close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

9090 du 3 Mars 2016_Mise en page 1

IntégréTéléchargement
NUMERO
9090
JEUDI
3 Mars 2016
150 FCFA
l Sciences et
technologie
Sport intensif : des
effets néfastes
pour le cœur ?
P.15
e président du Conseil Supérieur de la
Communication M. Abdourhamane Ousmane a
présidé hier matin, dans les locaux de l’institution,
l’ouverture de la première session extraordinaire du
Conseil. Cette session comporte à son ordre du jour
quatre (4) points essentiels a savoir Examen et adoption
du procès-verbal de la session ordinaire du mois de février
L
l 1ère session ordinaire de l'Assemblée Nationale du Burkina Faso et
8ème Conférence des Présidents des Assemblées (APF) au Gabon
Le président de l’Assemblée
Nationale y prend part
Une délégation de l'Assemblée nationale du Niger conduite
par Son Excellence Monsieur Amadou Salifou, président de
ladite Institution se rendra à Ouagadougou (Burkina Faso)
et Libreville (Gabon) du 2 au 6 mars 2016, pour prendre
part à l'ouverture de la 1ère session Ordinaire de
l'Assemblée Nationale du Burkina Faso et à la 8ème
Conférence des Présidents des Assemblées (APF).
Cette délégation est composée de : MM. Abdou Garba,
Directeur de Cabinet du président de l'Assemblée nationale
; Tiémogo Boubakar, Secrétaire Général de l'Assemblée
nationale ; Harouna Niandou, Conseiller Spécial du
président de l'Assemblée nationale et de Monsieur Alio
Issa, Directeur de Coopération à l'Assemblée nationale.
l
Pour l’accès aux médias
publics et privés des deux
candidats du second tour
de la présidentielle
DR
l Ouverture de la première session extraordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC)
Les participants à l’ouverture de la session
2016; mise en place du groupe de travail chargé du contrôle
et du suivi de l’accès aux médias publics et privés des
candidats pendant la période de campagne pour l’élection
présidentielle deuxième tour du 20 mars 2016; modalités
d’enregistrement, de diffusion et de publication des
messages des candidats dans le cadre de la campagne
électorale pour l’élection présidentielle deuxième tour du 20
mars 2016 et questions diverses.
P. 3
l Message de l’ambassadeur des USA sur les
résultats des Elections Présidentielles 1er tour et
Législatives des 21 et 22 Février 2016
SE. Mme Eunice S. Reddick exhorte les acteurs à régler toute
reclamation à travers les cannaux constitutionnels P. 3
l Fin des activités de la 1ère édition de la journée
africaine de l'alimentation scolaire
Adoption de l’‘’Appel de Niamey’’
P. 5
l Mali
Progrès dans le processus de paix, mais persistance de
l’impunité et de l’insécurité, selon l’ONU
P. 13
En application de l’Arrêté conjoint N°054 MC/PSP/MJ/MM/DI du 11 mai 2015,
reconnaissant le site web de la Maison de l’Entreprise (www.mde.ne) comme support
d’annonces légales pour les formalités de création d’entreprises, la Maison de
l’Entreprise informe les usagers qu’ils peuvent consulter ce site pour prendre
connaissance quotidiennement des publications de création d’entreprise.
NATION
2
l Déclaration préliminaire de la mission de la CADEV Niger sur les élections du 21 février 2016
La Mission encourage les candidats et partis politiques à s’engager pour l’acceptation et le respect des résultats des urnes
La Caritas Développement Niger (CADEV-Niger) qui est
une structure caritative de l’Eglise Catholique au Niger, a
rendu publique sa déclaration préliminaire sur les
élections présidentielle 1er tour et législatives. Dans sa
déclaration, la CADEV souligne que fidèle à sa culture de
paix et de justice, et soucieuse d’élections libres,
transparentes, apaisées et crédibles, elle a participé à
l’observation des élections présidentielles et législatives
2016 avec l’appui de ses partenaires financiers que sont :
Caritas Angleterre et Pays de Galles (CAFOD), Conférence
Episcopale Italienne, Développement et Paix, (Caritas
Canada), Secours catholique France, Caritas Espagne,
Ambassade de France au Niger.
ans ce sens, elle a
déployé 150 observateurs et superviseurs sur l’ensemble du
territoire national et auprès
de la diaspora du Niger au
Bénin, au Burkina Faso, au
Mali, et au Togo. La déclaration indique qu’au Niger,
ils ont sillonné les régions
d’Agadez (Agadez, Arlit,
Tchirozérine), de Maradi, de
Niamey,
de
Tahoua
(Tahoua, Birni N’Konni), de
Tillabéry (Tillabery, Say,
Torodi, Kollo), et de Zinder.
Au niveau de la sous-région, les observateurs de la
CADEV se sont rendus au
Bénin, au Burkina Faso, au
Mali, et au Togo. La Mission d’Observation Electorale de la CADEV-Niger a
touché 1077 bureaux de
vote au niveau national et
12 bureaux de vote au
niveau de la sous-région.
«Les observateurs ont pu
échanger en direct via une
plateforme-virtuelle de col-
D
lecte et de traitement de
données et à travers les résultats des fiches techniques d’observation. Avant
le déploiement de la Mission d’Observation Electorale, la CADEV-Niger a
formé pendant 3 jours au
palais des Congrès de Niamey, et au Centre d’Accueil
Missionnaire
de
Maradi, 150 observateurs
et superviseurs sur les
techniques d’observation
des élections, la collecte et
le traitement des données »
souligne la déclaration. Elle
ajoute que les observateurs
de la CADEV-Niger ont livré
la quintessence de leurs
observations à la Coordination Nationale basée à Niamey sur l’observation faite
au niveau des bureaux de
vote de Tahoua, Maradi,
Zinder,
Agadez,
Tchirozérine, Arlit,Birni N’konni,
Niamey, Torodi, Tillabéry,
Dolbel, Say, Kollo et de la
diaspora au Bénin, au Burk-
ina Faso, au Mali et au
Togo.
La Coordination Nationale
de l’observation des élections de la CADEV-Niger a
observé, au niveau national
le libre exercice des droits
des électeurs dans un climat serein et apaisé ; la
présence des agents électoraux, des délégués de la
CENI, et de certains candidats dans les bureaux de
vote ; le bon déroulement
des opérations de décompte des voix au niveau
des bureaux de vote ; et la
présence des forces de
sécurité
(police,
gendarmerie, garde nationale),
sur les lieux de vote. Au
niveau sous-régional, le respect de l’heure d’ouverture
des bureaux de vote au
niveau au Bénin, Mali,
Burkina Faso et Togo ; la
disponibilité des matériels
électoraux dans les bureaux de vote ; le bon
déroulement du dépouillement des votes avec la
présence des représentants des partis politiques ;
et la présence des forces
de sécurité des ambassades et consulat dans les
bureaux de vote.
Sur le plan organisationnel,
la Coordination Nationale
de l’observation des élections de la CADEV-Niger a
observé la prise en compte
par les organes de gestion
des élections, des recommandations formulées par
les Missions d’observation
lors des élections, l’amélioration des conditions permettant
aux
missions
d’observation de bien
mener leur travail et l’augmentation significative du
nombre de femmes parmi
les agents électoraux.
Toutefois, quelques insuffisances ont été constatées
par endroit, qui, cependant,
ne sont pas de nature à entacher la crédibilité des
opérations électorales. Il
s’agit entre autres du retard
à l’ouverture et à la clôture
des bureaux de vote sur
toute l’étendue des régions
concernées par la mission
d’observation, l’absence de
délégués de certains candidats dans la plupart des bureaux de vote couverts par
la CADEV-Niger, le retard
de certains agents électoraux, le manque de
rigueur et de concentration
dans certains bureaux de
vote, l’immixtion des assesseurs ou des délégués
des partis politiques dans
l’opération de vote, l’absence de vigilance des
délégués des partis politiques pendant le déroulement
des
opérations
électorales et le faible
éclairage de certains bureaux de vote rendant le
dépouillement pénible dans
certains centres de vote.
La mission d’observation
des élections de la CADEV
Niger a formulé des recommandations portant notamment sur le respect
scrupuleux des résultats
issus des urnes et sur une
formation plus soutenue
aux présidents des bureaux, représentant de la
CENI et surtout des partis
politiques. La CADEVNiger, au nom de l’union
des Evêques du Niger exprimé sa profonde gratitude
à l’endroit de ses partenaires CAFOD, Caritas Espagne, Développement et
Paix, Conférence Episcopale Italienne, Secours
Catholique France, Ambassade de France au Niger,
pour leur soutien moral et
financier. Elle encourage
les candidats et partis politiques à s’engager pour
l’acceptation et le respect
des résultats des urnes.
Elle invite les populations
nigériennes à la culture de
la paix dans ces périodes.
Enfin, la CADEV-Niger exprime sa profonde reconnaissance
au
Peuple
Nigérien pour son sens
élevé de civisme et de responsabilité
dans
la
préservation de l’esprit de
paix tout au long du double
scrutin.
l Oumarou Moussa
l Election présidentielle au Bénin
LA CEDEAO déploiera une mission d’observation du scrutin
En vertu de son Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance qui stipule que la
Communauté économique des Etats de l’Afrique de
l’Ouest (CEDEAO) assiste les Etats membres dans
la tenue des élections, l’organisation régionale va
déployer une mission électorale dans le cadre de
l’observation de l’élection présidentielle du 6 mars
2016 au Bénin.
ette mission, qui
vise essentiellement
à s’assurer du bon
déroulement du processus
électoral en vue d’une élection libre, transparente et
crédible, sera dirigée par
l’ancien premier ministre de
la Guinée, Kabiné Komara.
Elle sera composée de 136
observateurs, dont 16 à
long terme et 120 à court
terme. Les observateurs à
court terme viendront des
Etats membres de la CEDEAO, à l’exception du
Bénin, de la Cour de Jus-
C
tice de la CEDEAO, du
Conseil des Sages de l’organisation régionale, ainsi
que du Parlement de la
Communauté. La mission à
court terme comprendra
également des experts en
provenance des ministères
des Affaires étrangères et
des organes de gestion des
élections des Etats membres ainsi que des représentants des organisations
de la société civile et des
médias. Quant aux 16 observateurs à long terme, ce
sont des spécialistes en sé-
curité, genre, opérations
électorales, droit constitutionnel et communication.
Dans l’exécution de son
mandat, le chef de la mission bénéficiera de l’appui
d’une équipe technique de
la Commission de la CEDEAO composée de son
président, Kadré Désiré
Ouédraogo, de la commissaire chargée des Affaires
politiques, de la Paix et de
la Sécurité, Mme Salamatu
Hussaini Suleiman, de
même que du directeur des
Affaires politiques de ladite
Commission, Dr Remi Ajibewa. Le chef de la division
Assistance électorale de
cette Commission, Francis
Oké, et d’autres cadres de
l’institution feront également partie de cette équipe.
Les observateurs seront
déployés dans les douze
(12) départements du pays,
à l’effet d’observer et de
suivre toutes les opérations
préélectorales, électorales
et postélectorales du scrutin et de se prononcer sur
son déroulement. Cette observation portera notamment sur la régularité, la
transparence, l’équité et le
bon déroulement de la présidentielle.
Au lendemain du scrutin, la
mission d’observation électorale de la CEDEAO exprimera son opinion et
formulera, en cas de besoin, des recommandations
à l’endroit des différentes
parties prenantes au processus électoral. Ce sera à
travers une déclaration préliminaire du chef de la mission, Kabiné Komara, lors
d’une conférence de presse
prévue le 7 mars 2016 à
Cotonou.
Trente-trois (33) candidats
sont en lice pour cette élection à deux tours, dont le
premier, initialement prévu
le 28 février 2016, a été reporté au dimanche 6 mars
2016, en raison du retard
dans la production et la distribution des cartes d’électeurs. L’un de ces candidats
succédera à l’actuel chef de
l’Etat, Thomas Boni Yayi,
dont le deuxième et dernier
mandat s’achèvera le 6 avril
2016.
La CEDEAO lance un appel
aux candidats, aux leaders
des partis politiques ainsi
qu’à leurs militants et sympathisants afin que le scrutin se déroule dans la paix,
la quiétude, la sérénité et la
cohésion nationale.
(Source : Direction de la
Communication à la
Commission de la CEDEAO)
Jeudi 3 Mars 2016
NATION
3
l Message de l’ambassadeur des USA sur les résultats des Elections Présidentielles 1er
tour et Législatives des 21 et 22 Février 2016
SE. Mme Eunice S. Reddick exhorte les acteurs à régler toute
reclamation à travers les cannaux constitutionnels
La Commission électorale nationale indépendante
(CENI) a proclamé le vendredi dernier devant un
parterre de personnalités nationales et de représentants du corps diplomatique et membres des organisations internationals. Suite à la publication de ces
résultats, l’ambassadeur des Etats Unis au Niger SE.
Mme Eunice S. Reddick a livré un message. A travers
ce message, les Etats Unis saluent le peuple nigérien et
les institutions qui ont oeuvré dans l’organisation des
election pacifiques. SE. Eunice Reddick a aussi exhorté
les acteurs à recourrir aux voies constitutionnelles
pour le réglement de tout différend. Lire ci dessous
l’’intégralité du message
“Les
Etats-Unis
d’Amérique saluent tous
les Nigériens et les
institutions qui ont oeuvré
ensemble dans l’organisation des elections pacifiques des 21 et 22
Février, ainsi que la patience qui a prévalu au
cours du comptage des
voix. Nous sommes particulièrement encouragés de
voir de si jeunes Nigériens
et beaucoup de femmes
exercent leur droit de vote.
Aussi,
encourageonsnous tous les Nigériens à
démeurer calmes au fil du
déroulement
de
ce
processus electoral en
cours. Nous exhortons les
candidats et leurs supporteurs à régler toute réclamation à travers les
cannaux constitutionnels.
Une période post-électorale appaisée est cruciale pour la stabilité et le
maintien de la confiance
et la credibilité de ce
processus électoral. Nous
prenons acte des rapports
sur des problemes organisationnels internes lors de
la tenue du1er tour des
elections présidentielles
du 21 Février et encourageons les autorités en
charge des élections à y
remedier en vue de la
tenue du 2ème tour des
présidentielles prévu pour
le 20 Mars 2016. Je vous
remercie.”
Signé: S.E L’Ambassadeur des Etats-Unis
d’Amérique au Niger
Mme Eunice S. Reddick”
l Ouverture de la première session extraordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC)
Pour l’accès aux médias publics et privés des deux candidats du second tour de la présidentielle
n
ouvrant
les
travaux de cette
session extraordinaire de l’institution qu’il
dirige M. Abdourhamane
Ousmane a précisé que
la tenue de cette rencontre est motivée par l’ouverture, dans soixante
douze (72) heures, de la
campagne pour l’élection
présidentielle 2ème tour du
20 mars 2016. Dans
cette optique, le Conseil
Supérieur de la Communication a, une fois de
plus, la lourde responsabilité d’une part de
garantir l’accès équitable
des deux candidats aux
médias publics et privés
et d’autre part de veiller
au traitement professionnel de l’information par
les journalistes. ‘’Nous
devons assumer cette
responsabilité en ayant
sans cesse à l’esprit l’objectif principal que notre
institution s’est assigné,
E
celui de contribuer à l’organisation d’élections libres,
honnêtes
et
transparentes, dans un
climat social et politique
apaisé. Nous devons assumer cette responsabilité en tirant aussi les
leçons de notre propre
pratique de régulation en
nous enrichissant des
recommandations des
observateurs nationaux
et internationaux et en
tenant
compte
des
propositions pertinentes
issues des rencontres de
concertation que nous
avions eues avec les
partis politiques et les
responsables des médias publics et privés’’, a
souligné
M.
Abdourhamane Ousmane.
De l’avis général, le CSC
s’est, au cours de la
campagne
électorale
pour le double scrutin du
21 février dernier, bien
Jeudi 3 Mars 2016
l
Elh. Zakari A. Gado/ONEP
Le président du Conseil Supérieur de la Communication M. Abdourhamane Ousmane a présidé
hier matin, dans les locaux de l’institution, l’ouverture de la première session extraordinaire du
Conseil. Cette session comporte à son ordre du
jour quatre (4) points essentiels à savoir Examen
et adoption du procès-verbal de la session ordinaire du mois de février 2016; mise en place du
groupe de travail chargé du contrôle et du suivi
de l’accès aux médias publics et privés des candidats pendant la période de campagne pour
l’élection présidentielle deuxième tour du 20 mars
2016; modalités d’enregistrement, de diffusion et
de publication des messages des candidats dans
le cadre de la campagne électorale pour l’élection
présidentielle deuxième tour du 20 mars 2016 et
questions diverses.
Une vue des participants à l’ouverture de la session
acquitté de sa mission
telle que prescrite à l’article 157 de la Constitution du 25 novembre
2010, en veillant notamment au respect de la
mission de service public
conférée aux médias
d’Etat, au respect de la
déontologie en matière
d’information et de communication, au respect
de l’accès équitable et effectif des citoyens, des
associations, des syndicats et des partis politiques
aux
moyens
publics d’information et
de communication, au respect de la pluralité
d’opinions dans les médias publics et privés, au
contrôle du contenu et
des modalités de programmation des émissions
de
publicité
diffusées par les chaînes
de radio et télévisions
publiques, privées, com-
munautaires et associatives. Le CSC a surtout
accompli sa mission en
toute
indépendance,
dans la transparence et
l’équité. L’autre fait marquant de l’institution au
cours
du
précédent
scrutin est sans conteste
la précieuse contribution
du CSC à l’apaisement
du climat social et politique, à travers la composition de l’hymne dédié
aux élections, dont la résonnance dépasse largement
les
frontières
nationales.
En atteste le succès enregistré par cette chanson sur les réseaux
sociaux. ‘’Loin de nous
complaire dans
l’autosatisfaction, nous devons redoubler d’efforts
dans le cadre de la campagne électorale pour le
2ème tour de l’élection
présidentielle du 20 mars
prochain. A cet effet, le
CSC doit capitaliser
toutes les bonnes pratiques et corriger les insuffisances
décelées,
afin d’être à la hauteur
des attentes légitimes du
peuple nigérien et des
acteurs impliqués dans le
processus électoral. Tels
sont le sens et la portée
de cette session extraordinaire de notre institution’’ a fait remarquer le
président du CSC. M.
Abdourhamane
Ousmane a en outre réitéré
ses encouragements aux
membres du Conseil, au
personnel administratif et
technique du CSC, aux
personnes ressources,
aux moniteurs pour plus
d’abnégation dans l’accomplissement de cette
lourde mais exaltante
mission.
l Hassane Daouda
ANNONCES
4
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS ET TECHNIQUES
SECRETARIAT GENERAL
PROJET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR LA CROISSANCE, Don
IDA H840-NE
Unité de Coordination du Projet/ Tél: 20.35.26.21 / 22 – BP: 11.009 - Niamey - Niger
NIF: 27 366 / CNSS: 56 736 /Courriel: uc_prodec@yahoo.fr
La République du Niger a reçu un Don de l’Association
Internationale pour le Développement (IDA) pour le financement
du Projet de Développement des Compétences pour la
Croissance (PRODEC) et se propose d’utiliser une partie des
Fonds pour recruter un (e) Assistant (e) Comptable.
1. Mandat de l’Assistant (e) Comptable
Sous l’autorité générale du Coordonnateur du Projet et la
supervision directe du Comptable Principal, l’Assistant (e)
Comptable a pour mission, d’assister le Comptable Principal
dans les tâches quotidiennes relatives à Gestion Administrative
et Financière du Projet de Développement des Compétences
pour la Croissance (PRODEC), ainsi que toutes autres
tâches à la demande du Coordonnateur du Projet.
2.Tâches spécifiques :
Sous la supervision du Comptable Principal du Projet,
l’Assistant (e) Comptable a pour missions spécifiques de:
- Assister le comptable dans la saisie des pièces comptables du
projet ;
- Etablir les déclarations d’impôt et autres charges sur salaires;
- Tenue de la caisse de menues dépenses et effectuer
l’inventaire physique périodique des espèces en caisse ;
- Etablissement des demandes d’achat & bons de commande ;
- Gérer les fournitures de bureau, produits d’entretien,
consommable informatique etc… .
- Valoriser les stocks de fournitures;
- Assurer l’inventaire physique des stocks de fourniture;
- Assurer l’inventaire physique des immobilisations de
l’UCP/PRODEC & des Agences d’exécution ;
- Assurer le suivi de stocks carburant ;
- Remettre les chèques aux fournisseurs ;
- Assurer la conservation et l’archivage des pièces comptables;
- Assister le comptable Principal dans tous les travaux
comptables du Projet.
3.Qualifications de l’Assistant (e) Comptable
Pour mener à bien cette mission, l’Assistant (e) Comptable
devra avoir les qualifications suivantes :
- Etre de nationalité nigérienne;
Recrutement d’un (e) Assistant (e)
Comptable
- Etre titulaire d’un BTS (bac + 2 ans) en comptabilité;
- Avoir une expérience générale de trois (3) ans minimum dont
au moins un an dans un projet de développement, notamment
sur financement de l’IDA ;
- Avoir de bonnes connaissances du plan comptable en vigueur
au Niger et des normes comptables internationales ;
- Maîtriser les écritures comptables utilisées dans les projets ;
- Avoir une excellente maîtrise de mécanisme de financement
des projets de développement ;
- Savoir utiliser des logiciels comptables notamment le
TOMPRO ;
- Avoir de bonnes connaissances de l’outil informatique (Excel,
Word, etc…) ;
- Avoir des Connaissances des procédures de la Banque
Mondiale sur les décaissements est un atout;
- Etre capable de travailler en équipe et sous pression ;
- Jouir d’une bonne moralité et de ses droits civiques ;
- Etre disponible immédiatement.
4.Nature du contrat
L’assistant (e) Comptable aura le statut de consultant en
conformité avec les Directives “Sélection et Emploi de
Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans
le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’AID
Edition de Janvier 2011 révisée en juillet 2014.”
A cet effet, il est important de rappeler les dispositions de l’article
1.13 d) sur l’utilisation des fonctionnaires: « Les représentants
du gouvernement et les fonctionnaires du pays de l’Emprunteur
peuvent être engagés sous réserve que cela ne soit pas
incompatible avec le droit de la fonction publique ou d’autres
lois et règlements, ou politiques du pays de l’Emprunteur et (i)
s’ils sont en congé sans solde, retraités ou ont démissionné ;
(ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils
travaillaient avant leur départ en congé sans solde, en retraite
ou leur démission; et (iii) si leur engagement ne donne pas lieu
à un conflit d’intérêts ».
5. Durée et localisation du Poste
La durée du contrat sera d’un (1) an renouvelable avec une
période d’essai de six (6) mois sur la durée du projet après
Marchés
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, DE
L’ALPHABETISATION, DE LA PROMOTION DES
LANGUES NATIONALES ET DE L’EDUCATION CIVIQUE
évaluation satisfaisante des performances.
Le poste est basé à Niamey avec des possibilités de mission à
l’intérieur du pays.
6. Composition du dossier de candidature
Le dossier de candidature sera composé de :
a) une demande manuscrite adressée á Mr le Coordonnateur
du PRODEC ;
b) une lettre de motivation,
c) un curriculum vitae à jour, explicite, détaillé et certifié
conforme (avec 3 références professionnelles à contacter au
besoin) ;
d)les copies légalisées des diplômes et attestation de travail
ainsi que des pièces d’état civil;
NB : Il sera exigé un Casier judiciaire datant de moins de trois
(3) mois pour le/la candidat (e) retenu (e) avant la signature du
Contrat.
Seuls (es) les candidat (e)s présélectionné (e)s seront contacté
(e)s. Ils/elles seront soumis (e)s à une série de tests écrits et
oraux permettant de mesurer leurs capacités communicatives
et leurs connaissances techniques.
Les personnes intéressées peuvent obtenir des informations
supplémentaires à l’adresse ci-dessous et aux heures
suivantes: du lundi au jeudi de 8h à 17h30 et le vendredi de
8h à 13h. Les dossiers de candidatures rédigés en français
doivent être déposés ou expédiés à l’adresse indiquée cidessous au plus tard le vendredi 25 mars 2016 à 12 h30.
7. Adresse complète du Projet :
PROJET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES
POUR LA CROISSANCE
Don IDA H840-NE
Unité de Coordination du Projet
Quartier Plateau, à côté de la Voix du sahel
Tél: 20.35.26.21 / 22 – BP: 11.009 - Niamey – Niger
NIF: 27 366 / CNSS: 56 736
Courriel: uc_prodec@yahoo.fr
Publics
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL
N°003/2016/MEP/A/PLN/EC
ACQUISITION DE MATERIEL ROULANT (09 VEHICULES 4X4 PICK UP DC)
1. Le présent avis d’appel d’offres fait suite à l’avis général de passation
de marchés publié dans le journal ‘’Le Sahel’’ N°9064 du 19 janvier
2016.
y afférents sont à la charge de l’acheteur et la personne responsable du
marché ne peut être responsable de la non réception du dossier par le
candidat.
2. Le Ministère de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la
Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique
(MEP/A/PLN/EC) invite les candidats remplissant les conditions
requises à présenter une offre sous pli fermé pour la fourniture de
matériel roulant en lot unique constitué de 09 véhicules 4*4 Pick Up
DC.
7. Les offres présentées en un (1) original et quatre (4) copies,
conformément aux Instructions aux Soumissionnaires, et accompagnées
d’une garantie de soumission équivalent à 2% du montant TTC de l’offre,
devront parvenir ou être remises à la Direction des Marchés Publics et
de Délégation de services Publics (DMP/DSP) du Ministère de
l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des
Langues Nationales et de l’Education Civique (MEP/A/PLN/EC) situé
face villa verte, au plus tard le mercredi 06 avril 2016 à 9 heures.
.
8. L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 10 heures, dans la
salle de réunion du MEP/A/PLN/EC, en présence des représentants
des soumissionnaires qui souhaitent y assister.
3. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes
physiques ou morales ou groupements en règle vis à vis de
l’Administration pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction ou de suspension.
4. Les candidats intéressés peuvent obtenir un complément
d’informations et consulter gratuitement le dossier d’appel d’offres
auprès de la Direction des Marchés Publics et de Délégation de
services Publics (DMP/DSP) du lundi au jeudi entre 9 heures et 17
heures, et le vendredi entre 9 heures et 12 heures 30 minutes.
5. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acheter un
jeu complet du dossier d’Appel d’offres, auprès de la Direction des
Marchés Publics et de Délégation de services Publics
(DMP/DSP)moyennant paiement d’un montant non remboursable de
200 000 francs CFA payables en espèces.
9. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un
délai de cent vingt (120) jours, à compter de la date d’ouverture des
plis.
Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne donner
aucune suite à tout ou partie du présent Appel d’offres.
La Ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de
la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique
Mme BETY ACHAITOU HABIBOU OUMANI
6. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais
Jeudi 3 Mars 2016
NATION
5
l Fin des activités de la 1ère édition de la journée africaine de l'alimentation scolaire
a décision prise par les
chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union
Africaine d'introduire la
Journée Africaine de l’Alimentation Scolaire est salutaire surtout en mettant
l'accent sur la production domestique, et d'en faire une
stratégie continentale visant
à améliorer la rétention et la
performance des élèves. En
effet, le rôle essentiel des
repas scolaires pour l'éducation et les économies locales
est plus que jamais intéressant. Selon le représentant
de l’Union Africaine, les cantines scolaires existent
depuis des longues dates en
Afrique. Les repas scolaires
fournissent un soutien social
indispensable, encourageant
une assiduité plus régulière à
l'école et contribuant à la protection des enfants en cas
L
l
d'urgence. Ils constituent
également un investissement clé sur le long terme
pour l'avenir de millions de
personnes, les économies
locales ainsi que pour
l'élimination de la faim à travers les pays d’Afrique et le
reste du monde.
En effet, le lien avec la production locale est une nouvelle
approche
qui
représente un filet de sécurité pouvant être utilisé pour
accéder à la nourriture et
pour dynamiser les marchés
locaux. Cette démarche soutient les ménages à mener
des activités productives et à
participer au développement
local. Selon le PAM, plus de
10 millions d'enfants, dans
41 pays africains, ont bénéficié des programmes de
repas scolaires de l’institution en 2014. Plus de la
moitié des enfants bénéficiaires des programmes des
cantines scolaires du PAM
dans le monde vivent en
Afrique. À l'échelle mondiale,
plus de 370 millions d'enfants reçoivent des repas
scolaires dans 131 pays,
principalement via des systèmes gouvernementaux.
Dans son allocution de clôture, la ministre Bety Aichatou Habibou Oumani a
félicité les participants soulignant que les échanges enrichissants menés autour
des thèmes ‘’les échanges
d'expériences en alimentation scolaire’’, ‘’l'alimentation
scolaire,
vecteur
de
développement’’ ont permis
aux participants d'approfondir leurs connaissances
sur le sujet et de projeter des
actions pour la mise en
œuvre d'une stratégie permettant d'impacter positivement
la
fréquentation
scolaire, le maintien des
élèves dans le système, la
qualité de l'éducation et les
résultats scolaires. Selon la
ministre, l’alimentation scolaire fait partie des réponses
permettant aux enfants défavorisés et vivant dans des
zones difficiles d'avoir accès
à un apprentissage de qualité dans un environnement
approprié.
l
Les activités entrant dans le cadre de la célébration de la
1ère édition de la Journée Africaine de l'Alimentation
Scolaire ont pris fin mardi dernier, dans l’après-midi au
Palais des congrès de Niamey. La cérémonie de clôture a
été présidée par la ministre des Enseignements
secondaires Mme Betty Aichatou Habibou Oumani
assurant l’intérim de son homologue en charge de
l'Enseignement Primaire, de l'Alphabétisation, de la
Promotion des Langues Nationales et de l'Education
Civique et en présence des membres du gouvernement,
des représentants des pays amis et ceux de la
Commission de l'Union Africaine ainsi que des
partenaires techniques et financiers. La fin des assises a
été sanctionnée par un appel dit «Appel de Niamey».
Aboubacar Abzo/ONEP
Adoption de l’‘’Appel de Niamey’’
La table de séance lors de la clôture des travaux
C’est pourquoi, a-t-elle
ajouté, les réflexions faites
dans le cadre de cette
journée avec l'appui de spécialistes en matière d'alimentation scolaire et les
partenaires techniques et financiers, témoignent de la
volonté de tous les acteurs
de fédérer les ressources
provenant des Etats, des organisations du système des
Nations Unies et des ONG
pour assurer un fonctionnement efficient des cantines
scolaires. «C'est de cette
façon que l'Afrique pourra
par la promotion de l'éducation, atteindre les objectifs
pour un développement
durable et lutter contre la
sous-alimentation,
le
mariage précoce et les abandons en milieu scolaire », a
souligné la ministre Bety
Aichatou Habibou Oumani
avant d’adresser au nom du
gouvernement et du peuple
nigérien, les remerciements
aux participants et à l'Union
Africaine pour son implication pleine dans l'organisation de cette journée, au
centre d'excellence du Brésil
pour sa contribution combien
précieuse dans les réflexions.
Au terme de cette journée,
un appel a été lancé, dit
‘’Appel de Niamey’’. (Lire
ci-dessous l’intégralité de
l’ «appel de Niamey »)
l Seini Seydou Zakaria
Appel de Niamey
L'idée consacrant la célébration d'une journée Africaine de
l'Alimentation Scolaire remonte au mois d'octobre 2015
suite au Sommet des Chefs
d'Etats et de gouvernements
de l'Union Africaine. C'est en
effet lors de la réunion des
Ministres en charge de l'éducation de notre organisation
commune que le Niger, a fait
un plaidoyer en faveur de l'alimentation scolaire endogène.
Soulignant les impacts que
pourraient avoir ce programme dans le cadre de
Education d'ici 2030, notamment sur l'amélioration de l'accès et de l'achèvement au
primaire et cela en rapport
avec la lutte contre les
mariages précoces, contre le
phénomène des enfants de la
rue etc.
La réunion a lancé un appel
pour :
i) la mise en place d'un comité
technique multidisciplinaire
d'experts africains sous la
présidence de la CUA et bénéficiant de l'appui des institutions telles que le PAM et le
Centre d'excellence contre la
faim, pour entreprendre une
étude
générale
sur
la
pertinence et l'impact de l'alimentation scolaire dans les
États membres de l'UA. L'étude devra également prendre en compte l'expérience
brésilienne ;
ii) l'institution du 1er mars
comme Journée africaine de
l'alimentation scolaire ;
iii) l'élaboration des modalités
d'observation de la Journée
africaine de l'alimentation scolaire par la CUA, les Etats
membres et les partenaires
concernés.
Ces propositions ont été entérinées par le sommet des
Chefs d'Etat de l'UA tenus en
Janvier 2016. Après l'institution de cette journée, il a été
demandé au Niger vu son engagement dans ce processus
d'abriter la première journée
africaine de l'alimentation scolaire. Nous nous réjouissons
de l'honneur fait à notre pays
d'abriter la cérémonie de
lancement de la journée
africaine de l'alimentation
scolaire ce 1er mars 2016.
Les programmes des cantines
scolaires jouent un rôle important dans la réduction des disparités entre filles et garçons
en plus de son impact signifi-
Jeudi 3 Mars 2016
catif sur l'accès et la rétention
en général. Ils constituent un
important moyen de transfert
de revenus vers les familles
bénéficiaires et un filet de
protection sociale pour les
ménages pauvres. Ces programmes permettent également de faciliter la transition
des enseignements primaires
vers les enseignements secondaires surtout dans le milieu
rural où les élèves sont contraints de quitter leur famille et
que souvent les familles
d'accueil ont des difficultés
elles-mêmes à subvenir à
leurs besoins alimentaires.
Autour de l'école, un programme d'alimentation scolaire permet de développer et
de mettre en lien plusieurs activités génératrices de revenus
au profit des communautés
locales. Beaucoup de ces activités participent à l'autonomisation des femmes rurales.
L'approvisionnement en vivres
auprès des petits producteurs
dans la mise en œuvre des
programmes de cantines scolaires permet d'injecter dans
l'économie locale d'importantes ressources nécessaires
à son développement. En
effet, les achats locaux auprès
des petits producteurs permettent aux paysans de vendre à
un prix rémunérateur et éviter
les effets de' la spéculation et
limiter les ventes à des intermédiaires.
Cependant certains défis
restent à relever, II s'agit
entre autres :
1. la pérennisation des
ressources (allocation d'une
ligne budgétaire au niveau national, adoption d'une loi et/ou
d'une disposition fondamentale à baliser dans la constitution)
2. Le renforcement des
capacités techniques et institutionnelles
des
parties
prenantes pour internaliser le
concept de l'alimentation scolaire endogène
3. La Mise en place d'un
mécanisme multisectoriel et
multipartite de coordination et
de suivi évaluation.
L'alimentation scolaire endogène contribue à atteindre
les objectifs de la Stratégie
Continentale de l'Education
pour l'Afrique (CESA 16-25),
émanent de l'agenda 2063 et
les objectifs mondiaux du
Développement
Durable
(ODD) en matière d'éducation.
L'Alimentation Scolaire liée à
la production locale est un moteur de développement local
efficace. Elle permet de renforcer le capital humain indispensable pour assurer le
développement de nos pays
dans le futur.
Au Niger, le gouvernement a
élaboré
l'Initiative
"les
Nigériens Nourrissent les
Nigériens (I3N)"dont l'axe 4
est l'amélioration des revenus
des producteurs et la diversification des productions agricoles. En outre le programme
sectoriel de l'éducation et de la
formation (PSEF) intègre des
actions en faveur de l'Alimentation Scolaire à travers les
cantines scolaires.
Le Forum demande aux chefs
d'Etats africains de s'engager
résolument en faveur de
stratégies nationales pour
l'alimentation scolaire, gage
d'un développement humain
durable et inclusif ; de créer un
Centre Régional d'Excellence
basé au Niger à l'image de
celui du Brésil avec le soutien
de la CEDEAO, de l'UEMOA,
du NEPAD, du PAM »
ANNONCES
6
REPUBLIQUE DU NIGER
ASSEMBUIE NATIONAL SECRETARIAT GENERAL
DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES
COMMUNIQUE
Le Secrétaire Général de l’Assemblée Nationale à l’honneur
d’informer les candidates et les candidats au concours de
recrutement de trente-cinq (35) agents pour le compte des
Directions et Services, que la liste des candidats autorisés à
se présenter audit concours est désormais disponible sur le
tableau d’affichage de l’Assemblée Nationale.
Le concours aura lieu le samedi 12 mars 2016 au centre
unique de Niamey à partir de 07h30 au CEG Garba Djibo
(CEG Centre) et à l’Ecole Wright.
Les candidats sont priés de se munir de leurs pièces
d’identité.
AVIS DE PERTE
Avis est donné par l’étude notariale de Maître Djibo Hamsa Garba LI 18, B.P 2444 Niamey
TEL 21 76 97 02 de la perte de l’Acte de Cession portant sur la parcelle G de l’îlot 2192
du lotissement CITE MANDELA, d’une superficie de cinq cent sept (507) mètres carrés
au nom de Madame HAOUA MAHAMADOU CHERIF.
Prière à toute personne qui l’aurait retrouvé de bien vouloir le déposer au service des
affaires domaniales de la Commune Rurale de Liboré ou à l’étude ci-dessus indiquée.
LE NOTAIRE MAITRE DJIBO HAMSA GARBA
AVIS D’APPEL D’OFFRES DE PLAN
INTERNATIONAL NIGER
Plan International Niger lance un Avis d’Appel d’Offres pour l’achat
de divers matériels informatiques (ordinateurs, imprimantes,
onduleurs, etc.).
Les candidats intéressés peuvent consulter le Dossier d’Appel
d’Offres au Secrétariat de Plan International Niger, Angle Avenue
des Djermakoye & Rue de la Magia, Quartier Issa Béri,de 9 heures
à 17 heures à partir du jeudi 03 mars 2016.
Les offres exprimées en TTC doivent parvenir dans une enveloppe
fermée portant au dos la mention « Offre pour achat de matériels
informatiques» au plus tard le jeudi17 mars 2016 à 10h00, heure
locale, à l’adresse suivante :
Plan International Niger, Angle Avenue des Djermakoye & Rue de la
Magia, Quartier Issa Béri, BP 12247 Niamey-Niger, Tel : 20 72 44 44 /45.
La séance d’ouverture des offres aura lieu le jeudi 17 mars à 10h30,
heure locale, dans la salle de réunion de Plan International Niger en
présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent y
assister.
Plan International Niger se réserve le droit de ne donner aucune suite
à tout ou partie du présent appel d’offres.
La Représentante Résidente Adjointe
de Plan International Niger
Marchés Publics
République du Niger
CONSEIL NIGERIEN DES UTILISATEURS DES
TRANSPORTS PUBLICS (CNUT)
BP 11.048 NIAMEY
PLAN PREVISIONNEL DE PASSATION DES
MARCHES PUBLICS AU TITRE DE L’ANNEE 2016
Le Directeur Général du CNUT
ISSOUFOU OUMAROU
Jeudi 3 Mars 2016
ECONOMIE
7
l Résumé du Bulletin Officiel de la Cote de la BRVM
Clôture de la séance du 1er mars en hausse, avec une progression de 0,52% par rapport à celle du 29 février
Le Bulletin Officiel de la Cote(BOC), publie les informations sur
les activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières
(BRVM). Selon le BOC, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), Afrique de l’Ouest a clôturé sa séance du mardi 1er
mars 2016 en hausse par rapport à la séance précédente. L’indice
BRVM 10 est passé de 281,39 à 282,85 points, soit une progression de 0,52%. L’indice BRVM Composite, pour sa part, a gagné
0,32% à 303,93 points contre 302,97 points précédemment.
ette journée du 1er mars
2016, la valeur des transactions s’est établie à
830,79 millions de FCFA contre
1,91 milliard de FCFA le 29
février 2016. Toujours pour la
journée du 1er mars, la capitalisation boursière du marché des
actions se chiffrait à 7499,80
milliards de FCFA. Et, celle du
marché obligataire s’élevait à
1734,42 milliards de FCFA. En
ce qui concerne, les titres, le
plus actif en volume était
Ecobank Transnational Incorporated TG avec 127 746 actions
échangées. Le titre le plus actif
en valeur était SONATEL SN
avec 204,66millions de FCFA de
transactions.
Pour la journée du lundi 29
février 2016, la BRVM a clôturé
sa séance en baisse par rapport
à la séance précédente, celle du
26 février 2016. En effet, l’indice
BRVM 10 est passé de 285,81 à
281,39 points, soit un repli
de 1,55%. L’indice BRVM Composite, pour sa part, a cédé
0,76% à 302,97 points contre
C
AVIS DE PERTE
L’AN DEUX MILLE SEIZE ET LE DEUX MARS
ETUDE DE Maître SOULEYMANE GARBA,
Notaire à la résidence de Niamey (NIGER),
Quartier Cité Poudrière Avenue du Damergou,
Boite Postal: 11.167, Tel : 20.74 1 2 64, (non loin
de TOUTELEC NIGER S.A)
II est donné avis, de la perte de l’acte de cession
de la parcelle N° H sise à Niamey de l’ilôt
N° 31360 du Lotissement MAMAN KORO au
nom de Monsieur BACHIR IDRISSA.
Prière à toute personne qui l’aurait retrouver de
bien vouloir le déposer à l’Etude Maître
SOULEYMANE GARBA, Notaire à la résidence
de Niamey (NIGER), Quartier Cité Poudrière
Avenue du Damergou, Boite Postal: 11.167,
Tel : 20.74 1264 ou au Service des Affaires
Domaniales de Niamey.
Pour avis Maître SOULEYMANE GARBA
AVIS DE PERTE
L’AN DEUX MILLE SEIZE ET LE DEUX MARS
ETUDE DE Maître SOULEYMANE GARBA,
Notaire à la résidence de Niamey (NIGER),
Quartier Cité Poudrière Avenue du Damergou,
Boite Postal : 11.167, Tel : 20.74 1 2 64, (non
loin de TOUTELEC NIGER S.A)
II est donné avis, de la perte de l’acte de cession
de la parcelle N° M sise à Niamey de l’ilôt
N° 31360 du Lotissement MAMAN KORO au
nom de Monsieur IDRISSA MAIDAGI.
Prière à toute personne qui l’aurait retrouvé de
bien vouloir le déposer à l’Etude Maître
SOULEYMANE GARBA, Notaire à la résidence
de Niamey (NIGER), Quartier Cité Poudrière
Avenue du Damergou, Boite Postal: 11.167,
Tel 20.74 1264 ou au Service des Affaires
Domaniales de Niamey.
Pour avis le Notaire Maître SOULEYMANE GARBA
Jeudi 3 Mars 2016
305,29 points précédemment.
La valeur des transactions s’est
établie à 1,91 milliard de FCFA
contre 2,30 milliards de FCFA le
vendredi 26 février.
Toujours, pour la journée du 29
février, la capitalisation boursière du marché des actions se
chiffrait quant à elle à 7 476,04
milliards de FCFA. Et, celle du
marché obligataire s’élevait à 1
734,42 milliards de FCFA.
Quand aux titres, le plus actif en
volume était Ecobank Transnational Incorporated TG avec 73
003 actions échangées. Le titre
le plus actif en valeur était
SONATEL SN avec 816,45 millions de FCFA de transactions.
Basée à Abidjan, en Côte
d’Ivoire, la BRVM est une institution financière spécialisée
créée le 18 décembre 1996
suite à une décision prise par le
conseil des ministres de l’UEMOA trois ans plutôt. Cette
bourse, qui a un statut de société anonyme dotée d'une mission
de
service
public
communautaire, est commune à
8 pays de l'Afrique de l'Ouest,
notamment le Bénin, le Burkina
Faso, la Guinée-Bissau, la Côte
d'Ivoire, le Mali, le Niger, le
Sénégal et le Togo. L’institution
dispose d'antennes nationales
de bourse (ANB) dans chacun
des pays concernés, afin d’assurer l'acheminement des ordres et des informations à tous
les investisseurs de la Bourse
de façon équitable.
Souley Moutari, (Source,
BOC, BRVM )
SOCIETE
8
l Méningite en Afrique
Ces derniers temps, des cas de méningite ont
été enregistrés dans notre pays. Des cas qui
peuvent corroborer l’alerte lancée en mars
2015 déjà par l’Organisation Mondiale de la
Santé (OMS), qui annonçait que le monde, en
particulier le continent africain, devrait se préparer à faire face, en cette année 2016, à une
épidémie de méningite. A ce propos le Coordonnateur du service de lutte contre les maladies épidémiques à l’OMS Niger indiquait que
«nous devons nous préparer à faire face à un
nombre sensiblement accru de cas pendant la
saison 2016 de la méningite.». Pour sa part, un
responsable de la Division des Programmes à
l’Unicef, précisait que devant cette éventualité
d’assister à des flambées de la méningite en
Afrique en 2016, il avait été demandé aux fabricants de vaccins contre les méningites, d’en
produire beaucoup. Selon les experts, c’est la
méningite C qui est en vue.
n se rappelle que
dans les six (6) premiers mois de l’année 2015, des Etats
Africains, dont le Niger, ont
eu à faire face à une épidémie de méningite tantôt dite
W135, tantôt méningite à
méningocoque C. Selon Dr
Myriam Henkens, Coordonnateur médical international
à Médecins Sans Frontière
(MSF) «dans les six premiers mois de 2015, le
Niger a enregistré 12.000
cas de méningite C. »
Selon les spécialistes, «la
méningite à méningocoque
est une forme bactérienne
de méningite». L’infection
attaque les fines membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière.
Ce qui fait que la méningite
peut causer de graves lésions cérébrales ; et s’il n’y
O
a pas de traitement, elle
peut être mortelle dans
50% des cas. Les spécialistes précisent que ce sont
différentes bactéries qui
sont responsables de la
méningite : Neisseria meningitidis peut-être la cause
d’épidémies importantes. Et
on notera qu’il y a « douze
(12) sérogroupes de Neisseria meningitidis dont six
(A, B, C, W, X et Y), peuvent provoquer des épidémies.
En fait, la prévention de la
méningite
repose
essentiellement sur la vaccination, nous renseignent
les professionnels de la
santé. En tout cas apprendt-on, des acquis importants
ont été enregistrés par rapport à la méningite A. En
effet, selon les données des
Organisations spécialisées,
l DR
L’OMS lance une alerte rouge pour l’année 2016
Les enfants doivent être particulièrement surveillés
« depuis l’introduction du
vaccin conjugué contre la
méningite A (MENAFRIVAC) en 2010 dans 15 pays
d’Afrique subsaharienne, la
charge de morbidité liée à
la méningite a baissé de
façon spectaculaire : aucune épidémie de méningite A n’a été signalée dans
les zones où la population a
été vaccinée. « Nous devons maintenant faire de
même pour la méningite C
», de l’avis de Mme
Amanda Mc Clelland, Administrateur principal Urgences sanitaires au FICR.
D’autres spécialistes indiquent qu’il reste beaucoup
à faire pour protéger la
ceinture africaine de la méningite contre les flambées
de la méningite C.
En fait, il s’agit de quatre (4)
grandes Organisations internationales (la Fédération
internationale de la Croix
Rouge et du Croissant
(FICR), Médecins sans
frontières, Unicef et OMS)
qui sont actuellement à
cheval sur cette alerte
d’une épidémie de méningite C dès le début de l’année 2016. Et ces mêmes
Organisations sont très vite
entrées en contact avec les
fabricants des vaccins
contre les méningites, de
par le monde, et ceci afin
de parer au plus pressé car
disent-ils au cours de l’année 2015, une importante
épidémie à méningocoque
C avait menacé l’Afrique et
avait fait beaucoup de ravage. Mais après investigations, les experts de la
Santé publique ont mis en
lumière le fait qu’on était arrivé à cette situation parce
que tout simplement il y
avait une pénurie de stock
du vaccin C !
C’est pourquoi pour 2016,
ces Organisations internationales spécialisées, ont
très tôt demandé aux fabricants de vaccins d’en produire en quantité suffisante
et surtout à prix abordable.
Ces quatre (4) Organisations ont demandé que les
fabricants produisent cinq
(5) millions de vaccins pour
l’Afrique. Mais, selon elles,
les fabricants traînent les
pieds. Dr Mirza de la Division Programmes Unicef disait il y a de cela quelques
semaines, «qu’il n’y a pas
beaucoup d’empressement
pour cet appel en vue d’une
production,
à
grande
échelle, des vaccins contre
la méningite.» Des experts
disent aussi que dans le
cadre de la lutte contre la
méningite, il y a lieu de mettre au point, des vaccins
multivalents.
l Issaka Saïdou
Mode de transmission
n général on distingue la méningite
cérébro-spinale épidémique due au méningocoque et la méningite
endémo sporadique due à
d’autres
germes.
La
méningite
est
une
maladie très grave, spécialement chez l’enfant.
Certains praticiens disent
que parfois la méningite
est la conséquence de
E
complication
d’autres
maladies comme les
oreillons, la rougeole, la
coqueluche, l’otite. Elle est
transmise par contact
direct et est favorisée par
la promiscuité, l’entassement.
Le passage ininterrompu
d’homme
à
homme
assure la pérennité du
germe de la méningite. En
fait, indiquent les techni-
l Archives ONEP
La méningite est une maladie du cerveau,
en ce sens que ce sont les méninges qui
sont attaquées, infectées (les méninges
étant les membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière). Ces infections
sont dues à différentes bactéries ou
germes. C’est pourquoi du reste on parle
de méningite A, B, C et, aujourd’hui, W 135,
X, Y.
Des patients dans un centre sanitaire
ciens, l’homme malade ne
joue qu’un rôle infini dans
la transmission de la maladie car dès qu’il est
traité, il n’est plus conta-
gieux. En réalité, les vrais
réservoirs de germes sont
représentés par les porteurs sains des bacilles
dans le nez et la gorge car
la transmission se faisant
par voie aérienne. Selon
les praticiens, le dessèchement des muqueuses
par le climat sec et les
Jeudi 3 Mars 2016
SOCIETE
l
Archives ONEP
Les signes de la
méningite ?
De la fièvre. Elle est
constante, (39 ou 40°C),
accompagnée
d’une
grande fatigue. Les praticiens soulignent que les
battements de cœur sont
accélérés. La langue est
sèche, le volume des
urines est diminué. Ensuite viennent des maux
de tête très violents, la raideur de la nuque. En effet
disent les techniciens, le
syndrome méningé caractérisant l’irritation des méninges, comporte des
vomissements en jet, des
maux de tête insupportables ainsi qu’une raideur
de la nuque en ce sens
que le malade ne peut pas
fléchir, pencher la tête en
avant et ceci à cause de la
douleur. Ces signes s’accompagnent d’une photo-
phobie : les yeux du malade ne supportent pas la
lumière. Le patient a, en
plus, une douleur à la
flexion
des
cuisses
jambes tendues. Il peut
aussi avoir des troubles
de la conscience, des
convulsions et tomber
dans le coma.
Il faut cependant préciser
que chez le nourrisson et
le nouveau-né, les signes
de la méningite sont différents : en effet selon les
spécialistes de cette maladie, chez le nourrisson la
nuque est molle, la fontanelle est bombée. Les cris
témoignent des maux de
tête. Les vomissements
sont associés à une diarrhée qui va entraîner une
déshydratation. Les yeux
du nourrisson sont fixés
vers le haut (plafonnement du regard). Chez le
nouveau-né, les signes
méningés sont plus discrets. Aussi, il faut suspecter la maladie par
l’apparition d’une fièvre,
une grande altération de
l
vents de sable est une
cause d’infections du nez
et du pharynx, favorisant
ainsi le déclenchement de
la maladie.
9
Lors d’une séance de vaccination
l’état général, la cyanose
(un semblant de modification de la couleur de la
peau), la disparition des
réflexes ainsi que les
pauses respiratoires en ce
sens que les phases respiratoires ont tendance à
se couper.
Pour ce qui est du diagnostic de la méningite, les
techniciens
soulignent
qu’il s’impose, dans un
premier temps, face au
contexte épidémiologique
et les signes cliniques.
Mais pour l’essentiel, le
diagnostic d’une méningite est confirmé par la
ponction lombaire ; cette
ponction va montrer un liquide céphalo-rachidien
trouble et permet ainsi
d’identifier le germe en laboratoire.
Pour le traitement de la
méningite, il faut absolument amener le malade
chez un docteur dès l’apparition des premiers
signes cliniques. Les malades doivent être isolés.
Pour les mesures préventives, c’est essentiellement la vaccination des
populations
exposées.
Cependant, et avant tout
disent les professionnels
de la santé, la prévention
de la méningite cérébrospinale, se fait en association avec une bonne
éducation sanitaire. Il est
dit que l’aération et l’ensoleillement des habitations
diminue la contamination,
car le germe est fragile.
La méningite est certes
une maladie contagieuse,
mais de nos jours, elle est
parfaitement guérissable.
Il suffit tout simplement de
se rendre dans une formation sanitaire et ceci dès
l’apparition des premiers
signes de la maladie notamment les maux de tête
insupportables, la fièvre. A
l’heure actuelle au Niger,
les médicaments permettant une prise en charge
correct de la méningite,
sont disponibles dans les
Centres de santé.
l Issaka Saïdou
La méningite : différents germes sont en cause
es épidémies apparaissent en décembre et au début de la
saison sèche, atteignant
un maximum en février –
mars. Les enfants sont les
plus atteints. Les autres
méningites
ont
une
distribution
universelle
et
atteignent
plus
particulièrement les enfants. La mortalité est très
élevée. La méningite à
méningocoques (Neisseria meningitis) est transmise par contact direct.
Il y a ensuite la méningite
à pneumocoque. Elle se
fait souvent à la suite
d’une infection oto-rhinolaryngologique. Il y a aussi
ce qu’on appelle la méningite néonatale. Elle apparaît dans les deux (2)
premières semaines de la
vie ; elle est due au strep-
L
tocoque du groupe B. Elle
est secondaire à la
présence du germe dans
le pharynx où le vagin de
la mère. Les praticiens
soulignent aussi qu’il y a
certains actes médicaux
qui peuvent provoquer
des méningites à germes
particuliers. Ils indiquent
que ceci peut arriver dans
le cas d’une intervention
chirurgicale touchant les
méninges, ponction sousoccipitale dans le traitement du tétanos effectués
dans des conditions d’hygiène défectueuses.
Enfin, toutes les septicémies (maladies liées à
l’infection au sang), peuvent se compliquer en
méningite. Selon des investigations faites, il y a
différents germes en
cause dans la survenue,
Jeudi 3 Mars 2016
l
DR
Il existe différents germes qui sont en
cause dans la survenue de la méningite.
Selon les techniciens, Il y a d’abord ce
qu’on appelle la méningite cérébrospinale. Elle s’observe surtout en zone
tropicale, principalement dans la zone
sahélienne appelée « ceinture de la
méningite » qui va du Sénégal à la corne
de l’Afrique.
La vaccination demeure la principale option pour la prévention
la manifestation de la bactérie du genre Neisseria.
C’est le seul responsable
de la méningite cérébrospinale épidémique. Il en
ressort que sur le continent africain, c’est le
méningocoque du groupe
A qui prédomine.
Dans la survenue de la
méningite, il y a aussi le
pneumocoque. Il est responsable de 25 % des
méningites. Il touche
surtout les nourrissons et
les vieillards. 60 % des
malades en meurent.
Autres germes accusés
dans la méningite : le
bacille de Pfeiffer ou
Haemophilus influenzae. Il
est responsable de 15 %
des méningites, et touche
surtout les nourrissons
entre 3 mois et 3 ans. 33
% des malades en
meurent.
D’autres germes (bactéries) sont pointés du
doigt tels que les staphylocoques, les entérobactéries, les streptocoques ;
mais ils sont rares semble-t-il. Selon les spécialistes de la lutte contre la
méningite, la prévention
(c'est-à-dire la vaccination
préventive), le dépistage
et le traitement des porteurs sains des germes de
la méningite sont des
mesures qui coûtent cher.
Ceci explique sans doute
le fait que la méningite
pose des problèmes de
santé publique. Il faut
donc qu’il ait une surveillance attentive qui permet
d’intervenir dès qu’une
épidémie se déclenche. Il
convient donc de mettre
l’accent sur la surveillance
épidémiologique.
Issaka Saidou
(Source : Encyclopédie
médicale de l’Afrique)
10
ANNONCES
Avis d’Appel d’Offres
N°CMNE12-003/2016-JICS/N001-002
Intitulé du don : Aide Non Remboursable du Japon pour le Développement
Communautaire
1. Le Gouvernement de la République du Niger a reçu un don du Gouvernement
du Japon en vue de réaliser le « Projet de Construction des Etablissements
d’Enseignement Secondaire au Niger » (ci-après désigné par le “Projet”).
Conformément à l’Echange de Notes signé le 19 novembre 2013 entre le
Gouvernement du Japon et le Gouvernement de la République du Niger et à
l’Accord de Don conclu le 19 novembre 2013 entre l’Agence Japonaise de
Coopération Internationale (JICA) et le Gouvernement de la République du
Niger, le Gouvernement de la République du Niger se propose d’utiliser une
partie de ce don pour effectuer des paiements autorisés au titre du présent
Projet.
(01) garantie exclusivement bancaire (délivrée par un établissement bancaire
ayant son siège ou une antenne dans la ville de Niamey) d’un montant d’un
million cinq cent mille (1 500 000) francs CFA par lot et doivent être remises
au Bureau de JICS au Niger, Hôtel Sahel #241, Quartier Terminus, Niamey,
Tél. : 98 13 23 82, 96 69 74 90, au plus tard le 06 avril 2016, à 09 heures
30 minutes.
Les enveloppes seront ouvertes le même jour à 10 heures 30 minutes dans
la salle de réunion de l’Hôtel Sahel en présence des soumissionnaires qui
souhaitent assister à l’ouverture des plis.
Nota : Cet Avis d’Appel d’Offres est aussi sur le site Internet de JICS à savoir :
http://www.jics.or.jp
Le Représentant de JICS, Niamey
2. Japan International Cooperation System (ci-après désigné par “JICS”),
agissant pour le compte du Gouvernement de la République du Niger représenté
par le Ministère des Enseignements Secondaires, sollicite à cet effet, des
propositions auprès des entrepreneurs autorisés à soumissionner en vue de la
confection et de la fourniture de mobiliers scolaires destinés aux
établissements d’enseignement secondaire dans la région de Niamey et dont
le programme est subdivisé en deux (02) lots. (Voir l’allotissement ci-dessous)
3. Les entreprises intéressées peuvent se procurer le Dossier d’Appel d’Offres
(D.A.O.) contre paiement en espèces d’un montant non remboursable de Cent
mille (100 000) francs CFA à compter du 02 mars au 05 avril 2016 de 9 heures
00 à 17 heures 00 tous les jours ouvrables (Heure locale au Niger), auprès
du Bureau de JICS au Niger, Hôtel Sahel #241, Quartier Terminus, Niamey,
Tél. : 98 13 23 82, 96 69 74 90.
4. Les soumissionnaires remplissant les conditions et intéressés à concourir
peuvent soumissionner pour un ou plusieurs lot(s) (une offre indépendante par
lot). Le nombre de marchés ou de lots à attribuer à un soumissionnaire sera
déterminé en fonction de sa capacité.
4. Les offres devront être valides pour une période de quatre-vingt-dix (90)
jours suivant la date d’ouverture des plis et doivent être accompagnées d’une
NB : La période de livraison sera éventuellement modifiée selon l’avancement
des travaux, à confirmer à l’avance avec le Consultant.
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS ET TECHNIQUES
SECRETARIAT GENERAL
PROJET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR LA CROISSANCE, Don IDA H840-NE
Unité de Coordination du Projet/ Tél: 20.35.26.21 / 22 – BP: 11.009 - Niamey - Niger
NIF: 27 366 / CNSS: 56 736 /Courriel: uc_prodec@yahoo.fr
Le Fonds d’Appui à la Formation et à l’Apprentissage (FAFPA), grâce à un
financement du Projet de Développement des Compétences pour la
Croissance (PRODEC), offre aux jeunes déscolarisés et non scolarisés de
15 à 25 ans, du milieu urbain et du milieu rural des formations sur divers
métiers dans le cadre de la lutte contre le chômage.
Les jeunes du milieu urbain sont mis en apprentissage par alternance
(formation théorique et pratique) dans les domaines relatifs notamment
à la mécanique auto et moto, à la plomberie, au bâtiment, à l’ électricité, à
la cuisine, à la couture, à la menuiserie, à l’hôtellerie, à la conduite de
grands engins etc.
La durée de la formation va de 1 à deux (2) ans selon le métier au cours
de laquelle les jeunes reçoivent une rémunération mensuelle de vingt
mille (20.000) francs CFA. A l’issue de la formation, ils peuvent être
embauchés par une entreprise ou s’installer à leur propre compte.
Pour les jeunes du milieu rural, l’apprentissage porte sur les métiers
d’agro-pastoralisme notamment l’embouche, l’aviculture, la pisciculture,
la transformation agroalimentaire. Durant les formations qui portent sur
une période de trois (3) mois, les jeunes reçoivent rémunération de
20.000 FCFA par mois.
Le FAFPA peut également organiser une formation au profit des jeunes
sur toute sorte de métier à la demande d’une entreprise de la place. La
durée de la formation à la demande est au maximum de onze (11) mois.
Communiqué
Au cours de cette période les jeunes reçoivent une rémunération de
20.000 FCFA par mois si la formation se déroule au Niger et 50.000 francs
CFA par mois si celle-ci s’effectue à l’étranger.
L’entreprise qui a demandé la formation doit pouvoir embaucher les
jeunes à l’issue de la période d’apprentissage.
Les jeunes formés par le FAFPA ont également la possibilité, s’ils n’ont pu
trouver d’emploi, de suivre une formation en entreprenariat que peut leur
dispenser la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger, une autre
agence d’exécution du PRODEC, en vue de s’installer à leur propre compte
Pour des informations complémentaires, contactez-nous à la Direction
Générale du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à
l’Apprentissage, FAFPA, sis à Niamey au quartier Koira Kano ou appelez
le numéro (00227) 20 72 32 33 / 20 72 32 37.
Pour les jeunes des autres régions du Niger, vous pouvez vous rendre au
niveau de nos différentes antennes régionales à Agadez, Diffa, Dosso,
Tillabéry Tahoua, Maradi et Zinder.
Modalités d’inscriptions : Acte de naissance seulement. Pour la formation
à la demande un communiqué de presse permet aux jeunes de postuler en
fonction du profil recherché.
N.B. : les candidatures féminines sont vivement souhaitées.
Jeudi 3 Mars 2016
ANNONCES
11
AVIS DE PERTE
Appel d’Offres N°001/N1G/03/2016
Pour la fourniture d’Articles de Biens Non - Alimentaires
dans la Région de Diffa, Niger
L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) invite les entreprises /
fournisseurs agréés au Niger qui sont expérimentés dans les secteurs suivants
de l’offre et intéressés à présenter leurs propositions pour fournir les éléments
suivants en grandes quantités à Diffa, au Niger
• 1600 Kits de Biens Non - Alimentaires (BNA)
•4000 Kits Abris
Un ensemble complet de Documents d’Appel d’Offres est disponible pour
émission aux soumissionnaires intéressés au bureau de l’OlM à Niamey et à
Diffa ou par e-mail à nplniger@iom.int du 3 au 18 mars 2016.
Bureau OIM à Niamey
Rue IB 37, Issa Béri (Blvd Mali Béro), Niamey,Niger
Tel: (+227 2075 2507)
Avis est donné par l’Etude de Maître BIZO MATSAHI LIMANE, Notaire à la résidence
de Konni Tel 20640183, 96.97.91.63 ; de la perte du Permis Urbain d’Habiter N°209
du 12/01/1980, de la parcelle n°C de l’ilôt 201 du lotissement 1959, au nom de Elh
HAROUNA ATTO, commerçant demeurant à Konni, établi par la Sous-préfecture de
Konni
Toute personne qui l’aurait retrouvé, est priée de bien vouloir le déposer à l’Etude
ci-dessus indiquée ou à la Mairie de Konni.
Me BIZO MATSAHI LIMANE
AVIS DE PERTE
L'An deux mille seize et le vingt et trois janvier
ETUDE DE MAITRE SOULEYMANE GARBA, Notaire à la résidence de Niamey (République du
Niger), Quartier Cité Poudrière Avenue du Damergou, Boite Postal : 11.167, Tel : 20.74 1 264,(non
loin de TOUTELEC NIGER S.A)
Il est donné avis, de la perte des actes de cession des immeubles, formant les parcelles N° (J et K)
de l'îlot 2523 lotissement Cité Yaboni Plateau 1, au nom de Monsieur Abdou Ousmane.
Prière à toute personne qui les aurait retrouvés de bien vouloir les déposer à l’'ETUDE DE MAITRE
SOULEYMANE GARBA, Notaire à la résidence de Niamey (Républiques du Niger), Quartier Cité
Poudrière, Avenue du Damergou, Boite Postal : 11.167, Tel : 20.74 1264, (non loin de TOUTELEC NIGER S.A.)
ou au service domanial de la ville de Liboré.
Pour Avis le Notaire Maître SOULEYMANE GARBA
Bureau OIM à Diffa
Maison des Nations Unies en face du stade Régional
Les offres complètes par rapport aux instructions d’Appel d’offre doivent être
présentées dans des enveloppes scellées au bureau de l’OlM au plus tard le
23 mars 2016 à 16 heures.
L’OlM se reserve le droit d’accepter ou de rejeter toute l’offre, d’annuler le
processus de passation, de rejeter toutes soumissions, à tout moment avant
l’attribution du contrat ou du Bon de Commande sans, de ce fait, encourir de
responsabilité à l’égard de tout Fournisseurs concerné ou être tenue de
l’obligation d’informer les Fournisseurs concernés du motif de ladite action de
l’OlM.
Sahel et Sahel Dimanche
abonnement en ligne sur le Site web :
www.lesahel.ne
CEAO (Comité d’Evaluation et d’Attribution des Offres) OIM Niger
AVIS DE RECRUTEMENT INTERNE & EXTERNE
ADMINISTRATEUR BASE DE DONNEES & SUPPORT BI
Les activités principales :
- Définir les bases de données et les procédures d’exploitation;
- Assurer la définition et le respect des normes et standard de
développement et d’exploitation autour des bases de données
et des datawarehouse;
- Veiller à l’intégralité et la qualité des données applications
métiers;
- Veiller au respect de la confidentialité des données et gérer
les droits d’accès;
- Garantir de bonnes performances des bases de données
applications métiers;
- Assurer la sauvegarde des bases de données en exploitation
- Déployer des outils pour faciliter l’extraction des données
aux utilisateurs;
- Proposer les évolutions nécessaires dans un souci constant
d’amélioration du service aux utilisateurs ;
- Apporter le support technique dans la production des
statistiques fiables et de qualités ;
- Respecter et appliquer le plan qualité de la direction
générale;
- Toute autre tâche que pourrait lui confier la direction en
rapport avec ses compétences.
Jeudi 3 Mars 2016
Profil :
- Bac + 3/4 en informatique – analyste programmeur;
- Avoir une expérience de 2 ans dans une fonction similaire
- Connaissances approfondies sur les techniques de
l’administration des systèmes de BDD;
- Maitriser la mise en œuvre des systèmes de gestion de bases
de données (Oracle, SQL, MySQL, Post gre, etc.);
- Savoir gérer les relations avec les utilisateurs ;
- Savoir gérer les situations d’urgence et hiérarchiser les
priorités;
- Comprendre l’anglais technique du domaine ;
- Etre rigoureux et disponible ;
- Etre âgé au minimum 25 ans.
COMPOSITION DU DOSSIER
•Une lettre de motivation adressée au Directeur Général de
Atlantique Telecom Niger ;
•Un curriculum Vitae détaillé ;
•Une copie du dernier diplôme.
RECEPTION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE
Les dossiers de candidature seront déposés, au plus tard en
fin de matinée du lundi 07 mars 2016 à la Direction des
Ressources Humaines (DRH).
12
ANNONCES
AVIS DE RECRUTEMENT
La Représentation de UNICEF à Niamey, République du Niger lance un
avis de recrutement d’un Spécialiste en Santé Urgences pour une durée
temporaire de 364 jours pour sa Section Survie basé à Niamey.
Contexte :
La situation humanitaire au Niger est caractérisée par des urgences à
caractère récurrent et endémique. Le pays connait régulièrement
plusieurs type de crise ou risque humanitaires dans les domaines de
l’insécurité alimentaire, les crises nutritionnelles, les épidémies, les
catastrophes naturelles. L’insécurité dans plusieurs pays voisins et la crise
liée au terrorisme aggrave depuis quelques mois la situation humanitaires
particulièrement dans la région de Diffa, avec un déplacement de
populations internes comme de part et d’autres des frontières.
L’aide humanitaire au Niger basée sur le principe primaire « sauver des
vies » prend en compte la synergie d’action nécessaire entre différents
intervenants et collaboration avec les autres secteurs. Les crises
sanitaires sont normalement gérées à travers le cluster santé en
collaboration avec les autres clusters et la coordination de l’aide
humanitaire, les acteurs de mise en œuvre notamment les ONG et les
services déconcentrés de l’Etat.
Dans la région de Diffa, l’Unicef appuie trente-six formations sanitaires
pour l’accès aux soins et toute la région pour la prise en charge
nutritionnelle. La stratégie de l’UNICEF consiste à accroître l'accès à des
soins de santé de qualité pour les plus vulnérables. Plusieurs secteurs
de l’Agence travaillent ensemble pour assurer l’accès aux services sociaux
de base.
C’est dans le cadre du renforcement de ses actions que l’UNICEF lance
un avis de recrutement pour l’engagement d’une durée temporaire d’un
Médecin consultant national chargé des urgences au bureau de Niamey.
1. Justification
Sous la direction générale du Chef Section CSD, fournir l’appui technique
adéquat pour le renforcement de la réponse de l'UNICEF aux urgences de
santé pour les personnes déplacées et les réfugiés suite à la crise
humanitaire, les victimes de catastrophes naturelles, de la crise
nutritionnelle, du choléra. En collaboration avec les équipes de la Section
Survie et Nutrition, de la Coordination des Urgences, les personnes
ressources des autres secteurs et les responsables santé des bureaux de
zone, le spécialiste sera chargé de veiller à la mise en œuvre des
interventions de santé à fort impact dans les situations d'urgence aiguës
et chroniques, comme indiqué dans le noyau engagements collectifs de
l'UNICEF dans les situations d'urgence (CCC) et d'autres directives
techniques pertinentes.
2. Objectifs
L’objectif du poste est d’appuyer la section CSD de l’UNICEF Niamey
pour:
- Assurer un appui technique de qualité pour préparer et mettre en œuvre
la réponse en santé aux urgences dans les zones affectées en donnant
priorité aux CCCs.
- Coordonner avec le Bureau de zone la réponse Santé à la crise
humanitaire de Diffa
- Coordonner avec l’Unité WASH la préparation de la réponse de
l’UNICEF au cholera
- Coordonner avec la Section Nutrition la cohérence entre la réponse
Santé et Nutrition à la crise nutritionnelle
- Coordonner avec l’équipe technique ‘Urgences’ pour assurer la
cohérence de l’ensemble de l’appui UNICEF, le partenariat inter-agence
y compris la participation aux différents Groupes de travail
3. Tâches et Responsabilités
Les objectifs à atteindre seront mis en œuvre à travers les principales
tâches suivantes :
• Appuyer la section Survie et les bureaux de Zone dans la réponse aux
urgences de manière générale y compris les ripostes de vaccination dans
le contexte des urgences
• Appuyer les collègues de terrain dans la mise en œuvre des activités, y
compris par des visites de terrain conjointes
• Participer aux réunions internes et externes organisées dans le cadre
de la réponse aux urgences
• Participer aux supervisions, revues et évaluations des situations
d’urgences en coordination avec le responsables Santé des bureaux de
zone
• Identifier les priorités clefs nécessitant l’appui de la section et contribuer
à la réponse
• Assurer la planification des besoins en intrants, l’approvisionnement et
la distribution des intrants essentiels pour la prise en charge des
personnes déplacées, réfugiées et autres interventions de l’Unicef et faire
le suivi régulier de la situation de stock
• Contribuer à la mobilisation des fonds pour la réponse aux urgences,
assurer la gestion des subventions relatives aux urgences et contribuer
aux documents de planification
• Contribuer à l’élaboration dans les temps des sitrep, snapshot, rapports
réguliers et extraordinaires relatifs aux urgences
• Faire le suivi des engagements pris par l’UNICEF et les obligations des
ONGs et des services déconcentrés de l’Etat selon les protocoles
d’accords signés et/ou les financements reçus et assurer que les accords
soient respectés
• Assurer la mise en œuvre effective des engagements contenus dans
les PCA signés avec les partenaires
4. Resultats clé attendus:
- L’appui technique à la réponse Humanitaire dans le domaine de la santé
est assuré en collaboration avec les autres sections et les bureaux de
zone
- Le suivi régulier des interventions est assuré
- La gestion des intrants est améliorée
- Une analyse régulière de la situation est faite et la mise à jour des
priorités réalisée
- La contribution technique aux rapports et proposal est assurée
5. Durée
La durée du contrat sera de 364 jours.
6. Qualifications et Expériences
Qualification académique:
Doctorat en Médecine. Un diplôme en Santé Publique ou autres
disciplines pertinentes constitue un atout.
Experience de Travail:
- Au moins cinq ans d’expérience dans le domaine de la Santé et dans la
gestion d’un programme de santé publique.
- Une expérience dans le domaine de la gestion, le suivi et l’évaluation
d’un programme de d’urgence serait un atout
- Une expérience de travail dans une organisation internationale et/ou
dans le système des Nations Unies serait souhaitable
Competences
Competences clé:
- Une bonne capacité à travailler sous pression
- Bonne capacité à travailler avec les autres
- Une bonne capacité d’analyse, de planification et d’organisation
- Un bon sens de jugement, de responsabilité et d’initiative
- Disposer de bonnes aptitudes analytique et rédactionnelle
- Avoir une connaissance et une bonne utilisation de l’outil informatique et
notamment les logiciels Word, Excel, power point, etc
Langues:
- Maîtrise du français écrit et parlé
- Connaissance de la langue anglaise écrite et parlée
7. Rémunération :
Le poste est classé dans la catégorie des Professionnels Nationaux (NO)
au grade NOC de la grille de rémunération du Système des Nations Unies.
Date et Dépôt de candidature:
Le dossier de candidature comprenant obligatoirement une lettre de
motivation, un CV et un P11 (Notice Personnelle - disponible sur le
website http://www.unicef.org/about/employ/index_apply.html ou le site
des Nations Unies) à jour, des copies certifiées des diplômes et
attestations de travail doit être adressé à UNICEF, BP 12 481, 2 rue des
oasis, Niamey Niger, avec la mention « Spécialiste Santé Urgences Niamey – Confidentiel » au plus tard le 15 mars 2016.
NB : L’Unicef est un environnement non-fumeur. Les candidatures
féminines sont vivement encouragées. Tout dossier incomplet sera rejeté.
Tout dossier transmis ne peut être retiré.
Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.
Jeudi 3 Mars 2016
ETRANGER
13
l Mali
Progrès dans le processus de paix, mais persistance de l’impunité et de l’insécurité, selon l’ONU
Au terme de sa visite dans le pays, l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au
Mali, Suliman Baldo, a noté des avancées significatives dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix
et la réconciliation, et l’arrêt des combats entre les
groupes armés. Il a cependant exprimé son inquiétude face à l’impunité et à l’insécurité persistantes
et qui touchent plus particulièrement le nord et le
centre du pays.
Il faut saluer la dynamique actuelle. Le gouvernement et les groupes
armés, qui sont signataires à
l’Accord de paix, respectent
leurs engagements envers le
cessez-le-feu et continuent à
prendre part à des négociations sérieuses pour faire
avancer le processus», a
déclaré l’expert au terme de sa
sixième visite dans le pays du
21 février au 2 mars.
Il a cependant déploré «des retards dans la mise en application des mesures prévues dans
les accords pour renforcer la
dévolution de pouvoirs aux instances régionales et locales».
Ces retards semblent avoir encouragé certains groupes
ayant un intérêt dans la déstabilisation du Mali à intensifier
leurs attaques contre les forces
des FAMA et de la MINUSMA,
occasionnant dans le même
temps des pertes considérables parmi les populations
locales.
Aux attaques de ces groupes
extrémistes violents, dits « djihadistes», dont les combat-
«
l
tants sont souvent des
étrangers,
s’ajoutent
les
risques locaux grandissants de
violence intercommunautaire.
On note aussi des agressions
contre la circulation des personnes, des biens civils et des
humanitaires attribuées à des
narcotrafiquants et autres bandits armés.
«Des sources fiables m’ont
rapporté que des individus
avaient été agressés et volés
alors qu’ils empruntaient des
transports publics, et que des
enfants avaient été tués ou
blessés par des engins explosifs improvisés», a-t-il indiqué. M. Baldo s’est alarmé du
fait que très peu d’endroits
dans les zones du nord et du
centre du Mali ont été
sécurisés jusqu’à présent, malgré la signature de l’accord de
paix il y a bientôt un an.
«Je me suis rendu à Mopti,
dans le centre du Mali, et j’ai
recueilli des informations inquiétantes faisant état de
graves violations et d’abus des
droits de l’homme commis contre la population par des jeunes
gens radicalisés et armés. Ces
derniers agissent contre les
représentants de l’Etat, y compris les enseignants et les
écoles, et contre les chefs traditionnels qui s’opposeraient à
leur idéologie », a ajouté l’expert indépendant.
Des dérapages continuent
dans le cadre des opérations
militaires menées par les
forces de l’ordre et les forces
internationales pour neutraliser
de tels groupes, a aussi
souligné l’expert. On a ainsi
relevé que des personnes interpellées avaient subi des
mauvais traitements et que leur
droit à des procédures judiciaires rapides n’avait pas été
respecté.
Les cas de détentions au-delà
des délais légaux sont nombreux, a aussi noté l’expert, et
des informations font état de
représailles menées par les
FAMA contre les populations
locales suite à des attaques
contre leurs forces. « L’insécurité qui règne, en particulier
dans le centre et le nord du
Mali, prive les populations de la
jouissance de leurs droits et
freine la reprise des services
publics», a-t-il noté. «L’insécurité et l’absence ou l’insuffisance des services sociaux de
base continuent à entraver le
retour des réfugiés et des
personnes déplacées qui
souhaitent regagner leurs
communautés dans les zones
affectées par le conflit. »
Cette situation souligne la nécessité de passer à une vitesse
supérieure dans la mise en
œuvre de l’Accord pour la Paix
et la réconciliation. « Il incombe
aux signataires de cet accord
d’accélérer le processus de
paix. Ceci est nécessaire pour
assurer le plein respect des
droits de l’homme, notamment
la protection des civils et le retour de services de base et des
forces de l’ordre public, particulièrement dans le centre et le
nord du pays», a noté M.
Baldo.
« La situation sécuritaire au
Mali nécessite une réponse robuste et décisive de la part du
Mali, des pays de la région et
de la communauté internationale », a déclaré l’expert.
«Sinon, la situation des droits
de l’homme ne pourra pas
s’améliorer et les populations
du centre et du nord vivront
dans l’insécurité physique et
alimentaire. »
Quant aux mesures que le
Gouvernement malien avait
déployées pour lutter contre
l’impunité pour les crimes
graves commis dans le contexte de la crise depuis 2012,
M. Baldo a noté avec préoccupation le peu de progrès enregistrés dans de nombreux
dossiers. Seules les affaires
des bérets rouges disparus et
de la répression du contrecoup d’Etat, qui remontent à
l’année
2012,
semblent
avancer. « Il ne faut absolument pas laisser un climat d’impunité s’installer », a-t-il insisté.
M. Baldo s’est félicité de l’engagement du Mali sur la voie
de la justice transitionnelle à
travers l’établissement de la
Commission Justice, Vérité et
Réconciliation (CVJR). Il a noté
que beaucoup de travail avait
été fait jusqu’ici dans le domaine de la sensibilisation et
de l’engagement pour la création des antennes régionales
pour la CVJR. «L’élargissement de la composition de la
Commission de 15 à 25 commissaires récemment décrété
devra observer les normes de
bonnes pratiques, y compris de
transparence et de participation dans l’identification de
nouveaux
candidats»,
a
observé l’expert de l’ONU.
Au cours de sa visite, M. Baldo
a rencontré des membres du
Gouvernement malien, des
représentants de la société
civile, y compris des associations de victimes, des
représentants des mouvements armés signataires de
l’Accord de paix, ainsi que des
membres du corps diplomatique et de l’ONU. L’Expert indépendant présentera un
rapport sur la situation des
droits de l’homme au Mali au
Conseil des droits de l’homme
le 22 mars 2016.
(Source : Malijet)
USA/Primaires
Trump et Clinton sortent grands favoris du "Super mardi"
L'homme d'affaires Donald Trump et la démocrate Hillary Clinton se retrouvaient mercredi
favoris des primaires pour la Maison Blanche
après un "super mardi" à succès, journée charnière qui présage un duel entre les deux candidats aux personnalités très opposées.
onald Trump a depuis le
1er février gagné 10 des
14 premières primaires,
et Hillary Clinton 11 sur 16 contre Bernie Sanders. Ils ont chacun démontré leur popularité de
l'est à l'ouest et du nord au sud
du pays. Avec le résultat des
caucus républicains de l'Alaska
tombés aux premières heures
de mercredi et remportés de
justesse par le sénateur du
Texas Ted Cruz, selon les télévisions américaines, Trump a engrangé sept victoires dans 11
Etats.
Sur le papier, et selon les
sondages, Hillary Clinton partirait favorite contre un personnage aussi clivant que Donald
Trump. Mais les démocrates ne
veulent pas sous-estimer un
homme qui a humilié tous les
pronostiqueurs. "Nous avons
toujours pris Donald Trump au
D
sérieux", a souligné sur CNN le
directeur de campagne de Mme
Clinton, John Podesta.
Populiste
sans
intégrité
idéologique, au verbe incendiaire, Donald Trump pourrait surprendre une femme d'Etat rodée
mais dont la discipline tourne
parfois à la rigidité. Sans
compter les affaires qui la poursuivent: les attaques contre la
mission diplomatique de Benghazi, en Libye, en 2012 (quatre
morts), et la controverse sur sa
messagerie privée quand elle
dirigeait la diplomatie (20092013). "Ça va être assez rude,
je ne vais pas lâcher l'histoire
des emails", a annoncé Donald
Trump mardi soir sur Fox News.
Selon le New York Times, les
stratèges de l'équipe Clinton envisagent de confier le sale
boulot de répliquer à Donald
Trump à Bill Clinton, épargnant
Jeudi 3 Mars 2016
autant que possible à la candidate le combat de boue. Mais
Donald Trump a un avantage:
sa flexibilité idéologique, qui
pourra lui permettre d'aller
chercher les voix des électeurs
indépendants, au centre. "Nous
allons rassembler le parti et
nous allons agrandir le parti", at-il promis dans son discours de
victoire.
Dans le passé, il a fait preuve
d'un
remarquable
opportunisme, passant de la gauche
à la droite en fonction de ses intérêts d'homme d'affaires, sur le
droit à l'avortement ou les
armes à feu. Aujourd'hui encore,
il n'épouse pas complètement
l'orthodoxie
républicaine,
envoyant des signaux mitigés
sur l'immigration, la santé, le
libre-échange et la relation avec
Israël. Il a même défendu mardi
le rôle du réseau de planning familial et de cliniques d'avortement Planned Parenthood, que
les républicains attaquent avec
une extrême virulence. "Il est
déjà allé au centre", argue Cary
Covington, professeur de
sciences politiques à l'Université
de l'Iowa. "Je ne pense même
pas qu'il ait à changer", dit-il à
l'AFP.
Donald Trump répète qu'il pourrait gagner en novembre dans
des Etats démocrates comme le
Michigan, où la population
blanche ouvrière pourrait être
sensible à son discours antisystème et protectionniste. Le rejet
de plus en plus public de Donald Trump par des élus conservateurs ne ferait que renforcer
sa cote. "Plus les élites du parti
protestent contre Donald Trump,
plus ça l'aide, car ce ne sont pas
des gens que la base respecte",
dit à l'AFP Norman Ornstein, de
l'American Enterprise Institute.
Mais Hillary Clinton a déjà commencé à transformer la campagne en référendum sur
l'intolérance supposée du parti
républicain et de son favori. Elle
dépeint Donald Trump comme
un homme xénophobe et
sexiste
qui
déchirera
l'Amérique. Comme avec
Barack Obama en 2008 et
2012, sa stratégie repose sur la
mobilisation des minorités
noires et hispaniques. "Je vais
continuer à dénoncer l'intolérance et le harcèlement", at-elle lâché à des journalistes
mardi à Minneapolis. Dans ses
discours, elle parle désormais
"amour" et "gentillesse".
Mais l'ex-Première dame, ex-sénatrice et ex-secrétaire d'Etat
représente l'establishment par
excellence, dans une année
marquée par la colère antiélites. "Il y a énormément de
gens qui veulent mettre leur
poing dans la tête du système,
et Donald Trump est ce poing",
a dit David Axelrod, ancien
stratège de Barack Obama, au
site Vox.
Un consultant républicain du
Massachusetts, Brad Marston,
abonde. Il admet s'être trompé
l'été dernier sur les chances de
Donald Trump et prévient
que l'homme pourrait être
redoutable. "Il est très probable
qu'il soit sous-estimé. La plupart
des gens qui "estiment" (Trump)
sont des gens qui ne l'aiment
pas depuis le début", dit-il à
l'AFP.
(AFP)
ANNONCES
14
REPUBLIQUE DU NIGER
REGIONS DE DOSSO
CONSEIL RÉGIONAL DE DOSSO
PROGRAMME D’APPUI A LA FORMATION PROFESSIONNELLE RURALE (FOPROR)
AU NIGER
APPEL D’OFFRES OUVERT
N°001/2016
POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN CENTRE DES ARTISANS A DOGON DOUTCHI
5. Swisscontact ne prend en charge aucun frais ou dépense occasionnée
pour le soumissionnaire par la préparation et la soumission à cette offre.
FINANCEMENT : COOPERATION SUISSE
Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui à la formation
professionnelle rurale (FOPROR) au Niger, mis en œuvre par l’ONG
Swisscontact, le Conseil régional de Dosso lance un appel d’offres pour
l’exécution des travaux de construction d’un Centre de formation des
artisans a Dogon doutchi dans la Région de Dosso sur financement
de la Coopération suisse.
6. Les offres présentées en un original et trois (3) copies, conformément
aux Instructions aux Soumissionnaires, et accompagnées d’une caution
bancaire au nom de SWISSCONTACT/FOPROR II d’un montant
équivalent au moins à 3% de l’offre, devront parvenir au siège du Conseil
régional de Dosso et aux bureaux de Swisscontact à Niamey et Dosso au
plus tard le 23 mars 2016 à 09 heures.
1. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes
physiques ou morales ou groupements desdites personnes en règle vis
à vis de l’Administration (voir détails dans les instructions aux
soumissionnaires), pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction, de suspension, d’exclusion ou de liquidation judiciaire.
L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 10 heures, dans la salle
de réunion du Conseil régional de Dosso en présence des
soumissionnaires ou leurs représentants dûment mandatés qui
souhaitent y assister.
2. Les travaux seront financés par le Projet FOPROR 2.
Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées.
3. Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations
complémentaires et consulter gratuitement le Dossier d’Appel d’Offres
auprès du Conseil régional de Dosso ou à l’antenne régionale de
Swisscontact a Dosso.
Le délai d’exécution est de CENT VINGT (120) jours calendaires.
7. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y
afférents sont à la charge de l’entreprise. Le Maître d’Ouvrage ne peut
être responsable de la non réception ou de réception tardive du dossier
du candidat.
4. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit s’acquérir d’un
jeu complet du dossier d’Appel d’Offres, à partir du 02 mars 2016 auprès
du Conseil régional de Dosso et de l’antenne Swisscontact de Dosso,
moyennant le paiement d’un montant non remboursable de cent mille
(100.000) Francs CFA.
8. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai
minimum de cent vingt (120) jours à compter de la date de remise des
offres.
9. Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne donner
aucune suite à tout ou partie du présent Appel d’Offres.
REPUBLIQUE DU NIGER
REGIONS DE DOSSO
CONSEIL RÉGIONAL DE DOSSO
PROGRAMME D’APPUI A LA FORMATION PROFESSIONNELLE RURALE (FOPROR)
AU NIGER
APPEL D’OFFRES OUVERT
N°002/2016
POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN CENTRE DES ARTISANS A DAKORO
FINANCEMENT : COOPERATION SUISSE
Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui à la formation
professionnelle rurale (FOPROR) au Niger, mis en œuvre par l’ONG
Swisscontact, le Conseil régional de Maradi lance un appel d’offres pour
l’exécution des travaux de construction d’un Centre de formation
des artisans a DAKORO dans la Région de Maradi sur financement
de la Coopération suisse.
1. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes
physiques ou morales ou groupements desdites personnes en règle vis
à vis de l’Administration (voir détails dans les instructions aux
soumissionnaires), pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction, de suspension, d’exclusion ou de liquidation judiciaire.
5. Swisscontact ne prend en charge aucun frais ou dépense
occasionnée pour le soumissionnaire par la préparation et la soumission
à cette offre.
6. Les offres présentées en un original et trois (3) copies,
conformément aux Instructions aux Soumissionnaires, et accompagnées
d’une caution bancaire au nom de SWISSCONTACT/FOPROR II d’un
montant équivalent au moins à 3% de l’offre, devront parvenir au siège
du Conseil régional de Maradi et aux bureaux de Swisscontact à Niamey
et Maradi au plus tard le 25 mars 2016 à 09 heures. L’ouverture des
plis aura lieu le même jour à 10 heures, dans la salle de réunion du
Conseil régional de Maradi en présence des soumissionnaires ou leurs
représentants dûment mandatés qui souhaitent y assister.
Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées.
2. Les travaux seront financés par le Projet FOPROR 2.
3. Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations
complémentaires et consulter gratuitement le Dossier d’Appel d’Offres
auprès du Conseil régional de Maradi ou a l’antenne régionale de
Swisscontact a Maradi. Le délai d’exécution est de CENT VINGT (120)
jours calendaires.
4. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit s’acquérir
d’un jeu complet du dossier d’Appel d’Offres, à partir du 04 mars 2016
auprès du Conseil régional de Maradi et de l’antenne Swisscontact de
Maradi, moyennant le paiement d’un montant non remboursable de cent
mille (100.000) Francs CFA.
7. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y
afférents sont à la charge de l’entreprise. Le Maître d’Ouvrage ne peut
être responsable de la non réception ou de réception tardive du dossier
du candidat.
8. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai
minimum de cent vingt (120) jours à compter de la date de remise des
offres.
9. Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne donner
aucune suite à tout ou partie du présent Appel d’Offres.
Jeudi 3 Mars 2016
SCIENCES ET TECHNOLOGIE
La France s'interroge actuellement sur le statut à accorder à la
phagothérapie. Cette technique
consiste à se servir de phages,
des virus, pour détruire spécifiquement les bactéries résistantes aux antibiotiques.
Comment lutter contre les bactéries
résistantes aux antibiotiques ? Une
des méthodes prometteuses est
celle de la phagothérapie . Elle consiste à utiliser des phages (ou bactériophages), des virus qui ne
s'attaquent qu'aux bactéries, pour
éliminer ces dernières lorsque les
antibiotiques n'y parviennent plus.
Mais ce procédé tarde à s'implanter, tandis que l'antibiorésistance gagne de plus en plus de
terrain. L'Assemblée nationale s'est
réunie le 18 février dernier pour
faire le point sur la phagothérapie
et décider de son cadre réglementaire.
Faire évoluer la règlementation
Cette technique existe depuis les
années 1940 mais le succès des
antibiotiques lui a rapidement volé
la vedette après la Seconde Guerre
mondiale. Pour être efficace, il faut
rendre le phage spécifique à une
seule bactérie : celle qui est
pathogène et que l'on veut détruire.
Il peut s'agir de bactéries responsables d'infections pulmonaires, urinaires, osseuses ou encore
intestinales. Même si les phages
sont présents en grande quantité
dans la nature, et même dans notre
corps, leur spécification pour qu'ils
visent une seule espèce de bactérie nécessite un savoir-faire pharmaceutique. Actuellement, ces
Les bienfaits d'une activité sportive
régulière ne sont plus à démontrer.
Mais comme toutes les bonnes
choses ont aussi des limites, un cardiologue affilié à l'Alfred Hospital
(Melbourne, Australie) et au département des sciences cardiovasculaires de l'université de Louvain
(Belgique) a montré qu'une activité
physique trop intense pouvait posséder des effets cardiotoxiques dans
une étude publiée dans le Canadian
Journal of Cardiology .
Des modifications structurelles
du cœur
L'auteur de cette étude, le docteur
André La Gerche, a décrypté les
études analysant activité physique
et santé cardiaque . Il a ainsi observé que les bénéfices d'une activité physique sont le plus
clairement établis lorsque celle-ci
est faible ou modérée. Même si une
activité physique intensive, comme
celle d'un athlète professionnel,
semble posséder des effets positifs
en termes d'espérance de vie, les
études déchiffrées par le docteur La
Gerche rapportent presque toutes
une association entre fibrillation
atriale (un trouble du rythme car-
Oui. C'est un super moyen de la
détoxifier ! Le fait de suer entraîne
un nettoyage interne qui vide les
pores de leurs impuretés et favorise
l'élimination des cellules mortes. En
même temps, la chaleur active la
microcirculation ce qui irrigue et
nourrit les tissus cutanés. Résultat,
la peau est nette et le teint est frais
et rosé.
Comment faire ?
Direction le sauna, le hammam ou
diaque ) et pratique antérieure d'un
sport d'endurance. "L'exercice
serait susceptible d'entraîner des
modifications structurelles permanentes du myocarde qui pourraient
prédisposer certaines personnes à
l'arythmie" explique le cardiologue
dans son article. A une fréquence
élevée, une activité physique intensive pourrait donc posséder des effets cardiotoxiques. Le chercheur
souligne néanmoins que ces conclusions sont à nuancer : "ces
risques, somme toute limités,
seraient toutefois amplement compensés par les bienfaits généraux
de l'exercice physique, notamment
la réduction des accidents vasculaires liés à l'athérosclérose" rassure le docteur La Gerche.
Attention aux prédispositions cardiaques
Même si à l'échelle d'une population, le sport reste majoritairement
bénéfique, il semble exister un
risque notamment pour les personnes fragiles ou possédant des
prédispositions cardiaques. Le
chercheur a ainsi montré que les
athlètes présentaient un risque plus
élevé de crise cardiaque que les
personnes pratiquant un sport
moins intense, surtout lorsqu'ils
présentaient des anomalies cardiaques telles que des cardiopathies familiales. "De tels
évènements cardiaques sont expliqués par le fait que l'exercice
physique joue le rôle de détonateur
chez des personnes fragilisées par
une anomalie sous-jacente." C'est
pourquoi le docteur La Gerche rappelle que la pratique intensive d'un
sport doit s'accompagner d'un suivi
par un cardiologue ou par un
médecin du sport.
(Topsanté)
Mercure est en conflit
avec votre Saturne natale
: Si votre univers professionnel ne vous apporte
pas les satisfactions
ecomptées, la raison est
peut-être que vous vous
êtes trompée et qu'il
faudrait penser à une évolution différente. Cela
vous invite à faire des
choix et peut-être à modifier vos projets.
22 juin - 22 juillet
Le Soleil est en harmonie
avec votre Jupiter natal :
Grâce à vous, il règnera
une excellente ambiance
au sein du cercle familial,
et vous en tirerez beaucoup de satisfactions. Vous
n'aurez guère envie de
solitude!
CAPRICORNE
La Lune est en harmonie avec
votre Mars natal : C'est la
journée rêvée pour exercer
votre sens des responsabilités. Votre tonus est aussi vif
que votre esprit et l'on pourra
s'en remettre à vous.
Le Soleil est en harmonie
avec votre Saturne natale :
Vous aurez le goût du pouvoir et le désir de vous
élever socialement. Vous
avez besoin de faire valoir
vos qualités et vous vous
affirmez avec succès.
Vous ferez preuve d'une
grande maturité.
Le Soleil est en harmonie
avec votre Saturne natale :
Vous éprouverez sans
doute le besoin de vous
mettre en avant et vous
saurez imposer vos idées.
Vous voulez vous mettre à
l'épreuve et vous saurez
être brillante. Vous ferez
preuve d'une grande
maîtrise de vous-même.
Mars est en harmonie avec votre
Mars natal : Aujourd'hui, grâce à
votre tonus, vous serez pourvue de
bonne volonté, d'imagination et de
ressources, pour démontrer vos
capacités à bien faire. Les récompenses vous attendent!
Jeudi 3 Mars 2016
22 aout - 21 sept.
VIERGE
Mars est en harmonie avec votre
Venus natale : Aujourd'hui, vous
pourrez continuer à poursuivre la
voie dans laquelle vous êtes engagée. Vous savez ce que vous
faites, ainsi vous progresserez rapidement et les résultats que vous obtiendrez seront à la hauteur de vos
attentes. Que demander de plus ?
22 sept. - 22 oct.
S A G I T TA I R E
BALANCE
Le Soleil est en harmonie
avec votre Venus natale :
C'est le moment de vous atteler à un projet de longue
haleine, requièrant de la
minutie et le sens des responsabilités.
VERSEAU
L I O N
PHARMACIES DE GARDE
Du Samedi 27 février
Samedi 05 Mars 2015
CANCER
Le Soleil est en harmonie avec
votre Mars natal : L'harmonie
des planètes tend à vous donner
le goût d'entreprendre et vous
allez multiplier les activités et
les rencontres. Vous posséderez, en outre, un bon pouvoir de persuasion, ce qui
constituera un atout important
dans vos entreprises.
SCORPION
22 oct. - 21 nov.
GEMEAUX
19 fev. - 20 mars
TA U R E A U
21 mai - 21 juin
BELIER
Le Soleil est en harmonie avec votre Saturne natale : Vous aurez le goût du pouvoir et le désir de vous élever socialement.
Vous avez besoin de faire valoir vos qualités et vous vous affirmez avec succès.
Vous ferez preuve d'une grande maîtrise
de vous-même.
21 janv, - 18 fevrier
22 nov. - 21 dec.
23 juillet - 21 aout
21 mars - 19 avril
Inde: tous en slip pour éviter la triche
lors d'un examen de l'armée
20 avril - 20 mai
H O R O S C O P E
MAIS VRAI
L'armée indienne a ordonné aux
candidats à un recrutement dans
l'Etat du Bihar (est) de se mettre en
sous-vêtements pour un test écrit
afin d'empêcher toute tricherie, a
rapporté un quotidien indien mardi.
The Indian Express publie la photo
de dizaines d'hommes en slip, assis
en tailleur sur un terrain, nombre
d'entre eux ayant leur copie posée
sur leurs cuisses devant un surveillant en uniforme.
Selon une source militaire citée par
le journal, cette décision radicale a
été prise pour "gagner du temps
dans la fouille de tant de gens", plus
de mille candidats s'étant présentés
au concours.
"Nous n'avons eu d'autre choix que
de nous plier aux instructions
même si cela semblait bizarre", a
confié un candidat perplexe au quotidien.
Un porte-parole de l'armée à New
Delhi s'est refusé à tout commentaire. Il y a un an, une tricherie
géante d'aspirants policiers dans ce
même Etat de l'Inde avait abouti à
l'arrestation d'un millier de personnes.
Sport intensif : des effets néfastes pour le cœur ?
Transpirer, c'est bon pour la peau ?
22 dec. - 20 janvier
I N C R O YA B L E
la salle de sport. Autre option : le
sauna facial à faire facilement la
maison. On fait bouillir de l'eau
qu'on verse dans un grand bol, on y
ajoute quelques gouttes d'huile essentielle adaptée à son type de
peau, on place la tête recouverte
d'une serviette au-dessus du bol
pendant 10 à 15 minutes.
(Topsanté)
manœuvres ne sont réalisées que
dans des laboratoires russes,
polonais et géorgiens. Depuis 2011,
l'Union européenne classe ces
virus dans la catégorie des médicaments. En France, l'Agence nationale de sécurité du médicament
(ANSM) se questionne sur une autorisation de mise sur le marché
(AMM)
des
bactériophages.
Actuellement, seul un usage dans
le cadre d'un essai clinique (avec
autorisation temporaire d'utilisation,
ou ATU) est permis dans notre
pays.
La résistance aux antibiotiques
menace la santé mondiale
L'antibiorésistance est, selon l'Organisation mondiale de la santé
(OMS), "l'une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale".
Il est donc urgent de trouver des alternatives aux antibiotiques, sans
quoi de simples infections bactériennes ( pneumonies , infections urinaires , tuberculose ...) pourraient
redevenir mortelles si tous les antibiotiques connus ne peuvent plus
les combattre . En Europe, l'OMS
estime à 25 000 le nombre annuel
de décès dus à l'antibiorésistance.
(Topsanté)
Vers une utilisation des virus pour lutter
contre les bactéries résistantes ?
15
Mars est en harmonie avec
votre Mars natal : Vous allez
traversez une phase où vous
vous sentirez pleine de bonne
volonté, d'imagination et de
ressources, pour démontrer
vos capacités à bien faire. Les
récompenses vous attendent!
POISSONS
La Lune est en harmonie
avec votre Mars natal : C'est
la journée rêvée pour exercer votre savoir-faire. Votre
tonus est aussi vif que votre
esprit et l'on pourra s'en
remettre à vous.
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
Aéroport
Taran
Nour
Haro Banda
Saga
Sayé
Château 1
Cité Fayçal
Grand Marché
Any Koira
Espoir
Sabo
Dan Gao
Camping
Espoir
Saïd
Pharmacie de l’Aïr
Pharmacie de la Gare
Populaire Banizoumbou
Pop. Hôpital (sauf les dimanches)
NUMEROS UTILES
Renseignements :
Réclamations:
SAMU:
Police Secours:
Sapeurs Pompiers :
Hôpital :
Médecins de nuit:
12
13
15
17
18
20 72 22 53
20 73 47 37
SPORTS
16
l
Fifa
Platini fait appel devant le Tribunal arbitral du sport
L
l
10 juin au 10 juillet.
Michel Platini avait été suspendu fin décembre pour 8 ans
par la commission d'éthique de
la Fifa dans le cadre de l'affaire
du paiement controversé de 1,8
million d'euros reçu la part de
Joseph Blatter, suspension réduite à six ans le 24 février par
la commission des recours de la
Fifa.
Platini "a déposé un appel
auprès du Tribunal Arbitral du
Sport (TAS) contre la décision
rendue par la Commission de
recours de la FIFA le 24 février
2016", a précisé le TAS dans un
communiqué.
l
e Français avait indiqué
dès l'annonce de sa suspension fin décembre, qu'il
irait jusqu'au TAS pour contester
ce qu'il estime être "une injustice".
"Nous avons théoriquement
quatre mois pour nous prononcer, mais Michel Platini a demandé qu'une décision soit
rendue avant le début de l'Euro,
donc nous nous adapterons aux
demandes des parties", a indiqué à l'AFP Matthieu Reeb,
secrétaire général du TAS.
Organisé par l'UEFA, dont Platini est le président suspendu,
l'Euro se déroule en France du
DR
Michel Platini a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS), plus haute
juridiction sportive, pour contester sa suspension de six ans en
appel, a-t-on appris mercredi auprès du TAS, précisant qu'une
décision est attendue avant l'Euro-2016.
Michel Platini à la sortie du tribunal arbitra du sport le 8 décembre 2015 à Lausanne
L'ancien meneur de jeu des
Bleus, qui a dû renoncer à sa
candidature à l'élection à la
présidence de la Fifa, cherche à
obtenir l’annulation des décisions prises à la fois par "la
chambre de jugement de la
Commission d'éthique de la
FIFA et par la Commission de
recours de la FIFA le suspendant de toute activité liée au
football au niveau national et
international pendant six ans", a
ajouté le TAS.
Selon le règlement du TAS, qui
siège à Lausanne, une procédure d'arbitrage est en cours.
Les parties vont tout d'abord
échanger des mémoires écrits,
puis une audience sera ensuite
organisée "à laquelle Michel
Platini peut participer", a précisé
Me Reeb.
Michel Platini s'était déjà
présenté en personne début
décembre devant le TAS,
lorsqu'il contestait sa suspension provisoire, suspension qui
avait été maintenue par le tribunal.
L'ancien président de la Fifa,
Sepp Blatter, lui aussi suspendu
6 ans de toute activité liée au
football, a également indiqué
qu'il allait saisir le TAS. Mercredi, le TAS n'avait pas reçu
son appel.
(AFP)
Jeux Olympiques
L'enquête sur Lamine Diack étendue à l'attribution des JO de Rio et Tokyo
LE SAHEL
Place du Petit Marché ;
BP 13182 Niamey (R. Niger)
Tél : 20 73 34 86/87 ; Télécopieur : 20 73 30 90
Courriell : onep@intnet.ne
Site web : www.lesahel.ne
Directeur de Publication
MAHAMADOU ADAMOU
Direction de la Rédaction et des Centres Régionaux (DR/CR)
Directeur : Assane Soumana ; 20 73 99 86
Rédacteur en chef: Idé Fatouma
Rédacteur en chef Adjt: Siradji Sanda
Secrétaire de Rédaction: Oumarou Ali
Direction Technique (DT)
Directeur: Issa Madougou ; 20 73 99 87
Réd. chef informatique adjt: Inoussa Oumarou
MOTS
C
R
O
I
S
E
S
Direction Commerciale (DC)
Directeur: Morou Hamadou 20 73 22 43
Chef service Communiqué et Pub : Alhassane Assilila
Direction Administrative et Financière (DAF)
Directeur: M. Ibrahim Garba Mahamane. 20 73 99 85
du
- Un soutien à Tokyo en
échange d'un gros contrat? Lamine Diack, qui avait appuyé
dans un premier temps Istanbul
DR
l
"
Cette enquête du parquet national
financier (PNF) est consécutive à
celle qui a conduit à la mise en
examen début novembre de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF)
Lamine Diack.
Âgé de 82 ans, dont 15 passés à
la tête de l'IAAF, il est soupçonné
d'avoir couvert contre rémunération des contrôles antidopage
positifs d'athlètes russes. Diack,
qui a quitté la présidence de
l'IAAF en août, est poursuivi pour
Lamine Diack
pour les JO-2020, aurait changé
d'avis au moment où un sponsor
japonais signait un gros contrat
avec l'IAAF, d'après le journal britannique. Papa Massata Diack
VE
HORIZONTALEMENT
1.Se dit de juridictions auxquelles on a retiré les affaires qu’elles R
traitent ;
T
2.Explosion - Espace Vert ;
I
3.Cuit dans l’huile- Eméchée ;
C
4.Genre musical - laine du mouton ;
AL
5.Préfixe - Possessif - Négation ;
E
6.Quantité d’or contenue dans un alliage - Noble ;
7.Créer l’ambiance - Imprimerie de la place ;
M
8.Négation­ Infinitif - Poissons rouges ;
E
9.Edifice élevé - Avenue bordée d’arbres ;
N
10.Placer une lanterne.
T
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
aurait oeuvré pour que les JO2016, qui se dérouleront au Brésil
cet été, reviennent au Qatar.
(AFP )
1.Crême des salons de beauté ;
2. Voile- Angle retourné ;
3.Sous-vêtement- Démonstratif - Parcouru de travers ;
4. Traitement antitétanique- Site aurifère de l’Ouest ;
5.En attente - Calculer le poids de l’emballage ;
6. Jeu de pions - Vitesse - Idem ;
7. Course de vitesse - Lété pour le Niger ;
8.Nacré - Réponse d’un journal signée par la rédaction ;
9. Risquée en haut - Réfutée ;
10.Flatter excessivement.
1
2
3
4
5
6
7
8
Chef service Recouvrement: Mme Ado Haoua Hachimou
9
Composition : ONEP
Tirage : 5000 exemplaires
10
d u
Il s'agit à ce stade de vérifications" pour savoir si des infractions ont été commises ou
pas, a indiqué mardi à l'AFP une
source judiciaire, confirmant une
information du journal britannique
The Guardian.
"Jusqu'à présent, il n'y a aucune
preuve", a déclaré de son côté à
Lausanne un porte-parole du
CIO, assurant que le comité
"restera en contact rapproché
avec la justice française" dans ce
dossier.
corruption passive et blanchiment
aggravé.
Selon The Guardian, les enquêteurs soupçonnent l'ex-patron de
l'athlétisme mondial, qui fut membre du Comité international
olympique (CIO) de 1999 à 2013,
et son fils, Papa Massata Diack,
d'avoir servi d'intermédiaires entre
des villes candidates à l'organisation des JO et certains membres
du CIO.
S o l u t i o n
Après l'athlétisme mondial, les jeux Olympiques: la justice
française enquête depuis décembre sur des soupçons de
corruption dans l'attribution des JO de Rio l'été prochain et Tokyo
en 2020, avec Lamine Diack en ligne de mire.
numéro précédent
R E L E G A T I
O N
A E U A A C A R U
V I V R E A H A S T
O L E A B R A S A R
E
L A R E R O D A F I
U A A R
T R A A
I E N A
O V E A
A N O A E V
D O G E A E
N A T I
O N A L E S
I M A J E T
E A Y E T I
Jeudi 3 Mars 2016
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
3 055 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler