close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bulletin Paroissial 3ème Dimanche de Carême

IntégréTéléchargement
BULLETIN PAROISSIAL N° 9/2016
3 DIMANCHE DU CARÊME
PAROISSE SAINT MICHEL
paroisse.saint-michel@laposte.net
http://paroissedufrancois.fr
Adresse : Presbytère 97240 Le François, Martinique ; tel. 0596 543045, fax. 0596 542906
MESSES DOMINICALES
SAMEDI 18h00
DIMANCHE 7h00 ; 9h30 ; 18h00
MESSES EN SEMAINE
LUNDI 18h30
MARDI 6h30
JEUDI 6h30
VENDREDI 6h30
HORAIRES DU BUREAU
LUNDI 8h00 - 11h00
VENDREDI 8h00 - 11h00
SAMEDI 8h00 - 10h30
LE PRETRE RECOIT
MARDI 16h00 - 18h00
VENDREDI 8h00 - 11h00
EXPOSITION DU SAINT
SACREMENT
VENDREDI 16h00 - 18h00
(tous les 15 jours)
ENSEIGNEMENT BIBLIQUE
VENDREDI 18h00 - 19h30
(tous les 15 jours)
Dans le récit que nous venons d'entendre, Jésus combat une croyance
qui a la vie dure : les catastrophes seraient une punition divine. N’estce pas encore la réaction spontanée de beaucoup quand leur arrive un
ennui : « qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu? » Il est faux et même
blasphématoire de penser que les cataclysmes qui peuvent se produire
soient des punitions divines. Si vous tombez sur certaines révélations
privées présentant les cataclysmes naturels comme des punitions divines, tournez tranquillement la page et haussez les épaules. Il ne faut
jamais lier péché et malheur. Cela n’a rien à voir. Dans l'Evangile, Jésus
commente aujourd’hui deux faits divers atroces : l'assassinat d'un groupe
de gens pendant qu'ils offraient un sacrifice et la mort d'un autre groupe
dans l'effondrement d'une tour. « Pensez-vous qu'ils étaient plus pécheurs que les autres », sous entendu « pour mériter une telle punition » ? Et la réponse est claire. « Et bien, non. » Mais le plus souvent,
face à la souffrance, ce qui vient plutôt à l'esprit c’est la négation de
Dieu : puisque le mal existe, Dieu n'existe pas. Que dire à ceux qui sont
ainsi blessés ou révoltés ? Leur proposer d’accueillir la Parole de la liturgie d’aujourd’hui. Voyez plutôt : Moïse est un assassin fugitif, dont le
peuple est maltraité. Et dans un buisson qui brûle sans se consumer,
Dieu se révèle à lui : « Je suis le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. J’ai
vu la misère de mon peuple, oui je connais tes souffrances. Je suis descendu pour te délivrer. » Le mal reste une énigme. Il risque toujours de
nous fasciner au point de nous plonger dans la désespérance. Moïse ne
s'est pas enfermé dans le cercle des explications possibles au malheur
qui frappait son peuple. Sa vie a changé lorsqu'il a détourné son regard
de l'Égypte qu'il fuyait pour s'attacher fermement à l'Invisible qui se manifeste dans le buisson ardent. De même, notre vie est changée lorsque
nous nous détournons du mal sous toutes ses formes pour suivre résolument la voie de notre Sauveur. En effet, le Christ n'est pas venu pour
expliquer le mal, mais pour lutter contre lui et nous en libérer. (…)
Jésus enfin utilise l'image de la vigne et du figuier. Depuis Isaïe, les Juifs
avaient l'habitude d'entendre des histoires où leur pays et leur peuple
étaient comparés à une vigne que Dieu avait plantée pour qu'elle donne
le meilleur vin et qu'il menaçait d’arracher parce qu'elle ne produisait
rien. Jésus ajoute à la parabole traditionnelle un vigneron qui plaide pour
la vigne. « Laisse-la encore cette année, le temps que je bêche. » Le vigneron bien sûr, c'est Lui. Non seulement il plaide pour tous ceux qui
sont dans le malheur mais il vient les rejoindre au cœur de leur mal. La
bêche qu'il plante en terre est sa croix. En se donnant totalement, en
s'offrant il reçoit la vie du Père. Et tous ceux qui souffrent vivent déjà
avec lui. Ne serait ce pas cela la conversion à laquelle il nous invite ?
Oser lui faire confiance dans nos épreuves et lutter de toutes nos forces
contre le mal. kerit.be
PAGE 1
BULLETIN PAROISSIAL N° 9/2016
3 DIMANCHE DU CARÊME
Comment vivre le Carême
A QUOI NOUS INVITE L’EGLISE PENDANT LE CARÊME ?
L’Eglise nous invite à faire du Carême un temps de retraite spirituelle dans lequel l’effort de méditation
et de prière doit être soutenu d’un effort de mortification personnelle, laissée à la libre générosité de
chacun.
QUELS SONT LES CONSEQUENCE D’UN BON CARÊME ?
Si on vit bien le Carême, on doit obtenir une authentique et profonde conversion personnelle, et nous
préparer de cette manière à la plus grande fête de l’année : le dimanche de la Résurrection du Seigneur.
POURQUOI DIT-ON QUE LE CARÊME EST UN « TEMPS FORT »
ET UN « TEMPS PENITENTIEL » ?
« Les temps et jours de pénitence au cours de l’année liturgique (le temps du carême, chaque vendredi
en mémoire de la mort du Seigneur) sont des moments forts de la pratique pénitentielle de l’Eglise.
Ces temps sont particulièrement appropriés pour les exercices spirituels, les liturgies pénitentielles, les
pèlerinages en signe de pénitence, les privations volontaires comme le jeûne et l’aumône, le partage
fraternel (œuvres caritatives et missionnaires) ». (Catéchisme de l’Eglise catholique, n° 1438)
AVEZ-VOUS DES IDÉES D’EFFORS DE CARÊME ?
Quels efforts peut-on faire au XXIe siècle ? N’essayons pas de les multiplier mais soignons en quelques
unes en veillant à nous mettre en présence de Dieu par la foi, l’espérance et la charité.
PRIÈRE
• 1. Faire un Chemin de Croix et méditer la Passion du Christ chaque vendredi de Carême.
• 2. Aller adorer le Christ Eucharistie pendant une heure chaque jeudi de Carême
• 3. Faire une Examen de Conscience détaillé chaque soir avant de se coucher, pour vérifier si vos efforts sont bien suivis, et prier Dieu de persévérer !
JEUNE
• 4. Arrêter le chocolat, le nutella, ou le café, c’est bon pour les enfants, mais aussi pour les grands !
• 5. Ne pas boire d’alcool ou arrêter de fumer ; pour donner encore plus de sens à ce sacrifice, pourquoi ne pas reverser l’argent ainsi économisé en le reversant à un projet caritatif ?
• 6. Désactiver Facebook ou ne plus écouter de la musique a longueur de journée, c’est une façon de
faire silence, de se mettre dans l’esprit de retraite du Carême, et de trouver plus de temps pour prier !
PARTAGE
• 7. S’engager avec le Secours Catholique (Confrérie Saint Vincent de Paul) dans ma paroisse, pour la
soupe populaire ou le soutien scolaire !
• 8. Prendre le temps de parler chaque jour avec une personne isolée, sans-abri ou en difficultés que
l’on croise sur le chemin de l’école ou du travail !
•
• 9. Participer a la préparation des célébrations de la Semaine Sainte avec votre paroisse ; votre
église a besoin de votre générosité pour partager la joie de la Résurrection en beauté avec tous ceux
qui participeront aux célébrations !
Enfin, la 10ème résolution, et la plus belle, c’est celle que Dieu suscite au fond de votre cœur.
PAGE 2
BULLETIN PAROISSIAL N° 9/2016
N OT E Z S U R V O S A G E N DA S
✠ Lundi 29 février à 6h30 - messe à l’église (pas
de messe à 18h30 en raison de confessions dans le
doyenné du Sud)
✠ Accueil du prêtre durant le Carême - les vendredi de 8h00 à 11h00 (Pas d’accueil les mardis)
✠ Mardi 1 mars de 7h30 - Visite des personnes malades au Morne Pitault
✠ Mercredi 2 mars de 7h30 - Visite des personnes
malades au Fond Giromond à St Laurent et à Gabourin
✠ Mercredis de Carême (aux quartiers) - rencontre et partage autour du questionnaire proposé
par le diocèse (voir Eglise en Martinique)
✠ Vendredi 4 mars à 9h00 à l’église - Temps de
prière communautaire intitulé « Parcours Miséricorde » préparé par les équipes de retraités Laure
Sabés. Une manière de vivre la miséricorde en actes
en 7 étapes à partir de textes du pape François et de
la revue ignatienne Vers Dimanche
✠ Vendredi 4 mars au presbytère à 9h00 - Rencontre du Mouvement Chrétien des Retraités
✠ Vendredi 4 mars à 17h00 : Chemin de croix à
l’église
✠ Samedi 5 mars à 9h00 - Messe à l’hôpital du
bourg
✠ Samedi 5 mars à 10h00 à la chapelle :
réunion des parents des enfants de 4 è me année
✠ Samedi 5 mars à 14h00 à la chapelle :
réunion des parents des enfants de 3 è me année
✠ Samedi 5 mars : l’entretien de l’église est confié
aux paroissiens des : Morne Pitault – Perriolat –
Réunion Sud - Manzo
✠ Dimanche 6 mars à 9h30 - messe animée par
les enfants et les parents de l’Eveil à la foi et 1 è re
année de catéchisme
✠ Lundi 7 mars de 15h00 à 20h00 à l’église Confessions de Carême dans notre paroisse
3 DIMANCHE DU CARÊME
Evangile : « Si vous ne vous
convertissez pas, vous périrez
tous de même » (Lc 13, 1-9)
Un jour, des gens rapportèrent à Jésus
l’affaire des Galiléens
que Pilate avait fait massacrer,
mêlant leur sang
à celui des sacrifices
qu’ils offraient.
Jésus leur répondit :
« Pensez-vous que ces Galiléens
étaient de plus grands pécheurs
que tous les autres Galiléens,
pour avoir subi un tel sort ?
Eh bien, je vous dis : pas du tout !
Mais si vous ne vous convertissez pas,
vous périrez tous de même.
Et ces dix-huit personnes
tuées par la chute de la tour de Siloé,
pensez-vous qu’elles étaient plus coupables
que tous les autres habitants de Jérusalem ?
Eh bien, je vous dis : pas du tout !
Mais si vous ne vous convertissez pas,
vous périrez tous de même. »
Jésus disait encore cette parabole :
« Quelqu’un avait un figuier planté dans
sa vigne.
Il vint chercher du fruit sur ce figuier,
et n’en trouva pas.
Il dit alors à son vigneron :
‘Voilà trois ans que je viens
chercher du fruit sur ce figuier,
et je n’en trouve pas.
Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le
sol ?’
Mais le vigneron lui répondit :
‘Maître, laisse-le encore cette année,
le temps que je bêche autour
pour y mettre du fumier.
Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir.
Sinon, tu le couperas.’ »
PAGE 3
BULLETIN PAROISSIAL N° 9/2016
3 DIMANCHE DU CARÊME
INTENTIONS DE MESSES
1 mars - Saint Aubin
Dimanche 28 février messe à 7h00 - Messe pour les âmes du
purgatoire et aux intentions de la paroisse
Dimanche 28 février messe à 9h30 + époux Joseph et Elvire
JOSMAR et Victor, + Eloïse BETZY, + les époux Sionet et
Yvette GAGNÈRE, + les époux Edouard RÉGIS, Charles et
Lionel + action de grâces demandée par Matthieu, Sarah
et Steeve
Dimanche 28 février messe à 18h00 + époux Julien et Marie
LEGER et Jules et Charles, + Michèle HAYOT, + Gérard
HARDY, + Jeannine, Francette et Nicolas RIEUX + action
de grâces pour Teddy
Lundi 29 février messe à 6h30 (à l’église) + Messe de funérailles : Marthe CRENEAU et Georgette LUCCIN
+ Roger MITRAIL et famille + Mercédès CANTACUZÈNE
+ Etienne JEAN-BAPTISTE + Mathilde Mathurin GAU +
Samuel et Antonine AMORY + action de grâces pour Maëlan
Mardi 1 mars messe à 6h30 + les époux Guillaume et Lise
ÉLANA + Adalgis BAZILE et enfants décédés + Ange BUNOD + Florence, Camille et Dunois LAGIER + Maryzia
BURNER + Maud et Jean-Claude JOANNÈS + Gaston
CLIO + Félicité et Hyacinthe BONIX + Milo SENGA
Jeudi 3 mars messe à 6h30 + Bérard AURORE + Marceau
EDOUARD et famille, + le père MIRON + Maud et JeanClaude JOANNÈS + action de grâces pour Ronny, Ingrid
et Jeanine
Vendredi 4 mars messe à 6h30 + Daniel SIGÈRE + les époux
Elise et Victor CAGNET + Homère Jules ANCETTE +
époux Anne et Albert URSULET + Maud et Jean-Claude
JOANNÈS
Samedi 5 mars messe à 18h00 + époux Victoire et Etienne
DUPÉ + époux Georges ELIETTE + Maud et Jean-Claude
JOANNÈS + Léone et Georges ETIENNE + Paulette CAREME + action de grâces pour Olivia, pour Emma et ses
enfants et pour Yolaine et Louis-Félix
Dimanche 6 mars messe à 7h00 - Messe pour les âmes du
purgatoire et aux intentions de la paroisse
Dimanche 6 mars messe à 9h30 + époux Joseph KANOR et
Ti Jean + Amédée Emmanuel ROLLE + époux Constant et
Catherine MATHOS + action de grâces pour Mirette et
Manuel , pour Lionel, Mathis et Dylan et pour Mouvement Chrétien des retraités
Dimanche 6 mars messe à 18h00 + Thomas URSULET + Fred
PIVERT + Hilaire et Marguerite TONNEL + Maud et JeanClaude JOANNÈS + action de grâces pour Elodie et pour
Louis Emmanuel
Saint Aubin naquit au diocèse de Vannes.
Son enfance, prévenue de toutes les
grâces du Seigneur, fit présager sa sainteté future; il ne connut du jeune âge ni la
légèreté, ni les défauts, et dès qu'il put
marcher, ce fut pour aller à Dieu et Le
prier à l'écart, loin du bruit, dans la
compagnie des Anges. De tels débuts
montraient assez que le pieux Aubin
n'était point fait pour le monde; au grand
désespoir de sa noble famille, on le vit
un jour quitter le foyer paternel et
prendre le chemin du monastère. Là, ses
veilles, ses jeûnes, ses oraisons l'élevèrent bientôt à une telle perfection,
qu'il dépassait de beaucoup les plus anciens et les plus fervents religieux. On
admirait surtout son recueillement continuel. Ses yeux ne s'ouvraient que pour
Dieu; dans le monastère, il ignorait ce
qui se passait autour de lui, et au dehors,
quand il devait sortir, il se faisait dans
son coeur une délicieuse retraite, où il
continuait ses entretiens célestes. Un
jour, l'abbé du monastère l'envoya dans
un village voisin. Pendant qu'il s'acquittait de sa mission, il tomba, sur la maison
où il était venu, une telle quantité de
pluie, que le toit s'entrouvrit et que
toutes les personnes présentes furent
trempées: Aubin seul, à l'admiration de
tous, fut épargné; il ne tomba pas sur lui
une goutte d’eau. Abbé du monastère à
trente-cinq ans, il fit revivre parmi ses
frères la ferveur des premiers temps et les
amena, par sa douceur et son exemple, à
une perfection rare, même dans les plus
austères couvents. Mais l'évêque d'Angers étant venu à mourir, le clergé et le
peuple de ce diocèse, auxquels était parvenu le renom de la sainteté d'Aubin,
l'élurent unanimement, et il dut courber
ses épaules sous le lourd fardeau de
l’épiscopat. S'il était possible de
connaître, parmi tant de vertus qu'il pratiqua dans sa vie nouvelle, quelle était sa
vertu dominante, on dirait que ce fut la
charité. Elle était, en effet, sans bornes
pour les malheureux, pour les prisonniers, pour les malades, pour les pauvres,
et souvent Dieu la récompensa par les
plus frappants miracles.
PAGE 4
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
311 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler