close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

27 02 2016 port arme drame ales 1

IntégréTéléchargement
Samedi 27 février 2016
Alès: Un policier tue son ex-compagne de
trois coups de feu
FAITS DIVERS Il est possible que le policier ait fait usage de son arme de service pour tirer sur son ex‐compagne en pleine rue, ce samedi... Il s’est constitué prisonnier après le drame. Un policier de 35 ans a tué samedi son ex‐compagne, âgée de 25 ans, de trois balles tirées avec son arme de service, à proximité d’un rond‐point d’Alès (Gard). « Drame familial » La victime a été retrouvée morte dans sa voiture, a précisé une source proche du dossier. Selon les premiers éléments de l’enquête, le policier aurait suivi son ex‐compagne, avant de la coincer et de faire feu à trois reprises. La procureure de Nîmes, Laure Beccuau, évoque un « drame familial ». Selon la source proche du dossier, le policier a tiré avec son arme de service. Des vérifications doivent encore être faites pour confirmer ce point, a précisé la procureur. En théorie, les policiers en repos doivent laisser leur arme dans leur service ou chez eux. Mais dans le cadre de l’état d’urgence mis en place au soir des attentats du 13 novembre, cette règle a été largement assouplie. Les policiers qui le souhaitent peuvent ainsi porter leur arme de service en toute occasion, même en dehors de leur zone d’activité et de leurs horaires de travail, répondant ainsi à une demande de longue date des syndicats de police. Dans un communiqué, le syndicat Alternative Police CFDT a mis en garde « contre la tentation de stigmatiser le port de l’arme hors service pour les policiers ». 
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
160 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler