une grande liberté concernant
les situations auxquelles sont con-
Les deux actrices se
produiront sur scéne durant
une bonne heure. PHOTO DR
Iristarrak se réunit
IRISSARRY Le club de pelote Iris-
tarrak tiendra son assemblée générale demain, à 20 heures, dans la
salle au-dessus du trinquet. Rapport moral et financier, bilan 2015
et projets 2016 seront au programme. Pour tous renseignements, contacter René Muscarditz
au 06 86 72 24 71.
20h
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sortir
Un vaudeville
à l’heure du buzz
BIARRITZ Dans « Piège à Matignon », Jean-Pierre Pernaut
s’amuse du téléscopage entre politique et buzz Internet
AUJOURD'HUI
Concerts
ANGLET
Metal. Avec Space Spirit, Léo Gonnin (chant,
guitare rythmique), Théo Raynaud (batterie),
Kéliane François (guitare) et Jérémy Deabreux
(basse). À partir de 20 h 30. Entrée libre. Aux
Écuries de Baroja. Tarifs : 5 €.
BIARRITZ
Mathieu Saïkaly. Dans le cadre du festival
Merci la vie ! organisé par l'association Les
Petits Plaisirs. À 20 h. Colisée, avenue Sarasate.
Contact : Les Petits Plaisirs. E-mail :
lespetitsplaisirs.biarritz@gmail.com
Tél. 06 88 62 68 77.
Conférences
renez un brillant homme politique, en passe de devenir
Premier ministre, plongez
quelques images volées de lui dans
le grand bouillon d’Internet…
C’est le complot presque parfait
qu’a imaginé Jean-Pierre Pernaut
dans « Piège à Matignon » qui sera
joué, samedi prochain, au Casino
municipal de Biarritz.
Jean-Pierre Pernaut, présentateur vedette du 13 heures de TF1, a
signé avec son épouse, la miss
France 1987 Nathalie Marquay,
cette pièce à la fois rocambolesque
et un rien prémonitoire.
Nathalie Marquay-Pernaut a assuré la mise en scène, tout en incarnant le premier rôle. Son mari a
promis d’être à ses côtés pour cette
représentation biarrotte.
P
Du boulevard 2.0
Le politicien qui monte est aussi
une vedette emblématique du PAF
des années 1990, Philippe Risoli.
L’ancien animateur du « Juste Prix »
et de « Succès Fou », a fait ses débuts
sur les planches avec ce « Piège à
Matignon » qui assume tous les ressorts de la comédie de boulevard.
Bien sûr, toute ressemblance
avec des situations réelles, avec des
personnalités connues, ou avec
l’actualité, ne peut être que fortuite… Quoique !
Loin de se laisser abattre, le politicien mis en cause par ce complot
médiatique mène la contre-attaque avec l’aide de son épouse et de
BAYONNE
« Un épisode bayonnais oublié :
l'affaire Owen-Roë ». Animée par JeanClaude Larronde. À partir de 18 h 30. Au Musée
basque, quai des Corsaires.
BIARRITZ
Musique (s) et cinéma (s) : l'œil écoute
1895-1940. Jean-Louis Requena, grand
cinéphile, propose un voyage dans le temps
vers les premiers âges du cinéma. À 18 h 30
Médiathèque, 2, rue Ambroise-Paré.
Contact : Médiathèque. Internet :
http://www.mediatheque-biarritz.fr
Tél. 05 59 22 28 86.
Festival
Philippe Risoli, Nathalie Marquay-Pernaut et Jean-Pierre
Pernaut seront à Biarritz le 13 février. PHOTO DR
sa femme de ménage, via un site
Internet.
L’intrigue est une incursion
dans un monde de combines,
d’images volées, qui font et défont
les carrières de bien des personnalités au fil des rumeurs les plus folles que rien ne peut arrêter. D’autant que, vaudeville oblige, la vie
privée s’en mêle, rendant le mélange explosif.
Aux côtés de Nathalie MarquayPernaut et Philippe Risoli, trois seconds rôles ont été confiés à MarieLaure Descoureaux, Cyril Aubin,
Jean Lenoir.
PRATIQUE
Piège à Matignon, samedi 13 février
à 20 h 30, amphithéâtre du casino
municipal, à Biarritz. Places numérotées, 45 et 50 euros. Réservations : offices de tourisme de
Biarritz et d’Anglet, librairie Elkar
Bayonne.
Billetterie en ligne sur : www.biarritz.fr, www. fnac.com, www.ticketnet.fr. Renseignements et location
par correspondance : Entractes
Organisations 64100 Bayonne,
tél : 05 59 59 23 79.
BIARRITZ
Merci la vie ! Festival organisé par
l'association Les Petits Plaisirs : concert de
Mathieu Saïkaly, lecture-musicale avec Nicolas
Rey et Mathieu Saïkaly et 3 représentations
de « Réparer les vivants ». Jusqu'au dimanche
7 février. Colisée, rue Sarasate. Contact : Les
Petits Plaisirs. E-mail :
lespetitsplaisirs.biarritz@gmail.com - Internet :
http://www.les-petits-plaisirs.com
Tél. 06 88 62 68 77.
Pelote basque
BIARRITZ
Cesta punta. Championnat de France Élite.
À 21 h. Fronton Euskal-Jaï, Aguilera. Tarifs : 10 € ;
moins de 18 ans, 5 € ; moins de 10 ans, 2 €.
Internet : http://www.cesta-punta.com
Tél. 06 76 56 19 67.
infidèle. Elle le dit à sa sœur Alis. Plus tard,
elle soupçonne Alis d'être l'amante de son
mari… Les deux sœurs passent du rire aux
larmes, de la haine à la réconciliation, de la
peur à l'apaisement, du thriller passionnel
à la comédie sentimentale, du vaudeville à la
tragédie… Jusqu'au samedi 6 février. À partir
de 20 h 30. Au théâtre Quintaou, petite salle.
Tarifs : 18 €, jeunes 12 €. Placement libre.
BAYONNE
Marionnettistes. « Ainsi font font font »
avec l'école d'art des Rocailles. Petites et
grandes marionnettes sont sur tous les fronts,
cinéma, théâtre, télévision et art contemporain.
À partir de 20 h 30. Entrée libre. À la Luna
Negra.
Théâtre. « La Vraie Vie » de Gennaro
Costagliola présenté par la compagnie des
Lézards qui bougent. Jusqu'au samedi 6 février.
À partir de 20 h 30. À la MVC du Polo-Beyris.
Tarifs : 18 €, enfants, 12 €. Places numérotées.
HENDAYE
Soufre. Par le collectif Aie, Aie, Aie (Bretagne).
Spectacle seule en scène, de théâtre et de
manipulation d'objets, s'inspirant très librement
de « La Petite Marchande d'allumettes ».
À 20 h 30. À Mendi Zolan. Tarifs : 8 €, 5 €.
Tél. 06 35 16 25 91.
Visite
BAYONNE
Pause patrimoine. « Du grand séminaire
au conservatoire », 45 minutes pour traverser
l'histoire ou comment l'ancien grand séminaire
abrite aujourd'hui le conservatoire de musique.
Accès à la chapelle ornée des vitraux
Mauméjean. À partir de 12 h 30 jusqu'à 13 h 30.
Rendez-vous, cours du Comte-de-Cabarrus.
DEMAIN
Concerts
BAYONNE
Rock. Avec Coldust & Blastwave. À partir
de 21 h 30. Au Magneto, 3, chemin de
Mousserolles. Entrée libre.
BIARRITZ
Equal brothers avec King Earthquake.
Soirée Dub Greetings, dans le cadre du festival
tribus # 21 h Atabal, 37, allée du Moura. Contact :
Atabal. Internet : http://www.atabal-biarritz.fr
Tél. 05 59 41 73 20.
Conférences
Spectacles
ANGLET
Théâtre. « Deux sœurs » de Fabio Rubiano
Orjuela. Olivia découvre que son mari lui est
SARE
Entretenir sa mémoire. Animée par Audrey
Delmas, psycho-gérontologue. À 10 h. À la salle
Lur Berri. Entrée libre.
LES
SALLES
ANGLET
MONCINÉ
Rue des Barthes.
Tél. 0 892 686 606.
CHOCOLAT
14h / 16h30 / 19h30 / 22h
CREED L'HÉRITAGE
DE ROCKY BALBOA
16h30 / 22h
ENCORE HEUREUX
14h / 16h / 18h / 20h
LA 5ÈME VAGUE (AVERT.)
14h / 16h30 / 19h30 / 22h
LES HUIT SALOPARDS
(INT. -12 ANS)
16h / 21h30
LES SAISONS
14h / 16h / 18h / 19h30
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
14h / 16h / 18h / 20h / 22h
POINT BREAK
14h / 20h
3D 22h
STAR WARS LE RÉVEIL DE LA FORCE
14h / 19h30
TOUT SCHUSS
22h
BAYONNE
CGR TARNOS
RN 10. Tarnos.
Tél. 0 892 68 85 88.
21
Cinéma
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
ALVIN ET LES CHIPMUNKS A FOND LA CAISSE
3D : 13h45 / 15h45 / 17h45 /
19h30
BABYSITTING 2
14h
CHOCOLAT
13h45 / 16h30 / 19h45 / 22h15
CREED L'HÉRITAGE
DE ROCKY BALBOA
16h30 / 19h45 / 22h15
DIRTY PAPY (AVERT.)
13h45 / 16h / 20h / 22h15
DOFUS - LIVRE 1 : JULITH
(AVERT.)
13h45 / 16h / 18h / 20h
ENCORE HEUREUX
16h / 18h / 20h
JANE GOT A GUN (AVERT.)
22h15
LA 5E VAGUE (AVERT.)
13h40 / 15h50 / 18h / 20h10 /
22h20
LEGEND (INT. -12 ANS)
22h15
LES HUIT SALOPARDS
(INT. -12 ANS)
21h15
LES SAISONS
13h45 / 16h / 18h
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
13h45 / 16h / 18h / 20h /
22h15
MON MAÎTRE D'ÉCOLE
18h
POINT BREAK
3D : 13h45 / 16h30 / 19h45 /
22h15
LES FILMS
Sorties nationales
STAR WARS LE RÉVEIL DE LA FORCE
3D : 13h45 / 19h30 / 22h15
STEVE JOBS
13h45 / 16h30 / 20h
THE BOY (INT. -12 ANS)
16h / 20h / 22h15
TOUT SCHUSS
14h / 18h / 22h20
L'ATALANTE
CREED L'HÉRITAGE DE ROCKY
BALBOA
14h / 19h45 / 22h15
JANE GOT A GUN (AVERT.)
13h30
LA 5E VAGUE (AVERT.)
13h45 / 16h / 20h / 22h15
LES HUIT SALOPARDS
LE GARÇON ET LA BÊTE
VO : 17h35
LE TEMPS DES RÊVES
(INT. -12 ANS)
7, rue Denis-Etcheverry.
Tél. 05 59 55 67 70.
20h30
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
14h / 16h / 18h / 20h15 /
22h15
POINT BREAK
3D : 14h / 16h30 / 22h15
SPOTLIGHT
16h30 / 19h45 / 22h15
STAR WARS LE RÉVEIL DE LA FORCE
3D : 15h30 / 18h
THE BOY (INT. -12 ANS)
18h10 / 22h30
VO : 21h
LES PREMIERS,
LES DERNIERS
16h05 / 19h45
TOUT EN HAUT DU MONDE
17h45
LES DÉLICES DE TOKYO
VO : 14h45 / 18h45
LES PREMIERS,
LES DERNIERS
17h / 20h45
L'AUTRE CINÉMA
3, quai Amiral-Sala.
Tél. 05 59 55 52 98.
AMAMA
17h
ARGENTINA
VO : 19h15
CAROL
VO : 20h45
CHORUS (AVERT.)
21h
LA TERRE ET L'OMBRE
VO : 19h
LES CHEVALIERS BLANCS
17h
MÉGA CGR
Allée de Glain.
Tél. 05 59 59 90 90.
http://www.cgrcinemas.fr/bayonne/
ALVIN ET LES CHIPMUNKS A FOND LA CAISSE
14h / 16h / 18h15 / 20h10
CHOCOLAT
13h40 / 16h / 18h / 20h10
Jason Kelly, avocat un peu coincé, s'apprête
à épouser la fille autoritaire de son patron.
Autant dire qu'il est désormais bien parti
pour devenir associé au sein du cabinet…
BAYONNE (CGR TARNOS).
ALVIN ET LES CHIPMUNKS À FOND LA CAISSE
DOFUS - LIVRE 1 : JULITH
Walt Becker. Avec Jason Lee, Kimberly
Williams-Paisley, Tony Hale (Américain.
1 h 32). Animation, aventure, comédie, famille.
Anthony Roux. Avec Sauvane Delanoe,
Emmanuel Gradi, Laetitia Lefebvre (Français.
1 h 47 Avert.). Animation.
Après une série de malentendus, Alvin,
Simon et Théodore comprennent que Dave
va demander sa petite amie en mariage à
Miami et risque de les abandonner.
Dans la majestueuse cité de Bonta, Joris
coule des jours heureux, aux côtés de
Kerubim Crépin, son papycha adoptif. Mais
tout bascule lorsque Joris, bravant
l'interdiction de papycha, tente d'approcher
son idole de toujours, la mégastar du
Boufbowl, Khan Karkass…
BAYONNE (CGR TARNOS, MÉGA CGR).
SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
CHOCOLAT
BAYONNE (CGR TARNOS).
Roschdy Zem. Avec Omar Sy, James Thiérrée,
Clotilde Hesme (Français. 1 h 50). Biopic.
LA TERRE ET L'OMBRE
Du cirque au théâtre, de l'anonymat à la
gloire, l'incroyable destin du clown Chocolat,
premier artiste noir de la scène française.
ANGLET (MONCINÉ). BAYONNE (CGR TARNOS,
MÉGA CGR). SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
DIRTY PAPY
Dan Mazer. Avec Robert De Niro, Zac Efron,
Aubrey Plaza (Américain. 1 h 42 Avert.).
Comédie.
BIARRITZ
César Acevedo. Avec Haimer Leal, Hilda Ruiz,
Edison Raigosa (Colombien. 1 h 37). Drame.
Alfonso est un vieux paysan qui revient au
pays pour se porter au chevet de son fils
malade. Il retrouve son ancienne maison, où
vivent encore celle qui fut sa femme, sa
belle-fille et son petit-fils. Il découvre un
paysage apocalyptique…
BAYONNE (L'AUTRE CINÉMA).
SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
(INT. -12 ANS)
VO : 14h / 21h45
LES DÉLICES DE TOKYO
VO : 14h / 19h45
LES HUIT SALOPARDS
(INT. -12 ANS)
CAMBO-LES-BAINS
L'AIGLON
Rue du Docteur-Chatard.
Tél. 05 59 29 95 07.
LES HUIT SALOPARDS
(INT. -12 ANS)
VO : 20h30
HASPARREN
ROYAL
HARITZ BARNE
8, av. Foch.
Tél. 05 59 24 45 62.
http://www.royal-biarritz.com/
7, rue Yats.
Tél. 05 59 29 18 63.
45 ANS
VO : 16h / 19h15
AMAMA
VO : 21h35
ARGENTINA
VO : 16h
CAROL
VO : 13h55
JE VOUS SOUHAITE
D'ÊTRE FOLLEMENT AIMÉE
17h50
AMAMA
VO : 21h
MAULÉON-SOULE
MAULE-BAÏTHA
Rue Arnaud-de-Maytie.
Tél. 05 59 28 15 45.
AMAMA
VO : 21h
ARRÊTE TON CINÉMA!
21h
SAINT-JEAN-DE-LUZ
SAINT-PALAIS
LE SÉLECT
SAINT-LOUIS
29, boulevard Victor-Hugo.
Tél. 05 59 85 80 82.
Rue du Fronton.
Tél. 05 59 65 74 20.
45 ANS
VO : 14h15 / 21h
ALVIN ET LES CHIPMUNKS A FOND LA CAISSE
17h
AMAMA
VO : 14h15
CHOCOLAT
14h15
CHORUS (AVERT.)
18h45
JANE GOT A GUN (AVERT.)
21h
LA TERRE ET L'OMBRE
VO : 18h45
LA TRAVIATA
(ARTS ALLIANCE)
VO : 19h45
LES CHEVALIERS BLANCS
14h15
LES SAISONS
17h
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
18h45
PARIS-WILLOUBY
17h
POINT BREAK
17h / 21h
AMAMA
VO : 20h30
LES HUIT SALOPARDS
ST-JEAN-PIED-DE-PORT
(INT. -12 ANS)
15h
NOUS TROIS OU RIEN
15h
POUR UNE POIGNÉE
DE DOLLARS
VO : 20h30
URRUGNE
ITSAS-MENDI
29, rue Bernard-de-Coral.
Tél. 05 59 24 37 45.
http://cinemalacorderie.wordpress.com/
AMAMA
VO : 14h15
ARRÊTE TON CINÉMA!
17h45
CAROL
VO : 21h
JE VOUS SOUHAITE
D'ÊTRE FOLLEMENT AIMÉE
16h
MISTRESS AMERICA
VO : 19h30
LE VAUBAN
AP : avant-première.
4, rue Renaud.
Tél. 05 59 37 06 04.
VO : version originale.
LE GOÛT DES MERVEILLES
20h30
images peuvent heurter la sensibilité
AVERT. : des scènes, des propos ou des
des spectateurs.
LA TRAVIATA (ARTS ALLIANCE)
POINT BREAK
AMAMA
Richard Eyre. Avec Luca Salsi (Français.
3 h 10). Opéra.
Ericson Core. Avec Edgar Ramírez, Luke Bracey,
Ray Winstone (Américain. 1 h 53). Action.
Asier Altuna. Avec Amparo Badiola, Kandido
Une série de braquages spectaculaires aux
quatre coins du monde met en péril
l'équilibre des marchés financiers.
Drame.
Une histoire d'amour basée sur la vraie
histoire d'une courtisane française qui
mourut en 1847 à l'âge de 23 ans. Violetta,
condamnée par la tuberculose, tombe
amoureuse d'Alfredo, mais le père de celui-ci
s'oppose à leur union.
ANGLET (MONCINÉ). BAYONNE (CGR TARNOS,
MÉGA CGR). SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
LE TEMPS DES RÊVES
Andreas Dresen. Avec Merlin Rose, Julius
Nitschkoff, Pit Bukowski (Allemand, Français.
1 h 57. Int. -12 ans). Drame.
Allemagne de l'Est. Dani et sa bande ont
grandi dans l'utopie socialiste de la RDA.
Adolescents à la chute du Mur, ils vivent au
rythme de la techno, de leurs rêves débridés
et des allers-retours au commissariat…
BIARRITZ (ROYAL).
STEVE JOBS
Uranga, Klara Badiola (Espagnol. 1 h 43).
Dans une famille du Pays basque rural,
Amaia est la benjamine de trois frères et
sœurs. Un conflit de génération éclate
quand Gaizka, l'aîné censé reprendre la
ferme, décide de partir à l'étranger…
Danny Boyle. Avec Michael Fassbender, Kate
Winslet, Seth Rogen (Américain. 2 h 02).
Biopic, drame.
BAYONNE (L'AUTRE CINÉMA).
Dans les coulisses, quelques instants avant
le lancement de trois produits
emblématiques ayant ponctué la carrière de
Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l'iMac
en 1998… BAYONNE (CGR TARNOS).
(MAULE-BAÏTHA). SAINT-JEAN-DE-LUZ
À l'affiche
BIARRITZ (ROYAL). HASPARREN
(HARITZ BARNE). MAULÉON-SOULE
(LE SÉLECT). SAINT-PALAIS (SAINT-LOUIS).
URRUGNE (ITSAS-MENDI).
ARGENTINA
Carlos Saura. Avec Chaqueño Palavecino,
LES TUCHE 2 - LE RÊVE AMÉRICAIN
45 ANS
Soledad Pastorutti, Jairo (Argentin, espagnol,
Olivier Baroux. Avec Jean-Paul Rouve, Isabelle
Nanty, Claire Nadeau (Français. 1 h 34).
Comédie.
Andrew Haigh. Avec Charlotte Rampling, Tom
Courtenay, Geraldine James (Britannique.
1 h 35). Drame.
français. 1 h 27). Documentaire.
À l'occasion de l'anniversaire de « CoinCoin », le benjamin de la fratrie, la famille
Tuche part le retrouver aux États-Unis : les
choses ne vont pas se passer comme prévu,
mais alors pas du tout. ANGLET (MONCINÉ).
BAYONNE (CGR TARNOS, MÉGA CGR).
SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
Kate et Geoff Mercer sont sur le point
d'organiser une grande fête pour leur
45e anniversaire de mariage. Pendant ces
préparatifs, une lettre bouleverse la vie du
couple… BIARRITZ (ROYAL).
SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
De la pampa aux Andes, de l'univers des
Indiens Mapuche à celui des villageois qui
chantent leur nostalgie dans les cafés, du
monde des Gauchos à celui des grandes
villes d'aujourd'hui…
BAYONNE (L'AUTRE CINÉMA).
BIARRITZ (ROYAL).
22
Pyrénées-Atlantiques
Services
URGENCES
SAMU 15
Urgence main BAB 05 59 59 00 00
Urgence main Sud Aquitaine 05 59 44 31 31
Numéro d’urgence européen 112
Sapeurs-pompiers 18
Police/gendarmerie 17
SOS vétérinaires 18
HÔTELS
DE POLICE
Bayonne
6, rue de Marhum, 05 59 46 22 22
Biarritz
avenue Joseph-Petit, 05 59 01 22 22
Saint-Jean-de-Luz
commissariat Donibane, avenue AndréIthurralde, 05 59 51 22 22
À Bayonne, les guichets de la sous-préfecture, allées Marines, sont ouverts du lundi
au vendredi, de 9 heures à 11 h 30 et de 13 heures à 16 heures.
Renseignements en téléphonant au 05 59 44 59 44 ; fax, tél. O5 59 25 49 72.
Service des encombrants
(électroménager) secteur BAB,
tél. 05 59 57 00 00 (appeler 2 à 3 jours avant
ce ramassage individuel).
BIARRITZ
ANGLET
Pont de l’Aveugle, 17, avenue de l’Adour
Lundi au samedi, de 8 h à 12 h 45
et de 13 h 30 à 18 h ; dimanche, de 9 h à 12 h ;
jours fériés de 8 h à 12 h (sauf 1er mai,
25 décembre et 1er janvier).
ARCANGUES
Bizi Garbia, lieu dit Othe-Xuria, chemin D 755
Lundi et samedi, de 9 h à 12 h et 13 h à 18 h ;
mardi au vendredi, de 14 h à 18 h.
ASCAIN
Zone artisanale Larre Lore
Lundi et mercredi, de 14 h à 17 h ; samedi,
de 9 h à 12 h.
BAYONNE
Saint-Frédéric, avenue Corsaire-Soustra
Du lundi au samedi, de 8 h à 12 h 45
et de 13 h 30 à 18 h ; dimanche, de 9 h à 12 h
(fermé jours fériés).
MAULÉON
Déchetterie
Lundi de 14 h à 18 h, mardi à vendredi de 10 h à
12 h et de 14 h à 18 h, samedi, de 10 h à 15 h.
SAINT-ÉTIENNE-DE-BAIGORRY
Déchetterie de Ranquine,
avenue Borde-d’André
Route de Saint-Martin-d’Arrossa
tél. 05 59 37 43 66
Lundi au samedi, de 8 h à 12 h 45 et de 13 h 30
à 18 h ; dimanche, de 9 h à 12 h (fermé les
jours fériés).
Tous les mardis, de 8 h 30 à 12 h ; les jeudis,
de 14 h à 17 h 30 ; les samedis, de 8 h à 12 h
et de 14 h à 17 h.
BIDART
SAINT-JEAN-DE-LUZ
Bizi Garbia, ZA de Bassilour
Bizi -Garbia, vieille route de Saint-Pée
Du mardi au vendredi, de 14 h à 18 h ; lundi
et samedi de 9 h à 12 h et de 13 h à 18 h.
Lundi et samedi, de 9 h à 12 h et de 13 h à 18 h ;
mardi au vendredi, de 14 h à 18 h.
BRISCOUS
ZA Mendiko Borda, route de Hasparren
Lundi et mercredi, de 15 h à 19 h ; vendredi,
de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 19 h ; samedi, de
10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h.
GUÉTHARY
OÙ JETER
SES DÉCHETS
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Déchetterie de Cénitz
Lundi et mercredi, de 9 h à 12 h et samedi,
de 14 h à 17 h.
HÉLETTE
Déchetterie, route d’Iholdy
Mardi et jeudi, de 16 h à 19 h ;
samedi, de 10 h à 12 h et de 13 h à 17 h.
HENDAYE
Déchetterie, chemin de Chacamarteguia
Lundi au samedi, de 8 h 30 à 12 h et 13 h 30
à 18 h ; dimanche, de 9 h à 12 h.
ITXASSOU
Déchetterie de la Communauté de communes
Errobi, ZA Alzuyeta
Lundi 14 h -18 h, mercredi 9 h-12 h et 14 h-18 h,
jeudi 14 h-18 h ; vendredi 14 h-18 h, samedi 9 h12 h et 14 h- 18 h, fermée le dimanche et les
jours fériés.
LAHONCE
Déchetterie de la Communauté de communes
Nive-Adour, RD 261 lieu-dit La Carrière
Mardi, jeudi et samedi de 9 h à 12 h
et de 14 h à 18 h.
SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT
Déchetterie de Communauté de communes
Bustince-Iriberry, CD 933, route de St-Palais
Mardi et mercredi, de 14 h à 18 h ; samedi, de 8 h
à 12 h et de 14 h à 17 h.
SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE
Bizi Garbia, route D 3
Lundi et samedi, de 9 h à 12 h et de 13 h à 18 h ;
mardi au vendredi, de 14 h à 18 h.
SOURAÏDE
Déchetterie de la Communauté de communes
Errobi, D 918
Mardi 9 h-12 h, mercredi 14 h-18 h, vendredi 14 h18 h, samedi 9 h-12 h et 14 h-18 h, fermée
le dimanche et les jours fériés.
TARDETS
Déchetterie
Lundi et vendredi, de 9 h à 11 h 30, mercredi et
samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
TARNOS - BOUCAU
Déchetterie, avenue du 1er-Mai
De 8 h à 12 h et 13 h 15 à 18 h.
URRUGNE
Déchetterie de Laburrenia,
chemin d’Etxan-Borda
Du lundi au samedi, de 8 h 30 à 17 h 30
et le dimanche, de 9 h à 12 h.
URT
Déchetterie du chemin de la Gare
Lundi et jeudi, de 16 h 30 à 18 h et le samedi
de 14 h à 16 h.
USTARITZ
Déchetterie de la Communauté de communes
Errobi, route de Villefranque
Lundi 9 h-12 h, mardi 14 h-18 h, jeudi 9 h-12 h
et 14 h-18 h, vendredi 9 h-12 h, samedi 9 h-12 h
et 14 h-18 h, fermée le dimanche et les jours
fériés.
VILLEFRANQUE
Déchetterie de la Communauté de communes
Nive-Adour, RD 137 après la zone artisanale
Duboscoa
Lundi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, mercredi
et vendredi de 14 h à 18 h, samedi de 9 h à 12 h
et de 14 h à 18 h.
PISCINES
ANGLET
El Hogar, 54, rue de Hausquette, 05 59 57 10 90
Lundi, de 12 h à 13 h 30 ; mardi, de 12 h à 13 h 30
et de 16 h 30 à 19 h 30 ; mercredi, de 11 h à
13 h 30 et de 16 h 30 à 19 h 30 ; jeudi, de 12 h à
14 h 30 et de 16 h 30 à 19 h 30 ; vendredi, de 12 h
à 13 h 30 et de 16 h 30 à
à 21 h 30 (réservée aux adultes) ; samedi,
de 15 h à 19 h ; dimanche et jours fériés, de 9 h à
12 h 30.
Sortie du bain : 15 minutes avant la fermeture
Tarifs : entrées enfants, 1,40 € ; carte
abonnement de 10 entrées enfants : 10 € ;
entrées adultes, 2,60 € ; carte abonnement
de 10 entrées adultes : 21 € ; 1 leçon de natation
(entrée comprise), 7 € ; 10 leçons de natation
(entrées comprises), 60 € ; casiers consignes,
0,20 (non remboursables).
BAYONNE
Lauga, 05 59 57 09 19
Lundi, mardi et vendredi, de 12 h 15 à 13 h 45
(adultes) et de 18 h 30 à 20 h. Mercredi,
de 12 h 15 à 14 h (adultes) et de 14 h à 16 h.
Jeudi, de 12 h 15 à 13 h 45 (adultes).
Tarifs : adultes, 2,40 €. - 16 ans, 1,40 €.
Centre aquatique, 05 59 93 93 23
Grand bassin : lundi et mardi, de 12 h à 13 h 45
et de 17 h à 20 h ; le mercredi de 10 h à 12 h et de
15 h à 20 h ; le jeudi de 12 h à 13 h 45 et de 17 h
à 21 h ; le vendredi de 12 h à 13 h 45 et de 17 h
à 20 h ; le samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h ;
le dimanche de 8 h 30 à 12 h 30.
Petit bassin : lundi, de 17 h 15 à 19 h ; mardi,
de 12 h à 13 h et de 19 h à 20 h ; mercredi, de 10 h
à 12 h et de 15 h à 20 h ; jeudi, de 12 h à 13 h 45
et de 17 h 15 à 19 h ; vendredi, de 19 h à 20 h ;
samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h ;
dimanche, de 8 h 30 à 12 h 30.
Tarifs. Entrée adulte (à partir de 16 ans) : 3 €.
Entrée enfant (moins de 16 ans) : 2 €.
BIARRITZ
Piscine municipale, boulevard De-Gaulle,
05 59 22 52 52 ou www.biarritz.fr
Lundi, de 11 h 30 à 17 h 30. Aquagym, de 15 h
à 15 h 45.
Mardi, de 11 h 30 à 14 h 30 et 15 h 30 à
20 h 30. Aquagym, de 12 h 30 à 13 h 15 et de
19 h 30 à 20 h 15.
Mercredi, de 11 h 30 à 15 h.
Jeudi, de 11 h 30 à 14 h et 15 h à 17 h 30.
Aquagym, de 12 h 30 à 13 h 15.
Vendredi, de 11 h 30 à 14 h 30 et 15 h 30 à
20 h 30. Aquagym, de 19 h 30 à 20 h 15.
Samedi, de 10 h à 12 h 30 et 14 h 30 à 18 h 30.
Jardin aquatique, de 10 h 15 à 12 h et de 14 h 30
à 18 h.
Dimanche, de 9 h à 12 h 30. Jardin aquatique,
de 9 h à 12 h.
Bonnet obligatoire pour tous les baigneurs. Slip
de bain obligatoire (shorts et bermudas
interdits). Le bain à remous, le sauna et le
hammam sont réservés aux personnes de plus
de 18 ans.
Piscine Plan-Cousut, 5 route d’Arcangues,
tél. 06 08 03 47 45
Initiation aquatique à partir de 4-5 ans :
lundi de 17 h à 17 h 30, jeudi de 17 h 30
à 18 h, samedi de 16 h à 16 h 30.
Leçons de natation 4 nages à partir de 6-7 ans :
lundi de 18 h 30 à 19 h, jeudi de 18 h à 18 h 30,
samedi de 16 h 30 à 17 h.
Leçons de natation 4 nages à partir de 13 ans
(ados, adultes) : lundi de 19 h à 19 h 30, jeudi,
de 19 h 30 à 20 h ; samedi, de 15 h à 15 h 30.
Aqua palming : lundi de 18 h 30 à 19 h 30, jeudi
de 12 h 30 à 13 h 30 et de 19 h 30
à 20 h 30, samedi de 15 h à 16 h.
Gym tonique : lundi de 19 h 30 à 20 h 30 ; mardi
de 12 h 30 à 13 h 30 ; jeudi de 18 h 30
à 19 h 30 ; samedi de 17 h à 18 h.
HASPARREN
Piscine municipale. Route des Cimes,
tél. 05 59 29 60 00.
HENDAYE
Piscine municipale Irandatz, 14, rue Santiago,
tél. 05 59 20 71 22.
Mardi, de 17 h à 19 h ; mercredi, de 14 h à 18 h ;
jeudi, de 17 h
à 20 h 30 ; vendredi, de 17 h 30 à 20 h 30 ;
samedi, de 17 h à 19 h.
En période de vacances scolaires, ouverture
du lundi au samedi, de 14 h à 19 h.
SAINT-ÉTIENNE-DE-BAÏGORRY
Piscine municipale. Tél. 05 59 37 40 71
SAINT-JEAN-DE-LUZ
Piscine sports et loisirs, route d’Ascain,
tél. 05 59 26 15 15
Lundi, de 12 h à 13 h 30 et de 16 h à 18 h ; mardi,
de 12 h à 13 h 30 et de 16 h à 22 h ; mercredi,
de 8 h 30 à 18 h ; jeudi, de 12 h à 13 h 30
et de 16 h à 19 h ; vendredi, de 12 h à 13 h 30
et de 16 h à 22 h ; samedi et dimanche,
de 9 h 30 à 18 h.
Plein tarif : entrée individuelle, 4,30 € ; entrée
individuelle extérieur, 4,90 € ; carte 12 entrées
43 € ; carte 12 entrées extérieur, 49 €.
Tarif réduit (de 3 à 16 ans) : entrée individuelle,
3,30 € ; entrée individuelle extérieur, 3,90 € ;
carte 12 entrées, 33 € ; carte 12 entrées extérieur,
39 €.
Carte horaire, 25 € ; carte horaire extérieur, 28 €.
SAINT-PALAIS
Mercredi, de 18 h 30 à 20 h. Jeudi, de 19 h à
20 h 30.
Gym aquatique : lundi, de 19 h à 20 h. Mardi, de
18 h à 19 h. Vendredi, de 10 h à 12 h.
École municipale de natation : mercredi, de 14 h
à 17 h.
Jardin aquatique : mercredi, de 17 h 15 à 18 h 15.
Espace ludique : samedi, de 10 h 30 à 12 h.
Horaires vacances scolaires
Tout public : mardi et vendredi, de 10 h à 12 h.
Mercredi, de 9 h à 12 h. Du lundi au vendredi, de
15 h 15 à 18 h.
Adultes uniquement : mardi et vendredi, de 8 h
à 10 h. Lundi, jeudi et samedi, de 9 h à 10 h 30.
Du lundi au vendredi, de 12 h 30 à 13 h 45.
Espace ludique : lundi, jeudi et samedi, de
10 h 30 à 12 h.
OÙ LIRE
ANGLET
Bibliothèque municipale (Quintaou)
Fermée le lundi ; mardi, de 10 h à 20 h ;
mercredi, vendredi, samedi, de 10 h à 18 h ;
jeudi, de 10 h à 13 h.
BAYONNE
Médiathèque, 10, rue
des Gouverneurs, tél. 05 59 59 17 13
Lundi, mardi, vendredi, de 10 h à 12 h et de 13 h
à 18 h ; mercredi et samedi, de 10 h à 12 h 30
et de 14 h à 17 h.
Bibliothèque Sainte-Croix, place des Gascons,
tél. 05 59 59 17 13
Lundi, mardi, vendredi, de 13 h à 18 h ; mercredi,
de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h ; jeudi, de 14 h
à 18 h ; samedi, de 10 h à 12 h 30.
BIARRITZ
Biarritz Médiathèque, 2, rue Ambroise-Paré,
tél. 05 59 22 28 86
Ouverte mardi, mercredi, vendredi, samedi,
de 10 h à 18 h ; jeudi, de 14 h à 20 h.
Bibliothèque pour tous, 1, rue Moussempes
De 15 h à 18 h.
Bibliothèque sonore, 79 bis, rue d’Espagne,
villa Sion
De 14 h à 16 h.
HENDAYE
Médiathèque F.-Mitterrand, 4, rue du Jaizquibel.
Du mardi au vendredi, de 10 h à 12 h 30
et de 14 h 30 à 18 h 30 ; le samedi, de 10 h
à 12 h et de 14 h à 18 h.
Bibliothèque CE SNCF, réservée aux cheminots,
face gare du Topo
Lundi, mercredi et vendredi de 9 h 30 à 11 h 30
et de 14 h à 18 h ; jeudi, de 14 h à 17 h ; fermée
mardi et samedi.
Bibliothèque pour tous, 15, rue de l’Eglise
Mercredi et jeudi, de 14 h à 16 h 30 ;
fermée lundi, mardi, vendredi et samedi.
MAULÉON
Bibliothèque municipale. Tél. 05 59 28 78 88.
SAINT-JEAN-DE-LUZ
Bibliothèque municipale, place Foch
Mardi, mercredi, vendredi et samedi, de 10 h
à 12 h 30 et de 14 h à 18 h.
Bibliothèque F.-Rospide, Ciboure
De 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h.
TARDETS
Bibliothèque municipale. Tél. 05 59 28 55 37.
URRUGNE
Bibliothèque pour tous trinquet Iturbidea
Lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi,
de 10 h 30 à 12 h ;
Mardi, de 15 h 30 à 17 h ;
Mercredi, de 16 h 30 à 18 h.
Piscine Donaiki. Tél. 05 59 65 71 96.
SOULE
Piscine intercommunale. Tél. 05 59 28 26 44.
Horaires du mois de mai : lundi, mardi, jeudi,
vendredi de 17 h 45 à 18 h 45. Lundi, jeudi, de
12 h à 13 h. Mercredi, de 15 h à 18 h 45. La piscine
est fermée les 1er et 8 mai. Elle reste ouverte le
29 mai.
Horaires du mois de juin : lundi, mardi, jeudi,
vendredi, de 17 h à 18 h 45. Samedi, de 10 h à
12 h et de 15 h à 18 h 45.
Horaires des mois de juillet et août : du lundi au
samedi, de 10 h à 13h45 et de 15 h à 18 h 45.
Dimanche, de 15 h à 18 h 45.
Horaires des mois de septembre et octobre :
lundi, mardi, jeudi, vendredi, de 17 h 45 à
18 h 45. Lundi, jeudi, de 12 h à 13 h 30. Mercredi,
de 15 h à 18 h 45.
USTARITZ
Piscine Landagoyen, route de Souraïde,
tél. 05 59 93 21 16.
Horaires période scolaire :
Tout public : lundi et vendredi, de 17 h à 19 h.
Mardi, de 17 h à 18 h. Vendredi, de 15 h 30 à
17 h 30. Dimanche, de 10 h à 12 h.
Adultes uniquement : mardi et vendredi, de 8 h
à 10 h. Du lundi au vendredi, de 12 h à 13 h 30.
TÉLÉPHONES
UTILES
FOURRIÈRE ANIMAUX
Fourrière, refuge, pension : Bayonne, 62, chemin
de Loustaounaou, tél. 05 59 55 25 90.
Du lundi au samedi, de 9 h à 12 h 30 et de 14 h
à 18 h 30.
PHARMACIES DE NUIT
S’adresser au commissariat ou à la
gendarmerie la plus proche
Bayonne
05 59 46 22 22
Biarritz
05 59 01 22 22
Mauléon
05 59 19 22 00
Saint-Jean-de-Luz
05 59 51 22 22
DÉPANNAGES
EDF
0 810 333 064
GDF
0 810 433 064
23
Annonces
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
.
Rencontres • Bonnes afaires
sudouest-annonces.com - 05 35 31 27 27 de 8 h à 17 h
R
Rencontres
RENCONTRES
Alice 42 A. cherche l’H. de sa vie,
si tu penses que c’est toi, appelles
moi au 0892 69 82 72 (aby0,80 €/mn+px d’un apl) 424818615
Jeune Femme 35 A. veut oublier la
routine et son ex. Besoin d’affection, Je suis dispo au 0892 70 08 89
(aby-0,80 €/mn+px d’un apl)
424818615
Chantal trompée et déçue, je cherche 1 H. pour refaire confiance. Je
suis joignable au 0892 35 02
69(aby-0,80 €/mn+px d’un apl)
424818615
Toujours seule après 1 an de divorce, 31 A. je souhaite retrouver
l’amour. Je suis joignable au 0890
21 80 17 (emi-0,80 €/mn+px d’un
apl) 424818615
Monica belle espagnole pas encore
40 A. assez sexy ch à faire de nouvelles rencontres Appelez-moi au
0892 58 45 63 (fk-0,80 €/mn+px
d’un apl)424818615
Chloé secrétaire médicale 35 A. je
cherche 1 garçon dispo et gentil
pour sortir de la routine Appelezmoi au 0890 21 80 13 (fk0,80 €/mn+px d’un apl) 424818615
Marie brune 27 A. célib et ss enfants, bonne situation ch H. âge et
phy pas important Dispo au 0892 35
03 18 (emi-0,80 €/mn+px d’un apl)
424818615
NOUVEAU 1er Speed Dating Audio.
Discute en direct avec plusieurs filles de ta région puis sélectionne
ton coup de cœur. Ses coordonnées
te seront envoyées. Apl le 0890 21
80 24 (Emi-0,80 €/mn+px d’un apl)
424818615
Danielle 51 A. femme très soignée
mais se sentant seule, ch H. pour
discuter et + si affinités Ligne directe 0891 65 11 69 (fk0,80 €/mn+px d’un apl)424818615
BAB. Retraité ingénieur 72 a. divorcé, calme et cultivé, humour fin,
look classique et soigné. Mes goûts
: lecture, voyages, vieilles pierres,
théâtre. Pour me rencontrer twoday profil 521 tél 06 80 42 60 09
Veuf 53 a. éducateur, brun sportif,
affectueux et dynamique, adore les
week-ends découverte™ à partager en confiance et en tendresse™
c’est mieux ! Pour me rencontrer
twoday profil 510 tél 06 80 42 60 09
F 44 a. célibataire, brune typée, jolie silhouette menue, caractère
doux, aime ciné, vélo, plage, restos
à deux, shopping. Pour me rencontrer twoday profil 509 tél 06 80 42
60 09
Jolie F 63 a. divorcée, brune élégante et mince, 1m62, caractère
souple, aime la douceur de vivre,
les sorties nature, recevoir. Pour
me rencontrer twoday profil 507 tél
06 80 42 60 09
JF 42 a. blonde élancée, célib. sans
enfants, milieu paramédical, féminine et sensible, aime la nature, la
natation, cuisiner, voyages. Pour
me rencontrer twoday profil 505 tél
06 80 42 60 09
HOM ch HOM! Rencontres rapides
100% gay sur ta région. Mise en relation direct. Pas d’inscription au
0892.24.00.24 (neo-0,80€/mn)
Twoday optimise à 100% votre Recherche Amoureuse. Parler de votre recherche, découvrir des profils
avec photos récentes, contactez
votre interlocutrice locale Olivia
Calame, 18 ans d’expérience 06 80
42 60 09
COTE BASQUE, VEUF 67 a. très bon
niveau (ret. chef d’entreprise),
1m78, sport-chic, ouverture d’esprit, attentionné, aime voyages,
théâtre, nature, lecture, jardinage,
souh. rompre solitude. Pour le rencontrer twoday profil 524 tél 06 80
42 60 09
BIARRITZ, Jolie F 45 a. brune, yeux
verts, 1m63, secrétaire divorcée,
naturelle et souriante, apprécie
avant tout la tendresse. Adore balades bord de mer ou montagne,
resto, ciné, vélo. Pour la rencontrer
twoday profil 523 tél 06 80 42 60 09
ST JEAN DE LUZ, H 48 a. div. muté
de Paris au pays basque, cadre
fonctionnaire, look sportif, yeux
verts, cultivé, sympa, ouvert. Apprécie la qualité de vie (mer, montagne, Espagne). personnalité
équilibrée. Pour le rencontrer twoday profil 522 tél 06 80 42 60 09
BAYONNE. F 65 a. divorcée, ret. secrétaire, 1m64, jolie silhouette, féminine, aime les brocantes, l’Espagne, la nature, les vieilles pierres.
Pour la rencontrer twoday profil
522 tél 06 80 42 60 09
BTZ Dame 57 ans élégante, éducation, cherche M. sérieux pour projet de vie. Ecrire Journal Réf.
6296564 - 69 av de Bayonne 64600
Anglet Particulier
Jolie Brune 51 a. mince et féminine
mais aussi courageuse et fidèle.
Elle vit seule, aime sortir mais
aussi cuisiner, jardiner. Pour la
rencontrer twoday profil 503 tél 06
80 42 60 09
H 71 a. sport-chic, ouverture d’esprit, humour. Je suis div. retraité
guide interprète. J’adore les voyages pour découvrir d’autres horizons™ à partager ! Pour me rencontrer twoday profil 508 tél 06 80
42 60 09
J’aime la culture, la détente et la
simplicité... Homme 65 ans, div. retraité ingénieur. Look : BCBG, moderne, adore les voyages, l’humour, les vieilles pierres, resto.
Pour me rencontrer twoday profil
506 tél 06 80 42 60 09
Homme 57 ans, divorcé, retraité
militaire + technicien. Look : grand,
musclé par le sport, décontractésport. Adore le camping-car, le bricolage, le resto, shopping, ciné.
Pour le rencontrer twoday profil
504 tél 06 80 42 60 09
Veuf 60 a. profession libérale, brun
souriant et chaleureux. Je suis actif (prof. libérale), non fumeur,
j’aime les voyages, ciné, resto,
shopping, balades. Pour me rencontrer twoday profil 502 tél 06 80
42 60 09
Veuve 68 a. très à l’aise à la campagne, adore les animaux, je suis
une petite brune souriante et naturelle et souh. rompre la solitude.
twoday pour me rencontrer profil
501 tél 06 80 42 60 09
Plus sérieux, plus humain qu’Internet, bien plus actuel qu’une agence
matrimoniale : des rencontres sérieuses et compatibles. Un simple
appel à votre interlocutrice locale
Olivia Calame 18 ans d’expérience
06 80 42 60 09
F 63 ans veuve 1m55 ch. HOMME
sérieux gentil honnete, 60 ans et
plus NF, NB. Ecrire au journal Réf.
6295584, 16903 ANGOULEME Cedex 9. Particulier
H 53a, élégant, cool, brun, 1.80M,
NFNB, renc D48/50a, sympa, honnête pr relation serieuse et durable.Ecr à SudOuest 33094BX Réf.
6294057RENC Particulier
H. 65a, 1m80, retraité, sérieux,
honnête, sincère, bricoleur, rando,
resto, chant renc en vue d’une vie
de partage et d’avenir D. 58/68a,
basquaise bienvenue. Ecr à SudOuest 33094 BX Réf. 6293893
Renc Particulier
JEUNE FEMME drôle, douce ch
compagnon pour la soirée de la
Saint Valentin. Joignable par sms
envoi
CAMILLE au 61414 (neo0,50€/sms)
SYLVIE 49a FILLE SYMPA DE LA
REGION (ref 8289) ch Homme discret pour partager des moments
agreables au 0899.23.70.94 (neo0,80€/mn)
FEMME 58a ch un homme, âge indifférent, pr combler solitude et
partager moments câlins sur la région au 0899.34.16.57 (neo0,80€/mn)
SUR LA REGION des FEMMES CELIBATAIRES cherche des homme
pour combler solitude et moments
câlins au 0892.24.00.22 (neo0,80€/mn)
FILLE SYMPA SUR LA REGION ch
un partenaire pr partager moments
discrets agreables. 1er contact par
sms envoi ANNE au 61414 (neo0,50€/sms)
Homme 53a rech Femme 50/55a,
pour rompre solitude, sorties, restaurants et autres. Région Orthez.
Ecr à SudOuest 33094 BX Réf.
6292899 Renc Particulier
DAME 75a ch amitié H70/75a libre
cultivé soigné affectueux. Ecrire S
O Pub 81 av Clemenceau 40000 Mt
de Marsan Réf. 6285887 Particulier
Dame 1.74m désire rencontrer Mr
65/70 ans non fumeur Dept 64 pour
partager des moments de la vie
Ecr. Réf. 6291583 à Sud Ouest 69
Av. de Bayonne 64600 Anglet Particulier
JH de 80 ans désire connaitre une
partenaire 60 à 70 ans au Pays Basque ou Sud des Landes pour partager promenades, sorties dansantes, voyages, philosophie enfin tous
les avantages que nous permet
cette vie moderne. Ecrire au Jal
Sud Ouest 69 Av. de Bayonne 64600
Anglet sous Réf. 6290248 Particulier
CHAMBRE LITERIE
MATELAS HAUT DE GAMME LATEX
spécial mal de dos 140 x 190 +
SOMMIER latte tapissier neuf sous
emballage, valeur 990 € cédé
300 €. Tél. 06.47.11.52.09 Particulier
SALON CANAPÉ
SALON CUIR BUFFLE bordeaux 3
pièces : 1 canapé 3 places, 1 canapé 2 places, 1 fauteuil. Valeur
3 500 € cédé 900 €. Tél.
06.59.24.49.53 Particulier
BAYONNE (64) Vds fauteuil releveur DOMITEC Confort 2 mot.
Crème. 2 ans, comme neuf Tel. 06
03 77 79 73 ou villaume.franck@neuf.fr Prix 250 €
Particulier
VÊTEMENTS/ ACCESSOIRES
NI CLUB NI AGENCE + de 3400 annonces de P à P avec tél pour des
rencontres sérieuses sur votre région.
POINT RENCONTRES MAGAZINE
Doc gratuite sous pli discret
Tel : 0 800 02 88 02
(service & appel gratuits)
D. Septuagénaire sensible charme
rech l’homme de sa vie. Ecrire à
Réf. 6284440 SOP 81av Clemenceau 40000 Mont de Marsan Particulier
RELATIONS suivies : des femmes
& des hommes s’échangent leurs
numéros de tél 24h/24 au
08.92.39.25.50 (420272809 - 50 cts/
mn)
RENCONTRES 24h/24 écoutez les
annonces, contactez les H ou F de
votre choix ss adhésion
Tél :08.92.39.25.50 (420272809 - 50
cts/mn)
BiNG ! RENCONTRES amicales ou
amoureuses entre H/F du Sud
Ouest au 08.92.39.25.50 sans adhésion (420272809 - 50 cts/mn)
B
AV Vêtements Homme de marque,
grande taille. Prix intéressants.
Tél. 06.07.90.67.81 Particulier
LIVRES/ DISQUES/CD
Achète DISQUES VINYLES 33 et 45
tours : Pop - Rock - Jazz - Soul. Petite ou grande quantité. Tél.
06.30.92.99.04 Particulier
AGRICULTURE
Cherche corn picker (ramasseuse
à maís ) 0643307816 Particulier
AV distributeur engrais vigeron,
pulvérisateur Tecnoma 300 litres,
moteur électrique 3CV. Tél.
05.53.57.26.58 Particulier
Vends sac de crottin de cheval pur
composté, sac de 30KG, engrais
pour le jardin, livraison gratuite 06
18 48 23 30 Particulier
Vds FUMIER DE CHEVAL composté
10 sacs livrés 2 gratuits et livraison
gratuite et PETITES BOTTES FOIN
ET PAILLE (20 kg).
Tél 07.87.58.58.56 Particulier
BOIS DE CHAUFFAGE
Bonnes Affaires
MEUBLES
ACHETE meubles anciens, bibelots, tableaux argenterie, miroirs,
etc...Déplacement et estimation
gratuits.Tél. 05 59 67 41 95. Particulier
USTARITZ A VENDRE Bois de
chauffage Chêne sec en 0.50 livré
60 € le stère Tel 06 45 17 57 10
Particulier
PRODUITS RÉGIONAUX
AV CANARDS GRAS gavés au mais
grains , POULETS prêts à rôtir. Tél.
06.71.07.44.41 ou le soir au
05.58.90.59.64 Particulier
MATÉRIEL MÉDICAL
AV SCOOTER électrique handicapé.
Prix 800 €. Tél. 05.59.63.33.73 Particulier
En vue expo ch. tableaux anciens
(Bass. Arcachon-Landes) par
Alaux, Auguin, Brunet, Cabié, Gueit,
Delpech, Mathias, Van Hasselt.
Paiem. comptant. Gie Bassam. Tél.
06.81.13.09.61 Particulier
ACHETE VIOLONS ANCIENS,
1 000 € minimum, VIOLONCELLES
3 000 € minimum, même à restaurer.
Musicien, collectionneur,
Paiement comptant en espèces.
Tél. 06.99.02.53.98 Particulier
ANTIQUITÉS/BROCANTE
DEBARRASSE GRENIERS ENLEVE
ENCOMBRANTS. Achat jouets, petites voitures, montres de poche,
etc... T :06.10.44.55.30
Antiquaire 3ème génération achète
au plus haut cours tableaux, bibelots, sculptures, bronze, meubles
etc. Paiement comptant et immédiat, expertise gratuite.
Mail: campoytom@gmail.com
Tel : 06.09.79.19.25
54, rue Notre Dame Bordeaux
Nº Siret : 349692947
ANT Stéphane Roche, achète pour
meubler châteaux, livres, tableaux,
bibelots, meubles, bronzes, marbres, poupees, timbres, pendules,
vases gallé daum. Paiement comptant immédiat. 115, rue Notre
Dame Bx. 05.56.81.17.20 /
06.11.74.46.84.
COLLECTIONNEUR achète VIOLONS et VIOLONCELLES anciens.
Même à restaurer. Estimation au
meilleur prix. Tel. 06.11.12.97.92
Particulier
AV CHIOTS GOLDEN RETRIVER nés
le 25/12 lof vaccinés tatoués, mère
tatouée 141GCB.
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle 05.58.57.47.92
AV CHIOTS BERGERS ALLEMANDS
nés le 04/01 LOF vaccinés, tatoués,
mère tatouée 2HBP042. Reproducteur vivant en liberté.
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle 05.58.57.47.92
AV chiots Cocker anglais non lof,
nés 05/12/15, 3 M 2 F, mère
250269602725220. tat. vacc. Nº siret 51959738900013. Prix 300 €. T
06 18 01 21 02 Particulier
Vends CHIOTS BORDER COLLEY
nés le 16.01.16 pure race, B.O. travaillant sur ovins et volailles. 2 M 3
F. puce mère 250269606258467 siren 42034778300011 Tel
05 59 77 11 60 Particulier
CHIOTS SETTER ANGLAIS LOF 1 F
née 14/10/2015 portée 2015033565
SIREN 430579599 mère tat
2GPV154 père Haïto de Cazaous
t r è s g r a n d e l i g n é e
chasse.Tél 05.58.79.33.16 Particulier
CHIOTS EPAGNEULS BRETONS 3
mois LOF parents exceL bécassiers
. Nº portée 201504821620153.
Tel. 06.72.41.90.28 (Charente) Particulier
AV COCKERS ANGLAIS LOF, 4 mâles, pucés, vaccinés, parents visibles. Siret : 33058633000020. Tél.
05.58.55.30.35 Particulier
3 chiots springer spaniel, 2F. 1M.
nés le 18/11/15, pucés, vac, verm,
issus de parents LOF visibles. (
mère 2HAR362). Nº Siren
(641971817). Tél. 05.53.54.28.41/
06.37.83.67.52 Particulier
AV 2 chiots SETTER ANGLAIS nés
le 12/05/2015, TB origines, pére
Euskal de Lori des Pignotes, mère
Habia de Lori des Pignotes (fille de
Virus des 7 Provinces). Tatoués,
vaccinés.
LOF 201735/34504. Tél
06.08.65.02.32. Particulier
Vds chiots teckel à poil dur 1 M et
2 F, 2 mois. parents excellents
chasseurs visibles dans le
64330.200 €. Tat mère
250269500350256. Nº siret
324708379 T 06 09 76 15 47 Particulier
AV TECKELS POILS DURS nés le
01/11/15, 3F et 2 M. nº puce mère/
250269801982691. nº portée/
2015043347-2015-1. Tél.
06.33.63.15.02 Particulier
AV BRAQUE ALLEMAND mâle, né
le 16/10/2008, LOF, super chasseur, grosses origines. Tat.
250269602530318. Tél.
07.85.22.87.58 Particulier
1M LEMON Setter Anglais lof 17
mois (250269606226775) equilibre
rapport declarée becasses,
tan,dysplasie A. 1700 €
.06 31 65 04 31 Particulier
SCOOTER A MOBILITE REDUITE,
parfait état. 40 KMS d’autonomie,
4 roues, homologué route.
Tél. 07 68 10 51 97 Particulier
ANIMAUX
(17), vends jeunes paons bleus. Tél.
05.46.74.15.03 Particulier
SCHNAUZER nains, noir et argent,
3M. 1F. nés le 25/12/15 à réserver,
LOF, mére (250268710203134). Nº
Siren (414820407). Tél.
05.49.07.88.90 Particulier
Magnif. Chiots Shih tzu LOF mère
primée 2 fois - F puc et vac
95HT72369/0 -68/0 650 € dispo
joueurs habitués aux enfants Tél
06.68.05.26.74 Particulier
AV CHIOTS YORKSHIRES TERRIERS petits gabarits LOF, vaccinés, tatoués, nés le 29/12 mère pucée 250268710264741.
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle 05.58.57.47.92
A donner CHIENNES D’ELEVAGE
7 ans (westies, golden retriever)
lof, vaccinées, tatouées, contre stérilisation pour une retraite heureuse. pas sérieux s’abstenir.
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle 05.58.57.47.92
AV CHIOTS SHIH-TZU nés le 11/06,
lof, vacc., pucés, mère pucée
250269602715503. Prix intéressant
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle 05.58.57.47.92
AV 500 € femelle GOLDEN RETRIVER lof vaccinée tatouée, née le 07/
06/2014, comme chienne de compagnie. SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle 05.58.57.47.92
AV CHIOTS FEMELLES PINSCHERS
nains noire et feu LOF, vaccinés,
p u c é s .
M è r e
p u cée 250268500209762
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle 05.58.57.47.92
BB Yorkshire nés le 28.10.15 2F 2M
vac tat nlof M 350 € F 450 € à 550 €
tat mère 147DZC Tél 05.45.30.08.73
A réserver chiots épagneuls bretons nés le 20-12-2015 parents
chasseurs non LOF Tatouage de la
mère 250269802067375 tel 05 53 97
04 91 Particulier
DIVERS
VIDE MAISON : vends linge ancien,
salle à manger, armoire, bureaux
anciens, etc Tel 06.19.19.83.17 Particulier
Emprunts russes, français, chinois
ACHETE ACTIONS PERIMEES de
tous pays, billets de banque, assignats. Tél. 06.70.45.60.92 Particulier
Dax PIANO Kawaï kg2, 1/4 queue
1975 acajou, expertisé, excell.état+2 tabourets, éclairage, à
enlever 5000e -06.08.71.33.04 hr
Particulier
Se débarasse stocks radiateurs
fonte+brûleur fioul 110kw, occasion, réparations, transport, pose
possible ttes distances. Tél.
06.07.42.75.52 Particulier
■ LOISIRS/ DÉTENTE
COLLECTION
Médecin passionné achète cher armes de collection pour la conservation de notre patrimoine Dr LAMOUREUX T 06.07.15.32.32
Particulier
collectionneur achète toutes pièces
de monnaies, cartes postales,
montres, vieux couteaux, tire bouchons, violon, souvenir militaire. tel
0659380358 Particulier Particulier
.
24
Annonces
Rachète vieux scooters VESPA, tout
état, année 49 à 60. Tél.
06.14.05.07.29 Particulier
DINKY TOYS, CORGI TOYS, NOREV
etc. collectionneur achète au meilleur prix plus tous jouets anciens :
bâteaux, trains, soldats, avions, camions, etc., ainsi que porte clés années 60/70 Tel : 06.84.01.68.65
Particulier
Particulier recherche, matériel militaire et armesanciennes, empires, et deux guerres mondiales, décorations, médailles, cartes
géographiques, matériel scientifique ancien. Tel: 0686766804 Particulier
Recherche pédaliers de vélos René
Herse, vélo complet, vélos Alex
Singer tel 05 59 39 40 34 Particulier
Vends 30 beaux timbres Tableaux
France 25 €, 15 Tableaux Monaco
20 €, 20 Tab Chine 20 €, 20 Russie
20 €. Tél. 06.41.52.66.89 Particulier
Achète COLLECTIONS de Timbres,
Cartes Postales anciennes, Lettres. Tél. 05.56.05.96.67 Particulier
Retrouvez toutes les Annonces
Auto de votre quotidien sur ww.sudouest-auto.com.
Le site Auto de votre région.
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
MUSIQUE
Achète VIOLONS, minimum
1 000 €, VIOLONCELLES minimum
3 000 €, même en mauvais état, se
déplace gratuitement. Tél
07.80.46.05.27 Particulier
ACHETE VIOLONS, VIOLONCELLES, anciens même abîmés, dans
votre région. Paiement comptant.
Tél 06.80.52.38.19 Particulier
ACHETE CASH violons minimum
1 000 € et violoncelles minimum
3 000 €, même en mauvais état. Se
déplace. Tél. 06.45.74.93.89. Particulier
CHASSE/ PÊCHE
Vend Boite Envol radiocommandée
12/18 PIGEONS + Mécanique
chasse Tél. 06.08.96.30.15. ou mail
vialardcl.old@orange.fr Particulier
CHASSE AUX SANGLIERS, en région Sud-Ouest, grande chasse aux
sangliers, aux chiens courants en
mars et avril, sécurité, convivialité,
organisation assurée. Possibilité
de chasse à la journée ou weekend. Repas et hébergement assurés. Tél. 06.66.27.54.49 HR Particulier
annonces légales et oicielles
sudouest-legales.fr - sudouest-marchespublics.com - Ailié à francemarches.com
Annonces administratives et judiciaires
Nos communes investissent
MARCHÉS PUBLICS À PROCÉDURE ADAPTÉE < À 90 000 €
Ventes
Locations
Villégiatures
Commerces
.
DANS VOTRE QUOTIDIEN :
TOUS LES MARDIS
Lutte contre le
mal-logement ? Une priorité
BONNES RÉSOLUTIONS.
&
%
"
!
%
!
$
%
mars
Et c’est la tranche d’âge 25-34 ans qui se
sent la plus concernée, puisqu’ils sont
58 % à le penser. Augmenter son plafond,
demander aux d’en faciliter l’accès ou
même le généraliser, telles sont les
réformes que les Français ministres du
logement d’un jour suggèrent.
SudOuest-immo
2016 est là avec son lot de bonnes résolutions : arrêter de fumer, se mettre au sport,
manger moins… Cette année encore, la
volonté de s’engager à améliorer son
mode de vie ou à bannir les mauvaises
habitudes aura sa liste. Mais qu’en serat-il des bonnes résolutions gouvernementales en matière de logement ?
Le site d’annonces immobilières
AVendreALouer.fr a invité les Français,
avec l’aide de l’institut Harris Interactive (1),
à se mettre dans la peau du ministre du
logement. Quelle serait leur première
réforme s’ils étaient à un tel poste ?
Telle est la question qui leur a été posée.
Et ils se sont prêtés au jeu en proposant
des changements parfois radicaux.
Bien vivre
en Gironde
Mardi 12 janvier 2016
Plus de 94 000 annonces sur sudouestimmo.com
Lutter contre le mal logement
« Logement pour tous », « réhabilitation
des immeubles vides en logements
sociaux », « transformation des bureaux
vides en habitations », les sondés sont
unanimes : tout le monde doit avoir un
logement, et un logement décent ! La lutte
contre le mal logement arrive en tête, avec
57 % des Français qui considèrent que
c’est une priorité absolue. Certains proposent par ailleurs « l’obligation de louer un
logement vide » ou encore la création d’un
contrôle technique des appartements
pour lutter contre l’insalubrité.
&
$ "
%%
48 % des Français pensent que favoriser
le prêt à taux zéro (PTZ) est la priorité.
Pour 37 % des Français (42 % des
femmes et 33 % des hommes), loger les
sans-abri est une urgence. Les 18-24 ans
sont d’ailleurs les plus sensibles sur le
sujet puisqu’ils sont 46 % à le défendre.
Parmi les actions qu’ils préconisent pour
loger les sans-abri, figurent plus de foyers
d’accueil, la saisie des biens inoccupés ou
la rénovation des vieux bâtiments.
Zoom sur les régions
C’est en région Aquitaine que les Français
sont les plus nombreux à vouloir en priorité
loger les sans-abri (49 %). Le maintien du
rythme de construction des logements
sociaux est également très important pour
ses habitants (38 % contre 27 % sur
l’ensemble du territoire), tout comme en
Basse-Normandie où ils sont 57 %.
Cette dernière région est par ailleurs la plus
favorable à la lutte contre le mal logement,
avec le chiffre record de 79 %.
En Ile-de-France, lutter contre le mal logement (56 %), favoriser le prêt à taux zéro
(41 %), loger les sans-abri (37 %), constituent le top 3 des priorités. Enfin, dans le
Nord-Pas-de-Calais, c’est le prêt à taux
zéro qui arrive en tête des urgences :
ils sont 67 % à souhaiter le favoriser.
#
Que l’on soit en région parisienne ou en
province, la lutte contre le mal logement
met donc tout le monde d’accord :
respectivement 56 % et 57 % en font leur
mesure prioritaire.
Ce qui différencie sans doute les parisiens
et les provinciaux concerne le prêt à taux
zéro : ils sont 41 % à Paris, contre la moitié
des répondants en province, à le
considérer comme impératif.
(1)Sondage réalisé auprès d’un échantillon de 1 500
répondants âgés de 18 ans et plus représentatifs de la
population française sur des critères de sexe, d’âge, de
CSP, de région et de taille d’agglomération)
A savoir
Les vœux des français ont-ils été
entendus ? Parmi les mesures votées
par le Parlement dans le cadre de la
loi de finances pour 2016, figurent le
renforcement du prêt à taux zéro
(PTZ) pour les offres de prêt émises à
compter du 1er janvier 2016, la prorogation du Crédit d’impôt pour la
transition énergétique (CITE) d’une
année jusqu’au 31 décembre 2016,
ou encore la prorogation et l’assouplissement (s’il est couplé avec une
subvention de l’Anah) de l’éco-prêt à
taux zéro (éco-PTZ), en vue de
favoriser les travaux d’économie
d’énergie dans les bâtiments anciens.
SudOuest-immo.com
3 solutions pour
vos recherches
La richesse du Médoc
immobilières
Des infos, de l’actualité et les annonces de la région
Le Quotidien
Le Mag
Internet
Quoi de neuf
Les projets immobiliers
La Fnaim vous informe
Le nouveau contrat-type de location
Retrouvez plus de 94 000 annonces sur
sudouestimmo.com
Distribué en Gironde - Ne pas jeter sur la voie publique
LE MAGAZINE :
UNE FOIS PAR MOIS
L’immobilier
comme
vous l’aimez
SudOuest-immo
TOUT L’IMMOBILIER DE LA RÉGION
GALES
ANNONCES LÉ
les,
Experts comptabs
at
oc
av
,
notaires
sions…)
ations, fusions, scis
voc
(liquidations, con
és
ales ?
Vie des sociétlier
des annonces lég
*
ture
Vous devez pub
es par la préfec
ales sont habilité
Nos annonces lég
et réactif
100 % spécialisé
05 35 31 27 71
st.com
trafic_ao@sudoue
rnal et internet
Nos solutions jou
issante
t une diffusion pu
.
vous garantissen sur 7 départements et 5 arrondissements
ectorale
*Habilitation préf
www.sudouest-legales.com
SUR LE SITE :
DÉPÔT D’ANNONCES GRATUIT POUR LES PARTICULIERS
25
Pyrénées-Atlantiques
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
.
Carnets
Une équipe à votre service du lundi au vendredi de 8 h à 17 h
Particuliers : 05 35 31 27 27 • Professionnels : 05 35 31 29 37
En cas d’urgence uniquement, week-ends et jours fériés de 14 h 30 à 19 h :
05 35 31 37 97 ou fax : 0 820 024 000 (N° Indigo)
Déposez vos hommages et messages chaque jour à partir de 14 h : carnet.sudouest.fr
Événements
heureux
REMERCIEMENTS
Passez dans cette rubrique en appelant le 05 35 31 27 27
ANNIVERSAIRES
AVIS D’OBSÈQUES
Passer une annonce
dans votre quotidien
c’est simple et efficace !
sudouest-annonces.com
www.
05 35 31 27 27
8 h - 17 h (semaine)
Pyrénées-Atlantiques
Ventes
Locations
Villégiatures
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Commerces
.
DANS VOTRE QUOTIDIEN :
TOUS LES MARDIS
Lutte contre le
mal-logement ? Une priorité
BONNES RÉSOLUTIONS.
&
%
"
!
%
!
$
%
Et c’est la tranche d’âge 25-34 ans qui se
sent la plus concernée, puisqu’ils sont
58 % à le penser. Augmenter son plafond,
demander aux d’en faciliter l’accès ou
même le généraliser, telles sont les
réformes que les Français ministres du
logement d’un jour suggèrent.
SudOuest-immo
2016 est là avec son lot de bonnes résolutions : arrêter de fumer, se mettre au sport,
manger moins… Cette année encore, la
volonté de s’engager à améliorer son
mode de vie ou à bannir les mauvaises
habitudes aura sa liste. Mais qu’en serat-il des bonnes résolutions gouvernementales en matière de logement ?
Le site d’annonces immobilières
AVendreALouer.fr a invité les Français,
avec l’aide de l’institut Harris Interactive (1),
à se mettre dans la peau du ministre du
logement. Quelle serait leur première
réforme s’ils étaient à un tel poste ?
Telle est la question qui leur a été posée.
Et ils se sont prêtés au jeu en proposant
des changements parfois radicaux.
Bien vivre
en Gironde
Mardi 12 janvier 2016
Plus de 94 000 annonces sur sudouestimmo.com
mars
.
26
Lutter contre le mal logement
« Logement pour tous », « réhabilitation
des immeubles vides en logements
sociaux », « transformation des bureaux
vides en habitations », les sondés sont
unanimes : tout le monde doit avoir un
logement, et un logement décent ! La lutte
contre le mal logement arrive en tête, avec
57 % des Français qui considèrent que
c’est une priorité absolue. Certains proposent par ailleurs « l’obligation de louer un
logement vide » ou encore la création d’un
contrôle technique des appartements
pour lutter contre l’insalubrité.
&
$ "
%%
48 % des Français pensent que favoriser
le prêt à taux zéro (PTZ) est la priorité.
Pour 37 % des Français (42 % des
femmes et 33 % des hommes), loger les
sans-abri est une urgence. Les 18-24 ans
sont d’ailleurs les plus sensibles sur le
sujet puisqu’ils sont 46 % à le défendre.
Parmi les actions qu’ils préconisent pour
loger les sans-abri, figurent plus de foyers
d’accueil, la saisie des biens inoccupés ou
la rénovation des vieux bâtiments.
Zoom sur les régions
C’est en région Aquitaine que les Français
sont les plus nombreux à vouloir en priorité
loger les sans-abri (49 %). Le maintien du
rythme de construction des logements
sociaux est également très important pour
ses habitants (38 % contre 27 % sur
l’ensemble du territoire), tout comme en
Basse-Normandie où ils sont 57 %.
Cette dernière région est par ailleurs la plus
favorable à la lutte contre le mal logement,
avec le chiffre record de 79 %.
En Ile-de-France, lutter contre le mal logement (56 %), favoriser le prêt à taux zéro
(41 %), loger les sans-abri (37 %), constituent le top 3 des priorités. Enfin, dans le
Nord-Pas-de-Calais, c’est le prêt à taux
zéro qui arrive en tête des urgences :
ils sont 67 % à souhaiter le favoriser.
#
Que l’on soit en région parisienne ou en
province, la lutte contre le mal logement
met donc tout le monde d’accord :
respectivement 56 % et 57 % en font leur
mesure prioritaire.
Ce qui différencie sans doute les parisiens
et les provinciaux concerne le prêt à taux
zéro : ils sont 41 % à Paris, contre la moitié
des répondants en province, à le
considérer comme impératif.
(1)Sondage réalisé auprès d’un échantillon de 1 500
répondants âgés de 18 ans et plus représentatifs de la
population française sur des critères de sexe, d’âge, de
CSP, de région et de taille d’agglomération)
A savoir
Les vœux des français ont-ils été
entendus ? Parmi les mesures votées
par le Parlement dans le cadre de la
loi de finances pour 2016, figurent le
renforcement du prêt à taux zéro
(PTZ) pour les offres de prêt émises à
compter du 1er janvier 2016, la prorogation du Crédit d’impôt pour la
transition énergétique (CITE) d’une
année jusqu’au 31 décembre 2016,
ou encore la prorogation et l’assouplissement (s’il est couplé avec une
subvention de l’Anah) de l’éco-prêt à
taux zéro (éco-PTZ), en vue de
favoriser les travaux d’économie
d’énergie dans les bâtiments anciens.
SudOuest-immo.com
3 solutions pour
vos recherches
La richesse du Médoc
immobilières
Des infos, de l’actualité et les annonces de la région
Le Quotidien
Le Mag
Internet
Quoi de neuf
Les projets immobiliers
La Fnaim vous informe
Le nouveau contrat-type de location
Retrouvez plus de 94 000 annonces sur
sudouestimmo.com
Distribué en Gironde - Ne pas jeter sur la voie publique
LE MAGAZINE :
UNE FOIS PAR MOIS
L’immobilier
comme
vous l’aimez
SudOuest-immo
TOUT L’IMMOBILIER DE LA RÉGION
SUR LE SITE :
DÉPÔT D’ANNONCES GRATUIT POUR LES PARTICULIERS
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
27
Autopromo 642
T
N
E
M
E
N
N
ABO
”
E
T
R
E
V
U
O
C
É
E “D
L
A
R
G
É
T
N
I
E
OFFR
- 28
Tous les jours, recevez votre journal
à domicile et ses magazines le week-end
Soit 24,90 € / mois
au lieu de 34,40 €
+
Tous les jours, dès 6 heures du matin,
accès numérique
sur tous vos écrans
%
Abonnez-vous !
www.sudouest.fr
Ou renvoyez-nous par courrier
le coupon ci-dessous
!
OFFRE RÉSERVÉE À NOS NOUVEAUX ABONNÉS
Nouveau nom associé à nouvelle adresse ou non abonné depuis plus de six mois.
Oui, je souhaite souscrire à l’offre intégrale “Découverte” 12 mois avec prélèvement mensuel. Une réduction de 28 % sur le prix facial du journal, pendant 12 mois. Soit par exemple sur la base du prix de l’abonnement indiqué dans le journal, un prélèvement mensuel de 24€90
au lieu de 34€80. Les prélèvements suivants seront calculés sur la base du prix facial de Sud Ouest et Sud Ouest Dimanche au moment du prélèvement.
Je complète le mandat de prélèvement SEPA ci-dessous et y joins un RIB.
Mandat de
prélèvement
SEPA
En signant ce formulaire de mandat, vous autorisez (A) SAPESO à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte, et (B) votre banque à débiter votre compte conformément aux instructions de SAPESO. Vous bénéficiez du droit d'être remboursé
par votre banque suivant les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Une demande de remboursement doit être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte pour un prélèvement autorisé.
Référence unique du mandat : ........................................................................................ Identifiant créancier SEPA : FR 38 ZZZ 004758
Débiteur :....................................................................................................................... Créancier :
A :.......................................Le : I__I__I__I__I__I__I__I__I
Date et signature :
Votre nom : ................................................................................................................... Nom : SAPESO / SUD OUEST
Votre adresse : .............................................................................................................. Adresse : 23, quai des Queyries CS 20001
...................................................................................................................................... Code postal : 33094 Ville : BORDEAUX CEDEX
Code postal : ..............................Ville............................................................................ Pays : France
Nota : Vos droits concernant le présent mandat sont expliqués dans un
document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque.
Veuillez compléter tous les champs du mandat.
Pays : ........................................................................................................................... Paiement : X Récurrent/Répétitif
IBAN I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I
BIC I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I.............................................
VF 01/2016
Coupon à compléter et à renvoyer avec votre RIB à l’adresse suivante :
SUD OUEST - Service Développement Abonnement,
23, quai des Queyries, CS20001, 33094 Bordeaux Cedex
28
Vie des Clubs Pays Basque
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Vie des clubs 64 ●
@
Arcangues
SUDOUEST.FR
Adressez vos informations sur la vie
des clubs à notre rédaction
départementale
PARACYCLISME SUR PISTE Championnats de France
RUGBY
Emak Hor. Belle victoire (32-7) des
cadets B qui recevaient, à Larressore, le XV des Gaves. Le leader
Aramits était à Mendibista face
aux cadets A, qui l’ont emporté
21-5 avec la manière.
Les seniors, en déplacement
chez le leader, devaient faire face
à une avalanche d’absences. Les B
se sont inclinés 20-14, les A en ont
fait de même (26-14).
Boucau
RUGBY
Fédérale 2 B. Dans un match qui
Ascain
PELOTE BASQUE
Deux finales ce week-end. Samedi
6 février, à 11 h 15, une équipe minimes (Inda - Peyreblanque) disputera la finale à main nue organisée par l’Union basque à
Villefranque ; le dimanche 7 février, à 10 h 30, une équipe seniors (Mascotena - Albistur)
disputera la finale à pasaka à
Sare.
Bayonne
FOOTBALL/AVIRON BAYON.
U 15 DH. Stade Bordelais, 0 ; ABFC,
4. Les Bayonnais marquèrent dès
le premier corner (frappé au premier poteau par Fonteny) par
Ithurbide. Suite à une frappe de
Sarr de 35 m repoussée par le gardien, Bocard, qui avait bien suivi,
inscrivit le deuxième but, puis le
troisième suite à un superbe centre de Lubrano. La seconde période, avec le vent dans le dos, fut
très faible car les Bayonnais n’arrivèrent pas à poser le jeu au sol.
Mais l’ABFC marqua un quatrième but par Héguiabéhère sur
un corner mal repoussé par les
locaux.
U 14 DH. Stade Bordelais, 3 ; ABFC,
0. Match compliqué face à une
belle équipe bordelaise. Dominés
dans tous les secteurs de jeu, les
Bayonnais, trop timorés en première période, encaissèrent
deux buts. La seconde période fut
tout aussi difficile avec, cependant, beaucoup plus d’impact
dans les duels et deux ou trois situations offensives. Malheureusement, un troisième but en contre vint stopper les dernières
velléités bayonnaises.
Loto. L’ABFC organise le dimanche 6 mars, à 15 heures (ouverture des portes dès 13 heures)
dans la grande salle de la Maison
des associations de Bayonne (parking gratuit, salle chauffée) un
super-loto + bingo, doté de
6 000 € de lots, au bénéfice du
bon fonctionnement du club.
RUGBY/AVIRON BAYONNAIS
Espoirs. Importante victoire 13-11
des espoirs devant une équipe
toulonnaise aux gabarits impressionnants. Mais s’il est une vertu
locale, c’est celle du courage et,
en ce dimanche, elle fut précieuse. Une première période
équilibrée et qui aurait pu être
plus favorable à l’Aviron au niveau du score avec deux essais ratés de peu. Ensuite, les visiteurs
ont dominé la conquête et les
mauls pénétrants ont fait mal
aux Bayonnais. La vaillance et
une bonne défense ont permis
Écoles de basket à la JAB. Peu de
rencontre samedi à Fal. Il y avait
un plateau et la JAB recevait les
écoles de Sames et de Saint-Palais.
Pas moins de 34 enfants de 6 ans
à 9 ans ont disputé un petit tournoi dans une bonne ambiance,
encadrés par des parents bénévoles.
Christophe Disy, président et entraîneur de Urt Vélo 64, avec son équipe. PHOTO J. E.
Urt Vélo 64
se distingue encore
URT Le club du président Disy a ramené une belle moisson
de médailles des championnats de France à Bourges
L
es championnats de France
de paracyclisme sur piste ont
eu lieu, samedi dernier, à
Bourges. Un bon cru pour Urt
Vélo 64 qui, avec son Team Ose Paracycling, a amélioré cette année
ses résultats.
En tandem, le duo composé de
Damien Debeaupuits et Mickaël
Dhinnin a réitéré son titre en poursuite. Reste la petite déception
d’avoir dû abandonner celui du kilomètre pour un dixième de se-
conde. Bilan mitigé pour Cédric Ramassamy (MC5), « pas très en jambes », reconnaît-il, mais qui a tout
de même récolté deux médailles
d’argent et de bronze.
de conserver le gain du match.
Samedi 6 février. Cadets A et B
jouent à Nantes, à 16 h 30. Les
Crabos rencontrent Bègles à
Moga, à 14 h et les espoirs vont à
Montpellier. Match à 15 h. L’école
de rugby s’entraîne ou va à Bidart, Mouguerre ou encore reçoit
Getxo selon les âges et les catégories.
cement ainsi que Maëlys et Shirleen Charvit- Jensen, respectivement championne de France et
3e dans leur catégorie lors des
« France » à Poussan l’année dernière. Pour tous, cette étape toulousaine était un test primordial
en vue du championnat d’Aquitaine de sambo qui aura lieu le
20 mars à Bayonne.
SAMBO
Championnat interrégion Midi-Pyrénées. Ce sont pas moins de
Biarritz
10 enfants qui sont partis pour
Toulouse, de la catégorie poussins B à cadets, afin de représenter le COB aux championnats régional Midi-Pyrénées de sambo
sportif. Certains ont découvert la
compétition, d’autres étaient
dans la préparation d’autres objectifs nationaux, mais tous ont
eu à cœur de bien faire.
Rashad Talibov préparait le
tournoi qualificatif aux championnats de France, qui aura lieu
le 20 février à Limoges. Lubin
Rouyer était également du dépla-
La surprise Dorian Foulon
La surprise, de l’avis de son entraîneur et président de l’association
Christophe Disy, vient du junior
Dorian Foulon (MC5). Qualifié
d’étoile montante, il a remporté ses
deux premiers maillots tricolores
pour le club urtois sur le kilomètre
et en poursuite individuelle. Ce Breton d’origine, au caractère bien
trempé, « démontre que le développement de notre sport passe par la
détection et l’accompagnement
des sportifs de demain », confie
Christophe Disy qui ajoute : « D’autres jeunes sont aux portes des
structures fédérales, dont l’académie urtoise, qui se renforcera prochainement de nouveaux talents ».
Joseph Etchebarne
ques et l’ont remporté face à Jurançon par 79 à 55.
Benjamines. À l’extérieur, samedi,
les benjamines jouaient à Hendaye. Pour ce match, sept filles
jouaient dont deux qui sortaient
tout juste de maladie. À l’arrivée,
encore une défaite contre la bête
noire !
s’annonçait déséquilibré, les réservistes du BTS ont fait une
bonne impression. Appliqués et
réalistes en début de match
(0-10) au bout de 10 minutes de
jeu, les noirs ont toutefois cédé à
plusieurs reprises par des erreurs
défensives individuelles. Le score
final, 39 à 20 pour le SJLO, ne reflète pas la prestation du BTS qui
aurait mérité de ramener un
point de bonus défensif.
Cadets. Superbe victoire des cadets de l’Entente BTS-ASO, samedi, à Piquessary, dans le derby
contre les voisins angloys.
Sixième victoire d’affilée qui leur
permet de prendre la 3e place provisoire du classement. Beaucoup
de jeu et d’engagement de la part
des deux équipes (six essais à
quatre) dans un match à suspense qui à ravi les nombreux
spectateurs venus encourager les
deux équipes. Score final : 41 à 32.
Cambo-les-Bains
FOOTBALL
Seniors. La satisfaction du week-
end vient de la victoire 3 -0 de
l’équipe fanion sur Mauléon. Très
bon match où l’on a pu voir de
belles phases de jeu avec de jolis
buts construits. Le premier en
première période par Alex Casuso et les deux autres en seconde
période, toujours par Alex et par
Dominique Etchecaharreta. La
défense fut impeccable avec un
Romain retrouvé et un milieu de
terrain rayonnant.
Jeunes et vétérans. En catégorie
U 15, après leur belle victoire sur
les Croisés en championnat, cette
journée de coupe se solde par
une défaite 4- 0 contre l’équipe
de Mourenx. Les vétérans encaissent une lourde défaite, 6-0 sur le
terrain Pedro-Halty.
Loto. Pour les supporters et les
amoureux de loto, la Kanboko
Izarra organise le sien, le dimanche 7 février, à la salle de handball.
BASKET-BALL
Seniors. Dimanche à Fal, les se-
niors masculins 2 ont gagné face
à Malaussanne, 74 à 47. Les seniors filles ont perdu face à
Adour Dax, 51 à 74. À l’extérieur,
les seniors masculins 1 affrontaient Hendaye pour une défaite
logique (76-66), l’adresse n’étant
pas au rendez-vous. En témoigne,
le mauvais pourcentage aux lancers francs de 51 % pour les Biarrots (19-37) et 74 % pour les Hendayais (26-35).
Cadets. Ils disputaient leur match
de Coupe des Pyrénées-Atlanti-
Les enfants des écoles de basket-ball de Sames, Saint-Palais
et de la JAB réunis à Fal. PHOTO DR
Ciboure
PELOTE BASQUE Chistera/Joko garbi
RUGBY
Championnat 2e série. Le Ciboure
L’USSP rate
la dernière marche
Rugby Club recevra l’équipe d’Ustaritz, le samedi 6 février, à
15 h 30, au stade Jean-Poulou.
Hasparren
BASKET-BALL
Des victoires qui font du bien. Les
deux équipes fanions de Zarean
s’imposent grâce à une belle cohésion et malgré les absences. Les
filles ouvraient le bal samedi soir.
Elles empochent leur première
victoire en Excellence en s’imposant, 56 à 51, contre Nord Béarn.
Toujours diminués, les garçons
ont ramené les deux points de la
victoire en s’imposant 77 à 80
contre Luy-de-Béarn. Zarean reste
leader de l’Excellence avec
deux points d’avance sur ses suivants.
La réserve n’a pas pu faire tomber le leader Lons qui a mené les
débats de bout en bout. Elle s’incline à Egoki 58-69.
Peu de matchs de jeunes, chez
les U 17 en coupe, les filles s’inclinent logiquement contre Artix
qui évolue en Région 46 à 81. Belle
victoire des U 15 en match en retard contre les voisines d’Ascain
57 à 64.
Dimanche prochain, à 13 h, à
Egoki, les filles reçoivent Bonnut ;
à 15 h, place aux garçons contre
Oloron.
Hendaye
RUGBY
Seniors 2. Très belle victoire boni-
fiée à Orthez, 36 à 5. C’est avec
cinq joueurs Bélascain (S. Guiraute, Amin El Hirch, P. Calbete,
P. Marcq et D. Erguy, qui a même
marqué le dernier essai) que les
Xuriak se sont déplacés et ont
ainsi pu apposer 22 noms sur la
feuille de match. C’est encore une
fois de plus un festival de beau
jeu, malgré les mauvaises conditions atmosphériques, qu’ont offert les blancs en marquant cinq
essais. Malheureusement, la journée a été ternie par la grave blessure d’Antton Mondéla (fracture
de la malléole).
Juniors. SH, 31 ; Bidart, 10. Les Xuriak ont eu les pires difficultés
pour se défaire des visiteurs qui
n’ont jamais baissé les bras. Mission accomplie au final avec le
bonus offensif.
Cadets. Victoire des Xuriak face à
Bidart sur le score de 31 à 8.
Irissarry
HANDBALL
Pré-Nationale. Les Irisartars rece-
vaient la belle équipe de Lescar
pour le premier match retour.
Les Béarnais s’étaient imposés à
l’aller de deux buts. Le premier
quart d’heure est équilibré, 10 à
10, les Basques sont plus rapides,
mais les Béarnais font parler leur
bras en attaque placée. Les locaux
durcissent la défense, ils récupèrent les ballons de contre qu’ils
concrétisent en buts. Les visiteurs
ne trouvent pas de solutions en
attaque, ce dont profitent les Irisartars pour s’échapper, 19 à 13 à
la pause. La seconde période est à
l’avantage des hommes du capitaine Philippe Ondars. Les jaunes
s’imposent avec autorité, 36 à 29.
Résultats jeunes masculins. Moins
de 18 ans : Tardets-Irisartarrak,
26-30. Moins de 15 ans : Irisartarrak-Bayonne, 39-16. Moins de 13
ans : Irisartarrak-Bayonne, 24-25.
29
Vie des Clubs Pays Basque
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
SAINT-PALAIS
Franchistéguy
et Irigoin ont été
battus en finale
de la Ligue
du Pays basque
D
isputée samedi dernier à
Saint-Pierre-d’Irube, la finale de Ligue du Pays basque de joko garbi, mur à gauche,
seniors/première série, n’a pas
souri aux Saint-Palaisiens Beñat
Franchistéguy et Hervé Irigoin,
qui ont perdu (40 à 32) en 55 minutes de jeu contre le duo fanion
d’Hardoy : Peio Godrie et Joël Sistiague.
Ces derniers, battus en poule
chez eux (40-31) par l’USSP, ont pris
leur revanche logiquement en
menant régulièrement au score
(10-5, 20-19, 30-25, 35-27) et en maîtrisant mieux leur sujet dans le
sillage de l’avant, Sistiague, au
Pré-Régionale et résultats jeunes féminines. En Pré-Régionale, les se-
niors se sont inclinées, lourdement, à Mourenx, 29 à 15. Les
jaunes n’ont rien pu faire face à
une formation locale des plus solides. Il faudra se mobiliser ce samedi, à 18 h 45, face à Buros, candidat direct au maintien avec les
Irisartars.
Moins de 18 ans : Aspe - Irisartarrak, 17-25. Moins de 15 ans : Lescar Irisartarrak, 21-28. Moins de
13 ans : Irisartarrak 1-Hendaye,
25-17. Moins de 13 ans : Sare - Irisartarrak 2, 33-35. Moins de 11 ans : Irisartarrak-Escoubes, 16-8.
Rencontres masculines des 6 et 7 février. N 2 : Irisartarrak - L’Union, à
20h45. Pré-Nationale : Floirac/Cenon - Irisartarrak, à 19 h. Honneur : Macaye - Irisartarrak, à 19 h.
Moins 18 ans : Irisartarrak ABOHB, à 16 h, dimanche. Moins
15 ans : Tardets – Irisartarrak, à
18 h 30. Moins 13 ans : Lasseube Irisartarrak, à 15 h 15. Moins
11 ans : Irisartarrak - Billère, à
14 h 30.
Rencontres féminines des 6 et 7 février. Pré-Régionale : Irisartarrak-
Buros, à 18 h 30. Moins 18 ans : Irisartarrak - Bosdarros, à 17 h.
Moins 15 ans : Irissartarrak - Ossau, à 14 h, dimanche. Moins
13 ans 1 : Cambo - Irisartarrak, à
14 h 45. Moins 13 ans 2 : Irisartarrak - Lée-Ousse, à 15 h 45. Moins
11 ans : Asson - Irisartarrak, à
11 h 15, dimanche.
Larressore
RUGBY
Réserve. En raison de nombreu-
ses absences, seule la victoire
était demandée par les coaches,
mais c’était sans compter sur la
force de caractère de ce groupe
qui a décroché le succès bonifié,
23-5. Les choses ont été remises
Les U 15 qualifiés. Victoire indiscutable (6-0) pour les U 15 face à
Hendaye qui se qualifient ainsi
pour le prochain tour de la
Coupe des Pyrénées.
Saint-Palais
RUGBY
Les juniors tombent à Salies. Pour
cette 10e journée (sur 14) du
championnat Phliponeau, les juniors sont tombés à Salies face à
l’Entente Orthez-Salies, (3e), par
18 à 7, et ce après avoir bien tenus
le choc en première période,
pour virer à la pause à 0-0 ! S’appuyant sur un jeu dynamique, ils
vont marquer un bel essai, issu
d’un mouvement offensif par le
flanker, Maxime Domercq, transformé par Vincent Barbaste, mais
ils seront en souffrance au cours
de la deuxième période face à des
Béarnais, un ton au-dessus et qui
marqueront trois essais. Les
Mixains (5es) restent en course
pour la qualification en Aquitaine A et ils reçoivent, ce samedi,
Aire (1er), à 15 h 30.
Saint-Pée-sur-Nivelle
L’USSP (en blanc) battue en finale par Hardoy. PHOTO P. E.
sommet de son art, distillant une
panoplie de coups à montrer aux
écoles de joko.
Pression et blessure
Les Mixains, mal partis (5-0), ont
su revenir au score, pour égaliser
à 16, puis à 23, 24 et 25, avant de
trop subir la pression angloye, sur
dans l’ordre par rapport au
match aller. La coupure de deux
semaines arrive au bon moment
autant en première qu’en réserve
avant de recevoir Arudy, le samedi 20 février. Le match, qui se déroulera l’après-midi, sera suivi du
repas des joueurs, inscription
obligatoire.
Juniors. Défaite à Arcangues face
au leader, Barcus-Aramits-Menditte, qui a récupéré beaucoup de
ballons au sol et a su occuper le
terrain avec son ouvreur. Égalité à
la mi-temps, 3 à 3, puis une pénalité en bonne position ratée à
quelques minutes de la fin, un
ballon cafouillé à la sortie d’une
mêlée dominatrice et l’adversaire marquait entre les poteaux
pour l’emporter 10 à 3.
Cadets. Les cadets Teulière B s’imposent à Larressore, 32 à 7, face au
XV des Gaves avec une bonne
prestation de rugby. En Teulière
A, la victoire 21-5 face aux BascoBéarnais de Barcus, Menditte,
Aramits fut plus longue à se dessiner.
Mouguerre
RUGBY
Première et réserve en échec à Aramits. Ces matchs retours s’annon-
çaient compliqués. Si, en lever de
rideau, la réserve a échoué de
peu, 12 à 6, point de bonus défensif à la clé, la première a subi la loi
d’une équipe béarnaise puissante et réaliste. Le score est sans
appel, 25 à 3. Les verts ne se sont
pas remis d’une première période dominée, sans partage, par
Aramits. Mi-temps : 18 à 3. La seconde fut plus équilibrée mais les
tentatives vertes de remonter au
score furent vaines, Aramits compléta le tableau par un nouvel essai. Dans trois semaines, derby
contre la Battite
le dernier tiers-temps, de même
que le préjudice physique, dû à la
blessure à la cheville, au douzième
point (cinq minutes d’arrêt de
jeu), d’Hervé Irigoin. Ils devront
analyser cet échec pour mieux rebondir, lors du championnat de
France à venir.
Philippe Etchegoyen
Belle victoire des Bélascain à SaintPaul-lès-Dax. Les jeunes ont rem-
porté un match très important,
samedi dans les Landes, 17 à 13.
À l’issue d’un match très engagé,
les Mouguertars ont réussi à contenir les assauts de leurs adversaires dans les derniers instants de
ce match palpitant. Thomas
Bourdeau a inscrit tous les
points.
Confirmation attendue samedi prochain contre l’Entente ASB
Cambo à d’Ibusty.
Les Balandrade manquent le coche
contre Hasparren. Samedi, à
d’Ibusty, les juniors se voyaient offrir l’occasion d’une première victoire en 2016. Malheureusement,
ils ont rencontré une équipe
d’Hasparren plus puissante et
plus efficace dans le jeu au pied,
qui l’a emporté 15 à 10. Prochain
match, samedi à Ger, contre GerSéron-Bedeille.
Défaite regrettable des cadets contre Hasparren. À d’Ibusty, samedi,
les cadets ont failli par manque
de réalisme et d’efficacité. Prochain match, le 12 mars, à Coarrraze-Nay.
Saint-Jean-de-Luz
FOOTBALL
La première enchaîne. Grâce à une
détermination collective sans
faille, les seniors A sont venus à
bout de l’équipe de Tartas, 2e du
classement (3-2). Un nouveau
succès qui les replace en 5e position.
Dimanche, déplacement sur la
pelouse du Stade Bordelais.
La B confirme. Dirigée ce dimanche par Thomas Tapia et Pierre
Irastorza, la réserve de l’Arin Luzien ramène un net succès (3-0)
de son déplacement dans le Médoc et reste à la lutte pour la
montée.
RUGBY
Première. Cambo, 28 ; Saint-Pée-
sur-Nivelle, 14. Faillite sur toute la
ligne pour les Senpertars dans le
défi à Cambo. Vingt-sept minutes
au tableau de marque et 20 à 0
pour les locaux. Rien ne va en mêlée, le point fort, en touche et
dans les regroupements. Sans
ballon, difficile de marquer. Un
espoir se pointe à la 31e lorsque
Gorosureta termine à l’essai une
belle action sur le côté gauche.
Une pénalité de chaque côté
porte le score à 23 à 8 à la pause.
La remontée de bretelles du repos fait que la défense est plus efficace mais, en attaque, on ne bénéficie que de deux pénalités. On
est loin du compte : 23 à 14 à la
80e. L’arbitre laisse jouer et après
trois minutes, il donne un essai
cafouillé et le bonus aux locaux.
Réserve. Cambo-les-Bains, 22 ;
Saint-Pée-sur-Nivelle, 5. Comme
l’équipe fanion, l’équipe réserve
s’est effondrée à Cambo. Une première période où elle n’a jamais
été en mesure de mettre en danger l’adversaire donne le score de
8 à 0 pour les Camboars. Les verts
ne se retrouvent pas plus en seconde période et les rouges en
profitent : deux essais transformés de plus à l’heure de jeu et un
score de 22 à 0. La messe est dite.
Un petit sursaut d’orgueil permet d’inscrire un essai en coin
non transformé. Score final :
22 à 5.
Ustaritz
FOOTBALL
Seniors. Les seniors A ont rempor-
té la victoire, 2 buts à 1, à Hagetmau. Ils s’affirment comme des
prétendants sérieux à la montée.
Les seniors B s’inclinent contre
le cours du jeu à domicile contre
Haut-Béarn 1 à 0.
Jeunes. Les U 19 s’imposent en
8es de finale de Coupe des Pyrénées contre Lescar 3 buts à 2, avec
des réalisations de F. Ando, Eneko
et Clément. Lors d’un match tendu (match de coupe), les jeunes
ont réussi à garder leurs nerfs
contrairement aux adversaires
qui ont fini le match à neuf. De
bon augure pour la suite de la saison.
Vétérans. Ils ont subi la loi de
Mauléon et encaissé une « manita » (5-0).
30
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports 64
Aviron : Fuster et Haare absents
Blessés lors du derby, les deux Bayonnais ne
joueront pas contre Dax dimanche (14 h 25)
RUGBY Pro D2 (18e journée)
Les Montois
ont un compte
à solder
AVANT MONT-DE-MARSAN BIARRITZ Lors du match aller, les
Landais avaient concédé leur plus large
défaite en Pro D2 depuis 2008. De quoi
nourrir une certaine envie de revanche
Les Montois avaient pu dérouler tranquillement leur jeu, il y a deux mois. ARCHIVES JEAN-DANIEL CHOPIN
KEVIN LEROY
k.leroy@sudouest.fr
I
l faut s’y faire, depuis la saison
dernière, le calendrier de
Pro D2 n’est plus symétrique.
Biarrots et Montois se retrouveront demain soir, deux petits
mois jour pour jour après le
match aller disputé au Pays basque.
Le souvenir de celui-ci est donc
encore bien frais, mais pour tout
dire, même dans six mois, on parie que les joueurs montois n’auront pas tout à fait oublié la fessée
administrée par le BO ce jour-là.
44-8 : la définition même du
match à sens unique, les jaune et
noir ne sauvant l’honneur que
par un essai de Ximun Lucu à
deux minutes de la fin.
« On a oublié de s’y foutre au
combat, on a oublié de plaquer,
moi le premier, avait lâché l’arrière dans les couloirs d’un stade
Aguiléra qu’il connaît bien. Sur le
terrain j’avais honte, ça ne m’était
pas arrivé depuis longtemps de
prendre une branlée comme ça. »
Trois ans exactement, mais c’était
en Top 14, sur la pelouse de Clermont (56-3). En Pro D2 il faut re-
monter à 2008 et un déplacement à Toulon, où la jeune garde
avait été envoyée au front, pour
trouver trace d’une plus grosse défaite (70-15) du Stade Montois.
« Une période compliquée »
Dans le camp landais on n’est
donc pas près d’oublier le naufrage d’Aguiléra, placé au cœur
d’une période où le bateau jaune
et noir tanguait sérieusement :
malmené une semaine plus tôt à
Bourgoin (27-10), il s’était redressé miraculeusement ensuite face
à Tarbes (21-19).
« Ce sont des mauvais souvenirs, ça a été une période compliquée, où personne n’avait trop
confiance en nous, où on avait pas
mal de blessés et du coup les
joueurs étaient un peu usés, rembobine Christophe Laussucq. On
était passés à côté sur l’investissement, face à une bonne équipe.
Parce que moi je ne regarde pas le
classement de Biarritz, ils ont
beaucoup de bons joueurs, donc
il ne faut pas croire que parce
qu’ils sont 14e (NDLR : 13e en fait) ça
va être un match facile, loin de là.
Je ne comprends pas ce qu’ils font
à cette place, ils n’ont rien à faire
là. » L’entraîneur montois a beau
prendre ses précautions, il ne devrait pas avoir trop de mal à mobiliser ses troupes dans l’intimité
du vestiaire demain soir. Dès dimanche dernier après le revers à
Lyon, Carlos Muzzio avait planté
le décor : « On a une revanche à
prendre, le score avait été lourd au
match aller. Je pense que nous
avons encore ces 50 points (sic)
sur le cœur. »
Pas le droit à l’erreur
Pour se débarrasser de ce poids le
remède semble évident, d’autant
que les Montois, toujours calés
dans le fameux ventre mou, ne
peuvent pas se permettre le moindre échec à domicile s’ils veulent
rester à l’affût d’une qualification
en phases finales.
« Je n’ai pas la vérité sur ce qu’il
s’est passé à l’aller, si ça va mieux
et si l’on est sorti de ça, souffle
Christophe Laussucq. Je l’espère,
mais les Biarrots peuvent nous y
remettre aussi, parce qu’on n’a
pas le droit de perdre chez
nous… »
DU CÔTÉ D’AGUILERA
Hamdaoui, Giresse et Fono forfait
Touché contre Bayonne, Kylan
Hamdaoui souffre d’une lésion
du pectoral gauche et espéré pour
la reprise lors de la réception de
Perpignan le dimanche 21 février
(14 h 25). Même chose pour Ueleni
Fono, victime d’une lésion aux ischio-jambiers de la cuisse droite.
Il est contraint à au moins deux semaines de repos. Touché lui à l’entraînement, Tim Giresse souffre
aussi d’une lésion aux ischio-jambiers et est également espéré contre les Catalans.
ARRATE ET NGWENYA RETENUS
Leurs absences ne seront pas compensées par Soqeta (cheville),
Couet-Lannes (adducteurs), Cabarry (cuisse) et Baby (cuisse), encore en soins, ni par Arrate (France
U20) et Ngwenya (États-Unis),
appelés en sélection.
Le BO misera sur le retour de Burotu (tibia) alors que Clément
(sternum) sera bien apte.
L’EMBARRAS DU CHOIX À MONTDE-MARSAN Particulièrement
pleine en fin d’année 2015, l’infirmerie montoise s’est peu à peu
vidée. Les principaux absents sont
les blessés longue durée : Mirande,
Malet, Chedal-Bornu, Rameau et
Liebenberg. Il faut ajouter à cette
liste Bost et Hugues, en phase de
reprise, ainsi que le Géorgien Gorgadze, retenu avec son pays pour
jouer le Tournoi des Six Nations B.
De nombreux joueurs ménagés
à Lyon dimanche dernier (défaite
40-15) vont en revanche faire leur
retour pour le match de demain
(19 h 30) : Fiorini, Caudullo,
Sébastien et Agustin Ormaechea,
Tutaia, Tastet, Cabannes et Lucu
seront ainsi présents pour ce
match capital pour les Montois.
À l’inverse Ngauamo, Mamou,
Boyoud, Rey, Briscadieu, Salawa
et Laousse-Azpiazu n’ont pas été
retenus.
AVIRON EN SALLE Championnat de France
Trois Bayonnais remportent le titre
COUBERTIN Bouge (handisport), Androdias (élites) et Garcia
(vétéran) ont fini sur la plus haute marche du podium à l’ergomètre
Les championnats de France en
salle disputés ce week-end à Paris,
au stade de Coubertin, ont vu s’illustrer les rameurs bayonnais. L’Aviron
rafle deux titres avec Perle Bouge
chez les handisports et Matthieu Androdias dans la catégorie élite. Dans
le même temps, le vétéran Francis
Garcia de la Société Nautique de
Bayonne est, lui aussi, devenu champion de France, dans sa catégorie
des plus de 60 ans.
Ce week-end, les deux clubs
bayonnais se sont aussi mis en va-
leur sur le plan d’eau de Sainte-Livrade (47) avec la première compétition de l’année, une tête de rivière.
Bouge proche de son record
Perle Bouge vient d’aligner un 6e titre consécutif de championne de
France mais cette fois sans battre
son record du monde à l’ergomètre.
« Je réalise 3’47’’, je suis à 10 centièmes du record. J’ai manqué de concentration car j’aurais dû largement
le battre, ayant réalisé trois secondes de mieux le mois dernier, lors
du stage avec l’équipe de France »,
lâchait la championne handisport.
Son camarade de l’Aviron Bayonnais, Matthieu Androdias, a plutôt
impressionné l’assistance en s’imposant devant tous les cadors de
l’équipe de France : Boucheron,
Chardin et Mortelette. Enfin, Francis Garcia offre un deuxième titre à
la Société nautique en réalisant le
meilleur temps des vétérans sur
2 000 mètres à l’ergo (6’49 ’’). L’année dernière, il avait déjà battu le record de France de cette catégorie. À
noter aussi la performance réussie
par les jeunes (4 garçons et 4 filles)
du Collège Marracq 4e par équipe
UNSS après avoir longtemps figuré
sur le podium.
À Sainte-Livrade, la Nautique
monte sur six podiums dont deux
victoires : Thomas Fallecq et Anthony Frias (catégorie 16 ans), puis
Julie Tauzin et Marine Ortega en
deux sans barreur, devant l’Aviron
Bayonnais. Le duo bleu et blanc Rachel, Jung-Bénédicte Ruiz, a également confirmé ses bonnes dispositions en dominant ses rivales de
Bergerac. Prometteur pour la saison
à venir.
Christian Bibal
Matthieu Androdias a fait
forte impression. PHOTO DR
31
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports
Federer absent pendant un mois
Le n° 3 mondial a subi une arthroscopie au genou
et manquera les tournois de Rotterdam et Dubaï
FOOTBALL Ligue 1 (24e journée)
Dur, le bizutage
LYON - BORDEAUX Bernardoni fébrile, Debuchy à court de condition mais solide, et Arambarri
prometteur : les trois recrues alignées hier soir ont connu des débuts difficiles à Lyon
TEMPS FORTS
e
mn : Ballon perdu par Diabaté
17
au milieu, Cornet à droite centre
de l’extérieur du pied pour Lacazette
devancé à l’ultime moment par Guilbert. Sur le corner, Vada sauve sur la
ligne une reprise de la tête de Gonalons.
e
mn : Sur un centre de la gau20
che de Vada, retourné de Diabaté qui file près du poteau droit de
Lopes.
e
mn : Lacazette fait le coup du
25
« sombrero » sur Vada. Sa volée frôle le poteau gauche de Bernardoni battu.
e
mn : Enchainement de pas30
ses courtes dans la surface
lyonnaise entre Plasil, Ounas et Rolan dont la frappe est difficilement
repoussée par Lopes.
e
Paul Bernardoni et Cédric Yambéré, en retard, ne peuvent que constater l’ouverture du score de Lacazette. PHOTO AFP
mn : Ballon perdu par Diabaté.
41
Tolisso lance Lacazette qui devance la sortie de Bernardoni et marque d’un tir croisé du gauche. 1-0.
FRÉDÉRIC LAHARIE
ENVOYÉ SPÉCIAL
Lyon
f.laharie@sudouest.fr
C
’est une statistique qui a dû
hanter sa nuit. Paul Bernardoni aura donc encaissé sept
des huit premiers buts inscrits par
Lyon dans son nouveau stade des
Lumières. Quatre avec Troyes pour
l’inauguration du 9 janvier (4-1) et
donc trois hier soir pour sa première avec les Girondins.
À l’heure de tirer un premier bilan, évidemment très provisoire,
des recrues du mercato hivernal, le
jeune gardien de 18 ans est forcément en première ligne. Willy Sagnol a fait un choix clair en le titularisant quatre jours après son
arrivée en Gironde, après seulement deux entraînements collectifs.
« Il a la confiance du groupe »
Pour l’entraîneur bordelais, Bernardoni est clairement le numéro 1, devant Jérôme Prior en l’absence de
longue durée de Cédric Carrasso
blessé jusqu’à la fin de saison. « La
hiérarchie est importante pour les
gardiens qui en ont besoin pour
travailler dans la sérénité ». Jusqu’à
la fin de la saison ? « Après, ce sera
une question de performance »
mais le difficile bizutage subi par
son nouveau gardien ne changera
pas la donne. Bernardoni débutera bien contre Saint-Etienne dimanche à Bordeaux. « Il a la confiance
du groupe, de l’entraîneur et des di-
3
15
23
Umtiti
1
8
Valbuena
10
Gonalons (c) Lacazette
14
Diabaté
12
Vada
7
Grenier
13
Jallet
27
Cornet
9
Rolan
26
1
Bernardoni
★★★★★ Bernardoni, Contento,
Diabaté.
mn : Sur un corner de Vada,
56
Diabaté dévie de la tête pour
Rolan qui écrase sa reprise à bout
portant avant d’être contré par Morel.
Yambéré
3
Contento
OLYMPIQUE LYONNAIS
BUTS Lacazette (41e, 87e), Kalulu (90e+3).
AVERTISSEMENTS Lacazette (40e), Ferri (81e).
REMPLACEMENTS Valbuena par Ghezzal (64e), Grenier par Ferri (74e), Cornet par Kalulu
(82e).
GIRONDINS DE BORDEAUX
AVERTISSEMENTS Vada (7e), Chantôme (24e), Crivelli (76e), Rolan (76e).
REMPLACEMENTS Vada par Arambarri (66e), Plasil par Crivelli (67e), Debuchy par Touré
(80e).
plein centre, une décision à prendre face à Alexandre Lacazette. Il
choisira de sortir alors que rester
sur ses appuis semblait peut-être
plus judicieux. L’international lyonnais le contourne et marque dans
le but vide, punissant une première
période bordelaise bien pauvre.
Sa responsabilité sera beaucoup
plus évidente à la 87e minute sur le
deuxième but sur ce ballon lâché
mn : À droite, Ounas revient
73
sur son pied gauche, centre
pour la reprise de la tête de Rolan
sortie à l’horizontale par Lopes.
21
LIEU Décines (stade des Lumières). TEMPS Frais. SPECTATEURS 30 143.
ARBITRE M. Fautrel. MI-TEMPS 1-0.
rigeants », rassurait son président
Jean-Louis Triaud.
Hier soir, le joueur venu de l’ESTAC a vécu un match comme aucun gardien ne les aime. Rien à se
mettre sous les gants pour se rassurer pendant 41 minutes - après un
premier ballon, après 1 minute et
43 secondes de jeu – un long dégagement sur une passe en retrait. Et
puis sur l’accélération lyonnaise
e
e
Guilbert
Chantôme
23
2
Yanga-Mbiwa
★★★★★ Vada, Chantôme, Plasil,
Debuchy, Rolan, Ounas, Yambéré.
18
Plasil (c)
L’AVIS DE
★★★★★ Guilbert.
24
Debuchy
Ounas
Tolisso
21
Lopes
Bordeaux
22
19
Morel
0
sur un centre qui semblait anodin
après s’être percuté avec Frédéric
Guilbert.
Crampes pour Debuchy
Le saut était évidemment moins
important pour Mathieu Debuchy
du haut de ses 233 matches de Ligue 1 au coup d’envoi, trois ans
après avoir quitté la France. L’arrière droit international (27 sélections) a fait le job, comme s’il était
là depuis des mois. Sans fioritures,
en contrôlant bien son coéquipier
chez les Bleus, un Mathieu Valbuena, il est vrai, loin de sa meilleure
forme.
Pour son premier match depuis
le 24 novembre avec Arsenal (en Ligue des champions contre Zagreb),
il a compté ses forces, passant peu
la ligne médiane. Jusqu’à la 80e minute quand, victime de crampes, il
laisse sa place à Thomas Touré.
« C’était un peu logique d’avoir des
crampes mais ce retour en Ligue 1
dans un stade magnifique était
plaisant. J’ai découvert un groupe
jeune avec beaucoup de talents que
e
mn : Centre de Ghezzal de la
87
droite, Bernardoni se saisit du
ballon mais le relâche après un télescopage avec Guilbert. Lacazette le
glisse au fond des filets. 2-0.
e
+3 mn : En contre, Jallet de la
90
droite sert Kalulu esseulé qui
contrôle et bat Bernardoni.
3-0.
je vais essayer d’encadrer et d’aider », résumait-il.
Parmi ses jeunes, le Brésilien Malcom cantonné à la tribune comme
19e homme, ce match aura aussi été
l’occasion de découvrir l’Uruguayen Mauro Arambarri. Pendant
une demi-heure, en position de milieu axial bas, il a laissé entrevoir
une belle qualité de pied droit. « Il
a confirmé le bien qu’on pensait de
lui, dira Sagnol. Maintenant, il va
lui falloir trouver un rythme et qu’il
se cale dans les exigences de la Ligue 1 dans les impacts et la gestion
des temps forts et des temps faibles ».
32
FOOTBALL Ligue 1 (24e journée)
LYON - BORDEAUX Première défaite (3-0) depuis
deux mois en Ligue 1 pour les Girondins hier soir
FRÉDÉRIC LAHARIE
ENVOYÉ SPÉCIAL
f.laharie@sudouest.fr
C
Diego Rolan a manqué d’efficacité hier soir. PHOTO AFP
Lyon : c’est le quatrième match consécutif avec des entames difficiles.
C’est un élément sur lequel on doit
travailler », confirmait Willy Sagnol.
Occasions ratées
L’entraîneur bordelais pouvait aussi regretter le premier but encaissé
par son équipe peu avant la fin de la
première mi-temps alors qu’elle
avait repris des couleurs et qu’elle
avait porté deux fois le danger devant le but d’Anthony Lopes.
C’est l’autre souci de la soirée
d’hier pour Bordeaux : le manque
d’efficacité offensive. Cheick Diabaté (20e) et surtout Diego Rolan (30e
PLANÈTE FOOT
LIGUE 1
Encore trop tendres
omme les bananes, cette défaite bordelaise à Lyon (3-0),
hier soir, peut se consommer
par les deux bouts… du terrain. Sévère, elle l’est évidemment, le troisième but dans le temps additionnel punissant une équipe
girondine partie à l’abordage et le
deuxième sur une erreur de mains
du gardien Paul Bernardoni (lire en
page précédente).
Résumer la défaite à ce fait de jeu
ne serait pas juste mais ce premier
revers en Ligue 1 depuis le 2 décembre (0-1 à Bastia), soit quatre victoires et trois matches nuls de rang qui
les fait reculer à la 10e place en attendant le Rennes - Saint-Etienne de ce
soir, est la logique sanction du manque de consistance de l’équipe de
Willy Sagnol.
Lyon, dernier du classement virtuel des neuf dernières journées,
n’était pas dans un très grand soir
hier, dans un stade des Lumières à
moitié rempli. Mais les Girondins
auront eu le tort de laisser le jeu à
l’OL lors d’une première demiheure parfaitement atone, durant
laquelle ils n’ont quasiment pas
joué dans le camp adverse. « Nantes, Lille, Rennes et maintenant
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports
et 70e) ont buté sur le portier lyonnais au moment d’ouvrir le score ou
pour égaliser. « On pèche dans l’efficacité, c’est vraiment dommage,
on aurait pu ramener le match
nul », regrettait Jaroslav Plasil.
Cette sévère défaite a marqué un
coup d’arrêt dans le redressement
bordelais, dans l’obligation de battre Saint-Etienne dimanche (17 heures) pour rester dans le sillage du peloton pour l’Europe qui va bien finir
par s’emballer.
Hier soir, les défaites d’Angers et
Caen ont limité les dégâts mais les
Girondins n’ont désormais plus
guère de jokers dans leur manche.
24e journée
Guingamp - Troyes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4 - 0
Lille - Caen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 0
Lyon - Bordeaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 0
Nantes - GFC Ajaccio . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 1
Nice - Toulouse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 0
Reims - Angers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Paris SG - Lorient . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 1
Monaco - Bastia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 0
Montpellier - Marseille . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 1
Classement
1 Paris SG
2 Monaco
3 Nice
4 Angers
5 Caen
6 Nantes
7 Marseille
8 Rennes
9 Lyon
10 Bordeaux
11 Saint-Etienne
12 Lorient
13 Guingamp
14 Lille
15 Bastia
16 Reims
17 GFC Ajaccio
18 Montpellier
19 Toulouse
20 Troyes
Pts
66
42
39
37
36
35
34
34
33
33
33
30
30
29
28
26
26
25
20
11
J
24
24
24
24
24
24
24
23
24
24
23
24
24
24
24
24
24
24
24
24
G
21
11
11
10
11
9
8
8
9
8
10
7
8
6
8
6
6
7
4
1
N
3
9
6
7
3
8
10
10
6
9
3
9
6
11
4
8
8
4
8
8
P
0
4
7
7
10
7
6
5
9
7
10
8
10
7
12
10
10
13
12
15
BP
61
35
38
25
26
24
34
32
31
31
25
33
26
19
22
25
25
27
25
16
BC
11
28
28
20
29
23
24
29
27
33
27
35
30
19
29
33
34
30
42
49
Dif
50
7
10
5
-3
1
10
3
4
-2
-2
-2
-4
0
-7
-8
-9
-3
-17
-33
Ce soir : Rennes - Saint-Etienne (21 heures
sur Canal+).
25e journée
Samedi : Monaco - Nice (14 heures sur beIN
Sports 1) ; Angers - Lyon (17 heures sur Canal+) ; Caen - Reims, Lorient - Montpellier,
Toulouse - Nates, Bastia - Troyes, GFC Ajaccio
- Guingamp (20 heures sur beIN Sports 1 et
Max). Dimanche : Lille - Rennes (14 heures
sur beIN Sports 1) ; Bordeaux - Saint-Etienne
(17 heures sur beIN Sports 1) ; Marseille - Paris
SG (21 heures sur Canal+).
BUTEURS
20 buts : Ibrahimovic (Paris SG).
12 buts : Batshuayi (Marseille).
11 buts : Ben Arfa (Nice), Cavani (Paris SG),
Moukandjo (Lorient).
9 buts : Lacazette (Lyon).
8 buts : Ben Yedder (Toulouse), Delort (Caen),
Di Maria (Paris SG).
LIGUE 1
Un PSG record
Le Paris SG a établi un nouveau record d’invincibilité en championnat (33 matches) après le succès
contre Lorient (3-1) au Parc des Princes, hier soir grâce à des buts de Cavani (6e), Ibrahimovic (55e) et Kurzawa (69e). Le PSG, dont la dernière
défaite remonte au 15 mars 2015
(3-2 à Bordeaux), bat ce record à
cheval sur deux saisons alors que
Nantes avait tenu 32 rencontres au
cours du même exercice en 19941995. Le PSG, nanti d’une faramineuse avance de 24 points d’avance
sur son dauphin Monaco et promis
à un 4e titre d’affilée en L1, a déjà battu un record cette saison, celui du
nombre de points inscrits à la trêve
(51). Et d’autres vont encore tomber.
MONTÉES ET DESCENTES
Le Conseil d’État
en reste à trois
Le Conseil d’État a maintenu le
principe des trois relégations et
promotions entre Ligue 1 et Ligue 2
en rejetant hier la requête de la Ligue de football professionnel (LFP).
La LFP, associée à 18 clubs de L1, souhaitait faire annuler une décision
de la Fédération (FFF) qui avait retoqué sa réforme portant à deux le
nombre de descentes et montées.
« Cette décision donne raison tant
sur le fond que sur la forme à la FFF,
s’est félicité son président, Noël Le
Graët, dans un communiqué […]
Cette procédure inutile que je déplorais est enfin derrière nous ».
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
33
Sports
RUGBY : JEFFERSON POIROT, NOUVEL APPELÉ EN ÉQUIPE DE FRANCE
Peïo Capdevielle à Brive puis de
Jean-Baptiste Poux à l’UBB. « C’est
lui qui est venu vers moi, mais je
suis allé aussi vers lui car je suis intéressé par la façon dont fonctionnent les jeunes piliers, raconte l’ancien Toulousain. Dès que je l’ai
rencontré, je sentais qu’il avait tout
pour réussir. Il savait tout faire. C’est
quelqu’un de très sérieux. Il va chercher les infos mais il a su faire aussi
sa propre analyse. »
« Je suis à la recherche du mieux,
explique Poirot. Souvent on n’ose
pas demander des conseils par orgueil. C’est une erreur. » Il a aussi
élargi son champ de prospection,
s’engageant sur un territoire que
les jeunes joueurs répugnent souvent à explorer, celui de la préparation mentale.
« Si j’y suis,
ce n’est pas pour faire
un aller-retour et dire
que j’ai été une fois
international.
J’ai envie de vivre
des choses
exceptionnelles.
Voir plus haut »
A 23 ans, Jefferson Poirot (1,81 m, 100 kg) a déjà disputé 62 matches de Top 14. PHOTO AFP
A la recherche
du mieux
Appelé chez les Bleus,
Jefferson Poirot, le jeune pilier
de l’Union Bordeaux-Bègles,
s’est construit dans le défi
avec la volonté de repousser
ses limites
ARNAUD DAVID
a.david@sudouest.fr
L
a conversation a pris d’emblée
un tour inattendu. Parler de
programmation neurolinguistique (PNL) lorsqu’on entame une
interview avec un pilier, cela vous entraîneimmédiatementhorsdessentiersbattus.MaisJeffersonPoirotsort
de l’ordinaire. Autant par son parcours qui l’a conduit, à 23 ans, aux
portes de l’équipe de France à un
poste qui requiert de l’expérience,
que par sa manière à la fois impatiente et méticuleuse d’avancer.
« Si je dois choisir deux mots
pour décrire Jeff, c’est volonté et ambition », affirme Raphaël Ibanez, le
manager de l’UBB. « Cela se sent
dans son attitude, son comportement. Dès qu’il est arrivé dans ce
club, il a voulu y devenir une force.
J’ai le sentiment aussi qu’il a vite
écarté l’insouciance, celle de son
âge. Sa progression est réfléchie,
structurée. »
Raconter l’émergence d’un talent au plus haut niveau, c’est
d’abord évoquer un chemin de vie.
Celui de Jefferson Poirot a été
moins rectiligne que d’autres. Il est
né à L’Isle-Adam (Val-d’Oise), d’un
père nigérian et d’une mère française. Il a grandi à Franconville en
banlieue parisienne. Ses parents se
sont séparés quand il avait trois ans,
et sa mère Patricia, infirmière, a
choisi cinq ans plus tard de venir
s’installer à Lalinde en Dordogne
où résidait une partie de sa famille,
pour offrir à Noor, sa fille aînée, et à
Jefferson un quotidien plus agréable.
« J’étais le Parisien... »
Son intégration y a été… « compliquée », sourit-il. « J’étais le Parisien,
il y avait ma mère seule avec deux
enfants, et la couleur de ma peau.
J’ai été confronté au jugement des
gens. J’ai été vite catalogué comme
le petit délinquant. J’ai vécu des
choses un peu blessantes. Des parents ne voulaient pas que leur enfant me côtoie. »
Mais à Lalinde, il a aussi découvert le rugby. Et pas seulement
comme un exutoire. « J’ai rencontré des gens géniaux, ceux qui
m’ont amené au rugby justement,
raconte-t-il. Ils m’ont épaulé. En fait,
le monde du rugby m’a toujours
bien accueilli. J’ai trouvé des gens
de valeur, une vraie deuxième famille. »
Approché par Brive alors qu’il
joue troisième ligne, il rejoint le
centre de formation du club corrézien à l’âge de 15 ans. La séparation
ne se fait pas sans difficulté. « J’avais
pris le rôle de l’homme de la maison. Même vis-à-vis de ma grande
sœur. Le fait de les laisser m’angoissait. Mais ma mère ne m’a pas donné le choix. Elle m’a dit que c’était
une chance en or. »
Si l’adolescent effectue régulièrement des allers-retours entre Brive
et Lalinde avec Noor pour chauffeur – « On a une relation fusionnelle » -, il trouve sa place dans ce
club familial où Nicolas Godignon,
l’actuel manager du CAB, le fixe en
première ligne. Il joue des deux côtés de la mêlée, intègre l’équipe de
France des moins de 18 ans.
La suite visible, elle se découvre
aujourd’hui sur sa fiche de joueur.
Brive, Marcoussis, équipe de France
des moins de 20 ans, Union Bordeaux-Bègles, équipe de France. Ce
que ne disent pas ces repères, c’est
la somme d’efforts et de sacrifices,
les doutes et les remises en question pour en arriver là en bouclant
parallèlement une licence de commerce et de marketing.
« Il savait tout faire »
Il a bouffé de l’énergie à mener ces
combats de front. Mais on comprend que l’obtention de ce diplôme était une étape importante
dans sa construction. Il y a ajouté
un autre, en Anglais. Toujours en
mouvement, allant chercher ici et
là tout ce qui lui permet d’être plus
fort.
Dans son apprentissage de pilier,
il a d’abord sollicité les conseils de
À Marcoussis, il avait commencé à
travailler avec Christian Ramos. Il
l’a recontacté pour mieux aborder
sa deuxième saison bordelaise. « Il
m’a beaucoup aidé. On a structuré
mes objectifs à court, moyen et
long terme. Je me suis concentré
sur de petites choses, des mots clés
dans des situations de stress ».
Au printemps dernier, il a découvert, auprès d’un psychothérapeute bordelais, les bénéfices de la
PNL et de l’hypnose. Il envisage de
les ajouter à son cursus. « Depuis,
estime-t-il, je suis monté en puissance. Sur des situations concrètes,
il m’a amené à de la performance
quasi immédiate. »
Dimanche soir, Poirot a rejoint le
groupe France à Marcoussis pour
préparer l’ouverture du tournoi
des Six-Nations. Aujourd’hui, il devrait être parmi les 23 joueurs choisis pour affronter l’Italie. « Avant la
Coupe du monde, je rêvais de
l’équipe de France, après, c’est devenu un objectif, explique-t-il. Si j’y
suis, ce n’est pas pour faire un allerretour et dire que j’ai été une fois international. J’ai envie de vivre des
choses exceptionnelles. Voir plus
haut. »
C’est affirmé sans esbroufe. Mais
ce discours là est habité par une
motivation qui vient de loin : celle
de repousser ses limites.
POIROT, CE QU’ILS EN DISENT…
« J’ai hâte de le voir »
RAPHAËL IBANEZ (MANAGER DE
L’UBB) : « Jefferson a beaucoup
progressé dans la maîtrise de ses
émotions. Avant, il lui arrivait d’être
« no limit ». Il a su canaliser son
énergie. Ce qui est capital à son
poste, c’est l’expérience sur les fondamentaux. Ce qui lui permettra de
devenir un grand pilier, c’est la multiplication des confrontations face
aux meilleurs ».
RÉGIS SONNES (ENTRAÎNEUR DES
AVANTS DE L’UBB) : « Il possède
des qualités physiques exceptionnelles, un mental très intéressant et
c’est surtout un gros travailleur. Il
est dans l’analyse, la recherche par
rapport à son poste comme le
prouve la façon dont il est allé poser
des questions à Jean-Ba (Poux) ».
JEAN-BAPTISTE POUX (PILIER DE
L’UBB) : « Mon conseil est d’être le
moins pénalisé possible. Les fautes,
c’est ce que détestent les sélectionneurs. Jeff est quelqu’un d’impulsif,
l’environnement peut pomper de
l’énergie. Je pense qu’il possède
maintenant la maturité pour rester
dans son match. J’ai hâte de le voir
devant ma télé ».
34
RUGBY Tournoi des Six-Nations
Une première
très attendue
ÉQUIPE DE FRANCE Guy Novès dévoile
ce matin la composition de l’équipe pour
affronter l’Italie samedi au Stade de France
Une pointe d’effervescence accompagne toujours la divulgation de
la première composition d’équipe
d’un entraîneur national. Depuis
le début du mois de janvier, Guy
Novès a convoqué 38 joueurs aux
rassemblements successifs du
Quinze de France et le parfum de
nouveauté a été en partie éventé. Il
n’empêche. C’est avec une certaine
impatience que l’on attend ce matin (11 heures) l’annonce de
l’équipe qui débutera le tournoi
des Six-Nations samedi face à l’Italie.
La première certitude, c’est
qu’elle sera plus jeune que celle
lancée il y a quatre ans par Philippe
Saint-André qui avait offert un dernier tour de piste à une partie des
finalistes de la Coupe du monde
2011. Deux joueurs avaient débuté
leur carrière internationale en février 2012 contre les Italiens : Wesley Fofana comme titulaire et
Yoann Maestri parmi les remplaçants.
Et si Guy Novès n’est pas un
adepte du « jeunisme », il ne serait
pas surprenant de compter cinq
ou six néophytes et moins de dix
« survivants » du Mondial anglais
sur la feuille de match inaugurale
de son mandat.
Charnière Bézy - Plisson ?
Au sein du pack, on peut miser sur
un cinq de devant assez expérimenté et sur une première ligne –
Ben Arous, Guirado, Slimani - qui
fut l’une des rares satisfactions de
la Coupe du monde. En deuxième
ligne, Yoann Maestri devrait être
épaulé par Alexandre Flanquart
qui aura le rôle de capitaine de touche. Alors qu’en troisième ligne,
Louis Picamoles, en forme avec le
Stade Toulousain, devrait être encadré par son camarade de club Yacouba Camara et par Wenceslas
Lauret, « l’héritier de Thierry Dusautoir ».
À qui les clés du jeu ? Le petit Sébastien Bézy, épatant de rapidité et
de fluidité avec Toulouse, a toutes
les chances de commencer à la mêlée d’autant qu’il est aussi d’une remarquable régularité dans son
rôle de buteur. Si la logique des listes est respectée, le Parisien Jules
Plisson l’accompagnera à l’ouverture.
OMNISPORTS
JUDO
Riner : « Je serai là
aux Jeux »
« Une chose est sûre, je serai là aux
jeux Olympiques ! », a lancé Teddy Riner, hier, après avoir dû renoncer au tournoi de Paris de
judo, samedi et dimanche, en raison d’une inflammation à
l’épaule gauche. « On ne va pas
dire que je suis blessé mais c’est de
la prévention. Je pourrais faire le
tournoi de Paris mais ce ne serait
pas sage », a dit le champion
olympique des +100 kg, à la fin de
sa séance d’entraînement à l’Insep.
CYCLISME
Coquard d’entrée
Guy Novès. PHOTO AFP
REPÈRES
Les 23 possibles
XV de départ : Bonneval (Stade Français) Vakatawa (FFR), Danty (Stade Français),
Fickou (Toulouse), Médard (Toulouse) – (o)
Plisson (Stade Français), (m) Bézy (Toulouse)
– Lauret (Racing 92), Picamoles (Toulouse),
Camara (Toulouse) – Maestri (Toulouse),
Flanquart (Stade Français) – Slimani (Stade
Français), Guirado (Toulon, cap), Ben Arous
(Racing 92).
Remplaçants : Chat (Racing 92), Poirot
(Bordeaux-Bègles), Atonio (La Rochelle),
Vahaamahina (Clermont), Chouly (Clermont),
Mermoz (Toulon), Machenaud (Racing 92),
Doussain (Toulouse).
Le programme (1re journée)
Samedi : France - Italie (15 h 25) ;
Écosse - Angleterre (17 h 50).
Dimanche : Irlande - pays de Galles
(16 heures).
Il y a en revanche plus d’incertitudes concernant la composition
des lignes arrière. Au centre, le parisien Jonathan Danty a la cote
mais qui lui associer ? Un puncheur comme Gaël Fickou ou un
joueur capable de mettre du liant
dans un jeu de ligne comme
Maxime Mermoz ?
Et aux ailes ? Il semble que le Fidjien Virimi Vakatawa, membre de
l’équipe de France de rugby à VII,
ait gagné le droit de débuter. Mais
qui sera son pendant ? Faut-il déplacer Maxime Médard, très en
forme actuellement au poste d’arrière ? Ou installer un vrai spécialiste comme Marvin O’Connor, sachant que Teddy Thomas, dernier
convoqué, revient tout juste de
blessure et à moins d’un match
dans les jambes.
Arnaud David
À LA TÉLÉ
FOOTBALL
15 h : Championnat d’Afrique des Nations, demi-finale, Mali - Côte d’Ivoire.
Canal + sport, direct.
20 h 30 : Coupe d’Espagne, demi-finale
aller, FC Séville - Celta Vigo.
beIN Sports 3, direct.
21 h : Ligue 1, 24e journée,
Rennes - Saint-Etienne.
Canal + sport, direct.
BASKET-BALL
20 h 45 : Euroligue masculine, Top 16,
6e journée Groupe E, Malaga - Kuban.
beIN Sports 1, direct.
9 h 30 : NBA, Dallas - Miami.
beIN Sports 3, différé.
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports
11 h : NBA, Washington - Golden State.
beIN Sports 1, rediffusion.
3 h 30 : NBA, La Nouvelle-Orleans Los Angeles Lakers.
beIN Sports 1, direct.
BIATHLON
19 h : Coupe du monde, sprint 10 km
messieurs à Canmore (Canada).
Eurosport, direct.
CYCLISME
10 h 30 : Tour de Dubaï, 2e étape.
Eurosport, direct.
GOLF
1 h : Circuit américain, Open de Phœnix,
1er tour.
Canal + sport, direct.
Pour sa rentrée, le Français Bryan
Coquard (Direct Energie) a remporté hier au sprint la première
étape de l’Etoile de Bessèges, disputée sur 152,8 km entre Bellegarde et Beaucaire (Gard). Le vicechampion olympique sur piste a
facilement devancé les Belges Timothy Dupont et Antoine Demoitié pour s’emparer du maillot corail de leader de l’épreuve. Il s’agit
de sa sixième victoire en quatre
participations à l’épreuve gardoise. Bien emmené par son
équipe, avec Adrien Petit pour dernière rampe de lancement, il a
parfaitement conclu sa première
journée de course en 2016. Aujourd’hui, la deuxième étape reste
dans le Gard et conduit le peloton
de Nîmes à Méjannes-le-Clap
(152,8 km).
VOILE
Deux Lasers rochelais
à Rio
La Rochelaise Mathilde de Kerangat (Laser Radial) et Jean-Baptiste
Bernaz (Laser), qui s’entraînent au
pôle France de La Rochelle, sont
comme prévu sélectionnés pour
représenter la France aux Jo de Rio
en août prochain dans leur catégorie. Bernaz, entraîné par le Ro-
Renault revient pour gagner
Dix ans après le dernier titre de Fernando Alonso en 2006, Renault a dévoilé hier la monoplace RS16 noire et les deux pilotes qui vont permettre à la marque française de faire son retour en Formule 1 en 2016. Les
deux titulaires seront le Danois Kevin Magnussen, 23 ans, qui avait fait
une saison complète chez McLaren en 2014, et le débutant britannique
Jolyon Palmer, 25 ans, champion 2014 de GP2. Renault était redevenu un
simple motoriste, cédant progressivement les parts de son écurie à Lotus. « Renault est de retour pour gagner », a affirmé Jérôme Stoll, PDG
de Renault Sport Racing. « Nous devons utiliser notre présence en F1
pour doper nos ventes » (de voitures de série), a ajouté le PDG de Renault
Carlos Ghosn. PHOTO AFP
chelais Pascal Rambeau, est une
vraie chance de médaille. Il a terminé 2e du dernier test-event à Rio
et tout récemment 2e d’une étape
de Coupe du Monde à Miami. Mathilde de Kerangat, 24 ans, disputera ses premiers JO.
FOOTBALL
Jackson Martinez,
ultime folie chinoise
L’attaquant international colombien de l’Atletico Madrid Jackson
Martinez a signé au Guangzhou
Evergrande, champion d’Asie en
titre, pour quatre ans et un montant record en Chine de 42 millions d’euros. Le Colombien âgé
de 29 ans n’a inscrit que 3 buts en
22 matchs à l’Atletico Madrid depuis son arrivée à la mi-2015. Il
était pourtant parti du FC Porto,
son club précédent, avec un bilan
impressionnant de 92 buts en 133
apparitions. Depuis 2015, un plan
chinois « en 50 points » supervisé
par le président du pays Xi Jinping entend développer le ballon
rond en Chine à l’aide d’une batterie de mesures, dont la création
de 50 000 écoles de football et la
pratique obligatoire pour certains élèves. Les investisseurs se
sont alors lancés à corps perdu
dans ce sport, dans « une tentative d’être bien vus par le gouvernement », estime Tom Elsden, responsable stratégie sportive chez
Mailsman.
Les clubs chinois, 1re et 2e division
confondues - ont déjà déboursé
252,7 millions d’euros durant le
présent mercato d’hiver, non loin
des 295,1 millions dépensés par
leurs homologues anglais,
d’après Transfermarkt. Et d’autres
opérations pourraient encore suivre d’ici la fin du mois. Même les
clubs de la 2e division chinoise ont
dépensé davantage que ceux de
Ligue 1, de Bundesliga ou de Liga.
LES RÉSULTATS
FOOTBALL
Coupe d’Espagne
Angleterre
DEMI-FINALES ALLER
Everton - Newcastle, 3-0 ; Watford - Chelsea,
0-0
FC Barcelone - Valence, 7-0.
Ce soir (20 h 30) : FC Séville - Celta Vigo.
1. Leicester, 50 (24 m., 18); 2. Manchester City, 47
(24 m., 23); 3. Tottenham, 45 (24 m., 25); 4. Arsenal, 45 (24 m., 15); 5. Manchester United, 40
(24 m., 10); 6. West Ham, 39 (24 m., 10); 7. Southampton, 34 (24 m., 8); 8. Liverpool, 34 (24 m., -4);
9. Watford, 33 (24 m., 1); 10. Stoke, 33 (24 m., -4);
11. Everton, 32 (24 m., 9); 12. Crystal Palace, 31
(24 m., -4); 13. Chelsea, 29 (24 m., -2); 14. West
Bromwich, 29 (24 m., -8); 15. Bournemouth, 28
(24 m., -10); 16. Swansea, 26 (24 m., -9); 17. Norwich, 23 (24 m., -18); 18. Newcastle, 21 (24 m., -19);
19. Sunderland, 19 (24 m., -19); 20. Aston Villa, 13
(24 m., -22).
BASKET-BALL
Italie
Los Angeles Lakers - Minnesota, 119-115 ; New
York - Boston, 89-97 ; Portland - Milwaukee,
107-95 ; Phœnix - Toronto, 97-104 ; Houston Miami, 115-102.
Empoli - Udinese, 1-1 ; Fiorentina - Carpi, 2-1 ;
Frosinone - Bologne, 1-0 ; Hellas Vérone - Atalanta, 2-1 ; Inter Milan - Chievo Vérone, 1-0 ;
Juventus - Genoa, 1-0 ; Lazio Rome - Naples,
0-2 ; Palerme - AC Milan, 0-2 ; Sampdoria Torino, 2-2.
1. Naples, 53 (23 m., 33); 2. Juventus, 51 (23 m.,
28); 3. Fiorentina, 45 (23 m., 19); 4. Inter Milan, 44
(23 m., 10); 5. AS Rome, 41 (23 m., 17); 6. AC Milan,
39 (23 m., 9); 7. Sassuolo, 33 (23 m., 0); 8. Empoli,
33 (23 m., -3); 9. Lazio Rome, 32 (23 m., -3);
10. Bologne, 29 (23 m., -3); 11. Torino, 28 (23 m.,
-1); 12. Chievo Vérone, 27 (23 m., -4); 13. Atalanta,
27 (23 m., -4); 14. Udinese, 26 (23 m., -16);
15. Palerme, 25 (23 m., -13); 16. Genoa, 24 (23 m.,
-4); 17. Sampdoria, 24 (23 m., -6); 18. Carpi, 19
(23 m., -17); 19. Frosinone, 19 (23 m., -24); 20. Hellas Vérone, 14 (23 m., -18).
Eurocoupe
GROUPE I
Oldenburg - Limoges, 92-88 ;
Paok Salonique - Valence, 75-72.
Classement : 1. Oldenburg (4v-1d), 2. Limoges
(2v-3d), 3. Valence (2v-3d), 4. Paok Salonique
(2v-3d).
NBA
CYCLISME
Etoile de Bessèges
1RE ÉTAPE (BELLEGARDE - BEAUCAIRE)
(Fra) à 10’’, 5. Van der Sande (Bel),
6. Planckaert (Bel), 7. Van Lerberghe (Bel),
8. Maldonado (Fra), 9. Jules (Fra), 10. Demare
(Fra) tous m.t.
Tour de Dubaï
1RE ÉTAPE
1. Kittel (All/ETI) les 179 km en 3 h 35 min 11 s,
2. Cavendish (G-B/DDD), 3. Nizzolo (Ita/TRE)
tous m.t.
Tour de Valence
1RE ÉTAPE
1. Poels (P-B/Sky) les 16,6 km en 22 min 34 s,
2. L.L. Sanchez (Esp/Astana) à 15’’, 3. Kiryienka
(Bié/Sky) à 21’’.
TENNIS
Tournoi de Montpellier
SIMPLE MESSIEURS (2E TOUR)
Gasquet (Fra/n° 1) bat Gulbis (Let) 6-4, 6-4 ;
Berrer (All) bat De Schepper (Fra) 6-3, 6-4 ;
Baghdatis (Chy/n° 8) bat Daniel (Jap) 6-2,
7-6 (9/7).
1. Coquard (Fra/Direct Energie) en 3 h 25 min
38 s, 2. Dupond (Bel), 3. Demoitié (Bel),
4. Barbier (Fra), 5. Van der Sande (Bel),
6. Planckaert (Bel), 7. Van Lerberghe (Bel),
8. Maldonado (Fra), 9. Jules (Fra), 10. Demare
(Fra)... 12. Delage (Fra) tous m.t.
Roger-Vasselin (Fra) bat Monfils
(Fra/n° 5) 6-4, 7-6 (7/5).
GÉNÉRAL
SIMPLE MESSIEURS (1ER TOUR)
1. Coquard (Fra/Direct Energie), 2. Dupond
(Bel) à 4’’, 3. Demoitié (Bel) à 6’’, 4. Barbier
Mannarino (Fra/n° 8) bat Donskoy (Rus)
6-2, 7-5.
1ER TOUR
Tournoi de Sofia
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
35
Courses
Réunion 1 (13h30) Hier à Bordeaux - Le Bouscat
AUJOURD'HUI À VINCENNES
Quinté+ 13h50
1° COURSE (Tous couru)
1. 6 Coupole Gédé.............................. (J.-P. Lagenèbre)
2. 5 Coolzen de Jervi............................................... (V. Marquez)
3. 7 Callipyge......................................................... (P.-J. Cordeau)
4. 14 Cléa d'Abzac...................................................... (U. Vimond)
Urasi de la Vallée, pleine peau !
Le prono de Steve Ouazan
4
13
8
11
15
17
9
16
12
Urasi de la Vallée
Ugor du Beauvoisin
Vico du Petit Odon
Universal Rider
Unice de Guez
Ulster Perrine
Ultra de Vindecy
Tagada Tagada
(En cas de N.P.)
Le prono de Gérard Liska
15
8
16
9
13
17
4
6
11
Unice de Guez
Vico du Petit Odon
Tagada Tagada
Ultra de Vindecy
Ugor du Beauvoisin
Ulster Perrine
Urasi de la Vallée
Uccello Somolli
(En cas de N.P.)
Le prono de Joël Lacoste
9
6
15
11
8
17
13
4
16
Ultra de Vindecy
Uccello Somolli
Unice de Guez
Universal Rider
Vico du Petit Odon
Ulster Perrine
Ugor du Beauvoisin
Urasi de la Vallée
(En cas de N.P.)
AUJOURD'HUI
À CHANTILLY
Réunion 3 (12h)
PRIX DU BOIS DE BEAUVILLIERS
Plat - Crse F - A réclamer - 20.000 - 1.300m PSF
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
Pronostic : 1-6-3-9-10-7
Coup placé : 1 Kidmenever
PRIX DE LA ROUTE LONGUE
Plat - Crse E - 20.000 - 1.600m - PSF
Handicap divisé (+24) - Première épreuve
COUPLÉS - TRIO - MULTI - PICK5
Pronostic : 10-15-2-8-7-11-14-1
PRIX DE LA ROUTE BOURBON
Plat - Crse E - Jeunes Jockeys et apprentis
19.000 - 1.400m - PSF - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
Pronostic : 1-4-11-3-5-7
Sélection : 1 Zigoto
PRIX DE LA ROUTE D'AUTEUIL
Plat - Crse E - 18.000 - 1.600m - PSF
Handicap de catégorie (+32.5) - Deuxième épreuve
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
Pronostic : 7-2-9-12-8-15-13
PRIX DU CARREFOUR MASSON
Plat - Crse E - A réclamer - 18.000 - 1.600m PSF
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
Pronostic : 6-8-5-4-10-2
PRIX DE MOLTON
Plat - Crse E - A réclamer - Jeunes Jockeys et
Jockeys - 17.000 - 1.900m - PSF - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
Pronostic : 2-12-9-13-10-7-8
PRIX DE L'ALLÉE DE LA PETITE HAIE
Plat - Crse E - 19.000 - 1.900m - PSF
Handicap divisé (+27) - Première épreuve
1. PRIX DE LANGEAIS
Attelé - 88.000€ - 2.850m - Grande piste - Cde à gauche
Pour 7 à 10 ans inclus (V à S), n'ayant pas gagné 455.000 €. - Recul de 25 m à 261.000 €.
Propriétaires
E. Varin
P. Maudouit
M.-G. Baron
Ec. Delsée
Ec. Alain Laurent
Ec. Sébastien Guarato
E. Lambertz
Ec. Mabler
D. Bornet
Mlle J. Freyssenge
C. Slimane
Ec. Jeloca
J. Cottel
B. Perrin
Ec. Vautors
E. Varin
C. Ouzzan
Ec. Rib
N°
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
Chevaux
Drivers
UVARIO SOJA WILLIAMS
SUCCÈS DE VAUX
URASI DE LA VALLÉE ULTRA DES VOIRONS
UCCELLO SOMOLLI
SOLO DE VAL
VICO DU PETIT ODON ULTRA DE VINDECY TOPAZE JEF UNIVERSAL RIDER UNION DU RIB
UGOR DU BEAUVOISIN TROPIC DU HÊTRE UNICE DE GUEZ TAGADA TAGADA ULSTER PERRINE ULTIMATE DU RIB
E1 A. Lamy
A. Barrier
M.-G. Baron
S. Ernault
A. Laurent
G. Delaune
E. Lambertz
P. Vercruysse
E. Raffin
F. Lagadeuc
M. Mottier
J.L.C. Dersoir
A. Abrivard
B. Bourgoin
J.-M. Bazire
E1 M. Abrivard
F. Nivard
Mme C. Hallais-Dersoir
TIRELIRE : 3.700.000€
Dist.
S.A.
Entraîneurs
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
H8
H10
H10
H8
M8
H8
H10
H7
H8
F9
M8
F8
M8
H9
F8
F9
M8
H8
E. Varin
E. Varin
M.-G. Baron
S. Ernault
A. Laurent
S. Guarato
E. Lambertz
F. Leblanc
Serge Peltier
J.-M. Baudouin
D. Mottier
J.L.C. Dersoir
L.-C. Abrivard
B. Bourgoin
J.-M. Bazire
E. Varin
J.-M. Baudouin
Joël Hallais
Performances
Gains
6a4a(15)5a13a7a
7a4a(15)15a6a11a
(15)6aDa10a3a0a
1a(15)5a3a3a1a
(15)0a0a16a4a0a
0a1a(15)Da3a7a
0a(15)5a11a2a0a
5a3a2a(15)5aDa
2a(15)1a6a2a5a
Da(15)3a7aDaDa
8a(15)2a1a7a1a
4a2a(15)6a0a0a
6a9a(15)3a2a5a
(15)9a6a3a4a1a
1a(15)2a4a3a7a
4a2a4a(15)4a0a
Dm8a(15)4a1a12a
7a3a(15)Da0a5a
Cotes
234.080
239.950
245.520
245.570
246.880
249.410
255.910
255.960
260.240
361.100
361.530
365.340
390.440
390.590
398.540
404.780
422.260
445.700
80/1
90/1
58/1
12/1
50/1
25/1
44/1
7/1
5/1
30/1
14/1
24/1
17/1
35/1
8/1
20/1
11/1
36/1
Déferrés : : antérieurs : postérieurs : 4 pieds
1. Uvario : Déjà placé sur ce tracé, mais il y a
longtemps. Il se consacre désormais aux épreuves
à réclamer où il parvient à briller. Il vient de battre
son record, preuve de sa forme. Montant de
catégorie, il devra se surpasser.
hiver, mais il tourne autour du pot. C'est une des
bonnes notes du 23/01. Cette épreuve tombe à
pic, c'est son meilleur engagement de l'hiver. Une
des bases.
2. Soja Williams : Ça ne passe pas trop mal en
province, comme le 8/01 à Cagnes, mais il y a
longtemps qu'il ne s'illustre plus à Vincennes. Il y
trouve des tâches trop compliquées. C'est le cas
jeudi, il est barré au papier. Gros outsider.
9. Ultra de Vindecy : Adore Vincennes (7 sur 9)
et sa grande piste (3 sur 4). Il vient de trotter 1'14''1
sur ce tracé, dominant Vico du Petit Odon. Il a bien
rechargé ses accus. Plaisant au travail. A
seulement 760 € du recul, il va aller loin.
3. Succès de Vaux : 2 sur 7 sur ce parcours. Il est
barré à ce niveau, surtout à Vincennes. Son break
d'un mois et demi lui a été profitable. Il va
peaufiner sa condition en vue de futurs
engagements. On préfère attendre une autre fois.
10. Topaze Jef : Confirmée sur ce type de
parcours. Elle n'a pas répété sa 3e place du 26/12,
retombant dans ses travers (fautive). C'est la
moins riche du second échelon, autant dire qu'elle
aura fort à faire. Pas d'emballement.
4. Urasi de la Vallée : Extra sur ce type de
tracés. Il a dû aller à Cagnes pour gagner sa course
cet hiver mais ça lui a changé les idées. Il est pleine
peau au travail et a un moral d'enfer. Dans sa
catégorie, il s'annonce redoutable.
11. Universal Rider : Excelle sur ce type de
tracés. Un seul faux pas, c'était le dernier coup.
Mais il courait rapproché et ça ne lui a pas plu. Il a
repris de la fraîcheur et a bien travaillé. Il est
finalement déferré, ça nous rassure. Chance.
5. Ultra des Voirons : Davantage un spécialiste
des pistes plates. Ses dernières sorties sont plus
que moyennes, il a du mal à recouvrer ses moyens.
Part toujours très délaissé à la cote à Vincennes.
Ayant besoin de rassurer, on l'élimine.
12. Union du Rib : Bien sur ce type de parcours.
Ça fait deux fois qu'elle finit en trombe. Devancée
de peu par Tagada Tagada le 16/01, et par Union
du Rib le 5/01. C'est un papier pur. Proche d'un
succès, elle a son mot à dire.
6. Uccello Somolli : 50% de réussite sur ce tracé
(2 sur 4). Il y a remporté un beau succès le 1/01,
devant Vico du Petit Odon. N'a pas répété en
raison d'une faute au départ. S'il peut bénéficier
d'une course sur mesure, possible placé.
7. Solo de Val : Il est meilleur pistes plates.
Souvent confronté à des tâches délicates à
Vincennes, il n'y arrive pas. L'engagement est bon,
mais il va tomber sur des trotteurs bien plus
talentueux que lui. On n'y croit pas.
8. Vico du Petit Odon : 71% de réussite sur ce
parcours (5 sur 7). Il n'a pas encore gagné cet
15. Unice de Guez : Extra sur ce type de tracés.
Elle a enfin gagné sa course, après de probants
accessits. Elle s'est reposée un mois et la voilà de
nouveau en piste avec de légitimes ambitions. Si
tout se passe bien, elle peut gagner.
16. Tagada Tagada : Une rente sur ce type de
parcours cet hiver. Terrible finisseuse qui ne cesse
de progresser. A bien tenu sa partie dans le Prix de
Brest (4e) et auparavant derrière le phénomène
Viking Blue. Toujours au top, à retenir haut.
17. Ulster Perrine : 50% de réussite sur ce
parcours (3 sur 6). Il a tenté sa chance au monté
dans le Prix de Cornulier, mais sans réussite. Il sera
mieux à l'attelé. A tout de même gagné la Finale
du GNT, nettement devant Unice de Guez.
Attention.
18. Ultimate du Rib : Bien sur ce type de
parcours, mais toujours aussi intermittent.
Remarqué le 10/01, il n'a pas répété le coup
d'après, étant bien battu par Tagada Tagada et
Ugor du Beauvoisin. On ne le condamne pas trop
vite pour une place.
La presse et le quinté+
13. Ugor du Beauvoisin : 50% de réussite sur ce
tracé (4 sur 8). On a longtemps cru qu'il allait finir
dans le quinté le 23/01 (6e derrière Tagada
Tagada mais devant Ultimate du Rib), ce n'est
que partie remise. Il a progressé depuis. Un pari à
tenter.
GENY.COM
8 13 11 17 15 9 4 6
LE TÉLÉGRAMME
LE RÉPUBLICAIN L.
LE PARISIEN
TROPIQUES FM
4
13
15
9
14. Tropic du Hêtre : 60% de réussite sur ce
parcours (3 sur 5). Après un excellent début de
meeting, il a marqué le pas. Il a ainsi bénéficié
d'un peu de repos qui lui a été profitable. Il peut
juste manquer d'un peu de condition. Moyen.
SUD OUEST
QUINTÉNET
ECHO FM
8 6 17 11 15 4 9 16
9 15 17 13 8 4 11 16
17 16 11 9 8 4 13 15
ALTITUDE FM
8 4 9 15 16 11 17 13
8
8
8
4
9
17
9
8
13 17
4 15
16 17
6 11
11
11
11
13
15 6
9 16
12 6
15 16
COUPLÉS - TRIO - MULTI - PICK5
Pronostic : 17-5-6-2-4-10-8-13
PRIX DE L'ALLÉE DES MERISIERS
Plat - Crse E - 17.000 - 1.900m - PSF
Handicap divisé (+33) - Deuxième épreuve
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
Pronostic : 2-10-11-8-1-6-4
Hier à Cagnes-sur-Mer
TIERCÉ (1€) : 17-2-7
Ordre....................................................1.419,90€
Désordre................................................262,70€
Rap.Spé.Co.Transf................................36,50€
QUARTÉ+ (1,30€) : 17-2-7-5
Ordre..................................................9.582,69€
Désordre................................................429,91€
Bonus.......................................................58,50€
QUINTÉ+ (2€) : 17-2-7-5-18
Ordre et N°+ 2823...............Pas de gagnant
Ordre...............................................69.336,00€
Désordre................................................577,80€
Bonus 4...................................................72,80€
Bonus 4sur5...........................................25,50€
Bonus 3.....................................................17,00€
MULTI (3€) : 17-2-7-5
Multi en 4 chevaux.........................3.370,50€
Multi en 5 chevaux..............................674,10€
Multi en 6 chevaux.............................224,70€
Multi en 7 chevaux...............................96,30€
2SUR4 (3€) : 24,90€
1° COURSE (NP: 1)
QUINTÉ+
1. 17 Zadrak................................................... (U. Rispoli)
2. 2 Daffodil Fields........................................................ (G. Millet)
3. 7 April First........................................................... (T. Bachelot)
4. 5 Storm River.................................................... (P.-C. Boudot)
5. 18 Poème du Berlais......................................... (Alexis Badel)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (17) : 11,80€- Pl : (17) :
3,70€- Pl : (2) : 2,20€- Pl : (7) : 6,80€.
Couplé : Gt : (17-2) : 36,50€- Pl : (17-2) : 15,70€- Pl : (17-7) :
37,30€- Pl : (2-7) : 31,40€.
Couplé Ordre : Gt : (17-2) : 63,00€.
Trio : Gt : (17-2-7) : 420,90€- Rapp.Spé.Gag. (1 non partant)
(17-2) : 36,50€.
LES AUTRES COURSES À VINCENNES
PRIX D'AUCH
Monté - Crse D - Mâles et hongres
33.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Diégo de Calendes (F. Nivard) .......... 2700
2 Dynamic Chris (A. Lamy) .................. 2700
3 Diabolo (D. Thomain) ......................... 2700
4 Duc de Smart (A. Leguy) ................... 2700
5 Dzeus Saint-Alfort (J. Da Veiga) ...... 2700
6 Dark Jab (J. Vanmeerbeck) ................. 2700
7 Dream de la Loge (A. Abrivard) ........ 2700
8 Dhorens (C.-C. Vaugrante) .................. 2700
9 Darling du Solnan (J. Raffestin) ....... 2700
10 Douglas Beach (Y. Lebourgeois) ........ 2700
11 Dream of Life (A. Barrier) .................. 2700
12 Diabolo de Joudes (W. Jehanne) ...... 2700
13 Dîner à la Grave (M. Abrivard) ........... 2700
14 Dzarof de Guez (E. Raffin) ................ 2700
15 Doriforo (J.L.C. Dersoir) ....................... 2700
16 Dragon Clémaxelle (P.-Y. Verva)...... 2700
Pronostic : 11-14-10-1-13-7-3
PRIX DE CHAMBÉRY
Attelé - Crse C - Course Européenne - Mâles et
hongres
50.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - MULTI - PICK5
1 Apollon Gédé (A. Pillon) ................... 2700
2 Armano (J. Béthouart) ....................... 2700
3 Attila du Rib (J.L.C. Dersoir) ............... 2700
4 Athos du Roc (F. Ouvrie) ................... 2700
5 Red Baron (P. Vercruysse) .................. 2700
6 Alabama Blue (E. Raffin) .................. 2700
7 Afghan Barbés (Christ. Bigeon) ......... 2700
8 As de Jal (P.-Y. Verva) ........................ 2700
9 Auzio du Caux (Mme C. Hallais-Dersoir).... 2700
10 As A Winner (G. Delacour) ................. 2700
11 Askino (M. Mottier) ............................ 2700
12 Avrik de Guez (J.-M. Bazire) ............... 2700
13 Athos des Volos (M. Abrivard) .......... 2700
14 Apollon du Corta (R. Kuiper) ............ 2700
15 Act of Love (G. Gelormini) .................. 2700
16 Amadigious (F. Anne) ....................... 2700
17 Archangel Am (F. Nivard) ................. 2700
18 Aéro King (A. Barrier) ......................... 2700
Pronostic : 11-7-12-6-13-17-18-9
PRIX DE DOZULÉ
Monté - Crse B - Course Européenne - Femelles
72.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉ/TRIO ORDRE
1 Candy Store (F. Nivard) ..................... 2700
2 Bodega Vet (R. Joly) ......................... 2700
3 Bruyère du Rib (J.L.C. Dersoir) ........... 2700
4 Bellaya (T. Dromigny) ..................... E1 . 2700
5 Bora Fligny (F. Lagadeuc) .................. 2700
6 Brindille de Mai (A. Lhérété) ......... E1 . 2700
7 Bixenta du Gers (A. Abrivard) ........... 2700
Pronostic : 7-4-3-1
Coup placé : 7 Bixenta du Gers
PRIX DE VERDUN
Attelé - Gr. III - Course Européenne
105.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI - CLASSIC TIERCÉ
1 Bingo d'Attaque (F. Ouvrie).............. 2700
2 Baxter du Klau (J.-M. Baudouin)........ 2700
3 Beauté de Bailly (B. Bourgoin).......... 2700
4 Bajazet (M. Abrivard) ......................... 2700
5 Bahia Quesnot (E. Raffin)................. 2700
6 Savannah Bi (F. Nivard) .................... 2700
7 Boeing du Bocage (J.-M. Bazire) ....... 2700
8 Blue Grass (J.-P. Monclin) .................. 2700
9 Balva Montaval (G. Gelormini).......... 2700
10 Bugsy Malone (Y. Lebourgeois) ......... 2700
11 Bambina Magic (M. Mottier) ............. 2700
Pronostic : 10-7-6-8-4-5
Sélection : 10 Bugsy Malone
PRIX DE FEUCHEROLLES
Attelé - Crse E - Femelles
37.000 - 2.175m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Balighanne (A. Barrier) ........................ 2175
2 Bravoure d'Arzal (R. Joly)................... 2175
3 Blondie de Rânes (E. Raffin) .............. 2175
4 Beauté Winner (A. Abrivard) ............... 2175
5 Baronne (E. Guiblais) ........................... 2175
6 Bella (J.-F. Senet) ................................. 2175
7 Ballade Irlandaise (V. Viel) ................ 2175
8 Baraka de Belfond (G. Gelormini) ....... 2175
9 Beauty d'Elfe (J.-M. Bazire) ................. 2175
10 Biba du Pont (F. Ouvrie)...................... 2175
11 Baliance Devol (Y. Dreux) ................... 2175
12 Buy More Time d'Am (F. Nivard) ....... 2175
13 Beauté de Froulay (M. Abrivard) ........ 2175
14 Bogota Mali (T. Lamare) ..................... 2175
Pronostic : 9-11-13-4-6-14-12
PRIX DE CALAIS
Monté - Crse D - Apprentis et lads-jockeys Femelles - Challenge Marolles-en-Brie
46.000 - 2.850m - PP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO & ORDRE
1 Anita de Viette (L. Abrivard) ............. 2850
2 Action Féérique (N. Pacha) .............. 2850
3 Aphrodite d'Arbaz (Mlle C. Lefebvre).... 2850
4 Amande Amère (Mlle C. Le Coz)........ 2850
5 Armess de Guez (J.-Y. Ricart) ........... 2850
6 Arda du Rib (A. Collette) ................... 2850
7 Amelièse du Dropt (B. Rochard) ...... 2850
8 Alova du Pont (Mme M. Morandeau).... 2850
9 Aqua Ball (Mlle A. Lepage) ................. 2850
Pronostic : 7-9-6-2-5
PRIX DE POUILLAC
Attelé - Crse D - Mâles et hongres
36.000 - 2.850m - PP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Corail de Morgane (F. Ouvrie) .......... 2850
2 Colibri des Pins (P.-Y. Verva) ............ 2850
3 Camel Griff (J.-M. Bazire) ................... 2850
4 Catch One (J. Dubois) ........................ 2850
5 Clyde des Yolais (K. Champenois) ..... 2850
6 Campéone Vas (A. De Jésus) ............. 2850
7 Coucou Mon Neveu (L. Donati) ........ 2850
8 Copain du Cèdre (D. Thomain).......... 2850
9 Cooper Péron (E. Van Capellen) ......... 2850
10 Cador de Babel (F. Nivard) ............... 2850
11 Coquin de l'Aa (J.-F. Senet)............... 2850
12 Canular (D. Brohier)............................ 2850
13 Cookie des Brouets (P. Vercruysse).... 2850
14 Coco de Rocha (M. Abrivard) ............. 2850
15 Clint d'Ambri (G. Gelormini) .............. 2850
Pronostic : 10-12-15-14-11-4-3
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (6) : 66,80€- Pl : (6) :
13,50€- Pl : (5) : 22,00€- Pl : (7) : 4,40€.
Couplé : Gt : (6-5) : 500,00€- Pl : (6-5) : 148,30€- Pl : (6-7)
: 100,20€- Pl : (5-7) : 127,20€.
Couplé Ordre : Gt : (6-5) : 1.585,30€.
Trio : Gt : (6-5-7) : 1.682,90€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (6-5-7-14) : 173,40€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(6-5-7-14) : néant€- En 5:
néant€- En 6: 2.484,30€- En 7: 1.064,70€.
2° COURSE (Tous couru)
1. 11 Americo Vespucci....................... (J. Kristoffersson)
2. 9 Acra de Touchyvon....................................... (M. Coignard)
3. 10 Addaia du Dôme................................................ (J. Ozenne)
4. 4 Azaro Roc................................................................ (R. Sarda)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (11) : 14,80€- Pl : (11) :
3,70€- Pl : (9) : 4,90€- Pl : (10) : 8,80€.
Couplé : Gt : (11-9) : 64,50€- Pl : (11-9) : 22,90€- Pl : (11-10) :
47,70€- Pl : (9-10) : 48,30€.
Couplé Ordre : Gt : (11-9) : 173,00€.
Trio : Gt : (11-9-10) : 427,80€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (11-9-10-4) : 48,90€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(11-9-10-4) : 3.370,50€- En 5:
674,10€- En 6: 224,70€- En 7: 96,30€.
3° COURSE (Tous couru)
1. 10 Chimère du Goutier...................... (C. Duvaldestin)
2. 13 Céleste Dry....................................................... (E. Audebert)
3. 9 Captain Aventure................................ (R.-W. Denéchère)
4. 8 Ckenoby Poncelet.......................................... (D. Marsault)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (10) : 4,90€- Pl : (10) :
2,10€- Pl : (13) : 1,90€- Pl : (9) : 4,20€.
Couplé : Gt : (10-13) : 11,00€- Pl : (10-13) : 5,90€- Pl : (10-9) :
18,10€- Pl : (13-9) : 15,20€.
Couplé Ordre : Gt : (10-13) : 23,00€.
Trio : Gt : (10-13-9) : 86,70€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (10-13-9-8) : 20,40€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(10-13-9-8) : 1.071,00€- En
5: 214,20€- En 6: 71,40€.
4° COURSE (Tous couru)
1. 4 Bleu Ciel................................................ (A. Barrier)
2. 8 Be Bop Meslois................................................ (P. Belloche)
3. 2 Bémol de Bertrange........................................... (B. Goetz)
4. 7 Berlioz du Fer......................................................... (J. Rivière)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (4) : 2,10€- Pl : (4) : 1,20€Pl : (8) : 1,40€- Pl : (2) : 1,30€.
Couplé : Gt : (4-8) : 6,10€- Pl : (4-8) : 2,60€- Pl : (4-2) :
2,20€- Pl : (8-2) : 3,50€.
Couplé Ordre : Gt : (4-8) : 10,40€.
Trio : Gt : (4-8-2) : 7,90€.
Trio Ordre : Gt : (4-8-2) : 36,60€.
5° COURSE (NP: 9-16)
1. 5 Biwi d'Ecroville...................................... (B. Marie)
2. 10 Between........................................................... (P. Daugeard)
3. 14 Barbibul.................................................................... (A. Wiels)
4. 7 Bellissima du Poto.............................................. (O. Potier)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (5) : 6,00€- Pl : (5) : 2,80€Pl : (10) : 3,10€- Pl : (14) : 2,50€.
Couplé : Gt : (5-10) : 20,10€- Pl : (5-10) : 7,30€- Pl : (5-14) :
7,20€- Pl : (10-14) : 8,60€.
Couplé Ordre : Gt : (5-10) : 46,20€.
Trio : Gt : (5-10-14) : 34,10€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (5-10-14-7) : 15,90€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(5-10-14-7) : 1.669,50€- En 5:
333,90€- En 6: 111,30€- En 7: 47,70€.
6° COURSE (Tous couru)
1. 7 Bissalia............................................... (N. Langlois)
2. 16 Bontamo............................................................... (M. Criado)
3. 14 Bandit du Dôme........................................... (P. Daugeard)
4. 1 Bohème de Bouère.......................................... (S. Poilane)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (7) : 7,10€- Pl : (7) : 2,80€Pl : (16) : 14,50€- Pl : (14) : 3,50€.
Couplé : Gt : (7-16) : 259,50€- Pl : (7-16) : 59,00€- Pl : (7-14)
: 8,50€- Pl : (16-14) : 55,70€.
Couplé Ordre : Gt : (7-16) : 260,10€.
Trio : Gt : (7-16-14) : 549,30€.
Quarté+ Régional pour 1,30€ : Ordre(7-16-14-1) : néant€Désordre224,12€-Bonus(7-16-14) : 46,41€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (7-16-14-1) : 12,60€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(7-16-14-1) : 1.480,50€- En 5:
296,10€- En 6: 98,70€- En 7: 42,30€.
7° COURSE (Tous couru)
1. 12 Songe de Beylev.................................... (P. Houel)
2. 6 Violette de Mone............................................... (H. Guérot)
3. 7 Vicky For Love........................................................ (D. Laisis)
4. 10 Vanina de Maël................................................... (A. Barrier)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (12) : 7,00€- Pl : (12) :
2,30€- Pl : (6) : 1,50€- Pl : (7) : 2,90€.
Couplé : Gt : (12-6) : 14,10€- Pl : (12-6) : 6,60€- Pl : (12-7) :
16,70€- Pl : (6-7) : 7,70€.
Couplé Ordre : Gt : (12-6) : 29,60€.
Trio : Gt : (12-6-7) : 45,00€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (12-6-7-10) : 5,70€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(12-6-7-10) : 189,00€- En 5:
37,80€- En 6: 12,60€- En 7: 5,40€.
8° COURSE (NP: 10)
1. 13 Amiral du Bisson.................................. (A. Barrier)
2. 9 Bandit Hornline........................................ (D. Locqueneux)
3. 1 Rico Follo.................................................. (J.-H. Andersson)
4. 15 Tui de Narmont............................................... (D. Brossard)
5. 4 Un Cher Ami.................................................... (E. Audebert)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (13) : 6,70€- Pl : (13) :
2,20€- Pl : (9) : 1,80€- Pl : (1) : 18,80€.
Couplé : Gt : (13-9) : 10,60€- Pl : (13-9) : 5,30€- Pl : (13-1) :
73,70€- Pl : (9-1) : 34,60€- Rapp.Spé.Gag. (10 non partant)
(13) : 6,70€- Rapp.Spé.Pl.(13) : 2,20€- Rapp.Spé.Pl.(9) :
1,80€- Rapp.Spé.Pl.(1) : 18,80€.
Couplé Ordre : Gt : (13-9) : 29,70€- Rapp.Spé.Gag. (10 non
partant) 6,70€.
Trio : Gt : (13-9-1) : 194,10€- Rapp.Spé.Gag. (10 non partant)
(13-9) : 10,60€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (13-9-1-15) : 21,30€- Rapp.Spé.Gag. (10
non partant) 9,00€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(13-9-1-15) : 9.261,00€- En 5:
1.852,20€- En 6: 617,40€- En 7: 264,60€.
Pick 5 pour 1€ : Gt : (13-9-1-15-4) : 5.996,00€ - 14
mises gagnantes- Rapp.Spé.Gag. (10 non
partant) 1.199,20€ - 1 mises gagnantes.
9° COURSE (NP: 5)
1. 3 Voyageur Jénilou........................ (M. T. Hernandez)
2. 6 Vénitien du Pont................................... (M. J.-M. Bernard)
3. 15 Victorieuse........................................................ (M. F. Fradin)
4. 10 Udaipur Elge................................................. (M. D. Bouyne)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (3) : 6,10€- Pl : (3) : 2,60€Pl : (6) : 3,10€- Pl : (15) : 3,20€.
Couplé : Gt : (3-6) : 27,30€- Pl : (3-6) : 10,90€- Pl : (3-15) :
10,70€- Pl : (6-15) : 14,70€- Rapp.Spé.Gag. (5 non partant)
(3) : 6,10€.
Couplé Ordre : Gt : (3-6) : 43,40€.
Trio : Gt : (3-6-15) : 110,00€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (3-6-15-10) : 23,40€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(3-6-15-10) : 1.134,00€- En 5:
226,80€- En 6: 75,60€- En 7: 32,40€.
36
Éco/Bourse
Bourse
Impôt sur le revenu :
quelles modifications ?
FISCALITÉ Les règles de taxation des revenus
perçus en 2015 ont sensiblement évolué.
Voici les principales nouveautés
Selon le Gouvernement, 8 millions de foyers fiscaux vont profiter d’un allégement fiscal ou
échapperont à l’imposition, cette
année. On espère pour eux qu’ils
ne comptent pas trop sur la majoration de 0,1 % des tranches du barème progressif de l’impôt sur le
revenu pour diminuer leur facture : cette mesure ne bougera pas
les lignes de façon notable.
De même, concernant le quotient familial, ils ne doivent pas attendre grand-chose de la revalorisation de 0,1 % de l’avantage fiscal
procuré par chaque demi-part par
enfant : 1 510 euros, au lieu de
1 508 euros précédemment, une
misère. Rien d’extraordinaire non
plus du côté de l’abattement pour
enfants rattachés, dont le montant bondit de 5 726 euros à
5 732 euros pour l’imposition des
revenus perçus en 2015.
La véritable bonne nouvelle
pour les contribuables aux revenus modestes vient surtout de
l’élargissement du régime de la
décote. Alors qu’en 2015 ce dispositif ne profitait qu’aux contribuables dont l’impôt sur le revenu
brut n’excédait pas 1 135 euros
pour un célibataire ou 1 870 euros
pour un couple, il est désormais
accessible aux redevables dont
l’impôt ne dépasse pas 1 552 euros
pour une personne seule ou
2 559 euros pour un couple. Ce
seuil relevé de plus de 36 % devrait
permettre d’étendre le bénéfice de
la décote à environ 8 millions de
contribuables.
Cadeaux fiscaux
Par ailleurs, les indemnités de stages versées aux étudiants dans le
cadre des conventions de stage signées depuis le 1er septembre 2015
sont exonérées d’impôt, dans la limite du montant annuel du smic
■ PRÊT IMMOBILIER SENIOR
Pas évident d’obtenir un prêt
immobilier lorsqu’on s’approche de
la retraite. Les garanties exigées et
le coût de l’assurance peuvent se
révéler rédhibitoires. Ce mois-ci, le
magazine « Le Revenu » détaille
tous les outils disponibles pour
emprunter sereinement : prêt à
paliers, nantissement, délégation
d’assurance, etc.
■ MALRAUX PROROGÉ
La loi de finances pour 2016
proroge le régime Malraux
« ancien » (demandes de permis
de construire ou de déclarations de
Cours du mercredi 3 février 2016
ou derniers cours connus
MARCHÉ DE L’OR
Lingot
Napoléon
Piece 20 Dollars
Piece 10 Dollars
Piece 50 Pesos
Souverain
Piece Latine 20F
Piece 10 Florins
Piece Suisse 20F
Dernier cours
Variation
Var. 31/12
32900
197,2
1169
610
1240
246
197
202
195
- 1,76
- 1,40
+ 1,65
0,00
- 0,64
- 0,81
0,00
0,00
- 2,01
+ 4,88
+ 7,06
+ 7,25
+ 7,02
+ 4,64
+ 3,84
+ 5,91
+ 4,12
+ 3,34
Achat
Etats-Unis USD
Royaume-Uni GBP
Suisse CHF
Canada CAD
Japon (100) JPY
Danemark DKK
Norvege NOK
(soit 17 490 euros en 2015). Bercy
fait également une fleur aux anciens combattants (et à leurs veuves ou veufs) qui bénéficient désormais d’une demi-part supplémentaire pour le calcul du quotient familial dès 74 ans, au lieu de
75 ans auparavant.
De plus, il faut signaler qu’une
décision du Conseil d’État de novembre 2015 stipule que l’abattement pour durée de détention ne
s’applique pas aux moins-values
mobilières. Aussi, les contribuables dont les moins-values de 2013
et/ou 2014 ont été amputées d’un
abattement peuvent demander la
restitution du supplément d’impôt en adressant une réclamation
au fisc d’ici au 31 décembre 2016
et/ou 2017.
Enfin, 2016 inaugure le cycle des
déclarations en ligne obligatoires.
Les foyers qui ont signalé en 2014
un revenu fiscal de référence supérieur à 40 000 euros devront passer par Internet pour déclarer
leurs revenus. Seuls, les redevables
qui ne sont pas équipés d’un accès
au Net ou qui « ne se sentent pas
suffisamment familiers de cet outil » pourront continuer à utiliser
le formulaire papier.
Thierry Gironde
EN BREF
■ FAILLITE BANCAIRE
Depuis le 1er janvier dernier, les
banques ont la possibilité de
ponctionner les comptes des
clients, en cas de faillite. Cette
disposition résulte de la
transposition en France d’une
directive européenne. Mais pas de
panique ! D’abord, les actionnaires
puis les créanciers seront prélevés
en priorité. Si cela ne suffit pas, les
clients seront sollicités. Et cette
ponction ne concernera que les
dépôts bancaires de plus de
100 000 euros.
BOURSE
BILLETS GUICHET
La généralisation progressive
des déclarations en ligne sera
engagée dès 2016. PHOTO DF
er
travaux déposées avant le 1 janvier
2009) jusqu’au 31 décembre 2017.
Par ailleurs, la loi élargit le nouveau
Malraux aux opérations de
restauration lancées dans certains
quartiers présentant une
concentration élevée d’habitats
anciens dégradés. Rappelons que
ce dispositif permet de bénéficier
d’une réduction d’impôt de 30 %
du montant des travaux de
rénovation d’un immeuble, dans la
limite de 100 000 euros par an.
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Vente
0,8651
1,261
0,8439
0,6131
0,7257
0,1241
0,0975
0,9862
1,4245
0,9533
0,7199
0,8183
0,1457
0,1144
INDICES EURONEXT
Dernier cours
Cac 40
CacNext20
SBF 120
CacAllTradable
Cac Large 60
CacMid&Small
Cac Mid 60
4226,96
9136,26
3349,02
3287,46
4678,99
10208,57
10358,27
Variation
Var. 31/12
- 1,33
-1,53
- 1,41
-1,39
- 1,35
-1,69
- 1,90
- 8,84
-7,74
- 8,59
-8,60
- 8,73
-7,64
- 7,30
VALEURS FRANCAISES
Dernier cours
ABScience
10,01
ABC Arbitrage
5,01
Abivax
16,66
Accor
33,275
ADP
104
Air France-KLM
7,289
AirLiquide
94,57
Akka Technologies
27,6
Albioma
12,76
Alcatel-Lucent OPE
3,19
Alstom
23,745
Altamir
9,85
Altarea
172,7
Alten
49,36
AltranTechno.
11,13
Amplitude
3,82
Amundi
37
Anf Immobilier
19,84
Archos
1,21
Areva
4,062
Argan
22
Arkema
52,87
Artprice.com
11,12
Assystem
22,35
AtosSE
68,94
Axa
20,89
AxwaySoftware
23,21
Bains C.Monaco
31,51
Beneteau
10,515
Bic
147,75
bioMerieux
115,2
BNP Paribas
39,55
Boiron
70,74
Bollore
3,555
Bonduelle
23,36
Bourbon
11,4
Bouygues
34,5
Bureau Veritas
16,74
Burelle
820
Cap Gemini
82,6
Capelli
16,22
Carrefour
25,145
CasinoGuichard
39,005
CeGeREAL
34,85
CerenisTherapeu.
10,27
CFAO
33,9
CGG
0,64
Christian Dior
160,75
Cic
171,7
CNP Assurances
11,47
Coface
7,269
Colas
134,05
CRCAMBriePic.CC
23,12
Credit Agricole
8,355
Danone
62,17
Dassault-Aviation 1013,05
DassaultSystemes
69,81
Derichebourg
2,456
Edenred
16,035
EDF
11,355
Eiffage
62,15
Elect.Strasbourg
99,65
Elior
18,215
Elis
15,71
Engie
14,075
Eramet
18,65
EssilorIntl
111,65
Esso
43,52
EulerHermesGp
75,65
Eurazeo
53,5
EuroDisney
1,27
Euro Ressources
2,65
Europcar
9,873
Eurosic
39,29
EutelsatCommunic.
29,205
Exel Industries
69,5
Faurecia
31,555
Variation
-2,82
- 1,38
-4,09
- 2,45
+0,14
- 2,06
+0,59
- 1,78
-1,77
+ 0,28
-1,88
- 0,40
-1,60
- 2,28
-2,11
- 4,50
-1,86
+ 0,20
-4,72
- 6,49
- 2,33
+0,18
- 2,27
-3,76
- 4,92
+0,04
-2,50
- 1,27
-2,21
- 3,24
-1,06
- 2,26
-1,85
- 1,81
-2,39
- 1,93
+0,69
- 0,97
-6,24
- 4,28
-3,98
+3,53
- 1,43
-8,57
+ 5,07
+0,62
- 3,04
-2,50
- 0,08
+0,48
- 3,44
-1,66
- 3,10
-0,30
- 4,51
-0,96
- 1,77
-2,13
- 1,04
-0,79
- 3,03
-1,71
- 3,87
-3,25
+ 0,74
-2,68
- 3,22
-2,31
- 2,93
-1,27
- 0,25
-2,29
+ 1,24
-1,10
Var. 31/12
-18,75
- 2,34
+18,16
- 16,81
-3,39
+ 4,74
-9,15
- 7,23
-13,55
+ 0,28
-15,59
- 11,66
-6,82
- 7,39
-9,95
- 20,42
-14,49
- 4,15
-32,02
- 25,06
+3,77
- 17,98
-14,53
- 6,99
-10,62
- 17,33
-4,72
- 6,86
-19,33
- 2,89
+4,44
- 24,41
-5,35
- 17,67
+1,04
- 24,00
-5,76
- 9,15
+7,75
- 3,06
-4,59
- 5,79
-7,93
- 2,16
-19,26
- 1,99
-48,24
+ 2,49
-4,88
- 7,50
-22,63
- 4,59
-0,39
- 23,21
-0,43
- 11,88
-5,16
- 25,80
-7,92
- 16,23
+4,19
- 1,66
-5,62
+ 3,08
-13,81
- 35,82
-3,00
- 11,60
-14,67
- 15,92
-0,78
- 2,21
-18,74
+ 2,58
+6,07
+ 11,56
-14,72
Fdl
FFP
Fimalac
Flo(Groupe)
Fonciere Paris
FoncieredesMurs
Fonciere Inea
Fonc.Lyon.
Gascogne
Gaumont
Gecina
GeneraledeSante
Genfit
GroupeEurotunnel
Gpe FNAC
GroupePartouche
GTT
Havas
Hermes intl
Icade
IDI
Iliad
Imerys
IngenicoGroup
Inside Secure
Ipsen
Jacques Bogart
JacquetMetalSce
JC Decaux
KaufmanetBroad
Kering
Klepierre
Korian
LafargeHolcimLtd
Lagardere
Lanson-Bcc
Laurent-Perrier
LDC
Legrand
L'Oreal
LVMH
M6-MetropoleTV
Manitou
ManutanInter.
Mauna Kea Tech
MaureletProm
Mercialys
Mersen
Michelin
Montupet
Natixis
Naturex
Neopost
Neurones
Nexans
Nexity
NextradioTV
Nicox
Norbert Dentres.
NRJGroup
Numericable-SFR
Odet(Financ.)
Orange
Orege
Orpea
Parrot
Pernod Ricard
Peugeot
Pierre Vacances
PlasticOmn.
Publicis Groupe
RemyCointreau
Renault
Rexel
Robertet
Rothschild&Co
Rubis
Safran
SAFT
Saint-Gobain
Samse
Sanofi
Sartorius Sted Bio
Savencia
Schneider Electric
ScorSe
Seb
Sequana
Showroomprive
SIPH
Societe Generale
Sodexo
Solocal Gpe
Somfy
Sopra Steria Group
Spie
S.T. Dupont
Stef
Suez Env.
Supersonics
Technicolor
Technip
Teleperformance
Terreis
Tessi
TF1
TFF Group
7,64
54,75
80,7
1,82
103,8
25,03
36,5
43,1
2,84
54
115,1
14,55
27,005
10,225
52,99
31,8
25,36
7,321
317,7
65,5
24,55
223,55
55
104,35
0,89
52,48
10,73
11,4
34,99
29,9
153
39,155
30,74
35,64
26,12
30,4
81
163,35
49,875
154,1
151,75
14,275
14,4
51
2,41
2,55
18,765
13,5
82,32
71,38
4,025
69,8
19,55
17,54
33,1
42,785
37,03
7,389
204
9,3
33,815
815,8
16,015
2,95
72,01
18,67
105,95
12,975
27,92
28,775
53,36
66,42
75,37
10,1
236,26
20,41
66,99
55,21
23,25
35,65
112
73,48
369,5
59,05
47,525
30,665
90,06
3,02
21
26,6
31,6
89,44
5,905
317,9
99,5
16,385
0,14
60,64
16,92
1,53
6,29
41,71
76,62
26,8
133
9,77
98,67
- 1,80
-0,91
-19,37
+ 2,67 + 3,79
-1,62
-19,82
- 0,77
- 5,55
-0,36
-5,55
- 1,25
- 1,35
+1,86
-3,11
- 0,35
- 5,33
-2,70
+1,89
- 0,22 + 2,58
+0,14
-4,28
- 6,54 - 17,16
-2,34
-10,82
+ 0,67
- 2,23
+4,23
+37,01
- 0,22 - 34,61
-1,86
-5,66
+ 2,73
+ 1,75
+0,88
+5,65
+ 0,62 - 0,89
-2,38
+1,75
- 1,42 - 14,34
-1,88
-10,70
- 9,18 - 13,59
-1,91
-14,18
- 0,37
- 6,21
-4,72
-20,89
- 2,30 - 0,79
-0,23
+8,02
- 0,13
- 3,50
+0,93
-4,27
- 1,71
- 8,70
-1,75
-23,81
- 1,29 - 4,85
-0,33
-0,98
- 0,27
- 1,22
+1,62
-8,24
+ 0,04 - 4,51
-1,47
-1,06
+ 4,51
+ 4,66
-1,35
-9,88
- 4,95 + 2,13
-0,39
+3,87
- 2,82 - 21,75
+1,59
-14,72
+ 0,70 + 0,03
+5,06
-21,05
- 0,76
- 6,47
+0,11
- 4,35 - 22,63
-2,04
-2,24
- 2,79 - 12,88
-0,90
+0,80
- 2,03
- 1,69
+1,28
+5,66
+ 0,14
+2,63
-18,89
- 1,35
-2,21
-5,39
- 4,26
+ 1,09
-0,88
-13,67
- 1,60 + 3,86
+4,98
- 2,72
- 2,52
-4,84
-27,50
- 1,03 + 0,57
-0,99
-19,76
- 1,90 - 5,68
-2,64
-2,26
- 2,07 - 13,15
-0,11
+0,17
- 2,32 - 18,42
-2,18
-17,65
- 1,56 + 5,95
-1,88
-12,70
- 2,38 - 4,40
-1,13
-13,00
- 2,35 - 17,47
-1,79
-10,54
+ 0,45
-2,38
-6,48
- 3,78 + 4,76
-0,25
-1,14
- 1,77
- 9,65
-2,59
-11,37
- 2,27
- 4,84
-26,16
- 0,43 + 5,05
+0,38
+0,76
- 2,99 - 25,66
-0,27
-1,23
- 2,70 - 13,80
-0,02
-8,91
- 1,09 - 8,42
+1,52
-3,28
+ 7,69 - 12,50
-0,35
-4,64
- 1,60
- 1,83
-3,17
-33,48
- 4,12 - 16,27
+1,07
-8,83
- 1,62
- 1,06
-0,74
+0,94
- 2,65 + 4,55
-3,70
-4,68
- 0,01 + 2,43
Thales
Thermador Gp
Total
Tour Eiffel
Transgene
Trigano
UbisoftEntertain
Unibail-Rodamco
UnionFin.France
Valeo
Vallourec
Veolia Environ.
Vetoquinol
Viadeo
Vicat
Vilmorin & Cie
Vinci
Vivendi
Voltalia
Vranken - Pommery
Wendel
Worldline
ZodiacAerospace
67,93
84,02
38,42
50,38
3,21
59,25
24,535
231,65
23,8
114,5
3,987
22,08
35,75
1,53
48,295
65,12
61,08
18,435
9,55
23,62
86,2
20,77
17,96
-1,19
-1,85
- 1,73
- 3,41
+0,56
-7,16
- 0,12
- 6,70
-0,62 +26,38
- 0,07 + 5,48
-2,37
-8,01
+ 2,96
- 1,59
+2,85
-3,13
- 0,44 - 19,37
-3,06 -53,73
- 1,25
+ 1,63
-1,30
-9,26
+ 7,75 - 28,17
-2,32
-12,54
- 1,33
- 1,33
-2,80
+3,12
- 1,89 - 6,66
+0,42
-5,73
+ 0,94 - 15,64
-3,27
-21,64
- 1,35 - 13,01
-1,29
-18,20
VALEURS ZONE EURO
AirbusGrp
53,9
-2,62
-13,25
Aperam
27,3
- 0,60
- 16,73
ArcelorMittal
3,331
+2,43
-14,66
Beni Stabili
0,61
-
- 10,29
-10,96
CnovaNV
2,03
-
Dalenys
6,201
+ 0,02
- 8,81
Dexia
0,036
-2,70
-20,00
Euronext
44,4
- 0,79
- 6,66
15,5
-1,59
-18,85
Gemalto
54,83
- 0,51
- 0,67
MonteaC.V.A.
38,5
-
-1,99
- 0,61
- 11,95
Fedon
Nokia
5,741
OrcoProp.Grp
0,15
-
-34,78
Robeco
30,68
- 2,36
- 9,50
Rolinco
28,41
-2,03
-8,83
SES
23,56
- 1,63
- 7,84
SolvaySA
71,94
+0,14
-26,93
STMicroelectr.
5,319
- 3,01
- 14,14
VALEURS INTERNATIONALES
AGTARecord
46,85
+0,15
+0,75
Brasserie Cameroun
122
-
- 1,61
Bras.OuestAfrica.
708,4
-
-
-
+ 0,39
C.F.O.A
2,57
Forest.Equatoriale
HSBC Holdings
1082
5,91
-
+8,20
- 5,44
- 19,04
-
Infosys
27,6
-
Latonia Inv
35,5
-
Schlumberger
63,1
-1,19
Stallergenes Greer
29,05
Televerbier
40,5
Total Gabon
123,5
ZciLimited
-2,05
+ 0,17
- 9,08
-
+6,61
- 1,20
0,2
-
- 4,19
-
SÉLECTION RÉGIONALE
Acces Industrie
Bricodeal
1,76
-
100
Catana Group
0,55
Cheops Technology
13,75
Concoursmania
3,57
+ 0,57
-
-
+ 3,77
- 21,43
- 4,80
+ 2,23
- 20,67
Corep Lighting
9
-
Cortix
0,17
-
- 0,11
-
-
- 0,42
Dock.Petr.Ambes
237
Eaux de Royan
98,76
-
- 6,30
0,62
- 4,62
- 27,06
Europlasma
Europlasma Pref.
-
-
-
Fmb Aquapole
0,39
-
-
Fountaine Pajot
Gascogne
37
2,84
Guyenne Gas.
Happydoo
Hotel Maj.Cannes
I2S
74
0,05
3495
2,49
-
- 2,12
- 0,35
- 5,33
-
-
-
-
-
- 0,71
+ 2,05
+ 20,87
Immersion
13
-
-
Le Belier
31,5
-
- 0,47
Meubles Delias
1,14
-
- 45,71
Oxymetal
2,13
-
-
66,42
- 0,11
+ 0,17
Remy Cointreau
Rodriguez Group
Serma Techno.
0,9
-
-
161,8
-
+ 16,40
SILC
0,81
-
-
Technoflex
12
-
-
2,11
-
-
-
-
Telecom Design
Thermes Saujon
275
Passer une annonce
dans votre quotidien
c’est simple et efficace !
sudouest-annonces.com 05 35 31 27 27
www.
8 h - 17 h (semaine)
SYMBOLES
F FCP
S Sicav
O offert
o offre réduite
D demande
d demande réduite
# contrat d’animation
+ opération sur titre
Marché de l’or : référence CPROR DEVISES
37
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Saveurs
Rémy Escale s’installe à Biarritz
Le jeune chef landais, qui s’est fait remarquer en décrochant l’étoile
au Zoko Moko de Saint-Jean-de-Luz, ouvre en mars L’Entre Deux,
entre gastro et bistro, à la place du Sissinou. PHOTO J.-D. CHOPIN/« SUD OUEST »
Un vent de fraîcheur
et des vins plaisir à l’instar de ce côtes-du-jura Chamois du Paradis, Ganevat bio 2013 (à 52 €). « J’ai choisi des
bouteilles de grandes tables à prix
abordables, qui ne sont pas faciles à
avoir, mais je fais jouer mon carnet
d’adresses », explique Guillaume Roget, qui a débuté sa carrière comme
sommelier Chez Ruffet à Jurançon
avec Stéphane Carrade, au temps
des deux macarons.
SAINT-JEAN-DELUZ Sommelier de
formation, le chef
basque Guillaume
Roget a repris Le
Brouillarta, qu’il a
adapté à sa sauce
CHRISTOPHE BERLIOCCHI
c.berliocchi@sudouest.fr
L
e brouillarta, c’est ce fameux
coup de vent basque assorti
d’une baisse brutale de la température qui désarçonne le touriste
l’été . C’est aussi le nom d’un restaurant bien implanté sur le front de
mer à Saint-Jean-de-Luz, qui a changé de mains il y a un an : Guillaume
Roget, 33 ans, chef originaire de Barcus, en Soule, s’est installé en cuisine
avec la fougue de sa jeunesse et son
ambition de faire vivre dans l’assiette « les beaux produits d’ici ».
Le pigeon vient de Souraïde, le cochon des Aldudes, le foie gras de Barcus, le poisson de la criée voisine…
« C’est ainsi que je conçois la cuisine,
en travaillant avec des producteurs
locaux, dit le chef locavore. La gastronomie basque est très identifiable. C’est une terre de produits exceptionnels. Il y a une signature, une
patte chez les jeunes chefs basques
reconnaissable entre toutes, car
nous mettons en valeur les produits
de la région. »
« Ça bouge à Saint-Jean »
Cette nouvelle génération de chefs
trentenaires a pris les commandes
de la gastronomie luzienne et des
proches environs : Nicolas Borombo (Le Kaïku), Fabrice Idiart (La Réserve), Xabi et David Ibarboure (Les
Frères Ibarboure à Bidart, et Briketenia à Guéthary), Paul Dubertrand
Guillaume Roget, un chef sommelier qui a du coffre à Saint-Jean-de-Luz. PHOTO É. DROUINAUD/« SUD OUEST »
(Le Poinçon à Guéthary) ou Antoine
Chépy (Ziaboga à Ciboure). Un vent
de fraîcheur souffle dans les assiettes de la cité des corsaires qui s’inscrivent dans l’air du temps.
« Ça bouge bien depuis plusieurs
années, il y a une vraie effervescence
en ville et on voit arriver une nouvelle clientèle, de Bayonne ou Biarritz, qui ne venait pas avant », confirme Guillaume Roget, lequel note
que « personne ne se tire dans les
pattes ». « Nous avons le même âge,
on est passé par le lycée hôtelier de
Biarritz, on se connaît, on s’apprécie
et on s’envoie même des clients
quand on est complet [sourire] ! »
Depuis qu’il a repris, en février
2015, Le Brouillarta, table gastronomique traditionnelle, Guillaume
Roget a dû s’adapter. « Je ne voulais
pas me lancer dans le gastro pur et
dur, mais privilégier la bistronomie,
dit-il. En même temps, j’avais gardé
l’ancienne clientèle, très exigeante,
et j’ai vite senti qu’il me fallait
m’adapter à sa demande. J’ai donc
poussé les plats, avec plus de créativité et de produits nobles. »
Le Brouillarta, pourtant face à la
Grande Plage et sa cohorte de passants, travaille davantage avec une
clientèle de réservation que de passage, ce qui permet au chef et à son
équipe de développer une bistronomie inventive. « J’ai un menu carte
court [à 36 euros, NDLR], cinq entrées, deux viandes, deux poissons
et des desserts. Ça évolue à chaque
saison. Même si les clients ne veulent pas que je change mon pigeon
ou mon porc Kintoa (1) ! Et la formule du marché à l’ardoise le midi
(14 € pour un plat, 19 € pour deux
plats et 23 € pour trois plats) fonctionne bien. Nous avons trouvé notre rythme de croisière. »
Ancien sommelier
L’autrepointfortduBrouillartaestsa
carte des vins : une centaine de références de flacons rares, comme ce
nuits-saint-georges premiercru Les
Bousselots,Remoriquet1999(à90€),
Entre le verre et l’assiette
Le chef basque sélectionne luimême la carte des vins, avec Anthony Delaleau, qu’il a formé, en
salle. « Je fais une cuisine de sommelier, je ne suis pas un “vrai” cuisinier,
donc je recherche sans cesse l’équilibre dans mes assiettes, entre acidité, croustillant, réductions, cuissons,
conclut-il. Pour les vins, c’est la
même chose, je suis aussi très exigeant. Aujourd’hui, le client recherche la qualité et est prêt à payer un
verre 8 euros. Il doit y avoir une vraie
histoire entre le verre et l’assiette. »
Marqué par son premier stage à
la Table des Frères Ibarboure (Philippe et Martin), où il a appris des valeurs comme « la rigueur, l’humilité, le travail, la régularité, le respect »,
Guillaume Roget a été très influencé aussi par son passage Chez Ruffet. « Le chef Carrade avait noué cette
relation entre cuisine et sommellerie, je n’ai jamais connu ça ailleurs. Si
je devais retenir une chose de ces expériences, c’est qu’il faut travailler
avec les bonnes personnes aux bons
endroits. Ça et la bonne ambiance
dans une brigade, c’est primordial
dans ce métier… »
(1) Pigeon fermier de Souraïde (+4 €)
mousseline de châtaignes/pommes de
terre crousti-fondantes/sauce grand veneur ; porc Kintoa filet mignon rôti/joue
de 36 h/poitrine confite/pieds croustillants/pulpe de panais/jus acidulé.
www.restaurant-lebrouillarta.com
Sébastien Gravé à la table des grands avec Taste of Paris
PARIS Le chef
bayonnais participe à
cet événement mondial
au Grand Palais
le week-end prochain
À la table des grands : Sébastien Gravé, le chef cuisinier propriétaire de
Pottoka à Paris et de La Table de Pottoka à Bayonne, est à l’affiche de
Taste of Paris, 2e édition, un festival
des chefs qui a lieu au Grand Palais
du 11 au 14 février avec 18 grands
noms de la cuisine, les Ducasse,
Marx, Anton, Le Quellec, Savoy et
compagnie.
« C’est ma première participation
à Taste of Paris, et je suis ravi de l’invitation, de me frotter à tous ces
grands chefs, c’est un vrai privi-
lège », confie le cuisinier bayonnais
installé à Paris – condition sine qua
non pour participer à l’événement
– depuis de nombreuses années.
C’est grâce à sa cuisine inspirée,
créative, entre bistro et gastro, que
le chef proprio de Pottoka s’est fait
remarquer par les organisateurs.
Durant quatre jours, pour le déjeuner et le dîner, les chefs invités
proposent une carte de trois plats,
entrée-plat-dessert, avec des prix
compris entre 6 et 8 euros par assiette, jusqu’à 12 euros pour un plat
signature.
Avec Éric Ospital
Le défi est de taille pour le chef qui
n’a pas les moyens financiers de ses
prestigieux confrères de palaces et
grands groupes pour qui l’opéra-
Sébastien Gravé proposera
un menu inspiré de son Pays
basque natal. PHOTO J.-D. CHOPIN/« SO »
tion s’inscrit davantage dans un
budget classique de communication.
« Oui, je n’ai pas mis de la truffe, du
caviar ou du foie gras dans mes
plats comme peuvent le faire les
chefs trois étoiles, car le but n’est
pas non plus de perdre de l’argent,
sourit-il. Du coup, j’ai fait preuve
d’originalité et fait appel à mes copains producteurs du Pays basque
pour présenter trois plats représentatifs du terroir sous la grande nef. »
Le chef proposera en entrée chair
de tourteau en gelée de ttoro sur
rouille, finger sardine et jambon de
Bayonne ; en plat, joue de cochon
confite en voile de lard Ospital, haricots tarbais en vinaigrette de chorizo, pickles et anguille fumée ; et
en dessert, chocolat, crémeux,
mousseux et croquant, glace cacahuète au sel fumé et piment d’Espelette.
Les festivaliers-clients auront
donc le choix des chefs, feront la
queue aux stands et s’installeront
dans un espace commun pour déguster les assiettes d’au moins
« quatre bouchées », ainsi que le prévoit le cahier des charges.
« Je viens faire découvrir ma cuisine, mais surtout raconter mon
Pays basque, mes produits et mes
histoires d’amitié, termine Sébastien Gravé. Dans mon restaurant,
l’animation sera garantie les vendredi et samedi avec la présence
d’une banda, et au service du vendredi soir, j’orchestrerai un quatre
mains avec Éric Ospital autour…
du cochon ! »
Ch. B.
paris.tastefestivals.com
38
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Jeux
C’est le moment de…
Le truc du jour
Ranger vos cartes de vœux – celles que vous avez reçues, celles que
vous n’avez pas envoyées et qui serviront pour 2017 – en les classant
dans un porte-revues. Quant aux retardataires, ils peuvent toujours
se rattraper en souhaitant le Nouvel An chinois : c’est lundi 8 février !
Fermeture Éclair coincée ? Frottez, à l’intérieur comme à l’extérieur,
au-dessus comme au-dessous du point de blocage, mais surtout
avec un corps gras : du savon, de la bougie ou encore la mine
d’un crayon à papier. Et n’hésitez pas à recommencer.
C
P
F
A
T
R
E
E
D
I
O
R
T
U
A
T
I
C
I
P
R
N
L
E
A
I
H
P
P
E
I
E
T
N
I
N
U
E
T
E
N
R
U
R
I
R
D
D
O
E
T
I
V
C
V
I
E
D
V
A
F
U
E
T
I
B
E
E
Z
MOTS FLÉCHÉS : HARPON
Aude Mont-Rachet
R
E
T
I
D
J
6
L
I
E
c
E
RÉUNION
DE
CARDINAUX
S
c
OU MIDI
O
a
G
H
S
POIGNÉE
F
d
c
C
COLLINE DE
JÉRUSALEM
E
d
c
S
AGIR
E
L
VENU
AU MONDE
L
RAVAGES
FILET D’EAU
E
D
E
5
CAUSÉ DES c
R
d
A
d
R
POSSESSIF
a
B
D
POUSSE
UN BRAME
PLANTES
DE
POLYNÉSIE
d
c
I
INFLAMMATION
DU CÔLON
Les jeux de l’écrit et du web
A
HIC ALORS !
STRONTIUM c
2 3 4 5 6 7 8 9 10
© Fotolia.
1
I
d
S
PARTAGÉ
c
ACTE
DE LOI
FRANC
F
d
E
d
c
N
SCANDIUM
RÉDUIT
POUR LE
DOCTEUR
N
PIÈCES
DE LITERIE
c
O
IDEM
I
a
c
S
BÉQUILLE
PARTISANS
LOYAUX
T
4
S
c
D
FORME
SINUEUSE
R
a
U
3
E
EN AVANT
VOYAGE
2
SOLUTIONS DES JEUX
S
d
R
c d
E
d
E
c
P
DÉCIDER
AVEC
AUTORITÉ
VILLE SUR
LE TECH
VERTICALEMENT
– 1 – N’arbore aucune couleur. – 2 – Pièce de
collection. On l’a fouillée plus d’une fois. – 3
– Oiseau grégaire des montagnes. Forme une
famille. – 4 – Fond de teint. Couleurs poétiques. Parmi les terres rares. – 5 – Nage en
eau douce. C’est une pomme ! Presque SS. – 6
– Travailla pour une communauté religieuse. – 7 – Capable de se dresser. – 8 – Doit sa
célébrité à Maurice Chevalier. – 9 – Battait le
pavé dans Paris. C’est nourrissant. – 10 –
Préposition. Ruinée.
MOTS CROISÉS
2
d
PAS
ENCORE
MÛRE
S
SOMME
O
MENTIONNÉ
N
d
c
CARRÉ
DE TROIS
A
AMPHIBIENS
a
10
E
N
CONFIANCE
ABSOLUE
c
E
C
R
A
S
E
E
BLOUSÉE
8 9
C T
A I
N T
O I
T
I E
E
R E
R
R S
c
4 5 6 7
H I T E
A D E
L E M E
E
P R
A L E
E P I C
A I E T
R I
E S
L
R A V E
1
VENDEUR
D’ABATS
6 3
4 8
3
7
1
2
8 9
3
9 5
5
8
3 7
2 3
R C
A R
R A
E V
T E
E
G
U E
R N
T
d
6
8 7
6
5 4
7
3
4
1
A
P
O
L
I
T
I
Q
U
E
d
PRONOM
PERSONNEL
8
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
d
b
7 3 9 6 4 8 2 1 5
d
CANAL DE
DÉRIVATION
SAINTPIERRE
2
SUDOKU FORCE 2
DISPERSER
ABRI
PROVISOIRE
b
6 4
5 8 1 7 9 2 4 6 3
SÉLECTIONNER
b
6
4 2 6 3 1 5 9 8 7
LICENCIÉE
5
9 4 8 5 3 7 1 2 6
SINCÉRITÉ
a
b
D’UNE
SEULE
TEINTE
4
6 7 2 9 8 1 3 5 4
CARACTÈRE b
GREC
3
3 1 5 4 2 6 8 7 9
b
2
FORCE 2
8 9 7 2 5 4 6 3 1
C’EST RIRE
DE SOI
1
MOTS CROISÉS FORCE 3 SUDOKU
HORIZONTALEMENT
– A – Il ne tire pas de plans sur la comète. – B
– Belle revue. Premier dans sa catégorie. – C –
Par voie de voix. – D – Fait sauter des pages.
Casse-croûte à emporter. – E – Laisse s’échapper les brebis. Commune audoise (les-Bains).
– F – Permet de tirer un trait. Un petit que
l’on retrouve au coin. – G – Elle donne la vie.
– H – Soumet à l’interrogation. Tellement
drôles quand ils sont fous ! – I – Boîtes à surprises. Comme on l’a adoré ! – J – Coupe la
route.
2 6 3 1 7 9 5 4 8
Mathieu Rhuys
Définition du mot à découvrir grâce aux cases numérotées :
GRAPPIN DES SAPEURS-POMPIERS.
1 5 4 8 6 3 7 9 2
MOTS FLÉCHÉS
CHARADE
DANS MON OPEN SPACE
James
• Mon premier est plus long une fois
sur quatre.
• Mon deuxième
est une côte de port.
• Mon troisième
est un personnel.
Mon tout est un jeu de piste.
SOLUTION :AN - QUAI - TE / ENQUÊTE
LOTO
KENO
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03 - 20/04)
Travail : La clairvoyance est votre alliée.
Et qu’on ne vienne pas vous raconter
d’histoires ! Amour : C’est le beau fixe.
Vous avez intérêt à profiter totalement de cette
situation bien agréable. Santé : Bon équilibre général.
TAUREAU (21/04 - 20/05)
Travail : Respectez votre emploi du
temps si vous ne voulez pas essuyer des
reproches qui seraient mérités. Amour :
Vos amis désapprouvent votre conduite. Allez-vous
vous reprendre ou poursuivre vos égarements ?
Santé : Trop nerveux.
GÉMEAUX (21/05 - 20/06)
Travail : Vous donnez des instructions
contradictoires et votre équipe ne suit
plus du tout. Faites le point ! Amour : On
a tous connu de tristes expériences. Gardez
confiance, car on arrive aussi à les digérer. Santé :
Faites du sport.
CANCER (21/06 - 22/07)
Travail : Belle capacité de travail. Qu’il
soit intellectuel ou manuel, vous serez à
la hauteur de la situation. Amour : Solo,
les vents sont favorables, larguez les amarres et
partez pour l’aventure ! Santé : Evitez les efforts
trop violents.
LION (23/07 - 22/08)
Travail : Il est temps de souffler un peu
pour retrouver de l’énergie. Cette journée
va vous en donner l’occasion. Amour :
Vos gestes sont parfois maladroits. Agissez avec
tact et sans brusquerie, l’être cher appréciera.
Santé : Mangez léger.
VIERGE (23/08 - 22/09)
Travail : L’occasion de vous imposer
approche. Pas de précipitation, attendez
le bon moment pour vous mettre en
avant. Amour : Les couples se resserrent et
retrouvent un second souffle. Les enfants sont aussi
source d’harmonie. Santé : Bonne.
BALANCE (23/09 - 23/10)
Travail : Une rencontre importante et
décisive est possible. Ne laissez pas passer votre chance. Amour : Votre trouble
est réel et vous avez peut-être du mal à faire le tri
entre simple attirance et sentiment amoureux.
Santé : Nerfs à ménager.
SCORPION (24/10 - 22/11)
Travail : Ne tentez pas l’impossible.
Continuez plutôt sur la voie tracée et ne
songez pas à de grands bouleversements.
Amour : Un rien vous contrarie. Quelle est donc
cette humeur maussade qui peine tout votre entourage ? Santé : Tonus.
SAGITTAIRE (23/11 - 21/12)
Travail : Soyez raisonnable et faites
preuve de discrétion. Dans un contexte
tendu et un peu contraire, il faut éviter de
faire des vagues. Amour : L’heure est à la détente.
Quoi de mieux que de partager cela avec ses amis ?
Santé : Assez bonne.
CAPRICORNE (22/12 - 20/01)
Travail : Vous pourriez bien vous voir
proposer un coup de pouce. N’hésitez pas
une seconde, acceptez-le ! Amour :
C’est couvert et orageux. Il va falloir entamer un
dialogue constructif pour calmer la tempête.
Santé : Troubles digestifs.
VERSEAU (21/01 - 18/02)
Travail : Des intérêts à défendre ? Il vous
faudra batailler ferme, et surtout ne pas
céder à certaines tentations. Amour :
Vous avez la repartie parfois cinglante, mais on sait
que c’est plus de l’humour que de la méchanceté.
Santé : Bonne.
POISSONS (19/02 - 20/03)
Travail : Vous devriez recevoir une aide
précieuse de la part d’un collègue. Laissez-vous porter sans réticence. Amour :
Entre l’amour fou, la passion et le rejet total, il y a
tout un tas de situations à explorer… Santé : Excellente.
TF1
FRANCE 2
EN JOURNÉE
6h25 TFou. Barbapapa - Mike le chevalier Diego - Robin des Bois 8h30 Téléshopping
9h25 Petits secrets entre voisins 9h55 Petits
secrets entre voisins 10h25 Petits secrets
entre voisins 10h55 Petits secrets entre
voisins 11h20 Petits secrets en famille 12h00
Les douze coups de midi 13h00 Journal
13h55 Les feux de l’amour. Feuilleton 15h15
Intuition maternelle. Téléfilm dramatique
américain de Roger Christian (2013) Avec
Tricia Helfer 17h00 L’addition, s’il vous plaît
18h00 Bienvenue chez nous
À L’AFFICHE
Chrystelle Labaude
39
Télévision
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
20h55
FRANCE 3
6h00 Les Z’amours 6h30 Journal 6h35
Télématin 7h00 Journal 7h10 Télématin
(suite) 8h00 Journal 8h10 Télématin (suite)
9h35 Amour, gloire et beauté 10h00 C’est au
programme. Invités : Thierry Lhermitte
10h55 Motus 11h25 Les Z’amours 11h55 Tout
le monde veut prendre sa place 13h00
Journal 14h00 Toute une histoire 15h10
L’histoire continue 15h35 Comment ça va
bien ! Invités : Noëlle Perna 16h25 Comment
ça va bien ! 17h20 Dans la peau d’un chef
18h10 Joker 18h50 N’oubliez pas les paroles
David Pujadas
20h55
CANAL +
6h55 Garfield & Cie 8h02 Les lapins crétins :
invasion 8h08 Les lapins crétins : invasion
8h14 Les lapins crétins : invasion 8h26 Les
lapins crétins : invasion 8h34 Inspecteur
Gadget 8h45 Peanuts 8h50 Dans votre
région (1ère partie) 9h50 Dans votre région
(2e partie) 10h50 Midi en France 12h00 Le
12/13 12h55 Météo à la carte 13h55 Un cas
pour deux. Série. Saison 9 (3/9) 15h05 Un
cas pour deux. Série. Saison 9 (4/9) 16h15
Des chiffres et des lettres 16h55 Harry 17h30
Slam 18h10 Questions pour un champion
E. Burns, M. Damon... 20h55
FRANCE 5
12h13 Bloqués 12h15 Mon oncle Charlie. Série.
Saison 11 (18/22) 12h38 Importantissime,
les coulisses de l’émission. © Série 12h45 La
nouvelle édition © 14h05 Carte blanche ©
14h08 Deutschland 83. Série. Saison 1 (7/8)
14h50 Deutschland 83. Série. Saison 1 (8/8)
15h40 L’oeil de Links 16h05 L’affaire SK1.
Film policier 18h05 Mon oncle Charlie. Série.
Saison 11 (19/22) 18h25 Album de la
semaine © 18h35 Importantissime, les
coulisses de l’émission. © Série 18h41 Carte
blanche © 18h45 Le JT du Grand Journal ©
Luna et Lotta Pfitzer
21h00
8h18 Le Dino train. Saison 1 (16) 8h30 Bob le
bricoleur. Saison 1 8h41 Manimo. Série.
Saison 1 8h49 Expression directe. PS- 9h00
Les maternelles 10h15 Vues d’en haut 10h50
Expédition Venin 11h45 La quotidienne
13h00 La quotidienne, la suite 13h40 Le
magazine de la santé 14h35 Allô, docteurs !
15h05 Eurêka : Petite histoire des grandes
découvertes médicales 15h10 Embarquement immédiat 15h40 L’empire du système
solaire 16h35 Sandwich, bienvenue au club
! 17h30 C à dire ?! 17h45 C dans l’air
François Busnel
20h40
19.00
20.00
22.30
19h00 Money Drop
19h25 N’oubliez pas les paroles Jeu.
Présenté par Nagui
19h00 19/20 : Journal régional
19h18 19/20 : Edition locale
19h30 19/20 : Journal national
19h10 Le grand journal © Talk show.
Présenté par Maïtena Biraben
19h00 C à vous
20h00 Journal
20h45 C’est Canteloup
20h55 Section de recherches Série
policière française. Saison 10 (3/13).
«Escalade». Avec Xavier Deluc,
Franck Sémonin. Un professeur
d’escalade a été jeté du haut
d’une falaise. Martin et son équipe
enquêtent sur le meurtre de ce
casse-cou, a priori apprécié de tous.
21h55 Section de recherches S 9 (6/12)
20h00 Journal
20h55 Des paroles et des actes
Présenté par David Pujadas. Invité
vedette : Nicolas Sarkozy (président
des Républicains). Invité : JeanMarie Le Guen (secrétaire d’Etat aux
Relations avec le Parlement, auprès
du Premier ministre).
L’ancien chef de l’Etat évoque la
sortie de son livre «La France pour
la vie», paru le 25 janvier.
20h00 Tout le sport
20h25 Plus belle la vie Feuilleton
20h55 Il faut sauver le soldat Ryan
Film de guerre américain de Steven
Spielberg (1998). 16/9. Avec Tom
Hanks, Tom Sizemore, Matt
Damon. En plein débarquement
des forces alliées en Normandie, un
courageux capitaine se lance à la
recherche d’un homme dont les
trois frères ont déjà péri.
20h10 Le petit journal ©
20h50 Les Guignols Divertissement
21h00 Homeland Série de suspense
américaine. Saison 5 (1/12). «Exil».
Avec Claire Danes, Sebastian Koch,
F. Murray Abraham. Carrie a quitté
la CIA pour prendre un nouveau
départ en Allemagne. Elle vit avec
sa fille et son compagnon, Jonas,
et travaille pour une ONG.
21h45 Homeland Série. Saison 5 (2/12)
20h00
20h15
20h38
20h40
23h00 Section de recherches
Saison 9 (1/12)
0h00 Section de recherches
Saison 7 (9/16)
1h05 New York, section criminelle
Saison 8 (16/16)
1h55 New York, section criminelle
Saison 9 (4/16) et Saison 15 (15/24)
23h20 Complément d’enquête
Magazine. «France : je t’aime, moi
non plus !»
0h30 Vénus et Adonis Opéra en 3
actes. Musique de John Blow
1h20 Toute une histoire
2h20 L’histoire continue
2h50 Comment ça va bien !
23h40 Grand Soir 3
0h05 Il n’y a pas de Kennedy heureux
Documentaire. L’histoire de la famille
Kennedy, l’une des plus puissantes
aux Etats-Unis, mais aussi un clan
marqué par des destins maudits.
1h50 Midi en France
2h45 Plus belle la vie
22h35 Strike Back Série. Saison 4 (9/10)
23h20 Strike Back Série. Saison 4 (10/10)
0h05 Une merveilleuse histoire
du temps Biographie britannique
de James Marsh (2014). Avec
Eddie Redmayne
2h05 Centopeia Court métrage
d’animation
23h10 C dans l’air Magazine
0h15 Entrée libre Magazine
0h40 Histoire de l’Amérique
La guerre de Sécession. (5/10).
Documentaire
1h25 Ötzi, la momie des glaces
Documentaire
2h15 Vues d’en haut Documentaire
ARTE
M6
EN JOURNÉE
7h30 Arte journal junior 7h40 Tsering,
bergère au Ladakh 8h25 X:enius 8h50 Les
défis de l’accueil 10h20 France-Allemagne,
une histoire commune 10h45 FranceAllemagne, une histoire commune 11h15
France-Allemagne, une histoire commune
11h40 360°-GEO 12h35 360°-GEO 13h20 Arte
journal 13h35 Minuit à Paris. Comédie. VO
15h30 Ports d’attache. Hambourg 16h20
Henri VIII, complots à la cour 17h20 X:enius
17h45 France-Allemagne, une histoire
commune 18h15 La splendeur des Bahamas
CÂBLE & SAT
7h20 Princesse Sofia 7h40 Miles dans
l’espace. Saison 1 (5) 8h10 K3. Saison 1 8h25
Alvinnn !!! et les Chipmunks 8h35 Les p’tits
cuistots 8h40 Les p’tits cuistots 8h50 M6
boutique 10h00 Drop Dead Diva. Saison 4
(5/13) 10h50 Drop Dead Diva. Saison 4
(6/13) 11h45 Drop Dead Diva. Saison 4
(7/13) 12h45 Le 12.45 13h10 Scènes de
ménages. Série 13h45 L’infirmière du coeur.
Téléfilm sentimental 15h45 La femme de
trop. Téléfilm sentimental 17h25 Les reines
du shopping 18h40 Chasseurs d’appart’
À L’AFFICHE
Au cœur de l’hiver
20h55
Once Upon a Time
20h55
19.00
20.00
22.30
19h00 Carnavals Barbagia,
l’embrasement collectif. (4/5)
Documentaire
19h45 Arte journal
19h45 Le 19.45
20h05 28 minutes
20h50 Tu mourras moins bête (13/30)
20h55 Au cœur de l’hiver Série
dramatique finlandaise. (1/3).
16/9. Avec Kaija Pakarinen, Linda
Tuomenvirta, Antti Luusuaniemi.
Anja est prisonnière d’une ancienne
promesse faite à son mari, Antti : le
tuer lorsque la maladie d’Alzheimer lui aura fait perdre la mémoire.
21h45 Au cœur de l’hiver Série. (2/3)
20h10 Scènes de ménages
20h55 Once Upon a Time Série
fantastique américaine. Saison 4
(13/23). «L’alliance». Avec Ginnifer
Goodwin, Jennifer Morrison, Lana
Parrilla. Gold rejoint Ursula à New
York où tous deux proposent une
alliance à Cruella. Gold veut
retourner à Storybrooke pour
retrouver l’auteur du livre des contes.
21h45 Once Upon a Time Saison 4 (14/23)
22h30 Au cœur de l’hiver Série. (3/3)
23h20 Le gang des policiers Film
policier allemand de Philipp
Leinemann (2014) Avec Marcel
Bender, Maximilian Brauer
1h00 César Comédie dramatique
française de Marcel Pagnol (1936)
Avec Raimu, Pierre Fresnay
22h35 Once Upon a Time Saison 4
(15/23)
23h20 Once Upon a Time Saison 4 (16/23)
0h05 Nouveau look pour une
nouvelle vie
1h15 Nouveau look pour une
nouvelle vie
2h30 M6 Music
« Les faits sont sacrés,
les commentaires
sont libres »
Président-directeur général :
Olivier Gerolami.
Directeur général délégué,
directeur de la publication :
Patrick Venries.
Direction de l’information :
Yves Harté, Laurent Cramaregeas,
Francis Dupuy.
Numéro de commission paritaire :
0420 C 86477.
Jeudi 4 février 2016. No 22 196.
Tirage du mercredi 3 février 2016 :
294 974 exemplaires. Imprimé par SAPESO.
Souvenirs de Gravity...
Disney Channel, 17h15
Ciné+ Famiz : 20.45 Le prince
du Pacifique. Film d’aventures
d’Alain Corneau (2000). Avec
Thierry Lhermitte, Patrick Timsit. 22.25 Le mariage du siècle.
Comédie sentimentale de
Philippe Galland (1985). Avec
Anémone, Thierry Lhermitte.
Ciné+ Premier : 20.45 The
Sentinel. Film de suspense de
Clark Johnson (2006). Avec
Michael Douglas, Eva Longoria.
22.30 Captain America : le
Soldat de l’hiver. Film d’action
d’Anthony Russo, Joe Russo
(2014). Avec Chris Evans,
Scarlett Johansson.
Disney Channel : 17.15
Souvenirs de Gravity Falls.
Saison 1. 14/20. 20.35 Camp
Rock. Téléfilm.
Eurosport : 21.00 Athlétisme.
Meeting indoor de Düsseldorf
2016. 23.00 Biathlon. Coupe
du monde 2015/2016. Sprint
10 km messieurs.
TNT
Family Guy
MCM, 20h50
Merlin
Gulli, 20h50
Diffusion totale payée 2014 :
261 587 exemplaires.
Service clients abonnés :
tél. 05 57 29 09 33.
Planète+ : 20.45 Hunting
Hitler : les dossiers déclassifiés. Doc. 22.20 Le katana,
sabre de samouraï. Doc.
RTL 9 : 20.40 Comment se
faire larguer en 10 leçons.
Comédie romantique de
Donald Petrie (2003). Avec
Kate Hudson, Matthew
McConaughey. 22.25 Sexe
intentions. Comédie
dramatique de Roger Kumble
(1999). Avec Sarah Michelle
Gellar, Ryan Phillippe.
Téva : 20.40 Maison à vendre
22.25 Maison à vendre
TV5MONDE : 21.00 Coupable
ou malade. Doc. 23.05 Le
professionnel. Film policier de
Georges Lautner (1981). Avec
Jean-Paul Belmondo, Sidiki
Bakaba.
Formule abonnement 1 an, 7 jours/7 :
426,40 € TTC, dont TVA à 2,1 %.
22.15 Un jour au stade. Episode 4
22.30 Club House.
23.05 Côté terrain. Le brevet
d’entraîneur
23.20 Avant-match. Lyon /
Bordeaux
23.55 Point presse. Lyon /
Bordeaux
SUD-OUEST PUBLICITÉ
23, quai des Queyries, CS 20001,
33094 Bordeaux Cedex. Tél. 05 35 31 31 31.
E-mail : sudouest.pub@sudouest.fr
Régies extra-locales. COMQUOTIDIENS.
Publicité : tél. 01 55 38 21 00.
Annonces classées : tél. 01 55 38 21 70.
6 jours, 7 nuits
W9, 20h55
6ter : 20.55 Le règne du feu.
Film de science-fiction de Rob
Bowman (2002). 22.45 La
prophétie du sorcier. Téléfilm.
MCM : 20.50 Family Guy.
Saison 13. 22.00 Family Guy.
Saison 9. 2/18.
GIRONDINS TV
18.35 Flash Girondins TV.
18.40 Taxi foot. Frédéric Guilbert
19.00 Côté terrain. Le brevet
d’entraîneur
19.15 Club House.
19.50 Quizz Academy.
20.05 Club House.
20.40 Football. Lyon / Bordeaux.
C à vous la suite
Entrée libre
Les boloss des belles lettres
La grande librairie Magazine
littéraire. Présenté par François
Busnel. Invités : Philippe Besson,
Murielle Magellan, Camille
Laurens, Marie Nimier
22h15 Duels Documentaire. «Chaplin Keaton, le clochard milliardaire et
le funambule déchu».
Chérie 25 : 20.55 Le témoin
du mal. Film fantastique de
Gregory Hoblit (1998). 23.15
Last Passenger. Thriller
d’Omid Nooshin (2013).
NT 1 : 20.55 Hell’s Kitchen
22.20 Hell’s Kitchen
D8 : 21.00 L’œuf ou la poule?
23.00 Touche pas à mon
poste!
France 4 : 20.50 On n’est plus
des pigeons! 22.10 On n’est
plus des pigeons!
France Ô : 20.50 Famille
d’accueil. Saison 8. 1/12. 22.35
Famille d’accueil. Saison 7.
6/10.
Gulli : 20.50 Merlin. Saison 5.
1/13. 22.30 Merlin. Saison 3.
1/13.
HD1 : 20.50 Braquage à
l’italienne. Thriller de F Gary
Gray (2003). 22.50 American
Nightmare. Thriller de James
DeMonaco (2013).
La Chaîne parlementaire :
SA DE PRESSE ET D’ÉDITION
DU SUD-OUEST. Société anonyme
à conseil d’administration
au capital de 268 400 euros.
Siège social : 23, quai des Queyries,
CS 20001, 33094 Bordeaux Cedex.
Tél. 05 35 31 31 31.
www.sudouest.fr
L’Equipe 21 : 19.00 Biathlon.
Coupe du monde 2015/2016.
Sprint 10 km messieurs. En
direct. 21.00 Football. Coupe
du Portugal. Demi-finale aller
Sporting Braga (D1) / Rio Ave
(D1). En direct.
NRJ 12 : 20.55 The Fall.
Saison 1. 4/5. 23.15 The Fall.
Saison 2. 1/6.
D17 : 20.50 Le livre d’Eli. Film
de science-fiction (2010).
22.55 The Expatriate. Thriller
de Philipp Stölzl (2012).
20.30 C’était la génération
Mitterrand. Doc. 22.00 On va
plus loin
Numéro 23 : 20.50 Traque
sur Internet. Thriller d’Irwin
Winkler (1995). Avec Sandra
Bullock, Jeremy Northam.
23.00 Jamesy Boy. Téléfilm.
RMC Découverte : 20.50
Tunnel sous la Manche, le
chantier du siècle. Doc. 22.00
Tunnel du Bosphore : un
chantier hors norme. Doc.
TMC : 20.55 Comme un chef.
Comédie de Daniel Cohen
(2012). Avec Jean Reno. 22.25
Mais qui a re-tué Pamela
Rose? Comédie d’Olivier
Baroux, Kad Merad (2012).
W9 : 20.55 6 jours, 7 nuits.
Film d’aventures d’Ivan
Reitman (1998). 22.50
Duplicity. Thriller de Tony
Gilroy (2008). Avec Julia
Roberts, Clive Owen.
Principaux associés : GSO.SA, SIRP,
Société civile des journalistes,
Société des cadres.
1944-1968 : Jacques Lemoîne, fondateur.
1968-2001 : Jean-François Lemoîne.
2001-2013 : Mme É.-J. Lemoîne, présidente
d’honneur.
40
Météo
Pleine lune le 22 février
Nouvelle lune le 08 février
04h35
LEVER
COUCHER 14h23
METEO FRANCE
2°
JOUR DE L’ANNÉE
MITIGE
1°
Mer peu agitée
Houle d'ouest 1 m
Véronique
1°
4°
20
Elle essuya, avec son voile,
le visage du Christ montant
au Calvaire.
Les Véronique sont
intelligentes et imaginatives.
Couleur : le bleu. Chiffre : le 9.
12°
3°
2°
11°
7°
9°
11°
12°
2°
10 °
Mer agitée
Houle d'ouest 1 m
Temps sec en toutes régions. Le ciel reste
très nuageux à couvert sur l'extrême nord.
Plus l'on va vers le sud et plus le soleil
domine. Côté températures, cela reste très
agréable, un peu au dessus des normales
de saison. Le vent est faible, de directions
variables.
12°
12°
5°
10 °
Le saint du jour
9°
1°
1°
3°
D’autres
4 février
4°
8°
0°
12°
1°
13°
10°
Mer agitée
Houle de nord-ouest 2 m
13°
12°
2°
1°
12°
3°
-INSOLITE
13 °
5°
Mer agitée
Houle de nord-ouest 2.5 m
5°
6°
13°
7°
13°
2°
11°
3°
13°
4°
3°
4°
4° 14°
9° 14°
4° 14°
6° 16°
8° 18°
12°
7° 15°
9° 17°
2°
13°
5° 14°
12°
12°
3°
13°
13°
9°
2°
12 °
3°
5° 13°
5° 16°
SAMEDI
7°
7° 12°
6° 16°
11°
10
1900 : naissance de Jacques
Prévert. 1969 : Yasser Arafat
président de l’OLP. 1995 : décès
de l’écrivaine américaine Patricia Highsmith. 2003 : création
de l’État de Serbie-Monténégro. 2004 : lancement du site
communautaire Facebook.
Vue sur le Colisée à
25 euros par mois
11°
2°
VENDREDI
35e
12°
11°
11°
DIMANCHE
08h18
LEVER
COUCHER 18h13
JEUDI 4 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
8° 13°
5° 10°
9° 14°
11° 16°
1°
la gestion de son patrimoine immobilier, qui comporte des appartements loués moins de 30 euros
par mois. Le grand ménage lancé
par le préfet qui gère la Ville depuis
la démission du maire a permis
d’en compter 574. Une adresse
jouxtant le Vatican à 10,29 €
par mois, une autre avec vue sur
les ruines du Forum à 23,36 € et un
logement rue du Colisée à 25,64 €.
Personne n’avait jamais pris
la peine d’augmenter les loyers
des ménages modestes, souvent
remplacés par des petits malins.
2°
10°
8° 13°
8° 16°
9°
PRESSIONS
LUNDI
ITALIE Rome met de l’ordre dans
11°
12°
13°
6° 10°
9° 14°
7°
12°
9° 12°
12°
6°
9°
11° 17°
9°
7° 16°
12° 17°
8°
-2 6
22 28
24 29
23 30
-3 1
13°
12°
15°
14°
13°
15°
12°
39 - 44
04 février il y a ...
11
10
8
7
5
1
2
3
13
16
16
16
17
18
17
17
8 10
0 10
5 8
7 11
9 12
1
0
-1
0
1
-2
-1
-1
6
6
8
9
10
12
10
12
7
0
0
1
5
1
1
1
12
12
9
13
7
14
12
16
7 12
8 12
6 10
7 9
9 10
03:35
16:14
10:59
04:23
17:01
00:14
23:39
12:49
03:09
15:46
09:59
22:39
21:51
02:52
15:24
09:11
02:32
15:04
08:51
21:31
01:42
14:09
07:33
19:58
01:23
13:57
07:10
19:44
01:45
14:20
07:44
20:16
01:32
14:06
07:40 20:16
01:31
14:04
07:04
19:43
01:51
14:24
07:59
20:38
01:04
13:36
07:21
19:49
01:01
13:35
07:17
19:47
13 18
6 14
3 7
2 5
2 10
1 5
6 11
9
3
2
-1
6
-3
2
16
13
12
2
13
1
7
10
21
23
22
-1
9
7
19
-5
1
26
20
10
7
32
4
9
31
24
24
17
24
29
32
35
4
12
19
26
26
25
21
26
31
31
31
26
28
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
100
Taille du fichier
10 858 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler