close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

: AB Mycorhizes 2013

IntégréTéléchargement
MYCORHIZES – AGROBIOLOGIE 2013
Intérêt de la mycorhization pour cultures de poireaux sur des critères
agronomiques et sanitaires
But
L’objectif est de tester l'efficacité, à moyen terme, d’un produit proposé par
l’entreprise ITAPOLLINA, commercialisé sous le nom de AEGIS mais aussi de le tester à
long terme sur la rotation culturale. Ce produit est composé en majorité de Glomus
intraradices et est autorisé en agriculture biologique depuis février 2010.
Nous avons remarqué en 2011 et 2012 la présence de mycorhizes sur les racines des
poireaux des parcelles témoin non inoculées. Le taux de mycorhization étant malgré tout très
faible, cela ne s’est pas traduit par un gain de rendement (corrélation forte entre les résultats
agronomiques et les taux de mycorhization des racines).
Comment expliquer cette présence ?
Est-ce lié à un endomycorhize indigène à la parcelle ?
Est-ce le Glomus intraradices apporté par le produit AEGIS ?
Si oui, comment s’est faite la « contamination » ? Par le passage de matériel, des
salariés, par l’eau d’irrigation, lors du travail du sol etc… ?
Afin de répondre à ces questions, nous souhaitons évaluer sur culture de poireaux
« l’arrière effet de l’inoculation de mycorhizes ». Notre objectif est alors de répondre à la
question suivante : est-il indispensable d’inoculer les plants chaque année ? Ou pouvons-nous
profiter d’une inoculation précédente et ainsi faire l’économie de l’apport du produit ? Peuton raisonner cet apport au niveau de la rotation culturale plutôt qu’à la culture ?
Conditions culturales
L’expérimentation est mise en
place sur 2 parcelles certifiées AB.
Chaque parcelle fait 200 m².
Le produit testé est AEGIS de la
société ITALPOLLINA à la dose
d’emploi de 1 g/m².
L’expérimentation mise en place
en 2013 nous permettra de tester en 2014 « l’arrière effet de l’inoculation de mycorhizes » et
de vérifier s’il est possible de raisonner l’apport de mycorhizes à l’échelle de la rotation plutôt
qu’à l’échelle de la culture. Le protocole d'essai nous permet d’étudier 3 modalités :
- Témoin non mycorhizé : Conduite classique sans apport de mycorhizes
- Mycorhization de la culture : Mycorhization des cultures installées en 2013 et 2014.
Le champignon mycorhizien est systématiquement apporté lors du semis.
- Mycorhization de la parcelle : Mycorhization de la culture installée en 2013 et
observation de la présence du champignon mycorhizien sur les racines de la culture plantée en
2014.
Les prélèvements de racines sont effectués en fin de culture et sont analysés par la
société Agrauxine.
Le tableau 1 résume les conditions culturales mises en place en 2013.
Tableau 1. Conditions culturales
Station Expérimentale Horticole de Bretagne Sud
Tél.: (00) (33) (0)2 97 46 30 80 – Fax: (00) (33) (0)2 97 50 79 19 – Email: maet.lelan@morbihan.chambagri.fr
Variété testée
Maison semencière
Miracle F1
Vitalis
Dispositif expérimental
Répétitions
3
Caractéristiques de la culture
Type de culture
Plein champ
Date de plantation et buttage
Irrigation
04/07/13
Densité de plantation 10 cm sur le rang et 50 cm en inter-rang (20
plants/m²)
Aspersion
Désherbage et buttage
02/08/13
Echelonnement des récoltes
Du 07/11/13 au 02/04/13
Densité de plantation
Engrais et amendements
Compost (Arvor compost)
10 T/ha
Duetto (5.5.8)
1 T/ha
Protection phytosanitaire
Aucun traitement
Dispositif expérimental
Site d’implantation :
Dispositif expérimental
Traitement statistique
SEHBS - AURAY
en blocs Fisher à 3 répétitions
Analyse de variance, test de Newmans Keuls (5%)
Résultats agronomiques
•
Rendements, calibres et déchets
Tableau 2. Résultats agronomiques et analyse statistique
Témoin
Mycorhization de
la culture
Mycorhization de
la parcelle
Analyse statistique
à p 5%
Poids
commercialisable
avant parage
kg/m²
Poids
commercialisable
après parage en
kg/m²
Nombre
commercialisable/
m²
Poids des
déchets g/m²
7.23
5.05
17.8
194.4
7.62
5.50
17.7
241.1
6.98
5.40
18.0
232.8
Non significatif
• Résultats des analyses de racines
Les prélèvements de racines ont été effectuées le 29/11/13 et le 02/04/14. Les analyses
évaluent le taux de mycorhization des racines sous la loupe binoculaire après coloration du
système racinaire et traitement chimique avec un colorant spécifique. Trois répétitions sont
faites par modalité, correspondant à 3 plants. Deux analyses sont réalisées pour chaque plant.
Les premières analyses effectuées en novembre 2013 aucun échantillon n’était mycorhizé.
Suite à cette observation, nous avons fait le choix d’apporter de nouveau le produit AEGIS fin
décembre.
L’analyse faite en avril 2014 donne des résultats bien différents : 100 % des échantillons
analysés présentent des mycorhizes, y compris les témoins. Avec des taux de mycorhization
importants autour de 30 % pour toutes les modalités.
Station Expérimentale Horticole de Bretagne Sud
Tél.: (00) (33) (0)2 97 46 30 80 – Fax: (00) (33) (0)2 97 50 79 19 – Email: maet.lelan@morbihan.chambagri.fr
Conclusions
Les résultats obtenus en 2011 sur culture de poireaux et en 2012 sur culture de tomates
confirment les résultats des années précédentes, à savoir : des rendements supérieurs pour les
modalités mycorhizées par rapport au témoin non mycorhizé (parfois en tendance).
Cette année, les différences de rendements observées ne sont pas significatives entre
les modalités, les rendements des 3 modalités sont d’ailleurs proches. Les analyses de racines
effectuées ont confirmé l’absence du champignon sur les racines de poireaux. Pourquoi
l’association symbiotique ne s’est-elle pas correctement installée ? Les conditions de cultures
rencontrées n’ont peut-être pas été suffisamment limitantes : besoins de la culture bien
pourvus, peu de stress hydrique, hiver doux… ?
Un second apport très tardif de mycorhizes a été effectué fin décembre, les analyses
ont confirmé une installation du champignon mais sans conséquence sur les rendements.
Comme en 2012, ces analyses montrent surtout que les champignons mycorhiziens inoculés
uniquement sur certaines zones de notre parcelle ont su coloniser l’ensemble de la parcelle.
Ce sont des résultats intermédiaires, il faudra attendre fin 2014, début 2015 pour
conclure sur l’intérêt des apports raisonnés à la parcelle ou la culture.
Station Expérimentale Horticole de Bretagne Sud
Tél.: (00) (33) (0)2 97 46 30 80 – Fax: (00) (33) (0)2 97 50 79 19 – Email: maet.lelan@morbihan.chambagri.fr
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
60 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler