close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chaque Femme Chaque Enfant

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUE DE PRESSE
Financement Mondial en Soutien à l'Initiative « Chaque Femme Chaque Enfant »
(GFF) : Atelier de priorisation des interventions
Yaoundé, 24 février 2016- Le Programme National Multisectoriel de Lutte contre la
mortalité maternelle et infanto-juvénile a procédé aujourd’hui à l’ouverture d’un atelier de
priorisation des interventions en santé reproductive, de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et
de l’adolescent (SRMNEA) à inclure dans le dossier d’investissement à élaborer dans le
cadre du mécanisme mondial de financement en soutien à l’initiative « chaque femme chaque
enfant ». Cet atelier a été organisé avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la
Population (UNFPA).
En juillet 2015 le Cameroun a été éligible au Mécanisme de Financement Mondial en Soutien
à Chaque Femme Chaque Enfant (GFF), un partenariat de financement piloté par les pays qui
réunissent, sous une direction et une appropriation nationale, un éventail de partenaires
importants fournissant un financement intelligent, à l’échelle et durable afin de mettre fin aux
décès évitables de mères, de nouveau-nés, d’enfants et d’adolescents d’ici à 2030 et,
d’améliorer la santé et la qualité de vie des femmes, des adolescents et des enfants.
Au Cameroun, malgré quelques progrès enregistrés dans le secteur de la santé, certains
indicateurs de santé se sont dégradés. Par exemple la mortalité maternelle est passée de 430
pour 100000 naissances vivantes en 1998 à 782 pour 100000 en 2011. Par ailleurs il y a une
disparité géographique des indicateurs de santé et d’accès aux services de santé dans le pays,
particulièrement entre les 3 régions du septentrion et le reste du pays. La mortalité infantile,
malgré l’amélioration enregistrée, reste élevée dans les parties pauvres du pays telles que les
régions du Nord et de l’Extrême-nord où pratiquement 20% des enfants meurent avant leur
premier anniversaire (173 et 154 pour 1000 naissances vivantes dans le nord et dans
l’extrême-nord respectivement en comparaison à la moyenne nationale qui est de 103 pour
1000 naissance vivantes).
Grâce à cette approche, Cameroun espère améliorer les indicateurs de santé reproductive de
la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent.
C’est dans l’optique d’élaborer le dossier d’investissement du GFF que cet atelier de
priorisation est organisé.
Les objectifs de l’atelier sont :
1)
Présenter les résultats de l’analyse de la situation de la SRMNE au Cameroun
2)
Présenter les résultats de l’analyse multisectorielle de la situation de la nutrition
3)
Présenter les résultats de l’analyse multisectorielle de la situation de la santé
reproductive des Ado/Jeunes
4)
Présenter l’analyse des performances des formations sanitaires (CSI, CMA, HD)
5)
Présenter la situation de l’Enregistrement de l’Etat Civil
6)
Présenter les résultats de la cartographie des ressources pour la SRMNEA
7)
Présenter et valider les domaines clés du dossier d’investissement
8)
Elaborer une feuille de route pour la finalisation et la validation nationale du dossier
d’investissement.
À propos du Mécanisme de financement mondial en soutien à l'initiative « Chaque
femme, chaque Enfant » (GFF)
Le GFF est un dispositif de financement clé en appui à la Stratégie mondiale pour la santé des
femmes, des enfants et des adolescents du Secrétaire Général des Nations Unies. Il s'agit d'un
partenariat de financement piloté par les pays qui réunit les différentes parties prenantes, sous
le leadership et le contrôle des gouvernements nationaux, avec l’objectif d’accélérer les
efforts déployés pour mettre fin aux décès évitables de mères, de nouveau-nés, d’enfants et
d’adolescents d'ici 2030, grâce à la mise en œuvre de financements intelligents, à l’échelle
appropriée et durables.
Le taux de mortalité infantile dans les pays à faible revenu est plus de 15 fois supérieur à celui
des pays à revenu élevé. Et la mortalité maternelle est près de 30 fois supérieure. Pourtant,
avec plus de 100 millions d'enfants sauvés depuis 1990, la Commission Lancet sur
l’investissement dans la santé a documenté la faisabilité de faire converger globalement la
mortalité entre les pays à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire les plus performants,
avec un rendement pour chaque dollar investi de 9 pour 20.
Le GFF jouera un rôle capital dans ce processus de convergence. Son cadre de résultats sera
aligné sur ceux de la Stratégie mondiale ainsi que sur les nouveaux Objectifs de
développement durable (ODD).
Le GFF constitue une dimension essentielle du changement de paradigme à l'œuvre en
matière de financement du développement, en mettant l'accent sur le rôle essentiel mais en
pleine mutation que joue l'aide publique au développement pour mobiliser les ressources
intérieures et les flux de capitaux privés ainsi que pour se focaliser sur les résultats. Il pourrait
ainsi ouvrir la voie aux nouvelles formes de financement qu’exigent les ODD pour l'après2015.
_______________________________________________
***
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
305 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler