close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

12.01.16 - Grandde

IntégréTéléchargement
Compte rendu de la réunion du 12/01/16
Groupe : Economie de la fonctionnalité – Pilote : Jean-Michel THOUVIGNON
La réunion a eu lieu dans les locaux du réseau GRANDDE, 47 boulevard des Belges à Rouen.
Présents :
Geoffroy BELHENNICHE (GB)
Franck BLANPAIN (FB)
Amélie COLOMBEL (AC)
Anne-Sophie DE BESSES (ASB)
Romain DEMISSY (RD)
Cécile FERON (CF)
Alain GOUSSAULT (AG)
Stéphanie KERBARH (SK)
Dominique MAHIEU (DM)
Laurence LEGENDRE (LL)
Pierre LARIBLE (PL)
Alain LE CORRE (ALC)
Jean-Michel THOUVIGNON (JMT)
Laurie DECOUX (LDX)
ESITPA
EDF
CCI ROUEN
AREHN
ATEMIS
Adhésion à titre individuel
ADRESS
Adhésion à titre individuel
MADE IN AFRICA
ENERCOOP
LA GRIGNOTERIE - CJD
GRANDDE
GRANDDE
Ordre du jour :
- Organisation de la prochaine rencontre du club INNÉ du 1er mars 2016
- Questions diverses
Actualités du réseau GRANDDE :
-
Mardi 10 mai 2016 à Gruchet le Valasse : 9e édition des Trophées du Développement Durable
1
Présentation et tour de table des participants.
JMT rappelle les objectifs du groupe de travail :
-
Création et pilotage d’un club sur l’économie de la fonctionnalité à l’image d’autres régions (clubs
Noé, Clef, CapEF…) : le club INNÉ. Pour les entreprises.
-
Articuler cette approche microéconomique avec une approche territoriale (au sein du groupe de
travail). Amorcer une réflexion territoriale.
Fonctionnement du club INNÉ :
-
Gratuit et ouvert à tous
Témoignages et REX entreprises
Apports conceptuels
Débats
La prochaine rencontre du club INNÉ aura lieu le mardi 1er mars 2016 et portera sur le thème : « Changer de
regard sur son modèle économique » (les limites du modèles actuels).
Pour le 1er mars, l’idée est de faire intervenir une entreprise qui se pose des questions, qui a l’intuition que le
modèle actuel ne fonctionne plus et que le modèle de l’EF peut apporter des solutions.
Proposition d’intervenants :
 Damien CREVECOEUR de MAD’LINE
 RIDEL-ENERGY (contact Alain LE CORRE)
 SOMEFLU (contact Pascal MAILLACH)
L’idéal serait d’avoir 2 intervenants.
Déroulé :
1. Introduction
2. Témoignages entreprises
3. Apport conceptuel
4. Echange
Animation : une personne « formée » à l’économie de la fonctionnalité autre qu’ATEMIS : Jean-Michel
Thouvignon ou Isabelle Boulaire ?
Autres thématiques :
ENERCOOP peut apporter son expérience sur le sujet ?
PL : l’économie de la fonctionnalité au sein d’ENERCOOP avance au niveau national, notamment sur la
conception de la valeur, mais il n’y a pas encore de retour d’expérience concret et significatif. ENERCOOP peut
toutefois intervenir sur la question comment un fournisseur d’énergie peut impulser un mouvement citoyen ?
2
FB : sur ce point EDF a aussi des exemples à proposer. Complémentaires avec ENERCOOP. Une rencontre du
club INNÉ sur la thématique de l’énergie pourrait alors être intéressante.
CF : sur le thème de l’énergie, l’articulation territoriale peut être intégrée : intervention d’une collectivité qui
réfléchit à ses questions : mairie de Malaunay ?
RD : le club peut parfaitement organiser des séances thématiques, comme l’énergie ici. Cependant, il est peutêtre trop tôt. L’entrée thématique demande une certaine souplesse et nécessite que le modèle ait bien été
défriché. A prévoir pour une séance plus lointaine : énergie et territoire.
AG : pour toutes les rencontres, il y a un besoin de pédagogie. Même si le concept commence à cheminer. Les
propos de Romain lors de son intervention le 1er décembre doivent être répétés et martelés, pour donner des
repères et des outils aux entreprises.
RD : sur ce point, il faut penser la constitution de ressources. Utiliser l’existant, comme la note détaillée
réalisée dans le cadre du programme CREPE-EFC : à télécharger sur le site de l’Agora. Il existe aussi de
nombreuses vidéos sur le même site ou sur la chaine You Tube d’ATEMIS. Ces ressources peuvent et doivent
être mobilisées.
Sur l’aspect conceptuel du modèle, point de vigilance : le propos doit être approprié par l’équipe locale. Il ne
faut pas que l’expert (ATEMIS) intervienne à toutes les séances, les acteurs locaux doivent pouvoir prendre le
relai et assurer cette partie. Il faut faire monter en compétences le plus de personnes en Normandie.
ALC : le Centre des Jeunes Dirigeants travaille sur l’EF depuis près de 2 ans. Des commissions de travail ont été
mises en place. Une des premières remontées : les entreprises se retrouvent bloquées, sans savoir comment
s’y prendre. Il y a donc là un intérêt à travailler sur des outils qui permettent à se poser les bonnes questions
et à réinterroger son modèle. Des outils sont déjà existants, le club INNÉ peut s’en servir et les proposer aux
membres du club :
 Business model CANVAS : état des lieux du modèle économique d’une entreprise
 Stratégie océan bleue
Deux axes de réflexion pour revoir son modèle et l’amener vers l’EF. Mutation vers une autre façon d’aborder
son métier (« je ne change pas de métier mais je le fais différemment »).
AG : Ces outils rejoignent l’objet premier du club qui est de sensibiliser des entrepreneurs en montrant ce que
ces nouveaux modèles économiques peuvent leur apporter. S’ils sont effectivement intéressés et convaincus
de la démarche, qu’allons-nous mettre en place comme accompagnement et avec quels financements ?
JMT : des accompagnements sont prévus dès 2016, accompagnements « courts » de 3 jours.
AG : en parallèle, peut-on imaginer une mise en exercice, une sorte d’atelier de pré apprentissage ?
RD : ceci pourrait se faire dans le cadre du club INNÉ en organisant des groupes de travail sur des thématiques
spécifiques. Mais alors il faut de la ressource pour les animer et donc demander une contrepartie des
entreprises.
Prochaine réunion : le mardi 9 février à 9h30 dans les locaux de GRANDDE
3
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
605 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler