close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2016-02-25_12D

IntégréTéléchargement
Collectivité Pays basque
P. 11
PHOTO DAVID LE DEODIC
Le quidam ne
paierait pas plus
PAYS BASQUE
JEUDI
25 FÉVRIER 2016
1,00$
WWW.SUDOUEST.FR
Aubry frappe
du gauche
PS « Trop, c’est trop ! » : aux côtés de Daniel Cohn-Bendit, de
frondeurs du PS et de diverses personnalités, la maire de Lille
signe une tribune au vitriol contre le gouvernement. Pages 4 et 7
L’abbé Lionel Landart, vicaire général de la cathédrale, regrette
l’interprétation faite de cette vidéo. PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN
Une vidéo
fait polémique
à la cathédrale
$:HIMKNB=^UVUUW:?M@C@B@E@K
R 20319 22140 1.00$
BAYONNE Œuvre d’un artiste, cette vidéo assez
crue est diffusée par le diocèse de l’évêque controversé, Mgr Aillet. Ses détracteurs y voient une propagande anti-IVG. « Faux », répond l’Église. P. 10 et 13
ÉNERGIE
RUGBY/SIX-NATIONS
EDF : la facture Machenaud
doit être salée préféré à Bézy P.31
Martine Aubry et Manuel Valls au moment du discours du Bourget, en 2012. PH. JOËL SAGET/AFP
La direction plaide pour
une augmentation forte
des tarifs en 2016. Pages 2-3
SUPPLÉMENT
Sortez en Pays basque
2
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Actualité
47 plateformes de demandes de titres dévoilées
Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a dévoilé hier la carte
des 47 plateformes spécialisées dans les demandes de permis
de conduire, passeports, cartes d’identité et cartes grises. AFP
EDF veut une
hausse la plus
élevée possible
ÉLECTRICITÉ Le fournisseur historique attend une nouvelle
augmentation en 2016. Mais, pour la première fois
cette année, ce n’est plus le gouvernement qui fixe les tarifs
PIERRE TILLINAC
p.tillinac@sudouest.fr
L
es particuliers sont désormais
les derniers à pouvoir payer
leur électricité au tarif dit réglementé. Dans un marché qui s’est
progressivement ouvert à la concurrence depuis la fin des années
1990, EDF est le seul à pouvoir le proposer. Jusqu’à cette année, il restait
fixé par l’État qui a souvent refusé
d’accorder les hausses de tarif réclamées par EDF pour faire face à l’augmentation de ses coûts. Dans un
contexte plus difficile que prévu,
l’opérateur historique attend maintenant des décisions plus favorables.
1
Le tarif réglementé
augmente depuis 2006
Le prix de l’électricité payé par les
particuliers augmente régulièrement depuis 2006. En 2016, le coût
du kilowattheure a encore progressé de 2 %. Cette hausse était uniquement due à un relèvement des
taxes.
La dernière augmentation du tarif réglementé résidentiel luimême remonte au mois d’août
2015. Le gouvernement avait alors
donné son feu vert pour une progression de 2,5 %. Cette augmentation correspondait à une révision
« normale » des tarifs mais elle prenait également en compte les rattrapages nécessaires pour compenser l’insuffisance des hausses
précédentes.
Pour des raisons politiques, les
gouvernements successifs ont toujours tenté de limiter les augmentations de tarifs en deçà de ce qui
était demandé, ce qui entraîne une
série de rattrapages pour garantir
la couverture des coûts, comme
l’exige la loi. L’année dernière, la
Commission de régulation de
l’énergie (CRE) avait proposé une
hausse comprise entre 3,5 et 8 %. La
somme qu’il reste à rattraper est aujourd’hui estimée à 1,5 milliard d’euros.
prix du marché
baissent
2 Les
La semaine dernière, Jean-Bernard
Lévy, PDG d’EDF, est revenu à la
charge. « Il y a sur la période 2012 et
2013, un manque à gagner important pour EDF qui doit être rattrapé
[…]. Le gouvernement a décidé une
politique des petits pas. L’année der-
nière nous avons eu 2,5 %. Cette année, nous souhaitons qu’un autre
pas soit franchi. »
Il n’avance pas de chiffre précis
mais souhaite que ce rattrapage
soit « au plus haut niveau acceptable par ceux qui le décident ». À
peine rendue publique, la demande a été repoussée par Ségolène Royal, ministre de l’Énergie.
La démarche du PDG d’EDF n’a
rien de vraiment nouveau, mais
c’est le contexte dans lequel elle intervient qui a changé. La situation
de l’opérateur n’est plus ce qu’elle
était. Même si ses profits diminuent, il gagne toujours de l’argent.
En revanche, l’avenir lui semble
plus incertain.
Le groupe doit faire face à un endettement important, un très gros
programme d’investissement – notamment autour du nucléaire –, à
une montée en puissance de la
concurrence et à une baisse des
prix. Les revenus fixés par les tarifs
régulés ne représentent plus
qu’une part minoritaire des revenus d’EDF.
Contrairement à ce qui se produisait auparavant, les tarifs régulés
sont désormais supérieurs aux prix
Il faudra attendre cet été pour connaître les nouveaux tarifs. PH. THIERRY DAVID
du marché. Cette baisse est la résultante de deux phénomènes. D’une
part, une surcapacité de production liée, entre autres, à l’essor des
énergies renouvelables. D’autre
part, une stagnation de la consommation liée à la situation économique et aux politiques de maîtrise de
la consommation d’énergie. Sur le
marché de gros, le prix de l’électricité est passé sous la barre des 30 euros le mégawattheure, contre plus
de 40 euros un peu plus d’un an
plus tôt.
évolution
pour la facture ?
3 Quelle
La question reste pour l’instant sans
réponse. Une nouvelle règle du jeu
entre en vigueur cette année. Jusqu’à présent, les tarifs régulés
étaient fixés par le gouvernement
après avis de la Commission de régulation de l’énergie. Désormais, les
tarifs seront proposés par la CRE et
ses propositions seront acceptées
en l’absence d’opposition motivée
de la part des ministères concernés
dans un délai de trois mois.
Les règles de la concurrence encore mal connues
ENTRETIEN Les fournisseurs alternatifs d’énergie
progressent lentement. Environ 90 % des
particuliers ont toujours d’un contrat avec EDF
« Sud Ouest ». Le président
d’EDF a-t-il raison de demander
une augmentation des tarifs ?
Fabien Choné (1). De nombreux
investissements doivent être réalisés aujourd’hui et dans les années
à venir dans les réseaux, dans la
maintenance des centrales nucléaires, le développement des
énergies renouvelables.
Il n’est donc pas étonnant que
l’opérateur historique demande
une augmentation des tarifs réglementés de vente en électricité.
Contrairement à ce que certains
prétendent, cette hausse des tarifs
n’a donc rien à voir avec la concurrence.
Au contraire, la concurrence permet de modérer l’augmentation
des prix.
Les opérateurs alternatifs
se fournissent aujourd’hui sur
le marché de gros à des prix très
bas. Quel impact cela peut-il avoir
sur les consommateurs ?
La conjoncture actuelle est très particulière. Les prix du marché sont
particulièrement bas. Ils ont perdu 30 % en l’espace de deux mois. Il
faut néanmoins rester très prudents par rapport à cette situation.
Compte tenu de la volatilité des
prix, ces derniers peuvent remonter très rapidement.
Le potentiel impact pour les consommateurs doit donc être regardé à moyen terme. Par ailleurs, il
faut aussi savoir qu’il y a des évolutions dans l’organisation du marché qui ont vocation à compenser
en partie cette tendance baissière,
Fabien Choné. PHOTO DR
par exemple la mise en place d’un
mécanisme de capacité qui rémunérera, à partir de 2017, la disponibilité des moyens de production.
Les modalités de fixation des
tarifs réglementés changent.
Y êtes-vous favorables ?
Les gouvernements successifs se
sont toujours trouvés face à trois
impératifs contradictoires : financer les investissements, protéger le
pouvoir d’achat et la compétitivité des entreprises, assurer des ressources pour l’État, actionnaire
d’EDF à 85 %.
Les arbitrages ont souvent été
rendus au profit des consommateurs avec des tarifs qui ne couvraient plus les coûts de l’opérateur historique. Il y a en plus une
contradiction très forte à maintenir des tarifs artificiellement bas
au moment où il est nécessaire
d’envoyer des signaux en faveur de
la rénovation thermique.
Les tarifs réglementés n’existent
plus pour les professionnels.
Les fournisseurs alternatifs
en ont-ils profité ?
Bien sûr. Ils ont pu se développer
sur ce segment. Mais, malheureusement, beaucoup de consomma-
teurs ignorent encore qu’ils ont la
possibilité de choisir leur fournisseur. Il a fallu attendre une incitation législative pour que les clients
professionnels se rendent compte
qu’ils y avaient intérêt en termes
de prix et de service. C’est assez curieux de devoir passer par une contrainte pour faire appliquer une libéralisation.
Qu’en est-il des particuliers ?
90 % des abonnés sont encore chez
EDF. Plus de la moitié ne savent pas
qu’ils ont la possibilité de changer
de fournisseur. Parmi ceux qui savent, il y en a encore beaucoup qui
pensent que c’est compliqué et risqué, alors que ce n’est vraiment
pas le cas.
Recueilli par P. T.
(1) Président de l’Association nationale
des opérateurs détaillants en énergie
(Anode) qui regroupe plusieurs concurrents d’EDF.
3
Le Actualité
Fait du Jour
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Dépakine : les victimes montent au créneau
Les jeunes praticiens veulent une autre vie
Confortés par un rapport officiel, les parents des victimes de la Dépakine
et autres médicaments contenant du valproate, accusé de provoquer
des malformations chez le fœtus, montent au créneau pour obtenir
une prise en charge adaptée et un fonds d’indemnisation.
En baisse de 10 % depuis 2007, le nombre de généralistes devrait encore
décroître de 7 % d’ici à 2020, selon l’Ordre des médecins. Selon l’IsnarIMG, syndicat d’internes, « les jeunes ont envie d’avoir un exercice
compatible avec un bon rythme de vie et de travailler en groupe ». PH. E.D.
Les médecins attendent une
revalorisation de la consultation
MÉDECINE Entamées
hier, les négociations
entre les syndicats
et l’Assurance-maladie
doivent se poursuivre
jusqu’en août
Les syndicats de médecins espèrent
que les discussions qui se sont ouvertes hier vont leur permettre de
relever le tarif de la consultation,
bloqué à 23 euros depuis 2011. Le
gouvernement a prudemment entrouvert la porte : « La rémunération des médecins sera augmentée. La question est sous quelle
forme, de quelle manière et à quel
rythme », a répété dimanche Marisol Touraine, ministre de la Santé.
« Ce tarif ne sera pas le fruit d’une
négociation. Ce sera le résultat d’un
calcul », résume Philippe de Ladoucette, président de la CRE. « Pour
nous, c’est une nouvelle responsabilité qui doit conduire à dépolitiser l’évolution des tarifs. »
Le premier dossier devrait être
transmis vers la fin mai au gouvernement, qui aura jusqu’à la rentrée
pour l’étudier. En cas de refus, la CRE
pourrait réexaminer ses propositions mais si chacun restait par la
suite sur ses positions, les tarifs ne
seraient pas révisés.
Ce calcul reposera en grande par-
tie sur la méthode dite par empilement prévue par la loi Nome et entrée en vigueur fin 2014. Le dispositif, qui intègre entre autres les prix
du marché de gros, est réputé plus
favorable aux consommateurs que
la méthode comptable précédente.
Mais, à ce jour, personne ne se risque à faire des paris sur l’impact de
la réforme.
Une seule chose est sûre : les tarifs
augmenteront. La hausse sera-t-elle
plus forte cette année ou s’orientet-on vers des hausses plus « raisonnables » mais plus fréquentes ? Réponse, en principe, cet été.
Plus de réglementé pour les pros
■ Le marché de l’électricité reste encore largement dominé par les tarifs
réglementés. 88 % des sites toutes
catégories confondues et 65 % de la
consommation, selon les chiffres du
dernier trimestre 2015.
Les offres de marché gagnent régulièrement du terrain, mais lentement. Plus de 3,5 millions de sites,
sur un total de 31,5 millions, y sont
passés, la quasi-totalité d’entre eux
ayant choisi un autre fournisseur
qu’EDF.
Un jour peut-être, les tarifs réglementés pour les particuliers disparaîtront totalement. En attendant,
ce sont ceux des professionnels qui
ont cessé d’exister à la fin de l’année
dernière. Pour eux, le marché est devenu entièrement libre et la concurrence peut, en théorie, s’exercer normalement.
Plus de 450 000 sites avec une
puissance souscrite de plus de 36 kilovoltampères (kVA) étaient concernés en France, entreprises, artisans, agriculteurs, collectivités, etc.
Ils avaient jusqu’au 1er janvier de
cette année pour souscrire un contrat en offre de marché chez le fournisseur de leur choix.
Sur les 350 000 sites qui ont effectué la démarche dans les délais prévus, 70 % de ceux qui avaient quitté
les tarifs réglementés de vente ont
souscrit une offre chez EDF. Les autres ont préféré se tourner vers les
fournisseurs alternatifs.
100 000 autres sites environ
n’avaient toujours pas souscrit d’offre de marché à la date du 1er janvier.
Ils sont aujourd’hui encore 65 000.
Tous ceux-là ont bénéficié d’un sursis pour éviter toute coupure. Ils ont
basculé automatiquement vers
« une offre de marché par défaut du
fournisseur historique » supérieur au
tarif réglementé.
Ce dispositif prendra fin le 1er juillet.
À cette date, tous les clients devront
avoir signé un contrat avec un fournisseur. Dans le cas contraire, la
fourniture d’énergie ne serait plus
assurée.
Entre 25 et 30 euros
Les négociateurs ont maintenant
jusqu’au 26 août pour se mettre
d’accord, faute de quoi il sera fait
appel à un arbitre, vraisemblablement Bertrand Fragonard, président délégué du Haut Conseil de
la famille et magistrat à la Cour des
comptes. Les discussions qui commencent entre l’Assurance-maladie et les médecins libéraux doivent permettre de définir une
nouvelle convention pour les cinq
années à venir, celle en vigueur actuellement arrivant à échéance le
26 septembre.
Les discussions s’engagent dans
un contexte particulièrement difficile. D’une part, les syndicats de
médecins sont très remontés contre le gouvernement qui veut leur
imposer le tiers payant généralisé
d’ici à 2017, mesure phare de la loi
santé qu’ils refusent d’appliquer.
D’autre part, les contraintes budgétaires sont excessivement fortes,
ce qui limite les marges de ma-
nœuvre de l’Assurance-maladie.
Profitant du front inédit contre la
loi santé, les syndicats ont élaboré
une feuille de route commune,
« une première historique » selon
le président du syndicat CSMF,
mais ils n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur un tarif de base.
Les déserts médicaux aussi
Le syndicat MG France fait campagne pour une consultation à 25 euros, alors que la CSMF exige un minimum de 30 euros pour tous les
praticiens. Le seul passage de 23 à
25 euros représentait 550 millions
d’euros, a déjà prévenu Nicolas Re-
vel, le patron de l’Assurance-maladie. Les pouvoirs publics rappellent aussi que si l’on cumule les diverses autres rémunérations
versées aux médecins à des titres
divers, la consultation atteint en
moyenne 31 euros (lire ci-dessous).
Mais si le prix de la consultation
est un sujet prioritaire, il n’est pas
le seul qui doit être abordé pendant ces négociations. Il sera aussi
question de l’amélioration de la
prise en charge des patients, des
conditions de travail, de la lutte
contre les déserts médicaux ou des
dépassements d’honoraires.
P. T.
Le millefeuille des rémunérations
■ La rémunération d’un médecin
généraliste par l’Assurance-maladie ne se limite pas au prix conventionné de la consultation. En 2014,
pour un généraliste de secteur 1, la
rémunération d’une consultation
s’établit en moyenne à 31,49 €,
selon les derniers relevés de l’Assurance-maladie.
Au tarif de base de 23 euros
s’ajoutent des rétributions destinées à valoriser le rôle du médecin
traitant dans la coordination des
soins et le suivi des patients en matière de prévention. Parmi elles figurent deux forfaits annuels. Le
premier pour le suivi d’un patient
en affection longue durée (ALD),
fixé à 40 euros par patient ; le
deuxième pour les autres patients
(hors ALD), de 5 euros par patient.
Il existe aussi des majorations en
fonction de l’âge du patient : pour
les nourrissons (5 euros), les enfants de 2 à 6 ans (3 euros), les
personnes âgées à partir de 80 ans
(5 euros). Si le patient est insuffisant cardiaque ou sort d’une hospi-
talisation de court séjour, un surplus de 23 euros est également
remboursé au médecin.
Enfin, lorsque le généraliste est
sollicité pour un avis ponctuel par
le médecin traitant, 3 euros supplémentaires lui sont versés au titre de
« la majoration de coordination généraliste ».
Au-delà, tous les médecins libéraux conventionnés peuvent également bénéficier d’une « rémunération sur objectifs de santé
publique » (6 200 euros en
moyenne pour les généralistes en
2014).
Pour les évaluer, l’Assurance-maladie dispose d’indicateurs de santé publique calculés en fonction de
la patientèle. Ils prennent en
compte la qualité de la pratique
médicale (suivi des maladies chroniques, prévention, prescription,
vaccination…) et l’organisation du
cabinet.
Par exemple, si le médecin est
équipé pour la télétransmission
(carte Vitale), ou affiche ses horai-
res de consultation, il obtient des
points correspondant à une rémunération forfaitaire (indexée sur le
nombre de patients).
Un objectif est fixé pour chaque
indicateur. Les médecins perçoivent une « prime » correspondant
à la réalisation de l’objectif ou à la
progression observée. Ainsi, il n’est
pas nécessaire d’atteindre 100 %
de l’objectif pour percevoir une rémunération.
En outre, peuvent s’ajouter des
rémunérations liées à la permanence des soins (gardes de nuit, dimanches et jours fériés).
Depuis 2011, la valeur de la consultation d’un médecin généraliste
avec les différentes rémunérations
et les cotisations sociales a augmenté de 9 %, selon l’Assurancemaladie.
Un chiffre contesté par les syndicats de médecins libéraux, qui demandent une revalorisation directe
de la consultation et l’arrêt des forfaits et de la rémunération sur objectif de santé publique.
4
Actualité
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
ÉDITORIAL
La gauche au
bord de la rupture
M
artine Aubry et ses amis auront poussé la
cruauté jusqu’à publier leur tribune incendiaire le jour même où était enfin annoncée
une baisse du chômage, comme s’ils voulaient
éclipser cette apparente bonne nouvelle. Il est vrai que, de
l’aveu même du ministère du Travail, cette baisse reste inexpliquée et donc, peut-être, sans lendemain. Ce qui ne diminue pas en revanche, c’est l’animosité d’une partie grandissante de la gauche contre François Hollande, et plus
encore contre Manuel Valls. Rarement dans l’histoire de la
Ve République, l’on aura pu lire un papier aussi virulent,
une critique aussi implacable d’un gouvernement par une
partie de sa propre majorité. Il n’y a peut-être que l’appel
de Cochin, signé en 1979 sur son lit d’hôpital par Chirac
contre Giscard, qui dépasse en virulence la tribune publiée
hier.
À écouter Manuel Valls depuis quelques jours, à lire Martine Aubry et ses acolytes hier,
on se demande ce que tous ces
BRUNO
gens font encore dans la même
DIVE
majorité, a fortiori dans le
b.dive@sudouest.fr
même parti. C’est comme si la
frontière traditionnelle qui sépare droite et gauche passait
désormais au sein même de
celle-ci. Le Premier ministre
traite ce qu’il faut bien appeler
ses adversaires de passéistes. La
Martine Aubry
maire de Lille accuse Hollande
accuse François
et Valls d’être les fossoyeurs de
Hollande et
la gauche. Tous les maux reManuel Valls d’être monteraient à l’arrivée du second à Matignon ; tandis que le
les fossoyeurs
président se voit renvoyé à son
de la gauche
discours du Bourget et traité
entre les lignes de parjure.
On savait les divergences croissantes à propos de la ligne
économique. Voilà qu’une fracture s’installe à propos des
valeurs. On se doutait que la déchéance de nationalité allait instiller au sein de la gauche un poison lent qui la
ronge. Voici que la loi dite El Khomri menace tout bonnement de la faire exploser. Après un réquisitoire aussi implacable de ce quinquennat qui n’en finit pas de s’achever,
on voit mal comment Martine Aubry et ses amis pourraient soutenir une nouvelle candidature de François Hollande, ou de Manuel Valls si le président ne se représentait
pas. Déjà très faible dans le pays, sans repères ni boussole,
et profondément divisée, la gauche aborde donc cette année préélectorale dans les pires conditions. Pour ne pas
avoir su se mettre au clair avec elle-même lorsqu’elle était
dans l’opposition, la voilà contrainte, au pouvoir et dans
l’urgence, à des aggiornamentos, avec leurs cortèges de
ruptures et de reniements.
ÇA VA FAIRE
DU BRUIT
Bernard Tapie. L’homme
d’affaires s’est vu retirer son
permis après avoir été contrôlé hier à 185 km/h au lieu
de 130 sur l’autoroute A 7
dans le Vaucluse. Contrôlé
par les gendarmes, Bernard
Tapie a refusé de signer le
document attestant la rétention de son permis, mais
« est resté courtois ».
LE MOT
DU JOUR
Préservatif. Un fabricant
chinois de préservatifs a obtenu gain de cause devant la
justice locale face à un rival
japonais qui assurait fabriquer les produits « les plus
fins du monde ». Les contraceptifs de l’entreprise chinoise ont une épaisseur
moyenne de 0,036 mm.
@
●
Contrôler
la frontière
entre
la France et la
Belgique, […]
je crois qu’il y
a 1 000 points de
passage, et parfois
la frontière, c’est la
rue du village »
Alain Juppé, hier
à Bruxelles, ironisant
sur le rétablissement
de la frontière franco-belge.
www.sudouest.fr
En 2015, l’emploi intérimaire a renoué avec la croissance,
notamment en Aquitaine. Tous les chiffres sur notre site.
ENTRETIEN
Un consul pour Fidji
PACIFIQUE L’archipel, qui vient d’essuyer un terrible cyclone, se
dote d’un consulat à Bordeaux. Son ambassadeur a fait le voyage
« Sud Ouest ». Votre pays
vient d’être frappé par Winston,
un cyclone de force 5. Quelle est la
situation cinq jours après ?
Deo Saran (1). Nous déplorons à ce
stade 42 morts et des dégâts matériels énormes. Notre Premier ministre (Voreqe Bainimarama, NDLR) a
décrété l’état de catastrophe naturelle. L’urgence est de procurer abris
et nourriture aux milliers de sinistrés, de rétablir l’eau et l’électricité.
Notre population est habituée
aux cyclones, et il y a un réseau de
centres d’évacuation. Mais avec des
vents à plus de 320 km/h, Winston a
été d’une ampleur exceptionnelle.
Des gens sont morts dans l’effondrement de bâtiments ou frappés par
des objets volants.
Dans quel but êtes-vous venu
à Bordeaux ?
Pour y installer notre consul, Bruno
Finance (2), que je connais depuis
longtemps et que j’avais rencontré
alors qu’il assistait l’équipe française
de rugby lors d’une tournée au Japon.
Nous venons de tenir une petite
cérémonie officielle de remise des
lettres de créance et nous sommes
heureux d’ouvrir un consulat à Bordeaux. C’est le premier en France,
avant même celui que nous voudrions ouvrir à Paris, et nous sommes fiers d’être le seul des 19 pays du
Pacifique Sud, Australie et NouvelleZélande comprises, à avoir un consulat à Bordeaux.
Des Fidjiens jouent dans les clubs
français de rugby, y compris
à Bordeaux. Vous vous êtes rendu
à l’UBB, et des joueurs sont venus
vous saluer au consulat…
Oui, et je considère Mat Talebula et
tous ses camarades comme des ambassadeurs de notre pays. Nous
sommes présents en France par le
rugby et nous comptons jouer cette
Deo Saran (à droite), ambassadeur fidjien en Europe, a intronisé
Bruno Finance (à gauche) consul à Bordeaux PHOTO C. L./« SO »
« Le rugby est, avec le
tourisme et demain le
vin, le fer de lance des
liens des Fidji avec la
France. Nous comptons
jouer cette carte »
carte pour renforcer notre présence.
Des joueurs en activité et d’anciens joueurs ont créé une association pour organiser l’entraide sur les
sujets de vie quotidienne, encadrer
les nouveaux arrivants. Elle est présidée par Eremodo Tuni, et Julian Vulakoro en est le secrétaire général. Je
compte sur notre consul pour établir les contacts entre cette association et les autorités françaises. Car le
rugby est un fer de lance de nos liens
avec la France.
Quels sont les autres ?
Le tourisme d’abord, un secteur en
développement. Nous aimerions favoriser l’accueil de touristes français
aux Fidji et encourager de riches investisseurs à acquérir des propriétés sur nos îles, comme le font déjà
des célébrités, notamment américaines.
Nous avons aussi la volonté de développer l’activité autour du vin et –
pourquoi pas ? – en produire chez
nous. Pour savoir si c’est possible de
le faire sur nos terres volcaniques,
nous allons interroger des experts.
Les Fidji sont concernés par le
changement climatique, on l’a vu à
la Conférence de Paris et, hélas,
avec ce cyclone. Des projets ?
Bien sûr. Je citerai le Sommet des
océans, que nous préparons avec
l’aide de la Suède et que nous accueillerons en 2017. Et quand je parle
d’investissements étrangers aux Fidji, je pense aussi, bien sûr, à l’environnement…
Recueilli par Christophe Lucet
(1) Ambassadeur de la République
des Fidji auprès de l’Union européenne
et en Belgique. Basé à Bruxelles,
il représente aussi son pays auprès
de neuf pays européens, dont la France.
(2) Consul honoraire des Fidji pour le sud
de la France, basé à Bordeaux, il est
responsable export du négoce en vins
Yvon Mau (groupe Freixenet).
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Les plus de
Actualité
« Sud Ouest »
5
EXCLUSIF
rondines. Il fait partie de «l’équipe de
Monlot », du nom d’un petit château
de Saint-Émilion, actuellement en
gros travaux (lire ci-dessous), acquis
dès 2011 par un couple chinois.
Composé d’une demi-douzaine
d’amis fortunés, ce club a son staff
dans cette propriété. Et le travail ne
manquepas!Ilsontdéjà16châteaux
au compteur et le chiffre de 20 est
avancé pour fin 2016. Jack Ma en a
donc un et doit en acquérir d’autres.
Choc des cultures
« Chacun achète les siens mais ils
mettent en commun le back-office
(comptabilité, administratif, traductions…). Ils sont bien organisés »,
confie un connaisseur. Un avis loin
d’être partagé. « Ils ignorent tout du
vin et demandent dix devis pour
acheter des marteaux. Ils craignent
toujours de se faire rouler, d’ailleurs
chacun a son traducteur. C’est épuisant », explique un autre. Pas toujours facile, ce choc des cultures.
« Quand il vient,
il aime flâner
dans les carrières
sous le château »
Avec 23 milliards de dollars, Jack Ma, 51 ans, issu d’une famille modeste, est à la tête de la deuxième fortune de Chine. JEWEL SAMAD/AFP
Le Bill Gates chinois
investit en Bordelais
Fondateur du site Alibaba,
le milliardaire Jack Ma
achète le Château de Sours.
D’autres doivent suivre
CÉSAR COMPADRE
c.compadre@sudouest.com
A
libaba est en Chine ce que
Google, Apple ou Amazon
sont aux États-Unis, un symbole de cette nouvelle économie
triomphante où l’unité de compte
est le milliard de dollars. Derrière ce
site de commerce en ligne fréquenté par des centaines de millions de
clients et coté à la Bourse de New
York depuis 2014, un homme : Jack
Ma.
Ancien professeur d’anglais de
51 ans, peu doué pour les études, issu
d’un milieu modeste mais qui eut
l’idée lumineuse de fonder Alibaba
en 1999. On y trouve de tout (vêtements, voitures…) – le site est déclinéenFrance–etilengrangedessommes colossales (via également
d’autres plateformes cousines).
Jack Ma est donc un heureux milliardaire reçu par François Hollande
à l’Élysée, conseiller économique de
David Cameron et ayant le privilège
de tête-à-tête avec Barack Obama.
C’est dire si l’homme, maigrelet et au
visage anguleux, fréquente les puissants.
Des investissements menés par
l’Anglais Martin Krajewski, propriétaire depuis 2004 et qui, malgré
deux enfants formés au vin, n’a pas
réussi à garder son bijou.
Manifestement, quand on se bat
à moins de 10 euros la bouteille (l’essentiel de la production est exporté,
surtout en Angleterre), la rentabilité
n’est pas vraiment au rendez-vous.
L’homme d’affaires avait pourtant
revendu son cabinet de chasseurs de
tête installé à la City pour se lancer
dans le vin, en venant à Bordeaux
tous les mois.
Jack Ma n’a pas encore atteint ce
rythme, mais la deuxième fortune
de Chine n’en est pas à son premier
séjour – incognito – en Gironde (3).
En janvier 2015, de retour du Forum
de Davos (Suisse), il est venu faire une
proposition pour acheter un négociant de la place, passé depuis entre
d’autres mains.
« L’équipe de Monlot »
En novembre, un rendez-vous était
prévu avec un autre négociant avant
d’être annulé au dernier moment. Si
le milliardaire a acquis un château,
il cherche aussi une maison de négoce capable de fournir de gros volumes, vraisemblablement pour ses
sites d’e-commerce.
Loin de ses bases, Jack Ma ne
s’aventure pas seul sur les terres gi-
En décembre, ce n’était pas la
même musique à Saint-Quentin-deBaron, petite commune viticole de
l’Entre-deux-Mers girondin, où il est
venu rassurer le personnel inquiet
qu’un énième château soit racheté
par un investisseur chinois (1). Jack
Ma est en effet chez lui au Château
de Sours, propriété en AOC Bordeaux de 80 hectares de vigne et
18 employés (2). L’assemblée générale actant le passage de témoin s’est
tenue le 18 décembre.
Du vin, des amis et le karaoké
Magnifique propriété
« Il s’est montré aimable et soucieux
de faire à Sours le meilleur vin possible pour l’exporter en Chine. Il garde
tout le personnel », explique-t-on.
Comme souvent avec les acquéreurs de l’Empire du Milieu, l’exploitation n’a pas de notoriété particulière mais affiche deux atouts : des
volumes (quelque 500 000 bouteilles) et une beauté certaine. Sours
est en effet magnifique : bâtisses en
pierre de taille au milieu de la campagne, jardins, installations techniques et magasin de vente, tout y rappelle un cru classé.
Dans sa vie d’avant, Monlot était
une modeste propriété de SaintÉmilion avec sa demeure en pierre.
Aujourd’hui, c’est un des gros chantiers du Libournais. 10 millions d’euros engagés par le couple chinois
propriétaire depuis 2011. À l’œuvre,
des pointures comme Eiffage Construction ou l’architecte Jean-Pierre
Errath, qui s’est occupé de Petrus
(Pomerol). De gros bâtiments sortent de terre, à l’instar d’un cru du
Médoc, alors que Monlot n’a que
8 hectares de vigne… Même si du
foncier pourrait être acquis, la raison
est ailleurs. Monlot est le quartier
LE CHÂTEAU MONLOT « COMME AU GEORGE-V »
général de ce groupe d’amis – dont
Jack Ma – qui compte passer du bon
temps ici. Huit suites sont construites au-dessus des bâtiments techniques et un karaoké de 200 m2 en
sous-sol ! Une première pour un château. La fête puis dormir sur place,
c’est pratique. Voilà comment SaintÉmilion se trouve sur le planning de
villégiature de nouveaux riches jonglant entre Macao, Los Angeles et
les Caraïbes. « En ce qui concerne la
décoration, ils veulent tout comme
au George-V [un palace parisien,
NDLR] », indique-t-on, non sans
quelques gouttes de sueur au front.
Au tableau de chasse du club, des
propriétésacquisesaugrédesopportunités : Monlot, Patarabet, PlainPoint, La Fontaine, Chadenne, Moulin des Tonnelles, Puy-Guilhem ou
Mayne-BlancenLibournais,Preuillac
dans le Médoc ou, tout récemment,
SenailhacàTresses,auxportesdeBordeaux.
Parmi ces investisseurs, Yuzhu Shi,
54 ans, ayant fait fortune dans les
jeux vidéo (Giant Interactive Group).
Il n’affiche « que » 3 milliards de dollars de fortune (selon le magazine
« Forbes »), mais c’est une relation de
Jack Ma. Les deux hommes ont investi en 2014 chez un fournisseur chinois de TV sur Internet.
Unhommedeconfianceveille
Pour mener ce paquebot viticole, un
hommedeconfianceestsouventsur
place. Kien Leong Lee sourit peu, ne
parle pas un mot de français, mais
aime faire honneur aux vins de ses
employeurs. De nationalité malaisienne et habitant Singapour, il est le
gérant du Château de Sours. La société propriétaire (Junbao Limited) est
officiellement installée à Hong Kong
et son (joli) capital social se monte à
2,6 millions d’euros.
L’homme dirige Dragonite International Limited, société pharmaceutique cotée à Hong Kong et disposant aussi d’un département vin,
qui se félicite d’avoir « six fournisseurs de vin à Bordeaux ». La boucle
est bouclée.
En attendant toutes ces bouteilles
à vendre, Jack Ma a déjà commandé
à un architecte girondin des travaux
pourSours.«Unbeauprojet»,assuret-on. Il doit sûrement y réfléchir en se
promenant dans les vastes carrières
courant sous la propriété. C’est son
lieu préféré. Sa femme aussi adore.
(1) Le Bordelais compte environ 120 propriétés aux mains d’investisseurs chinois et
hongkongais. Soit environ 1,5 % de la surface du vignoble.
(2) Acquisition à titre personnel et non via
Alibaba.
(3) Longtemps plus grosse fortune de
Chine, Jack Ma s’est fait doubler en 2015.
Numéro deux, il affiche 23 milliards de dollars, soit l’équivalent du produit intérieur
brut de l’Arménie.
6
Actualité
Réfugiés : Amnesty
tonne contre l’Europe
CRISE MIGRATOIRE Dans son rapport annuel, l’ONG qualifie
de « honteuse » la réaction des pays européens face à la question
A
mnesty International a rhabillé pour l’hiver l’Union européenne. Plutôt habituée à
fustiger les dictatures pour leurs
abus, l’organisation cible dans son
rapport annuel le Vieux Continent,
qui « se targue d’avoir le système de
protection des droits le plus sophistiqué de la planète », selon son directeur pour l’Europe, John Dalhuisen. « C’est toujours le cas, mais les
jours où on pouvait croire cela
comme acquis sont révolus », a-t-il
déploré devant la presse.
Salil Shetty, le secrétaire général
d’Amnesty, a qualifié de « honteuse »
l’attitude des pays européens face à
la crise des migrants qui fuient la
guerre au Proche-Orient. « L’UE, qui
compte plus de 500 millions d’habitants et qui constitue l’ensemble
politique le plus riche de la planète,
s’est singulièrement montrée incapable d’apporter une réponse cohérente, humaine et respectueuse des
droits humains », insiste Amnesty.
« Seule l’Allemagne a fait preuve
d’une volonté politique à la mesure
de l’importance du problème », estime l’ONG. « La plupart des dirigeants européens ont préféré prêter l’oreille aux discours tonitruants
hostiles aux immigrés, motivés par
la peur de l’insécurité et d’une perte
de souveraineté nationale », ajoutet-elle.
Paris en prend pour son grade
Amnesty critique aussi la réponse
politique aux attentats sanglants
qui ont frappé Paris en janvier et en
novembre 2015. Selon l’organisation, ces attaques « ont donné une
nouvelle impulsion en France en
particulier, mais également ailleurs
en Europe, à toute une série de mesures représentant une menace
pour les droits humains ».
L’ONG critique les discours « tonitruants hostiles
aux immigrés » des politiques européens. PHOTO ROBERT ATANASOVSKI/AFP
Dans le cadre de l’état d’urgence
décrété depuis novembre par Paris,
« les autorités françaises ont, en l’espace de quelques semaines, réalisé
2 700 perquisitions sans autorisation judiciaire, qui ont débouché
sur l’ouverture de seulement deux
informations judiciaires en lien
avec des actes terroristes ». « Tout au
long de l’année, elles ont initié des
poursuites contre des personnes accusées d’“apologie du terrorisme”,
une infraction définie en termes vagues. Dans un certain nombre de
cas, ces poursuites constituaient
manifestement une atteinte au
droit à la liberté d’expression »,
ajoute l’ONG.
«Progrèshumainsendanger»
« De nombreux gouvernements se
sont fourvoyés dans leur réponse
aux menaces sécuritaires pesant
sur les nations, a martelé Salil Shetty.
Ils ont étouffé la société civile, s’en
sont pris au droit au respect de la
vie privée et au droit à la liberté d’ex-
pression. » Selon le secrétaire général d’Amnesty, « plus de soixante-dix
années de travail acharné et de progrès humains sont en danger » par
la faute des gouvernements qui
cherchent à court-circuiter des institutions comme les Nations unies,
la Cour pénale internationale ou
des mécanismes régionaux tels que
le Conseil de l’Europe.
« Le conflit syrien est un terrible
exemple des conséquences humaines catastrophiques de l’incapacité du système des Nations unies à
s’acquitter de son rôle déterminant
pour le respect des droits fondamentaux et du droit international,
et à garantir l’obligation de rendre
des comptes », a-t-il souligné.
Il a appelé les principaux leaders
à profiter de l’élection à la fin de l’année du prochain secrétaire général
des Nations unies pour « avancer
dans le sens des réformes » et donner « un nouvel élan » à une organisation qui en a « désespérément besoin ».
Trump rafle la mise à Las Vegas
ÉTATS-UNIS Le milliardaire remporte la primaire
du Nevada et conforte son avance côté républicain
Après le New Hampshire et la Caroline du Sud, Donald Trump a remporté une troisième victoire, dans le
Nevada. Jusqu’à présent, seul l’Iowa
– où l’évangéliste Ted Cruz est arrivé
en tête – a échappé au milliardaire,
mais désormais la dynamique est
clairement en sa faveur. Voir triompher ce roi des casinos dans cet État
connu pour ses salles de jeux de Las
Vegas est tout un symbole : le voilà
en position de force pour aborder
mardi prochain le Super Tuesday,
« faire tapis » dans 12 États et, qui sait,
rafler la mise pour devenir le candidat des républicains à l’élection présidentielle de novembre.
On n’en est évidemment pas là,
car ni Marco Rubio, arrivé deuxième,
ni Ted Cruz, arrivé troisième (tous
deux avec plus de 20 % des voix), ne
sont battus. Le discours anti-élite et
les martiales embardées de Donald
Trump dominent la campagne,
mais l’abondance de candidats et la
fiabilité toute relative des résultats
de ces « caucus » (on parle de fraudes
dans le Nevada) ne facilitent pas la
lisibilité du paysage. Le retrait de Jeb
Bush, frère et fils des ex-présidents
Bush, de la course à l’investiture
après sa nouvelle contre-performance en Caroline du Sud préfigure
d’autres retraits, et on y verra plus
clair après un « super-mardi » au
cours duquel entrera notamment
en scène le Texas, un gros morceau.
Sanders, le vent en poupe
Même s’il donne de l’urticaire à une
partie de l’état-major républicain,
Donald Trump est pourtant dans
une dynamique étonnante. Ses attaques contre les Mexicains « violeurs » – une embardée tempérée
par sa femme, Melania – ne l’ont pas
empêché de gagner dans un Nevada fortement peuplé de Latinos. Et
les observateurs remarquent que
l’électorat modéré du parti de l’éléphant n’est plus insensible aux sirènes populistes de Trump.
Côté démocrate, c’est Hillary Clinton qui a gagné dans le Nevada, cette
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
L’accord socialistescentristes déjà torpillé
ESPAGNE Tour à tour,
Podemos et le PP ont
rejeté le projet d’accord
PSOE-Ciudadanos
L’Espagne échappera-t-elle à de nouvelles élections ? Pas sûr. Car, deux
mois après celles de décembre, l’espoir d’une solution s’est encore éloigné avec le torpillage immédiat de
l’accord intervenu hier entre les socialistes du PSOE et les centristes de
Ciudadanos autour d’un programme de gouvernement. Quelques heures à peine après que Pedro Sánchez, le patron des
socialistes, et Albert Rivera, chef du
nouveau parti centriste, ont rendu
publiques les « 200 réformes » qu’ils
promettent d’entreprendre ensemble, un double refus s’est manifesté.
À gauche des socialistes, le parti
Podemos a décidé de rompre la négociation qu’il menait avec le PSOE
pour former un gouvernement de
gauche. Affirmant que l’accord entre socialistes et centristes « empêche de former un gouvernement
pluriel de changement », le numéro deux du parti anti-austérité a laissé entendre que Podemos voterait
contre l’investiture de Pedro Sánchez après les débats au Parlement
de Madrid, prévus pour le 1er mars.
La colère des socialistes
Ce refus condamne pratiquement
l’alliance socialo-centriste. À eux
deux, PSOE et Ciudadanos ont
130 sièges sur 350. C’est très insuffisant et cela ne pourrait fonctionner
qu’avec l’abstention des 65 députés
de Podemos. Car, de l’autre côté, le
PP (droite) de Mariano Rajoy, vainqueur isolé du scrutin du 20 décembre, détient 123 sièges. Et l’ex-chef du
gouvernement espagnol a été cinglant : « Ce pacte ne sert à rien. » On
le voit : l’addition des refus enterre
AUTRICHE Selon la ministre de
C’est, en milliard d’euros,
la somme réclamée
par le fisc français à Google
pour des arriérés d’impôts.
L’administration fiscale
indique toutefois que « cela
ne veut pas dire que Google
va payer au bout du compte
1,6 milliard. Il va y avoir des
recours, et peut-être au bout
du bout, une négociation,
notamment sur les pénalités ».
l’Intérieur, Johanna Mikl-Leitner,
dont le pays organisait hier une
conférence régionale sur la crise
des réfugiés, c’est « une question
de survie pour l’UE ». L’Autriche et
les pays des Balkans, situés sur la
route migratoire, ont pris ces derniers jours l’initiative de renforcer le filtrage des demandeurs
d’asile aux frontières.
cutent d’un cessez-le-feu avec les
groupes rebelles de cinq régions
de Syrie, alors qu’une trêve aux
modalités définies par Moscou et
Washington doit entrer en vigueur demain à 22 heures GMT.
Christophe Lucet
C. L.
1,6
SYRIE Les militaires russes dis-
fois assez nettement. Mais l’outsider
Bernie Sanders a relevé le gant et il a
le vent en poupe : le sénateur du Vermont engrange les soutiens financiers et n’est plus seulement l’idole
des jeunes. Là aussi, le « super-mardi » du 1er mars sera déterminant.
déjà un gouvernement minoritaire
de centre gauche, sans même parler de l’attitude des partis autonomistes catalans et basques, qui
pourraient être hostiles à la présence de Ciudadanos dans une formule gouvernementale. Le parti
d’Albert Rivera, attaché à l’« unité de
l’Espagne », refuse en effet toute idée
de référendum en Catalogne.
La réaction négative de Podemos
soulève la colère socialiste. « Podemos ment et le sait », a réagi le porteparole du PSOE, qu’on a connu plus
diplomate. Les socialistes soulignent que leur accord avec Ciudadanos fait place à une politique sociale et qu’il est « ouvert ». Pour eux,
le parti de Pablo Iglesias prouve qu’il
n’est pas prêt à favoriser l’émergence d’« un gouvernement de
changement ».
Podemos mise-t-il sur de nouvelles élections, comme le fait explicitement Mariano Rajoy depuis son
faux aparté au Conseil européen ?
On évoque déjà la date du 26 juin…
Vienne : « Réduire
le flux migratoire »
L’armée russe discute
avec les rebelles
Donald Trump. PHOTO J. GURZINSKI/AFP
Pedro Sánchez et Albert
Rivera sont d’accord. Mais
ils sont seuls. PHOTO P.-P. MARCOU/AFP
Hier, la Russie a annoncé que lors
d’une conversation téléphonique
entre Bachar al-Assad et Vladimir
Poutine, le président syrien avait
confirmé être « prêt à contribuer
à la mise en œuvre du cessez-lefeu », qu’il a qualifié de « pas important vers un règlement politique du conflit ».
EN BREF
■ ÉGYPTE/CRASH DU SINAÏ
Le Caire a enfin reconnu hier,
quatre mois après le drame,
que l’avion de touristes russes
qui s’est écrasé dans le Sinaï,
tuant ses 224 occupants, avait
bien été la cible d’un attentat,
lequel avait été revendiqué
par les djihadistes de Daesh.
■ NIGERIA/FRANCE
Le groupe français de services
maritimes à l’industrie pétrolière
Bourbon a annoncé hier qu’un
de ses navires a été attaqué
en mer au large du Nigeria mardi.
Deux membres de l’équipage,
un Russe et un Nigérian,
ont été enlevés.
7
Actualité
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Martine Aubry sonne la
charge contre Manuel Valls
GAUCHE La maire de Lille et dix-sept autres signataires publient dans « Le Monde »
un véritable réquisitoire contre la politique gouvernementale. La fracture est béante au PS
BENOÎT LASSERRE
b.lasserre@sudouest.fr
A
près le « ras-le-bol », le « trop,
c’est trop ». On peut donc
penser qu’au prochain coup,
Martine Aubry évoquera Manuel
Valls dans une tribune intitulée « Je
vais l’éparpiller façon puzzle », en reprenant la célébrissime tirade de
Bernard Blier dans « Les Tontons
flingueurs ».
Dans un récent meeting, Manuel
Valls considérait qu’il y avait désormais deux gauches irréconciliables.
La tribune signée dans « Le Monde »
par Martine Aubry, Daniel CohnBendit, Benoît Hamon, plusieurs
députés frondeurs du PS, le premier
adjoint de la Mairie de Paris, Bruno
Julliard, l’eurodéputé écologiste
Yannick Jadot, ainsi que plusieurs
intellectuels comme le généticien
Axel Kahn ou le sociologue Michel
Wieviorka, lui donne raison.
Sortie au lance-missiles
La maire de Lille, qui, en juillet 2014,
estimait qu’« il n’[était] pas trop tard
pour réussir le quinquennat », semble donc avoir fait son deuil des quatorze mois qui nous séparent de la
prochaine élection présidentielle.
Et elle le fait savoir au lance-missiles. « Ce n’est plus simplement
l’échec du quinquennat qui se profile, mais un affaiblissement durable de la France qui se prépare, et
bien évidemment de la gauche, s’il
n’est pas mis un coup d’arrêt à la
chute dans laquelle nous sommes
entraînés », écrivent les 18 signataires de la tribune.
Et, avec cette tribune sans eau de
rose, l’ancienne patronne du PS se
repositionne comme la garante de
la gauche que rassemblait alors
François Hollande dans son discours du Bourget au printemps
2012, il y a moins de quatre ans – il y
a presque un siècle. Un rôle que les
frondeurs souhaitaient lui voir
jouer avant que la maire de Lille, au
congrès de Poitiers en juin 2015, re-
UE/FRANCE Phil Hogan, bête
noire des producteurs français, arrive aujourd’hui à Paris dans un
climat éruptif, à trois jours de l’ouverture du Salon de l’agriculture.
L’Union européenne est
ciblée comme celle par qui le malheur arrive : bureaucratique, ultralibérale et, surtout, indifférente. Le
commissaire européen sera reçu à
Matignon par Manuel Valls et par
le ministre de
l’Agriculture, Stéphane Le Foll. Paris réclame notamment un relèvement temporaire de plusieurs
centimes des prix d’intervention
sur le lait et la création d’un crédit
export qui permettrait aux producteurs de proposer des
solutions de financement
à leurs clients mondiaux.
Une journée d’action
pour le droit du travail
SOCIAL Deux intersyndicales sont
prévues le 3 mars aux sièges de
l’Unsa et de la CGT. Elles devraient
porter sur le projet de réforme du
droit du travail. À cette occasion,
les syndicats pourraient décider
d’organiser une journée d’action à
la fin du mois, peut-être le 31. Sauf si
d’ici là, le gouvernement envisageait de revoir sa copie.
Martine Aubry avait soutenu la ligne pro-gouvernement lors du dernier congrès du PS
contre les frondeurs. Elle semble le regretter amèrement aujourd’hui. PHOTO ARCHIVES PATRICK KOVARIK/AFP
« L’ancienne patronne
du PS se repositionne
comme la garante
de la gauche que
rassemblait François
Hollande au Bourget »
joigne finalement la motion majoritaire, celle qui soutenait la ligne
élyséenne et gouvernementale. Il
est vrai que les attaques unanimement assénées contre Nicolas Sarkozy avaient un peu camouflé les
tensions entre camarades.
Le virage social-libéral entamé
avec la nomination de Manuel Valls
à Matignon n’a en fait cessé d’agrandir le fossé au sein du Parti socialiste
et, par ricochet, au sein de la gauche
tout entière, notamment chez les
écologistes.
Le pacte de compétitivité avait fait
naître la fronde, les déclarations variées et iconoclastes d’Emmanuel
Macron sur les 35 heures, le travail
dominical, les salariés et les entrepreneurs n’ont fait qu’huiler les
baïonnettes.
La ligne rouge
À Poitiers, peut-être Martine Aubry
espérait-elle encore parvenir à infléchir à gauche la politique de l’exécutif, sans optimisme excessif tant
son opinion sur Manuel Valls (plus
que sur François Hollande, sans
doute) est fixée dans le marbre.
Mais, après les attentats de novembre, le débat sur la déchéance
de la nationalité a franchement tracé la ligne rouge qui divise, irrémédiablement semble-t-il, les socialistes pro-gouvernement et les
frondeurs. Avec la réforme du marché du travail, ce n’est plus une li-
gne, c’est un mur qui se dresse désormais entre les deux camps. Un
mur sur lequel de nombreux élus
de l’opposition sont venus inscrire
leurs commentaires railleurs, trop
heureux d’ironiser sur les divisions
de la gauche, eux qui s’apprêtent à
entrer dans le cycle de la primaire
où couleront le lait et le miel…
C’est aussi le mur des lamentations à gauche. Des ministres
comme Michel Sapin ou Jean-Marie Le Guen ont accusé Martine Aubry de « posture », de « faute politique » et même de tirer contre son
camp, tandis que Myriam El
Khomri a assuré n’être en rien fragilisée par le texte de la maire de
Lille.
« La gauche progressiste et moderne, c’est nous », a relancé Martine
Aubry. Dire que certains l’annonçaient au Quai d’Orsay. Peut-être Manuel Valls pensait-il au musée.
Baisse du nombre de demandeurs d’emploi
CHÔMAGE Fin janvier, le nombre d’inscrits à Pôle emploi baisse en métropole
et en région par rapport au mois précédent. Diminution toutefois inexpliquée
La ministre du Travail, Myriam
El Khomri, lors de l’annonce
des chiffres. PHOTO DOMINIQUE FAGET/AFP
Le commissaire
à l’Agriculture à Paris
Le nombre de demandeurs d’emploi sans activité (catégorie A) diminue en janvier. Par rapport au mois
précédent, il recule de 0,8 % en
France métropolitaine (3,55 millions) et de 0,6 % dans la région
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (303 272). Une hausse inhabituelle des sorties de Pôle emploi
pour défaut d’actualisation rendant ces chiffres difficilement interprétables, le ministère du Travail appelle toutefois à analyser les
résultats sur une période plus longue.
Malgré l’avertissement de ses services, la ministre du Travail, Myriam
El Khomri, s’est félicitée de la baisse
mensuelle, y voyant « une confirmation de la tendance qui se dessine
depuis l’été dernier ». Sur un mois,
tous les départements d’Aquitaine
et les deux Charentes sont en repli,
à l’exception des Landes qui progresse de 1 %. Sur trois mois, la tendance reste baissière : – 0,8 % en métropole et – 1 % dans la région. Le
recul atteint 3,7 % pour les moins de
25 ans.
Dans les départements
En Aquitaine, sur trois mois, la
baisse se situe entre – 2,1 % en Gironde et – 0,3 % dans les Landes. Sur
les cinq départements, seul le Lotet-Garonne reste à l’écart du mouvement avec une stabilisation du
nombre de demandeurs d’emploi
de catégories A. Le nombre de chômeurs diminue également en Charente (– 1 %) et en Charente-Maritime
(– 2,2 %).
Si l’on prend également en compte les demandeurs d’emploi ayant
exercé une activité réduite (catégories B et C), le nombre d’inscrits à
Pôle emploi dans les trois catégories continue d’augmenter en
France (+ 0,4 % sur trois mois), mais
il diminue en région (– 0,2 %). Il s’établit à 5,45 millions en métropole et
à 491 794 en région. Sur trois mois,
tous les départements d’Aquitaine
sont en baisse, entre – 0,7 % dans les
Pyrénées-Atlantiques et – 0,1 % pour
le Lot-et-Garonne et la Gironde. Le
retrait est de – 0,2 % en Charente et
de – 0,5 % en Charente-Maritime.
Sur un mois, tous les départements de la grande région sont en
recul, à l’exception encore une fois
des Landes qui enregistrent une petite hausse de 0,2 %.
Bouygues veut
sa part d’Orange
TÉLÉCOMS Le patron
de Bouygues, Martin Bouygues,
n’envisage pas que son groupe
puisse détenir moins de 10 %
d’Orange en échange du rachat
par Orange de sa filiale Bouygues
Télécom. Une participation comprise entre 10 et 15 % semblerait
« très correcte » à l’industriel.
190 000
C’est, selon une étude
du Pôle emploi, le nombre
d’offres d’emploi qui n’ont
pas été pourvues en 2015,
dont 43 000 ont été
annulées par les recruteurs
faute notamment
de candidats adéquats.
EN BREF
■ JUSTICE/PATRICK HENRY
La cour d’appel de Paris
examine aujourd’hui la demande
de libération conditionnelle
du sexagénaire condamné
à la perpétuité, obtenue en janvier
mais bloquée par un appel
du parquet.
■ SNCF RÉSEAU
Son président, Jacques Rapoport,
a démissionné de ses fonctions
« pour raisons personnelles ».
Il avait été nommé en décembre
2012 à la tête de RFF, intégré
à SNCF Réseau l’an dernier.
■ NOTRE-DAME-DES-LANDES
19 opposants au projet d’aéroport
ont été condamnés hier par le
tribunal correctionnel de Nantes
à une amende de 200 euros
avec sursis pour avoir entravé
la circulation lors d’une opération
escargot le 12 janvier sur le
périphérique nantais.
8
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Retrouvez
toute l’actualité
économique sur
sudouest.fr/economie
TABLEAU DE BORD DE LA SEMAINE
Le courtier Ashler & Manson
La décollecte du livret A se poursuit
Cotée sur le marché libre depuis
le mois de septembre dernier, la
société Ashler & Manson, courtier
bordelais en crédits immobiliers,
a réalisé un chiffre d’affaires proche du million d’euros en 2015,
en hausse de 53 % en un an, soit
un volume de financement de
102 M€. L’entreprise est aussi présente à La Rochelle et à Biarritz.
Le livret A poursuit sa décollecte
après un léger mieux en décembre. Au mois de janvier, il a vu s’évaporer 800 M€, tandis que le livret
de développement durable perdait 320 M€. Le faible taux de rémunération de 0,75 % du livret A le
prive d’attractivité. L’épargnant lui
préfère le PEL, l’assurance-vie ou le
dépôt à vue sans rémunération.
Le trafic du port de
Bordeaux stable en 2015
TRANSPORT L’activité
s’est maintenue à
8,5 millions de tonnes,
en attendant la remise
en service du Verdon
Avec 8,5 millions de tonnes, le trafic
de Bordeaux Port Atlantique s’est situé en 2015 au même niveau qu’en
2014, mais en deçà des 9 millions de
tonnes de 2013. Les autorités portuaires soulignent néanmoins cette stabilité, compte tenu du contexte économique.
Leshydrocarbures(4,3millionsde
tonnes) constituent la plus grosse
part, devant les céréales et les oléagineux (1,7 million de tonnes), en
hausse de 12 % grâce à une bonne récolte 2014-2015 dans le Sud-Ouest.
Viennent ensuite les engrais (en
baisse à 517 000 tonnes), les granu-
lats en fort recul (- 25 % avec 486 000
tonnes) ; les chantiers de l’agglomération bordelaise ne compensent
pas la crise du BTP dans la région. Le
charbon (150 000 tonnes) et le coke
de pétrole progressent de 39 % grâce
en particulier aux importations de
l’usine Michelin de Bassens.
Pour 2016, le port fait état de «perspectives encourageantes ». Plus que
lahaussedunombred’escalesdepaquebotsdecroisière(53,contre34en
2015), Bordeaux mise sur l’entrée en
service du terminal à conteneurs du
Verdon rénové, qui devrait soutenir
une activité (63 000 conteneurs en
2015 à Bassens) en hausse régulière.
L’année verra également le début
du plein effet du projet stratégique
2015-2020 voté en novembre et qui
prévoit 110 millions d’euros d’investissements sur cinq ans.
Michel Monteil
A la tête de Prism’emploi
7,7 %
Didier Garcia est élu président de
Prism’emploi (entreprises d’intérim)
pour l’Aquitaine. Il est, à 42 ans, directeur
commercial d’Adéquat pour le Sud-Ouest. DR
C’est le taux de chômage fin
2014 dans les Deux-Sèvres,
le plus bas de la grande région,
selon une étude de l’Insee.
Le roi
des effets
spéciaux
ANGOULÊME Après avoir séduit
le cinéma, SolidAnim, numéro un
de la capture de mouvements, part
à la conquête des émissions télévisées
NICOLAS CÉSAR
L
a France n’est pas peu fière de
dire qu’une bonne partie des
effets spéciaux des trois prochains volets du film d’animation
« Avatar », de James Cameron, sera
réalisée par SolidAnim, une PME
d’Angoulême. Une petite société
qui n’a pas les moyens d’Hollywood. Ses 19 salariés travaillent
dans un hangar de 400 mètres
carrés niché au cœur d’un lotissement. Mais sa technologie, « Solid
Track », est unique au monde. Il
s’agit d’une caméra high-tech, à
80 000 euros pièce, qui permet de
saisir les mouvements des comédiens en temps réel, grâce à des
capteurs sur leurs vêtements, et
d’afficher les effets spéciaux dans
l’œil de la caméra du réalisateur.
Facile d’usage, cette caméra s’est
vendue au Mexique, en Corée, aux
États-Unis, en Nouvelle-Zélande…
Et ce n’est qu’un début. SolidAnim
vient de conclure un partenariat
avec le géant canadien Ross, spécialiste des équipements vidéo,
qui commercialise désormais « Solid Track ».
Le choix de s’implanter à Angoulême peut surprendre quand on
sait que 95 % des producteurs fran-
çais de cinéma sont à Paris. D’autant que c’est là que l’entreprise a
été créée en 2007. Mais elle y a gardé un bureau pour rester proche
des « réseaux ». « Nous avons décidé de déménager en 2012 dans la
cité de la bande dessinée pour
avoir des locaux plus grands et bénéficier de la qualité de l’écosystème du pôle Magelis », justifie Emmanuel Linot, l’un des trois
fondateurs. Lancé en 1997, ce pôle
est devenu une référence en
France dans l’animation 2D et 3D.
Il compte aujourd’hui une centaine d’entreprises employant 800
personnes, qui font quasiment jeu
égal avec leurs homologues parisiens, sans avoir leur exposition
médiatique.
Cap vers le second écran
Cela n’a pas empêché SolidAnim
de séduire les plus grands studios
ou réalisateurs. Ses références impressionnent. Ainsi, la société angoumoisine a œuvré sur le
deuxième volet d’« Alice au pays
des merveilles », que Disney devrait sortir le 1er juin prochain. Elle
s’est aussi illustrée sur « CrocBlanc », le long-métrage de Nicolas
Vanier, pour faire apparaître ou
disparaître des loups sur certaines
scènes. Malgré ce catalogue prestigieux, SolidAnim ne réalise « encore » que 1,5 million d’euros de
chiffre d’affaires. La raison est simple : c’est un marché de niche. Mais
son chiffre d’affaires devrait grimper à 2,5 millions d’euros cette année. Car, la PME a beaucoup investi en recherche et développement
l’an dernier pour saisir des marchés plus juteux, notamment celui des émissions télévisées. « L’été
dernier, nous avons déjà travaillé
avec Arthur sur le pilote d’une
émission avec des décors virtuels
innovants », dévoile Emmanuel Linot. SolidAnim se place aussi sur
le second écran, un marché pro-
Maincare Solutions rachète la société dijonnaise Ido-In
CANÉJAN (33)
Le leader sur un marché
de l’e-santé très éclaté
a progressé de 10 %
Depuisqu’elleestdevenueMaincare
Solutions après son rachat, en juin
2014, par le fonds d’investissement
américain Symphony Technology,
l’ex-société McKesson, toujours basée à Canéjan (Gironde), ne cesse de
croître. Elle réalisait 37 millions d’euros de chiffre d’affaires (CA) dans l’informatique de santé au moment de
son changement d’actionnaire. Elle
publiera fin mars des comptes consolidés voisins de 57 millions d’euros, en croissance de 10 % en un an.
« Notre actionnaire est d’abord motivéparl’innovation,etlesecteurmédical et hospitalier est en pleine
transformationenFrance»,explique
Christophe Boutin, président de
tion et médicales, passait sous son
contrôle. On évolue là dans le big
data, qui devient stratégique, y compris dans la santé.
Maincare, en pointe sur la télémédecine. PHOTO MATTHIEU PETIOT
Maincare Solutions qui consacre le
quart de son CA à la recherche et développement et emploie 500 personnes, essentiellement en France.
Maincare doit ces progressions à
ses propres performances mais aussi à de judicieuses acquisitions. Fin
2015, la société Amedim (2 millions
d’eurosdeCA),spécialiséedansl’analyse à distance des données de ges-
Groupements hospitaliers
Dernière acquisition en date, la société Ido-In, de Dijon, qui réalise
13 millions d’euros de CA. Cette entreprise est spécialisée dans la gestion territoriale des dossiers patients
via la télémédecine. Elle se consacre
aux infrastructures et aux réseaux
géographiques de santé, offrant des
solutions de production de soins
pour les établissements de santé,
comme à Besançon et dans les Antilles. Sa filiale Covalia, qui passe aussi sous le contrôle de Maincare, gère
déjà des plates-formes de télémédecine régionales en Languedoc-Roussillon et dans les Pays de la Loire.
Cette acquisition entre parfaitement dans la stratégie nationale de
Maincare, qui est d’occuper une
place de choix dans les futurs groupements hospitaliers territoriaux
(GHT), dont le gouvernement publiera la liste en juillet. « Ils deviendront le pivot de toute la chaîne de
soins dans un département, ce qui
oblige les établissements à réunir
leurs systèmes informatiques,
d’achat et de formation », explique
Christophe Boutin.
Mais Maincare veut aussi peser
dans les futurs territoires de soins
numériques (TSN). Il s’agit là de faire
travailler en réseau, autour de l’hôpital, tous les acteurs de la gestion de
populations sensibles (cancer, diabète, insuffisances rénales…). Maincare le fait déjà en Vendée sur l’ensemble du département. Elle est
aussiassociéeàCapGeminidansl’expérimentation landaise en cours autourdel’hôpitaldeMont-de-Marsan.
Jean-Bernard Gilles
SudRégion
Ouest Éco
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
9
Franck Allard avec Hollande à Buenos Aires
Le président de Filhet-Allard, 7e courtier en assurances français, est dans
la délégation qui accompagnait François Hollande en visite en Argentine.
Son entreprise, déjà présente en Espagne, est un des sponsors du Dakar,
organisé depuis 2009 en Amérique du Sud. Elle entend s’y développer. PHOTO DR
ÉCHOS ÉCO
Quelles politiques
industrielles
pour la région ?
Vincent Percevault et Emmanuel Linot, patrons de Game Audio Factory et de SolidAnim,
travaillent ensemble sur un projet de second écran virtuel intégré au téléviseur. PHOTO THOMAS LEBREUVAUD
mis à un grand avenir. Il s’agit par
exemple de jouer à des jeux vidéo
sur un petit écran virtuel, intégré
au bas de votre téléviseur, pendant
les arrêts de jeu lors d’un match de
rugby. C’est le projet que porte SolidAnim avec d’autres acteurs locaux, Game Audio Factory et les
studios Equilibre Games et Nyx.
15 recrutements en 2016
Pour réussir, SolidAnim se donne
les moyens de ses ambitions et va
recruter une quinzaine de personnes supplémentaires cette année,
en particulier des graphistes spécialisés en 3D. Ce qui va quasiment
doubler ses effectifs. L’entreprise
va aussi s’agrandir prochainement et prendre 200 mètres carrés de studio, tout près de ses actuels locaux. Parallèlement,
SolidAnim se déploie également à
l’étranger et a implanté un bureau
à Los Angeles en 2014.
Très confiant, Emmanuel Linot
observe aussi avec intérêt un phénomène de relocalisation en
France des tournages de cinéma.
Depuis le 1er janvier, le crédit d’impôt international (C2I), qui concerne les œuvres cinématographiques ou audiovisuelles de fiction
ou d’animation, est passé de 20 à
30 % pour les dépenses réalisées
dans l’Hexagone. Un montant qui
peut grimper jusqu’à 30 millions
d’euros. « Cela nous permet d’être
plus compétitifs que l’Asie et le Canada », souligne-t-il. Cependant,
pour attirer les producteurs à Angoulême, il en faudra bien plus. « À
cet égard, nous avons besoin de
l’attractivité de Bordeaux et d’un
lieu « vitrine » de notre savoir-faire,
qui pourrait être dans la future
cité numérique à Bègles », suggère-t-il. La balle est désormais
dans le camp des élus de la Région
Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes.
Notre rédaction économique animera le grand débat d’ouverture
de la Semaine de l’industrie dans
la région. « Quelles politiques industrielles pour la nouvelle région » est le thème de cette rencontre qui réunira lundi 24 mars, à
14 h 15, plusieurs centaines de
chefs d’entreprise d’Aquitaine, du
Limousin et de Poitou-Charentes
au Palais des congrès de Bordeaux.
L’usine du futur, le recrutement de
jeunes et les relations grands groupes-PME seront au centre des
échanges. Avec la participation
d’Olivier Horaist, directeur groupe
industriel et achats de Safran ;
d’Alain Boursier, directeur général
adjoint de Thales Avionics ; de Bernard Martin, PDG de Toray Carbons Fiber Europe ; de Christian
Houël, PDG d’Aquitaine Électronique et de l’UIMM Aquitaine Limousin Poitou-Charentes ; d’Antoine
Doré, directeur de CookUp Solutions ; de Frédéric Mas, PDG de Sothys ; et de Yannick Dufau, gérant
d’Alsolen France et président de
l’UIMM Gironde-Landes. Les débats
seront ouverts par Pierre Dartout,
le préfet de la grande région, et
ponctués par Alain Rousset, le président du Conseil régional. Inscriptions : communication@sudouest.fr
Une plateforme
de sous-traitance
aéronautique
La société de capital-investissement Activa Capital et Mecadaq,
une entreprise familiale aquitaine
de sous-traitance dans l’aéronautique, unissent leurs moyens dans
la création d’une nouvelle plateforme de consolidation dans le sec-
teur. En clair, les deux entités créent
une holding commune susceptible d’accueillir d’autres investisseurs. Mecadaq possède deux usines à Pessac (33) et à Tarnos (40), et
une aux États-Unis. Elle réalise
20 M€ de CA. C’est un spécialiste
dans la fabrication et l’assemblage
de pièces mécaniques de précision
pour l’aéronautique, composants
de portes pour les grands avionneurs. La plateforme vise un volume d’activité d’une centaine de
millions d’euros et accueillera
d’autres sociétés prochainement.
Pierre Goguet réélu
président des CCI
métropolitaines
Le président de la
CCI de Bordeaux,
Pierre Goguet, a
été réélu lundi,
pour deux ans,
président des CCI
métropolitaines.
Ce club réunit
aujourd’hui 14
membres, établissements consulaires des principales métropoles
françaises.
Le concours de
l’Agropole revient
Les inscriptions à la 23e édition du
concours national de la création
d’entreprises agroalimentaires
sont ouvertes. Ce concours est ouvert aux très petites entreprises et
aux PME agroalimentaires innovantes qui auront moins de 3 ans
au 30 avril 2016. Le jury, présidé par
Alain Rousset et composé de représentants de grands noms de
l’agroalimentaire et de la distribution (Danone, Bongrain, Sodexo,
Leclerc…), se réunira au mois de
septembre au Sénat. Inscriptions sur le site http://www.agropole.com
Pichet construit désormais sur tout le territoire national
rection régionale bien en vue, est
en passe de représenter le tiers de
la production du groupe en 2017.
À Bois-Colombes, Pantin, Antony
ou Brétigny-sur-Orge, et dans bien
d’autres villes de la deuxième ou
de la troisième couronne parisienne, le groupe construira quelque 1 000 logements en 2017, le
tiers de sa production nationale :
« Il est ici le principal levier de développement de l’entreprise, car les
besoins de logements y sont immenses », explique Patrice Pichet,
qui s’apprête à publier des résultats positifs pour l’année 2015.
IMMOBILIER La région
parisienne représente
le tiers des programmes
du promoteur girondin
Il y a bien sûr les concours les plus
en vue. Le Groupe Pichet a remporté un programme du concours
« Réinventer Paris », lancé par la
Mairie. Il s’est imposé sur un site du
17e arrondissement avec un projet
de logements et de commerces de
trois immeubles en structures bois
massif et une conciergerie solidaire, « une première pour nous »,
dit Patrice Pichet.
Ou la résidence étudiante de 305
places, avec plusieurs formules de
colocation, qu’il construira sur le
plateau de Saclay, non loin de
l’École polytechnique, avec 1 000
mètres carrés d’espaces dédiés aux
activités (sport, vidéo, cowor-
Le programme de logements étudiants à Saclay. IMAGE PICHET
king…). Nouveau aussi pour lui.
Mais l’essentiel pour le promoteur bordelais est ailleurs. La région
Île-de-France, où il travaille depuis
sept ans environ et où il dispose désormais, au cœur de Paris, d’une di-
Chiffre d’affaires en hausse
Le groupe, qui emploie aujourd’hui 1 000 salariés, dont 10 %
en Île-de-France, devrait réaliser un
chiffre d’affaires en hausse de 15 à
20 %, à 260 millions d’euros, en
2015, pour un résultat net de l’or-
dre de 4 %. Un beau rebond après
trois années de stagnation. L’an
prochain, Pichet dépassera les
3 000 logements, au-delà de son
niveau de production d’avant la
crise, au milieu des années 2000,
période faste de la construction :
« Nous sommes obligés de croître
et d’exister sur tous les marchés nationaux pour pérenniser notre entreprise », explique le patron girondin, désormais dans le Top 10
français de la promotion construction. À Lyon et à Lille, où il est actif,
les affaires se développent, et il ouvrira dans les prochaines semaines
une direction en Provence-AlpesCôte d’Azur – « Où nous ne pouvons
pas ne pas être présent », assure patrice Pichet. Son groupe aura bientôt acquis une dimension nationale, construite patiemment
depuis le début de la crise.
J.-B. G.
10
La région
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Le film qui dérange
24 HEURES
EN RÉGION
BAYONNE La vidéo dans la cathédrale est l’œuvre d’un artiste.
Ses détracteurs y voient une propagande anti-IVG. Pas l’Église
Macaire renonce
à ses indemnités
GRANDE RÉGION
Dans un communiqué, l’éphémère vice-président aux finances
du Conseil régional Jean-François
Macaire annonce qu’il renonce à
ses indemnités et qu’il « souhaite
prendre le temps nécessaire à
l’analyse de la situation ». L’ex-président de Poitou-Charentes a été emporté par les déclarations d’Alain
Rousset sur la délicate situation
financière de l’ancienne Région.
« J’ai la conviction de n’avoir commis aucune faute », ajoute-t-il, en
précisant qu’il a « besoin de comprendre ». Jean-François Macaire
annonce qu’il prendra dans quelques jours sa décision concernant
sa vice-présidence. Si la décision
n’est pas prise à sa place.
SOPHIE SERHANI
s.serhani@sudouest.fr
S
i Mgr Aillet, évêque de
Bayonne, n’avait pas besoin de
ce nouvel épisode pour faire
de nouveau parler de lui, l’artiste
polonais Lukasz Murzyn ne se
plaindra pas de la lumière désormais faite sur son œuvre « Source
de la miséricorde ».
La performance, une vidéo d’une
dizaine de minutes diffusée en boucle depuis deux mois au-dessus des
fonts baptismaux, dans l’aile gauche de la cathédrale de Bayonne, a
suscité la polémique hier. Un sursaut né sur les réseaux sociaux, l’internaute y voyant parfois une propagande anti-IVG.
CHARENTE-MARITIME
Elixir Aircraft,
l’avion charentais
Si tout se passe bien, un nouvel
avion biplace devrait voir le jour à
la fin de l’été. Un prototype, certes,
mais avec l’avenir devant lui. « Plus
sûr, plus performant, plus confortable », assure Arthur Léopold-Léger, un de ses concepteurs. Son
nom : Elixir Aircraft. Ses créateurs
se sont inspirés des techniques
de construction de bateaux pour
les intégrer à l’aéronautique. La
start-up de Périgny prévoit, après
dix mois d’essais, la commercialisation du biplace à l’horizon 2017.
PHOTO XAVIER LÉOTY/ « SUD OUEST »
« Arrêtons, c’est de l’art »
Le sein nu, le ventre d’une femme,
les draps blancs éclaboussés de
sang ou encore les cordes et chaînes montrés dans la vidéo n’ont pas
été perçus comme l’entendait l’artiste, estime le vicaire général de la
cathédrale, l’abbé Lionel Landart.
« Dans le cadre de l’Année de la
miséricorde, cette vidéo nous semblait montrer le chemin de croix.
Arrêtons, c’est de l’art. Et l’art suscite
toutes les réactions. Certaines personnes m’ont dit qu’elles trouvaient obscène que l’on montre un
sein dans une église. Je leur ai répondu que des saints, dans une
église, il y en avait beaucoup. Ils
n’ont pas apprécié », s’amuse-t-il.
LOT-ET-GARONNE
Le vicaire défend une œuvre symbolisant la miséricorde. PH. J.-D. C.
Pour les détracteurs de l’évêque
controversé Mgr Aillet, le message
est plus ciblé que l’œuvre en ellemême. Ces images crues, culpabilisantes à leurs yeux, font référence
à la position de l’ecclésiastique contre l’avortement. Farouchement
opposé à l’IVG, celui-ci n’a pas souhaité réagir à cette énième polémique.
Le maire intervient
Le jour anniversaire des attentats
de « Charlie Hebdo », il n’hésitait
pourtant pas à communiquer, dres-
sant un parallèle entre l’IVG et les
actes commis par l’organisation
État islamique. Cela avait donné
lieu à une pétition réclamant sa démission.
Cette fois, le maire de Bayonne en
personne intervient. Jean-René Etchegaray a en effet décidé de solliciter une entrevue avec l’évêque.
« Cette vidéo me dérange, juge-t-il.
Des images que je réprouve sont
diffusées dans un lieu classé au Patrimoine mondial et visité comme
tel. Il est de mon devoir de faire part
de mon sentiment. »
Les anti-LGV portent
deux recours devant
le tribunal
Hier, les associations opposées
à la LGV Bordeaux-Toulouse ont
indiqué avoir déposé deux recours
devant le tribunal administratif
pour faire annuler les déclarations
d’utilité publique de deux tronçons, préalables indispensables
aux expropriations. Les anti
estiment qu’en segmentant
ces déclarations il y a eu « un
détournement de procédure ».
PAU
24 migrants attendus
Vingt-quatre migrants, actuellement dans la « jungle de Calais »,
devraient être accueillis dès la
semaine prochaine à Pau et dans
trois autres communes de l’agglomération dont les maires ont donné leur accord. La préfecture s’est
mise à la recherche de six appartements vacants loués par des
bailleurs sociaux pour un accueil
« diffus », alors que des centres
provisoires d’accueil ferment ou
ont fermé, comme dans les Landes
ou à Saint-Étienne-de-Baïgorry.
11
Pays
Basque
INDISCRÉTION
Qui veut tourner
aux Aldudes ?
Christophe Leyton, réalisateur
d’un court-métrage aux Aldudes,
cherche une fillette de 6-7 ans
et un garçon de 8-9 ans
pour deux rôles. Le tournage
aura lieu le 16 mars.
Infos au 06 87 64 69 91.
PHOTO DR
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
CATHÉDRALE DE BAYONNE
La vidéo de la discorde
Pour le diocèse, l’œuvre diffusée symbolise la miséricorde. Certains y voient une propagande anti-IVG
Martin Scorsese sorti en 1988, qui
avait soulevé les catholiques traditionalistes. N’était-ce pas de l’art ?
SOPHIE SERHANI
s.serhani@sudouest.fr
S
ilence. Ça tourne. En boucle, et
depuis deux mois, au-dessus
des fonts baptismaux, dans
l’aile gauche de la cathédrale de
Bayonne. Âmes sensibles, s’abstenir.
Unpanneauexplicatif,disposéàcôté
duvidéoprojecteur,sous-titrelespectacle : « Ces images vous surprennent ou vous dérangent peut-être…
Elles évoquent la vie du Christ. » Là
oùcertainsyvoientunepropagande
anti-IVG. Allusion faite à la position
de Mgr Aillet, farouchement opposé à l’avortement.
Pour l’abbé Lionel Landart, vicaire
général,lavidéod’unedizainedeminutes de l’artiste polonais Lukasz
Murzyn, «Source de la miséricorde»,
projetée sur un écran en forme
d’hostie, ne fait pas référence à l’avortement. Encore moins à la position
de Mgr Aillet sur le sujet. Lequel a
tout de même validé la projection :
« On lui a soumis la proposition,
bien sûr, admet l’abbé Lionel Landart, vicaire général. La cathédrale,
c’est son église. »
« Ceci n’est
absolument pas lié
à l’avortement,
mais l’art a atteint
son but : celui
de faire réagir »
L’abbé Lionel Landart, vicaire général, devant la vidéo « Source de la miséricorde ». PH. JEAN-DANIEL CHOPIN
Mgr Aillet cible de la critique
L’aval de l’évêque controversé a suffi aux internautes, immédiatement
entrés par la brèche. Extraits. « Une
vidéo anti-IVG projetée en boucle
dans la cathédrale de Bayonne» twittait, hier, Jean-Baptiste C. « Les bienpensants s’offusquent d’une vidéo
anti-IVG projetée dans la cathédrale
de Bayonne », écrivait a contrario El
Rafa.
Un sein et un ventre nus, un nouveau-né radieux, du linge blanc éclaboussé par le sang jusqu’à s’assombrir entièrement, des cordes, des
chaînes, le visage du Christ rythmant le film de façon subliminale,
les scènes s’enchaînent sans discon-
tinuer, chaque jour, entre 8 heures
et 19 heures. Un film qui a « heurté »
le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray. Ce dernier a d’ailleurs demandé à rencontrer Mgr Aillet.
« On est révoltés »
Car l’œuvre divise. « Ceci n’est absolument pas lié à l’avortement, mais
à l’incarnation du Christ, défend le
vicaire en résumant la performance
deLukaszMurzyn.Maisl’artaatteint
son but : celui de faire réagir. »
Si les réactions se multiplient, ce
n’est pas tant l’œuvre qu’elles viennent commenter. Que de l’art naisse
le débat est une chose. Que ce débat
interviennedansuncontextedecrispation autour des positions de
Mgr Aillet en est une autre. Celui à
qui l’on reproche d’utiliser cette vidéo pour faire passer un message
différent de l’intention de l’artiste, cibledelacritiquenotammentdepuis
sesdéclarationscontrel’avortement,
au centre des discussions depuis le
carnaval de Saint-Jean-de-Luz, n’a pas
répondu à nos sollicitations.
« C’est un enchaînement de choses affreuses. On est révoltés après
tout ça, s’insurge Sandra Baronnet,
Bayonnaisede32 ans.Onassisteàun
retour vers le passé. Pour moi, c’est
clairement une propagande anti-
IVG.Ilestinadmissiblequecesoitdiffusé dans un lieu public tel que la cathédrale de Bayonne. Cela n’a pas
lieu d’être et j’ai limite envie de couper ce vidéoprojecteur. Il y a vraiment de quoi se poser des questions. »
Comme celle de la possibilité d’invoquer l’argument de l’art, indépendamment de la situation dans laquelle il prend sa source. L’histoire
rappelle l’œuvre « Piss Christ », d’Andres Serrano, un crucifix photographié baignant dans l’urine. L’Église
s’en était offusquée. N’était-ce pas de
l’art ? Même question sur « La Dernière Tentation du Christ », film de
Le même que montre aujourd’hui
la cathédrale de Bayonne, venu provoquer les laïcs. « J’ai l’impression
qu’on se trompe, estime l’abbé Landart. Lukasz Murzyn est un artiste
polonais, rencontré à l’occasion de
la béatification du père Cestac, l’an
passé. Nous avons pensé que son
œuvre était intéressante à exposer à
l’occasion de l’année de la miséricorde, puisqu’elle parle de cela. De
plus, les prochaines Journées mondiales de la jeunesse se dérouleront
enPologne.C’étaitl’occasiondemettre en avant un artiste polonais. »
Un message loin d’être universellement compris. « Nous avons reçu
des lettres disant que la vidéo ressemblait à de la pornographie, confie Marie-Laure Ducos, secrétaire du
vicaire. Je regrette que, comme d’habitude, on ne cherche pas à comprendre le vrai sens des choses.
Même si, effectivement, ces images
interpellent. »
Jusqu’au corps ecclésiastique.
«C’est curieux, réagit sœur Monique
Piveteau, venue depuis Tarnos, et qui
découvre la vidéo pour la première
fois. Oh, c’est violent. Cela me choque. Pourquoi ici ? Cela a certainement un but, mais c’est dur. Si c’est
de l’art, alors on peut tout dire et son
contraire. »
12
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Pays Basque
Le 64 à déguster
AGRICULTURE Les Pyrénées-Atlantiques retrouvent leur stand au Salon de l’agriculture
PIERRE SABATHIÉ
dissociables de l’agriculture, souligne Marie-Josée Nousty, président
des Gîtes de France 64. Le bassin parisien représente pour nous un
grand pôle de clientèle. »
p.sabathie@sudouest.fr
e département renoue avec
sa tradition historique de présence au Salon de l’agriculture, qui s’ouvre samedi pour huit
jours, en investissant dans un
stand de 100 m² clairement identifié, en partenariat avec la Chambre
d’agriculture et le Comité départemental du tourisme (CDT).
Ces dernières années, les Pyrénées-Atlantiques étaient greffées
au stand de la région Aquitaine.
Face à son périmètre élargi, le département a préféré se positionner
seul pour mieux afficher l’identité de son territoire et mettre en
valeur ses produits et ses savoirfaire.
Car pour les trois partenaires de
cette opération, le tourisme et
l’agriculture sont deux des poumons de l’économie du Béarn et
du Pays basque, et les visiteurs du
salon ont toujours une attirance affective pour venir découvrir les richesses du territoire.
« Le Salon de l’agriculture constitue un formidable moment de rencontres où 700 000 visiteurs se
succèdent, reconnaît le président
du Conseil départemental, JeanJacques Lasserre. Il fallait perfectionner nos dispositifs d’accueil
pour donner un nouveau visage,
une nouvelle image, une nouvelle
ambition à notre présence sur le salon. »
L
La vitrine des Pyrénées-Atlantiques s’étendra sur plus
de 100 m² au Salon de l’agriculture. PHOTO ARCHIVES GUILLAUME BONNAUD
Pour le CDT, le succès populaire
de l’événement parisien a des retombées sur l’économie du département.
« Vecteur » de tourisme
« Toutes les enquêtes montrent que
les gens ont une image positive de
nos campagnes, c’est un vecteur
important pour notre tourisme,
constate Max Brisson, président du
CDT. Nous faisons ainsi la promotion de nos deux destinations,
Béarn-Pyrénées et Biarritz Pays basque, auprès de la clientèle majori-
tairement urbaine du salon, pour
nos terroirs, nos territoires, nos saveurs, avec ce fil conducteur de la
qualité qui correspond à l’image
du département. » Jacques Pedehontaà, président de la destination
Béarn-Pyrénées, n’hésite pas à qualifier le salon de « noces de l’agriculture et du tourisme ». Les 11 offices
de tourisme seront sur place.
La participation des Gîtes de
France 64 traduit cet état d’esprit,
avec une volonté de plus en plus
marquée de touristes désireux de
venir à la ferme. « Nous sommes in-
251 produits, 126 vins
Ce « projet ambitieux » réjouit le
président de la Chambre d’agriculture, Jean-Michel Anxolabehere,
pour « mettre en avant la richesse
de nos produits autour de thèmes
précis chaque jour ». Le programme prévoit de valoriser au
quotidien une filière et un territoire du samedi 27 au dimanche
6 mars. Le tout agrémenté de dégustations mitonnées par les chefs
Dominique Massonde et Patrick
Cirotte. La journée des Pyrénées-Atlantiques est fixée au jeudi 3 mars,
précédée de soirées Béarn et Pays
basque, mardi et mercredi.
Quelque 251 produits et 126 vins
des Pyrénées-Atlantiques seront représentés à Paris, soit 25 % de plus
que l’an dernier, avec bien évidemment un nombre important d’animaux accompagnés de 25 éleveurs
pour le très prisé concours général
agricole. Les lycéens concourront
également.
Un coin de ciel bleu dans la grisaille du monde agricole. « C’est
l’occasion de montrer à un milieu
en proie aux difficultés et aux doutes que l’on ne baisse pas la garde
par rapport aux envies du public »,
renchérit Jean-Jacques Lasserre.
FAITS DIVERS
BIARRITZ
Les deux casseurs de
voitures interpellés
Depuis dix jours, les voitures garées dans le secteur de l’avenue
Coulaoun, à Biarritz, près des HLM
de Parme, étaient victimes de vandalisme. Ont été recensés seize voitures, rayées, cabossées, rétroviseurs et pare-brise cassés. Le
commissariat de Biarritz, bombardé de plaintes, a réagi en interpellant, hier matin, un jeune de 15 ans
à son domicile, dans le secteur de
Coulaoun, puis son complice de
16 ans, en foyer d’accueil. Les deux
mineurs ont reconnu les faits. Les
propriétaires de véhicules ayant
subi des dégradations ces dix derniers jours, dans le secteur de Coulaoun, sont invités à porter plainte
au commissariat de Biarritz.
Voiture contre moto à Ascain.
Hier, vers 8 h 50, une voiture et
une moto sont entrées en collision
dans la rue Ernest-Fourneau. Le
motard a terminé sa course contre
un muret. Légèrement blessé, ce
Luzien, âgé de 46 ans, a été évacué
vers l’hôpital de Bayonne.
PRÉCISION
Dans l’article concernant la
prisonnière basque Lorentxa
Guimon du 24/02/2016, une erreur
s’est glissée dans les propos de la
député Sylviane Alaux. Il fallait lire :
« Elle (Lorentxa Guimon) a dû subir
quatre interventions chirurgicales
depuis octobre dernier », et non
« depuis 2014 ».
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
13
Pays Basque
« Ni gagnant, ni perdant »
FISCALITÉ Les tenants d’une
intercommunalité unique s’engagent
à ne pas faire peser l’impôt sur les
ménages. La mécanique est plus
compliquée pour les entreprises
EPCI PAYS BASQUE
D’ici à fin mai, les 158 communes
du territoire auront dit si oui
ou non elles veulent d’une seule
intercommunalité à l’échelle
du Pays basque, au lieu de dix.
Que recouvrirait cette évolution
vers un unique Établissement
public de coopération
intercommunale ? « Sud Ouest »
ouvre ce dossier aussi complexe
qu’essentiel et se penche
aujourd’hui sur vos impôts.
PIERRE PENIN
p.penin@sudouest.fr
C
omme il est complexe, ce débat sur l’intercommunalité
unique à l’échelle du Pays basque. Alors, si on l’aborde par les
questions fiscales, les plus déterminés à comprendre se souviennent
soudain qu’ils ont piscine…
C’est pourtant un élément essentiel. L’un de ceux qui divisent les partisans au projet préfectoral d’EPCI (1)
et ses détracteurs. Ces derniers en
font un argument épouvantail, qui
prédisent « une bombe à retardement pour la fiscalité locale ». Le
camp d’en face s’emploie à désamorcer. Qu’en est-il à ce stade de
l’épineux débat ?
poids de l’impôt
sur les ménages
1 Même
Les citoyens du Pays basque paieront-ils plus d’impôts, une fois réunis dans une seule grande agglomération ? Peyuco Duhart répond
« non ». Le maire (LR) de Saint-Jeande-Luz et président de l’Agglomération Sud Pays basque a animé l’« atelier fiscalité », lors du long travail
préparatoire mené à Hasparren.
« Ce sera indolore pour les foyers »,
promet-il.
La taxe d’habitation est la principale ponction. Certains paient aus-
si la foncière. Aujourd’hui, chacune
des dix intercommunalités applique des taux communautaires propres (2). Tous différents les uns des
autres. Demain, un seul s’appliquera aux habitants des 158 communes
basques. Fatalement, il sera plus élevé pour les uns, moins pour les autres. « Mais les écarts seront compensés par l’EPCI », souligne Peyuco
Duhart.
« Nous avons choisi d’appliquer
le principe de neutralisation », indique-t-il. Qu’est-ce que ce gros mot ?
Il faut ici imaginer un système de
vases communicants. Le budget de
la future entité prévoira une « attribution de compensation ». Ce type
d’enveloppe existe déjà dans les
communautés. La somme versée
remettra au niveau d’avant l’EPCI
les ressources des communes que
le taux intercommunal unique aurait pu entamer. « L’idée, c’est qu’aucune ville ne perde de ses ressources. »
Au bout de la chaîne, côté contribuables, l’attribution de compensation permettra aux Conseils municipaux de baisser les taux
communaux des impôts locaux. Le
cas de figure inverse sera possible :
une ville qui gagnerait au taux intercommunal unique pourrait agir
à la hausse. « Le tout s’équilibrera et
les communes pourront maintenir
leur niveau de service. »
Certaines communes pratiquent
des abattements d’impôts locaux.
Elles prennent ainsi la mesure
d’une sociologie parfois fragile. C’est
surtout vrai à Anglet et Bayonne. Le
principe de neutralisation leur permettra de maintenir cet effort.
impôt
les entreprises
2 Lesurdélicat
À la louche, l’impôt sur les foyers apporte 45 % des moyens intercommunaux tirés de la fiscalité. Les entreprises contribuent à hauteur de
55 %. Dans cette grosse moitié, la
principale ponction sur les profes-
Peyuco Duhart, maire luzien et président de l’Agglomération Sud Pays basque. PHOTO ÉMILIE DROUINAUD
58
C’est, en millions d’euros,
l’investissement cumulé
actuel des dix
intercommunalités basques.
80 % relèvent des communes
côtières (54 % Côte basque
Adour et 26 % Sud Pays
basque). Les investissements
dans le cadre d’un EPCI
unique devront tenir compte
de la contribution de chaque
territoire au budget commun.
sionnels est la cotisation foncière
des entreprises (CFE). « Nous avons
97 taux différents sur le Pays basque », situe Peyuco Duhart. Là aussi,
un seul s’appliquera. Une moyenne
(pondérée) de la pléthore actuelle
de taux permettra de le calculer.
« Dans cette approche, compte l’élu
luzien, nous irions vers un taux de
CFE de 28,19 %. » Actuellement, seuls
17 zones sur 97 pratiquent des taux
inférieurs. Autrement dit, la contri-
bution moyenne des entreprises
pourrait augmenter. Peyuco Duhart souligne toutefois que « les
écarts entre ceux qui paient le plus
et le moins ne sont pas grands ».
L’EPCI pourra lisser ces taux sur
douze ans.
: pas de
taxe sans service
3 Transport
Parmi les farouches opposants à
l’intercommunalité unique, le Médef érige des barricades. L’augmentation, même contenue, de la CFE,
n’est au goût du syndicat patronal.
Pas plus que le « versement transport » (VT) qui pourrait s’étendre.
C’est la taxe versée par les entreprises de plus de 9 salariés à la communauté pour les besoins du réseau de
transport public local. À ce jour,
seule l’Agglomération Côte basque
Adour prélève cet impôt direct. Et
pour cause, elle est la seule à développer un tel réseau, géré par son
Syndicat des transports (Stacba).
Elle applique le taux maximum aux
entreprises de sa zone : 2 %.
Problème : des dizaines de PME
encore en marge de cet écot vontelles devoir le payer ? Dans un contre-projet de « communauté Pays
basque », le collectif des maires opposés à l’EPCI alerte sur « une facture
de 13 millions d’euros » pour les boîtes.
Ils fondent leur calcul sur un taux
de 2 %, appliqué indistinctement à
toutes les entreprises de la taille requise. « C’est même 13,6 millions,
souligne Peyuco Duhart, mais cette
hypothèse a été écartée. »
« Pas de service, pas de taxe » : ainsi l’édile résume-t-il l’esprit de la réflexion sur le VT. La taxe sera déployée si une offre de transport l’est
par l’EPCI. « Et ça ne sera pas forcément au taux de 2 %. Ce sera en relation avec le niveau de service apporté. » Il faudra certainement créer un
syndicat des transports.
(1) Établissement public de coopération
intercommunale.
(2) Ils s’ajoutent aux taux communaux
d’impôts locaux.
Côte basque Adour concentre la richesse
LE POTENTIEL DES COMMUNAUTÉS Un regard sur les revenus
par habitant et les pratiques fiscales actuelles dessine une Acba forte
Les 158 communes du Pays basque
et les dix intercommunalités qui les
fédèrent aujourd’hui ne disposent
pas de la même puissance financière. Autrement dit, toutes ne sont
pas aussi riches.
Si l’on considère le revenu médianannuel(1) des villes de plus de
5 00 habitants, c’est Bassussarry qui
arrive en tête des communes avec
près de 25 000 euros (2). Suivent Arbonne (plus de 22 000), Arcangues
(21 800), Anglet (environ 21 200),
Mouguerre (21 100). Une commune
comme Bidart arrive en 9e position,
avec près de 20 900. Biarritz est 16e
pour un revenu médian de 20 400.
Bayonne, plus grande ville du Pays
basque (47 000 âmes), n’arrive
qu’en 48e position avec presque
17 300 euros.Boucauest30e,justedevant Hendaye. Saint-Jean-de-Luz est
24e, Guéthary 23e, Saint-Jean-Pied-dePort 34e, Mauléon 49e… La plus modeste des communes, c’est Barcus et
sa médiane proche de 15 000 euros.
Si l’on s’intéresse au potentiel
fiscal par habitant (3) des dix intercommunalitésactuelles,c’estl’Agglomération Côte basque Adour
(Acba) qui présente les valeurs les
plus importantes. Logique au regard des revenus médians de ces
cinqvilles:troisd’entreellesfigurent
dans le « Top 20 ». L’ensemble représenteunpotentielfiscalparhabitant
de 469 euros (pour une population
de 141 000 personnes). C’est la Com-
munauté d’Iholdy Ostibarre qui
ferme la marche, avec 86 euros par
habitant (4 000 habitants).
En terme de taux d’imposition,
c’estl’Acbaquipratiquelaplushaute
taxe d’habitation sur les ménages,
avec 8,84 %. La Communauté d’Hasparren applique le taux le plus bas
avec 2,8 %. Pour la cotisation foncière
des entreprises, c’est encore l’Acba
qui affiche le taux le plus haut :
31,83 %. Le plus bas est du côté de la
Communauté de Bidache.
(1) La moitié des salariés du Pays basque
gagne plus, l’autre moins.
(2) Chiffres arrêtés en 2012.
(3) Soit ce que représente potentiellement la levée des impôts locaux.
Anglet fait partie des cinq communes du Pays basque
où le revenu médian par habitant est le plus élevé. PHOTO J.-D. C.
14
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Bayonne
Plus que quatre jours pour choisir son affiche
Les cinq productions en lice pour devenir l’affiche officielle des Fêtes de Bayonne
2016 sont exposées au Musée basque jusqu’à dimanche. Le public, qui participe
pour moitié à la sélection, est invité à en retenir une : au musée directement, ou
par Internet (affiche2016.bayonne.fr). Ouverture de 10 h 30 à 18 heures. PHOTO J.-D. C.
La diaspora à travers l’art
A pu constater que le principe de la
double peine peut aussi s’appliquer
aux non délinquants. Le cas pour
cette jeune femme, qui a passé une
partie d’un de ses après-midi cette
semaine sur un banc du tribunal de
Bayonne, confrontée au voleur présumé de son scooter déjà mal en
point. En attendant de récupérer
son moyen de locomotion, la jeune
motocycliste a dû demander un justificatif à destination de Pôle emploi. L’audience au tribunal tombait
en effet au même moment qu’un
rendez-vous avec son conseiller. La
jeune femme ne s’est pourtant pas
départie de son sourire. Le Piéton
espère que la vie lui sourira aussi
un peu plus dans les mois à venir !
AGENDA
AUJOURD’HUI
Crématiste de la Côte basque. Per-
manence (le 25.02.2016)
dans les locaux de la Maison
de la Vie Citoyenne du Polo-Beyris,
de 10 h à 12 h. Tél. 05 59 93 34 39.
Danse feeling. Tous les jeudis à partir du 3 septembre, cours de rock
débutant à 19 h 30, rock niveau 2
à 20 h 30, lindy-hop niveau 3 à
21 h 30, 42, chemin de Sabalce.
Tél. 06 62 70 98 54.
Gym volontaire - Aviron Bayonnais.
Cours gym douce de 9 h à 10 h
et gym dynamique de 18 h à 19 h,
au palais des sports de Lauga
(salle judo). Inscriptions sur place.
Section GV des bains de Lauga.
Gymnastique d’entretien, gym tonique, pilates au gymnase
de l’école des arènes de 18 h à 19 h
et de 19 h à 20 h. Tél. 06 52 53 74 15,
gymvolontaire-064065@epgv.fr.
Association Pied flex. Cours
de danse modern jazz, à partir
de 9 ans et cours adulte, 11, allée de
Glain, le lundi, jeudi et vendredi.
Tél. 05 59 63 59 65.
Erro bat. Répétition de la tambor-
rada, 1 jeudi sur 2, à 19 h 15,
2, rue de Balichon.
MUSÉE BASQUE
La société d’études
Eusko Ikaskuntza
organise un colloque
et une exposition sur
un sujet peu abordé
EMMA SAINT-GENEZ
e.saint-genez@sudouest.fr
L
es estimations varient, mais la
communauté basque compterait quelque 10 millions de
personnes à travers le monde, en
lien direct avec le territoire ou via ses
aïeux. Une diaspora dont la société
d’études basques Eusko Ikaskuntza
tente de resserrer les liens via le programme de coopération internationale Eusko Diaspora.
« Dans le cadre de cette réflexion,
nous nous sommes rendu compte
qu’il y avait très peu de travaux sur
la diaspora basque en termes artistiques, alors que le sujet a été très étudié en anthropologie, linguistique,
littérature et histoire, commente Viviane Delpech, docteur en histoire
de l’art, chargée de développement
pour la société d’études et chercheur à l’Université de Pau et des
Pays de l’Adour. Il y a des études très
ponctuelles mais pas de réflexion
globale et problématisée. »
D’où l’idée d’un colloque international sur la question, qui se tiendra
aujourd’hui au Musée basque à
Bayonne, demain au musée San Telmo (lire par ailleurs).
La huitième province
Un volet scientifique que Viviane
Delpech a voulu doubler d’une proposition accessible au grand public,
au-delà des concepts et des théories.
En juin, c’est donc deux appels
qu’Eusko Ikaskuntza a lancés: un auprès des chercheurs pour des contributions universitaires, un autre
en direction des artistes, amateurs
et professionnels, des deux côtés de
la Bidassoa.
« Quand on dit diaspora basque,
on pense surtout aux mouvements
migratoires des XIXe et XXe siècles,
avec les nombreux Basques partis
s’installer aux Amériques. La diaspora dont nous parlons se rapproche
plus de l’étymologie grecque du
mot : c’est la communauté d’origine
Docteur en histoire de l’art et chercheur à la société d’études Eusko Ikaskuntza, Viviane Delpech
coordonne le projet scientifique et artistique qui figure à l’agenda de Donostia 2016. PHOTO E. ST.-G.
basque actuelle, dispersée à travers
le monde, que l’on appelle aussi la
huitième province. »
Une vingtaine d’artistes, liés de
près ou de loin à cette diaspora, a répondu à la proposition. Seize ont été
retenus, dont deux Espagnols installés à Barcelone. L’exposition, qui sera
inaugurée ce soir au Musée basque,
« La diaspora dont
nous parlons est la
communauté
d’origine basque
actuelle, dispersée
à travers le monde »
regroupe leurs 21 œuvres, très hétéroclites, sur un même sujet imposé.
Peintures, sculptures, mosaïque, installations, photo et audio-montages,
proposition multimédia, réalisés
par des hommes et femmes de 20 à
70 ans. « C’est très révélateur du phénomène de la diaspora, très mélangé, que ce soit au niveau des générations ou des supports, reprend
Viviane Delpech. Parce que c’est un
sujet qui touche toutes les familles
et reste d’actualité. » L’émigration
pour aller chasser la baleine au large
de Terre-Neuve, le thon le long des
côtes africaines, pour devenir berger dans les plaines américaines ou
argentines, pour fuir la guerre civile,
le Franquisme, la crise économique…
« Quatre grands thèmes se sont
dégagés naturellement des œuvres,
poursuit la commissaire artistique.
Le déplacement, quand on est sur la
route ; la vie ailleurs ou comment on
s’adapte ; la nostalgie avec cette tension entre le bonheur d’avoir trouvé sa terre promise et le mal du pays,
et ceux qui sont restés et ou comment les proches vivent l’exil. »
Du Pays basque au Nevada
Trois des 16 artistes seront primés ce
soir lors du vernissage. À côté de la
stèle « Huitième Province » de Régis
Pochelu ou du peuplier « arboglyphe » de Laurence Etchechury – sur
lequel les bergers basques gravaient
leurs messages comme les Indiens
du Nevada –, les œuvres de trois autres artistes invités et hors concours.
Membre de la diaspora basque
installée en Israël après plusieurs années auxÉtats-Unis, l’anthropologue
Zoé Bray a peint le sculpteur un
temps exilé, feu Nestor Basterretxea,
EN PRATIQUE
Le colloque commence aujourd’hui
au Musée basque, de 9 h à 18 h ; il se
poursuivra demain au musée San
Telmo de Saint-Sébastien. L’entrée
est libre. L’exposition « Regards
d’artistes sur la diaspora basque »,
sera elle visible du 26 février au
10 avril au Musée basque, qui est ouvert de 10 h 30 à 18 heures tous les
jours, sauf les lundis et jours fériés.
Entrée : 6,50 euros, réduit 4 euros.
Gratuit pour les enfants, les moins
de 26 ans et le premier dimanche de
chaque mois. Tél. 05 59 59 08 98 ;
www.musee-basque.com
et Marie-Louise Lekumberry, fille
d’un berger basque parti d’Ossès et
gérante bascophone d’un restaurant à Reno au Nevada : « Il y a là-bas
un centre d’études basques vu l’importante communauté dans l’ouest
américain»,préciseVivianeDelpech.
Avoir aussi les toiles de Benoît Pingeot sur « le vide souverain » de l’exil
et celles, colorées, de Michel Hacala
sur les rencontres pacifiques des marins basques avec les habitants d’autres côtes lointaines.
Des chercheurs et un catalogue
■ Aujourd’hui, au Musée basque, le
colloque sur « les arts et la diaspora
basque » réunira des chercheurs des
universités de Pau, du Pays basque,
de Madrid, d’Équateur, de Seattle…
pour des exposés sur la réception des
arts basques à l’étranger et la perception et l’identité des Basques à
travers les arts. Demain, le rendezvous scientifique se poursuivra au
Musée San Telmo de Saint-Sébastien. Thèmes des communications :
« arts basques et exil anti-franquiste » et « le dilemme du retour ».
Inaugurée ce soir à 18 heures, l’exposition « Regards d’artistes sur la
diaspora basque » restera au musée
bayonnais jusqu’au 10 avril. Elle parcourra ensuite les sept provinces du
Pays basque. Écrit en français, basque, espagnol et anglais, un très
beau catalogue reprenant les œuvres
mais aussi « les paroles » des 19 artistes a été publié à 425 exemplaires
aux éditions Kilika (15 euros). Le budget global du projet, scientifique et
artistique, se monte à 17 000 euros.
L’Eusko Ikaskuntza a notamment
reçu le soutien du Crédit agricole et
de l’association culturelle Ezmugak
d’Irun pour ce double événement qui
figure à l’agenda de Donostia 2016.
15
Grand Bayonne
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
MOUGUERRE
URT
Le Radio club urtois
va changer de local
De nombreux parents sont venus rencontrer les animateurs
des séjours de ski. PHOTO F. G.
Sur les pistes
de ski pyrénéennes
Dans le cadre de ses programmes
de vacances d’hiver, la mairie de
Mouguerre, par le biais de son centre de loisirs et du local jeunes, propose des séjours au ski pour les enfants de la commune, âgés de 7 à
12 ans et de 13 à 17 ans.
Afin de préparer au mieux ces sorties, une nouveauté a été instaurée
cette année, puisque tous les parents des enfants inscrits ont été
conviés à une réunion d’information en mairie, mardi 16 février, afin
d’y présenter le programme des activités, autant que les animateurs.
C’est en effet une cinquantaine
d’enfants, âgés de 7 à 12 ans, qui profite, durant ces vacances d’hiver,
d’un séjour au sein de la station pyrénéenne d’Espiaube. Les jeunes
mouguertars y bénéficient de cours
de ski encadrés par des moniteurs
de l’École du ski français (ESF). Au
sein de deux groupes, les rompus à
la pratique du ski côtoient certains
enfants pour qui les sports d’hiver
constituent une grande première.
Le séjour permet également de profiter du village de Saint-Lary, et du
milieu montagnard en général.
Séjour d’ados à Saint-Lary
Durant la réunion d’information,
les parents ont notamment été informés d’un projet de randonnée
nocturne guidée, en raquettes, à
peine éclairée par les astres.
La première semaine des vacances d’hiver a déjà permis à 18 adolescents de profiter des mêmes pistes
enneigées de Saint-Lary : aux joies
de la glisse s’est ajouté, pour eux aussi, le tissage de liens entre les jeunes
de la commune, notamment à travers les veillées ludiques.
Au-delà des informations fournies, la réunion d’information a également été l’occasion d’échanges
avec les animateurs, afin de préparer au mieux le départ de leurs enfants vers les sommets pyrénéens.
Le Radio club urtois n’a pas eu besoin de replier ses antennes pour
organiser, samedi dernier, son assemblée générale à la Maison pour
tous d’Urt. Le président, Bernard
Bouilly, a ouvert la séance en demandant d’observer une minute
de silence en mémoire des radioamateurs qui ont rejoint le monde
des « clés silencieuses » l’an passé.
Puis Francis Gillet, secrétaire de
l’association, a commencé l’énoncé du rapport moral 2015. Il a décliné la liste des événements marquants qui ont ponctué les douze
derniers mois.
Déménagement début 2017
De toute évidence, le fait prioritaire pour les membres est l’avènement prochain de leur nouveau
local, qui sera situé au 1er étage de
la future médiathèque encore en
construction.
Frédéric Notary, conseiller municipal présent dans la salle, a confirmé qu’il était raisonnable de
considérer que l’association pourra emménager dans ses nouveaux
locaux début 2017.
Par anticipation et pour profiter
de la présence de la grue de chantier, le mât d’antenne et ses éléments ont été déjà montés sur la
terrasse de l’immeuble.
La participation active des radioamateurs a donc été requise pour
les efforts à fournir en vue de ce déménagement, comme elle l’a été
pour le forum des associations ou
lors du « Radio broc » de Labenne,
Le président, Bernard Bouilly, entouré de Christian Saint
Arroman, à droite, et de Jacques Fabier et Francis Gillet. PHOTO J. E.
qui est une sorte de bourse
d’échanges en matière d’activités
radio.
Par ailleurs, la participation du
Radio club urtois au Téléthon a généré un don de 30 euros grâce aux
deux jours d’activités devant les
émetteurs (via un pourcentage recueilli sur les appels émis).
Le bilan financier est un peu
juste cette année, mais le solde de
trésorerie est positif à 1 267,59 €. Selon le vice-président, Christian
Saint Arroman, la formation des
nouveaux adhérents est d’actualité, elle est nécessaire pour pérenniser le réseau à Urt et permettra
de passer les licences et de rejoindre ainsi les « indicativés ».
Donostia 2016
Dans cet ordre d’idée, et pour élargir son activité, l’association participera, dans le cadre de l’événement « Saint-Sébastien capitale
européenne de la culture », sur la
Côte basque française et en coordination avec les acteurs de SaintSébastien, à l’activation de quelques phares à Saint-Jean-de-Luz,
Ciboure, Cap Saint Martin et Socoa.
Autre perspective : une expédition au sommet du pic Beltxu
dans Les Arbailles, pour aller chercher plus haut de meilleures transmissions pouvant ouvrir les portes de la télévision amateur.
Joseph Etchebarne
COMMUNES EXPRESS
Fabienne Gorostegui
CORRESPONDANTS
Boucau
St-Pierre-d’IrubeetVillefranque
Marie-Claude Ihuel
Tél. 05 59 20 78 81
Mail : ihuel.j-y@orange.fr
Florence Beck
Tél. 06 81 31 25 07
Mail : sapristi@wanadoo.fr
Lahonce et Mouguerre
Tarnos
Fabienne Gorostegui
Tél. 06 98 81 84 62
Mail : fgorostegui@gmail.com
Jean-Yves Ihuel
Tél. 05 59 20 78 81
Mail : ihuel.j-y@orange.fr
■ SAINT-MARTIN-DE-SEIGNANX
Conseil municipal. Le Conseil municipal se réunira lundi prochain,
à 18 h 30. À l’ordre du jour :
convention CPIE (Centre permanent d’initiative pour l’environnement) ; acquisition de parcelles
à la SCI l’Airial ; avenant pour le terrain de football en gazon synthétique ; aménagement du chemin
de Grand-Jean ; marché du terroir
2016 ; approbation du contrat
2015-2018 (enfance-jeunesse) ;
demandes de subventions ;
questions diverses.
■ LAHONCE
Conseil municipal. Le prochain
conseil municipal se tiendra en
salle des mariages, ce lundi, à 19h.
Les élus aborderont essentiellement des questions budgétaires.
■ TARNOS
Vide-greniers de l’aumônerie. L’aumônerie des lycéens de la paroisse
Notre-Dame-de-l’Adour organise
un vide-greniers et vide-poussettes, ce dimanche, sur l’esplanade
Duclos, face à l’hôtel de ville.
Concours de belote annulé. L’association « Rencontre et amitié »
annule son concours de belote
prévu le 9 mars.
16
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Anglet
Une association pour l’école Tivoli
Après l’annonce de la prochaine fermeture de la maternelle de Tivoli, des
parents d’élèves créent une association, Les Enfants de Tivoli, pour promouvoir
l’école, ses conditions d’éducation et d’enseignement, et trouver des élèves
pour la rentrée prochaine, avec l’objectif de créer une ou deux classes. PHOTO B. L.
« Nous sommes à une
étape de renaissance »
LE PIÉTON
Ne veut pas entrer dans la polémi-
que. Alors, il se préoccupera seulement des petits animaux : ceux lâchés par les Jeunes Agriculteurs,
mardi, dans les rayons du Carrefour
du BAB 2. Un veau, deux agneaux
et un cochon qui n’avaient pas l’air
si traumatisés et qui ont fait la joie
des quelques enfants qui passaient
par là. Le Salon de la crise, comme
l’ont nommé les agriculteurs, aura
eu des airs, pour ces bambins que
l’innocence n’a pas quittés, des airs
du vrai Salon de l’agriculture, qui
s’ouvre samedi à Paris.
AGENDA
AUJOURD’HUI
Narcotiques anonymes. Réunion
de 19 h à 20 h 30, tous les lundis
et tous les jeudis, à la maison
pour tous, 6, rue Albert-le-Barillier. Permanence téléphonique
au 01 43 72 12 72.
Kung-fu wushu. Cardio à 11 h,
CAF à 12 h 30, kung fu à 13 h 15,
réflexologie de 14 h à 18 h,
7, rue Louis-Colas.
Tél. 06 50 75 28 48.
Association pour la danse. Cours
de moder’n jazz s à 17 h 10
au centre El Hogar.
Renseignements
au 06 81 48 63 98.
Crèche familiale.12 allée Baude-
laire. Permanence du lundi
au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30
et de 13 h 30 à 16 h 30.
Tél. 05 59 59 72 72.
Anglet Accueille. À El Hogar :
rando Dominique,
rendez-vous sur le parking à 8 h,
tél. 06 81 43 53 05 ; tarot de 14 h
à 18 h, tél. 05 59 74 77 62 ;
scrabble de 14 h 30 à 18 h,
tél. 05 59 03 48 12. À la maison
pour tous : dessin de 9 h 30
à 11 h 30, tél. 05 59 58 17 45 ;
peinture acrylique de 14 h à 17 h,
tél. 05 58 43 10 96 ; retouche,
relooking, patch de 14 h 30
à 17 h 30, tél. 06 12 01 10 21 ;
anglais niveau 2 de 15 h à 16 h 30,
tél. 05 59 93 92 56.
CULTURE Guy Mondorge a été choisi pour succéder à Jean Maisonnave à la direction
de l’Académie gasconne de Bayonne. Un engagement de longue date et personnel
RECUEILLI PAR
FABIEN JANS
f.jans@sudouest.fr
M
embre depuis plusieurs
années de l’Académie gasconne de Bayonne, Guy
Mondorge en est devenu le nouveau directeur, il y a une semaine.
Connu pour son engagement
dans la défense de la culture gasconne du Bas Adour, l’Angloy
prend la tête d’une institution
vieille de 90 ans, qui situe sa mission dans l’essor littéraire de cette
langue, dans un contexte qui la réduit à la portion congrue face à une
culture basque plus puissante sur
le territoire.
« Sud Ouest ». Comment avezvous été emmené à prendre la
direction de l’Académie gasconne
de Bayonne ?
Guy Mondorge. Jean Maisonnave
assurait cette charge depuis neuf
ans. Souhaitant prendre du recul,
il m’a demandé, au côté du secrétaire perpétuel Amédée Baris, si je
voulais lui succéder. Ils connaissent
tous les deux mon engagement. Je
suis académicien depuis un certain temps, j’ai publié quelques
écrits. Je suis à l’origine du fonds
gascon de la bibliothèque d’Anglet
et j’ai participé à l’élaboration de la
Maiada. Je pense modestement
que j’ai une certaine légitimité à
faire valoir. J’ai donc accepté cette
responsabilité avec un grand plaisir, parce que cela correspond à
mes convictions personnelles.
Quels objectifs vous êtes-vous
fixés ?
Il faut que l’Académie gasconne de
Bayonne obtienne une reconnaissance de la part des institutionnels
et des collectivités, comme interlocuteur privilégié sur le Bas Adour.
Le jeune Office public de la langue
occitane (dont l’État a validé la création en septembre dernier, NDLR)
à Toulouse et l’Institut occitan
(Inoc) installé près de Pau sont les
Guy Mondorge se donne pour objectif d’obtenir, pour l’académie, une reconnaissance de la part
des institutionnels. PHOTO ARCHIVES ÉMILIE DROUINAUD/«SUD OUEST »
référents sur leurs territoires. Nous
devons suivre cette voie.
La difficulté est-elle plus grande
quand on se situe aux frontières
de l’Occitanie et en Pays basque ?
Sans doute, même si localement
des associations travaillent dur
pour maintenir cette culture. Avec
parfois un réel soutien des communes, comme à Anglet avec Aci
Gasconha. Ces associations de terrain, multi-activités, sont nos relais
locaux. Même si elles n’ont pas les
mêmes visées que la nôtre, qui est
essentiellement littéraire, elles permettent de maintenir un vivier
dont nous aurons besoin. Notre
rôle est de les étayer sur le plan des
fondamentaux linguistiques.
Comment comptez-vous
vous y prendre ?
Nous sommes à une étape de renaissance. L’académie a été créée il
y a quatre-vingt-dix ans dans un
contexte où le gascon était partout
dans les rues de Bayonne, dans les
commerces, les administrations et
le spectacle vivant. Aujourd’hui, il
n’y a quasiment plus de calandreta dans le Bas Adour… Il faut relancer une dynamique de lobbying
sur un territoire où le gascon est
une langue vernaculaire depuis
plus de mille ans. On pourra également utiliser les moyens de communication moderne : Internet, les
réseaux sociaux. Qui a dit qu’on ne
pouvait pas tweeter en gascon ?
Comment envisagez-vous
le renouvellement au sein même
de l’académie ?
Elle fonctionne en cercle fermé. S’il
n’est pas insultant d’affirmer que
ses membres vieillissent, les forces
sont là, au nombre d’une trentaine
de membres. Nous souhaiterions
maintenir ce nombre aux alen-
tours des quarante et cela n’a rien
d’aisé. Mais nous parvenons encore à convaincre des personnes
qu’elles ont toute leur place à nos
côtés, comme récemment avec
l’ancien directeur de l’ISA BTP, André Joie.
Votre engagement
au sein de l’académie
est-il également politique ?
Non, on est là dans le domaine de
la sphère privée. Mais je ne peux
nier que mes collègues académiciens savent que je suis rompu aux
activités des collectivités territoriales. Ces deux types d’engagement
ne sont donc pas totalement éloignés, même si je ne tiens pas à ce
que l’on confonde tout et que l’académie soit entraînée dans des débats qui ne sont pas les siens. Mon
but reste de l’imposer en garante
du maintien des réalités historiques du territoire gascon.
EN BREF
Danse pour le plaisir. Gym bien-
être, pilate. Streching, abdo
fessier, 57, avenue de Montbrun,
cours collectifs et particuliers.
Tél. Marie-Hélène Ramès
05 59 31 92 52.
■ CONSEIL MUNICIPAL
La prochaine réunion en séance
publique aura lieu lundi 29 février,
à 18 h 15, dans la salle du conseil
de la mairie.
Aci Gasconha. Danses traditionnelles gasconnes, de 17 h à 18 h 30
(ouvert à tous), domaine de
Baroja, 19 rue des Quatre-Cantons.
Tél. 05 59 03 34 78.
■ POLITIQUE
Conseillère municipale et régionale
(en charge du développement
touristique de la grande région
Aquitaine-Limousin-PoitouCharentes), Sandrine Derville a
choisi de laisser vacant le siège de
secrétaire de la section angloye du
PS. Frédéric Dassié a été désigné
pour prendre sa succession.
Crèche Maylis de Menditte. 10 avenue de Maignon, du lundi
au vendredi de 8 h à 18 h.
Tél. 05 59 63 46 68.
■ PRÉCISION
En réponse à l’action des Jeunes
Agriculteurs 64, mardi au centre
commercial du BAB 2 (lire notre
édition d’hier), le groupe Carrefour
a diffusé un communiqué pour
préciser notamment sa position
par rapport à la filière porcine.
Le groupe de grande distribution
tient à souligner qu’il a « donné
son accord pour participer à un
fonds de solidarité de 100 millions
d’euros en faveur des éleveurs
porcins » et non qu’il participe
à ce fonds comme écrit
dans nos colonnes.
17
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Biarritz
Au Colisée, « Le Bâillon » par Franck Godard
Demain soir, au Colisée, Franck Godard de la compagnie angloye Horizon
Vertical, met en scène « Le Bâillon », d’Eric-Emmanuel Schmitt. La première
séance débute à 20 heures, puis la seconde séance à 21 h 15. Tarif normal,
17 euros. Tarif réduit, 13 euros. Réservations à l’office de tourisme. PHOTO PH. LEPAGE
LE PIÉTON
A sursauté dans la nuit, surpris
Louis Lubat, Fabrice Vieira, André Minvielle et Bernard Lubat donneront un concert samedi pour Grande Plage. PHOTO PASCAL CONVERT
Attentat poétique
d’assister à un accident de la route.
Sous la pluie, un livreur de pizza
avait glissé sur le marquage au sol
du virage de l’avenue Foch et de la
rue de Larralde, juste devant le cinéma. Dans un élan de survie, le
jeune homme a abandonné le
scooter dans sa chute. Le Bipède
s’est précipité sur la victime. Indemne, elle s’est exclamée : « Il
faut toujours sauter au bon moment ! ». Meilleur pilote, tu meurs.
GRANDE PLAGE Des artistes, musiciens, étudiants, philosophes se réunissent, à Bayonne et
Biarritz, pour partir à la découverte de la modestie. Une expérience déjantée à ne pas rater
OLIVIER DARRIOUMERLE
LE THÈME « MODESTE » AU PROGRAMME
biarritz@sudouest.fr
H
ier matin, à l’École supérieure d’arts Les Rocailles, les
étudiants de première année jubilaient d’être ainsi placés au
niveau de leur prestigieux invité, le
philosophe Georges Didi-Huberman. Cette pointure internationale
de l’histoire de l’art préfigurait l’arrivée, samedi, à Bayonne, d’une
foule hétéroclite de génies farfelus,
qui viennent sans trop savoir ce qui
va se passer. « Ce n’est pas un spectacle, ni le résultat d’un travail, mais
un atelier ou un “work in progress” », explique Georges Didi-Huberman, tout sourire, avant de vivre
« une expérience de la modestie. »
Simple et savant
Musiciens, artistes, chefs opérateurs,
étudiants, tous viennent à la Cité des
arts de Bayonne bénévolement.
« Modestement ». Le mot est lâché.
Voici le thème de Grande Plage 2016,
symboliquement situé à Bayonne,
pour le dixième anniversaire de
l’événement biarrot, qui coïncide
avec la fusion des écoles d’art de
Bayonne et Biarritz (1). « Modeste ».
Cette valeur morale, « ni nulle, ni
VENDREDI 26 FÉVRIER À BIARRITZ
Vernissage à Grande Plage (15 bld du
Général de Gaulle) de l’exposition « Il
y a de la forêt entre nous » des élèves
de la première promotion de l’école
supérieure des Arts des Rocailles.
SAMEDI 27 FÉVRIER À BAYONNE
18 heures. Tous ces ateliers seront
ponctués par les interventions des
musiciens André Minvielle et Bernard
Lubat. Ces derniers participeront
aussi au concert de 23 heures avec
Fabrice Vieira, Jules Rousseau et le
philosophe Georges Didi-Huberman.
La journée à la Cité des arts débute à
13 h 30 et se termine par un concert
à 23 heures. Dix heures de création,
réactivées par des tables rondes, des
conférences et différentes rencontres, notamment avec Hervé di Rosa,
Pascal Convert et Sara Millot à
LUNDI 29 FÉVRIER AU COLISÉE
modérée », pour reprendre Pascal
Convert, l’un des fondateurs de
Grande Plage, fait écho à la volonté
initiale des « artistes associés », qui,
dix ans auparavant, réunissaient
sans distinction sociale, artistes, étudiants du BTS audiovisuel et enseignants, dans l’élan d’un acte militant. Modestes, comme Donatello
s’intéressait à l’artisanat, Picasso à
« l’Art nègre » ou Andy Wharol au
« Pop Art ». « L’Art modeste », conceptualisé par Hervé di Rosa, va être expliqué, débattu, expérimenté par
« un cosmopolitisme des disciplines », pour reprendre les termes de
Georges Didi-Huberman.
Extrêmement savants et simples.
Dans cette définition en deux mots,
on pourra classer André Minvielle
et Bernard Lubat, qui créent de la
musique contemporaine comme
du bal populaire, mais aussi Hervé
di Rosa, Federico Nicolao, pour ne
citer qu’eux. « Ce programme, que
vous êtes en train de lire, n’est pas
un flyer pour faire la publicité d’un
spectacle consommable. C’est un
18 h 30 conférence d’Hervé di Rosa.
VENDREDI 4 MARS BLANCHISSERIE
À 18 h 30, exposition des travaux
d’ateliers des étudiants de première
année des Rocailles, du BTS audiovisuel et photographie.
tract, un tract poétique ! », souligne
Pascal Convert, qui lance une guerre
contre la bêtise.
Le chemin entre les clichés
Car il faut imaginer la difficulté de
ces étudiants des Rocailles, plongés
en école d’art, dans un univers fantasmé, comme dans un bain
d’acide, la porte bien trop grande
pour eux. Entre le cliché largement
répandu, « tout le monde peut être
artiste », qui répond à son extrême
opposé, « n’est pas artiste qui veut »,
l’art peut être violent. Il peut mettre
à l’écart, les sachants et les voyants,
des autres, les pauvres malchanceux
qui n’ont pas eu d’esprit.
Travail et modestie pourraient
être les points cardinaux de la boussole artistique. « Les plus grands artistes sont les plus modestes. C’est
vrai aussi pour les philosophes et les
savants. Quand tu es vraiment puissant, tu n’as pas besoin de montrer
ton phallus à tout le monde », sourit Georges Didi-Huberman.
(1) Avant d’envisager le rapprochement
avec Bordeaux à l’horizon 2017 dans un
Établissement public de coopération culturelle (EPCC).
AGENDA
AUJOURD’HUI
Lecture à haute voix. Lecture d’une
nouvelle de Tonino Bénacquista
« L’origine des fonds », proposée
par l’association Les Rendez-vous
lecture, à 19 h, au Royalty, place
Clemenceau. Participation : 8 €,
boisson comprise.
Tél. 06 87 51 97 12.
Cesta punta. Championnat de
France Élite, à 21 h, fronton Euskal
Jaï Aguilera, parc de sports Aguilera. Entrée : 10 € ; moins de
18 ans : 5 € ; moins de 12 ans : 2 €.
Tél. 06 76 56 19 67.
UTILE
AGENCE « SUD OUEST »
4, bis avenue de Verdun,
64200 Biarritz
Rédaction-publicité. Tél. 05 59 01
30 30. Télécopie : 05 59 01 30 39.
Mail : biarritz@sudouest.fr
Ouvert du lundi au jeudi, de 9 h
à 12 h30.
Abonnements. Tél. 05 57 29 09 33.
Distribution du journal à domicile
(portage). Appeler au numéro
suivant : 05 57 29 09 33.
ENFANTS
Crèche halte-garderie Mouriscot,
Maison de l’enfance
05 59 24 51 01. De 7 h 30 à 18 h 45.
18
Publi-communication
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
19
Labourd
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
USTARITZ
HASPARREN
Un voyage musical
écrit à quatre mains
Hégalka divertit les aînés
Élisabeth et Emmanuelle Lamarque – respectivement d’Ustaritz et
de Jatxou – viennent de réaliser un
bel ouvrage pédagogique musical,
qui a eu les honneurs du salon Musicora (Paris) du 5 au 7 février.
Ce livre - CD s’adresse aux professeurs et aux parents des enfants
âgés de 4 à 8 ans et est intitulé « Évasion musicale » (1). Cette publication a mobilisé les talents des deux
créatrices, mère et fille dans la vraie
vie, mais aussi les compétences du
dessinateur Philippe Tastet. Chargé de la prise de son et du mixage,
Patrick Fischer était aussi de la partie. De nombreux instruments
viennent harmoniser l’œuvre, et
l’ensemble donne un savant
« tout » musical, ludique et magique.
Le parti pris donné à l’ouvrage
est celui de la créativité et de l’accessibilité, la thématique des musiques et chants du monde étant
ici la clé. Scindé en plusieurs chapitres qui seront autant d’occasion
de découvrir le Brésil, la France, la
Pologne, le Canada, les États-Unis
ou encore le Japon, « Évasion musicale » porte bien son nom. Il est
conçu sous la forme de fiches pédagogiques alliant partitions, jeux,
coloriages, contes et autres chansons qui ne demandent qu’à susciter l’imagination.
Deux parcours musicaux
Élisabeth Lamarque a réalisé une
belle carrière de pianiste accompagnatrice, concertiste et professeur de piano en région parisienne. Dès 1975, elle s’installe à
Bayonne. Passionnée par l’enseignement de la formation musi-
DE VILLE
EN VILLAGE
Le Tafta pourrait avoir des
conséquences sur l’agriculture
locale. PHOTO JOSEPH ETCHEBARNE
Mardi, les jeunes danseurs d’Hégalka et les chanteurs
d’Hégalkanta se sont retrouvés pour animer, à la maison
de retraite, un après-midi carnaval. Ce rendez-vous annuel
a suscité admiration et plaisir chez les aînés, reprenant en
chœur les chants festifs qui succédaient aux danses. PHOTO J. E.
BIDACHE
Elisabeth et Emmanuelle Lamarque ont présenté leur livre
lors du dernier salon Musicora. PHOTO DR
cale, elle a été longtemps sollicitée
dans ce domaine en France, au Canada et au Québec. Elle a transmis
sa passion à sa fille Emmanuelle
avec qui, depuis 2006, elle est associée dans la réalisation d’ouvrages
pédagogiques musicaux, édités
aux Éditions Henry-Lemoine.
Emmanuelle Lamarque est professeur de formation musicale et
de chant choral au Conservatoire
à rayonnement régional de
Bayonne Côte basque depuis 2000
et elle dirige la chorale Aéolia. Elle
est aussi entourée de créatifs professeurs et musiciens qui la portent dans une inspiration jubilatoire, adaptée aux jeunes enfants.
Il est fort à parier que sa pédagogie « ludique, novatrice et gaie »,
fixée sur le papier et mise en pratique lors d’ateliers, saura susciter
largement l’intérêt.
une opposition grandissante.
Son objectif est de libéraliser au
maximum le commerce entre les
deux continents, en réduisant les
droits de douane et les différences de réglementation qui empêchent les États-Unis et l’Europe de
s’échanger leurs produits et leurs
services. Les normes américaines
adoptées (elles sont beaucoup
moins strictes qu’en Europe), les
conséquences de cette libéralisation pourraient devenir multiples dans beaucoup de secteurs.
C’est face à toutes ces préoccupations que Maurice Barrague, animateur de la conférence, va proposer ses explications.
Itsas’rock organise
un bal à Sanoki
Belxa
(1) Éditions Henry- Lemoine. Disponible
à la vente dans toutes les librairies,
généralistes ou pas.
ITXASSOU Samedi 12 mars, à
partir de 21 heures, à la salle Sanoki, l’association Itsas’rock organise une nouvelle soirée Hanka
Mugi, véritable bal populaire réunissant un cocktail d’animations et de danses.
Rock, swing, danse en ligne,
danse traditionnelle, mutxiko,
salsa, bachata, valse, danseurs et
non-danseurs, pourront ainsi
bouger mais aussi se désaltérer et
grignoter autour de la buvette.
Entrée libre et grignotage offert.
Tout savoir
sur le Tafta
SAINT MARTIN D’ARBEROUE
Le projet d’accord commercial de
libre-échange transatlantique,
plus connu sous l’acronyme anglicisé Tafta, sera débattu à l’occasion d’une vidéo-conférence organisée par la municipalité de
Saint-Martin d’Arberoue au Bil
Etxe du village, demain, vendredi, à 20 heures. Sujet épineux et
porteur d’inquiétudes non seulement via les filières agroalimentaires mais aussi dans beaucoup
d’autres domaines selon les organisateurs de ce débat. Cet accord
est loin d’être conclu mais suscite
Les habitants du quartier
du Port se retrouvent
Samedi 5 mars, les danseurs sont nombreux à profiter des
conseils du coach à Sanoki. PHOTO DR
Les habitants du quartier, trop de fois visité par la Bidouze,
ont su développer une culture d’entraide. PHOTO J. W.
Toute neuve et déjà festive, l’association du quartier du Port, à Bidache, organise samedi 5 mars une
« boudinade », ouverte à tous, prétexte à rencontres et échanges sans
rivage.
Avec son joli nom, Le Port sans
soucis, l’organisation s’affiche optimiste. Les habitants, d’un quartier trop de fois visité par la Bidouze
capricieuse, ont su développer une
culture d’entraide, préférant au vague à l’âme le côté chaleureux des
choses. Jadis poumon de la vie économique de Bidache, ouvrant le pe-
tit pays au grand large par la voie
fluviale, le Port a servi à exporter notamment la pierre issue des nombreuses carrières locales.
Histoire des bateliers
Le samedi 5 mars, dans la salle polyvalente de la rue des Jardins, à partir de 19 h 30, l’évocation vivante
des haleurs et des bateliers d’antan
figurera au menu de plein droit.
Jean Weber
Réservations au 06 66 72 58 60,
06 15 93 09 47 ou 06 80 95 56 12.
20
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Comédie médiévale
St-Jean-de-Luz/Ciboure
LE PIÉTON
Est triste de voir comment la polé-
mique a pris feu sur les réseaux sociaux après le carnaval de samedi.
Le Bipède était présent lors de la
cérémonie du bûcher de San
Pantzar. Il avoue avoir été un peu
mal à l’aise en voyant l’effigie de
l’évêque partir en fumée. Mais tout
autant que les années précédentes, avec les caricatures de Guy
Poulou, Manuel Valls ou Michèle
Alliot-Marie. Charlie ou pas Xarli ?
Telle est la question. Mais après cet
épisode lamentable, qui finit en
pugilat (insultes, menaces,
plainte), le Bipède est désormais
persuadé qu’il est impossible de
caricaturer, que ce soit dans un
journal satirique ou une cérémonie
du carnaval basque certains représentants religieux de notre société,
sans susciter une vague de réactions irrationnelles. Sua !
AGENDA
AUJOURD’HUI
Conférence musicale. Musique et
vin par Laurent Croizier, à 18 h,
à l’Auditorium Ravel. Entrée : 10 €
ou 5 €.
Les Jeudis du Batzoki. Conférence
sur l’art roman en Pays basque,
par Maritxu Etcheverry, docteur
en histoire de l’art médiéval, à
19 h, à la salle Duconténia.
Association activités adultes. Dé-
fense personnelle, de 19 h à 20 h
à la salle de judo, impasse des écoles. Tél. 05 59 08 04 04 ;
www.aaa-saintjeandeluz.fr
Kanttu Goxoa. Douche et lavage
du linge, de 9 h à 12 h les lundis,
mardis, jeudis et vendredis au
point accueil jour, 16, avenue
Larregui. Tél. 05 59 26 01 64.
Mission locale de Ciboure. Permanences les mardis et jeudis, de
13 h 30 à 17 h dans les locaux du
CCAS, au-dessus de la crèche municipale, 13, rue François-Turnaco.
Tél. 05 59 47 64 52.
La troupe Izarrak Haizean vient
présenter « À la recherche des saintes
reliques » demain, à 20 h 30,
à l’auditorium. 10 €. Tél. 06 15 54 29 19.
Pourquoi l’Olympique
a retrouvé le sourire
AVANT LE DERBY CONTRE HENDAYE (J-2) Moribond il y a quelques mois, le club de
rugby luzien a retrouvé une belle dynamique. La descente en Fédérale 2 a enfin été digérée
ARNAUD DEJEANS
a.dejeans@sudouest.fr
L
’anecdote est révélatrice.
Quand on demande aux nouveaux présidents de parler du
derby de samedi (1), le trio (Éric Bonachera, Éric Olazabal et Periko Arrieta) s’autorise un petit débordement humoristique : « Regardez la
photo sur l’affiche : c’est Coco Passicot qui porte rageusement le ballon.
Elle a été prise un jour de derby contre Hendaye. Ce jour-là, Coco avait
débordé toute la défense pour marquer l’essai de la gagne ! J’espère
qu’on refera pareil ce week-end. »
Enfin des sourires ! C’est une nouveauté au SJLO. Il y a quelques mois
encore, personne n’aurait osé la
moindre taquinerie. La faute à une
situation sportive (et extra-sportive)
désastreuse : descente en Fédérale 2,
limogeage des entraîneurs, démission du président, sponsors chagrinés, etc.
Le gros boulot de Milhas
À son arrivée au printemps dernier,
le trio Bonachera-Arrieta-Olazabal
marchait pourtant sur des œufs de
caille. Depuis ? Le ciel s’est éclairci.
Sur le terrain, l’équipe phare du SJLO
campe les premières places de sa
poule en Fédérale 2. Et en coulisse,
une vraie dynamique s’est mise en
marche.
Le renouveau sportif est finalement assez simple à décrypter : les
présidents ont recruté le bon staff
technique. Comment pourrait-il en
être autrement quand on remonte
dans ses filets un entraîneur de niveau Top 14 (Serge Milhas) ? « Serge
s’implique énormément. Et il s’est
très vite adapté au niveau amateur
grâce à Éric Baladère. Les deux sont
ultra-complémentaires. Au niveau
physique, c’est le jour et la nuit. Le
travaileffectuéavecYannPradelafait
un bien fou. La preuve, il y a très peu
de blessés », analyse Periko Arrieta,
admiratif des exercices mis en place
par le staff lors des entraînements.
Periko Arrieta, Éric Bonachera, Éric Olazabal : « Un trio de présidents, la meilleure solution. » PH. A. D.
« Rien ne dit que Serge
Milhas prolongera son
bail en fin de saison.
Mais il est en train de
construire de belles
fondations »
porte ses fruits. D’ailleurs, nous travaillons déjà pour la saison prochaine. » Les anciens pros impressionnent (Valdes, Soucaze) et les
jeunes grandissent plus vite que prévu (Daubas, Behoteguy, Miura, etc.).
La descente en Fédérale 2 a certainement permis à ces derniers d’intégrer le groupe senior à vitesse
grand V.
Rien ne dit que Serge Milhas prolongerasonbailàlafindelasaison.Mais
le technicien, qui lui aussi a retrouvé le sourire après une dernière saison professionnelle tendue, est en
train de bâtir de belles fondations.
Autre motif de satisfaction : le recrutement. « Le travail mis en place
par la cellule au printemps dernier
Un budget consolidé
Le renouveau n’est pas uniquement
d’ordre sportif. Les finances ont été
consolidées. Le budget prévisionnel
oscillait autour des 600 000 euros.
« Ilserafinalementde650 000 »,annonce Éric Bonachera. De nouveaux
partenaires ont adhéré au projet.
« Dans le même temps, les dépenses
ontétécontenues,aveclafindescon-
trats fédéraux. Et les partenaires savent exactement comment est utilisé leur argent. »
Il reste encore du chemin à parcourir, notamment dans la consolidation de l’école de rugby, dont les
effectifs s’érodent. Mais ces bonnes
nouvelles ont de quoi doper le moraldestroupes.Enmêmetempsque
leurs ambitions ? « Restons humbles », tranchent les trois présidents.
Pour le moment, le mot « montée »
esttabouenpublic. Maisencoulisse,
les dirigeants parent à toute éventualité. Sauf une : la descente en Fédérale 3.Lapreuvequelaroueatourné.
(1) Samedi au stade Kechiloa. Équipe Belascain à 13 heures, Réserve à 15 heures et
Senior A à 16 h 30.
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
21
St-Jean-de-LuzSudCiboure
Pays basque
– Sud Pays basque
PIPERADE
ET TTORO
Baleapop lance
un appel à projets
pour les artistes
La 7e édition du festival Baleapop,
organisé par le collectif Moï Moï,
aura lieu du 25 au 28 août au parc
Duconténia, avec comme d’habitude des incursions dans d’autres
lieux de la cité, la plage notamment. Chaque année, le festival
propose, entre autres rendez-vous
conviviaux, des concerts et des installations d’art contemporain.
Pour cet opus, Moï Moï se fait mécène et propose à des artistes ou
collectifs d’artistes une résidence
de deux fois une semaine, assortie
d’une enveloppe globale de
3 000 euros. L’objet ? Réaliser une
œuvre pluridisciplinaire mêlant
musique et arts plastiques.
Candidatures à déposer avant le
7 mars. Renseignements sur le Facebook de Baleapop, ou par mail :
residence@baleapop.com
Une belle moisson
de prix pour
Temps danciel
Encore une moisson de récompenses pour les élèves de l’association
cibourienne Temps danciel, lors
du Concours national de la danse
(sélections régionales), à Bordeaux
ce week-end. Une des élèves présentée au concours a même été admise pour le niveau national. Il
s’agit de Jade Boussert, dans la catégorie préparatoire classique 1. Elle
ira représenter les couleurs du
Pays basque à Dijon, du 4 au 7 mai.
Dans cette même catégorie, ses
camarades Tess Guillou, Lou Ann
Etchelecou et Katina Mobian obtiennent un 1er prix régional, et Victoire Ducamp, un deuxième prix.
En catégories préparatoire 2 classique et préparatoire autres styles,
Nahia Savigni obtient deux 3e prix.
En jazz, catégorie 1, le groupe Human Machine remporte le 2e prix ;
dans la catégorie 2, autres styles,
Mila Thoa revient avec un 1er prix accessit. Marie Olazcuaga obtient un
2e prix en jazz catégorie 4.
Les filles de Temps danciel ont assuré à Bordeaux. PHOTO DR
SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE
L’Agglo expose à la mairie
Douze rubans, autant de coussins et de livres réunis pour
symboliser les douze communes de l’Agglo. PHOTO T; J.
En 2015-2016, l’Agglomération Sud
Pays basque fête sa dixième saison
culturelle et artistique. En exposant à la mairie, elle reste fidèle à
son projet itinérant qui l’a vue depuis dix ans porter la culture d’un
village à un autre, d’une discipline
artistique à une autre, au plus près
de chacun.
Rendez-vous dans le hall d’accueil autour d’un mat symbolique
et de ses douze rubans, douze livres et autant de coussins en rapport avec les douze communes qui
la composent. Pour les objets exposés et pour vibrer, il faudra se laisser aspirer par ses souvenirs de
spectateurs des spectacles organisés à l’initiative de la communauté d’agglomération.
Des choix culturels
Des casques audio seront utiles
rappelant les représentations de
« La Ronde », « Ninika » ou « L’histoire de Clara ». Il faut faire appel à
tous ses sens, du sensoriel au tactile en passant par le visuel pour
apprécier dix années d’expérience
uniques sur les chemins de la culture.
À voir à la mairie jusqu’à la mimars.
Thierry Jacob
GUÉTHARY
Le retour des végétaux
Le premier reboisement aux abords
des travaux d’élargissement de l’autorouteA 63devraitsefairecesjoursci. En effet, les représentants des Autoroutes du Sud de la France (ASF)
s’étaient engagés, en juillet dernier,
à effectuer des plantations tests dans
les communes de Guéthary et Urrugne.
Deux zones ont ainsi été délimitées : 2 km à Urrugne, autour de
l’Untxin, du pont de Kampobaita au
chemin Ihuzukoerrota et 300 mètres(côtéterre)duchemindePrecha
jusqu’àlatranchéecouverte.Prévues
en novembre dernier, elles n’ont pu
se faire pour des raisons techniques
deterrassement.Celaanécessitéune
étude minutieuse en amont pour le
choix des végétaux dans le respect
de la biodiversité. Des expertises, en
lien avec le Jardin botanique de
Saint-Jean-de-Luz et le Conservatoire
botaniquenationalontpermisd’établir une cartographie du reboisement de tout le tracé (22 km), composée d’une trentaine de planches.
Ce sont 100 000 arbres qui vont
être plantés d’ici fin 2017 et non,
comme annoncés dans notre édition du 2 juillet 2015, « 30 000 arbres
promis », rapporte le Collectif des arbres citoyens (1) suite à leur point
d’étape avec la direction régionale
des ASF, début février, qui leur a remis l’ensemble du projet de reboisement. Concernant les deux zones
tests, ce sont 9 700 petits plants et
5 000 baliveaux qui vont être plantés. Un mélange d’un boisement forestier, de haies bocagères pour oc-
L’une des zones tests de Guéthary, au-dessus du pont de Precha
dont les plantations sont imminentes. PHOTO G. C.
culterlesmursetdemassifsarbustifs
permettra un confortement d’isolement pour les riverains. Ce projet a
été présenté au maire, Albert Larrousset, et aux délégués lors d’une
rencontrele9févrieravecGillesRiondy, directeur des opérations.
Nouvelles réunions
Les élus ont pu faire modifier certaines espèces pour qu’elles soient conformes à l’herbier de l’Avap (2). Ce fut
aussi l’occasion de discuter de l’avancée de la construction des murs
acoustiques de 3 à 6 mètres. Des solutions vont être trouvées pour des
cas particuliers en raison de nuisances sonores accentuées.
Par ailleurs, des réunions publiques se tiendront au cours de ce premier semestre dans chaque commune concernée, indique le collectif
chargé de la coordination des agendas. Déjà, le maire de Guéthary en a
prévu une fin mars-début avril.
Pour le collectif des Arbres citoyens, ce test est une avancée considérablevoireunegrandevictoirecar
les ASF avaient prévu, initialement,
de commencer le reboisement à
l’achèvement des travaux, soit fin
2017 voire début 2018. Ils ont donc
18 mois d’avance en sachant que les
plantations ne pourront se faire qu’à
des saisons bien déterminées, printemps et automne.
Ghislaine Castillon
(1) Thierry et Catherine Hervé-Bazin, Bernard Leroux-Robert, Laurent Penchenier.
En savoir plus, consulter la page Facebook
Collectif des arbres citoyens.
(2) Aire de valorisation de l’architecture
et du patrimoine.
22
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Hendaye/Txingudi
LE PIÉTON
Se dit que pour être mieux couvert,
et à un tarif peut-être moins onéreux, il pourrait se renseigner sur les
fameuses complémentaires santé
communales. Ce sont ces contrats
santé à prix négociés que la Ville
propose par le biais de l’association
Ma commune Ma santé. La prochaine permanence d’informations
aura lieu le jeudi 17 mars, au CCAS
(9 rue des Jardins), de 9 heures à
12 heures. Depuis le temps que le
Bipède traîne des factures de mutuelles, longues comme le Chemin
de la baie, il s’est promis de ne pas
manquer ce rendez-vous.
AGENDA
AUJOURD’HUI
Mutxiko Elkartea. Cours de danses
basques, débutants et perfectionnement, de 20 h 30 à 22 h, au
gymnase d’Irandatz à l’école primaire Ville. Tél. 05 59 20 21 96.
Club Pleine forme. Dojo municipal.
Tél. 05 59 20 39 06.
Mendi Zolan. Espace culturel, de
10 h à 13 h et de 15 h à 19 h, boulevard de la Mer (Sokoburu).
Tél. 05 59 48 30 49.
COCOBA. Coworking Côte basque.
Espace collectif de travail, d’animation, de formation et de réflexion pour les travailleurs principalement. Également :
laboratoire de fabrication avec
outils ou machine-outils, cours
par internet, tables-rondes, etc.
Ouvert du lundi au vendredi de
9 h à 19 h, week-ends possibles.
11 rue de l’Autoport, ZA des Joncaux. www.cocoba.work.
UTILE
AGENCE « SUD OUEST »
28, boulevard Victor-Hugo,
64 500 Saint-Jean-de-Luz.
Rédaction-publicité.
Tél. 05 40 39 70 95.
Télécopie : 05 40 39 70 99.
Mail : hendaye@sudouest.fr
Ouvert du lundi au jeudi, de 9 h
à 12 h et de 14 h à 18 h ; le vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h.
Abonnements. Tél. 05 57 29 09 33.
Distribution du journal à domicile
(portage). Pour recevoir « Sud
Ouest » à votre domicile tôt le
matin, sans supplément de prix,
vous pouvez appeler au numéro
suivant : 05 57 29 09 33.
Journaliste. Éric Becquet
Mail : hendaye@sudouest.fr
ou e.becquet@sudouest.fr
Correspondante. Édith Anselme,
tél. 06 08 03 87 81. Mail : edithanselme@wanadoo.fr
Accueil des réfugiés
L’assemblée générale de l’Association pour
l’accueil des réfugiés aura lieu demain,
à 19 heures, au Club House du Stade
Ondarraitz. ARCHIVES EDITH ANSELME
Ficoba : « Ce projet
a les reins solides »
IRUN Le parc des expositions, bâti sur l’ancienne zone douanière, n’a jamais organisé autant
d’événements qu’en 2015. Pourtant à son ouverture, beaucoup doutaient de son succès
PANTXIKA DELOBEL
EN CHIFFRE
p.delobel@sudouest.fr
«C
omplet ». Le petit écriteau
suspendu, l’hiver dernier,
à l’entrée de Ficoba a étonné tout le monde. À commencer par
les régisseurs de ce parc des expositions,plantéàl’entréed’Irun,surl’ancienne zone des douanes. Ce jour-là,
pour la première fois depuis son ouverture en septembre 2003, l’immense bâtiment de béton gris était
plein comme un œuf. Impossible
d’y faire rouler une poussette de
plus. « Qui l’aurait cru ! » Ander Sarratea, gérant de la fondation Ficoba
(Foire internationale de la Côte basque), affiche un large sourire.
« Pour la sixième année consécutive, Ficoba a clôturé l’année dans le
vert,avecunexcédentd’exploitation
de 6,5 %. Et notre chiffre d’affaires
pour2015atteint1,3milliond’euros»,
dit-il. Soit 2 % de plus que l’année précédente. Avec une moyenne de
200 événements chaque année, le
centre avait trouvé son rythme de
croisière.En2015,ilenaorganisé243.
Un record.
Au milieu de nulle part
L’administrateur peut être satisfait.
« D’autant que Ficoba est une structure qui désormais s’autofinance.
C’est assez rare, de nos jours, en Hegoalde (Pays basque espagnol,
NDLR) », relève Antton Tomasena,
éluauDéveloppementéconomique
à la diputación de Guipuzcoa.
Pourtant, au départ, beaucoup
doutaient de son succès. Après cinq
ans de travaux, la structure, capable
d’accueillir les plus grandes foires
d’Espagne, semblait démesurée.
70 000m²desurface,troispavillons,
un espace extérieur de 7 500 m² ain-
137 000
En 2015, Ficoba a organisé 243 événements (congrès, salons,
conventions, etc.). 13 % de plus que l’an passé. PHOTO « DIARIO VASCO »
siqu’unparkingde1 100véhicules…
Les ventas voisines étaient pour le
moins sceptiques.
« Il y a quinze ans, ce quartier de
Santiago était considéré comme un
lieu perdu au milieu de nulle part »,
se souvient José Antonio Santano, le
maire d’Irun. Ficoba trouvait place
dans l’ancienne zone de transit, désertée lors de l’ouverture des frontières aux marchandises, en 1993. L’endroit ressemblait à une friche
lamentable,lelongduchemindefer
Paris-Madrid. « Ce secteur, c’est l’entrée d’Irun, l’entrée du Guipuzcoa. Il
était urgent de changer son image.
D’où l’idée de la doter d’une activité
économique nouvelle », explique
l’édile socialiste.
Bientôt les mains libres
Irun (61 000 âmes) prenait alors de
court le BAB. L’agglomération, qui
rêvaitd’unefoire-expositionavaitdû
renoncer, faute d’espace. Sa Halle
d’Iraty, à Biarritz, finira quand même
par voir le jour, en 2008.
« Le but n’était pas de concurrencer le BAB ou Bilbao. Nous voulions
bâtir une structure à l’échelle de no-
C’est le nombre de personnes
accueillies l’an dernier au parc
des expositions. Un chiffre
sensiblement égal à celui des
années précédentes. Pourtant,
la fondation Ficoba a accusé
une baisse de fréquentation
du public français. Une perte
de près de 8 000 visiteurs attribuée aux contrôles des frontières, suite à l’instauration de
l’état d’urgence. À noter que,
désormais, sur le pont SaintJacques, les contrôles ne sont
plus permanents mais aléatoires. 65 % des curieux passés
par les halls de Ficoba sont venus pour de « petits » événements, qui attirent chacun entre 100 et 400 participants.
Par ailleurs, le rendez-vous le
plus populaire reste la Foire de
Noël, qui a rassemblé quelque
20 000 personnes.
tre bassin de vie, poursuit José Antonio Santano. Nous avons vu tellement de projets pharaoniques sortirdeterrecesdernièresdécennies…
Mais celui-là a les reins solides. »
À l’époque, la ville frontalière
s’était lancée seule, ou presque. Pour
un coût global de 20 millions d’euros, elle en sortait 14 de sa poche
(L’Europe et la diputación de Guipuzcoa apportèrent 3 millions d’euros chacune). Mais bientôt Irun aura
les mains libres. Au mois de mars, la
municipalité aura terminé de payer
la facture.
Les futurs parents ont leur paradis
PROGRAMME En 2016,
Ficoba accueillera des
nouveautés comme un
salon dédié aux bébés
L’année démarre à peine qu’une
centaine d’événements sont déjà
inscrits à l’agenda de Ficoba (1). Avis
aux futurs parents, le premier salon de l’année, du 11 au 13 mars, leur
est dédié. Le thème central de ce
nouveau rendez-vous : la parentalité. Des dizaines d’exposants présenteront leurs produits et services liés au secteur de la grossesse,
la maternité et l’univers de bébé.
L’organisateur de cette foire-exposition, l’entreprise navarraise Sofeven, a pensé au moindre détail.
Une salle d’allaitement, chauffe-biberons et tables à langer seront
mis à disposition des visiteurs. Parmi les autres nouveautés de l’année, on retrouvera le congrès des
retraités de la Marine marchande,
le 25 septembre. Ficoba accueillera alors un millier d’anciens marins, français et espagnols.
Uhinak fait son nid
Certaines manifestations de 2016
sont, elles, devenues au fil des ans
des événements phare : le Salon
des antiquaires, du 20 au 22 mars,
l’exposition canine du Guipuzcoa,
le 24 avril, le salon de la culture cannabique Expogrow, du 16 au 18 septembre ou encore la Foire de Noël,
du 15 décembre au 4 janvier.
D’autres rendez-vous font peu à
peu leur nid. C’est le cas d’Uhinak.
Ce congrès transfrontalier, dédié
aux professionnels, s’intéresse aux
Lors du Salon des Txikis (les petits, en basque), des dizaines
d’exposants présenteront leur offre de produits. PHOTO ARC/K. CHAROV
changements climatiques. Une
vingtaine d’intervenants ont participé à la première édition, en
2015. Cette année, ils devraient être
une centaine, le 27 et 28 septembre.
(1) Agenda détaillé sur le site
http://www.ficoba.org
23
Soule et Basse Navarre
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
SAINT-PALAIS
SAINT-ÉTIENNE-DE-BAÏGORRY
Goxoki tenté
par le Vietnam
Les élus et les responsables posent devant l’entrée de la pépinière. PHOTO G. M.
Les entreprises ont
une pépinière neuve
La cérémonie officielle de réouverture de la pépinière d’entreprises
d’Amikuze, dont la gestion est confiée à l’association Indar, s’est déroulée samedi dernier. Elle représente désormais un très bel
ensemble avec sept bureaux, de
12 à 25 m², 11 ateliers de 60 à 225 m²
en usage locatif avec, en usage collectif, un hall d’accueil avec coin
documentation, une salle de réunion, une salle de convivialité et
des bureaux propres à Indar.
À la suite des inondations du
4 juillet 2014, le Conseil communautaire avait décidé de refaire entièrement les bureaux, qui avaient
besoin d’être restaurés après presque vingt ans d’utilisation. Ce programme de travaux a coûté
250 000 euros et a bénéficié de
56 000 euros de dotation d’équipement des territoires ruraux et
54 000 euros d’aide du Département. Un dossier de demande
d’aide a été déposé à la Région, il
est, à ce jour, en attente d’une réponse.
La pépinière, c’est aussi un lieu
de rencontres et d’échanges, avec
des réunions d’information sur
des thématiques diverses telles
que l’e-commerce, les marchés publics, etc. C’est surtout un centre
de ressources et un pôle de compétences au service du territoire.
Ex-usine de chaussures
La communauté de communes
d’Amikuze a acheté en 1997, à la
Ville de Saint-Palais, un bâtiment
qui était une usine de chaussures
désaffectée, moyennant la somme
d’un million de francs. Cette acquisition faisait suite à la création de
l’association Indar, en 1996, qui regroupait le Syndicat intercommunal à vocations multiples (Sivom)
d’Iholdy, la communauté de communes d’Amikuze, un établissement d’enseignement technique
et des établissements bancaires.
Au cours des vingt dernières années, plusieurs programmes de
travaux se sont succédé. Le tout
premier, en 1997-98, a consisté à
De voyage en voyage
Au cours de l’année 2015, Goxoki a
organisé trois repas à Plaza Xoko,
qui à chaque fois ont rassemblé
entre 160 et 190 adhérents. Plus
de 50 personnes ont participé aux
trois sorties qui se sont déroulées,
la première à Saint-Sébastien, la
deuxième à La Pierre-Saint-Martin
et enfin la troisième dans les Landes,
à Cagnotte.
En septembre, 10 adhérents ont
profité du voyage dans le Tyrol, en
Autriche, organisé par la fédération
des Aînés ruraux. Goxoki a offert des
layettes, des pulls et des petites robes tricotées par Mayie et Jeanine
pour les mères en difficulté.
Pour 2016, trois voyages sont prévus, l’un au Vietnam, l’autre à Florence et en Toscane, et le dernier en
Auvergne. Mayie Leparoux a annoncé que la journée de solidarité se déroulera le 8 octobre, à Bidart.
Xabi
Indar est une association qui s’apparente d’abord à un outil d’animation économique, de proximité pour
accompagner les primo créateurs
d’entreprises, les porteurs de projets
privés et communaux, les actions
collectives ou autres regroupements
d’artisans. Au cours des dix dernières années, 1 850 entreprises ont
été accompagnées, 840 porteurs de
projets assistés pour 310 créations,
150 projets de collectivités suivis,
110 projets collectifs accompagnés.
aménager les bureaux et deux
ateliers pour un montant de
572 000 francs ; le deuxième, en
2013-14, à mettre en place des box
dans le hall à la suite de plusieurs
demandes de locataires pour des
locaux de stockage, le coût de
58 900 euros ayant été subventionné à hauteur de 50 % par la Région et le Département.
Gabriel Mouix
ERDF modernise son réseau
La société Électricité réseau distribution de France (ERDF) a terminé,
mardi dernier, la modernisation du
poste source de distribution Baragary, à Mauléon. La touche finale
des travaux était la mise en place
d’un nouveau transformateur,
deux fois plus puissant que l’ancien.
Le matériel, de près de 10 tonnes,
est arrivé par la route, en convoi exceptionnel, et a été mis en place
avec une grue d’une capacité de
130 tonnes.
Le transformateur à son arrivée. PHOTO DR
fonction des tarifs choisis par le
client, et de surveiller la bonne marche des installations. ERDF dispose
de son propre réseau de communi-
2016, l’association des aînés compte 247 adhérents.
L’ASSOCIATION INDAR
MAULÉON-LICHARRE
8 000 clients
Sa mise en place va faciliter les nouveaux raccordements, le poste desservant environ 8 000 clients, sur
une grande partie de la Soule. Un
poste source permet de modifier la
tension du courant de 63 000 volts
à 20 000, de moduler l’énergie en
Le club des aînés Goxoki a tenu son
assemblée générale, dimanche dernier, à la salle Plaza Xoko. La présidente, Angèle Añorga, a commencé
la réunion en remerciant Jean-Michel Coscarat, maire de Baigorri, Michel Oçafrain, maire de Banca, et Jacques Irumé, maire d’Irouléguy, pour
leur présence ainsi que M. Sanchez,
président de Gogotik d’Iholdy, et
Mayie Leparoux, responsable du
secteur des trois vallées et vice-présidente de la fédération départementale des Aînés ruraux.
Angèle Añorga a rappelé le changement qui s’est opéré au sein du
conseil d’administration avec le départ de Marie-Jeanne Olçomendy,
Jeanne Etcheverry et Joseph Errotabéhère. Elle a demandé à la salle
d’observer une minute de silence
en hommage aux membres de
Goxoki qui ont disparu en 2015.
La trésorière, Maite Bruthe, a tenu
à saluer les communes de Baigorri,
Banca et Irouléguy, pour leur soutien financier. La secrétaire, Mayie
Landachoco, a annoncé que pour
cation radio indépendant. Il lui permet de faire face à toutes les situations.
Pierre Burger
De gauche à droite : Mayie Leparoux, Jean-Michel Coscarat,
Angèle Añorga, Maite Bruthe et Mayie Landaxoko. PHOTO XABI
À SAINT-JEANPIED-DE-PORT
Le Conseil
communautaire
se réunit ce lundi
Le Conseil communautaire se réunira ce lundi 29 février, à 20 h 30,
dans les locaux de Lutxi Borda. À
l’ordre du jour : réforme de la collecte des déchets, vote des comptes de gestion et administratifs
2015, versement de l’acompte 2016
CIAS et autres subventions, demande de financement 2016 pour
le poste d’animateur pôle touristique montagne basque, déchetteries (vote des tarifs des professionnels), Territoire à énergie positive
pour la croissance verte (TEPCV),
dégrèvements Spanc, délibération pour la vente de terrains ZAE,
validation de la convention de
mise en place de la redevance spéciale pour les déchets non ménagers, signature de l’avenant contrat territorial, questions diverses
(médiathèque, étude sur la piscine de Baigorri, etc.).
Messes du week-end
Les messes du prochain week-end
auront lieu ce samedi 27 février, à
18 heures, dans les églises d’Ascarat et d’Aincille ; à 19 h 30 à UhartCize ; ce dimanche 28 février, à
8 h 30 et 11 heures à Saint-JeanPied-de-Port ; à 10 h 30 à SaintJean-Le-Vieux et à 11 heures à Lasse.
Projet européen
Greenplay : appel
aux volontaires
I-Ener, société citoyenne du Pays
basque, en partenariat avec le
COL, participe au projet européen
Greenplay dont l’objectif est d’aider les habitants d’appartements
et/ou de maisons à réduire leur
consommation d’énergie de 30 %.
Pour mener à bien cette expérience, I-Ener a souhaité mettre en
avant le territoire de Garazi-Baigorri, territoire TEPCV (Territoire à
énergie positive pour la croissance verte).
Vingt logements chauffés uniquement à l’électricité et disposant d’une box Internet sont ainsi
recherchés afin de participer à
cette expérience gratuite. Pour les
personnes désirant y participer,
les places sont limitées et la clôture des inscriptions approche
(le 29 février).
Pour plus d’infos, consulter le
site de la Communauté des communes : www.garazibaigorri.com
24
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Cinéma / Sortir
LES
SALLES
ANGLET
MONCINÉ
Rue des Barthes.
Tél. 0 892 686 606.
ALVIN ET LES CHIPMUNKS À FOND LA CAISSE
11h / 16h30
AMIS PUBLICS
14h / 16h / 20h
AVE, CÉSAR!
18h / 22h
CHAIR DE POULE - LE FILM
18h
CHOCOLAT
19h30
DEADPOOL (INT. -12 ANS)
14h / 16h / 20h / 22h
JOSÉPHINE S'ARRONDIT
11h / 18h
LA 5E VAGUE (AVERT.)
22h
LES SAISONS
11h
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
14h / 16h / 18h / 20h / 22h
PATTAYA
11h / 14h / 16h / 20h / 22h
THE FINEST HOURS
11h / 14h
3D 22h
THE REVENANT (INT. -12 ANS)
11h / 14h / 18h / 21h
ZOOTOPIE
11h / 14h / 16h / 18h / 20h
BAYONNE
CGR TARNOS
RN 10. Tarnos.
Tél. 0 892 68 85 88.
ALVIN ET LES CHIPMUNKS À FOND LA CAISSE
11h15 / 14h / 16h / 18h
AMIS PUBLICS
11h15 / 13h45 / 16h / 18h /
20h / 22h15
AVE, CÉSAR!
13h45 / 22h15
CHAIR DE POULE - LE FILM
3D : 11h15
CHOCOLAT
19h45
DEADPOOL (INT. -12 ANS)
13h40 / 15h50 / 18h / 20h10 /
22h20
DEMAIN
16h30
HEIDI
11h15 / 13h40 / 15h50
JOSÉPHINE S'ARRONDIT
18h / 20h
LA 5E VAGUE (AVERT.)
22h15
LA FABULEUSE GILLY
HOPKINS
11h15 / 13h45 / 16h / 18h
LA TOUR 2 CONTRÔLE
INFERNALE
22h15
LA VACHE
11h15 / 14h / 16h / 18h / 20h /
22h15
LES NAUFRAGÉS
11h15 / 20h
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
11h15 / 13h45 / 16h / 18h /
20h / 22h15
PATTAYA
11h15 / 13h45 / 16h / 18h /
20h / 22h15
POINT BREAK
3D : 20h / 22h15
THE FINEST HOURS
3D : 11h15 / 13h40 / 15h50 /
18h / 20h10 / 22h20
THE REVENANT (INT. -12 ANS)
11h / 14h / 18h / 21h
ZOOTOPIE
3D : 11h15 / 13h40 / 15h50 /
18h / 20h10 / 22h20
L'ATALANTE
7, rue Denis-Etcheverry.
Tél. 05 59 55 67 70.
AVE, CÉSAR!
14h30 / 20h45
LE CARAVAGE
19h
SPOTLIGHT
16h30
L'AUTRE CINÉMA
3, quai Amiral-Sala.
Tél. 05 59 55 52 98.
MERCI PATRON !
21h
TEMPÊTE
19h15
THE REVENANT (INT. -12 ANS)
VO : 17h30 / 20h15
TOUT EN HAUT DU MONDE
17h15
MÉGA CGR
Allée de Glain.
Tél. 05 59 59 90 90.
http://www.cgrcinemas.fr/bayonne/
ALVIN ET LES CHIPMUNKS À FOND LA CAISSE
11h15 / 14h
AMIS PUBLICS
14h / 16h / 20h10 / 22h15
AVE, CÉSAR!
11h15 / 18h
CHOCOLAT
20h
DEADPOOL (INT. -12 ANS)
11h15 / 13h45 / 16h / 18h /
20h / 22h15
HEIDI
11h15 / 16h
JOSÉPHINE S'ARRONDIT
18h
LA 5E VAGUE (AVERT.)
22h15
LA TOUR 2 CONTRÔLE
INFERNALE
22h15
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
14h / 16h / 18h / 20h10 /
22h15
PATTAYA
11h15 / 14h / 16h / 18h /
20h10 / 22h15
THE REVENANT (INT. -12 ANS)
10h45 / 13h45 / 16h45 / 20h
ZOOTOPIE
3D : 11h15 / 13h45 / 16h / 18h /
20h10
BIARRITZ
ROYAL
8, av. Foch.
Tél. 05 59 24 45 62.
http://www.royal-biarritz.com/
45 ANS
VO : 14h
AVE, CÉSAR!
VO : 16h / 19h50
CE SENTIMENT DE L'ÉTÉ
17h40
FREE LOVE
VO : 21h35
LES ESPIÈGLES
14h
LES INNOCENTES
14h
MUCH LOVED (INT. -12 ANS)
VO : 17h55
MUSTANG
VO : 21h45
NAHID
VO : 15h45 / 19h40
THE REVENANT (INT. -12 ANS)
VO : 15h / 17h50 / 20h40
CAMBO-LES-BAINS
L'AIGLON
Rue du Docteur-Chatard.
Tél. 05 59 29 95 07.
LA TERRE ET L'OMBRE
VO : 20h30
HASPARREN
HARITZ BARNE
7, rue Yats.
Tél. 05 59 29 18 63.
CHOCOLAT
21h
MAULEON-SOULE
MAULE-BAÏTHA
Rue Arnaud-de-Maytie.
Tél. 05 59 28 15 45.
ARGENTINA
VO : 21h
CREED - L'HÉRITAGE DE
ROCKY BALBOA
21h
LE GARÇON ET LA BÊTE
15h
TOUT SCHUSS
15h
SAINT-JEAN-DE-LUZ
LE SÉLECT
SAINT-LOUIS
29, boulevard Victor-Hugo.
Tél. 05 59 85 80 82.
Rue du Fronton.
Tél. 05 59 65 74 20.
AMIS PUBLICS
19h
AVE, CÉSAR!
VO : 19h
CHOCOLAT
14h15
FERDA LA FOURMI
16h45
HEIDI
14h15
LES DÉLICES DE TOKYO
VO : 14h15
LES INNOCENTES
21h15
PATTAYA
16h45 / 19h
SPOTLIGHT
VO : 21h15
TEMPÊTE
16h45
THE FINEST HOURS
14h15
3D 21h15
THE REVENANT (INT. -12 ANS)
18h
VO 21h15
ZOOTOPIE
16h45
45 ANS
VO : 18h
CAROL
VO : 20h30
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
20h30
MINI ET LES VOLEURS
DE MIEL
15h
THE FINEST HOURS
18h
TOUT SCHUSS
15h
ST-JEAN-PIED-DE-PORT
LE VAUBAN
4, rue Renaud.
Tél. 05 59 37 06 04.
HEIDI
15h30
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
20h30
AUJOURD’HUI
Accès libre. Au parc écologique Izadia, 297,
avenue de l’Adour.
Concerts
Concert
ANGLET
Folk. Avec Neeskens. À partir de 20 h 30.
Entrée libre. Aux Écuries de Baroja.
BAYONNE
Chant et musique slaves. Avec Stanislava
quartet, ce groupe s’inspire de folklores aux
influences slave, tzigane et yiddish. Histoires
vécues, anecdotes… voyage plein d’humour et
d’émotions. Du vendredi 26 février jusqu’au
samedi 27 février. À partir de 20 h 30.
À la Luna Negra.
BAYONNE
Acoustic blues. « In the mood for blues »
accueille Slava, chanteuse, pianiste,
compositrice. Elle présente son nouveau
programme autour du blues, du jazz et de
nouvelles compositions où elle révèle une voix
d’un groove puissant dans sa nostalgie slave.
À partir de 20 h 30. À la Luna Negra.
Conférence
SAINT-JEAN-DE-LUZ
L’art roman en Pays basque. Dans le cadre
des Jeudis du Batzoki, par Maritxu Etcheverry,
docteur en histoire de l’art médiéval. À 19 h.
À la salle Duconténia.
Pelote basque
BIARRITZ
Cesta punta. Championnat de France Élite.
À 21 h. Fronton Euskal-Jaï, Aguilera. Tarifs : 10 € ;
moins de 18 ans, 5 € ; moins de 10 ans, 2 €.
Iwww.cesta-punta.com Tél. 06 76 56 19 67.
Visite
BAYONNE
Au cœur des remparts. Des tours romaines
jusqu’à l’œuvre de Vauban, ces anciennes
fortifications sont devenues des lieux de vie.
Découvrez casemates, bastions, passages
dérobés et portes monumentales. À partir de
14 h 30. Rendez-vous au pied de la Tour, rue de
la Tour-de-Sault. Tarifs : 6 €, gratuit pour les
moins de 12 ans. Tél. 08 20 42 64 64.
DEMAIN
Animation
ANGLET
« Izadia sur orbite ». Observation du ciel
aux instruments. À partir de 19 h jusqu’à 21 h.
SAINT-PALAIS
Marché
CAMBO-LES-BAINS
Marché aux produits de bouche. À partir
de 8 h jusqu’à 13 h. À la rue Chiquito.
Pelote basque
SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT
Initiation à la pelote basque. Initiation à la
pelote à main nue, chistera, pala ancha, xare.
De 14 h à 15 h 30 ou de 15 h 30 à 17 h.
Au trinquet.
Spectacle
SAINT-JEAN-DE-LUZ
Théâtre. À la recherche des saintes reliques,
comédie médiévale, d’Eyhande Abeberry, avec la
participation de Street Art, danse hip-hop,
proposé par le Rotary Club Côte basque, au profit
de la lutte contre la polio. À 20 h 30.
À l’Auditorium Maurice-Ravel. Tarif : 10 €.
EXPOSITIONS
ANGLET
« Architectures de papier ». Créée par la
Cité de l’architecture et du patrimoine. Jusqu’au
mercredi 30 mars. Du mardi au samedi. Entrée
libre. À la galerie Georges-Pompidou, 12, rue
Albert-le-Barillier.
Pierre Ciseau. L’art du papier, art du Kitsch ?
Un panorama de la création contemporaine
(salle 1) ; une installation jouant sur les effets
colorés psychédéliques des gifs animés d’une
part, une série de sculptures en papier plié peint
selon la technique du swirling d’autre part
URRUGNE
ITSAS-MENDI
29, rue Bernard-de-Coral.
Tél. 05 59 24 37 45.
http://cinemalacorderie.wordpress.com/
CAROL
VO : 17h
LES DÉLICES DE TOKYO
VO : 19h
LES ESPIÈGLES
16h
LES PREMIERS,
LES DERNIERS
21h
TOUT EN HAUT DU MONDE
14h30
AP : avant-première.
VO : version originale.
AVERT. : des scènes, des propos ou des
images peuvent heurter la sensibilité
des spectateurs.
(salle 2) ; une série de pliages en carton perforé
ouvragé au point de croix ainsi qu’une pièce de
grande taille qui joue sur la mise en espace dans
l’architecture du lieu (salle 3). Jusqu’au mercredi
30 mars. Du mardi au samedi, de 10 h à 12 h et
de 14 h à 18 h. Entrée libre. À la villa BeatrixEnea, 2, rue Albert-le-Barillier.
« Izadia sur orbite ». Tout sur notre système
solaire… Expositions, maquettes, expériences,
projections et animations, pour une découverte
éclairée des planètes et du fonctionnement du
système solaire. Pourquoi il y a des saisons sur
terre, pourquoi il y a des marées sur nos côtes,
vous connaîtrez votre poids sur Mars ou Vénus,
vous comprendrez la densité des planètes, c’est
quoi la Lune… découverte de la mission Rosetta
et la sonde Philae… un voyage unique pour petits
et grands ! Jusqu’au dimanche 6 mars.
Du mercredi au dimanche de 10 h à 12 h 30
et de 13 h 30 à 17 h 30 Au parc Izadia,
297, avenue de l’Adour.
BAYONNE
Vincent Tessier XXC. Peintures et dessins.
Jusqu’au samedi 5 mars. Du lundi au samedi, de
15 h à 19 h. Entrée libre. À la galerie des Corsaires,
16, rue Pontrique.
« España Años 50 ». Photos de Carlos
Saura Jusqu’au dimanche 24 avril. Du mardi au
dimanche de 13 h à 19 h, jours fériés inclus.
Entrée libre. Au Didam, 6, quai de Lesseps.
Affiche des Fêtes de Bayonne 2016.
Votez pour l’affiche des Fêtes de Bayonne 2016.
Les affiches de Marion-Liza Duci, Maxime
Lacombe, Michaël Barret, Nicolas Carmine et
Marie-Céline Hondelatte exposées dans la salle
Xokoa. Jusqu’au dimanche 28 février. Tous les
jours sauf le lundi de 10 h 30 à 18 h. Entrée libre.
Votez au Musée basque, 37, quai des Corsaires.
Fanny Douvier. Œuvres du figuratif à l’abstrait
peintures et textiles. Jusqu’au dimanche
28 février. À la galerie de la Rue-en-Pente, 29, rue
Poissonnerie.
Musée basque. Expo permanente,
2 000 objets ethnographiques présentés selon
une mise en espace contemporaine et
thématique : agro-pastoralisme, architecture de
la maison et mobilier, jeux, sport, danse, religion,
activité maritime et fluviale. Tarif : 6,50 €.
25
Annonces
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
.
Rencontres • Bonnes afaires
sudouest-annonces.com - 05 35 31 27 27 de 8 h à 17 h
R
Rencontres
RENCONTRES
F. 56 A. ch H. pour faire bout de chemin ensemble. Nature, musique, balade, sorties™ Appelez au 0892 58 45
63 (fk-0,80 €/mn+px apl) 424818615
Vivre à deux, sillonner France et autre
Julie 40 A. attend Monsieur pour partager ces beaux moments. Merci de la
joindre au 0890 21 80 17 (emi0,80 €/mn+px apl) 424818615
Dame 60 a. Rech Monsieur pour rompre solitude et + si complicité, voir la
vie et l’avenir à deux. Je suis disponible sur le 0892 69 82 72 (aby0,80 €/mn+px apl) 424818615
F 45 A. seule depuis peu, ch. une relation plaisir sans prise de têtes avec
des Hommes de la région. Mon num
0892 35 02 69(aby-0,80 €/mn+px apl)
424818615
Patricia 51A. romantique aime la randonnée ch H. honnête sincère et tendre. Appelez-moi au 0890 21 80 13 (fk0,80 €/mn+px apl) 424818615
Joli visage, quelques rondeurs câline
et sensible aimerait trouver amour
sincère auprès d’hommes 50 A. et +.
Ma ligne directe 0892 35 03 18 (fk0,80 €/mn+px apl) 424818615
F. 61 A. 1m75 fine et élégante ch Monsieur pour vie à deux. Pas sérieux
s’abstenir. Je suis joignable au 0891
65 11 69 (fk-0,80 €/mn+px apl)
424818615
Féminine 63 A. moderne, tendre et fidèle ch H. même profil pour loisirs
voyages et + si affinités. Dispo au 0892
35 02 60 (emi-0,80 €/mn+px apl)
424818615
Mamy cherche Papy 70/75a pour projet d’avenir. Ecrire S O Pub 81 av Clemenceau 40000 Mt de Marsan Réf.
6317640 Particulier
Jolie femme 50 ans cherche homme
aimant marche, vélo, natation et + si
affinités. Ecr à SudOuest 33094 BX
Réf. 6316372 Renc Particulier
La Rochelle veuve médecin 78a, brune
yx bleus, élégante caract& physique
jeune affect tb niveau socio cultur et
prof aisé, aimant arts, voy etc.. Renc
Mr 78-84a, même profil pr fin vie heureuse ds la complic et la complément.
Ecr. journal SUD OUEST Réf.
631624429 av Michel Crépeau 17000
LA ROCHELLE Particulier
H grand, la soixantaine renc. D 45/60
a, féminine, dynam., douce, ciné, nature. Tél. 06.86.51.16.33 ou éc. à SudOuest, 33094 Bx, Réf. 6315943 renc
Particulier
H 70 a, simple, courtois, aime se promener, la nature, les restos, facile à
vivre, souffrant de solitude, désire
rencontrer compagne pour vie commune. Tél. 06.45.62.53.71 OU ECR.
SOP, 2 place Marcadieu-64300 ORTHEZ, sous Réf. 6308318
Particulier
H. 57a, NB, NF, simple, discret rech
F. 45/55a, simple, naturelle pour partager vie à deux. Ecr à SudOuest
33094 BX Réf. 6313973 Renc Particulier
H58ans 1.79m yeux verts humour cool
non fumeur non buveur ch F42/56 ans
ayant envie de s’évader grande câline
aimant ciné resto voyages et tous les
plaisirs de la vie. Tél 06.68.97.18.03
Particulier
H 60a, sympa, simple, renc. F 55/65a,
simple, câline pour rel. sincère dans
la région. Ecr. SO 69 Av. de Bayonne
64600 Anglet sous Réf. 6318060 Particulier
Dame 68A retraitée rech Mr sérieux
pour sorties, loisirs et + si affinités.
Ecrire journal Réf. 6317949-16903 Angoulême cedex 09. Particulier
H du Sud Ouest prof lib. nf, sobre, villa
excel bien être octog, actif ch dame
situat. indif, b niv général projet vie à
2 perenne si harmonie. Ecr jnal SO
Réf. 6315928-29 Av Crépeau 17000 LR
Particulier
Classe, charme, Très belle femme coquette & serviable. Divorcée ch 1
compagnon 45-60 A. Je suis joignable
au 0899 27 12 47 (hd-0,80 €/mn+px
apl) 424818615
Laure 40 A. pulpeuse nvelle dans la
région ch Relation discrète et pimentée. Tel au 0899 27 12 43 (hd0,80 €/mn+px apl) 424818615
H. 65a, 1m80, retraité, sérieux, honnête, sincère, bricoleur, rando, resto,
chant renc en vue d’une vie de partage
et d’avenir D. 58/68a, basquaise bienvenue. Ecr à SudOuest 33094 BX Réf.
6293893 Renc Particulier
JF brune 35ans, fine et souriante, discrète et sensuelle cherche l’homme
de sa vie. Joignable au 0892 70 08 89
(aby-0,80 €€/mn+px apl) 424818615
RELATIONS suivies : des femmes &
des hommes s’échangent leurs numéros de tél 24h/24 au 08.92.39.25.50
(420272809 - 50 cts/mn)
RENCONTRES 24h/24 écoutez les annonces, contactez les H ou F de votre
choix ss adhésion Tél :08.92.39.25.50
(420272809 - 50 cts/mn)
B
Bonnes Affaires
BiNG ! RENCONTRES amicales ou
amoureuses entre H/F du Sud Ouest
au 08.92.39.25.50 sans adhésion
(420272809 - 50 cts/mn)
AV Scie à ruban 700 mms avec affûteuse, combinée 300 mms avec affûteuse et aspirateur, nombreuses fraises al 50, ect.,,,, un tour à bois avec
copieur et gabarits. Tél. :
06.31.69.45.60 Particulier
MATÉRIEL
AV Remorque ATNOR 300 kg, caisse
renforcée, roue de secours, bâche.
250 €. Tél. 05.59.47.23.50 Particulier
Particulier
CHIOTS SETTER ANGLAIS LOF 1 F née
14/10/2015 portée 2015033565 SIREN
430579599 mère tat 2GPV154 père
Haïto de Cazaous très grande lignée
chasse.Tél 05.58.79.33.16 Particulier
AV TECKELS POILS DURS nés le 01/
11/15, 3F et 2 M. nº puce mère/
250269801982691. nº portée/
2015043347-2015-1. Tél.
06.33.63.15.02 Particulier
PERDUS/ TROUVÉS
Médecin passionné achète cher armes de collection pour la conservation de notre patrimoine Dr LAMOUREUX T 06.07.15.32.32 Particulier
MUSIQUE
ACCORDEON BOUTONS de collection
Supersonic 4 registres-Fabrication
Italienne TBE-Tél 05.53.20.96.23. Particulier
CHASSE/ PÊCHE
Vend Boite Envol radiocommandée
12/18 PIGEONS + Mécanique chasse
Tél. 06.08.96.30.15. ou mail
vialardcl.old@orange.fr Particulier
MATÉRIEL MÉDICAL
Secteur St Palais (64) rech. 1 chasseur palombes pour compléter équipe
(si possible grimpeur).
Tel 06 22 27 08 12 / 05 47 64 36 03
Particulier
CHASSE AUX SANGLIERS, en région
Sud-Ouest, grande chasse aux sangliers, aux chiens courants en mars
et avril, sécurité, convivialité, organisation assurée. Possibilité de chasse
à la journée ou week-end. Repas et
hébergement assurés. Tél.
06.66.27.54.49 HR Particulier
Retrouvez toutes les Annonces Auto
de votre quotidien sur ww.sudouestauto.com.
Le site Auto de votre région.
MEUBLES
ACHETE meubles anciens, bibelots,
tableaux argenterie, miroirs, etc...Déplacement et estimation gratuits.Tél.
05 59 67 41 95. Particulier
ACHETE VIOLONS ANCIENS, 1 000 €
minimum, VIOLONCELLES 3 000 €
minimum, même à restaurer.
Musicien, collectionneur,
Paiement comptant en espèces.
Tél. 06.99.02.53.98 Particulier
ANTIQUITÉS/BROCANTE
DEBARRASSE GRENIERS ENLEVE
ENCOMBRANTS. Achat jouets, petites
voitures, montres de poche, etc...
T :06.10.44.55.30
Antiquaire 3ème génération achète au
plus haut cours tableaux, bibelots,
sculptures, bronze, meubles, bijoux,
montres etc. Paiement comptant et
immédiat, expertise gratuite.
Mail: campoytom@gmail.com
Tel : 06.09.79.19.25
54, rue Notre Dame Bordeaux
Nº Siret : 349692947
ANT Stéphane Roche, achète pour
meubler châteaux, livres, tableaux,
bibelots, meubles, bronzes, marbres,
poupees, timbres, pendules, vases
gallé daum. Paiement comptant immédiat. 115, rue Notre Dame Bx.
05.56.81.17.20 / 06.11.74.46.84.
CHAMBRE LITERIE
MATELAS HAUT DE GAMME LATEX
spécial mal de dos 140 x 190 + SOMMIER latte tapissier neuf sous emballage, valeur 990 € cédé 300 €. Tél.
06.47.11.52.09 Particulier
SALON CANAPÉ
64.- AV CANAPE D’ANGLE CUIR, blanc
cassé, convertible 6 places Excellent
état A voir. 1200 € + Fauteuil Relax
Electrique 300 €. Tel 06 12 09 74 91
Particulier
COUTURE TRICOT
AV machine à coudre BORLETTI 1102
, cames pour broderie, entièrement
révisée sur facture, montée sur table
formica. Prix 80 €. Tél. 06.33.46.80.25
Particulier
Perdue secteur archiac, plume,
chienne setter 4 mois, pucée , blanche
tachetée noire Contact 06.84.05.30.32
Particulier
SCOOTER A MOBILITE REDUITE,
parfait état. 40 KMS d’autonomie,
4 roues, homologué route.
Tél. 07 68 10 51 97 Particulier
Annonces administratives et judiciaires
ANIMAUX
(17),AV jeunes paons bleus. Tél.
05.46.74.15.03 Particulier
AV CHIOTS CAVALIER KING CHARLES
tricolore et bleinheim nés le 01/02
LOF, vaccinés, tatoués, mère tatouée
2 GUJ252.
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle
05.58.57.47.92
AV CHIOTS GOLDEN RETRIVER nés le
25/12 lof vaccinés tatoués, mère tatouée 141GCB.
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle
05.58.57.47.92
AV CHIOTS BERGERS ALLEMANDS
poil court et poil long né le 04/01 LOF,
vaccinés, tatoués, mère tatouée
2HBP042 Reproducteur vivant en liberté. SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle
05.58.57.47.92
AV CHIOTS SHIH TZU né 08/02 LOF
vaccinés, pucés mère pucée
250268710170762
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle
05.58.57.47.92
AV chiot male YORKSHIRE né le
15.12.12 portées de 2 f 1m Nº puce
250268731506672-lofnº207221-siret42034255200015. Tel 05 59 21 03 54
Particulier
1 chiot femelle Setter Anglais née le
18/05/2015 Lof / Puce /vaccins tél
05.57.74.21.98 Particulier
A réserver TECKEL nain poil long LOF
(2016002426-2016-1). Nés 12/01.Par e n t s
p r i m é s
T a t
(nº250269801326710).Tat, verm, vacc.
4M+1F. Facilité paiement. 0631627035
Particulier
chiots leviers whippets nés 24/12/15
lof 5 M 2 F dispo le 20/02/16 pucés vac
ver nº de portée 2015048908. tat mère
250269604299123 M 700 € F 800 € T
06.50.34.90.29 ou 05.45.23.61.43 Particulier
AV chiot FOX, mère tat.
25026904951896 + BEAGLE F, tat.
250269604968986. SIRET
81062160700011. T.06.73.49.85.06
Particulier
AV BOIS DE CHENE ALLUMETTE pour
allume feu, sac de 40 litres, livraison
possible. Tél. 06.45.95.30.96 ou
06.41.05.26.39 Particulier
PRODUITS RÉGIONAUX
(40) AV CANARDS GRAS gavés maïs
grain, tradi, label rouge région SaintSever 4,60 €/kg.Tél 06.72.14.28.28 ou
05.58.76.37.92 Particulier
AV CANARDS GRAS gavés au mais
grains , POULETS prêts à rôtir. Tél.
06.71.07.44.41 ou le soir au
05.58.90.59.64 Particulier
2 femelles Chihuahua de race 3m1/2
vac tat nlof parents lof mère 2HAE213
prix raisonnable. Tél 09.67.09.65.06
Particulier
AV CHIOTS YORKSHIRES TERRIERS
toy et nains nés le 29/12 LOF, vaccinés, pucés, mère pucée
250268710264741.
SIRET 50114539500015
www.elevage-canin-landes.com
Domaine Pinsolle
05.58.57.47.92
VDS CANICHES TOY, parents LOF, 3
Mâles, couleur abricot nés le 05/01
dispo 15 mars, pucés, vacc, vermifugés mère.250268500381881. 480 € T
06 24 74 90 10 siret-81808799100019
Particulier
SCHNAUZER nains, noir et argent,
3M. 1F. nés le 25/12/15 à réserver,
LOF, mére (250268710203134). Nº Siren (414820407). Tél. 05.49.07.88.90
Particulier
AV chiots Cocker anglais non lof, nés
05/12/15, 3 M 2 F, mère
250269602725220. tat. vacc. Nº siret
51959738900013. Prix 300 €. T
06 18 01 21 02 Particulier
annonces légales
et oicielles
sudouest-legales.fr - sudouest-marchespublics.com - Ailié à francemarches.com
Perdue à St Pierre d’Irube le
02 / 02 / 16, Petite chienne Ratier,
4 ans, pucée, couleur blanche, très
craintive. Tél. 06 24 98 12 17 Particulier
DIVERS
AV Lot de plus de 450 OUTILS ANCIENS. Valeur revente environ 5500 €,
prix 3500 €. Tél. 05.45.61.77.93 HR
Particulier
Clôture de brande panneaux de première qualité toutes dimensions 8 cm
d’épaisseur 10 €/m 2. Livraison possible. Tél. 06.80.24.66.44 Particulier
Recherche VIOLONCELLES et VIOLONS, même à restaurer. Déplacement. Tél 06 43 41 54 03 Particulier
AV Barque pêche Instaboat Alu 325
pliable 30 kg servie 3 fois Val 1500 Cédée 700 Comme neuve + char + acc
Gujan Mestras 06.71.40.49.78 Particulier
Vend cheminée en pierre complète
250 €, évier en pierre ancien 80 €,
deux linteaux en pierre 1,20m 40 €.
Tél. 05.56.38.68.61 Particulier
■ LOISIRS/ DÉTENTE
COLLECTION
collectionneur achète toutes pièces
de monnaies, cartes postales, montres, vieux couteaux, tire bouchons,
violon, souvenir militaire. tel
0659380358 Particulier Particulier
ACHETE : TOUTES MONNAIES ANCIENNES or, argent, bronze. Billets à
l’unité ou par collection. Médailles.
Enveloppes anciennes avec timbre.
Livres anciens sur Aquitaine, Béarn,
Pays Basque. Tableaux anciens. Tél.
06.71.16.79.88 Particulier
AGRICULTURE
TRACTEUR MACCORMIK, équipé fourche et godet-Tél 05.58.74.86.84hr
Particulier
AV VIBRO 2,50m 4 rouleaux ; ENFOUISSEUR Lataste 3 rangs ; DEPOUILLEUSE maïs 6 rouleaux avec
moteur. Tél 05.58.52.91.05 HR Particulier
Élagage espace vert peinture bâtiment et intérieur tous travaux contacter moi au 0780472026 Particulier
AV chargeur frontal, faucheux avec
godet de2.10m+fourche transpalettes
ou tracteur+chargeur+C15 Diesel.
T.06.73.49.85.06 Particulier
Vds FUMIER DE CHEVAL composté 10
sacs livrés 2 gratuits et livraison gratuite et PETITES BOTTES FOIN ET
PAILLE (20 kg). Tél 07.87.58.58.56
Particulier
Vends sac de crottin de cheval pur
composté, sac de 30KG, engrais pour
le jardin, livraison gratuite 06 18 48 23
30 Particulier
BOIS DE CHAUFFAGE
NI CLUB NI AGENCE + de 3400 annonces de P à P avec tél pour des rencontres sérieuses sur votre région.
POINT RENCONTRES MAGAZINE
Doc gratuite sous pli discret
Tel : 0 800 02 88 02
(service & appel gratuits)
MENUISERIE
Passionnée DE POUPEES ANC. rech.
poupées têtes porcelaine ou têtes
seules même abimées de 1850 à 1930
+ AUTOMATES ANC. Achète cher selon modèle. Faire offre 06.61.69.18.82
Particulier
DINKY TOYS, CORGI TOYS, NOREV etc.
collectionneur achète au meilleur prix
plus tous jouets anciens : bâteaux,
trains, soldats, avions, camions, etc.,
ainsi que porte clés années 60/70 Tel
: 06.84.01.68.65 Particulier
Particulier recherche, matériel militaire et armesanciennes, empires, et
deux guerres mondiales, décorations,
médailles, cartes géographiques, matériel scientifique ancien. Tel:
0686766804 Particulier
Collectionneur achète vos pièces de
5fr semeuse (60-69) 10 et 50fr Hercule, Turin, Napoléon. Estimation 06
51 62 11 48 Particulier
.
26
Nos communes investissent
MARCHÉS PUBLICS > À 90 000 €
Pyrénées-Atlantiques
Carnets
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Une équipe à votre service du lundi au vendredi de 8 h à 17 h
Particuliers : 05 35 31 27 27 • Professionnels : 05 35 31 29 37
En cas d’urgence uniquement, week-ends et jours fériés de 14 h 30 à 19 h :
05 35 31 37 97 ou fax : 0 820 024 000 (N° Indigo)
Déposez vos hommages et messages chaque jour à partir de 14 h : carnet.sudouest.fr
AVIS D’OBSÈQUES
AVIS DE DÉCÈS
Passer une
annonce
dans votre
quotidien
c’est
simple
et
efficace !
www.
sudouest-annonces
.com
8 h - 17 h (semaine)
LES SECRETS
DE LA FORÊT OCÉANE
Patrice Cablat
05 35 31 27 27
Bénédicte Boyrie-Fénié
48 pages couleur,
23,5 x 31 cm
14,90 €
www.editions-sudouest.com
27
Pyrénées-Atlantiques
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
.
REMERCIEMENTS
MESSE
ANNIVERSAIRE
BORDEAUX
ESSENTIEL
Philippe Prévôt
Photographies Alain Béguerie
Par ses magnifiques
photographies, ce livre vous dévoile
une ville en pleine révolution urbaine.
19,90 
LA PAGE
CARNET
DE VOTRE
QUOTIDIEN
Une équipe au service
des particuliers
Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h
• Particuliers :
05 35 31 27 27
• Professionnels : 05 35 31 29 35
En cas d’urgence uniquement :
Après 18 h, week-end et jours fériés
05 35 31 37 97 ou par fax :
CHEZ VOTRE MARCHAND
DE JOURNAUX
ET CHEZ VOTRE LIBRAIRE
www.editions-sudouest.com
128 pages couleur,
relié, 24 x 16,5 cm
28
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
●
Vie des clubs 64
@
SUDOUEST.FR
Adressez vos informations sur la vie
des clubs à notre rédaction
départementale
BOXE
Susperregui,
le retour
gagnant
K1 Le Luzien Stéphane Susperregui a
fait sensation, à Troyes, pour son retour
sur les rings après deux ans d’absence
U
sé par l’ingratitude du milieu, Stéphane Susperregui
avait décidé, il y a deux ans,
de ne plus remonter sur un ring.
Le champion luzien détenait pourtant trois couronnes mondiales de
boxe thaï et K 1, ainsi que plusieurs
titres de champion de France. Il
était devenu, à 30 ans, le meilleur
poids lourd français après avoir
remporté à deux reprises La Nuit
des champions.
Très vite après s’être retiré, il s’est
aperçu qu’il aurait du mal à vivre
sans la boxe et les sensations d’une
discipline qu’il avait dans le sang.
Il a remis les gants à l’entraînement pour faire son retour.
Un retour gagnant le week-end
dernier, à Troyes, où il a fait sensation.
Une chose est sûre : Stéphane
Susperregui n’a rien perdu de sa
force de frappe. Son adversaire,
Ludovic Providence, un Nantais de
25 ans, champion du monde de
muay-thaï à Bangkok (en moins de
95 kg), a vite compris qu’il tomberait sous les coups du Luzien : « Le
combat n’a duré que deux minutes, j’ai réussi à le toucher d’un
coup-de-poing au foie, cela fait mal,
il a été compté et on m’a déclaré
vainqueur par K.-O. technique », lâche Stéphane Susperregui, qui reconnaît aussi avoir retrouvé toutes
ses sensations en signant ce retour
fracassant.
Une nouvelle équipe
Cette victoire expéditive lui vaut
aujourd’hui plusieurs proposi-
Stéphane Susperregui, à droite, a effectué un retour victorieux sur le ring de Troyes. PHOTO DR
tions : « Je suis déjà très sollicité
pour faire d’autres combats en
France, je vais faire le tri. Je pense
faire un gros tournoi en juillet avec
les meilleurs en Midi-Pyrénées,
mon objectif est de redevenir numéro 1 en France pour pouvoir être
invité sur des grands galas à l’étranger. »
Lorsqu’il avait mis un terme à sa
carrière il y a deux ans, sur une
belle victoire à La Nuit des cham-
pions face à Abdérhamane Coulibaly, il portait les couleurs du club
Fast 64 d’Anglet : « J’avais ressenti
un certain ras-le-bol. J’aurais aimé
être un peu aidé par des partenaires afin de pouvoir me consacrer
pleinement à la boxe. Maintenant,
je repars avec une nouvelle équipe
qui s’est investie totalement dans
ce retour », précise-t-il.
Une équipe, un nouveau coach,
Sylvain Troitino, du MCT 64 à Urru-
gne avec un préparateur physique : « Je n’avais pas, jusqu’à présent de préparateur, j’ai trouvé l’ancien rugbyman bayonnais Nicolas
Lafitte, j’ai aussi la chance de mettre les gants devant d’autres poids
lourds tels les frères Tauziet à Boucau-Tarnos. »
À 31 ans, Stéphane Susperregui
semble reparti de plus belle pour
une seconde carrière de boxeur.
Saint-Pée-sur-Nivelle
Repas cidrerie de la section rugby. La
RUGBY
Honneur. Bidart, 20 ; Saint-Pée-sur-
Les U 15 de la JA Biarritz sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe des Pyrénées. PHOTO JAB
Biarritz
FOOTBALL
Défaite des seniors face à Arlac.
Lourde défaite des seniors face à
Arlac sur le score de 4 à 0. On savait la tâche difficile face au leader du championnat, cela fut le
cas face à une belle formation
bordelaise qui conforte sa première place au classement. Prochain match délicat, là aussi, sur
le terrain du Pau FC (2e au classement) le dimanche 6 mars.
Les U 15 en quarts de la Coupe des
Pyrénées. Les U 15 se qualifient
grâce à leur victoire, 5 à 1, aux dé-
pens de Monein. Dès la 3e minute,
Benjamin est fauché dans la surface et Émiliano convertit le penalty. L’égalisation béarnaise intervient très vite également sur
penalty. La JAB reprend l’avantage
par Émiliano suite à un coup
franc de Damien. La seconde période est dominée par la JAB qui
inscrit le troisième but par Émilien suite à une magnifique action collective. Jérémy jaillit dans
l’axe pour le 4e but et Émiliano
clôture les débats avec un 5e but.
Les U 19 éliminés à Lons. Contreperformance des U 19 qui se déplaçaient sur le terrain de Lons
en 8es de finale de la Coupe des Pyrénées. L’entraîneur a dû composer l’équipe malgré bon nombre
d’absents et surtout face à un adversaire béarnais de qualité qui
s’impose logiquement. Prochain
match pour les U 19, le samedi
5 mars, avec la réception de Cenon en championnat.
Les « vieux » en tête du championnat. Beaucoup de buts ce diman-
che matin à Hasparren pour la
rencontre des vétérans : 11 buts au
total et une victoire 6 à 5… Grâce
à cette (courte) victoire, les
vieilles gloires occupent provisoirement la tête du classement.
Nivelle, 13. Pour ce premier
match retour, les Senpertars ont
enregistré quelques retours bénéfiques. La première période est
alerte et si Borthaire inscrit les
premiers points d’une pénalité,
les Bidartars, plus réalistes, inscrivent deux essais dont un transformé. Pourtant si le score est de
12 à 3, la partie est serrée. Dès la reprise, les visiteurs inscrivent un
essai collectif et reviennent à 10 à
12. Hélas, sur le renvoi, un enavant amène un essai bleu. À 17 à
10, les Senpertars sont dangereux
par leur maul retrouvé, mais ils
n’arrivent pas à percer. Le score final de 20 à 13 leur accorde le bonus défensif.
Réserve. Bidart, 19 ; Saint-Pée-surNivelle, 6. Le Spuc se rendait à Bidart pour le match retour. La première période équilibrée voit les
formations se départager à coups
de pénalités : trois pour Bidart et
deux pour Saint-Pée. Score à la
pause : 9 à 6. En seconde période,
les Senpertars encaissent un essai
dès la 45e minute, le break est fait :
16 à 6 pour les locaux. Si les verts
se reprennent et neutralisent
l’adversaire, une pénalité de Bidart sera inscrite avant le coup de
sifflet final, scellant leur défaite.
Christian Bibal
section rugby organise un repas
cidrerie, le samedi 5 mars, à partir de 19 h, à la ferme Inharria, à
Ibarron. Cidre à volonté. Le prix
du repas est de 22 euros pour les
adultes et 18 euros pour les moins
de 18 ans. Réservation auprès
d’Alain, (06 28 56 26 85), Baba
(06 86 95 08 35) ou René
(06 03 27 91 89).
Ustaritz
RUGBY
Seniors. En déplacement à Puyoô,
les joueurs ont commencé le
match en étant timorés et en laissant l’initiative aux Béarnais qui
en ont profité pour marquer rapidement un essai transformé.
Ustaritz a répliqué dans la foulée
par un essai transformé et a pris
l’avantage par un second pour
un score de 12-10 à la pause.
En deuxième période, le match
est resté équilibré et le score n’a
évolué que par deux pénalités
pour chaque équipe et un drop
pour Puyoô. À la dernière minute, les Basques auraient pu arracher la victoire sur une dernière pénalité. En vain. Score final
19-18.
Prochain match, réception du
leader Castets-Linxe samedi 27 février. Équipe 2, à 14 h 45 ; équipe 1,
à 16 h.
Saint-Palais
(2 à 1). Ils ont même mené 1 à 0,
grâce à un but de Bixente Etchebest, avant de se faire rejoindre
au score suite à un but sur corner
des plus litigieux, selon le staff. Ils
vont craquer logiquement sur la
fin et le but décisif des Souletins,
très heureux de cette issue favorable. Les jeunes joueurs de Thierry
Etchegoimberry progressent
malgré tout et ils essaieront d’obtenir une victoire (la seconde), ce
dimanche, à Hendaye B (6e).
RUGBY
La première chute lourdement. La
chute a été lourde pour le quinze
fanion, ce dimanche à AndréHays, lors du derby retour contre
les meilleurs ennemis du HAC
d’Hasparren, par 35 à 10 et cinq
essais à un. La différence de niveau était indéniable et le verdict
final logique.
Les poulains du duo ServaryLucu se projettent, dès à présent
sur le voyage à venir, à Serres-Castets, histoire de se « refaire la cerise » et de ramener un, deux ou
quatre points pour conforter leur
position dans le top 5 de la poule
avant la prochaine réception
d’Aramits, (5e), le 20 mars.
Le duel à Pont-Long de ce dimanche 28 février s’annonce costaud car les Béarnais (7es) ne font
pas dans la dentelle, habituellement.
Urcuit
BASKET-BALL
Seniors masculins. Urcuit - Oloron,
La réserve dépassée par le HAC.
Pour ce quatrième match aller,
les partenaires d’Anthony Elgart,
(no 2) pensaient prendre leur revanche contre Hasparren, vainqueur à l’aller, (24-7), mais ils subiront le scénario négatif, ponctué
d’un tableau d’affichage salé,
38 à 5 et six essais à un !
Dépassés à tous les niveaux par
un quinze très homogène, ils sauveront l’honneur par un essai
bien construit de l’arrière, Thomas Laplace.
Les poulains de Jean-Michel Laplace et Julien Bonnat sont 6es de
la poule, avec six victoires et sept
défaites et ils tenteront de se ressaisir, à Pont-Long, (7e), ce dimanche 28 février, et de confirmer la
belle victoire du match aller
(20 à 6).
29
Vie des Clubs Pays Basque
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Les rugbymen saint-palaisiens (en bleu) ont été battus par Hasparren. PHOTO PHILIPPE ETCHEGOYEN
PELOTE BASQUE/CHISTERA
Oyhamburu-Bordenave en finale de
Nationale B. Le duel fratricide des
deux équipes seniors de joko-garbi mur à gauche a tourné à l’avantage du duo Mathieu Bordenave
et François Oyhamburu face à celui formé de Julien Bordenave et
Jean-Baptiste Goux, par 40 à 24,
en 55 minutes de jeu.
Sur la cancha d’Airétik, Mathieu et François ont été accrochés jusqu’à 15, avant de dominer
en percussion et en concrétisation offensive : 20 à 15, 30-17 et
35-20. Ils ont donc leur billet pour
la finale France de seniors Nationale B, du samedi 5 mars, à An-
glet (à 17 h) contre le vainqueur
de l’autre demi-finale entre Hiriburu et Noizbaït qui se joue ce samedi 28 février.
FOOTBALL
Les seniors A à l’offensive. Pour ce
deuxième match retour, en Promotion/D 1/64, le onze fanion a
fait le travail, à domicile, en marquant quatre buts au 12e de la
poule, l’ES Biron- Maslacq (A). Des
buts signés Bruno Indaburu,
Pierre Couillet et Mathieu Ondarts (2), et ce après avoir largement dominer les débats. Les
poulains de Jérôme Giraldi et Daniel de Souzaa restent en haut de
tableau (3es), à sept points du 1er,
Hiriburu (B), mais avec un match
de retard.
Ce dimanche, ils iront à Arbonne A (6e), avec l’objectif de
prendre des points, et de remonter en deuxième position. À ce
jour, ils affichent neuf victoires,
trois nuls et deux défaites au
compteur.
Les seniors B tombent avec panache. Pour cette troisième journée
retour de Promotion D 2/64, les
seniors B recevaient, samedi soir,
les voisins de Mauléon (B), solides
3es de la poule et candidats à la
montée. À l’arrivée, les Mixains
sont tombés avec les honneurs
64-70. Élimination logique des seniors en Coupe des Pyrénées face
à une équipe du niveau supérieur, en passe de monter en Nationale 3. Et pourtant, même diminués par deux absences
majeures, les Urcuitois n’ont pas
démérité et ont fait jeu égal pendant les trois-quarts de la partie.
Hélas, le 3e quart-temps a été fatal,
la défense béarnaise étouffant
alors les locaux (5-15). Un bon entraînement en vue des échéances
importantes à venir en championnat avec, dès samedi, la réception de l’US Orthez à Indarka,
à 21 h.
Seniors filles. EBPLO 2 - Urcuit,
54-57. Belle opération des filles
qui se qualifient à l’extérieur
pour les quarts de finale du Trophée des Pyrénées. Le match a
tenu toutes ses promesses entre
deux équipes qui se connaissent
parfaitement. Les Urcuitoises ont
réussi à maintenir un écart définitif en fin de rencontre. De bon
augure pour la suite du championnat où elles doivent reprendre confiance pour bien figurer.
Abonnez-vous 2 ans
à Sud Ouest Gourmand
+
EN CADEAU !
Un tablier
de cuisine
Tablier 90 x 75 cm
en polycoton, grande poche
deux compartiments,
réglable à l’encolure.
€
€
25
36
30% de remise
30% de remise
Pour en profiter très vite, remplissez le bon ci-dessous, joignez un RIB et renvoyez le tout à : SUD OUEST Service Relation Clients, 23, quai des Queyries, CS20001, 33094 Bordeaux Cedex
Mandat de prélèvement
En signant ce formulaire de mandat, vous
autorisez (A) SAPESO à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre
compte, et (B) votre banque à débiter votre
compte conformément aux instructions de
SAPESO. Vous bénéficiez du droit d'être remboursé par votre banque suivant les conditions décrites dans la convention que vous
avez passée avec elle. Une demande de remboursement doit être présentée dans les 8
semaines suivant la date de débit de votre
compte pour un prélèvement autorisé.
À :.....................................
Le : I__I__I__I__I__I__I__I__I
Référence unique du mandat :
Identifiant créancier SEPA : FR 38 ZZZ 004758
Débiteur :
Créancier :
Votre nom : .............................................................................................................
Nom : SAPESO / SUD OUEST
Votre adresse : .......................................................................................................
Adresse : 23, quai des Queyries CS 20001
Code postal : ..........................................Ville........................................................
Code postal : 33094 Ville : BORDEAUX CEDEX
Pays : .......................................................................................................................
Pays : France
IBAN I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I__I I__I__I__I
Paiement : X Récurrent/Répétitif
BIC I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I__I
J’accepte de recevoir gratuitement la lettre électronique du magazine Sud Ouest Gourmand
Signature :
Nota : Vos droits concernant le présent mandat sont expliqués dans
un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque.
Veuillez compléter tous les champs du mandat.
Rempli SO
OUI, je m’abonne au magazine Sud Ouest Gourmand pour 8 numéros et je recevrai le tablier de cuisine Sud Ouest Gourmand.
Je complète le mandat de prélèvement SEPA ci-dessous et y joins un RIB.
30
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports 64
Football : Bilbao peut conclure
Vainqueur à l’aller (0-1), l’Athletic reçoit l’OM
ce soir (19 h) en 16es retour de la Ligue Europa.
RUGBY Pro D2 (20e journée)
Béziers, sans états d’âme
AVANT BÉZIERS - BIARRITZ Demain soir dans l’Hérault, les Biarrots vont affronter des Biterrois
prêts à ne rien céder sur leur terrain, après leur défaite face à Carcassonne. Le BO est prévenu
es Biarrots, qui viennent défier
Béziers dans son antre du
stade de la Méditerranée ce
vendredi (19 h 30), ont mal choisi
le moment. Ils vont affronter des Biterrois qui doivent impérativement s’imposer sur leur pelouse,
histoire de se rassurer après leur défaite à Carcassonne.
Cette terre audoise ne leur réussit décidément pas, vu que c’est la
troisième fois qu’ils y mettent un
genou à terre. L’ASBH, malmenée
jusqu’à la mi-temps, a toutefois suffisamment réagi, notamment
grâce à son guerrier Bakary Meïté,
auteur de deux essais, et a arraché
au passage un petit bonus défensif.
Du coup, l’ASBH est toujours calée
à la troisième place au classement,
une place synonyme de demi-finale
à la maison, que forcément Béziers
aimerait bien conserver jusqu’au
bout.
L
L’ASBH vise le sans-faute
Francisco Fernandes, le pilier biterrois, s’était pourtant fait l’écho de
tout son groupe pour annoncer,
avant ce déplacement à Carcassonne, que l’ASBH entendait faire
un carton plein dans ce mini-bloc
de quatre matchs, ou, à tout le
moins, ne concéder qu’un seul faux
pas. Du coup, mathématiquement,
tout devient très simple : les rouge
et bleu, ayant grillé leur joker, doivent continuer par un sans-faute, et
ce, dès ce match face à Biarritz.
Cette semaine encore, le travail
aura certainement porté sur la discipline, un des points sur lesquels
s’était focalisé l’entraîneur de
DU CÔTÉ D ’ AGUILERA
BO : plusieurs
joueurs de retour
Alban Placines (côtes), Laurent
Cabarry, Tim Giresse (cuisse) et
Benedict Broster (commotion
cérébrale) ont repris l’entraînement collectif mardi et postulent
à une place dans le groupe pour le
déplacement à Béziers (3e) demain
(19 h). Tout comme Benoît Baby,
qui a disputé ses 45 premières minutes de la saison avec les Espoirs.
Cela devrait en revanche être
trop juste pour Nemia Soqeta
(cheville) et Ueleni Fono (cuisse),
qui doivent encore effectuer du
travail de courses. Benjamin Noirot
souffre, lui, du coude droit (tendinite) alors qu’Alex Arrate a rejoint
l’équipe de France U20 pour le
tournoi des Six Nations.
REPÈRES
Deuxième attaque de Pro D2, Béziers marque plus de 34 points de moyenne à la maison. PH. I. LOUVIER
l’ASBH, Manny Edmonds. Le technicien était tout sauf satisfait de la
moyenne de 15 fautes commises
par ses joueurs sur les dernières
rencontres.
Alors qu’il avait exigé de sa troupe
des efforts visibles sur ce point précis face aux Audois de l’USC, il semblerait que cette consigne, pour-
tant martelée, soit restée lettre
morte.
Dos rond
On peut donc supposer, sans trop
s’avancer, que certaines oreilles biterroises ont dû siffler, ces derniers
jours. Reste que Béziers, même
dans une passe un peu plus difficile
ces derniers temps, a su faire le dos
rond et continuer sa marche en
avant, gagnant sans forcément
bien jouer, ou grappillant au moins
des points dans le cas contraire, en
attendant des jours meilleurs. Peutêtre la signature d’une équipe capable de garder le cap jusqu’au bout
de ses rêves cette saison.
Avec 491 points inscrits, Béziers possède la deuxième
meilleure attaque de Pro D2
derrière Lyon (620). L’ASBH
est également 2e au nombre
d’essais marqués (54) et au
rang des meilleurs réalisateurs (Munro, 182 points).
Son marqueur d’essais n°1,
Samir Gmir (7) ne pointe, en
revanche, qu’au… 3e rang
(comme Rodney Davies).
DÉCOUVREZ LES NOUVELLES APPLICATIONS SUD OUEST
LE MEILLEUR DE L’ACTUALITÉ PROCHE DE VOUS
SUR VOTRE TABLETTE ET SMARTPHONE
À télécharger
31
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports
Djokovic remporte sa 700e victoire
Vainqueur de Jaziri hier à Dubaï, le n° 1 mondial
reste encore loin de Connors, le recordman (1 254)
RUGBY Tournoi des Six-Nations
« Dans l’urgence absolue »
ÉQUIPE DE FRANCE Marc Lièvremont, l’ancien entraîneur du Quinze de France, dernier vainqueur
des Gallois à Cardiff, souligne les difficultés qu’il y a à préparer une telle échéance en cinq jours
PROPOS RECUEILLIS PAR
ARNAUD DAVID
ENVOYÉ SPÉCIAL
Le Tournoi 2016
a.david@sudouest.fr
Classement
REPÈRES
1
2
3
4
5
6
« Sud Ouest ». En février 2010,
l’équipe de France que vous dirigiez,
s’était imposée à Cardiff (26-20).
La préparation du match et le
contexte étaient assez similaires à
celui de cet hiver, non ?
Angleterre
France
Pays de Galles
Irlande
Ecosse
Italie
Pts
4
4
3
1
0
0
J G N P Pp
Pc Dif Bonus
2
2
2
2
2
2
18 37 0
30 3 0
39 4 0
26 -1 0
42 -10 0
63 -33 0
2
2
1
0
0
0
0
0
1
1
0
0
0
0
0
1
2
2
55
33
43
25
32
30
1RE JOURNÉE
France - Italie, 23-21 ; Écosse - Angleterre,
9-15 ; Irlande - pays de Galles, 16-16.
2E JOURNÉE
France - Irlande, 10-9 ; pays de Galles - Écosse,
27-23 ; Italie - Angleterre, 9-40.
3E JOURNÉE
Demain : pays de Galles - France (21 h 05).
Samedi : Italie - Écosse (15 h 25) ;
Angleterre - Irlande (17 h 50).
Marc Lièvremont. Oui. J’ai le souvenir que l’on butait depuis deux années sur ce troisième match. On
jouait à Cardiff un vendredi soir. Il y
avait juste avant une journée de
Top 14 et ce qui rendait notre préparation encore plus difficile, c’est que
nous n’avions que 23 joueurs. Sachant qu’après une journée de
championnat, il y en a toujours cinq
ou six sur le flanc, on s’entraînait à
dix-sept. Et l’on devait bricoler avec
les moins de 20 ans. C’est un match
peu abouti que nous avons gagné
grâce à deux interceptions de François Trinh-Duc et Alexis Palisson et à
une bonne défense. L’équipe de 2010
était plus expérimentée que celle-ci.
Nous avions creusé un écart conséquent mais les Gallois auraient pu
nous rattraper en fin de match.
Six ans après, on a le sentiment que
peu de choses ont changé et que le
rugby français a du mal à offrir à
l’équipe de France les moyens
d’être compétitive.
Évidemment. Les choses avancent
petitement et le rugby est devenu de
plus en plus compliqué. Quand je regarde la génération de Serge Blanco,
la mienne, j’ai le sentiment qu’au niveau du jeu, les joueurs parlaient le
même langage. Il y avait une forme
de philosophie commune qui nous
permettait de nous retrouver rapidement. Aujourd’hui, la stratégie est
prépondérante. Le rugby est de plus
en plus codifié. Mettre en place un
système de jeu avec des joueurs qui
viennent de cinq ou six clubs différents, c’est complexe. Et donc on ne
se donne pas les moyens d’être performants. Il reste les joueurs.
Vendredi, Guilhem Guirado
disputera son neuvième match
consécutif en moins de huit
semaines. Qu’est ce que cela vous
inspire ?
Il a la santé. C’est un Catalan, ce n’est
pas étonnant. Plus sérieusement, ce
n’est pas normal. Compte tenu de
L’équipe de France
François Trinh-Duc est le seul rescapé de la victoire à Cardiff en 2010. ARCHIVES LAURENT THEILLET
l’intensité des matches, on joue avec
sa santé. Ce n’est pas bien pour lui, ce
n’est pas bien pour l’équipe de
France. Il faudrait resserrer le calendrieroualorspermettreausélectionneur de disposer des internationaux
pendant l’intégralité du tournoi des
Six-Nations.
Quand on n’a que cinq jours pour
préparer une telle rencontre,
quelles doivent être les priorités ?
Il faut se concentrer sur la récupération, la stratégie, le travail en salle. Il
faut vraiment soigner les organismes, sachant qu’on ne peut entreprendre aucun travail athlétique.
Psychologiquement, c’est un match
sur lequel il faut se projeter dès le début du rassemblement. Il n’y a pas
une minute à perdre. On est dans
l’urgence absolue. En termes de planification, de préparation mentale,
c’est très contraignant mais c’est aussi un exercice passionnant.
D’autant plus difficile que le Quinze
de Galles maîtrise parfaitement
son rugby dans le tournoi des SixNations…
Aprèsnotredemi-finaledeCoupedu
monde en 2011, je pensais même que
les Gallois seraient encore plus dominateurs. Ils ont une très jolie génération de joueurs avec Alun WynJones, leur troisième ligne, plusieurs
de leurs arrières. Ils possèdent aussi
une véritable identité de jeu. Ils aiment imposer leur tempo en cher-
chantl’épreuvedeforceaumilieudu
terrain avec les trois-quarts. Que cela
soit en attaque ou avec leur « rush »
défense,toutcequ’ilsfontesttrèsprécis.
Est-ce mission impossible pour le
Quinze de France ?
Non. Ce sera compliqué. Mais si
l’équipe de France progresse autant
qu’elle a progressé entre l’Italie et l’Irlande, elle peut battre les Gallois. Je
n’étais pas très optimiste avant le
match contre l’Irlande. Entre la robustessedesIrlandaisetlafinessetactique de Joe Schmidt, je ne voyais pas
comment les Bleus réussiraient à
passer. Surtout avec la pluie. Mais ils
ont réussi. Ils ont remporté le bras de
ferendeuxièmemi-temps.Elleestintéressante, cette jeune équipe de
France.
Qu’est-ce qui vous a séduit ?
Son état d’esprit. Il a été remarquable
lors des deux matches, même contre l’Italie. C’est pourtant un match
que l’on aurait pu perdre. On était
hors sujet au niveau du rythme. Contrel’Irlande,ilyaeududéchetenpremière mi-temps mais la deuxième
mi-temps a été de qualité. J’ai aimé la
capacité à s’adapter avec notamment un bel essai avec deux bonnes
initiatives de Maxime Machenaud et
Maxime Médard. Vendredi, le match
va être intéressant. Mais il faudra être
indulgent et s’attacher d’abord aux
contenus et à l’état d’esprit.
Le XV de départ : Médard (Toulouse) Vakatawa (FFR), Mermoz (Toulon), Danty
(Stade Français), D. Camara (Stade Français)
- (o) Plisson (Stade Français), (m) Machenaud (Racing 92) - Burban (Stade Français),
Chouly (Clermont), Lauret (Racing 92) - Flanquart (Stade Français), Jedrasiak (Clermont) Slimani (Stade Français), Guirado (Toulon,
cap), Poirot (Bordeaux-Bègles).
Remplaçants : Chat (Racing 92), Atonio
(La Rochelle), Pelo (La Rochelle), Maestri
(Toulouse), Goujon (Bordeaux-Bègles), Bézy
(Toulouse), Trinh-Duc (Montpellier), Fickou
(Toulouse).
Machenaud récompensé,
Maestri dégradé
Il n’y a pas de statut privilégié, pas de
joueur « intouchable » avec Guy Novès. Et c’est déjà, après deux matches,
ce qui différencie le Toulousain de
Philippe Saint-André. Avant France Irlande, l’entraîneur du Quinze de
France avait chatouillé les ego de ses
deux piliers les plus expérimentés,
Rabah Slimani et Eddy Ben Arous en
les reléguant sur le banc des remplaçants. Cette fois, c’est Yoann Maestri,
du haut de ses 44 sélections, qui est
sommé de se remettre en question.
Ladestitutionoulerappelàl’ordre
du deuxième ligne du Stade Toulousain constitue l’un des choix forts de
GuyNovèsquiaprocédéàcinqchangements pour affronter les Gallois.
En dépit de deux performances en
demi-teinte, d’une brutalité sur Jonny Sexton qui aurait pu lui valoir un
carton jaune, on pensait Maestri protégé par son aura au sein du groupe
et ses galons de vice-capitaine. À tort.
La sanction est donc tombée. Le Clermontois Paul Jedrasiak lui a été préférépourdébuterauxcôtésd’Alexandre Flanquart demain soir dans la
fournaise du Principality Stadium.
« Yoann a fait des matches corrects. Mais il sait ce qu’on attend de
lui, a justifié l’entraîneur des Bleus. Il
faut faire aussi vivre le groupe de l’intérieur et donner à tous la possibilité de s’exprimer. »
Une première pour Camara
Cet argument, c’est aussi celui qu’a
utilisé Novès pour expliquer la titularisation à la mêlée du Racingman
Maxime Machenaud aux dépens de
Sébastien Bézy. « Maxime a été performant à chaque fois qu’il est rentré. Il est nécessaire de récompenser
les joueurs. On a aussi envie de le voir
dans un contexte compliqué. »
En troisième ligne, Antoine Burban a été préféré à Yacouba Camara.
« On l’attend pour rivaliser avec les
Gallois en termes de puissance », a
expliqué Novès qui comptera sans
doute aussi sur le flanker du Stade
Français pour protéger défensivement Jules Plisson.
À l’aile, le Parisien Djibril Camara
(26 ans) profitera de la pénurie pour
honorer sa première sélection. Tandis qu’au poste de pilier droit, Rabah
Slimani retrouve sa place de titulaire
après une rentrée convaincante face
aux Irlandais. Ce qui prouve qu’une
remise en question peut être bénéfique.
A. D.
32
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports
FOOTBALL International
PRO D2
OMNISPORTS
Lyon ouvre
face à Aurillac
Platini toujours hors-jeu
L’intouchable leader lyonnais ouvre
la 20e journée ce soir face à Aurillac
et visera une 18e victoire cette saison. Dans la course aux cinq premières places qualificatives pour la
phase finale, Perpignan devra absolument l’emporter demain contre Carcassonne. Cinq points: c’est
l’écart qui sépare l’Usap de Colomiers, cinquième et dernier virtuel
qualifié, après sa défaite à Biarritz
dimanche dernier (21-27). Les Catalans pourraient profiter du déplacement de Colomiers à Bayonne
(2e) dimanche. En bas du classement, les deux derniers, Provence
Rugby et Dax, s’affrontent dans un
match crucial.
FIFA Michel Platini et Joseph Blatter ont vu leurs
suspensions réduites de huit à six ans hier en appel
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
Pts
Lyon
77
Bayonne
60
Béziers
55
Aurillac
51
Colomiers
49
Albi
45
Perpignan
44
Narbonne
42
Montauban
37
Bourgoin
37
Mont-de-Marsan 37
Carcassonne
36
Biarritz
33
Tarbes
31
Dax
28
Provence Rugby 26
J G N P Pp
19
19
19
19
19
19
19
19
19
19
19
19
19
19
19
19
17
13
12
11
10
10
9
9
8
7
8
8
7
8
6
6
0
1
1
0
2
1
1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
2
5
6
8
7
8
9
10
11
12
11
11
12
11
13
13
620
447
491
478
392
360
410
385
351
335
353
303
385
358
346
325
Pc Dif Bonus
304 316
370 77
376 115
385 93
382 10
349 11
404 6
416 -31
409 -58
377 -42
426 -73
440 -137
375 10
389 -31
450 -104
487 -162
9
6
5
7
5
3
6
6
5
9
5
4
5
7
4
2
20e journée
Ce soir : Lyon - Aurillac (20 h 45 sur Canal +
sport).
Demain : Mont-de-Marsan - Bourgoin,
Béziers - Biarritz, Provence Rugby - Dax, Albi Tarbes, Perpignan - Carcassonne, Narbonne Montauban (19 heures sur Eurosport player).
Dimanche : Bayonne - Colomiers (14 h 25
sur Eurosport 2).
L
a commission de recours de
la Fifa n’a donc pas été très clémente avec Blatter et Platini,
sanctionnés en raison du paiement controversé de 1,8 million
d’euros du Suisse au Français en
2011 pour un travail de conseiller
achevé depuis 2002. Elle a estimé
qu’ils étaient bien coupables
d’avoir violé quatre articles du code
d’éthique et étaient coupables notamment de conflit d’intérêt.
Dans le même temps, la commission a de nouveau écarté les
charges de « corruption » et rejeté
l’appel de la chambre d’instruction
de la Fifa qui avait réclamé une suspension à vie.
Pour espérer être blanchis il ne
reste plus aux deux hommes, les
personnages les plus puissants de
la planète football avant leur disgrâce, que la saisine du Tribunal arbitral du Sport (TAS), la plus haute
juridiction sportive, une démarche
qu’a entreprise Platini moins d’une
heure après la sentence de la Fifa.
Le coup est rude pour le Français,
déjà obligé d’abandonner la course
à la succession de Blatter pour laquelle il faisait figure de grandissime favori et qui a dénoncé une
décision « insultante, honteuse et
un déni de droit ». Son objectif est
désormais de restaurer une image
écornée et de récupérer au moins
Michel Platini. PHOTO AFP
son fauteuil de président de l’UEFA.
La Confédération européenne
avait annoncé le 22 janvier qu’elle
n’organiserait pas d’élection à sa
tête tant que Platini n’aurait pas
épuisé toutes les voies de recours.
Infantino et le Cheikh Salman
partent favoris
« Sepp » Blatter n’avait lui plus
grand-chose à espérer. À bientôt
80 ans (le 10 mars), sa carrière de
dirigeant sportif semble derrière
lui et il a déjà été remplacé par le
Camerounais Issa Hayatou
comme président intérimaire de
la Fifa.
Pendant ce temps, le compte à
rebours est lancé, à 48 heures du
scrutin présidentiel à la Fifa, avec
deux candidats en première ligne,
Gianni Infantino et le Cheikh Salman, et l’Afrique comme terrain de
chasse. Pour l’instant, Salman est
appuyé par l’Asie et l’Afrique, Infantino par l’Europe et l’Amérique du
Sud, ainsi que l’Amérique centrale
(l’Uncaf, regroupant sept fédérations). Les autres fédérations membres de la Concacaf (Amérique du
Nord et Caraïbes) ainsi que l’Océanie n’ont pas encore officialisé
leurs préférences.
Selon un décompte sur les intentions de vote exprimées par 100 des
209 fédérations membres de la
Fifa, Infantino est en tête (68) devant le Cheikh Salman (28), les trois
autres candidats en lice, le Prince
Ali (4), l’homme d’affaires sud-africain Tokyo Sexwale (0) et le Français Jérôme Champagne (0) semblant condamnés à un rôle de
figurants.
Les candidats mineurs essayent
eux d’occuper le terrain sur le plan
procédural. Mais ils ont enregistré
une défaite après le rejet par le TAS
de la demande du Prince jordanien
Ali, soutenue par le Français Jérôme Champagne, d’installer des
isoloirs transparents. Le Prince Ali
a « regretté » cette décision, qui
confirme donc la tenue du Congrès électif demain.
ATHLÉTISME
Teddy Tamgho,
le retour
Teddy Tamgho. ARCHIVES AFP
Le triple sauteur, absent des sautoirs depuis mai 2015, va effectuer
son retour à la compétition dimanche aux championnats de
France en salle d’Aubière. « Il va
sauter mais sans pression, plus
pour retrouver ses sensations », a
annoncé son agent hier. Teddy
Tamgho, champion du monde et
détenteur du record du monde en
salle du triple saut (17,92 m), s’est
gravement blessé en mai 2015 en
participant au meeting de Doha
(rupture du tendon d’Achille gauche), en ouverture de la Ligue de
diamant. Il revenait alors déjà
d’une grave blessure - fracture du
tibia gauche - conjuguée à une
suspension d’un an pour trois
contrôles antidopage manqués,
qui l’avaient empêché de sauter
depuis son titre mondial à Moscou (18,04 m, record de France).
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
33
Sports
FOOTBALL Ligue 1 (28e journée)
LIGUE 1
Paul Bernardoni
a vite grandi
BORDEAUX Arrivé de Troyes en janvier pour remplacer Cédric Carrasso blessé,
Paul Bernardoni vit, à 18 ans, un début de carrière à toute vitesse. Rencontre
FRÉDÉRIC LAHARIE
f.laharie@sudouest.fr
U
njourpeut-être,quandils’agira d’écrire la grande histoire
de Paul Bernardoni, il ne faudra pas oublier l’importance de ce
cadeaud’anniversaire.« Mesparents
m’ontdemandéquelsportjevoulais
pratiquer. J’ai dit : foot. Et ils m’ont offert une paire de gants ! ».
Il en rigole aujourd’hui mais le
nouveaugoaldesGirondinssaitbien
que ce n’est pas tout à fait le hasard
s’il a toujours été entouré de trois
montantssurunterraindesport.« À
l’école, quand on jouait au hand, j’allais directement au goal. Je n’aime
pas marquer des buts, je préfère les
arrêter ! ».
Débuts ratés contre Lyon
Chez lui, tout va très vite. Sa carrière
depuis l’AS Lieusaint (77) à Bordeaux
en passant par Linas-Monthléry et
Troyes : « J’ai signé pro très tôt, joué
trèstôtenpro.JesuisexposéenLigue
1 cette saison puis transféré à Bordeaux. C’est beaucoup de changements, pas évident à gérer ».
Ses études : « L’an dernier à Troyes,
j’aiconciliéfootetétudes.Autantdire
que je n’allais pas du tout en cours…
Je me suis mis à réviser un mois et
demi avant le bac. Je l’ai eu du premier coup, c’est top. »
Et puis surtout, son arrivée à Bordeaux.Présentéàlapressele1er février
avec le Brésilien Malcom et l’Uruguayen Mauro Arambarri, il est titularisé deux jours plus tard à Lyon. Résultat : défaite 3-0 et deux buts qu’il
prend pour lui. « Sur le premier, je ne
doispassortir(faceàLacazetteNDLR)
parce que Cédric (Yambéré) est encore au contact. Sur le deuxième, je
dois parler plus fort quand je sors,
être plus agressif, plus solide. C’est le
match le plus compliqué émotionnellement que j’ai eu à gérer. Mais
quand on m’a posé la question, en
Pts
73
49
41
41
39
39
39
38
37
37
36
34
34
34
32
31
29
28
22
14
J
27
27
27
27
27
26
27
27
27
27
27
27
27
26
27
27
27
27
27
27
G
23
13
11
12
11
10
12
9
10
9
8
7
8
10
9
8
7
6
4
2
N
4
10
8
5
6
9
3
11
7
10
12
13
10
4
5
7
8
10
10
8
P
0
4
8
10
10
7
12
7
10
8
7
7
9
12
13
12
12
11
13
17
BP
67
40
39
32
38
26
28
34
27
36
37
21
39
25
33
31
28
28
26
20
BC
13
30
30
30
29
24
35
32
27
39
28
20
41
29
33
38
38
38
45
56
Dif
54
10
9
2
9
2
-7
2
0
-3
9
1
-2
-4
0
-7
-10
-10
-19
-36
28e journée
Demain : Nice - Bastia (20 h 30 sur beIN
Sports 1).
Samedi : Montpellier - Lille (17 heures sur Canal+), Reims - Bordeaux, Toulouse - Rennes,
Guingamp - Angers, Troyes - Lorient (20 heures sur beIN Sports 1 et Max).
Dimanche : Nantes - Monaco (14 heures
sur beIN Sports 1), Gazélec Ajaccio - Marseille
(17 heures sur beIN Sports 1), Saint-Etienne Caen (17 heures sur beIN Sports 2), Lyon - Paris SG (21 heures sur Canal+).
PLANÈTE FOOT
Trophée
des champions :
direction l’Autriche
« Finir
un entraînement
complètement crado,
j’adore ! »
Gardien de but jusqu’au bout des
doigts, vraiment. Avec cette petite
dose de folie douce qui va souvent
avec : « Moi, finir une séance d’entraînement complètement crado,
j’adore ! (rire) Je suis gardien dans la
peau. »
Voilà donc Paul Bernardoni, pas
encore 19 ans – il les fêtera le 18 avril
prochain–nouveaugardientitulaire
des Girondins depuis son arrivée de
Troyes au mercato de janvier, en prêt
avec obligation d’achat en fin de saison (estimée entre 2,5 et 3 millions
d’euros), pour remplacer Cédric Carrasso, gravement blessé au genou le
16 janvier à Nantes.
Classement
1 Paris SG
2 Monaco
3 Nice
4 Saint-Etienne
5 Lyon
6 Nantes
7 Caen
8 Rennes
9 Angers
10 Bordeaux
11 Marseille
12 Lille
13 Lorient
14 Bastia
15 Montpellier
16 Guingamp
17 Reims
18 GFC Ajaccio
19 Toulouse
20 Troyes
Après des débuts délicats, Paul Bernardoni a pris ses repères aux Girondins. PHOTO AFP
VU PAR...
Gaëtan Huard
Ancien gardien des Girondins
et consultant pour BeIN Sports
«
Il a vraiment les qualités pour
devenir un très grand gardien. Il a de la présence, il est
calme, grand (1,90m) mais manque encore d’impact, il a besoin
de s’étoffer et de s’imposer à ses
défenseurs. Qu’il soit agressif
avec le ballon. Pour l’aider à grandir, il faudrait un numéro 2 plus
ancien, dont la carrière est déjà
faite et qui accepte son rôle. Avec
deux jeunes, ça peut devenir problématique.
compétiteur, j’ai dit que j’étais prêt. »
Il le reconnaît, ça lui a « fait tout
drôle » mais dit ne pas avoir douté,
même si, quand même, « prendre 9
buts en 3 matches (contre Lyon,
Saint-Etienne et Guingamp NDLR)…
Je me suis dit : ouhla ! ». Dans un
message de soutien, son idole GrégoryCoupetluirappelleraavoirvécu
exactement les mêmes débuts à
Lyon.
Changement de statut
Paul Bernardoni s’attendait à ce
changement de statut, de Troyes qui
lutte pour le maintien à Bordeaux
qui joue l’Europe : « Après Lyon, mes
parents m’ont regardé un peu bizarrement (sic). Je leur ai dit : ‘‘ ça me fait
dubien !’’.ÀTroyes,toutvabiendans
AVANT REIMS - BORDEAUX
Frédéric Guilbert incertain
Frédéric Guilbert n’a pas participé à
l’entraînement hier après-midi. Sentant une douleur derrière une cuisse,
le défenseur bordelais a préféré rester prudent mais il espère pouvoir
tenir son poste samedi à Reims.
Vingt joueurs de champ ont participé à la séance, dont Kiese Thelin,
Gajic, Poko, Contento et Pablo de
retour de blessure. Blessé à l’aller au
genou contre Reims en août, Sertic
a lui commencé le travail de réathlétisation avec Maulun opéré d’une
cheville.
REIMS : TACALFRED BLESSÉ
un match où t’en prends trois mais
où t’as fait quinze arrêts. À Bordeaux,
il y a une obligation de résultats. Je
suis venu pour ça et je savais où je venais. »
but, vendredi contre Nice (0-0), est le
premier jalon de sa carrière bordelaise. Il lui reste maintenant à construire avec Franck Manteaux, le préparateurdesgardiens,« unerelation
de père à fils, comme avec Olivier Tingry à Troyes, qui m’a guidé jusqu’au
haut niveau. »
À découvrir le centre-ville de Bordeaux avec ses parents la semaine
prochaine. La région, lui l’amoureux
de la Savoie. Faire sa nouvelle vie,
quoi : « J’ai grandi à Troyes, en partir
était comme quitter la maison familiale. Là, ça y est, je me suis posé, j’ai
déménagé, tout est fait pour que je
me sente bien ». Et pour remplir ses
objectifs : « Être le plus régulier possible, empiler les bons matches et
progresser ».
« Je ne veux pas qu’on
dise : il a 18 ans,
c’est normal qu’il fasse
des erreurs »
Cette objectivité est une belle promesse. « Je ne veux pas qu’on dise : il
a 18 ans, c’est normal qu’il fasse des
erreurs. Non, les erreurs ne sont pas
normales.Jepréfèreêtreexigeantcar
c’est ce qui me fera avancer ». Son
premier match sans encaisser de
Un absent de marque côté champenois : le défenseur Mickaël Tacalfred
blessé à une cuisse contre le PSG.
Hamari Traoré est de retour de suspension.
GIRONDINS EXPRESS
Aujourd’hui : entraînement
à 10 h 30. Absents : Carrasso, Maurice-Belay, Debuchy, Pallois, Guilbert. Prochain match : Reims - Bordeaux, samedi à 20 heures, en
direct sur BeIN Sports 1 et Max.
Après Montréal, Radès (Tunisie),
Tanger (Maroc), New York, Libreville, Pékin et de nouveau Montréal, la prochaine édition du Trophée des champions devrait avoir
lieu le samedi 6 août 2016
(20 h 45)… à Klagenfurt. La LFP a
en tout cas donné son vert pour
que le premier match officiel de la
saison, qui oppose le champion
de France au vainqueur de la
Coupe de France, se déroule dans
cette ville du sud de l’Autriche qui
a notamment accueilli
l’Euro 2008. Selon l’Équipe, ce
choix serait en partie dicté par la
volonté du Paris Saint-Germain
d’éviter un long déplacement.
Saint-Etienne
n’a pas de marge
Vainqueur du FC Bâle (3-2) à l’aller,
l’AS Saint-Etienne affiche une confiance très mesurée en vue du retour, ce soir (21 h 05). « Il faudra
jouer pour marquer. Chercher un
0-0 serait très dangereux. On connaît la qualité de l’adversaire sur le
plan offensif. Ce sera du 50-50 car
on connaît la capacité du FC Bâle à
bien faire les choses sur son terrain mais nous, nous savons faire
aussi des choses à l’extérieur », estime l’entraîneur des Verts Christophe Galtier.
Dans les autres matches de la
soirée, il faudra suivre la performance de Manchester United : les
Anglais ont trouvé le moyen de
perdre sur la pelouse du petit club
danois de Midjtylland, 2-1 au
match aller. Et l’entraîneur Louis
Van Gaal est encore sous pression.
Benzia a choisi
les Fennecs
Le joueur franco-algérien de Lille
Yassine Benzia a choisi de porter
les couleurs de l’Algérie, a annoncé hier la Fédération algérienne de
football. L’attaquant de 21 ans, auteur de 5 buts en Ligue 1, et qui a
fait partie des équipes de France
de jeunes, rejoint les Fennecs conduits depuis l’été 2014 par le technicien français Christian Gourcuff.
34
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports
FOOTBALL Ligue Europa (16e de finale retour)
Laporte, le rêve bleu
ATHLETIC BILBAO - MARSEILLE Reconnu comme
l’un des tout meilleurs défenseurs centraux en Espagne,
l’Agenais espère encore disputer l’Euro
LES RÉSULTATS
FOOTBALL
HANDBALL
Ligue des champions
Coupe de France messieurs
8E DE FINALE ALLER
QUARTS DE FINALE
Hier : Dynamo Kiev - Manchester City 1-3 ;
PSV Eindhoven - Atlético Madrid, 0-0.
Déjà joués : Paris SG - Chelsea, 2-1 ; Benfica
Lisbonne - Zénith Saint-Pétersbourg, 1-0 ;
AS Rome - Real Madrid, 0-2 ; La Gantoise Wolfsburg, 2-3 ; Arsenal - FC Barcelone, 0-2 ;
Juventus Turin - Bayern Munich, 2-2.
Cesson Rennes - Nantes, 28-23 ; Aix - Dunkerque, 25-33 ; Chartres - Paris SG, 24-35 ; Montpellier - Saint-Raphaël, 35-24.
Ligue Europa
Estonie - France, 47-76 ;
Croatie - Pays-Bas, 71-57.
Classement : 1. France 8 pts ; 2. Croatie 6 pts ;
3. Pays-Bas 6 pts ; 4. Estonie 4 pts.
16E DE FINALE RETOUR
Athletic Bilbao
Marseille
Hier : BRAGA - FC Sion, 2-2 (aller : 2-1).
Aujourd’hui : Lokomotiv Moscou - Fenerbahçe à 17 heures (0-2) ; Schalke 04 Shakhtar Donetsk (0-0), Athletic Bilbao Marseille (1-0), Liverpool - Augsbourg (0-0),
Krasnodar - Sparta Prague (0-1), Lazio Rome Galatasaray (1-1), Bayer Leverkusen - Sporting
Portugal (1-0), Rapid Vienne - Valence (0-6)
à 19 heures ; Tottenham - Fiorentina (1-1),
FC Porto - Borussia Dortmund (0-2), Naples Villarreal (0-1), FC Bâle - Saint-Etienne (2-3),
Molde - FC Séville (0-3), Olympiakos - Anderlecht (0-1), Manchester United - Midtjylland
(1-2) à 21 h 05.
LIEU Bilbao (stade San Mamés). COUP
D’ENVOI Ce soir à 19 heures. ARBITRE
M. Kulbakov (Biélorussie). MATCH ALLER
1-0. TÉLÉ BeIN Sports 1.
ATHLETIC BILBAO Herrerin - De Marcos
(cap.), Etxeita, Laporte, Balenziaga - Iturraspe,
Rico (ou San José) - Susaeta, Raul Garcia, Muniain - Aduriz (ou Sabin Merino).
MARSEILLE Mandanda (cap.) - Isla, Rolan-
do, Nkoulou, Manquillo - Romao, L. Diarra Alessandrini (ou Thauvin), Cabella, Nkoudou
- Batshuayi.
I
ncontournable à l’Athletic Bilbao,
Aymeric Laporte est à la croisée
des chemins : le défenseur et capitaine de l’équipe de France Espoirs,
courtisé par l’Espagne, rêve des Bleus
et de l’Euro 2016. Le natif d’Agen, très
régulier depuis trois saisons, est à
seulement 21 ans le patron de la charnière centrale de l’Athletic. Mais cela
n’a pas encore suffi à ce gaucher solide, rapide et bon relanceur (1,89 m
pour 85 kg) pour gagner sa place en
équipe de France A. Du coup, la sélection espagnole reste à l’affût du
joueur, arrivé à Bilbao dès l’âge de 15
ans après un passage à l’Aviron
bayonnais.
« J’ai l’espoir de passer à la catégoried’au-dessus »enéquipedeFrance,
a déclaré Laporte fin janvier à la radio
Onda Vasca. « Si dans quelque temps
le moment de rejoindre la sélection
française ne vient pas, si on ne me
donne pas le choix, si on ne veut pas
directement de moi, je devrai examiner d’autres options, dont l’une peut
être de jouer avec l’Espagne. »
Deschamps attentif
En novembre, le capitaine des
Bleuets avait publié sur Twitter un
message lourd de sous-entendus
(« Enfin bref… ») qui ressemblait à
une marque de dépit après une nouvelle liste des Bleus où son nom ne figurait pas. Mais le défenseur a assuré qu’en aucun cas il ne souhaitait
lancer un ultimatum au sélectionneur Didier Deschamps. « Je veux
Aymeric Laporte qui défend ici sur Lionel Messi. PHOTO AFP
jouer avec la sélection française et
contrairement à ce qu’on raconte, je
ne mets aucune pression sur le sélectionneur pour qu’il me convoque,
pas plus que je ne fais des appels du
pied à la sélection espagnole », a-t-il
assuré dans un communiqué.
Soncassuscitenéanmoinslesconvoitises du côté de la « Roja », à un
poste où le sélectionneur Vicente del
Bosque a récemment reconnu un
« déficit ». « S’il voulait jouer avec l’Espagne, nous en serions enchantés »,
a avancé le technicien espagnol.
Deschamps, lui, s’est montré imperturbable, assurant qu’il n’allait
pas « sélectionner un joueur parce
qu’il est courtisé par une autre sélection ». Mais le technicien a dit dans
le même temps « suivre attentivement » Aymeric Laporte, qui pourrait peut-être s’inviter à l’Euro 2016
(10 juin-10 juillet) en cas de forfaits en
défense.
Ce rêve en Bleu passe par des performances tranchantes avec l’Athletic, où Laporte a signé en juin dernier
un nouveau contrat jusqu’en 2019,
assorti d’une clause libératoire de
50 millions d’euros. Cadre inamovible de l’équipe première, il a contribué à la conquête de la Supercoupe
d’Espagneenaoûtdernier,soitlepremier titre officiel de Bilbao depuis 31
ans.
Mais pour viser plus haut, en club
comme en sélection, Aymeric Laporte se doit d’enchaîner les performances, à commencer par le 16e de
finale retour de Ligue Europa ce soir
contreMarseilleaustadeSanMamés
(succès de Bilbao 1-0 à l’aller).
Son entraîneur Ernesto Valverde
ne tarit pas d’éloges sur le Français,
« un des piliers de l’équipe ». « C’est
un joueur qui, malgré sa jeunesse,
est assez mature », a souligné le technicien de l’Athletic sur le site internet
de l’UEFA. « Quand on a déjà cette expérience à 22 ou 23 ans, imaginez
donc ! »
C’est dire si la voie semble tracée
pour Aymeric Laporte. À condition
de choisir la bonne.
MARSEILLE
L’OM peut-il
le faire ?
La mission semble très compliquée
pour les Marseillais, au vu de leurs
bien tristes prestations contre Bilbao à l’aller (0-1) puis SaintEtienne (1-1) en championnat. Il y a
certes quelques raisons de positiver
puisque Rémy Cabella sera présent
après avoir purgé une suspension
lors du match aller et le latéral
Benjamin Mendy, longtemps blessé, fait son retour dans le groupe. Et
l’Athletic Bilbao a perdu ce weekend à San Mamés, lors du derby
basque contre la Real Sociedad
(1-0). En plus, l’ailier Inaki Williams
est sorti sur blessure lors de ce
match et sera absent contre l’OM.
Enfin Marseille, catastrophique au
Vélodrome, brille à l’extérieur : il a
remporté dix de ses quatorze derniers déplacements toutes compétitions confondues.
BASKET-BALL
Qualifications à l’Euro 2017 féminin
GROUPE B
Eurocoupe masculine
HUITIÈMES DE FINALE ALLER
Limoges - Gran Canaria, 65-82 ;
Strasbourg - Oldenbourg, 76-78.
NBA
Portland - Brooklyn, 112-104 ; Denver - Sacramento, 110-114 ; Utah - Houston, 117-114 (a.p.) ;
Philadelphie - Orlando, 115-124 ; Washington La Nouvelle-Orleans, 109-89.
CYCLISME
HOCKEY/GLACE
Tour La Provence
Ligue Magnus
2E ÉTAPE
PLAY-OFF (QUARTS DE FINALE)
1. Martinelli (Ita/Etixx), les 185 km en 4 h
48 min 17 s (moyenne : 38,503 km/h) ; 2. Gaviria (Col) ; 3. Ratto (Ita) ; 4. Bakelants (Bel) ;
5. Van Staeyen (Bel) tous m.t.
Amiens - Epinal, 1-1 puis 1-0 aux tirs au but
(1-3) ; Brest - Angers, 0-2 (1-3) ; Rouen - Grenoble, 0-1 (3-1) ; Strasbourg - Gap, 3-2 (1-3).
GÉNÉRAL
TENNIS
1. Voeckler (Fra/Direct Energie) ; 2. Vakoc (Tch)
à 7’’ ; 3. Calmejane (Fra) à 9’’ ; 4. Serry (Bel)
m.t. ; 5. Sorensen (Dan) m.t... ; 7. Bakelants
(Bel) 14’’ ; 22. Pacher (Fra) à 1’05’’ ; 45. Sicard
(Fra) à 4’43’’ ; 49. Chetout (Fra) à 6’16’’ ;
65. Péraud (Fra) à 8’57’’ ; 105. Chavanel (Fra)
à 20’50’’.
Tournoi de Dubaï
SIMPLE MESSIEURS (8E DE FINALE)
Djokovic (Ser/n° 1) bat Jaziri (Tun) 6-1, 6-2 ;
Lopez (Esp/n° 6) bat Rosol (Tch) 6-3, 7-6
(9/7) ; Bautista (Esp/n° 4) bat Chung (CdS)
6-0, 6-1 ; Baghdatis (Chy) bat Pospisil (Can)
6-4, 6-2 ; Kyrgios (Aus) bat Kukushkin (Kaz)
6-3, 6-2 ; Berdych (Tch/n° 3) bat Fabbiano
(Ita) 6-2, 6-2 ; Kohlschreiber (All/n° 8) bat
Coric (Cro) 6-2, 7-6 (7/5) ; Wawrinka
(Sui/n° 2) bat Skugor (Cro) 7-5, 6-1.
Tournoi de Doha
SIMPLE DAMES (8E DE FINALE)
Thomas Voeckler reste en tête
du général. PHOTO PQR
VOLLEY-BALL
Ligue A
Cannes - Beauvais, 3-0 ; Lyon - Montpellier,
3-1.
1. Sète, 44 (19 m., 26); 2. Tours, 41 (19 m., 21);
3. Chaumont, 39 (18 m., 17); 4. Paris, 33 (19 m., 8);
5. Toulouse, 33 (19 m., 8); 6. Poitiers, 31 (19 m., 4);
7. Gazelec F.c. Ajaccio, 30 (19 m., 4); 8. Montpellier,
29 (19 m., 1); 9. Nantes Rezé, 29 (19 m., 2); 10. Cannes, 27 (19 m., -3); 11. Lyon, 26 (18 m., 0); 12. Beauvais, 19 (19 m., -16); 13. Narbonne, 9 (19 m., -32);
14. Nancy, 6 (19 m., -40).
Zheng (Chn) bat Bouchard (Can) 7-6 (7/1),
6-1 ; Ostapenko (Let) bat Kvitova (Tch/n° 5)
5-7, 6-2, 6-1 ; Muguruza (Esp/n° 4) bat Babos
(Hon) 6-2, 7-5 ; Petkovic (All) bat Vandeweghe (E-U) 6-3, 6-4 ; A. Radwanska
(Pol/n° 3) bat Niculescu (Rou) 7-5, 6-1 ; Vinci
(Ita/n° 9) bat Buyukakcay (Tur) 7-5, 6-1 ; Suarez (Esp/n° 8) bat Bacsinszky (Sui/n° 11) 6-2,
6-2 ; Vesnina (Rus) bat Wozniacki (Dan/n° 13)
7-5, 5-7, 6-3.
Tournoi d’Acapulco
SIMPLE MESSIEURS (1ER TOUR)
Ferrer (Esp/n° 1) bat Millman (Aus) 6-4, 6-2 ;
Harrison (E-U) bat Cilic (Cro/n° 3) 6-3,
3-6, 6-2 ; Tomic (Aus/n° 5) bat Ram (E-U)
7-5, 6-3 ; Dimitrov (Bul) bat Kudla (E-U) 7-5,
6-1 ; Thiem (Aut/n° 4) bat Dzumhur (Bos) 7-6
(7/3), 6-3 ; Fritz (E-U) bat Chardy (Fra/n° 8)
6-4, 3-6, 6-3.
SIMPLE DAMES (1ER TOUR)
Azarenka (Bié/n° 1) bat Hercog (Slo) 4-6, 6-3,
6-1 ; Stephens (E-U/n° 2) bat Chirico (E-U)
1-6, 6-3, 6-3.
À LA TÉLÉ
L’Atletico a buté sur le PSV
La différence se fera le 15 mars prochain au stade Vicente-Calderon de Madrid. Hier soir, l’Atletico a été tenu en échec (0-0) sur la pelouse du PSV Eindhoven. L’international français Antoine Griezmann, muet depuis un mois,
a notamment perdu un face-à-face avec le gardien du PSV Jeroen Zoet à la
demi-heure de jeu (photo). De son côté Manchester City a pris une grosse
option sur la qualification en s’imposant 3-1 sur le terrain du Dynamo Kiev
grâce à l’attaquant argentin Sergio Agüero (15e), à l’Espagnol David Silva (40e)
et à l’Ivoirien Yaya Touré (90e) contre un but de Buyalskyy (59e). PHOTO AFP
FOOTBALL
17 h : Ligue Europa, 16e de finale retour,
Lokomotiv Moscou - Fenerbahçe.
BeIN Sports 2, direct.
19 h : Athletic Bilbao - Marseille.
BeIN Sports 1, direct.
19 h : Liverpool - Augsbourg.
BeIN Sports 2, direct.
19 h : Bayer Leverkusen - Sporting Club
Portugal, Schalke 04 - Chakhtior Donetsk, Lazio Rome - Galatasaray, Rapid
Vienne - Valence, Krasnodar - Sparta
Prague.
BeIN Sports Max, direct.
21 h 05 : FC Bâle - Saint-Etienne.
W9 et BeIN Sports 1, direct.
21 h 05 : FC Porto - Borussia Dortmund.
BeIN Sports 2, direct.
21 h 05 : Molde - FC Séville, Manchester
United - Midtjylland, Tottenham - Fiorentina, Naples - Villarreal, Olympiakos Anderlecht.
BeIN Sports Max, direct.
BASKET-BALL
9 h 30 : NBA, Dallas - Oklahoma City.
BeIN Sports 3, différé.
11 h : NBA, Chicago - Washington.
BeIN Sports 1, rediffusion.
2 h : NBA, La Nouvelle-Orleans Oklahoma City.
BeIN Sports 1, direct.
20 h 30 : Euroligue messieurs, Top 16,
8e journée Groupe F, Vitoria - Zalgiris
Kaunas.
BeIN Sports Max 9, direct.
BIATHLON
11 h puis 14 h : Championnats d’Europe,
sprint dames puis messieurs en Russie.
Eurosport, direct.
RUGBY
20 h 45 : Pro D2, 20e journée,
Lyon - Aurillac.
Canal + sport, direct.
TENNIS
12 h : Tournoi ATP de Dubaï,
quarts de finale.
BeIN Sports 3, direct.
13 h 30 : Tournoi WTA de Doha,
quarts de finale.
Ma Chaîne Sport, direct.
22 h 55 : Tournoi ATP d’Acapulco, 2e tour.
BeIN Sports 3, direct.
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
35
Courses
Réunion 1 (12h55) AUJOURD'HUI
AUJOURD'HUI À VINCENNES
Quinté+ 13h50
À CHANTILLY
Zonguldak, tout ou rien !
PRIX DU PARC LAVERSINE
Le prono de Steve Ouazan
9
6
16
12
5
3
8
17
18
Zonguldak
Ange de Lune
Arlington Dream
Rosemary Gar
Bandit Hornline
Rico Follo
Viborg
Ufana Nonantaise
(En cas de N.P.)
Le prono de Gérard Liska
16
6
9
5
18
12
8
1
15
Arlington Dream
Ange de Lune
Zonguldak
Bandit Hornline
Udo's Oiler
Rosemary Gar
Viborg
Poker Kronos
(En cas de N.P.)
Le prono de Joël Lacoste
12
6
16
2
9
5
18
15
3
Rosemary Gar
Ange de Lune
Arlington Dream
Ulsoff
Zonguldak
Bandit Hornline
Udo's Oiler
Amiral du Bisson
(En cas de N.P.)
En direct des pistes
6. Ange de Lune
Matthieu Abrivard : Il n'a pas raté son
objectif dernièrement et s'est imposé dans
un bon chrono sur ce parcours. Il est resté au
top et bénéficie, dans la foulée, d'un
engagement idéal au premier échelon.
Comme en dernier lieu, il sera pieds nus et
muni d'œillères. Avec un bon déroulement
de course, il ne devrait pas taper loin.
16. Arlington Dream
Ph. Allaire : En dernier lieu, il a peut-être
pris peur de la cravache d'un concurrent,
d'où sa faute, mais ce n'était pas si mal. Il a
effectué une bonne ligne droite en retrait. Il
faut continuer à lui apprendre à courir
derrière et ne plus aller devant. Devant
rendre vingt-cinq mètres, il faudra faire les
cinq cents derniers mètres. Comme il n'a
pas fait d'hiver, il a de la fraîcheur. Tout est
possible.
9. Zonguldak
Christophe Martens : Après son succès à
Cagnes-sur-Mer au mois de décembre, il
aurait sans doute gagné sans une faute au
début de la ligne droite. Dernièrement, il
évoluait sur une distance trop courte. Il est
revenu au mieux et a très bien travaillé ce
lundi matin. Il sera déferré des antérieurs
pour ce bel engagement. Certes, il est
délicat, mais s'il reste au trot, il va prendre
une part active à l'arrivée.
Réunion 3 (12h)
Plat - Crse F - Mâles et hongres
25.000 - 1.900m - PSF - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO & ORDRE
2. PRIX DU CANTAL
Attelé - Course Européenne - 90.000€ - 2.850m - Grande piste - Cde à gauche
Pour 6, 7 et 8 ans (A, V et U), n'ayant pas gagné 282.000 €.- Recul de 25 m à 161.000 €.
Propriétaires
Mme C. Vikstrom
Ec. Léomy Srl
AB Torp Och Smahus & Co
L. Torregrossa
Sagobo AB
Ec. L.D-M.Abrivard
Stall Ignarus
G. Moinon
J. Vanduffel
J.-F. Mary
J. Collignon
Team Minopoli Srl
Stall Fantast AB
E.-G. Blot
A. Quentin
F. Sauque
F. Cavey
Ec. Etoile Sweden HB
N°
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
Chevaux
Drivers
POKER KRONOS ULSOFF RICO FOLLO VALENTINO CRÉPIN
BANDIT HORNLINE ANGE DE LUNE TIME MACHINE VIBORG
ZONGULDAK ADMAN PERRINE ULTIMO VINGT ROSEMARY GAR VÄSTERBO FANTAST
VIGNIA LA RAVELLE
AMIRAL DU BISSON
ARLINGTON DREAM UFANA NONANTAISE UDO'S OILER
P. Vercruysse
J. Guelpa
B. Goop
A. Lamy
F. Ouvrie
M. Abrivard
G. Gelormini
P.-Y. Verva
C. Martens
F. Nivard
P. Ternisien
J.-M. Bazire
J.-H. Andersson
E.-G. Blot
A. Barrier
Y. Lebourgeois
E. Raffin
D. Locqueneux
TIRELIRE : 3.050.000€
Dist.
S.A.
Entraîneurs
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
H7
H8
H8
H7
M6
H6
H7
M7
H7
H6
M8
F6
M6
F7
H6
H6
F8
H8
R. Bergh
J. Guelpa
S. Bäth
B. Marie
R. Bergh
M. Abrivard
J. Westholm
G. Moinon
V. Martens
J.-F. Mary
P. Ternisien
S. Minopoli
S. Bäth
E.-G. Blot
J. Morice
Ph. Allaire
X. Cavey
R. Bergh
Performances
Gains
DaDa1aDa(15)9a
3Da1a6a(15)9a0a
3a0a6a(15)0a6a
6a(15)7a5a3a3a
5a2aDa(15)8a2a
1a6a1a(15)9a3a
0a(15)DaDa2a11a
6a10a(15)4a3a10a
6aDa(15)1aDaDa
9a(15)0a3a0a0a
10a0a8a7m(15)0a
8a5a4a(15)1a7a
(15)0a0a6aDa3a
0a(15)5a9aDa2a
1a6m5a(15)8a10a
6aDaDa(15)DaDa
(15)5a1a0a10a1a
2a10a(15)8aDa1a
125.727
135.120
135.432
143.110
148.485
148.500
155.304
155.420
156.466
158.110
159.080
159.326
240.995
241.060
241.520
243.550
247.520
280.783
Cotes
23/1
19/1
26/1
60/1
14/1
5/1
45/1
20/1
8/1
27/1
34/1
9/1
50/1
70/1
17/1
7/1
38/1
15/1
Déferrés : : antérieurs : postérieurs : 4 pieds
1. Poker Kronos : 1 course sur ce type de tracés :
6e. Malheureux ce jour-là, il aurait dû finir plus
près. Il est difficile à saisir mais ne manque pas de
moyens. Confié à l'un des hommes en forme du
moment, Pierre Vercruysse, il peut étonner.
8. Viborg : Manque de références sur ce type de
parcours. En tout cas, sa forme est sûre, il vient de
pulvériser son record dans le quinté du 16/2 (6e).
On le préfère corde à droite et pistes plates.
Entraîneur confiant. Surprise possible.
2. Ulsoff : Débute sur la grande piste de
Vincennes. Ses dernières sorties cagnoises sont
bonnes, sa forme est donc sûre. Meilleur déferré,
c'est le cas ici. Les ''Guelpa'' réussissent bien à
Vincennes. A ne pas sous-estimer.
9. Zonguldak : Lauréat sur le parcours voisin des
2700 m GP. Il est très fautif. Cette course
s'annonce bien pour lui en tête mais tout
dépendra de sa bonne volonté. Déferré des
antérieurs pour la première fois, il peut aller loin.
3. Rico Follo : Compte une 5e place sur 2700 m
GP. Bien battu par Amiral du Bisson et Bandit
Hornline le 3/02 à Bordeaux. Il courait cependant
en nette amélioration. Rarement décevant
déferré des 4 pieds, on s'en méfie.
10. Adman Perrine : Des petites places sur ce
genre de tracés. Vaut mieux que ses dernières
sorties. Il n'était pas au top pour sa rentrée mais
n'est pas trop affûté, selon son mentor, qui le
pense compétitif pour la 5e place. Moyen.
4. Valentino Crépin : Manque de références sur
ce type de parcours. Longtemps absent, il n'a pas
démérité pour sa rentrée mais risque de manquer
d'une course. Il sera compétitif pour les grands
prix de province disputé au printemps. A revoir.
11. Ultimo Vingt : 2 sur 7 sur ce tracé. Il n'y arrive
pas cet hiver, ne manque pourtant pas de qualité.
Pris de vitesse en dernier lieu, il sera plus à l'aise
sur cette distance. Il ne faut pas le condamner
trop vite. Pour une cote.
5. Bandit Hornline : Récent 5e sur le tracé voisin
des 2700 m GP. Il dominait ce jour-là assez
nettement Adman Perrine mais celui-ci effectuait
une rentrée. Dominik Locqueneux a préféré driver
Udo's Oiler... Il est malgré tout compétitif.
12. Rosemary Gar : Se plaît sur ce type de
parcours. Pas ridicule dans des lots plus relevés
cet hiver. Cette course constitue son meilleur
engagement de l'hiver, elle est ainsi pieds nus, ce
qui va tout changer. Première chance.
6. Ange de Lune : Lauréat de sa seule tentative
sur ce tracé. C'était dans le quinté du 7/02 où il a
transpercé le peloton pour finir. Il a bien encaissé
ce succès et trouve encore un bel engagement. Il
est logique d'y croire. vise la gagne.
13. Västerbo Fantast : 2 échecs à Vincennes et
2 autres sur notre sol en province. Il s'est pourtant
illustré en Suède dans de très bons lots. Pas vu en
piste depuis le mois de novembre, ça risque de lui
être préjudiciable. Choix secondaire.
7. Time Machine : Que des échecs à Vincennes !
Il s'y montre souvent fautif. Il n'a guère convaincu
lors de sa dernière sortie, mais c'était une petite
rentrée. Il est plus affûté et il a cette fois un pilote
au sulky. A ne pas éliminer.
14. Vignia la Ravelle : Confirmée sur ce type de
tracés. Elle vient d'effectuer une rentrée, après
trois mois d'absence. Résultat, elle n'est pas
encore prête. Elle est encore ferrée, ce qui est
mauvais signe. On l'élimine.
15. Amiral du Bisson : Bien sur ce type de
parcours. 5e du quinté relevé du 1/01. Il vient de
gagner à Bordeaux à l'issue d'une superbe fin de
course. Resté au mieux. Extra avec Anthony
Barrier (3 sur 3) mais il est cette fois ferré. En bout
de piste.
16. Arlington Dream : 2 sur 5 sur ce tracé.
Ancien vainqueur de groupe II. Il a été castré et ne
peut plus disputer de classiques. Il est en retard de
gains et sa dernière sortie le montre sur la bonne
voie. Pétri de classe mais fautif. Tout ou rien.
17. Ufana Nonantaise : Apprécie ce genre de
parcours. Elle est absente depuis début novembre
et va tomber sur des adversaires plus affûtés
qu'elle. N'a pas le choix des engagements, elle a
besoin de courir. Fera son possible.
18. Udo's Oiler : Non partant le 9/02 à Kuurne.
Bien sur ce type de parcours. Vient d'amorcer un
regain de forme, après une mauvaise période. Il
vaut ce lot mais il reste ferré, ce qui nous laisse
dans le doute. On peut le garder pour une place.
La presse et le quinté+
GENY.COM
LE TÉLÉGRAMME
LE RÉPUBLICAIN L.
LE PARISIEN
TROPIQUES FM
SUD OUEST
QUINTÉNET
ECHO FM
ALTITUDE FM
16
16
16
16
16
15
16
16
9
6
9
12
6
6
6
9
1
6
9 12 5 3 18 8
6 12 5 3 17 10
3 15 1 9 18 6
12 9 18 5 8 1
9 12 5 18 10 3
16 12 9 2 18 5
6 12 5 17 3 10
6 12 9 10 15 5
16 12 2 17 5 18
Hier à Cagnes-sur-Mer
TIERCÉ (1€) : 4-16-3
Ordre...................................................2.473,20€
Désordre...............................................394,30€
QUARTÉ+ (1,30€) : 4-16-3-14
Ordre.................................................17.999,28€
Désordre..............................................1.023,10€
Bonus.......................................................85,28€
QUINTÉ+ (2€) : 4-16-3-14-7
Ordre et N°+ 0441................Pas de gagnant
Ordre.............................................251.880,00€
Désordre...........................................2.099,00€
Bonus 4.................................................120,00€
Bonus 4sur5..........................................60,00€
Bonus 3...................................................40,00€
MULTI (3€) : 4-16-3-14
Multi en 4 chevaux........................4.504,50€
Multi en 5 chevaux...........................900,90€
Multi en 6 chevaux............................300,30€
Multi en 7 chevaux..............................128,70€
2SUR4 (3€) : 55,50€
1° COURSE (NP: 15)
QUINTÉ+
1. 4 Orphic.......................................... (Ronan Thomas)
2. 16 Ship Rock........................................................ (Alexis Badel)
3. 3 Mogadishio...................................................... (E. Hardouin)
4. 14 Wahib..................................................................... (U. Rispoli)
5. 7 Vadanor.............................................................. (A. Hamelin)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (4) : 14,30€- Pl : (4) :
4,50€- Pl : (16) : 5,10€- Pl : (3) : 2,70€.
Couplé : Gt : (4-16) : 110,20€- Pl : (4-16) : 36,50€- Pl : (4-3) :
25,20€- Pl : (16-3) : 33,30€.
Couplé Ordre : Gt : (4-16) : 226,30€.
Trio : Gt : (4-16-3) : 342,20€.
3° COURSE (NP: 2)
1. 4 Caufield........................................... (P.-C. Boudot)
2. 8 Mouhjim........................................................... (F.-X. Bertras)
3. 12 Eternal Gift........................................................... (U. Rispoli)
4. 7 Secly................................................................ (I. Mendizabal)
5. 6 New Fighter....................................................... (F. Lefebvre)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (4) : 11,00€- Pl : (4) :
4,00€- Pl : (8) : 3,20€- Pl : (12) : 4,40€.
Couplé : Gt : (4-8) : 36,10€- Pl : (4-8) : 15,90€- Pl : (4-12) :
21,00€- Pl : (8-12) : 12,50€. Couplé Ordre : Gt : (4-8) :
73,50€. Trio : Gt : (4-8-12) : 92,70€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (4-8-12-7) : 25,50€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(4-8-12-7) : 976,50€- En 5:
195,30€- En 6: 65,10€- En 7: 27,90€.
Pick 5 pour 1€ : Gt : (4-8-12-7-6) : 478,50€ - 145
mises gagnantes.
LES AUTRES COURSES À VINCENNES
PRIX DE LAUZUN
Monté - Crse A - Femelles
65.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Cumbia du Derby (G. Monnier) ......... 2700
2 Cathy Age (M. Abrivard)..................... 2700
3 Chimène Speed (Aur. Desmarres) ..... 2700
4 Candie d'Atout (D. Bonne) ............... 2700
5 Calliopé (A. Tintillier) ......................... 2700
6 Cassate (F. Nivard)............................. 2700
7 Câline de Faco (P. Masschaele) ......... 2700
8 Capucine Dancer (L. Abrivard) .......... 2700
9 Cahora Foncière (M. Daougabel)....... 2700
10 Coranie Lebel (A. Lamy) ................... 2700
Pronostic : 2-10-8-4-9-3
PRIX DES TROTTEURS «SANG-
FROID»
Attelé - Course Internationale - Autostart
20.000 - 2.100m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Höiby Krissa (K. Malmin) .................... 2100
2 Tojo Prinsen (G. Flaten)...................... 2100
3 Guli Rask (F. Nivard) ........................... 2100
4 Trygfaks (E. Raffin) ............................. 2100
5 Tosi-Jänkä (N. Jokela) ........................ 2100
6 Järvsö Rasmus (B. Goop)................... 2100
7 Gärdsjö Viking (P. Lisell) .................... 2100
8 Villikunkku (H. Koivunen) ................... 2100
9 Smedsbo Faksen (U. Ohlsson) .......... 2100
10 Aaron Hem (A. Barrier) ....................... 2100
11 Finnskog Fokus (G. Austevoll) ........... 2100
12 Vippaskonsti (R. Tupamäki) ............... 2100
Pronostic : 2-1-7-9-3-4
PRIX DU PLATEAU DE GRAVELLE
Attelé - Gr. III - Course Internationale - Autostart
110.000 - 2.100m - GP - Cde à gauche
COUPLÉ - TRIO - 2/4 - MINI MULTI - PICK5
1 Amiral Sacha (G. Gelormini) ............... 2100
2 Séduisant Fouteau (C. Dreux)........... 2100
3 Anna Mix (P. Vercruysse) ..................... 2100
4 Africaine (F. Ouvrie) ............................ 2100
5 Oropuro Bar (V.-P. Dell'Annunziata Jr)..... 2100
6 Tabriz du Gîte (D. Thomain) ............... 2100
7 Tornado Bello (P. Levesque) .............. 2100
8 Treskool du Caux (J.-M. Bazire).......... 2100
9 Beckman (F. Nivard) ........................... 2100
10 Air Frame (M. Abrivard)....................... 2100
11 Luckycharm Hanover (B. Goop) ....... 2100
12 Nonant le Pin (C. Martens) ................. 2100
13 Vanity Matters (S. Ernault) ................ 2100
Pronostic : 1-3-10-4-7-11-2-5
PRIX D'EPINAY
Attelé - Crse D - Mâles et hongres - Autostart
37.000 - 2.100m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Clint d'Ambri (G. Gelormini) ............... 2100
2 Campo Josselyn (A. Abrivard) ............ 2100
3 Chocolat du Bourg (J.-G. Van Eeckhaute)..... 2100
4 César Express (M. Abrivard) ............... 2100
5 Chocho de Guez (J.-M. Bazire)............ 2100
6 Coëtquidan (J. Van Eeckhaute) ........... 2100
7 Cocktail d'Auvrecy (J.L.C. Dersoir) ..... 2100
8 Cachou de Malac (J. Guelpa) ............. 2100
9 Cello Alto (A.-G. Maillard) ................... 2100
10 Coucou Mon Neveu (L. Donati) ......... 2100
11 Chef des Racques (E. Guiblais) .......... 2100
12 Cristal du Gite (P. Vercruysse) ........... 2100
Pronostic : 5-9-2-4-7-3
PRIX DES ANDELYS
Monté - Crse B - Mâles et hongres
65.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Berlioz de Ginai (E. Raffin)................ 2700
2 Boyonnax de l'Inam (C. Frecelle) ..... 2700
3 Bardolino de Léau (D. Bonne) .......... 2700
4 Bad Boy Terrie (P.-P. Ploquin) ........... 2700
5 Bifidus (P.Edou. Mary) ........................ 2700
6 Bacchus Da Vinci (D. Thomain) ........ 2700
7 Baccarat du Léard (F. Nivard) ...... E1 . 2700
8 Beautiful Dussac (P.-Y. Verva) ......... 2700
9 Buckingham Park (R. Derieux) ......... 2700
10 Ball Trap (J.L.C. Dersoir)...................... 2700
11 Boti d'Oliverie (M. Abrivard).............. 2700
12 Blason du Cébé (M. Viel) .............. E1 . 2700
13 Bayern (L. Abrivard) ........................... 2700
Pronostic : 12-1-10-13-6-2
PRIX DE GUISE
Attelé - Crse A - Femelles
65.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Claire des Baux (E. Raffin) ................ 2700
2 Calencia (D. Locqueneux) ................... 2700
3 Cathy A Quira (F. Nivard) .................. 2700
4 Caly Loulou (M. Abrivard) .................. 2700
5 Class Pettevinière (F. Ouvrie) ........... 2700
6 Création (J.-G. Van Eeckhaute) ........... 2700
7 Causeway Bay (C. Martens) .............. 2700
8 Cayenne de Houelle (P. Vercruysse).... 2700
9 Capucine des Neuzy (P.-Y. Verva) .... 2700
10 Cédéa Josselyn (J.-M. Bazire) ............ 2700
11 Célina Polka (J. Van Eeckhaute) ......... 2700
Pronostic : 10-8-9-4-7-3
1 Olblade (I. Mendizabal) .................... 58
2 Avec Laura (Alexis Badel) ................ 58
3 Bonnet Breton (A. Hamelin) ........... 58
4 Fourmetot (C. Demuro) ................... 58
5 Ayguemorte (A. Caramanolis) .......... 58
6 Wise Counsel (Ronan Thomas)........ 58
7 Opulent d'Oroux (B. Ganbat) ......... 58
8 Theodor (A. Lemaitre) ...................... 58
9 The Great Spirit (P.-C. Boudot) ....... 56
Pronostic : 9-1-3-2-4
Coup placé : 9 The Great Spirit
PRIX DU BOIS DE PRÉCY
Plat - Crse F - A réclamer
20.000 - 1.900m - PSF - Cde à droite
COUPLÉ/TRIO ORDRE
1 Naousa (Mlle I. Magnin) ..................... 57
2 Valley Kid (P. Bazire) ....................... 56
3 Roiville (C. Demuro).......................... 58
4 Talento (E. Hardouin) ..................... 57,5
5 Miss Mary (P.-C. Boudot)................ 57,5
6 My Man Charlie (A. Moreau) ......... 52,5
Pronostic : 5-2-3-1
Plat - Crse E - A réclamer - Jeunes Jockeys et
Jockeys - 18.000 - 1.600m - PSF - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 See Dex (M. Bréand) .......................... 61 2
2 Silverheels (J. Victoire) ..................... 61 3
3 Barbados Bob (Mlle D. Santiago)....... 60 10
4 Belango (F. Panicucci) ...................... 60 1
5 Lykastos (C. Passerat) ................... 59,5 9
6 Dream Tune (J. Tastayre) ................ 59 11
7 My Delight (C. Sagot) ...................... 59 6
8 Winitall (T. Messina) ........................ 58 7
9 Tostaky Blue (Y. Bourgois)............. 57,5 8
10 Mutinne (V. Vion) ............................ 56 4
11 Statu Quo (Mlle J. Heitz) .................. 56 5
Pronostic : 2-4-5-8-9-3
Sélection : 2 Silverheels
PRIX DE LA CROIX VAILLANT
Plat - Crse F - Femelles
25.000 - 1.900m - PSF - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Waki Delight (C. Sagot) ................... 58 6
2 Queen Agdal (S. Pasquier) .............. 58 8
3 Evidence (T. Piccone) ....................... 58 1
4 Amalina (A. Crastus) ........................ 58 7
5 La Valkyrie (T. Bachelot).................. 58 10
6 Bien Nommée (U. Rispoli) ............... 58 11
7 Zappeuse (J. Crocquevieille) ............. 58 9
8 No Taboo (Ronan Thomas) .............. 56 3
9 Dame d'Id (P. Bazire) ..................... 53,5 12
10 Valenka (E. Etienne) ....................... 53,5 4
11 Pakora (P.-C. Boudot) ....................... 56 5
12 So Funny (M. Guyon)........................ 56 2
Pronostic : 11-12-5-3-7-2
PRIX DE LA ROUTE DE LA JUSTICE
Plat - Crse E - Jeunes Jockeys et apprentis
19.000 - 1.600m - PSF - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Maniman (P. Bazire) ..................... 58,5
2 Colibri Caël (N. Kasztelan) ............ 59,5
3 Morgenlicht (Mlle L. Grosso) ............. 57
4 Sanam (F. Gavilan)......................... 57,5
5 Prime Spot (E. Etienne) ................. 53,5
6 Libre Boréal (E. Lebreton)......... E1 . 54,5
7 Mandrage (A. Moreau) .................. 54,5
8 Its My Story (N. Larenaudie) ......... 55,5
9 Mister Rafal (H. Journiac) ............. 54,5
10 Zinger (J. Catineau)............................ 55
11 Insaisissable (J. Smith) .................... 55
12 Reine de Chantilly (L. Gutierrez)........ 53
13 Shannoise (C. Herouin) ............. E1 .... 53
Pronostic : 3-2-1-8-11-4-7
Plat - Crse E - 20.000 - 1.300m - PSF
Handicap (+25)
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Never Return (A. Hamelin) ............ 61,5
2 Armorica (E. Etienne) ....................... 59
3 Doc Diamond (D. Breux) .................. 61
4 La Latina (H. Journiac) ..................... 58
5 Tejahaa (F. Gavilan) ...................... 56,5
6 Lucky Team (F. Blondel) .................. 58
7 Taghir Tash (G. Benoist) ................... 57
8 Mignolino (U. Rispoli) ...................... 56
9 Zahab (Alexis Badel) ..................... 55,5
10 Sapphirine (S. Pasquier) ............... 55,5
11 Mangouni (A. Chesneau) ................... 51
12 Happy Valley (A. Lemaitre) .............. 52
13 Silver Océane (A. Crastus) ................ 51
14 Good Flight (Mlle D. Santiago) .......... 51
Pronostic : 2-6-9-1-7-5-10
Plat - Crse E - 19.000 - 1.400m - PSF
Handicap divisé (+25) - Première épreuve
COUPLÉS - TRIO - MULTI - PICK5
PRIX DE NOISY-SUR-OISE
Attelé - Crse D - Mâles et hongres
40.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉ - TRIO - 2/4 - MULTI - PICK5
1 Baccarat de Niro (J.-M. Bazire) ......... 2700
2 Beach Boy (A. Abrivard) ..................... 2700
3 Bambi Boy (Y. Dreux) ........................ 2700
4 Banco de Madker (L. Guinoiseau) ..... 2700
5 Blanc Bleu (M. Abrivard) .................... 2700
6 Barry Black (F. Nivard) ...................... 2700
7 Be Bop (J.-W. Hallais) ......................... 2700
8 Brasil des Voirons (A. Laurent) ......... 2700
9 Bruno Bakalao (F. Ouvrie) ................ 2700
10 Bonzai des Bordes (L.-M. David) ...... 2700
11 Boléro du Levant (E. Raffin)............. 2700
12 Bad Boy du Dollar (S. Roger) ........... 2700
13 Bunker du Prieuré (G. Gelormini) ...... 2700
14 Besame Mucho (A. Lamy) ................ 2700
Pronostic : 1-6-13-11-10-7-4-9
Sélection : 1 Baccarat de Niro
10
11
9
4
5
13
1
2
14
12
8
7
3
6
PRIX DE BRUYÈRE-SUR-OISE
PRIX DE PONT-L'EVÊQUE
COUPLÉS - TRIO & ORDRE
2
13
8
12
1
6
4
11
7
3
10
5
9
PRIX DE LA ROUTE DU DÉBAT
1 Alto du Lys (C. Frecelle) ....................... 2175
2 Ardelot (Y. Lebourgeois) ....................... 2175
3 And Gibus (A. Garandeau).................... 2175
4 Volcan de Bellande (P. Sorais)........... 2175
5 Victoire Smiling (J. Raffestin) ............. 2175
6 Auréa Vikland (P.-Y. Verva) ................ 2175
7 Verveine du Mont (E. Raffin).............. 2175
8 Accordéon (A. Abrivard) ....................... 2175
9 Amiral du Poitou (M. Abrivard) ........... 2175
Pronostic : 6-4-2-1-9
Coup placé : 6 Auréa Vikland
Monté - Crse A
70.000 - 2.175m - GP - Cde à gauche
1
4
6
3
2
5
PRIX DE LA ROUTE D'AUMONT
1 For Ever (A. Hamelin) ........................ 61
2 Diamant de Vati (E. Etienne) ....... 58,5
3 Kilimandjaro (I. Mendizabal) ........... 60
4 Incorruptible (F.-X. Weissmeier)....... 60
5 As d'Artois (E. Hardouin).................. 58
6 Rock d'Or (T. Bachelot) .................. 57,5
7 Tout En Style (S. Pasquier) .............. 56
8 Chef Oui Chef (Mlle C. Hue) .......... 54,5
9 Boogy Man (P. Bazire) ................... 51,5
10 Appiano (M. Guyon) ....................... 53,5
11 Fastaire (G. Fourrier) ...................... 53,5
12 Lando's Girl (J. Victoire).................... 53
13 Mazariegos (H. Journiac) ............... 51,5
14 Stark Danon (Alexis Badel) .............. 53
15 Diana d'Aumont (V. Seguy)............. 53
16 Dauphine Dorée (A. Crastus) ........ 52,5
17 Le Valentin (Mlle P. Dominois) .......... 52
Pronostic : 5-1-2-6-4-17-12-3
PRIX DE VIRE
1
3
2
5
9
6
8
4
7
1
2
11
17
4
3
7
10
13
6
9
14
5
16
15
12
8
Plat - Crse E- 17.000 - 1.400m - PSF - Cde à droite
Handicap divisé (+33) - Deuxième épreuve
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Visioner (A. Bendjama) ..................... 60 16
2 Tree of Grace (U. Rispoli) ................. 60 17
3 Janaya (C. Demuro) ....................... 59,5 7
4 Holy Cesar (I. Mendizabal) ............. 57,5 8
5 Lady Hartwood (F. Lefebvre) ........ 57,5 6
6 Castagnou (A. Lemaitre)............... 56,5 13
7 Libre Temps (M. Delalande) .......... 56,5 14
8 Castlebay (A. Hamelin) ................. 56,5 2
9 First Menantie (Alexis Badel) ........... 55 9
10 Salinas Road (R. Marchelli) .......... 54,5 15
11 Mylenis (L. Gutierrez) ......................... 53 3
12 Ale Alessio (V. Seguy)...................... 54 12
13 Viennoise
Non Partante
14 Galaxie Star (D. Breux) .................. 53,5 5
15 Royal Aspiration (A. Crastus)........... 53 4
16 Turcoman's (P. Bazire) .................. 51,5 11
17 Russian Tale (F. Masse) .................... 52 1
Pronostic : 4-7-9-2-3-8-10
36
Éco/Bourse
Bourse
Pierre papier : à vérifier
avant d’investir
IMMOBILIER Elle offre toujours un bon rapport
rendement-risque. Mais tout ne se vaut pas
Les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) ont toujours le
vent en poupe. D’après l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim), ces
structures ont collecté environ
2 milliards d’euros au cours du
premier semestre 2015, soit une
augmentation de près de 48 % en
un an. Cette attractivité soutenue
ne doit rien au hasard.
Malgré la crise économique, ces
placements à long terme servent
encore des rendements qui avoisinent, en moyenne, 5 % l’an, tout en
permettant aux investisseurs de
s’affranchir des affres de la gestion
immobilière en direct. Attention,
ces niveaux de rémunération concernent essentiellement les SCPI
investies dans l’immobilier d’entreprise. Pour les SCPI résidentielles, mieux vaut tabler sur une rentabilité moyenne de 3 %, un taux
plus modeste bonifié par les avantages fiscaux associés.
Pour investir sereinement, on
privilégiera les valeurs sûres au patrimoine bien diversifié. C’est généralement le cas pour les SCPI,
dont la capitalisation excède les
250 millions d’euros. On s’assurera aussi que les divers frais (commission à la souscription, frais de
sortie, etc.) restent contenus dans
des limites raisonnables. Trop élevés, ils pourraient pénaliser sensiblement la rentabilité du produit.
Une lecture attentive de la plaquette d’information doit vous
permettre de vous faire une idée
des sommes ponctionnées.
Poids des charges
De même, il faut se renseigner sur
le poids des charges (gestion et entretien du parc immobilier) en
épluchant le rapport annuel de la
société. Dans l’idéal, le montant
des charges courantes ne devrait
pas excéder 25 % des loyers. Prenez
également le temps d’analyser
l’évolution historique des résultats
en jetant un coup d’œil au taux de
rentabilité interne (TRI). Ce taux
annualisé prend en compte le prix
■ COTISATIONS RETRAITE
Les particuliers qui ont cotisé au
maximum huit trimestres auprès
d’un seul régime de retraite de base
peuvent désormais bénéficier du
reversement de leurs cotisations
retraite en lieu et place d’une
pension de retraite. Ce reversement
a lieu au plus tôt à l’âge minimal
légal de départ à la retraite.
■ EMPRUNTER MALIN
Avec des taux qui restent
historiquement bas, il est plus
Cours du mercredi 24 février 2016
ou derniers cours connus
MARCHÉ DE L’OR
Lingot
Napoléon
Piece 20 Dollars
Piece 10 Dollars
Piece 50 Pesos
Souverain
Piece Latine 20F
Piece 10 Florins
Piece Suisse 20F
Dernier cours
Variation
36490
215,8
1260
635
1345
265
207,9
219
210
+ 2,50
- 0,05
+ 5,00
+ 1,60
+ 1,43
0,00
- 1,00
+ 1,86
0,00
Achat
Etats-Unis USD
Royaume-Uni GBP
Suisse CHF
Canada CAD
Japon (100) JPY
Danemark DKK
Norvege NOK
Var. 31/12
+ 16,32
+ 17,16
+ 15,60
+ 11,40
+ 13,50
+ 11,86
+ 11,77
+ 12,89
+ 11,29
Vente
0,8628
1,2121
0,8576
0,615
0,7765
0,1241
0,097
0,9843
1,3699
0,9671
0,7225
0,8756
0,1457
0,1138
INDICES EURONEXT
Dernier cours
de la souscription d’une part, les
revenus distribués et la valeur de
retrait constatée, sur une période
précise.
Complétez cette information
avec le taux de distribution sur la
valeur de marché (TDVM). Résultant de la division du dividende
brut par le prix de la part, il mesure
le niveau de distribution historique. Par ailleurs, il est bon de se
renseigner sur le taux d’occupation financier. Il exprime le rapport entre les loyers facturés et les
loyers facturables. En principe, il
dépasse les 90 %. Une dégradation
continue de ce taux doit vous alerter. Informez-vous sur les réserves
constituées par les SCPI pour pérenniser le dividende en cas d’imprévus. Méfiez-vous d’un montant
trop élevé.
Terminez votre enquête par une
évaluation de la liquidité des parts.
En effet, la revente des titres n’est
pas garantie par les sociétés. Pour
éviter bien des désagréments, il est
vivement recommandé de connaître le nombre de parts en attente
de retrait et de le rapporter au
nombre de parts constituant le capital.
Thierry Gironde
EN BREF
■ MEUBLÉS DE TOURISME
La loi de finances pour 2016 a
supprimé les avantages fiscaux
accordés dans le cadre du régime
des loueurs de gîtes ruraux.
S’ils veulent continuer à bénéficier
de ces avantages, les loueurs
de gîtes doivent demander
le classement de leurs locaux
en « meublé de tourisme ». Pour
l’obtenir, ils peuvent s’adresser à
l’un des organismes accrédités par
le Comité français d’accréditation
(www.cofrac.fr ou 01 44 68 82 20).
BOURSE
BILLETS GUICHET
Les SCPI investies en bureaux
et commerces servent encore
des rendements supérieurs
à 5 % par an. ARCHIVES S. L./« SO »
que jamais judicieux d’emprunter
pour concrétiser ses projets.
Ce mois-ci, le magazine
« Le Particulier » explore
toutes les pistes disponibles
pour financer à moindre coût
l’achat d’un logement,
la réalisation de travaux ou encore
l’acquisition d’équipements.
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Cac 40
CacNext20
SBF 120
CacAllTradable
Cac Large 60
CacMid&Small
Cac Mid 60
4155,34
8966,37
3288,77
3228,82
4598,9
9970,59
10087,44
Variation
Var. 31/12
- 1,96
-2,06
- 1,90
-1,88
- 1,97
-1,17
- 1,25
- 10,39
-9,46
- 10,24
-10,24
- 10,29
-9,80
- 9,73
VALEURS FRANCAISES
Dernier cours
ABScience
ABC Arbitrage
Abivax
Accor
ADP
Air France-KLM
AirLiquide
Akka Technologies
Albioma
Alcatel-Lucent
Alstom
Altamir
Altarea
Alten
AltranTechno.
Amplitude
Amundi
Anf Immobilier
Archos
Areva
Argan
Arkema
Artprice.com
Assystem
AtosSE
Axa
AxwaySoftware
Bains C.Monaco
Beneteau
Bic
bioMerieux
BNP Paribas
Boiron
Bollore
Bonduelle
Bourbon
Bouygues
Bureau Veritas
Burelle
Cap Gemini
Capelli
Carrefour
CasinoGuichard
CeGeREAL
CerenisTherapeu.
CFAO
CGG
Christian Dior
Cic
CNP Assurances
Coface
Colas
CRCAMBriePic.CC
Credit Agricole
Danone
Dassault-Aviation
DassaultSystemes
Derichebourg
Edenred
EDF
Eiffage
Elect.Strasbourg
Elior
Elis
Engie
Eramet
EssilorIntl
Esso
EulerHermesGp
Eurazeo
EuroDisney
Euro Ressources
Europcar
Eurosic
EutelsatCommunic.
Exel Industries
Faurecia
9,95
5,13
13,64
35,315
105,2
8,186
92,84
27
11,99
3,14
20,27
9,39
169,5
49,575
10,595
3,58
37,87
20,19
1,15
3,681
21,81
52,44
9,1
21,54
66,5
19,5
22,29
32
10,69
125,8
115,85
39,92
71,4
3,471
24,76
10,53
34,675
17,625
792
73,77
15,36
23,05
40,225
31,73
10,3
32,75
0,47
158,65
173
12,715
6,436
132,5
23,04
8,922
62,64
1050
67,64
2,602
14,98
9,19
61,85
98,49
17,695
15,35
13,485
15,96
105,4
42
77,5
51,54
1,25
3,33
8,79
38,3
26,845
68,55
30,135
Variation
Var. 31/12
-2,93
-1,09
- 1,37
-1,77
- 0,22
-1,69
- 0,07
-2,04
- 0,95
-2,15
- 1,47
-0,88
+ 2,87
+ 1,71
-1,07
+ 0,55
-1,71
- 1,05
-0,77
- 2,96
-2,99
+ 0,65
+3,10
- 3,80
-0,05
-2,46
- 1,14
-1,19
- 1,87
+0,42
- 3,32
+0,12
+ 1,74
+0,12
- 1,07
+0,25
- 1,81
+0,07
- 2,72
-1,17
+ 0,22
-0,68
- 0,15
-2,08
- 2,16
-0,52
- 1,97
+0,53
+ 0,19
-0,13
- 2,98
-1,15
-2,82
- 2,18
-2,73
- 4,35
+0,07
- 0,77
-1,28
- 2,17
-2,74
- 6,67
-2,81
+ 0,33
+0,65
- 2,09
-1,58
+ 1,52
-4,95
-1,67
- 1,25
-3,97
-18,64
-3,26
- 11,72
-1,87
+ 16,61
-10,43
- 9,24
-19,80
- 13,97
-28,03
- 16,01
-7,88
- 7,18
-14,14
- 25,42
-12,48
- 2,93
-36,11
- 32,13
+2,49
- 18,81
-31,73
- 10,36
-14,14
- 22,71
-8,65
- 5,41
-17,20
- 17,05
+5,41
- 23,57
-4,16
- 19,22
+7,47
- 29,57
-5,12
- 4,16
+4,06
- 13,82
-9,65
- 13,51
-5,16
- 10,92
-19,03
- 6,43
-61,71
+ 1,21
-4,16
+ 2,21
-31,06
- 5,89
-0,73
- 18,00
+0,58
- 8,42
-8,31
- 21,53
-14,15
- 32,30
+3,90
- 2,80
-8,32
+ 0,72
-17,40
- 45,90
-8,39
- 14,60
-12,52
- 18,83
-3,10
+ 22,88
-27,65
-2,74
+ 10,03
-18,58
Fdl
FFP
Fimalac
Flo(Groupe)
Fonciere Paris
FoncieredesMurs
Fonciere Inea
Fonc.Lyon.
Gascogne
Gaumont
Gecina
GeneraledeSante
Genfit
GroupeEurotunnel
Gpe FNAC
GroupePartouche
GTT
Havas
Hermes intl
Icade
IDI
Iliad
Imerys
IngenicoGroup
Inside Secure
Ipsen
Jacques Bogart
JacquetMetalSce
JC Decaux
KaufmanetBroad
Kering
Klepierre
Korian
LafargeHolcimLtd
Lagardere
Lanson-Bcc
Laurent-Perrier
LDC
Legrand
L'Oreal
LVMH
M6-MetropoleTV
Manitou
ManutanInter.
Mauna Kea Tech
MaureletProm
Mercialys
Mersen
Michelin
Natixis
Naturex
Neopost
Neurones
Nexans
Nexity
NextradioTV
Nicox
NorbertDentres.
NRJ Group
Numericable-SFR
Odet(Financ.)
Orange
Orege
Orpea
Parrot
PernodRicard
Peugeot
PierreVacances
Plastic Omn.
PublicisGroupe
Remy Cointreau
Renault
Rexel
Robertet
Rothschild & Co
Rubis
Safran
SAFT
Saint-Gobain
Samse
Sanofi
SartoriusStedBio
Savencia
SchneiderElectric
Scor Se
Seb
Sequana
Showroomprive
SIPH
SocieteGenerale
Sodexo
SolocalGpe
Somfy
SopraSteriaGroup
Spie
S.T.Dupont
Stef
SuezEnv.
Supersonics
Technicolor
Technip
Teleperformance
Terreis
Tessi
TF1
TFFGroup
Thales
7,76
57,32
80,39
1,56
112,28
25,65
36,35
43
2,84
50,91
109,9
14,8
27
8,975
59,73
30,5
25,75
6,853
313
61,75
24,8
217,5
54,15
91
0,89
51,95
9,67
11,3
35,24
30,89
155,1
37,55
24,695
32,915
26,435
28,9
76,8
166,6
44,13
154,25
148,5
14,815
15,35
47,82
2,18
2,32
19,915
11,46
82,83
4,521
71,77
18,64
17,65
35,58
41,975
37,03
6,494
203,6
9,3
32,505
765
15,555
2,85
73,63
20,06
97,07
13,865
29,49
29,17
55,6
62,4
77,94
10,88
239,5
21,75
66,52
54,76
24,98
34,755
112,05
69,3
355,15
58
51,48
31,12
85,25
3,11
18,36
25
29,92
89,2
3,666
294
88,96
15,7
0,13
57,84
16,205
1,47
5,545
38,355
72,28
26,85
148,98
10,105
96,3
71,31
+2,18
- 0,32
+1,30
+ 2,07
-0,39
+0,23
-1,53
- 1,96
-1,99
- 3,57
-6,62
- 0,43
+2,73
- 3,36
-2,07
- 1,80
-0,88
-2,60
- 0,64
-1,80
- 2,20
-2,00
- 2,42
-3,30
- 0,98
-1,44
- 2,24
-1,75
+ 0,35
-4,04
- 1,18
-0,35
+ 0,25
-1,18
- 1,41
-1,50
- 2,30
-0,90
+ 3,37
-0,50
- 3,54
-5,31
- 0,43
-1,21
- 2,24
-2,63
- 2,07
-1,48
+ 0,74
-0,89
+ 0,72
- 1,77
-0,68
+ 1,09
-2,69
- 2,05
-2,69
+ 7,14
+0,18
- 2,48
-1,84
+ 1,46
+1,69
- 0,83
-2,11
- 1,59
-2,89
+ 5,89
-0,21
- 2,25
-1,31
- 1,16
-0,24
- 1,95
- 1,70
-2,24
- 0,17
-2,78
- 2,20
-0,15
- 1,27
-2,86
- 1,58
-1,47
- 0,83
-3,83
- 2,00
-3,09
+ 1,10
-7,14
- 0,72
-4,06
- 2,00
-1,74
- 0,53
-1,58
-2,37
- 0,44
-0,21
+ 0,58
- 0,26
-15,71
+ 3,06
-31,28
+ 1,35
-3,21
- 1,76
-1,85
- 5,33
-3,94
- 1,96
-2,63
- 17,05
-21,68
+ 10,00
+31,41
- 33,92
-11,65
+ 0,40
-0,24
+ 0,12
-1,14
- 15,94
-21,89
- 14,42
-14,84
- 15,47
-20,98
- 0,17
+11,12
- 1,80
-8,39
- 26,68
-29,64
- 3,91
-6,29
- 7,47
-6,42
- 15,46
-0,68
+ 2,48
-6,47
+ 8,87
-2,41
- 28,99
-21,89
+ 6,87
-32,59
- 5,77
-13,34
+ 0,52
-17,04
+ 1,38
+5,58
+ 2,87
+0,41
- 28,72
-1,55
- 5,78
-2,97
- 19,88
+0,45
+ 1,06
-0,20
- 25,68
-7,73
- 14,44
+0,14
- 0,55
-9,42
- 5,47
-15,86
- 11,40
+7,40
- 7,45
-4,88
- 13,59
-11,07
- 12,79
+0,04
- 11,83
+0,50
- 2,90
-2,05
- 9,82
-9,88
- 23,59
-8,15
- 3,88
-29,72
- 1,04
-46,48
- 15,76
-17,86
- 7,32
-18,75
- 9,00
-6,11
- 36,09
-25,87
- 16,14
-6,74
+ 1,05
+17,11
- 1,41
+1,05
+ 3,20
ThermadorGp
Total
TourEiffel
Transgene
Trigano
Ubisoft Entertain
Unibail-Rodamco
Union Fin.France
Valeo
Vallourec
VeoliaEnviron.
Vetoquinol
Viadeo
Vicat
Vilmorin&Cie
Vinci
Vivendi
Voltalia
Vranken-Pommery
Wendel
Worldline
Zodiac Aerospace
80,1
39,135
51,33
2,67
52,56
25,315
225,95
24
120,65
4,029
21,18
33,33
1,59
51,03
62,74
62,37
18,025
8,8
22,64
84,68
20,11
19,43
-1,97
-7,93
- 1,72
- 5,16
-0,04
-4,94
- 3,96 + 5,53
-1,22
-6,64
+ 0,62
- 5,08
-2,23
-3,60
- 0,66
- 1,44
-2,66
-15,36
+ 0,08 - 53,15
-2,31
-3,13
- 0,18 - 15,41
-10,67
-27,06
+ 0,81
- 7,79
+0,35
-5,23
- 1,09 + 5,46
-1,10
-9,24
- 3,83 - 13,13
-0,13
-19,14
- 1,54 - 22,74
-0,94
-15,75
- 2,87 - 11,58
VALEURS ZONE EURO
AirbusGrp
54,95
-0,83
-11,37
Aperam
29,995
- 5,33
- 8,80
ArcelorMittal
3,144
-4,70
-19,32
Beni Stabili
0,58
- 1,70
- 14,71
CnovaNV
2,28
-2,56
-
Dalenys
5,999
- 0,02
- 11,78
Dexia
0,034
Euronext
Fedon
-5,56
-26,09
34,3
- 7,76
- 27,46
-15,71
16,1
+3,74
Gemalto
56,29
- 2,53
+ 1,85
MonteaC.V.A.
39,39
+1,00
+0,48
- 0,65
- 15,58
Nokia
5,504
OrcoProp.Grp
0,15
Robeco
30,3
-
-34,78
- 1,46
- 10,62
-10,53
Rolinco
27,88
-1,28
SES
23,13
- 1,37
- 9,56
SolvaySA
77,91
-3,52
-20,85
STMicroelectr.
5,02
- 5,09
- 18,78
VALEURS INTERNATIONALES
AGTARecord
47,28
Brasserie Cameroun
121,5
Bras.OuestAfrica.
708,4
C.F.O.A
Forest.Equatoriale
HSBC Holdings
2,57
1069
5,46
+0,21
+1,68
-
- 2,02
-
-
-
+ 0,39
-
+6,90
- 3,02
- 25,82
-
Infosys
27,6
-
Latonia Inv
35,5
-
Schlumberger
63,87
-4,57
-1,74
Stallergenes Greer
23,96
- 6,41
- 25,01
Televerbier
41,41
-
+9,00
Total Gabon
ZciLimited
122,02
0,2
- 1,60
-
- 5,34
-
-
-
- 2,86
SÉLECTION RÉGIONALE
Acces Industrie
Bricodeal
1,7
100
-
- 27,14
Catana Group
0,51
- 5,56
Cheops Technology
11
+ 7,84
- 18,22
Concoursmania
3,6
- 8,63
- 20,00
- 0,11
Corep Lighting
9
-
Cortix
0,17
-
-
-
-
Dock.Petr.Ambes
238
Eaux de Royan
100,51
- 5,18
- 4,64
0,68
- 4,23
- 20,93
Europlasma
Europlasma Pref.
-
-
-
Fmb Aquapole
0,39
-
-
Fountaine Pajot
35,35
-
- 6,48
2,84
-
- 5,33
Gascogne
Guyenne Gas.
Happydoo
Hotel Maj.Cannes
I2S
74
0,05
3350
2,53
Immersion
12
Le Belier
30,99
-
-
-
-
- 4,15
- 4,83
+ 0,40
+ 22,82
- 2,09
Meubles Delias
1,25
-
Oxymetal
2,13
-
Remy Cointreau
Rodriguez Group
Serma Techno.
62,4
0,9
170
- 1,59
- 7,69
- 2,09
- 40,48
- 5,47
-
-
-
+ 22,30
SILC
0,81
-
-
Technoflex
12
-
-
Telecom Design
2,11
-
-
-
-
Thermes Saujon
275
SYMBOLES
F FCP
S Sicav
O offert
o offre réduite
D demande
d demande réduite
# contrat d’animation
+ opération sur titre
Marché de l’or : référence CPROR DEVISES
37
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Saveurs
À la rencontre des hommes et des produits
La BD « Frères de terroirs », tome 2 (été et automne),
de Jacques Ferrandez et Yves Camdeborde, est parue
aux éditions Rue de Sèvres (120 pages, 22 euros).
Du fromage en bulles
BÉARN Les fromages au lait cru de Fanny et Jean-Baptiste Ferrand séduisent des chefs prestigieux.
Leur philosophie a attiré l’œil d’Yves Camdeborde et de Jacques Ferrandez pour leur BD sur les terroirs
FRANCK MESLIN
f.meslin@sudouest.fr
Y
ves Camdeborde raffole de l’escadut. Un fromage moelleux
légèrement sucré par un jurançon doux produit sur les hauteurs d’Orthez, à Castétis (64). Un tel
régal que le chef béarnais a croqué
ses producteurs dans le second
tome de la BD « Frères de terroirs »,
qu’il vient de signer avec Jacques Ferrandez (voir ci-dessus). Huit planches qui mettent en scène Jean-Baptiste et Fanny Ferrand, de la traite des
vaches à la transformation du lait.
Après le cuisinier cathodique, les
grandes tables du Béarn – et, depuis
peu, de Paris – sont de plus en plus
nombreuses à garnir leur plateau
des fromages de produits Lait P’tits
Béarnais. « C’est rassurant que des
chefs qui défendent le goût vous fassent confiance et vous encouragent », sourit Fanny Ferrand, qui a repris l’exploitation familiale en 2000
avec son époux.
La clef : l’autonomie
Une ferme entièrement transformée pour ne plus être à la merci des
fluctuations du prix du lait. « Dès
l’adolescence, j’ai compris que, pour
vivre de ce travail, il fallait être autonome », se souvient la jeune femme.
En quelques années, le couple d’ingénieurs agronomes œuvre pour
produire dans ses 35 hectares de pâturage l’alimentation du troupeau
et valoriser lui-même le lait en commercialisant directement une
gamme de fromages produits sur
place.
« La vache est faite pour manger
de l’herbe », lance l’agricultrice. Une
alimentation saine, riche en nutriments et moins coûteuse, qui ouvre
un cercle vertueux. «C’est aussi beaucoup moins de travail », ajoute JeanBaptiste Ferrand, qui n’entend pas
être esclave de sa ferme.
Les prim’Holstein des parents
sont en outre remplacées par une
trentaine de normandes dès 2003.
« Elles font du meilleur lait pour le
fromage », explique l’agriculteur ori-
Fanny et Jean-Baptiste Ferrand utilisent le lait de leurs 30 vaches, nourries uniquement avec de l’herbe. PHOTO F. M.
« Le système repose
sur l’ignorance
du consommateur.
Dès qu’il comprend,
il change sa façon
de manger »
ginaire de Savoie. Car, si le bon lait a
besoin de bonne herbe, le secret
d’un fromage séduisant réside dans
la qualité du lait. « Du lait cru ! » s’exclame Fanny.
Dès que l’occasion se présente, elle
pose sa fourche pour éduquer la
fourchette du consommateur. « On
fait croire que le lait cru est mauvais
pour la santé alors que c’est le con-
traire », plaide-t-elle. Et d’expliquer
l’alchimie des fromages, qui se forment par la fermentation des protéines et des «bonnes » bactéries présentes dans le lait cru. « Il faut
manger des aliments fermentés car,
sans bactéries, notre corps ne peut
pas se défendre contre les agressions
extérieures. »
Face au puissant marketing de
l’agroalimentaire et à ses produits
aseptisés, Jean-Baptiste et Fanny Ferrand ont choisi la transparence et le
dialogue. « Le système repose sur
l’ignorance du consommateur. Dès
que l’on comprend les choses, on ne
peut que changer son mode de consommation », estime l’agricultrice,
qui ne cesse de développer ses
points de vente directe. Du marché
d’Orthez au drive créé sur Internet
en passant par les Amap et les magasins fermiers de producteurs, les
deux éleveurs écoulent la moitié de
leurs fromages hors de la ferme. Un
emploi a été créé l’an dernier pour
développer la commercialisation.
Pour éclairer le consommateur,
ils reçoivent gratuitement des visiteurs toute l’année, souvent guidés
par leurs trois garçons. «On retrouve
le plaisir d’un métier qui nous fait vivre,etnombredeclientsnousdisent
qu’ils ne sont plus malades en mangeant du fromage. »
En 2015, Lait P’tits Béarnais auront
également accueilli pas moins de
1 200 élèves des Pyrénées-Atlantiques et des Landes. « Il faut recréer le
lien entre l’assiette et la terre», répète
l’agricultrice, mobilisée avec d’autres pour développer la commercialisation de leurs produits fermiers
en restauration collective.
« Les fromages qu’on aime »
À l’heure où les producteurs de lait
dénoncent un prix du litre inférieur
au prix de revient et face à un modèle de ferme-usine présenté
comme seule issue, les Ferrand tirent leur épingle du jeu avec une
production modeste de 110 000 litres par an, valorisée aux deux tiers
dans une fromagerie construite en
2008. « Notre objectif est de ne plus
vendre un seul litre à la laiterie »,
lance Fanny, qui, en 2014, a lancé le
Gaston Fébus. Un dernier bébé apparenté au gruyère, très fruité.
INFOS PRATIQUES
FERME LAIT P’TITS BÉARNAIS,
2400, chemin de Balasque,
64300 Castétis. Tél. 05 59 67 54 41.
www.lait-petits-bearnais.fr
VISITES GRATUITES du mardi au samedi de 14 h 30 à 18 heures. Un film
de 20 minutes permet de découvrir
l’histoire de l’exploitation, l’origine
des projets et tout le quotidien de la
ferme, invisible aux visiteurs (récolte
du foin, fabrication du fromage, cycle de la vache, vêlage, etc.). L’occasion aussi de découvrir le travail avec
les chiens de troupeau, tel Igloo, qui
obéit à l’énoncé du nom de personnalités politiques : « Hollande » pour
aller à gauche, « Sarkozy » à droite.
« On fait les fromages qu’on aime
manger », sourit la Béarnaise.
Sur son plateau, quatre fromages
composent la gamme confectionnée avec patience depuis 2008. « Il
faut deux ans pour mettre un fromage au point. On travaille avec de
la matière vivante. » Entre l’escadut
et le Gaston Fébus, les gourmands
se régalent ainsi du Cap Bourut, une
tomme des Pyrénées affinée de quatre à sept mois, ou d’une pâte molle
et crémeuse comme un reblochon
baptisée « Lou Poutou ». Yaourt, faisselle et crottin complètent un assortiment qui séduit notamment David Ducassou, le chef de Cap e Tot à
Morlanne (Béarn).
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Jeux
C’est le moment de…
Le truc du jour
Voir passer les oiseaux migrateurs partant vers le nord pour rejoindre
leurs quartiers d’été. Notamment les grands vols de grues cendrées,
qui viennent de passer l’hiver par dizaines de milliers en Europe
du Sud, et en particulier dans les Landes. Levons le nez au ciel !
La mission Migration, créée par huit associations, propose à chacun
de participer au comptage des oiseaux migrateurs sur le site
participatif www.migraction.net. Une vraie mine d’informations
pour les ornithologues amateurs et de métier. PHOTO F. COTTEREAU/« SO »
Les jeux de l’écrit et du web
E
F
E
A
P
I
S
T
N
N
A
R
T
A
R
E
R
G
R
E
T
N
A
U
O
E
R
N
E
E
I
C
N
I
E
R
E
G
L
I
B
I
S
P
E
S
R
S
I
S
E
R
C
E
U
R
E
N
C
Q
E
E
E
A
C
A
S
A
E
S
T
E
A
R
N
I
V
S
E
R
MOTS FLÉCHÉS : ÉLANCÉ
Aude Mont-Rachet
E
I
R
J
6
L
I
A
H
c
N
CHEVILLES
TORDUES
T
G
4
a
T
F
E
d
S
GARCES
c d
U
GARDE
EN MAIN
E
T
d
D
VENU
AU MONDE
E
c
C
d
R
BRIN D’AIR
RÈGLE
D’ARCHITECTE
LE LIEN
c
E
FOLKLORE
T
POUR FAIRE c
B
ÉTABLISSEMENTS
RÉDUITS
O
d
2 3 4 5 6 7 8 9 10
A
1
c
CONGÉ
a
PÉNÈTRE
1
S
SOUSTRAIRE
DU NORD
DE LA
GERMANIE
d
E
CERCLE
NAUTIQUE
LE BLANC
POUR
RIMBAUD
c
N
LE BLEU ET c
c
c
FEINTES
2
a
POUR
EXCLURE
SUR-TILLE
E
d
c
S
DÉFAUT
MAJEUR
MARCHER
SANS BUT
I
c
S
ARTICLE
DÉFINI
T
OBLIGATOIRE
E
d
c
E
PIÈCE
ÉTANCHE
S
a
E
QUI SE FAIT
SANS PEINE
ARRANGÉE
LAISSÉE
SAUVE
9
6
3
2
SOLUTIONS DES JEUX
R
d
T
d
c
c
VERTICALEMENT
– 1 – Suit son petit bonhomme de chemin. – 2
– Australien de grande envergure. Mit en
bottes. – 3 – On les a privés de tête. Pas plus.
– 4 – Offrait une bonne plume. Triomphalistes.
– 5 – Sujet. Elle déploie ses charmes en
Toscane. – 6 – Milieu naturel. – 7 – Prit la tête.
Certain chic. – 8 – A repérer dans un tableau
spécial. Compères peu louables. – 9 – Il a
ensanglanté la mythologie grecque. Points
contraires. – 10 – Met en place petit à petit. Il
a quelque chose de privatif.
GÉNÉRAL
AMÉRICAIN
T
BASE
DE PROJET
c
S
FILETS
DE PÊCHE
CASSÉES
N
5
MOTS CROISÉS
GREFFÉE
a
E
c
3
2
1 5 7
8
6
4
5
E
3
DEVANCERAS
5
P
d
8 9 10
E N T
R
I
A S
T S
R E
E
E S
A
O N
E S
d
L
O
R
I
O
T
S
PIANISTE
FRANÇAIS
6 7
E M
L E
E N
M A
E
N C
T H
I
E
A N
d
VENTILÉ
9 2
2 6
2 3 4 5
U T O I
R E I L
A T E
E E
S
T A L I
E U
E
X A N
L
R N
I N C E
A I S
d
b
RUMINÉ
1
T
O
R
T
I
L
L
A
R
D
MIMÈRENT
d
b
4
2 5 9 1 6 8 3 4 7
CHANDELLE
DE CIRE
LICENCIÉES
5 9
6
7 5 4
1
1
6
9
3
2
7
8
8 6
SUDOKU FORCE 2
CONTRE...
ATTAQUANTS
b
HORIZONTALEMENT
– A – Expression familière du langage. – B – Au
lit, c’est la place du chef. – C – C’est à côté.
Indique la matière. Rameur d’élite. – D –
Reçoit une balle. Rendent bleus. – E – Invite à
la dolce vita. Morceau de couronne. – F –
Pièce roumaine. Mauvais sang. – G –
Papillonnent la nuit. – H – Dans un tableau
chimique. Grand-route. Moins vache qu’elle
n’y paraît. – I – Lessivé d’abord. Fabrique de
crème anglaise. – J – Dessus de lit. Sont destinées à être prises en main.
6 3 7 5 4 9 2 1 8
COMPTE
CHÈQUES
POSTAL
6
4 8 1 3 7 2 6 9 5
a
b
STYLO
À BILLE
5
1 7 6 2 9 5 8 3 4
RELIGIEUSE
b
4
5 4 8 6 3 7 1 2 9
PILIER D’ENCOIGNURE
3
3 9 2 4 8 1 5 7 6
b
2
7 2 5 9 1 6 4 8 3
REPIQUÉE
1
FORCE 2
9 1 4 8 5 3 7 6 2
Définition du mot à découvrir grâce aux cases numérotées :
MINCE ET SVELTE.
MOTS CROISÉS FORCE 3 SUDOKU
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
Mathieu Rhuys
8 6 3 7 2 4 9 5 1
MOTS FLÉCHÉS
© Fotolia.
38
CHARADE
DANS MON OPEN SPACE
James
• Mon premier s’entend sur la
Canebière.
• Mon deuxième est
un refuge pour jeune veuve.
• Mon troisième n’est pas mien.
Mon tout est un beau blond.
SOLUTION :VÉ - NID - SIEN / VÉNITIEN
LOTO
KENO
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03 - 20/04)
Travail : Pour suivre le rythme qui s’annonce, il va falloir vous remettre sérieusement au travail. Amour : Il n’est pas
question de fuir vos responsabilités, ni de tout
remettre en cause pour une peccadille. Santé :
Bains conseillés.
TAUREAU (21/04 - 20/05)
Travail : Votre emploi du temps, bien
que surchargé, peut être assuré avec suffisamment de méthode. Amour : Pas de
remises en question permanentes. A trop ruminer,
vous vous faites des nœuds à l’estomac. Santé :
Ménagez votre foie.
GÉMEAUX (21/05 - 20/06)
Travail : Tâchez d’éviter tout conflit,
quitte à faire le dos rond. Les retards qui
freinent votre progression sont assez
pénibles à gérer. Amour : Mettez un peu de pep
dans votre quotidien. C’est le moment de casser la
routine. Santé : Bonne.
CANCER (21/06 - 22/07)
Travail : Vous avez les qualités requises
pour mener à bien le dossier qui vous a
été remis. Ce n’est pas un hasard si on
vous l’a confié ! Amour : Les cœurs esseulés
devraient bientôt parler de leur célibat au passé.
Santé : Mangez léger.
LION (23/07 - 22/08)
Travail : Soyez audacieux et déterminé.
En maintenant vos positions, vous aurez
l’assurance de remporter la partie.
Amour : Vent de passion dans vos rapports. Solo,
les choses bougent. Les couples, eux, connaissent
l’harmonie. Santé : Moyenne.
VIERGE (23/08 - 22/09)
Travail : Gérez votre budget avec rigueur. L’argent vous file trop facilement
entre les doigts. Amour : Votre histoire
prend une belle tournure. Qu’elle soit récente ou sur
des rails depuis longtemps, l’amour est bien là.
Santé : Bougez plus !
BALANCE (23/09 - 23/10)
Travail : Vous disposez d’une totale
liberté d’action. A vous de jouer fin pour
remporter la partie avec brio ! Amour :
Votre besoin d’amour est si grand qu’on pourrait
presque le lire sur votre front. Attention danger !
Santé : Excellente.
SCORPION (24/10 - 22/11)
Travail : La situation actuelle ne vous
convient pas vraiment, mais vous n’avez
pas le courage de vous lancer dans des
démarches. Amour : Plus vous multiplierez les sorties, plus vous irez au-devant de personnes intéressantes. Santé : Bonne.
SAGITTAIRE (23/11 - 21/12)
Travail : Votre naïveté pourrait vous
jouer des tours. On profite de votre gentillesse, ça crève les yeux ! Amour :
Tendres rencontres pour les solitaires. C’est la journée idéale pour une nouvelle histoire. Santé : Faites
un peu de sport.
CAPRICORNE (22/12 - 20/01)
Travail : Eh oui, tous les flatteurs ne sont
pas forcément des amis. Vous le constaterez aujourd’hui. Amour : Et si vous
arrondissiez un peu les angles. Vous boudez pour
des petits riens et semez le trouble autour de vous.
Santé : Equilibrée.
VERSEAU (21/01 - 18/02)
Travail : C’est vrai, la colère ne fera pas
avancer les choses, même si elle vous
soulage momentanément. Amour : Ça
ne peut pas toujours voguer en eau calme. En
revanche, on peut ouvrir le dialogue quand celui-ci
s’impose. Santé : Nervosité.
POISSONS (19/02 - 20/03)
Travail : Personne ne vous a jamais
empêché de prendre la parole. C’est vous
qui vous bâillonnez sans cesse. Amour :
Vous détestez qu’on vous mette la pression, mais
vous ne savez pas dire non. D’où des situations difficiles. Santé : Moyenne.
TF1
FRANCE 2
EN JOURNÉE
6h25 TFou. Barbapapa - Mike le chevalier Diego - Robin des Bois 8h30 Téléshopping
9h25 Petits secrets entre voisins 9h55 Petits
secrets entre voisins 10h25 Petits secrets
entre voisins 10h55 Petits secrets en famille
11h20 Petits secrets en famille. Série 12h00
Les douze coups de midi 13h00 Journal
13h55 Les feux de l’amour. Feuilleton 15h15
Un enfant à vendre. Téléfilm dramatique
américain de Michael Feifer (2011) Avec
Emmanuelle Vaugier 17h00 L’addition, s’il
vous plaît 18h00 Bienvenue chez nous
À L’AFFICHE
Manon Azem
39
Télévision
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
20h55
FRANCE 3
6h00 Les Z’amours 6h30 Journal 6h35
Télématin 7h00 Journal 7h10 Télématin
(suite) 8h00 Journal 8h10 Télématin (suite)
9h35 Amour, gloire et beauté. Feuilleton
9h55 L’atelier déco 10h50 Motus 11h20 Les
Z’amours 11h55 Tout le monde veut
prendre sa place 13h00 Journal 14h00 Toute
une histoire 15h05 L’histoire continue 15h40
Comment ça va bien ! 16h25 Comment ça
va bien ! 17h15 Dans la peau d’un chef.
Invités : Frédéric Vardon. 18h10 Joker 18h50
N’oubliez pas les paroles
F. Joly, G. Chenu
21h00
CANAL +
8h50 Ludo vacances 8h51 Scooby-Doo,
Mystères Associés. Saison 1 (6/26) 9h19
Scooby-Doo, Mystères Associés. Saison 1
(7/26) 9h46 Boule et Bill. Saison 1 9h58
Boule et Bill. Saison 1 10h17 Zip Zip 10h28
Titeuf. Série. Saison 4 (7/30) 10h35 Peanuts
10h37 Peanuts 10h50 Midi en France 12h00
Le 12/13 12h55 Météo à la carte 14h00 Un cas
pour deux. Série. Saison 12 (4/10) 15h10 Un
cas pour deux. Série. Saison 12 (5/10) 16h15
Des chiffres et des lettres 16h55 Harry 17h30
Slam 18h10 Questions pour un champion
Scarlett Johansson
20h55
FRANCE 5
12h15 Mon oncle Charlie. Saison 12 (11/16)
12h39 Importantissime, les coulisses de
l’émission. © Série 12h45 La nouvelle édition
© 14h05 Carte blanche © 14h07 Baron Noir.
Saison 1 (5/8) 15h00 Baron Noir. Saison 1
(6/8) 15h55 Service compris. Court métrage
16h10 Les brasiers de la colère. Drame 18h05
Mon oncle Charlie. Saison 12 (12/16) 18h25
Album de la semaine. © Louise Attaque (4e
extrait) 18h35 Importantissime, les
coulisses de l’émission. © Série 18h41 Carte
blanche © 18h45 Le JT du Grand Journal ©
Claire Danes
21h00
8h11 Le Dino train. Saison 2 (3/52) 8h27 Jack
et les camions. Saison 1 8h40 ABC Dino !
Saison 1 8h44 Minuscule 8h49 Expression
directe. 9h00 Les maternelles 10h15 La vraie
vie des animaux de compagnie 10h50 Une
saison chez les éléphants 11h45 La
quotidienne 13h00 La quotidienne, la suite
13h40 Le magazine de la santé 14h35 Allô,
docteurs ! 15h10 Zoo nursery Berlin. (6/10)
15h40 L’empire du système solaire 16h35
Venise, récit d’un naufrage annoncé 17h30
C à dire ?! 17h45 C dans l’air
François Busnel
20h45
19.00
20.00
22.30
19h00 Money Drop
19h25 N’oubliez pas les paroles Jeu.
Présenté par Nagui
19h00 19/20 : Journal régional
19h18 19/20 : Edition locale
19h30 19/20 : Journal national
19h10 Le grand journal ©
20h10 Le petit journal ©
20h50 Les Guignols
19h00
20h00
20h15
20h40
20h00 Journal
20h45 C’est Canteloup
20h55 Section de recherches Série
policière française. Saison 10
(6/13). «Nuit d’ivresse». 16/9.
Avec Xavier Deluc, Manon Azem.
Pendant son enterrement de vie
de garçon, un jeune homme a été
enfermé dans un cercueil.
21h55 Section de recherches
Saison 10 (7/13)
20h00 Journal
21h00 Envoyé spécial Magazine.
Présenté par Guilaine Chenu et
Françoise Joly. Au sommaire :
Permis de conduire : la grande
galère. Une étape incontournable
qui relève aujourd’hui du parcours
du combattant. - Génération
salafiste. - Le business de la
misère. - «Sens caché» : Les
youtubers.
20h00 Tout le sport
20h25 Plus belle la vie Feuilleton
20h55 Iron Man 2 Film d’action. 16/9.
Avec Robert Downey Jr, Scarlett
Johansson. Un mystérieux criminel
russe s’en prend à Tony Stark. Les
deux combattants possèdent une
armure du même type, mélangeant blindage et haute
technologie.
23h00 Grand Soir 3
21h00 Homeland Série de suspense
américaine. Saison 5 (7/12).
«Oriole». Avec Claire Danes, F.
Murray Abraham, Sarah Sokolovic.
Carrie retrouve d’anciens amis,
susceptibles de l’aider. Saul brise
la glace et s’ouvre à Allison. Quinn
propose aux djihadistes de les
mener jusqu’en Syrie.
21h45 Homeland Saison 5 (8/12)
20h45 La grande librairie
Magazine littéraire.
«Hommage à Umberto Eco».
Présenté par François Busnel.
Invités : Gerd Krumeich, Jean-Yves
Le Naour et Kéthévane
Davrichewy, Jean-Paul
Kauffmann, Michel Butor,
Bertrand Dicall
22h55 Section de recherches Saison 9
(8/12)
0h00 Section de recherches Saison 7
(14/16)
1h00 New York, section criminelle
Saison 9 (9/16)
1h50 New York, section criminelle
Saison 9 (10/16)
22h40 Complément d’enquête
Magazine. «Vaccins,
médicaments, médecins :
la défiance».
23h55 Octopus Ballet. Musique de
Labyala Nosfell, Pierre
Lebourgeois. Enregistré en 2010
1h15 Toute une histoire
23h35 Aumôniers en temps de guerre
Documentaire. A travers le destin
d’aumôniers militaires, Stéphane
Benhamou s’intéresse aux rapports
entre l’armée française, ses soldats
et ses hommes d’Eglise
0h25 Au nom de la race et de la
science Documentaire
22h40 The Affair Série. Saison 1 (5/10)
23h30 The Affair Série. Saison 1 (6/10)
0h25 Pioneer Thriller norvégo-suédoallemand d’Erik Skjoldbjaerg (2013)
2h10 Rencontres de cinéma
2h30 Leidi Court métrage. VO
2h45 Hockey sur glace Washington
Capitals-Montréal Canadiens
22h40 Duels Documentaire. «D4L-2CV,
la guerre des petites voitures»
23h35 C dans l’air Magazine
0h45 Entrée libre Magazine
1h05 Histoire de l’Amérique
Documentaire. (8/10) «Le boom
économique».
ARTE
M6
EN JOURNÉE
6h00 Curiosités animales 6h20 Voyage aux
Amériques 6h50 Metropolis. Rotterdam
7h35 Arte journal junior 7h45 Carnavals 8h30
X:enius 8h55 Egypte, les secrets de la Vallée
des rois 9h55 Egypte, les secrets de la Vallée
des rois 11h05 Voyage aux Amériques 11h30
360°-GEO 12h25 360°-GEO 13h20 Arte
journal 13h35 L’aveu. Thriller politique
franco-italien de Costa-Gavras (1970)
16h00 Médecines d’ailleurs 16h25 L’île des
magiciens 17h20 X:enius 17h45 Médecines
d’ailleurs 18h15 Sur les sommets de l’Iran
CÂBLE & SAT
7h20 Docteur La Peluche. Série. Saison 1 (2)
7h45 La maison de Mickey 8h10 La maison
de Mickey 8h40 Alvinnn !!! et les Chipmunks
8h50 K3. Saison 1 (8/52) 9h00 M6 boutique
10h10 Drop Dead Diva. Saison 6 (7/13) 10h50
Drop Dead Diva. Saison 6 (8/13) 11h45 Drop
Dead Diva. Saison 6 (9/13) 12h45 Le 12.45
13h10 Scènes de ménages 13h55 Pauvre
petite fille riche. Téléfilm sentimental 15h45
13 enfants et un prince charmant. Téléfilm
humoristique 17h30 Les reines du shopping
18h40 Chasseurs d’appart’
À L’AFFICHE
L. Caron, A. Delhaye
20h55
19.00
19h00 Sur les sommets de l’Iran (2/2)
19h45 Arte journal
David Duchovny
20h55
19h45 Le 19.45
20.00
22.30
20h05 28 minutes
20h50 Tu mourras moins bête Saison 1
20h55 P’tit Quinquin Série humoristique
française. (1/4). «L’bêt’humaine».
16/9. Avec Alane Delhaye. Un matin,
on retrouve le corps démembré
d’une femme dans le ventre d’une
vache. La gendarmerie mène
l’enquête. La vie du jeune Quinquin
est bouleversée.
21h45 P’tit Quinquin (2/4)
20h10 Scènes de ménages Série
20h55 X-Files Série fantastique
américaine. Saison 10 (1/6). «La
vérité est ailleurs». 16/9. Avec
David Duchovny, Gillian Anderson,
Joel McHale. L’animateur d’une
émission populaire sur Internet
contacte le FBI afin de convaincre
Mulder et Scully de l’aider à élucider
une affaire de conspiration.
21h45 X-Files Série. Saison 10 (2/6)
22h40 L’important c’est d’aimer
Drame franco-italo-allemand
d’Andrzej Zulawski (1975) Avec
Romy Schneider, Fabio Testi
0h30 Le casse du siècle (1/2)
1h50 Le casse du siècle (2/2)
22h40 X-Files Série. «Nous ne sommes
pas seuls». Saison 1 (1/24)
23h30 X-Files Série. «Gorge profonde».
Saison 1 (2/24)
0h25 X-Files Série. Saison 1 (3/24)
1h10 X-Files Série. Saison 1 (8/24)
2h00 X-Files Série. Saison 1 (13/24)
2h50 X-Files Série. Saison 1 (24/24)
« Les faits sont sacrés,
les commentaires
sont libres »
Président-directeur général :
Olivier Gerolami.
Directeur général délégué,
directeur de la publication :
Patrick Venries.
Direction de l’information :
Yves Harté, Laurent Cramaregeas,
Francis Dupuy.
Numéro de commission paritaire :
0420 C 86477.
Jeudi 25 février 2016. No 22 214.
Tirage du mercredi 24 février 2016 :
261 184 exemplaires. Imprimé par SAPESO.
Family Guy
MCM, 20h50
TNT
Un long dimanche de...
RTL9, 20h40
Dikkenek
NT1, 20h55
Ciné+ Famiz : 20.45 Papy fait
de la Résistance. Comédie de
Jean-Marie Poiré (1983). Avec
Christian Clavier, Martin
Lamotte et Gérard Jugnot.
22.30 Le bonheur de Pierre.
Comédie de Robert Ménard
(2009). Avec Pierre
Richard, Sylvie Testud et
Rémy Girard.
22.00 Athlétisme. All Star
Ciné+ Premier : 20.45
Veronica Mars. Film policier
de Rob Thomas (2014). Avec
Kristen Bell, Tina Majorino et
Percy Daggs III. 22.30 Pompéi.
Péplum de Paul WS Anderson
(2014). Avec Kit Harington,
Carrie-Anne Moss et Emily
Browning.
RTL 9 : 20.40 Un long
dimanche de fiançailles.
Drame de Jean-Pierre Jeunet
(2004). Avec Audrey Tautou,
Gaspard Ulliel et Dominique
Pinon. 22.55 Catch américain :
Raw. Catch.
Disney Channel : 17.40 H2O.
Saison 3. 11/26. 20.35 Mère et
fille : California Dream.
Téléfilm.
Eurosport : 21.00 Ski. Coupe
du monde 2015/2016. Slalom
parallèle dames et messieurs.
MCM : 20.50 Family Guy.
Saison 8. 14/21. 22.25 Family
Guy. Saison 8. 18/21.
Planète+ : 20.45 Les raisins
de la guerre. Doc. 22.15
Chasseurs de légendes. Doc.
Les rouleaux de la mer Morte.
Téva : 20.40 Maison à vendre
22.20 Maison à vendre
TV5MONDE : 21.00 Des
racines et des ailes De la
Vendée au pays nantais. 23.25
La folie Almayer. Drame de
Chantal Akerman (2011).
Avec Stanislas Merhar, Marc
Barbé et Aurore Marion.
Diffusion totale payée 2014 :
261 587 exemplaires.
Service clients abonnés :
tél. 05 57 29 09 33.
Formule abonnement 1 an, 7 jours/7 :
426,40 € TTC dont TVA à 2,1 %
Bordeaux / Reims.
22.20 Club House.
23.25 Football. Championnat de France
Amateur. 16e
journée. Groupe D
Bordeaux / Stade
Bordelais.
SUD-OUEST PUBLICITÉ
23, quai des Queyries, CS 20001,
33094 Bordeaux Cedex. Tél. 05 35 31 31 31
E-mail: sudouest.pub@sudouest.fr
Régies extra-locales. COMQUOTIDIENS.
Publicité : tél. 01 55 38 21 00.
Annonces classées : tél. 01 55 38 21 70.
Arthur 3...
TMC, 20h55
6ter : 20.55 Zoolander.
Comédie de Ben Stiller
(2001). 22.25 Cinéman.
Comédie de Yann Moix
(2009). Avec Franck Dubosc.
Perche 2016.
GIRONDINS TV
18.45 Cordon bleu marine
Episode 5.
19.15 Club House.
19.50 Marine et blanc.
Episode 10
20.40 Football. Championnat de France
Ligue 1. 1re journée
C à vous Talk show
C à vous la suite
Entrée libre
Les boloss des belles lettres
Chérie 25 : 20.55 Les
ensorceleuses. Film fantastique
de Griffin Dunne (1998). 22.55 Il
court, il court, le furet. Téléfilm.
D17 : 20.50 Les incorruptibles.
Film policier de Brian De
Palma (1987). 23.00 Le casse
du siècle. Thriller (2007).
D8 : 21.00 Baby-Sittor.
Comédie d’Adam Shankman
(2005). Avec Vin Diesel,
Lauren Graham. 22.50 Touche
pas à mon poste!
France 4 : 20.55 Une saison
chez les bonobos. Doc. 22.20
Une saison chez les bonobos.
France Ô : 20.50 Famille
d’accueil. Saison 8. 7/12. 22.30
Famille d’accueil. Saison 8.
1/12.
Gulli : 20.50 Merlin. Saison 5.
7/13. 22.30 Merlin. Saison 5.
5/13.
HD1 : 20.50 Le masque de
Zorro. Film d’aventures de
Martin Campbell (1998). Avec
Antonio Banderas. 23.10
Paparazzi. Comédie d’Alain
Berberian (1998). Avec
Patrick Timsit.
SA DE PRESSE ET D’ÉDITION
DU SUD-OUEST. Société anonyme
à conseil d’administration
au capital de 268 400 euros.
Siège social : 23, quai des Queyries,
CS 20001, 33094 Bordeaux Cedex.
Tél. 05 35 31 31 31.
www.sudouest.fr
La Chaîne parlementaire :
20.30 Au nom du Temple. Doc.
22.00 On va plus loin
L’Equipe 21 : 20.30 Skateboard. X Games 2016.
Skateboard Street Finales
messieurs et dames. En direct.
NRJ 12 : 20.55 Enquêtes et
découvertes. Doc. 22.55
Enquêtes et découvertes. Doc.
NT 1 : 20.55 Dikkenek.
Comédie d’Olivier Van
Hoofstadt (2006). 22.35 Gad
Elmaleh : 20 ans de scène!
Spectacle.
Numéro 23 : 20.50 Aïcha.
Téléfilm. 22.40 Des fleurs pour
Algernon. Téléfilm.
RMC Découverte : 20.50
L’incroyable technologie du
corps humain. Doc. 22.30
Tunnel sous la Manche, le
chantier du siècle. Doc.
TMC : 20.55 Arthur 3 : la
guerre des deux mondes. Film
d’aventures de Luc Besson
(2010). 22.50 Arthur et la
vengeance de Maltazard. Film
d’aventures de Luc Besson
(2009).
W9 : 20.55 Football. Ligue
Europa. 16e de finale retour FC
Bâle (Sui) / Saint-Etienne
(Fra). En direct. 23.10 100%
Foot. Football. En direct.
Principaux associés : GSO.SA, SIRP,
Société civile des journalistes,
Société des cadres.
1944-1968 : Jacques Lemoîne, fondateur.
1968-2001 : Jean-François Lemoîne.
2001-2013 : Mme É.-J. Lemoîne,
présidente d’honneur.
40
Météo
21h35
LEVER
COUCHER 08h59
Pleine lune le 23 mars
Nouvelle lune le 09 mars
METEO FRANCE
9°
5°
10 °
Le saint du jour
TRES NUAGEUX AVEC AVERSES
3°
Mer agitée
Houle d'ouest 1.5 m
Roméo
Carme du couvent de Limoges,
il est mort de la peste noire
le 4 mars 1380 en faisant un
pèlerinage. Les Roméo ont
de l’aisance et de la tendresse.
Couleur : l’orangé. Chiffre : le 1.
6°
9°
6°
6°
9°
8°
9°
7°
Mer agitée
Houle d'ouest 1.5 m
5°
7°
5°
40
30
Des éclaircies parfois belles se développent
de la Vendée au Poitou, alors que le ciel
reste bien gris sur les Charentes et de la
Gironde au Limousin. Autre part, les
nuages omniprésents occasionnent des
averses, très rapprochées de la côte
Basque au Lot.
9°
10 °
5°
8°
6°
7°
D’autres
25 février
40
30
1803 : création de la Chambre de
commerce de Paris. 1830 : première d’« Hernani », de Victor
Hugo. 1841 : naissance du peintre
Pierre-Auguste Renoir. 1935 :
Louis Lumière présente le cinéma en relief. 1956 : Khrouchtchev
dénonce les crimes de Staline.
Mer agitée
Houle d'ouest 2 m
6°
10°
7°
7°
5°
9°
11°
10°
50
30
6°
INSOLITE
12 °
8°
Mer forte
Houle d'ouest 2 m
7°
11°
11°
12°
7°
7°
11°
5°
7°
4° 9°
2° 10°
5° 10°
7° 11°
13°
6° 11°
6° 11°
6°
12°
2° 11°
13°
11°
7°
11°
6°
12°
7°
12°
12°
2° 10°
13°
11°
11°
4° 8°
2° 6°
5° 9°
6° 11°
SINGAPOUR Chandeliers, vaisselle
4°
décorée de cristal Swarovski dans
des suites tapissées de papier
peint Roberto Cavalli, spa et… toilettage. Toilettage ? Oui, car il faut
préciser que ces suites sont celles
de l’aile réservée aux félins d’un
hôtel grand luxe de Singapour.
Aux yeux des grandes fortunes de
l’île, rien n’est trop beau pour les
animaux de compagnie. D’ailleurs,
l’ouverture de cet hôtel très particulier était réclamée à grands cris
par des amoureux des chats jaloux
des chiens, pour lesquels
ce cinq-étoiles avait été ouvert.
5°
9°
4° 10°
6° 10°
10°
PRESSIONS
LUNDI
8°
8°
0° 8°
4° 14°
12 °
6°
3° 9°
4° 13°
11°
10°
7°
7°
10°
VENDREDI
4°
JOUR DE L’ANNÉE
Heureux comme
un chat à Singapour
8°
3°
SAMEDI
56e
DIMANCHE
07h47
LEVER
COUCHER 18h43
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
6°
9°
9°
0° 4°
3° 9°
7°
8°
2° 8°
8°
4°
6°
6° 10°
8°
2° 8°
5° 10°
10°
NC
23
24
24
-11
10°
16°
15°
17°
12°
13°
15°
90 - 87
25 février il y a ...
0
-1
-2
0
0
-3
-2
-1
6
6
7
8
6
7
6
7
8 11
9 12
8 12
9 15
11 14
-3
-1
-2
-2
0
3
3
5
5
6
10
7
10
10
8
10
11
10
9
9
7
7
7
4
15
17
16
21
15
19
13
16
9 15
9 15
6 14
6 15
7 15
09:01
21:14
04:31
16:49
09:40
21:53
06:05
18:24
08:21
20:34
03:31
15:49
07:45
20:04
02:27
14:48
07:25
19:44
02:07
14:28
06:24
18:39
00:21
12:38
06:16
18:30
00:01
12:23
06:58
19:13
00:46
13:06
06:40
18:53
00:39
13:00
05:50
18:04
00:08
12:30
06:10
18:24
00:28
13:50
06:09
18:24
/
12:19
06:03
18:19
/
12:16
10 18
9 17
2 13
-1 5
-2 5
0 5
-2 5
10 15
-2 7
6 13
-2 2
10 17
-4 3
0 8
15
18
26
20
NC
8
11
17
-4
NC
26
23
14
11
27
26
32
29
5
13
25
28
5
5
30
36
28
20
8
29
29
30
-7
24
26
24
22
27
29
31
28
24
28
Les suppléments du quotidien
Sortez !
Théâtre
Musique
Danse
Suivez le guide
Au PROGRAMME
PATRICK BRUEL
BRIGITTE
KENDJI GIRAC
STÉPHANE GUILLON
ARCADE FIRE
Supplément gratuit au journal du jeudi 25 février 2016. Ne peut être vendu séparément
2-2
POINT DE VUE
L’été frappe
à la porte
L’hiver – qui avait parfois des allures d’été, même s’il a été bien arrosé en fin de parcours – n’est pas
tout à fait fini et le printemps n’a
pas encore pointé le bout de son
nez que le nouveau « Sortez ! »,
huitième du nom, dévoile la programmation estivale au Pays basque. Et de Bayonne à Bilbao en
passant par Biarritz, Saint-Jeande-Luz ou Mendionde, il y aura du
lourd, du gros calibre question têtes d’affiche. Citons par exemple
Maître Gims (Bayonne) ou Black M
(Saint-Jean-de-Luz) pour les (jeunes) fans de rap, Chemical Brothers
(Big) ou Arcade Fire et les Pixies
(BBK) pour les amateurs d’electro
et de rock. Il y en aura encore pour
tous les goûts musicaux dans ce
numéro avec le retour de Patrick
Bruel, qui chante Barbara, ou le duo
pop français Brigitte, tous les deux
attendus à Biarritz !
Ch. B.
Supplément gratuit au journal
du 25 février 2016
Président-directeur général : Olivier Gérolami
Directeur général délégué,
directeur de la publication : Patrick Venries
N° commission paritaire : 0420 C 86477
Illustration de Une : Pierre-Alex Barcoïsbide
Secrétariat de rédaction : Sophie Serhani
Rédaction : Christophe Berliocchi et
Sophie Serhani
Publicité : Sud Ouest Pays basque
Siège social : Journal Sud Ouest
23, quai des Queyries, CS 20001
33094 Bordeaux Cedex
Tél. 05 35 31 31 31
www.sudouest.fr
Sup_642
Sortez !
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Brigitte, deux en une
GARE DU MIDI Le duo que forment Aurélie Saada et Sylvie Hoarau envoûtera
la scène biarrote le 14 avril, avec son dernier album « À Bouche que veux-tu »
SOPHIE SERHANI
s.serhani@sudouest.fr
B
rigitte n’est pas une femme.
D’ailleurs, elle ne s’appelle
pas Brigitte dans la vraie vie.
Le deuxième album « À Bouche
que veux-tu » du duo Aurélie Saada
et Sylvie Hoarau donne corps à une
femme plurielle, qui arbore fièrement ses contradictions.
Exit l’amoureuse qui tente de reconstruire son cœur abîmé par
quelques histoires ratées qui ont
eu le don de l’égratigner. C’était le
laïus du premier opus, « Et vous, tu
m’aimes ? » sorti en 2011 et écoulé
à plus de 200 000 exemplaires.
Tout de même.
Avec son deuxième album, le
duo tire un trait sur le passé et explore tout ce qui anime la femme
qui s’assume : le désir en étendard,
les doutes du quotidien, les déceptions, et l’espoir. Car oui, les chanteuses disent aussi, et surtout, qu’il
existe bel et bien plein « d’amours
heureux », nom de l’un des titres
du nouvel album.
Des touches disco
« À Bouche que veux-tu » a été intégralement écrit et composé par
Brigitte, au fil de la tournée de plus
de 250 dates données tant en
France qu’à l’étranger. Il a égale-
Aurélie Saada et Sylvie Hoarau forment le duo Brigitte. PHOTO D. C.
ment été produit sous leur label B,
créé pour l’occasion.
Les arrangements y sont généreux, avec une infinité de cuivres
et des cordes en hommage aux divas des années 70. Des percussions
comme des stroboscopes disco.
Des soupirs soulignés par des lignes de violons, mais aussi des orchestrations africaines, ou des syn-
thés. Cet album pluriel envoûte.
Même s’il fait souvent penser à un
pendant de Nouvelle Vague, projet
musical de Marc Collin et Olivier
Libaux, dont le premier opus est
paru bien avant la naissance de Brigitte, en 2004, et qui se proposait
de reprendre des titres classiques
de la New Wave en convoquant des
artistes tels que Camille, Mélanie
Pain, ou encore Vanessa Paradis.
N’empêche. On aime le duo qui incarne la Parisienne, celle qu’on rit
parce qu’elle ne se serait jamais appelée Brigitte, qui aime à s’en rendre aveugle, qui se saoule au bar, se
remet d’un amour inconsolable à
tout jamais le temps de siffler son
soda à la paille, et qui attend poliment avant de s’offrir « À Bouche
que veux-tu ».
Pas idiote la Brigitte, elle prend
les choses en main et tourne le regard des hommes en dérision. Et
si on inversait les rôles, questionne
le titre « Oh Charlie chéri », qui n’est
autre qu’un jeu de femmes consistant à jauger les fesses masculines.
Pas bête la bête… sensuelle.
Sensuelles, Aurélie Saada et Sylvie Hoarau le sont particulièrement. Tant dans le look adopté
dans les clips de l’album, que dans
les photos promotionnelles de ce
nouvel opus. Une image sans complexe, qui colle aux textes réalistes.
Nul ne sait si les deux minois
monteront sur la scène de la Gare
du Midi, à Biarritz, le 14 avril, dans
cette tenue, mais elles sauront, à
n’en point douter, séduire les amateurs de belles voix atypiques.
Brigitte, le 14 avril, à la Gare du Midi,
à Biarritz, à 20 h 30. De 40 à 37 euros.
2-3
Sup_642
Sortez !
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Musique
Christophe Willem à la Gare du Midi
Le chanteur, révélé par « La Nouvelle Star » sur M6, fête ses dix
ans de carrière avec sa quatrième tournée qui s’arrêtera le mardi
15 mars à Biarritz, à 20 h 30. PHOTO ARCHIVES THIBAUD MORITZ
Bruel chante Barbara
AU ZÉNITH
PAU
Johnny
toujours vivant
BIARRITZ Deux ans après la fin de sa tournée triomphale, l’artiste revient
dans un registre plus intimiste, en reprenant le répertoire d’une chanteuse culte
PROPOS RECUEILLIS PAR
CHRISTOPHE BERLIOCCHI
c.berliocchi@sudouest.fr
atrick Bruel assure toujours la
promotion avec le sourire, surtout quand il doit (re) venir au
Pays basque, une terre qu’il aime
beaucoup. « J’ai plein de bons souvenirs là-bas, à commencer par mon
dernier concert aux arènes de
Bayonne, en août 2014, c’était top ! »
Cette fois, Patrick Bruel fera halte à
la Gare du Midi, à Biarritz, pour une
première – « Je ne me suis jamais
produit dans cette salle » –, le vendredi 1eravril, dans le cadre de sa tournée,
« Très souvent, je pense à vous… », en
hommage à la grande Barbara.
P
« Sud Ouest ». Après la tournée
dans les Zéniths et les grands
stades, on vous retrouve dans
un registre plus intimiste.
Vous aimez varier les plaisirs…
Patrick Bruel. Oui, c’est, je crois, le
propre d’un artiste de changer
d’univers, de ne pas rester dans la
routine. La précédente tournée devait durer cinq mois, on a joué durant deux ans et demi pour finir
dans le stade de Lille et par une escapade américaine ! Cette fois, c’est
une autre aventure, plus courte, jusqu’au début de l’été. La tournée s’annonce bien, car l’album a été très
bien accueilli par les critiques et le
public (avec plus de 250 000 ventes,
NDLR).
Ce n’était pas gagné, car reprendre
Barbara est une gageure.
On ne touche pas un mythe,
surtout en France !
C’est certain (sourire). Mais avec Barbara, c’est toute mon histoire qui remonte à la surface, depuis mon enfance. Ma mère l’écoutait beaucoup,
comme Brassens, Brel, Ferré, et j’étais
familier de l’univers de Barbara. Dès
8 ans, j’écoutais « Ma plus belle histoire d’amour, c’est vous ». J’ai toujours été un grand fan […]. Le 7 mars
1990, j’étais au Théâtre Mogador
pour applaudir puis rencontrer
cette immense artiste qui avait accompagné de ses mots et de sa voix
La star française s’arrêtera
à Pau le 16 mars. ARCH. XAVIER LEOTY
Johnny Hallyday, qui avait rôdé sa
tournée « Rester vivant » l’été dernier au Big de Biarritz, est reparti
sur les routes en fin d’année dernière et s’arrête à Pau, le 16 mars.
Un show à l’américaine avec un
groupe de musiciens de très haut
niveau, un Johnny en pleine
forme pour un public de fans qui
devra casser sa tirelire pour le
(re) voir en vrai.
Mercredi 16 mars, à 20 heures. Prix : 1re série, 150 euros, 2e série, 105 euros, debout
early, 105 euros, debout, 42 euros.
Une soirée Deluxe
Sur chacune de ses tournées, Patrick Bruel crée une vraie proximité avec son public. ARCH. ROMUALD AUGE
les moments importants de ma vie.
Par la suite, on a entretenu une correspondance…
là. Je n’ai pas besoin de forcer sur la
voix. Il y a cette proximité, cette intimité, avec les paroles des chansons.
proximité avec le public. Cela me
rappelle les tournées « Entre deux »
et « Seul ou presque ».
Comment reprend-on
une artiste iconique, inimitable ?
N’est-ce pas risqué ?
Je me suis posé la question, car moi
aussi en tant qu’admirateur, je préfère toujours l’original. L’essentiel
était d’être cohérent dans ma démarche, sincère. J’interprète son œuvre, pas son interprète. Ce n’est pas
une copie. Sinon dans ce cas-là, on
ne reprend jamais une pièce de
théâtre du répertoire ou un morceau de musique classique.
Comment se présente la tournée ?
Avez-vous déjà répété ?
Nous attaquons les derniers réglages avec mes quatre musiciens la semaine prochaine (l’interview a été
réalisée le 10 février, NDLR). Ce ne
sera pas qu’acoustique, il y aura aussi des morceaux électriques, en plus
des piano et guitare-voix. La set list
n’est pas encore parfaitement définie, elle risque d’évoluer, mais tous
les morceaux de l’album sur Barbara seront là.
Vous chantez bas sur la plupart
des morceaux…
(Il coupe la parole, NDLR). C’est ma
tonalité pour raconter Barbara. Cela
s’est imposé à moi de cette manière
Vous avez déjà chanté en public ?
Oui, nous avons déjà réalisé des concerts, dans une Fnac ou sur une radio et j’ai été frappé par la capacité
d’écoute des gens, cette grande
Vous attendez-vous à retrouver
votre public habituel sur ce tour
de chant ?
J’espère aussi faire découvrir Barbara à la nouvelle génération, à travers
mon interprétation. Après le bonheur de l’enregistrement de l’album, je ne pensais pas forcément reprendre la route pour prolonger un
voyage qui m’aura finalement emmené bien plus loin que je ne l’aurais imaginé… On part avec quelques dates pour une courte tournée
qui passera, de temps en temps,
par… Mogador.
Deluxe, c’est une bouffée de fraîcheur et d’originalité dans un
monde musical parfois un peu
terne. S’inspirant librement des
grands maîtres du hip-hop, du
jazz et de la funk, Deluxe crée sa
propre recette musicale, unique
en son genre et dans laquelle une
seule constante demeure : le groove ! Le groupe se compose de cinq
musiciens et de Liliboy, une chanteuse à la voix suave et détonante.
Sur scène, le groupe prend toute
sa dimension !
Samedi 9 avril, à 20 h 30.
Prix : debout, 25,80 €.
Michaël Gregorio
à domicile
Concert à la Gare du Midi, à Biarritz,
le vendredi 1er avril à 20 heures. Tarifs : de
65 (catégorie 1) à 49 euros (catégorie 2).
DU CLASSIQUE
■ LES INCONTOURNABLES
■ DONOSTIA 2016
Dans tous les opéras, certains airs
entrent dans la mémoire populaire
et deviennent des incontournables.
Dimanche 28 février, le concert qui
se tiendra à 16 heures, à la Gare
du Midi, rassemblera cinq grandes
voix lyriques et un bel orchestre.
Au programme, « Carmen » (Bizet),
« Contes d’Hoffmann »
(Offenbach), « Le Barbier de
Séville » (Rossini), ou encore
« Les Noces de Figaro » (Mozart).
Tarifs : de 49 à 54 euros.
Renseignements sur
www.entractes-organisations.com
Le conservatoire Maurice-Ravel a
été sollicité par l’école de musique
municipale de Saint-Sébastien
pour participer à un événement
de grande envergure dans le cadre
de Saint-Sébastien Donostia,
Capitale culturelle européenne
2016 : le Festival européen des
écoles de musique et de danse.
Au programme de ces rendez-vous
le vendredi 6 mai en soirée et
le samedi 7 mai au matin,
deux grands concerts incluant
des groupes locaux et des groupes
européens. Rens. sur www.orbcb.fr
Le Palois sera chez lui le mardi
12 avril prochain. ARCHIVES « SO »
Le Palois entame une nouvelle
tournée « J’ai bientôt 10 ans », dans
tous les Zéniths de France, et bien
sûr, chez lui, en Navarre ! L’imitateur et chanteur Michaël Gregorio est un phénomène, un Ovni
sur la scène française. Avec sa
bande de super-musiciens, il revient avec les meilleurs moments
de ses trois précédents spectacles,
des inédits et des surprises, dans
une mise en scène exceptionnelle.
Mardi 12 avril, à 20 heures.
Prix : 47 et 43 euros.
Sortez !
Sup_642
2-4
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Les « d’jeunes »
feront le plein
ARÈNES DE BAYONNE Trois des chanteurs programmés
en juillet sont des idoles, dans des styles différents,
de la jeunesse qui les suit sur les réseaux sociaux et YouTube
CHRISTOPHE BERLIOCCHI
c.berliocchi@sudouest.fr
L
orsqu’Euterpe a lancé les réservations sur son site Box Office,
les ados se sont précipités sur
leursmarthponepourprendreleurs
places ! Nekfeu, Kendji Girac et Maitre Gims, difficile de faire mieux en
matière de programmation pour la
jeune génération, férue de rap, et
tombée sous le charme du vainqueur de la troisième saison de « The
Voice » 2014, sur TF1.
Le jeune chanteur Kendji Girac est
devenu un phénomène ! Une sorte
de mix entre Mike Brant, pour son
succès auprès de la gent féminine, et
des Gypsy Kings pour ses sonorités
gitanes. Avec plus de 900 000 albums vendus et une première tournée jouée à guichets fermés, en 2015,
passée par Biarritz ou les arènes de
Saint-Vincent-de-Tyrosse, Kendji Girac repart sur les routes, en mars,
pour vivre « Ensemble », qu’il présente dans les plus grandes villes, le
Zénith(le17juinàPau)etautresgran-
des salles à l’instar des arènes de
Bayonne où il s’arrêtera donc le samedi 9 juillet.
Outre Kendji, deux stars du rap de
ce début de XXIe siècle, mais aux antipodes : d’un côté, un rap plus mélodique, « dansant », qui séduit aussi
les adultes, et donc les parents, celui
de Maitre Gims, ancien leader charismatique de Sexion d’Assaut. Le rappeur est à la mode et son tube «Sapés
comme jamais » a même été récompensé comme « chanson originale
de l’année » aux Victoires 2016 !
Des pointures incontestables
De l’autre côté, le rap plus impulsif
de Nekfeu, connu pour sa technique
derappeuretsonesbroufedefreestyleur, très populaire sur les réseaux sociaux, idole absolue des 12-15 ans.
Le rappeur natif des Alpes-Maritimes, membre des groupes 1995 (exPOS), S-Crew, 5 Majeur ainsi que du
collectif L’Entourage,acartonnéavec
son premier album solo, « Feu », sorti le 8 juin 2015, qui a bénéficié d’une
Louane, le cœur basque
ZÉNITH DE PAU La
star chantera le 22 avril
et pourrait revenir, cet
été, sur la Côte basque
Si la Ch’ti Louane en est là, elle le doit
beaucoup à un Basque, né à SaintJean-de-Luz, Patxi, Garat de son
nom, ex- « Star Academy 3 » devenu
un auteur recherché dix ans plus
tard. C’est en effet le Luzien qui a
écrit la chanson « Jour 1 » pour
Louane Emera, ainsi que quatre autres sur l’album « Chambre 12 » :
« Jeune » (paroles uniquement),
« Tourne », « Du courage » et « La
fuite ».
Un album carton, le plus vendu
en 2015 (plus de 800 000 ventes).
Autant dire que l’auteur compositeur a assuré ses arrières après avoir
pas mal galéré depuis sa sortie de la
« Star Ac ».
À Saint-Jean-de-Luz ?
D’un naturel discret mais accrocheur, Patxi n’est pas un artiste à renoncer. Le Basque s’est fait une
place dans le milieu. Il écrit pour les
autres et ça lui plaît. Sa rencontre
avec Louane, dans les coulisses de
« The Voice » à la demande de son
éditeur, a été une révélation.
Louane, Césarisée pour « La Famille bélier », album révélation aux
dernières Victoires, sera au Zénith
de Pau le vendredi 22 avril, et peutêtre sur la Côte basque cet été, chez
Patxi. Saint-Jean-de-Luz, qui cherche
à monter des concerts en août au
Théâtre de la Nature, serait sur le
coup. Après les Fréro Delavega en
2015, on annonce cet été Black M et
Abba Forever. Réponses en mars.
Ch. B.
Louane, au Zénith de Pau, vendredi 22 avril à 20 h. Tarifs : 34, 41 et 45 euros.
grosse couverture médiatique avec
le titre « On verra » qui a comptabilisé plus de 40 millions de vues sur
YouTube, la chaîne préférée des…
ados.
Comme Maître Gims, le rappeur
aluiaussireçuuneVictoire2016,celle
de « l’album de musique urbaine ».
Son concert, à l’Atabal de Biarritz l’an
passé, a affiché complet en quelques
jours. Il est aussi l’artiste le plus écouté en France, sur Spotify, en 2015. Et sa
participation sur « Sing » de Ed Sheeran, n’est pas passée inaperçue ! Bref,
les arènes de Bayonne seront « sold
out » pour sa venue le mardi 5 juillet.
Et les jeunes, séduits par cette programmation pensée à leur image.
Alhambra Productions organisera
aux arènes de Bayonne, le 5 juillet,
Nekfeu (fosse : 38 euros ; gradins assis
libre : 43 euros). Le 9 juillet, Kendji Girac
(gradins numérotés : 55 euros, gradins
assis libre : 45 euros, et fosse : 40 euros).
Le 17 juillet, Maître Gims (fosse : 40 euros,
gradins assis libre : 50 euros).
Maître Gims, Kendji et Nekfeu raviront les jeunes, aux arènes
de Bayonne. PHOTOS ARCHIVES JACQUES DEMARTHON, THIERRY DAVID, ET MATTHIEU ALEXANDRE
À NE PAS RATER
André Manoukian
joue ses racines
CASINO DE CAPBRETON De
« La Nouvelle Star » au casino de
Capbreton, le pianiste André Manoukian est de retour dans la région, vendredi 11 mars à 21 heures
avec « Mes Rêves d’Orient » qu’il
joue en duo avec l’Arménien Rostom Khatchikian. Aujourd’hui, le
répertoire sacré arménien de ses
ancêtres lui ouvre un monde de
nouvelles sonorités. Avec Rostom,
maitre du duduk, ce hautbois arménien qui sonne comme « une
femme qui pleure d’extase », le
duo invite vers un Orient rêvé, un
paradis perdu, entre Bill Evans et
Erik Satie, vers une musique expressive et sensible.
Bruce Springsteen
est de retour
ANOETA À SAINT-SEBASTIEN
Bruce Springsteen ne manque jamais Saint-Sébastien lors de ses
tournées mondiales. À l’occasion
de sa tournée « The River », le chanteur américain, accompagné de
son groupe The E Street Band, passera par le stade Anoeta le 17 mai.
Le chanteur s’était déjà produit en
Guipozcoa en 2008 et 2012, toujours à Anoeta. En 2012, il avait
même séjourné à Biarritz. La Capitale européenne de la culture accueillera d’autres artistes US qui
raviront les fans, et pas forcément
les plus jeunes : Elvis Costello le
6 juin, puis Graham Nash le 12,
dans le superbe teatro Victoria Eugenia.
Muguruza à EHZ
Doc Gynéco ravit
les nostalgiques
CHÂTEAU DE MENDIONDE Le
festival Euskal Herria Zuzenean
(EHZ) se déroule à Mendionde, où
il va déployer sa 21e édition, les 1er,
2 et 3 juillet. Dans le parc du château de Garro, EHZ a trouvé l’année dernière un équilibre, après
des exercices difficiles sur le plan
économique. Cet été, la vedette de
ce festival engagé sera Fermin Muguruza, l’ancien chanteur de Kortatu et Negu Gorriak. Le public
basque pourra assister à son expérience avec le New Orleans basque orkestra. Ces musiciens,
venus de la fameuse ville de Louisiane, se produiront avec Fermin
Muguruza.
ATABAL À BIARRITZ Le 15 avril
1996, Doc Gynéco sortait son album « Première Consultation »,
classé aujourd’hui parmi les classiques du rap et de la chanson
française. Ses hymnes « Dans Ma
Rue », « Né Ici », « Viens voir le Docteur », ou « Vanessa » ont séduit le
cœur des Français au point qu’à
21 ans, Bruno Beausir, vendait plus
d’un million d’albums.
Pour fêter le vingtième anniversaire de « Première Consultation »,
le rappeur part en tournée et fera
escale à l’Atabal de Biarritz, le
11 mai, à 20 h 30.
Yael Naïm
pour deux dates
Les Pixies
et Arcade Fire au BBK
QUINTAOU À ANGLET La chan-
BBK LIVE À BILBAO Le BBK de
Bilbao, les 7, 8 et 9 juillet, est le plus
gros festival pop-rock d’Espagne.
Cette année encore, l’affiche est
alléchante avec Arcade Fire et surtout la seule date des Pixies de
l’autre côté de la frontière. Le
groupe culte du rock indé des
90’remonte sur scène avec son
dernier album, « Indie City »
(2014), après une longue attente
depuis « Trompe le Monde » en
1991.
Le quatuor US, qui avait connu
un succès phénoménal après la
sortie de « Surfer Rosa » en 1988,
s’est séparé avant de se reformer
en 2003 avec deux nouveaux
membres.
Toute la programmation sur
bilbaobbklive.com/fr
teuse Yael Naïm devait chanter
à Anglet le 12 février. Elle a reporté
car elle avait une récompense à aller chercher à Paris : celle de la Victoire de la musique de l’artiste féminine de l’année ! Du coup, elle
revient à Quintaou, à Anglet, en
mars cette fois, avec deux dates
les 11 et 12, à 20 h 30. Soit un an
après la sortie de son album
« Older », qui célèbre dix ans de
collaboration avec son alter ego
David Donatien. Ce nouveau disque composé et produit à quatre
mains, confirme que Yael Naim
est une artiste unique. Sublimée
par une orchestration délicate et
des mélodies lumineuses, Yael
Naim joue de sa souplesse vocale
pour servir le texte.
Sortez !
Sup_642
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
2-5
Le Big prépare
un gros coup
■ Pas de panique : le Big Festival de
Biarritz aura bien lieu, même si l’organisation tarde à donner les noms de
sa programmation 2016 ! Elle devrait
les dévoiler le 1er mars.
Les dates, elles, ont été révélées.
Rendez-vous est donné du 9 au
17 juillet sur les trois sites emblématiques du Big, la Big boîte à Iraty pour
quatre nuits blanches, Aguilera pour
deux gros concerts, sans oublier le
Big chapiteau pour trois soirées
« indé ».
L’annonce des artistes a pris du retard à l’allumage car l’équipe se réorganise, avec l’arrivée du programmateur des Eurockéennes de Belfort, et
donc certainement du lourd à prévoir.
Après les Français Johnny Hallyday et
les Chedid en 2015, le Big devrait
avoir l’accent fort anglais cette fois,
et saura séduire.
Les dernières indiscrétions annonçaient un groupe mené par un chanteur qui a plus défrayé la chronique
des faits divers que de la musique,
ces dernières années, et surtout le
duo star british de la musique électronique qui, avec son single « Go », a
signé le carton electro de l’année, repris en plus par une célèbre marque
de consoles de jeux vidéos !
Pour connaître les noms des prochaines têtes d’affiche, il faudra s’armer d’un peu de patience encore.
Une chose est sûre, si le Big confirme la venue d’artistes de taille, le
festival biarrot pourrait très vite rattraper son retard à l’allumage question billetterie ! Renseignements sur
www.bigfest.fr
CH. B.
À L’ATABAL DE BIARRITZ
Ken 7, le retour gagnant du pop-rock basque
Ken Zazpi, c’est un son, c’est une voix, celle de son leader Eñaut Elorrieta, et c’est
surtout le groupe pop-rock phare du Pays baque espagnol qui enchaîne les plus
grands festivals, du BBK à EHZ, en passant par la Semana Grande.
Ken Zazpi, apparu sur scène à Gernika en 1996, est de retour avec un nouvel
album, « Phoenicoperus », après une parenthèse philharmonique suite à leur
superbe « Ortzemugak begietan » sorti en 2010. Depuis 2001, et la sortie de leur
premier album, le groupe de Jon Mikel Arronategi et Eñaut Elorrieta, qui chante
en euskara, réussit l’alchimie parfaite entre recherches de sonorités originales et
mélodies puissantes. L’album de 2010 était produit par le grand Rafa Sardine,
et certains arrangements typiquement anglo-saxons n’étaient pas sans rappeler des airs de U2, comme sur les guitares de « Eta azkenak hasiera ». Cette fois,
avec « Phoenicoperus », sa nouvelle création, Ken 7 nous emmène dans un
voyage surprenant, reliant des paysages, moments et lieux différents à une
multitude de sons, rythmes hypnotiques et couleurs riches, tout en recréant un
nouveau jeu ludique et musical, aussi sophistiqué que savoureux et agréable.
À l’Atabal de Biarritz, le 5 mars, à 21 h.Tarifs : 12 à 15 euros, sur place 18 euros. PH. DR
2-6
RIRE
BIARRITZ
Caroline Vigneaux
porte la robe sexy
Sup_642
Sortez !
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Stéphane Guillon
le pince-sans-rire
AU THÉÂTRE
Pour tous les goûts
La Gare du Midi de Biarritz, grâce
à Entractes, accueillera « On ne
se mentira jamais ! » de et avec
Jean-Luc Moreau, accompagné
de la très rare Fanny Cottençon (le
2 mars) puis « Un Dîner d’adieu »,
mis en scène par Bernard Murat,
le mardi 5 avril, avec les excellents
Éric Elmosnino (Gainsbourg au
cinéma) et Guillaume de Tonquédec (« Fais pas si, fais pas ça »).
GARE DU MIDI Rendu célèbre pour ses chroniques
sur Canal +, l’humoriste s’arrête à Biarritz le 1er juin. Mordant Retour vers le futur
Caroline Vigneaux sera
à Biarritz, le 16 mars. ARCH. S. GRIPOIX
Parmi les petites nouvelles qui font
parler d’elles dans la capitale, la
blonde pulpeuse Caroline Vigneaux, ex-avocate du barreau de
Paris à voir à Biarritz, le 16 mars. Elle
a quitté la robe pour présenter ce
one-woman-show qu’elle a écrit et
mis en scène. Elle aborde, bien sûr,
son ancienne vie d’avocate, qu’elle
a quittée en 2008, pour devenir humoriste… non sans lourdes conséquences parentales, financières et
sociales ! Caroline Vigneaux évoque
des sujets existentiels tout en misant
sur l’improvisation. Réjouissant !
Farid, le Bayonnais
au Colisée de Biarritz
L’humoriste bayonnais déménagera le temps d’une soirée pour
monter sur les planches du Colisée, à Biarritz, le 24 mars. Le trentenaire revient avec un nouveau
spectacle qu’il a entièrement écrit,
« Farid se met à table » et livre, avec
un humour de notre temps, sa vision sur la folie, l’amour, ou la famille. Une soirée à ne pas manquer.
Prendre son pied
avec Arnaud Ducret
De quoi épater. Arnaud Ducret, le
24 mars, au Zénith de Pau, saura
étonner tant sa capacité de jouer
des énergumènes tous plus pittoresques les uns que les autres
amène à de nombreux fous rires :
John Breakdown, prof de danse
précieux et caractériel ; Jean-Jacques Pitou, alias Maître Li, prof de
karaté tout en muscles sauf dans
la tête ; Luc, le fumeur opéré du larynx qui veut se lancer dans la
chanson pour faire un tabac ; Sylvie, l’allumeuse allumée et son
Jack Rabbit de compagnie ; et surtout lui : Arnaud Ducret himself, à
qui il arrive toutes sortes de péripéties dans un seul but… vous faire
plaisir, et pas qu’un peu !
« Je n’aime pas dire du mal des
gens, mais effectivement elle
est gentille. » Voici l’une des nombreuses phrases cultes du film
qui a marqué toute une génération dans les années 80 : la pièce
du Splendid « Le Père Noël est une
ordure » est remise au goût
du jour par Pierre Palmade, avec
sa clique, sur les planches le mercredi 9 mars, à la Gare du Midi.
S
téphane Guillon n’est pas tombé de la dernière pluie. Le comique, révélé par ses chroniques télévisuelles acerbes sur la
chaîne Canal + (un temps avec Stéphane Bern, et aujourd’hui de retour chez Thierry Ardisson) traîne
ses guêtres sur les planches de théâtre depuis le début des années 1980.
Le comédien, jeune premier à ses
débuts, a également joué dans des
films d’auteurs de Laetitia Masson
ou Anne Fontaine. Cela situe la palette artistique du personnage.
« Avant d’entamer une carrière
d’humoriste en 1995, j’ai longtemps
été comédien et acteur pour la télévision ou le cinéma. Je le suis toujours d’ailleurs, je joue encore dans
quelques films, de temps en
temps », confiait-il lors d’une précédente interview.
À 52 ans, Stéphane Guillon jongle
toujours entre télévision et dérision.
Sur scène, dans son nouveau oneman-show, son quatrième, « Certifié conforme », il l’admet volontiers,
il n’imaginait pas que « le show offert par la présidence Hollande serait à la hauteur de celui des cinq années passées sous Nicolas Sarkozy ! »
Un ton corrosif
L’humoriste cinglant ne s’échappe
pas et met le politiquement correct
à dix mètres ! Guillon le trublion se
livre à une savoureuse critique de
sa prestation, à travers les imitations de Fabrice Luchini, Alain Finkielkraut, Dominique Besnehard,
entre autres. Guillon est corrosif, insolent, « Certifié conforme » suscite
un rire libérateur plus que jamais
indispensable.
Après trois ans d’absence, dans ce
nouveau one-man-show, Guillon
n’épargne personne. Pas la droite,
mais surtout et c’est nouveau, pas
la gauche non plus. Ce socialiste
convaincu est un déçu du « Hollandisme » : de Jérôme Cahuzac, Aquilino Morel, Thévenoud, Christiane
Taubira jusqu’à la « délicieuse Valérie Trierweiler », il se lâche sur cette
« gauche caviar » ! On aime ou on
n’aime pas, l’humoriste a une qualité : il ne s’échappe pas pour rester
dans la métaphore rugbystique. Ce
n’est pas le genre de la maison. Les
Régine annulé,
mais pas Ladesou
Le spectacle de la rousse Régine,
star des nuits parisiennes dans
les années 60 et 70 a été annulé.
La Grande Zoa devait signer son
retour avec une tournée événement, et voilà que le spectacle
du vendredi 4 mars, à Biarritz,
a été annulé ! De son côté, Chantal
Ladesou a terminé sa tournée solo
et sera à l’affiche d’une pièce de
Jean-Robert Charrier, « Nelson »,
avec Éric Laugerias et Thierry
Samitier entre autres (le mardi
12 avril, à la Gare du Midi).
« Le Petit Prince »
pour finir
Stéphane Guillon estime que « la scène est un des derniers
espaces de liberté où on peut dire des choses ». PHOTO ARCHIVES DR
avatars, il connaît, les coups durs
aussi, comme lors de son éviction
de l’antenne de France Inter.
« Le show offert
par la présidence
Hollande est à la
hauteur de celui des
cinq années passées
sous Nicolas Sarkozy ! »
Guillon a su rebondir, il est toujours
là, debout, mordant, décapant et
aborde, en plus de la politique, des
thèmes du moment, d’une France
qui ne va pas fort, le mariage pour
tous, les religions, les réseaux sociaux et les ados têtes à claque ou la
mort. Ce spectacle, mis en scène par
sa femme, Muriel Cousin, est aux
petits oignons pour ce caricaturiste
et imitateur hors pair. La scénographie tient la route, lumières, images sur grand écran, c’est du grand
Stéphane Guillon, durant deux heures sur scène, moins léger et plus
grave que d’habitude, à l’instar de
la situation en France et dans le
monde.
Ch. B.
Le mercredi 1er juin à la Gare du Midi,
à 20 h 30. Tarif : 39 euros.
Enfin, « Le Petit Prince », classique
du théâtre familial s’il en est, permettra aux plus petits une approche ludique du conte d’Antoine
de Saint-Exupéry, le dimanche
17 avril, à 17 heures, à la Gare du
Midi.
« Le Malade
imaginaire »
en clôture
Pour leur 50e saison, Les Amis
du théâtre de Biarritz ont alterné
une dizaine de pièces entre
Gare du Midi et Colisée.
La fin de leur saison se bouclera
avec « Le Malade imaginaire » du
Grenier de Babouchka de Jean-Philippe Daguerre, un fidèle, qui bouclera l’année le 19 mai, à la Gare du
Midi. Tout le programme sur le
site Internet www.amis-theatrebiarritz.com
Chantal Goya,
l’éternel retour
COMÉDIE MUSICALE Le jeune public va pouvoir découvrir
l’idole des enfants des années 80, qui revient sur scène
es aventures fantastiques
de Marie-Rose » sont l’occasion pour la jeune génération de revoir Chantal Goya, l’idole
des mamans qui ont aujourd’hui
plus de 40 ans ! Dans un décor et sur
des musiques de son Pygmalion,
Jean-Jacques Debout, Chantal Goya
signe son grand retour sur scène
danscespectacleoùelleincarneplus
de 30 personnages. Un flash-back en
enfance programmé dimanche
13 mars, à 16 heures.
Après « Le Soulier qui vole » et « La
Planète merveilleuse», Chantal Goya
est restée la même. Cette fois, elle incarne le personnage de Marie-Rose
dans un nouveau conte familial signé de son époux Jean-Jacques Debout, qui a débuté au Théâtre de Paris, en janvier.
«L
Voyage sur l’île au Rocher
Dans cette comédie musicale inédite,petitsetgrandssontemmenés
dans le Vieux Paris et sur la mystérieuse île au Rocher enchanté où sévit un sorcier marabout qui sème la
terreur. Marie-Rose pourra compter
2-7
Sup_642
Sortez !
JEUDI 25 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Chantal Goya reste d’une vitalité étonnante lorsqu’elle entre
en scène pour cette comédie musicale. PHOTO ARCHIVES BERNARD CHUBILLEAU
sur ses alliés de toujours : le Chat Botté, Pandi-Panda, Guignol et Jeannot
Lapin. « Les parents sont très émus
car ils retrouvent leur jeunesse. Je les
ai connus enfants. Ils viennent à présent avec leurs petits, et c’est le plus
grand des bonheurs », a déclaré la
chanteuse de 73 ans à l’AFP. Avant
d’ajouter : « Je ne suis pas à la mode
dans les médias, mais la plus belle radio, c’est radio papa-maman : celle
qui transmet mes chansons de générations en générations. »
Christophe Berliocchi
Dimanche 13 mars, à 16 h, Gare du Midi,
à Biarritz. Rens. sur www.entractes-organisations.com/spectacle/chantal-goya
Un nouveau festival voit le
jour au printemps à Biarritz
MUSIQUE La première
édition des Beaux Jours
se déroulera entre
le 13 et le 21 mai
La première édition du festival Les
Beaux Jours (après l’année zéro de
2015 et l’immense succès du concert
d’Ibrahim Maalouf) se déroulera du
13 au 21 mai à Biarritz, au Théâtre du
Casino, au Bellevue, à L’Atabal, à la
Gare du Midi et en l’église Sainte-Eugénie.
La programmation mettra la musique classique au centre d’un panorama musical plus large encore avec
le jazz, les musiques du monde, la
pop ou encore l’electro. Seront également associés les différents arts,
tels que les arts numériques. C’est
donc un festival hybride : musique
du passé ou du présent, tous les genres peuvent y être tendance. Les styles ne sont pas opposés mais réunis
et connectés.
Les têtes d’affiche
Sont attendus: Karine Deshayes (Victoire de la musique classique en
2011), la star française du chant lyrique, accompagnée par l’orchestre
Les Forces Majeures, dirigé par Raphaël Merlin.
Le pianiste Chucho Valdés, monstre sacré du jazz cubain, plusieurs
fois primé aux Grammy Awards, en
compagnie de ses dix musiciens,
rendra un hommage vibrant à son
groupe mythique Irakere. Bachar
Mar Khalife, musicien libanais, fils
du célèbre chanteur Marcel Khalife,
Raphaël Pichon, jeune chef
de l’ensemble Pygmalion. PH. F. S.
l’ensemble Pygmalion dirigé par la
nouvelle coqueluche du public baroque, le jeune et passionnant chef
Raphaël Pichon et la douce folie du
Balcon, l’ensemble contemporain
le plus en vogue, mené par le génial
Maxime Pascal, sont aussi programmés.
Enfin le spectacle « Ressac », création des Beaux Jours et du label ANTIVJ, sera proposé sur plusieurs séances, tout le long du week-end de
Pentecôte. « Ressac » est un spectacle immersif qui mêle la musique
du quatuor de Ravel et les arts numériques à travers le mapping. Le
quatuor de Ravel sera interprété
dans un décor surréaliste, impliquant le public dans un spectacle total.
D’ici là, d’autres surprises pourraient bien venir parfaire cette programmation déjà très riche !
Ch. B.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
60
Taille du fichier
15 318 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler