close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué Jeep N°03 Histoire Jeep 75th 2016

IntégréTéléchargement
PRESS RELEASE
Contact : Philippe MAURY
Téléphone : 01 30 16 70 27 / Portable : 06 82 89 20 81
Email : philippe.maury@fcagroup.com
Service Presse FCA France : 01 30 16 73 88
Site presse France : www.jeeppress-europe.fr
Jeep® célèbre en 2016 son 75e anniversaire
avec des modèles emblématiques
e
Jeep® a lancé en début d’année les festivités pour le 75 anniversaire de la
marque
En Europe, le Salon de Genève début mars marque le début des festivités
Une sélection de véhicules emblématiques choisis pour raconter l’histoire de
Jeep®
Une marque mondiale en forte progression
Trappes, 24 février 2016
Tout le monde connaît Jeep® ! La marque américaine, débarquée sur le sol français en même
temps que les troupes américaines en 1944, symbôle de la libération des pays occupés en
cette période de conflit mondial, est devenue une antonomase quand il s’agit de désigner un
véhicule tout-terrain, un peu carré, un peu rustique et d’une solidité à toute épreuve.
Revers de cette glorieuse médaille, qui est capable de nommer la gamme ou les modèles
emblématiques qui ont silloné les routes du monde entier depuis 1941 ? En dehors de Willys
ou Wrangler, combien sont ceux qui connaissent les noms de Jeepster, Comanche, Gladiator,
Wagon, Commando, Cherokee, Grand Cherokee, Wagoneer, Scrambler...?
L’inventeur du 4x4 moderne dont une partie de l’histoire vous est contée ci-après, fête en
2016, les 75 ans de la naissance du véhicule tout-terrain, né dans un premier temps pour une
utilisation militaire mais qui, au fil du temps, s’est adapté au marché automobile mondial, en
créant même différents segments de marchés tels que les très prisés SUV (Sport Utility
Vehicle, les fameux véhicules de loisirs que tous les constructeurs ont désormais dans leurs
gammes car ils plaisent tant aux clients).
Plus qu’une marque emblématique, Jeep® est une marque authentique, synonyme d’aventure,
de liberté et de passion. Ce sont ces quatre piliers qui, plus que jamais aujourd’hui permettent
à Jeep®, au sein de FCA Group, de battre chaque année ses records de production et
d’immatriculation avec en 2015, 1 237 583 véhicules vendus dans le Monde.
PRESS RELEASE
Petite et grande histoire de Jeep©
En juillet 1940, l’armée américaine informe les constructeurs automobiles qu’elle cherche un
“véhicule de reconnaissance léger multi-usage“ afin de remplacer les Ford T modifiées qu’elle
utilisait alors. L’armée invite 135 fabricants à répondre à l’appel d’offre au cahier des charges
particulièrement précis :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
une capacité de chargement de 272 kg (600-lb.)
un empattement inférieur à 1 905 mm (75 inc.)
une hauteur inférieure à 914 mm (36 inc.)
un moteur fonctionnant sans à-coups de 5 à 80 km/h
une carrosserie rectangulaire
quatre roues motrices et une boîte de transfert
un pare-brise rabattable
trois sièges individuels
des feux de croisement et des phares longue portée
un poids total du véhicule inférieur à 590 kg
Les sociétés Willys-Overland et American Bantam Car Manufacturing Company sont d’abord
les deux seules à répondre à l’appel d’offres. Ford Motor Company ne tarde toutefois pas à les
rejoindre et les trois sociétés entrent alors en concurrence pour l’attribution de ce contrat
public très lucratif.
Chaque société conçoit des prototypes d’essai en un temps record. Entouré d'une équipe de
cadres, l’ingénieur en chef de Bantam imagine un modèle et la société fabrique cette voiture
tout-terrain en 49 jours.
Delmar G. Roos, vice-président de l’ingénierie chez Willys-Overland, développe la Willys
Quad. Ford développe son modèle GP (General Purpose), connu sous le nom de Pygmée, qui
possède un moteur issu des tracteurs Ford/Ferguson. Chaque société livre son prototype à
l’armée au cours de l’été 1940 et reçoit l’approbation pour fabriquer un échantillon de 70
véhicules.
L’armée en prend possession en novembre 1940 à Camp Holabird (Maryland). Les trois
modèles dépassent tous la spécification de poids de 590 kg, mais l'armée se rend vite compte
que cette limite est bien trop faible et elle la releve lors de la commande suivante de véhicules.
L’armée édite de nouveaux contrats en mars 1941. Bantam doit produire 1 500 véhicules du
Modèle 40-BRC, Ford doit en fabriquer 1 500 de la GP Pygmée modifiée et améliorée, et
Willys 1 500 Quads. Suite à de nouveaux tests et évaluations, l’armée choisit le véhicule de
Willys comme modèle principal.
La plupart des véhicules Bantam et Ford produits sont alors envoyés en Angleterre et en
Russie dans le cadre d’un programme de location. En Grande-Bretagne, le véhicule de Ford
est connu du public sous le nom de "Blitz Buggy".
PRESS RELEASE
Willys MA/MB
Après modifications et améliorations, le Willys Quad devient le MA, puis le MB. Mais pour
l’armée américaine, et pour le monde entier, c’est bientôt la Jeep®.
A ce sujet, deux théories, validées par la marque, s’affrontent pour la naissance du nom
« Jeep® ». Certains prétendent que le nom vient de la prononciation rapide des lettres “GP“,
l’abréviation militaire de “General Purpose“. D’autres pensent que le véhicule prit le nom d’un
personnage populaire du dessin animé Popeye, “Eugene the Jeep” (Pilou-Pilou en français).
Quelle que soit son origine, le nom entre dans le vocabulaire américain et il est employé
pendant longtemps pour désigner l’ensemble des véhicules tout-terrain, tandis que la Jeep®
devient de son côté une icône de la guerre et en Europe, le symbole de la liberté.
La Willys MA dispose d’un levier de vitesse sur la colonne de direction, de découpes basses
sur les parois latérales de la carrosserie, de deux groupes circulaires d’instruments sur le
tableau de bord et d’un frein à main à gauche. Willys s’évertue à réduire le poids pour
respecter la nouvelle spécification de 980 kg établie par l’armée. Les éléments supprimés pour
que la MA atteigne cet objectif sont réinstallés sur les MB de la génération suivante, dont le
poids final ne dépasse que d’environ 180 kg les spécifications.
Willys-Overland fabrique plus de 368 000 véhicules pour l’armée américaine et Ford environ
277 000 sous licence. Le robuste et fiable véhicule vert olive entre dans l’Histoire pour avoir
contribué à gagner la seconde guerre mondiale.
Après la guerre, Willys dépose le nom Jeep et projette de transformer le véhicule en un
utilitaire tout-terrain pour l’agriculture : la Jeep® civile « universelle ». L’un des slogans de
Willys à l’époque est : "Le soleil ne se couche jamais sur la formidable Jeep", et la société
veille à ce que Willys soit reconnu par tous comme le créateur du véhicule.
PANORAMA DES PRINCIPAUX MODELES JEEP®
Jeep CJ-2A : 1945-49
La première Jeep® grand public, la CJ-2A, est fabriquée en 1945. Elle était équipée d’un
hayon, d’une roue de secours fixée sur le flanc, de phares plus volumineux, d’un bouchon à
essence externe et de nombreux autres éléments dont ses prédécesseurs militaires n’étaient
pas dotés. Plusieurs éléments de la CJ-2A vont se retrouver sur de nombreux véhicules Jeep®
3
au cours des années suivantes : le moteur 4 cylindres de 2 199 cm (134 ci.), la transmission
T-90A, la boîte de vitesse Spicer 18, l’essieu avant flottant Dana 25 et l’essieu arrière Dana
23-2. La Jeep CJ-2A est fabriquée pendant quatre ans.
PRESS RELEASE
Jeep Jeepster : 1948-51
Le Jeepster est le dernier véhicule ouvert de type phaéton produit par un constructeur
américain, utilisant des panneaux latéraux pour se protéger des intempéries au lieu de vitres
abaissables. Proposé à l’origine avec un moteur “Go-Devil“, il est également doté du moteur
3
“Hurricane“ à six cylindres de 2 638 cm (161 ci.) mais jamais proposé en version 4x4.
Jeep CJ-3A : 1949-53
Lancée en 1948, la CJ-3A ressemble beaucoup au modèle précédent mais elle posséde un
pare-brise d’un seul tenant et un essieu arrière plus robuste, ainsi que le moteur « L-Head »
d’origine à quatre cylindres en ligne.
Jeep CJ-3B : 1953-68
La Jeep CJ est actualisée en 1953 et renommée CJ-3B. Sa calandre et son capot sont plus
hauts que dans la version militaire précédente afin de pouvoir loger le nouveau moteur
Hurricane « F-Head » à quatre cylindres. La production de la CJ-3B se poursuit jusqu’en 1968
avec un total de 155 494 véhicules fabriqués aux Etats-Unis. En 1953, la société WillysOverland est vendue à Henry J. Kaiser pour 60 millions de dollars. Dès lors, Kaiser entame un
ambitieux programme de recherche et de développement afin d’élargir la gamme de produit
Jeep®.
Jeep CJ-5 : 1955-83
En 1955, Kaiser présente la CJ-5, inspirée du modèle M-38A1 de la guerre de Corée de 1951
avec ses ailes avant arrondies. Elle est légèrement plus grande que la CJ-3B en raison d’un
empattement et d’une longueur totale accrus. Des améliorations apportées au moteur, aux
essieux, à la transmission et au confort des sièges font de la CJ-5 un véhicule idéal pour
répondre à l’intérêt croissant du public pour les tout-terrains. La Jeep CJ-5 présente des lignes
plus douces, avec notamment des contours de carrosserie arrondis. Elle est dotée d’un
empattement de 2 057 mm et plus de 600 000 véhicules sont produits en 30 ans.
Jeep CJ-6 : 1956-75
Un modèle à empattement plus long de 508 mm est présenté et prend le nom de CJ-6. Hormis
l’empattement plus long et un plus grand coffre, la CJ-6 est presque identique à la CJ-5. Jeep®
lance aussi une variante de la gamme CJ avec cabine avancée en 1956. American Motors
Corporation (AMC) équipe aussi bien la CJ-5 que la CJ-6 d’essieux plus lourds, de freins plus
puissants et d’une voie plus large. En 1965, un nouveau moteur V6 “Dauntless“ (Intrépide) est
proposé en option aussi bien sur l'empattement de 2 057 mm de la CJ-5 que sur celui de 2
565 mm de la CJ-6. Le moteur développe 155 chevaux soit quasiment le double du moteur
standard à quatre cylindres. C’est la première fois qu’une Jeep CJ peut recevoir un V6. A
PRESS RELEASE
partir de 1973, toutes les Jeep CJ sont équipées de moteurs V8 d’AMC de 4 981 (304 ci.) ou
3
de 5 899 cm (360 ci.)
Jeep Pick-up : 1947-65
Ce pick-up offre un empattement de 2 997 mm qui apporte peu de changements au produit. Il
s’agit de la première tentative de Willys-Overland pour diversifier les produits de la marque
Jeep de la CJ.
(Jeep) Willys Wagon : 1946-65
Un break à empattement de 2 654 mm qui est longtemps populaire. Les quatre roues motrices
sont proposées en 1949.
Jeep FC 150/170 Pickup : 1957-65
Ces véhicules Jeep Forward-Control sont principalement des camions de travail – leur
empattement est de 2 057 mm pour le FC150 et de 2 629 mm pour le FC170. Ils recevront
peu de modifications au cours de leur cycle de vie, bien que certains modèles de 1959 et de
1960 soient dotés d’essieux avant et arrière flottants et certains modèles de 1959 de roues
arrière doubles et d’une boîte manuelle à quatre vitesses.
Jeep Wagoneer : 1963-83
En 1962, Jeep propose la première transmission automatique disponible sur un véhicule à
quatre roues motrices avec la ligne Wagoneer (prédécesseur du Jeep Cherokee). Le Jeep
Wagoneer de 1963 est aussi le premier véhicule à quatre roues motrices avec suspension
®
avant indépendante. Quadra-Trac , le premier système automatique à quatre roues motrices
permanentes, apparait en 1973 sur les différentes Jeep puis sur la CJ-7.
Jeep Gladiator/J-Series Pickup : 1963-87
Ressemblant au Wagoneer, le Gladiator est lancé en 1963 en 3 048 mm (J-200) et en 3 200
mm (J300), avec une boîte de vitesses Dana 20 et des essieux avant et arrière Dana 44. Le
nom de Gladiator est abandonné en 1972.
Jeep Commando : 1967-73
Un véhicule à empattement de 2 565 mm doté du moteur V6 “Dauntless“, de l’essieu avant
flottant Dana 27 et de l’essieu arrière Dana 44. Moins de 100 unités du Commando Hurst
Special de 1971 furent produits, ce qui en fait l’une des Jeep les plus rares et en
conséquence, l’une des plus recherchées des collectionneurs.
PRESS RELEASE
Jeep Cherokee (SJ) : 1974-1983
Le premier Cherokee du nom vise une population plus jeune que celle du Wagoneer dont il est
issu pour s’imposer sur le marché grandissant des véhicules de loisirs. Il reprend la grille du
Gladiator, des strippings latéraux et des combinaisons de couleurs vives. Ses capacités toutterrain sont également plus importantes que celles du Wagoneer.
Jeep CJ-7 : 1976-86
En 1976, AMC dévoile la CJ-7, la première Jeep en 20 ans à adopter un nouveau design. La
CJ-7 a un empattement légèrement plus long que la CJ-5 afin de dégager un espace pour la
transmission automatique. Pour la première fois, la CJ-7 propose en option un toit en plastique
moulé et des portes en acier. La CJ-7 (empattement de 2 375 mm) et la CJ-5 (empattement
de 2 121 mm) sont fabriquées jusqu’en 1983, jusqu’à ce que la demande pour la CJ-7 ne
laisse pas d’autre choix à AMC que d’abandonner la CJ-5 après 30 ans de production.
Jeep CJ-8 Scrambler : 1981-85
Le Jeep Scrambler, lancé en 1981 est semblable à la CJ-7 mais avec un empattement plus
long. Connu à l’international sous le nom de CJ-8, il est disponible avec une capote en toile ou
un hard top. Moins de 30 000 Scramblers furent produits, ce qui fait qu'ils sont aujourd’hui
extrêmement prisés des collectionneurs.
Jeep Grand Wagoneer : 1984-1991
Le Grand Wagoneer marque le début du succès des grands SUV de luxe, offrant aux
acheteurs un niveau d’équipement et de finition alors inconnus sur des véhicules à vocation
tout-terrain : sellerie cuir, climatisation, radio AM/FM stéréo, isolation phonique poussée pour
un meilleur confort. A l’extérieur, le Grand Wagoneer se reconnait à ses flans recouverts de
bois. Le Grand Wagoneer reçoit le V8 5.9 l puissant et coupleux, permettant ainsi d’avoir la
meilleure capacité de remorquage du segment.
Jeep Cherokee (XJ) : 1984-01
Reposant sur une caisse autoporteuse assemblée dans une usine moderne et robotisée, le
Cherokee XJ n’a absolument rien à voir avec le Cherokee SJ. Plus léger de 500 kgs, plus petit
de 53 cm en longueur, 15 cm en largeur et 10 cm en hauteur, le Cherokee XJ est considéré
comme le premier SUV compact qui a ouvert la voie à toute une nouvelle génération de
produits, tout en conservant les qualités de franchisseur d’une Jeep. Il est notamment doté du
®
système quatre roues motrices Command-Trac de Jeep et de la suspension avant "Quadra
Link". Le Cherokee Limited est lancé en 1988, puis une version 6 cylindres 4.0 litres sort en
1989. Dès son arrivée sur le marché, ce modèle rencontre un énorme succès. En France,
commercialisé et distribué par Renault, il reçoit un moteur turbo Diesel qui va faciliter sa
diffusion.
PRESS RELEASE
Jeep Wrangler (YJ) : 1987-96
En 1983, alors que le marché en pleine expansion des véhicules compacts à quatre roues
motrices apprécie encore les vertus utilitaires des Jeep de la série CJ, les consommateurs
recherchent tout de même davantage le "confort matériel" propre aux voitures de tourisme.
Cela conduit à l’abandon des séries CJ et au lancement en 1987 de la Jeep Wrangler (YJ).
Bien que la Wrangler partage avec la CJ-7 un profil familier de carrosserie ouverte, elle a peu
de pièces en commun avec son ainée. Du point de vue mécanique, la Wrangler a davantage
de points communs avec le Cherokee. La Wrangler YJ a des phares carrés, ce qui est une
première pour ce type de Jeep. Le modèle YJ a été fabriqué à plus de 630 000 exemplaires.
Le 5 août 1987, environ un an après le lancement de la Wrangler, la société AMC (American
Motors Corporation), propriété de Renault, est vendue à Chrysler Corporation et la populaire
marque Jeep fait dorénavant partie du département Jeep/Eagle de Chrysler.
Jeep Comanche (MJ) : 1986-92
Utilisant la plateforme du Cherokee et ses équipements, le pick-up est doté en 1987 d’une
benne arrière d’1,83 m. Les modèles suivant proposent le système quatre roues motrices
®
®
Selec-Trac ou Command-Trac .
Jeep Grand Cherokee (ZJ/WJ) : 1993-2004
Lors de sa présentation le 7 janvier 1992, le Grand Cherokee fait une entrée fracassante en
traversant les vitres du COBO Center, le Palais des expositions qui accueille le Salon de
l’Automobile de Detroit. Premier SUV (Sport Utility Vehicle) équipé d’un airbag conducteur, le
Grand Cherokee établit de nouvelles normes en matière de conduite, de maniabilité, de
sécurité et de confort sur route.
Jeep Wrangler (TJ) : 1997-2006
La Jeep Wrangler (TJ) de 1997 ressemble énormément à la CJ-7. Son look « rétro » est tout à
fait délibéré mais elle est bien différente d'un point de vue mécanique. Presque 80 % des
pièces du véhicule sont inédites. La TJ a une suspension à quatre points d’ancrage,
semblable à celle du nouveau Jeep Grand Cherokee et elle affiche un aménagement intérieur
différent, avec des airbags conducteur et passager. La Jeep Wrangler TJ a toutefois conservé
plusieurs caractéristiques emblématiques de la Jeep, telles que les phares ronds, le pare-brise
rabattable (inauguré en 1940) et les portières amovibles, ainsi qu’une gamme de capotes ou
de toits rigides escamotables. Elle est également dotée d’un arceau fixe installé en série.
C’est alors qu’apparaît la Jeep la mieux équipée qui puisse exister : la Jeep Wrangler Rubicon
2003. Elle gagne le droit de porter ce nom légendaire (qui évoque le Rubicon Trail, l’un des
pistes 4x4 les plus difficiles) grâce à un système de blocages de différentiels par boutonpoussoir à impulsion, des essieux avant et arrière type Dana 44, un rapport de réduction 4:1
PRESS RELEASE
sur la boîte courte, des pneumatiques de 32 pouces, et de nombreuses autres options qui ne
sont disponibles sur aucune autre Jeep.
En 2004 est lancée la Wrangler Unlimited : une Wrangler à empattement plus long, avec 33
cm d’espace supplémentaire pour le coffre et 5,2 cm d’espace gagnés pour les jambes des
passagers. Tout en conservant l’inégalable plaisir de conduire à ciel ouvert ainsi que les
performances des quatre roues motrices de la Jeep Wrangler d’origine, la version Unlimited
offre un meilleur confort de route ainsi qu’une polyvalence encore accrue.
Jeep Grand Cherokee (WH/WK) : 2005-10
Une refonte totale des ZJ/WJ, ce véhicule améliore les performances et le comportement,
®
avec un moteur V8 5.7 litres HEMI et des équipements à faire pâlir d’envie les acheteurs de
voitures de luxe.
Jeep Wrangler and Wrangler Unlimited (JK) : depuis 2007…
Fidèle à la formule gagnante de la Jeep d’origine, la nouvelle Jeep Wrangler JK propose un
nouveau châssis, un nouveau design extérieur et intérieur, un nouveau moteur, des dispositifs
de sécurité et de confort, plus de performances, de raffinement, d'espace intérieur, de plaisir
de conduite en pleine nature, de puissance, d'économies d'énergie et d’équipement de
sécurité. Avec son design unique à quatre portes à ciel ouvert, la Jeep Wrangler Unlimited
(JK) apporte de nouvelles dimensions à l'univers Jeep. Dotée d’un habitacle pouvant accueillir
cinq passagers adultes (une première pour la Wrangler) et du plus grand coffre disponible sur
une Wrangler, la version Unlimited allie puissance tout-terrain et simplicité d’utilisation au
quotidien.
Les modèles actuels de la Wrangler sont élégants, solides et simples, ce qui leur assure les
meilleures performances tout-terrain de leur catégorie tout en offrant une véritable conduite à
l’air libre. En 2011, toutes les Jeep Wrangler bénéficient d’un nouvel intérieur, et les modèles
Sahara disposent d’un toit rigide plus élégant au coloris coordonné à la carrosserie.
Jeep Grand Cherokee (WK2) : depuis 2011…
Nouveauté 2011 et 4 millions de Grand Cherokee après la première version, Jeep améliore la
recette et offre le parfait équilibre entre raffinement sur route et capacité tout-terrain. La
nouvelle WK propose d’excellentes performances, le respect des traditions Jeep, une
consommation de carburant réduite, un nouveau design extérieur raffiné, le véritable savoirfaire américain et de nombreuses caractéristiques technologiques et de sécurité.
###
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
219 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler