close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Ce Toc, toc, toc est le dixième numéro du

IntégréTéléchargement
oc, toc, toc...
JOURNAL­INFO DE LA CGT FINANCES PUBLIQUES PARIS
VOTRE PLUS
VOTRE AGENDA
VOTRE ADHESION
VOS CONTACTS
# 10
Février 2016
VOS LIENS
ÉTENDONS LA MOBILISATION...
Revendiquons :
Le 26 janvier dernier, contre
les politiques d'austérité,
pour la revalorisation du
point d'indice et la création
d'emplois supplémentaires
dans nos services afin de
réaliser pleinement l'en­
semble de nos missions, 26
% des agent­es de la DRFIP
Paris se sont mobilisé­es.
La grève et la manifestation
ont ainsi rompu le silence
que ce gouvernement vou­
lait imposer au mouvement
syndical et aux salarié­es à
travers
l'état
d'urgence.
Cette journée constitue un
point d'appui véritable pour
poursuivre la construction
d'un puissant rapport de
force. Il ne faut pas relâcher
la pression.
Dans ce cadre, la CGT, Soli­
daires et FO de la DRFIP 75
appellent donc toutes et tous
les agent­es à se réunir, en
mars, lors d'une assemblée
générale parisienne afin de
décider ensemble de la suite
de la mobilisation.
l'abandon des politiques d'austérité, du PPCR et de la démarche stratégique, l'arrêt des
suppressions d'emplois, le comblement des postes vacants et des embauches statutaires
le dégel du point d'indice, la reconnaissance des qualifications et l’abandon du RIFSEEP
la défense du service public de proximité, l'arrêt du démantèlement de la DGFIP
l'amélioration des droits et garanties statutaires, le respect des métiers et des règles de
gestion
le maintien en surnombre dans leur service des agent­es dont le poste est supprimé
le remboursement en totalité du Pass Navigo pour tous les itinérant­es
l'augmentation des surfaces de travail pour les agent­es
une restauration administrative de proximité aux tarifs AGRAF
de vrais services communs par site, le développement des services d'accueil, inscription au
tableau des emplois des relations publiques,des divisions des directions et services CHORUS
le déploiement de moyens nécessaires pour permettre les reconstructions de carrières pour
bénéficier des mesures liées au travail en ZUS
Mouvement de grève à la DGFIP
Solidarité avec nos collègues de VIERZON...
Les agents­es du Centre des Finances publiques de Vierzon sont en grève
reconductible depuis le mardi 19 janvier 2016. Ils sont en grève pour la
satisfaction de leur revendication : 1B plus 2C pour le SIP, 1B et 1C pour le
SIE et 1 B et le maintien du A pour le SPL. La DDFIP du Cher et la DG jouent
le pourrissement du conflit. La DG refuse pour l'instant de recevoir une
délégation des collègues de Vierzon, la DDFIP se contentant de suivre. Les élus locaux de
Vierzon ont sollicité le cabinet du Ministre Michel SAPIN alors que la réunion informelle du 2
février n'a rien apporté de concret.
Le 4 février, 54% des agent­es de VIERZON étaient toujours en grève. Nous devons les soutenir!
À cet effet, une souscription nationale de soutien aux agent­es en grève a été lancée. Dons
individuels et des sections CGT sont à verser au syndicat national CGT Finances publiques.
Chèques à libeller à l'ordre : CGT FINANCES PUBLIQUES SOLIDARITES VIERZON
Les dons seront versés sur le compte spécial : CGT FINANCES PUBLIQUES SOLIDARITES
Consultez notre site sur www.cgtdgfip75.org
Les bénévoles de la DRFIP Paris
Euh... Comment vous dire...
Nouvelle preuve de l'engagement des collègues dans la lutte pour le service public ou gestion
perverse des suppressions de postes par la direction? Toujours est­il que le nombre d'agent­es des
Finances publiques de Paris écrêté­es par la pointeuse augmente d'années en années. Si ce travail
gratuit représente un nombre d'heures presque stable, à hauteur de 19 emplois temps plein par an, il
se généralise dans les services : 3213 agent­es sur 4700 écrêté­es en 2014.
Le silence complice de l'administration en dit long sur l'utilité, pour elle, de cette pratique irrégulière.
30 000
Nombre total d'heures écrêtées en 2014 à la DRFIP Paris
Téléprocédures + CFE
Panique dans les SIE
!
Un énième épisode de la longue série des joies des téléprocédures, mais non des moindres,
s'est produit la semaine du 25 janvier. L'ensemble des entreprises n'ayant pas réglé la
Contribution Foncière des Entreprises (CFE) a reçu par envoi centralisé une lettre de relance.
Aucune explication fournie sur la procédure à suivre pour payer si ce n'est joindre les services
compétents. Résultat : les SIE ont été inondés d'appels et de mails dès réception de ce
courrier. Les agent­es des SIE sont donc une nouvelle fois en première ligne subissant les
conséquences de la modernisation due aux têtes pensantes : colère et incompréhension des
usagers, téléphone à l'oreille toute la journée pour les agent­es.
Et pourtant sachez le, un directeur a certifié que la crise était finie en SIE.
SIP St Fargeau : ­3 B sur 6, ­2 C sur 5 depuis 2012
Site ARGONNE
Ça chauffe!!!
Comme chaque année, la température dans
les services du site d'Argonne du 19ème, est
ingérable : jusqu'à 28 avec chauffage allumé,
sinon glacial une fois éteint, avec impossibilité
de moduler. En été, c'est une véritable
fournaise pour les services exposés au soleil
l'après­midi. Et comme chaque année, après
chaque alerte, toujours la même chanson, la
direction reconnaît cette situation, mais n'a
pas de solution... Comme d'habitude...
­ 14,1
Mais que reste­t­il à St FARGEAU ?
Pour la deuxième fois, l'ensemble des agent­es du SIP du 20ème St
Fargeau, avec le soutien de la CGT Finances Publiques, interpelle la
direction sur la situation alarmante du service. En effet, depuis 2012, la
situation des emplois du service s'est considérablement détériorée en
raison du non remplacement des départs successifs, l'absence de
compensation des temps partiels et des suppressions de postes. Ces
suppressions d'emploi fragilisent irréversiblement le SIP puisque les deux
postes concernés sont pourvus par deux contrôleurs exerçant au service
du recouvrement. Après que l'ensemble du service, collectivement, ait
élaboré et signé une pétition, les agent­es demandent une audience à
Monsieur PARINI. La CGT demande la création d'emplois nécessaires à
la réalisation des missions et le maintien en surnombre.
Oui... les fonctionnaires ont perdu en moyenne 14,10 % de pouvoir d'achat depuis 2000, soit perte de 232
euros mensuels pour un cadre C, 317 euros pour un cadre B et 430 euros pour un cadre A.
Il y a 20 ans, 12% des agent­es de la fonction publique étaient payé­es entre le SMIC et 110% du SMIC,
aujourd’hui cela représente plus de 25%. Un fonctionnaire de catégorie A était recruté avec un niveau de
rémunération à 60% au­dessus du SMIC, aujourd’hui ce n’est plus que 10%.
Point gelé depuis 2010, ça suffit ! Il est temps que gouvernement nous entende...
CGT Finances Publiques Paris : 6 rue st Hyacinthe 75001 Paris. Tél 01 44 85 87 49. Consultez notre site sur www.cgtdgfip75.org
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
927 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler