close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

CAP Infos mars 2016

IntégréTéléchargement
Page 1/3
Mars 2016
N°17
Le plain pied, un risque à rappeler !
BIS REPETITA
Faire, refaire, c’est travailler.
La répétition des mêmes
opérations amène de la
lassitude. À la longue,
quoique les mêmes risques
subsistent, on peut céder à
la tentation de « simplifier »
ou être moins attentif.
Encore et toujours : éclairer les passages,
dégager les obstacles, observer les sols,
tenir la main courante, signaler les zones glissantes,
etc. Mais aussi montrer l’exemple en sachant
marcher calmement, avec des chaussures bien
équipées de semelles antidérapantes !
DOCUMENT UNIQUE
CAP WELL Consulting
anime l’Atelier Business :
 4 avril et 23 Mai à Rouen
Pour éviter les accidents
stupides, il y a deux règles
de vigilance à tenir :
+ la mémoire de travail de
chacun est comme un
muscle à entretenir : il faut
sans cesse envisager les
imprévus et rappeler les
bonnes pratiques...
+ le PDCA, base du management du risque, devrait
d’abord être compris comme
«Please
Don’t
Change
Anything » avant de décider
ensemble de s’améliorer !
Philippe RIVALS
Janvier 2016
à Buchy 76
Atelier NORMAFIL producteur d’équipements spéciaux pour
l’industrie, notamment en super alliage titane et en plastique tissé,
est satisfait par CAP WELL Consulting pour finaliser l’analyse des
risques professionnels sur l’ensemble de ses postes de travail.
La vigilance de chaque instant
La négligence ou manque de vigilance peut être jugé comme un acte
responsable et donc coûter très cher au salarié lui-même, autant qu’au chef
d’entreprise.
En effet, si l’inobservation des règles de l’art en matière de prévention est
consciente, délibérée ou inexcusable, la déchéance de garantie des
contrats d’assurance sera engagée...
Le cas échéant, après remboursement des parties
victimes, l’assureur se retournera contre l’assuré
« pour payer le tout ».
Pas de prévention, pas de protection !
page 2/3
SAVOIR RÉAGIR POUR BIEN ÊTRE
Résumé du FAST-BREAK Entreprises n°6
19/11/2015
Philippe RIVALS, CAP WELL
Consulting, et Charles de LA
BASTIDE, Assurance Courtage
Paris-Rouen, ouvrent l’échange :
« avec ce 5ème FAST-BREAK
Entreprises, nous réfléchissons
sur l’axe tactique de la prévention
des risques avec l’idée que le
Bien Être au Travail doit passer
par la capacité à anticiper les
situations difficiles ».
« Savoir Réagir pour Bien Être » ou faut-il « Bien Être pour savoir Réagir » ?
Les deux, il faut commencer par l’un pour avoir l’autre !
Philippe PIGANEAU,
PDG de S-INDUSTRIES,
voit la tactique de la maîtrise des
risques comme l’art de conduire une
bataille avec différentes armes...
Il faut commencer par prendre soin
de ses 2 armes : le bien être du
chef d’entreprise et celui de
l’entreprise.
Les mots clés sont : management
bienveillant,
confiance,
respect
profond de la personne, travail en
équipe avec un tableau de bord
individuel, exigence sur périmètre
connu, lettres de mission claires,
règles connues et délégations
maximales.
« la bienveillance
ne va pas contre l’exigence »
Pour le chef, la charge
psychique doit s’équilibrer entre
famille, loisirs, santé et travail.
Pendant la bataille, il faut réagir aux
différentes perturbations endogènes
ou exogènes rencontrées et veiller à
ce que la tension interne – la charge
de travail- reste dans le début de la
« plage d’extension de l’élastique ».
Pour l’entreprise, cela repose sur
une politique connue, sur un milieu
de travail adapté et sur le bien être
des collaborateurs.
Si une période devient plus intense,
l’élastique pourra se tendre au
maximum mais chacun saura que
c’est une période passagère.
Mais pour réussir la bataille, il faut
savoir Bien réagir…
À commencer par connaître toutes
les perturbations … car il n’y a rien
de pire que de « cacher un problème
sous le tapis ».
« non punition des erreurs
et délégations en profondeur »
Les clés de management sont : non
punition des erreurs, une hiérarchie
de
proximité,
des
messages
facilement compris de tous – en
mode visuel et auditif -, intégrer la
complexité, donner attention aux
signaux faibles et investir pour la
qualité.
Ainsi, en combinant à la fois un chef
d’entreprise bien dans sa tête, une
méthode de management, une
politique qualité qui prend en compte
le collaborateur et quelques principes
de bon sens, on réagit bien et
donc on
est bien !
page 3/3
SAVOIR RÉAGIR POUR BIEN ÊTRE
Résumé du FAST-BREAK Entreprises du 19/11/2015
À partir du constat que 80%
des inaptitudes se terminent
par un licenciement, les services
de Santé au Travail ont acté les
insuffisances actuelles.
La tactique est de focaliser les
efforts sur le maintien des aptitudes
au travail.
Dr Jean-Yves LARCHEVESQUE,
médecin coordinateur d’ADESTI,
aborde le sujet sous l’angle de
la Qualité de Vie au Travail et de la
prévention des Risques PsychoSociaux (RPS).
L’approche
organisationnelle,
qualifiée de prévention primaire,
reposant sur une culture du collectif
de travail est à soutenir.
« chercher la concordance entre le
travail réel, prescrit et souhaité »
Avec le
développement des
nouvelles
technologies
de communication,
des outils
aideront à
mieux articuler les vies personnelle et
professionnelle, comme une charte
des temps, un « droit à la
déconnexion » et le télé - travail…
À l’avenir, les Services de Santé au
Travail devront concentrer leurs
moyens et leurs efforts sur cette
« prévention primaire » afin de mieux
assurer le Bien Être au Travail…
Michel
QUELEN,
spécialiste
du risque
chimique et fondateur de CYLTEHA,
prend l’exemple de la centaine
d’entreprises qu’il connait bien et qui
ont été confrontées à la difficile
réglementation européenne REACH.
Leur réaction face au risque de nonconformité a joué directement sur
leur Bien Être au Travail :
+ 30% ont pris le taureau par les
cornes dès le début. Aujourd’hui,
elles ont peu modifié leurs équipes ;
le process a été peu impacté, voire
même boosté « qualité ».
+ par contre, les 20% « wait and
see » et les 50% qui ont réagi
« a minima » perçoivent maintenant
une forte pression des clients et
montrent une ambiance de travail
tendue, des conflits avec recherche
de coupables, des sanctions, de
nouvelles équipes qui essaient de
rattraper le retard, etc.
« ne pas attendre et
apprendre pour maîtriser
un nouveau risque ! »
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 507 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler