close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

8 mars, un combat de tous les jours

IntégréTéléchargement
Flash
N° 258
L E M AGA Z I N E M U N I C I PA L D ’ I N F O R M AT I O N S
↘ www.valenton.fr
MARS 2016
Rencontre
Alexandra Servais,
responsable
de la haltegarderie
Brin de Malice
P.8-9
Actualités
Initiatives
Budget : des
choix difficiles
P.10
Gros Buisson :
55 000 € de
charges en
moins !
P.17
La TNT HD arrive le 5 avril 2016.
Si vous recevez la télévision par l’antenne râteau, vérifiez que
le logo «Arte HD» apparaît soit sur la chaîne 7 soit sur la chaîne 57.
Si vous ne voyez pas le logo sur l’une de ces deux chaînes :
équipez-vous d’un adaptateur TNT HD.
• Si vous recevez la télévision par câble ou satellite : renseignez-vous auprès de votre opérateur.
• Si vous recevez la télévision par ADSL (box) ou par la fibre :
votre équipement TV est déjà compatible HD.
(prix d’un appel local)
VALENTON Flash
ÉDITORIAL
c SOMMAIRE
RENCONTRE
À l’écoute des enfants
et des parents P.7
GRAND ANGLE
Collégiens journalistes P.8
ACTUALITÉS
Budget :
des choix difficiles Chasseurs de son
P.10
P.12
Ma pizza sur mesure
P.14
Comme l’an dernier, le maire et les élus iront à la rencontre des parents lors de petits-déjeuners
dans les écoles maternelles organisés à l’occasion de la Journée internationale des droits des
femmes (lire notre dossier).
P.16
LORSQUE LES FEMMES S’UNISSENT…
ZOOM
Le Portugal au micro Bien trop de femmes dans bien trop de pays parlent la même langue : le silence.
INITIATIVES
Gros Buisson : 55 000 €
de charges en moins ! P.17
DOSSIER
Égalité : un combat de tous
les jours
P.18
SORTIR
P.23
ÉCHOS SPORTIFS
P.27
MÉMOIRE
P.28
INFOS PRATIQUES
P.30
VALENTON Flash
48, RUE DU COLONEL-FABIEN
94460 VALENTON
TÉL. : 01 43 86 37 05
Directrice de la publication
Françoise Baud
Directeur de la communication
Pierre Vanderlinden
Rédaction, photos &
secrétariat de rédaction
Caroline Brandt & Agnès Raynal
Illustrations
P6 : Pascal Gourmandie
P18 : Hélène Ducrocq - www.oeilbleu.com
Régie publicitaire HSP - 01 55 69 31 00
contact@hsp-publicite.fr
Direction artistique & réalisation
Pellicam productions
Impression Imprimerie Grenier
Diffusion Le diffuseur des collectivités
Chaque mois, découvrez votre magazine en
avant-première sur le site de la Ville :
www.valenton.fr
Et cela arrange bien les affaires de ceux qui veulent que les femmes restent
soumises, exploitées, demeurent un simple objet de sexe ou de misère. Je
pense aussi à tous les crimes, les viols, les lapidations, l’esclavage sexuel commis contre les femmes, par les terroristes de Daech et par des pays où nous
commerçons en armes, pétrole, métaux précieux.
Il est de bon ton de parler des droits des femmes et dans le même temps les
mettre en première ligne pour subir le chômage, la précarité, la relégation sociale.
Par exemple, la casse programmée du code du travail concerne évidemment
tout le monde mais la note peut être salée pour les femmes : flexibilité, statut
encore plus subalterne et travail plus pénible.
Décidément les luttes des femmes
pour conquérir l’égalité sont des
combats de tous les jours, pas
seulement pour elles mais parce
que les violences qu’elles subissent
rongent aussi nos sociétés, anéantissent des vies et font place nette
à la barbarie.
« Brave et libre aussi,
la femme de demain
ne voudra ni dominer,
ni être dominée. »
Louise Michel
« Même un chemin de 1 000 lieues commence par un pas » dit un proverbe
japonais. Voilà qui résume bien le combat des femmes pour gagner leur autonomie financière, la liberté de choix de procréation, l’éradication des violences,
l’accès à tous les pouvoirs, le partage de tous les temps de vie, de la maison à
l’entreprise. Il est si long ce chemin !
Si Valenton n’est pas épargnée de cette réalité de souffrances et de discriminations vécues par les femmes, de la règle rétrograde qui veut que « le masculin
l’emporte sur le féminin » pour toute chose de la vie, nous ne lâchons rien en
luttes féministes et d’égalité.
Lorsque les femmes s’unissent, elles apprennent à se connaître, à se faire
confiance et à s’appuyer les unes sur les autres. Lorsque leurs luttes trouvent
un écho dans des solidarités, elles s’enrichissent et expérimentent la force d’être
ensemble. Et cela donne de la force aux combats communs que les femmes et
les hommes doivent mener. Dans notre ville comme sur la planète.
FRANÇOISE BAUD, maire de Valenton
MARS. 2016 #258
3
VOUS Y ÉTIEZ
18 FÉVRIER
4
Trouver 100 objets semblables, découper
100 lettres, et faire… 100 bisous à leurs parents !
Les élèves de CP du groupe scolaire Jean-Jaurès
ont accompli avec brio le « défi des 100 » pour
fêter leur centième jour de classe et la découverte
de la centaine en numération. Ils ont montré et
expliqué les défis à leurs parents avec de petites
démonstrations et des expositions de photos.
23 FÉVRIER
Armés de carnets, stylos, appareils photos...les
participants à la balade «On écrit sur tout ce qui
bouge» sont allés fouiner l’inattendu, le surprenant, le détail qui chatouille… Ces regards sur
la ville feront l’objet d’un travail d’écriture et de
retranscription lors d’une prochaine exposition.
VALENTON Flash
18 FÉVRIER
Comment les enfants perçoivent-ils leur commune ? Quels sont leurs
trajets de leur domicile à l’école ? Pour répondre à ces questions, une
étudiante en sociologie est intervenue dans deux classes de CM1-CM2
de l’école Marcel-Cachin. Avec son aide, les enfants ont dessiné les chemins qu’ils empruntent. Leurs réalisations seront exposées dans l’école.
VOUS Y ÉTIEZ
14 FÉVRIER
Le Salon de l’étudiant, organisé par l’Association culturelle franco-turque du 94, dans leurs locaux, rue de la
Sablonnière, a fait le plein ! Près de 200 jeunes se sont
déplacés pour s’informer sur leur avenir auprès de 40
professionnels. L’occasion de découvrir des domaines
variés tels que le droit, l’économie, les langues, la psychologie, la littérature, etc.
19 FÉVRIER
C’est un château de cartes, ou plutôt un « château de photos » pas
comme les autres que les participants à l’atelier « Carnet de voyages »
du centre socioculturel La Lutèce ont réalisé ! Une jolie et éphémère
création qui faisait suite à leur visite de l’exposition « L’effet Vertigo »
au Mac Val. Ils étaient guidés dans leur démarche par Jean-Guillaume
Gallais, artiste, et Luc Pelletier, représentant du Mac Val.
5
29 JANVIER
En jouant ensemble, on fait
plus facilement connaissance. C’est le principe des
soirées jeux organisées par
l’école élémentaire PaulÉluard entre les enfants,
leurs parents, les enseignants et les animateurs.
Pour ceux qui voudraient
prolonger cette matinée,
la ludothèque du centre
socioculturel est ouverte
tous les mercredis aprèsmidi pour jouer en famille.
MARS. 2016 #258
CLIN D’ŒIL
6
VALENTON Flash
RENCONTRE
PETITE ENFANCE
À L’ÉCOUTE DES ENFANTS
ET DES PARENTS
ALEXANDRA SERVAIS EST LA NOUVELLE RESPONSABLE
DE LA HALTE-GARDERIE BRIN DE MALICE. PARMI SES OBJECTIFS :
RENFORCER LES LIENS AVEC LES PARENTS.
2000
Elle obtient
Que ce soit auprès des enfants, des
adolescents ou des adultes, ce qui guide
Alexandra Servais, c’est la dimension
pédagogique de son travail. Depuis
septembre, elle est responsable de la
halte-garderie Brin de malice à Valenton,
qui accueille 37 enfants de 1 à 3 ans. Un
nouveau défi pour cette passionnée au
parcours déjà riche et varié.
son diplôme
d’éducatrice de
jeunes enfants
2010
Première
DIMENSION HUMAINE
ET SOCIALE
En 2000, avec son diplôme d’éducatrice de jeunes enfants en poche, elle
travaille dans une crèche associative,
puis auprès d’enfants atteints d’autisme, de troubles psychotiques et
polyhandicapés. Elle exerce ensuite
dans le secteur de l’encadrement des
assistantes maternelles, dirige un
multi-accueil avant de travailler dans
l’hébergement d’urgence.
« À Valenton, c’est la dimension
humaine et sociale des projets qui
m’a tout de suite attirée », explique
Alexandra Servais. « Ici, nous n’accueillons pas seulement les enfants,
c’est important d’être disponibles
aussi pour les parents. » L’équipe de
la halte-garderie propose plusieurs
moments d’échanges avec les familles,
comme « Le temps des parents » qui a
lieu un mercredi par mois autour d’une
thématique. La responsable souhaite
développer ces actions de soutien à la
parentalité « afin de rompre l’isolement
et d’écouter les questions de chacun ».
PÉDAGOGIE ACTIVE
Cette mère de deux enfants s’intéresse
particulièrement à la « pédagogie
expérience de
direction d’un
multi-accueil à
Épinay-sousSénart
2015
Prend les rênes de
la halte-garderie
Brin de malice à
Valenton
active », qui permet à l’enfant d’apprendre par ses propres expériences.
« Il n’existe pas de méthode miracle
pour l’éducation des tout-petits », souligne-t-elle, « mon objectif est surtout
de leur donner confiance en eux ».
AGNÈS RAYNAL
GEN SAVOIR PLUS
HALTE-GARDERIE BRIN DE MALICE
1, rue Charles-Gounod
01 43 86 01 42
MARS. 2016 #258
7
GRAND ANGLE
8
ENSEIGNEMENT
COLLÉGIENS JOURNALISTES
UNE QUINZAINE D’ÉLÈVES DU COLLÈGE FERNANDE-FLAGON
CONÇOIVENT ET ÉCRIVENT LE JOURNAL DE LEUR ÉTABLISSEMENT. OBJECTIF : FAIRE ENTENDRE LEUR PAROLE.
↘
Aujourd’hui, c’est jour de bouclage au club journal. Qu’est-ce
qu’on choisit pour la Une ?
Quels seront les gros titres ? La discussion s’anime. Chacun défend son
point de vue. On finit par se mettre
d’accord : ce sera un dessin de Jack !
Deux fois par semaine, à tour de rôle,
les élèves volontaires se donnent rendez-vous au CDI pendant la pause du
midi pour créer leur journal en ligne,
« Le collégien à Flagon ».
RÉUNIS AUTOUR
D’UNE MÊME ENVIE
« Il y a trois ans, on a demandé à nos
professeurs de nous aider à réaliser un
journal », relate l’une des jeunes plumes
VALENTON Flash
à l’origine de cette initiative. « L’idée était
de se réunir entre élèves ayant différents
centres d’intérêt comme le dessin, l’écriture,
le cinéma… autour d’une même envie :
faire entendre la parole des collégiens. »
CROISER LES SOURCES
Guidés par leurs professeures documentalistes, Mme Teninges et Mme
Ostaszewski, les ados se glissent dans
la peau de journalistes professionnels
et proposent à chaque numéro l’interview d’un professeur, une rubrique
littérature et cinéma… déclinées sur
le thème de leur choix.
À la rentrée, c’était le « bonheur ». Ce
mois-ci, les attentats de novembre
2015. « Ils ont absolument voulu en
parler. Traiter de ces événements tragiques ou de l’actualité en général les
aide à s’en emparer», explique Mme
Ostaszewski. « On leur apprend à vérifier la fiabilité de leurs informations,
à croiser leurs sources. Petit à petit, on
introduit les techniques journalistiques
de base. »
Et la motivation des jeunes ne faiblit
pas ! Dessinateurs, rédacteurs, correcteurs… chacun remplit son rôle
avec sérieux. C’est qu’il faut le sortir
ce journal !
CAROLINE BRANDT
GEN SAVOIR PLUS
COLLÈGE FERNANDE-FLAGON
20, avenue Salvador-Allende
01 43 82 30 15
fflagon.ac-creteil.fr
GRAND ANGLE
←
Qu’est-ce qu’on
met dans le
journal ? Chaque
numéro donne lieu
à un beau travail
de réflexion et
d’échanges de
points de vue.
f ON NOUS EN PARLE
Claire Teninges |
professeure-documentaliste
15
élèves réalisent
le journal du collège
2
numéros ont été
b ILS EN PARLENT
b ILS EN PARLENT
mis en ligne depuis
la rentrée
NATHAN,
ÉLÈVE DE 3e
« Faire un journal ça permet de parler aux autres
collégiens avec nos mots et d’aborder l’actualité.
J’aime organiser le journal, corriger les articles
et aussi écrire. On fonctionne comme une vraie
équipe et à la fin, on est contents du travail qu’on
a fait tous ensemble. »
LAURENCE,
ÉLÈVE DE 6e
UNE
RESPONSABILITÉ
QUI LEUR PLAÎT
À l’heure du tout Internet,
qu’est-ce qui pousse les
élèves à prendre la plume ?
Écrire c’est s’exprimer, et en
tant qu’enfants, on ne leur
laisse pas forcément assez
de place pour donner leur
opinion. Or, ils ont envie de
faire entendre leur voix. La
plupart des élèves du club
journal écrivent de leur côté,
dessinent ou tiennent des
blogs. Avec les moyens
actuels, ils n’ont pas besoin
de nous pour être publiés !
Mais écrire dans le journal
du collège c’est différent. Ça
signifie travailler en équipe,
dans un cadre défini avec
des délais et des règles
à respecter. C’est une
responsabilité qui leur plaît
beaucoup et qui les aide à
développer leur confiance
en eux. Aujourd’hui, c’est
LEUR journal, on est juste
là pour les accompagner.
On leur donne aussi de
petits challenges pour les
pousser à donner le meilleur
d’eux-mêmes. Je suis très
fière de ce qu’ils font et des
idées qu’ils proposent.
« Je suis illustratrice pour le magazine du collège et
j’apprécie de pouvoir m’exprimer par l’art. Ce mois-ci
j’ai réalisé plusieurs dessins. »
MARS. 2016 #258
9
ACTUALITÉS
→
Une esquisse
du projet
d’extension de
l’école maternelle
DanielleCasanova : la
future salle de
restauration.
BUDGET
10
DES CHOIX DIFFICILES
LE 9 FÉVRIER, LE CONSEIL MUNICIPAL A DÉBATTU
DES GRANDES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES POUR
2016. MALGRÉ DES ARBITRAGES DOULOUREUX,
LES ÉLUS SOUHAITENT AVANT TOUT PRÉSERVER
LE SERVICE RENDU AUX HABITANTS.
↘
Priorité à l’éducation, à la culture, au sport,
à la solidarité, à la tranquillité : c’est ce qu’il
ressort des grandes orientations budgétaires
pour 2016, présentées le 9 février par le conseil
municipal, avant le vote définitif du budget qui
aura lieu le 31 mars.
Dans un contexte particulièrement tendu, la Ville
se trouve aujourd’hui face à des choix difficiles.
Depuis trois ans, le gouvernement a décidé
d’étrangler encore un peu plus les collectivités
territoriales. Au total : 28 milliards d’euros
de dotations sont supprimés de 2014 à 2017.
Comment continuer à assurer un service public
de qualité à la population dans ces conditions ?
Cette année encore, Valenton devra choisir
quels sont les investissements et les actions qu’il
faudra réduire, voire supprimer, pour atteindre
l’équilibre budgétaire. La Ville sera également
VALENTON Flash
contrainte d’augmenter les impôts locaux (3%
au maximum).
De nombreuses incertitudes demeurent après
l’intégration de notre ville dans la Métropole du
Grand Paris le 1er janvier 2016. Là encore, les communes seront mises à contribution pour financer
ce mastodonte administratif.
INVESTIR POUR L’AVENIR
Valenton affiche sa volonté de préserver ses services
publics et de répondre au mieux aux besoins des
habitants. Parmi les grands projets : l’extension de
l’école maternelle Danielle-Casanova et la construction du gymnase Gérard-Roussel ; la réhabilitation
du parc Jacques-Duclos, le début de la mise en
accessibilité aux personnes à mobilité réduite de
l’école élémentaire Henri-Wallon et du gymnase
Paul-Éluard, etc.
Un service de gardes urbains va voir le jour en
2016 afin de répondre aux préoccupations des
habitants en matière de tranquillité publique. La
Ville soutiendra le projet d’installation d’une maison
de santé actuellement à l’étude. Valenton continue
d’investir pour l’avenir de ses habitants ! AGNÈS RAYNAL
ACTUALITÉS
CONSEIL CITOYEN
idec 2014
Vous avez le pouvoir
d’agir
k
ZOOM SUR
LA ZAC
POMPADOUR
ACHÈVE SA MUE
↑
Le Conseil
citoyen réunira
des habitants
qui souhaitent
intervenir et agir
pour obtenir les
moyens de mieux
vivre dans leurs
quartiers.
Vous pouvez
encore faire acte
de candidature
en contactant la
mairie
(01 43 86 37 37)
ou par mail :
cedric.coutard@
ville-valenton.fr
Le 16 février, plus d’une
trentaine de Valentonnais
assistaient à la 2e
présentation du Conseil
citoyen qui sera officiellement
mis en place en mars 2016.
Sa création est une obligation
prévue par la loi pour
permettre aux habitants des
quartiers dits « sensibles » de
s’exprimer et de peser sur les
dispositifs à mettre en œuvre
pour améliorer la vie et réduire
les inégalités sociales dans
leurs quartiers. Quels moyens
supplémentaires faut-il
prévoir dans les domaines
éducatifs, sportifs, culturels,
sociaux, environnementaux,
ou encore en matière d’emploi,
d’insertion, de transports ?
L’avis du Conseil citoyen,
constitué de bénévoles des
quartiers des Polognes,
Lutèce-Bergerie, Paillis-SaintHubert, centre-ville, l’Étang,
les Aulnettes sera décisif pour
définir les priorités d’actions
contenues dans le contrat de
ville. Un contrat qui engage
notamment les services
de l’État, la commune, les
bailleurs sociaux, la Strav, la
Caf… L’ambition des élus de
Valenton : que les citoyens
soient les maîtres d’œuvre des
décisions leur permettant de
mieux vivre dans leur ville.
P.VDL
GEN SAVOIR PLUS
PROCHAINE RÉUNION
mardi 15 mars à 18h30,
espace Roland-Roche
(rue Gaston-Monmousseau).
Constitution de la liste du
Conseil citoyen.
Le dernier lot dédié à
l’implantation d’activité
dans la zac du ValPompadour a trouvé
preneur : il s’agit de Metin
Est Automobiles spécialisé
dans la commercialisation
et l’entretien des marques
Volkswagen, Audi, Seat et
Skoda. Par ailleurs, Pomona
(distribution de produits
alimentaires) fait construire
un entrepôt (illustration
ci-dessus) entre Coditem et
Chausson matériaux. Ces deux
entreprises emploieront à
Valenton 120 salariés chacune.
Le quartier devrait compter
à terme près d’un millier
d’emplois.
DISPARITION
C’est avec tristesse que
nous avons appris le décès
d’André Julou dans sa
82e année. André, militant
communiste, a été élu
conseiller municipal en 1971
sur la liste conduite par Julien
Duranton. La Municipalité
adresse ses condoléances
les plus fraternelles et les
plus attristées à toute sa
famille, dont certains sont
encore Valentonnais.
CAFÉ DES PARENTS
Le 4 février, les parents étaient accueillis autour d’un café au
multi-accueil Simone-Flageul. L’occasion d’échanger avec les
professionnels et d’évoquer plus particulièrement la question des
accidents domestiques. Ces « cafés des parents », mis en place
en septembre, ont lieu une fois par mois. Le prochain est prévu le
17 mars à partir de 7h30.
MULTI-ACCUEIL SIMONE-FLAGEUL
32, rue Jean-Jaurès
01 56 74 13 93
MARS. 2016 #258
11
ACTUALITÉS
E EN BREF
BANDACARNAVALENTON.
PROCHAIN
RENDEZ-VOUS
Vous voulez participer à
l’élaboration du prochain
Carnavalenton ? Alors venez
donner votre avis lors de
la prochaine réunion de la
Bandacarnavalenton le 26
mars.
De 10h à 12h, en mairie A,
48, rue du Colonel-Fabien.
Direction socioculturelle :
01 43 86 37 58.
THÉÂTRE. RÉSIDENCE
À la salle Prinçay,
Sofia Varvouni
s’exerce à la prise
de son avant de
partir « chasser
les sons » à l’extérieur.
CULTURE
CHASSEURS DE SONS
PENDANT QUATRE JOURS
INTENSIFS, LES VALENTONNAIS
ONT RÉALISÉ LA BANDE SONORE DE
LEUR VILLE. SILENCE…
TENDEZ L’OREILLE !
Ce mois-ci, Valenton accueille
la Compagnie Antilope à
la salle Odette-et-GilbertPrinçay. Elle y répétera
son prochain spectacle, à
partir de textes de Tchekhov.
Échange de bons procédés :
elle proposera prochainement
aux Valentonnais un spectacle
gratuit.
Une goutte d’eau qui s’écrase
au sol, le cr issement d’un
pneu, de s pa s pré cipité s :
ce sont tous ces br uit s de
la vie quotidienne que les
Valentonnais ont traqué, micro
à la main et casque sur les
oreilles, à l’occasion d’un stage
« chasseurs de sons » en février.
Accompagnés de José André
Deutsch, musicien électroacousticien, les participants
se sont immergés durant deux
week-ends dans l’environnement
sonore de Valenton. Objectif :
réaliser une bande-son qui sera
diffusée le 19 juin en première
partie des concerts de l’orchestre
MULTI-ACCUEIL
FLAGEUL. GRANDE
SEMAINE DE LA
PETITE ENFANCE
VALENTON Flash
Tutti et de Musiconte ainsi qu’au
Carnavalenton.
Première étape : apprendre à
utiliser les outils de prise de
son avant de partir à l’aventure
pour capter, à l’extérieur, les
bruits qui serviront de matériel
à la réalisation de cette pièce
sonore. Puis retour à la salle
Odette-et-Gilbert-Prinçay pour
le montage. À terme, les 5 ou
6 pièces sonores réalisées lors du
stage seront également utilisées
pour produire un petit « jingle »
à destination des spectacles de
la salle Prinçay.
AGNÈS RAYNAL
GEN SAVOIR PLUS AVOIR PLUS
DIRECTION
SOCIOCULTURELLE
10 bis, rue du ColonelFabien (château)
01 43 86 37 58
SOFIA VARVOUNI,
PARLENT
Du 14 au 18 mars, le multiaccueil Simone-Flageul
participera à la Grande
semaine de la petite enfance
sur le thème de « l’enfant
créateur ». Les parents seront
invités à participer avec
leur enfant à des ateliers de
peinture, de musique, etc.
Multi-accueil Simone-Flageul :
01 56 74 13 93.
b ILS EN
12
→
VALENTONNAISE
« Ce stage m’a beaucoup intéressée car je suis
chanteuse lyrique et je suis déjà entrée dans un studio
d’enregistrement. J’avais envie d’en apprendre plus sur
la prise de son. C’est aussi un bon moyen de me rendre
compte de la perception des sons en dehors de mon
propre corps. »
ACTUALITÉS
SANTÉ
Les professionnels
s’expriment
E EN BREF
ENFANCE. LES ATSEM
SE FORMENT
↑
Le docteur
Michel Ikka,
président de
l’association
« Soigner à
Valenton ». À
droite sur la
photo, Nadia
Kouchit-Mouheb,
ajointe à la
Santé.
Les professionnels de la
santé étaient invités à
débattre sur la qualité de
l’offre de soins, le 11 février,
à l’occasion du diagnostic de
santé en cours d’élaboration.
Médecins, pharmaciens,
infirmiers et psychologues
ont tous confirmé la pénurie
de professionnels de santé
et de spécialistes sur notre
territoire et plébiscité le projet
de construction d’une maison
de santé pluridisciplinaire à
Valenton. Ce projet, porté
par l’association « Soigner
à Valenton », est « soutenu
par la Ville qui mettra à
disposition un terrain près
de la bibliothèque », rappelait
Nadia Kouchit-Mouheb,
adjointe chargée de la Santé.
Le territoire T12, partenaire
de ce projet, aidera la Ville à
le défendre auprès du conseil
régional pour pouvoir bénéficier
de subventions européennes.
Le dossier de candidature
sera déposé en avril et les
arbitrages de la Région
attendus pour septembre.
Associés à cette consultation,
les habitants seront eux
aussi conviés à de nouvelles
rencontres et sont invités
à remplir le questionnaire
encarté au centre du journal et
disponible sur le site de la ville.
GEN SAVOIR PLUS
OIR PLUS
www.valenton.fr
PROCHAINES RENCONTRES
AVEC LES VALENTONNAIS
Mardi 15 mars, 18h30,
Val-Pompadour (Ferme de
l’hôpital).
Lundi 21 mars,
9h, espace Roland-Roche
(rue Gaston-Monmousseau).
Un forum du handicap
Prenez date ! Au mois de mai, la Ville mobilisera
les habitants, les associations, les professionnels
autour de la question du handicap en termes de
prise en charge, d’accessibilité, de droits... Un
forum du handicap sur le thème des « aidants »
aura lieu à Valenton du 28 avril au 26 mai avec de
nombreux rendez-vous : théâtre forum, cinéma
adapté, spectacles, et stands d’information.
Les agents territoriaux
spécialisés des écoles
maternelles (atsem) qui
suppléent les enseignants
dans les classes ont participé
à des formations organisées
par la Ville. Deux sessions se
sont déroulées en décembre
et en février sur les thèmes de
« l’accueil et le développement
de l’enfant de 2 à 6 ans » et « la
place et le rôle de l’atsem ».
POLICE NATIONALE.
UN NOUVEAU
COMMISSAIRE
Ludovic Girac est le nouveau
commissaire de police
de la circonscription de
Valenton. Commissariat de
police : 162, rue de Paris à
Villeneuve-Saint-Georges.
01 45 10 13 50.
PÔLE EMPLOI.
CHANGEMENT
D’HORAIRES
Depuis février, l’agence située
à Villeneuve-Saint-Georges
(2, rue Henri-Janin) est
ouverte au public uniquement
le matin de 9h à 13h. Elle
reçoit l’après-midi de 13h
à 17h sur rendez-vous. À
partir du 7 mars, l’inscription
à Pôle Emploi ne sera plus
possible par téléphone mais
uniquement sur
pole-emploi.fr. Une aide en
ligne, téléphonique, ou en
agence sera possible.
CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE
Rhezlane Saadi, assistante sociale
01 43 86 37 37
MARS. 2016 #258
13
ACTUALITÉS
←
Bouchaib Marjouf
et Jalal Chennani
ont allié leurs
savoir-faire pour
proposer un
concept « maison ».
E EN BREF
COMMERCES.
DU NOUVEAU
Une laverie automatique
a ouvert avenue JulienDuranton au Val-Pompadour.
Elle dispose de quatre
machines (7 kg et 18kg) et
d’appareils de séchage rapide.
Ouvert de 7h à 21h,
7 jours sur 7.
Par ailleurs, une pizzeriasandwicherie devrait ouvrir
ses portes ce mois-ci au 78 bis,
rue du Colonel-Fabien.
14
ENVIRONNEMENT.
SIMULATION
DE CRUE
Et si une crue majeure se
produisait en Île-de-France ?
Ce mois-ci, la préfecture de
police organise un exercice
de gestion de crise en Îlede-France. À Valenton, une
cinquantaine de sapeurspompiers seront mobilisés
à la Plage Bleue, samedi 12
mars de 10h à 13h, pour des
exercices de sauvetage en
conditions réelles avec survols
d’hélicoptères.
SANTÉ. URGENCES
DENTAIRES
Un service de garde est
organisé par le Conseil
départemental de l’Ordre des
chirurgiens-dentistes en cas
d’urgence les dimanches et
jours fériés.
Pour connaître les dentistes de
garde composez le
01 48 52 31 17.
VALENTON Flash
COMMERCE
MA PIZZA SUR
MESURE
UNE NOUVELLE ENSEIGNE DE RESTAURATION RAPIDE A OUVERT
SES PORTES AU VAL-POMPADOUR. « C MA PIZZA » PROPOSE
DES PIZZAS À COMPOSER SOI-MÊME.
Choisir ses ingrédients et assister à la préparation de sa pizza.
C’est le concept de « C ma
pizza » née de l’alliance d’un
boulanger et d’un professionnel
de la pizza. Bouchaib Marjouf
(boulangerie du Val-Pompadour)
et Jalal Chennani (Subito Pizza
au Champ Saint-Julien) se sont
associés pour créer cette nouvelle enseigne qui a ouvert ses
portes le 6 février avenue JulienDuranton. « Prix, rapidité, et
qualité sont nos leitmotiv »,
expliquent les deux entrepreneurs. « Le client personnalise
sa pâte en choisissant dans la
vitrine les ingrédients qu’il souhaite. La pizza est fabriquée sous
ses yeux. Le tout pour un prix
unique de 7,90 €. »
À l’intérieur, les associés ont
conçu une salle conviviale avec
banquettes et téléviseur. « Nous
disposons de 40 places assises.
Le client peut manger sur place,
emporter sa pizza ou se la faire
livrer à domicile. »
« C ma pizza » propose aussi
pâtes fraîches, salades, sandwichs, nuggets, desserts, glaces
et boissons... Bouchaib Marjouf
et Jalal Chennani démarrent
leur activité avec trois salariés
et comptent recruter pour
employer à terme six personnes.
« Nous recherchons des personnes
sérieuses et motivées que nous
pourrons former», assurentils. Quant au concept « C ma
pizza », s’il fonctionne bien à
Valenton, les deux entrepreneurs
envisagent de le développer ailleurs. L’aventure n’est pas finie ! CAROLINE BRANDT
GEN SAVOIR PLUS AVOIR PLUS
C MA PIZZA
Sur place, à emporter,
livraison
Ouvert 7 jours/7 de 11h30 à
14h15 et de 18h à 23h
Fermé dimanche midi
46, avenue Julien-Duranton
01 56 32 94 94
ACTUALITÉS
SOLIDARITÉ
Liberté pour
Jamal Abu Lel !
Dans la nuit du 14 février,
Jamal Abu Lel, ami de
Valenton, a été arrêté sans
aucun motif par l’armée
israélienne et traduit en
urgence devant un tribunal
israélien qui l’a condamné à six
mois de prison renouvelable !
Le gouvernement israélien
montre une fois encore sa peur
vis-à-vis des Palestiniens qui
œuvrent concrètement pour
construire la paix et préfère
les isoler. Car Jamal est un des
acteurs de la réconciliation
palestinienne qui a participé
à des négociations directes
pour les faire progresser.
« Jamal Abu Lel a contribué,
↑
Jamal Abu
Lel (à gauche)
avec Françoise
Baud, maire de
Valenton, lors de
la concrétisation
du jumelage
avec le camp
de Balata en
présence du
président du
comité populaire
du camp.
à nos côtés, à la réalisation
de nombreuses initiatives
de solidarité avec le peuple
palestinien que la Ville de
Valenton et ses habitants
ont menées », rappelle
Françoise Baud. C’est aussi
un correspondant actif et
efficace de l’Association
pour les jumelages entre les
camps palestiniens et les
villes françaises (AJPF). A ce
titre, le maire de Valenton
l’a rencontré à plusieurs
reprises dans le cadre de
l’élaboration du comité de
jumelage avec le camp de
réfugiés de Balata, protocole
signé en décembre 2015. « Nous
connaissons son intégrité
humaine et politique, son
honnêteté, son dévouement
aux autres, sa popularité
aussi », souligne l’AJPF qui,
dans un communiqué, dénonce
cette injustice et réclame
sa libération immédiate. Un
appel soutenu par le maire de
Valenton qui l’affirme avec
force : « Nous ne laisserons
pas notre ami en prison ! »
Non à la déchéance
de nationalité !
Alors que la déchéance de la nationalité
pour les terroristes a été votée à l’Assemblée
nationale en février, le conseil municipal
a manifesté son opposition au projet
dans un vœu adopté le 9 février. « Cette
mesure serait impuissante à dissuader
les terroristes qui sèment la mort en y
perdant la vie », estiment les élus.
Vœu adopté à l’unanimité (1 abstention)
CONSEIL MUNICIPAL
Le conseil municipal, réuni
le 9 février, a rappelé
son attachement aux
libertés fondamentales, en
adoptant plusieurs vœux.
GOODYEAR
Les élus se sont indignés de la
condamnation à de la prison
ferme des huit anciens salariés
de Goodyear ayant perdu leur
emploi. Ils soutiennent leur
combat et s’associent « au très
large rassemblement syndical,
associatif, politique et citoyen
pour exiger la relaxe des huit
de Goodyear ».
Vœu adopté à l’unanimité
moins
1 abstention.
SALAH ET ELSA
HAMOURI
« Justice et liberté pour
Salah, Elsa et leur enfant ! »
Le conseil municipal a
interpelé le ministre des
Affaires étrangères afin qu’il
empêche un nouveau « déni
de justice » concernant Salah
Hamouri et son épouse. Car
Elsa Hamouri, enceinte, s’est
vue refuser l’accès à Israël
par les autorités qui tentent
d’empêcher la naissance de
leur enfant sur le sol israélien.
Vœu adopté à l’unanimité
moins 1 abstention.
MOUSSA
Maxime Puemo Tchantchuing,
dit « Moussa », un Français
de 28 ans, a été interpellé par
les autorités du Bangladesh
alors qu’il se rendait en visite
dans des camps de refugiés
Rohingyas, pour le compte
d’une ONG francaise. Le
conseil municipal de Valenton
demande au ministère des
Affaires étrangères d’agir pour
sa libération immédiate !
Vœu adopté à l’unanimité.
Lire l’intégralité des vœux sur
www.valenton.fr
MARS. 2016 #258
15
ZOOM
←
Radio Alfa
compte une
équipe de 4
journalistes et
une vingtaine
d’animateurs :
ici, Vitor Santos,
technicien et
animateur.
MÉDIA LOCAL
16
LE PORTUGAL AU MICRO
DÉDIÉE À LA COMMUNAUTÉ LUSOPHONE D’ÎLE-DEFRANCE, RADIO ALFA ÉMET À VALENTON DEPUIS
1993. VISITE EN STUDIO…
↘
15h, c’est l’heure du flash info à Radio
Alfa. Casque sur les oreilles, Vitor Santos,
technicien et animateur, lance le jingle. La
voix de José Ricardo résonne aussitôt de l’autre
côté de la vitre, dans le « bocal » des journalistes.
Et c’est parti pour 5 minutes d’actualités en
portugais. Bienvenue à Radio Alfa, seule radio
lusophone* d’Île-de-France émettant sur la bande
FM 24h sur 24.
Pour la petite histoire, Radio Alfa n’a pas
toujours diffusé ses émissions depuis Valenton.
Créée après la vague des radios libres en 1987
par une poignée de passionnés, c’était une
radio associative basée à Paris. « Le projet de
départ était d’en faire une radio lusophone et
francophone en consacrant la moitié de l’antenne
à chaque langue. On ne voulait pas être repliés
sur nous-mêmes, on partait du principe qu’on
vivait d’abord en France », explique l’un des
pionniers, le journaliste Artur Silva.
La petite radio obtient une fréquence sur la
bande FM, se professionnalise et devient une
radio commerciale qui rassemble des centaines
de milliers d’auditeurs. En 1992, elle déménage
VALENTON Flash
dans le Val-de-Marne et s’installe dans ses locaux
actuels de Valenton en 1993.
Radio Alfa se veut généraliste avec des programmes
musicaux, des journaux en français et en portugais,
des émissions, et la retransmission d’informations
et d’événements sportifs en direct du Portugal.
Ses quatre journalistes, dont un journaliste
sportif, suivent les informations nationales et
couvrent aussi toute l’actualité du département.
« Nous tenons à notre fonction de radio locale
et citoyenne », défend Artur Silva. Aujourd’hui,
la radio qui fêtera tout de même ses 30 ans l’an
prochain, fait partie intégrante du paysage valde-marnais.
CAROLINE BRANDT
*Lusophonie : lieux où l’on parle portugais (Portugal, Brésil,
Angola, Cap-Vert…)
ÉVÉNEMENT
Radio Alfa organise « une semaine
de la gastronomie portugaise »
qui aura lieu du 8 au 17 avril.
1, rue Vasco-de-Gama à Valenton
01 45 10 98 60
www.radioalfa.net
98.6 FM et Canalsat
INITIATIVES
LOGEMENT
55 000 € de charges
en moins !
ILS EN PARLENT
LES HABITANTS DU GROS BUISSON ONT FORMÉ UNE AMICALE
DE LOCATAIRES QUI VÉRIFIE LES CHARGES ET LE BON ENTRETIEN
DES BÂTIMENTS.
« C’est très
important de se
regrouper. On a
fait du beau travail
et on espère que
ça va améliorer
les conditions de
logement de tous
les locataires. »
Roger Fernandes
Secrétaire adjoint à l’amicale
↑
Les membres
du bureau :
Michèle
Bonnafoux,
trésorière ;
Odile
Grosgeorge,
présidente ;
Roger
Fernandes,
secrétaire
adjoint ;
Nicolina
Mascarenhas
et Michel
Moscariello,
secrétaire
(absent sur la
photo).
« Il y a trois ans, nous avons
senti le besoin de nous regrouper
pour être entendus par notre
bailleur Valophis », relate
Odile Grosgeorge, habitante
de la cité du Gros Buisson.
Une amicale de locataires naît
alors pour représenter les 103
habitants de cet ensemble locatif
jouxtant le parc Jacques-Duclos.
Patiemment, l’amicale affiliée à
la Confédération nationale du
logement, s’attelle au contrôle
des charges. « Ces vérifications
ont mis en lumière des dépenses
injustifiées », témoigne Odile
Grosgeorge, la présidente.
L’intervention de l’Amicale porte
ses fruits : « En un an et demi,
le bailleur nous a remboursé
55 000 euros de charges. » Et cette
année, pour la première fois, les
provisions sur charges ont été
revues à la baisse par Valophis.
« C’est une grande victoire !»,
se réjouissent les locataires.
« Mais la bataille n’est pas finie »,
tempèrent-ils. « C’est une cité qui
a 36 ans et elle aurait bien besoin
d’un rafraîchissement ! »
CAROLINE BRANDT
17
« Si l’amicale nous a
permis de récupérer
beaucoup d’argent,
autour de 400 €
pour certains
foyers, elle a aussi
créé du lien entre
les habitants. »
Odile Grosgeorge
Présidente de l’amicale
QUARTIER DE LA LUTÈCE :
LA LUTTE CONTINUE
À La Lutèce aussi, les locataires ont pris l’avenir de leur cité en main.
À la demande de l’Amicale des locataires, des visites mensuelles ont
lieu avec la direction de France Habitation afin de recenser les travaux
à réaliser en urgence. La dernière visite s’est déroulée le 28 janvier en
présence de membres de l’Amicale, de locataires, et de M. Gomez,
superviseur à France Habitation. Prochaine étape : la désignation de
correspondants d’escaliers pour recueillir les doléances des habitants.
AMICALE DES LOCATAIRES
Permanence le lundi de 18h à 19h au centre socioculturel La Lutèce.
MARS. 2016 #258
DOSSIER
18
VALENTON Flash
DOSSIER
ÉGALITÉ
UN COMBAT
DE TOUS
LES JOURS
19
COMMENT FAIRE PROGRESSER L’ÉGALITÉ ENTRE LES HOMMES
ET LES FEMMES ? LE POINT SUR LES ACTIONS MENÉES À VALENTON À
L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES,
LE 8 MARS.
↘
Tous les ans en mars, la Ville
met à l’honneur les femmes
pour souligner leur implication
à tous les niveaux et dénoncer les
injustices qu’elles subissent. La Journée
internationale des droits des femmes,
initiée par Clara Zetkin, femme
politique allemande et militante pour
le droit de vote des femmes, a été
officialisée par les Nations unies le
8 mars 1977.
L’occasion de souligner les victoires, les
avancées mais aussi les améliorations
possibles dans tous les domaines.
Salaires plus bas que les hommes,
inégal partage du travail domestique,
sous-représentation politique… les
inégalités persistent.
Autre combat : celui de la Ville pour la
prévention des violences conjugales.
Un important travail de réseau entre
les professionnels de Valenton, ceux
de Villeneuve-Saint-Georges et du
Département a été mis en œuvre
depuis cinq ans afin de mieux aider
les victimes. Au centre communal
d’action sociale, une assistante sociale
est référente dans ce domaine et reçoit
les victimes en urgence ou sur rendezvous afin de les informer et les orienter
au cas par cas.
La Journée internationale des droits
des femmes à Valenton sera aussi
l’occasion d’échanger et de dialoguer
au cours de rencontres et de spectacles,
non pas le temps d’une journée, mais
du 6 au 25 mars (lire le programme
en p. 22).
…/…
MARS. 2016 #258
DOSSIER
LEURS OPINIONS
SUR LA QUESTION
« FEMMES HÉROÏQUES AU QUOTIDIEN »
« En ces jours commémoratifs du 8 mars, je souhaiterais
mentionner le courage des femmes kurdes. Elles résistent depuis
des années, trop souvent au péril de leur vie, contre les forces
de Daech en Syrie, mais aussi aux frontières de la Turquie. Leurs
ennemis voient en effet d’un mauvais œil ces femmes qui, les
armes à la main, défendent le droit de leur peuple à vivre sur ses terres. Leur
tort ? Elles rêvent d’un monde de paix, de fraternité, de justice et de liberté. Un
combat héroïque qu’elles mènent au quotidien pour l’avenir de leurs enfants. Et
je salue également nos amies du camp palestinien de Balata, qui, elles aussi, se
battent tous les jours contre l’enfer de la colonisation. »
Hélène Sissler
adjointe au maire en charge des Familles, des Affaires
générales, des Élections et de la Restauration
« UNE FEMME TRAVAILLE DEUX FOIS PLUS QU’UN HOMME »
20
« Les femmes ont conquis leur indépendance financière par le
travail : c’est un énorme progrès. Pourtant il existe encore trop
de métiers « réservés aux femmes », comme les sages-femmes.
Une femme travaille deux fois plus qu’un homme car elle s’occupe
également des tâches ménagères et des enfants. On est encore
loin de l’égalité ! »
Véronique Beneteau
Conseillère municipale
f L’ÉLUE NOUS EN PARLE
Nadia Kouchit-Mouheb |
adjointe aux Droits des femmes
LES FEMMES SUR
TOUS LES FRONTS
« Dans le travail, ce sont
les femmes qui occupent le
plus souvent des emplois de
mauvaise qualité, qui subissent
des temps partiels, mais
« POUR UNE JUSTE RÉPARTITION DES TÂCHES »
aussi des horaires décalés en
« De nos jours, la femme accomplit plus de 70 % des tâches
domestiques. Une répartition équitable entre les deux partenaires
serait la reconnaissance de l’égalité entre les femmes et les
hommes et l’épanouissement du couple. »
Jacqueline Dijoux
Conseillère municipale
travaillant très tôt le matin
ou très tard le soir. Sans
compter que les femmes
sont souvent chargées de
famille. Valenton compte un
« VIOLENCES : ENCORE DES PROGRÈS À FAIRE »
nombre croissant de familles
« Ce sont les violences faites aux femmes qui m’interpellent. Il m’est
arrivé de rencontrer des femmes battues par leur mari qui se sont
confiées à moi. Ces femmes sont marquées psychologiquement et
physiquement. Je pense qu’à l’heure actuelle, même si la société
évolue, leur situation n’est pas assez prise au sérieux et elles ne
sont pas assez protégées. »
Ghania Djaout
Conseillère municipale
monoparentales (23 % en 2011)
et ce sont majoritairement
des femmes qui vivent seules
avec leurs enfants. Il s’agit de
femmes fragilisées car elles se
retrouvent parfois dans des
« ÉGALITÉ ET JUSTICE A L’ÉCOLE »
situations de précarité avec, en
« Malgré un nombre important de lois sur la parité, les inégalités
persistent. Plutôt que de multiplier des textes rigides, pourquoi
ne pas expliquer à l’école les principes d’égalité et de justice,
démontrant qu’une femme fait tout aussi bien qu’un homme, en
mettant plus de femmes exemplaires dans les programmes. »
Sakina Bennini
Conseillère municipale
plus, l’éducation des enfants
VALENTON Flash
à gérer. C’est une nouvelle
problématique que la société
devra prendre en compte. »
DOSSIER
LEURS OPINIONS
SUR LA QUESTION
« NON AUX INÉGALITÉS SALARIALES »
« Il existe encore des inégalités salariales entre les femmes et les
hommes et je peux le constater dans le cadre de mon travail. En
général, à poste égal ou avec le même niveau d’études, les femmes
gagnent moins que les hommes. Je trouve cela très injuste. »
Oumy Keita
Conseillère municipale
« DES MAMANS EN SOLO PLUS VULNÉRABLES »
« J’ai choisi d’évoquer la monoparentalité. Dans 8 cas sur 10, il
s’agit de femmes élevant seules leurs enfants. Ces femmes qui
cavalent entre l’école, le boulot, les courses et la baby-sitter
cumulent des difficultés financières, sociales et psychologiques.
Elles sont souvent isolées et à temps partiel. Cela doit nous
interroger sur le regard que porte notre société sur ces femmes
toujours plus nombreuses. »
Fadela Soufi
Adjointe au Logement
« POLITIQUE ET VIE CITOYENNE : LA ROUTE EST LONGUE ! »
« Depuis plus de 50 ans les droits des femmes ont évolué
positivement dans le domaine des droits citoyens (droit de vote,
participation active à la vie politique). Mais la route est difficile et
semée d’embûches ou plutôt de montagnes. Notre force restera la
solidarité car lorsque l’une d’entre nous s’essouffle, une autre prend la relève. »
Sylvie Arriau
Conseillère municipale
24%
C’est en
moyenne l’écart
de salaire entre
un homme et
une femme, tous
temps de travail
confondus
3h52
Sont
consacrées
chaque jour
par les femmes
au travail
domestique,
contre 2h24
pour les
hommes
« COMBATTRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES »
« Une femme sur trois dans le monde a subi des violences physiques
ou sexuelles, le plus souvent de la part d’un partenaire intime. En
2012, la moitié des femmes tuées dans le monde l’ont été par leur
partenaire ou par des membres de leur famille. Ce n’est donc pas
seulement un problème social mais une violation évidente des
droits humains. Il ne s’agit pas d’actes de violence aveugle, ou de conséquences
indirectes de la guerre, mais d’une volonté systématique de priver les femmes
de toute liberté et de prendre le pouvoir sur leur corps.
La violence à l’égard des femmes est si répandue que chacun d’entre nous peut
faire quelques chose pour la combattre. Nous devons unir nos forces pour faire
disparaître ce fléau, promouvoir une égalité pleine et entière entre les sexes et
édifier un monde dans lequel les femmes et les filles seront en sécurité, comme
chacune d’entre elle le mérite et pour le bien de l’humanité toute entière. Alors,
je le dis très fort : tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et
développons toutes les actions qui visent à associer les hommes à la promotion
de l’égalité des sexes. »
Martine Albert
Adjointe en charge de l’Informatique, du Développement
économique, de l’Emploi, de la Formation et de la Jeunesse
216 000
Femmes sont
victimes de
violences
physiques
ou sexuelles
chaque année
Sources :
Ministère des Affaires
sociales, de la Santé et
des Droits des femmes
Observatoire des inégalités
MARS 2016 #258
21
DOSSIER
ÉVÉNEMENT
Vos rendez-vous
autour du 8 mars
27%
Des députés
de l’Assemblée
nationale sont des
femmes
58 %
22
des étudiants à
l’université
sont des femmes
PETITS-DÉJEUNERS
PARENTS-ÉLUS
LE COMPTOIR DES LIVRES
Du 7 au 18 mars
COLETTE
Les rencontres autour d’un petit-déjeuner
dans les écoles permettent aux familles
d’échanger et de discuter avec les élus
sur différents thèmes.
À partir de 8h30, dans les écoles maternelles :
Jean-Lurçat : lundi 7 mars
Paul-Langevin : jeudi 10 mars
Paul-Éluard : vendredi 11 mars
Danielle-Casanova : lundi 14 mars
Henri-Wallon : mercredi 16 mars
Jean-Jaurès : vendredi 18 mars
THÉÂTRE DE RUE
44,5%
Des filles
choisissent une
filière scientifique
au lycée
(contre 65,5 %
des garçons)
Sources :
Ministère des Affaires
sociales, de la Santé et
des Droits des femmes
Observatoire des inégalités
VALENTON Flash
Dimanche 6 et mardi 8 mars
« CE QUE LES BANCS
RACONTENT »
Venez découvrir ce feuilleton théâtral
en cinq épisodes créé par la Compagnie
des Pas. Trois comédiennes vous proposeront des saynètes dans plusieurs lieux
publics de Valenton. Leur point commun :
les bancs !
6 mars : à 10h30 au marché
8
mars : au marché, place PaulVaillant-Couturier et devant l’arrêt
de bus « Ancienne poste »
Samedi 12 mars
Laurent Perreaux animera un café littéraire
consacré à Colette, romancière française
née en 1873.
à 10h15, à la bibliothèque
SENIORS
Jeudi 17 mars
MUSÉE DE SAINT-MAUR
Visite commentée de l’exposition « 150 ans
de regards sur les femmes (1830-1980) ».
e 14h à 17h, départ au service
d
des Retraités (6, rue GastonMonmousseau). Tarif : 7 €
THÉÂTRE
Vendredi 25 mars
ELLES ÉTAIENT UNE FOIS
Entre fiction et autobiographie, deux
récits de vie dévoilent chacun un visage
de femme : la mère et l’amoureuse.
à 19h « Au-delà des mères » de et par
Michelle Brûlé, mise en scène Chantal
Deruaz
à
20h30 « Blanche Aurore Céleste » de
Noëlle Renaude, interprétation Chantal
Deruaz, mise en scène Michelle Brûlé
Une collation sera proposée entre les deux
spectacles et la soirée se conclura par une
discussion autour d’un verre.
Salle Odette-et-Gilbert-Prinçay. Gratuit.
Renseignements au 01 43 86 37 37.
www.valenton.fr
C U LT U R E / LO I S I R S / R E N D E Z - V O U S
MARS-AVRIL 2016
Service Culturel
10 bis, rue du Colonel-Fabien, Tél. 01 43 86 37 58.
HÉÂTRE : JOURNÉE INTERNATIONALE
T
DES DROITS DES FEMMES
Vendredi 25 mars
ELLES ÉTAIENT UNE FOIS
• à 19h « Au-delà des mères » de et par Michelle Brûlé, mise en
scène Chantal Deruaz
• à 20h30 « Blanche Aurore Céleste » de Noëlle Renaude, interprétation Chantal Deruaz, mise en scène Michelle Brûlé
Une collation sera proposée entre les deux spectacles et la soirée
se conclura par une discussion autour d’un verre.
Salle Odette-et-Gilbert-Prinçay. Gratuit.
23
CONCERT
Samedi 12 mars
ORCHESTRE NATIONAL
D’ÎLE-DE-FRANCE
Venez vivre un moment magique en assistant
au concert « Féérie » de l’Orchestre national
d’Île-de-France au Sud Est théâtre à VilleneuveSaint-Georges. Au programme : Ravel, Copland,
Wagner… Les enfants de l’orchestre Tutti feront
partie des spectateurs !
21h, au Sud Est théâtre. Tarif : 5 €.
à
Réservation à la Direction socioculturelle :
01 43 86 37 58.
BALADE URBAINE
Samedi 12 mars
ON ÉCRIT SUR TOUT
CE QUI BOUGE
Ne manquez pas la prochaine session du
Deuxième groupe d’intervention ! Munis de vos
carnets, stylo, appareils photos vous partirez à
la découverte du quartier des Vignes.
e 10h à 13h et/ou de 14h30 à 16h30. Rendezd
vous au 35, rue du Colonel-Fabien. Gratuit.
THÉÂTRE DE RUE
Dimanche 6 mars et mardi 8 mars
« CE QUE LES BANCS
RACONTENT »
Venez découvrir « Ce que les bancs racontent », un feuilleton
théâtral en cinq épisodes, créé par la Compagnie des Pas, qui
débutera à l’occasion de la Journée internationale des droits des
femmes. Trois comédiennes vous proposeront des saynètes dans
plusieurs lieux publics de Valenton. Leur point commun : les bancs !
•D
imanche 6 mars : à 10h30, au marché
•M
ardi 8 mars : au marché, place Paul-Vaillant-Couturier, et
devant l’arrêt de bus « Ancienne poste »
Gratuit.
PLUS D’INFORMATIONS SUR
WWW.VALENTON.FR
Bibliothèque
Place Paul-Vaillant-Couturier
Tél. 01 43 86 37 81/83.
www.biblio-valenton.fr
ENFANCE
Mercredi 2 mars
La bibliothèque propose des lectures animées
d’albums pour les tout-petits jusqu’à 5 ans,
ouvertes aux parents et aux professionnels
de la petite enfance. Possibilité d’emprunter
les livres en fin d’animation.
à 10h15, à la bibliothèque
LE COMPTOIR DES LIVRES
Samedi 12 mars
ATELIER
COLETTE
Mercredi 9 mars et 23 mars
24
DR
LE TEMPS DES HISTOIRES
BRODERIE
Thème : nature et monde animal
Pour les ados et les adultes
à 17h, à l’espace atelier de la bibliothèque
SENIORS
Vendredi 4 et 18 mars
JEUX DE MÉMOIRE
Tous les quinze jours, un bibliothécaire anime
divers jeux basés sur la mémoire et l’esprit de
déduction dans une ambiance conviviale et
ludique. Ouvert à tous.
Laurent Perreaux animera un café littéraire consacré à
Colette, romancière française née en 1873. Connue surtout
comme écrivain (Claudine à l’école, Le Pur et l’impur, Le Blé
en herbe), elle fut aussi mime, actrice et journaliste. Femme
à la vie scandaleuse pour l’époque, divorcée, émancipée, elle
se produit sur des scènes de music-hall, et vit ouvertement
des aventures féminines. Elle sera journaliste au « Matin » et
en deviendra la directrice littéraire à la fin de la guerre. Elle
entre à l’Académie Goncourt en 1945 où elle sera la première
femme présidente en 1949.
à 10h15, espace atelier de la bibliothèque
à 14h30, à l’espace atelier de la bibliothèque
LE COUP DE CŒUR
DU LECTEUR
« À tous ceux qui ont eu l’expérience d’une attente aux urgences de l’hôpital...
un témoignage décalé d’une interne pleine d’humour, mais qui touche aussi à
l’essentiel des rapports humains. » Patrick Ratter
uste après dresseuse d’ours : les histoires brutes et non romancées d’une jeune
J
médecin généraliste de Jaddo
Pocket 2013
SORTIR
Retraités
6, rue Gaston-Monmousseau
Tél. 01 43 82 95 71.
E-mail : service.retraites@ville-valenton.fr
Centre
socioculturel
1, allée Charles-Gounod
Tél. 01 43 86 83 26
PORTES OUVERTES
Mercredi 2 mars
CENTRE SOCIOCULTUREL
Jeudi 17 mars
150 ANS DE REGARDS
SUR LES FEMMES
À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes,
le service des Retraités propose une sortie au musée de SaintMaur pour découvrir l’exposition « 150 ans de regards sur les
femmes » (1830-1980). Les œuvres exposées, sculptures, peintures, céramiques, estampes, dessins… parlent des femmes, de
leur condition, et révèlent la perception qu’en avait la société à
travers l’œil des artistes de l’époque.
de 14h à 17h Tarif : 7 €
ATELIER
VISITE
Mardi 1er, 15 et 29 mars
Jeudi 10 mars
PÂTISSERIE
STATION MÉTÉO
AÉROPORT D’ORLY
de 9h30 à 11h30
MARCHE
OXYZEN
Jeudi 3 mars
de 13h45 à 17h
CONFÉRENCE
Lundi 14 mars
Jeudi 24 et 31 mars
PRÉVENTION
DES CANCERS
Tarif sur quotient familial
DÉTENTE
Lundi 7, 14, 21 mars
AQUAGYM
de 12h15 à 13h à la piscine
de Villeneuve-Saint-Georges
Tarif sur quotient familial
DANSE
Mardi 8, 15, 22 et 29 mars
DANSE DE SALON
de 14h30 à 16h
au gymnase Paul-Éluard
Tarif sur quotient familial
ATELIER ESTHÉTIQUE
Vendredi 4 mars et 1er avril
SECRETS DE BEAUTÉ
avec une socio-esthéticienne
de 9h30 à 11h30, 10 places
Gratuit
25
MUSIQUE
Mercredi 9 et 23 mars
ÉVEIL MUSICAL
Pour les enfants de 2 mois à 4 ans et leur famille
de 10h à 11h
Gratuit
13,50 €
à la Plage Bleue de 14h à 16h
au lac de Créteil de 14h à 16h
Présentation du centre, de ses activités et de ses
ateliers (fabrication de bijoux, objets décoratifs,
construction de maquette…)
de 13h30 à 17h, à la Ferme de l’Hôpital
(salle Rosa-Parks)
de 15h à 17h
au service des Retraités
Sur inscription
SORTIE CULTURELLE
Vendredi 11 mars
MUSÉE GUIMET
« Les femmes en Asie »
de 12h15 à 18h
7€ (adhérents), 14€ (non adhérents)
CINÉMA
DÉTENTE
Mercredi 23 mars
Lundi 14 et 21 mars
« BATMAN VS SUPERMAN »
SOPHROLOGIE
de 10h à 11h
au service des Retraités
Gratuit
de 13h à 17h, à Créteil
à partir de 8 ans, 10 places, 4€
PROGRAMME COMPLET
au centre socioculturel La Lutèce :
1, allée Charles-Gounod.
PLUS D’INFORMATIONS SUR
WWW.VALENTON.FR
SORTIR
Autour de Valenton
Agenda
de la ville
JOURNÉE INTERNATIONALE
DES DROITS DES FEMMES
Du 7 au 18 mars
PETITS-DEJEUNERS
À partir de 8h30, venez rencontrer vos élus
dans les écoles maternelles :
CINÉMA
ean-Lurçat : lundi 7 mars
J
Paul-Langevin : jeudi 10 mars
Paul-Eluard : vendredi 11 mars
Danielle-Casanova : lundi 14 mars
Henri-Wallon : mercredi 16 mars
Jean-Jaurès : vendredi 18 mars
Samedi 26 mars
LA FOLIE DES GRANDEURS
Venez (re)découvrir cette comédie française avec Louis de Funès et
Yves Montand, réalisée par Gérard Oury. Durée : 1h53.
18h30 au Sud-Est Théâtre - 21, avenue Carnot,
À
à Villeneuve-Saint-Georges. Tarif : 2 €.
MUSIQUE
Du 5 au 31 mars
26
MARS EN JAZZ
Expositions, concerts, conférence autour du jazz organisés à
Maisons-Alfort. Ne manquez pas le concert du samedi 12 mars,
à 14h30, par Guillaume de Chassy, pianiste classique et jazzman
autodidacte, à la médiathèque André-Malraux (4, rue Albert Camus,
à Maisons-Alfort). Tout le programme sur www.maisons-alfort.fr
rubrique « sport, culture et loisirs ».
ntrée libre. Concerts et conférence sur réservation
E
au 01 43 76 30 77.
SOIRÉE DANSANTE À VITRY
Jeudi 10 mars
BAL FOLK
Danse sur des musiques traditionnelle (danses régionales, valses,
mazurkas etc.). Un buffet sera organisé : chacun y amène ce qu’il veut.
e 19h à 22h. Salle Auber – 18, rue Auber à Vitry-sur-Seine.
D
Entrée libre.
JEUNESSE
Du 11 au 14 mars
SALON DE L’ÉTUDIANT
Études courtes ou longues, formation initiale ou en alternance, en
France ou à l’étranger : venez vous documenter auprès des professionnels qu’il s’agisse de BTS, de filières artistiques ou paramédicales,
de formations en informatique ou en communication… en lycée, en
CFA ou à l’université.
Invitation
gratuite sur www.letudiant.fr
de 9h30 à 18h. Parc des expositions - Paris - Porte de Versailles Pavillon 5
RÉUNIONS PUBLIQUES
Mardi 15 mars
CONSEIL CITOYEN
Constitution du conseil.
à 18h30, espace Roland-Roche
Mardi 15 mars et lundi 21 mars
DIAGNOSTIC DE SANTÉ
Les Valentonnais sont invités à donner leur avis
et à faire connaître leurs besoins.
Mardi 15 mars, à 18h30, au Val-Pompadour
(Ferme de l’Hôpital)
Lundi 21 mars, à 9h, espace Roland-Roche
(rue Gaston-Monmousseau)
COMMÉMORATION
Samedi 19 mars
54e ANNIVERSAIRE DE LA FIN
DE LA GUERRE D’ALGÉRIE
11h, au monument aux morts
à
(parc de la Libération)
CONSEIL MUNICIPAL
Jeudi 31 mars
VOTE DU BUDGET 2016
à 20h30
space Roland-Roche,
E
rue Gaston-Monmousseau.
ÉCHOS SPORTIFS
E EN BREF
CLUB SPORTIF.
DIPLÔMÉ
←
La section
gym compte
au total 163
adhérents.
GYMNASTIQUE
SOUPLESSE ET
DYNAMISME
C’EST L’UNE DES PLUS ANCIENNES
SECTIONS DU CLUB SPORTIF
DE VALENTON : LA SECTION
GYM INCULQUE AUX PETITS ET
AUX PLUS GRANDS LE GOÛT DE
L’EFFORT MAIS AUSSI LE SENS DU
COLLECTIF.
↘
« La gymnastique,
c’est vraiment un sport
incontournable ! », lance
Isabelle Milet, l’un des trois
entraîneurs de la section gym
du Club sportif de Valenton.
« Les plus jeunes développent
leur motricité et les plus grands
travaillent la souplesse et la
coordination des mouvements. »
Depuis une cinquantaine d’années , de nombreux jeunes
Valentonnais sont passés par la
section qui compte aujourd’hui
163 adhérents.
Sport difficile et parfois ingrat,
la gymnastique se pratique
autour de quatre agrès : les
barres asymétriques, la poutre,
le sol et le saut de cheval. Le
CSV propose quatre créneaux
horaires à Valenton au gymnase
Paul-Langevin et deux cours
à Villeneuve-Saint-Georges.
Félicitations à Kévin Charles,
éducateur sportif au CSV, qui
a obtenu son BPJEPS (brevet
professionnel de la jeunesse
de l’éducation populaire et du
sport) « Loisirs tout public ».
Bravo à lui !
SERVICE DES
SPORTS.
MARCHES
SPORTIVES
Dès 5 ans, les enfants peuvent
s’exercer sur des petits ateliers,
des parcours. Les plus grandes
s’entraînent sur les agrès et
supervisent les exercices des plus
jeunes quand elles le souhaitent.
« Nous aidons les gymnastes qui
ont envie de se professionnaliser
en finançant leurs formations »,
explique Magali Aubert, présidente de la section. Un bon
moyen de créer un esprit collectif entre petits et grands.
Les gymnastes testent leurs
progrès en participant régulièrement à des compétitions. Les
12 et 13 mars prochains, elles
seront à Choisy-le-Roi pour
rencontrer des compétitrices de
toute la région. « La gymnastique
demande beaucoup de travail,
de la rigueur », rappelle Magali
Aubert. Un effort qui permettra
de réussir à allier souplesse et
dynamisme. AGNÈS RAYNAL
GEN SAVOIR PLUS
Isabelle, éducatrice sportive,
vous propose des marches
en Val-de-Marne le vendredi
matin. Prochains rendez-vous
les 11 mars, 25 mars, 8 avril, 6
mai et 20 mai. Venez marcher
entre amis, entre voisins…
Rendez-vous à 9h, place du
marché. C’est gratuit !
Renseignements à la
Direction socioculturelle :
10 bis, rue du Colonel-Fabien
01 43 86 37 58.
ZUMBA PARTY.
INSCRIPTIONS
Inscrivez-vous dès
maintenant pour la prochaine
zumba party, organisée par la
section gymnastique-zumba
du CSV le 9 avril prochain, de
19h à 23h, au gymnase PaulÉluard. Tarif : 20 € pour les
plus de 12 ans et 10 € pour les
moins de 12 ans.
Réservation obligatoire
auprès du Club sportif de
Valenton : 11, rue des Écoles ;
01 56 87 11 50.
CLUB SPORTIF DE VALENTON
11, rue des Écoles
01 56 87 11 50
www.csvalenton.fr
MARS. 2016 #258
27
MÉMOIRE
←
Cette photo d’un convoi à
Beni-Ounif dans le Sahara a été
prise par un Valentonnais ancien
combattant en Algérie.
COMMÉMORATION
28
Il y a 54 ans… cessait
la guerre d’Algérie
SAMEDI 19 MARS, ON COMMÉMORERA À VALENTON LE CESSEZ-LE-FEU DE 1962 QUI MIT FIN À LA
GUERRE D’ALGÉRIE.
1954 : LE FLN PROCLAME
L’INDÉPENDANCE
En 1954, l’Algérie est une colonie française où
vivent environ 9 millions d’Algériens et 1 million
d’Européens. Le 1er novembre 1954, le Front de
libération nationale proclame l’indépendance du pays.
S’ensuit une vague d’attentats contre les Français en
Algérie qui marque le début de la guerre.
1954-1962 : HUIT ANNÉES DE GUERRE
De 1954 à 1962, près d’un million et demi de
combattants sont envoyés en Algérie pour participer
à ce que le gouvernement appelle « pacification » ou
« opération de maintien de l’ordre ». Le coût humain
de cette guerre est encore discuté aujourd’hui mais
on l’estime autour de 400 000 morts côté algérien
et 23 000 côté français. À Valenton, deux soldats,
Marcel DelaFontaine et Fernand Brun, ont été tués
durant ce conflit. Le premier en 1956 à l’âge de
37 ans et le second, deux jours avant le cessez-le-feu,
le 17 mars 1962 à l’âge de 23 ans.
VALENTON Flash
1962 : CESSEZ-LE-FEU ET INDÉPENDANCE
Le 16 mars 1962, les accords d’Évian qui reconnaissent
la souveraineté de l’Algérie sont signés entre les deux
États et le 19 mars, le cessez-le-feu est officiellement
annoncé. Approuvée par référendum le 1er juillet,
l’indépendance de l’Algérie est solennellement
proclamée par le Général De Gaulle le 3 juillet 1962.
CÉRÉMONIE DU SOUVENIR
Chaque année, le comité local de la Fédération
nationale des anciens combattants en Algérie
commémore le cessez-le-feu avec les représentants
de la municipalité. Une cérémonie du souvenir et un
moment de recueillement importants pour ne pas
oublier et servir la paix. Tous les Valentonnais sont
C. B.
invités à y participer. GEN SAVOIR PLUS
54e ANNIVERSAIRE DU CESSEZ-LE-FEU
EN ALGÉRIE
Samedi 19 mars à 11h au monument aux
morts, rue du Colonel-Fabien
(parc de la Libération)
01 43 86 37 37
EXPRESSION
Les propos tenus dans cette page sont sous la responsabilité des groupes politiques qui assurent seuls la rédaction.
GROUPE DES ÉLUS COMMUNISTES ET RÉPUBLICAINS
UNE ATTAQUE SANS PRÉCÉDENT CONTRE LE DROIT DU TRAVAIL
Depuis 2012, les attaques contre
le monde du travail de la part du
gouvernement n’ont pas cessé de
pleuvoir sur nos droits : l’ANI, la loi
Macron, celle sur le dialogue social,
mais aussi le pacte de responsabilité
et les milliards offerts aux actionnaires
via le CICE. Puis, la suite logique était
annoncée par la ministre El Kohmri : le
code du travail devait être remanié pour
plus de « souplesse », cela devient un
code des libertés patronales.
Des 35 heures aux 60 heures : retour
au XIXe siècle ! Jusqu’à présent, on
ne pouvait pas dépasser 48 heures
de travail par semaine, le projet de
loi prévoit la possibilité d’étendre le
temps de travail jusqu’à 60 heures ! Les
apprentis mineurs pourraient également
se voir imposer de travailler jusqu’à
10 heures par jour (contre 8 maximum
aujourd’hui) et 40 heures par semaine,
sans l’avis de l’inspection du travail. De
plus sans que l’employeur ait besoin
d’obtenir l’accord du salarié, ce dernier
pourrait se voir contraint de travailler
12 heures par jour.
On baisse ton salaire ou on te vire !
Sous prétexte de compétitivité et de «
préservation de l’emploi », l’entreprise
pourra décider de moduler le temps
de travail et… les salaires (à la baisse
évidemment)! Et cela sera possible
pendant 5 ans, 5 années où le contrat
de travail ne sera plus qu’un bout
de papier. Si cela va une fois de plus
satisfaire le MEDEF, pas sûr que les
salariés l’acceptent… Justement tout est
prévu, ceux qui refusent seront licenciés
pour « cause réelles et sérieuses », donc
sans les indemnités et les avantages
d’un licenciement économique. Nous
serons ainsi des salariés plus jetables
que jamais !
Le licenciement abusif encouragé ! Un
patron pourra licencier sans raison,
il suffira qu’il s’en paie la possibilité.
Jusqu’à aujourd’hui, les indemnités pour
le salarié en cas de litige sont fixées à
la hauteur du préjudice subi. Le projet
de loi instaure un plafonnement en
fonction de l’ancienneté du travailleur,
permettant donc au patron de budgéter
tranquillement la destruction injustifiée
des emplois ! C’est tout simplement la
remise en cause même de l’existence
de CDI. Les députés et les sénateurs
et les élus communistes, mèneront
le combat à l’Assemblée nationale et
au Sénat, dans les villes aux côtés
de toutes celles et ceux qui refusent
qu’un gouvernement qui se prétend de
gauche réalise les rêves du MEDEF et de
la droite. Mais seule une mobilisation
sociale massive dans notre pays peut
empêcher le gouvernement de réaliser le
projet de destruction du droit du travail.
Ensemble ne les laissons pas faire.
Martine Albert
Présidente du groupe des élus
communistes et républicains.
29
LE GROUPE ENSEMBLE PRENONS EN MAIN L’AVENIR DE VALENTON
DES IDÉES DE L’OPPOSITION... AUX « ACTIONS » DE LA MA JORITÉ
Il semblerait que nos idées et actions
depuis 2014 ne soient pas vaines puisque
la majorité municipale communiste
parait disposée à en tirer profit.
En effet, nous nous battons, depuis
le début, pour obtenir une Police
Municipale, plus que nécessaire dans
notre commune et voilà que Madame le
Maire envisagerait de mettre en place
une Garde Urbaine !
Même si nous devons rester lucides
sur le rôle et la finalité de cette Garde
Urbaine, qui restent encore très flous,
nous pouvons humblement nous féliciter
d’avoir pu faire fléchir la majorité
municipale et permettre ainsi ce petit
pas en faveur de nos concitoyens !
Un de nos autres engagements était la
volonté d’intégrer les habitants dans le
développement de la ville par la mise en
place de comités de quartiers.
C’est à présent chose possible grâce
au contrat de Ville signé entre la ville
et l’Etat. A partir du mois de mars, un
conseil citoyen verra le jour à Valenton.
Ce Conseil citoyen sera composé
en partie par les habitants qui le
souhaiteront ainsi que par d’autres
acteurs locaux, tels que commerçants
et associations.
Ce dispositif qui repose sur un processus
participatif doit permettre à chacun
d’être acteur de la vie locale et contribuer
ainsi au développement des quartiers
concernés grâce aux moyens financiers
qu’offre ce contrat de Ville.
Nous ne pouvons donc qu’encourager
au maximum nos concitoyens à se
porter volontaires pour faire partie de ce
Conseil citoyen et aider ainsi à construire
le Valenton de demain, il serait dommage
de ne pas saisir cette opportunité !
Nous avons encore bon nombre d’idées
et projets pour notre ville afin d’améliorer
la qualité de vie de nos concitoyens et
nous entendons les mener à bien jusqu’à
la fin de notre mandat et même au-delà...
Le Groupe des élus de l’opposition
Ensemble, prenons en main l’avenir de
Valenton
ELU NON INSCRIT
ELLIAM AHIZI
Tribune non parvenue
MARS. 2016 #258
INFOS PRATIQUES
MAIRIE
ÉTAT-CIVIL
48, rue du Colonel-Fabien
Tél. 01 43 86 37 37.
E-mail : mairie.dg@ville-valenton.fr
Bâtiment A
Ouvert du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.
Bâtiment B
(état civil, inscriptions périscolaires,
CCAS, logement…)
Lundi de 13h30 à 17h, mardi et jeudi
de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h
Mercredi et vendredi de 8h30 à 12h
et de 13h30 à 17h
Samedi de 8h30 à 12h
MAIRIE ANNEXE
DU VAL-POMPADOUR
Ferme de l’Hôpital,
1, chemin de la Ferme de l’Hôpital
(accès par l’avenue Julien-Duranton)
Tél. 01 43 86 37 99.
BIENVENUE À…
30
Diane RABARIJAONA 10 janvier 2016
Emmy XU 10 janvier 2016
Ivan ONUTA
19 janvier 2016
Charles DIOMANDE 20 janvier 2016
Célia IMEDNI 20 janvier 2016
Valentin LUBIN 25 janvier 2016
Khalid BENMILOUD 26 janvier 2016
Hamza MAKADJI 27 janvier 2016
Cole MC NULTY BAZILE 29 janvier 2016
Thanys BORLET 29 janvier 2016
Lina MOSTAK 30 janvier 2016
Tim-Allah SIAD 31 janvier 2016
Lucy ELIAS VAYSSADE 1er février 2016
Kalya HAMOUCHE 1er février 2016
Jannah HEDDADI 4 février 2016
Nael SAKJI 4 février 2016
Maëlys TIUS 6 février 2016
Nakani COULIBALY 8 février 2016
Sofia MOSTAFA 8 février 2016
Mélissa OUGHOU 9 février 2016
Mariam TIGANA 12 février 2016
La municipalité présente ses félicitations aux heureux parents.
ILS NOUS ONT QUITTÉS
Pierre MÉSANGE 9 janvier 2016
Renée VERNER épouse LABOURIER 23 janvier 2016
Andrée PUJOL veuve HEURLEY
24 janvier 2016
Armando MARUJO HENRIQUES RAMALHO 6 février 2016
Jean BARRÈRE 10 février 2016
Davida FOLLI veuve LINDIMER
10 février 2016
La municipalité présente ses condoléances aux familles
éprouvées.
VALENTON Flash
PERMANENCES
DES ÉLUS
Françoise Baud,
maire de Valenton,
reçoit le jeudi matin sur rendez-vous.
Tél. : 01 43 86 37 37.
Hélène Sissler,
maire adjoint à la Famille,
reçoit chaque 1er mardi du mois
de 14h à 16h au Relais social
(1, cour de la Ferme Résidence
de la Bergerie).
Tél. : 01 43 82 81 30.
Les adjoints au maire sont à votre
disposition sur rendez-vous
au 01 43 86 37 37.
ENCOMBRANTS
La collecte de vos encombrants
s’effectue en porte-à-porte
les 2e et 4e mercredis du mois.
Veillez à ne sortir vos encombrants
que la veille de la collecte, après 18h.
Prochaines collectes :
les mercredis 9 et 23 mars.
INFOS PRATIQUES
LES PERMANENCES
DU RELAIS
SOCIAL
1, cour de la Ferme
Résidence de la Bergerie
(à l’angle des rues Salvador-Allende
et Colonel-Fabien).
Tél. : 01 43 82 81 30.
TOUTES LES PERMANENCES SONT
GRATUITES ET SUR RENDEZ-VOUS.
Ouvert lundi de 14h à 16h30,
Mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h
et 14h à 16h30. Fermé le mercredi.
AIDE JURIDIQUE
Avocat-conseil
1er vendredi du mois, de 14h à 16h30.
Avocat spécialisé droit du travail
2e vendredi du mois, de 14h à 16h30.
Avocat spécialisé droit des étrangers
3e vendredi du mois, de 14h à 16h30.
Huissier de justice
Conseils aux particuliers et aux entreprises.
2e lundi du mois de 14h à 16h30.
Médiateur de proximité
Litiges de voisinage, nuisances diverses,
prévention de la délinquance, violences.
Lundi de 9h à 10h30 en mairie A ;
mardi de 9h à 12h ; jeudi de 14h à 16h.
Conciliateur de justice
Conflits entre particuliers ou avec les
entreprises.
1er et 3e jeudis du mois, de 14h à 16h30.
CIDFF 94
Droit des personnes et de la famille
(filiation, divorce, autorité parentale, etc.),
droit civil, pénal, droit du travail et bureau
d’aide aux victimes. Jeudi de 9h à 12h.
Notaire
Conseils juridiques et fiscaux
(mariage, succession…). 3e mardi du mois,
de 14h à 16h.
Délégué du défenseur des droits
Litiges entre particuliers et organismes
publics ; lutte contre les discriminations.
1er et 3e lundis du mois, de 14h à 16h30.
Permanence Léo-Lagrange
consommateurs
Défense des consommateurs,
informations, conseils et aide juridique.
1er et 3e lundis du mois, de 14h à 16h.
ACTIONS SOCIALES
Caisse d’allocations familiales
Mardi de 9h à 12h et de 13h40 à 16h
sur rendez-vous (sur www.caf.fr
ou au 0810 25 94 10).
Espace départemental des solidarités
1, rue Pasteur à Villeneuve-Saint-Georges
Assistante sociale sur rendez-vous
au 01 58 08 95 00.
Cramif
Assistante sociale de la Sécurité sociale,
jeudi et vendredi de 9h à 12h, sur rendezvous au 01 85 33 13 82.
Cnav
Information retraite, jeudi de 9h à 12h et
de 14h à 16h30 sur rendez-vous au 3960.
Écrivain public
Aide à la rédaction et à la lecture de
documents. 2e et 4e mardis du mois,
de 14h à 16h30.
Agence de l’énergie
Conseils sur la maîtrise de l’énergie et les
énergies renouvelables.
4e jeudi du mois, de 14h à 16h30.
INFORMATION LOGEMENT
Adil 94
Agence départementale d’information
sur le logement du Val-de-Marne.
2e et 4e vendredi du mois de 14h à 16h30.
Soliha Est parisien
Conseils aux propriétaires et locataires
pour l’amélioration de leur habitat.
Sur rendez-vous au 01 43 97 89 94.
PHARMACIES DE GARDE
6 mars
Vimeux : 224, avenue du GénéralLeclerc (Valenton). 01 43 89 11 80.
13 mars
Carnot, 11, avenue Carnot
(Villeneuve-Saint-Georges).
01 43 89 00 44.
20 mars
Pin, 12, rue du Bac (Ablon-sur-Seine).
01 45 97 14 12.
27 mars
Aiche, 69, rue du Général-De-Gaulle
(Villeneuve-le-Roi). 01 45 97 41 22.
NUMÉROS UTILES
Police :
17
Sapeurs-pompiers :
18
Urgences médicales
Samu – Sami :
15
SOS médecins :
115
Centre anti-poisons
24h/24 :
01 40 05 48 48
Assum 94
permanences
médecins généralistes :
01 45 17 95 00
28 mars
Pharmacie de la Gare, 12, avenue
Hippolyte-Caillat (Villeneuve-le-Roi).
01 45 97 41 83.
Retrouvez l’ensemble des pharmacies
de garde sur
www.monpharmacien-idf.fr
WWW.VALENTON.FR
MARS 2016 #258
31
Image & Stratégie Europe
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
6
Taille du fichier
2 385 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler