close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué

IntégréTéléchargement
Destinataires :
Médias régionaux
Journalistes de la presse agricole
A Quimper, le 4 février 2016
COMMUNIQUE DE PRESSE
Étiquetage de l’origine : pourquoi les GMS ne l'exigent-elles
pas de leurs fournisseurs ?
Depuis de nombreux mois, la FDSEA du Finistère exige que l’étiquetage de l’origine soit
rendu obligatoire pour tous les produits alimentaires, y compris les produits
transformés et les plats préparés. Lors des rencontres avec les députés le samedi 30
janvier, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs ont remis la pression sur les élus politiques.
Alors que la France refuse obstinément de légiférer sur la mention d’origine pour les
produits transformés, ce type d’information est disponible pour le consommateur chez
certains de nos voisins européens, comme au Royaume-Uni. Pourquoi la France s’y
refuse-t-elle ?
En attendant la mise en œuvre d’un décret rendant obligatoire l’étiquetage de l’origine dans
les produits transformés, la FDSEA exige que les GMS se positionnent clairement sur
l'étiquetage obligatoire des produits transformés !
La FDSEA leur demande d’anticiper une future réglementation en exigeant dès
maintenant de leurs fournisseurs un étiquetage d'origine sur les produits transformés.
Comme il s’agit d’une demande forte et constante du citoyen consommateur1 et des
agriculteurs français, les GMS ont tout intérêt à jouer le jeu.
1
Selon l’association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV), près de 80 % des Français veulent connaître
l’origine de leurs produits. Par ailleurs, un rapport de la Commission européenne souligne que 90% des consommateurs sont
en faveur d’un étiquetage de l’origine de la viande dans les aliments transformés.
FDSEA du Finistère
5 allée Sully 29322 Quimper Cedex – Tél : 02 98 64 02 20
www.fdsea29.fr - @FDSEA_Finistere
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
336 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler