close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse - Georges Shiras (pdf, 342.5 ko)

IntégréTéléchargement
FONDATION
FRANÇOIS SOMMER
RECONNUE D’UTILITÉ
PUBLIQUE
DÉCRET DU 30-11-1966
MUSÉE DE LA CHASSE
ET DE LA NATURE
62, RUE DES ARCHIVES
75003 PARIS, FRANCE
WWW.CHASSENATURE.ORG
COMMUNIQUÉ
JUIN 2015
EXPOSITION
15 SEPTEMBRE 2015
14 FÉVRIER 2016
© National Geographic Creative Archives
Chasseur, naturaliste, photographe, avocat et homme politique,
George Shiras (1859-1942) s’est engagé de diverses manières en
faveur de la préservation du monde animal. Ouvrant la voie, dès
les années 1880, à la wild life photography, Shiras a aussi été le
premier à révéler, par ses photographies au flash, la vie nocturne
des animaux de la forêt, offrant par ses images fantasmagoriques
et profondes une percée dans un monde mystérieux et jusqu’alors
invisible. L’exposition et la publication à paraître à cette occasion
présentent pour la première fois depuis sa disparition l’œuvre
de ce photographe et pionnier américain.
Pionnier de la wild life photography, George Shiras est aussi l’un
des premiers représentants du camera hunting, pratique sportive
et photographique alors émergente aux Etats-Unis, à travers
laquelle des amateurs substituent des trophées photographiques
à leurs plus conventionnels trophées de chasse. François
et Jacqueline Sommer – fondateurs du musée de la Chasse et
de la Nature – effectueront semblables expériences quelque
soixante-dix ans après Shiras. L’analogie ne s’arrête pas là, puisque
Shiras publie des articles visant à promouvoir le camera hunting
en remplacement du gun hunting, comme le feront à leur manière
les Sommer dans La Chasse imaginaire et La Chasse photographique.
Né en 1859, George Shiras est initié très jeune à la pêche et à la chasse,
puis étudie le droit avant d’entamer une carrière politique. Dès 1870, ses
expéditions régulières en forêt, notamment dans la région du Lac Supérieur,
dans le Michigan, approfondissent sa curiosité pour le monde animal.
En 1889, il abandonne le fusil au profit de l’appareil photo, marquant
par ses premières expérimentations le début de 40 années d’explorations
photographiques. Shiras redéfinit ainsi sa relation à la nature au moyen
de la photographie et ouvre la voie à la pratique du camera hunting. Son
œuvre, qui témoigne d’une approche à la fois pragmatique et poétique
de l’animal, s’inscrit dans une époque marquée par le développement
d’une conscience environnementaliste et un idéal de retour à la nature.
COMMISSAIRE
DE L’EXPOSITION
Sonia Voss
Après avoir été membre du Congrès de 1903 à 1905, Shiras met fin à une
carrière politique largement dédiée aux causes écologistes et se consacre
pleinement aux sciences naturelles. Il poursuit néanmoins son action en
faveur de la préservation des espèces, à travers de nombreux articles illustrés.
Son engagement lui vaut l’admiration et l’amitié de Theodore Roosevelt.
PUBLICATION
Ouvrage à paraître aux Editions
Xavier Barral
Textes de Sonia Voss
et Jean-Christophe Bailly
Cette exposition a été réalisée
en partenariat avec National
Geographic Creative
INFORMATIONS PRATIQUES
62, rue des Archives
75003 Paris
Le musée est ouvert tous
les jours sauf le lundi
et les jours fériés, de 11h à 18h,
de 11h à 21h30 le mercredi.
Plein tarif : 8 euros
Tarif réduit : 6 euros
CONTACT
Communication de la Fondation
François Sommer
Jacques Dubois
tél. 01 53 01 92 40
port. 06 74 39 62 44
j.dubois@chassenature.org
RELATIONS AVEC LA PRESSE
Agence Heymann,
Renoult Associées
tél. 01 44 61 76 76
www.heymann-renoult.com
Sarah Heymann, Marion Félizaz
et Marc Fernandes
m.felizaz@heymann-renoult.com
m.fernandes@heymann-renoult.com
Les photographies nocturnes de Shiras, sur lesquelles se concentrent
l’exposition et l’ouvrage, doivent leur singularité à diverses techniques
empruntées à la chasse, comme le jacklighting, qui consiste en une lente
approche à bord de canoë, au cours de laquelle l’animal est captivé
et immobilisé grâce à la lueur d’une flamme. Shiras est aussi le
premier à installer des pièges photographiques en forêt, obtenant ainsi
des images inédites des nombreux animaux peuplant la nuit. Un éclairage
au flash, obtenu par des explosions de poudre de magnésium, confère
à ses images un caractère saisissant et une beauté envoûtante.
Salué en son temps pour la valeur scientifique de ses travaux et
ses photographies, dont certaines ont été distinguées lors de l’Exposition
Universelle de 1900, George Shiras est pourtant resté largement
méconnu du public après sa disparition en 1942. L’exposition est l’occasion
de découvrir cet auteur passionnant à travers une cinquantaine de
tirages d’époque.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
342 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler