close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

10301-102nd Street, Grande Prairie AB T8V 2W2 Phone 780.532

IntégréTéléchargement
1 mars 2016
Chers Pasteurs, Animateurs de pastorale et paroissiens,
Le mois de mars vient plus vite que les autres mois, naturellement, parce que février a moins de jours. Donc, je
me retrouve quelques jours en retard en écrivant cette lettre mensuelle. Ces dernières semaines, et celles qui s’en
viennent, ont été plus occupées que d'habitude avec voyages en dehors du diocèse.
Portes Saintes et Indulgences
On m'a demandé de dire quelque chose dans cette lettre au sujet des portes saintes et des indulgences.
Tous les diocèses ont été invités au cours de l'année jubilaire de désigner une ou plusieurs portes saintes dans leur
juridiction. J'ai essayé, sans succès, de donner un sens à ce sujet dans notre diocèse. Le seul endroit où il serait logique
d'avoir une telle porte sainte est la cathédrale à McLennan. Il serait agréable d'avoir une "porte spéciale" comme certaines
basiliques à Rome et ailleurs dans le monde -- une telle porte sainte permanente qui ne serait ouverte que pendant les
années de jubilé. J'ai essayé de considérer comme «sainte» une des portes qui donnent déjà accès à la cathédrale, mais
aucune ne se prête à une désignation spéciale et unique.
L'idée derrière une porte sainte est que les gens arrivent en pèlerinage à la porte et passent à travers à un espace
sacré. Je pense à la porte sainte de la basilique Notre-Dame de Québec à Québec. Au cours de l'année sainte de leur 350e
anniversaire, on a déchiré en fait un trou dans le mur de la basilique et inséré une porte spéciale, qui a conduit à une
chapelle où les reliques de leurs saints et bienheureux pouvaient être vénérés.
J'aime l’idée de designer toutes nos portes aux confessionnelles comme «portes saintes», parce que, c’est de
l'autre côté de ces portes que nous rencontrons notre Dieu miséricordieux. Mais on me dit que cela ne compte pas.
Les indulgences sont les pratiques par lesquelles la peine temporelle de nos péchés est soulagée. Cette idée a
souvent été mal comprise dans l'histoire de l'Eglise, ce qui conduit à des divisions regrettables dans l'Église chrétienne.
Vous pouvez lire sur les indulgences dans le Catéchisme de l'Église Catholique, § 1471-1479. Une explication qui m’a
été donnée il y a plusieurs années utilisa l'image d'un clou dans un mur. Les péchés que nous commettons sont comme
des clous enfoncés dans un mur pour aucune bonne fin. Notre confession et l'absolution de ces derniers dans le sacrement
de la réconciliation est comme le clou retiré de la paroi. Mais il y a encore un trou béant qui reste. Le trou est
métaphoriquement rempli par nos œuvres spirituelles et corporelles de miséricorde. Ceux-ci nous aident, nous et les
autres, à atteindre pleinement à la vie béatifique du ciel.
A l'occasion des années jubilaires, les Saints Pères déclarent une indulgence pour ceux qui remplissent certaines
conditions. Dans ce cas, par une lettre datée du 1er septembre 2015, le pape François a prescrit au cardinal Rico Fisichella
de l'Office de la Nouvelle Evangélisation, les conditions habituelles pour obtenir une indulgence plénière, viz. :
- De passer à travers une Porte Sainte, avec le désir de la vraie conversion dans sa vie
- De célébrer le sacrement de la Réconciliation
- De recevoir la communion, en particulier à la messe, en réfléchissant sur la miséricorde
- De faire une profession de foi par le credo
- De prier pour le Saint-Père et ses intentions
10301-102nd Street, Grande Prairie AB T8V 2W2
Phone 780.532.9766
Fax 780.532.9706
Email archbishop.agm@live.ca
Il continue en disant qu'il souhaite que les bénédictions de ce jubilé se propagent aussi largement que possible. Par
conséquent, une indulgence plénière peut également être obtenue à chaque fois que l'on effectue une œuvre de miséricorde
spirituelle ou corporelle. Même ceux en prison ou alités seront en mesure d'obtenir une telle indulgence, bien qu'ils soient
empêchés de satisfaire les conditions habituelles.
Le Jubilé de la Miséricorde
La miséricorde est un grand don pour nous. Elle vient de Dieu, qui juge toutes choses et toutes personnes. Non
pas que Dieu est un juge impitoyable - loin de là! Dieu est si bon et miséricordieux qu'il dépasse toutes nos attentes, non
seulement de ce que nous pouvons espérer attendre à notre propre égard, mais aussi en ce qui concerne d'autres personnes.
Dans l'évangile de Luc, chapitre 4, il y a un incident où Jésus se tenait devant les gens de sa ville natale de Nazareth. Ses
paroles étaient si sages et frappantes que ses auditeurs ne pouvaient pas croire que ces paroles de grâce venaient de la
bouche de quelqu'un qu'ils connaissaient depuis qu'il était un petit enfant. Les gens avaient leurs propres croyances au
sujet de qui serait un prophète et qui ne le serait pas; qui pourrait être rempli de grâce et les bénédictions de Dieu, et qui
ne le pouvait pas.
Dieu a ses propres pensées au sujet de qui sera béni, qui sera honoré avec la guérison et de la miséricorde.
Comme Jésus l'a fait remarquer à ses auditeurs ... En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant
trois ans et demi le ciel retint la pluie, et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de
veuves en Israël ; pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de
Sidon, chez une veuve étrangère. Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux
n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. Luc 4: 25-27
Il ne faut donc pas se surprendre que Dieu puisse nous guérir par sa miséricorde, nous et toute autre personne.
Rite d'Élection et Messe chrismale
Le dimanche 14 février, le rite de l'élection a eu lieu à la cathédrale de McLennan à une messe archidiocésaine
spéciale à 13h00. Les candidats de plusieurs paroisses du diocèse ont été inscrits dans le Livre des Élus pour leur paroisse
respective. A la veillée pascale, ceux-ci recevront les sacrements de l'initiation: baptême, confirmation et eucharistie.
Nous avons également reconnu les candidats qui ont déjà été baptisés dans une église chrétienne, et qui veulent
maintenant devenir membres de l'Église catholique. Ce fut la première fois que notre nouveau Comité archidiocésain de
liturgie a préparé une telle célébration. Les différents ministères ont été exercés par des représentants de nombreuses
communautés. Les paroissiennes de la cathédrale ont fourni un déjeuner avant que tout le monde retournent chez eux.
La Messe chrismale aura lieu dans la cathédrale selon notre coutume -- le mardi de la Semaine Sainte, le 22 mars,
à 19h30. Tous les paroissiens de partout dans l'archidiocèse sont les bienvenus à cette célébration. A cette messe, les trois
saintes huiles utilisées dans les sacrements de l'Église seront bénies: l'huile des malades, l'huile des catéchumènes, et le
Saint Chrême. Il y a aussi un renouvellement de l'engagement par les prêtres qui servent dans l'archidiocèse.
Alors que nous nous acheminons vers la grande fête de Pâques, permettez-moi de vous souhaiter à ce moment
beaucoup de bénédictions dans ces derniers jours de Carême, et la joie de la résurrection de Pâques. Je vais offrir les
liturgies du Triduum de Pâques à John D'Or Prairie et Garden River cette année, endroits dans lesquelles je vous porterai
tous dans mes prières et mes messes.
Mgr Gérard Pettipas, C.Ss.R.
Archevêque de Grouard-McLennan
10301-102nd Street, Grande Prairie AB T8V 2W2
Phone 780.532.9766
Fax 780.532.9706
Email archbishop.agm@live.ca
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
436 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler