close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Atelier céramique PDF - 576.6 Ko - 94 Val-de

IntégréTéléchargement
LA CERAMIQUE
Un art du quotidien
â
ge
s
Problématique
PM
ue
iq
• Découvrir la céramique d’une période (Néolithique ou Protohistoire) et
le patrimoine local afférent.
• Analyser une poterie selon ses formes (catégories, types, styles artistiques, composition, etc), techniques (matériaux, outils, méthodes),
significations, usages (fonction, emploi, catégories de destinataires et
d’utilisateurs).
• Façonner une céramique néolithique au colombin (ou à la plaque),
puis la décorer en s’inspirant des techniques (impression, modelé, digité) et motifs retrouvés dans le Val-de-Marne.
Disciplines, niveaux et programmes scolaires
concernés
Histoire/Technologie :
• Situer une innovation technique durable dans un contexte chronologique, culturel et socio-économique évolutif.
Sciences :
• Etude des propriétés d’un matériau d’origine minérale : l’argile. Expérimentations archéotechniques : modelage d’argile, construction d’un
four à base de torchis, cuissons spécifiques (sur sole ouverte, sous
chape, etc.).
Découverte d’un métier :
• 4e/3e : archéologue/céramologue
Histoire des arts : 
• 6e : La céramique, un art majeur du quotidien, un « marqueur » chronologique et culturel. Formes, décors, typologies, évolutions, procédés
de fabrication. Etude du patrimoine local.
Espace d’Aventures Archéologiques
© Service Archéologie du Conseil général Val-de-Marne
s e r v i c e
A RC H E O LOG I E
lé
Objectifs
N
N
éol
ithiqu
e
ge
â
Pa
&
Qu’est-ce que la céramique ? De quoi est-elle composée ? Dans quels
o ? A th
contextes apparaît-elle ? Où les archéologues la retrouvent-elle 
& M é s o li
quoi la vaisselle des Néolithiques ou des Gaulois du territoire val-demarnais ressemblait-elle ? Comment façonner et décorer une poterie ?
Pourquoi la céramique est-elle un « marqueur culturel » ? Qu’étudient
les céramologues ?
des
ÂM
ux
La fabrication de poteries constitue l’une des innovations majeures du
Néolithique. Devenus sédentaires, les Hommes ont besoin d’outils pour
stocker (liquides, grains, denrées alimentaires), puiser (eau), consommer (vaisselle), cuire (résistance au feu). La céramique se rencontre
aussi bien sur les sites d’habitats que dans les sépultures.
sd
ta
es Mé
LA CERAMIQUE
â
ge
éol
2. A l’aide d’une frise chronologique et d’une carte,
repérage des courants migratoires et des marqueurs
chronoculturels du Néolithique.
3. Contextualisation de l’apparition des céramiques
à fonds ronds (facs-similés) produites par une
nouvelle organisation socio-économique régie
par trois facteurs fondamentaux : l’agriculture,
l’élevage, la la sédentarisation...
4. Observation des caractéristiques techniques
et esthétiques des céramiques néolithiques, en
particulier de celles découvertes dans le Val-deMarne (Rungis, Maisons-Alfort). Manipulation des
reproductions.
ithiqu
e
ge
ÂM
sd
ta
es Mé
5. Présentation des différents composants de
l’argile : argile, dégraissants ajoutés à l’argile au
Néolithique : la chamotte, le silex brûlé, la mousse,
le crottin, l’arène granitique, le sable, l’os brûlé.
6. Fabrication individuelle d’une céramique selon
différentes techniques.
7. Manipulation des outils (estèque, cardium,
poinçon, ébauchoir, peigne) pour décorer la
céramique selon différentes techniques (modelé en
positif (cordon) ou négatif (impression au peigne
ou au poinçon, incision, pincement, digité) et
motifs (chevrons, rubans, curvilignes, guirlandes,
etc.).
9. Synthèse et conclusion.
Variantes et/ou prolongements possibles
• L’atelier peut également consister à présenter l’évolution
(ruptures et continuités) d’une ou plusieurs périodes ou à façonner
des « oeuvres céramiques » autres que les poteries : statuettes
féminines paléolithiques et/ou néolithiques, parures, instruments de
musique (trompe, happeau, hochet), fusaïoles, etc.
• Au cours d’une journée espacée de deux semaines après la
fabrication des céramiques (temps de séchage minimum), leur
cuisson peut-être programmée sur sole (pour les céramiques
néolithiques) ou dans un four type Sévrier (pour les céramiques
protohistoriques).
• En outre, pour les collégiens (à partir de la 4e) et lycéens, un atelier
de 2 h sur le dessin de céramique à l’aide de papier millimétré,
d’une équerre, d’un conformateur et d’un pied à coulisse peut être
proposé.
-6995
Dessin d’une céramique néolithique
© Service Archéologie du Val-de-Marne
-6995
service Archéologie
3, rue Guy Môquet - 94800 VILLEJUIF
01 47 26 10 00
Courriel : archeologie@valdemarne.fr
Espace d’Aventures Archéologiques
Parc départemental des Hautes-Bruyères
120, avenue de la République - 94800 VILLEJUIF
ux
ue
N
Déroulement possible d’une séance d’1h à 1h30
1. Présentation du service Archéologie, de
son domaine d’activité, de ses missions de
prévention, préservation, diffusion, des métiers
complémentaires qui s’y exercent, dont celui de
céramologue.
des
â
N
iq
PM
lé
95
• Carte sur la néolithisation de l’Europe et planisphère.
• Fiche de dessins de décors et formes céramiques néolithiques et
protohistoriques.
• Moulages de céramiques protohistoriques.
• Reproductions de céramiques néolithiques, protohistoriques (et
historiques) manipulables.
&
• Estèques, cardium, etc.
o
• Echantillons de dégraissants.
& M é s o lit h
Pa
Contenu et déroulement de séance
Supports pédagogiques
s
© Service Archéologie du Cd du Val-de-Marne
Un art du quotidien
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
577 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler