close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse Pour diffusion immédiate

IntégréTéléchargement
Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate
Opération « Droits blindés »
Pas de chars canadiens contre le peuple saoudien
Montréal, le 6 février 2016 – À l’occasion du colloque du Réseau universitaire d’Avocats sans
Frontières, qui se tient sous le thème de la défense des droits humains et de la primauté du droit
à l’échelle mondiale, le professeur de droit public de l’Université de Montréal, Daniel Turp, a
annoncé son intention d’intenter un recours judiciaire visant à contrer la volonté du
gouvernement du Canada de permettre l’exportation de produits militaires vers l’Arabie
saoudite. S’inscrivant dans une initiative présentée comme l’opération « Droits blindés », ce
recours est préparé par un groupe constitué d’étudiants et d’étudiantes de l’Université de
Montréal ainsi que des membres du Barreau du Québec.
« Nous allons démontrer que l’autorisation d’exporter des produits militaires en Arabie saoudite
est incompatible avec la responsabilité que s’est fixée le Canada en matière de promotion du
respect des droits fondamentaux de la personne humaines, dont les droits des femmes », a
déclaré le professeur Turp.
Depuis que le nouveau gouvernement du Canada a déclaré ne pas vouloir de remettre en cause
le contrat de 13 milliards de dollars américains portant sur la vente de véhicules blindés légers à
l’Arabie saoudite, il y a lieu de s’interroger sur la légalité de l’autorisation qui a été ou sera
donnée à la filiale canadienne du groupe américain General Dynamics pour exporter des
véhicules blindés légers (VBL).
Si le gouvernement du Canada refuse de faire preuve de cohérence entre les idéaux de respect
des droits fondamentaux et ses décisions en matière d’exportation de matériel militaire, il est
néanmoins tenu de se conformer au droit. « Dans un État de droit, le gouvernement doit
respecter le principe constitutionnel de la primauté du droit et veiller au respect de ses lois et de
la législation dans son ensemble », a ajouté le professeur Turp.
Cette annonce publique s’inscrit dans une série de gestes qu’entreprendront dans les
prochaines semaines les membres de l’Opération « Droits blindés », au Québec et au Canada.
Afin de susciter l’appui du plus grand nombre de citoyens et de citoyennes à cette cause, seront
notamment lancés un site internet, une page Facebook et une campagne de financement social.
Pour plus d’informations : www.droitsblindes.org
-30Pour renseignements :
Philippe Leclerc, relations de presse
(514) 432-3277 (cellulaire)
media@nestorstrategie.com
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
60 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler