close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

communiqué de presse

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le 10 février 2015
GRANDE CONFERENCE DE SANTE : PROPOSITIONS DES INFIRMIERES PUERICULTRICES
L’Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants
(ANPDE) et le Comité d’Entente des Ecoles Préparant Aux Métiers de l’Enfance
(CEEPAME) proposent plusieurs pistes de travail pour l’évolution de la
formation et de l’exercice des infirmières puéricultrices en France.
Depuis 2008, l’ANPDE et le CEEPAME ont activement participé aux travaux de réingénierie
du diplôme d’Etat de puéricultrice, organisés par la DGOS. Les référentiels d’activités et de
compétences ont été validés début 2009. Le référentiel de formation initié à la suite, avec
la contribution de la Conférence des Présidents d’Université (CPU), reste inabouti : une
première interruption des travaux a eu lieu en 2010, la DGOS souhaitant effectuer un état
des lieux des pratiques avancées de la spécialité, puis une seconde interruption en
septembre 2011, dans l’attente du cadrage interministériel du niveau de sortie du diplôme.
Depuis, les travaux de réingénierie n’ont jamais repris depuis.
Or, le programme de formation de la spécialité, datant de 1983, n’intègre pas toutes les
avancées en santé, les spécificités des populations prises en charge actuellement, et les
nouvelles missions confiées aux infirmières puéricultrices ces 30 dernières années (suivi des
assistants maternels et des structures d’accueil de jeunes enfants, éducation thérapeutique,
nouvelles technologies, analyse des pratiques professionnelles,…). Les instituts de formation
s’efforcent d’adapter ce programme, avec le peu de marge de manœuvre dont ils disposent.
Plusieurs rapports font état de la nécessité de faire évoluer l’exercice de la profession, avec
le soutien des pédiatres, afin de répondre aux besoins en santé actuels et futurs des enfants
et de leur famille1,2, et aux préconisations des dernières lois de santé et de protection de
1
http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/ONDPS_Prise_en_charge_de_la_sante_de_l_enfant_mars_2013.pdf
2
http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Parcours_de_soins_des_enfants_atteints_de_maladies_chroniques.pdf
l’enfance, d’autant que la réforme du diplôme d’Etat d’infirmier de 2009 ne comporte plus
d’enseignement en pédiatrie.
Les infirmières puéricultrices font le constat d’un manque de considération de leur
Ministère en charge de la santé : aucun groupe de travail à l’ordre du jour, que ce soit au
sujet de la formation comme de l’exercice, et des signaux négatifs de la part de la DGOS,
notamment dans le projet de convention de la future Agence Nationale du Développement
Professionnel Continu où les puéricultrices ne sont plus considérées comme une spécialité
infirmière.
Aussi, l’ANPDE et le CEEPAME attendent une réelle prise de position sur l’avenir de la
spécialité de puéricultrice lors de la Grande Conférence de Santé. A ce titre, les deux
associations ont rendu leurs propositions :
1) Finaliser la réingénierie en incluant les représentants de l’Enseignement
Supérieur, pour une formation cohérente avec les recommandations
universitaires et l’exercice actuel et futur du métier.
2) Réformer le concours d’entrée en formation des spécialités infirmières
pour l’intégration dans le système universitaire et l’égalité des chances entre
les candidats.
3) Opérer une régulation quantitative dans les formations, basée sur des
données démographiques fiables, avec un réajustement des quotas au regard
des missions supplémentaires confiées aux infirmières puéricultrices durant
ces 30 dernières années.
4) Organiser
la mutualisation d’enseignements théoriques entre les
spécialités infirmières, à la condition de disposer d’une base commune de
formation dans le système LMD (4 semestres et grade Master pour IADE,
IBODE et infirmières puéricultrices)
5) Réduire les inégalités sociales imposées par les coûts de formation pour les
étudiants puériculteurs.
6) Développer, reconnaitre et valoriser une offre de santé en ambulatoire
par des infirmières puéricultrices, dans un parcours de santé en
collaboration avec les pédiatres et les médecins généralistes, afin de réduire
les durées et le nombre d’hospitalisations et de favoriser au maximum le
maintien de l’enfant dans son environnement familial et social.
L’ANPDE et le CEEPAME seront présents à la Grande Conférence de Santé du 11 février
2016 et attendent un positionnement clair du Premier Ministre, Manuel Valls, et des
membres de son gouvernement, ainsi que des décisions à la hauteur des forces mobilisées.
Contributions
de
l’ANPDE
et
du
CEEPAME
disponibles
sur :
http://social-
sante.gouv.fr/grands-dossiers/grande-conference-de-la-sante/article/contributions
A propos du CEEPAME : Le Comité d’Entente des Ecoles Préparant aux Métiers de
l’Enfance est une association loi 1901 à but non lucratif regroupant des écoles préparant au
diplôme d’Etat de puéricultrices et au diplôme d’Etat d’auxiliaires de puériculture. Ses objectifs
sont de promouvoir une formation professionnelle de qualité dans les écoles, assurer la
coordination des écoles, favoriser les échanges pédagogiques entre les différentes filières de
formation, développer l’expertise pédagogique des formateurs, initier des travaux de
recherche, inscrire les écoles dans une démarche qualité.
A propos de l’ANPDE : Elle est l’unique association professionnelle française, représentant
les puéricultrices et les étudiants de la spécialité, de métropole et des DROM-COM
(Départements et régions d'outre-mer - Collectivités d'outre-mer). Ses objectifs sont de
promouvoir la spécialité infirmière, d’en défendre le diplôme, de promouvoir la recherche et
l’évaluation dans le domaine des sciences infirmières spécialisées en puériculture, d’engager
une réflexion en regroupant les professionnels de terrain et en organisant des journées
d’études nationales et régionales permettant l’échange des pratiques.
www.anpde.asso.fr
Contact :
president@anpde.asso.fr – 06 83 50 05 28
president@ceepame.com – 06 80 32 17 50
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
317 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler