close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Augmentation de 29 % des impôts locaux

IntégréTéléchargement
Février/Mars 2016
N° 1
Bulletin d’information publié par Agir Ensemble pour Viry-Chatillon
Augmentation de 29 % des impôts locaux
29%
C’est l’augmentation
votée par le
département et que les familles Essonniennes et Castelviroises vont payer à
partir de cette année.
Quel est le prétexte ?
Comme partout dernièrement, la
droite départementale s’en prend à
la gestion des prédécesseurs. C’est la
même technique, le même argumentaire répété avec les mêmes mots, à
grand renfort de jargon (cavalerie,
insincérité..), et même une plainte
fantaisiste contre X qui manque simplement de sérieux.
Simple Trahison
Mais ces arguments tirés par les
cheveux n’ont même pas réussi à
convaincre la totalité des élus de droite
du conseil eux-mêmes, et certains ont
même refusé cette augmentation. Car
c’est une pure trahison des électeurs
qui a eu lieu. Pendant des mois et des
mois ils ont écrit noir sur blanc qu’ils
n’augmenteraient pas les impôts.
Et le représentant de Viry-Chatillon?
M. Bérenger, adjoint au maire et
conseiller départemental de notre
canton n’a pas de mot assez accablants
pour fustiger autrui ni assez généreux pour lui-même.
L’auto-satisfecit permanent et la
même langue de bois, pour prétendre agir avec «courage» et «sens
des responsabilités» par cette augmentation.
Non. Au contraire c’est le choix du
cynisme qui a été fait.
Après avoir répété à tue-tête que les
impôts départementaux ne seraient
pas augmentés, c’est rien moins que
29 % d’augmentation de la part
départementale de la taxe foncière
qui vont frapper les ménages et les
entreprises.
Pourquoi cette augmentation de
29%?
… alors que l’opposition de gauche
proposait un budget sans aucune
augmentation d’impôts.
L’augmentation brutale et immédiate c’est la méthode habituelle du
nouveau Président Durovray. On le
constate, partout où il passe il fait de
même. D’abord à Montgeron dont
il est maire, et maintenant dans
toute l’Essonne.
Tout cela, pour s’accorder des
marges de manœuvre, un plus grand
confort de gestion, bref pour s’évi-
C’est eux qui le disent…
«Notre électorat nous a fait confiance. Ce sont ces hommes et ces femmes
qui sont impactés par ces mesures fiscales qui se succèdent. Cet électorat,
là, ce soir, nous le trahissons»
Un conseiller départemental de droite
Propos signalés par «Le Parisien», 25 janvier 2016
ter les difficultés d’une gestion au plus
juste. Le tout payé par les Essonniens
et les Castelvirois...
… et à Viry-Chatillon avec l’aide
complaisante de M. Bérenger et le
soutien affiché de la majorité municipale.
Ce sont les mêmes qui avaient promis
de baisser les impôts de 10 % à ViryChatillon en engagement principal de
campagne municipale 2014. Là aussi
beaucoup de cynisme.
«Agir Ensemble pour ViryChatillon» veut servir de
maison commune à celles et
ceux qui, à Viry-Chatillon,
se reconnaissent dans des
valeurs citoyennes, écologistes et de gauche, dans un
esprit de rassemblement des
forces de progrès; celles et
ceux qui veulent participer
à la vie politique, civique
et citoyenne de notre ville,
avec des idéaux de justice,
d’humanisme et pour le
développement durable; qui
veulent agir ensemble pour
le service public en faveur
des habitants; «Agir Ensemble» est comme un lieu
d’échange et de partage, un
moteur de rassemblement
des forces de progrès.
Une eau qui ne coule plus de source !
Q
uel revirement! La Régie de
l’eau serait sauvée fanfaronne
désormais le maire sur tous les
tons. Après tant d’attaques et d’hostilité. Étonnant!
Doit-on croire à une conversion si
inattendue?
Un élément positif : La municipalité a noté que les Castelvirois
sont attachés à leur régie publique
de l’eau, qu’ils y tiennent et en ont
bien compris l’intérêt.
Mais quelle part de sincérité dans
cette machine arrière ?
Pourquoi avoir changé de
fournisseur en préférant la Lyonnaise à Eau de Paris à offre sensiblement identique?
On sait qu’une campagne «idéologique» a sciemment assimilé les
investissements à des dettes alors
A
qu’ils sont couverts par le tarif de
l’eau.
Et pourquoi refuser de consolider la
Régie en faisant le choix stratégique
de ne pas maintenir le périmètre de la
régie publique avec Grigny, malgré les
demandes écrites de la ville voisine?
Et le choix de ne pas travailler à un
accord avec une autre agglomération
voisine intéressée? Qui aurait idée de
chasser ainsi la «clientèle»?
Autant de positionnements qui traduisent une orientation clairement «idéologique» en faveur
de la multinationale privée.
Et la qualité de l’eau ?
Désormais l’eau «ne coule
plus de source» puisque l’eau
de la Lyonnaise est une eau de la
Seine au départ très polluée, assainie
et retraitée avant de
nous être vendue.
Par contre l’eau distribuée par Eau de
Paris est issue principalement d’eau
de source de résurgence sur des bassins d’alimentation du Loing où sont
développées des mesures environnementales pour éviter les pollutions.
On a surtout l’impression que le
Maire soutient la Régie publique
de l’eau comme la corde soutient le
pendu.
Nous appelons donc les Castelvirois a être encore plus vigilants
face à une offensive contre l’eau
publique qui ne montrera pas son
visage et avancera décidément
masquée.
Fermeture de la MJC Maryse Bastié :
Une question de choix
u Conseil Municipal le Maire a
essayé de faire voter «en douce»
la fermeture définitive de la MJC Maryse Bastié à partir de l’été 2016, sans
un mot, sans explication.
Alertés par les bénévoles associatifs, qui savent que le public n’a plus
le droit de poser des questions au
Conseil, les conseillers d’opposition
ont ouvert le débat.
Rien de concret sur une éventuelle extension du collège Esclangon. Et pour
cause, il est douteux que le Conseil départemental de l’Essonne, responsable
des collèges, produise ainsi un projet
technique et financier lourd, pour servir de prétexte à fermer une des MJC.
Ce qui a trouvé grâce aux yeux du
maire, d’après ses propos en séance,
c’est le «joyau» qu’est le centre de Montagne de Mégève.
Une structure bien coûteuse en entretien et en coût de fonctionnement.
Ce n’est donc pas, à l’inverse de ce que
prétend le maire, l’état financier
de notre commune qui justifie la fermeture de la MJC
Bastié: quand on donne
la priorité à un équipement situé à 600 km sur
un équipement utile du
centre-ville, on fait un choix
inapproprié. Et on n’est pas
crédible pour évoquer ses difficultés
financières.
Cette décision unilatérale de fermeture
aura un impact sur l’emploi, mais aussi
sur les nombreux bénévoles et familles
participant au tissu associatif de notre
commune, sur les quartiers de Chatillon, Centre-ville, Port Aviation.
Y a-t-il trop d’équipements à ViryChatillon?
L’identité de notre commune
comporte un fort volet
«jeunesse et sport» et
«vie associative» inclusivement depuis l’époque
de Henri Longuet. Alors,
pourquoi renier ces atouts
de notre ville?
Du mépris pour la vie associative de
Viry-Châtillon, pour le mieux vivre
ensemble, et un manque d’intérêt
pour les habitants du bas de ViryChatillon!
Directeur de la publication: Paul da Silva
Ecrivez-nous: Agir Ensemble pour Viry-Chatillon, 60 rue du Coteau - 91170 Viry-Chatillon
Retrouvez-nous sur internet, sur notre site: http://agirensemblevirychatillon.fr et sur Facebook
Dépôt légal: février 2016 - Commission paritaire: en cours
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
229 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler