close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2016 02 08 CP_SAFE_Agression_Arbitre

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUE DE PRESSE
Paris, le 8 février 2016
COUP DE TÊTE SUR UN ARBITRE DE LIGUE 1 :
SILENCE ASSOURDISSANT !
Depuis plusieurs mois, le SAFE alerte sur les dangers et les comportements qu’il
faut à tout prix prévenir, combattre et éradiquer sur nos terrains de football.
Samedi dernier, une limite a été clairement franchie : un joueur a porté un
coup de tête à un arbitre lors de la rencontre AS Monaco / OGC Nice. Les
images, et les commentaires en direct des journalistes, sont sans équivoque.
Le geste, dont la portée symbolique est très forte, est quasiment passé
inaperçu. Silence assourdissant - ou presque - des médias et des instances.
Aucune réaction d’envergure. Il semblerait qu’un geste aussi inadmissible
paraisse banal et n’émeuve personne.
On ne peut pourtant rester sans voix devant un acte aussi répréhensible et qui
n’a pas lieu d’être sur un terrain de football - ni ailleurs, ni contre quiconque.
Agresser un arbitre de la sorte et bénéficier ensuite d’une telle omerta confine,
si ce n’est à valider de tels agissements, à les banaliser. C’est proprement
intolérable.
Le SAFE est ulcéré de ces agissements sans cesse dénoncés, sans cesse répétés,
et qui suscitent peu de réactions et de prise de conscience.
Le Syndicat des Arbitres de Football Elite (SAFE) a pour vocation de promouvoir la fonction et de
défendre les intérêts individuels et collectifs des arbitres des championnats professionnels. Géré par
un Bureau de sept membres, le SAFE représente 99 % des arbitres et arbitres assistants officiant en
Ligue 1, Ligue 2 et National. Pour plus d’informations : www.safe-arbitres.fr.
Le week-end écoulé a vu de nombreux actes répréhensibles, avec des
exclusions qui ont avant tout été dictées par le souci des arbitres de protéger
l’intégrité des joueurs. Mais le point d’orgue a visé le corps arbitral à Monaco :
il ne s’agit pas ici d’un fait de jeu, d’un engagement disproportionné d’un
joueur envers un autre lors d’un duel pour la conquête du ballon. Il s’agit-là, en
dehors du jeu, d’une attitude menaçante, intimidante et particulièrement
agressive. Qui veille à l’intégrité physique des arbitres ?
Le Syndicat des Arbitres du Football d'Elite apporte ici tout son soutien à Tony
CHAPRON et dénonce ces violences. De tels actes ne peuvent laisser indifférent
et le SAFE en appelle à des sanctions justes, mais fermes et sans concession.
Nous alertons sans relâche sur le fait que de tels agissements ont des
répercussions inévitables dans nos ligues et nos districts. Trop de
comportements délétères, de déclarations inappropriées nuisent à l’image de
notre sport. Si nous voulons que celui-ci retrouve de son exemplarité, il est
temps qu’une prise de conscience collective s’opère et qu’un véritable travail
de fond soit mené.
Le SAFE appelle toutes les composantes du football à plus de respect et de
raison à l’approche de la dernière ligne droite de la saison 2015-2016.
Contact presse :
José Dias
06.26.53.23.61
jose.dias@safe-arbitres.fr
Le Syndicat des Arbitres de Football Elite (SAFE) a pour vocation de promouvoir la fonction et de
défendre les intérêts individuels et collectifs des arbitres des championnats professionnels. Géré par
un Bureau de sept membres, le SAFE représente 99 % des arbitres et arbitres assistants officiant en
Ligue 1, Ligue 2 et National. Pour plus d’informations : www.safe-arbitres.fr.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
212 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler