close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse - (FRAC) Basse

IntégréTéléchargement
Sophie CALLE
Exposition Unfinished - Cash Machine
À FRAC OUVERT - 9ème édition
Modules pédagogiques
Frac Normandie Caen
Du 22 février au 28 mars 2016
Communiqué de presse
Le Frac Normandie Caen bénéficie du concours de la Région
Normandie et du ministère de la Culture et de la Communication,
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
Contact presse - Frac Normandie Caen
Raphaële Gruet - Chargée de la communication
raphaele.gruet@frac-bn.org / +33 (0)2 31 93 92 38
Sophie CALLE Exposition Unfinished - Cash Machine
Qu’elle suive des inconnus dans la rue (Filatures parisiennes, 1978-79), photographie des individus invités à dormir dans
son lit (Les Dormeurs, 1979), interroge des aveugles de naissance sur leur conception de la beauté (Les Aveugles, 1986),
filme une rupture amoureuse sous la forme d’un road-movie (No Sex Last Night, 1992) ou tente d’améliorer le vie à
New York en se pliant aux instructions du romancier Paul Auster (Gotham Handbook, 1994), Sophie Calle développe une
œuvre qui semble échapper à toute classification. De cette diversité des supports et des propos se dégage cependant
une profonde cohérence, un style très personnel que caractérise ainsi Christine Macel : « L’association d’une image et
d’une narration, autour d’un jeu ou d’un rituel auto-biographique, qui tente de conjurer l’angoisse de l’absence, tout en
créant une relation à l’autre contrôlée par l’artiste. ».
La question du style est précisément au centre du dispositif vidéo Unfinished – Cash Machine (2003). En 1988, Sophie
Calle est invitée par une banque américaine à réaliser un projet in situ. Quinze ans plus tard, elle se résigne à l’idée
qu’elle ne parviendra jamais à répondre à cette commande. De ce constat d’échec naît la vidéo Unfinished. Dans un style
proche du documentaire, du making-of, Sophie Calle y retrace ses tentatives successives de mener à bien ce projet et
pointe les raisons pour lesquelles aucune d’entre elles n’a abouti : l’impossibilité de finaliser une œuvre qui respecterait
son style à partir du matériau imposé par la commande (des extraits de vidéos de surveillance de distributeurs bancaires
reproduits dans la série Cash Machine). Avec Unfinished, Sophie Calle voulait se « libérer, enfin, de ces images, abdiquer
devant leur présence ». Par une jolie pirouette, elle réussit, au final, à faire de cet échec une œuvre à part entière.
Sophie Calle, Unfinished - Cash Machine (2003)
Collection Frac Normandie Caen © Adagp, Paris 2016
À FRAC OUVERT - 9ème édition
Depuis 2008, le Frac Normandie Caen réserve chaque année pendant 4 à 6 semaines ses espaces d’exposition au
dispositif pédagogique À FRAC OUVERT, un ensemble de projets mené avec l’Éducation Nationale, l’Enseignement
Supérieur et les structures partenaires autour de la collection du Frac.
Nom d’un petit bonhomme
Collection Frac Normandie Caen
Joël HUBAUT, Hippolyte Hentgen, Valérie JOUVE, Jürgen KLAUKE, Gauthier LEROY,
Duane MICHALS, Florence PARADEIS, Philippe RAMETTE, Hans SCHABUS
Cette année, le Frac Normandie Caen présente l’exposition Nom d’un petit bonhomme, en réponse au thème du projet
départemental « Portrait(s)… en perspectives » proposé par l’Éducation Nationale aux enseignants du Calvados.
Dans les portraits exposés au Frac, le costume et les accessoires prennent autant de place que le modèle qu’ils
accompagnent. Le complet-cravate est ainsi plusieurs fois revêtu dans l’exposition. Définitivement masculin, il est
l’uniforme de monsieur-tout-le-monde et fait basculer celui qui le porte vers l’anonymat. Il permet à Duane Michals
de symboliser l’œuvre et la personnalité de René Magritte, il est aussi la tenue du burlesque chez Philippe Ramette ou
Jürgen Klauke. Revêtu par l’artiste lui-même il en fait un individu comme un autre ou, au contraire, un clown, figure que
l’on retrouve dans l’autoportrait en pantin de Florence Paradeis.
L’habit permet, d’autres fois encore, de jouer avec les époques. Valérie Jouve transforme ainsi son modèle en dame
d’un autre temps. Le duo Hippolythe Hentgen crée des portraits de chevaleresses imaginaires dont le tissu, matériau
du vêtement, devient celui de l’œuvre. Le costume devient alors déguisement, comme dans le portrait collectif de Joël
Hubaut où tout est matière à carnaval. Dans ce dernier portrait, les objets contribuent par leur profusion à la mascarade.
Chez Philippe Ramette, l’accessoire est un objet incongru qui participe à la mise en espace du corps. Dans les œuvres
de Gauthier Leroy, il vacille vers la figuration et devient un personnage à part entière, une sorte « d’objet-bonhomme ».
Florence Paradeis, Roll on (2001)
Collection Frac Normandie Caen © Florence Paradeis
Ateliers et rencontres autour de la Collection
Collection Frac Normandie Caen
En pendant de l’exposition dédiée aux jeunes publics, le Frac Normandie Caen propose d’autres temps de réflexions et
d’échanges à partir d’œuvres de sa collection aux publics partenaires.
Sont ainsi proposés aux enseignants et étudiants en écoles d’art et universités la possibilité de délocaliser un cours au
Frac, d’organiser des workshops sur plusieurs jours, de participer à un stage de montage d’exposition de collection ou
bien encore à un atelier d’éducation à l’image.
C’est par ailleurs le moment privilégié pour les élèves et professeurs des crèches et établissements scolaires impliqués
dans un projet de jumelage avec le Frac Normandie Caen de faire un choix d’œuvres en vue d’une exposition dans leur
établissement.
Pour cette 9ème édition d’À FRAC OUVERT, le Frac Normandie Caen organise par ailleurs des accrochages spécifiques de
sa collection pour les entreprises, collectivités, associations, public amateur et acteurs du champs social.
Visite de l’exposition pédagogique EAT ME durant À FRAC OUVERT - 8ème édition © DR
Stage « montage d’exposition de collection » des étudiants de l’Université de Caen
proposé par le Frac Normandie Caen durant À FRAC OUVERT © DR
INFORMATIONS PRATIQUES
Frac Normandie Caen
9 rue Vaubenard - 14000 Caen
+33 (0)2 31 93 09 00 / www.frac-bn.org
Tous les jours de 14h à 18h - Entrée libre
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
1 806 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler