close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chapitre 11 - Les propositions subordonnées

IntégréTéléchargement
11
Les propositions subordonnées :
temps, but, comparaison, cause, conséquence
J’observe
1
a. Remplacez les propositions subordonnées en gras par des groupes nominaux de même sens.
1. Il a souri quand on a annoncé cette nouvelle. ➞ Il a souri à l’annonce de cette nouvelle.
2. L’eau est trop fraîche pour que l’on se baigne. ➞ L’eau est trop fraîche pour la baignade.
3. Il reste chez lui parce qu’il pleut. ➞ Il reste chez lui à cause de la pluie.
b. Donnez la fonction de chacun des groupes nominaux obtenus.
1. CC de temps
2. CC de conséquence
3. CC de cause
J’apprends
proposition subordonnée circonstancielle est conjonctive : elle est introduite par une conjonction de subordination.
■■ Elle a toujours la fonction d’un complément circonstanciel : temps, but, comparaison, cause,
conséquence…
■■ La
1. La subordonnée conjonctive circonstancielle de temps (ou temporelle)
Sens
EXOS 2 à 4
La chronologie
des actions :
• antériorité
• simultanéité
• postériorité
Mots subordonnants
conjonctions
de subordination :
quand, lorsque, comme,
pendant que, depuis que,
avant que, après que…
Mode
Exemple
Indicatif.
Subjonctif après
avant que, en
attendant que,
jusqu’à ce que.
Quand il court, il est heureux.
Simultanéité
2. La subordonnée conjonctive circonstancielle de but (ou finale)
Sens
EXOS 5 et 6
Le but,
le résultat à
atteindre.
Mots subordonnants
conjonctions
de subordination :
– pour que, afin que…
– de peur que, de crainte
que (but négatif)…
Mode
Subjonctif.
Exemple
Il travaille bien pour que l’on soit
fier de lui.
3. La subordonnée conjonctive circonstancielle de comparaison (ou comparative)
EXOS 7 à 9
Sens
La ressemblance,
ou la différence
entre deux êtres,
deux objets, deux
faits.
Mots subordonnants
conjonction de subordination :
comme, ainsi que, de même
que…
conjonction que annoncée par
un corrélatif dans la principale
(plus, moins, aussi, autre…).
Mode
Exemple
Indicatif.
Attention : quand
le verbe est sousentendu, on dit que
la subordonnée est
elliptique.
Il a parlé comme il le
fallait.
Elle est aussi bavarde
que peut l’être son
frère.
Je m’exerce
2
32
Mettez entre crochets les propositions temporelles et conjuguez le verbe en jaune au temps
et au mode qui conviennent.
1.[Lorsqu’il le vouloir
voudra
,]nous partirons ensemble en vacances.
© Nathan 2014 – Photocopie non autorisée.
Grammaire
2. Téléphone-moi[avant que je ne partir
3. Je vais me promener[en attendant que tu finir
4.[Après qu’il terminer
5.[Tandis que Léon regarder
AIDE
4
Regardez si le verbe
introducteur exprime
une demande.
finisses
tes devoirs.
ses bagages,]il prit un taxi.
eut terminé
la télévision,]son frère dessinait.
regardait
6. Nous étions inquiets[jusqu’à ce qu’il être
3
.]
parte
de retour.]
soit
Précisez dans chaque phrase si l’action de la subordonnée en gras indique une antériorité,
une postériorité, une simultanéité par rapport à celle de la principale.
1. Alors qu’il se produisait sur scène, l’artiste eut un malaise. Simultanéité
2. Envoie-nous un message dès que tu sera arrivée. Antériorité
3. Il est resté chez lui jusqu’à ce qu’il soit rétabli.
Postériorité
4. Tandis que le ciel devenait sombre, des éclairs apparurent. Simultanéité
Subordonnée temporelle ou interrogative indirecte ? Cochez la bonne réponse.
1. Quand il dort, rien ne peut le réveiller.
temporelle
interrogative indirecte 2. Je ne sais quand il me téléphonera.
temporelle
interrogative indirecte
3. Cet endroit devient sinistre quand la nuit tombe.
temporelle
interrogative indirecte
4. Je me demande quand nous serons arrivés.
temporelle
interrogative indirecte
5. Nous ignorons quand il reviendra.
temporelle
interrogative indirecte
x
x
5
x
x
x
Soulignez les subordonnées de but et entourez les conjonctions de subordination.
1. Du sel a été répandu sur les routes afin que les voitures ne dérapent pas.
2. Il est très prudent lorsqu’il parle de peur que ses propos dépassent sa pensée.
3. Pour que tu progresses, il faudrait que tu travailles davantage.
4. Il s’est expliqué de crainte qu’on ne lui reproche son comportement.
6
AIDE
Faites des deux phrases simples une phrase complexe comportant une subordonnée de but.
1. Il s’entraîne beaucoup. La victoire ne lui échappera pas.
Il s’entraîne beaucoup afin que la victoire ne lui échappe pas.
Pensez à mettre
la subordonnée
au subjonctif.
2. J’ai fait venir un maçon. Il construira une terrasse dans les semaines qui viennent.
J’ai fait venir un maçon pour qu’il construise une terrasse dans les semaines qui viennent.
3. As-tu un timbre ? J’enverrai cette lettre.
As-tu un timbre pour que j’envoie cette lettre ?
7
Délimitez par des crochets les subordonnées de comparaison et soulignez les conjonctions
de subordination.
1. Nous avons agi[comme c’était convenu.]– 2. Il est[ainsi qu’on me l’avait décrit.]– 3. Ce paysage
est[tel que tu l’avais dit.]
8
9
Soulignez les subordonnées de comparaison et entourez le corrélatif.
1. Il est plus malin qu’on ne le pense. – 2. La chaleur a été moins forte que la météo ne l’avait prévu. –
3. L’endroit est aussi calme que cela était indiqué dans la brochure de voyage.
Soulignez les phrases qui ne comportent pas de subordonnée de comparaison.
Indiquez la nature des subordonnées dans les phrases soulignées.
1. Il a réagi comme je m’y attendais.
2. Il partit se promener comme la journée finissait.
3. Comme il était en colère, il n’a adressé la parole à personne durant la soirée.
Phrase 2 : subordonnée temporelle – Phrase 3 : subordonnée causale
© Nathan 2014 – Photocopie non autorisée.
33
J’apprends
4. La subordonnée conjonctive circonstancielle de cause (ou causale)
EXOS 10 à 12
Sens
Mots subordonnants
Mode
Exemple
L’origine
d’une action,
d’un fait,
d’une situation
conjonctions de subordination :
parce que, puisque, comme,
attendu que, sous prétexte que,
vu que, non que, soit que… soit
que…
Indicatif.
Attention : ­subjonctif
après non que, soit
que… soit que…, que…
que…
Puisque tu es fatigué,
repose-toi quelques
jours.
5. La subordonnée conjonctive circonstancielle de conséquence (ou consécutive)
Sens
EXOS 13 et14
Le résultat
d’une action,
d’un fait,
d’une situation
Mots subordonnants
• conjonction de subordination : si bien que, de sorte que,
au point que, de manière que…
• conjonctions que et pour que
annoncées par un corrélatif
dans la proposition principale (si,
tant, tellement, tel, assez…)
Mode
Exemple
Indicatif.
Attention : subjonctif
après assez… pour que,
suffisamment… pour
que, trop… pour que
Il est grippé si bien
qu’il reste chez lui.
Il a tellement couru
qu’il est complètement épuisé.
Je m’exerce
10 Mettez entre crochets les subordonnées causales.
1.[Comme elle s’est levée en fin de matinée,]Gabrielle est arrivée en retard à son travail.
AIDE
Si plusieurs causales
se succèdent,
la conjonction peut
être reprise par que.
2.[Puisque tu me le demandes]et[que je t’aime bien,]je te rendrai ce service.
3. Il rit[parce qu’il est heureux]et[qu’il a un caractère enjoué.]
4.[Sous prétexte qu’il est fatigué,]Baptiste ne sort plus.
5.[Étant donné qu’il y a de nombreux absents,]la réunion est reportée à la semaine prochaine.
11 Choisissez le mode qui convient en barrant l’une des propositions données en gras.
1. Nous n’allons pas l’attendre pour déjeuner vu qu’il est / soit en retard.
2. Il parle peu soit qu’il est / soit timide, soit qu’il est / soit méfiant.
3. Je ne puis te parler, non que je ne le veux / veuille pas mais parce que j’ai / j’aie du travail.
4. Sous prétexte qu’il a obtenu / ait obtenu d’excellents résultats scolaires, il méprise ses camarades
de classe.
12 Faites de ces phrases simples une phrase complexe comportant une subordonnée causale.
Variez les conjonctions de subordination.
1. Je l’ai accompagné en vacances. J’apprécie sa compagnie.
Je l’ai accompagné en vacances parce que j’apprécie sa compagnie.
2. Il est malade. Il n’est pas venu au collège depuis plusieurs jours.
Comme il est malade, il n’est pas venu au collège depuis plusieurs jours.
3. Tu es décidé à te lancer dans ce projet. Tu ne dois plus hésiter.
Puisque tu es décidé à te lancer dans ce projet, tu ne dois plus hésiter.
4. Paul a refusé de nous accompagner à la piscine. Il a peur de l’eau.
Paul a refusé de nous accompagner à la piscine sous prétexte qu’il a peur de l’eau.
34
© Nathan 2014 – Photocopie non autorisée.
Grammaire
13 Délimitez les propositions de conséquence. Entourez les conjonctions de subordination
et les corrélatifs.
1. Il a beaucoup neigé[de sorte que les routes sont glissantes.]
2. Alice a tellement travaillé[qu’elle a fini à temps.]
3. Il fait si chaud[que le niveau des rivières a baissé.]
4. Il est toujours agréable[si bien que tout le monde l’apprécie.]
14 Subordonnées de conséquence ou de but ? Cochez la bonne réponse.
1. Il fait tout pour que cette réunion importante produise des résultats.
2. Il est assez raisonnable pour qu’on puisse lui faire confiance.
3. Cet cheval est trop rapide pour qu’on puisse le battre.
4. Simon fait tout pour qu’on se rallie à son projet.
5. Cet enfant pleure souvent pour qu’on cède à ses caprices.
Socle
3. Utiliser ses
connaissances
sur la langue
pour lire
x
x
conséquence
conséquence
conséquence
conséquence
conséquence
x but
x
x
but
but
but
but
15 Lisez cet extrait puis répondez aux consignes.
1. Appuie-têtes.
Tandis que je repassais tout cela dans mon esprit, l’heure arriva de se coucher. Déjà le
grand-père était entré dans la chambre rouge, la chambre-salon, tout humide et glacée
d’être close depuis l’autre hiver. On avait enlevé, pour qu’il s’y installât, les têtières1 en
dentelle des fauteuils, relevé les tapis et mis de côté les objets fragiles. Il avait posé son
bâton sur une chaise, ses gros souliers sous un fauteuil : il venait de souffler sa bougie,
et nous étions debout, nous disant bonsoir, prêts à nous séparer pour la nuit, lorsqu’un
bruit de voiture nous fit taire.
Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes © Fayard.
a. Cochez la bonne réponse.
tandis que je repassais tout cela dans mon esprit
pour qu’il s’y installât
lorsqu’un bruit de voiture nous fit taire
Proposition temporelle
Proposition consécutive
Proposition finale
x
vrai
vrai
vrai
x
x
faux
faux
faux
b. Remplacez d’être close depuis l’autre hiver par une subordonnée causale.
parce qu’elle était close depuis l’autre hiver
16 Expression écrite
Lisez le texte de l’exo Brevet. Imaginez la suite. Vous utiliserez l’ensemble des subordonnées
présentées dans le chapitre.
exo
B revet
17 Soudain, un frisson fondit sur le village. Les gens s’immobilisèrent dans les rues. Un grondement fit frémir les rues. Venu de nulle part, il était là partout. On aurait dit un tramway
courant sous le bitume. Les femmes pâlirent d’un coup en sentant le sol devenir mouvant
sous leurs escarpins d’été.
Laurent Gaudé, Sous le soleil des Scorta, © Babel, 2006.
a. Reformulez le passage en gras de manière à ce que la seconde phrase devienne
une proposition subordonnée.
Soudain, un frisson fondit sur le village, si bien que les gens s’immobilisèrent dans les rues.
b. Quel est le rapport logique ainsi exprimé ?
C’est un rapport logique de conséquence.
c. Pourquoi l’auteur a-t-il choisi de ne pas exprimer de manière explicite les liens logiques
dans cet extrait ?
L’auteur veut souligner la violence et la soudaineté du tremblement de terre.
© Nathan 2014 – Photocopie non autorisée.
35
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
52
Taille du fichier
267 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler