close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

avril 2016 - Ville de Bayonne

IntégréTéléchargement
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:51 Page1
Petite
enfance
> Un plan
d’actions
jusqu’en 2020
p8
Transports
> Des bus
modernes et
performants
p 12
Exposition
> Carlos Saura
au DIDAM
p 22
MAGAZINE
Eau potable
Bayonne lance son tarif éco-solidaire
n°188 > Mars - Avril 2016
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 01/03/16 11:35 Page2
La Ville de Bayonne et vous !
DES ÉLUS
À VOTRE ÉCOUTE
LA MAIRIE
À VOTRE SERVICE
Services
Accueil principal : 05 59 46 60 60
État civil : 05 59 46 60 31
Police municipale : 05 59 59 75 52
Régie des Eaux :
05 59 46 60 52 (abonnements)
05 59 46 60 50 (techniques)
Allo cadre de vie
Nid-de-poule, décharge sauvage,
caniveau bouché, réverbère
défectueux...
Numéro vert : 0 800 64 00 64*.
* Appel gratuit depuis un poste fixe
Hall cassin
3 rue Bernède, en face de la mairie.
Information municipale :
Lundi, mardi, mercredi et vendredi
de 9h à 17h - Jeudi de 9h à 19h.
Tél. : 05 59 46 60 41.
Stationnement :
Lundi, mardi, mercredi et vendredi
de 9h à 17h - Jeudi de 9h à 19h.
Tél. : 05 59 46 63 50.
Carte d’identité, passeport :
Le dépôt de dossiers se fait sur
rendez-vous. Lundi, mardi, mercredi
et vendredi de 9h à 17h - Jeudi de
9h à 19h.
Tél. : 05 59 46 61 14.
Inscriptions scolaires et
périscolaires : (paiement des
services périscolaires & petite enfance,
réservation restauration). Lundi et
vendredi de 9h à 12h - Mercredi de
13h30 à 17h.
Tél. : 05 59 46 60 32.
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page3
sommaire
Eau Potable
Tarif éco-solidaire
© Bridget Taylor/Getty
LE MAGAZINE DE LA VILLE > n°188
Mars - Avril 2016
Action publique
4
4 - ÉDITORIAL
6 - EN BREF
7 - STRATÉGIES URBAINES
8 - VIE SOCIALE
10 - DÉVELOPPEMENT DURABLE
12 - CADRE DE VIE
14 - VIE SOCIALE
16 - AMÉNAGEMENT URBAIN
>
>
>
>
>
>
>
>
Bayonne, ville solidaire
Les échos de la Ville
Les habitants conçoivent la ville de demain
Petite enfance - Un plan d’actions jusqu’en 2020
Cantines scolaires, c’est bon et sain dans l’assiette !
Transports en commun - Des bus modernes et performants
L’épicerie sociale du CCAS, le tremplin pour rebondir
Le point sur les travaux en cours
Dossier > Eau potable – Bayonne lance son tarif éco-solidaire
17
18 - “AIDER LES FAMILLES MODESTES À PAYER LEUR FACTURE D’EAU ”
20 - MAÎTRISER SA CONSOMMATION : BONS RÉFLEXES ET BONS TUYAUX
Vie de la cité
21
22 - EXPOSITION > L’Espagne des années 50 vue par Carlos Saura
23 - LECTURE
> La Médiathèque Hors-les-murs
24 - AGENDA
> Sortir, voir, écouter
Bayonnescope > Bloc notes
> Actualités associatives
> Expression des groupes politiques
> Carnet / L’actu vue par Jean Duverdier
25
L'actu de votre ville, c'est aussi sur
bayonne.fr
facebook.com/villedebayonne.officielle
twitter.com/VilleDeBayonne
Directeur de la publication
> Jean-René Etchegaray
Directeur de la communication
du dialogue citoyen
et de l’attractivité territoriale
> Thierry Blandino
Secrétaire de rédaction
> Stéphane Daguin
Rédaction
> Valérie Auberty
Ont collaboré à ce numéro
> Ludivine Charniguet, Nathalie
Goulet-Guillaume, Karine Danjoux
Photos
> Côté Sud Photo, Z. Studio,
P. Tohier-Photomobile,
Stocklib, Getty Images, Raphaële
de Gorostarzu, Carlos Saura,
Maëlle Destouches, Jean-Paul
Guimbretière
Mise en page
> Nerea
Photogravure
> Profilkolor
Impression
> Fabrègue Imprimeur
Traduction basque
> Peio Heguy/Elhe
Traduction gascon
> Jean-Brice Brana/Institut Occitan
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page4
4
EDITORIAL
Bayonne, l’esprit solidaire
> Jean-René ETCHEGARAY, Maire de Bayonne, Président de l’Agglomération Côte Basque - Adour
Ce vivre ensemble est un atout considérable, une
force incontestable alors que les crises profondes
qui traversent notre société menacent et fragilisent les liens sociaux. Cette situation n’est pas
acquise. Chaque jour, nous sommes appelés à
la vigilance. Chaque jour, il importe d’agir,
d’œuvrer concrètement, avec pragmatisme,
volontarisme et ambition, au service de la
cohésion et de la lutte contre les précarités.
C’est avec cette conviction que nous développons au quotidien une politique forte de solidarité́, en concentrant nos efforts dans des
domaines aussi importants que le logement, la
politique tarifaire pour un meilleur accès aux
services, la santé, le soutien aux associations.
La mise en place d’une mutuelle pour tous avec
le concours d’un partenaire associatif, il y a un
peu plus d’un an, est un exemple de la responsabilité que je me suis assignée. Celle d’agir et
de ne pas tolérer que la santé passe après, faute
pour certains de nos concitoyens de ne pouvoir
s’acquitter d’une complémentaire santé à un
tarif adapté.
Bayonne agit aussi en matière d’action sociale et
de solidarité avec le concours de son Centre
communal d’action sociale (CCAS). Grâce à une
subvention annuelle de 2,6 millions d’euros, la
Ville lui apporte un soutien financier de poids.
Son vaste périmètre d’action englobe aussi bien
la contribution aux dispositifs légaux tels que le
RSA² que des actions en faveur des personnes
âgées, handicapées, en situation de précarité
économique ou d’exclusion sociale. Il accompagne surtout chaque personne en respectant
son histoire, son parcours. Multiples propositions
en faveur du maintien des seniors dans une vie
sociale active, services d’aide et de soutien à
domicile, foyer logement, Ehpad¹... l’éventail de
ses interventions est large.
Mais cela ne suffit pas. C’est aussi d’innovation
dont il faut faire preuve pour trouver des
réponses aux nouvelles formes de précarité.
L’épicerie sociale de notre CCAS en est un parfait
exemple, par l’accompagnement budgétaire
qu’elle propose aux familles, l’achat de denrées
à tarifs réduits et les conseils sur la nutrition.
Pour répondre à la demande croissante, sa capacité d’accueil a triplé en quatre ans !
Il en va de même du microcrédit personnel. C’est
une initiative que j’ai souhaité expérimenter
avec notre CCAS en ce début d’année. Aide à
la mobilité pour accéder à l’emploi, accès à la
formation, maintien ou accès au logement, aux
soins... les possibilités d’accompagnement sont
nombreuses. Je vous présenterai prochainement
en détail cette nouvelle proposition qui poursuit
l’objectif fondateur de l’action de solidarité de la
Ville : ne pas exclure !
«
...Agir chaque jour
concrètement au service
de la cohésion et de la lutte
contre les précarités...
«
B
ayonne, ville solidaire par essence,
accueille, reçoit et permet à toutes celles
et ceux qui la côtoient de partager très
vite ce sentiment d’appartenance à une
même communauté de vie. Son histoire, sa
position géographique de confluence, sa culture
du partage, la densité et l’extrême richesse
de son tissu associatif en font un territoire de
caractère, fier de sa diversité et de sa mixité.
Autre engagement pris et respecté en faveur de
l’accès aux ressources : celui de la tarification
éco-solidaire de l’eau pour les ménages aux
revenus modestes. Le CCAS, par sa connaissance des publics les plus fragiles, apportera directement son concours à la mise en œuvre de
ce dispositif par la Ville.
Rappelons, dans le même temps, les politiques
que nous menons en direction de la petite enfance, de l’éducation, du sport et de la culture…
Autant de moyens essentiels de consolider
chaque jour le lien social.
L’esprit solidaire de Bayonne, c’est aussi le service
rendu par nos partenaires au premier rang desquels figurent le Centre Hospitalier de la Côte
Basque, l’Agglomération Côte Basque-Adour, la
CAF, la CPAM… Des institutions auxquelles nous
sommes attachés, ici au Pays Basque.
Enfin, notre esprit solidaire repose encore et toujours sur l’engagement bénévole, l’engagement
associatif parfois mis en lumière, mais le plus
souvent accompli dans la discrétion, avec altruisme et passion. Que toutes et tous soient
chaleureusement remerciés de leur implication
quotidienne au service de notre cité ! n
¹ Établissement d’hébergement des personnes âgées dépendantes
² Revenu de Solidarité Active
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page5
Baiona, elkartasunaren izpiritua
5
> Jean-René ETCHEGARAY, Baionako auzapeza, Euskal Kosta - Aturri Hiriguneko Lehendakaria
B
etidanik elakrtasuna adierazi duen Baiona hiriak jendeari harrera eskaintzen dio eta hurbiltzen zaionei bizi komunitate berdin bateko partaide
izateko sentimendu horren partekatzea berehala ahalbidetzen die. Haren
historia, geografikoki bateragune izatea, partekatzearen kultura, haren elkarte
sare aberatsaren oparotasunari esker nortasun handiko lurraldea da bere
desberdintasunaz eta aniztasunaz harro.
Baina ez da aski. Berrikuntza ekarri behar da ere ezongorkotasun forma berriei
erantzunak emaiteko. Gure LSHZ-eko janari saltegia honen adibide onena
da, familiei proposatzen dien aurrekontu mailako laguntza, elikagaiak prezio
apalduetan erosteko parada eta elikatzeari buruzko aholkuen bitartez.
Beti goratuz doan eskaerari erantzuteko, haren harrera ahalmena hirukoiztu
da lau urtez!
Gauza bera da mikrokreditu pertsonalarekin. Urte hastapen honetan gure
LSHZ-arekin esperimentatu nahi izan dudan ekimena da. Mugikortasunari
laguntza lan bat atzemateko, formakuntza bat lortzeko, etxebizitza atxiki edo
aurkitzeko, artatua izateko... Laguntza aukerak ugariak dira. Laster Hiriaren
elkartasun ekintzaren helburu sortzailea segitzen duen proposamen berri hau
aurkeztuko dizuet: bazterketarik ez!
Baliabideetara heltzeko hartu eta bete beste atxikimendua: diru sartze ttipiak
Segurtamen honekin dugu egunerokoan elkartasun politika azkar bat garatdituzten familiei aplikatu prezio eko-partalierrarena. Publiko ahulenak zoin
zen, etxebizitza, zerbitzuez hobeki gozatzeko prezio politikan osagarria,
diren ongi dakien LSHZ-ari Hiriak obratu dispositibo honi haren partaidetza
elkarteei ekarri sostengua gisako arlo hain garrantzitsuetan gure indarrak bilduz.
zuzenki ekarriko dio.
Duela urte bat baino piska bat gehiago, elkarte partaide baten laguntzarekin
Oroitaraz dezagun, denbora berdinean, lehen haurtzaroa, heziketa, kirola eta
mutual bat plantan ezartzea izan da nik hartu arduraren adibide bat. Ekitearen
kultura... eta abarren alde daramazkigun politikak. Lotura soziala egunero
ardura eta osagarria bigarren mailan uztea ez onartzearena, gure herritar
gehiago sendotzeko hainbat baliabide funtsezkoak hauek.
batzuk elkartasun kutxa prezio egokian ezin aurkituz ibiltzen direlakoan.
Baiona laguntza sozial eta elkartasun arloan aritzen da ere bere Laguntza Baionaren elkartasun izpiritua, gure partaideek eskaintzen diguten zerbitzua
sozialeko herriko zentroaren laguntzarekin (LSHZ). Urteko 2,6 milioiko diru da ere, hauen artean garrantzitsuenak ondokoak ditugularik: Euskal Kostako
laguntzari esker, Hiriak diru sostengu garrantzitsua ekartzen dio. Haren esku Ospitalea, Euskal Kosta-Aturri Hirigunea, FLK, CPAM/EAK… Guk, hemen,
hartze eremu zabalak bai RSA² eta bai adineko, ahamen urriko, egoera Euskal herrian biziki preziatzen ditugun instituzioak.
Elkar bizitza hori abantaila bikaina da, indar eztabaidaezina gure gizartea
zeharkatzen dituzten krisi sakonek lotura sozialak mehatxatzen eta hauskortzen dituztelarik. Egoera hau ez da irabazia. Egunero adi egon behar dugu.
Egunero garrantzitsuagoa da ekitea, zinezko lanean aritzea, pragmatismoz,
boluntarismoz eta nahikeriaz, kohesioa eta prekaritateen aurkako borrokaren
zerbitzuko.
ekonomiko ezegonkorrean edo baztertze sozialean bizi diren pertsonen
aldeko ekintzen gisako legezko dispositiboen ekarpena estaltzen ditu. Pertsona bakoitza laguntzen du gehien bat bere historia, bere ibilbidea errespetatuz. Proposamen ugari seniorrak bizi sozial aktibo batean atxikitzeko, etxeko
laguntza eta sostengu zerbitzuak, etxebizitza bilgune, Ehpad ¹... aukera ugari
eskaintzen ditu.
Azkenik, gure elkartasun izpiritua behin eta berriz urririkakoen atxikimenduan
oinarritzen da, batzuetan argira ekarria baina gehienetan diskretuki, altruismoz eta suhartasunez eramana den elkarteen atxikimenduan. Eskerrak
bihotz-bihotzetik egunero gure hiriaren zerbitzuko ekiten duten guziei! n
1 - Établissement d’hébergement des personnes âgées dépendantes/Adineko
Pertsonentzako Aterpetze Etxea
2 - Revenu de Solidarité Active/Elkartasun Aktiboko Irabazia
Baiona, l’esperit solidari
> Jean-René ETCHEGARAY, Maire de Baiona, President de l’Aglomeracion Còsta Basca - Ador
B
aiona, vila solidària com nada, qu’arcuelh, que receb e que permet a totas
las e tots los qui la costejan de partatjar hòrt viste aqueste sentit d’apartenéncia a ua medisha comunautat de vita. La soa istòria, la soa posicion
geografica de confluéncia, la soa cultura deu partatge, la densitat e la gran
riquessa deu son teishut associatiu que’n hèn un territòri de caractèr, fièr de
la soa diversitat e de la soa mixitat.
Mes aquò n’es pas pro ! Qu’es tanben d’innovacion dont e cau har pròva
tà trobar responsas a las navèras fòrmas de precaritat. L’espiceria sociau deu
nòste CCAS que n’es un exemple deus bròis, per l’acompanhament budgetari
qui perpausa a las familhas, la crompa de vitalhas a tarifa redusida e los
conselhs sus la nutricion. Tà respóner a la demanda creishenta, la soa capacitat
d’arcuelh b’a triplat en quate ans !
Que’n va atau deu microcrèdit personau. Qu’es ua iniciativa qui èi desirat
experimentar dab lo nòste CCAS en aqueste debut d’annada. Ajuda a la
mobilitat tà accedir a l’emplec, accès a la formacion, manteniment o accès
au lotjament, aus suenhs… las possibilitats d’acompanhament que son
numerosas. Que’vs presentarèi lèu en detalh aquesta navèra proposicion qui
persegueish l’objectiu fondator de l’accion de solidaritat de la Vila : non pas
Qu’es dab aquesta conviccion que desvolopam tot dia ua politica hòrta de excludir !
solidaritat, en concentrar los nòstes esfòrç dens maines tant importants com Aute engatjament pres e respectat en favor de l’accès au las ressorças : lo de
lo lotjament, la politica tarifària tà un melhor accès aus servicis, la santat, la tarificacion eco-solidària de l’aiga taus ostaus dab revienuts modèstes.
Lo CCAS, per la soa coneishença deus publics mei fragiles, que portarà
lo sostien a las associacions.
La mesa en plaça d’ua mutuala tà tots dab lo concors d’un membre associatiu, directament lo son concors a la mesa en òbra d’aqueste dispositiu per la Vila.
Aqueste víver amassa qu’es un atot considerable, ua fòrça incontestable
mentrès que las crisis pregondas qui traversan la nòsta societat que miaçan e
fragilizan los ligams sociaus. Aquesta situacion n’es pas aquesida. Cada dia,
que’ns cau avisar. Cada dia, qu’avem a har, a obrar concrètament, dab
pragmatisme, volontarisme e ambicion, au servici de la coesion e de la luta
contra las precaritats.
drin mei d’un an i a, qu’es un exemple de la responsabilitat qui’m soi
assignada. La d’agir e de non pas tolerar que la santat e passe après, a trucas
tà quauques uns deus nòstes ciutadans de ne’s pas poder aquitar d’ua
complementària santat a ua tarifa adaptada.
Baiona que hè tanben tà çò de l’accion sociau e de la solidaritat dab lo concors
deu son Centre comunau d’accion sociau (CCAS). Pr’amor dab ua subvencion
annau de 2,6 milions d’euros, la Vila que’u pòrta un sostien financièr de pes.
Lo son vaste perimètre d’accion qu’englòba autan plan la contibucion aus
dispositius legaus tau RSA² com accions en favor de las personas atjadas,
handicapadas, en situacion de precaritat economica o d’exclusion sociau.
Qu’acompanha sustot cada persona en respectar la soa istòria, lo son camin.
Mantuas proposicions en favor deu manteniment deus seniors dens ua vita
sociau activa, servicis d’ajuda e de sostien a casa, larèr lotjament, Ehpad ¹...
la garba de las soas intervencions qu’es larga.
Tornem brembar, en lo medish temps, las politicas que miam cap a la petita
enfança, l’educacion, l’espòrt e la cultura… Tan de mejans essenciaus
tà consolidar cada dia lo ligam sociau.
L’esperit solidari de Baiona, qu’es tanben lo servici hèit peus nòstes partenaris
au purmèr plan deus quaus e figuran lo Centre Espitalèr de la Còsta BascaAdor, la CAF, la CPAM… Institucions a las quaus èm estacats, ací au País Basco.
Enfin, lo nòste esperit solidari que repausa enqüera e tostemps sus l’engatjament benevòle, l’engatjament associatiu a còps metut en lutz, mes lo mei
sovent acomplit ad escurs, dab altruisme e passion. Que totas e tots sian
calorosament arremerciats de la lor implicacion quotidiana au servici de la
nòsta ciutat ! n
1 - Établissement d’hébergement des personnes âgées dépendantes/Adineko
Pertsonentzako Aterpetze Etxea
2 - Revenu de Solidarité Active/Elkartasun Aktiboko Irabazia
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page6
6
En bref
LES ÉCHOS DE LA VILLE
COMMERCE
CULTURE
Le piéton roi autour des Halles
Les collections
du musée voyagent !
Devant l’affluence du marché du samedi matin sur le carreau des Halles, le pont
Marengo et le quai Commandant Roquebert, la Ville décidait en juillet dernier de
l’étendre au quai Amiral Dubourdieu où ont pu s’installer de nouveaux producteurs
locaux privilégiant les circuits courts. L’extension du marché s’est accompagnée de la
fermeture de la circulation autour des Halles afin de favoriser la déambulation des
piétons et chalands dans les meilleures conditions possibles et de contribuer à l’attractivité du centre-ville.
Une enquête de satisfaction réalisée à l’automne dernier auprès du public, des
commerçants et des marchands plébiscite cette mesure. 90 % des personnes interrogées sont favorables à sa pérennisation. Des bornes escamotables sont donc installées
entre le quai Dubourdieu (depuis le pont Mayou) et la rue Marengo au carrefour de la
rue Jacques-Laffitte. Elles sont levées à partir de 6h le samedi matin et abaissées à
l’issue du marché à 14h. Rappelons que la navette gratuite continue de desservir ses
arrêts pour permettre à tous d’accéder facilement à ce nouveau marché étendu.
Bienvenue aux nouveaux
commerçants !
Double Agent > prêt à porter, chaussures & accessoires 21 rue Victor Hugo l Les Fromages de Laetitia - 18 rue Guilhamin
l Didier Gaborit > chocolaterie/pralinerie - 17 rue Poissonnerie
l Étienne > cafés & thés du monde > 8 rue Port de Suzeye l
La Mie Câline > boulangerie/pâtisserie/restauration rapide - Marinadour,
50 av. Henri-Grenet l La Mesure > épicerie en vrac - 8 avenue Foch l Xubero >
prêt à porter d'occasion & accessoires - 2 rue du Jeu de Paume l Kidiliz > prêt
à porter enfants - 11 rue de la Salie l
Les gagnants
de Noël !
Le concours de la plus belle vitrine de
Noël organisé par l’Office de Commerce
a été remporté cette année ex-æquo
par Elorine Coiffure et J. Factory. Plus
de 700 votants ont participé à cette
élection qui réunissait 80 commerçants
participants ! Le jeu concours a récompensé 20 heureux gagnants parmi ces
votants.
Arrivée
d’une manager
de centre-ville
L’office de Commerce de Bayonne
se dote d’une manager de centre-ville.
Arrivée début février, Gaëlle Debut aura
pour mission de renforcer l’attractivité
commerciale du centre-ville et d’accompagner la diversification et l’extension
de l’offre commerciale bayonnaise.
En 2016, le musée Bonnat-Helleu participe à plusieurs expositions en France et à
l'étranger par le prêt d’œuvres aux grands
musées nationaux et internationaux.
Ainsi, un ensemble de 19 œuvres du
fonds Helleu s’installe au musée de SaintLô dans le cadre du festival Normandie
Impressionniste, des peintures de PaulCésar Helleu s’envolent au musée Eugène
Boudin de Honfleur pour une exposition
consacrée elle aussi aux Impressionnistes,
deux sculptures vénitiennes filent vers le
musée du Petit Palais à Paris, un dessin
d'Abraham Bloemaert traverse l’Atlantique vers la National Gallery de Washington, une sculpture en terre cuite par Edme
Bouchardon complète l’exposition qui lui
est consacrée au musée du Louvre.
ÉCONOMIE
Pika inaugure
ses nouveaux locaux
à Technocité
Le siège de la société Pika a été inauguré
mi-décembre à la Technocité de Bayonne,
l’un des sites de la Technopole Côte
Basque aménagé par l’Agglomération.
Ses activités sont dédiées à l’aéronautique
et aux matériaux composites. Désormais
installée aux côtés de Compositadour,
Pika s’est spécialisée dans la fabrication de
pièces composites et compte sur de fortes
perspectives d’évolution.
TEMPORADA 2016
Mêmes dates,
même formule…
et des nouveautés !
La temporada 2015 a marqué les esprits
avec un retour à des dates traditionnelles
(Fêtes de Bayonne et 15 août), mais
également par les diverses animations
proposées autour des corridas. Un essai
qu’il conviendra de transformer en 2016 !
Mêmes dates avec des animations améliorées, des décorations dans toute la ville et
quelques nouveautés… Les élevages sont
d'ores et déjà connus : répétition
de Garcigrande et de Pedrés, retour
d’Alcurrucén, présentation en France
de Montealto (photo) en corrida et de
Los Maños pour la novillada piquée.
Suivez toute l’actualité taurine
de la ville de Bayonne sur bayonne.fr
et en vous inscrivant à la newsletter.
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page7
Stratégies urbaines
7
PORTRAITS DE QUARTIERS
Les habitants conçoivent
la ville de demain
Avec les Portraits de quartiers, la Ville propose aux habitants une formule originale
pour enrichir de leur expérience les programmes d’actions dans les quartiers.
Le point sur cette opération qui a débuté au Polo-Beyris et à Saint-Esprit.
M
ieux connaître les différentes facettes qui
composent Bayonne pour mieux envisager leur évolution à moyen et long terme. C’est
l’objectif de la Ville avec l’opération Portraits de
quartiers qui invite les habitants à témoigner,
à donner un “instantané” de leurs quartiers.
Un site pour suivre
les portraits
Après Polo-Beyris, c’est
au tour de Saint-Esprit de
se pencher sur son quartier.
Retrouvez toutes les étapes
des Portraits de quartiers sur
portraitsdequartiers.bayonne.fr
Le pari de faire participer
le plus grand nombre
Timidité, difficulté à s’exprimer… tout le monde
ne se sent pas à l’aise pour prendre la parole en
public. C’est pourquoi les réunions proposées
se font par petits groupes de 8 à 10 personnes
maximum. Ces ateliers à taille humaine ont
permis à tous les participants de faire valoir leur
point de vue. Très naturellement, un participant
se porte volontaire pour rendre compte de l’avis
du groupe. Ce passage du point de vue individuel à la parole collective a été largement partagé par les habitants. “Au début, j’avais
tendance à ne regarder que mon pas-de-porte.
Puis, petit à petit, je me suis mis à élargir mon
point de vue pour m’intéresser aux enjeux de
quartier”, raconte un participant qui a suivi
toutes les étapes dans son quartier, le PoloBeyris.
Un projet qui prend corps
Les habitants du Polo-Beyris/Saint-Amand ont
maintenant esquissé les grandes lignes de leur
projet de quartier. Ils seront ensuite associés
à l'élaboration et au suivi de l'ensemble des
actions. Parmi elles, citons une meilleure protection du patrimoine bâti et naturel dont
l’inventaire sera finalisé en septembre, la réhabilitation progressive de la MVC et de l'ancienne ferme Urtazun, la valorisation d'un
parcours nature dans les Barthes confiée à une
association de quartier, ou encore la mise en
place d'un plan de déplacements concernant
tous les modes de transport. L'amélioration des
espaces publics sera, pour sa part, conçue en
partenariat avec les habitants sous forme
d'ateliers urbains dès l'automne prochain n
Habitants et habitués du quartier Saint-Esprit
échangent impressions et idées à l’occasion
de la balade urbaine du 6 février.
Le point de vue de
Martine Bisauta
Adjointe au maire déléguée au développement durable
et aux stratégies urbaines
“Le succès de la première étape des projets
de quartiers ”
“Les Portraits de quartiers marquent, avec succès, la
première étape des projets de quartiers. L’approche
sensible des habitants a véritablement enrichi la connaissance que la Ville peut avoir du vécu dans ses quartiers.
Les habitants ont pu esquisser les grandes lignes du
projet qu’ils souhaitent pour leur environnement. Il s’agit maintenant de
construire ensemble, et dans le détail, les actions dont le principe est
aujourd’hui acté.”
Alain Lacassagne
Adjoint au maire délégué à l’urbanisme et à l’habitat
“Préserver l’identité et la vie dans nos quartiers”
“Parmi les décisions issues des Portraits de quartiers au
Polo-Beyris/Saint Amand, certaines sont très concrètes et
attendues, comme les aménagements, d’autres sont
moins immédiates mais tout aussi importantes. Les décisions prises dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme
Intercommunal infléchiront la manière dont les quartiers
se renouvellent et se développent ces dix prochaines années. C’est un enjeu
majeur pour préserver l’identité et la vie dans nos quartiers.”
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page8
8
Vie sociale
PETITE ENFANCE
Un plan d’actions
jusqu’en 2020
Une étude menée en 2015 auprès de tous les acteurs de la petite enfance a permis
un état des lieux des services et des équipements. Elle a précisé les besoins des
familles et des professionnels en la matière. La Ville a construit un plan d’actions
pour les cinq années à venir pour anticiper les évolutions démographiques et
répondre à ces besoins.
L
a dernière étude spécifique sur la petite
enfance à Bayonne datait de 2000. Il était
nécessaire de faire un état des lieux complet
dans ce domaine. Les données démographiques et économiques ont été réactualisées.
Elles font apparaître une forte attractivité de
Bayonne pour les familles et les jeunes actifs,
un taux de natalité important et une forte
densité de population. L’offre bayonnaise
en termes de capacité d’accueil des tout-petits
s’avère suffisante, même si un déséquilibre
existe entre les modes de garde collectif et
individuel. Les crèches affichent souvent
complet alors que de nombreuses assistantes
maternelles sont disponibles.
Un guichet unique
dès septembre
Parmi les grandes priorités dès 2016, signalons la création d’un guichet unique “Petite
enfance” en septembre prochain. Il s'agira
d'une porte d'entrée unique pour la recherche
d'un mode d'accueil. Il permettra de mieux
Selon la dernière étude, l’offre
bayonnaise en termes de capacité
d’accueil des tout-petits s’avère
suffisante.
Le point de vue de Christine Martin-Dolhagaray
Adjointe au maire déléguée à l’enfance, à l’éducation et aux familles
13,7
C’est le taux de natalité
entre 2006 et 2011 à Bayonne Il est de 11,5 dans l’ensemble
de l’agglomération.
537
C’est le nombre de naissances
de Bayonnais et Bayonnaises
en 2015.
“Une meilleure coordination des acteurs
autour des parents et de leurs enfants”
“Le taux de natalité le plus élevé de l'agglomération, une forte
attractivité pour les jeunes familles… deux constats, parmi de
nombreux autres, qui imposaient une redéfinition de notre politique
en faveur de la petite enfance. L’engagement de la Ville est résolu
et ambitieux dans ses propositions pour un cadre partenarial,
des stratégies plus globales et transversales, une meilleure qualité d'accueil,
une information des familles plus lisible et plus adaptée. La volonté d’une meilleure
coordination des acteurs autour des parents et de leurs enfants, tout comme le souci
d'une plus grande équité et de justice sociale guideront les actions mises en œuvre
ces prochains mois pour répondre aux besoins spécifiques de chacun.”
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page9
Vie sociale
cerner les besoins des familles en termes
d'accueil et de leur apporter une solution
dans les meilleurs délais.
Une meilleure
répartition des places
Parallèlement, une commission d’attribution
des places disponibles dans les différents lieux
d’accueil sera créée. Son rôle : répartir les
demandes en fonction de critères comme la
situation familiale et professionnelle, les ressources, ou encore le lieu de vie. Elle pourra
aussi orienter les parents vers un mode de garde
individuel s’il est plus adapté à leurs besoins.
Des aides pour accompagner
la parentalité
D’autres mesures en faveur de la petite enfance sont en cours d’élaboration telles que le
développement de moyens pour aider les
parents confrontés à des difficultés dans
l’éducation de leurs enfants, le renforcement
de l'accueil des enfants de 2 à 4 ans ou encore
l'accompagnement de projets d'accueil
bilingue en basque. Plusieurs instances de
réflexion et de suivi verront le jour dès 2016 :
comité de pilotage, conférence consultative,
commission de gestion des projets, observatoire de la petite enfance n
Sciences et neurosciences,
un jeu d’enfant
9
C’est quoi
un LAEP ?
Les Lieux d'Accueil
Enfants Parents sont
des lieux de rencontres
conviviales entre parents
et enfants de la naissance
à 4 ans. Ils sont ouverts
à tous, gratuits et sans
inscription. On peut
y passer un moment
agréable de détente,
d’échange, de jeu, dans
un espace adapté pour
faciliter l’entrée chez
l’assistante maternelle,
à la crèche, à l’école. Il
en existe deux à Bayonne.
LE TRAIT D’UNION >
05 59 59 53 95 ●
MURMURES ET PETITS PAS >
pour les 0-6 mois et leurs
parents > 05 59 50 63 11
C’est quoi
le RAM ?
Les 15e Journées de la Petite enfance
réunissent professionnels, experts, parents
et enfants autour du thème des Sciences et
des neurosciences du 12 au 19 mars.
La science sera fêtée dans tous les lieux
d’accueil de la petite enfance, ainsi qu’à la
Maison des associations où petits et grands se
retrouveront autour de spectacles, d’expérimentations, de lectures, de concerts, de jeux
et d’ateliers. “Aujourd’hui, nous savons que le
tout-petit est un véritable scientifique en
herbe, rappelle Julie Bensoussan, conseillère
municipale déléguée à la petite enfance. C’est
un expérimentateur doué qui cherche sans
cesse à savoir comment fonctionnent les
objets, les animaux et les personnes. Il fait
preuve d’étonnantes capacités de raisonnement concernant le monde physique, le
monde social, et leur relation au monde.”
Dans la tête des petits
Autre temps fort de ces Journées, l’éducation
du tout-petit au regard des neurosciences.
“Elles ont permis, ces dernières années, de faire
de grandes avancées sur le développement de
l’enfant et de repenser les pratiques pédagogiques qui leur sont destinées”, précise Julie
Bensoussan. Le grand public et les professionnels pourront aller à la rencontre des chercheurs
et des experts pour apprendre à mieux connaître
le cerveau et s’informer sur les dernières découvertes de la recherche dans la connaissance de
l’enfant. À ne pas manquer, le jeudi 17 mars à
20h15 à la Maison des associations, Pierre
Bustany, professeur de médecine, neurophysiologiste, neuropharmacologue animera une
conférence-débat ouverte à tous et gratuite n
15E JOURNÉES DE LA PETITE ENFANCE >
du 12 au 19 mars
Programme complet sur bayonne.fr
Les JPE se vivent aussi sur les réseaux sociaux
> Facebook Ville de Bayonne et Twitter
#BayonneJPE
Le Relais des Assistantes
Maternelles est un
service gratuit d'informations et d'aide qui
s'adresse aux familles
à la recherche d'un mode
de garde pour leur enfant
de moins de 6 ans. On
y trouve des renseignements sur tous les modes
de garde existants à
Bayonne. Il accompagne
et fait le lien entre
parents et assistantes
maternelles.
POUR EN SAVOIR PLUS >
05 59 59 72 72
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page10
10
Développement durable
Cantines scolaires,
c’est bon et sain dans l’assiette !
La Ville fait évoluer les menus des enfants vers une alimentation plus saine
et équilibrée. Elle privilégie l’approvisionnement des produits en circuit court
pour valoriser et soutenir les filières locales. Et le bio est à l’honneur !
pêche locale et provient de la criée de SaintJean-de-Luz via la SCIC Arrainetik*. Et le poisson
d’élevage ne se limite qu’aux truites de
Baïgorry ! Pour la viande, la cuisine centrale
s’approvisionne en poulet fermier landais ou
Label rouge, et en porc fermier Label rouge du
Grand Sud-Ouest.
Menu végétarien :
c’est bon pour la santé
Toujours plus de bio dans les cantines !
Aujourd’hui, trois produits bio
sont proposés à chaque repas,
dont le pain.
2 260
C’est le nombre de repas
servis par jour dans les écoles
pour l’année 2015-2016.
L
a Ville, qui travaille avec la SCIC L’Éole*
pour la restauration collective, a
procédé à quelques évolutions depuis la rentrée scolaire. Désormais, trois produits bio
sont proposés à chaque repas, dont le pain.
Les autres aliments peuvent être des légumes,
des fruits, des fromages, des féculents… Les
œufs sont bio ou de poules élevées en plein
air. Quant au poisson, il est issu de la petite
“Tout commence par la vue”
Rachel, référente à l’école élémentaire du Grand Bayonne
“Les enfants sont incités à goûter tous les aliments pour découvrir de
nouvelles saveurs. Tout commence par la vue. Généralement, si c’est
vert, on entend “beurk” ! Puis viennent le goût et la texture, très importants. Par exemple, lorsqu’ils ont vu arriver des ravioles d’épinards et ricotta, cela n’a pas déclenché d’engouement ! Mais une fois qu’ils y ont
goûté, tous ont adoré ! Ce que l’on doit peut-être améliorer, ce sont les
assaisonnements, notamment pour les courgettes.”
Dans le cadre d’une alimentation variée et
équilibrée, la Ville a souhaité introduire un
menu végétarien par semaine. Ce menu n’est
pas un menu de substitution. Il s’agit d’un
repas excluant la chair animale (poisson et
viande) mais pouvant se composer d’œufs, de
lait et de produits laitiers qui apportent des
protéines animales. La viande ou le poisson
peuvent également être remplacés par une
association de céréales (blé, riz, maïs…) et de
légumes secs (lentilles, pois chiches, fèves…)
en quantités adéquates et suffisantes pour
permettre un apport en protéines végétales
de bonne qualité. “Ce repas est tout à fait
équilibré”, indique Manon Bekkouche, diététicienne auprès de L’Éole. “Il s’agit de s’ouvrir
à d’autres façons de consommer, de redécouvrir des aliments un peu oubliés comme
les légumes secs qui procurent un effet de
satiété et qui sont riches en glucides
complexes, fibres, vitamines et minéraux.”
Un circuit local plus équitable
Travailler les légumes bruts au sein de la
cuisine centrale s’est avéré compliqué et donc
un frein à l’approvisionnement en circuit
court. C’est pour répondre à ce problème
qu’est née, en septembre dernier, la SCIC
Légume Pro* à Lahonce. Unique en Aquitaine, elle fournit les aliments crus, nettoyés
et découpés, prêts à être cuisinés en privilégiant la proximité. Elle partage aujourd’hui
son capital avec d’autres coopératives comme
L’Éole et bientôt la SCIC Garro*. “Chacun est
un maillon de la chaîne. Ce système structure
et renforce les acteurs locaux. Légume Pro a
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page11
Développement durable
créé plusieurs emplois et espère élargir son
marché à d’autres collectivités et entreprises
de la région” explique Nathalie Aguesse,
chargée de mission développement durable
à la Ville. “Aujourd’hui, faire appel à ce
système, c’est possible !”
Maraîchers bio,
du champ à l’assiette
À Mendionde, non loin du château, trois maraîchers bio regroupés au sein de Garro*
cultivent près de quarante variétés de légumes
sur sept hectares. Ici, pas de serre chauffée,
on cultive uniquement des légumes de saison
et on commercialise exclusivement en circuit
court, à 40 km maximum autour du domaine.
“Notre activité, lancée en 2011, se partage pour
moitié entre la vente aux particuliers via les paniers Amap et la restauration collective des entreprises, cantines…”, explique Argitxu Ithourria.
“Pour les cantines de Bayonne, nous livrons 5 à
10 légumes différents dans l’année à Légume
Pro. Consommer du local, c’est aussi faire vivre
toute une région et voir des jeunes s’installer
dans les campagnes” rappelle-t-elle n
* SCIC : Société Coopérative d’Intérêt Collectif
11
Le point de vue de Martine Bisauta
Adjointe au maire déléguée au développement durable
et aux stratégies urbaines
“Préserver la santé des Bayonnais...
et de la planète !”
“L’élevage représente près de 15 % des émissions
de CO 2 dans le monde. Dans le cadre de l'Agenda 21,
j'ai souhaité que la Ville agisse en priorité sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre et sur la
préservation de la santé des Bayonnais. Faire évoluer
la restauration scolaire dans ce sens m’est apparu nécessaire : manger
bio, local et expérimenter les repas végétariens répond aux enjeux
économiques, d’éducation, de santé, et bien sûr de préservation de notre
planète !”
Au menu
des cantines...
du vendredi
25 mars
Potage poireaux
pommes de terre bio
Filet de truite de Baïgorri
au beurre blanc
Pâtes bio
Fromage blanc
Fruit de saison
Pain bio
La coopérative Garro de Mendionde fournit les
cantines de Bayonne en légumes bio et de saison.
Alors, la cantine, c’est comment ?!
Gabriel “J’y mange depuis la maternelle. J’aime bien me retrouver avec mes amis autour de la table. Je n’aime pas le poisson,
même pané, alors j’échange avec mes copains qui me donnent
plus de légumes.”● Nalla “L’année dernière j’étais à Lyon et
c’était un self à la cantine. Je n’aimais pas car le plateau était
lourd et il fallait faire la queue. Ici, c’est super de manger à table
et la nourriture est très bonne, surtout le fromage que j’adore !” ●
Irati “Je découvre plus de choses ici qu’à la maison. Par exemple,
j’ai aimé les betteraves à la cantine, du coup j’en mange à la
maison. Mais j’aimerais bien qu’à la cantine, on nous serve de
temps en temps des frites et des hamburgers…” ● Jeanne “Les
menus sont très variés, je mange de tout. J’aime bien découvrir
de nouvelles choses alors qu’à la maison, je suis plus difficile !”
BON À SAVOIR
La Ville lance au printemps
une évaluation auprès des
élèves de toutes les écoles
bayonnaises qui déjeunent
à la cantine. Il s’agit de
recueillir leurs impressions
sur les nouveaux menus,
dont le repas végétarien,
et d’adapter le programme
alimentaire en fonction
des opinions recueillies.
66 kg
C’est la quantité de bœuf
consommée en moyenne
par Français chaque année
contre 1,5 kg pour un Indien.
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page12
12
Cadre de vie
TRANSPORTS EN COMMUN
Des bus modernes
et performants
Nouveau design, performances optimisées, le réseau Chronoplus fait peau neuve !
Avec ses 21 nouveaux bus totalement accessibles aux personnes à mobilité réduite,
la flotte offre un confort maximum aux usagers toujours plus nombreux à adopter
ce transport en commun. La navette électrique gratuite n’est pas en reste ! En se
faufilant partout au cœur du centre-ville, elle complète bon nombre de trajets en bus.
Les nouveaux bus ont du peps !
Ce qui frappe en premier à la vue des nouveaux
bus de l’agglomération, c’est leurs teintes
fraîches et toniques ! Elles répondent au souhait
du Syndicat des Transports, présidé par le
Le point de vue de Philippe Neys
Adjoint au maire délégué aux transports, à la circulation et au stationnement
“L’expérimentation du bus électrique
est une réussite”
“La volonté de la Ville est de donner priorité aux modes
de circulation douces et aux transports en commun performants. Le tracé définitif du futur Tram’Bus est aujourd’hui validé, après une dernière adaptation
d'itinéraire. En parallèle, une expérimentation de bus électrique s'est avérée concluante. Elle nous permet ainsi d'entrevoir la cohérence d'une généralisation de ce type de matériel.”
maire Jean-René Etchegaray, d’offrir visibilité et
attractivité au réseau de bus. Espace optimisé,
sièges translucides et colorés, vitres teintées,
larges baies panoramiques… l’intérieur est cosy,
plein de peps, de clarté et de gaieté. La climatisation est plus performante et des écrans informent les voyageurs. Made in France, modernes
et bien équipés, ces véhicules nouvelle génération sont aussi écologiques puisque moins
gourmands en gazole et beaucoup plus sobres
en émissions de carbone, hydrocarbures, particules et oxydes d’azote.
La navette gratuite, l’autre
façon d’aller en centre-ville
Elles ont fait leur apparition dans les rues de
Bayonne en 2003, faisant ainsi de Bayonne la
ville pionnière en la matière dans l’agglomération. Les navettes électriques et gratuites
relient les parcs de stationnement de la ville aux
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page13
Cadre de vie 13
3 questions à Philippe Kandel
directeur de Chronoplus
Comment expliquez-vous la hausse de fréquentation
des bus sur l’agglomération ?
Nous avons gagné 2 millions de voyageurs depuis
2009, avec une tarification (1 €) parmi les plus
avantageuses de France. Le public qui utilise nos bus s’est élargi. Nous
attirons de plus en plus d’usagers qui souhaitent laisser leur voiture au
garage au profit de bus. Les abonnements pro sont en constante
progression, plus de 300 en 2015 contre 150 en 2013.
quartiers du Grand et du Petit Bayonne, soit un
tracé de 2,7 km. Elles ont été renouvelées en
2013 avec des véhicules plus performants.
Silencieuses et rapides, elles se déplacent
facilement en centre-ville et ont été réaménagées pour accueillir les personnes à mobilité
réduite. Et inutile désormais de les recharger à
la mi-journée, les nouveaux véhicules ayant
une autonomie de 120 km contre 50 km
auparavant. Résolument modernes, elles sont
équipées d’un système de géolocalisation.
À chaque arrêt, les usagers sont informés du
temps d’attente pour la prochaine navette,
en temps réel n
Le succès des bus spécifiques est-il au rendez-vous ?
Absolument ! Il y a les matches de rugby à domicile mais aussi la Fête
de la musique… et le “retour garanti” pour la nuit du 31 décembre
qui a attiré près de 4 000 voyageurs avec toujours le même prix : 1 €
le ticket. Notre réseau doit s’adapter aux flux de transport. Il faut assurer
une continuité tout au long de l’année en fonction des besoins des
usagers.
Pourquoi la navette électrique est-elle devenue indispensable ?
Les dessertes de la navette sont liées à l’activité commerciale. Elle évite
les problèmes de stationnement, permet de multiples déplacements
et attire les touristes qui découvrent la ville autrement. En décembre
dernier, nous avons approché les 60 000 voyageurs ! Cette navette
a inspiré beaucoup d’autres villes en France !
8 722 298
56%
30%
C’est le nombre de voyages réalisés
par le réseau de bus de l’Agglo
en 2015, dont + 6,3 % en novembre
et + 5 % en décembre.
C’est l’augmentation de fréquentation
pour les bus de la Saint-Sylvestre
par rapport à 2014.
C’est l’augmentation du nombre
d’usagers de Chronoplus
depuis 2011.
Les usagers témoignent
Pierrette, 64 ans
“Le réflexe de
prendre le bus”
Je me déplace
généralement en
vélo à Bayonne.
Mais pour me
rendre au marché
des Hauts de Bayonne le mercredi
matin, je prends le bus depuis 4
ans. Je n’ai pas de souci de stationnement et je retrouve généralement
des connaissances dans le bus.
J’achète le carnet de 10 tickets et
l’été, lorsque je veux aller à Biarritz,
j’ai le réflexe de prendre le bus !
Mathilda, 13 ans
“Ça permet
d’être autonome”
Je prends tous
les matins le bus
de la ligne B
pour me rendre
au collège.
Je mets environ 15 minutes et il
me ramène en fin de journée juste
à côté de chez moi. Le matin, le bus
est très vite plein mais il y a souvent des bus supplémentaires car
nous sommes nombreux, collégiens
et lycéens, à l’emprunter ! Il m’arrive
de prendre la ligne 11 pour aller
voir une copine à Anglet ; ça permet
d’être autonome pour se déplacer !
Claudine, 75 ans
“Pratique pour
se balader”
J’habite le
quartier de
Lahubiague et je
prends souvent
le bus : la ligne
B pour aller en ville et parfois
les lignes 14 ou 4… histoire de
changer ! C’est très pratique pour
se balader et faire ses courses.
J’utilise la navette électrique
lorsque je descends à pied jusqu’à
la porte d’Espagne et ça m’arrive
de prolonger la balade en navette
jusqu’à Glain. Je ne prends plus
la voiture pour aller en ville !
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page14
14
Vie sociale
Les aides du CCAS
L’épicerie sociale,
le tremplin pour rebondir
L'épicerie du CCAS bénéficie aux familles modestes ou qui rencontrent
des difficultés passagères. Grâce à un accompagnement sur mesure, c’est un tremplin
vers une meilleure santé financière et un mode de consommation différent.
Sandrine Combret (à gauche)
et toute l’équipe de l’épicerie
du CCAS réservent un accueil
sur mesure aux familles.
55
familles bénéficient
actuellement de l’épicerie sociale,
dont 25 bénéficiaires du RSA
et 30 familles en difficulté.
80%
des bénéficiaires de l’épicerie sociale
sont des familles monoparentales.
10
bénévoles de l’association
humanitaire Point d’Accueil Jour
fournissent une aide précieuse
à l’épicerie sociale.
C
’est une petite épicerie traditionnelle où
l’on peut acheter des produits alimentaires,
d’hygiène et d’entretien à 50 % de leur
prix réel. Les économies ainsi réalisées par les
familles bénéficiaires de l’épicerie du CCAS
servent à atteindre des objectifs : résorber un
découvert bancaire, rembourser une dette,
épargner en vue du financement d’un projet
comme une réparation automobile, un permis
de conduire, un voyage scolaire, la caution
pour un déménagement… “Un contrat est
établi avec les bénéficiaires, explique Sandrine
Combret, conseillère en économie sociale et
familiale au CCAS. Lorsque l’on reçoit la famille,
la première priorité, c’est de stabiliser la situation financière. Chaque situation est différente,
c’est pourquoi nous proposons un accompagnement adapté à chaque famille.”
Un accompagnement global
Les familles peuvent bénéficier de cette aide
pour une durée maximum d’un an, par
périodes de trois mois renouvelables. Il faut en
moyenne neuf mois pour atteindre ses objectifs. “Les familles sont libres de faire leurs
achats selon leur mode de consommation
habituel. Cela nous permet de repérer d’éventuels dysfonctionnements dans la gestion du
Le point de vue de Christine Lauqué
Adjointe au maire déléguée aux solidarités, aux seniors et à la santé
“Au plus proche des situations individuelles”
“Acteur de proximité incontournable en matière de cohésion sociale, le CCAS est investi par la Ville d’une mission
globale de prévention, de lien social et de soutien au
plus démunis. Son action est fondée sur l’observation et
l’évaluation de la demande, au plus proche des situations individuelles. Il œuvre en totale concertation et coopération avec
les institutions et les associations.”
budget ou des carences alimentaires. Nous
travaillons ensuite ensemble sur l’équilibre
alimentaire et budgétaire, dans le respect des
priorités de chaque famille”, précise Sandrine
Combret. La conseillère rencontre chez les
familles, au-delà des difficultés financières, de
plus en plus de freins à la santé, à l’insertion
professionnelle, à l’éducation des enfants.
“Aujourd’hui, les travailleurs modestes
rencontrent beaucoup de difficultés. Il faut
s’adapter à l’évolution de la précarisation.
Négociations avec les créanciers, constitution
de dossiers de surendettement, soutien à la
recherche de logement, cours de cuisine...
nous proposons un accompagnement global
pour rompre l’isolement et travaillons avec
tous les partenaires sociaux du territoire.” n
CCAS > Épicerie sociale, place des Gascons
Tél. : 05 59 50 67 38
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page15
Gizarte bizia 15
LSHZ-en laguntzak
Janari saltegi soziala, jauzi ohola
oldar berri bat hartzeko
LSHZ-eko janari saltegia lagungarri zaie familia xumeei edo mementoko
zailtasunak bizitzen dituztenei. Neurrirako laguntza bati esker, diru mailan
hobeki izateko eta beste molde batez kontsumitzeko jauzi ohola bilakatzen da.
Laguntza orokorra
U
saiako janari saltegi ttipi bat da eta janari,
garbitasun eta mantentze produktuak
eros daitezke bertan, haien zinezko prezioaren
%50ean. LSHZ-eko janari saltegian ibiltzen
diren familiek horrela baztertu diruari esker,
beste helburu batzuk betetzen ahal dituzte:
banku kontuko ziloa bete, zor bat ordaindu
bai eta autoa konpontzeko, gida baimena
pasatzeko, eskolako bidaia, etxe aldaketa
baten diru bermea aitzinatzeko... eta gisa
horretako egitasmo guzien gauzatzeko
aurrezkiak egiteko. “Kontratu bat burutzen
da abantailadunekin, azaltzen digu LSHZ-eko
sozial eta familia ekonomia arloko aholkularia
den Sandrine Combret-ek. Egoera guziak
desberdinak dira, horregatik diogu familia
bakoitzari laguntza egokitua ekartzen”
Familiek laguntza hau gehienik urte batez
lor dezakete, berrizta daitezkeen hiru hilabeteko epeei jarraikiz. Bana bestean, bederatzi
hilabete behar dira helburuetara heltzeko.
“Familiek haien erosketak usaiako kontsumo
moldearen arabera egiteko ahala dute. Horri
esker, aurrekontu mailaren kudeaketan
menturazko disfuntzioak edo hazkurri
eskasiak begizta daitezke. Ondotik, hazkurri
eta aurrekontuko orekari buruzko lan bat
eraman dezakegu, familia bakoitzaren
lehentasunak errespetatuz beti”, zehazten du
Sandrine Combretek. Aholkulariak familieengan,
diru mailako zailtasunez gain, gero eta
ozotopo gehiago aurkitzen ditu osagarri,
lanbide intserzio edo haurren heziketari dagokienez. “Gaur egun, langile xumeek zailtasun
handiak aurkitzen dituzte. Ezegonkortasunaren handitzeari egokitu behar zaio. Hartzekodunekin negoziatu behar da, gehiegizko
zorpetze dosierak muntatu, bizitegi bat
xerkatzen lagundu, sukaldaritzako klaseak
plantan ezarri... Laguntza orokor bat proposatzen dugu ere bakartzeari amaiera emaiteko
eta lurraldeko partaide sozial guziekin lan
egiten dugu.”n
LSHZ > Janari saltegi soziala, Gaskoinen plaza
Tel.: 05 59 50 67 38
Sandrine Combret-ek (ezkerrean)
eta LSHZ-eko janari saltegiko talde
osoak harrera egokiena eskaintzen
diete familiei.
55
familia ibiltzen da gaur egun
janari saltegi sozialean, hauetarik
25-ek RSA lortzen dute eta
30 zailtasun handian bizi dira.
Janari saltegiko abantailadunen
% 80
guraso bakarreko familiak dira.
Point d’Accueil Jour elkarte
humanitarioko
10
urririkakok laguntza baliotsua
eskaintzen diote janari
saltegi sozialari.
Le point de vue de Jean-Bernard Pocq
Conseiller municipal, Vice-président du CCAS
“Une approche globale des besoins”
“Par sa proximité au quotidien, le CCAS identifie aujourd’hui
de nouvelles précarités. Il innove et doit s’adapter en permanence pour faire face ces évolutions. Il fait nécessairement
preuve de réactivité et propose du “sur-mesure” grâce à une
approche globale des besoins des habitants concernés.”
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page16
16
Aménagement urbain
Les cyclistes peuvent passer
au feu rouge...
mais ne sont pas prioritaires !
Pour faciliter et sécuriser la circulation des cyclistes, la Ville a installé sur
une trentaine de carrefours le dispositif de “Cédez-le-passage cycliste aux feux”.
M
is en place avec succès dans plusieurs pays européens,
expérimenté à Nantes, Bordeaux ou encore Strasbourg, le
dispositif de “Cédez-le-passage cycliste aux feux” a fait ses
preuves. Afin de faciliter et encourager la pratique du vélo, le Code
de la Route permet en effet aux collectivités locales, lorsqu’elles le
jugent possible, d’autoriser le franchissement du feu rouge par les
cyclistes pour effectuer une manœuvre de tourne à droite, ou pour
poursuivre tout droit.
En évitant des arrêts répétés, la circulation du cycliste en ville
est facilitée, son trajet devient plus fluide et plus rapide tout en
satisfaisant pleinement aux exigences de sécurité de la circulation
pour tous les utilisateurs de la voirie. Cette mesure améliore également la sécurité des cyclistes en réduisant le risque de conflit avec
un véhicule tournant à droite à un feu. Les piétons restent prioritaires. La Ville de Bayonne a installé sur une trentaine de carrefours
le dispositif de “Cédez-le-passage cycliste aux feux”. De nouveaux
panneaux sont posés sur les supports de feux concernés.
Carrefour en T
Carrefour en +
Ce panneau autorise les cyclistes à aller tout droit en franchissant
le feu rouge lorsqu’il n’existe pas de voie sur leur droite.
Ce panneau autorise les cyclistes à franchir le feu rouge pour
tourner à droite, en cédant le passage lorsqu’une voie existe sur
leur droite.
Un éclairage urbain
plus économe
La Ville a remplacé tout le dispositif d’éclairage public sur le
boulevard d’Aritxague, entre l’avenue du Maréchal Soult et le
giratoire de Maignon. 125 lanternes ont été changées. Grâce
à ses optiques plus efficaces et à des variateurs de puissance,
ce nouveau matériel permet de faire des économies tout
en conservant la qualité d’éclairage urbain nécessaire à la sécurité
routière, spécialement la nuit. L’économie réalisée est de
240 kWh par nuit en moyenne (environ 50% de la consommation antérieure) soit 5 000 € par an pour ce seul tronçon de
voie !
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page17
Dossier
EAU POTABLE
Bayonne lance
son tarif éco-solidaire
La Ville de Bayonne a choisi de tester la mise en place d’un tarif
éco-solidaire de l’eau potable pour les deux années à venir. À l’instar
de 50 villes comme Paris, Rennes, Bordeaux, Grenoble ou encore
Le Havre, elle participe à cette expérimentation nationale dont
l’objectif est d’alléger la facture des ménages les plus défavorisés.
Une mesure qui s’accompagne de conseils pour réduire sa consommation d’eau… puisque cela reste toujours la meilleure façon
d’économiser ce bien précieux et de maîtriser ses dépenses !
17
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page18
18
Eau potable
“Aider les familles modestes
à payer leur facture d’eau”
Entretien avec Serge Arcouet, conseiller municipal délégué à l’eau et à l’assainissement non collectif.
Quelles sont les motivations de la Ville
pour participer à cette expérience ?
Serge Arcouet : L’accès à l’eau potable pour
tous et la réduction de son prix pour les familles
les plus défavorisées sont deux grands projets
déjà inscrits dans l’Agenda 21 bayonnais
adopté en 2012. C’est devenu l’un des objectifs
forts de l’équipe municipale pour ce mandat,
au même titre que notre programme de
réhabilitation et de création de fontaines publiques. La loi Brottes de 2013 nous offre un
cadre législatif et un encadrement national
pour appliquer une tarification éco-solidaire
de l’eau potable. La mesure a été adoptée
à l’unanimité par le conseil municipal en décembre dernier. Sa mise en œuvre a demandé
beaucoup d’études et de volonté politique.
Qui peut bénéficier de cette réduction
de tarif ?
Ce type de tarification existe déjà pour l'électricité et le gaz. Dans le cadre de cette expé-
rience nationale, la Régie des eaux de Bayonne
a désormais accès aux données sociales de ses
abonnés. Nous voulons répondre réellement
aux besoins des personnes qui ont des difficultés financières. Les bénéficiaires de la
Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) ou de l’Aide pour une Complémentaire Santé (ACS) entrent dans le
dispositif. Les foyers dont le revenu fiscal
annuel est inférieur à 2 175 € par part fiscale
peuvent également en bénéficier. Nous
estimons que 2 000 à 3 000 foyers sont
concernés par cette réduction de tarif. Rappelons aussi que cette mesure n’entraîne aucune
répercussion de coût sur les autres usagers.
La réduction ne s’applique que sur la part
d’eau potable de la facture. Pourquoi ?
L’eau qui arrive dans les foyers bayonnais n’est
pas gratuite ! Son prélèvement à la source,
son acheminement jusqu’à nos robinets, la
surveillance de sa qualité… tout cela a un coût
Comment se compose la facture d’eau à Bayonne ?
EAU POTABLE
Régie des Eaux
de la Ville de
Bayonne
ASSAINISSEMENT
Agglomération
Côte BasqueAdour
TAXES
ET REDEVANCES
Agence de l’eau
Adour-Garonne
Le prix d’un mètre cube d’eau à Bayonne
est de 4,13 € TTC en 2016. Il se situe dans
la moyenne des prix pratiqués à l’échelle
du bassin Adour-Garonne.
47%
Ce prix comprend la protection et l’entretien de la ressource, le captage, le traitement, le transport, la surveillance, la
distribution mais aussi la collecte des
eaux usées et leur épuration avant leur
retour dans le milieu naturel, sans oublier
les redevances pour financer les actions
de protection des eaux.
15%
La facture émise par la Régie des eaux
municipale comprend la part de tous les
acteurs qui jouent un rôle dans le cycle
de l’eau. Cette part leur est ensuite redistribuée.
38%
Composition du prix d’1 m3
d’eau (TTC) à Bayonne en 2016
(pour une consommation
de 120 m3 / an)
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page19
Eau potable
Tout savoir sur le tarif éco-solidaire
Constitution et dépôt d’un dossier, réduction directement
appliquée sur la facture ou chèque d’aide personnalisé…
Voici les informations pratiques pour bénéficier du tarif
éco-solidaire de l’eau potable.
Pour qui ?
On peut avoir accès au tarif éco-solidaire de l’eau potable pour sa
résidence principale si l’on bénéficie de la Couverture Maladie
Universelle Complémentaire (CMU-C) ou de l’Aide pour une Complémentaire Santé (ACS), ou si le revenu fiscal annuel de référence du
foyer est inférieur à 2 175 € par part fiscale.
Quels avantages ?
pour la Ville. Aider les habitants à payer la
partie de leur facture qu’ils peuvent maîtriser,
celle de leur consommation réelle, c’est aussi
les inciter à économiser l’eau. Nous limitons
également cette aide à 30 m³ d’eau par
personne et par an, ce qui correspond à une
consommation moyenne. Nous agissons
uniquement, rappelons-le, sur la part de la
facture d’eau qui concerne la Ville, pas sur les
taxes et redevances des autres acteurs du cycle
de l’eau, bien entendu.
Comment allez-vous inciter les habitants
à consommer moins d’eau ?
Pour sensibiliser les usagers à respecter ce bien
précieux qu’est l’eau, nous lançons une
campagne d’information et de conseils.
La Ville met gratuitement à disposition des
Bayonnais un millier de kits d’économie d’eau
composés de régulateurs de débit pour
douches, robinets… En baissant sa consommation de 20 %, ce qui est facile à réaliser, et
en bénéficiant d’un tarif éco-solidaire de 20 %
en moyenne, on peut pratiquement baisser
sa facture de moitié.
Que se passera-t-il à l’issue de ces deux
années d’expérimentation ?
Au terme de ce test, en 2018, les collectivités
participantes partageront leurs expériences.
Les solutions les plus pertinentes pourront être
étendues à l’ensemble du territoire. Nous
espérons que l’exemple bayonnais sera utile
aux autres villes et qu’il servira de référence
à l’élaboration d’un cadre législatif national n
Le tarif éco-solidaire de l’eau potable est attribué pour une durée d’un
an renouvelable, à compter de la dernière relève de compteur. Il varie
selon le type de logement et le mode d’abonnement :
> Les abonnés à la Régie des eaux
Depuis le 1er janvier 2016, ils bénéficient d’une réduction appliquée sur
le montant TTC des deux factures annuelles. Le montant de la réduction
dépend de la consommation et du nombre de personnes composant
le foyer. La réduction de 50 % s’applique uniquement sur le tarif de
l’eau potable. Elle est limitée à 30 m³ par an et par personne composant
le foyer. Ils bénéficient également de la gratuité de la mise en service
et de la fin de contrat.
> Les non abonnés à la Régie des eaux
Les résidents d’immeubles d’habitation collectifs qui règlent leur
consommation d’eau à travers les charges de leur logement bénéficient
d’une aide personnalisée individuelle forfaitaire d’une valeur de 15 €
par an et par personne composant le foyer. L’attribution des chèques
s’effectuera exclusivement au CCAS, place des Gascons, à compter du
1er juillet 2016.
Comment bénéficier du tarif éco-solidaire ?
Pour bénéficier du tarif éco-solidaire, il faut déposer un dossier dans
l’un des lieux suivants : Hall Cassin, 3 rue Bernède - Régie des eaux,
20 rue Chalibardon - CCAS, 30 place des Gascons.
Comment constituer un dossier ?
Pour assurer un traitement rapide de la demande, il faut se munir de :
n L’attestation CMUC ou ACS, disponible auprès de la Caisse Primaire
d’Assurance Maladie > 3646 (coût d'un appel local depuis un poste fixe)
ou sur ameli.fr
n Le dernier avis d’imposition ou de non-imposition.
n La dernière facture d’eau* ou le dernier relevé de charges locatives.
Un formulaire de demande d’aide est proposé afin de compléter le
dossier.
* Attention ! Le bénéficiaire doit obligatoirement être le titulaire du contrat à la Régie des Eaux.
POUR EN SAVOIR PLUS >
LE SAVIEZ-VOUS ?
L’eau que l’on boit à Bayonne aujourd’hui a en moyenne 20 ans d’âge !
C’est le temps que met une goutte
d’eau pour traverser la roche pyrénéenne et les filtres naturels avant
d’être captée par la Régie des eaux aux
sources du Laxia et de l’Ursuya.
La Régie des eaux est à votre écoute
Tél. : 05 59 46 60 52 > Du lundi au vendredi, de 7h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h
Et sur bayonne.fr > Rubrique Vie quotidienne > Service de l’eau
19
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page20
20
Eau potable
Maîtriser sa consommation :
bons réflexes
et bons tuyaux !
Diminuer sensiblement sa consommation d’eau,
et donc réduire sa facture d’au moins 20 %,
c’est facile en adoptant les bons gestes et
en suivant quelques conseils simples…
sans modifier son confort de vie !
> Un quart de la facture concerne l’eau de
la baignoire ! Préférez la douche qui consomme
presque trois fois moins d’eau qu’un bain !
>
Dans les toilettes, installez une chasse
d’eau avec un double bouton-poussoir, ou placez un sac étanche d’un litre dans son réservoir
pour réduire d’autant son volume. L’économie
d’eau est spectaculaire !
>
Réduire le débit de tous les robinets,
c’est facile en les équipant de régulateurs adaptables. Un investissement minime… très vite
amorti !
> La vaisselle et le lavage du linge représentent 20 % de la consommation domestique
en eau. Choisissez des équipements électromé-
nagers économes (classe A) pour une économie
allant jusqu’à 7 200 litres par an.
> L’eau distribuée à Bayonne est très
douce. Inutile donc d’utiliser trop de lessive, de
savon ou de shampoing ! Plus de produit ne
lave pas mieux et nécessite d’utiliser davantage
d’eau pour rincer.
> Faites la chasse aux fuites ! Elles représentent 20 % de l’eau consommée dans les
habitations ! Vérifiez votre compteur d’eau et
changer régulièrement les joints de robinets,
entretenez les mécanismes de chasses d’eau et
remplacer les pièces d’usure des mitigeurs ou
mélangeurs.
Agir
sur ce qui consomme !
Le kit d’économie
d’eau
La Ville met à disposition des
habitants un kit complet d’économie d’eau pour les logements
anciens. Il est gratuit et permet
d’économiser jusqu’à 30% de
sa consommation annuelle !
Disponible au Hall Cassin,
3 rue Bernède, à la Régie des
eaux, 20 rue Chalibaron et
au CCAS, 30 place des Gascons.
POUR EN SAVOIR PLUS >
bayonne.fr
DOUCHE
BAIN
30 à 60 L
150 à 200 L
CHASSE D’EAU
LAVE-VAISSELLE
6 à 9 L par utilisation
Fuite : env. 220 m3
par an
20 à 70 L
LAVE-LINGE
60 à 140 L
ROBINET
Fuite goutte à goutte :
env. 35 m3 de gaspis
par an
LAVAGE VOITURE
env. 200 L
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page21
Vénus Pays Basque 2015 Photographie de Pierre Carton
customisée par l’artiste LX.ONE
vie de la cité
Exposition España Años 50
© Carlos Saura
POUR EN SAVOIR PLUS > bayonne.fr
22 - Exposition
L’Espagne des années 50
vue par Carlos Saura
23 - Lecture
La Médiathèque
Hors-les-murs
24 - Agenda
Sortir, voir écouter
Exposition A vision for the planet Shepard Fairey
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page22
22
EXPOSITION
Vie de la cité
L’Espagne des années 50
vue par Carlos Saura
Le réalisateur espagnol Carlos Saura, figure mondiale du cinéma, est également
célèbre pour ses talents de photographe. Une centaine de ses clichés
sur l’Espagne des années 50 ouvre la saison 2016 du DIDAM.
de briques et de pierres. Une Espagne de
paysans qui se protègent du froid avec leurs
couvertures, d’hommes sur des charrettes
tirées par des ânes ou des mules. Une
Espagne de mendiants, de femmes vêtues de
noir… Mais aussi une Espagne de gens
ouverts, simples et travailleurs, un reflet de la
vie, des coutumes et des fêtes. Une Espagne
d’une grande richesse culturelle, au croisement
d’influences diverses, comme par exemple
celle des Arabes qui occupèrent une partie
de la péninsule pendant plusieurs siècles.
“L'Espagne a beaucoup changé, explique Carlos Saura. C'est un autre pays, très différent
et c'est intéressant de voir comment la photographie marque une époque, les gens, tout !”
Un hommage apprécié
par l’artiste
Pueblos y Gentes de Cuenca,
Série Paisajes - ©Carlos Saura
L
e grand maître du cinéma espagnol Carlos
Saura a inauguré lui-même début février
l’exposition exceptionnelle qui lui est consacrée
au DIDAM de Bayonne jusqu’au 24 avril.
Mondialement connu pour ses films Cría cuervos,
Noces de sang ou L’Amour sorcier, le cinéaste
espagnol a toujours concilié son travail de
réalisateur avec celui de photographe. Avec
España Años 50, la Ville de Bayonne rend
hommage à ce talent méconnu en présentant
92 de ses photographies en noir et blanc sur
l'Espagne de l'après-guerre. Cuenca, Andalousie,
Madrid, Castille… huit séries d’images qui
forment un travail documentaire, un album sur
les villages et les personnages découverts par
l’artiste au fil de ses voyages.
“La photographie marque
une époque, les gens, tout !”
Ces clichés nous transportent à une époque
qui nous semble lointaine, vers des lieux à
peine reconnaissables. Une Espagne misérable,
des villages aux rues poussiéreuses, des maisons
Cette exposition-événement revêt une dimension toute particulière au quartier Saint-Esprit,
marqué par cinq siècles d’immigrations
espagnoles. Lors de sa venue, Carlos Saura a
visité le musée Bonnat-Helleu et a particulièrement apprécié la collection du cabinet de
dessins, avec un coup de cœur pour une œuvre
de Michel-Ange ! Dans le cadre d'un cycle
consacré à son œuvre cinématographique,
l’artiste est allé à la rencontre de son public au
Cinéma L’Atalante. Un moment de plaisir
partagé, en toute simplicité ! n
Jusqu’au 24 avril - España años 50 - DIDAM 6 quai de Lesseps. Ouvert du lundi au samedi
(et jours fériés) de 13h à 19h. Entrée libre.
Visite de Carlos Saura à Bayonne > film
et interview sur bayonne.fr
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page23
LECTURE
Vie de la cité 23
Je lis et je revis
Francine Noblia bénéficie du portage de livres à domicile proposé
par la Médiathèque Hors-les-murs depuis 2012. Grande bibliophage,
elle dévore trois à quatre livres par semaine.
Irakurri eta
berpizten naiz
F
rancine Nobli-k Mediateka
Murruetatik at 2012az
geroz proposatu liburuak
jendeen etxera eramateko
zerbitzua baliatzen du.
Astean hiru eta lau liburu
artean irensten ditu.
Grâce au portage de livres
à domicile, la Médiathèque
comble une soif certaine
de connaissances.
T
rop âgée pour se déplacer au-delà de son
quartier de Balichon, Francine retrouve une
fois par mois à son domicile Dominique,
son interlocutrice à la Médiathèque pour
l’échange de livres. Francine commente les
romans du mois dernier - commentaires le plus
souvent positifs, tant cette curieuse de nature
s’intéresse à différents thèmes ; Dominique les
retient - elle les communiquera ensuite au Club
des lecteurs. Puis, elle lui confie les romans du
mois à venir, qu’elle imagine les plus appropriés au goût de l’abonnée ! “Hormis les
bandes dessinées, les auteurs russes, les
romans d’amour à l’eau de rose, les autobiographies de stars, je m’intéresse à tout !”
confie Francine.
Un vecteur de lien social
Pour le reste, Francine s’intéresse à l’histoire
locale et aux récits documentaires. “La lecture
renseigne. Elle permet de prendre du recul et
offre des sujets de discussion.” Grâce à son
action hors-les-murs, la Médiathèque comble
ainsi une soif certaine de connaissances.
Elle est aussi un vecteur de lien social. “J’ai
toute confiance en Dominique. Elle connaît
mes goûts et ne se trompe jamais. La veille
de Noël, elle m’a apporté le livre de Delphine
de Vigan, qui a reçu le prix Renaudot et dont
je lui avais parlé. J’ai ainsi passé un bon Noël
avec ce roman !” Voilà bien longtemps que
Francine dévore les livres, et pourtant ces
derniers temps, une étape a été franchie : “j’ai
perdu mon mari subitement, en 2012. J’en ai
été très affectée et j’ai mis trois ans à m’en
remettre. La lecture a été pour moi une vraie
thérapie !” n
PLUS EN SAVOIR PLUS SUR LES ACTIONS
MÉDIATHÈQUE HORS-LES-MURS >
05 59 59 17 13
et sur mediatheque.bayonne.fr
Adinean aitzinatuegia izanki
Balichon bere auzotegitik
ateratzeko, Francineren etxera
Dominique, Mediatekako solaskidea hurbiltzen da liburuak
trukatzeko. Francinek aitzineko
liburuak komentatzen ditu gehienetan baikorrak diren
komentarioak, berez jakin-nahi
handi hau edozoin gairi
interesatzen baitzaio- Dominiquek atxikitzen ditu eta ondotik
Irakurleen Klubari aipatuko dio.
Gero, haren aburuz, harpidedunaren gustukoenak diren
ondoko hilabeteko eleberrien
berri ematen dio! “Komikiak,
errusiar idazleak, amodiozko
eleberri arrosak, izarren autobiografiak aparte, deneri interesatzen naiz!” dio. Murruetatik
at deitu haren ekimenari esker,
Mediatekak horrela jendeak
duen jakinduria egarri azkarra
asebetetzen du. Lotura sozial
eragilea da ere. “Konfiantsa
osoa dut Dominiquerengan.
Gustatzen zaidana ezagutzen
du eta ez du sekula hanka
sartzen. Eguberriko bezperan,
Renaudot saria eta nik aipatu
nion Delphine de Viganen liburua ekarri dit. Eguberri gozoa
iragan dut eleberri hau lagun!”
GEHIAGO JAKITEKO >
05 59 59 17 13
mediatheque.bayonne.fr
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page24
24
SORTIR, VOIR, ÉCOUTER
Vie de la cité
Partager la lassitude du berger souletin, voyager au Moyen-Orient,
se battre contre la pollution, puiser la création au cœur de la diaspora
basque, étudier la reproduction des libellules… À Bayonne, les propositions
sont fortes au printemps, et les images puissantes !
Le monde magique
de l’opéra
C’est un concert exceptionnel qu’accueille
le Théâtre de Bayonne le samedi 12 mars
à 20h30. À travers la voix puissante du
ténor navarrais Eduardo Zubikoa, ce récital lyrique autour de l’opéra est né du
désir profond de prolonger l’hommage au
peintre Javier Ciga, honoré au musée
Basque en 2015. C’est aussi l’occasion de
renforcer les liens étroits qui unissent les
villes jumelées de Pampelune et Bayonne.
Samedi 12 mars
Théâtre de Bayonne
Tarif unique : 20€
Gratuit pour les moins de 18 ans.
Billets en vente au Théâtre,
place de la Liberté
POUR EN SAVOIR PLUS > bayonne.fr
Halte-là ! Les montagnards
sont las…
À travers les photographies de Bruno
Platel exposées au musée Basque, c’est
une plongée dans le quotidien des
paysans et des bergers en Soule dans les
années 1960 qui nous est proposée. Le
titre de l’exposition, Les Montagnards
sont las, fait référence au syndicaliste
paysan Jean Pitrau (1929‐1975) qui s’est
battu pendant ces années pour attirer
l’attention des pouvoirs publics sur les
conditions de vie très difficiles des travailleurs de la montagne souletine… à cette
fin, il avait organisé en 1975 une exposition photographique sous ce même titre.
LES MONTAGNARDS SONT LAS >
Jusqu’au 24 avril - Musée Basque,
37 quai des Corsaires
POUR EN SAVOIR PLUS > musee-basque.com
Une certaine vision
de la planète
Shepard Fairey est une figure mondiale du
street art américain, un militant universellement connu pour sa campagne OBEY
Giant initiée en 1989 ou pour avoir réalisé
le portrait de campagne de Barack Obama
en 2008. La lutte pour la protection de
l’environnement résonne dans ses travaux,
aux côtés d’engagements politiques et de
combats humanistes. Dernier témoignage
en date, l’œuvre monumentale Earth
Crisis, suspendue en haut de la tour Eiffel
à la veille de la COP 21 en novembre
dernier. L’écologie dans l’univers de
Shepard Fairey ne date pas d’hier. Elle y
occupe une place privilégiée depuis une
vingtaine d’années. L’artiste se sert d’une
production artistique sérielle (affichage,
sérigraphie) pour diffuser ses idées et
sensibiliser le public. Spacejunk propose
de découvrir ses œuvres majeures en
faveur de l’environnement, de 1997 à
aujourd’hui.
OBEY PROPAGANDA - A VISION FOR
OUR PLANET > Jusqu’au 2 avril
Spacejunk - 35 rue Sainte-Catherine
Ouvert du lundi au vendredi de 11h à 19h le samedi de 14h à 19h
POUR EN SAVOIR PLUS > spacejunk.tv
Contrechamp
sur le Moyen-Orient
Le cinéma L’Atalante propose son rendezvous annuel Rencontres sur les Docks,
manifestation dédiée à la fiction et au
documentaire de création, mais aussi à
la musique. Pour sa 12e édition, et pour
prendre un peu de recul sur une actualité
tourmentée, le festival offre un contrechamp sur le Moyen-Orient, avec des
réalisations venues d’Égypte, d’Algérie,
d’Iran ou d’Irak. Autant de regards qui
mettent en avant les peuples dans leur
aspiration à la liberté, leurs ressources et
leur capacité de résistance même au cœur
du désastre. Des rencontres, buffets,
concerts et une exposition sur le thème du
monde arabe sont au programme. Le festival consacre un focus sur la création
basque, et accueille Mariam Sankara,
veuve de l’ancien président du Burkina
Faso Thomas Sankara, assassiné en 1987,
pour l’hommage qui lui est rendu à travers
la projection du documentaire Capitaine
Thomas Sankara.
Du 16 au 19 mars - Atalante
7 rue Denis-Etcheverry
POUR EN SAVOIR PLUS > 05 59 55 76 63
et atalante-cinema.org
Exp
Création
et diaspora basque
Le musée Basque accueille l’exposition
Regards d’artistes sur la diaspora basque.
Conçue en partenariat avec Eusko Ikaskuntza, elle présente une série d’œuvres
contemporaines inédites sur le thème de la
diaspora basque. Photographies, vidéos,
peintures, sculptures, installations… les
créations ont été réalisées dans le cadre
d’un concours. Quelques œuvres "invitées”
complètent ce tour d’horizon.
REGARDS D’ARTISTES SUR LA DIASPORA
BASQUE > Jusqu’au 10 avril
Musée Basque, 37 quai des Corsaires
POUR EN SAVOIR PLUS >
musee-basque.com
Exp
Se reproduire…
une fonction vitale !
Beaucoup de questions viennent à l'esprit
concernant la reproduction, cette fonction
vitale qui assure la perpétuation des
espèces sur Terre, leur évolution au cours
du temps ! Comment cela fonctionne
chez les autres êtres vivants ? Les plantes
possèdent-elles toutes des fleurs pour se
reproduire ? L'œuf d'un insecte est-il
semblable à celui d'un oiseau ou d'un
mammifère ? Avec l’exposition Pistil et
sex-appeal, le Muséum d’histoire naturelle
lève le voile sur les mécanismes contribuant à la reproduction des êtres vivants,
notamment des végétaux et des animaux.
La nature montre une incroyable diversité
de formes de reproduction, toutes basées
sur un principe unique : la division cellulaire. Cela va de la plus simple, comme la
séparation d’une cellule en deux, à la plus
complexe avec des organes spécifiques,
des cycles particuliers… Bactéries, champignons, plantes et animaux… aucun
organisme n’y échappe !
PISTIL ET SEX-APPEAL,
LA REPRODUCTION DU VIVANT >
Jusqu’au 24 avril
Maison des Barthes - Plaine d’Ansot
POUR EN SAVOIR PLUS > ansot.bayonne.fr
Fes
Exp
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page25
SORTIR, VOIR, ÉCOUTER
Exposition “Les Montagnards sont las”
Vie de la cité 25
Concert - Le Monde magique de l’opéra
Exposition “Regards d’artistes sur la diaspora basque” - Michel Hacala
Festival “Rencontres sur les docks” - Documentaire Capitaine Thomas Sankara
Exposition “A vision for our planet”
Exposition “Pistil et sex-appeal”
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page26
BAYONNE SCOPE
26
1
a
1- a) Animation phare de la ville pour Noël, la grande roue de Bayonne a attiré la foule des grands jours ! Parents, enfants, amoureux,
photographes... elle a enthousiasmé tout le monde ! b) Un beau moment de recueillement, de communion et de poésie lors de
deuxième édition du lâcher de lanternes le 12 décembre. 2- Comme un clap de cinéma... La première pierre du futur cinéma d'art et
d'essai L'Atalante a été posée le 17 décembre par le maire, Jean-René Etchegaray, et Jean-Pierre Saint-Picq, président de l’association
Cinéma et Cultures. 3- À Paris, une délégation de la Ville de Bayonne recevait le 18 février le label Villes Internet 2016 5@ des mains
du Secrétaire d’État Jean-Vincent Placé. 4- Tous les services de la Ville et de l’Agglomération présentés aux nouveaux Bayonnais
b
3
2
4
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:52 Page27
BAYONNE SCOPE
27
5
lors de la réception d’accueil au Grand Salon le 2 décembre. 5- 422 seniors bayonnais au réveillon de la Saint Sylvestre organisé pour
eux par Service Animations Seniors à la Maison des associations… 100 % d’entre eux ont dansé, certains jusqu’à 3h
du matin ! 6- Quai de Lesseps, le gaztetxe, espace autogéré destiné aux jeunes, a été inauguré par le maire le 23 janvier. Jean-René
Etchegaray a officiellement remis les clefs à l’association Baionako Gazte Asanblada. 7- La Cie Lézards Qui Bougent a fait fort ! Elle a
entraîné dans le sillage de sa dernière création théâtrale, ”La vraie vie de Gennaro Costagliola”, plus de 500 Bayonnais ! a) Le comédien
Jacques Nouard au Théâtre - b) Les crieurs au marché Place des Gascons - c) Le concert “Une ritournelle ma d'moiselle”.
6
7
a
b
c
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:53 Page28
BLOCNOTES
28
INFOS JEUNESSE
Passer
le BAFA
Le Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur permet aux
jeunes d'encadrer des groupes
lors des activités de loisirs ou des
séjours de vacances. Il faut être
âgé de 17 ans minimum au premier
jour du stage. Cette formation
se déroule en trois étapes, à
effectuer dans l'ordre. Toutes
les infos sont disponibles au Bij.
Conseils
juridiques
Une permanence juridique gratuite et anonyme est assurée
par l'Ordre des Avocats de
Bayonne tous les premiers mercredis du mois de 17h à 18h.
Inscriptions pour ces permanences à l'accueil du Bij.
Ateliers
gratuits aux
cyberbases
A l'occasion de la fête de l'internet du 28 mars au 1er avril, les
cyberbases de Bayonne invitent
le public à découvrir et à utiliser
les services en ligne qui facilitent la vie et le partage de projets. Ces ateliers informatiques
sont gratuits et ouverts à tous.
Inscriptions obligatoires >
Cyberbase Bij > 05 59 15 10 91
Cyberbase ESCM > 05 59 55 79 08
Pour en savoir plus > Bij 71
rue Bourgneuf - Place Marc-Aubert
Du lun. au vend. de 9h à 12h30
et de 14h à 18h
05 59 59 35 29 - bij@bayonne.fr
bayonne.fr et facebook
>>>>>
EXPOSITION
Affiche des Fêtes : l’heure du choix !
Du 13 au 28 février, les cinq projets d'affiche des Fêtes de Bayonne ont été exposés au musée Basque
et de l'histoire de Bayonne. Le public était invité à élire sa préférée ! Il a pu voter pour l’affiche de
son choix sur place, au musée, mais aussi sur internet, dans les mêmes délais. Le vote du public comptera pour moitié dans le résultat final, l'autre moitié représentant le choix de la commission extramunicipale des Fêtes. Les résultats sont dévoilés le 1er mars . Découvrez l’affiche gagnante sur le site
des Fêtes.
Pour en savoir plus > fetes.bayonne.fr
SPORT
À bloc
dans l’escalade !
The Roof Pays Basque
a ouvert à Bayonne
la première salle
d’escalade de bloc
de niveau national
d’Aquitaine
pour
tous les adeptes des
sports de montagne
et d'escalade de la région. Ce concept original
permet de pratiquer l'escalade en toute sécurité,
sans aucun équipement (baudriers, cordes) à
l'exception de chaussures spécifiques. Les blocs
n'excèdent pas 4,50 m de hauteur et les chutes
sont amorties par des tapis. The Roof est ouvert
indifféremment aux débutants et aux pratiquants confirmés. Autour de l'activité d'escalade,
ont été créés un espace de détente avec des services, des animations, des expositions… et une
terrasse couverte.
The Roof - 3 Place André Emlinger
Pour en savoir plus > bayonne.theroof.fr
SOLIDARITÉ
Les chœurs
ont du cœur
Les Chœurs Oldarra, Adixkideak et le quintet d’instruments à vent Haize se mobilisent au profit de
Tous avec Agosti/Maison des Familles Pays Basque.
Cette association a pour objectif d’élargir les possibilités d’hébergement des familles des personnes
hospitalisées à Bayonne lorsqu’elles résident trop
loin. Le but est de permettre la construction d’une
Maison des familles offrant un cadre de repos et de
vie chaleureux à proximité de l’Hôpital de Bayonne.
Rendez-vous le 20 mars à 17h à la Cathédrale pour
un concert exceptionnel, dont l’intégralité des
recettes sera utilisée pour faire avancer ce projet.
Tarif : 15 € - Gratuit pour les moins de 12 ans
Pour en savoir plus > tous-avec-agosti.org et Facebook
CONCERT
Conversation avec Mozart
Le pianiste de renommée internationale et homme de radio bien connu des mélomanes, Philippe
Cassard, troquera son micro pour une baguette de chef d’orchestre à l’occasion du concert intitulé
Autour de Mozart, conversations, donné le vendredi 22 avril à 20h30 sur la scène du Théâtre de
Bayonne. Depuis son piano, il dirigera l’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque dans un dialogue
avec Mozart autour d’un riche programme.
Pour en savoir plus > orbcb.fr
>>>>>
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:53 Page29
BLOCNOTES
29
PATRIMOINE
CULTURE
L’esprit basque souffle sur Jules-Ferry
La culture basque sera à l’honneur lors de la fête baptisée L’Esprit basque et organisée par l’Amicale de
l’école Jules-Ferry le 9 avril. Le programme s’articule autour de concerts de la chorale des élèves dirigée
par Maialen Errotabehere, des chorales Haiz Hegoa, Buhaminak et Bestela, de démonstrations de force
et de danses basques. Cette soirée est l’aboutissement d’un projet ambitieux porté par parents et enseignants de l’école Jules-Ferry, qui propose un enseignement bilingue basque. Elle se veut une invitation
adressée à tous les habitants du quartier Saint-Esprit à célébrer la culture basque aux côtés des élèves.
L’Esprit basque - 9 avril
Pour en savoir plus > École Jules-Ferry - 05 59 55 11 77
L’invitation
au voyage
Charme de la confluence, poésie
des anciennes murailles, mystère
des ruelles et plachottes, Bayonne
recèle des trésors. Que vous soyez
Bayonnais d’un jour, d’hier ou de
toujours, profitez du printemps
pour voyager à travers la ville,
au fil de son histoire et de ses
édifices, au gré de ses saveurs, à
la rencontre de celles et ceux qui
rendent son patrimoine vivant.
Visites guidées, parcours thématiques, flânerie contée, jeu de
piste, pauses patrimoine, Journées des métiers d'art, Patrimoine
raconté... près de 50 rendez-vous
vous sont proposés ce printemps.
Les guides conférenciers partageront avec vous leurs connaissances
et leur attachement à Bayonne,
Ville d’art et d’histoire.
SANTÉ
Le corps et l’esprit
À l’occasion de la Semaine d’information sur la
santé mentale, le Réseau Santé Mentale Pays
Basque organise, en association avec de nombreux partenaires associatifs, une journée de
sensibilisation et de découverte de l’activité
physique adaptée. Sur le thème Santé mentale et
santé physique : un lien vital, le complexe sportif
de la Floride accueille le 19 mars, de 10 heures
à 17 h 30, un tournoi amical de football qui
opposera amateurs de foot et licenciés de sports
adaptés vivant avec un trouble psychique. De
nombreux ateliers (tir à l’arc, expression corporelle, pilates, stretching, pelote, basket) adaptés
aux personnes en situation de handicap seront
proposés.
Mieux comprendre
le handicap
Forts du succès de l’édition 2015, les étudiants de
l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE)
de Bayonne, spécialisés dans le Management de
la Santé, organisent pour la deuxième année
consécutive Des débats, conférences, ateliers,
initiations, tournois figurent au programme de
cette semaine riche en animations, destinée
à sensibiliser le grand public au quotidien des
personnes handicapées. De belles rencontres en
perspective !
Semaine du Handicap > du 21 au 27 mars
Pour en savoir plus > Facebook : SemaineduHandicap
Le 19 mars. Pour en savoir plus > rsmpaysbasque.fr
ÉVÉNEMENT
Semez, bouturez, jardinez !
La 14e édition des Rendez-vous aux jardins se déroule à Bayonne du 3 au 5 juin sur la thématique des
couleurs du jardin. Devenu un incontournable dans le programme printanier, cet événement donne
l’occasion de découvrir ou redécouvrir les jardins de la ville, mais également de présenter, après inscription,
son propre jardin. Le centre horticole ouvrira ses portes au public le samedi 4 juin, de 10 heures à 17 heures,
pour dévoiler de magnifiques camaïeux de couleurs. À la traditionnelle bourse aux plantes, prévue sur
ce même site, chacun pourra échanger des végétaux. Alors, pensez à préparer dès à présent semis et
boutures pour être fin prêts !
Rendez-vous aux jardins > du 3 au 5 juin - Renseignements & inscriptions au 05 59 46 61 60
Pour en savoir plus > Brochure
disponible au Hall Cassin, à l’Office
de tourisme, sur bayonne.fr
et sur bayonne-tourisme.com
Rens. et réservations > Office
de tourisme, 25 place des Basques
05 59 46 09 00
infos@bayonne‐tourisme.com
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:53 Page30
30
ACTUALITÉ ASSOCIATIVE
MUSIQUE
SOLIDARITÉ
Jouez tambours !
Tous à vos stylos !
Vous les avez peut-être
entendus ressuscitant les
partitions du XIXe siècle à
l’occasion des Fêtes de
Bayonne ou de la Fête de la
Musique. Créée en 2014 à
l’occasion des commémorations des batailles napoléoniennes, la formation Les Tambours Nive et Adour constitue une
formation unique dans le Grand Sud-Ouest. Avis aux amateurs de musique militaire, l’association poursuit son activité au-delà des célébrations du bicentenaire et recrute des joueurs de tambour confirmés.
L’université de Bayonne
accueille le 19 mars la
désormais traditionnelle
dictée organisée par
le Rotary Club. Les
bénéfices seront intégralement versés aux associations Agir et Coup de
Pouce qui luttent contre l’analphabétisme et l’illettrisme précoce des
enfants. Alors, petits et grands, à vos stylos pour ce rendez-vous ludique
avec la langue française !
POUR EN SAVOIR PLUS > Facebook > Les Tambours Nive et Adour
FORMATION
Samedi 19 mars à 14h30 - Amphi de l’Université de Bayonne
8 allée des Platanes. INSCRIPTIONS > dupontserge@orange.fr
EMPLOI
Les Francas à Bayonne
La mobilisation continue
L’association départementale des Francas dispose désormais d’une antenne
à Bayonne. Elle a pour vocation de favoriser l’accès de tous les enfants à des
loisirs de qualité à travers des activités à vocation éducative, sociale et culturelle. Les Francas, c’est un lieu incontournable de ressources et de rencontres
pour tous les professionnels de l’animation. Vous y trouverez une mine
d’informations sur les formations telles que le BAFA, le BPJEPS, le CQP…
L’association SNC, Solidarités Nouvelles face au Chômage, poursuit inlassablement ses efforts pour lutter contre le chômage et maintenir une mobilisation de la société civile toute entière. Le réseau d’accompagnateurs
bénévoles propose un suivi personnalisé et gratuit, quels que soient la situation du demandeur, son domaine d’activités et ses qualifications. Cela passe
par une écoute et un soutien dans la recherche d’emploi, un accompagnement dans les démarches et dans la réalisation d’un projet professionnel.
Permanences > Mercredi matin de 9h30 à 12h à l’Espace Socio-Culturel Municipal
Place des Gascons l Mercredi après-midi de 14h à 17h30 au Bureau Information
Jeunesse - 71 rue Bourgneuf l Pour en savoir plus > 07 88 68 29 08
SPORT
Kaxu !
Le rugby au
meilleur prix !
L’Aviron Bayonnais Rugby Pro
lance les kaxus ! Le dispositif
permet de proposer au public des
tarifs attractifs pour les matchs
à domicile de la saison en cours.
Le principe est simple : plus le
spectateur achète son billet tôt,
moins le prix sera élevé. Le dispositif est valable pour tous les
matchs restant à jouer cette saison
par l’Aviron Bayonnais.
POUR EN SAVOIR PLUS > abrugby.fr
POUR EN SAVOIR PLUS > 06 07 11 60 35 - 06 73 85 31 29 et
groupe.paysbasque@snc.asso.fr
DÉFICIENCE VISUELLE
MODE
Kung-fu
au COB
Appel à
bénévoles
Deux styles,
une passion
Le Club Olympique Bayonnais
lance une nouvelle section de
Kung-fu tous les samedis de 10h à
12h. Les cours s’adressent, dans un
premier temps, à tout public à
partir de 16 ans. Les cours pour les
plus jeunes viendront par la suite.
Rappelons que l’esprit et le bénéfice du Kung-Fu sont de permettre
l'épanouissement du pratiquant,
tant physique que psychologique
et relationnel.
Vous avez envie d’aider les personnes aveugles et malvoyantes ?
Vous souhaitez vous engager au
sein d’une équipe dynamique
pour servir la cause de la déficience visuelle ? Vous souhaitez
offrir vos compétences et un peu
de votre temps pour servir la cause
de la déficience visuelle ? L'association Valentin Haüy de Bayonne
recherche un bénévole responsable de la communication externe
pour dynamiser ses relations avec
les médias.
L'association Pasion Flamenca et
Rapid Couture mettent leur énergie en commun pour proposer un
défilé de mode original le 3 avril à
la Maison des associations. Deux
défilés sont programmés : l’un à
14h, l’autre à 17h. On pourra y découvrir deux styles de mode très
différents : des modèles d'inspiration Flamenca avec robes de sévillanes, flamenco… et des créations
d'inspiration Couture.
POUR EN SAVOIR PLUS > COB 17 avenue de Rossi - 05 59 55 27 82
et clubolympiquebayonne.free.fr
POUR EN SAVOIR PLUS > 05 59 31 15 41
(après-midi, du lund. au vend.) ou par
mail sur comite.bayonne@avh.asso.fr
Dimanche 3 avril >
Maison des associations, 3 allée de Glain
Entrée : 5 € et 3 € - Parking gratuit
le dimanche POUR EN SAVOIR PLUS > Rapid Couture
05 59 59 42 28
Le guide des associations est disponible sur bayonne.fr
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:53 Page31
Expression
des groupes politiques
Majorité municipale
“Parole d’élu”
Michel Soroste, Adjoint au Maire,
en charge des finances, de la fiscalité
et du contrôle de gestion.
Marié, 2 enfants.
Expert-comptable et commissaire aux comptes,
retraité.
“Répondre aux attentes
des Bayonnais par une gestion
rigoureuse et responsable
des finances communales”
IL EST SOUVENT DIT QUE LES COMMUNES DOIVENT
FAIRE FACE À UN CONTEXTE BUDGÉTAIRE ET FINANCIER
DIFFICILE. QU’EN EST-IL EXACTEMENT ?
C’est tout à fait exact. Nous vivons une situation totalement inédite
dans l’histoire des finances publiques. La baisse des dotations de l’État
(-12,5 milliards d’euros entre 2014 et 2017), qui touche toutes les
communes de France, va entraîner de graves difficultés pour la mise
en œuvre des politiques publiques et menace fortement les capacités
d’investissement de toutes les collectivités locales.
Pour Bayonne, l’impact financier de cette baisse, qui se cumule d’une
année à l’autre, se résume en un chiffre : une perte de 11 millions d’euros
de recettes sur le budget communal, entre 2014 et 2017 ! Il faut que
les gens se rendent compte de ce que cela signifie. C’est colossal.
31
mettant les mains dans le cambouis de la mécanique financière afin de
“déposer le moteur” et de relancer sa reconstruction.
Et, dans ce contexte, la prospective financière prend une importance
toute particulière. Pour la première fois, nous avons présenté des
perspectives à 5 ans, afin de permettre aux uns et aux autres d’avoir
une meilleure lisibilité et d’agir en responsabilité. Alors, entendre
certains parler de “gabegie”, cela me fait sourire…
COMMENT COMPTEZ-VOUS PROCÉDER
POUR MAINTENIR LES ÉQUILIBRES FINANCIERS ?
Dans un travail conjoint entre les élus et les services, nous avons donc
engagé cet exercice de prospective financière, car, on ne peut pas gérer
une commune pendant 6 années sans s’interroger sur sa capacité réelle
à financer les décisions prises par ses élus, et il n’est pas envisageable
de lancer un investissement, sans se demander de quelle façon on
le paiera. De la même façon, il n’est pas possible d’établir les budgets
futurs sans évaluer les perspectives économiques locales ou nationales,
qui vont impacter fortement les moyens financiers de la Ville.
Nous avons la conviction que c’est la combinaison d’une prospective
budgétaire réaliste et d’une action politique responsable qui préservera la situation financière de notre ville, tout en procurant une
meilleure qualité de vie à ses habitants.
C’est dans ce sens que nous travaillons à la mise en place d’un
Programme Pluriannuel d’Investissements (PPI) afin de programmer
les projets d’investissements jusqu’à la fin du mandat. Il traduira ainsi
l’effort d’investissement important que la Ville de Bayonne s’engage
à consentir, et ce, en tenant compte des marges de manœuvre
financières dont elle dispose.
Pour la première fois également, nous avons mis sur pied un
Programme Pluriannuel d’Investissement spécifique pour les écoles ;
c’est un très bon exemple de cette stratégie. Il illustre très concrètement la volonté qui est la nôtre de considérer l’éducation de nos
enfants comme une priorité majeure de l’action municipale.
De par les charges de centralité qui lui appartient d’assumer, notre
Ville, peut-être plus que d’autres, doit donc faire œuvre de rigueur
et d’inventivité pour s’adapter à l’ajustement nécessaire des comptes
publics.
QUELS SONT JUSTEMENT LES AXES STRATÉGIQUES
QUI VONT VOUS GUIDER PENDANT LE MANDAT
CONCERNANT LES FINANCES COMMUNALES ET
VOS PROJETS ?
POURQUOI, DÈS LORS, NE PAS AUGMENTER
LES IMPÔTS LOCAUX QUI CONSTITUENT UNE PART
IMPORTANTE DES RECETTES DE LA VILLE ?
Faire mieux avec moins, tel est notre objectif. Dans la perspective
de la contraction de nos ressources, il est donc essentiel de contenir
nos dépenses courantes pour pouvoir maintenir un autofinancement
suffisant, afin de financer nos investissements, mais aussi préserver
la capacité d’agir de la Ville pour le futur.
Hors de question ! Ça serait la voie de la facilité. Mais, il faut savoir
que l’accumulation de cette baisse des dotations de l’État et des
nouvelles charges auxquelles nous sommes tenus de faire face,
auraient pu représenter, à elles seules, une augmentation des impôts
locaux à Bayonne de 8 à 9 points de fiscalité !
C’est donc une option que nous écartons très clairement. Le choix de
ne pas augmenter la pression fiscale, et ce, depuis 7 ans, est un choix
très fort de la Municipalité. Nous nous refusons à charger davantage
le fardeau fiscal supporté par les ménages et les entreprises, qui sont
plus que jamais dans une période difficile. Pourtant, certaines Villes
ont augmenté très fortement les impôts : + 10 % à Lille, + 5 % à Lyon
et Bordeaux, + 15 % à Toulouse… Le Maire nous a donné clairement
le cap : “Hors de question d’augmenter les impôts à Bayonne”. C’est
donc très clair.
Certes, cet engagement, qui continuera à être tenu, pour la 8è année
consécutive, vient contraindre les recettes de la Ville ; mais il doit nous
rendre encore plus exigeants sur la définition de nos priorités. C’est pour
cette raison, qu’avec le Maire, nous avons œuvré d’arrache-pied en
Même si la maîtrise des dépenses de fonctionnement requiert un
effort partagé par tous, nous considérons qu’une gestion rigoureuse
n’est pas synonyme de rigueur. C’est la condition préalable à notre
capacité à maintenir un niveau ambitieux d’investissement.
C’est un travail de tous les jours, l’œil rivé sur les tableaux de bord
financiers. Et, c’est ce qui permet de dire que la santé financière de
la Ville de Bayonne est saine. Nous pouvons ainsi continuer d’investir
pour porter des projets structurants au service de tous les habitants
et des générations futures.
Le meilleur exemple en est tous les projets que nous lançons pour
faire de Bayonne une ville toujours plus attractive : la reconstruction
du musée Bonnat-Helleu, la construction des salles de cinéma de
L’Atalante, les écoles, dont la nouvelle au Petit-Bayonne, les nouveaux
équipements sportifs à Sainte-Croix et la Floride, la chaufferie bois,…
sans oublier, bien sûr, le grand projet urbain que va être l’arrivée du
Tram’Bus et qui va donner un visage complètement nouveau à tout
notre cœur de ville.
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:53 Page32
32
Expression
des groupes politiques
Groupe de Gauche
“Bayonne ville ouverte”
LES “COMPTES DE NOËL” DU CCAS BAYONNAIS
À Bayonne, le “Père Noël municipal” attribue les cadeaux avec un sens très
particulier de la solidarité, de la redistribution et de l’intérêt général.
Le 21 décembre dernier, à la demande du maire J. R. Etchegaray, le conseil
d’administration du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) a décidé
de brader un bien immobilier lui appartenant au bénéfice d’un opérateur
hôtelier privé, malgré l’opposition des deux élus de “Bayonne Ville
Ouverte” et de plusieurs représentants d’associations œuvrant dans le
“champ social”.
Au prétexte de contraintes techniques de démolition et de curetage, le
montant de la cession de l’ancien Carré Bonnat (rue Frédéric Bastiat), qui
avait été fixé initialement à 147 000 € (somme prenant déjà en compte
ces contraintes) a non seulement été ramené à 104 000 €, mais en outre
gratifié d’un supplément de surface de 27 m2. Moins de 400 € le m2 en
centre ville ! Dans le même temps, le projet et le permis de construire
passent de 22 à 43 chambres !!! Le ruban du cadeau est un peu gros !
Si l’argument d’une augmentation de l’offre hôtelière est recevable, il ne
peut en aucun cas justifier cette bien étrange faveur faite à un promoteur
privé. Avec cette décision, les représentants de la majorité municipale
tournent délibérément le dos à leur mission au CCAS, c’est-à-dire la défense
des populations fragiles et/ou âgées de notre ville ! Un triste exemple
supplémentaire de la désinvolture avec lequel l’équipe de J. R. Etchegaray
gère l’argent public et le patrimoine des Bayonnais.
SÉCURITÉ ET PRÉVENTION : L’INACTION MUNICIPALE
La loi fait obligation aux maires des communes de plus de 10 000
habitants de créer un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la
Délinquance (CLSPD). Afin de répondre à de réelles difficultés d’incivilités
et de délinquance dans certains quartiers bayonnais, les élus de “Bayonne
Ville Ouverte” sont intervenus une première fois lors du Conseil municipal
de décembre 2014 pour demander la mise en place de ce CLSPD, neuf
mois après les élections municipales. La réponse de l’adjoint en charge
de la Sécurité fut de le promettre pour janvier 2015. Cet engagement
n’ayant pas été tenu, nous demandons une seconde fois (Conseil municipal de juillet 2015) le respect de la loi en matière de sécurité. Toujours
sans réponse. Nous intervenons auprès de M. le Sous Préfet en août 2015
qui, comme le Préfet, enjoint le Maire de Bayonne de se mettre en
conformité avec la loi. En octobre 2015, pour la troisième fois, nous
intervenons à nouveau en conseil municipal sur ce sujet. La majorité
répond qu’elle est confrontée à des difficultés avec ses partenaires de
l’Agglo, pour la mise en place d’un dispositif intercommunal : “C’est pas
ma faute c’est celle des voisins” (Biarritz et Anglet qui ont eux pourtant
mis en place et font fonctionner ce dispositif sur leurs communes…) !
Bref, le 2 février 2016, nous obtenons enfin satisfaction et la 1ère réunion
du CLSPD Bayonnais a lieu. Une quarantaine de personnes ou structures
sont présents : représentants de l’état (Préfecture, police, éducation, droit
des femmes..), représentants de professionnels (Santé, prévention, éducation, sécurité) et représentants d’élus municipaux. Par contre, les commissions (sécurité routière, vie nocturne, alcool et stupéfiants, violence
faites aux femmes,...) ne sont toujours pas mises en place… Deux ans de
perdus par négligence de la majorité municipale, sur ce dossier aussi !
ACCESSIBILITÉ : UN TEMPS DE RETARD !
La loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées de 2005 prévoyait une mise en accessibilité progressive des lieux publics. Un effort indispensable afin de faciliter
la vie quotidienne de nos concitoyen(ne)s handicapé(e)s, plus âgé(e)s, ou
encore les jeunes familles avec enfants en bas-âge. Force est de constater
le retard coupable pris par la Ville (comme bien d’autres collectivités,
il est vrai) en ce domaine.
Pressée désormais par l’État de se mettre en conformité avec l’Agenda
d’Accessibilité Programmé (Ad’AP), la majorité municipale patine et a
bien du mal à s’extraire de son esprit routinier et du simple affichage
dans la définition du plan pluri-annuel d’investissements qu’elle doit
présenter. Les élus de Bayonne Ville Ouverte ont proposé de prioriser
la mise en accessibilité des écoles et des installations sportives (piscine
Lauga…), de loisirs ou d’agrément accueillant du public. À l’inverse,
nous dénonçons l’intégration, dans ce programme, de travaux déjà
prévus dans des opérations en cours ou à venir (Office de tourisme, école
Malégarie, “Nouvel Atalante”…) : il s’agit là d’un artifice visant à
dissimuler l’inertie municipale en la matière, et révélant le manque
d’études chiffrées sérieuses. Dans le même esprit, la mise en accessibilité
des parkings devrait être affectée sur le budget de la Régie de stationnement. Les Bayonnaises et les Bayonnais concerné(e)s par la loi de 2005
et les dispositions de celles de 2014 n’ont que trop attendu et méritent
un autre traitement que celui que leur réservent les élus de la majorité
municipale.
“PORTRAITS DE QUARTIERS” :
POUR QUEL DESSEIN DE VILLE ?
Dans l’objectif d’une ville durable, éco-responsable qui se renouvelle sur
elle-même et qui contredise l’étalement urbain, le concept de “ville
compacte” que nous défendons, et que nous avons porté pendant la
campagne électorale, ne peut se penser sans la prise en compte du
caractère singulier de chaque quartier. Il s'agit, dans une ville centre, à la
densité raisonnée et assumée, d'améliorer le cadre de vie des habitants
au sein de chacun d'eux et d'y renforcer ou d’y créer des lieux de sociabilité de proximité et de qualité.
Le “Bayonne de demain” doit prendre appui sur ce qui fait l'identité de
ses quartiers, leur caractère et leur histoire, ce que l'on rejette ou l’on
aime en eux. Et qui, mieux que nous, habitants, usagers, peut apporter
cette connaissance, cette sensibilité. C'est en ce sens que la démarche des
“Portraits de quartiers”, amorcée pour l’instant au Polo Beyris et à SaintEsprit, constitue une initiative intéressante. À condition toutefois que
l’opération ne devienne pas l’alibi de l’immobilisme, de l’indécision ou
du conservatisme urbain.
RECHERCHE VISION URBAINE MUNICIPALE
DÉSESPÉRÉMENT…
S'il ne vise pas la simple acceptation d'un projet tout ficelé par avance,
le principe et l'intérêt de cette démarche d'urbanisme participatif sont
de tendre vers l'appropriation par le plus grand nombre d'un diagnostic
local (à l’échelle du quartier) et d’un constat plus large (à l’échelle de
la ville, de l’agglomération et même de l’ensemble du territoire) afin de
dégager ensemble les grands traits d’un dessein commun, et de produire
un projet d'avenir lucide, cohérent, compris, partagé et mieux adapté
aux besoins des habitants. Pour autant, à l’issue des premiers rendezvous de ces “Portraits de quartiers”, nous restons circonspects face à
l'absence de vision urbaine claire et de cap proposé par les élus de
la majorité municipale, pourtant au gouvernail depuis maintenant pas
mal d’années !
LA PEUR DE SON NOMBRE !
Est-ce vraiment une surprise quand on connaît les revirements et
les tergiversations chroniques de notre premier édile en toutes
circonstances ? Le domaine de l'urbanisme n'y échappe pas : on a pu le
constater encore au lendemain de la publication des chiffres du recensement de l'INSEE qui laisse se profiler pour notre ville le franchissement
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:53 Page33
Expression
des groupes politiques
probable à terme du cap des 50 000 habitants. J. R. Etchegaray est alors
revenu sur le sujet avec sa versatilité coutumière, prônant une pause dans
la production de logements à Bayonne, alors même que le président du
SCOT qu’il était il y a encore très peu de temps prétendait œuvrer au
contraire contre l’étalement péri-urbain et pour répondre aux besoins
considérables de la population en matière de logement accessible à tous.
Mais le plus éloquent, pour apprécier les décisions ou plutôt les indécisions coupables en matière de développement urbain n’est-il pas de
reprendre la parole récente des experts du secteur (dans le Supplément
SO “Immo” du 27 janvier 2016) ? Ainsi le directeur de l’EPFL (Établissement Public Foncier Local) Pays Basque : “Il manque de volonté politique
et de maîtrise publique. J’attends des élus qu’ils reprennent en main le
développement de notre territoire”. Ou encore, le directeur régional
de la SAGEC (groupe de construction immobilière) : “Certains soutiennent
qu’il est nécessaire de juguler la production de logements dans
l’agglomération. C’est une aberration car la demande reste très forte.
Limiter la production n’amènera qu’à faire monter les prix”.
UN SCAPIN REVISITÉ
Au milieu d’un paysage culturel bayonnais tristement malmené ces
derniers temps par les désolantes décisions municipales d’abandonner
le soutien à plusieurs événements emblématiques de notre ville
(Maimorables, Translatines, Black and Basque…) au profit d’un éphémère
festival “low Kult”, on ne se privera pas du plaisir de saluer le mérite et
la réussite de Scapin ou la vraie vie de Gennaro Costagliola, la dernière
création portée par la compagnie bayonnaise “Les Lézards qui bougent”.
Une démarche exemplaire de culture participative puisqu’elle a associé
des centaines de personnes de tous horizons au fil des diverses étapes de
cette belle aventure artistique : nombre de Bayonnais(e)s auront notamment apprécié la joyeuse distribution à la criée de l’éphémère gazette
Les Nouvelles de Bayonne ! Succès aussi pour la douzaine de représentations chaleureuses données à l’Albizia et à la MVC du Polo Beyris, avec
la conjugaison d’un beau texte très écrit de François Douan, d’une mise
en scène très esthétique de Kristian Frédric et d’une véritable performance de comédien de Jacques Nouard, qui tient seul la scène pendant
une heure et demie avec une rare présence. Une réussite bayonnaise qui
rayonne puisque le spectacle poursuit depuis sa route en tournée avec
69 représentations dans une vingtaine de villes. La preuve aussi qu’en
temps de crise, c’est bien notamment la culture qui permet de redonner
du sens à notre vie collective.
UN PARKING QUI GALÈRE…
“Mais que diable irions nous faire de ce parking ?”. Parodiant précisément Molière et Les Fourberies, c’est la question que les Bayonnais
seraient en droit de se poser à propos de l’acquisition fort coûteuse (près
de 5 millions € tout de même, soit 28 000 € TTC la place !) d’un parking
ouvragé en projet à la lisière de Lauga et de la Floride. Nous avions attiré
l’attention sur la facture tout à fait excessive de l’opération pour les
finances municipales, avec ses conséquences fâcheuses sur les tarifs de
stationnement acquittés par les usagers. Devant l’entêtement du maire
sur le sujet, ainsi que son refus de répondre (que ce soit par oui ou par
non) au recours gracieux que nous avons formé auprès de lui, les élus de
“Bayonne Ville Ouverte” ont décidé de contester devant la justice
administrative cette décision qui porte atteinte aux intérêts des
Bayonnais. Une opération qui semble en outre entachée d’entorses
sérieuses aux procédures et aux règles des marchés publics… Un comble
pour un juriste de profession !
Pour le groupe de Gauche “Bayonne ville ouverte” : Henri Etcheto Colette Capdevielle - Mathieu Bergé - Marie-Christine Aragon Marie Picard Felices - Alain Duzert - Sophie Herrera - Christian Murat Hervé Pallas > bayonnevilleouverte@gmail.com
33
Baiona 2014
avec le Front de gauche
CHANGEMENT D’ÉLU(E)
À l’occasion de ce magazine municipal, nous souhaitons informer
les Bayonnaises et les Bayonnais du changement à venir, au sein du
Conseil Municipal. À partir du 1er avril, Serge Nogues issu de la liste
Front de gauche présente au 1er tour des élections municipales, cédera
sa place à Véronique Wagner de la liste Baiona 2014, également
candidate à ce même 1er tour.
En effet, après avoir fusionné nos 2 listes pour le second tour et après
que le scrutin nous ait permis d’être représentés par 2 élu(e)s, nous
avions convenu de nous organiser de la manière suivante :
- Il nous a d’abord semblé logique que le temps d’exercice de cette
responsabilité d’élu(e) soit réparti entre nos deux listes initiales au
prorata de nos scores respectifs de 1er tour. (2/3 pour Baiona 2014 et
1/3 pour Le Front de gauche).
- Il nous a semblé également préférable par souci de plus grande
efficacité, que sur les 2 élus, l’un d’entre eux puisse siéger sur
l’ensemble de la période et assurer cette permanence. C’est pourquoi,
Jean Claude IRIART restera Conseiller Municipal jusqu’à la fin du
mandat.
- Enfin, pour le second poste d’élu(e), il nous a aussi paru intéressant
de permettre à 3 personnes différentes de pouvoir l’occuper,
par tranches de 2 années, afin de mieux partager cette expérience.
C’est ainsi qu’après Serge Nogues qui a assuré les 2 premières années,
Véronique Wagner prendra le relais au 1er avril pour les 2 ans qui
viennent et qu’à nouveau, un(e) élu(e) du Front de gauche siégera
pour le dernier tiers du mandat.
Même s’il nous arrive de ne pas toujours voter de la même manière
et d’exprimer parfois des points de vue différents, nous veillons dans
notre implication dans le fonctionnement de la Mairie (préparation
des conseils municipaux, travaux des commissions municipales et
extra-municipales…), à respecter nos engagements, à nous concerter
régulièrement et à partager nos informations et nos analyses.
Jada bi urte, herriko hauteskundeak iragan direla , eta horra,
mandataren herena ixtane gainditua ! Artikulu honen bitartez, nahi
dizuegu jakin arazi, epe horren karietarat, hautetsi aldaketa bat ari
girela prestatzen. Apirilaren lehenetik harat, orai arte kontseilari zen
Serge Nogues ek, bere kekua utziko dio Véronique Wagner ari.
Hori da, “Front de gauche” eta “Baiona 2014” bi zerrendek, adostu
zuten akordioaren ondorioa. Bigarren itzulian bateratu ondoren,
zuzen iduritu zitzaigun, lortu genituen bi hautetsi postuak, behar
genituela gure artean partikatu. Geroztik, indar berezi bat egin dugu,
elgarrekin finkatu genituen elkar lanaren printzipioak bizi arazteko,
pundu batzutan ikus molde desberdinak balin baditugu ere.
Élus de la liste Baiona 2014 avec le Front de gauche > Jean-Claude
Iriart : j.iriart@bayonne.fr - Serge Nogues : s.nogues@bayonne.fr
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:53 Page34
34
CARNET
NAISSANCES
Méloé RIBOT 09/11 n Clara VANHOVE 10/11 n Agathe ANGLADE 12/11 n Pettan AGUIRREGOMEZCORTA 12/11 n Aaron LEFÈBVRE
ELIE 12/11 n Matéo GAUCHET VIRGALA 13/11 n Agapanthe DRÉAN 13/11 n Paul SAUTIER 13/11 n Andde GUIRLÉ IRIGOYEN 14/11
nAdonis CULTIER 14/11 n Hector CARO ROMERO 15/11 n Marion VASLIN 17/11 n Marlène MAIA 17/11 n Walid GHIRANE 18/11 n
Miguel CUNHA FERREIRA 18/11 n Xana PERCHERON JAURÉGUIBERRY 19/11 n Nolan CHASSERIAUD 19/11 n Chelsea MOLLON
MAHAMANE 20/11 n Sana EL JAMGHILI 20/11 n Vitoria DE OLIVEIRA BARBOSA 21/11 n Emma CASANOVA FONTAINE 21/11 n
Kaïs ABBOUSS 21/11 n Junon ROULAND MONTOUROY 21/11 n Juliette BLAIN 22/11 n Lilian BOURAS 24/11 n Mattin LARANGE BERLON
26/11 n Marius GARBAY 27/11 n Noah ROCHER 28/11 n Kellan PEREZ BARON 28/11 n Rebeca PATRIANCA 30/11 n Lucile DE
LANFRANCHI 30/11 n Laura DIAZ 01/12 n Anaë GONZALEZ 03/12 n Timéo LASSERRE PELTIER 04/12 n Amaia ERRIGUIBLE 05/12 n
Rosalie GACHIS DE BIASI 06/12 n Aboufazel NEJADAVAZ 06/12 n Léonie CASCINO DE SOUZA 08/12 n Dune BONNET-COMBET 09/12
n Frida FERSEN ALIDOR 12/12 n Jon CLAVERE 13/12 n Charlotte ASTRUC 15/12 n Hermine VILLEJOUBERT 16/12 n Ilyasse HIDAR 16/12
n Unai BAGARDIE 16/12 n Martin CAVÉ 17/12 n Lyam MOLLON MARTINEZ 18/12 n Charlie BOULÉ 23/12 n Estéban OTHONDO 24/12
n Martin BESANCENOT 24/12 n Jules WATIER 24/12 n Marilou DIGONNET 25/12 n Uhaina DUVALLET 26/12 n Emma NABIAS 26/12 n
Naïa BRUNEL 26/12 n Adriana JIMENEZ HERNANDEZ 27/12 n Ibrahim LOUNICI 28/12 n Paul ETCHEVERRY 28/12 n Salimata DIAW 29/12
n Afonso DE SA MENDES 30/12 n Exaucé NKUSU MPILA 31/12 n Marie THEBAUD 31/12 n Alban OPTER d'ARCANGUES 01/01 n Luken
HIRIGOYEN GUEZALA 03/01 n Pia VANCAUWEMBERG 06/01 n Lili-Rose ITURRIA 06/01 n Paco SUAREZ 07/01 n Salomé KREBER 07/01
n Victoria ILHAT 07/01 n Amir AIT DARHAM 07/01 n Angel TESSIER GRENIER 08/01 n Lya ARNAULT 08/01 n Clément ABTOUR LAFON
11/01 n Raphaël BALLANGER 13/01 n Xabi DUCAMP MAGOUROU 14/01 n Elaïa DOS SANTOS FOURNIOUX 15/01 n Mahé MANZANAS
17/01 n Lukas HAMON 17/01 n Sven SEEWALD 17/01 n Valentin MENESES 18/01 n Jules JOURJON 18/01 n Luce EVRARD 18/01 n
Héloïse Victoria DUTERNE 19/01 n Maelys FOFANA 20/01 n Lucie DUGAST 22/01n Olaïa LARTIGUE LAHITTE 22/01 n Myriam LOUIS
DAVOUST 23/01 n Marceau GARRAIN 24/01 n Pablo RICHARD GLAVANY 27/01 n Andréa DEROUIN 30/01 n Marcel GARROS DA SILVA
30/01 n Pablo BELZUZ 30/01 n Léa SIBE 31/01 n Marie ERAÇARRET 31/01 n Julia HERNANDEZ 01/02 n Théo LADEVÈZE 02/02 n Amets
ITURRIOZ EDME 03/02 n Léonard STENGEL 05/02 n Clément ROUSSET 06/02 n Txema BURRO 06/02 n Armand BAUX 06/02 n Lilou
CAZEMAJOR NDENGOUE 07/02 n Mathilde DURRUTHY 07/02 n Sophia CAVATERRA 08/02 n Noémie ARNAUD 08/02 n Kaoutar
OUGOUG DAOUDI 09/02 n Naiala ABAD LANDRAU 10/02 n Liaam KOUACOU 10/02 n Evan GRESSELIN LEE 11/02 n
MARIAGES
Camille ERTAURAN et Antonio VERONIQUE 13/11 n Sofia ARAUJO DE SOUSA et Alexandre TORRES DOS REIS 28/11 n Grégoire
DELAUNEUX et Clothilde PONTGELARD 19/12 n Élisabeth MALFOY et Alain LECLERC 14/01 n Sabrina BENAISSA et Romain SABOT
30/01 n Corinne DUCASSOU et Philippe URTIZBEREA 01/02 n Nicolas DRIVET et Coralie FERBER 06/02 n
DÉCÈS
Jeanne PRADÈRE 12/11 (98 ans) n Marie GAYAN 19/11 (77 ans) n Mathilde SAUBES 19/11 (77 ans) n Laurence DAVIDIAN 20/11 (82
ans) n Jeannine BERNATAS 21/11 (81 ans) n Germaine AUSSENAC DEGALS 23/11 (88 ans) n Gracieuse DAGUERRE 23/11 (87 ans) n
Marcelle FOISSEAU 26/11 (96 ans) n Monique LEVEQUE 26/11 (63 ans) n Simonne BARRIERES 29/11 (79 ans) n Catherine PELTIER
03/12 (58 ans) n Marie ELICEYRI 06/12 (72 ans) n Marie-Thérèse DUROU 08/12 (89 ans) n Marie CHRISOSTÔME 10/12 (88 ans) n
Charlotte OUVRARD 12/12 (96 ans) n Marie MENDISCO 14/12 (97 ans) n Simone FABRIÈS 15/12 (85 ans) n Henriette FERRUS 20/12
(87 ans) n Marie HOURMAT 22/12 (88 ans) n Jacqueline CHAUVET 25/12 (91 ans) n Simonne FORTABAT 25/12 (91 ans) n Nicole
AGASSE 30/12 (85 ans) n Marie MASSON 03/01 (90 ans) n Anna FIGUÉS 06/01 (96 ans) n Jeanne DESTOUET 13/01 (96 ans) n Marie
MAURY 14/01 (98 ans) n Irène UDOLE 16/01 (99 ans) n Juliette SCHMIDT 16/01 (95 ans) n Jeanne DARROUS 17/01 (92 ans) n Jeanne
CACOUAULT 19/01 (85 ans) n Marie BISCAY 20/01 (90 ans) n Marie MARLIN 25/01 (92 ans) n Denise DAUDIGNON 30/01 (93 ans) n
Juana RUIZ 02/02 (84 ans) n Geneviève BATSALE 05/02 (103 ans) n Marie BARRET 07/02 (96 ans) n Marguerite DURANTON 09/02
(91 ans) n Joël DROUET 11/11 (65 ans) n Jean OILLARBURU 14/11 (86 ans) n Michel DUJARDIN 28/11 (81 ans) n Daniel ANCHARTÉCHAHAR 02/12 (69 ans) n Roger GUÉRINET 05/12 (93 ans) n Marcel BERRIO 09/12 (74 ans) n Luis RUIZ 11/12 (89 ans) n Thierry
ALBOUY 16/12 (58 ans) n Joaquim CARNEIRO DE SOUSA 22/12 (67 ans) n Jean CABEBERRY 23/12 (79 ans) n Jean FASENSIEUX 24/12
(86 ans) n Patrice BRECHOTEAU 18/01 (45 ans) n Jean-Jacques LADEVÉZE 20/01 (65 ans) n Jean-Marc BARROSO 21/01
(51 ans) n Eugène LOUTRE 23/01 (90 ans) n Jean IRIGOIN 30/01 (91 ans) n
Bienvenue à
Noé
Etcheverry
Paul
Sautier
Maxime Lafargue Marilou
Cazauran
Digonnet-Ristat
né le 21 octobre
né le 13 novembre né le 2 décembre
Uhaina
Duvallet
Adriana
Jimenez
Clément
Abtour-Lafon
née le 25 décembre née le 26 décembre née le 27 décembre né le 11 janvier
Bayonnaises, Bayonnais, Envoyez-nous vos photos de mariages et de naissances
si vous souhaitez les voir paraître sur cette page > communication@bayonne.fr
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:53 Page35
L’ACTU VUE PAR JEAN DUVERDIER
35
EXE 188 erickOK_Mise en page 1 29/02/16 15:53 Page36
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
3
Taille du fichier
4 215 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler