close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bruz Mag n°192 - février 2016

IntégréTéléchargement
www.ville-bruz.fr
février
2016
192
n°
ACTUALITÉS
OBJECTIF BIO
Page 7
VIE MUNICIPALE
L'AVENIR DE BRUZ
Page 10
PLAN DE CIRCULATION
Faciliter
les déplacements
CONFÉRENCE DE PASCAL JAOUEN : vendredi 26 février à Auréa
02 RÉTROSPECTIVE
CONCOURS DE DESSIN
4 janvier : les lauréats du concours de dessin
« dessine une carte de vœux » étaient primés.
Pour la catégorie des 5 à 7 ans :
1re : Julie Ernandez (6 ans), 2e : Chloé Ernandez
(5 ans) et 3e : Pénélope Lecroc (5 ans).
Pour la catégorie des 8 à 10 ans :
1er : Roman Roullier Lucas (8 ans), 2e : Liv Barel
(9 ans) et 3e : Arwen Renault (10 ans).
De gauche à droite : Chloé Ernandez, Liv Barel, Roman
Roullier Lucas, Julie Ernandez, Arwen Renault et
Pénélope Lecroc.
EXPOSITION À L'ESPACE GAUGUIN
Du 19 janvier au 31 janvier, la céramiste
Eva Filiszar (au centre) et la peintre
Stéphanie Galode (à gauche) exposaient
leurs travaux. Ici, lors du vernissage,
rencontre avec le propriétaire du
restaurant Šam, qui lui-même accueillera
une exposition de l'artiste bruzois Michel
Defay du 2 au 28 février.
SEMAINE DU CINÉMA BRITANNIQUE
Du 25 janvier au 1er février, 13 films ont
été projetés, parmi lesquels de nombreux
inédits.
À gauche : le jury jeunes du lycée Saint-Joseph de Bruz,
accompagné par Carole Dives, animatrice, et Gérard
Tim, conseiller municipal délégué à la jeunesse.
À droite : soirée d’ouverture, en présence de JeanRené Houssin, adjoint à la culture, Marie-Laure Seité,
directrice adjointe du Grand Logis, Auguste Louapre,
maire de Bruz, Hussam Hindi, directeur artistique du
festival du film britannique de Dinard, et Wadim Jean,
réalisateur du film Breaking the bank.
/ Numéro 192 / Février 2016
SOMMAIRE
ÉDITO 03
ACTUALITÉS
04 REPORTAGES
Numéro 192 / février 2016
Steeple crée du lien à Ker Lann
Réouverture du restaurant de la gare
Quelle ville pour demain ?
05 REPORTAGES
Devenir crêpier
Alirazade et les 1001 gaffes
La haute broderie de Pascal Jaouen
Une crèche à Auréa
En ce début d’année, l’étude d’un plan
local d’urbanisme intercommunal
a été lancée. Il s’agit d’un des éléments
fédérateurs de la Métropole.
Ce projet a soulevé un certain nombre
d’interrogations et fait naître quelques
craintes. La plus forte étant celle de
voir disparaître les prérogatives des
élus locaux en matière d’aménagement
urbain.
06 REPORTAGES
Le goût des livres
07 REPORTAGES
Objectif : bio !
GRAND ANGLE
L’angle sous lequel est abordée l’étude
devrait permettre de rassurer les plus
inquiets. La volonté est de concevoir
un schéma de développement urbain
qui assurera une cohérence entre
nos différents territoires, qu’il s’agisse
de la voirie, des classements fonciers,
du développement économique
et commercial, des transports, au sens
le plus large, c'est-à-dire incluant
les déplacements doux.
Un plan pour faciliter
les déplacements
VIE MUNICIPALE
10 ACTUALITÉS
Vœux 2016 : l'avenir de Bruz
11 ACTUALITÉS
Conseil municipal des jeunes
Maison des jeunes : le plein d'activités
14 TRIBUNE LIBRE
Expression de la majorité et de la minorité
du conseil municipal
CULTURE
@
12 COUPS DE CŒUR DES LIBRAIRES
La sélection de février
13 LES P'TITS BRUZOIS
Il faut donc voir avec optimisme cette
démarche tout en faisant preuve de
vigilance pour garder aux communes
leurs prérogatives d’aménagement local.
Bruz, terre de bio
15 AGENDA
Les événements bruzois
15 LE GRAND LOGIS
Le programme de février
Ce plan pourrait même avoir
des effets bénéfiques dans la mesure
où il pourrait permettre de corriger
certains effets pervers de la loi
ALUR et redonner des réserves
foncières supplémentaires, limitées
mais nécessaires, pour permettre
un développement de la cité. Le
renouvellement urbain aura un coût
difficile à supporter, retrouver des
marges d’extension permettra
de pondérer ces effets.
www.ville-bruz.fr
Ville de Bruz
Auguste LOUAPRE
Maire de Bruz
Le magazine d’informations de la ville de Bruz.
Directeur de la publication : Auguste Louapre. Adjointe à la communication : Isabelle Fixot. Directeur de la communication : Patrice Razet. Réalisation et rédaction : service
communication. Impression : Atelier des signes. Dépôt légal : septembre 2014. Nombre d'exemplaires : 10 000. Distribution : Mediapost. Reproduction intégrale ou partielle
interdite sans autorisation. Crédit photos : Ville de Bruz sauf mention. - Bruz mag est imprimé sur du papier PEFC issu de forêts gérées durablement. Hôtel de Ville, Service
communication, place du Dr Joly - BP 77109 - 35171 Bruz cedex. Tél. 02 99 05 86 86. Courriel : mairie@ville-bruz.fr. www.ville-bruz.fr
10-31-1614
04 ACTUALITÉS
Bruz reportages
En bref
DIMANCHE
DU KIOSQUE
Les dimanches du
kiosque reprennent à
partir du mois d’avril.
Vous êtes musicien, DJ
ou même danseur ?
Venez offrir un temps
musical aux Bruzois sur
la place commerciale
du Dr Joly. Inscrivezvous dès maintenant !
02 99 05 44 50 ou
animation@ville-bruz.fr
VISITE DU CENTRE
DE TRI
Vous êtes-vous déjà
demandé ce que
deviennent vos
déchets ménagers
après collecte et
comment se déroule
le processus de
recyclage ? Pour
répondre à toutes
vos questions sur
les déchets et le
tri sélectif, Rennes
métropole organise,
à partir de début
mars, des visites
individuelles du centre
de tri de Rennes
(zone industrielle
ouest) et de l'usine
de valorisation
énergétique
(quartier Villejean).
Inscriptions auprès
de la direction des
déchets de Rennes
métropole : www.
metropole.rennes.fr
ou 0800 01 14 31
VENTE AUX
ENCHÈRES
Du 1er au 23 février, la
Ville met aux enchères
des matériels divers
dont elle n’a plus
l'utilité. Elle mettra
notamment en vente
des accessoires de
téléphonie, des
sièges et divers
mobiliers, des serveurs
informatiques, deux
voitures d’occasion, du
matériel hifi ou encore
des tapis de gym !
Un bon plan pour les
amateurs de bonnes
affaires.
www.webencheres.com
Steeple crée du lien
à Ker Lann
Quentin propose chaque jour un covoiturage Nantes/
Bruz. Sylvie loue son appareil à fondue pour deux
euros. Le point commun entre ces deux annonces ?
Toutes deux ont été passées sur Steeple, un nouveau
réseau social d’échange de services qui vient de
s’installer sur Ker Lann. Si le campus rassemble
6 000 étudiants et 900 salariés, tout ce petit monde
peine parfois à faire communauté. C’est en partant
de cette analyse que la jeune PME rennaise Steeple
a proposé aux étudiants et entreprises du campus
une plateforme web de partage de services.
Location d’objets, covoiturage, baby-sitting, cours ou
dépannage informatique, grâce à Steeple, chacun
peut proposer ses services et accéder à ceux proposés
par ses voisins. Mise en place à l’initiative d’étudiants
de l’ECAM, la plateforme rassemble déjà plus de 300
utilisateurs et espère voir de nombreux autres kerlanniens rejoindre ses rangs.
www.steeple.fr/kerlann
Réouverture
du restaurant de la gare
Le restaurant de la gare va reprendre du service début février.
Les élus municipaux ont en effet trouvé un repreneur pour ce
restaurant, dont le bâtiment est propriété de la Ville depuis
2008. L'objectif est ainsi de proposer une nouvelle offre de
restauration et de mettre un peu plus de vie dans l'attente de la
rénovation de ce quartier de la gare.
C'est Jacques Simon, Bruzois depuis 18 ans, qui a proposé
au restaurateur Jacques Le Lagadec de se lancer dans cette
aventure. L’établissement proposera une cuisine traditionnelle
et conviviale, avec repas formule le midi, soirées à thème et
retransmissions sportives. Il sera également possible de louer
une partie des salles pour des séminaires.
Restaurant de la gare, 43 avenue Jules-Tricault - ouvert du lundi
au samedi midi et les jeudis, vendredis et samedis soir
ACTUALITÉS 05
Bruz reportages
FORMATION
Devenir
crêpier
La crêpe... une spécialité
culinaire importante en
Bretagne. Et pourtant, de
nombreux restaurateurs
peinent à trouver de
vrais professionnels en
cuisine. Pour répondre à
ce paradoxe, la Faculté des
métiers innove en créant
une formation diplômante
sur mesure de 10 mois en
alternance, ouverte à tous
les publics.
Culture
La haute broderie
de Pascal Jaouen
Bruz met à l'honneur la broderie bretonne en
accueillant, dans le hall de l’Hôtel de Ville, une
exposition de costumes de la collection « Gwen-hadu » du styliste Pascal Jaouen. Dans cet ensemble de
tenues brodées, l'artiste réinterprète la mode et la
broderie bretonne pour lui redonner ses lettres de
noblesse.
Jusqu'au 25 février, hall de l’Hôtel de Ville
Les compagnons du VauGaillard remontent sur
scène pour vous présenter
leur nouvelle pièce :
Alirazade et les mille et
une gaffes, une comédie
en trois actes qui vous
entraînera dans le monde
magique d'un génie un
peu farceur... et gaffeur.
Les 13, 14 et 15 février
au Vau-Gaillard, les
19, 20 et 21 février au
Grand Logis et les 27
et 28 février à Aurea.
Tarifs : 5€ (étudiants : 3€,
gratuit pour les moins de
12 ans).
Conférence avec Pascal Jaouen
L’association Bruzhoneg propose une rencontre avec
le brodeur et styliste breton Pascal Jaouen.
Créateur de l’école de broderie d’art de Quimper,
l'artiste revisite la broderie traditionnelle et la
transpose sur des motifs contemporains. Il est
notamment célèbre pour les tenues de scène qu’il a
réalisées pour Nolwenn Leroy.
Au cours d'une conférence exceptionnelle à Bruz,
M. Jaouen fera partager sa connaissance pointue de
l’histoire du vêtement breton, et expliquera comment,
à travers sa collection « Gwen-ha-du », il a souhaité
rendre hommage à la Bretagne pour la faire belle,
élégante et féérique.
Cet événement est organisé dans le cadre des
rencontres culturelles « Sevenadur », rendez-vous
annuel mettant en valeur la culture bretonne dans le
pays rennais.
La conférence, animée par la journaliste Anna Jaouen,
se terminera par un verre offert par l’association des
parents d’élèves bilingues Div Yezh Bruz.
Vendredi 26 février à 20h30, auditorium d’Aurea
Les tout-petits Bruzois
disposent depuis début
janvier d'une nouvelle
crèche pour se faire
chouchouter pendant
que papa et maman
travaillent. Implantée à
Aurea, elle peut accueillir
10 bébés sous la vigilance
de Rosine, Kelly et MarieLucie.
Après approbation par
le conseil municipal le
16 novembre, la mise
en place s’est faite dans
un temps record. « Les
travaux ont été réalisés
par les services techniques
de la Ville de Bruz en six
semaines, souligne Emilie
Chapalat, responsable de
la structure. Les services
de la Ville ont vraiment
pensé à tout, les enfants
évoluent dans des locaux
de qualité, c’est très
appréciable. »
Les premiers pensionnaires
ont investi les lieux dès
le 5 janvier. Quelques
places sont encore
disponibles pour accueillir
de nouveaux compagnons
de jeu.
Vous êtes en recherche
d’un mode de garde ?
Inscrivez vite votre enfant !
B. Galeron
Alirazade
et les 1001
gaffes
Une crèche
à Aurea
Exposition de costumes signés Pascal Jaouen
cpoulain@fac-metiers.fr
SPECTACLE
PETITE ENFANCE
Dossier de préinscription à télécharger
sur : www.uspe-asso.fr
et à renvoyer à l’adresse
inscription.aurea@uspebretagne.fr
/ Numéro 192 / Février 2016
06 ACTUALITÉS
Bruz reportages
Initiative
Le goût
des livres
Mardi 26 janvier, plus de trente apprentis de la Faculté
des métiers ont présenté « Le goût des livres », un
livre de recettes inspirées d’œuvres littéraires, fruit
d’une collaboration active entre deux promotions de
l’école et la Médiathèque de Bruz.
P.Grolier
L’aventure a commencé en 2014, lorsque l’équipe
pédagogique du CAP de pâtisserie et de boulangerie
de la Faculté des métiers a proposé aux apprentis de
s’immerger avec gourmandise dans la littérature. Une
large sélection d’ouvrages allant du roman au manga
a été proposée aux jeunes : Hercule Poirot dégustant
une tarte au citron, la brioche du Petit Nicolas… autant
d’images qui ont inspiré aux apprentis de nouvelles
recettes. « Nous avons été enthousiasmés dès l’origine
par ce projet qui permettait d’intéresser les jeunes à la
littérature de manière différente », explique Nathalie
Lheureux, directrice de la Médiathèque.
Ce projet a permis
aux jeunes de s'intéresser
à la littérature
de manière différente.
En haut : Pierre, apprenti pâtissier, réalise
des "pétales aux fraises", inspirés de la bande
dessinée En cuisine avec Alain Passard.
En bas : couverture du livre Le goût des
livres : Des mots à la bouche.
Consultez l'ouvrage
"Le Goût des livres" en ligne
sur www.ville-bruz.fr
Des apprentis
de la Faculté des
métiers viennent
d'éditer un livre
de recettes
inspiré d'œuvres
littéraires.
À partir de l’extrait du livre qu’il avait choisi, chaque
jeune a été invité à créer et réaliser une recette. En
parallèle, des apprentis du Brevet technique des
métiers de la photographie sont venus immortaliser
toutes les étapes du projet, jusqu'aux créations
culinaires destinées à constituer un livre de recettes
original. Il en ressort un ouvrage soigné, mettant en
regard textes originaux et photos des gourmandises
réalisées par les apprentis boulangers et pâtissiers.
Les membres du groupe de lecture de la Médiathèque
participaient également avec délectation à cette
aventure.
« C’est une excellente expérience, s’enthousiasme
Patrick Pillard, référent pédagogique à la Faculté
des métiers. Ce projet a accompagné les apprentis
pendant tout leur cursus et a permis de proposer des
enseignements différents, en mettant en place des
passerelles entre les disciplines. »
Un projet original qui démontre aussi la capacité
d’innovation et le degré d’expertise développé par
les apprentis dans le cadre de leur enseignement
professionnel.
ACTUALITÉS 07
Bruz reportages
L'équipe des
Boël et bio chez
Guillaume Héry,
producteur bio
bruzois.
Objectif : bio !
Douze familles bruzoises sont engagées dans le « défi familles à alimentation positive ».
Leur objectif : consommer davantage de produits bio sans dépenser plus.
Un challenge qui les met en compétition avec d’autres équipes de la métropole.
Qui, des « Boël et bio » (Bruz), des « cordons bio » (Rennesla Poterie) ou des « bioculteurs » (Saint-Jacques) parviendra à augmenter sa consommation de produits bio, sans
pour autant dépenser plus ?
Depuis quelques semaines, à l’appel du groupement
d’agriculteurs Agrobio 35, une cinquantaine de familles
de la métropole sont engagées dans l’aventure collective
du « Défi familles à alimentation
positive ».
Parmi celles-ci, douze familles
bruzoises, qui vont essayer
d’adopter les bonnes pratiques
pour augmenter la part de
produits bio présente dans leur
assiette, sans pour autant faire
déraper leur budget.
Une initiative originale, qui bénéficie du soutien de la Ville.
Episode 1 : chez le producteur bio. Pour les aider dans
cette mission, un ensemble de rendez-vous et d’ateliers
sont proposés aux familles pour leur apprendre à
consommer bio, local et malin.
L’aventure s’est ouverte par un suivi de consommation
sur une période de 15 jours, qui a permis aux participants
de se positionner par rapport aux autres équipes. Ainsi,
nos 12 familles bruzoises consacrent déjà 28% de leurs
dépenses aux produits bio (contre 26% pour les autres
équipes) mais elles dépensent plus (2,26 € par repas et par
personne, contre 1,78 € pour leurs "concurrents").
Le 16 janvier dernier, les familles bruzoises se sont
retrouvées au Clos Renaud, chez
le producteur bio Guillaume Héry,
afin d’échanger avec l’agriculteur
et comprendre les spécificités de
la production biologique.
Cette visite était une opportunité
pour découvrir la diversité des
lieux d’approvisionnement en
produits bio locaux (magasins, fermes, marchés, internet,
etc.).
Au cours des prochaines semaines, de nombreux temps
forts seront proposés aux participants : atelier cuisine,
jardinage et rencontre avec une diététicienne.
Autant de rendez-vous pour devenir des experts du bio
économique !
Comment consommer
davantage de bio
sans dépenser plus ?
/ Numéro 192 / Février 2016
08 GRAND ANGLE
Urbanisme
Un plan pour
faciliter les déplacements
Pour améliorer durablement nos déplacements quotidiens, la Ville de Bruz planche
actuellement sur un plan global de circulation. Un travail qui s’est entamé par une étude
et se poursuit par une concertation avec la population.
D’une ville de 3 200 habitants dans les années 1950,
Bruz a vu croître sa population à un rythme soutenu
et devrait atteindre les 20 000 habitants à l’horizon
2020. Durant cette même période, si le nombre de
véhicules en circulation dans la ville a progressé, les
infrastructures routières, elles, n’ont pas été multipliées
par six ! Il n’est donc pas surprenant que par moment,
cela coince…
Une vision globale. « Il a semblé
important à l’équipe municipale
d’avoir une vision globale des
pratiques actuelles de circulation,
afin de mieux comprendre d’où
viennent et où vont les véhicules,
explique Jean-Patrick Desguerets,
adjoint à l’urbanisme. Cela va
nous permettre de prévoir l’ensemble des travaux de
voirie pour les quatre prochaines années et de mettre la
circulation en accord avec les projets d’aménagement. »
Ainsi, la Ville va prochainement se voir livrer un plan
global qui intègrera les questions de circulation et de
stationnement et qui prendra en compte l’ensemble
des modes de transports (piétons, vélos, transports
en commun, voitures…). Ce plan envisagera les zones
qui devront faire l’objet d’un aménagement (zone de
rencontre, zone 30, zone piétonne, pistes cyclables…).
Évolutif, il intégrera dès sa sortie les projets à venir.
Un regard sans préjugés. Pour réaliser cette mission,
l’équipe municipale a fait appel à un bureau d’étude
spécialisé. « Nous avons souhaité disposer d’un
regard nouveau, neutre et sans
préjugé, pour nous proposer le
scénario le plus adapté », analyse
M. Desguerets.
Ce plan intègrera, dans la durée,
les nouveaux projets (zone gare,
cinéma, création de nouveaux
quartiers qui amèneront de
nouveaux habitants, etc.). « Nous
avions formulé les postulats de base suivants : améliorer
la fluidité dans le centre-ville, équilibrer les flux de
circulation pour une juste répartition sur le territoire,
faciliter les liaisons inter quartiers et enfin favoriser
le commerce de proximité », nous précise Auguste
Louapre, Maire de Bruz.
Prendre en compte
tous les modes
de transports.
GRAND ANGLE 09
Déplacements comptabilisés
En mars 2015, le bureau d'étude s’est mis au travail.
Il a commencé par recenser, pendant une semaine
ordinaire, l’ensemble des circulations de véhicules
dans la ville (déposes des enfants à l’école, passages
de camions de livraison, trajets vers le travail...) pour
obtenir la photographie la plus précise.
Cette photographie met en évidence un certain
nombre de dysfonctionnements. Sans surprise,
c’est le centre-ville qui est le plus concerné par
des difficultés de circulation et de stationnement,
surtout le matin (voir encadré).
Une concertation en cours
Au terme de cette étude, un ensemble de
préconisations ont été compilées en un projet de
plan de circulation. Pour Auguste Louapre, Maire
de Bruz, « la circulation est un sujet important pour
l’ensemble des Bruzois et plus particulièrement pour
les acteurs économiques. Ceci mérite que chacun
puisse participer et s’exprimer ».
Ainsi, différentes réunions publiques et moments
de concertation vont être menés. Le premier s’est
déroulé mi-janvier, en présence des commerçants
qui ont pu s’exprimer sur le scénario projeté.
Début février, c’est l’ensemble des partenaires
institutionnels de la ville (écoles, gendarmerie,
pompier, la Poste) qui se verra présenter le projet de
plan de circulation.
Ce que révèle l'étude
Des pertes de temps aux entrées/sorties
des écoles, surtout le matin.
De nombreux véhicules transitent par le
centre-ville, alors qu'ils n’ont pas d’activité
à y effectuer.
Des ralentissements aux heures de pointe
au carrefour des avenues Tricault et
Joseph-Jan.
Des ralentissements générés par les bus
(carrefour rues Camus et du 8 mai)
Le secteur du Vau-Gaillard est engorgé,
(stationnement et circulation).
Certains parkings peu utilisés en dehors
des jours de marché (Champion de Cicé,
rue des Planches)
Enfin, une grande réunion publique de présentation
du diagnostic et du scénario, à destination de la
population, se déroulera au mois de mars.
BRUNO LEPAROUX, PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION DE
COMMERÇANTS BRUZ ANIM’
« La circulation et le stationnement peuvent
influencer directement la fréquentation des
commerces. Nous appelons à la création de
liens entre les quartiers avec une signalétique
reconnaissable et de places de stationnement
plus proches des commerces, ainsi qu'à la mise
en place d’une déviation pour que les véhicules
en transit contournent le centre-ville »
ESTELLE LHERMITTE, PARENT D'ÉLÈVE
« Chaque matin, j'amène mes enfants à
l'école de la Providence. Dès l'avenue De
Gaulle et autour de la place Joly, il y a des
bouchons. Il est aussi difficile, pendant les
travaux, de trouver un point de dépose
rapide. Et du côté du Vau-Gaillard, il n'y a
pas de place pour se stationner. »
/ Numéro 192 / Février 2016
10 VIE MUNICIPALE
Actualités
En 2016, les élus continueront à se battre pour l'implantation d'un cinéma dans le quartier de la gare.
Vœux 2016 : l'avenir de Bruz
Vendredi 8 janvier, se sont déroulés les vœux de la municipalité. Au cours de son discours,
Auguste Louapre, Maire de Bruz, a esquissé les grands enjeux de l’année pour notre ville.
2015 a vu se régler le problème de l’emprunt toxique
et restera l’année de l’apurement. 2016 sera celle de
la stabilisation des finances municipales, avant une
reprise progressive des investissements.
Si 2016 sera marquée par la poursuite du chantier
de la place Pagnol, d’autres projets seront lancés. Le
dossier de l’aménagement
de la zone de la gare
connaîtra de nouvelles
avancées, les études relatives
à la zone commerciale
Mons-Rouaudière
seront
poursuivies et un plan de
circulation sera rapidement
présenté.
Les
élus
continueront également à se
battre pour qu’enfin un cinéma s’installe à la gare.
Au cours de son discours, le maire a aussi annoncé le
lancement d’études pour la refonte de la place du Dr
Joly, un projet de transfert des services techniques et
un souhait, celui d’initier, au cours de ce mandat, une
rénovation de la place de Bretagne.
M. Louapre a par ailleurs annoncé qu’il
faudra prochainement « prévoir des capacités
complémentaires en termes d’éducation et de
restauration des enfants ».
Si le chapitre des aménagements est bien évidemment
fondamental pour l’évolution de notre ville, il ne doit
pas occulter les nombreux autres projets et initiatives
que continuera de porter notre commune, dans le
respect de ses étroites marges
de manœuvre financières :
développement économique,
mise en place de la vidéoprotection, conseil municipal
des
jeunes,
éducation,
culture, animations, etc.
« J’ai confiance en l’avenir,
a réaffirmé le Maire.
Nous venons de passer
des moments difficiles, mais nous allons reprendre
notre progression sur 2016. Chaque Bruzois doit être
convaincu que nous voulons extraire le meilleur de la
situation dans laquelle nous sommes, pour apporter le
plus de services possibles au plus grand nombre.
Nous avons, tous, le souci de la prospérité de notre
ville, et de ses habitants… mais nous savons que la voie
sera étroite et pavée d’efforts. »
Nous venons de passer
des moments difficiles,
mais nous allons reprendre
notre progression sur 2016.
VIE MUNICIPALE 11
Jeunesse
Échange entre
jeunes élus
Maison des jeunes :
le plein d’activités
« Nous souhaitons rendre la Maison des jeunes beaucoup
plus attractive, en proposant des activités variées pour
tous ». C’est par ces quelques mots que Sylvie Lerussard,
adjointe à l’enfance et à la jeunesse, résume les objectifs
que l’équipe municipale a assignés à la Maison des jeunes.
Résumé des changements en cinq points.
Des animations nouvelles. Ces dernières semaines, les
jeunes ont assisté au match Rennes-Lorient, fabriqué des
cosmétiques bio ou encore se sont défiés lors d'un tournoi
de Guitar hero. Chaque vendredi, une activité nouvelle
est aussi proposée aux 15 ans et plus, en alternant les
thématiques sport, musique et jeux vidéo.
Des temps forts. Quatre fois par an, des sorties à caractère
exceptionnel et à tarifs adaptés seront proposées. La
première de l’année se déroulera au Futuroscope le 11
février. Une journée comprenant le transport, une entrée
au parc et le repas du midi pour 24 à 44 €.
Le Conseil municipal des jeunes de Bruz
a reçu son homologue de Cesson-Sévigné.
Vendredi 22 janvier, une délégation du conseil municipal
des jeunes de Cesson-Sévigné était invitée à Bruz pour
un échange entre jeunes élus. Accompagnés par leur
animatrice Virginie Madec, Hugues, Clara et Montaine
ont témoigné de leur expérience et des projets qu'ils ont
mis en place dans leur commune.
Parmi les initiatives intéressantes, on notera l'organisation
d'une boum éphémère, la mise en place de séances
de cinéma à destination des personnes âgées qui ne
peuvent plus se déplacer, ou encore la plantation d'arbre
de naissances, décorés des noms de tous les enfants nés
dans l’année.
Si les jeunes élus bruzois ont été intéressés par certaines
de ces initiatives, ils étaient également désireux d'en
savoir plus sur leur méthode de réalisation et les
éventuelles difficultés rencontrées.
Au Vert-Buisson aussi. Une partie du programme se
déroulera désormais à l’Escale, place du Vert-Buisson.
Une manière de se rapprocher du lieu de vie de certains
jeunes. Cette nouvelle implantation permettra également
de développer des activités nouvelles, autour des travaux
manuels et de la cuisine.
Des horaires étendus. La Maison des jeunes multiplie les
créneaux d’accueil du public : mardis, jeudis et vendredis
après les cours, mercredis et samedis après-midi et même
désormais les vendredis soir.
Un programme évolutif. Les animateurs de la structure
sont à la disposition des jeunes pour s’appuyer sur leurs
idées et proposer de nouvelles animations.
Pour Sylvie Lerussard, adjointe à l'enfance et à la jeunesse,
cet échange de pratiques est des plus intéressants pour
nos jeunes élus : « Cesson Sévigné dispose d'un conseil
municipal des jeunes depuis 2010. De fait, il est intéressant
que les Bruzois puissent entendre l'expérience des jeunes
Cessonnais, qui ont déjà mené à leur terme plusieurs
projets. »
Ce lien entre les deux communes est appelé à se
poursuivre ; les Bruzois se rendront prochainement à
Cesson-Sévigné pour prolonger les échanges
Au terme de la rencontre, M. Louapre, maire de Bruz, a
remis à la délégation un ouvrage dédicacé sur l’histoire
de la ville.
/ Numéro 192 / Février 2016
12 CULTURE
COUPS
DE CŒUR
DES LIBRAIRES
Chaque mois, les librairies bruzoises
nous présentent leurs coups de cœur.
Découvrez la sélection de février
LA CABANE À LIRE
« De capes et de mots »
Quel régal, ce roman ! On sourit, on rit et l'on s'amuse des formidables inventions
de Sérine, l’héroïne rebelle qui, pour éviter un mariage forcé et sortir sa famille
de la pauvreté, va devenir demoiselle de compagnie de la reine de ce royaume
imaginaire. Une aventure pleine de péripéties où l'on croise un roi malade, une
reine égoïste et capricieuse, des demoiselles sournoises, un complot, un bourreau,
des souterrains, bref, un vrai roman de cape... et d'épée servi par la grande richesse
de l'écriture de cette formidable nouvel auteure. A partir de 10 ans.
Flore Vesco - Didier Jeunesse - 14.20€
LA CABANE À LIRE
16 place Marcel Pagnol - 35170 Bruz
Tél. 02.23.50.35.85
« Moabi »
« Je suis le plus vieil arbre du monde. » Ainsi commence le récit de ce géant qui vit
passer les dinosaures, naître les oiseaux, apparaître puis évoluer l'homme, jusqu'à
ce que ce dernier pousse l'arbre à se réfugier au plus profond de la forêt. Une
fable écologique, qui se déploie sur des doubles pages aux couleurs surprenantes,
pour évoquer la fragilité des écosystèmes forestiers et leur nécessaire protection.
Un très bel album qui se termine par des données documentaires sur quelques
arbres remarquables.
Mickaël El Fathi - La palissade - 16.50€
PAGE 5
« Evangile pour un gueux »
Stigmates aux pieds et aux mains, puis noyade… Mouss, le messie des sans-abris
semble avoir offensé quelqu’un en occupant Notre Dame de Paris. Mais qui ? Y
aurait-il un Judas parmi ses apôtres ? Ou bien la sentence est-elle venue de plus
haut ? Un polar de grande qualité sur fond de misère sociale.
Après La Madone de Notre Dame, Alexis Ragougneau récidive pour le plus grand
bonheur des amateurs de polar !
Alexis Ragougneau - Viviane Hamy - 19€
« Un été diabolik »
PAGE 5
5 place de Bretagne - 35170 Bruz
Tél. 02.99.52.67.40
Le gris du ciel vous rend morose ? Alors voici pour vous remettre d’aplomb une
BD résolument vintage aux couleurs chatoyantes, avec en prime : de l’amitié,
de l’amour, un espion russe et un nazi. Et puis un masque sorti tout droit d’un
feuilleton d’espionnage qui va hanter le narrateur, personnage principal, pendant
vingt longues années… Le cocktail parfait pour passer un futur été diabolik !
Smolderen & Clerisse - Dargaud - 21€
LA MÉDIATHÈQUE
Le bus arrive
Apéro BD : des bulles à partager
Un invité, Bernard Kervarec de la librairie
M’enfin, lieu bien connu des amateurs
et des auteurs de BD sur la place de
Rennes… Une envie : partager avec vous
les coups de cœur du moment en bande
dessinée pour grands ados et adultes…
Une rencontre autour d’un verre, une
bonne dose de convivialité…
Bernard vous passionnera par ses choix,
les références et les anecdotes dont il
pimentera sa présentation. La discussion
est bien sûr ouverte : vos coups de cœur
seront les bienvenus !
Mercredi 24 février 2016 à 19h00, bar du
Grand Logis, gratuit (sur réservation)
Le bus des langues étrangères est arrivé
à son terminus à l’étage. Vous y trouverez
des albums et des romans jeunesse
en russe, en chinois, en anglais, ou en
portugais… Une sélection peut être
consultée dès maintenant sur le site de la
médiathèque.
www.mediatheque-bruz.fr
LES P'TITS BRUZOIS 13
Bruz, terre de bio
Chaque mois, Bruz mag t’invite à te pencher sur ce qui se passe dans ta ville.
À Bruz, on aime le bio. Parce que le bien-être commence dans l'assiette !
C'est bon
pour la planète
Non aux pesticides !
L'un des principes du bio est
d'utiliser les bienfaits de la terre
et de la nature pour nourrir
les plantes. Ainsi, le bio n'a
pas recours aux pesticides ou
produits chimiques.
L'agriculture biologique est
une manière de cultiver
les produits de la terre et
d'élever les animaux, qui
respecte les organismes
vivants et l'environnement.
Pour respecter au mieux la
planète, l'idéal est de choisir des
produits bio, de saison et produits
localement.
Le savais-tu ?
Pour reconnaître si
un produit provient
de l'agriculture
biologique, c'est
simple. Il suffit de vérifier s'il
comporte le label "bio".
Bio made in Bruz
À la ferme du Clos Renaud,
à Bruz, quatre producteurs
cultivent des fruits et
légumes bio.
Pour acheter des produits
bio, les Bruzois ont aussi
l'embarras du choix :
maraîchers,
boutiques
bio et même un marché
entièrement bio, qui
se déroule tous les
mardis soir.
Des cantines vertes
Dans les cantines des écoles de
Bruz, à l'exception des viandes, tous les
produits qui te sont servis sont bio (légumes,
laitages, épices, etc.).
DÉFI FAMILLE ALIMENTATION POSITIVE
Depuis quelques semaines, une douzaine de familles
bruzoises se sont portées volontaires pour participer à une
expérience étonnante : tenter de consommer davantage
de bio, sans pour autant dépenser plus !
Trop souvent, lorsque les grands font les courses, ils
hésitent à prendre des produits bio, car ils pensent que
cela coûte trop cher. Pourtant, manger bio peut être
économique, à condition de savoir comment s'y prendre !
C'est pour cela que ces familles suivent un programme pour
les aider à apprendre à faire les bons choix. Pour y arriver,
elles vont suivre des cours de cuisine, visiter des fermes
bio, noter ce qu'elles achètent, recevoir des conseils et
même rencontrer une diététicienne !
Défi familles à alimentation positive, jusqu'en juin.
Marché bio à Bruz, parvis de la mairie, tous les mardis
de 16h30 à 19h30.
/ Numéro 192 / Février 2016
14 TRIBUNE LIBRE
ÉVÉNEMENT
En application de la loi « démocratie et proximité » du 27 février
2002, cet espace est réservé à l’expression de la majorité et de
la minorité du conseil municipal.
Bruz active et entreprenante - Majorité
CHOIX ET CONSÉQUENCES
Les élus municipaux sont
appelés à faire des choix parfois
stratégiques pour l’avenir de la
commune. Ils sont faits à partir
de l’analyse des problématiques
à un moment T en fonction de
critères tels que l’intérêt pour la
collectivité, le service rendu aux
habitants, les coûts estimés, le
contexte, etc.
L’extrême mouvance de notre
société peut rendre tout à fait
aléatoires, voire fâcheuses,
des décisions qui paraissaient
de bon sens. Inutile de revenir
sur l’issue du prêt dont le sort
a été fortement impacté par
les tribulations économiques
et financières. De même, qui
pouvait prévoir que la reprise et
le gel du prêt en 2010 conduirait
à une augmentation de
l’indemnité de sortie d’environ 1
600 000 euros ! Parfois, tel ou tel
équipement se révèle inadapté
ou trop vite obsolète parce que
les technologies ont évolué
ou parce que la progression
Des choix d’aménagement
urbains peuvent aussi se
trouver retoqués par des
dispositions
législatives
nouvelles qui s’imposent à tous.
Les conséquences peuvent
en être lourdes et générer du
ressentiment chez ceux qui se
trouvent lésés. Les élus locaux
sont toujours en première ligne
pour les récriminations.
Ceci doit conduire chacun à la
plus grande réserve au moment
de juger. Les grands apôtres des
leçons a posteriori ont rarement
été des décideurs ou des
visionnaires. Laissons-les à leurs
incantations et préférons l’action,
avec un seul souci : l’intérêt
général et à tout le moins celui
du plus grand nombre.
NOUS SOMMES BRUZOIS
ET MÉTROPOLITAINS !
Un Schéma métropolitain de
l’économie sociale et solidaire,
adopté en janvier 2015, pour
favoriser l’innovation, le développement d’entreprises dans
ce secteur porteur d’emplois
locaux.
Le Programme Local de l’Habitat, qui prévoit et accompagne
la construction de 4000 logements par an dans les 43 communes de la Métropole jusqu’en
2020 (dont 133 par an à Bruz).
Un nouveau Plan de déplacement urbain - qui sera voté en
2017- aux contours qui nous
semblent encore un peu flous,
TOURNOI DE TENNIS
du nombre d’usagers a été
plus rapide que prévu. Parfois,
ce peut être le contraire, la
désaffection du public pour telle
ou telle activité peut conduire
au sous-emploi d’une structure.
Bruz innovante et solidaire - Minorité
En 2015, sont nées les nouvelles
métropoles prévues par la loi.
Pour Rennes Métropole cela
s’accompagne de nouvelles responsabilités et compétences. Le
conseil métropolitain, composé
de 122 élus issus des 43 communes de l’agglomération - dont
3 Bruzois, Auguste Louapre,
Françoise Lhotellier et Philippe
Caffin - a engagé de nombreux
chantiers qui nous concernent
tous. Par exemple :
Les p'tites raquettes
bruzoises
mais on vous en reparlera.
Un plan climat air énergie lancé le 19 novembre, avec des
objectifs concrets comme la rénovation de 15 000 logements
d’ici 2020, le développement
d’un parc de vélos électriques
en location, l’acquisition de bus
électriques.
Pendant deux jours, 16 des meilleurs joueurs nationaux de
10 ans se retrouveront dans notre ville pour participer à un
tournoi "multi-chances".
Vous ne connaissez pas encore Thomas Buchard, Yanis
Palienne, Guillaume Mims ou Matisse Pierre ? Il faudra
pourtant compter sur leur tennis les prochaines années.
Alors, venez les voir jouer tant qu'ils sont à Bruz !
Pour le Tennis club de Bruz, organisateur de l'événement,
il s'agit de la deuxième édition des "P'tites raquettes". L'an
passé, outre le succès sportif de cet événement fédérateur,
l'aspect convivial avait été très remarqué.
Les 27 et 28 février, complexe Yannick Noah.
Travelling
L’économie numérique avec la
French tech Rennes, labellisée
par l’Etat, pour faire émerger et
se développer des entreprises
numériques et donner de la visibilité au savoir-faire français.
FESTIVAL DE CINÉMA
Le Festival Travelling consacre son édition 2016 à Séoul.
Indéniable renouveau artistique, le cinéma coréen est
en pleine effervescence. Le Grand Logis a choisi de vous
proposer six longs métrages coréens très différents les uns
des autres (Le bon, la brute et le cinglé, The Host, Ivre de
femmes et de peintures, Suneungl, La mouette et le chat,
Oseam). Venez découvrir ce panorama cinématographique
de la capitale du matin calme.
Les conseillers municipaux
peuvent participer aux commissions thématiques de l’agglomération. Nous, élus de la minorité,
y sommes présents et actifs, car
il s’agit bien de notre Métropole !
ÉTAT CIVIL
Philippe Caffin, Isabelle Andro,
Jacques Claverie, Catherine
Déchar, Jean-François Durand,
Gwen Boussard Guillemer, Luc
Hurtaud.
http://bruz-innovante-et-solidaire.
over-blog.com/
Du 2 au 7 février, au Grand Logis.
NAISSANCES - Novembre : 28/11 Arthur DUMONTIER
Décembre : 1/12 Augustin JOYEAU - 4/12 Alexis ROUESNÉ 27/12 Godwin WETE - 31/12 Adèle et Nina GOHIN.
MARIAGE - Décembre : 26/12 Clothilde LE CADRE et Pascal
CHANTRENNE.
DÉCÈS - Décembre : 16/12 Annick DEWEVER épouse
DELMERRE, 66 ans - 22/12 Huguette CARDINALE, 88 ans.
AGENDA BRUZOIS
LE GRAND LOGIS 15
CINÉMA
Travelling
DU 2 AU 7 FÉVRIER
Le Grand Logis
Futsal cup fémina
SAMEDI 13 FÉVRIER
FC Bruz
Salles Tabarly et Mauduit
Bourse aux livres
VEN. 19, SAM. 20 FÉVRIER
Assistantes maternelles de Bruz
Espace Vau Gaillard
Collecte de sang
MARDI 23 FÉVRIER
Amicale des donneurs de sang
bénévoles de Bruz
Espace Vau Gaillard I 10h-13h ; 15h-19h
Al Cubo : © Vincent Beaume
Entre deux pluies : © Dominique Vérité
LE GRAND LOGIS
AL CUBO
PORTES OUVERTES
ART DE LA PISTE - CIE BETTI COMBO
VEN. 26, SAM. 27 FÉVRIER
A chacun sa tour de Babel. Deux hommes et une femme, des seaux en
plastique, deux ukulélés. De cette matière, ils vont porter leurs aspirations
au plus haut. Tout en édifiant des constructions improbables, des équilibres
précaires, des actions minutieuses et parfois dérisoires, le trio nous plonge
dans une incertitude heureuse et assumée.
Les réussites prennent du relief, l’intime surgit et tout ce désordre nous
délecte d’une liberté un peu folle et insouciante.
Dans cette pièce profondément vivante, le plaisir de faire et d’être est un
plaisir contagieux. Ode à la joie.
Al Cubo : Jeudi 4 février - 20h30
Tout public à partir de 10 ans - Durée estimée : 50mn.
Collège Saint-Joseph
CONFÉRENCE
Pascal Jaouen
VENDREDI 26 FÉVRIER
Bruzhoneg - Aurea
EXPOSITION/VENTE
Cadres et objets
VEN. 26, SAM. 27 FÉVRIER
ALB Encadrement bruzois
Salle Gauguin
GYMNASTIQUE FÉMININE
Finale régionale
jeunesses et aînées
SAM. 27, DIM. 28 FÉVRIER
JAB Domremy - Salle Charles Joly
PORTES OUVERTES
Collège Pierre
Brossolette
SAMEDI 27 FÉVRIER
TENNIS
Les p'tites raquettes
bruzoises
SAM. 27, DIM. 28 FÉVRIER
Tennis club de Bruz
Salle Yannick-Noah
Repas des aînés
DIMANCHE 28 FÉVRIER
ENTRE DEUX PLUIES
DANSE - AK ENTREPÔT / LAURANCE HENRY
Entre deux pluies est un solo pour une danseuse. Au centre de la scène,
400 kg de galets noirs forment un sol sombre, poli et attirant. Voilà la pluie.
Les gouttes forment des sons cristallins en tombant sur les galets.
La danseuse joue avec l’eau, avec le bruit des galets entre eux, crée une
partition musicale. À l’image de l’enfant qui invente un jeu avec obstination,
elle se lance, pousse la matière, crée son espace. Puis, elle trouve le galet, qui
lui ouvrira un autre espace, pictural et vertical cette fois.
Laurance Henry est chorégraphe et plasticienne et Entre deux pluies possède
cette force d’être à la fois un solo avec une superbe et expressive interprète,
Séverine Gouret, et une proposition plastique très puissante.
Entre deux pluies : Mercredi 24 février - 17h30
Tout public à partir de 2 ans - Durée estimée : 30mn.
Alirazade et les 1001 gaffes
Les compagnons du Vau-Gaillard remontent sur scène pour vous présenter
leur nouvelle pièce de théâtre :
Vendredi 12, samedi 13 et dimanche 14 février au Vau Gaillard
Vendredi 19, samedi 20 et dimanche 21 février au Grand Logis
Samedi 27 et dimanche 28 février à Auréa
Espace Vau-Gaillard
/ Numéro 192 /Février 2016
CONFÉRENCE
26 FÉVRIER
P R E Z E G E N N
26 a viz C’HWEVRER
Conférence
Pascal
Jaouen
www. pascaljaouen.com
Infatigable
passeur d’histoire,
Pascal Jaouen
20h30
Entrée gratuite
LA BRETAGNE EST UNE GRANDE DAME ET LE GWENN-HA-DU EST SON MANTEAU
Pascal Jaouen partagera pourquoi et comment, à travers sa
collection «Gwenn-Ha-Du», il a voulu rendre hommage à la Bretagne
et la faire belle, élégante et féérique.
Animatrice : Anna JAOUEN
div yezh
Bruz
skolioù publik
AUDITORIUM
AUREA
Rue des Planches - BRUZ
erwan.galard
redonne ses lettres
de noblesse à
la mode et la
broderie bretonne
à travers ses
créations de
brodeur styliste,
qu’il présente
lors de défilés
«haute broderie»,
enracinées de
manière subtile
dans une tradition
séculaire et
d’une modernité
saisissante.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
15 994 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler