close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

3 - Hassidout

IntégréTéléchargement
LE TEHILIM DU CHABAT
CHABBAT PARACHAT TETSAVÉ
SAMEDI 20 FÉVRIER 2016 | 11 ADAR I 5776
Entrée
NICE :
17h 47
MARSEILLE : 17h 55
GRENOBLE : 17h 51
MONTPELLIER : 18h 01
LYON :
17h 54
Sortie
18h 50
18h 58
18h 55
19h 04
18h 58
‫ב״ה‬
Sortie
19h 13
18h 44
18h 51
19h 20
19h 06
Entrée
TOULOUSE : 18h 11
STRASBOURG : 17h 37
NANCY :
17h 43
BORDEAUX : 18h 17
PARIS :
17h 59
‫יום‬
‫י״א‬
Mon père, le Tséma’h Tsédek, me dit :
“ Si vous saviez la force des versets des Tehilim, ce qu’ils accomplissent dans les sphères célestes, vous les
liriez sans cesse. Sachez que les Psaumes brisent toutes les barrières, connaissent des élévations
successives, auxquelles rien ne peut faire obstacle, qu’ils se déposent devant le Maître des mondes et font
leur effet, dans la bonté et la miséricorde ”.
(Extrait du journal du Rabbi)
RÉPARTITION MENSUELLE DES TÉHILIM
Dans votre synagogue, comme dans toutes celles des ‘Hassidim, on instaurera la pratique que j’ai
introduite pour toutes les communautés, il y a quelques années, la lecture publique des Tehilim,
selon leur répartition mensuelle, après la prière, suivie d’un Kaddish, à l’issue de chaque office.
Grâce à cela, D.ieu vous accordera une bénédiction abondante, l’opulence matérielle. Cela vous sera
salutaire, matériellement et spirituellement. De la part de votre ami, recherchant votre bien et vous
accordant ma bénédiction matérielle et spirituelle,
(Lettre, Iguerot Kodech, tome 11, page 224)
HAYOM YOM 11 ADAR I
Il est un principe bien connu et établi qui concerne les pensées que l'on doit avoir pendant la prière. Ceux qui, intellectuellement, ne
peuvent avoir de telles pensées, par manque de connaissance ou parce qu'ils sont incapables de se souvenir du détail des pensées
liées à chaque phase de la prière, peuvent se contenter d'une seule idée, qui a une portée générale et qu'ils auront toujours présente à
l'esprit: que leur prière soit exaucée par D.ieu, béni soit-Il, avec toutes les pensées définies dans les livres de Kabbala.
(De la même façon, le Tséma'h Tsédek dit: «Je prie comme le ferait un enfant».)
Psaume de la Rabbanit.
Les jours où on ne dit pas ta’hanoun, on lit le psaume 20.
Psaume du Rabbi.
se lit Ado-nay
ÉDITION BETH LOUBAVITCH
- 1-
Leilouy Nichmat Rav Chmouel ben Rav Chaim Hillel Azimov
= Ado-nay
-2-
PSAUME 60 (LA MENATSÉA’H)
(1) Au chef des chantres, sur la rose du témoignage, Mi’htam de David,
pour enseigner, (2) lorsque David combattit Aram Naharaïm et Aram
Tsova. Yoav revint et il frappa Edom à Gueï Méla’h, causant la perte de
douze mille hommes. (3) D.ieu, Tu nous as délaissés, Tu nous as taillés en
brèche, Tu T’es emporté contre nous. Rétablis-nous ! (4) Tu as fait
trembler la terre, Tu l’as fendu. Restaure ses fragments, car ils sont
chancelants ! (5) Tu as montré de la dureté à Ton peuple. Tu nous as fait
boire le vin de l’engourdissement. (6) Tu as donné à ceux qui Te craignent
une bannière à lever, au nom de la vérité, pour toujours. (7) Pour que
soient délivrés ceux que Tu aimes, viens en aide, de Ta main droite et
sauve-nous ! (8) D.ieu a dit, dans Sa sainteté, que j’exulterai, que je
diviserai Che’hem et que je mesurerai la vallée de Soukkot. (9) Guilead
est à moi, Menaché est à moi, Ephraïm est la forteresse de ma tête,
Yehouda est mon législateur. (10) Moav est le bassin de mes ablutions. Je
lancerai mon soulier sur Edom. La Philistie retentira d’un son de
couronnement. (11) Qui me conduira dans la cité fortifiée pour la
conquérir ? Qui me dirigera vers Edom ? (12) C’est bien Toi, D.ieu, Qui as
fait cela, Qui nous as délaissés jusqu’à maintenant, Qui n’accompagnes
pas nos armées, D.ieu. (13) Accorde-nous maintenant Ton aide contre
notre adversaire, car le secours de l’homme est vain ! (14) Grâce à D.ieu,
nous ferons des prouesses et Il piétinera nos adversaires.
PSAUME 61 (LA MENATSÉA’H)
(1) Au chef des chantres, sur le Neguinat, Psaume de David. (2) D.ieu,
entends mon chant, écoute ma prière. (3) Je T’invoque, de l’extrémité
de la terre, quand mon cœur est épuisé. Conduis-moi vers le rocher
qui est plus haut que moi. (4) Car, Tu as été mon refuge, une tour de
puissance face à mes ennemis. (5) Je résiderai dans Ta tente pour
l’éternité. Je me protégerai à l’ombre de Tes ailes, à jamais. (6) Car, Toi,
Eternel, Tu as entendu mes vœux. Tu as accordé l’héritage de ceux qui
craignent Ton Nom. (7) Tu ajouteras des jours aux jours du roi. Que
ces années équivalent celles de toutes les générations. (8) Qu’il siège
pour toujours devant D.ieu. Charge la bonté et la vérité de le
préserver. (9) C’est ainsi que je glorifierai Ton Nom pour l’éternité, en
m’acquittant de mes vœux chaque jour
PSAUME 62 (LA MENATSÉA’H)
(1) Au chefs des chantres, sur le Yedoutoun, Psaume de David. (2)
C’est uniquement D.ieu que mon âme attend, en silence. C’est de Lui
que viendra ma délivrance. (3) C’est uniquement Lui Qui est mon
Rocher et mon Libérateur, ma Forteresse. De ce fait, je ne connaîtrai
pas une grande chute. (4) Jusqu’à quand, vous autres, les impies,
comploterez-vous la destruction de l’homme ? Que vous soyez tous
assassinés ! Que vous soyez tous comme un mur incliné, comme une
clôture chancelante. (5) C’est uniquement à cause de leur arrogance
qu’ils ont conspiré pour me faire tomber. Ils se complaisent des
mensonges prononcés devant Chaoul. Par leur bouche, ils me
bénissent, mais, en leur for intérieur, ils me maudissent pour toujours.
(6) C’est uniquement D.ieu que mon âme attend en silence, car c’est
de Lui que vient mon espoir. (7) C’est uniquement Lui Qui est mon
Rocher et mon Libérateur, ma Forteresse. De ce fait, je ne connaîtrai
pas la chute. (8) Ma délivrance et mon honneur dépendent de D.ieu. Il
est le Rocher de ma puissance. Mon refuge est donc en D.ieu. (9) Ayez
confiance en Lui à tout moment, mon peuple. Epanchez votre cœur
devant Lui en prière. D.ieu est notre refuge pour l’éternité. (10) S’en
remettre aux fils de l’homme n’est que vanité. Les hommes de
distinction ne sont que mensonge. Si tous ensemble étaient placés sur
une balance, ils ne seraient rien. (11) Ne faites pas confiance à
l’oppression ! Ne placez pas d’espoir vain dans le vol ! Si des biens
issus de la corruption prospèrent, n’y prêtez guère attention ! (12)
D.ieu prononça une parole, de laquelle j’ai appris deux éléments : la
puissance appartient à D.ieu (13) et la bonté est uniquement à Toi,
mon Maître. Car, Tu rétribues chaque homme en fonction de ses
actions.
Applications du Beth Loubavitch sur Android et AppStore
PSAUME 63 (MIZMOR)
(1) Psaume de David, quand il se trouvait dans le désert de Yehouda.
(2) Mon D.ieu, Tu es Tout-Puissant et je Te rechercherai. Mon âme a
soif de Toi. Ma chair se languit de Toi, comme celui qui se trouve dans
une contrée aride et desséchée, sans eau. (3) J’ai soif de Te voir dans
Ton Sanctuaire, d’y observer Ta puissance et Ta gloire. (4) Grâce à Ton
bienfait qui donne la vie, mes lèvres peuvent Te louer. (5) C’est ainsi
que je Te bénirai pendant ma vie. Par Ton Nom, j’élèverai mes mains
en prière. (6) Comme par des mets gras et abondants, mon âme est
rassasiée, lorsqu’avec un langage joyeux, ma bouche T’exalte. (7) Je
me souviens de Toi quand je suis sur ma couche. Pendant les veillées
de garde, je pense à Toi. (8) Car, Tu m’as apporté de l’aide et, grâce à la
protection de l’ombre de Tes ailes, je chante joyeusement. (9) Mon
âme s’unit à Toi, car Ta main droite m’a soutenu. (10) Mais, mes
ennemis recherchent la destruction de mon âme. Pour cela, ils seront
introduits dans les profondeurs de la terre. (11) Leurs ennemis les
traîneront avec un glaive. Ils seront la proie des renards. (12) Mais, le
roi se réjouira en D.ieu et quiconque prêtera serment par Lui sera
glorifié, lorsque sera fermée la bouche de ceux qui profèrent des
mensonges.
PSAUME 64 (LA MENATSÉA’H)
(1) Au chef des chantres, Psaume de David. (2) D.ieu, entends ma voix
quand je fais part de mes difficultés. Préserve ma vie de la terreur de
l’ennemi. (3) Garde-moi du conseil des impies, de la conspiration de ceux
qui font le mal, (4) qui ont affûté leur langue comme un glaive afin de dire
du mal de moi au roi et qui ont dirigé leur flèche, un mot acide, (5) pour
atteindre l’innocent en cachette. Soudain, ils l’attaquent et ne craignent
pas D.ieu. (6) L’un encourage l’autre à faire le mal. Ils se concertent pour
tendre des pièges. Ils se demandent qui les verrait. (7) Ils cherchent des
prétextes pour me tuer. Quand ils ont achevé leur recherche attentive,
chaque homme cache sa fausseté en lui-même et il en fait un secret, au
profond de son cœur. (8) Soudain, D.ieu leur décoche une flèche et ils sont
blessés. (9) Leur propre langue les a fait trébucher. Quiconque les voit
hoche la tête par dérision. (10) Et, tous les hommes craindront D.ieu,
diront Ses hauts faits. Ils comprendront ce qu’Il a accompli, la manière
dont ils sont tombés dans leur propre piège. (11) Le Juste se réjouira en
l’Eternel et il trouvera refuge en Lui. Tous ceux qui ont le cœur droit Le
glorifieront.
PSAUME 65 (LA MENATSÉA’H)
(1) Au chef des chantres, Psaume de David, un chant. (2) Pour Toi, D.ieu, à
Sion, le silence est louange et les vœux envers Toi seront tenus. (3) Tu
écoutes la prière. Toute chair viendra donc à Toi pour prier. (4) Ce qui est
lié à la faute m’a envahi, mais Tu pardonneras nos fautes. (5) Heureux est
le peuple que Tu choisis et rapproches, pour résider dans Tes cours. Que
nous soyons rassasiés du bien de Ta maison, de Ton saint Sanctuaire. (6)
Réponds-nous, D.ieu de notre salut, par des merveilles, grâce à Ta
droiture. Tu es la sécurité de tous, des extrémités de la terre et des mers
lointaines. (7) Par Sa force, Il prépare la pluie des montagnes, car Il est
ceint de puissance. (8) Il calme le grondement des mers, le vacarme de
leurs vagues et aussi le tumulte des peuples qui veulent nous détruire. (9)
Les habitants des extrémités sont terrifiés par Tes signes. L’émergence du
matin et de la nuit conduit l’homme à chanter joyeusement Ta louange.
(10) Tu T’es souvenu de la terre et Tu l’as abreuvée. Tu l’as abondamment
enrichie par le courant de D.ieu qui est empli d’eau. Et, c’est ainsi que Tu
prépares ses récoltes, car la pluie abondante est le moyen de les apprêter.
(11) Tu satures ses sillons, satisfaisant ainsi ses légions. Par des averses, Tu
les rends tendres et Tu bénis ainsi leur expansion. (12) Tu as couronné
l’année de Ton bienfait, la pluie et Tes nuages gouttent d’abondance. (13)
Ils gouttent sur les prés arides et les plaines sont ceintes de joie. (14) Les
prairies se recouvrent de troupeaux et les vallées s’emplissent de récoltes.
Elles retentissent et chantent également.
Grâce au Dvar Malhout en hébreu/français, étudiez en toute tranquilité
Inscription pour recevoir le Dvar Malhout chez vous pour tous les
jours de la semaine : Tél. : 01.77.38.00.95 - E-mail : dvar770@gmail.com Site internet : www.dvarmalkhout.org
LE TANYA DU CHABAT
Extrait du Séfer Hamaamarim, édition Beth Loubavitch
Ce verset peut être interprété comme le prolongement e ceux qui le précèdent et décrivent les souffrances de l’exil Juif, les punitions qui en découlent. De même, les autres nations qui nuisent à Israël
seront sévèrement punies. Tout ceci conduira les Juifs à la Téchouva. Le commentaire de Rachi souligne que, tant que des impies dirigent Erets Israël, tous les édifices matériels qui s’y vent ne sont
rien d’autre que des ruines.
- 4-
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
4 207 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler