close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse - Centre des monuments nationaux

IntégréTéléchargement
Communiqué de presse, février 2016
Dans le cadre de la restauration du dispositif paratonnerre,
le Centre des monuments nationaux dépose
la statue de l’archange saint Michel
du sommet de l’abbaye du Mont-Saint-Michel
Opération spectaculaire le matin du jeudi 25 février 2016
- la date et l’heure sont susceptibles d’évoluer en fonction des conditions météorologiques -
© Marc Rapilliard / Centre des monuments nationaux
Le Centre des monuments nationaux (CMN) poursuit sa vaste campagne de
restauration de l’abbaye et des remparts du Mont-Saint-Michel.
2015 a vu l’achèvement de plusieurs opérations de restauration et d’aménagement menées
et financées par le CMN depuis deux ans pour un montant global de près de 7 millions
d’euros. De 2013 à 2015, les couvertures de l’abbaye et de la Tour Gabriel ont été
restaurées. Après réfection, un nouvel espace accueil-billetterie ainsi qu’une nouvelle
boutique ont été aménagés respectivement dans l’aumônerie et le cellier. Enfin, les vitraux
de l’église abbatiale ont été restaurés entre septembre 2014 et septembre 2015.
L’année 2016 sera marquée par de nouvelles opérations dont en premier lieu,
la mise en conformité du dispositif paratonnerre de l’abbaye et par la même
occasion, la restauration de l’archange saint Michel.
La dépose aura lieu le jeudi 25 février 2016 (date susceptible d’évoluer), à une heure à
préciser, en fonction des conditions météorologiques. Cette opération, d’un montant de
450 000€, consiste à remettre aux normes l’ensemble du dispositif paratonnerre de l’abbaye
et comprend le renforcement des parafoudres, des ouvrages annexes en maçonnerie et des
couvertures. Les appareils et le réseau électrique présents dans l’emprise des ouvrages
seront revus.
Contacts presse
CMN : Camille Boneu et Anne Lambert de Cursay - 0144612186 – presse@monuments-nationaux.fr
Abbaye du Mont-Saint-Michel : Xavier Bailly, administrateur - 0233898004 – xavier.bailly@monuments-nationaux.fr
Le chantier permet également de restaurer la statue de l’archange qui a
fortement souffert de la foudre et des intempéries. A cette fin, un échafaudage a été
mis en place en janvier 2016. L’enlèvement de la statue en cuivre dorée de 4,5 mètres de
haut et de 410 kg se fera par hélitreuillage et elle devrait être replacée par le même procédé
autour du 22 avril.
L’archange sera transporté par camion de Pontorson à Périgueux (Dordogne) et entreposé
dans les ateliers SOCRA pour restauration. Des prélèvements et analyses seront effectués,
en lien avec le LRMH (Laboratoire de Recherche sur les Monuments Historiques) afin de
comprendre les causes de la dégradation rapide de la dorure, depuis sa dernière restauration
en 1987.
De plus, la sculpture a été endommagée par des impacts de foudre, notamment au niveau de
la pointe de l’épée qui sert de parafoudre. Elle sera restaurée avec notamment la mise en
place de compléments en cuivre. Elle sera enfin redorée par l’entreprise Gohard grâce à un
protocole d’intervention établi par le LRMH.
L’archange saint Michel, une œuvre d’Emmanuel Frémiet
En 1894, Emmanuel Frémiet - un des rares artistes ayant travaillé avec Violletle-Duc au château de Pierrefonds - est choisi pour réaliser la statue couronnant
la flèche de l'abbaye du Mont-Saint-Michel.
L’architecte Victor Petitgrand lui demande de réaliser un
modèle en plâtre grandeur nature (collection du Musée de
Dijon en dépôt à l’Abbaye depuis 1987) à partir d’une statuette
en bronze réalisée en 1879 et éditée en de nombreux
exemplaires pour le commerce.
La lettre d’engagement adressée par le sculpteur à l’architecte
le 9 avril 1895 précise « Je […] m’oblige et m’engage à
exécuter le modèle en plâtre d’une statue de saint Michel, de 2
à 2m20 de hauteur (non compris les ailes…) ».
Le modèle diffère très légèrement de la statuette de 1879. Il
représente saint Michel terrassant avec une épée un dragon
représentant le mal.
Il sera payé à Emmanuel Frémiet la somme de 8 000 francs en
mars 1896.
© Tony Lhomond
Le 6 août 1897, les pièces constituant la statue de l’archange sont montées et assemblées
par les ouvriers de Philippe Monduit au sommet de la flèche de l’abbaye construite par le
charpentier Crepaux.
L’archange en quelques chiffres
Dimensions : 617 x 260 x 120 cm (socle compris).
Avec les ailes, l’archange mesure 4.5 mètres de haut.
Poids : 410 kg
L’archange est perché à 156 mètres de haut.
2
« Dans le ciel de l’archange » : une visite au sommet !
Alors que le Mont-Saint-Michel nous dévoile son nouveau visage et son caractère
insulaire retrouvé, le Centre des monuments nationaux donne de nouveau accès
à deux belvédères aussi majestueux que surprenants de l’abbaye : les terrasses
du chœur et l’escalier de dentelle, le temps d’une visite conférence « Dans le ciel
de l’archange ».
Lors de cette visite approfondie de 2h, le guide conférencier emmène les visiteurs jusqu’au
toit du chœur, déambuler parmi les arcs boutants, et profiter d’une vue exceptionnelle sur le
village et la baie du Mont-Saint-Michel.
Calendrier des visites « Dans le ciel de l’archange » 2016 :
Dates
Heures de visite
10 et 24 janvier
11h00 et 14h30
07 et 28 février
11h00 et 14h30
13 et 20 mars
11h00 et 14h30
10 et 24 avril
11h00 et 14h30
22 et 29 mai
11h00 et 14h30
12 et 26 juin
11h00 et 14h30
10 et 24 juillet
11h00 et 14h30
07 et 28 août
11h00 et 14h30
11 et 25 septembre
11h00 et 14h30
09 et 23 octobre
11h00 et 14h30
06 et 20 novembre
11h00 et 14h30
04 et 18 décembre
11h00 et 14h30
© Philippe Berthé / Centre des monuments nationaux
Informations pratiques :
Départ à 11h et 14h30
Rendez-vous sur la grande terrasse
Visite conférence de 2h
Limitée à 18 personnes
Sur réservation au 02 33 89 80 00 ou abbaye.mont-saint-michel@monuments-nationaux.fr
Se présenter au minimum 15 min avant le départ de la visite, pour retirer et payer les billets
en caisse. Remise en vente des places 10 min avant la visite.
Accessible aux groupes constitués, de moins de 18 pers. : en visite privative, sur demande.
Tarif adulte :
13€
Tarif réduit (jeunes 18-25 ans) et Pass éducation : 9€
Tarif jeunes moins de 18 ans :
Gratuit
3
L’abbaye du Mont-Saint-Michel
Dominant le village
fortifié
et
ses
charmantes
ruelles,
l’abbaye témoigne de la
maîtrise et du savoirfaire du Moyen Age.
Elle rassemble plus de
20
salles
dont
notamment
une
chapelle
préromane,
des bâtiments religieux,
un ensemble gothique
surnommé
«
la
Merveille » et un
chœur
gothique
flamboyant.
Abbaye du Mont-Saint-Michel © Isabelle Le Dorner
Au cours des siècles et
au gré des incendies,
effondrements, reconstructions, choix architecturaux ou changements de fonction, l’abbaye
s’est transformée. Aujourd’hui, elle est ouverte au public par le Centre des monuments
nationaux, dont le rôle culturel et touristique s’affiche à travers la mise en œuvre d’un
programme d’activités pour tous les publics : visites guidées, concerts, conférences, visites
familles, visites thématiques, projets scolaires…
La longue histoire du Mont-Saint-Michel aurait commencé en 708, lorsque l’évêque
d’Avranches fit élever sur le Mont un premier sanctuaire en l’honneur de l’Archange saint
Michel pour y installer une petite communauté de chanoines.
En 966, des Bénédictins s’installèrent au Mont à la demande du duc de Normandie Richard
Ier et furent à l’origine de l’essor du nouveau monastère. Très vite, l’abbaye devint un lieu de
pèlerinage majeur de l’Occident chrétien mais aussi un des centres de la culture médiévale
où fut produit et conservé un grand nombre de manuscrits.
Carrefour politique et intellectuel où se sont croisées des traditions carolingiennes et
l’influence gréco-arabe, l’abbaye bénéficiait aussi des échanges entre la Grande- Bretagne et
la France.
Suite à la Révolution, les propriétés de l’Eglise furent déclarées « biens nationaux » et en
1793 l’abbaye fut reconvertie en prison. Cette transformation sacrilège lui fut en fait
salvatrice puisqu’elle lui évita la démolition.
En 1863, un décret impérial y mit fin. En 1874, le site a été classé monument historique et
depuis 1979, le Mont-Saint-Michel dans son ensemble (abbaye, village, baie) est inscrit sur la
liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.
4
Informations pratiques
Centre des monuments nationaux
Abbaye du Mont-Saint-Michel
50170 Le Mont-Saint-Michel
Tél. 02 33 89 80 00 / Fax 02 33 70 83 08
abbaye.mont-saint-michel@monuments-nationaux.fr
www.mont-saint-michel.monuments-nationaux.fr
Horaires d’ouverture :
Ouverture toute l’année
Ouvert tous les jours, sauf les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre
Du 2 mai au 31 août : 9h à 19h
Du 1er septembre au 30 avril : 9h30 à 18h
Dernière entrée 1h avant la fermeture du monument
Droits d’entrée :
Plein tarif : 9 €
Tarif réduit (18-25 ans hors Union Européenne) : 7 €
Tarif professionnels du tourisme et groupes à partir de 20 pers : 7 €
Tarif groupes scolaires (forfait 30 élèves) : 30 €
Gratuit pour les moins de 18 ans en individuel (sur présentation d’un justificatif)
Gratuit pour les moins de 26 ans ressortissants de l’un des 28 pays de l’Union
Européenne et résidents réguliers non européens sur le territoire français
Gratuité pour les titulaires du pass éducation du Ministère de l'Education Nationale
Cloître de l’abbaye du Mont-Saint-Michel
© Isabelle Le Dorner
5
Le CMN en bref
Sites archéologiques de Glanum et de Carnac, abbayes de Montmajour et du Mont-Saint-Michel, châteaux d’If
et d’Azay-le-Rideau, domaine national de Saint-Cloud, Arc de triomphe ou encore villas Savoye et Cavrois,
constituent quelques-uns des 100 monuments nationaux, propriétés de l’Etat, confiés au Centre des
monuments nationaux.
Premier opérateur public, culturel et touristique avec plus de 9,2 millions de visiteurs par an, le Centre des
monuments nationaux conserve et ouvre à la visite des monuments d’exception ainsi que leurs parcs et
jardins. Ils illustrent, par leur diversité, la richesse du patrimoine français.
S’appuyant sur une politique tarifaire adaptée, le CMN facilite la découverte du patrimoine monumental pour
tous les publics. Son fonctionnement repose à 84 % sur ses ressources propres issues notamment de la
fréquentation, des librairies-boutiques, des locations d’espaces ou encore du mécénat. Fondé sur un système
de péréquation, le Centre des monuments nationaux est un acteur de solidarité patrimoniale. Les monuments
bénéficiaires permettent la réalisation d’actions culturelles et scientifiques sur l’ensemble du réseau.
Après l’ouverture au public du Fort de Brégançon en 2014 et de la Villa Cavrois restaurée en 2015, le CMN
assure désormais la gestion de la Villa Kérylos, propriété de l’Institut de France, et prépare l’ouverture à la
visite de la colonne de Juillet et de l’Hôtel de la Marine à Paris pour 2018.
Retrouvez le CMN sur
Facebook : http://www.facebook.com/leCMN
Twitter : http://twitter.com/leCMN
YouTube : http://www.youtube.com/c/lecmn
Instagram : http://instagram.com/leCMN
Monuments placés sous la responsabilité du CMN pour être ouverts à la visite
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Grotte des Combarelles
Abri de Laugerie-Haute
Abri de Cap-Blanc
Grotte de Font-de-Gaume
Site archéologique de Montcaret
Gisement de La Ferrassie
Gisement de La Micoque
Abri du Poisson
Grotte de Teyjat
Gisement du Moustier
Tour Pey-Berland à Bordeaux
Abbaye de La Sauve-Majeure
Grotte de Pair-non-Pair
Château de Cadillac
Château de Puyguilhem
Tours de la Lanterne, Saint-Nicolas
et de la Chaîne à La Rochelle
Château d'Oiron
Abbaye de Charroux
Site gallo-romain de Sanxay
Auvergne-Rhônes-Alpes
Château de Chareil-Cintrat
Cloître de la cathédrale du Puy-en-Velay
Château d'Aulteribe
Château de Villeneuve-Lembron
Château de Voltaire à Ferney
Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse
Bourgogne-Franche-Comté
Château de Bussy-Rabutin
Abbaye de Cluny
Cathédrale de Besançon
et son horloge astronomique
Bretagne
Maison d'Ernest Renan à Tréguier
Grand cairn de Barnenez
Sites mégalithiques de Carnac
Site des mégalithes de Locmariaquer
Centre-Val de Loire
Crypte et tour de la cathédrale
de Bourges
Palais Jacques Cœur à Bourges
Tour de la cathédrale
de Chartres
Château de Châteaudun
Château de Bouges
Maison de George Sand à Nohant
Château d'Azay-le-Rideau
Cloître de la Psalette à Tours
Château de Fougères-sur-Bièvre
Château de Talcy
Languedoc-Roussillon- Midi-Pyrénées
Château et remparts de la cité
de Carcassonne
Tours et remparts d'Aigues-Mortes
Fort Saint-André de Villeneuve-lez-Avignon
Site archéologique et musée d'Ensérune
Forteresse de Salses
Site archéologique de Montmaurin
Château d'Assier
Château de Castelnau-Bretenoux
Château de Montal
Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue
Château de Gramont
Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Château de La Motte Tilly
Palais du Tau à Reims
Tours de la cathédrale de Reims
Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Colonne de la Grande Armée à Wimille
Villa Cavrois
Château de Coucy
Château de Pierrefonds
Tours de la cathédrale d'Amiens
Paris
Arc de triomphe
Chapelle expiatoire
Colonne de Juillet – Place de la Bastille
Conciergerie
Domaine national du Palais-Royal
Hôtel de Béthune-Sully
Hôtel de la Marine
Musée des Plans-Reliefs
Panthéon
Sainte-Chapelle
Tours de la cathédrale Notre-Dame
Ile-de-France
Château de Champs-sur-Marne
Château de Jossigny
Château de Maisons
Villa Savoye à Poissy
Domaine national de Rambouillet
Domaine national de Saint-Cloud
Maison des Jardies à Sèvres
Basilique cathédrale de Saint-Denis
Château de Vincennes
Normandie
Château de Carrouges
Abbaye du Mont-Saint-Michel
Abbaye du Bec-Hellouin
Pays-de-la-Loire
Château d'Angers
Maison de Georges Clemenceau
à Saint-Vincent-sur-Jard
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Place forte de Mont-Dauphin
Trophée d'Auguste à La Turbie
Site archéologique de Glanum
Hôtel de Sade
Château d'If
Abbaye de Montmajour
Monastère de Saorge
Cloître de la cathédrale de Fréjus
Abbaye du Thoronet
Fort de Brégançon
Villa Kérylos
6
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
326 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler