close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2015 01 cegescope fevrier 2016 - Syndicat Cgt des Personnels du

IntégréTéléchargement
Camelote au régime sec
¯
¯
¯
¯
¯
¯
¯
¯
Holà, Manant, quel bon vent t'amène ?
Je viens de faire un rapide tour de votre domaine, Monseigneur, et suis prestement venu vous alerter
qu'il s'est fortement dépeuplé. Aucun duché ne semble échapper à la règle ; partout, les travailleurs
sont absents, malades, épuisés, voire finissent par mourir. Vos services se meurent, ferment les uns
derrière les autres, réduisent leur activité de jour en jour, ferment leurs portes de ci, de là. Je crains
pour l'image de votre royaume, Monseigneur, et plus encore pour la santé de ceux qui restent.
Balivernes ! Je leur ai pourtant expressément demandé de faire des efforts. Mon trésor est vide, ce
Royaume me coûte chaque jour davantage et je n'ai que faire de quelques mutins qui s'échappent de
leur devoir envers le Roy. Je m'en vais de ce pas quérir quelques mercenaires, qui s'acquitteront de
votre besogne pour trois fois rien.
C'est exact, Monseigneur, vous trouverez toujours en ce bas monde quelques miséreux désireux
d’œuvrer pour vous à moindre frais. Mais vous ne serez pas gagnant pour autant, Monseigneur.
Et bien si, parbleu, puisque je les paie moitié moins que vous !
A ceci près que la misère est contagieuse, Monseigneur. Le service que vous aurez pour 500 écus ne
vaudra pas forcément celui que vous aurez payé mille. Et quelles taxes pourrez-vous recouvrer avec
ces salaires de misère ? Sans compter que ces journaliers du désespoir ne concourront pas à l'essor
économique du Royaume. Cinq cents écus, ça ne fait pas vivre un village, ça jette à la rue moult
palefreniers, meuniers, tisserands et forgerons. Qui, à leur tour, ne paieront plus de taxes et
entraîneront dans leur chute le charpentier, l'apothicaire, le lunetier. Tous ces besogneux, réduits à la
misère, viendront quérir l’aumône auprès du Roy, et seront chaque jour plus nombreux. Ils
renonceront aux soins, à une alimentation de qualité, et viendront remplir les hospices dont vous avez
la charge. Avec cette stratégie à courte vue, non seulement vous gagnez moins, mais vous dépensez
plus. La faillite du Royaume est votre seul horizon.
Mais alors, que proposes-tu, toi qui semble avoir des idées sur tout.
C'est fort simple, Monseigneur : ne considérez plus vos gens comme un coût, mais comme une richesse.
Prenez soin d'eux, soignez-les, arrangez leurs conditions de travail, payez-les dignement, quitte à
réduire les intérêts de quelques riches marchands, et tout votre Royaume ne s'en portera que mieux.
EDITO : DEFENDRE SON EMPLOI N’EST PAS UN CRIME !
Soutien inconditionnel à nos camarades de Goodyear
« Voilà 7 ans qu’ils en bavent, qu’ils sont mangés à toutes les sauces, et qu’on ne compte plus les suicides, immolation
par le feu ou balle dans la tête, qu'on compte une moyenne de 2,5 accidents de travail par jour ».
Voilà la situation décrite par un délégué syndical CGT du CHSCT chez Goodyear qui a été placé en garde à vue
pendant 24 heures. Avant de préciser : « Alors qu’un accord de fin de conflit sans poursuite, que les plaintes ont été
retirées, le procureur s’acharne. C’est clairement une décision politique ».
Pour avoir voulu empêcher la fermeture de leur usine et défendre leurs droits et ceux des salariés, 8 salariés de
Goodyear écopent de 2 ans de prison dont 9 mois fermes, autant dire qu’ils sont placés au rang de délinquants !
Du jamais vu !
Après les affaires judiciaires des « Cinq de Roanne », des « Cinq d’ EDF-CDF », de l’Inspectrice du travail à Annecy
poursuivie par Téfal et condamnée, de Chartres, du Havre, de Villefranche sur Saône, de la Caisse d’Epargne d’Ile de
France, des salariés d’Air France mis en garde à vue, une nouvelle étape a été franchie avec ceux de Goodyear !
Cette condamnation s’inscrit dans un mouvement, sans répit, de criminalisation de l’action syndicale, qui s’accentue
jour après jour. Mais nous ne céderons pas !
Ces femmes et ces hommes, se voient aujourd’hui condamnés, stigmatisés, alors même que l’action collective,
l’engagement citoyen est plus que jamais nécessaire pour défendre notre contrat républicain, l’égalité des droits et
l’intérêt général.
Ainsi, le gouvernement affiche sa volonté de mettre les procureurs et les forces de police au service des grands
groupes pour briser toute résistance à la destruction des emplois et de l’industrie.
La justice donne raison à un patronat qui a utilisé des méthodes violentes pour faire peur, et faire taire les salariés afin
d’accepter la fermeture de leur usine. Aujourd’hui, l’usine est en Russie !
Toutes les plaintes des militant(e)s CGT Goodyear, pour que le droit du travail, la santé des salariés soient respectés
ont été classées sans suite…
OUI la répression syndicale reste un moyen patronal pour freiner le développement du syndicalisme.
ET OUI une justice qui condamne l’activité syndicale est une justice de classe !!!
C’est la première fois dans l’histoire de la République que, sous un gouvernement qui se dit « de gauche », de telles
peines sont infligées à des syndicalistes : défendre les intérêts des salaries et l’emploi devient un délit !!!!
OUI, cette décision est un choix politique répressif contre les droits et libertés des salariés à se défendre avec les
syndicats.
Défendre les intérêts des salariés deviendrait-il un délit aux yeux de ce pouvoir qui prétend rendre justice dans ce
pays ?
Faire croître la peur est la stratégie mise à l’œuvre afin de masquer la faillite politique, démocratique, économique,
sociale et morale. La crise du système actuel exige des choix politiques en rupture avec les puissances de l’argent,
mais avec intransigeance sur les valeurs, socle de notre République, dans notre société ravagée par les inégalités et le
chômage, qui, depuis 30 ans, font le lit des idées populistes et des replis identitaires.
Il nous faut retrouver le courage de nos anciens pour refonder une société qui intègre l’ensemble de ses membres, une
société de « semblables », une société solidaire, juste et fraternelle pour respecter la dignité de tous.
Lorsqu’on s’en prend à un militant CGT c’est toute la CGT qu’on attaque.
Aux côtés de nos camarades de Goodyear, et avec toutes celles et tous ceux qui ont une autre idée de la République et
de la démocratie, nous résisterons et ne céderons pas au chantage, la sécurité contre nos libertés, contre la paix et les
idées de progrès.
Venues de l’ensemble des forces progressistes, des syndicats, du monde de la culture, de personnalités, de citoyens,
des voix s’élèvent pour crier leur indignation. L’appel national lancé a immédiatement recueilli plus de 150000
signatures. Une campagne est en marche avec la création de comités de soutien locaux.
Signez et faites signez autour de vous, ne transigeons pas avec les valeurs de la République ! Restons debout !
https://www.change.org/p/françois-hollande-l-appel-des-goodyear
2
Anne-Sylvie BERTHET
Secrétaire Générale
L'ACTU EN FRANCE
La Sécu fête ses 70 ans cette année
Merci Ambroise CROIZAT.
« Nous, combattants de l'ombre, exigeons un plan complet de sécurité sociale visant
à assurer à tous les citoyens des moyens d'existence dans tous les cas où ils sont
incapables de se les procurer par le travail, avec gestion des intéressés et de
l’État. »
C'est au cœur du programme du Conseil National de la Résistance (C.N.R.) du 15 mars
1944, baptisé «les jours heureux», que va se dessiner le socle fondateur de la
Sécurité sociale. Fille de la Résistance, elle sort des songes de ceux qui, au fond des
maquis, rêvaient d'une « France débarrassée des angoisses du lendemain ».
L'entreprise est confiée à Ambroise CROIZAT, ministre du
travail, secrétaire de la fédération CGT des métaux,
député de Paris en 1936.
À la tête d'une équipe de parlementaires, de résistants, de
médecins, il coordonne une vaste réflexion collective en
lien étroit avec le CNR et les services du ministère de la
Santé. Ce bouillonnement collectif se traduira par la
promulgation de l'ordonnance du 4 octobre 1945, instituant
la sécurité sociale.
Désormais ce qui n'était qu'un simple mécanisme
d'assurance privée, couvrant une faible partie des
Français, devient un droit universel, obligatoire et
solidaire. Un droit composé de quatre branches : maladie,
famille, vieillesse et accidents du travail.
Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui envisagent un saut en arrière de 70 ans et appellent à la fin d'une
Sécurité Sociale qu'ils estiment dépassée, coûteuse et sans avenir.
Ambroise CROIZAT disait : « Ne parlez pas d'acquis sociaux, mais de conquis sociaux, parce que le patronat ne
désarme jamais ».
Avec la CGT, réclamez un droit pérenne à la Sécurité Sociale !
Retraites complémentaires
Les salariés vont devoir payer.
L'accord, signé par la CFDT mais rejeté par FO et la CGT,
prévoit tout simplement de vous faire travailler quelques
années de plus pour toucher la même retraite complémentaire.
Ainsi, un salarié (du public comme du privé) qui décide de
prendre sa retraite à 62 ans verra sa retraite complémentaire
amputée de 10 % la première année, 10 % la seconde et 10 % la
troisième, avant de récupérer une retraite à taux plein à 65
ans. En revanche, s’il travaillait jusqu’à 63 ans (soit 4
trimestres de plus) ce malus serait annulé.
Ainsi, pendant cette année, la caisse engrange vos cotisations et limite ses dépenses de retraite.
Voilà une manière bien sournoise de reculer l'âge de départ à la retraite des salariés modestes : au regard du
montant des pensions, ils n'auront d'autre choix que de travailler un an de plus pour éviter la décote. Et une
fois que les retraites complémentaires auront montré la voie, il ne faudra pas longtemps pour que le régime
général suive le pas.
Certes, les caisses AGIRC et ARCO sont déficitaires, mais le patronat refuse toute augmentation de ses
cotisations. Résultat, 90 % du plan d'économies est assumé par les salariés et les fonctionnaires. Les 10 %
restants, assumés par le patronat, sont financés sur les exonérations de charge.
La CGT milite pour une réelle politique de l'emploi : quand il y a du boulot, il n'y a pas de
problèmes de cotisations, ni de pensions.
3
L'ACTU EN FRANCE
Et si la loi Macron concernait aussi la Fonction Publique ?
Maintenant qu'elle est votée, il va falloir l'appliquer (même si, sur ce point, les
accords ne sont pas prêts de voir le jour tant les propositions du patronat sont
indécentes pour les salariés).
Beaucoup d'agents ne se sentent pas concernés par cette loi. L'ouverture des
commerces le dimanche, les transports en autocar, tout ça, tout ça, le
Département ne serait pas concerné.
Enfin, pas dans un premier temps.
Mais rapidement, pour ouvrir les commerces le dimanche, il va falloir développer
une sacrée logistique en matière de services publics : transport en commun,
garde d'enfants, ramassage des ordures, sécurité... et qui s'en charge ?
Le service public.
Les services publics dits d'astreinte ne suffiront pas, car ils sont trop coûteux et,
sous couvert d'une « équité de traitement » public-privé, de nombreux
fonctionnaires pourraient, à terme, travailler le dimanche.
Commencez à prévenir vos amis et votre famille : c'est la dernière année que vous irez bouffer chez eux le
dimanche...
DALO : Droit Au Logement Oublié
3 millions et demi de Français sont considérés comme mal logés par la Fondation Abbé Pierre. Malgré ça, les
expulsions locatives se poursuivent, voire s'accélèrent juste avant la trève hivernale. La hausse des décisions
d’expulsion pour cause d’impayés locatifs est de 49 % depuis 2001 (et de 5 % en un an) et les expulsions
effectives avec intervention des forces de l’ordre ont augmenté de 101 % en dix ans.
Parce que les communes ne construisent
pas de logement (ou pas assez), des
familles entières sont jetées à la rue, non
relogées. Le DALO, même mis en œuvre,
ne propose pas de solution. Une fois à la
rue, tout s'écroule : la vie de famille,
l'accès ou le maintien de l'emploi,
l'hygiène, la santé...
130.000 jugements d'expulsion ont été
prononcés l'an dernier. Cette année, on a
battu tous les records depuis l'appel d'un
certain Abbé Pierre en 1954.
Pendant ce temps, la France compte 2,6 millions de logements vacants et 50 millions d'euros d'amende ont été
payés l'an dernier par les communes qui ne construisent pas suffisamment de logements sociaux.
ᄇ
Migrants : où est la dignité ?
« Les Allemands nous ont pris nos juifs,
« Les Allemands nous ont pris nos juifs,
ils nous rendent des Arabes ».
ils nous rendent des Arabes ».
Patrick Devedjian
Patrick Devedjian
Historiquement, depuis plus de 2000 ans, la France s'est
construite avec des peuples venus d'ailleurs. De toutes les
« Les cons, ça ose tout.
époques, qu'elles fussent fastes ou d'infortune, des gens de tous
« Les cons, ça ose tout.
C'est même à ça qu'on les reconnaît ».
C'est même à ça qu'on les reconnaît ».
pays, de toutes religions, de toutes culture ont permis à la
Michel Audiard
Michel Audiard
France d'être à ce point plurielle et de rédiger la Déclaration des
Droits de l'Homme, fondement de toutes les lois qui ont suivi.
À rejeter, enfermer, exclure, on perd notre âme, on réduit notre culture, on s'ampute d'une partie de nousmêmes. Une union européenne de fils de fer barbelés, de murs anti-réfugiés, de frontières militarisées, c'est
une Union Européenne qui construit une autoroute à l’extrême droite.
Ce qu'on sait, c'est qu'un homme qui fuit la guerre et la misère, qui aspire à une vie décente pour sa famille,
se fiche des frontières, se fiche des murs, se fiche des quotas. Il viendra, par tous moyens, il n'a plus le choix.
A son arrivée, certains préconiseront des traitements inhumains : privations de liberté, de nourriture,
d'identité, de santé. Ensemble, faisons partie de ceux qui veulent qu'un traitement humaniste,
4 conforme à nos valeurs, leur soit réservé.
L'ACTUALITÉ AU DEPARTEMENT DU VAR
Planning Familial : Retraite à 60 ans
Luttes internes, difficultés financières et gestion contraire aux idéaux militants ont eu raison de
l'association dans ce département où les femmes peinent de plus en plus à accéder à l'I.V.G.
En 2016, le Planning Familial fête ses 60 ans, sauf dans le Var, où le
téléphone sonne dans le vide et où les portes sont fermées.
Pour la première fois en 60 ans, un département français se retrouve sans
planning familial, désavoué par son grand frère national. Mis sous mandat
judiciaire, il n'a pas su trouver de repreneur après la démission, dans la
foulée, de sa directrice et de son conseil d'administration.
Les enjeux sont terribles, même si le Front National se frotte les mains, lui
qui souhaitait supprimer tout financement de cette association.
Pour les usagers, d'abord. Un département entier avec des mineures qui
n'ont plus accès à la contraception gratuite, avec des mères qui n'ont plus
accès à l'I.V.G. sur des délais « border-line ».
Pour notre collectivité, aussi. Les usagers sont réorientés vers le service de planification familiale du
Département du Var qui n'a pas les moyens de rendre ce service.
Pour la société française, enfin. Abandonner le planning familial, c'est faire un bond de 60 ans en arrière, c'est
se tourner vers une société qui considère encore la contraception et l'avortement comme des tabous si ce n'est
des crimes. Une société dominée par l'idéologie ecclésiastique intégriste et celle du front national, pour qui la
place de la femme est forcément mariée à la maison, sexuellement dépendante de son mari, avec une liberté
très relative.
La CGT affirme son soutien au Planning Familial dans son combat pour
l’émancipation et le vivre ensemble dans une société d’égalité entre les femmes et
les hommes. Le Planning ne (la) fermera pas, c’est le titre de la pétition qu’il vient
de lancer. Nous serons à ses côtés.
Plus d'infos sur notre site Internet : http://www.cgt-cgvar.fr/
Comité Technique : « Un nouveau pape est appelé à régner »
Le Président du Comité Technique Marc GIRAUD a été appelé à un autre destin.
Un nouveau pape est appelé à régner.
Araignée ! quel drôle de nom, pourquoi pas libellule ou papillon ?
Tout simplement parce qu'on ne peut confondre une libellule ou un papillon avec une araignée.
Tandis que le papillon est ouvert au dialogue social, sensible au consensus, prompt à satisfaire les doléances
des représentants du personnel pour peu qu'elles soient légitimes et raisonnables, l'araignée marque, au
contraire, très fermement son territoire et tout ceux qui s'y aventurent n'ont d'autre espoir que se faire
croquer tout cru. On ne débat pas avec l'araignée, on se débat. On ne décolle pas avec l'araignée, on colle.
Tandis que le papillon prend facilement de la hauteur, l'araignée demeure terre à terre, « massonne », les yeux
patiemment rivés sur ses proies.
Attention, cependant, il est plus fréquent de voir l'araignée croquer du papillon que le contraire.
Comité Technique : Plus une minute à perdre
De curieux délais sont constatés dans la publication des comptes-rendus (sur l'intranet) et des minutes (ce sont
les débats in-extenso) des Comités Techniques du Département.
Le compte-rendu du C.T. de septembre a été mis en ligne en décembre, et les minutes ne sont toujours pas
communiquées aux représentants du personnel.
S'agissant des Comités Techniques des 8 et 15 décembre, plus polémiques car traversés d'une drôle de notion
du dialogue social, aucune nouvelle à ce jour, bien entendu.
Le Département du Var aurait-il quelque chose à cacher ?
Dommage : à confondre les minutes et les mois, notre collectivité va galérer pour s'adapter...
5
L'ACTUALITÉ AU DEPARTEMENT DU VAR
Assistantes familiales : La négociation a payé
Après moult négociations auprès de l'Administration, la section CGT des
assistants familiaux a obtenu des avancées qui font honneur à ce
syndicat et devraient servir de modèle dans toute la France :
Un SMIC au premier enfant placé (169 heures).
Une majoration de 5 heures supplémentaires au deuxième enfant placé
(115 heures).
La majoration de l’indemnité d’entretien lorsque l’Assistante Familiale
amène les enfants confiés, avec elle en vacances.
L'Augmentation de l’indemnité d’attente portée à 805€, cela représente
3,7 h/SMIC. (En sachant que dans les autres départements cette
indemnité est de 2,8 h/SMIC), les congés ARTT 17,50h/SMIC.
La Prime d’ancienneté, le complément annuel de rémunération porté à 686.02 €, l'indemnité
d’astreinte portée à 91,35 € versée en juillet, l'instauration d'un salaire relais sur l’accueil de 15
jours dit intermittent mieux rémunéré qu’un accueil continu de 16 jours, l'indemnité de vacances
et justificatifs.
La mise en place des groupes de travail sur l’agrément, l’accompagnement professionnel, un
protocole en cas de retrait d'un enfant suite à un signalement.
La participation au financement des complémentaires santé et prévoyance des agents.
BRAVO, et MERCI aux secrétaires de la section CGT des assistants familiaux !
Projet de Territorialisation : Abandon d'un projet mythique
Le Président GIRAUD l'a annoncé lors de la cérémonie des vœux : le
projet de Territorialisation du Département du Var est « suspendu ».
Alors que le D.G.S. s'apprêtait à organiser de supers directions
territoriales, chacune chapeautant les différentes directions sur son
territoire ; le Président a rappelé qui était le patron dans cette
collectivité.
Si des pions doivent être placés ici ou là, ils doivent d'abord avoir la
faveur présidentielle.
Recette de cuisine
Pour remettre en cause les acquis sociaux des agents du Département, utilisez une grosse louche de "Cour des
Comptes" que vous ajoutez à votre sauce.
Et hop : trois jours président qui disparaissent.
Entretien professionnel / Notation annuelle
Qu'est-ce que ça a changé pour vous ?
En décembre dernier, l'entretien professionnel a remplacé la notation
annuelle.
La CGT avait émis de fortes réserves sur les conditions de cet entretien, car il fixait des objectifs à des agents
dont ce n'est pas forcément le besoin prioritaire et parce qu'il permettait d'occulter facilement les travers de
notre collectivité (non-remplacement des agents, réorganisations répétées...) qui empêchent la réalisation de
ces objectifs.
En vous réservant le droit d'user de vos droits de recours, faites nous part de ce qui a changé (ou pas !)
pour vous avec cette nouvelle forme d'entretien annuel.
6 Envoyez vos commentaires par mail (syndicatcgt@var.fr) ou sur notre site Internet : www.cgt-cgvar.fr
L'ACTUALITÉ AU DEPARTEMENT DU VAR
PIZZORNO le Roi des ordures
Il aura fallu 6 années de détermination, de ténacité et d'opiniâtreté pour
gagner cette bataille !
L'entreprise "Groupe Pizzorno Environnement" vient de voir son recours en
cassation rejeté par la Cour.
Pizzorno est DEFINITIVEMENT condamné pour discrimination syndicale.
"Pizzorno le Roi des Ordures" titrait il n'y a pas si longtemps un journal à
grand tirage. Le qualificatif était-il usurpé ?
Ne goûtons pas notre plaisir et soyons fiers d'avoir réussi à faire
reconnaître l'évidence par la justice : Non, il n'est pas normal de voir un
employeur engager cinq procédures disciplinaires en 18 mois contre un
salarié nouvellement élu CGT.
Les grands voyous peuvent être condamnés. Leur puissance politique, économique et financière ne fait
que retarder l'échéance.
Attentats du 13 novembre
Notre camarade Patricia San Martin, secrétaire générale du syndicat des Territoriaux de
Sevran (93), et sa fille Elsa, figurent parmi les victimes décédées lors de l’attaque du
Bataclan.
« Patricia s’est exilée pour fuir le régime d’extrême droite de Pinochet et vient de
mourir tuée par des fanatiques religieux dans son pays d’accueil, c’est une tragédie »,
commente Baptiste Talbot, secrétaire général de la fédération CGT des Services publics,
ami depuis 20 ans. Elle était devenue fonctionnaire territoriale à la mairie de Sevran et
s’était engagée dans la CGT.
Le Syndicat CGT
des personnels du Département du
Var n'a pas manqué de rendre hommage
à cette militante de toujours,
qui « ne lâchait rien »,
et d'apporter son soutien à sa famille.
Je souhaite rejoindre la CGT du Département du Var, envoyez-moi un bulletin de
syndicalisation.
Nom : …..................................................
Prénom : .............................................
Téléphone : ___/___/___/___/___
Mail : …................................................
Adresse :
7
ESPACE DETENTE
Questionnaire : Avez-vous un militantisme caché ?
Pour terminer ce Cégéscope, prenons le temps d'un petit jeu, histoire de faire le point sur vos positions
militantes...
Question n° 1 : Pour vous, l'âge de la retraite, doit être...
□ A : 60 ans
□ B : 62 ans
□ C :
65 ans, voire plus
Question n° 2 : Pour vous, la durée hebdomadaire du temps de travail devrait être de...
□ A : 32 heures
□ B : 35 heures
□ C : 39 heures, au minimum
Question n°
□ A :
□ B :
□ C :
3 : Pour vous, la Sécurité Sociale, c'est...
Un acquis social, indispensable et réducteur des inégalités.
Pas mal, mais je préfère l'assurance privée.
Complètement dépassé, trop coûteux, inutile.
Question n°
□ A :
□ B :
□ C :
4 : Pour vous, le service public doit être exercé par...
Prioritairement des fonctionnaires, car le statut protège à la fois l'agent et l'usager.
Aussi par les associations, car elles connaissent mieux les besoins des usagers.
Aussi par les entreprises publiques, car elles sont plus efficaces.
Question n°
□ A :
□ B :
□ C :
5 : Pour vous, le dialogue social dans le Département du Var est...
Une chimère : tout le monde en parle mais personne ne l'a jamais vu pour de vrai.
Tellement mieux qu'ailleurs en France, pourquoi demander plus ?
Un truc dont je me fiche éperdument.
Question n°
□ A :
□ B :
□ C :
6 : Quand on n'est pas d'accord avec ce qui se passe, le mieux est encore de...
Organiser une lutte collective avec tous les autres mécontents, jusqu'à ce que ça bouge.
Râler dans son coin, déjà ça fait du bien, et puis avec un peu de chance, ça marche.
Se taire, baisser la tête, et attendre que la situation s'arrange toute seule.
Question n° 7 : Pour vous, une vraie prise de risque, c'est...
□ A : Se faire prendre en photo par la presse locale alors qu'on cadenasse la porte du Président du
Département.
□ B : Signer une pétition en ligne en sachant que mon directeur pourra voir mon nom.
□ C : Demander l'heure à mon chef de service après 17 heures 30.
Vous avez majoritairement répondu « C »
A ce stade, ça semble sans espoir. Rejoignez la CGT pour une cure de désintox. Efficacité garantie.
Vous avez majoritairement répondu « B »
Pas mal, mais vous ne percevez pas le potentiel de la lutte syndicale. Vous vous laissez peut-être endormir par
les discours de syndicats qui vous expliquent qu'on ne peut pas faire autrement. Ne soyez pas fataliste, le fait
que ce soit pire ailleurs dans le monde n'implique pas que ça devienne pire chez nous. Rejoignez la CGT.
Vous avez majoritairement répondu « A »
Tout pareil que nous, quelle coïncidence ! Si ce n'est pas déjà fait, contactez vite la CGT pour finaliser votre
adhésion. Auprès de la CGT, vous aurez accès à des clés pour comprendre les enjeux des luttes que nous
menons toute l'année.
RESULTATS
8
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
2 268 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler