close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Annonces emploi - Carrefours pour l`emploi

IntégréTéléchargement
PARCDESEXPOSHALL1 ROUEN
JEUDI&VENDREDI10-11MARS169-17H
WWW.EMPLOISENSEINE.ORG
#EMPLOISENSEINE
« Les Emplois en Seine » 2016
L’événement normand du recrutement
Les employeurs y viennent pour trouver le ou les collaborateurs dont ils ont besoin. Les candidats sont assurés d’y obtenir un entretien avec l’objectif de décrocher un poste, une formation ou de précieux conseils afin d’optimiser leur recherche. Les Emplois en Seine vous attendent les 10 et 11 mars au Parc expo de Rouen. Pour profiter à fond du plus grand événement
du recrutement dans la région, il est indispensable de bien s’y préparer et de s’informer à l’avance. Commissaire général du salon, Michel Lefèvre nous livre ses conseils avisés.
Michel Lefèvre est directeur
général de « Carrefours pour
l’Emploi Armées/Collectivités/Entreprises », premier
organisateur français de forums de recrutement. Cet
établissement d’utilité publique a pour but de
promouvoir les initiatives en
faveur de l'emploi, en luttant
contre toutes les formes
d’exclusion et les préjugés,
grâce à la rencontre directe.
En organisant le forum
« Les Emplois en Seine »,
quelle est votre ambition ?
Notre ambition est de permettre à chaque visiteur de
poser une pierre concrète
dans la construction de son
parcours professionnel, que
ce soit une rencontre avec un
employeur potentiel, une
meilleure connaissance des
attentes des recruteurs, un
conseil pour affiner son projet, un contact utile... Les
Emplois en Seine, ce sont
2 800 offres d’emploi et de
formation proposées, dans
284 métiers, soit plus de
1 050 intitulés de postes différents. L’an dernier, 16 000
candidats ont été reçus, 45 %
des offres pourvues pour
1 280 contrats signés.
Quelle est la motivation des
recruteurs participant au forum et quels bénéfices
peuvent en tirer les candidats ?
Les entreprises ont la possibilité de voir un maximum
de candidats en un minimum
de temps. Alors qu’elles sont
souvent noyées par l’afflux
de CV leur parvenant par
mail, elles apprécient de rencontrer dans l’immédiat des
candidats prêts à l’emploi.
C’est aussi l’occasion de découvrir des talents qu’elles
n’auraient peut-être pas re-
tenus dans une méthode
classique de recrutement.
La recherche d’efficacité est
au centre de la motivation du
recruteur : si le candidat
remplit les critères déterminés, il est convenu d’un
nouveau rendez-vous ; sinon, ça s’arrête là. L’objectif
des employeurs est de trouver le candidat dont ils ont
besoin. Par exemple dans le
secteur industriel - très présent dans le bassin d’emploi
régional - les métiers sont
techniques, les employeurs
sont donc à la recherche de
candidats qui ont le diplôme
adéquat. Pour le commercial, leur choix est plus
ouvert.
En ce qui concerne les candidats, le forum apporte des
réponses dans trois cas. Si
la personne n’a pas de projet
professionnel précis, le forum lui permettra de mieux
comprendre les codes du
marché de l’emploi et l’aidera à identifier vers quel
métier s’orienter. Les visiteurs en cours de formation
auront l’opportunité de trouver un contrat en alternance
et les candidats en recher-
che d’emploi pourront directement se positionner sur un
des postes offerts. Ce sera
l’occasion de faire valoir leurs
compétences, directement
par un contact humain. Sur
le salon, avec notamment un
plan de visite, tout est fait
pour que les candidats ne
perdent pas de temps inutilement. En revanche, s’ils ne
savent pas ce qu’ils viennent
chercher, ils ne trouveront
rien.
Pour mettre toutes les chances de leur côté, comment
les candidats doivent-ils
préparer leur venue au forum de recrutement ?
Soigner sa présentation physique est un préalable mais
avoir le sourire et de l’expérience professionnelle ne
suffit pas. Il faut montrer sa
motivation à l’employeur potentiel, en se mettant en
avant sous son meilleur jour
dès les 40 premières secondes de l’entretien. Pour être
efficace et faire la différence,
une bonne préparation s’impose. En consultant le site
www.emploisenseine.org,
vous trouverez de nombreux
conseils et la liste des postes proposés lors du forum.
Repérez ceux qui vous intéressent et préparez un
planning d’entretiens pour
le jour J. Définissez au mieux
votre projet professionnel,
venez avec plusieurs CV que
vous pouvez personnaliser
en fonction de l’employeur à
rencontrer. Montrez-lui que
vous connaissez son entreprise en vous servant
d’internet pour creuser les
informations la concernant.
Il y a beaucoup de visiteurs
et certains candidats sont
sans doute un peu stressés,
comme les personnes en recherche d’emploi depuis
longtemps ou les « seniors » de plus de 45 ans.
Quels conseils leur donnezvous
pour
profiter
pleinement du forum ?
Venez de préférence le vendredi, c’est plus calme. Les
employeurs ont un peu plus
de temps à consacrer aux
candidats. Nous faisons en
sorte d’assurer un cadre
confortable afin de faciliter
leur écoute dans de bonnes
conditions. On chouchoute
les exposants pour que la relation avec les candidats soit
la plus conviviale possible,
dans un cadre professionnel.
Dans ce type de forum basé
sur la rencontre directe,
l’exercice est le même pour
un candidat expérimenté ou
non. L’âge n’a pas d’importance à partir du moment où
l’on se positionne sur une offre d’emploi. Ce qui peut
paraître plus difficile pour un
senior, c’est de se remettre
en question pour s’adapter
au marché de l’emploi. Il faut
rester dans la dynamique incitant un employeur à le
recruter. Il n’y a pas de fatalité à condition d’être mobile
et de tenter sa chance.
L’espace accueil/conseil/
orientation du forum est là
pour apporter son aide à
tous.
Nous
sommes
conscients que les demandeurs d’emploi se retrouvent
souvent seuls face au chômage. Pour eux, Les Emplois
en Seine se veulent un tremplin destiné à les remettre
sur la bonne trajectoire. Ils
doivent en sortir reboostés.
LES EMPLOIS EN SEINE 10-11MARS16
Frédéric Sanchez Président de la Métropole Rouen Normandie
« UN TEMPS FORT DE L’EMPLOI »
Quelles solutions la Métropole
Rouen Normandie met-elle en
place pour favoriser l’emploi
sur son territoire ?
L’emploi, c’est la priorité numéro 1 de la Métropole! Parce
que, dans le contexte économique difficile que nous
connaissons, c’est la première
préoccupation de nos concitoyens, et parce que c’est
finalement la première condition de la qualité de vie.
Aux côtés de ses partenaires –
au premier rang desquels la
Région Normandie – la Métropole joue un rôle prépondérant
pour renforcer le dynamisme
économique de son territoire
et ainsi augmenter les créations d’emplois. Elle se
spécialise notamment sur les
questions d’accueil et d’hébergement des entreprises, en
gérant et en aménageant des
parcs et des zones d’activités.
Elle a également un rôle fort
pour le soutien à l’innovation
avec son réseau de pépinières,
pour le soutien à la création
d’entreprises innovantes, particulièrement dans les
nouvelles filières comme le numérique, les bio- et les
éco-technologies. Elle lance
aussi cette année un plan d’actions pour développer l’emploi
tertiaire. A noter que par son
Projet métropolitain, qui prévoit un très haut investissement
(1,3 milliard d’euros) au cours
des dix prochaines années, la
Métropole soutient directement
le tissu économique et l’emploi
local, notamment dans le secteur des travaux publics.
En lien avec les partenaires de
l'emploi, la Métropole est solidaire et développe une action
spécifique en direction de ses
habitants les plus fragiles, ceux
qui sont le plus éloignés de
l’emploi : nous pilotons le Plan
Local pour l'Insertion et l'emploi, soutenons l’action des
missions locales, inscrivons des
clauses sociales dans les marchés publics, soutenons
l’accompagnement des habitants des quartiers, etc.
La Métropole soutient l’organisation des Emplois en Seine.
Quels sont, à vos yeux, les
atouts de ce forum ?
Ce Forum vient en relais de nos
actions. Depuis 2004, les Emplois en Seine rencontrent un
public nombreux, l’année dernière pas moins de 16 000 «
visiteurs » se sont rendus sur
les 200 stands. Les rencontres
directes avec des employeurs
caractérisent cet événement.
Le nombre de recrutements
comptabilisés chaque année,
plus de 1000, est le reflet de sa
réussite. Les entreprises sont
au rendez-vous.
Dans un cadre convivial et accueillant, chacun peut
bénéficier de la mobilisation de
tous les acteurs de l’emploi
qu’ils soient institutionnels,
économiques, associatifs C’est
un temps fort de l’emploi, en
complémentarité avec les actions développées sur notre
territoire.
Quels services pourra-t-on
trouver sur le stand de la Métropole ?
Le stand de la Métropole propose une information générale
sur les actions qu’elle développe qui seront aussi diffusées
des offres d’emploi offertes par
la Métropole, avec une présence de la Direction des
ressources humaines les matins du jeudi et du vendredi.
Signalons aussi la présence des
accompagnateurs emploi du
Plan local d’insertion par l’emploi de la Métropole, ce qui
permet de repérer de futurs
adhérents, de proposer un accompagnement aux candidats
qui souhaitent rencontrer les
entreprises. La Métropole coordonnera aussi le stand Accueil
Conseil Orientation, en lien avec
ses partenaires comme Pôle
emploi, la CCI Normandie, les
Missions locales, la Cité des
Métiers, etc. La Métropole
Rouen Normandie espère que
l’évènement participera à la
concrétisation de nombreux
projets professionnels !
Hervé Morin Président de la Région Normandie
« FAIRE SIMPLE ET EFFICACE »
La Région est partenaire des
Emplois en Seine. Quelle place
tient ce forumdans la politique
pour l’emploi de la nouvelle
région Normandie ?
Le forum Emplois en Seine est
devenu un événement important pour l’emploi en
Normandie et je me réjouis qu’il
soit reconduit cette année encore. C’est une formule simple
et efficace : simple parce
qu’elle permet aux demandeurs
d’emplois d’avoir sous la main
les principales entreprises qui
recrutent, efficace car les entreprises présentes parviennent
généralement à trouver des salariés qu’elles ont parfois du
mal à recruter par les voies
classiques. 1 280 postes ont
ainsi été pourvus en 2015.
Comment agit la Région vers
les chercheurs d’emploi ?
Là encore, je suis convaincu
qu’il faut faire simple et efficace. Pour favoriser l’emploi,
la Région mise sur l’accompagnement des entreprises
normandes et le développement de l’apprentissage. Dès
fin mars, nous mettrons en
place une nouvelle agence de
développement économique,
dotée d’un capital de 100 millions d’euros, qui regroupera
l’ensemble des structures en
charge du soutien à l’entreprise
et qui pourra intervenir en
fonds propres ou quasi fonds
propres. Grâce à des dispositifs simples, souples et
pragmatiques, cette agence
aidera à améliorer la performance des entreprises, la
compétitivité, la productivité,
l’innovation, la montée en
gamme, le développement à
l’export, pour faire émerger des
pépites normandes. Nous
avons aussi engagé un travail
d’accompagnement des filières. Pour la formation et
l’apprentissage, la Région s’engage à augmenter de 50% le
nombre d’apprentis d’ici 2021.
Le Grenelle normand de l’apprentissage que j’ai lancé le 14
janvier dernier permettra de
parvenir à ce résultat, en travaillant avec l’ensemble des
acteurs du secteur.
Quels conseils donneriez-vous
aux candidats qui se rendent
aux Emplois en Seine ?
L’heure est à la morosité, mais
il n’y a pas de fatalité. Si certains secteurs sont en difficulté
car en mutation ou confrontés
à une baisse d’activité, d’autres
ont aussi le vent en poupe, portés par des perspectives de
développement, et il y a en Normandie des fleurons dont nous
pouvons être fiers. Je dirais tout
simplement aux candidats, à
ceux qui recherchent un emploi, qui se reconvertissent ou
qui veulent créer leur entreprise, de se lancer, de croire
en leurs possibilités, de valoriser leur parcours et d’être
créatifs. C’est aussi l’état d’esprit que les collectivités
territoriales doivent avoir pour
retrouver l’ambition et les
moyens de faire réussir notre
région.
Kusmi Tea
propose 25 postes aux Emplois en Seine
Portrait d’une entreprise innovante, dynamique et en plein essor
en alternance ainsi qu’aux stages sur les fonctions support.
Que vous apporte le salon ?
Il s’agit de notre première participation. C’est l’occasion pour
nous de nous faire connaître,
exposer nos offres d’emploi et
développer notre marque employeur.
Quels sont les postes à pourvoir aux Emplois en Seine ?
Voici les profils de postes proposés sur le forum : Agent de
production, Agent logistiquetechnicien support informatique,
Assistant commercial ADV.
Ils s’adressent à des candidats
de niveau Bac à Bac +5. Il s’agit
de CDI ou CDD. Nous sommes
également ouverts aux contrats
Présentez-nous
votre entreprise
Le groupe Orientis est reconnu
aujourd’hui pour son savoirfaire dans le secteur de
l’épicerie fine sucrée. Les marques du groupe allient qualité et
goût. Orientis Gourmet regroupe les activités de vente de
thés et accessoires du groupe
Orientis. Il propose un très
large choix de thés, des plus
classiques aux plus créatifs,
ainsi que près d’un millier d’accessoires pour la conservation,
la préparation, le service et la
dégustation du thé. Il distribue
ses marques phares de thés et
infusions Kusmi Tea et Løv Organic ainsi que les accessoires
Forlife.
Kusmi Tea, créé en 1867 par
Pavel Michailovitch Kousmichoff s’est imposé sur le
marché. En 2003, il est racheté
par les Fréres Orebi avec pour
seul objectif de perpétuer
la tradition instaurée par la
famille Kousmichoff et développer le rayonnement international de la marque Kusmi
Tea. Aujourd’hui Kusmi Tea est
l’une des plus importantes
marques de thé premium en
France et dans le monde.
Le groupe Orientis à l’écoute
de ses partenaires français et
internationaux a souhaité répondre à leur demande de
développement de mélanges
de thés bio. C’est ainsi que le
groupe a créé en 2010 Lov Organic, la marque de thé bio qui
embellit le quotidien.
C’est la première marque fran-
çaise de thé premium entièrement bio. Le groupe a cherché
à se différencier de l’offre traditionnelle de thé premium
pour apporter encore plus de
plaisir et de bien-être aux
consommateurs à la recherche
de produits bio.
Quelles sont les valeurs qui
animent vos équipes ?
La différenciation est une condition au sein du groupe Orientis,
elle correspond à l’idée que
nous imposons de voir les choses d’une façon différente par
rapport à nos concurrents pour
satisfaire au maximum nos
clients. Nous associons à cela
la préservation du savoir-faire,
prérequis à tous nos projets.
Les équipes d’Orientis s’attachent à conserver au mieux le
caractère artisanal des moyens
et méthodes de production tout
en y apportant une touche de
modernité et d’avant-gardisme
indispensable à notre différen-
ciation. L’audace est au coeur
de chacune de nos décisions.
Nous sommes, en effet, persuadés que des prises de
risque audacieuses mais calculées sont indispensables
pour s’imposer comme leader
sur chacun de nos marchés.
Nous intervenons principalement sur des produits
alimentaires, le groupe Orientis s’engage sur la qualité de
ses produits, la préservation
des méthodes artisanales, et
la précision du travail de production. Le plaisir et le
bien-être sont les déterminants
de chacun de nos produits.
Orientis Gourmet est plutôt
connu dans la région sous la
marque Kusmi Tea ?
Notre société s’est installée historiquement au Havre, en partie
grâce à la proximité du port, facilitant ainsi nos importations
et nos exportations de thé dans
le monde entier, 30 % du chif-
fre d’affaires étant réalisé à l’export. La production du groupe
est basée à Saint Vigor d’Ymonville dans la périphérie du
Havre, où nous mélangeons,
aromatisons et conditionnons
le thé.
Nous sommes très reconnaissants de l’accompagnement
des acteurs du développement
économique local, tels que
Seine-Maritime Expansion, Le
Havre Développement ou encore la Chambre de Commerce
et d’Industrie Seine Estuaire
pour les aspects foncier et financier. En 2014, nous avons
installé notre centre logistique
dans un nouvel entrepôt de
6 000 m2 afin de mettre en place
une ligne de préparation automatique et de créer un atelier
de production de 2 500 m2, en
vue du développement de notre activité. Cette année, nous
avons connu une croissance de
20%.
LES EMPLOIS EN SEINE 10-11MARS16
Quelles sont les offres
à pouvoir aux Emplois en Seine ?
Alison Quiévreux,
soudeuse
Témoignage
d’une reconversion réussie
comme Architecte d’intérieur
dans un cabinet spécialisé
sans s’épanouir dans ses missions.
« J’aime la précision, la rigueur, le travail manuel. »
Passer de l’architecture d’intérieur à la soudure n’est pas
donné à tout le monde. Alison Quiévreux, 32 ans, a tenté
le coup. Témoignage d’une
jeune femme hors normes.
L'architecture, sa première
vie professionnelle
D’origine parisienne, Alison
passe d’abord son Bac STI Génie Civil. Elle intègre ensuite
la Sorbonne. Elle y passe une
licence Histoire de l’Art, Archéologie et Architecture. Sa
licence en poche, elle intègre
une prépa en école d’art,
l’ISAA, à Paris. Elle travaille
Une reconversion professionnelle inattendue dans le
nucléaire
Après une période assez difficile tout s’enchaîne
rapidement. Alison se renseigne sur le travail dans le
nucléaire, « Je voulais rester
dans ce milieu masculin donc
je me suis documentée sur
les métiers liés au nucléaire.
C’est là que j’ai découvert la
soudure… ».
Par chance, alors qu’elle
cherchait des entreprises susceptibles de l’embaucher en
tant que soudeuse, Pôle Emploi la contacte. « Le groupe
Boccard recrutait massivement des soudeurs et
tuyauteurs et souhaitait les
former à l’AFPA avant de les
embaucher ».
Elle se lance donc dans cette
nouvelle expérience et découvre un métier qui lui
APERÇU DES FAMILLES
DE MÉTIERS QUI RECRUTENT
correspond parfaitement.
« J’aime la précision, la rigueur, le travail manuel. Cela
correspond à mes attentes »,
explique-t-elle. Elle précise,
« C’est un métier qui me plaît,
et qui a de l’avenir, surtout
avec le projet du grand carénage du parc nucléaire
d’EDF ».
Faire ses preuves
dans un métier d'homme
« Bien sûr, comme dans la
plupart des métiers, lorsqu’on
est une femme, il faut vraiment faire ses preuves »,
note-t-elle. Mais pour le moment, la question ne se pose
pas encore car Alison est en
formation à l’AFPA jusqu’à fin
septembre.
« Elle se passe très bien. Nous
avons de bons formateurs et
une bonne ambiance ! », commente-t-elle. « Nous étudions
principalement le soudage à
l’arc à l’électrode enrobée, et
TIG avec une spécialisation
sur l’inox », souligne Alison.
Représentant près de 25% des offres, les métiers de l’INDUSTRIE
sont ceux qui proposent le plus d’opportunités.
CONSTRUCTION ET BTP suivent dans une proportion de 17%.
Dans des rapports moindres (de 12 à 7%) se situent : SUPPORT A
L’ENTREPRISE (achats, comptabilité et gestion, ressources humaines,
secrétariat), COMMERCE-VENTE ET GRANDE DISTRIBUTION, SERVICES À LA PERSONNE ET À LA COLLECTIVITÉ (métiers de la sécurité, de l'entretien, du grand âge...),
INSTALLATION ET MAINTENANCE, TRANSPORT-LOGISTIQUE.
Et encore bien d'autres à découvrir en ligne sur le site
emploisenseine.org
MÉTIERS LES PLUS REPRÉSENTÉS ?
Technicien de maintenance
Couvreur
Maçon
Électricien
Comptable
!
Cariste
Opérateur de production
Agent de production
Commercial
Soudeur
Des CONFÉRENCES COURTES ET PRATIQUES
SONT PRÉVUES CHAQUE HEURE
Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.
Voici les thématiques abordées :
Mobilité professionnelle, une solution à envisager ?
par l'ARML & OPCALIA
L’utilisation du numérique dans sa recherche d’emploi !
par PÔLE EMPLOI NORMANDIE
Cheffe, chef d’entreprise… pourquoi pas vous ? par la CCI NORMANDIE
La formation en alternance : le ticket gagnant ! par la CCI NORMANDIE, OPCALIA, AGEFOS
Jeunes diplômés, comment être accompagné efficacement dans sa recherche d’emploi ?
Les réponses de l'APEC !
Repérer les secteurs économiques qui recrutent en Normandie par le CREFOR
Programme complet sur emploisenseine.org
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
3 647 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler