close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

A la une de l`hebdo cette semaine

IntégréTéléchargement
Exécutifs
évangélistes
en bref
p.6
p.6
p.7
digital. Accor Hotels et son comex de l’ombre
presse. 20 Minutes parle aux communautés
la semaine vue par… Jacques Rosselin (EFJ)
l’événement
Dr
pARFuMs cHRistiAn dioR,
un contAct cliEnt En oR
p.8
business
REnAult En polE position MARkEting p.14
vie des budgets. l’Hôtel-dieu de lyon
p.16
sommaire
entre dans l’arène avec Matador
diagnostic. À la recherche des lecteurs
de L’Obs perdus
communication. Blackbird prend les pME
sous son aile
télévision. les chantiers de gilles pélisson
régies. sophie poncin (sRi) :
« il y a trop d’acteurs de la mesure du digital »
audiovisuel. Futuremag, double exposition
p.18
p.20
p.21
p.22
p.23
programmatic day.
p.24
Vers une publicité responsable
culture tech. dictanova,
satisfait et questionné
p.26
L’idée de Sébastien Bazin (page 6), le patron d’Accor
Hotels, de créer un « shadow comex » composé
de douze cadres de 25 à 35 ans chargés de mettre
en concurrence le comité exécutif du groupe relève
sans doute du marketing RH. Il n’empêche qu’elle est stimulante : comment
mieux intégrer des hauts potentiels dans le saint des saints de la décision
d’entreprise qu’en en faisant les apôtres de la digitalisation de leur groupe ?
Pour Accor Hotels, fortement engagé dans sa transformation numérique
et qui réalise plus de 36 % de ses ventes sur internet, il ne s’agit plus
seulement d’assurer une transition du monde physique vers une plateforme
de distribution en ligne. Car face à Airbnb, Google, Expedia ou Booking,
l’enjeu est d’arriver à penser de façon « nativement » digitale. Quels sont
les atouts de la marque ombrelle face à une offre quasi-illimitée d’hôtels
sur internet ? Comment disposer d’une data utile pour coller aux attentes
du consommateur mobile ? Le groupe a déjà prouvé, à travers son plan
digital, qu’il était capable de se remettre en question. Au point, par
exemple, d’apporter informations et données aux hôtels indépendants,
pour leur permettre de résister au rouleau compresseur des pure players
américains. En ouvrant les portes de l’exécutif à ses jeunes, il se met
au niveau de ses compétiteurs sur la nouvelle frontière du numérique.
Et, ce faisant, s’autorise à dépasser les habitudes, les inhibitions, bref
toutes ces faiblesses des acteurs installés sur lesquelles travaillent
les start-up, qu’elles soient en germe, licorne ou Gafa. D’autant qu’une
étude de PWC montre que cette concurrence peut venir de partout,
56 % des chefs d’entreprise pensent même qu’elle viendra d’autres
secteurs que le leur : la tech, mais aussi le retail ou les télécoms.
AmAuRy DE ROCHEGONDE, rédacteur en chef adjoint
@derochegonde
dossier
formation
au digital
14
p.29
inspirations
dREssEuRs dE codEs
saga. caprice des dieux est amour
p.38
p.40
p.42
international. Japon :
ili, la langue dans la poche
p.44
créations. Volvic réveille la force
29
opinions
profession. communiquer utile,
par Romain Mouton
p.48
wath’s next. Remise en question trimestrielle,
par odile Roujol
p.49
le flop. la campagne printemps-été de diesel p.50
11/02/2016
38
42
CHAQuE SAmEDI, à 8 H 20, REtROuvEz
LA CHRONIQuE méDIAS D’AmAuRy DE ROCHEGONDE
(89 FM à paris)
5
StratégieS N° 1846
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
8
Taille du fichier
1 204 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler