close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

7 jours à Stains N°865 du 18 février 2016

IntégréTéléchargement
J E U D I 18 F É V R I E R 2 016
© Julien Ernst
N° 865
Papier recyclé et recyclable et imprimé avec des encres végétales.
Tout pour le logement
Contrôlés mais moins reçus
Les rencontres publiques qui
précéderont la 1ère conférence
communale sur le logement en juin
prochain débutent mardi. Le maire
revient sur les enjeux. | PAGES 4 ET 5
Après avoir décidé d’un contrôle
renforcé des chômeurs, voici qu’on
décide de ne plus les recevoir
librement l’après-midi dans les
pôles emploi. | PAGE 3
7 jours à Stains
L ’ a c t u a l i t é
d e
l a
s e m a i n e
« Notre club est ouvert à
tous autour d’une pratique
porteuse de valeurs
humaines positives »,
Rashidi Salumu Joseph. | PAGE 9
© Julien Ernst, Dragan Lekic
COMMERCE, UN NOUVEL ÉLAN ?
Globe, Cité-jardin, quartier de l’Avenir mais aussi Clos Saint-Lazare, les ouvertures de commerces de proximité
se multiplient. Bientôt, des panneaux signalétiques vous conduiront jusqu'aux portes des boutiques. | PAGE 6
« STA I N S L I G U E »
L’Euro se joue à Stains
Quand ?
Mardi 23 février, première rencontre pour préparer la conférence sur le logement. 18 h 30,
école maternelle Renelle. | PAGE 5
Douze équipes, 120 joueurs, des jeunes de 11
à 17 ans. Telle est « la Stains ligue », tournoi
qui se déroulera de février à juin au gymnase
Jean-Guimier et sur les terrains de proximité. Une
initiative que l’on doit au service des sports de
la ville dans le cadre de l’Euro 2016. Page 8.
2
CLIC-CLAC
GYMNASE LÉO-LAGRANGE :
POSE DE LA 1 PIERRE
© Julien Ernst
ÈRE
Samedi dernier, pose de la première pierre du gymnase Léo-Lagrange, qui est en pleine restructuration et reconstruction, en présence notamment de Marie-George Buffet, députée et ancienne
ministre des sports et Stéphane Troussel, président du Conseil départemental. À cette occasion, le maire a rendu hommage aux bénévoles du mouvement sportif et a remercié les services municipaux pour le suivi de ce projet. Rendez-vous dans quelques mois pour inaugurer le nouveau gymnase.
À LA MTL, REGARD CROISÉS FAMILLES
© Julien Ernst
Dragan Lekic, photographe au 7
Jours suit les réfugiés dans leur errance. Ranwa Stephan, réalisatrice,
a effectué plusieurs séjours chez les
rebelles, en Syrie. Samedi dernier
à la Maison du temps libre, ils ont
présenté leurs travaux : « Oiseaux de
passage », une exposition de photographies et une projection vidéo
(visible sur www.draganlekic.com)
pour l’un et une conférence pour
l’autre. Deux moments intenses et
enrichissants qui incitent à renouveler notre regard sur deux évènements
d’une actualité brûlante. « Oiseaux
de passage » à la MTL et « Voyage
en Syrie » en mairie, sont visibles
jusqu’au 26 février.
DU MOULIN
VENEZ JOUER
Dans le cadre d’une
subvention exceptionnelle de l’État,
le service municipal de l’enfance
va mener un projet
intitulé « Ça bouge
dans mon quartier ».
Tout un programme
d’animation et de jeux, a été
imaginé et se déroulera dans
le quartier du Moulin Neuf jusqu’à la fin de l’année 2 016.
Cinq rendez-vous dont le premier est fixé à ce vendredi à
partir de 18h : une soirée de jeux intitulée « Quoi de neuf au
moulin ? ». Tous les habitants sont invités à y participer pour
jouer en famille. Le plus grand moment devrait tourner autour
d’un jeu conférence participatif sur l’histoire du quartier et sur
les éco-gestes à adopter à la maison pour contribuer à la préservation de l’environnement tout en réduisant ses dépenses.
« On attend vraiment toutes les familles qui souhaiteraient y
participer, venez nombreux ! » encourage la responsable de
secteur accueil de loisirs du service enfance. Entrée libre à
partir de 18 heures à l’école Guy-Môquet, rue GastonMonmousseau.
Kélian Langlet et Achraf Amraoui, Stagiaires
3
ACTUS
ÉTUDE SUPPRIMÉE
Éloigner les demandeurs
d’emploi de leur agence ?
A
près le contrôle renforcé des chômeurs, les 3 350
demandeurs d’emploi à Stains avaient-il besoin
de ça ? Le 8 février, dans toutes les agences Pôle
emploi d’Île-de-France, la direction régionale a déployé
un nouveau dispositif d’accueil du public appelé « Accès
direct à son conseiller ». Le principe, la fermeture des
agences tous les après-midis. Les usagers sont toujours
reçus, mais sur rendez-vous, uniquement. Ainsi à Stains,
l’agence de l’avenue Aristide-Briand, reste accessible à
tous les demandeurs, du lundi au jeudi de 9 h à 13 h 15
et le vendredi de 9 h à 12 h. Mais, désormais, de 13 h 15
à 17 heures du lundi au jeudi (l’agence est fermée le
vendredi après-midi), il faut avoir été convoqué pour
rencontrer son conseiller. Pôle emploi justifie cette réorganisation en assurant qu’elle favorisera une meilleure
prise en charge des demandeurs par leurs conseillers,
proposera davantage de services personalisés et offrira
des conditions d’accueil plus favorables.
Cette réorganisation, en place dans plusieurs régions en
France depuis l’automne dernier, a provoqué une levée
de boucliers des organisations syndicales sur les sites de
la région parisienne. Dans un appel diffusé le 8 février
lors d’une journée d’action contre cette réforme des
horaires, leurs représentants dénoncent une tentative de
vider les agences de leurs usagers, d’éloigner les demandeurs d’emploi de leurs conseillers par un recours géné-
ralisé à internet et aux mails comme outils priviligiés de
communication. Cette gestion « new look » du public de
ce service public fait craindre également chez les agents
de Pôle emploi une explosion du nombre de messages
électroniques à traiter, avec un impact immédiat, une
nouvelle dégradation de leurs conditions de travail. Les
personnels en colère disent que c’est une remise en
cause de leur métier et de l’égalité de traitement dans le
service public de l’emploi.
« L’étape suivante, inéluctable selon nous, est la disparition définitive de sites » affirment-ils. Ils s’appuient sur
l’exemple des centres de Sécurité sociale qui, pour des
raisons d’économie, ferment à tour de bras dans le département. Mais il y a également une dimension humaine
que soulignent les opposants. À Stains comme sur beaucoup de sites implantés dans les quartiers populaires,
l’accueil physique est indispensable pour bien conseiller,
informer et accompagner un public qui maîtrise parfois
mal la langue française et la compréhension des textes.
Sans compter celles et ceux qui ne sont pas équipés d’un
outil informatique pour communiquer avec leur conseiller. « L’usager, mis à distance des agences, hormis les
temps réduits où il pourra être reçu sur rendez-vous, est
abandonné à son sort ». Une réalité insuportable.
Frédéric Lombard
ASSEMBLÉE DE CANTON
Vos conseillers vous invitent
«L
ors de notre élection en mars 2015 sur le
nouveau canton Stains/Saint-Denis, nous
nous sommes engagé-e-s à rendre compte
de notre mandat de conseillers départementaux et à le
construire avec vous. » Telle elle la première phrase de
l’invitation lancée à la population par Silvia Capanema,
vice-présidente du Conseil départemental et Azzédine
Taïbi, maire et conseiller départemental pour la convier à
une assemblée de canton le vendredi 19 février à 18 h 30
à l’école maternelle Floréal (10 rue Pasteur, à Saint-Denis.) Il s’agira pour le duo de rendre compte de son bilan
d’un an d'activité au sein de l’instance. « L’austérité imposée par le gouvernement frappe de plein fouet le département. Les dotations de l’État au département vont
baisser de près de 80 millions tandis que les dépenses,
particulièrement celles liées au RSA dans un contexte
national très négatif, ne font qu’augmenter. L’État doit
2 milliards d’euros à la Seine-Saint-Denis en transferts
non compensés ! Nous ne demandons pas de traitement
de faveur, simplement l’égalité, les moyens de mener
les politiques utiles dont nous avons besoin » rappellent
ces élus. Et d’ajouter : « À l’heure de la mise en place
de la Métropole du Grand Paris, ces questions restent
déterminantes pour résorber les inégalités sociales et
territoriales. C’est pourquoi, en ce sens, nous souhaitons mener notre action aux plus proches des habitants
en portant leurs exigences. » Alain Schillé
UNE ASSEMBLÉE DE CANTON LE VENDREDI
19 FÉVRIER À 18 H 30 À L’ÉCOLE MATERNELLE
FLORÉAL (10 RUE PASTEUR, À SAINT-DENIS.)
© Julien Ernst
© Julien Ernst
Le maire
écrit à la
Direction
académique
L
a semaine dernière, 7 Jours a fait part de
la réaction du maire après que des parents
d’élèves l’aient alerté sur la suppression de
l’étude scolaire dans plusieurs établissements en
élémentaire. « Personne n’a été informé d’une
telle décision, ni la municipalité, ni les parents.
Nous sommes mis devant le fait accompli
mais nous allons réagir immédiatement » avait
répondu l’élu aux parents en colère et inquiets.
Promesse tenue. Le 10 février, Azzédine Taïbi a
interpelé la Direction académique de l’Éducation
nationale de la Seine-Saint-Denis, dans un
courrier sur le devenir de l’Accompagnement
éducatif (AE). « Aucune information officielle
n’a été communiquée à la ville concernant la
diminution de ce dispositif » rappelle le maire.
« Si, dans la plupart des collectivités, le nombre
d’ateliers d’Accompagnement éducatif dépend du
financement accordé par l’Éducation nationale,
nous avons fait le choix à Stains de participer à
la rémunération des directeurs mettant en place
l’Accompagnement éducatif, et ce, en dépit des
contraintes budgétaires, afin de permettre au
plus grand nombre d’enfants d’en bénéficier
gratuitement » est-il précisé dans le courrier.
« Toujours attachés à promouvoir la réussite
éducative des enfants stanois, nous menons la
bataille, aux côtés des parents et des enseignants
stanois, afin d’obtenir les moyens nécessaires pour
préserver et développer les actions éducatives »
prévient-il. C’est pourquoi « nous souhaitons être
reçus par la Direction académique, accompagnés
d’une délégation de parents d’élèves de Stains
pour échanger avec vous sur ces réductions
d’enveloppes ». La balle est dans le camp de la
Direction académique. F.L.
4
F Ê TIENS T ES ROVL I EDW
AIRES
1
ère
Conférence communale du log
Tous concernés, tous a
© Julien Ernst
Le 10 juin 2016 se tiendra,
à l’initiative du maire,
Azzédine Taïbi, la 1ère
Conférence communale du
logement et de l’habitat
à Stains. Cette conférence
regroupera autour des
élus, les bailleurs, les
habitants, les amicales
de locataires ainsi que
les services de l’État, de
Plaine Commune et de la
Métropole du Grand Paris.
C’est en mairie, sur l’invitation du maire,
qu’est né un mouvement citoyen autour
des problématiques du logement en 2015.
Monsieur le Maire, vous avez
souhaité faire du 1er semestre
2016, un moment de mobilisation autour de la question
du logement et de l’habitat.
Pouvez-vous nous expliquer
pourquoi ?
La question du logement est prioritaire pour les Stanois. Il ne se passe
pas un jour sans que Fabienne TessierKergosien, élue au logement ou moimême soyons interpellés sur le sujet.
La crise du mal logement touche 3,8
millions de personnes en France dont
950 000 en Île-de-France. Malgré la
loi SRU, il y a 1,7 million de familles
en attente d’un logement social. On a
laissé s’installer dans la tête des Français que le logement social est le logement des pauvres. C’est une erreur,
voire une tromperie.
Le logement social, c’est…
Le logement pour tous ! 70 % de la
population française est éligible au
Le maire affirme : « Il est impensable que cette conférence soit un conclave d’élus et d’experts. Agir pour les Stanois, sans les Stanois, c’est agir contre les S
logement social mais peu de gens le
savent. Le logement social, c’est celui
qui protège de la spéculation immobilière, celui qui permet la mixité, le
vivre ensemble. L’État a une responsabilité première dans les politiques qu’il
impulse, notamment à travers le dispositif des aides à la pierre. À ce sujet,
je ne cache pas mes inquiétudes sur les
baisses de crédits alloués à cette politique. À Stains, nous avons largement
contribué à l'effort de construction,
avec 72% de logement sociaux.
En quoi est-ce si important ?
C’est un débat de fond. Certaines
villes de droite refusent de construire
du logement social et préfèrent amplifier la ségrégation territoriale entre des
ghettos de riches et des villes populaires. Notre politique permet à toutes
les catégories de la population de se
loger près de Paris dans un contexte
où la hausse des prix du privé pousse
chaque jour les classes populaires et
les classes moyennes plus loin de la capitale. Or, pouvoir se loger est la première étape pour bien vivre. Sans lo-
gement, pas de travail, pas de culture,
pas d’éducation pour les enfants. Pas
de vie. Pour autant, les compétences
du maire à ce sujet sont très faibles,
surtout à Stains.
De quels moyens disposezvous ?
Je sais que c’est difficile à comprendre
pour les habitants mais je n’ai aucune
clé de logement dans mes poches.
Les logements sont tous la propriété
des bailleurs mais les habitants se retournent toujours vers les élus en espérant que je règle leur situation. Il y a
2 120 demandeurs de logement sur la
ville. La ville a un droit de réservation
sur 20 % des adresses. En 2015, cela
a concerné 101 logements. 101 sur
2 120 je vous laisse faire le calcul… Ce
qui ne veut pas dire que nous ne pouvons rien faire. C’est pour cette raison que j'ai décidé de prendre toutes
mes responsabilités en organisant une
conférence communale du logement
et de l’habitat sur la ville.
Pouvez-vous nous expliquer la
démarche ?
Je crois profondément que nous ne
pouvons plus être seulement dans la
gestion. Les différentes réformes institutionnelles éloignent toujours plus
les prises de décision des habitants. À
Stains, nous avons impulsé une nouvelle manière de faire de la politique.
Ce nouvel élan populaire que nous appelons de nos vœux remet le citoyen à
sa place, au cœur de l’action publique.
C’est le sens de la démarche que je
propose sur le logement et l’habitat.
Je vous l’ai dit, la ville n’a pas directement de compétences mais elle peut
impulser une dynamique en mettant
l’ensemble des acteurs, dont les habitants, autour de la table. Durant les
six prochains mois, je rencontrerai les
acteurs du logement (bailleurs, institutionnels, amicales, syndicats…)
pour améliorer les conditions de vie
et d’habitat des Stanois. Nous allons
également aller à la rencontre des habitants, dans tous les quartiers. Des
groupes de travail seront constitués,
des propositions seront faites directe-
5
INTERVIEW
logement et de l’habitat :
acteurs !
Quels sont vos objectifs ?
Notre objectif principal est de trouver
des solutions innovantes pour améliorer la vie des Stanois, que ce soit dans
le logement privé ou dans le logement
public.
Concernant le logement social, nous
avons 5 objectifs : accélérer les mutations, travailler à des critères d’attribution plus clairs et plus justes, mieux
lutter contre les expulsions, réduire le
nombre de logements vacants et améliorer le cadre de vie.
Nous souhaitons également porter à la
connaissance des Stanois les solutions
alternatives à la propriété classique ou
au logement social, comme l’accession
sociale à la propriété ou l’habitat participatif.
Et concernant l’habitat pavillonnaire ?
contre les Stanois ! »
ment par les habitants. Elles seront ensuite présentées lors de la conférence.
C’est une démarche d’éducation populaire et de démocratie participative.
Elle est indispensable.
C’est une question très importante.
Nous assistons depuis quelques années
à un phénomène de vente à la découpe
de pavillons ou de constructions sauvages, c'est inacceptable ! Nous avons
obtenu des premiers succès en faisant
condamner des propriétaires peu scrupuleux. Là aussi, nous devons aller
plus loin, même si, je ne veux pas le cacher, le droit de propriété est très protégé et rend nos marges de manœuvre
assez étroites. Nous avons des outils
à notre disposition et nous travaillons
par exemple à une refonte du Plan Local de l’Urbanisme, en lien avec Plaine
Commune. Je suis déterminé à envisager toutes les solutions pour mettre un
terme à ce phénomène qui provoque
beaucoup d’inquiétudes en ville.
Vous l’avez dit la ville ne
dispose pas de compétences
directes sur le logement. Ne
craignez-vous pas de créer de
faux espoirs ?
Je suis conscient des difficultés. Sur le
logement social, rien ne se fera sans les
bailleurs sociaux. Ils sont nos premiers
partenaires. Et je compte sur leur
mobilisation pleine et entière. Mais il
est impensable que cette conférence
soit un conclave d’élus et d’experts.
Agir pour les Stanois, sans les Stanois,
c’est agir contre les Stanois ! Nous
discuterons, nous expliquerons. En
toute transparence. Je crois à l’intelligence collective. Nous devons mener
le débat comme nous le faisons depuis
presque 2 ans : sans fausse promesse
mais avec détermination.
Je suis convaincu que ce processus
permettra de dégager des solutions
innovantes. Personne ne dit qu’à la fin
de la conférence il y aura moitié moins
de demandeurs ou que les problèmes
de vente de pavillons à la découpe
seront définitivement réglés. Mais si
nous parvenons à améliorer le quotidien des Stanois, obtenir plus de logements pour nos habitants et établir
des relations de travail plus efficaces et
plus génératrices de sens, alors cette
démarche aura été utile.
RESTITUTION DES
RENCONTRES EN
PLÉNIÈRE :
MARDI 17 MAI
À LA MAISON DU
TEMPS LIBRE
- 18H30 -
© Julien Ernst
En juillet 2015, le collectif pour le logement stanois fraîchement constitué se rend
à la préfecture demander des comptes et
mettre le sujet sur la place du débat public
(7 Jours n°840).
Le maire a été reçu par
le ministre du logement
en septembre 2015.
(voir édition du 24 septembre, n°845).
Planning
des réunions
publiques :
MARDI 23 FÉVRIER
RENELLE/CROIX BLANCHE
ÉCOLE MATERNELLE RENELLE
- 18h30 MARDI 1 MARS
PRÊTRESSE
ÉCOLE ANATOLE FRANCE
- 18h30 MARDI 15 MARS
MOULIN NEUF
ÉCOLE GUY MOQUET
- 18h30 MARDI 22 MARS
ALLENDE
MATERNELLE ANNE FRANCK
- 18h30 MARDI 29 MARS
BORDES
ÉCOLE GUILLAUME APOLLINAIRE
MATERNELLE
- 18h30 MARDI 5 AVRIL
CLOS SAINT-LAZARE
ÉCOLE ROMAIN ROLLAND
- 18h30 MARDI 12 AVRIL
LURÇAT/BOIN
ÉCOLE MATERNELLE ANDRÉ
LURÇAT
- 18h30 MARDI 19 AVRIL
CITÉ JARDIN
ÉCOLE MATERNELLE PAUL
VAILLANT COUTURIER
- 18h30 VENDREDI 29 AVRIL
GUIGNETIERRES/PEUPLIERS/
ANDREAS/PARADIS
MAISON DES ASSOCIATIONS
- 18h30 MARDI 3 MAI
MAROC
MAISON DE QUARTIER MAROC
- 18h30 MARDI 10 MAI
HABITATS PRIVÉS/AVENIR/MAROC
ÉCOLE JEAN JAURÈS MATERNELLE
- 18h30 -
6
VOISINS-VOISINES
Nouveaux au
marché de l’Avenir
Après l’arrivée d’un fromager il y a quelques
semaines, deux nouvelles vitrines se sont
instalées dans la halle du marché du quartier
de l’Avenir. Rencontres.
Une épicerie fine dans la halle
QUARTIER LE GLOBE
Une coupe de cheveux W ?
Dans la galerie du supermarché
Carrefour, les habitués ont dû remarquer
le changement… Une nouvelle enseigne
est apparue sur la vitrine du salon de
coiffure « W, by Séverine ». Rencontre
avec une équipe enthousiaste.
© Julien Ernst
I
L’air avenant, le sourire éclatant, la criée dans le sang, derrière ce nouvel étal qui a fait son arrivée au marché du
quartier de l’Avenir (rue Jean-Jaurès ouvert les jeudis et
dimanches matins), deux marchands échangent avec des
clients en parlant de leurs produits. Cette Stanoise de la rue
Jean-Durand salive devant un bac d’oranges confites : « Ceci
est mortel pour la ligne, mais c’est tellement délicieux. Quand
on croque dedans il n’y a aucune amertume. J’en ai pris pour
grignoter devant la télé avec mon mari la semaine dernière.
Aujourd’hui je tente l’ail confit, la crème d’artichaut… ce sera
peut-être dimanche… » « Nous avons une clientèle charmante. Nous sommes spécialisés dans les fruits et légumes
secs mais nous avons une grande variété d’épices aussi ».
Les commerçants se prêtent volontier au jeu des questions
réponses. « La plupart de nos marchandises sont labélisées
AOC ou AOP et/ou bio. » Un argument de plus devant des
kiwis et des cédrats confits, des olives en tous genres, de la
coriande, etc… une épicerie fine qui doit néanmoins trouver
de nouveaux adeptes pour envisager de « s’installer définitivement » ou « d’investir dans un plus bel étal ». Un nouveau
commerce pour ce petit marché, qui se réclame qualitatif et
convivial, donne un nouveau souffle à cette place populaire
qui accueille désormais, en plus, une chevaline.
Une chevaline dans la halle
nvestir et s’investir à Stains, c’est le crédo de
l’équipe du salon de coiffure menée par un directeur artistique, amoureux de la coiffure et
tombé sur le charme de la « population cosmopolite
de Stains qui fonctionne un peu comme dans un
village », qui a un objectif quasi obsessionnel : « La
beauté doit être accessible à tous ». Le logo W, que
William Lepec a imaginé, et qui orne désormais le
salon de coiffure de la galerie marchande de Carrefour, se veut porteur de messages. « D’abord, je veux
qu’il devienne la référence d’une charte de qualité
et d’accessibilité à tous. Notre salon de Stains a été
notre laboratoire pendant un an. Aujourd’hui, notre
concept est prêt, notre équipe formée, c’est notre
bébé. »
Nouveau logo, une déco loin du « low cost cheap »,
des services à la carte ou en forfait, des techniques de
coupes communes aux coiffeuses, des produits « de
qualité négociés à des prix défiants toutes concurrences », des coiffeuses formées au conseil pour choisir un style de coupe, de couleur sur-mesure… Et la
cerise sur le gâteau : le salon est dirigé par une enfant
de Stains : Séverine.
Un salon dirigé par une enfant de la ville
Séverine, connue à Stains pour être une excellente
© Julien Ernst
AVENIR
compétitrice en cyclisme qui a évolué à l'ESS, a fait
ses classes dans ce salon, aux côtés de William Lepec. Aujourd’hui, il lui a confié le premier salon de
sa nouvelle marque. « D’apprentie, elle a grimpé tous
les échelons, c’est une perle. Mon équipe, composée
de 5 coiffeuses et d’une apprentie, compte d’autres
enfants de Stains. C’est important pour nous de voir
monter nos coiffeurs, de les savoir impliquer et prêts
à s’adapter à toutes les tendances. Notre patron c’est
le cheveu, nos clients doivent ressortir de chez nous
en se sentant belles et beaux. » Pas besoin de prendre
rendez-vous, mais en cas de trop grosse affluence,
vous pouvez réserver votre tour. Un système de carte
de fidélité est également mis en place. « Nous voulons
que nos clientes soient fières de dire d’elles viennent
chez nous et pas qu’elles viennent seulement à cause
de nos tarifs. L’humain, la beauté tendance, la qualité, l’adaptation à la bourse, mais aussi rapidité et
efficacité sont nos mots d’ordre, » invite le directeur
artistique, qui s’apprête à ouvrir des petits frères à
son salon à Paris et à Colombes.
Contact : 01 48 27 34 33.
Carole Sapia
QUARTIER CITÉ-JARDIN
Des crêpes à la Cité-jardin
Samedi dernier, était inaugurée une
crêperie sur la place Marcel-Pointet.
Une nouvelle offre de restauration qui
semble d’ores et déjà appréciée.
Vous connaissez l’enseigne « Chez Dada », vous étiez déçu,
voire triste, de l’avoir vu disparaître du marché du centre-ville.
L’artisan boucher chevaline n’a pas complètement déserté
la ville, ni abandonné sa clientèle. Il vient de s’installer, lui
aussi, à la halle du marché du quartier de l’Avenir. Présent
uniquement le jeudi matin, il invite : « Il y a un petit parking
très pratique pour ceux qui viennent d’autres quartiers et
le bus 255 a un arrêt juste devant. » Le boucher, qui a été
bien accueilli par les riverains qui réclamaient une chevaline
depuis longtemps, espère que « ces anciens clients viendront
jusqu’à lui. » Les usagers de ce petit marché semblent particulièrement heureux de voir de nouveaux commerçants arriver. Jeudi dernier, il y avait même ce commerçant breton qui
vient deux à trois fois dans l’année. C.S.
© Dragan Lekic
© Julien Ernst
S
adia vient d’ouvrir sa première affaire, à la
Cité-jardin, sur la place Marcel-Pointet. Les
Stanois peuvent désormais s’offrir un moment
« crêpes » avec cette nouvelle enseigne « Délices,
sucré, salé ». « Nous proposons une carte que nous
avons élaboré avec un crêpier professionnel. Nous
priviligions les produits frais, par exemple nous préparons nous-mêmes nos champignons. Nous achetons notre viande chez le boucher en face de notre
boutique, nous espérons pouvoir participer au maximum aux animations du quartier, etc…, » expliquent
Sadia et son mari, qui disent également avoir été
« très bien accompagnés et encouragés par le bailleur
Oph93 et par la ville ». Pour le moment, le restaurant,
à la décoration moderne, est ouvert 7 jours sur 7 de
8 h 30 à 22 heures Dans quelques jours il sera également possible de se faire livrer. Deux équipes de deux
personnes tournent en cuisine et un livreur assurera
les livraisons.
Un lieu qui plaît d’ores et déjà. Mardi midi, Sylviane
habitante du Clos a le sourire : « C’est la troisième
fois que je viens depuis samedi. J’adore le sucré. Ces
crêpes sont délicieuses. » Jeline, de l’avenue Paty,
entre dans la boutique pour la première fois et dit
être tentée par le salé : « C’est une bonne idée. Ça
change de ce que nous avons dans le quartier en
terme d’offres pour manger sur le pouce. » Manu, lui,
a goûté une gauffre en forme de cœur au nutella en
sortant du collège. Son verdict : « Hum, très bonne ».
Dans ses mains, une crêpe au sucre pour sa grandmère… Outre les menus, les suggestions, les compositions à la carte, des formules p’tit déj ou p’tit goûter
devraient séduire d’autres Stanois. C.S.
Délices sucré-salé
10 place Marcel-Pointet - Tél. : 07 82 02 94 45 (Carte et infos sur la page facebook.)
7
CLIC-CLAC
LOUISETTE, 102 ANS, MINI-ENTREPRENEURS
KIDI EAT :
LA MÉMOIRE VIVANTE !
LANCEMENT OFFICIEL
L'assemblée générale du lancement de la mini-entreprise
Kidi Eat du collège Pablo Neruda, s’est déroulée mardi soir.
Un lancement officiel qui booste encore plus les mini-entrepreneurs se sentant entourés et encouragés.
© DR
Dimanche, Louisette a fêté ses 102 ans en famille dans sa maison
du quartier de la Cerisaie. C’est aux côtés de son petit-fils, Lionel,
qu’elle a soufflé ses bougies avec l’énergie qu’on lui connaît. Comme
chaque année depuis son centième anniversaire, 7 Jours lui fait donc
un petit clin d’œil. Kélian Langlet et Achraf Amraoui, Stagiaires
BRAVO À CEUX QUI ONT
LE MIEUX DÉCORÉ !
une récompense autour d'un pot convivial au
local « Mémoires de Cité-jardin ». Monsieur
Quiles, l'un des gagnants, a été enthousiasmé par cette initiative mais « regrette la faible
participation des habitants ». Madame Canry,
seule gagnante dans la catégorie « collectif »
partageait le même avis et « invite tout le
monde à participer à la prochaine édition en
décembre prochain ». Rendez-vous est donc
pris. À l’année prochaine.
© DR
Vendredi dernier, les résultats du concours
d'illuminations à la Cité-jardin ont été livrés.
Organisé par le Comité des mamans de la Cité-jardin, ce concours gratuit et ouvert à tous
proposait aux habitants du quartier d'embellir une partie de leur habitation - façades,
balcons, fenêtres… - afin de l'illuminer pour
les fêtes de fin d’année. En présence de Zahia
Nedjar, adjointe au maire déléguée à la vie
de quartier secteur centre notamment, les
gagnants du concours se sont vus remettre
© DR
COMITÉ DES MAMANS DE LA CITÉ-JARDIN
RESTAURATION SCOLAIRE
MAIS GOSPEL AUSSI
Samedi dernier, l’Association internationale pour le soutien
des jeunes artistes gospel (AISJAG), comme chaque semaine,
était en pleine séance d’aide aux devoirs. Deux étudiants
recrutés par le biais du dispositif mis en place par la municipalité qui octroie une bourse aux étudiants en échange d’un
investissement dans une association locale - le Contrat local
étudiant - assuraient les cours. Le président de l’association
locale fait savoir qu’il reste des places pour ces séances
d’aide aux devoirs les samedis (hors vacances scolaires)
entre 14 et 16h à la Maison du temps libre pour les enfants
entre 7 et 15 ans. La chorale gospel, adultes et enfants, reste
elle aussi ouverte à tous ceux qui voudraient les rejoindre,
même si « l’association rencontre des problèmes pour obtenir des salles afin de répéter, néanmoins nous faisons de
nombreux concerts », précise le président. Plus d’informations
au 06 58 19 72 78.
Et les vainqueurs sont… les restaurants scolaires de l’élémentaire
Paul-Langevin et de la maternelle Joliot-Curie. Mardi dernier, le
maire et ses adjoints, Francis Morin et Farida Aoudia-Ammi, ont
récompensé les lauréats du concours du restaurant scolaire le mieux
décoré sur la ville. Cette initiative émanait des jeunes membres du
Conseil municipal des enfants qui souhaitent améliorer la convivialité des restaurants scolaires. Les enfants primés ont reçu chacun un
jeu de société et l’école, un bon d’achat destiné à l’achat de matériel pédagogique utilisable sur le temps de la pause méridienne. À
l’année prochaine pour une nouvelle édition.
© Julien Ernst
© Julien Ernst
PAUL LANGEVIN ET
JOLIOT-CURIE PRIMÉS
AIDE AUX DEVOIRS,
8
F Ê T E SS PS O RL ITDSA I R E S
FOOTBALL
Résultats du
weekend du
13/14 février
FOOTBALL
La Stains ligue
U15 2ème division : Parisienne ES 2 - 1 Stains ES.
Mauvaise opération des U15A qui perdent la 1ère place
du championnat.
U17 1ère division poule A : Stains ES - Ajn Bagnolet.
Match arrêté alors que les Stanois menaient 4 buts à
0 à la mi-temps.
U19 1ère division poule B : Stains ES 6 - 2 Pierrefitte FC.
Senior 1ère division poule B : Stains ES 0 - 6 Bourget FC.
Senior 4ème division poule A : Stade parisien FC 0 - 1
Stains ES.
Vétérans excellence : St-Denis US 1 - 3 Stains ES.
Vétérans +45 poule D : Montreuil ESD 0 - 2 Stains ES.
RUGBY
La semaine dernière, les séniors se déplaçaient à Neuillysur-Marne pour rencontrer le leader de la poule. Défait
lors de la première rencontre, le XV Stanois a subi un nouveau revers, Score final 55-05 pour Neuilly. Ce dimanche
14 février, les verts et rouges se rendaient chez l’A.S. Montigny le Bretonneux, match important pour la suite du
championnat. Les deux équipes ont fait jeu égal. Chaque
équipe marqua deux essais et une pénalité. Seulement,
la transformation d’un des deux essais pour Montigny a
fait la différence. Score final, 15-13 pour les adversaires.
Sur le plan comptable, cette défaite plombe les locaux
et cela malgré le point du bonus défensif. La troisième
place sera très difficile à atteindre. Dimanche 20 février,
les Stanois iront chez le second de la poule l’Olympique
Columérien, seule équipe à avoir battu le leader. Enfin,
Les cadets continuent leur dur apprentissage avec une
nouvelle défaite face au R.O.Yerrois. Au classement, les
jeunes occupent la septième place avec 13 points.
KARATÉ
Des combattants
au top
R
etour en images sur le
lancement de Stains ligue
2016. De quoi s’agit-il ? C'
est un tournoi de football organisé par le service municipal des
sports dans le cadre de la promotion de l’Euro 2 016 en France.
Celui-ci se déroule de février à
juin au gymnase Jean-Guimier
et sur les terrains de proximité
pendant le temps périscolaire et
animations de quartier les mardis
et jeudis de 17 h 30 à 19 heures
Cette compétion est ouverte aux
11/14 ans et aux 15/17 ans. Les
jeunes participeront également à
d’autres initiatives départementales proposées par le Comité
départemental olympique de
Seine-Saint-Denis, le réseau des
directeurs des sports du département. 7 jours reviendra sur cette
initiative.
© Julien Ernst
Une défaite
qui fait mal
Mardi soir, la ville a offert des
tee-shirt aux équipes qui se sont
engagées dans ce tournoi.
ATLHÉTISME
© DR
Championnats Île-de-France
FFA de cross à Chamarande
Les championnats de ligue 93 Kumite (MIN/CAD/JUN/
ESP/SEN) qui se sont tenus à Livry-Gargan ont vu briller les représentants stanois au nombre de 8 : Joshua,
Sajeevan, Soufia, Celina, Anitha, Bary, Assalas et Ali.
Les cadets ont tenu leur rang : deux victoires et deux
podiums avec Célina Malek (3ème) et Assalas Sahoui
(2ème), espoirs du Club. Parmi les minimes, Sajeevan
Selvaruban, ainsi qu'Anitha Sabbabady ont fini 1er et
décrochent le titre de champion. Bary Bakary se qualifie
aux « France », même s'il a perdu son dernier combat et
termine 3ème. Soufia Ibrahim est qualifiée pour la coupe
de France et remporte la finale. En Kata, Joshua Larouy
prend la troisième place et Sajeevan la seconde.
L
es championnats régionaux de cross de la
Fédération Française d’Athlétisme se sont
déroulés dimanche dans le parc du château
de Chamarande. La pluie a été présente par intermittence tout au long de cette journée. Le parcours
était très boueux. Seuls les plus volontaires ont su se
sortir de ce bourbier. Les athlètes stanois ont tout
donné afin d’accrocher une qualification pour les
championnats de France de cross qui auront lieu
dans 3 semaines au Mans. En juniore fille Marlène
Da Costa aurait pu décrocher cette récompense
mais elle s’est blessée à 1 kilomètre de l’arrivée alors
qu’elle était dans le peloton des qualifiables. Pour
sa première année à ce niveau c’est tout de même
encourageant. En junior homme énorme course de
David Samassa qui n’a pas laissé passer sa chance
en se faisant violence tout au long de la course pour
enfin être récompensé avec une qualification. En
espoir homme petite déception pour Vincent Moreau pour sa première année dans cette catégorie.
Il n’est pas passé loin de la qualification. En cross
court femme, Kandé Fofana n’a pas réussi à s’exprimer sur ce parcours. Elle était venue cette année
sur le cross pour s’aguerrir en vue de la saison estivale. Nul doute que cette athlète fera parler d’elle
sur la piste cet été. Enfin Adalberto Teixeira Furtado en senior homme a été poussé dans ses derniers
retranchements mais arrache sa place dans l’élite
du cross dans 3 semaines. Bonne performance également de Wedleyne Chipan au crétérium hivernal
FFA de lancer long où elle a commencé la saison
par une excellente performance au javelot battant
son record au passage. Place samedi prochain à la
compétition en salle à Pantin.
9
S P O R TS / C U LT U R E
LUTTE AFRICAINE
La lutte du Nouveau monde
La lutte africaine, un sport vieux comme
l’humanité. Comme son nom ne l’indique pas,
cette discipline de corps à corps est pratiquée sur
toute la planète. En ville, rendez-vous au club du
« Nouveau monde de Stains ».
3E ÉDITION
Tournoi
de foot,
inscrivezvous !
L
© DR
’association Jeunesse dorée organise un tournoi
de foot au stade Pablo
Neruda dimanche 28 février avec différents partenaires. Les inscriptions
sont encore ouvertes, si
vous êtes tenté contacter
le 06 66 74 70 72, le 01
48 27 89 11 ou par mail
Jeunessedoréespor t@
gmail.com.
même s’il n’a jamais combattu lui-même. « Notre club est
ouvert à tous autour d’une pratique porteuse de valeurs humaines positives » assure le dirigeant. Les entraînements se
déroulent au complexe André-Lamy de 20 h à 22 h le jeudi,
et le samedi de 10 h à 12 h au gymnase du Sivom. À partir
du mois de mars des démonstrations et des initiations gratuites, accessibles à tous les publics, seront proposées. Les
encadrants du « Nouveau monde de Stains » sont diplômés
de la Fédération française de lutte. Le club local compte dans
ses rangs plusieurs champions internationaux qui brillent
dans des tournois officiels. Un grand tournoi international,
« Le rendez-vous des champions », sera organisé à la fête de
la ville, au mois de juin. Des lutteurs de douze nations, parmi lesquelles dix pays d’Afrique, mais aussi la Belgique et la
France, s’affronteront lors de combats spectaculaires de très
haut niveau. Cet évènement est soutenu par la ville de Stains,
United World Wrestling, et l’Association APIR. Alors, si vous
souhaitez vous aussi pratiquer ce sport ancestral, n’hésitez
pas à contacter le club au 06 99 52 58 32.
R.H.
FÉVRIER /
ESPACE
MARS
PAUL-ÉLUARD
© DR
L
e « Nouveau monde de Stains » est un club de lutte
africaine qui a vu le jour en 2 013. Depuis, cette activité singulière ne cesse d’attirer des adeptes sous
l’impulsion de Rashidi Salumu Joseph, l’un des fondateurs.
De quoi s’agit-il ? Traditionnellement, les combats de lutte
se déroulaient après la saison des pluies et opposaient les
paysans de villages environnants. Le vainqueur du tournoi
pouvait remporter avec lui du bétail, des céréales et d’autres
biens mis en jeu.
Trois arbitres appliquent un règlement très rigoureux. Un
combat se dispute en deux « rounds » de dix minutes chacun,
sans compter d’éventuelles prolongations. Les combattants
sont torse nu et s’empoignent à bras le corps sans aucune
protection. Le combat se termine immédiatement si la tête,
les fesses ou le dos touchent le sol. La victoire peut aussi être
attribuée à un lutteur lorsque son adversaire ne présente plus
les conditions physiques ou médicales pour continuer le combat. La lutte est auréolée de nombreux rituels mystiques, tels
des chants de bravoure qui galvanisent les lutteurs.
Rashidi Salumu Joseph promeut sa discipline avec passion,
VILLE DE STAINS
© DR
Rochdi Haoues
L’AFFAIRE
SALAH HAMOURI
Réalisé par : Nadir Dendoune /
FRANCE/2015/40 MIN/DOCUMENTAIRE
VEN 19 FÉV / 20H
À PARTIR DE 3 ANS
SNOOPY ET
LES PEANUTS
Réalisé par : Steve Martino / Avec Noah
Schnapp et Bill Melendez
ÉTATS-UNIS/2015/1H28/ANIMATION
MER 24 FÉV / 10H
VEN 26 FÉV / 10H
À PARTIR DE 6 ANS
À PARTIR DE 6 ANS
TOUT PUBLIC
À PARTIR DE 3 ANS
TOUT SCHUSS
Réalisé : François Prévôt-leygonie et Stéphan
Archinard / Avec : José Garcia, Manon Valentin
FRANCE/2016/1h36/COMÉDIE
LUN 22 FÉV / 14H30
MAR 23 FÉV / 14H30
TOUT PUBLIC
NEIGE ET LES
ARBRES MAGIQUES
4 films de Benoit Chieux, Chaïtane Conversat,
Yulia Aronova, Antoine Lancieux et Sophie Roze
FRANCE/2015/51 MIN/ANIMATION
MAR 23 FÉV / 10H
À PARTIR DE 7 ANS
CREED : L’HÉRITAGE
DE ROCKY BALBOA
LE GARÇON
ET LA BÊTE
Réalisé par : Ryan Coogler / Avec : Sylvester
Stallone et Michael B. Jordan
ÉTATS-UNIS/2016/DRAME SPORT
Réalisé par : Mamoru Hosoda
JAPON/2016/1H58/ANIMATION
MER 24 FÉV / 14H30
JEU 25 FÉV / 14H30
À PARTIR DE 6 ANS
JEU 25 FÉV / 10H
LUN 29 FÉV / 14H30
TOUT PUBLIC
MUNE : GARDIEN
TOUT EN HAUT
DOFUS
LE NOUVEAU
Réalisé par : Benoît Philippon et Alexandre
Heboyan
FRANCE/2015/1H23/ANIMATION,
JEUNESSE, FANTASTIQUE
Réalisé par : Rémi Chayé
FRANCE/2016/1H20/ANIMATION
Réalisé par : Jean-Jacques Denis et Anthony Roux
FRANCE/2016/1H40/ANIMATION
Réalisé par : Rudi Rosenberg / Avec : Max
Boublil
FRANCE/2015/1H21/COMÉDIE
DE LA LUNE
VEN 26 FÉV / 14H30
MAR 1ER MAR / 10H
DU MONDE
LUN 29 FÉV / 10H
MAR 1ER MAR / 14H30
Espace Paul-Éluard
Place Marcel Pointet - 93240 Stains
Informations : 01 49 71 82 25
LIVRE 1 : JULITH
MER 2 MAR / 10H
JEU 3 MAR / 14H30
MER 2 MAR / 14H30
JEU 3 MAR / 10H
/// Tarif : 2€50
Retrouvez toute l’actualité de votre théâtre sur www.stains.fr/epe/
et sur la page
Espace Paul Eluard.
/ séance
ESPACE
VILLE DE STAINS
© DR
V
endredi 19 février à 19 h 30 à l'Espace
Paul-Éluard: lancement d'une programmation de films, Ciné FévrierMars, durant la période des vacances d'hiver
avec la diffusion d’un documentaire sur l’affaire Salah Hamouri. Nadir Dendoune, journaliste indépendant est parti avec sa caméra
et son micro pour tenter de comprendre
pourquoi « l'affaire Salah Hamouri » avait
suscité peu d'intérêt de la part de la sphère
politique et des médias. Il a rencontré l’interessé, début 2 012 peu de temps après sa
sortie de prison. À cette occasion, le réalisateur et le politologue Julien Salingue seront
dans la salle pour échanger avec le public.
Documentaire, dessins animés, comédies...
des séances à 2,50 euros chaque jour.
Tout le programme de Ciné FévrierMars sur www.ville-stains.fr/epe et infos
au 01 49 71 82 25.
2016
Premier clap : l’affaire Hamouri
CINÉMA
LANCEMENT DE CINÉ FÉVRIER-MARS
10
PUBS
www.avanzini-funeraire.com
Contrats obsèques - Organisation d’obsèques - Marbrerie - Fleurs
RAMEAUX - PÂQUES
•
•
Réservez
vos fleurs naturelles
et on vous
les dépose.
Prix et production française
de qualité.
Fleurir Entretenir toute l’année
3 floraisons + 2 nettoyages
(Rameaux, Toussaint)
rs
ut nouveau client
ma
Promotion jusqu’au 31
pour to
5€
245 € au lieu de 27
Monument en exposition
PROMOTION
URGENCE DÉCÈS
É È 24H/24 ET 7J/7
2 AGENCES POUR VOUS SERVIR
6, rue Michel-Rolnikas
93240 STAINS
Tél. 01 48 26 64 28
avanzini93@orange.fr
6, rue Hippolyte-Bossin
95140 GARGES
E -LES
E -GONESS
E E
Tél. 01 39 86 26 41
avanzini95@orange.fr
À côté du cimetière
Commerçants, professionnels
Votre publicité
dans
Contact : Mme Martine DESAX
Du lundi au vendredi
06 60 51 41 80 - 01 42 43 12 12
© Julien Ernst
Tél. : 01 42 35 03 03
NUMÉROS UTILES
POMPIERS 18
POLICE SECOURS 17
en cas d'urgences,
contactez le 17 plutôt que
le commissariat
GENDARMERIE
01 48 29 64 38
CENTRE ANTI-POISON
01 40 05 48 48
HÔPITAL
DELAFONTAINE
01 42 35 61 40
SIDA INFO SERVICE
08 00 84 08 00
COMMISSARIAT
01 49 71 33 50
POLICE MUNICIPALE
01 49 71 84 00
CLINIQUE DE L’ESTRÉE
01 49 71 71 71
URGENCE 24h/24
01 49 71 90 00
MAIRIE
01 49 71 82 27
ERDF (dépannages et
interventions d'urgence)
09 72 67 50 93
Pharmacie
de garde
Dimanche
21 février
PHARMACIE CENTRALE
1, RUE LACEPEDE
93800 ÉPINAY-SUR-SEINE
01 48 26 85 26
Météo du week-end
© Julien Ernst
g g
Samedi
11°/13°
Dimanche
5°/12°
P R AT I Q U E
SERVICE
Jeune femme très sérieuse
cherche enfants à garder ou
même à récupérer à l'école. Tél. :
06 40 49 13 92.
Jeune femme cherche propose
son aide aux personne âgées jour
nuit même en week-end. 19 ans
d’expérience. Tél. : 06 17 21 19 52.
Assistance maternelle agréée à la rue
Victor Renelle propose d’accueillir
vos enfants dans un cadre très
agréable, hygiène et sécurité, éveil
et activités. Tél. : 06 46 79 11 03. ou
09 51 22 54 73.
Donne des cours de math du collège
au lycée. Tél. : 06 21 27 67 18.
Tout travaux de maçonnerie,
Carrelage, Peinture. Tél. :
06 28 93 38 35.
Jeune fille sérieuse de 17 ans
cherche enfants a gardé pendants
les vacances scolaires Tél. :
01 58 34 53 99.
Professionnel indépendant,
propose son expérience en travaux
d’intérieur et d’extérieur (peintures,
papiers peints, parquets vernis,
carrelage (sols et murs, intérieur et
extérieur). Travail soigné : présente
photos témoins de travaux déjà
réalisés chez particuliers. Disponible
immédiatement, en semaine et WE.
Devis gratuits. Tarifs étudiés. Tél. :
07 61 17 34 73, Mail : gerpoch1@
gmail.com
Assistante maternelle agréé
cherche enfants à garder. Tél. :
06 84 82 28 11.
Garde d’enfant, qui va chercher
les enfants a l’école. Tél. :
06 52 17 21 16.
Assistance maternelle pour enfant
Tél. : 06 78 80 11 21.
Professionnelle indépendant
propose sont expérience en travaux
(peintures, décoration, divers
travaux) Tél. : 06 42 74 29 77.
À VENDRE
Vends appartement F3 quartier
de la Cerisaie, sans agence, pas
de syndic. Prix : 125 000 euros.
Tél. : 06 17 25 46 52.
Vends plusieurs vêtements,
combinaisons de ski de 4 ans
à 12 ans divers coloris. Prix :
7 euros. Un pantalon noir 10
ans, salopettes 5 ans un bleu et
un vert, prix 5 euros, un blouson
adulte blanc cassé taille M, Prix :
12 euros, 3 fuseaux salopettes
marine. Prix : 9 euros.
Combinaison adulte taille L et
taille S, prix : 12 euros. Tél. :
06 17 17 03 85.
Appareil à faire du sport. Prix :
40 euros Tél. : 09 51 80 28 45.
Vélos enfant 3-4 ans 25 euros
Blouson Chevignon cuir homme
100 euros, grand cadre Elvis
Presley ainsi que plusieurs DVD,
un lustre, trois lumières. Tél. :
07 53 09 88 67.
5, rue Carnot • 93240 STAINS
Tél. : 01 48 21 30 30
Armoire ancienne plus chevet
prix 100 euros, fauteuil massant
électrique prix : 150 euros, table
de jeu d’échecs avec pions en
bronze prix 50 euros, congélateur
prix 100 euros, table carrelée
110X70cm prix 50 euros,
machine à laver Vedette prix
200 euros, buffet vintage et ses
quatre chaises prix 100 euros,
cuisinière à gaz et son meuble
prix 60 euros, meuble de cuisine
gris pour plaque de cuisson prix
80 euros, 2 plaques anciennes
en fonte pour cheminée prix
300 euros, 2 paires de rollers
(39 et 41) et leurs accessoires
prix 8 euros la paire. Tél. :
06 41 69 38 58.
Matelas de lit de bébé a ressort
060x1.20 m très bon état
10 euros, barrière escalier
marque Saferty extensible de
73 cm à 81 cm autoclic double
sécurité 10 euros, masque de
soleil pour ski fille 3 euros,
volets pliants en fer 1.40x2m
x2 5 euros Tél. : 09 50 71 69 11
laissez message si absent.
Armoire ancienne plus chevet
100 euros, fauteuil massant
électrique 150 euros, table de
jeu d’échecs avec pions en bronze
50 euros, congélateur 100 euros,
table carrelée 110X70cm
50 euros, machine à laver
Vedette 200 euros, buffet vintage
et ses quatre chaises 100 euros,
cuisinière à gaz et son meuble
60 euros, meuble de cuisine
gris pour plaque de cuisson
80 euros, 2 plaques anciennes en
fonte pour cheminée 300 euros,
2 paires de rollers (39 et 41) et
leurs accessoire 8 euros la paire.
Tél. : 06 41 69 38 58.
Chaise haute bébé Combelle
transformable en bois vernis
naturel très bon état prix :
45 euros, boot Chicco rouge
taille 23/25 très bon état neuve
Prix 5 euros, chausson garçon
taille 25 très bon état prix :
4 euros, chaussures Bellamy
garçon taille 25 neuve très bon
état prix : 13 euros, Baby sac
jaune 80x90 cm usage gigoteuse,
nid d'ange, couverture poussette
très bon état neuve prix : 7 euros,
plateau micro-ondes + support
diamètre 30 cm très bon état
prix : 10 euros, poignée de
sécurité entrée et sortie de bain
adaptable tout les baignoires
se fixe facilement sans percer
48x30x15 très bon état neuve
prix : 18 euros, 1 enceinte 80Watt
et 2 de 60 W marque Kenwood
reste à mettre la fixation très bon
état prix : 18 euros les 3, 4 pieds
de lit à visser 15 cm très bon état
prix : 7 euros, 2 chenets anciens
en fonte à rénover prix : 15 euros,
Tél. : 06 74 83 39 70.
Table cuisine 60x80 formica 2
alliages pieds chromés bon état,
divers pantalons de femme de
marques 7 euros pièces, jeans
taille 44, prix : 5 euros pièces,
blouson en cuir homme taille 50
prix : 40 euros. Veste femme Zara
neuve taille 44 prix : 15 euros.
Tél. : 06 66 51 02 94.
Une tour d’ordinateur prix :
50 euros. Tél. : 06 17 13 27 39.
Vend Acer Liquid gallant, boite
d’origine housse cuir prix :
40 euros, Samsung Galaxy
Core plus avec vitre verre
trempé, housse protection cuir
prix : 80 euros, survêtement
Adidas noirs et rose taille S
neuf (valeur 75 euros) prix :
30 euros, tablier protection
pluie, doublé très bonne état
de MP3 prix : 65 euros, barre
de toit Dacia Sandero, barre
de toit Renault capture, rollers
prix : 5 euros paires (36,37,42)
set verrines 12 pièces sur ardoise
neuf prix : 10 euros, basket
AIRNESS blanche femme en
36 prix : 5 euros, bottines noire
neuve en 36 prix : 10 euros,
manteau femme taille M. prix :
10 euros, bottines grise (neuve,
valeur 28 euros) prix : 10 euros,
ordinateur complet prix :
50 euros, meuble ordinateur
prix : 10 euros, chaussures femme
en 36 prix : 3 euros paire lingeries
tissus prix : 15 euros, blouson
homme réversible (Rivaldi,
comme neuf) prix : 20 euros,
Tél. : 06 63 93 00 98.
Je loue 1 chambre en colocation
sur Stains les prévoyants 5
minutes du bus 252 et 10 minutes
du 255 avec cuisine équipé, salle
de bain et toilette. Tout a étaient
refait à neuf numéro de téléphone
Tél. : 06 45 89 92 62.
Vends robes de soirées portées
1 fois, 1 noirs, 1 gonflée, 1
rouge pailleté elles sont toute
taille S prix : 80 euros pièces à
débattre, les 3 pour 150 euros,
table très claire avec 6 chaises le
tout 80 euros à débattre, Tél. :
06 23 16 91 88.
Vends 1 mézanine 2 places en
bas, 1 grande place en haut en
blanc très propre, 1 armoire 3
étagères, 1 penderie « Ikéa »,
1 table basse de salon, 1 table
de chevet avec 1 tiroir « Ikéa »,
1 armoire étagère et penderie
avec tiroir, me contacter par
téléphone Tél. : 06 46 34 02 51
(après 13 heures).
UNRPA
Assemblée Générale
L’assemblée générale de l'UNRPA se tiendra le
mercredi 23 mars à 11 h 15 à l’espace Paul-Éluard.
À l’issue du débat, un déjeuner et danse country
au programme. Vous pourrez danser jusqu’à
18 heures au rythme de la musique de l’orchestre
de Joel Olmedo. Prix adhérent : 39 euros, prix non
adhérent : 44 euros.
Les inscriptions se feront à la Maison des
Associations, avenue Jules-Guesde tous
les mardis de 14 heures à 16 heures. Tél. :
01 39 93 10 19/01 48 27 42 03/01 48 21 55 03.
EN VILLE
Les encombrants :
c’est mercredi !
La prochaine collecte des encombrants aura
mercredi 24 février dès 7 h.
Attention seuls sont acceptés le mobilier et les
grands cartons. Tout autre objet est à déposer à
la déchèterie de Pierrefitte (102 rue d’Amiens) face
à la clinique de l’Estrée. Accès gratuit pour tous les
particuliers avec un justificatif de domicile.
Pour tout renseignement vous pouvez
contacter Allo Agglo au 0800 074 904 (gratuit
depuis un poste fixe).
de bain et toilette, tout a étaient
refait à neuf. Tél. : 06 45 89 92 62.
RECHERCHE
Echange T3 à Pierrefitte, 63
mètres carré avec balcon contre
T3 à Stains. Tél. : 06 09 47 59 39.
Echange appartement f3 (Cité
jardin) contre appartement F2 ou
pavillon F2 à Stains ou ailleurs.
Tél. : 06 15 82 50 47.
Echange pavillon F2 avec jardin
contre pavillon F3 quartier cité
jardin. Tél. : 09 52 75 04 61.
À LOUER
Particulier, loue appartement de
type F3 sur une jolie résidence
à partir du mois de mars 2016.
Refait à neuf, Cuisine équipée,
beaucoup de rangements.
Contacter le propriétaire Tél. :
06 46 79 11 03. Non sérieux
s'abstenir.
Loue studio de 15 m2 meublé,
disponible à partir du 1er mars.
650 euros par mois charges
comprises. Tél. : 06 12 24 57 64.
A louer place de parking
résidence Aristide Briant
Quartier de la Gare 70 euros
Résidence fermé et sécurisé Tél. :
06 13 55 06 09.
Je loue 1 chambre en colocation
sur Stains les prévoyants 5
minutes du bus 252 et 10 minute
du 255, avec cuisine équipé, salle
Menu de la semaine
Pour joindre votre correspondant composez le
01.48.21 suivi des 4 chiffres de son numéro de poste.
Responsable de la publication : Azzédine Taïbi •
Directeur de la rédaction : Alain Schillé (3031 alain.schille@stains.fr) • Rédaction : Carole Sapia
(4210 - carole.sapia@stains.fr) • Frédéric Lombard
• Rochdi Haoues (rochdi.haoues@stains.fr) •
Administration : Djoudi Dendoune (3030 - djoudi.
dendoune@stains.fr) • Photos : Dragan Lekic Julien Ernst • Conception : Médiris • Maquette :
Ana Justo Parada (40 40) • Impression : Rivet
Presse Édition Limoges (05 55 04 49 50) • Distribution : 01 75 34 69 83 • Publicité : PSD (01
42 43 12 12).
11
BRÈVES
Jeudi 18
Vendredi 19 Lundi 22
Mardi 23
Mercredi 24 Jeudi 25
Entrée Salade renelle
Plat Poulet rôti aux
herbes/Purée
Dessert Caprice des
dieux/Banane
Entrée Crêpe au fromage
Plat Brochette de poisson
au curry/Chou romanesco
Dessert Fromage blanc à
la fraise/Fruit frais bio
Entrée Radis beurre
Plat Beigneets de
calmars/citron/Ratatouille
et riz
Dessert Tomme des
Pyrénées/Liégeois vanille
Entrée Potage de
courgettes à la crème de
gruyère
Plat Steak haché sauce
moutarde/Jeunes carottes
Dessert Petit Louis/Fruit
frais
Entrée Salade verte
Plat Tartiflette
Dessert Petit suisse/
Biscuit bio
Entrée Tomate et avocat
Plat Gigot d'agneau/
Haricots panachés
Dessert Yaourt
aromatisé/Fruit frais bio
BrunierFesti2011:FayolleFesti2011
1/04/11
11:36
12
Page 1
PUB
Chauffage
Maintenance
Ventilation
Plomberie
Zone industrielle Les Mardelles
34, rue Maurice-de-Broglie
93600 Aulnay-sous-Bois
TÉL. 01 48 33 74 65
FAX 01 45 09 50 55
MAISON FONDÉE EN 1958 OPQCB - AGRÉ GDF
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
6
Taille du fichier
16 062 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler