close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Appel à contribution.

IntégréTéléchargement
Colloque CAPREC 2016
Pertinence de la recherche en éducation :
quelles contributions étudiantes à l’avancement des Sciences de l’Éducation?
Appel à contribution
Argumentaire
Les problèmes de l’éducation depuis les débuts du 20e siècle n’ont cessé de susciter
l’intérêt des philosophes, des sociologues et des pédagogues. Pour Hannah Arendt (1989),
l’éducation dans les sociétés modernes est en situation de crise politique et culturelle, car elle
n’est plus pensée comme un apprentissage du monde, mais plutôt comme une préparation à la
vie. Des sociologues comme Pierre Bourdieu et Jean Claude Passeron (2012), dans leurs théories
de la reproduction, soutiennent que le handicap socioculturel est la cause principale de l’échec
scolaire. Les théories de ces deux sociologues, aux yeux de Dubet (2014) et Charlot (2005), ne
rendent pas compte d’un nombre non négligeable d’élèves qui réussissent malgré tout dans leurs
parcours scolaires. La sociologie de l’expérience propose dans ce sens le « rapport au savoir »
comme un autre paradigme pour envisager la recherche en Sciences de l’Éducation.
Entre les attentes de la société (augmenter les ressources de la productivité), et les
finalités de l’école (construire le milieu dans lequel la collectivité humaine future, formée de
sujets, apprend à s’organiser), la crise de l’éducation, évoquée par Arendt, reste jusqu’à nos jours
une source de débats théoriques et de repositionnements des chercheurs en éducation (Giol,
2009). Cette situation de « crise » peut aussi être perçue par rapport à la baisse des moyens
alloués à la recherche en Sciences Humaines et à la recherche en Sciences de l’Éducation en
particulier. C’est comme si l’on considère que l’investissement dans la formation des ressources
humaines est un investissement non productif.
Par crise, on peut, et on devrait d’ailleurs, entendre une chance, le début d’une
interrogation féconde sur les possibilités qu’a l’école (Develay, 2012). C’est dire que, quelle que
soit la posture épistémologique du chercheur, mettre en discussion l’idée de crise en éducation,
1
Colloque CAPREC 2016
c’est s’interroger sur la pertinence de la recherche en Sciences de l’Éducation. Comment se
positionnent donc les nouveaux chercheurs en Sciences de l’Éducation au sein de cette ambiance
de crise? Comment sont formulées leurs problématiques? Et à quel point leurs objectifs de
recherche reflètent-ils une prise de conscience des enjeux actuels de la recherche en éducation?
Le colloque CAPREC 2016 se propose de faire le point sur la situation de la recherche
étudiante en Sciences de l’éducation au sein du CRIFPE. Il vise, entre autres, à souligner la prise
de conscience des futurs chercheurs des enjeux de la recherche universitaire et des débats récents
sur l’école. On apprend à faire de la recherche scientifique, une recherche qui ne peut se réduire à
un simple exercice académique. Ainsi, de nombreuses pistes de réflexion peuvent être
empruntées :
•
Peut-on d’abord parler d’une situation de « crise » dans la recherche en Sciences de
l’Éducation? Et quels sont les aspects de la recherche en Sciences de l’Éducation au sein
du CRIFPE en réponse à cette « crise »?
•
Quelles sont les postures épistémologiques des nouveaux chercheurs au CRIFPE?
•
Et enfin, comment les nouveaux chercheurs du CRIFPE conçoivent-ils la pertinence
scientifique, sociale et éducative de leurs recherches?
Le colloque se veut une occasion pour les étudiants de rendre compte de leurs recherches,
de leurs démarches méthodologiques tout en portant un regard critique et réflexif sur leurs
cheminements en rapport à la situation de la recherche en sciences de l’éducation.
Références
Arendt, H. (1989) [1968]. La crise de la culture : huit exercices de pensée politique. Paris :
Gallimard.
Bourdieu, P. (2012) [1964]. Les héritiers : les étudiants et la culture. Paris : Minuit.
Charlot, B. (2005) [1997]. Du rapport au savoir : éléments pour une théorie. Paris : Anthropos.
Develay, M. (2012) [1996]. Donner du sens à l’école. Issy-les Moulineaux : ESF
Dubet, F. (2014) [1996]. À l’école. Sociologie de l’expérience scolaire. Paris : Seuil.
Giol, F. (2009). Lectures contemporaines de la crise de l’éducation. Paris : L’Harmattan.
2
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
124 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler