close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BIL n° 30 Janvier-Février 2016

IntégréTéléchargement
Bulletin Interne de Liaison
www.sdis41.fr
Dates à retenir
des agents du SDIS
41
Edition n°30 - Janvier/Février 2016
•27 février 2016 :
y (37)
Cross régional - Noiza
•14 mars 2016 :
n
Conseil d’administratio
Adieu Jean-Mary
EDITO*
2016 sera l’année de la mise en
oeuvre progressive, d’ici à 2020, des
orientations du SDACR, arrêté le 6
octobre 2015 par Monsieur le Préfet.
Cette récente révision a pour ambition
d’adapter notre modèle d’organisation,
de le rendre pertinent et efficace,
pour donner un service de qualité
aux populations sur les territoires.
C’est un service d’urgence, soyons
clairs, qui doit rester concentré sur
le « coeur du métier ». Arrêtons de
vouloir nous disperser et évitons
aussi les sollicitations pour tout et
parfois n’importe quoi. Ces temps sont
malheureusement révolus.
C’est de cela dont il s’agit, s’adapter,
moderniser pour durer. Le temps est
venu de renoncer au coude à coude et
aux « chicanes », il faut désormais se
serrer les coudes. Ce sera déterminant
pour les mois à venir.
Colonel Léopold AIGUEPARSE,
Directeur départemental
* Edito reprenant les éléments du
discours des voeux du 18 janvier 2016,
prononcé par le DDSIS
Le Médecin Lieutenant-colonel Jean-Mary GRATEAU,
« Jean-Mary » pour nombre d’entre nous, a décidé
de nous quitter le 13 octobre 2015. L’annonce de
sa disparition, aussi soudaine qu’inattendue, a
surpris et bouleversé ses patients, ses confrères
et ses collègues sapeurs-pompiers, qui
n’avaient pu discerner derrière son sourire les
difficultés auxquelles il était vraisemblablement
confronté.
Après des études secondaires au Lycée NotreDame des Aydes à Blois et l’obtention de sa thèse de
Docteur en médecine le 15 décembre 1978, Jean-Mary,
né le 20 mars 1949, a naturellement suivi les traces de son père, le Médecin
Lieutenant-colonel Jean GRATEAU, médecin généraliste, ancien maire de
Cour-Cheverny et premier Médecin-chef du Service Départemental d’Incendie
et de Secours de Loir-et-Cher. Il lui succéda comme médecin généraliste à
Cour-Cheverny le 1er janvier 1979 et souscrivit un engagement de médecin
sapeur-pompier volontaire au Centre de secours de Cour-Cheverny le 1er
novembre 1981.
Son sens de l’humain et de l’écoute, sa joie de vivre, son humour, sa
disponibilité, son dévouement et ses qualités de praticien et de formateur
ont fait de lui un médecin reconnu et apprécié, tant par ses patients que par
la communauté des sapeurs-pompiers, au sein de laquelle il s’est engagé
avec constance et détermination tout au long de ses 34 années de services.
Il a été récompensé par la remise de la Médaille d’honneur des sapeurspompiers échelon or à la Sainte Barbe 2011. Nommé Médecin Capitaine le
1er novembre 1981, il a été promu Médecin-Commandant le 1er juin 2001 et
Médecin Lieutenant-colonel le 1er mars 2007. Détenteur de la qualification de
Directeur des Secours Médicaux, membre du Comité consultatif du Service
de Santé et de Secours Médical et de la Commission d’aptitude des sapeurspompiers volontaires du SDIS de Loir-et-Cher, il a été un conseiller précieux
et écouté du médecin-chef.
Adieu Jean-Mary, ton sourire nous manquera…
Directeur de la publication :
Colonel AIGUEPARSE, Directeur du SDIS 41
Rédactrice en chef : Magali MARTZOLFF
Rédacteurs : Méd. Col B. HALLAIS - B. LEGUERE
- G. YVON
Création graphique : Céline TRINEL
Crédit photo : SDIS 41
Impression : SDIS 41 - 100 Exemplaires
Médecin Colonel Bernard HALLAIS
En ligne : toutes les informations relatives au monoxyde de carbone
www.sdis41.fr - Onglet Prévention des risques
1/4
Procédures assurances
Retrouvez dans le tableau ci-dessous la procédure à suivre et les documents à transmettre
pour déclaration à l’assurance des différents sinistres
Exemples de situations
Destinataires
du dossier
Vol avec dégradations
GST
• Compte-rendu du chef de centre
• Dépôt de plainte Gendarmerie
• Liste du matériel volé
• Liste des dégâts constatés
• Photo (s) si possible
GST
• Compte-rendu du chef de centre
• Dépôt de plainte Gendarmerie
• Liste du matériel volé
• Photo (s) si possible
GST
• Compte-rendu du chef de centre
• Dépôt de plainte Gendarmerie
• Liste des dégâts constatés
• Photo (s) si possible
GST
• Compte-rendu du chef de centre, chef d’agrès….
• Constat d’accident
• Liste des dégâts constatés
• Photo (s) si possible
GST
• Compte-rendu du chef de centre, chef d’agrès….
• Constat d’accident
• Liste des dégâts constatés
• Photo (s) si possible
GST
• Compte-rendu du chef de centre, chef d’agrès….
• Constat d’accident
• Liste des dégâts constatés
• Photo (s) si possible
GST
• Compte-rendu du conducteur, S/C du chef de centre,
• Constat d’accident,
• Liste des dégâts constatés,
• Copies du permis de conduire, de la carte grise, de l’attestation d’assurance,
• Préciser où se trouve le véhicule,
• Préciser si blessure,
• Photo (s) si possible.
Vol sans dégradations
Dégâts sur le bâtiment
Accrochage véhicule du SDIS sur bâtiment ou véhicule du SDIS
Accrochage véhicule du SDIS sur bâtiment ou sur véhicule d’un tiers
Accident ou accrochage véhicule du SDIS
(seul)
SP se rendant au CIS avec véhicule
personnel pour intervention et retour
domicile
(Mission collaborateur)
Accident de la circulation sans blessé Mission associative (amicale / UDSP /
Anciens / JSP)
Accident de la circulation avec blessé Mission associative (amicale / UDSP /
Anciens / JSP)
Blessé hors service - mission associative
Personnel (SPP, SPV, PATS) blessé
pendant les heures de travail (incluant
trajets)
(Corporel)
Pièces à fournir
UDSP
• Assurance personnelle de l’agent pour le véhicule
• Déclaration à l’UDSP
UDSP
• Assurance personnelle de l’agent pour le véhicule
• Déclaration à l’UDSP
• Déclaration accident corporel
• Dossier social hors service - UDSP
UDSP
• Déclaration à l’UDSP
• Dossier social
GAECPP
• Compte-rendu de l’intéressé(e),
• Compte-rendu du supérieur hiérarchique,
• Compte-rendu du(des) témoin(s) le cas échéant,
• Certificat médical,
• Déclaration de la collectivité,
• Enquête administrative,
• Attestation de carte vitale.
Les documents sont à transmettre au format papier ou électronique au :
GST - Groupement des Services Techniques : Magalie COURCELLES - 02.54.51.54.83 / magalie.courcelles@sdis41.fr
UDSP - Union Départementale des Sapeurs-Pompiers : Véronique BOUTET - 02.54.51.54.46 / veronique.boutet@sdis41.fr
GAECPP - Groupement des Activités, des Emplois, des Compétences et des Parcours Professionnels :
Nathalie THEMEREAU/Christine HUBERT - 02.54.51.54.11/02.54.51.54.69 / nathalie.themereau@sdis41.fr - christine.hubert@sdis41.fr
Ne déclarez pas vos sinistres à votre assurance personnelle (hors associatif) !
Contactez les personnels ci-dessus qui pourront vous renseigner avant toute démarche.
2/4
L’accidentologie chez les sapeurs-pompiers :
comparatif des données nationales* et départementales
Accidentologie : sapeurs-pompiers professionnels
D
’après les données nationales, l’accidentologie se caractérise,
chez les sapeurs-pompiers professionnels, par une proportion
importante d’accidents en caserne (66 % : deux tiers des accidents),
dont une très grande majorité survient lors de la pratique sportive.
Les accidents qui se produisent sur site d’intervention, lors
d’activités beaucoup plus à risque (feux, secours à victime
ou interventions diverses), sont en revanche deux fois moins
nombreux (ils représentent 30 % des accidents). La maîtrise du
risque opérationnel permet de limiter efficacement la survenance
des accidents en intervention.
Les accidents de la route représentent 4 % de l’ensemble des
accidents et se répartissent entre accidents de circulation (1 %) et
de trajet (3 %).
Au sein du SDIS 41, les accidents en caserne sont équivalents à la
moyenne nationale (65 %). Ces accidents comprennent le sport,
les manœuvres ou encore les formations.
Les accidents sur les sites d’intervention sont également
sensiblement identiques (33 %) à la moyenne nationale.
Les accidents de trajet représentent 2 % de l’accidentologie.
Accidentologie : sapeurs-pompiers volontaires
C
hez les sapeurs-pompiers volontaires, les accidents se
caractérisent au niveau national par une proportion importante
d’accidents en caserne : plus d’un accident sur deux (52 %). Tout
comme pour les sapeurs-pompiers professionnels, une grande
majorité des accidents en caserne survient lors de la pratique
sportive.
Les accidents qui se produisent sur site d’intervention (lors de feux,
de secours à victime ou lors d’interventions diverses), activités
beaucoup plus à risques, sont moins nombreux et représentent
42 % des accidents.
Les accidents de trajet s’élèvent quant à eux à 6 % de l’ensemble des
accidents.
Au sein du SDIS 41, les accidents en caserne représentent 46 % de
l’accidentologie, soit un peu moins que la moyenne nationale. En
revanche, le nombre accidents sur les lieux d’intervention s’élève à
54 %, ce qui doit rester un élément de préoccupation.
B.L.
Répartition des accidents par nature en 2014 - SPV
Répartition des accidents par nature en 2014 - SPP
66 % 65 %
70 %
60 %
60 %
46 %
50 %
50 %
54 %
52 %
42 %
40 %
40 %
30 %
33 %
National
30 %
SDIS 41
20 %
4% 2%
10 %
0%
Accidents en
caserne
Intervention
Accidents de
trajet
National
30 %
SDIS 41
20 %
6%
10 %
0%
0%
Accidents en
caserne
Répartition nationale des accidents en caserne
par nature en 2014 - SPP
9%
4%
1%
10%
9%
Activité sportive
Activité sportive
Vie courante au centre de
secours
Manœuvre / exercice
Vie courante au centre de
secours
Manœuvre / exercice
21%
55%
Maintenance en caserne
65%
Accidents de
trajet
Répartition nationale des accidents en caserne
par nature en 2014 - SPV
5%
11%
Intervention
Formation
10%
Maintenance en caserne
Formation
Tâche administrative
Afin de limiter ces accidents, il convient de respecter les règles de prévention et de
sécurité adaptées à chaque activité. La pratique régulière d’une activité sportive et une
participation assidue aux manœuvres permettent de prévenir les risques d’accidents.
*Toutes catégories de SDIS confondues
3/4
Voeux du Président et du Directeur
La cérémonie des voeux a eu lieu le lundi 18 janvier
C
’est dans les locaux du SDIS 41 que Monsieur Maurice LEROY,
Président du CASDIS, Monsieur Yves LE BRETON, Préfet de
Loir-et-Cher et le Colonel Léopold AIGUEPARSE, Directeur du SDIS
41 ont présenté leurs vœux pour l’année 2016 à l’ensemble des
sapeurs-pompiers et du personnel administratif et technique du
département.
Au cours de la cérémonie, quatre personnels administratifs et
techniques spécialisés ont reçu la Médaille d’honneur régionale,
départementale et communale :
Pascal ROULLEAU
Echelon Or
35 ans de service
Mécanicien au
Parc départemental
Daniel BOUCHAIN
Echelon Vermeil
30 ans de service
Technicien SIC
Nathalie THEMEREAU
Echelon Vermeil
30 ans de service
Chef du service
ressources humaines
Patricia DESCHAMPS
Echelon Argent
20 ans de service
Assistante administrative
au SSSM
Cette médaille est destinée à récompenser ceux qui ont manifesté
une réelle compétence professionnelle et un dévouement constant
au service des régions, des départements, des communes et de leurs
établissements publics ainsi que des offices publics d’habitation à
loyer modéré et des caisses de crédit municipal. B.L.
Déjà deux ans !
D
Le projet ANTARES a vu le jour en avril 2014 en débutant par une phase de test sur 6 VSAV du département
epuis, plus de 130 engins (Vsav, FPTxx, EPA, VPIL…) en sont
équipés. Le Gestionnaire de voies radio (GVR) du CTA /CODIS
vient d’être raccordé au réseau du Ministère de l’Intérieur. Tâche
simple en apparence mais finalement difficile sur le terrain.
Pour 2016, le déploiement progressif des véhicules continuera par
le parc des CCF4000. Nous espérons prévoir une fin de montage
pour juin. Des portatifs viendront compléter les standards des CIS.
Objectif : coupure du réseau analogique pour le 1er juillet 2016.
Par ailleurs, la grande avancée restera certainement l’utilisation des
« Status » qui s’achèvera sûrement dans le premier trimestre 2016.
Une intervention du SIC dans chaque centre est nécessaire. Une
phase de test est en cours depuis décembre sur le CSP Blois-Nord et
le CS Blois-Sud, complétée courant janvier par les CSP Romorantin
et Vendôme. Cette mise en place est rude mais dès qu’elle sera
stabilisée, cette nouvelle fonctionnalité donnera une entière
satisfaction à chacun d’entre vous. Nous en sommes certains.
De même, la géolocalisation, tant redoutée, mais pourtant
nécessaire, sera testée au début du printemps. Les équipes étant
en formation sur le produit mi-février (information détaillée dans un
prochain BIL).
D’autre part, nous sommes toujours en cours d’analyse sur
l’augmentation de la couverture radio dans certains secteurs
comme Villedieu-le-Château ou encore sur la Vallée de la Braye (de
Mondoubleau à Savigny). En effet, la complexité de la topographie
des secteurs, les contraintes imposées par le ministère ainsi que les
équipements mis sur le marché rendent difficiles le choix technique.
Enfin, lorsque toutes les phases seront achevées, nous terminerons
par le démantèlement des trois réseaux analogiques.
Principe de fonctionnement d’un Status :
Un « Status » est un code destiné au suivi d’intervention entre l’engin
et le CTA/CODIS. L’envoi d’un Status par le biais d’un portatif ou d’un
Boîtier Emetteur Récepteur (BER = mobile) permet de changer l’état
d’un véhicule sur le logiciel « Start » et ainsi obtenir un horodatage
précis.
Plus besoin de communiquer son départ ou arriver sur les lieux par
la phonie (TKG252), seul un appui sur une touche pré-programmée
suffit.
Avantages :
• Désengorge le réseau radio pour passer uniquement des messages
d’ambiance ou de renseignement,
• Rapidité d’exécution pour l’engin (2 secondes),
• Un « Status » peut être envoyé même lorsqu’un engin est en
communication avec le CTA,
• Un « Status » peut être envoyé même depuis les réseaux de base
des départements limitrophes.
G.Y.
Synoptique du réseau DATA « ANTARES »
Réseau ANSIBLE du
Ministère de l’Intérieur
Réseau ANTARES
Système d’alerte
SERVEUR
Portatif ANTARES
TPH700
Réseau d’alerte du
SDIS 41
Poste opérateur
CTA/CODIS/CRRA
4/4
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
4
Taille du fichier
1 518 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler