close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué en PDF - Solidaires Étudiant-es

IntégréTéléchargement
Mardi 23 février 2016,
Transports : Halte au projet de loi sur la sécurité
dans les transports publics !
Terrorisme et fraude, même combat ?
Un récent projet de loi, dit relatif « à la prévention et à la lutte contre les atteintes graves à la
sécurité publique, contre le terrorisme et contre la fraude dans les transports publics de
voyageurs » devrait être voté courant mars. Ce projet de loi orchestre notamment une grande
offensive contre les précaires des transports en commun, vendeurs.ses à la sauvette et
fraudeurs.ses. Notons que nombre de précaires fraudeur/se-s sont étudiant-e-s.
Augmentation des pouvoirs des services de police et de sécurité, peines de prison pour les délits
de fraude, communication d'informations entre administrations publiques et les entreprises de
transports publics, ils visent à combattre d'un même geste les incivilités, le terrorisme et la fraude.
En plus d'associer de manière indigne terrorisme et fraude, cet arsenal de répression s'appuie sur
un discours distinguant la fraude « comportementale » de la « fraude économique », cette
dernière étant selon les auteurs, une « part négligeable » de la fraude.
La fraude économique, "négligeable" ?
Ces déclarations apparaissent d'autant plus scandaleuse quand la première mesure de Valérie
Pécresse à la région Île-de-France, a été la suppression de l'aide au transport pour les bénéficiaires
de l'aide médicale d'état, étranger.e.s en situation irrégulière et que Manuel Valls ne se dit « pas
choqué » par la mesure. Ces député.e.s semblent terriblement éloigné.e.s de la réalité de la
plupart des usager.e.s des transports et surtout de toutes les personnes qui sont quotidiennement
dans l'obligation de prendre les transports en commun malgré leur impossibilité de payer un ticket.
La gamme de tarifs sociaux dans les transports en commun n'empêche pas le transport d'être trop
cher, alors qu'il est pourtant un besoin vital et une liberté fondamentale. Pour les auteur.e.s du
texte, frauder ne peut être qu'un jeu, ils et elles ne vivent probablement pas dans la même galère
économique que les milliers de personnes qui sautent des portillons, fuient les contrôleurs, et –
comble du mauvais goût – leur donne de fausses identités quand elles se font avoir.
En plus de criminaliser les précaires en les associant à des "terroristes", une seconde lecture de la
loi par l'assemblée en mars prévoit de criminaliser aussi la solidarité. En effet, on voit arriver la
proposition d'une peine de prison ferme de 2 mois et 3750 euros d'amendes pour les usager-e-s
du métro ou de la SNCF qui préviennent de la présence des contrôleur-ses: quand des précaires
sont solidaires dans les transports, on les envoie en prison.
Une seule solution : la gratuité !
Le transport est un besoin vital, et pas un luxe ! Etudiant.e.s, nous ne pouvons nous priver des
transports en commun pour nous rendre sur nos lieux d'études et de travail, comme des milliers
d'autres travailleur.ses précaires qui traversent chaque jours les agglomérations. A Lille, Besançon,
les syndicats Solidaires étudiant-e-s ont déjà dénoncé la hausse des tarifs de transport, y compris
pour les étudiant-e-s 1.
Tant que les transports seront trop chers, il y aura des fraudeurs.ses ! La seule solution à la fraude
est la gratuité des transports en commun, comme c'est le cas à Dunkerque pour les week-ends
depuis 2015, généralisé à tous les jours en 2018. Les transports en commun sont déjà largement
subventionnés par de l'argent public, la gratuité permettrait par ailleurs de diminuer les coûts liés
à la billetique et aux contrôles, voire de diminuer les incivilités en changeant profondément nos
rapports à ce que pourrait être un véritable service public du transport.
1. https://syndicatameb.wordpress.com/2016/02/14/communique-halte-a-la-hausse-destransports-en-commun/
Solidaires étudiant-e-s, syndicats de luttes
http://www.solidaires-etudiant-e-s.org
Porte-parolat : 06.86.80.24.45 / contact@solidaires-etudiant-e-s.org
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
139 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler