close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

CHABBAT PARCHAT MICHPATIM

IntégréTéléchargement
ž›
Likouteï Si’hot
Perspectives ‘hassidiques sur la Sidra de la Semaine
d’après les causeries du Rabbi de Loubavitch
CHABBAT PARCHAT
MICHPATIM
27 Chevat 5776 - 6 février 2016
SEFER CHEMOT
DŝĐŚƉĂƟŵ
Le serviteur juif
(Discours du Rabbi, Sefer Itvaadouyot 5747-1987, tome 2, page 481)
>ĞǀĞƌƐĞƚDŝĐŚƉĂƟŵϮϭ͕ϮĚŝƚ͗«>ŽƌƐƋƵĞƚƵĨĞƌĂƐů͛ĂĐƋƵŝƐŝƟŽŶĚ͛ƵŶƐĞƌǀŝƚĞƵƌũƵŝĨ͕ĐĞůƵŝͲĐŝ
ƚƌĂǀĂŝůůĞƌĂƉĞŶĚĂŶƚƐŝdžĂŶƐĞƚ͕ůĂƐĞƉƟğŵĞĂŶŶĠĞ͕ŝůƐĞƌĂůŝďĠƌĠŐƌĂƚƵŝƚĞŵĞŶƚ»͘KŶƉĞƵƚ͕
ƚŽƵƚĞĨŽŝƐ͕ƐĞĚĞŵĂŶĚĞƌƉŽƵƌƋƵŽŝůĞƐDŝĐŚƉĂƟŵ͕ůĞƐ:ƵŐĞŵĞŶƚƐĚĞůĂdŽƌĂŚ;ϭͿĐŽŵŵĞŶĐĞŶƚ
ƉĂƌůĞƐƚĂƚƵƚĚƵƐĞƌǀŝƚĞƵƌũƵŝĨ;ϮͿ.
dŽƵƚĚ͛ĂďŽƌĚ͕ĐĞƐ>ŽŝƐŶĞƐ͛ĂƉƉůŝƋƵĞŶƚƋƵĞĚĂŶƐƵŶĞƐŝƚƵĂƟŽŶƌĞůĂƟǀĞŵĞŶƚƌĂƌĞ͕ƵŶŝͲ
ƋƵĞŵĞŶƚƋƵĂŶĚůĞ:ƵďŝůĠĞƐƚĞŶǀŝŐƵĞƵƌ;ϯͿ͕ƉŽƵƌƵŶǀŽůĞƵƌƋƵŝĂĠƚĠĂƌƌġƚĠŵĂŝƐŶ͛ĂƉĂƐůĞ
ŵŽLJĞŶĚĞƌĞŵďŽƵƌƐĞƌĐĞƋƵ͛ŝůĂǀŽůĠ;ϰͿ͘>ĂƐĞƵůĞƐŽůƵƟŽŶĞƐƚĂůŽƌƐĚĞůĞǀĞŶĚƌĞĐŽŵŵĞ
ƐĞƌǀŝƚĞƵƌ͘WŽƵƌƋƵŽŝĚŽŶĐůĞƐ:ƵŐĞŵĞŶƚƐƐŽŶƚͲŝůƐŝŶƚƌŽĚƵŝƚƐƉĂƌƵŶĐĂƐĂƵƐƐŝƉĞƵĨƌĠƋƵĞŶƚ͕
ƉůƵƚƀƚƋƵĞƉĂƌĚĞƐ>ŽŝƐƉůƵƐĐŽƵƌĂŶƚĞƐ;ϱͿ ?
ŝĞŶƉůƵƐ͕ůĞƐ>ŽŝƐĚƵƐĞƌǀŝƚĞƵƌũƵŝĨŶĞƉƌĞŶŶĞŶƚƵŶƐĞŶƐƋƵ͛ĂƉƌğƐĂǀŽŝƌĠŶŽŶĐĠĐĞůůĞƐĚƵ
ǀŽů͕ƋƵŝĮŐƵƌĞŶƚĚĂŶƐůĂƐƵŝƚĞĚĞĐĞƩĞWĂƌĂĐŚĂ;ϲͿ͗«^ŝƵŶŚŽŵŵĞǀŽůĞ͙ƉĂLJĞƌ͕ŝůƉĂŝĞƌĂ͘^͛ŝů
ŶĞůĞƐĂƉĂƐ͕ŝůƐĞƌĂǀĞŶĚƵĚƵĨĂŝƚĚĞƐŽŶǀŽů»͘WŽƵƌƋƵŽŝĚŽŶĐůĂdŽƌĂŚƚƌĂŝƚĞͲƚͲĞůůĞĚ͛ĂďŽƌĚ
ĚƵƐĞƌǀŝƚĞƵƌũƵŝĨ͕ĂǀĂŶƚĚ͛ĠǀŽƋƵĞƌůĞǀŽů͕ƋƵŝ͕ĐŚƌŽŶŽůŽŐŝƋƵĞŵĞŶƚ͕ŝŶƚĞƌǀŝĞŶƚůĞƉƌĞŵŝĞƌ;ϳͿ ?
KŶƉĞƵƚƉĞŶƐĞƌƋƵĞĐĞƩĞWĂƌĂĐŚĂŝŶƚƌŽĚƵŝƚƐŽŶƉƌŽƉŽƐĞŶĚĠĮŶŝƐƐĂŶƚƉƌĠĐŝƐĠŵĞŶƚůĞ
ƐƚĂƚƵƚĚƵƐĞƌǀŝƚĞƵƌũƵŝĨƉĂƌĐĞƋƵĞƐĂĐŽŶĚŝƟŽŶƉƌĠƐĞŶƚĞƵŶĞĂƉƉƌŽĐŚĞƉƌŽĨŽŶĚĞĚĞĐĞƋƵĞ
ƐŽŶƚ ĐĞƐ «:ƵŐĞŵĞŶƚƐ» ĚĞ ůĂ dŽƌĂŚ;ϴͿ͘ Ğ ĨĂĕŽŶ ŐĠŶĠƌĂůĞ͕ ůĞƐ :ƵŐĞŵĞŶƚƐ Ɛ͛ĂƉƉůŝƋƵĞŶƚ ĂƵ
ĐŽŵƉŽƌƚĞŵĞŶƚĚĞů͛ŚŽŵŵĞ͕ĚĂŶƐůĞƐĚŽŵĂŝŶĞƐŵĂƚĠƌŝĞůƐ͕ĚĂŶƐƐĂƌĞůĂƟŽŶĂǀĞĐƐĞƐďŝĞŶƐ
ƉŚLJƐŝƋƵĞƐĞƚĂǀĞĐůĞŵŽŶĚĞƋƵŝů͛ĞŶƚŽƵƌĞ͘
(1) Qui font l’objet de cette Paracha, énoncée à la suite du don de la Torah et introduisant l’exposé de son
contenu.
(2) Celui qui est obligé de se vendre pour rembourser un vol qu’il a commis.
(3) Et, quand la Chemitta est celle de la Torah, comme l’indique le Rambam, dans ses Lois des serviteurs,
chapitre 1, au paragraphe 10.
(4) Ce qui est également un cas rare.
(5) Qui sont effectivement énoncées dans la suite de la Paracha.
(6) A partir des versets 21, 37.
(7) Le fil conducteur de cette Paracha semble donc heurter non seulement la règle du plus fréquent, mais
aussi la logique.
(8) Ses Mitsvot recevant une formulation logique.
1
>͛ŚŽŵŵĞƉĞƵƚĐŽŵƉƌĞŶĚƌĞĐĞƐ:ƵŐĞŵĞŶƚƐ͕ƉĂƌůĂƌĂƟŽŶĂůŝƚĠĚĞƐŽŶŝŶƚĞůůĞĐƚĞƚ͕ĚĞĐĞ
ĨĂŝƚ͕ ĐĞƐ DŝƚƐǀŽƚ ƉƌĠƐĞŶƚĞŶƚ͕ ĚĞ ůĂ ŵĂŶŝğƌĞ ůĂ ƉůƵƐ ĐůĂŝƌĞ͕ ů͛ŝŶŇƵĞŶĐĞ ƋƵĞ ůĂ dŽƌĂŚ ƉĞƵƚ
ĞdžĞƌĐĞƌƐƵƌůĞŵŽŶĚĞŵĂƚĠƌŝĞů;ϵͿ͘ůůĞƐĠƚĂďůŝƐƐĞŶƚů͛ŝŵƉŽƌƚĂŶĐĞĚƵĐŽƌƉƐũƵŝĨĞƚĚĞů͛ĂƐƉĞĐƚ
ŵĂƚĠƌŝĞůĚĞů͛ĞdžŝƐƚĞŶĐĞ;ϭϬͿ.
Kƌ͕ ĐĞƐ ĐĂƌĂĐƚĠƌŝƐƟƋƵĞƐ ĚĞƐ :ƵŐĞŵĞŶƚƐ ĚĞ ůĂ dŽƌĂŚ ĂƉƉĂƌĂŝƐƐĞŶƚ͕ ĚĞ ůĂ ĨĂĕŽŶ ůĂ ƉůƵƐ
ĠǀŝĚĞŶƚĞ͕ĚĂŶƐůĞƐƚĂƚƵƚĚƵƐĞƌǀŝƚĞƵƌũƵŝĨ͕ƵŶŚŽŵŵĞƉĂƌƟĐƵůŝğƌĞŵĞŶƚďĂƐ͕ĚƵƉŽŝŶƚĚĞǀƵĞ
ĚĞůĂŵŽƌĂůŝƚĠ͕ƋƵŝĂĠƚĠĂƌƌġƚĠƉĂƌĐĞƋƵ͛ŝůĂĐŽŵŵŝƐƵŶǀŽůĞƚƋƵŝ͕ĚƵĨĂŝƚĚĞĐĞůĂƌĐŝŶ͕ĞƐƚ
ǀĞŶĚƵăƵŶŵĂŠƚƌĞƉŽƵƌůĞƐĞƌǀŝr.
KŶƉŽƵƌƌĂŝƚĚŽŶĐƉĞŶƐĞƌƋƵ͛ƵŶƚĞůŚŽŵŵĞŶĞŵĠƌŝƚĞƉĂƐƋƵ͛ŽŶůƵŝĂĐĐŽƌĚĞƚĂŶƚĚ͛ĂƩĞŶͲ
ƟŽŶ͕ƋƵ͛ŝůŶĞŵĠƌŝƚĞƉĂƐůĞƐĞīŽƌƚƐƉĂƌƟĐƵůŝĞƌƐƋƵĞů͛ŽŶƉŽƵƌƌĂŝƚġƚƌĞĂŵĞŶĠăĐŽŶƐĞŶƟƌ
ƉŽƵƌůƵŝĞƚƋƵ͛ĞŶƚŽƵƚĠƚĂƚĚĞĐĂƵƐĞ͕ŝůŶ͛LJĂƉĂƐůŝĞƵĚĞůĞĐŽŶƐŝĚĠƌĞƌĐŽŵŵĞƵŶĞƉĞƌƐŽŶŶĞ
ŚŽŶŽƌĂďůĞ͕ĞƵĠŐĂƌĚăƐŽŶĐŽŵƉŽƌƚĞŵĞŶƚ͘
ƚƌĂǀĞƌƐĐĞƐ>ŽŝƐ͕ůĂdŽƌĂŚŶŽƵƐƐŽƵůŝŐŶĞƋƵ͛ŝůĞƐƚŶĠĐĞƐƐĂŝƌĞĚĞƐĞĐŽŶƐĂĐƌĞƌăƵŶƚĞů
ŚŽŵŵĞ͕ĂƵƐƐŝďĂƐƋƵ͛ŝůƉƵŝƐƐĞġƚƌĞ͘/ůĨĂƵƚĠƚƵĚŝĞƌůĞƐ>ŽŝƐƌĠŐŝƐƐĂŶƚƐĂƐŝƚƵĂƟŽŶ͕ůƵŝŵĂŶŝͲ
ĨĞƐƚĞƌĚƵƌĞƐƉĞĐƚ͕ůƵŝƉƌŽĚŝŐƵĞƌĚĞƐďŝĞŶĨĂŝƚƐĞƚůĞĐŽŶƐŝĚĠƌĞƌĂǀĞĐŵŝƐĠƌŝĐŽƌĚĞ;ϭϭͿ.
ĞĐŝŝŶĐůƵƚĠŐĂůĞŵĞŶƚůĞĨĂŝƚĚĞƐĂƟƐĨĂŝƌĞƐĞƐďĞƐŽŝŶƐ͕ĐĞƵdžĚĞƐŽŶĠƉŽƵƐĞĞƚĐĞƵdžĚĞƐ
ŵĞŵďƌĞƐĚĞƐĂĨĂŵŝůůĞ;ϭϮͿ͕ƉƵŝƐ͕ůĞŵŽŵĞŶƚǀĞŶƵ͕ĚĞůĞůŝďĠƌĞƌĞƚĚĞůƵŝĚŽŶŶĞƌůĞƐŵŽLJĞŶƐ
ĚĞƌĞƚƌŽƵǀĞƌƵŶĞǀŝĞŶŽƌŵĂůĞ;ϭϯͿ.
ŶĚĠĮŶŝƟǀĞ͕ůĞƐ>ŽŝƐĚƵƐĞƌǀŝƚĞƵƌũƵŝĨŵŽŶƚƌĞŶƚďŝĞŶů͛ŝŵƉŽƌƚĂŶĐĞĞƚůĂǀĂůĞƵƌĚƵĐŽƌƉƐ
ũƵŝĨ͕ƵŶĞŝŵƉŽƌƚĂŶĐĞŝŵŵƵĂďůĞ͕ƋƵŝƌĞƐƚĞƚŽƵũŽƵƌƐůĂŵġŵĞĞƚƋƵŝŶĞƐƵďŝƚƉĂƐůĂŵŽŝŶĚƌĞ
ĠǀŽůƵƟŽŶĚĂŶƐůĞƚĞŵƉƐ͕ƋƵĞůůĞƋƵĞƐŽŝƚ͕ƉĂƌĂŝůůĞƵƌƐ͕ůĂƐŝƚƵĂƟŽŶŵŽƌĂůĞĚĞĐŚĂĐƵŶ;ϭϰͿ.
* * *
(9) On verra, à ce propos, le Likouteï Si’hot, tome 16, à la page 243.
(10) Ainsi, le Tanya explique, au chapitre 49, que l’élection des enfants d’Israël, lors du don de la Torah,
portait spécifiquement sur le corps juif. C’est par son intermédiaire que l’influence de la Torah peut être clairement ressentie dans le monde.
(11) Même en pareil cas, sa dignité humaine ne peut pas être remise en cause.
(12) L’obligation en incombe effectivement à son maître, comme Rachi l’indique par la suite, dans son commentaire du verset 21, 3.
(13) De le réhabiliter.
(14) C’est, en effet, la dimension matérielle qui est la finalité ultime de la création.
2
Approche intellectuelle
(Discours du Rabbi, Sefer Ha Si’hot 5752-1992, tome 2, page 366)
ZĂĐŚŝ͕ĐŽŵŵĞŶƚĂŶƚůĞǀĞƌƐĞƚ͗«ƚ͕ǀŽŝĐŝůĞƐ:ƵŐĞŵĞŶƚƐ»;ϭͿ͕ĞdžƉůŝƋƵĞ͗«ƚŽƵƚĐŽŵŵĞůĞƐ
ƉƌĞŵŝĞƌƐ;ϮͿĠŵĂŶĞŶƚĚƵ^ŝŶĂŢ͕ŝůĞŶĞƐƚĚĞŵġŵĞƉŽƵƌĐĞƵdžͲůă». La Parchat Yethro relatait le
ĚŽŶĚĞůĂdŽƌĂŚĞƚůĂWĂƌĐŚĂƚDŝĐŚƉĂƟŵĞdžƉŽƐĞĞŶƐƵŝƚĞůĞƐDŝƚƐǀŽƚƌĠŐŝƐƐĂŶƚůĞƐƌĞůĂƟŽŶƐ
ĞŶƚƌĞůĞƐŚŽŵŵĞƐĞƚĚŝīĠƌĞŶƚĞƐ>ŽŝƐĠƚĂďůŝƐƐĂŶƚĐĞƋƵĞĚŽŝǀĞŶƚġƚƌĞůĞƐĐŽŵƉŽƌƚĞŵĞŶƚƐ
ƐŽĐŝĂƵdž͘
dŽƵƚĞƐĐĞƐƌğŐůĞƐĚĞĐŽŵƉŽƌƚĞŵĞŶƚƐŽŶƚ͕ĐĞƌƚĞƐ͕ĚĞƐĠǀŝĚĞŶĐĞƐƉŽƵƌů͛ŝŶƚĞůůĞĐƚŚƵŵĂŝŶ;ϯͿ͕
ŵĂŝƐůĂdŽƌĂŚĨĂŝƚůĞĐŚŽŝdžĚĞůĞƐƉƌĠƐĞŶƚĞƌĐŽŵŵĞůĞƉƌŽůŽŶŐĞŵĞŶƚĚĞůĂƌĠǀĠůĂƟŽŶĚƵ
^ŝŶĂŢ;ϰͿ͛͘ĞƐƚůĂƌĂŝƐŽŶƉŽƵƌůĂƋƵĞůůĞĐĞǀĞƌƐĞƚĞƐƚŝŶƚƌŽĚƵŝƚƉĂƌƵŶ«et»ĚĞĐŽŽƌĚŝŶĂƟŽŶ;ϱͿ͕
«Ğƚ͕ǀŽŝĐŝůĞƐ:ƵŐĞŵĞŶƚƐ».
ZĂĐŚŝƉƌĠĐŝƐĞĐĞƋƵĞůĂdŽƌĂŚĞŶƚĞŶĚƐŽƵůŝŐŶĞƌĚĞĐĞƩĞĨĂĕŽŶ͗«ƚŽƵƚĐŽŵŵĞůĞƐƉƌĞͲ
ŵŝĞƌƐĠŵĂŶĞŶƚĚƵ^ŝŶĂŢ͕ŝůĞŶĞƐƚĚĞŵġŵĞƉŽƵƌĐĞƵdžͲůă»͘/ůŝŶĚŝƋƵĞ͕ƉĂƌĐĞƐŵŽƚƐ͕ƋƵĞů͛ŽŶ
ŶĞĚŽŝƚƉĂƐŵĞƩƌĞĞŶƉƌĂƟƋƵĞĐĞƐDŝƚƐǀŽƚƵŶŝƋƵĞŵĞŶƚƉĂƌĐĞƋƵĞů͛ŽŶĞŶĂƵŶĞĂƉƉƌŽĐŚĞ
ƌĂƟŽŶŶĞůůĞ͕ƋƵŝƐĂƟƐĨĂŝƚůĂůŽŐŝƋƵĞ͕ŵĂŝƐƋƵ͛ĞůůĞƐƐŽŶƚ͕ĂǀĂŶƚƚŽƵƚ͕ůĞƐ/ŶũŽŶĐƟŽŶƐĚƵ^ĂŝŶƚ
ďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ů͕ĐŽŵŵĞĐĞůůĞƐƋƵŝŽŶƚĠƚĠĠŶŽŶĐĠĞƐƐƵƌůĞŵŽŶƚ^ŝŶĂŢ;ϲͿ.
KŶƉĞƵƚĠŐĂůĞŵĞŶƚĚŽŶŶĞƌ͕ăĐĞƉƌŽƉŽƐ͕ƵŶĞĞdžƉůŝĐĂƟŽŶƉůƵƐƉƌŽĨŽŶĚĞ͘>ĞĨĂŝƚƋƵĞĐĞƐ
DŝƚƐǀŽƚƐŽŝĞŶƚůŽŐŝƋƵĞƐĞƚƋƵ͛ĞůůĞƐĂƉƉĂƌĂŝƐƐĞŶƚăů͛ŚŽŵŵĞĐŽŵŵĞƵŶĞĠǀŝĚĞŶĐĞĠŵĂŶĞ
ĠŐĂůĞŵĞŶƚĚƵ^ŝŶĂŢ͕«ŝůĞŶĞƐƚĚĞŵġŵĞƉŽƵƌĐĞƵdžͲůă»͘^ŝůĞ^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ůŶ͛ĂǀĂŝƚƉĂƐ
ǀŽƵůƵ ƋƵ͛ŝů ĞŶ ƐŽŝƚ ĂŝŶƐŝ͕ ů͛ŝŶƚĞůůĞĐƚ ĚĞ ů͛ŚŽŵŵĞ ŶĞ ƐĞƌĂŝƚ ƉĂƐ ƉĂƌǀĞŶƵ͕ ƉĂƌ ƐĞƐ ƉƌŽƉƌĞƐ
ŵŽLJĞŶƐ͕ăůĂĐŽŶĐůƵƐŝŽŶƋƵ͛ŝůĞƐƚŶĠĐĞƐƐĂŝƌĞĚĞŵĞƩƌĞĞŶƉƌĂƟƋƵĞĐĞƐDŝƚƐǀŽƚ;ϳͿ.
(1) Michpatim 21, 1.
(2) Ceux qui figurent dans la Paracha précédente, en relation directe avec le don de la Torah. Cette Paracha
doit être lue comme leur prolongement.
(3) Au point que, disent nos Sages, dont la mémoire est une bénédiction, retrouvent le principe de ces
Jugements dans des comportements animaux, comme le texte le rappellera par la suite. Or, un animal n’est
doué d’aucun discernement, ce qui veut dire qu’aucune analyse intellectuelle n’est nécessaire pour en établir
l’acuité.
(4) Afin de souligner leur caractère divin.
(5) Le rattachant à ce qui a été dit au préalable.
(6) Au même titre que celles dont on n’a pas la moindre approche rationnelle.
(7) En d’autres termes, leur rationalité n’est pas intrinsèque. Elle a été voulue par D.ieu, Qui aurait pu également décider de leur donner la formulation inverse.
3
ĞƌƚĞƐ͕ ŶŽƐ ^ĂŐĞƐ͕ ĚŽŶƚ ůĂ ŵĠŵŽŝƌĞ ĞƐƚ ƵŶĞ ďĠŶĠĚŝĐƟŽŶ͕ ĚŝƐĞŶƚ;ϴͿ ƋƵĞ ͗ «Ɛŝ ůĂ dŽƌĂŚ
Ŷ͛ĂǀĂŝƚƉĂƐĠƚĠĚŽŶŶĠĞ͕ŶŽƵƐĂƵƌŝŽŶƐĂƉƉƌŝƐůĂƉƵĚĞƵƌĚƵĐŚĂƚĞƚů͛ŝŶƚĞƌĚŝĐƟŽŶĚƵǀŽůĚĞ
ůĂĨŽƵƌŵŝ»͘>͛ĞdžƉůŝĐĂƟŽŶĞƐƚůĂƐƵŝǀĂŶƚĞ͘>Ğ^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ůŝŶƐƉŝƌĞăů͛ŚŽŵŵĞů͛ĠǀŝĚĞŶĐĞ
ĚĞĐĞƐDŝƚƐǀŽƚĞƚůĞƵƌŶĠĐĞƐƐŝƚĠĂďƐŽůƵĞ͘ƚ͕ĚĞĐĞĨĂŝƚ͕ŝůĂůĞŵŽLJĞŶĚĞƉĂƌǀĞŶŝƌ͕ƉĂƌƐĞƐ
ƉƌŽƉƌĞƐŵŽLJĞŶƐ͕ĂƵdžĐŽŶĐůƵƐŝŽŶƐũƵƐƚĞƐ;ϵͿ.
^ŝ͘ŝĞƵŶ͛ĂǀĂŝƚƉĂƐĮdžĠĐĞƐƉƌŝŶĐŝƉĞƐ͕Ɛ͛/ůŶĞůĞƐĂǀĂŝƚƉĂƐŝŶƚƌŽĚƵŝƚƐĚĂŶƐů͛ŝŶƚĞůůĞĐƚĚĞ
ů͛ŚŽŵŵĞ͕ĐĞůƵŝͲĐŝŶ͛LJƐĞƌĂŝƚƉĂƐƉĂƌǀĞŶƵ͕ĚĞƐŽŶƉƌŽƉƌĞĨĂŝƚ͕ƉĂƌƐĂůŽŐŝƋƵĞ;ϭϬͿ͘/ůLJĂŵġŵĞ
ƚŽƵƚůŝĞƵĚĞƉĞŶƐĞƌƋƵ͛ŝůĂƵƌĂŝƚĂĚŽƉƚĠƵŶĞĐŽŶĐůƵƐŝŽŶŝŶǀĞƌƐĞ;ϭϭͿ.
ĞĨĂĕŽŶŐĠŶĠƌĂůĞ͕ůĞƐDŝƚƐǀŽƚĚĞ͘ŝĞƵƐĞƌĠƉĂƌƟƐƐĞŶƚĞŶĚĞƵdžĐĂƚĠŐŽƌŝĞƐ;ϭϮͿ͘ĞƌƚĂŝŶĞƐ
ŵĞƩĞŶƚĞŶĂǀĂŶƚůĞĨĂŝƚƋƵ͛ĞůůĞƐƚƌĂŶƐĐĞŶĚĞŶƚůĂƌĂŝƐŽŶ͘/ůĞƐƚĚŽŶĐŝŵƉŽƐƐŝďůĞĚ͛ĞŶĂǀŽŝƌ
ƵŶĞĂƉƉƌŽĐŚĞƌĂƟŽŶŶĞůůĞ͘
D’autres Mitsvot;ϭϯͿ͕ĞŶƌĞǀĂŶĐŚĞ͕ŵŽŶƚƌĞŶƚů͛ŝŶƚƌŽĚƵĐƟŽŶĚĞůĂsŽůŽŶƚĠĚĞ͘ŝĞƵĚĂŶƐ
ůĞƐƚĞƌŵĞƐĚĞů͛ŝŶƚĞůůĞĐƚŚƵŵĂŝŶ͘ŶƉĂƌĞŝůĐĂƐ͕ů͛ĞƐƉƌŝƚƚĞŶĚăůĂĐŽŵƉƌĠŚĞŶƐŝŽŶĚĞƚĞůůĞƐ
/ŶũŽŶĐƟŽŶƐĞƚŝůůĂƌĞĐŚĞƌĐŚĞ͘
>ĂdŽƌĂŚĞƐƚůĞƉůĂŶĚ͛ĂƌĐŚŝƚĞĐƚĞĚĞůĂĐƌĠĂƟŽŶ;ϭϰͿ͘Kƌ͕ůĞ^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ůĚĠĐŝĚĂƋƵĞĐĞƌͲ
ƚĂŝŶĞƐDŝƚƐǀŽƚƐĞƌĂŝĞŶƚĂĐĐĞƐƐŝďůĞƐăůĂƌĂƟŽŶĂůŝƚĠĚĞƐŚŽŵŵĞƐ͘>ĞƵƌůŽŐŝƋƵĞĂĚŽŶĐĠƚĠ
ĐŽŶƐƟƚƵĠĞĚĞĐĞƩĞĨĂĕŽŶ͘ůůĞůĞƵƌƉĞƌŵĞƚĚĞĐŽŵƉƌĞŶĚƌĞĐĞƐDŝƚƐǀŽƚ͘
ĞĐĞĨĂŝƚ͕ůĂ,ĂůĂ͛ŚĂƚƌĂŶĐŚĞƋƵĞůĞƐƉĞƵƉůĞƐĚƵŵŽŶĚĞĚŽŝǀĞŶƚĂƵƐƐŝŵĞƩƌĞĞŶƉƌĂͲ
ƟƋƵĞůĞƐƐĞƉƚDŝƚƐǀŽƚĚĞƐĚĞƐĐĞŶĚĂŶƚƐĚĞEŽĂ͛ŚĞƚƋƵ͛ŝůƐĚŽŝǀĞŶƚůĞĨĂŝƌĞ͗«parce que le
^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ůů͛ĂŽƌĚŽŶŶĠĚĂŶƐůĂdŽƌĂŚ»͕ƐĞůŽŶůĞƐƚĞƌŵĞƐĚƵZĂŵďĂŵ;ϭϱͿ.
(8) Dans le traité Erouvin 100b.
(9) Après que D.ieu les ait inscrites dans sa logique.
(10) Comme c’est le cas pour les autres Mitsvot, qui n’appartiennent pas à la catégorie des Jugements.
(11) De fait, la logique n’est qu’une notion relative, qui évolue dans le temps. Elle ne peut donc pas être un
critère absolu.
(12) Bien souvent, la ‘Hassidout définit trois catégories, les Jugements, les Témoignages et les Décrets, mais
cette classification est la plus globale. Il y a les Mitsvot qui ont leur place dans la logique et celles qui la transcendent.
(13) Notamment celles qui figurent dans cette Paracha.
(14) Comme l’indique le début du Midrash Béréchit Rabba. Tout ce qui existe dans le monde peut donc être
retrouvé dans la Paracha.
(15) Dans ses Lois des rois, au début du chapitre 9. Les nations possèdent donc leur propre logique, s’appliquant aux Mitsvot qu’elles doivent mettre en pratique.
4
ŝĞŶƉůƵƐ͕ůĞZĂŵďĂŵĚŝƚĠŐĂůĞŵĞŶƚĐĞĐŝ͗«ŶƌĞǀĂŶĐŚĞ͕Ɛ͛ŝůƐůĞƐŵĞƩĞŶƚĞŶƉƌĂƟƋƵĞ
ƉĂƌĐĞ ƋƵ͛ĞůůĞƐ ƐŽŶƚ ůĞ ĨƌƵŝƚ ĚĞ ůĞƵƌ ƌĠŇĞdžŝŽŶ;ϭϲͿ͙ ŝůƐ Ŷ͛ĂƉƉĂƌƟĞŶŶĞŶƚ ƉĂƐ ĂƵdž :ƵƐƚĞƐ ĚĞƐ
ŶĂƟŽŶƐĞƚŶĞƐŽŶƚƉĂƐĐŽŵƉƚĠƐƉĂƌŵŝůĞƵƌƐƐĂŐĞƐ»;ϭϳͿ.
/ůLJĂůăƵŶƉƌŝŶĐŝƉĞĨŽŶĚĂŵĞŶƚĂůĚĞůĂƉƌĂƟƋƵĞĚĞƐDŝƚƐǀŽƚ͕ƋƵŝƐŽŶƚů͛ĞdžƉƌĞƐƐŝŽŶĚĞůĂ
sŽůŽŶƚĠĚĞ͘ŝĞƵ͘/ůĨĂƵƚůĞƐĂĐĐŽŵƉůŝƌƵŶŝƋƵĞŵĞŶƚĚƵĨĂŝƚĚĞĐĞƩĞsŽůŽŶƚĠ͘ƚ͕ůĂĚŝīĠͲ
ƌĞŶĐĞƋƵŝĞdžŝƐƚĞĞŶƚƌĞĞůůĞƐĞƐƚƵŶŝƋƵĞŵĞŶƚůĂƐƵŝǀĂŶƚĞ;ϭϴͿ.
ĞƌƚĂŝŶĞƐDŝƚƐǀŽƚĚŽŝǀĞŶƚġƚƌĞŵŝƐĞƐĞŶƉƌĂƟƋƵĞĂǀĞĐƵŶƐĞŶƟŵĞŶƚĚĞƐŽƵŵŝƐƐŝŽŶĂƵ
^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ů͕ĂƵͲĚĞůăĚĞƚŽƵƚĞůŽŐŝƋƵĞ;ϭϵͿ͛͘ĂƵƚƌĞƐDŝƚƐǀŽƚ͕ĞŶƌĞǀĂŶĐŚĞ͕ĚŽŝǀĞŶƚġƚƌĞ
ĐŽŶƐŝĚĠƌĠĞƐĐŽŵŵĞĚĞƐĠǀŝĚĞŶĐĞƐŝŶƚĞůůĞĐƚƵĞůůĞƐ͕ĚĞƐŽƌƚĞƋƵĞůĂůŽŐŝƋƵĞŚƵŵĂŝŶĞƉĞƌͲ
ŵĞƩĞĚ͛ĞŶƉĞƌĐĞǀŽŝƌůĂŶĠĐĞƐƐŝƚĠ;ϮϬͿ͘dŽƵƚĞĨŽŝƐ͕ĐĞƩĞŽďůŝŐĂƟŽŶŝŶĐůƵƚĂƵƐƐŝůĞĨĂŝƚƋƵĞ͗«il
ĞŶĞƐƚĚĞŵġŵĞƉŽƵƌĐĞƵdžͲůă»͕ƋƵ͛ĞůůĞƐĠŵĂŶĞŶƚĠŐĂůĞŵĞŶƚĚƵ^ŝŶĂŢ;ϮϭͿ.
ĞƩĞĐŽŵďŝŶĂŝƐŽŶŚĂƌŵŽŶŝĞƵƐĞĚĞůĂ^ĂŐĞƐƐĞĚĞ͘ŝĞƵĞƚĚĞů͛ĞdžŝƐƚĞŶĐĞŵĂƚĠƌŝĞůůĞĂƚͲ
ƚĞŝŶĚƌĂƐĂƉĞƌĨĞĐƟŽŶůŽƌƐĚĞůĂĚĠůŝǀƌĂŶĐĞǀĠƌŝƚĂďůĞĞƚĐŽŵƉůğƚĞ͕ŵĂŝƐů͛ŽŶƉĞƵƚĞŶŽďƐĞƌͲ
ǀĞƌůĞƐƉƌĠŵŝĐĞƐ͕ĚĠũăăů͛ŚĞƵƌĞĂĐƚƵĞůůĞ͘
͛ĞƐƚĂŝŶƐŝƋƵĞůĞƐŶĂƟŽŶƐĚƵŵŽŶĚĞŽŶƚĚĞƌŶŝğƌĞŵĞŶƚƉƌŝƐůĂĚĠĐŝƐŝŽŶ͕ƐĞůŽŶůĞƵƌƉƌŽƉƌĞ
ůŽŐŝƋƵĞ͕ĚĞĐĞƐƐĞƌůĞƐŐƵĞƌƌĞƐĞƚĚĞŵĞƩƌĞůĞƵƌƐŵŽLJĞŶƐĞŶĐŽŵŵƵŶƉŽƵƌƉƌŽŵŽƵǀŽŝƌůĂ
ƉĂŝdž;ϮϮͿ͛͘ĞƐƚĂŝŶƐŝƋƵ͛ĞƐƚŝŶƐĐƌŝƚƐƵƌƵŶŵƵƌĚƵďąƟŵĞŶƚĚĞƐEĂƟŽŶƐhŶŝĞƐ͕ůĞǀĞƌƐĞƚ͗«ils
ĨĞƌŽŶƚĚĞůĞƵƌƐĠƉĠĞƐĚĞƐƐŽĐƐĚĞĐŚĂƌƌƵĞ»;ϮϯͿ͕ƐŽƵůŝŐŶĂŶƚƋƵĞůĞƉŽƵǀŽŝƌĚ͛ŝŶƐƚĂƵƌĞƌůĂƉĂŝdž
ĞƚĚ͛ŝŶƚĞƌƌŽŵƉƌĞůĞƐŐƵĞƌƌĞƐĠŵĂŶĞĚ͛ƵŶƚĞdžƚĞĚĞůĂdŽƌĂŚ͕ƋƵŝĂĠƚĠĚŽŶŶĠĞƐƵƌůĞŵŽŶƚ
^ŝŶĂŢ;ϮϰͿ.
* * *
(16) Uniquement, en faisant abstraction de toute révélation divine.
(17) Selon les termes du Rambam, à la même référence, à la fin du chapitre 8. La conscience de se soumettre
à une Injonction divine est donc indispensable également pour un non Juif.
(18) En effet, si elles ont une motivation unique, pourquoi ne pas toutes les inscrire dans une seule et même
catégorie ?
(19) Parce que la Volonté de D.ieu n’a pas été de leur donner une explication logique.
(20) Encore une fois parce que D.ieu l’a voulu.
(21) Au final, la logique n’est pas un véritable critère discriminant des Mitsvot.
(22) C’est le «traité de désarmement».
(23) Ichaya 2, 4. Mi’ha 4, 3.
(24) Les nations unies montrent, de cette façon, que la nécessité du désarmement n’est pas uniquement
logique. Elle a aussi une origine divine.
5
‫לע"נ‬
Cette Si’ha est offerte
ses enfants et petits-enfants
pour l’élévation de l’âme de
Yossef ben Moché ‫ע"ה‬
Chekly
décédé le 29 Chevat 5767
'‫ת' נ' צ' ב' ה‬
Puisse son âme s’insérer dans le faisceau de la vie.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
264 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler