close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

CHAPITRE 9 : L`organisation du territoire français

IntégréTéléchargement
GEOGRAPHIE
Emilie BURTIN, Collège Schoelcher, Ensisheim
CHAPITRE 9 :
L’organisation du territoire français
I-
Paris : Atouts et contraintes d’une ville mondiale
A- Un espace dominant en France
Powerpoint diapo. 1-2-3-4-5
-
-
-
Paris est la seule ville française pouvant être considérée comme une ville mondiale,
elle domine l’ensemble du territoire national et le contraste Paris-province est
marqué.
Son aire urbaine concentre 18% de la population française avec 12 millions
d’habitants. La seconde aire urbaine française, Lyon, compte 6 fois moins
d’habitants.
Elle concentre aussi une grande partie de la richesse produite avec 31% du PIB
français et la grande majorité des sièges sociaux d’entreprises y sont installés.
Elle attire aussi l’essentiel de la recherche française et c’est le premier centre
universitaire du pays.
 Il s’agit donc d’un espace moteur pour le territoire national.
PAS A PAS DU CROQUIS
GEOGRAPHIE
Emilie BURTIN, Collège Schoelcher, Ensisheim
B- Des activités lui donnant un rayonnement mondial
Powerpoint diapo. 6-7-8
-
-
-
Paris est une « ville mondiale », elle concentre des fonctions décisionnelles de
niveau mondial dans les domaines à la fois politiques (Ministères, ambassades …),
économiques (Bourse, quartier d’affaire de la Défense) et culturels (Grandes
universités, musées, siège de l’UNESCO…).
D’un point de vue économique, le quartier de la Défense, plus grand quartier
d’affaire européen, situé au nord-ouest de Paris, concentre la majorité des sièges
sociaux des grandes entreprises françaises ou mondiales implantées sur le
territoire national.
Avec 6 millions de touristes étrangers par an (27 millions au total), la capitale
française est la première destination touristique mondiale.
Paris se classe au 6è rang mondial des villes les plus riches.
C- Des contrastes forts en Ile de France
Powerpoint diapo. 9-10
-
-
L’aire urbaine de Paris n’est pas homogène, des difficultés et des inégalités
sociospatiales s’y rencontrent. Au sein de cet espace se côtoient des communes ou
des quartiers aisés ou au contraire très pauvres.
Les difficultés de déplacements, notamment de banlieue à banlieue, sont le lot
quotidien de nombreux franciliens.
Le projet du « Grand Paris » pour le XXIè siècle vise ainsi à aménager
l’agglomération parisienne en vue de la rééquilibrer et de renforcer son
attractivité autour d’un nouveau réseau de transport en commun reliant des
pôles de compétitivité (espace dédié à l’innovation et au développement
économique) de niveau mondial.
II-
Un territoire contrasté
A- Les territoires dynamiques
1p.286 :
-
Hormis Paris, d’autres métropoles apparaissent comme des espaces de
concentration des richesses et des hommes. On parle de la métropolisation* du
territoire ()
GEOGRAPHIE
Emilie BURTIN, Collège Schoelcher, Ensisheim
Métropolisation* : concentration des activités, des lieux de décisions et des
hommes dans les villes
3p.287
-
Les littoraux, interfaces entre terre et mer, attirent un nombre toujours plus
important de population et d’activités : on parle de littoralisation*. Cette
attractivité à la fois résidentielle et économique fait écho à la maritimisation*
des activités humaines à l’échelle planétaire.
Maritimisation = littoralisation* : fait que les activités et les populations se localisent sur
les littoraux.
-
Les régions frontalières, zones de contact et d’échange entre deux espaces
géographiques différents, sont aussi des espaces majoritairement dynamiques. Les
échanges peuvent y être favorisés par la création d’ « euro régions » comme
l’euro région du Rhin supérieur qui est des structures administratives de
coopération transfrontalière ayant pour objectif le développement de ces
territoires.
Lille
PARIS
Rennes
Strasbourg
Axe majeur de
communication
Nantes
Lyon
Bordeaux
Nice
Toulouse
Marseille
B- Les espaces en marge
5p.287 repère les 3 types d’espaces en marge
GEOGRAPHIE
Emilie BURTIN, Collège Schoelcher, Ensisheim
1. Les zones rurales délaissées (fermeture des services publics, enclavement)
2. Les espaces en reconversion du nord et de l’est
3. Les DROM soutenus financièrement par les aides d’état
-
Le territoire français est marqué par des contrastes entre espaces dynamiques
et espaces en difficulté.
o Les espaces ruraux intérieurs qui courent des Ardennes aux Pyrénées en
passant par le Massif Central sont marqués par la déprise agricole, la
désertification et la fermeture de nombreux services publics (poste,
maternité) qui rendent difficile leur intégration économique et physique
au reste du territoire.
o Les anciens espaces industriels du nord et du nord-est connaissent quant à
eux une reconversion rendue difficile notamment par la concurrence
internationale en matière d’industrie.
o Enfin, les DROM-COM sont marqués par l’éloignement par rapport à la
métropole et restent fragilisés par des problèmes économiques que viennent
atténuer les aides de la métropole.
GEOGRAPHIE
Emilie BURTIN, Collège Schoelcher, Ensisheim
C- Les politiques d’aménagements de l’Etat pour
rééquilibrer le territoire
12 p.283
-
-
Les politiques d’aménagement du territoire ont eu longtemps pour ambition un
rééquilibrage du territoire, à travers la limitation du poids industriel de Paris ou
encore la politique des métropoles d’équilibre (1965) menée par l’Etat.
Avec les lois de décentralisation à partir du début des années 80, les collectivités
locales ont pris leur part dans la politique d’aménagement.
Désormais, l’état français tente de renforcer la compétitivité de certains espaces
pour les rendre attractifs dans le contexte de la mondialisation, au travers des 71
pôles de compétitivité lancés en 2004 et répartis sur le territoire français.
Métropoles d’équilibre* : agglomérations destinées à contrebalancer l’influence excessive
de Paris
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
394 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler