close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

bulletin 2 - CIUSSS de l`Est-de-l`Île-de

IntégréTéléchargement
BABILLARD
POUR NOUS JOINDRE
Table de coordination
CLSC Mercier-Est- Anjou
9503 rueJoi
Sherbrooke Est
Montréal, H1L 6P2
Téléphone : 514-356-2574
Postes 73410 ou 73388 ou 73409
Télécopie : 514-356-1436
Acheminez-nous vos nouvelles pour diffusion
au réseau local
tabledecoordinationpdi@gmail.com
Écrivez-nous !
tabledecoordinationpdi@gmail.com
C L S C M e r ci e r - Es t A n j ou , 9 5 0 3 ru e S h e r b r o ok e E s t, M on t r é a l , H 1 L 6 P 2
Tel : 514-356-2574 poste 73410
Table de coordination des services médicaux
de1re ligne de la Pointe-de-l’Île
CIUSSS de l’Est de l’île de Montréal
ÉDITION SPÉCIALE DU BULLETIN DE LA TABLE
ANNÉE 1, NO 2
LA TABLE: QUI SOMMES NOUS?
Franc succès pour la FORMATION dispensée le 28 octobre dernier par Dre Anh
Hoang, médecin de famille de la Clinique médicale Rivière-des-Prairies et experte
en évaluation et traitement des maladies cognitives et en gériatrie.
La Direction des services professionnels et
des affaires médicales de l’ancien
CSSS de la Pointe-de-l’Île a consacré des
efforts considérables pour renforcer sa
première ligne médicale. Ces efforts se
sont actualisés notamment en septembre
2013 par la mise en œuvre d’une Table de
coordination des services médicaux de
première ligne du territoire dont le premier
mandat fut de mettre en place une structure de coordination auprès des GMF et
des cliniques-réseau.
La présentation a eu lieu au CLSC de Rivière-des-Prairies. 11 médecins de famille
du territoire PDI, 3 infirmières, 1 nutritionniste ainsi qu’une gestionnaire ont participé
à cette formation de 3 heures portant sur
L’ÉVALUATION ET LE TRAITEMENT DE LA DÉMENCE
La présentation a été adaptée aux besoins des médecins et infirmières participants. Les sujets suivants ont été traités:
 le diagnostic des différents types de démence, entres autres l’Alzheimer et la
démence mixte;
 les tests de la mémoire, le Folstein, le MOCA, les évaluations en ergothérapie,
en neuropsychologie et en neuro-gériatrie;
 le début de la médication;
 les troubles du comportement reliés à la démence et les traitements associés;
 l’inaptitude et la conduite automobile
Unique en son genre, la Table vise à faciliter le réseautage entre les médecins et les
administrateurs des GMF et le CSSS
(maintenant dans le CIUSSS de l’Est-del’Île-de-Montréal) ainsi que le partage
d’informations et de mécanismes de référence entre les médecins de famille et les
spécialistes.
La Table contribue au développement
d’une première ligne médicale intégrée et
mobilisée afin d’améliorer l’accès aux
services médicaux pour la population du
territoire.
De nouvelles dates de formation seront offertes selon la demande.
N’hésitez pas à nous faire part de votre intérêt !
Notez aussi que le guide de référence est disponible sur demande.
À VOS AGENDAS : un deuxième Colloque de la Table se tiendra en hiver 2016
Nous prévoyons une demi-journée de formation clinique portant sur le thème du suivi médical
de la personne âgée et une demi-journée sur la thématique de la gestion/administration.
Restez à l’affût! La programmation complète et la date vous seront communiquées dans les prochaines semaines !!
M
embres de la Table de coordination des services médicaux de première ligne, PDI
PERMANENCE
COMITÉ DIRECTEUR
Dre Diane Poirier
DSP médical adjoint
Patrice Phaneuf
Administrateur, clinique 8260
Maria Filia
Conseillère cadre
Dre. Anh Hoang
Médecin, clinique RDP
Amélie Babin
Agente de planification
Membres de la permanence de la
Table de coordination
Nathalia Danu
Agente administrative
CLINIQUES PARTICIPANTES
(médecins responsables et
administrateurs, médecins invités )
Centre médical Montréal-Est
Polyclinique Pointe-aux-Trembles
CLSC Mercier-Est-Anjou
Clinique médicale Hochelaga
Clinique médicale 8260
Clinique médicale Rivière-des-Prairies
Centre médical St-André
L
Novembre 2015
a Table en vedette !
Le 14 octobre dernier, madame Maria Filia et docteure Diane Poirier ont eu l’opportunité de présenter le projet
de la Table de coordination des services médicaux de 1re ligne de la Pointe-de-l’Île devant les participants du
Congrès annuel des Médecins francophones du Canada. Sous le thème de la cogestion, la Table de coordination a été présentée comme un exemple de solution locale de coordination pour mieux intégrer la réponse de la
première ligne médicale aux besoins de santé de la population de notre territoire. Se référant à la Table, les
qualificatifs d’avenue essentielle et d’atout stratégique pour le réseau local ont été employés. Une présentation
par affiche a également eu lieu. Celle-ci présente l’historique de la Table, son mandat, ses orientations et ses
enjeux de gouvernance ainsi que ses réalisations depuis ses débuts en 2013. Les projets à venir en 2015-2016
y sont aussi détaillés. Vous pouvez demander une copie plastifiée de cette affiche en communiquant avec la
permanence de la Table. Les messages-clés qui ont été livrés aux participants du colloque sont:
 L’importance d’introduire dans le réseau local une gouvernance transversale et participative des médecins
de famille afin de maximiser la prise en charge de la population dans l’ensemble du continuum de services.
Une Table de coordination comme atout stratégique pour développer sur les territoires des CISSS/CIUSSS
une première ligne médicale forte et intégrée.  L’engagement des parties prenantes doit être soutenu afin de
maintenir une alliance de partenariat entre les GMF et les établissements pour partager la vision d’intégration
des services sociaux et de santé.  La Table contribue au développement de projets cliniques et administratifs
à valeur ajoutée pour la clientèle et pour les médecins de famille. La Table permet d’influencer la coordination des différentes activités cliniques et l’offre de services des GMF.
Plusieurs réalisations d’importance comptent déjà à son actif, toutes issues des
priorités établies par les membres de la
Table: le développement de différents
projets cliniques pour soutenir la pratique
médicale dont l’intégration de deux nutritionnistes et d’une physiothérapeute en
GMF, un projet d’achats regroupés, l’harmonisation des stratégies de recrutement
des médecins de famille, le développement
de la «Zone médecins» sur internet comme
outil de communication entre les partenaires, différents travaux et études au
bénéfice de toutes les cliniques du
territoire.
DANS CE NUMÉRO
Participation de la Table au
Congrès des Médecins
francophones du Canada
1
Évaluation du 1re colloque
de la Table
1
Colloque de la TABLE :
résumés des présentations
Évaluation du 1er colloque de la Table de coordination
Appréciation des participants!
2-3
Formation pour médecins
sur l’évaluation et le traitement de la démence
4
Colloque de la Table à
venir en 2016
4
Le tout premier colloque de la Table de coordination s’est tenu le 21 octobre dernier dans un des établissements du CIUSSS
de l’Est en présence de plus de 70 personnes. Un grand merci est réservé aux 7 conférenciers et à toute l’équipe de l’Institut
universitaire en santé mentale de Montréal qui nous a accueillis et aidés dans l’organisation de la journée. Les participants
donnent une très haute note de satisfaction pour cet événement! Le colloque a recueilli une note moyenne de 4.7 / 5 pour la
pertinence et variété des sujets et du contenu des six présentations, la qualité des conférenciers ainsi que pour l’organisation
de la journée. Le colloque a rencontré un grand succès de réseautage des médecins de famille du territoire du CIUSSS de
l’Est qui se côtoyaient dans certains cas pour la première fois. La participation de plusieurs médecins et administrateurs des
GMF et des cliniques du territoire, de nos CLSC et la participation d’administrateurs de diverses directions du CIUSSS. Il y a
aussi eu quelques médecins d’un autre CIUSSS présents. Ce bulletin spécial vous permet d’avoir un petit aperçu du contenu
des présentations. Elles sont disponibles en entier dans la « Zone Médecins » @ www.cssspointe.ca, code utilisateur:
medecin mot de passe: pdisante). L’intérêt est grand pour un deuxième colloque. Il s’en vient en février 2016! Soyez présents!
T A B LE D E C O O R D I NA T I O N D E S S E R V I C E S MÉ D I C A U X D E P R E MI È R E LI G NE D E LA P O I NT E - D E - L’ Î L E
A NNÉ E 1 N O 2
RETOUR SUR LE
PREMIER COLLOQUE DE LA TABLE DU
21 OCTOBRE 2015
Plus de 70
inscriptions
!!
L
PAGE 2
A NNÉ E 1 N O 2
U
T A B LE D E C O O R D I NA T I O N D E S S E R V I C E S MÉ D I C A U X D E P R E MI È R E LI G NE D E LA P O I NT E - D E - L’ Î L E
N SOUTIEN À LA GESTION ET À L’ORGANISATION DES SOINS DU DIABÈTE
Conférenciers: Mme Nadia De Rosa et Mme Irina Blumer , Merck Éléments de Soins
Dr Réal Barette, médecin de famille, CRI Clinique Maisonneuve-Rosemont
Le système de santé au Canada est en constante évolution et les besoins des professionnels de la
santé évoluent aussi en fonction de la prise en charge plus complexe de personnes ayant des maladies chroniques. La compagnie Merck a voulu soutenir la première ligne médicale dans ce sens et a
développé une démarche qui vise à aider les équipes de professionnels de la santé à identifier comment mettre en œuvre les changements requis pour s’adapter à cette nouvelle réalité ainsi que pour
améliorer les résultats cliniques à la suite de la prise en charge de ces patients.
RÉSUMÉS DES PRÉSENTATIONS
E MÉDECIN DE FAMILLE, PIERRE ANGULAIRE DU CHANGEMENT EN 1RE LIGN E
Conférencière: Dre Marie-Dominique Beaulieu, médecin de famille
Cette démarche, s’appelle Merck Éléments de soins et a fait l’objet de cette présentation. La démarche de Merck Éléments de soins vise à optimiser le rendement de la prise en charge des patients ayant des maladies chroniques, telles que le diabète, en améliorant leurs résultats cliniques
dans les champs thérapeutiques où Merck est impliqué. Cette démarche vise aussi à aider les professionnels de la santé à identifier comment utiliser de façon efficace les ressources disponibles pour
soutenir l’atteinte des objectifs de traitement. Merck Éléments de soins est un programme gratuit qui
ne fait aucunement la promotion de médicaments ou de vaccins. La Clinique médicale Maisonneuve
-Rosemont (CRI) collabore avec Merck depuis déjà quelque temps et des résultats très positifs résultent de ce partenariat pour leurs patients ainsi que pour leurs équipes médicales et professionnelles.
Pour obtenir plus d’informations au sujet de la mise en œuvre de cette démarche dans une clinique
ou en CLSC contactez Merck: irina.blumer@merck.com
Le partage avec d’autres professionnels de la relation avec le patient est la stratégie la plus efficace pour
préserver la spécificité fondamentale de la profession de médecin de famille généraliste. C’est-à-dire, sa
polyvalence, sa vision globale de la situation, son point de vue privilégié pour assurer la continuité et l’intégration des soins.
«C’est la polyvalence qui permet la continuité de la relation.
C’est la continuité qui permet l’efficacité et l’efficience.»
LES DÉFIS SONT DE TAILLE POUR LE MÉDECIN DE FAMILLE
 Se voir comme une ressource à la population plutôt qu’à une série de clientèles spécifiques.
 Travailler au maximum de son expertise dans un esprit de collaboration inter et intra professionnelle.
 Faire preuve de leadership pour une organisation des soins qui valorise l’accessibilité et les soins centrés sur les patients. Ce sont deux éléments très importants d’un service médical de qualité.
D
E L’EXPÉRIENCE-PATIENT AU PATIENT-PARTENAIRE EN CLINIQUE MÉDICALE
Conférencier: M. André Néron (Faculté de médecine, Université de Montréal)
1
PROFIL DES PATIENTS PARTENAIRES
CO-DESIGN
GOUVERNANCE
QUALITÉ
PATIENTS
RESSOURCES
- Soins
PATIENTS
CO-CHERCHEURS
- Recherche
RECHERCHE
ACTION
CAPTEUR
D’EXPERIENCE
HABILITATION
PATIENTS
COACHS
INGÉNIERIE
PATIENTS
FORMATEURS
- Enseignement
FORMATION
Le partenariat de soins et de services a pour principal objectif la réalisation du projet de vie du patient en reconnaissant et en mobilisant les
savoirs de toutes les parties, y compris ceux
des patients/proches, considérés comme
membres de l’équipe clinique à part entière
dans le cadre de leurs soins.
La CO-CONSTRUCTION est le fondement du
partenariat de soins et de toute approche d’engagement du patient en santé.
© DCPP
© DCPP
20152014
MENTORAT
POPULATION
PATIENTS PARTENAIRES
L
’ACCÈS ADAPTÉ: INTÉGRÉ AVEC SUCCÈS EN CLINIQUE
Conférencière: Mme Annie Blanchette, administratrice GMF Clinique Levasseur
Pourquoi fonctionner en accès adapté?
«Recette» pour débuter l'accès adapté
Une nouvelle façon d’organiser l’offre de soins médicaux.




Améliorer l’accès à vos disponibilités pour les patients
Améliorer votre contexte de pratique
Obtenir plus de flexibilité dans la gestion de vos horaires
Sécuriser votre pratique en voyant vos propres patients
plutôt qu’ils soient vus par un autre médecin ou même
dans une autre clinique sans rendez-vous
 Améliorer vos conditions de travail et celles de vos
collègues
as,
s un p
 Augmenter vos revenus
«Faite ième
x
le deu !»
v
sui ra
1. Ne voyez pas cela comme une montagne, faites
un premier pas progressivement avec un médecin ou avec une petite portion de votre horaire.
2. Évaluez ce qui vous conviendrait le mieux.
N'essayez pas de changer toute votre pratique.
3. Restez ouverts à une évolution. Vos patients vont
s'adapter comme vous et vous pourrez faire progresser votre accès adapté.
PAGE 3
L
ES NOUVELLES ACTIVITÉS MÉDICALES PARTICULIÈRES (AMP)
Conférencière: Dre Marie-Pierre Laflamme, DRMG de Montréal
La gestion des AMP relève du Département régional de médecine générale (DRMG) et tous les médecins de famille doivent s’engager auprès de leur DRMG en dedans de leur premier trimestre complet de pratique afin de consacrer un nombre
minimum d’heures par semaine aux AMP. Leur adhésion dépend de la transmission d’un dossier complet d’adhésion et
d’engagement aux AMP au DRMG de la région où ils détiennent leur avis de conformité (formulaire prévu à cette fin) à défaut d’une réduction de leur rémunération, et aussi de la reconnaissance par le DRMG de la conformité de cet engagement
(c’est à dire, les AMP que le médecin réalisera pour répondre à ses exigences de base).
À compter du 1er septembre 2015, une nouvelle entente particulière sur les AMP est entrée en vigueur et une nouvelle AMP
est maintenant reconnue: la prestation de services médicaux d’inscription et de suivi des clientèles vulnérables et non vulnérables en première ligne, c’est-à-dire la prise en charge de patients. Les exigences quant aux nombres d’heures d’AMP
de prise en charge requises par médecin varient en fonction du nombre d’années de pratique du médecin de famille. Pour
un médecin qui débute sa pratique, cette exigence s’élève à 132 h d’AMP par trimestre, soit 12 h/semaine ou l’équivalent
de 500 patients inscrits, vulnérables ou non. Pour le service à domicile, 12h/semaine d’AMP sont requises, soit équivalent à
45-50 patients inscrits. Le médecin qui débute sa pratique doit inscrire les 500 patients dans sa première année de pratique. Le médecin qui a 500 patients inscrits au moment de son adhésion respecte dès le départ l’exigence de l’AMP d’inscription et de suivi de la clientèle.
Nouveauté!! Tout résident qui obtient son PREM après 1er décembre 2015 aura 3 AMP couvertes d’emblée, soit la prise en
charge, le service à domicile et le CHSLD. Pour toute question au sujet des AMP vous pouvez directement contacter le
DRMG de Montréal à l’adresse drmgmontreal@ssss.gouv.qc.ca ou consulter le site de Santé Montréal: Gérer ma pratique.
R
ÉUSSIR UNE CLINIQUE MÉDICALE DE VALEUR, RENTABLE ET PERFORMANTE
Conférencière: Marlène Saizonou, consultante en stratégie (HÉC)
Trois éléments importants ont
été analysés dans le calcul de la
valeur, de la rentabilité et de la
performance d’une clinique médicale: la main d’œuvre, la gestion et l’organisation du travail et
l’intégration des technologies de
l’information pour soutenir la
pratique et améliorer l’accès aux
médecins pour la clientèle.
Éléments pour une clinique rentable et performante
Approches
à
privilégier
La main d’œuvre
médicale de la clinique
La gestion et
l’organisation du travail
L’accessibilité et
la continuité des soins
Le développement organisationnel afin d’impliquer les
professionnels dans la prise
de décisions pour mieux gérer
leurs besoins et attentes. Cela
se traduit en plus de recrutement et de rétention médicale.
L’adoption d’une approche
Lean et d’amélioration
continue: optimisation et
révision des processus.
Le fonctionnement en accès adapté
La gestion informatisée des
rendez-vous
L’intégration du DMÉ et la
numérisation des dossiers
médicaux.
L’adoption du programme
GMF.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
2 142 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler