close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BAS LES MASQUES ! AIDE HUMANITAIRE, DITES

IntégréTéléchargement
LUTTE CONTRE LE TERRORISME À BOUIRA
UNE CASEMATE ET TROIS BOMBES
ARTISANALES DÉTRUITES
Une casemate, trois bombes de confection artisanale et des outils de
détonations ont été détruits mercredi à Bouira par un détachement de l'Armée
nationale populaire (ANP), indique le ministère de la Défense nationale
(MDN) dans un communiqué. "Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un
détachement de l'Armée nationale populaire a détruit, le 2 mars à Bouira,
1ere Région militaire, une casemate, trois bombes de confection artisanale et
des outils de détonation", précise le MDN. Par ailleurs, "des éléments de la
Gendarmerie nationale ont saisi, à Tlemcen et Mostaganem, 2ème Région
militaire, 777 kilogrammes de kif traité". La même source précise en outre,
que des détachements combinés de Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar, de
la 6ème Région militaire "ont appréhendé (19) contrebandiers et ont saisi 2
camion, un véhicule tout-terrain, 13 détecteurs de métaux, 28,7 tonnes de
denrées alimentaires et 1.160 litre de carburant".
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
05:48 13:00 16:14
18:43 20:13
AIDE HUMANITAIRE, DITES-VOUS !
Quotidien national d’information
Page 24
8ÈME ANNÉE - N° 2134 - VEND 4 - SAM 5 MARS 2016 - PRIX 15 DA.
LA POLICE ESPAGNOLE SAISIT 20.000 UNIFORMES
MILITAIRES DESTINÉS AUX DJIHADISTES
AIDE HUMANITAIRE, DITES-VOUS !
PORTAIL DE JEUX DE MOBILIS
MOBILISTORE
SUR ORBITE
BAS LES
MASQUES !
Page 4
8ÈME ANNÉE - N° 2134 - VENDREDI 4 - SAMEDI 5 MARS 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
LE BRAS DE FER ENTRE SAADI ET AIT HAMOUDA SE DURCIT
I
contrôles douaniers sans difficulté", a
ajouté la police. "Avec les quelque
20.000 uniformes militaires et accessoires il aurait été possible d'équiper toute
une armée prête à combattre sur n'importe quel champ de bataille des organisations terroristes djihadistes dans le
monde", précise encore la police. L'une
des entreprises gérées par les suspects
arrêtés en février se consacrait à l'importation de vêtements usagés. L'un des
suspects arrêtés organisait l'envoi en
Syrie et en Irak "de matériel militaire,
d'argent, d'équipements électroniques et
de transmission, d'armes à feu et de
précurseurs utilisés pour la fabrication
d'explosifs" par l'intermédiaire d'une
société, avait expliqué la police à l'époque. Le matériel était expédié dans des
conteneurs fermés sous couvert d'aide
humanitaire et les envois étaient financés par la "hawala", un système islamique informel de transfert de fonds, beaucoup plus discret que les transferts bancaires classiques. Le chef du réseau
avait en outre des relations "constantes"
avec un membre de Daesh, qui lui avait
demandé à plusieurs reprises de recruter des femmes en vue de les marier à
des djihadistes en Syrie.
CLINTON ET TRUMP
L'AFFICHE DE LA PRÉSIDENTIELLE ?
Après leur victoire dans
de nombreux Etats mardi
1er mars, Hillary Clinton et
Donald Trump font figure
de grands favoris pour
remporter l'investiture
de leurs partis.
L'
Rubio, favori d'une bonne partie de l'establishment républicain, doit se contenter
de 1 Etat, son tout premier dans ces primaires, le Minnesota.
Du côté des démocrates, Hillary Clinton
a très nettement remporté les Etats du
Sud, confirmant sa franche victoire en
Caroline du Sud samedi 27 février. Son
rival, le sénateur Bernie Sanders, l'emporte dans 4 Etats, dont son Etat d'élection, le Vermont. L'ex-première dame
"s'est quasiment assuré l'investiture
démocrate", estime le quotidien des
affaires, et elle a "déjà commencé à
pivoter vers l'élection générale, testant
des thèmes qui visent clairement Donald
Trump".
Pour leur part, les républicains font désormais face à un moment de vérité. "Le
parti de Trump", titre The New York
Times dans un édito sévère, qui reproche aux leaders républicains leur passivité devant la montée du milliardaire
adepte des provocations et du ciblage
des minorités. Aujourd'hui, souligne en
outre le journal, "ceux qui pourraient
défier Trump - Ted Cruz et Marco Rubio non seulement sont à droite de Trump
sur de nombreuses questions, mais ont
adopté ses tactiques d'exclusion, d'intolérance et d'attaques personnelles". A
présent, "il est peut-être trop tard pour
changer le cours des choses, mais les
républicains ont le devoir d'essayer."
The Boston Globe va plus loin. "Il est
temps pour les élus républicains de
jouer cartes sur table, écrit le quotidien
dans un édito. Vont-ils ou non soutenir
Donald Trump s'il est le candidat
nominé par le parti en novembre ?"
Jusqu'ici, beaucoup de dirigeants du
parti conservateur se sont refusés à
discuter cette hypothèse. Mais Trump
"ne semble plus avoir grand-chose
d'une hypothèse". Accepter ce candidat
ou le désavouer : pour le quotidien de
Boston, "il n'y a qu'une bonne réponse".
Mobilis continue d'innover et
annonce le lancement de son portail
de jeux pour mobiles " MobiliStore ",
à destination de ses clients postpayés équipés de téléphones Android
et multimédia. Disponible sur ses
lignes prépayées depuis le 31
décembre 2015, les clients postpayés de Mobilis pourront, également, profiter d'une multitude d'applications et de jeux passionnants et
ludiques, payants ou gratuits, téléchargeables sur leurs mobiles, avec
en exclusivité la possibilité d'acheter
des fonctionnalités optionnelles
depuis leur compte client Mobilis.
L'application MobiliStore de Mobilis
est accessible sur :
Portail Web par l'URL : store.mobilis.dz
Portail Wap par l'URL:
wap.store.mobilis.dz
Application Mobile (ODP) téléchargeable sur: store.mobilis.dz ou le
play store.
Les utilisateurs de MobiliStore disposent de plusieurs modes d'utilisations, à la demande ou en souscrivant à un club VIP, "Kjava" ou
"Android", avec abonnement quotidien, hebdomadaire ou mensuel, et
bénéficient d'un nombre de téléchargement de jeux gratuits, ainsi que de
réductions allant jusqu'a 80% sur
l'achat des fonctionnalités optionnelles. Pour toute première souscription,
et en guise de cadeau, Mobilis offre
aux utilisateurs trois jours d'essais
gratuits.
Mobilis, encore une raison d'être et
de rester chez le numéro 1.
Pour plus d'information, rendez-vous
sur le site de Mobilis au www.mobilis.dz ou la page Facebook.
LE GRAND DÉBALLAGE…
Page 3
RISQUE D'INTERVENTION MILITAIRE EN LIBYE
LES MISES EN GARDE D'ALGER
L'Algérie réaffirme sa position quant à une éventuelle intervention militaire internationale en Libye, à savoir la
nécessité d'un règlement pacifique de la crise qui secoue le pays depuis 2011. " Il n'y a aucune chance pour que
l'Algérie soit entraînée dans une aventure militaire en Libye ou ailleurs " a tenu à préciser, ce jeudi, le ministre
d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Remtane Lamamra.
Lire en page 2
Mieux vaut en rire
PH. Hafida
ancienne secrétaire d'Etat
Hillary Clinton et le milliardaire Donald Trump se partagent la une des journaux américains ce 2 mars, au lendemain
du "Super Tuesday". Ils pourraient bien être aussi à l'affiche
de la prochaine élection présidentielle, le 8 novembre. "Trump contre
Clinton : la présidentielle américaine
commence", annonce sans ambages un
chroniqueur du Financial Times. Pour
The Boston Globe, "il faut vous y faire :
Clinton et Trump sont désormais les
nominés présumés". En d'autres termes,
"à moins d'un événement majeur ou
imprévu", ils ont "des chances extrêmement grandes de remporter l'investiture".
Les deux candidats ont remporté de
nombreuses victoires le 1er mars, date
du "Super Tuesday" (super-mardi), jour
où le plus grand nombre d'Etats votaient
en même temps pour les primaires.
Donald Trump a "écrasé ses rivaux",
comme le titre le site du New York
Times. Selon des résultats encore
incomplets, il remporterait 7 des 11 Etats
qui étaient en jeu côté républicain. "Il a
gagné en Nouvelle-Angleterre et dans le
Sud profond, montrant une nouvelle fois
l'ampleur de son électorat", souligne The
Wall Street Journal. Le sénateur Ted
Cruz sauve l'essentiel en remportant son
Etat d'élection, le Texas, ainsi que
l'Oklahoma et peut-être l'Alaska. De son
côté, le jeune sénateur de Floride Marco
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
LE HEZBOLLAH QUALIFIÉ
D'ORGANISATION TERRORISTE
PAR LES MONARCHIES DU GOLFE
Quotidien national d’information
Le réseau envoyait des armes
et du matériel militaire
aux djihadistes sous couvert
d'aide humanitaire...
l y avait de quoi "équiper toute une
armée". La police espagnole a
annoncé jeudi avoir saisi 20.000 uniformes militaires, qui étaient destinés à
des organisations djihadistes, dont
Daesh, actives en Syrie et en Irak. Les
uniformes ont été découverts dans trois
conteneurs saisis dans les ports de
Valence et Alicante (est) en février lors
du démantèlement par la police d'un
réseau qui envoyait des armes et du
matériel militaire aux organisations djihadistes sous couvert d'aide humanitaire, a
indiqué la police dans un communiqué.
Sept personnes avaient alors été arrêtées dans le cadre d'une enquête
ouverte en 2014 sur "les structures
étrangères" fournissant un soutien logistique à Daesh et au Front Al-Nosra,
branche d'Al-Qaïda en Syrie. "Les conteneurs transportant les uniformes étaient
déclarés comme +vêtements d'occasion+ afin de ne pas éveiller les soupçons et pouvoir passer les différents
LA POLICE ESPAGNOLE SAISIT 20.000 UNIFORMES
MILITAIRES DESTINÉS AUX DJIHADISTES
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Risque d'intervention militaire en Libye
Les mises
en garde d'Alger
L'Algérie réaffirme sa
position quant à une
éventuelle intervention
militaire internationale
en Libye, à savoir la
nécessité d'un
règlement pacifique de
la crise qui secoue le
pays depuis 2011.
l n'y a aucune chance
pour que l'Algérie soit
entraînée dans une
aventure militaire en Libye ou
ailleurs " a a tenu à préciser ce
jeudi, le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et
de la Coopération internationale Remtane Lamamra. Il a en
outre soutenu que " les aventures militaires n'ont aucune
chance d'aboutir au règlement
de ce problème ni dans l'immédiat ni à long terme ", ajoutant
que " toute autre intervention
militaire en Libye engendrera
davantage de destruction et de
pertes humaines ".
"
L'Algérie respecte le droit de la
Libye d'instaurer le régime
qu'elle juge adéquat pour son
peuple ", a encore souligné M.
Lamamra ajoutant que le rôle
de la communauté internationale est d'œuvrer avec tout son
poids, afin d'aboutir à un règlement pacifique et consensuel à
commencer par la formation
d'un gouvernement d'entente
nationale qui tarde à venir. Les
propos du chef de la diplomatie
interviennent au moment ou les
puissances occidentales ont
opté de passer à l'offensive
mettant en avant la montée de
"I
l'Etat islamique en Libye.
Concernant la décision du
Conseil de coopération du
Golfe
de
considérer
le
Hezbollah libanais comme
étant une " organisation terroriste ", M. Lamamra a rappelé
la position de l'Algérie concernant le principe de non ingérence dans les affaires internes
des pays, affirmant qu'il s'agit d'
" un mouvement politico-militaire qui active sur la scène
politique interne au Liban ". "
Nous devons dans le même
temps respecter la Constitution
du Liban et les dispositions sur
lesquelles repose l'existence
dans ce pays ", a-t-il poursuivi,
précisant que l'Algérie met en
avant le principe de non ingérence dans les affaires internes
concernant la situation au
Liban. Répondant à une question sur les prisonniers algériens dans les prisons irakiennes, M. Lamamra a appelé " à
ne pas jeter de l'huile sur le feu
concernant les questions sensibles " soulignant que ce dossier
comporte plusieurs dimensions
dont celle humanitaire.
" Il y
a une justice et il existe des
lois, outre le respect de la souveraineté de l'Irak en tant que
pays frère confronté l'agression
de l'organisation terroriste "
Daech " et qui pourrait prendre
des mesures pour se défendre
et défendre son peuple ", a-t-il
soutenu affirmant qu'aucun
"jugement sur la légitimité ou la
pertinence de ces mesures ne
peut être porté ".
" Des discussions et des actions diplomatiques sont en cours entre
les deux pays et devront permettre de trancher ce dossier",
a-t-il dit avant de conclure
"soyons patients et attendons
que l'Irak parachève sa procédure juridique pour aboutir à un
résultat positif mettant un terme
à cette question ".
N. A.
Tunisie
Cinq
terroristes
éliminés
Mercredi soir, cinq "terroristes" ont été tués lors d'affrontements avec des forces militaires et sécuritaires dans la
région de Ben Guerdane, près
de la frontière libyenne, a indiqué le porte-parole du ministère tunisien de la Défense.
"Cinq terroristes retranchés
dans une maison à El Aouija
ont été abattus par les forces
militaires et sécuritaires", qui
ont saisi cinq Kalachnikov, a
annoncé Belhassen Oueslati. Il
a confirmé qu'un commandant
de l'armée avait été blessé à la
têtelors de l'opération et se
trouvait dans un "état stable".
Dans un communiqué, le
ministère de l'Intérieur a de
son côté annoncé qu'un civil,
touché par une balle perdue,
avait également été tué durant
les affrontements. Selon le
ministère, les autorités avaient
été informées de la possible
entrée sur le sol tunisien au
cours des trois derniers jours
de "groupes terroristes", à la
suite d'un raid américain dans
la région de Sabrata en Libye.
Ce raid aérien, mené fin février
contre un camp du groupe Etat
islamique (EI), avait fait une
cinquantaine de morts. D'après
le ministère tunisien de
l'Intérieur, trois véhicules
"appartenant aux éléments terroristes", une "arme de
guerre", des ceintures explosives, une grande quantité de
munitions ainsi que des "grenades artisanales" ont été saisies mercredi. Des opérations
de ratissage se poursuivaient
en soirée, selon le ministère de
la Défense. La Tunisie, qui a
manifesté à plusieurs reprises
son inquiétude face au chaos
en Libye, a récemment achevé
la construction d'un "système
d'obstacles" sur près de la moitié des 500 km de frontière
commune, destiné à renforcer
la lutte contre la contrebande
d'armes et plus largement
contre le terrorisme.
Quotidien national d’information
LAB
H
E
T
)
E
D
S
A
P
(
protecteur " du gentil Oncle Sam et de ses multiples portes-flingues, comme l'est devenue la
France depuis que Sarkozy a ruiné le grand
oin de toute langue de bois, ou besoin de
héritage laissé par De Gaule et Chirac, en
brosser dans le sens du poil, j'avoue que je
revenant sous le giron vicié de l'OTAN. La preme sens très fier d'être algérien quand je vois
la position ferme, courageuse et très juste adoptée par mon pays vis-à-vis de la mière intervention militaire en Libye, qui semble avoir été menée surtout pour
menace d'agression dont est de nouveau victime la Libye. L'alibi sorti (comme faire taire Kadhafi et l'empêcher de témoigner sur tout l'argent fourni par lui à
le fait le magicien avec ses lapins et son chapeau haut-de-forme), ne saurait l'ancien candidat Nicolas Sarkozy, a été une véritable catastrophe, confirmant
tromper personne. Avant, quand on voulait envahir un pays, on l'accusait d'abri- au passage que l'Algérie avait parfaitement raison de s'y être opposée. Non
seulement ce pays est devenu un sanctuaire
ter Al-Qaïda, ou même d'en être le complice, alors
pour les terroristes, mais en plus il a commencé
qu'il est de notoriété publique que ce groupe terro" La première intervention militaire en Libye, qui semble à représenter de sévères menaces pour les pays
riste est une pure création des services secrets
avoir été menée surtout pour faire taire Kadhafi et
voisins, comme l'Algérie et la Tunisie, tout en
américains. On l'a vu en Afghanistan et en Irak,
l'empêcher de témoigner sur tout l'argent fourni par lui à aidant à déstabiliser toute la vaste bande
avec les résultats désastreux que l'on sait. Plus
sahélo-saharienne. A ce propos, je ne rappelletard, Al-Qaïda ne faisant plus recette auprès de
l'ancien candidat Nicolas Sarkozy, a été une véritable
rai jamais assez que c'est l'agression menée
l'opinion internationale, surtout depuis que Colin
catastrophe, confirmant au passage que l'Algérie avait
Powell en personne a reconnu que la CIA avait
parfaitement raison de s'y être opposée. Non seulement ce contre la Libye qui a déclenché la guerre civile
au Mali, véritable aubaine pour la France (toufabriqué de faux documents présentés devant le
pays est devenu un sanctuaire pour les terroristes, mais
Conseil de sécurité de l'ONU afin de pouvoir envaen plus il a commencé à représenter de sévères menaces jours elle), (re)venue poser le pied militaire dans
hir l'Irak, éliminer Saddam Hussein, accaparer son
pour les pays voisins, comme l'Algérie et la Tunisie, tout ce pays, et s'installer à quelques kilomètres à
peine de nos frontières-sud. La menace d'une
pétrole et ses richesses archéologiques, avant de
en aidant à déstabiliser toute la vaste bande sahélonouvelle agression contre la Libye (je dis bien
le livrer au chaos et aux nouveaux groupes terrorissaharienne ".
agression, et non pas intervention militaire
tes, Al-Qaïda ne faisant plus florès, dis-je, il a fallu
étrangère) est donc porteuse de tous les daninventer (j'allais écrire " inviter ", car c'est bel et
bien le cas, étant donné que les éléments de l'EI, dont al-Baghdadi, se sont tous gers, aussi bien pour nous, que pour les Européens eux-mêmes. En s'y opporetrouvé dans une prison irakienne, où ils ont coordonné leurs actions, avant de sant, de manière ferme et déterminée, l'Algérie aura adopté une noble et resse faire libérer et d'essaimer partout dans ce pays, ainsi qu'en Irak, il a donc pectable position que l'histoire retiendra. Le reste, tout le reste, n'est que tristes
fallu inventer un groupe qui fait encore plus peur, qui titille la peur-panique qui verbiages et radotages. A bon entendeur…
M. A.
habite en chacun de nous, et qui pousse l'humanité à se réfugier dans les " bras
Par Mohamed Abdoun
Fierté algérienne
2
" L'Algérie ne
sera pas
entraînée dans
une aventure
militaire en
Libye ou
ailleurs ",
Ramtane
Lamamra, ministre d'Etat, ministre
des Affaires étrangères et de la
Coopération internationale.
Air Algérie se pose
au Luxembourg
- A ton avis, qu'est-ce qui a bien pu pousser les monarchies du Golfe à déclarer que
le Hezbollah est une organisation terroriste ?
- T'as oublié que c'est grâce à la résistance
du Hezbollah que l'entité sioniste a été
contrainte de se retirer du sud-Liban, et
non pas volontairement comme elle l'avait
prétendu, et que c'est encore grâce à la
résistance farouche et héroïque de ce
même groupe que l'agression sioniste
contre le Liban en 2008 a permis d'éviter
que ce pays ne soit complètement détruit ?
- Je ne vois franchement pas le rapport.
- Les monarchies du Golfe, comme le
royaume marocain et le président al-Sissi
d'ailleurs, sont au service de l'entité sioniste. Elles sont aussi le seul référent idéologique des groupes terroristes islamistes.
- Et alors ?
- Rien ne mieux, pour faire diversion, que
d'inverser les valeurs. Plus une couleuvre
est grosse et plus elle a de chance d'être
avalée.
- Tiens, je viens de me souvenir que ces
monarchies n'ont fait que calquer leur
position sur celle de Washington. Et donc,
de l'entité sioniste. Je viens de me rappeler aussi qu'en Arabie saoudite, la femme
n'a toujours pas le droit de conduire, ni de
sortir seule, même quand elle est voilée de
la tête aux pieds. Et qu'on décapite tellement qu'une offre mondiale a été lancée
pour le recrutement de nouveaux bourreaux. Chez eux, c'est franchement pas le
pied.
- Ayhouh !
M.A.
gueule ?
up de
Coup de cœur, co
.fr
h_abdoun@yahoo
mo
:
se
res
ad
ule
Une se
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
C'est dans des moments pareils
que l'on se sent franchement
très fiers d'être Algérien ! Oui,
vive l'Algérie, et sa politique
étrangère !
a compag n i e
aérienne
Air Algérie a lancé
trois vols par
semaine
entre
Alger
et
Luxembourg - pas
une nouvelle liaison, mais le déménagement de celle
vers Metz-Nancy
dont l'aéroport est fermé pour travaux jusqu'à la miavril. Depuis le 1er mars et jusqu'au 20 avril 2016, la
compagnie nationale algérienne propose trois vols
par semaine entre sa base à Alger-Houari
Boumédiène et l'aéroport de Luxembourg-Findel,
opérés en Boeing 737-800 pouvant accueillir 48 passagers en classe Affaires et 114 en Economie. Les
départs sont programmés mardi à 12h20 (arrivée
15h00), mercredi à 11h50 (arrivée 14h30) et vendredi
à 11h20 (arrivée 14h00), les vols retour quittant le
Grand-Duché mardi à 16h00 (arrivée 18h35), mercredi à 15h30 (arrivée 18h05) et vendredi à 15h00
(arrivée 17h35). Air Algérie est sans concurrence sur
cette route temporaire. Rappelons que la compagnie
a été contrainte d'abandonner l'aéroport de MetzNancy-Lorraine pour cause de réfection de la piste, à
l'instar de HOP! Air France (depuis Lyon et Nice) et
de Jetairfly (ers Marrakech, Casablanca et
Lanzarote). Les vraies nouveautés internationales
d'Air Algérie prévues cette année sont IstanbulSabiha Gokcen le 27 mars, sa deuxième route vers la
métropole turque après celle vers l'aéroport Atatürk,
et Guangzhou a priori à partir du 30 octobre prochain ; il s'agira de sa deuxième destination en Chine
après Pékin.
L
Accord de
non-agression entre
Aqmi et la Mauritanie
e gouvernement américain vient de
révéler des documents, attribués à
Oussama Ben Laden, qui font état d'un
accord de non-agression qui était en
phase d'être signé entre Al-Qaïda mère et
le gouvernement mauritanien. L'agence
de presse Routeur a reçu une copie du
texte dans lequel Al-Qaïda au Maghreb
Islamique (Aqmi) s'engageait à ne pas
commettre d'attentats en sol mauritanien. En échange, le gouvernement mauritanien devait cesser de mener des attaques contre les positions d'Aqmi. Il
devait également libérer des prisonniers
membres du mouvement. Et chaque
année, Nouakchott devait verser une
somme allant de 10 à 20 millions d'euros
à Aqmi pour éviter l'enlèvement de touristes. Cité par l'agence Reurteur, Haçen
Ould Naji, conseiller juridique du président mauritanien, a démenti l'existence
d'un lien de la Mauritanie à cet accord,
précisant que son pays est contre le versement de rançons ou de financements
indirects des terroristes.
L
Le baromètre de Tribune des Lecteurs
En baisse
En hausse
É ditorial
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Dirigeants des monarchies
du Golfe
Serguei Lavrov, ministre
des Affaires étrangères russe
n décidant de qualifier
le Hezbollah d'organisation terroriste, alignant ainsi
leur position sur celle des
Américains et des sionistes,
les dirigeants des monarchies du Golfe n'ont fait que
tomber leur masque. Et c'est
tant mieux aussi…
E
a récente visite de
Lavrov en Algérie a
donné des ailes à la diplomatie algérienne, revenue
sur les devants de la
scène internationale. Et
c'est tant mieux !
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : redactionlecteurs@yahoo.fr
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Bureau de Mostaganem
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Le bras de fer entre Saâdi et Ait Hamouda se durcit
Le grand déballage…
Par Assia Mekhennef
B ras de fer entre Saïd
Saadi et Noureddine Ait
Hamouda. Après les
graves accusations
lancées par le fils du
Colonel Amirouche à
son encontre, sur la
chaîne " Berbère tv ",
Saïd Saadi a annoncé
sa décision de l'ester en
justice, en annonçant
sur sa page Facebook :
" Après une consultation
avec mes avocats
parisiens, une procédure
sera engagée contre
monsieur Ait Hamouda
Amrane dit Nordine pour
les propos qu'il a tenus
sur Berbére TV ".
éagissant, pour sa
part, à l'annonce de
son ex Président du
RCD,
Noureddine
Ait
Hamouda persiste et signe.
Il a déclaré sur sa page facebook : " Je viens d'apprendre que l'ex président (réel)
du RCD, après une consultation avec ses avocats parisiens!!, a décidé d'engager
une procédure judiciaire à
mon encontre.
Je réitère, que j'assume pleinement mes propos tenus
R
05-03-2016
05-03-2016
AVIS
Tribune Des Lecteurs a le plaisir
de vous réserver un espace publicitaire
à titre gratuit pour toutes vos petites
annonces concernant :
- Demandes et offres d’emploi
- Perdu/ trouvé
- Recherche dans l’intérêt des familles
- Avis d’achat/vente/location terrains,
villas, appartements,
locaux commerciaux
- Avis de décès, condoléances,
veillées, pensées
Nous sommes à votre entière disposition
pour de plus amples informations.
Tel/Fax : 021 71 65 74
Mobil : 0772 53 01 79
Pour une expression libre
22
sur BRTV ". Rappelons que
Ait Hamouda a révélé que
Saïd Saadi a construit une
villa à El Biar et il l'a loué à
12 000 euros.
Selon lui, Saadi a nié sa "
kabylité ", la preuve, précise-t-il, est le dernier meeting animé par le responsable du RCD à Alger : " tout le
discours
de
Mohcene
Bellabas a été fait en arabe
alors que dans la salle, 90 %
de l'assistance était constituée
de
Kabyles
".
Noureddine Ait Hamouda a
affirmé également que "
Saïd Saadi s'attaque à
l'homme d'affaires Haddad
alors que ce dernier lui a
rendu beaucoup de services
et il lui avait même offert une
voiture blindée ".
" Saadi a failli me manger
lorsque j'ai défendu Hocine
Aït Ahmed à l'APN et par la
suite Ferhat Mehenni. Il a
une haine viscérale envers
tout ce qui est kabyle ",
lance l'orateur.
Le fils du colonel Amirouhce
est allé très loin dans ses
révélations. Il accuse même
l'ancien président du RCD
de " divulguer des secrets
d'État à l'ambassadeur des
USA et à celui de la France
".
Evoquant son exclusion du
RCD,
Noureddine
Ait
Hamouda a révélé que Saïd
Saadi a reçu des ordres pour
qu'il l'éjecte du parti. En
répétant encore une fois que
le RCD est toujours géré par
Saïd Saadi et Mohcine
Belabès n'est que son
ombre.
Il a promis, dans ce
contexte, de faire encore
d'autres révélations et qu'il
n'allait pas rester les bras
croisés après son exclusion
du RCD : " Je ne pardonnerai jamais à Saïd Saadi de
m'avoir traité de traître après
mon exclusion. Et je n'accepterai aucune tentative de
réconciliation avec lui ni de
face à face télévisé. Mais je
ne me tairais plus jamais ",
a-t-il conclu.
A.M.
Après l'arrestation de plusieurs agents du Mossad
L'Algérie dans l'œil du cyclone
Par Amirouche El Hadi
l est devenu, de plus en
plus, difficile de déchiffrer
ce qui se passe dans les mondes arabe et musulman. Et de
mettre un qualificatif sur les
circonvolutions cérébrales des
dirigeants et même des peuples de ces nations. Depuis
plusieurs
années,
les
Américains ont conjugué leurs
forces à celles de certains
pays européens, sans oublier
le rôle central d'Israel, pour
mener la vie dure à une partie
de la planète. Actuellement,
les seigneurs occidentaux de
la guerre, USA en tête, dépensent 9, 37 millions de milliards
de dollars pour tuer, surveiller,
subvertir, torturer, détruire. Le
monde arabo-musulman fait
principalment les frais des
lubies de ces Atilla. Conflits
préfabriqués, sanglants, morts
par milliers, exode par millions, destructions des habitations et des infrastructures de
base … Cette région est en
train de foutre le camp à la
I
vitesse de l'éclair alors que
ses dirigeants ne semblent
interessés que par leurs seuls
nombrils. Ils savent que leurs
pays sont sur la liste de la US
destroy. Mais, ils ne bougent
pas. Ils ne donnent pas le pouvoir aux peuples qui peuvent
défendre leurs territoires, leurs
cultures et l'intégrité de leurs
nations.
Et même ces peuples, ils semblent avoir épousé les comportements négatifs et attentistes de leurs dirigeants
puisqu'ils ne s'empêchent nullement de tomber à pieds
joints dans le moindre piège,
le moindre traquenard.
L'Algérie, aussi, semble obéir
à cette logique. Sans aller
jusqu'à dévoiler le véritable
scénario programmé contre
l'Algérie, des sources très au
fait du contexte confient que
l'Algérie constitue "un terreau
fertile" pour les grands appétits occidentaux. Ainsi, tout ce
qui se passe dans le sud de
l'Algérie, est mis sous la loupe
sous le prétexte que cette
région névralgique de l'économie du pays, serait l'épicentre
d'un éclatement populaire à
cause de la marginalisation
des minorités.
Ainsi, le minsitre des affaires
étrangères russe l'a dit à son
homologue algérien : " Un
vaste complot se dessine
contre l'Algérie ", avertit
Sergueï Lavrov avant de préciser que des "parties étrangères" veulent mettre l'Algérie à
feu et à sang à travers la commercialisation d'un printemps
algérien. Sans les nommer, le
diplomate russe a ajouté que
ces mêmes parties "ont ouvert
plusieurs fronts près des frontières algériennes depuis la
Libye, la Tunisie et le Mali". Et
pendant ce temps, que fait
l'Algérie ? On ne le sait !
Même si elle renforce comme
elle peut ses frontières sud
pour juguler le chaos qui s'annonce. Est-ce suffisant ? Non !
Ce qu'il aurait fallu faire, et
depuis longtemps, c'est de
prendre ses devants en
s'adossant au peuple. Et uni-
3
quement au peuple. Car sans
la participation de ce dernier,
aucune défense n'est efficace.
Mais les dirigeants ne semblent pas l'entendre de cette
oreille. Cherté de la vie,
baisse du dinar et du pouvoir
d'achat, restriction des espaces des libertés, interdictions
de manifester… des ingrédients qui sont autant de bombes à retardement.
Un peuple qui vivote avec de
telles souffrances, est-il enclin
à donner sa vie pour défendre
son système politique ? Ou
même son territore ? Quand il
eut fallu chercher l'unité, le
respect de l'autre malgré sa
différence, sa culture ou sa
religion, le pays semble ignorer tout cela pour laisser la
porte grande ouverte à toutes
les éventualités. Rappellonsnous que le ministre russe des
AE incrimine directement ceux
qui ont été à l'origine des bouleversements provoqués délibérément en Tunisie, en Libye
et au Mali, d'où parvient la
plus grande menace contre
l'Algérie. Il estime que les
conspirateurs du nouvel ordre
mondial établissent leurs
plans à base d'une politique
d'influence en misant sur les
minorités populaires et les
réseaux terroristes. D'où cette
assertion d'un éminent observateur des affaires du monde
qui dira : " C'est une lourde
erreur que de croire que
Daesh a été créé par les USA
uniquement pour faire partir
Bashar al Assad. Non cela va
bien plus loin, il s'agit d'instaurer le chaos généralisé au
Moyen Orient, d'Alger à
Baghdad, de faire disparaître
toutes les frontières et destituer toutes formes d'autorités
stables dans le monde musulman… ". Malgré cela, il se
trouve encore, dans le monde
arabo-musulman des individus qui continuent à prêcher
la division, la haine entre les
communautés ? Et si on prenait un peu conscience de ce
quoi on se fait les complices
involontaires !
AEH
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Petit écran
Le Hezbollah qualifié d'organisation terroriste par les monarchies du Golfe
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
Par Kamel Zaïdi
eux qui avaient encore
des doutes sur les réels
penchants et alliances
des monarchies du Golfe doivent désormais se rendre à
l'évidence. Financiers du terrorisme islamiste mondial, les dirigeants de ces dictatures où
aucun vent printanier n'a
curieusement soufflé (leur préférant -très curieusement aussiles démocraties laïques), viennent de déclarer une guerre
ouverte à l'héroïque mouvement de résistance libanais, le
Hezbollah. Quelques jours
auparavant, l'Arabie Saoudite
avait donné un avant-goût de
cette perfidie en suspendant
une aide militaire de deux milliards de dollars destinée au
Liban, sous prétexte que celuici avait refusé de suivre Ryad et
ses sbires dans leur jeu dangereux et malsain. Aujourd'hui,
que les masques sont tombés
et que l'on sait qui est qui et qui
fait quoi, même l'Algérie sait
désormais à quoi s'en tenir
avec ces dangereuses vipères.
D'ailleurs, l'Algérie a clairement
refusé de suivre cette voie traitresse et aventureuse en précisant, par la voix du porte-parole
du ministère des Affaires
Etrangères, que " Le Hezbollah
fait partie des institutions liba-
C
naises démocratiquement élues
". On ne peut pas en dire
autant, d'ailleurs, des monarchies du Golfe où les libertés
sont absolument proscrites.
Partant, seul le peuple libanais,
s'il venait à en éprouver le
besoin, pourrait sanctionner le
Hezbollah. Et pourquoi le feraitil alors qu'il lui doit la libération
du sud du Liban au début des
années 2000, et qu'il lui doit
aussi la farouche résistance de
ce pays lors de l'agression sioniste de 2008, permettant au
Liban de riposter, de rendre
coup pour coup, et d'éviter que
ce pays ne soit totalement
détruit. Aujourd'hui, condamner
le Hezbollah, et le qualifier de
terroriste, c'est rendre service
et complaire aux tenants du
lobby sioniste mondial. Et c'est
ce que viennent de faire les dirigeants de ces monarchies anachroniques et veules.
Par Ammar Zitouni
es expressions médiatiques, le
rituel des tribunes politiques, les
tentatives visant à faire éclater la
société n'ont pas été abandonnées par
certains milieux politiques totalement
opposées au programme politique en
vigueur et à ses réformes actuelles et à
venir. L'opposition par exemple regroupée au sein de l'ISCO n'a pas jusqu'ici
obtenue ce qu'il faut, les succès
escomptés ne sont plus que des échecs
à réplétion. Elle ne regroupe en définitive que des groupuscules de directions
partisanes et quelques personnalités
qui n'ont aucun ancrage dans la
société, à l'exception du MSP qui est
structuré organiquement, mais malheureusement pour son président en difficultés ses rangs commencent à se disloquer et à perdre confiance en Mokri.
Ce dernier, selon certaines indiscrétions, aurait fait part à ses collaborateurs de surveiller les actions de l'exprésident Bouguerra Soltani, qui publiquement critique la gestion de son successeur. Le RCD est également sur la
même trajectoire des divisions de son
organique. La preuve, cette vague de
démissions qui est loin de s'arrêter. Une
hémorragie causée par le rapproche-
L
Pour rappel, le Conseil de coopération du Golfe formé de
l'Arabie saoudite, du Qatar, de
Bahreïn, du Koweït, des
Emirats arabes unis et d'Oman,
a classé mercredi comme " terroriste " le Hezbollah, poids
lourd du gouvernement libanais
et soutien du gouvernement
syrien. Ces monarchies moyenâgeuses accusent le Hezbollah
de " servir de tête de pont à
l'Iran pour s'ingérer dans les
affaires des pays arabes ". Elles
l'accusent de " recruter les jeunes (du Golfe) pour perpétrer
des actes terroristes " et de "
tenter de déstabiliser " leurs
pays. Leur décision est intervenue au lendemain d'un discours
du chef du Hezbollah Hassan
Nasrallah qui a accusé l'Arabie
saoudite d'oeuvrer pour une "
sédition entre musulmans sunnites et chiites ". Par ailleurs,
lors de la réunion à Tunis du
Conseil des ministres de
l'Intérieur Arabes dans la journée du mercredi 2 mars 2016,
les ministres présents ont
décidé
de
classifier
le
Hezbollah comme organisation
terroriste. Seul le ministre de
l'Intérieur libanais a préféré
enregistrer sa réserve sur cette
décision.
L'Algérie aussi a clairement pris
ses distances par rapport à
cette énième fourberie arabe.
Aujourd'hui, le ministère algérien des affaires étrangères
souligne la politique de noningérence dans les affaires
internes des autres pays, et
réaffirme la position de l'Algérie
vis-à-vis
de
l'affaire
du
Hezbollah libanais, classé mercredi " organisation terroriste "
par les pays membre du
Conseil de Coopération du
Golfe (CCG). En effet, le porteparole du MAE, M. Abdelaziz
Eclairage
La fumée blanche ne sortira pas
ment de la direction avec la mouvance
islamique qui ne correspond pas à
l'idéologie laïque du RCD, répète-t-on
dans ses rangs. Said Sadi et Mohsen
Belabbes sont dans le collimateur d'une
large partie de la base. Quant au parti
de Benflis, les observateurs prédisent
une secousse terrible qui le ramerait au
point zéro. Les contestataires dans ses
rangs ne partagent plus le discours de
Benflis par lequel il règle ses comptes
avec Bouteftika au lieu de faire dans
l'essentiel, c'est-à-dire la structuration
du parti pour lui ouvrir une page dans la
stabilité du pays. Il est également reproché à Benflis de s'occuper beaucoup
plus des manœuvres de l'ISCO que de
puiser dans ce qu'il a de disponible au
sein du parti. Pour les observateurs,
celui-ci cherche le leadership de l'opposition. Chose qu'il n'obtiendra pas au
regard des rivalités au sein de cette
opposition. Chacun est là avec un esprit
d'animosité et de rancune à l'égard de
Bouteftika et rien de plus. On tente de
perturber son quinquennat pour atteindre des desseins qui feraient beaucoup
de mal au pays et à la nation. En voulant enfourcher le cheval de bataille de
la " transition démocratique ", les membres de l'ISCO ont lamentablement
échoués surtout avec des micros-partis
qui n'existent que sur papier : " La
fumée blanche " n'est pas sortie de "
Mazafran I " et ne sortira pas non plus
de " Mazafran II " mais une " fumée
noire " annonçant l'échec. Mais attention, pour les observateurs, leurs
conspirations sont loin d'être terminées.
Mais en réalité, l'opposition continue à
conforter dans l'esprit de l'Algérien
moyen, très éloigné du microcosme
algérois, qu'elle se c herche des alibis
pour justifier son impuissance politique
et organique en grande partie imputée
au pouvoir. En s'arrimant au char de la
propagande et de l'intoxication à travers
les médias, singulièrement à la chaine
de télévision " El-Magharibia ", c'est la
preuve que l'opposition est incapable
de mobiliser le peuple autour de son
programme. Aussi, masque-t-elle sa
faillite en occupant les médias, façon de
dire qu'on est là. Elle rejette les causes
4
Benali Cherif a tenu à " rappeler
que le Hezbollah est un mouvement politico-militaire qui fait
partie du paysage social et politique du Liban et qui participe
aux équilibres fragiles patiemment et laborieusement négociés dans ce pays notamment
en vertu des Accords de Taëf,
auquel il a été partie prenante ".
" Toute décision concernant ce
mouvement doit donc émaner
des Libanais eux-mêmes.
L'Algérie, pour qui la nonimmixtion dans les affaires
internes des autres pays est
l'un des principes directeurs de
sa politique étrangère, s'interdit
toute interférence dans ce dossier et refuse de s'exprimer en
lieu et place des Libanais dans
une affaire qui les concerne
d'une manière exclusive ".
K. Z.
de cette faillite sur le pouvoir et, bien
évidemment, sur l'ANP, accusée de
n'avoir pas mis la main sur le régime,
c'est-à-dire provoquer un coup d'Etat
qui ramerait la " transition démocratique
". Le travail politique est devenu trop
nauséabond et entraine des résultats
iniques. Il faut le reconnaitre, c'est la faiblesse du champ politique actuel qui n'a
cure d'aucun honneur national. La
liberté de ce travail n'est tangible, fiable
que si elle est soumise aux exigences
de la démocratie. On ne peut pas être
plus clair. C'est pourquoi il est dit dans
les milieux populaires, au cœur de la
société civile saine, qu'il faut passer
d'une conception purement politicienne
fondée sur la recherche du profit politique personnel à une conception
morale, surtout que la nouvelle
Constitution va plus loin. Si la classe
politique dans son ensemble, toute
idéologie confondue, ne veut pas
s'adapter à ses dispositions nécessaires pour y aboutir à la démocratie apaisée, c'est alors au peuple de réagir pour
contredire ces contradictions. Tout le
monde est astreint à des droits mais
aussi à des devoirs au profit de la
nation. Un engagement pendant de la
déclaration de Novembre-54 et non
d'une fumée noire.
A.Z.
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
Bas les masques !
Liguées en coalition
contre le Yémen,
finançant et armant les
terroristes qui sévissent
en Irak et en Syrie, ces
monarchies viennent
aujourd'hui de tomber
leur masque en alignant
leur position, concernant
le mouvement de
résistance libanais, sur
celle du lobby sioniste et
des USA.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : The Voice, la
plus belle voix
23:20 : The Voice
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Le plus grand
cabaret du monde
23:10 : On n'est pas couché
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
édition
12:45 :
tion,
14:05 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
La nouvelle édiBlood Ties
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Sur TF1 - 20h55
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
The Voice, la plus belle voix
Pour cette sixième soirée d'auditions à l'aveugle, Mika,
Florent Pagny, Garou et Zazie reçoivent de nouveaux
talents. Accompagnés par un orchestre live, ces
derniers viennent tour à tour se présenter sur scène
pour interpréter une reprise. A l'inverse des télécrochets concurrents, ils n'ont que leur voix pour
convaincre les quatre coachs, qui leur font dos. Si un
seul se retourne, le candidat rejoint automatiquement
son équipe. S'ils sont plusieurs, c'est alors à lui de
choisir celle qu'il souhaite intégrer, quitte à se faire
désirer...
Sur France 2 - 20h55
Le plus grand cabaret
du monde
Patrick Sébastien revient pour une soirée riche en
performances plus spectaculaires les unes que les
autres. A ses côtés, ont répondu présent Kad Merad, le
parrain de l'émission, Marc Jolivet, Anthony Delon,
Paul Belmondo, Virginie Hocq, Christian Jeanpierre,
Catherine Laborde, Axelle Laffont, Patrick Bosso,
Philippe Saint-André et Anne Richard. Au programme,
de nombreux numéros comme les acrobaties de «
Varekai », le nouveau spectacle du Cirque du Soleil, les
grandes illusions d'Alexis Arts, le fouet de Pavlov's, la
magie du duo comique Gamarjobat, le close-up de
Bernard Bilis, les diabolos de Chu Chuan Ho. Sans
oublier Enzo Weyne, qui présente « La Chaise », et le
trio Trampwall de Spicy Circus.
Sur M6 - 20h55
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :NCIS : Los
Angeles
21:45 :NCIS : Los
Angeles
22:25 :NCIS : Los
Angeles
23:20 :NCIS : Los
Angeles
21
NCIS : Los Angeles
Alors que Noël approche, l'équipe du NCIS doit
enquêter sur la mort inexpliquée de Jason Lam.
Surveillé depuis peu par la Sécurité nationale, il était
suspecté d'être un espion pour le compte de la
République populaire démocratique de Corée. Mike
Hobbs, un repris de justice qui vient d'être libéré de
prison, pourrait être lié à cette sombre affaire. Callen
et Sam vont trouver Hobbs pendant que Kensi et Deeks
retournent sur la scène de crime.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 438
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Décès d'un quinquagénaire à Biskra
Sudoku N ° 438
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
La grippe tueuse
a encore frappé
La grippe saisonnière frappe cette année très fort, rien que depuis le début du mois de janvier le
ministère de la santé, a recensé la mort de plus de 20 personnes de cette maladie. Parmi les victimes,
des personnes âgées, des malades chroniques, mais aussi des femmes enceintes.
Mots croisés N° 438
Horizontalement
1 - Méthode d'observation du mouvement
2 - Affluent
3 - Sera trés attaché - Soulane dans les Pyrénées
4 - Crédit-bail - Cours de Conflans-Sainte-Honorine
5 - Hérétique - Sigle d'un acide parfois messager - Petit
étain
6 - A moitié sénile - Bonnes
7 - Endossa - Signe de colère équine - Conjonction négative
8 - Mis hors du contexte - Ecrivain italien
9 - Jable - Préposition
10- Expulsés - Cantine pleine d'uniformes
Verticalement
A - Concrétion montante
B - Mettrais en ordre
C - Composai un quatrain, par exemple - Boudin
D - A mettre à la diète - Grande flaque
E - Travaillerait avec un ciseau d'acier
F - Alliance stratégique - Débâcle
G - Sigle de société - Nourrit abondamment - Ils vont bien
avec les coutumes
H - Nid d'espions - Contrôleur de vitesse
I - Prescrit - Groupe trés gallonné
J - Disparu
K - Produits pour nourrices
L - Prises de volume dans l'espace
SOLUTIONS
Mots croisés N° 437
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 437
Par Imen.Hamadache
ette fois ci, mercredi
dernier, un quinquagénaire est décédé à
Tolga wilaya de (Biskra) des
suites de complications d'une
forme sévère de la grippe saisonnière, selon le directeur de
la santé et de la population
(DSP), Ahmed Zorgui. " Ce
décès a suscité, dans l'aprèsmidi, une profonde inquiétude
chez les habitants de cette
localité où la rumeur de l'apparition d'un cas de virus Zika est
rapidement propagée ", a-souligné M.Zorgui.
De son coté, le directeur de la
santé a opposé un " démenti
catégorique " quant à l'apparition d'un cas de cette maladie,
C
population de Biskra a pris toutes les mesures pour mettre un
terme à la panique. "Nous
n'avons aucun cas de décès
dû au virus Zika. Il s'agit, dans
ce cas, d'un décès causé par la
grippe saisonnière qui est très
virulente cette année. Le
même responsable a également affirmé qu'en tout état de
cause, et en exécution d'une
instruction du ministère de la
Santé, la DSP de Biskra a mis
en place, à l'aéroport international Mohamed-Khider, un dispositif " outillé ", à caractère
purement préventif, destiné à
déceler et à prendre en charge
toute présence de maladie
suspecte. En parallèles, le
directeur de la santé et de la
population, Salim Zegrar, a
déclaré auparavant que le
ministère de la santé, pour
faire face à cette épidémie, a
annoncé que l'opération de
vaccination contre la grippe
saisonnière faut-il rappeler
qu'elle se poursuit au niveau
des unités de vaccination de la
wilaya, a précisé le directeur
de la santé et de la population,
Salim Zegrar.
Ajoutant que le vaccin antigrippal est disponible dans les
pharmacies. M. Zegrar a
ajouté que " l'arrivée tardive"
de l'hiver, accompagnée, ces
derniers jours, d'une vague de
froid très vif, est "probablement
à l'origine de l'apparition de cas
compliqués de grippe saisonnière ".
I.H.
Au lendemain d'un crime commis par un Noir africain contre
un Algérien à Ouargla
SOLUTIONS
Violents affrontements entre
les deux communautés
Sudoku N ° 437
ingt personnes ont été
blessées lors d'une rixe
ayant suivi le meurtre d'un
homme issu du quartier Saïd
Otba à Ouargla (800 km au
sud-est d'Alger) dans la nuit
de mercredi à jeudi entre des
habitants du quartier et des
migrants clandestins de
l'Afrique subsaharienne, a
indiqué la police algérienne.
Ces migrants, dont le nombre
est supérieur à 600 individus,
sont rassemblés depuis plusieurs mois dans un centre
d'accueil situé dans le quartier
V
20
avant d'affirmer qu'une personne de 50 ans, souffrant
d'une maladie pulmonaire, est
effectivement décédée à l'hôpital Mohamed-Ziouchi de Tolga
" des suites d'une grippe saisonnière compliquée ". Selon
une folle rumeur qui s'est propagée comme une traînée de
poudre à travers la région, Il
n'en a pas fallu plus pour que
la panique s'empare des
esprits, d'autant plus que les
médecins et paramédicaux se
sont tous munis de bavettes et
de gants et que la salle de réanimation et de soins intensifs,
non opérationnelle depuis des
mois, a été réhabilitée en un
temps record, selon le témoignage de quelques habitants.
La direction de la santé et de la
en question en attendant leur
reconduite aux frontières. A
l'origine des affrontements,
relate la police, un jeune de
22 ans reconnu comme étant
de nationalité nigérienne
s'était introduit par effraction
dans une maison du quartier
Saïd Otba avant que la propriétaire des lieux ne s'aperçoive et donne l'alerte. Un voisin court pour arrêter l'intrus,
mais sans succès.
L'intrus a assaini deux coups
de couteau à celui qui voulait
l'arrêter avant qu'il ne suc-
combe à ses blessures. Le
suspect a été arrêté plus tard
par la police.
Les habitants exigent à ce que
les migrants clandestins quittent leur quartier dans l'immédiat.
Les autorités ont, selon la
presse locale, promis de les
déplacer ailleurs dans la province de Ouargla avant leur
transfert vers un autre centre
d'hébergement à Tamanrasset
(extrême sud) d'où ils seront
rapatriés dans leurs pays
d'origine, notamment le Niger
5
et le Mali. Des milliers de ressortissants de pays subsahariens, fuyant la guerre et la
famine sont rentrés ces dernières années d'une manière
illégale en Algérie.
Certains sont hébergés dans
des centres au moment où
d'autres vivent dans la rue.
Des campagnes de reconduite
aux frontières sont menées
régulièrement, mais les
migrants reprennent leur périple vers le Nord dès que l'occasion se présente.
R.N.
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Protection
et valorisation des
plantes sahariennes
Du concret
enfin…
Les participants à une journée
d'étude sur "la protection et la
valorisation des plantes en
zones arides et désertiques" ont
recommandé, samedi à Adrar, la
protection des plantes sahariennes, la valorisation de certaines
pour leur vertu sanitaire et nutritive et la conservation des espèces rarissimes en voie de disparition. Initiée par la Fondation
nationale pour la promotion de la
santé et du développement de
la recherche (FOREM) dans le
cadre de la clôture du programme annuel des Nationsunies sur la protection des plantes sahariennes, cette rencontre
a permis de passer en revue une
série de questions afférentes
aux modalités et voies de protection des plantes et la création
des espaces pour leur régénération. Le programme en question
prévoit l'inventaire des espèces
botaniques aux valeurs thérapeutiques, le stockage idoine de
leurs semences en vue de leur
régénération progressive en
milieu du jardin botanique créée
à Adrar. Le président de la
FOREM, Mustapha Khiati, a fait
part, à ce titre, de l'édition d'un
livre sur les espèces végétales
collectées dans la région ayant
des caractéristiques phylogénétiques et sur les modalités de
leur conservation, leurs valeurs
thérapeutiques et nutritives en
vue d'orienter les fellahs vers la
culture, en coordination avec les
secteurs de l'agriculture, de la
conservation des forêts et de
l'environnement, de ces espèces
botaniques pour leur efficacité
avérée. M. Khiati a insisté également sur l'exploitation des énergies renouvelables dans les cultures
traditionnelles
afin
d'"atteindre un développement
durable dans la région." Pour sa
part, El-Hadi Ouldache, de
l'école nationale supérieure
d'agronomie (Alger), a évoqué
les techniques et modèles prônés pour la création d'un jardin
botanique dans une zone saharienne, tout en insistant sur son
importance dans la conservation
de certaines espèces de végétaux rares et dans la redynamisation de la recherche scientifique seul à même de contribuer à
atteindre la sécurité alimentaire.
La chercheuse Nacera Salmi, de
l'Institut national de recherche
forestière (INRF) d'Alger, a indiqué, dans son intervention, avoir
répertorié plus de 668 espèces
végétales, en sus des espèces
sylvicoles poussant dans les
régions sahariennes, de véritables brise-vent ayant un impact
dans la fixation des dunes et, par
ricochet, la protection des cultures. Le conservateur des forêts
de la wilaya d'Adrar, Mounir
Demdoum, a abordé la stratégie
des parties concernées dans la
protection des végétaux dans le
Grand Sud du pays qui a permis
le recensement de 34 espèces
forestières appartenant à 24
branches botaniques à haute
valeur économique, dont certaines espèces font l'objet de régénération à l'instar de l'arganier,
dans la wilaya de Tindouf, et
l'acacia dans la wilaya d'Adrar.
R.N.
Actualité
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Ali Haddad, à propos de l'emprunt obligataire :
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Magazine
Quotidien national d’information
" Faire face aux effets
de la conjoncture
économique "
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
Recyclage
Utilisations surprenantes
du marc de café
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
POULET ET
OIGNONS DORÉS
AU FOUR
L'emprunt obligataire est une mesure susceptible de faire face aux effets de l'actuelle conjoncture économique défavorable,
a estimé, jeudi à Aïn Defla, le président du Forum des chefs d'entreprises (FCE), Ali Haddad.
Par Amel Korchi
ans un point de
presse qu'il a animé à
la fin de la cérémonie
d'installation du responsable
du bureau de la délégation du
FCE de Aïn Defla, M.Haddad
a jugé le crédit intérieur de
"plus sûr" par rapport au crédit
extérieur. Selon lui, le chiffre
de "37 milliards de dollars circulant dans le marché informel
en 2015 a probablement
grimpé cette année", affirmant
que l'emprunt obligataire
constitue une incitation à toutes les personnes disposant
de fonds à les injecter dans
les circuits formels. Evoquant
l'exportation des produits algériens vers l'étranger, le président du FCE a reconnu que
cette opération "est loin de
constituer une sinécure" pour
les investisseurs, appelant à la
nécessité de la levée de toutes les difficultés l'entravant. Il
a toutefois mis l'accent sur le
fait qu'avant de parler d'exportation, "il faut au préalable s'intéresser à deux notions vitales" dans le domaine des
échanges commerciaux, en
l'occurrence la qualité et la
performance. "Le tissu industriel algérien a été détruit lors
Ingrédients
1 poulet coupé en 4 morceaux
5 oignons émincés
3 cuillères à soupe de sauce soja
1 racine de gingembre frais râpé
4 gousses d'ails hachés
1 cuillère à soupe de moutarde
2 cuillères à café de smen
4 cuillères à soupe d'huile
2 cuillères à soupe de persil haché
2 cuillères à soupe de coriandre hachée
1 cuillère à café de miel
Sel, poivre, gingembre, curcuma, safran
D
A
de la décennie noire et il nous
faut certes du temps pour être
à la hauteur des produits européens ou américains", a-t-il
fait remarquer, assurant que
l'orientation économique de
l'Algérie privilégie l'agriculture
et l'industrie agricole et ne
plus se focaliser sur les recettes des hydrocarbures. De son
côté, le wali de Aïn Defla,
Kamel Abass, s'est engagé à
accompagner les promoteurs
et à lever toutes les contrain-
tes, conformément à la nouvelle démarche des pouvoirs
publics visant à encourager et
à promouvoir l'investissement
industriel. Interpellé au sujet
de la tripartite qui va se dérouler au mois de juin prochain,
M. Haddad a indiqué que
celle-ci sera consacrée, entre
autres, au sujet de la retraite.
"La situation des retraites sera
étudiée de manière exhaustive", a-t-il souligné, à cet effet.
A.K.
Les smicards dans la précarité
Les salaires de la honte
Par Farid Larbaoui
ls sont des milliers à percevoir des salaires du SNMG.
Les salariés jeunes et les nouvelles recrues dans certains
secteurs sont le plus concernés. Pourtant l'abrogation de
l'article 87 bis devait automatiquement les augmenter.
Ceux qui sont attentifs aux
dernières actualités des salaires constatent que certains
secteurs des travailleurs sont
encore payés au Smig. Leurs
salaires ne dépassent pas les
18.000 DA et à tout casser ils
perçoivent une rémunération
en deçà de 20.000 DA. Si les
organismes officiels e font
plus discrets sur la question,
des témoignages émanant
d'ouvriers du bâtiment et de la
construction, de l'industrie
manufacturière et même de la
fonction publique attestent
que leurs salaires n'excèdent
pas le SNMG. Leurs profils
font que ce sont des travail-
I
près avoir bu son café, on
se retrouve avec ces restes
de café dont on ne sait pas
quoi faire. Mais ne jetez pas le marc
de café ! Voici comment l'utiliser
pour ne plus jamais le mettre à la
poubelle
1.Pour désodoriser votre frigo
utilisez du marc de café
Placez un bol de marc de café sec
dans votre réfrigérateur ou congélateur pour neutraliser les mauvaises
odeurs. Bien pratique quand on n'a
plus de bicarbonate sous la main.
2. Enlever la graisse d'une poêle
Le marc de café peut être utilisé
comme nettoyant abrasif et absorbant. Parfait pour récurer une poêle
avec de la graisse brûlée. Mettez un
peu de marc de café dans la poêle
et frottez doucement avec une
éponge.
3. Masquer les rayures de vos
meubles
Utilisez le marc de café pour masquer les rayures sur les meubles.
Plongez un coton-tige dans du marc
de café humidifié et tamponnez sur
leurs rangés dans les basses
catégories comme femmes de
ménage, agent d'entretien,
manutentionnaires et agents
administratifs.
Combien sont-ils ? Les statistiques n'en disent pas longs
mais tout fait croire que ces
milliers même s'ils bénéficient
de contrats sous forme de
CDD et sont déclarés à la
sécurité sociale, il n'en
demeure pas moins qu'ils sont
lésés du point de vue rémunération. Selon un décompte
établi en 2015, il existait prés
de 500.000 salariés sans qualification
professionnelle
répartis entre fonction publique et le privé. Il existe également des catégories de salariés dans les corps communs
de certaines fonctions publiques don le salaire oscille
entre 18.000 et 25.000 DA.
Pourtant à la faveur de la suppression de l'article 87 bis de
la loi sur le travail de 1990, les
salariés devaient bénéficier
d'une augmentation de leur
seuil minimal de la rémunération. Si l'on prend acte de la
loi, un travailleur même nouvellement recruté doit percevoir 2 fois le salaire minimum
garanti soit 36.000 DA.
Pour ceux qui disposent d'une
expérience professionnelle,
celle-ci est comprise dans une
indemnité dûment mentionnée. Or, il s'avère que pour
l'heure la disposition résultant
de l'abrogation de l'article 87
bis ne concerne pas le secteur
économique public ou privé.
Une distorsion qui est relevée
dans les nouveaux salaires
pour les basses catégories qui
ne perçoivent ni indemnité
pour travail pénible, ni prime
de nuisance ou de travail
posté. Ces dispositions sont
pourtant édictées par voie
règlementaire. Et pour couronner le tout, des entreprises
préfèrent recruter par voie de
l'ANEM pour ne pas trop
dépenser en masse salariale
6
et accorder ainsi un salaire
minimal même s'il s'agit de
diplômés universitaires. Le
SNMG qui constitue le salaire
minimal perçu par un travailleur quelque soit le secteur
d'embauche est fixé par
décret.
Mais dans son calcul, il tient
compte d'autres facteurs
notamment l'indice des prix à
la consommation (parité pouvoir d'achat) et la productivité
moyenne nationale. Si les secteurs rentables n'ont aucune
peine à appliquer les dispositions sur la majoration du
SNMG décidée par les pouvoirs publics, certains continuent à " ruser " avec des pratiques qui ne respectent pas
les lois en vigueur ni les engagements envers les salariés.
Les catégories vulnérables
sont les plus touchées. En
principe, les salaires doivent
comprendre le salaire de base
et les indemnités de toute
nature. Mais les plaintes dépo-
sées aux inspections de travail
sont aussi nombreuses pour "
violation du contrat de travail
dans la clause salariale ".
Peu importe le travail et le
poste occupé, les travailleurs
du corps commun dans la
fonction publique ne sont pas
promus. Le SNAPAP dans son
enquête sur l'incidence des
salaires dans la fonction publique révèle que les " salaires
actuels sont pour la plupart à
30.000 DA et pire avec le
retour de l'inflation et la
hausse des prix, c'est le gouffre pour les salariés de la fonction publique.
Ce syndicat avait noté il y a
quelques mois qu'une rémunération de 60.000 DA était le
minimum requis pour une
famille moyenne. Mais on est
encore loin de ce seuil d'autant que les salaires perçus en
moyenne représentent des
miettes par rapport à d'autres
pays.
F.L.
les rayures du meuble en bois pour
les masquer. Testez au préalable sur
une partie peu visible.
4. Donner un aspect vieilli à du
papier
Plongez des feuilles de papier dans
un mélange de marc de café et
d'eau. Laissez trempez 1 à 2 min
puis laissez sécher et enlevez délicatement le marc de café du papier.
5. Éloigner les limaces et les
escargots
Protégez vos plantes des limaces et
des escargots en dispersant du
marc de café tout autour. Cette barrière naturelle va les éloigner car ils
n'aiment pas l'acidité du café. Ça
marche aussi avec les fourmis. Vous
pouvez aussi bleuir vos plantes avec
du marc de café pour cela, ajoutez
du marc de café dans le sol à la
base des hortensias pour les faire
changer de couleur. Le marc de café
augmente l'acidité du sol et va faire
bleuir les plantes.
8. Nettoyer vos mains après avoir
coupé de l'ail
Frottez vos mains avec une poignée
de marc de café pour enlever l'odeur
d'ail ou de poisson.
Le marc de café absorbe l'odeur
mais ce n'est pas tout. C'est aussi
un exfoliant efficace pour enlever la
peau morte.
9. Faire un piège à cafards
Remplissez une canette vide de 3 à
4 centimètres de marc de café humidifié. Puis, sur le bord de la canette
collez du scotch double-face ultra
collant. L'odeur du marc de café va
attirer les cafards directement dans
le piège.
10. Déboucher vos canalisations
Mettez du marc de café dans l'évier
ou le lavabo, puis ajoutez 3 gouttes
de liquide vaisselle et enfin une casserole d'eau bouillante. Ça nettoie et
débouche les canalisations en supprimant les bouchons dus aux saletés et à l'accumulation de graisse.
11. Faire un désodorisant maison
Il suffit de mettre du marc de café
dans une paire de bas que vous
doublez et de bien fermer en faisant
un nœud. Et voilà, ça sent bon dans
toute la maison.
Préparation :
Dans un saladier, mélanger le gingembre frais râpé,
la sauce soja, le miel, le persil haché, la coriandre
hachée, ail haché, smen, la moutarde et les épices,
ajouter les morceaux de poulet, badigeonner-les
bien avec le mélange et laisser mariner pendant 30
minutes. Faire chauffer l'huile dans un plat allant au
four et y faire revenir les oignons émincés jusqu'à
ce qu'ils deviennent translucides, répartir au-dessus
les morceaux de poulet avec leur marinade, mouiller
avec 1 verre d'eau. Mettre le plat dans un four
préchauffé à 220°C et laisser cuire jusqu'à ce que
les oignons soient dorés et caramélisés et les
morceaux de poulet soient dorés en tournant les
morceaux de poulet de temps en temps pendant la
cuisson.
GÂTEAU À LA NOIX
DE COCO
Conseils pratiques
Enlever des taches de gras
et de stylo sur le linge
ifficile à faire partir. Surtout le
beurre sur votre t-shirt en
coton. Mais il existe une astuce de
génie qui peut vous aider : il vous
faut juste du citron. le citron enlève
les taches de gras.
Comment faire ?
Plongez votre vêtement taché dans
de l'eau chaude mélangée à du
citron (1 volume de jus de citron
pour 5 volumes d'eau environ).
Laissez agir 15 min, frottez. Lavez le
vêtement. Rincez. Avec des vêtements en soie ou en coton, vous
pouvez également verser directement du jus de citron chaud, frotter,
laver, rincer.
D
Enlever une tache de stylo à bille
sur du tissu
Un stylo fuit dans la poche de chemise un geste malheureux. Alors
voici une astuce facile et efficace
Ingrédients
400 g de sucre glacé
400 g de noix de coco râpée
6 blancs d'œufs
2 cuillerées à soupe d'huile
Garniture
100 g de cacahuètes grillées sans peau
pour retirer les taches de stylo à bille
sur vos vêtements. Pour remédier à
ce problème, il existe une solution
facile. Il vous suffit d'imbiber la tâche
avec du lait avant de passer votre
vêtement en machine. Laissez agir
quelques minutes puis lavez et tout
est parti ! Si jamais la tache persiste
un peu, vous pouvez la frotter légèrement avec un chiffon blanc imbibé
d'eau
oxygénée,
puis
lavez
normalement.
19
Préparation :
Dans un saladier, mélanger les blancs d'œufs et le
sucre glacé. Battre avec un fouet électrique le
mélange sur un bain-marie jusqu'à ce que vous
obteniez une crème très lisse et qui tient aux
branches du fouet, continuer à monter le mélange
hors du bain-marie jusqu'à léger refroidissement.
Incorporer délicatement la noix de coco râpée à ce
mélange à l'aide d'une spatule en bois. Façonner
avec ce mélange des boules à l'aide d'une poche à
douille, disposer-les sur une plaque huilée, garnirles avec des cacahuètes grillées. Faire cuire dans
un four doux, les sortir de four quand elles
commencent à dorer.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Wilaya : D'ORAN
Daira : Es -Senia
Commune : Sidi chami
N°/04/2016
AVIS
AVIS
D'ATTRIBUTION PROVISOIRE D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
Conformément aux dispositions de l'article 125 du décret présidentiel N°01/236 du
07/10/2010 modifié et complété par le décret présidentiel n° 12/23 du 18/01/2012, portant
réglementation des marchés publics, le président de l'APC de la commune SIDI CHAMI
informe les entreprises soumissionnaires ayant participé à l'avis d'offre du marché relative à
l'annonce du journal : ANEP s/n°018879/31
Langue arabe el jemhoria du 26/12/2015 - langue française Tribune des lecteurs du
26/12/2015
Travaux de réaménagement urbain BD principale de Sidi maarouf cote 200 logts
et campo commune de Sidi chami
Conformément aux dispositions de l'article 125 du décret présidentiel N°01/236 du
07/10/2010 modifie et complété par le décret présidentiel n°12/23 du 18/01/2012, portant
réglementation des marchés publics, le président de l'APC de la commune de SIDI
CHAMI informe les entreprises soumissionnaires ayant participé à l'avis d'offre du
marché relative à l'annonce du journal ; ANEP s/n° 017841/31
Langue arabe El Wasl du 02/12/2015 - langue française Tribune des lecteurs du
04/12/2015
Travaux de réaménagement rue Chouhada Sidi chami
Intitulé
du projet
Travaux
de réaménagement
rue Chouhada Sidi
chami
Entreprise retenue Montant en TTC Total Délais OBSERVATION
des
Notes
Rouam
sarik
mohamed
23.973.300,00
D.A
50
120
jours
Intitulé
du projet
Travaux de
réaménagement
urbain BD principale
de Sidi maarouf cote
200 logts et campo
commune de Sidi
chami
Mons disant
Un délai de dix (10) jours, à partir de la première (1er) parution sur la presse est
accordé aux soumissionnaires pour déposer leurs éventuels recours auprès de la
soumission des marchés publics de la commune conformément aux dispositions de
l'article 114 du décret présidentiel n°10/236 du 07/10/2010 modifié et complété par le
décret présidentiel n°12/23 du 18/01/2012, portant réglementation des marchés publics.
Ceux d'entre eux qui sont intéressés, de se rapprocher de ses services,au plus tard trois
(03) jours à compter du premier jour de la publication de l'attribution provisoire du
marché, pour prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres
techniques et financières.
Le Président de l'APC
Tribune des Lecteurs - Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Entreprise retenue Montant en TTC Total Délais OBSERVATION
des
Notes
SARL
DAHNOUNE
ET FRERES
58 500 000,00
DA
67
150
jours
Mons disant
Un délai de dix (10) jours, à partir de la première (1er) parution sur la presse est
accordé aux soumissionnaires pour déposer leurs éventuels recours auprès de la
soumission des marchés publics de la commune conformément aux dispositions de
l'article 114 du décret présidentiel n°10/236 du 07/10/2010 modifié et complété par le
décret présidentiel n°12/23 du 18/01/2012, portant réglementation des marchés publics .
Ceux d'entre eux qui sont intéressés, de se rapprocher de ses services,au plus tard trois
(03) jours à compter du premier jour de la publication de l'attribution provisoire du
marché, pour prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres
techniques et financières.
Le Président de l'APC
Tribune des Lecteurs - Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
ANEP 31002394
REPUBLIQUE ALGERIENNE
DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE BECHAR -DAIRA DE BECHARCOMMUNE DE BECHAR
DIRECTION DES FINANCES ET DES AFFAIRES
ECONOMIQUES
SERVICE DES MARCHES PUBLICS ET DES EQUIPEMENTS
NIF/ 096008019038232
AVIS DE L'ANNULATION
D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
Avis d'Attribution
Provisoire du Marché
Conformément aux dispositions de l'article 48 du décret
Présidentiel N°10/236 du 07/10/2010 complété et modifié
portant réglementation des marchés publics,
Le Président de l'APC de Doui-Thabet informe l'ensemble
des soumissionnaires qui ont participé à l'avis d'appel d'offres
National ouvert paru aux quotidiens "???? ????" en date du
29/07/2015 et la " Tribune des lecteurs " en date du 29/07/2015
concernant le projet de : REABILITATION DE LA SALLE
DE SOINS AVEC LOGEMENT DE FONCTION A
LOCALITE ABDELHADI DOUI-THABET .
Que suite au procès verbal de la commission d'évaluation
des offres tenue le 07/09/2015 et que son attribution provisoire
parue au "???? ????" en date du 20/07/2015 et le " Tribune
des lecteurs " en date du 20/07/2015 au profit de l'entreprise
HOJOUJOU YAMINA d'un montant de l'offre de 3.211.357,50
DA et d'un délai de réalisation 75 jours.
Suite eu PV de la commission des marchés tenue le
28/02/2016, il a été décidé l'annulation de l'attribution
provisoire.
LE PRESIDENT DE L'A.P.C
Conformément aux dispositions de l'article 49 alinéa 02 du décret présidentiel
n°10/236 du 07/10/2010, portant réglementation des marchés publics (modifié et
complété) ,Le président de l'assemblée populaire communale de Bechar ,informe
l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offres national restreint N°
12/2014 paru dans le quotidien EL BATAL en date du 17/01/2016 et TRIBUNE Des
Lecteurs e*n date du 18/01/2016 et pour : Revêtement en béton bitumineux (cité 09 et
secteur 90 Bechar), qu'à l'issue de l'analyse et du jugement des offres conformément aux
critères fixés dans le cahier des charges , le marché " est attribué provisoirement comme
suit :
L'ENTREPRISE
NIF
Montant de la Soumission
Délai
Note Technique
Critères de choix
: SARL TRAP MAHMOUDI
: 000608019000850
: 74.868.300.00 DA en TTC
: CINQ (05) MOIS
: 95/100
: MOINS DISANT
Le soumissionnaire qui conteste ce choix, peut introduire un recours auprès de la
commission des marchés de la commune de Bechar dans un délai de dix (10) jours à
compter de la date de 1er publication du présent avis dans le : BOMOP ou la presse.
Les soumissionnaires intéressés à prendre connaissance des résultats détaillés de
l'évaluation de leurs offres techniques et financières, sont invités à se rapprocher de la
Commune de Bechar (Service des Marchés Publics et des Equipements) dans un délai de
Trois (03) Jours à compter du premier jour de la publication du présent Avis.
LE PRESIDENT
Tribune des Lecteurs - Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
ANEP 31002390
18
ANEP 31002388
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
CNAS de Tizi Ouzou
2000 cas non déclarés
Un total de 1924 infractions
ont été relevées en 2015
par le service de contrôle
employeur de la direction
de Tizi-Ouzou de la Caisse
nationale d’assurance
sociale (CNAS), 590 sont
relatives au défaut de
déclaration des salariés
représentant un taux de
30,66%, a déclaré, jeudi le
responsable de cet
organisme.
Par Rosa Drik
n bilan est présenté à l’occasion de journées d’information
sur les dispositions de la loi de
finances complémentaire pour l’année
2015, qui se tiennent du 3 au 7 mars
courant à la maison de la culture
Mouloud Mammeri. Selon ce bilan, il est
question de contrôles, qui totalisent
pour l’année 2015, pas moins de 1124
U
opérations dont 97 effectuées dans le
cadre
des
brigades
mixtes
CNAS/Inspection du travail, ont également révélé que sur les 1924 infractions
enregistrées, Il y a eu 159 cas de défaut
de déclaration d’activité ,et 349 minorations des assiettes de cotisation.
S’agissant de la mise en application
des dispositions prévues dans la loi de
finances complémentaire, le même bilan
fait état de 111 échéanciers accordés, et
de 5475 d’annulation de majorations, et
de pénalité de retard (article 58).
La régularisation des situations des
salaries a concerné, durant l’année
2015, un total de 437 employés, tandis
que le nombre d’affiliés volontaires est
de 95 cas selon une situation arrêté au
29 février écoulé.
Selon les chiffres communiqués à l’
occasion de ces journées d’information,
la wilaya de Tizi Ouzou compte, au 29
février dernier, 19340 employeurs, affiliés à la CNAS totalisant 235 835 salariés. L’objectif de ces journées est d’expliquer, et de vulgariser les nouvelles
mesures exceptionnelles apportées par
la loi de finances complémentaire au
profit des employeurs, et des personnes
actives sans couverture sociale, en vue
de régulariser leurs situations en matière de sécurité sociale.
R.D.
Lutte contre l’analphabétisme à Ain-Temouchent
Impulser le rôle des associations
Par B.Abdelhak
ANEP 31002396
REPUBLIQUE ALGERIENNE
DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE SAIDA
DAIRA DE YOUB
COMMUNE DE DOUI-THABET
N°214/2016
Tribune des Lecteurs - Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Régions
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
Wilaya : D'ORAN
Daïra : Es - senia
Commune : Sidi chami
N°/06/2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
adame Aicha Barki, présidente de
l’Association
Algérienne
de
l’Alphabétisation « Iqra », a présidé, une
assemblée générale à la salle de conférence de la maison des associations de
la wilaya d’Ain-Temouchent, à laquelle
ont pris part les membres du bureau de
wilaya et les adhérents, et adhérentes
de l’association « Iqraa » de la wilaya
d’Ain-Temouchent, en présence de la
presse locale. Prenant la parole madame Aicha Barki a remercié toute l’assistance d’avoir répondu à l’invitation et a
mis en exergue les efforts consentis par
l’Association
Algérienne
d’Alphabétisation « Iqraa » aussi bien au
niveau central que local, qui se sont soldés par des résultats probants sur le terrain, tout en exhortant les responsables
du bureau de l’association et l’ensemble
des enseignants, et des enseignantes à
poursuivre leurs efforts pour l’intérêt
général du pays, et de la population
analphabète. Elle a fait état que sa présence à Ain-Temouchent, bien qu’elle
rentre dans le cadre du renouvellement
du bureau de wilaya de l’Association «
Iqraa », mais va lui permettre de s’enquérir de la situation de l’association «
Iqraa » au niveau de la wilaya aux plans
formation, pédagogie, matériel, ect.
Ensuite, elle a souligné
qu’elle va
M
tégie nationale de lutte contre l’analphabétisme initiée par le Président de la
République, la première responsable de
l’
Association
Algérienne
de
l’Alphabétisation « Iqraa » a précisé :«
La stratégie nationale de la lutte contre
l’analphabétisme initiée par son excellence monsieur Abdelaziz Bouteflika ,
Président de la République , et mise en
œuvre sur le terrain, a donné d’excellents résultats car le taux d’analphabétisme qui était en 1998 à un taux de
31,6% a nettement régressé pour passer à un taux de 14% en 2015, et un
nombre important dépassant 1.753.000
personnes dont 1.523.000 femmes ont
épargné l’illettrisme, et ont des capacités
de lire le coran, écrire des lettres , comprendre ce qui diffuse , ou écrit la presse audiovisuelle, écrite ou radiophonique sans épargner les séances de
théâtre, les travaux manuels, les dessins, la broderie, le macramé ,etc.. »
C’est un programme riche afin que l’apprenant, ou l’apprenante soit une partie
prenante dans la société, dans sa famille. A une deuxième question, liée à la
pédagogie entreprise par l’association «
Iqraa », notre interlocutrice a répondu
que les matières enseignées sont l’écriture, le calcul et la lecture, mais elles
sont renforcées par des séances de sensibilisation de prévention contre les violences, les phénomènes sociaux, les
entamer l’opération de renouvellement,
et que tout membre, ou toute membre de
l’assemblée est libre de présenter sa
candidature. Or, aucune personne présente n’a présenté sa candidature, à
l’exception monsieur Benzina Ali, président du bureau de l’association « Iqraa »
de la wilaya d’Ain-Temouchent, qui a été
plébiscité par toute l’assistance à main
levée, le permettant de se reconduire
dans son poste. Le bureau est composé,
rappelons, de 15 membres dont Benzina
Ali, président, Djellad Souad, Secrétaire
Générale,
Bekai
Hakim,
trésorier.L’assemblée de ladite association « Iqraa » de la wilaya compte 90
adhérents ,et adhérentes avec 20 sections au niveau de 20 communes , dont
6O enseignantes et enseignants recrutés dans le cadre de la stratégie nationale de l’alphabétisation, direction de l’action sociale (D.A.S) de la wilaya, ALEM,
et bénévoles qui officiant des cours d’alphabétisation selon le programme pédagogique tracé, à un nombre de 2150
apprenantes et apprenants ,durant l’année scolaire 2015-2016. A l’issue de
cette rencontre, le journal s’est rapproché auprès de madame Aicha Barki, présidente de l’Association Algérienne de
l’Alphabétisation « Iqraa », qui a répondu à nos questions. A une question liée
aux efforts consentis par l’Etat et l’association « Iqra », dans le cadre de la stra-
accidents de la route, les maladies
transmissibles, ainsi que le dépistage à
titre préventif contre les maladies cancéreuses, notamment celles qui touchent
les femmes etc.. A une troisième question liée à la violence scolaire, madame
Aicha Barki a répondu qu’il n’a été
aucun cas de violence au niveau des
unités pédagogiques d’Alphabétisation à
travers le territoire national. A une quatrième question, elle a répondu qu’il
existe actuellement 113.OOO apprenantes et apprenantes à travers le territoire national. A une cinquième question
liée aux difficultés rencontrées par les
bureaux de l’ Association Algérienne «
Iqraa » dans l’accomplissement de leur
mission de lutte contre l’analphabétisme, madame Aicha Barki a répondu que
tout le monde doit aider les bureaux de
l’association «Iqraa » au niveau local,
responsables locaux, élus locaux , et
s’implique dans cette mission noble tendant à l’éradication de l’analphabétisme
parmi l’ensemble des citoyens, et des
citoyennes, car ces bureaux travaillent
pour l’intérêt général du pays et du
citoyen, « et se mobilisent toujours
autour de la question de la lutte contre
l’analphabétisme, l’obscurantisme et
l’exclusion, dans le contexte de mener
des actions au service du développement humain »,a-t-elle conclu.
B.A.
Locaux professionnels
Le mécontentement des chômeurs de Hadjairia
enaces de Dépossession
des locaux professionnels
affectés légalement aux jeunes
chômeurs suscitent d’acerbes
interrogations parmi les jeunes
et leurs parents. Le wali est
interpellé à intervenir dans les
meilleurs délais. Un vif mécontentement est enregistré au
sein des jeunes chômeurs qui
M
ont bénéficié légalement des
locaux professionnels implantés au douar Hadjairia, distante
de 05 kilomètres environ du
chef-lieu de commune, et de
daïra de Hammam-Bou-Hadjar.
Ainsi, il est constaté que des
jeunes chômeurs de différents
métiers ont reversé dans le
métier de soudure dans le
cadre du D.A.I.P ,et qui sont
endettés envers la banque, et
l’ANSEJ , travaillent de jour
comme de nuit , dans leurs
locaux pour s’acquitter de leurs
dettes envers ces organismes
publics. Ces jeunes ont déclaré être sévèrement pénalisés,
et lésés par certaines parties,
et demandent l’intervention
7
urgente de monsieur le wali,
afin de déléguer une commission relevant des services de
wilaya, pour s’enquérir sur le
terrain sur la situation exacte de
l’exploitation de ces locaux professionnels.
Certains bénéficiaires ont
fait état que leurs locaux professionnels seraient réaffectés
à d’autres tout en criant à la
discrimination, et envisagent de
saisir dans les meilleurs délais
les hautes instances du Pays
en l’occurrence la Présidence
de la République, le premier
ministère, le ministre de l’intérieur et des collectivités locales,
et le Parlement.
B.A.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
A cause
des prestations
d’Algérie-Télécom
Le casse-tête des
abonnés continue...
L’indignation a atteint son
comble, de longues files d’attente,
des bousculades, et même des
disputes, sont signalées chaque
jour de réception au niveau de
cette structure postale. D’autres
profèrent des accusations très graves à l’encontre de tout le personnel d’AT.
Force est de constater malheureusement, que la situation n’a pas
changé, depuis des années, alors
que l’entreprise a engagé un processus de développement matériel
et humain, pour satisfaire la
demande des clients, le créneau
en relation avec la maintenance, et
le dépannage des clients demeure
malheureusement le point faible de
plusieurs agences de services
techniques à Oran.
Le nombre des agents de dépannage est très insuffisant par rapport à la demande, quelques groupes seulement sont en charge d’un
secteur très vaste, mais la question qui se pose est, pourquoi la
direction d’A.T n’a pas engagé de
nouveaux agents, des jeunes fraîchement diplômés en chômage,
qui pourraient combler le déficit.
Les scènes qui se suivent, et se
répètent à chaque jour de réception au niveau du service technique d’Algérie Télécom, n’arrêtent
pas de soulever les interrogations
des abonnés de cette entreprise
publique. Les clients qui ne cessent de dénoncer l’anarchie qui y
sévit, disent ne pas savoir, où se
donner de la tête.
«Il est anormal d’attendre des
mois, pour voir des dépanneurs
taper à votre porte, dans le but de
rétablir la ligne ou de procéder à la
réparation d’une quelconque
panne. Je suis un client de cette
entreprise et la loi doit me garantir
en retour la prestation de service»,
nous a dit un client victime d’un
dérangement de sa ligne survenu
pour la 5ème fois en l’espace d’un
mois. Selon d’autres clients présents sur place, il serait naïf de
croire que le fait de déposer une
réclamation, règlera la situation, la
majorité des clients présents
aujourd’hui sont à leur 4ème, ou
5ème réclamation dans un temps
très court». Que ce soit un dérangement téléphonique, ou
d’Internet, des clients ont exposé
chacun à sa manière leurs mésaventures. En effet, selon des
témoignages, certains attendent
depuis des mois, d’autres plus
d’une année, alors que le numéro
12 pour le dérangement ne fait
plus son travail. «Certains clients
ont trouvé l’astuce d’enregistrer,
dans leur répertoire, un numéro de
téléphone d’un dépanneur qui peut
venir, et régler ainsi le problème
en un rien de temps», a soutenu
un client.
M.B.
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Quotidien national d’information
On engagera tant
d’infrastructure à l’avenir
Azzedine Chih confiant
avant d’affronter l’Ethiopie
Avant-hier, le
ministre des
Transports,
Boudjema Talaï, a
effectué sa seconde
visite à Oran, en
l’espace de
quelques mois. Il
s’est montré
particulièrement
exigeant pour
certains projets
relevant de son
secteur.
Par Mourad Belkaïd
es infrastructures prévues, qui seront
financées et exploitées grâce à une joint-venture
entre l’Entreprise portuaire
d’Arzew et la société turque
Tosyali, sont destinées à la
réception du minerai de fer en
provenance de la mine de
Gara Djebilet. Pour cause, la
présence de pipeline de
Sonatrach a conduit à des
modifications d’emplacement
qui n’ont pas été appréciés
par le ministre, lequel préconisera son déplacement. Le
ministre des Transports a
expliqué que le respect des
délais de livraison des projets
C
ne vient pas d’une contrainte
financière. «C’est contractuel,
même si le temps c’est de l’argent ». Concernant le développement du chemin fer,
alors que sa visite le mènera
aussi à découvrir les projets
de lignes ferroviaires Z. I.
d’Arzew à Arzew-Ville ou
Arzew-Mouhgon, le ministre a
soutenu que ce sont les chemins de fer, qui connaissent
les investissements les plus
considérables avec 2 300 km
de lignes ferroviaires en cours
de réalisation à l’échelle nationale. Quant à savoir si son
département pouvait agir plus
sévèrement par rapport aux
accidents de la route, il a
répondu qu’à l’origine de 80%
des causes, on retrouve le
comportement du chauffeur,
et non les infrastructures.
M. Boudjema Talaï a inspecté les travaux de la route
du port, la nouvelle direction
des transports et une nouvelle
gare routière pas encore
homologuée. C’est au port
d’Arzew que le ministre tancera les représentants du projet d’extension du port, notamment sur la question du choix
des nouveaux quais, de postes minéraliers, et de l’installation d’un convoyeur.
Les contraintes techniques
comme la remontée des eaux
de la sebkha ne feront pas flé-
chir le ministre. Même attitude
au port d’Oran concernant la
création d’une navette OranAïn El-Turck, qui se devra
d’être opérationnelle en juillet
prochain, pour impacter favorablement pour la saison
estivale.
Face à des situations aussi
absurdes, M. Talaï ne pouvait
se contenter des simples justifications des entreprises chargées de ces projets (aéroport,
port, navette maritime...),
assorties de promesses de
rattrapage. Il maintiendra les
délais contractuels sans
exclure d’éventuelles sanctions.
M. Boudjema Talaï a
insisté sur l’extension du port
d’Arzew, lourdement sur l’importance de la finalisation des
travaux, et les nouvelles structures d’accompagnement car,
à terme, ce sera le port qui, à
l’Ouest, permettra l’exportation de l’acier.
Plus tôt le matin, le ministre
fera, une fois encore, part de
ses exigences quant aux
délais de réalisation de la nouvelle aérogare de l’aéroport
international d’Oran AhmedBen Bella. Le ministre a maintenu la date de juin 2017 pour
la réception de l’aérogare,
dont les travaux, qui seraient
de 40% pour les gros œuvres,
ont été entamés, courant
2013, avec l’Egsao, et
Cosider, respectivement, maître de l’ouvrage, et entreprise
de réalisation.
M.B.
ANSEJ d’Oran
Le crédit sans intérêt attire
les jeunes
est ce qu’a prédit, avant-hier, le
directeur de l’antenne d’Oran de
l’Agence nationale de soutien à l’emploi
des jeunes (ANSEJ), lors d’un bilan du
premier semestre, et qui fait ressortir
d’emblée que le nombre de dossiers
déposés a été de 1040, permettant la
création de 3120 emplois.
Parmi ces propositions de projets, 1033
ont été validés, dont 808 financés, soit
avec l’apport des banques ou seulement
avec l’apport personnel et le crédit
ANSEJ. «Le décret portant bonification
des crédits octroyés par les banques aux
promoteurs du dispositif ANSEJ, boostera plus la venue de jeunes chômeurs
avides de réaliser leurs projets». L’autre
intérêt de cette convention réside dans la
C’
possibilité donnée aux jeunes diplômés
de concrétiser leurs travaux de recherche, qui généralement demeurent inconnus, et nullement valorisés, alors qu’ils
constituent des solutions dans différents
domaines. C’est pourquoi, une convention a été signée récemment avec
l’USTO, afin de préparer les futurs diplômés aux offres du dispositif, et cela à travers une présence continue d’une représentation au sein de l’établissement. Le
bilan fait ressortir également que les projets du secteur des services demeurent
dominants avec 468 cas, alors que l’activité industrielle n’a enregistré que 116
projets devançant le secteur du BTPH
avec 40 projets et enfin les métiers d’artisanat avec seulement 34 dossiers.
L’autre élément révélateur de cet intérêt
des jeunes au dispositif est l’afflux des
promotrices qui sont de plus en plus
nombreuses à venir bénéficier de cette
solution au chômage. Enfin, concernant
le financement assuré seulement par les
banques publiques, la BEA vient en tête
avec près de 29% de projets financés,
suivie de la BNA, et de la BADR avec respectivement des taux de 23,34 et
18,82%. Le premier responsable de l’antenne d’Oran estime que le dispositif est
en voie de mieux s’ancrer auprès des
jeunes de moins de 30 ans, et ceci exige
d’aller progressivement à plus d’efficacité, et de dépasser les aspects quantitatifs ,afin de financer utile.
M .B.
d’une auberge. Selon des sources
concordantes au niveau de l’APC, une
délégation de la Direction de la jeunesse
et des sports (DJS) de la wilaya d’Oran
s’était déplacée à l’APC d’Arzew pour
débattre avec les élus locaux des modalités pour l‘implantation de cette série
d’infrastructures pour laquelle une enveloppe conséquente avait déjà été enga-
capitale des industries pétrochimiques,
et ses habitants en quête de pareilles
infrastructures. Le maire avait promis à
la délégation de la DJS de prendre en
charge leurs doléances, sachant en
outre que la commune d’Arzew avait
bénéficié de ce projet au profit de la jeunesse, consistant en la réalisation d’un
centre de détente et de loisirs, en plus
8
gée. Sur le plan financier, la réalisation
de ce centre de loisirs, et de l’auberge
est assurée par la direction de la
Jeunesse et des sports de la wilaya
d’Oran. Toutefois, « le choix du terrain
destiné à abriter ce projet, n’a pas
encore été effectué, comme convenu »,
a ajouté notre source.
M. B.
entraîneur de la
sélection
algérienne féminine de
football, Azzedine Chih, a
estimé jeudi à Alger, qu’il «
faudra imposer son rythme »
pour « bousculer » l’équipe
éthiopienne, dimanche au
stade Omar Hamadi (Alger) à
16h00, en match aller du 1er
tour des éliminatoires de la
Coupe d’Afrique des nations
CAN-2016, .
« Il ne faut pas faire de calcul, il faut jouer au football et
imposer notre rythme d’entrée de jeu pour aller bousculer cette équipe éthiopienne
», a déclaré l’entraîneur
national, lors d’un point de
presse animé jeudi au Centre
technique national de la FAF
à Sidi Moussa (Est d’Alger).
Revenant sur cette double
confrontation
face
à
l’Ethiopie, Azzedine Chih, a
indiqué que son staff a réuni
un maximum d’informations
sur cette équipe avant
d’aborder le match aller dans
les meilleures conditions.
« L’Ethiopie est une grande
équipe avec une culture du
football. C’est une équipe
dotée d’une bonne condition
physique vu qu’elle s’entraîne en haute altitude. Il
faudra jouer rapidement
entre les lignes pour arracher
L’
les points de la victoire », at-il souligné.
L’entraîneur national est également revenu sur la préparation de son équipe en vue de
ce rendez-vous et l’intégration dans le groupe des
joueuses évoluant en France
et aux Emirats arabe unis.
« L’intégration des nouvelles
joueuses venues renforcer
l’équipe s’est très bien déroulée créant un climat de
concurrence avec les autres
joueuses.
Concernant la préparation de
l’équipe, nous sommes en
stage depuis une semaine et
je peux vous affirmer que
toutes les joueuses sont
motivées pour réaliser une
belle performance à Alger »,
a expliqué Chih.
Le match retour se jouera le
26 mars prochain à AddisAbeba. L’équipe nationale
algérienne se déplacera
dans la capitale éthiopienne
le 22 mars soit quatre jours
avant la rencontre.
Le vainqueur de cette double
confrontation rencontrera au
2e et dernier tour qualificatif
(aller 8, 9, 10 avril/retour 22,
23, 24 avril) le qualifié entre
le Kenya et la RD Congo.
La phase finale aura lieu au
Cameroun du 19 novembre
au 3 décembre 2016.
Vovinam viet vo dao :
Djouadj élu président de la fédération
algérienne
ohamed Djouadj a été élu à la tête
de la Fédération algérienne de
vovinam viet vo dao (FAVV), lors de l’assemblée générale constitutive de l’instance fédérale, tenue jeudi à la salle
OMS de Dar El-Beïda (Alger).
Le nouveau président, fondateur de
cette discipline en Algérie, a été élu à la
tête de cette nouvelle structure avec un
total de 27 voix sur 28 à l’issue des travaux de l’assemblée générale constitutive qui a vu également la promulgation
des statuts de l’instance fédérale en présence des représentants de 16 wilayas.
« C’est un moment historique pour
cette discipline attachée pendant 16 ans
à la Fédération des arts martiaux. Nous
avons milité pendant des années pour la
M
création de cette instance qui vise à promouvoir le Vovinam en Algérie. Le chemin est encore long pour atteindre tous
nos objectifs », a fait savoir Djouadj à
l’issue de son élection en tant que premier président de la FAVV.
Parmi les objectifs de cette nouvelle
Fédération, la structuration de cette
spécialité à travers la création de Ligues
de wilaya pour attirer le maximum de
pratiquants.
Rappelons qu’une AG constitutive de la
Fédération algérienne de vovinam viet
vo dao avait déjà été tenue en 2013,
mais le MJS a gelé cette instance, laissant les responsables activer sous le
statut d’une Commission nationale de
vovinam viet vo dao.
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
TOURNOI PRÉOLYMPIQUE DE
VOLLEY-BALL FÉMININ :
CAN-2016 dames (Algérie) :
A quand la réalisation d’un centre de loisirs ?
e projet de la réalisation d’une
auberge risque d’être compromise
compte tenu du climat de clivage qui
prévaut dans l’auguste mairie, et pourtant annoncé à grande pompe comme
un important projet qui allait renforcer les
infrastructures d’accueil de la ville
d’Arzew. C’est ce qui risque de retarder
le projet, ô combien important pour la
Sports
Le ministre des Transports, depuis Oran
Infrastructures de jeunesse à Arzew
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
La composante du bureau fédéral
de la FAVV :
Mohamed Djouadj : Président
Mohamed Berrezig : membre
Mohamed Bourahla : membre
Ramdane Semmache : membre
Rafik Toudeft : membre
Abderrazak Bouhedja: membre
Sabri Guendouzi : membre
Bouad Benyakoub: membre
Mohamed Said Metahri : membre
Bilel Belafia: membre
Bilel Bounedjma : membre suppléant
Mourad Lounes : membre suppléant
Tarek Mjahed : membre suppléant
Boualem Mohamed Keriati: membre
suppléant.
L’Algérie invitée
La sélection algérienne de volleyball (dames) a reçu une « wild card »
pour participer au tournoi intercontinental qualificatif aux jeux Olympiques-2016
(JO-2016) qui aura lieu en mai prochain
à Porto Rico, a appris l’APS de la
Fédération algérienne (FAVB).
« Nous avons reçu mercredi soir une
invitation officielle de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB) pour
prendre part au tournoi préolympique
intercontinental prévu les 20, 21 et 22
mai à Porto Rico. Je suppose qu’il y a
eu un désistement de l’Egypte ou du
Kenya, qui devaient y participer », a
indiqué le président de la FAVB, Okba
Gougam.
Le Six national féminin avait échoué à
se qualifier aux JO-2016 en février dernier sur le terrain, à l’occasion du tournoi préolympique africain qui s’était
déroulé à Yaoundé.
L’unique billet pour Rio de Janeiro était
revenu au Cameroun, pays organisateur
qui avait battu en finale l’Egypte. De son
côté, le Kenya a terminé 3e en battant
l’Algérie en match de classement.
Egyptiennes et Kényanes avaient alors
assuré leur présence au tournoi intercontinental de Porto Rico, mais pas
l’Algérie.
« Notre présence à ce tournoi intercontinental n’est, cependant, pas encore
sûre car nous ne savons pas si nous
allons pouvoir honorer cette invitation.
La date coïncide avec la période des
examens, nous sommes en train de
consulter les joueuses, dont la majorité
sont des étudiantes, et le Directeur
technique national (DTN) avant de trancher », a expliqué le patron de l’instance fédérale, ajoutant qu’il avait saisi
jeudi matin le ministère de la Jeunesse
et des Sports pour l’informer de cette
invitation.
Outre les deux représentants africains
et Porto Rico, pays organisateur et 3e
du tournoi qualificatif de la zone
Amérique du Nord, Amérique centrale et
Caraïbes (Norceca), le rendez-vous de
San Juan regroupera aussi le 3e du
tournoi qualificatif sud-américain, à
savoir la Colombie. Le vainqueur ira au
Brésil.
A l’heure actuelle, sept pays sont qualifiés pour le tournoi olympique féminin
de volley-ball. Il s’agit du Brésil, qualifié
d’office en tant que pays organisateur,
la Chine et la Serbie, respectivement
championne et vice-champion-ne du
monde, la Russie (vainqueur du tournoi
de qualification européen), l’Argentine
(vainqueur du tournoi de qualification
sud-américain), les Etats-Unis (vainqueurs du tournoi de qualification de la
zone Norceca) et le Cameroun (vainqueur du tournoi de qualification africain).
Cinq tickets olympiques restent encore
à prendre.
Grand Tour d’Algérie de cyclisme 2016
34 équipes ont pris le départ
rente-quatre équipes
représentant 22 pays dont
l’Algérie, ont été sur la ligne de
départ de la sixième édition du
Grand Tour d’Algérie cycliste
(GTAC-2016), hier pour un parcours de 3.500 kms prévu
jusqu’au 28 mars.
La caravane du GTAC-2016
traversera 28 wilayas du pays
et près de 450 communes en
présence de plus de 185 coureurs représentant 16 équipes
du continent européen, une
d’Amérique du Sud, quatre
d’Asie et 13 formations africaines.
T
L’Algérie est représentée par
six équipes : l’Equipe nationale
algérienne, l’Equipe Ooredoo,
l’Equipe Cevital, le GS
Pétroliers, l’AS Sûreté
Nationale (ASSN) et Club
Sovac.
La 6e édition comprend 22
étapes avec dix épreuves inscrites autour de six wilayas
étoiles : Alger, Blida, Sétif,
Constantine, Annaba et Oran.
Hier, les équipes participantes
avaient rendez-vous avec le
Critérium international d’Alger,
première épreuve inscrite au
programme du GTAC-2016,
organisée autour du siège du
ministère des Affaires étrangères.
Pour ce qui est du tracé
adopté, il comprendra des
régions du centre, de l’Est et
de l’Ouest du pays.
Les coureurs prendront le
départ samedi de Zéralda et
passeront par les wilayas
d’Aïn-Defla, Oran,
Mostaganem, Aïn-Témouchent,
Mascara et Sidi Bel-Abbès.
La caravane du GTAC-2016
prendra ensuite la route vers la
wilaya de Blida pour le Tour
international de la ville des
17
Roses avant de rallier les
régions de l’Est du pays pour
le déroulement des Tours internationaux de Sétif, Constantine
et Annaba.
Parmi les pays retenus pour
prendre part à cette compétition figurent, entres autres, les
Pays-Bas, l’Italie, l’Angleterre,
l’Allemagne, les Emirats arabes unis et l’Espagne.
Pour les pays africains, la
Tunisie, l’Erythrée et le
Rwanda seront présents avec
leurs sélections nationales.
L’organisateur du GTAC-2016,
“NSO Organisation”, a invité
également l’Equipe nationale
d’Arabie Saoudite.
Inscrit au calendrier de l’Africa
Tour de l’UCI, le Grand Tour
d’Algérie est régi par les règlements de la Fédération algérienne (FAC) et ceux de l’Union
cycliste internationale (UCI).
Il est placé sous le contrôle
d’un commissaire de course et
d’un inspecteur antidopage.
Les Tours inscrits au programme du GTAC-2016 sont :
le Tour international d’Oran,
d’Annaba, de Constantine, de
Sétif et de Blida.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Karaté
Aménagement de lotissements à Alger
Samir Khider relève le défi
Vers la régularisation
de 23.000 cas
Participant pour la
première fois dans un
tournoi international,
discipline karaté, la jeune
équipe karaté de Beni
Maouche à Béjaïa, sans
grands moyens, donne un
véritable exemple de
volonté et d’engagement
sportif.
Par Amar Chekar
e Lycéen en deuxième
année
secondaire,
Samir Khider, du village
Tizekht, du lycée Béni Maouche
à Bejaia, qui a participé pour la
première fois à l’échelle international, a hissé la drapeu national à l’échelle mondiale.
Classé 3é dans le tournoi international karaté « shotokan
kumité » qui s’est déroulé au
mois de novembre 2015 a
Istanbul, deuxième à l’échelle
nationale il y a deux ans,
l’Algérie enregistre un talent qui
L
sommes une petite équipe qui
n’a même pas de salle pour
s’entraîner régulièrement et
convenablement. Autrement dit,
il n’est pas un foudre devant
moi », souligne Samir, qui fait
appel aux autorités locales, la
DJS de Béjaïa et les pouvoirs
publics concernés, afin de l’aider.
Loin des grandes villes et les
caméras qui propulsent les
noms au devant, Samir pour
mettre en valeur ses compétences veut intégrer un grand
club algérien ou même l’équipe
nationale. « Je veux intégrer
l’équipe nationale pour faire
mieux et plus pour hisser le drapeau de mon pays à l’échelle
mondiale », a-t-il indiqué dans
une modestie totale.
Plus loin, Samir ne manque pas
de travailler chez des particuliers, durant les week-ends et
les heures libres, afin de subvenir à ses besoins personnels, à
commencer par l’achat des articles scolaires. Vivant dans son
village loin de tout support
médiatique,
son
père
Mahmoud, ne sait même pas
que son fils est monté sur le
podium mondial. « Je sais qu’il
fait du sport, mais, je ne sais
pas s’il est troisième ou pas. Je
m’occupe de mon travail pour
nourrir les enfants, c’est tout »,
dit-il.
Azedine Allouache, président
du club karaté Béni Maouche
« Nous travaillons grâce à la
solidarité collective »
« Nous avons participé pour la
première fois à l’international
des clubs rien que pour tester le
niveau de formation de nos
athlètes par rapport aux autres
athlètes d’autres pays du
monde, mais, finalement nous
sommes revenus surpris par le
résultat du club karaté», souligne Azedine Allouache.
Répondant à la question de la
prise en charge du club composés de 7 personnes, dont 4 ahtlètes, un entraîneur et deux
dirigeants, Azedine surprend
par l’absence totale de moyens.
« A l’exception du transport qui
est assuré par l’APC, nous
n’avons même pas de salle
pour les entraînements. C’est le
lycée de Béni Maouche qui a
mis la salle de sport à la disposition de 160 athlètes âgés de 4
à 19 ans, dont 43 filles qui suivent régulièrement les entraînements ». dit-il. S’agissant des
frais de transport est autre prise
en charges pour le tournoi des
clubs qui s’est tenu au mois de
novembre 2015, le président du
club karaté, affirme que c’est
grâce à un investisseur de la
région, a savoir « Javel DOZ
», qui a répondu favorablement
pour l’équipe locale.
Ce n’est qu’aprés le résultat qui
a été enregistré en Turquie, que
les citoyens et la vision des
autorités locales ont commencé
à changer de vision, avant de
donner plus de crédit à cette
équipe qui vit et se construit,
grâce aux bénévoles de la
région qui commence à prendre
au sérieux le club karaté de
Béni Maouche. « Vouloir, c’est
pouvoir ». « Il y’a un début à
tout » dit le dicton.
A.C.
Coupe d’Algérie (1/4 de finale)
Classement Fifa :
L’ARB Ghriss, un petit poucet qui croit
en ses chances
L’Algérie recule
encore d’une place et
se classe 37e
Amel Riyadhi Baladiyat
Ghriss, sociétaire de la
division Inter-Régions, croit en
toutes ses chances de se qualifier, samedi, aux demi-finales
de la Coupe d’Algérie de football, à l’issue du match qui
l’opposera au prestigieux club
du MC Alger. Les deux derniers matches de ces quarts
de finale se joueront ce
samedi. Le MC Alger, avec 7
trophées, se déplacera à
Mascara pour croiser le fer
avec l’ARB Ghriss (interrégions) dans un duel déséquilibré mais sans écarter le facteur surprise. Les gars de
Ghriss s’apprêteront ainsi à
livrer le plus important rendezvous dans l’histoire de ce club
créé en 1972, d’où la détermination qui anime les joueurs
de l’entraîneur Taoufik Bott à
passer l’écueil du Doyen. Le
dernier match au programme
mettra aux prises l’US
Tébessa à l’ASB Maghnia,
une confrontation qui devrait
revenir a priori aux locaux, lesquels bénéficieront de l’avantage du terrain et de l’apport
du public. Les Tébessis
devraient garder cette dynamique et cette grinta qui leur ont
permis d’écarter lors des précédents tours deux pensionnaires de la Ligue 1, en l’occurrence l’USM Blida (1/16 de
finale) et l’USM Harrach (1/8
de finale). Ainsi donc l’ARBG
drivée par Bott Taoufik dispu-
L’
peut faire la différence à
l’échelle nationale et mondiale.
Faisant partie des 57 pays qui
ont participé à ce tournoi, dont
le Japon, la France, la Turquie,
l’Italie et autres, une petite
équipe communale de Beni
Maouche,
Béjaïa,
sans
moyens, mais très volontaire et
engagée à aller de l’avant, n’a
même pas une salle propre à
l’équipe. Mais, malgré cela,
cette équipe émerge du lot des
villages et communes enclavées. Cette équipe de karaté
dévouée a développé la discipline dans la région et devra se
déplacer à partir du 23 mars en
Turquie, afin de continuer son
challenge sportif international.
Engagée devant les meilleurs
atlètes du monde, dont le
champion de la Russie, le jeune
Samir, souligne. « Avec un
minimum de moyens, je peux
aller plus loin encore. J’ai
échoué devant le Russe, parce
qu’ il avait plus de moyens que
nous et il fait partie de l’équipe
nationale russe. Il était plus
expérimenté que moi. Nous
tera cette rencontre à domicile,
au stade de l’Unité africaine de
Mascara, ce qui constitue un
avantage certain car ils seront
plusieurs à venir encourager
cette équipe, un « petit poucet
qui veut jouer dans la cour des
grands ».
La formation de Ghriss se prépare d’ores et déjà à cette
confrontation. Elle est depuis
lundi, sous la direction d’un
staff technique ambitieux, en
stage bloqué au complexe
sportif Saïdi-Saïd de Mascara.
Le
président
du
club,
Boudjebha Mokhtar, affiche un
certain optimisme: « Je suis
convaincu que notre formation
peut arracher un bon résultat.
Notre public sera au rendezvous pour nous accompagner
dans cette extraordinaire
aventure. Nous voulons marquer l’histoire du club.
Recevoir le Doyen est plus
qu’un honneur pour des amateurs comme nous ».
«
Même si quatre divisions
séparent nos deux clubs,
Dame Coupe nous a habitués
à des retournements de situations inattendus. Il n’y a point
de grandes et de petites équipes. Arriver aux quarts de
finale, c’est déjà un exploit
pour nous et nous comptons
aborder la rencontre de
samedi sans aucun complexe
», a-t-il ajouté. Le coach de
l’IRB Ghriss, Bott Taoufik,
mesure à sa juste valeur cette
Coupe de la CAF, ES Tunis
(Tunisie)-Renaissance
(Tchad) :
Ghorbal au sifflet
rencontre : « Mes joueurs doivent avoir un état d’esprit irréprochable, une volonté de fer
et aussi cette rage de gagner,
comme nous l’avons montré
au tour précédent. Personne
ne nous fera de cadeau. C’est
à nous d’aller arracher le billet
pour les demi-finales. Nous
avons une mission, nous l’accomplirons sans complexe ».
Afin
d’encourager
cette
équipe, les autorités de la
wilaya de Mascara ont débloqué une subvention de 5 millions DA et offert un équipement complet à chaque joueur.
Un séjour touristique en
Tunisie sera offert à l’équipe si
elle accèderait aux demi-finales. Autant de gestes qui «
boosteront » sans aucun
doute cette jeune formation.
La commune de Ghriss (exThiers-ville) a une longue tradition sportive. Durant la période
coloniale, elle a vu, dans les
années 1920, la création de
l’Union sportive Thiersvilloise
(UST), une équipe composée
essentiellement de joueurs
d’origine européenne. Parmi
les rares sportifs algériens qui
ont porté ses couleurs figure le
chahid Aoussedj Boudjellal,
dont le nom a été donné à l’actuel stade de Ghriss. A cette
même époque, l’UST était
connue par son ailier-droit
Ernest Liberati, sélectionné 19
fois, entre 1930 et 1934, en
équipe de France et a pris part
La Confédération africaine de football a désigné l’arbitre international
algérien Mustapha Ghorbal pour diriger la rencontre entre la formation
tunisienne de l’ES Tunis et l’équipe
tchadienne de Renaissance FC, prévue entre le 18 et le 20 mars à Tunis
pour le compte du second tour retour
16
à deux Coupes du monde de
football. Il a été le passeur
décisif qui a permis à Lucien
Laurent d’inscrire le premier
but de l’histoire de la Coupe du
monde, en 1930, face au
Mexique. Après le recouvrement de l’indépendance, le
Widad de Ghriss a été créé
pour devenir, à partir de 1972,
l’ARB Ghriss.
Rappelons
qu’en
Dame
Coupe, le MC Alger n’a jamais
perdu face à des équipes de
Mascara. Les « Vert et Rouge
» se sont imposés, en 1976,
en 1/2 finales face au SA
Mohammadia (aller et retour)
et en 2006 en 1/16 de finale
face au CC Sig (2-1), dans une
rencontre disputée à Aïn Defla.
Samedi, le MC Alger jouera
son 26e quart de finale contre
25 pour l’ES Sétif, 23 pour le
NA Hussein Dey et 10 pour
l’USM Bel-Abbès, les autres
quarts-de-finaliste de Coupe
d’Algérie. Le Paradou AC et
l’Amel Maghnia en sont à deux
quarts alors que l’IRB Ghriss
et l’US Tébessa atteignent
pour la première fois de leur
histoire un tel stade de la compétition.
La sélection algérienne de football a
encore perdu une place et devient 37e
au classement mensuel de mars,
publié jeudi par la Fédération internationale (Fifa).
Avec 754 points, l’Algérie, 28e en janvier, et 36e en février derniers, garde
sa 3e place au niveau africain où le
surprenant Cap-Vert (31e, +2) déloge
des commandes la Côte d’Ivoire,
championne d’Afrique-2015 (36e, -8),
reléguée désormais à la deuxième
position.
La hiérarchie du classement Fifa est
restée inchangée d’un mois à l’autre,
toujours dominée par la Belgique
devant l’Argentine et l’Espagne, seule
l’Italie connaissant une progression
d’une place au 14e rang.
Parmi les 20 meilleures sélections,
alors que peu de rencontres ont été
disputées, seule le quadruple champion du monde italien a progressé,
d’une seule place, au 14e rang. Les
Pays-Bas ont eux reculé d’un rang
(15e).
Les Pays-Bas et la France, toujours
24e dans ce classement et qualifiée
d’office pour l’Euro-2016 qu’elle
accueillera, rencontrera pour son prochain match de préparation le 25 mars,
avant d’être opposée quatre jours plus
tard à la Russie, qui la devance d’un
rang.
Programme d’aujourd’hui
15h00
Tébessa OPOW
:
US Tébessa - ASB Maghnia
16h00
Mascara (Unité africaine) :
ARB Ghriss - MC Alger
Classement au 3 mars
1. Belgique
2. Argentine
3. Espagne
4. Allemagne
5. Chili
6. Brésil
7. Portugal
8. Colombie
9. Angleterre
10. Autriche
...
31. Cap-Vert
...
36. Côte d’Ivoire
37. Algérie
de la Coupe de la Confédération.
Le directeur de jeu Ghorbal sera
assisté de ses deux compatriotes
Mohamed Serradji et Brahim El
Hamlaoui Sid Ali. Le quatrième arbitre est Redouane Necib (Algérie). Le
commissaire au match est le
Marocain Abderrahim El Arjoun.
Une commission a
été installée
récemment pour la
régularisation de la
situation de 23.000
familles habitant,
sans acte de
propriété, dans des
lotissements sociaux
et promotionnels, a
affirmé jeudi le wali
Abdelkader Zoukh.
ors d’une conférence de
presse tenue en marge
d’une visite d’inspection
dans plusieurs communes de la
wilaya d’Alger, M. Zoukh a indiqué que la situation de 23.000
familles habitant, sans actes de
propriété, et dans des lotissements sociaux et promotionnels, sera régularisée. Il a précisé que la commission installée récemment et présidée par
le secrétaire général de la
wilaya, se réunit une fois par
semaine pour l’examen des
dossiers soumis et que la situation de ces familles sera régularisée “progressivement” jusqu’à
la clôture de ce dossier définiti-
L
vement. M. Zoukh a indiqué
par ailleurs qu’un projet urbain
qui concernera 57 communes,
est actuellement en cours
d’étude. Le projet a été confié,
selon le même responsable à
un bureau d’études étranger et
devra être validé prochainement. Ce projet concerne également le règlement de la situation des bâtisses construites
sur des assiettes relevant du
foncier agricole, a-t-il ajouté.
Le wali d’Alger a indiqué à cette
occasion que le plan d’aménagement de la capitale (20122035), devrait constituer “une
opportunité pour la réhabilitation d’Alger la blanche”, ajoutant qu’une enveloppe de 500
milliards de centimes a été
dégagée
à
cet
effet.
Concernant les prochaines
opérations de relogement, le
wali a indiqué que les préparatifs sont en cours pour le relogement des habitants de six
(06) bidonvilles, sans toutefois
donner plus de détails sur ces
opérations. Pour ce qui est de
la promenade des Sablettes, M.
Zoukh a affirmé que plusieurs
infrastructures seront réceptionnées l’été prochain au
niveau de cet espace. Il a précisé que les travaux concerneront entre autres les trottoirs qui
vont arriver jusqu’à la station de
dessalement ce qui permettra à
cet espace d’augmenter sa
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
capacité d’accueil qui a été estimée à 30.000 visiteurs/jour en
été 2015. Le wali a inspecté
également certains projets
s’inscrivant dans le cadre de
l’aménagement de la façade
d’Alger dont l’opération d’élimination des kiosques du square
Port Saïd (en face du TNA).
Sur place, M. Zoukh a donné
des instructions pour l’aménagement de cet place de sorte à
consacrer l’ensemble de la
place à des spectacles artistiques au profit des jeunes et des
familles. Le wali a également
visité le marché de “Zoudj
Ayoun” (Bab El-Oued), et celui
de cette commune où il a
insisté sur la nécessité d’accélérer la cadence des travaux au
niveau de ces deux espaces
commerciaux. Dans la commune de la Casbah, M. Zoukh
s’est enquis des travaux de réalisation d’un terrain de jeux de
proximité. Ce projet d’un coût
de 39 millions de DA, devrait
être réceptionné dans cinq
mois. Il a visité ,par ailleurs,
d’autres projets s’inscrivant
dans le cadre de l’aménagement et de la modernisation de
la capitale, notamment dans les
communes de Sidi M’hamed,
Hussein Dey, Hydra, Kouba, et
la Place du 1er mai.
Eclairage public à Blida
Routes et cités dans le noir
a défaillance du réseau
d’éclairage public dans la
plus part des cités et routes des
25 communes de Blida est le
souci majeur de leurs habitants
qui espèrent voir une solution
au plus tôt à leur “calvaire” à la
faveur de l’annonce d’une nouvelle entreprise d’éclairage
public chargée de relever le
“grand défi” de faire baigner la
lumière sur ces lieux. De nombreux citoyens dont des automobilistes se plaignent de l’absence de sécurité la nuit en raison du manque d’éclairage,
voire l’absence de lumière
dans certaines artères de la
ville, mais aussi dans quelques
axes de routes nationales, ou
encore dans des quartiers et
régions de la wilaya plongés
dans le noir. “Une lampe de
poche est absolument nécessaire la nuit pour sortir à pied,
alors qu’une vérification des
phares est impérative pour un
automobiliste, s’il veut prendre
la route de nuit”, se sont plaints
de
nombreux
citoyens.
D’autres ont évoqué l’existence
de nombreux accidents et
d’agressions de nuit, à cause
de l’absence ou du manque
d’éclairage. “Sortir de nuit dans
les régions manquant d’éclairage est une véritable aventure”, a affirmé, à ce propos, un
citoyen, M.B. Pour illustrer la
situation, un habitant de la ville
d’Ouled Aich a assuré que “sur
L
20 poteaux électriques se trouvant dans sa cité, seul un est
opérationnel”.
61 % du réseau
d’éclairage
non fonctionnel
Le constat est le même sur
l’axe de la RN1 reliant Médéa
et Blida, où la visibilité est nulle
de nuit sur les frontières administratives de la wilaya, à
cause de la non fonctionnalité
de l’éclairage devant le panneau annonçant l’entrée des
automobilistes sur le territoire
de Blida. L’absence de l’éclairage public est également de
mise sur le chemin de wilaya
menant de la zone industrielle
Ben Boulaid vers Beni Tamou,
et Diar El Bahri (Beni Merad),
où les poteaux électriques sont
hors d’usage pour des causes
qui restent inconnues.
Le même problème se pose
aux automobilistes en provenance d’Alger, qui se retrouvent dans le noir en arrivant à
Boufarik, pour les mêmes raisons, au même titre que ceux
empruntant l’autoroute vers
Chiffa, et El Affroune.
Le wali de Blida, Abdelkader
Bouazghi, a déploré le non
fonctionnement d’un taux de
plus de 61 % du réseau d’éclairage public, une situation qu’il
a qualifiée, lors d’un récent
conseil de l’exécutif de la
wilaya, de “catastrophique”.
“Sur un total de 57.000 points
lumineux au niveau de tout le
territoire de la wilaya, seul
6000 sont en bon état, alors
que 35.000 sont en panne, soit
un taux de plus de 61 %”, a-t-il
relevé lors de ce conseil consacré à la présentation des dispositifs administratifs et financiers
de trois nouveaux établissements
publics d’éclairage
public, de collecte de déchets,
et de gestion des espaces
verts. L’entrée en activité de
l’EPIC Mitidja Inara (Mitidja
éclairage) est donc attendue
par les habitants des diverses
communes qui souhaitent en
finir avec ce “calvaire” vécu
depuis plusieurs mois.
Une nouvelle
entreprise,
de grands défis
Sur les 25 communes de la
wilaya, seul Blida et Boufarik
sont dotées d’une entreprise
d’éclairage public, un nombre
jugé “insuffisant” pour la couverture de tout le territoire de la
wilaya. D’où la nécessite de
création d’une entreprise de
wilaya afin de prendre en
charge les besoins de toute la
région. C’est dans cet objectif
que fut annoncée, le 18 février
dernier, la création d’une entreprise de wilaya à caractère
industriel et commercial pour
9
l’éclairage public, en vue de la
prise en charge de tout le territoire de la wilaya.“Cette entreprise sera fonctionnelle dans
environ un mois, dès la garantie de son financement et le
transfert des employés des
communes vers cette entreprise”, a déclaré, à ce propos,
le wali. Dans la perspective
d’accélérer le processus d’installation officielle
de cette
entreprise, le wali a instruit les
présidents des communes de
tenir des consultations, avant
le 6 mars prochain, en vue d’intégrer le projet. L’annonce
d’installation de cette nouvelle
entreprise a été fortement
saluée par les citoyens, dont
notamment ceux des zones
reculées, accusant un déficit
en matière d’éclairage public. A
noter que l’entreprise d’éclairage public de la commune de
Blida ne peut à elle seule prendre en charge les besoins réels
de la totalité de la localité. A
titre d’exemple, l’éclairage est
absent dans toutes les cités et
routes, dans un rayon de plus
de 10 km à partir de l’entrée du
siège de commune, d’où de
grands espoirs fondés par les
citoyens sur cette nouvelle
entreprise, qui
souhaitent,
dans un avenir proche, se promener, la nuit, en toute sécurité, comme en plein jour, dans
des rues bien éclairées.
La violence scolaire
à Médéa
La police
sensibilise
les élèves de Azizia
Par Mohamed Zerouati
Une journée de sensibilisation a été animée, mercredi, par les services de la
cellule de communication de
la Sûreté de Médéa au niveau
de la daïra d’Azizia à l’est de
Médéa. Cette action à
laquelle ont pris part, les
représentants de la direction
de l’Education, les éléments
de la Gendarmerie, les membres de l’association des
parents d’élèves et le mouvement associatif. Les initiateurs
ont mis l’accent sur les différentes mesures prises par la
direction générale de la
Sûreté de Médéa pour combattre le phénomène de la
violence. Cette journée a été
axée sur les mécanismes mis
en place pour lutter, efficacement, contre ce fléau : le danger et les répercussions de la
violence, dans l’éclatement de
la famille et l’importance de la
prévention dans les milieux
juvéniles. Selon le commissaire Nabil Toualbia, responsable de la Communication, à
la Sûreté de Médéa, ces
actions de sensibilisation vont
se poursuivre, conformément
à un plan d’action que la
Sûreté de la wilaya, a mis en
place et ce, à travers le travail
de proximité et de rapprochement. Ces opérations cibleront tous les établissements
scolaires de quoi vulgariser le
dispositif de prévention contre
les fléaux. Des statistiques
sur l’activité des services de
la Sûreté, notamment, en
matière de lutte contre la violence ont été communiquées,
à l’occasion de cette journée.
Z.M.
Résorption
de l’habitat
précaire
Dix neuf familles
relogées
à Benchicao
Dix neuf familles de l’ancienne cité Massouni, sise au
niveau de nouveau projet de
la RN1 « Chiffa-Berrouaghia »
relevant de la commune de
Benchicao, ont été relogées
récemment en présence des
autorités civiles et militaires,
selon le communiqué de la
cellule de communication de
la wilaya de Médéa.
Ces familles ont bénéficié de
logements décents à la ville
de Benchicao. Toutes les
mesures nécessaires devant
faciliter l’opération de relogement ont été prises, a ajouté
la même source qui a souligné que les enfants scolarisés
des familles relogées ont été
inscrits dans de nouvelles
écoles. De grands moyens,
matériels et humains, ont été
consacrés à la réussite de
cette opération, qui fut reçue
par une grande satisfaction
par les familles bénéficiaires.
Il a été ainsi répondu à leur
attente par la volonté politique
d’éradiquer l’habitat précaire.
Z.M.
Culture
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Rencontres de «Abdelkader Alloula» à Oran
Mois du monologue
Marché de l’énergie
« Je donne à l’oreille à voir
et aux yeux à écouter »
Fodil Assoul
“allume” son
“Zalamit”
Le pétrole recule
en fin d’échanges européens
Par Mourad Belkaïd
est sous le thème : «Je
donne à l’oreille à voir et aux
yeux à écouter», que cette
deuxième édition organisée verra la
participation de sept (7) troupes, qui
ont monté des spectacles autour de
l’œuvre du dramaturge-metteur en
scène et comédien, le défunt
Abdelkader Alloula, a indiqué Mme
Rihab Alloula, membre du comité d’organisation. Sept (7) spectacles sont au
programme de la deuxième édition des
rencontres «Abdelkader Alloula», qui
se tiendra du 10 au 12 mars au théâtre
C’
régional d’Oran. La première édition
avait eu lieu en mars 2014 dans le
cadre de la commémoration du 20ème
anniversaire de l’assassinat du dramaturge, sous le thème «Alloula, 20
après. Quel impact dans l’activité théâtrale et artistique aujourd’hui».
Dans ce contexte, Mme RihabAlloula a
annoncé «Nous avons préféré, pour
cette deuxième édition, ouvrir les rencontres à d’autres disciplines.
L’appel à participation a été, d’ailleurs,
ouvert à tout créateur de tous les arts».
Le septième spectacle, qui fera
d’ailleurs l’ouverture, n’est autre que le
spectacle phare de la première édition,
soit «L’ultime Halqa» de la troupe «El
Halqa» du café littéraire de Sidi BelAbbès. En marge de cette édition, une
photo, et une autre de peinture sous le
thème «El guesba ou alguellal» seront
tenues. L’appel à participation, lancé au
début du mois de février, a permis la
sélection de trois (3) spectacles, parmi
une quinzaine de candidatures réceptionnées. Des résidences de création
débuteront le 5 mars pour réaliser trois
(3) autres spectacles en théâtre,
musique et danse, inspirées du tableau
«Akli et M’naouer» de Abdelkader
Alloula de sa pièce «El ajwad».
M.B.
7ème forum international sur Kateb Yacine à Guelma
Débattre de la “théâtralité”
dans l’œuvre katébienne
héâtralité et théâtralisation dans
l’œuvre de Kateb Yacine” est le
thème retenu pour la 7ème édition
du forum international qui sera consacré, du 19 au 21 mars prochains à
Guelma, à l’auteur de “Nedjma”,
a-t-on appris , mercredi, auprès du
comité d’organisation. Une vingtaine de
communications en langue arabe et
française figurent au menu de cette
manifestation qui aura lieu au théâtre
régional Mahmoud-Triki, a indiqué le
“T
président du comité d’organisation et
de l’association locale de promotion du
tourisme et de l’animation culturelle, initiatrice de la rencontre, Ali Abassi. Des
chercheurs et des universitaires d’Alger,
de Boumerdès, d’Oran, de Mascara, de
Tiaret et d’Annaba, ainsi que de
France, d’Autriche, de Tunisie, et du
Maroc participeront à cette rencontre
littéraire, selon la même source. La
théâtralisation dans le roman de
Nedjma, la théâtralisation de l’interac-
tion entre les langues arabe et française ainsi que le théâtre populaire et l’histoire du théâtre dans l’oeuvre de Kateb
Yacine seront, entre autres, analysés
par les intervenants, a encore indiqué
M. Abassi. Le forum, qui coïncidera
avec la célébration de la fête nationale
de la Victoire prévoit, outre les communications, une soirée de récitals poétiques, et de musique maghrébine. Il
donnera lieu également à l’annonce
des lauréats des prix Kateb.
6ème colloque national du livre à Oran
Valoriser les biens culturels en Algérie
e sixième colloque national du
livre, qui se tiendra du 20 au 21
avril à Oran, aura pour thème “les
biens culturels en Algérie: espaces et
institutions (bibliothèques, archives et
musées), a-t-on appris mercredi des
organisateurs.
Initiée par la direction de la culture et le
laboratoire de recherche en systèmes
informatiques et archives en Algérie de
l’université d’Oran 1 “Ahmed Bnebella”,
et la maison de la culture d’Oran, cette
rencontre coincidera avec la célébration de la journée mondiale du livre et
des droits d’auteur, selon le chef du
service arts et lettres à la direction de
la culture, Djelata Mohamed.
L
Économie
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Cette édition abordera le rôle des biens
culturels en Algérie dans la préservation de la culture de la nation et sa
valorisation, et la consolidation de
l’identité algérienne dans la société,
ainsi que les réalisations concrétisées
par l’Etat, les lois portant sur la protection et la conservation du patrimoine
national, la contribution des instances
et des chercheurs dans ce domaine, et
les données informatiques sur le patrimoine culturel. Ce rendez-vous culturel, qui sera animé par 20 conférenciers spécialisés en bibliothéconomie et
biens culturels de différentes universités du pays, mettra la lumière sur l’expérience de l’Algérie dans la sauvegar-
de de ces biens culturels, la médiation
et la sensibilisation sur leurs importance. Il mettra également en exergue des
œuvres, et recherches réalisées par
des spécialistes, en plus de l’évaluation
du rôle des biens culturels en Algérie à
l’ère du numérique, a-t-on souligné.
Une série de communications
traiteront de cinq thématiques au
programme abordant “le patrimoine
culturel en Algérie: origine et évolution”,
“patrimoine, et médiation”, “problématique de protection des biens culturels
et immatériels”, “institutions culturelles
et développement durable” et “patrimoine culturel et défis du numérique”,
a-t-on ajouté.
10
L’humoriste Fodil Assoul a “allumé”
le Théâtre régional de Constantine
(TRC), vendredi soir, avec son one
man show, décapant et ravageur,
“Zalamit” (allumettes), présenté dans
le cadre du mois du monologue.
Plein d’énergie, Fodil, dans une
fresque hilarante pleine de délicieuses métaphores, a malicieusement égratigné la société, ses
défauts et les tics, campant cet
Algérien irascible, qui s’emporte facilement pour un oui ou un non, provoquant des fou-rires dans la salle,
tout au long du show.
L’artiste a parodié “une société kamikaze”, hostile à toutes les normes de
la retenue, et qui défie la logique et
cultive la passion “d’expérimenter
les évidences”.
Torturant les zygomatiques des
spectateurs, Fodil Assoul a détaillé
les peines, et les frustrations d’un
algérien “normal”, dans une société
qui “respire la bureaucratie”, et aspire, a-t-il dit, “illogiquement la modernité”. Parfois “disjoncté”, déployant
une palette d’expressions à la
gamme étendue, le comédien a évoqué des comportements quelquefois
irrationnels d’une société souvent
sans repères, pour raconter ensuite
des choses simples que les gens
vivent, et subissent au quotidien,
mettant les spectateurs devant des
scènes des plus loufoques, mais qui
reflètent de vraies scènes de la vie.
Fodil a également évoqué son grandpère (personnage du monologue,
s’entend), ce “grand sage qui a tenu
à laisser à l’humanité un petit florilège de pensées truculentes” à travers
deux beaux livres abordant la philosophie de la vie à l’algérienne, et
“l’habileté” dans le “pillage de
Sonatrach”.
Aux dernières nouvelles, a-t-il parodié, “le commissariat de Constantine,
capitale de la culture arabe, a accepté d’éditer le premier livre, mais a
refusé catégoriquement d’entendre
parler du deuxième !”. Une phrase
qui a fait exploser la salle de rire. A
l’issue du spectacle, ce comédien
venu de la cité Yemma Gouraya, a
indiqué à l’APS que son spectacle
“Zalamit”, monté en 2013, a été
“pensé pour coller à l’actualité culturelle du pays” avec, en cours de
route, quelques petites “retouches”.
Affirmant que le spectacle, inspiré de
comportements et de situations que
l’on observe au quotidien, Fodil a
soutenu que “l’interaction avec les
spectateurs, et leurs éclats de rires,
tout au long du spectacle, (lui) ont
donné beaucoup d’énergie, et (l)’ont
libéré”. De ses projets, Fodil Assoul,
promu de l’Institut supérieur des
métiers des arts du spectacle et de
l’audiovisuel d’Alger (ISMAS), a évoqué l’adaptation pour les planches
du “Journal de Mouloud Feraoun” à
travers la pièce “Divorce sans mariage” qui sera présentée prochainement au festival d’Avignon en
France, à Casablanca (Maroc) dans
le cadre du Festival du théâtre
Amazigh et à Aix en Provence
(France), au Festival international du
théâtre. Organisé par le département Théâtre de la manifestation
“Constantine, capitale 2015 de la
culture arabe”, le mois du monologue, clôturé avec “Zalamit”, a permis au public constantinois de se
délecter d’une vingtaine de spectacles , tout en éclats de rire.
Les prix du pétrole
reculaient légèrement jeudi
en fin d’échanges
européens, dans un
marché toujours prudent
après trois semaines de
progression et attendant de
nouveaux signes quant à
une possible limitation de
la production.
Londres, le baril de Brent de la
mer du Nord pour livraison en
mai valait 36,78 dollars sur
l’Intercontinental Exchange (ICE), en
repli de 15 cents par rapport à la clôture de mercredi. Sur le New York
Mercantile Exchange (Nymex), le baril
de “light sweet crude” (WTI) pour la
même échéance lâchait 11 cents à
34,55 dollars. Les cours du Brent et du
WTI ont hésité sur la marche à suivre et
oscillé entre pertes et gains une bonne
partie de la séance de jeudi, partagés
entre la forte augmentation des
réserves américaines de brut et les
A
espoirs de voir l’offre mondiale de
pétrole commencer à se résorber.
Même s’ils ont tenté de se reprendre
suite à l’ouverture des échanges américains, les prix du pétrole ont baissé “la
majeure partie de jeudi alors que la
forte augmentation de 10,4 millions de
barils des stocks hebdomadaires (américains de brut) a coupé l’herbe sous le
pied d’un marché en hausse au cours
des trois dernières semaines”, notait un
analyste. En dépit de la très nette progression des réserves américaines de
brut la semaine dernière, les cours parvenaient néanmoins à limiter leurs
pertes, une résilience qui s’expliquait en
effet par la sixième semaine consécutive de baisse de la production américaine de pétrole mise au jour par le rapport
hebdomadaire du département américain de l’Energie (DoE). Le marché,
plombé depuis près de deux ans par la
surabondance générale, a en outre été
relancé depuis la mi-février par un
accord sur un gel du niveau de la production entre l’Arabie saoudite, le
Qatar, le Venezuela - tous trois
membres de l’Organisation des pays
exportateurs de pétrole (Opep), et la
Russie, qui lui est extérieur. “Le ministre
nigérian du Pétrole a révélé que les producteurs de l’Opep et hors-Opep
devaient se réunir à Moscou le 20 mars
pour mener des pourparlers supplémentaires concernant un gel de la production de pétrole”, soulignaient les analystes. “Je pense que la plupart des
(investisseurs) restent juste les bras
croisés maintenant, attendant une direction de l’Opep, et de la Russie plutôt que
réagissant hardiment aux données volatiles sur les stocks hebdomadaires américains”, commentait un autre analyste.
Lutte contre la fraude fiscale en France
21,2 milliards d’euros récupérés en 2015
administration fiscale
française a procédé,
en 2015, à des redressements fiscaux record de
l’ordre de 21,2 milliards d’euros,
dans le cadre de la lutte contre
la fraude fiscale, estimée entre
60, et 80 milliards d’euros.
Le ministère français des
Finances a indiqué jeudi que le
montant est supérieur de 1,9
milliard par rapport à 2014, qui
a précisé que cette hausse
s’étend également aux sommes
effectivement encaissées par
l’administration, qui ont augmenté de 17 %, à 12,2 milliards
d’euros. Selon le ministère des
Finances, le nombre de
contrôles fiscaux, en 2015, a
pourtant diminué par rapport à
2014, passant de 51.740 à
50.168 opérations. L’impôt,
dont les redressements ont le
L’
plus augmenté, est l’impôt sur
les sociétés, à hauteur d’un milliard d’euros, a expliqué la
même source, qui a ajouté que
les droits nets portant sur l’impôt sur le revenu sont passés
eux de 2,3 à 2,7 milliards d’euros, et ceux concernant la TVA
ayant baissé, de 2,3 à 2,2 milliards d’euros. Selon la même
source, le coût de la fraude à la
TVA en France pourrait avoisiner les 14 milliards d’euros par
an. Dans son rapport annuel
publié en février, la Cour des
comptes a estimé que la lutte
contre la fraude fiscale s’était
“améliorée” ces dernières
années, mais a jugé les résultats de cette mobilisation “décevants”.
Elle a regretté que “les
réformes engagées ne se sont
pas traduites à ce jour par une
hausse des recettes tirées des
contrôles”, ajoutant que “moins
de 50 %” des créances issues
du contrôle donnent lieu à
recouvrement deux ans après
leur prise en charge. En 2016,
l’Etat espère récupérer plus de
2,4 milliards d’euros de recettes
supplémentaires. Pour renforcer le dispositif, et accélérer le
traitement des dossiers, sept
pôles régionaux ont été créés
depuis juin 2015. Le ministère
des Finances a affirmé, par
ailleurs, que 85 % des comptes
régularisés en 2015, étaient
domiciliés en Suisse.
Le montant moyen des
avoirs se situent à 800 000
euros. “Le secret fiscal, dans
trois quatre ans, c’est terminé”,
a annoncé le ministre des
Finances, Michel Sapin, il y a
quelques mois.
1er Salon national de l’entreprise de Bejaia
40 exposants animent l’initiative
ne quarantaine d’exposants ont pris part jeudi au
1er salon national de l’entreprise de Bejaia pour faire
connaître leurs produits, faire
valoir leur savoir-faire et établir
des relations de partenariat.
Organisé par “Rh communication”, spécialisé dans l’événementiel, le rendez-vous, exclusivement professionnel, entend
constituer “un espace d’échange et d’affaires entre industriels,
acheteurs, artisans, financiers,
porteurs de projets, entre
autres”, a indiqué son directeur
U
Rachid Hassas. Les exposants
en électronique, produits d’hygiènes et d’entretien, bâtiment,
machinisme, agroalimentaire,
électricité, téléphonie, banques
et assurances, animent les différents stands et rendent compte, individuellement et/ou collectivement, des mutations de
l’industrie nationale dont beaucoup éprouvent non sans réussite, leur expérience à l’international. Ainsi en est le cas pour
les produits d’hygiènes qui
commencent à se tailler des
parts de marchés importants en
Afrique, voire en Europe. C’est
aussi le cas pour les peaux et
cuirs, qui après un tassement
de l’activité a repris de plus
belle, notamment avec l’allègement des procédures d’exportation. Et c’est aussi le cas de
beaucoup d’autres, qui ont trouvé en la crise, et la baisse des
exportations d’hydrocarbures
de véritables motifs pour se
transcender.
“Avec le bas
niveau des prix de l’énergie et
des coûts relativement réduits
de la main d’£uvre, nous
sommes fortement compétitifs”,
15
expliquera M.Balia, responsable du développement des
affaires au sein du groupe
Faderco, visiblement enthousiaste vis-à-vis des projets à
l’exportation envisagés. En fait
une multitude de chefs ont affiché une attitude similaire en se
montrant fort optimistes quant
aux perspectives, aiguillonnés
visiblement par l’assouplissement des procédures et l’incitation des pouvoirs publics à s’engager sur ce créneau. “Il y’a
quelques mois on mettait 5 à 6
mois pour ficeler un projet d’ex-
portation. Maintenant, c’est à
peine un mois”, dira un représentant de “Megabatba” (ex
Sonipec), qui entend profiter de
l’opportunité pour revenir sur le
marché Italien, “très demandeur” de pièces en cuir, et daim.
Au-delà, de l’espace de rencontre et échange qu’il offre,
l’événement
repose,
par
ailleurs, sur plusieurs animation, dont des conférences et de
tables rondes autour, notamment, de la publicité en entreprise et de la lutte contre la
contrefaçon.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Économie
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Culture
Sous le slogan “Forme et Beauté”
14 Salon international
à Oran du 7 au 11 mars
P
lus de 50 laboratoires et
entreprises de production,
représentant une dizaine de
pays, ont confirmé leur participation à
cette manifestation visant à faire
découvrir l’importance du secteur
cosmétique en Algérie, ont précisé
les responsables du Salon dans un
communiqué transmis à l’APS. Les
produits, les services et les équipements exposés couvrent une large
gamme des besoins du créneau
forme et beauté, a-t-on souligné. Le
visiteur pourra ainsi découvrir et
comparer différentes offres de produits dermo-cosmétiques, huiles
essentielles, produits capillaires, crèmes diverses, hygiène intime, parfums, baumes, shampoings, déodorants, compléments alimentaires,
soins et médecine esthétique. Les
stands d’exposition comprennent
Quotidien national d’information
Patrimoine-Internet
ème
La 14ème édition du Salon
international “Forme et
Beauté” (Jouvençal) se
tiendra du 7 au 11 mars
courant au Centre des
conventions d’Oran
Mohamed Benahmed
(CCO), ont indiqué mercredi
les organisateurs de cet
événement.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Musique
Un nouveau site dédié à la culture
également les équipements et accessoires pour spas, les instituts de
beauté, et salons de coiffure, le stylisme, les bijoux et pierres précieuses. Cette rencontre sera en outre
mise à profit pour mettre en relief l’intérêt de la formation professionnelle
spécialisée dans les métiers de la
Forme et de la Beauté. Un stand spécifique permettra aux cadres du secteur de présenter les différentes filières dispensées au niveau des instituts de formation. Plus de 20.000
visiteurs ont fait le déplacement à la
précédente édition du Salon organisé
par l’agence de communication événementielle “Krizalid’Or”, basée à
Alger, avec le soutien de l’Assemblée
populaire communale (APC) d’Oran.
Décès
du chanteur
Mohand
Rachid
à 77 ans
Importation de denrées alimentaires
Baisse de facture de 55% en janvier
a facture d’importation des sucres
(de betterave brute, de canne à
sucre, sirop de lactose et lactose à l’état
solide) s’est chiffrée à 54,71 millions de
dollars en janvier 2016, contre 120,66
millions de dollars en janvier 2015, a –ton appris auprès des Douanes. Les
quantités importées ont baissé en s’établissant à 159.813 tonnes (t) contre
226.303 t, indique le Centre national de
l’informatique et des statistiques des
L
vue, et d’une dépréciation de la monnaie
brésilienne par rapport au dollar.Premier
producteur mondial de sucre, le Brésil a
tablé sur une récolte record de canne à
sucre de 604 millions de tonnes sur
2015-2016, la canne étant à l’origine de
80% de la production mondiale de
sucre. Il s’agit aussi de l’estimation
favorable de production de sucre en
Inde, qui en est devenu le deuxième producteur mondial et en sera exportateur
douanes (Cnis). La facture d’importation
du sucre a ainsi reculé de 54,65%, tandis que les quantités importées ont
diminué de 29,4% entre les deux périodes de comparaison. La baisse de la
facture s’explique non seulement par la
réduction des quantités importées mais
aussi par la baisse des prix à l’importation des sucres roux et blanc sur les
marchés mondiaux en raison d’une meilleure récolte de canne à sucre que pré-
net en 2016. Ainsi, durant l’année 2015,
les prix moyens à l’importation par
l’Algérie des sucres roux, et blanc ont
baissé de 18%. La tendance baissière
des prix mondiaux du sucre a été relevée par l’Organisation des Nations
unies pour l’alimentation et l’agriculture
(FAO), qui a noté que l’indice des prix
du sucre a diminué de 4,1% en janvier
dernier par rapport à décembre 2015,
rappelle-t-on.
A cause de la chute du prix de pétrole
Pétrole-production
réduit ses investissements de 25%
e groupe pétrolier américain Exxonmobil a annoncé
mercredi une réduction de 25%
de ses investissements pour
2016 à 23 milliards de dollars
pour faire face à la chute des
prix du pétrole, qui engloutit les
bénéfices des majors pétrolières. Cette enveloppe est affectée notamment par les ressources allouées à l’exploration
pétrolière et gazière, qui com-
L
prend le développement des
activités de forage, de plateformes, de terminaux et de gisements pétroliers et gaziers. En
2015, ExxonMobil avait déjà
réduit ses investissements de
20%. Cette décision n’est pas
vraiment une surprise même si
l’activité d’exploration pétrolière
constitue le plus gros des opérations du groupe. Cette activité a essuyé une perte aux
Etats-Unis au quatrième trimestre, confirmant les dégâts causés par le pétrole pas cher. Les
cours de brut ont perdu en 2015
environ 31% de leur valeur à
New York, dont 42% sur les
trois derniers mois de l’année,
marqués par une série noire
pour la rentabilité des entreprises énergétiques. “Nous nous
focalisons sur la maximisation
des profits sur l’ensemble de la
chaîne”, a expliqué mercredi le
PDG du groupe Rex Tillerson,
cité dans un communiqué, promettant que la compagnie allait
continuer à distribuer les dividendes à ses actionnaires. La
production
d’ExxonMobil
devrait néanmoins augmenter
légèrement d’ici 2017, le
groupe texan étant sur le point
de démarrer dix nouveaux projets, qui représentent l’équiva-
lent de 450.000 barils par jour.
Elle devrait être comprise entre
4 et 4,2 millions de barils par
jour (mbj) d’ici 2020. S’il réduit
ses coûts, ExxonMobil n’a pas
encore décidé de céder des
actifs, ni de supprimer des
emplois, pour faire face au
plongeon des cours de l’or noir
contrairement à ses principaux
concurrents (Chevron, Shell,
Total, BP...).
onçu par le
musicologue
Fayçal Benkalfat,
portailculturelalger
ien.com ambitionne de
numériser et mettre en ligne
la culture algérienne pour en
montrer toute la richesse, et
la rendre facilement
accessible aux internautes,
en particulier les plus
jeunes. Cette première partie
consacrée au malouf
comprend déjà de nombreux
enregistrements audio et
vidéo des plus grands
maîtres de cette école en
plus de quelques interviews,
réalisées par l'équipe du
portail, et des biographies
de figures du malouf, à
l'image de Mohamed Tahar
Fergani, et Kaddour
Darsouni. Cette partie du
portail offre également un
accès libre aux textes et
poésies du malouf algérien,
numérisés et téléchargeables
en format pdf, ainsi qu'aux
partitions pouvant aider à
l'enseignement musical.
En plus du malouf, le portail
offre également un riche
contenu documentaire dont
450 pièces enregistrées par
Sid Ahmed Serri (un des
maîtres de la çanaa, école
C
Un nouveau portail dédié au patrimoine culturel
algérien, contenant dans un premier temps une
documentation numérique étoffée et des supports
didactiques sur le malouf et les musiques populaires
traditionnelles, et modernes en Algérie, est depuis
dimanche accessible sur Internet.
d'Alger) sur un total de 1366
pièces musicales, libres de
droits, des trois écoles de la
musique andalouse
algérienne (malouf, çanaa et
gharnati de Tlemcen).
Ce portail, réalisé sur fonds
propre, est le premier
support Internet dans le
monde arabe à "offrir un
contenu didactique musical
dans un langage universel",
affirme son concepteur
Fayçal Benkalfat.
Présenté en plusieurs
rubriques faciles d'accès
dans un thème graphique
sobre, il comporte également
plusieurs autres sections,
devant être activées
prochainement, à même de
cerner tout le patrimoine
culturel algérien en quelques
clics, explique-t-il.
Dans le domaine du
patrimoine matériel, le projet
du portail prévoit des
rubriques dédiées aux
musées et aux sites
historiques et archéologiques
contenant des fiches
techniques sur ces lieux et
"prochainement des visites
guidées virtuelles" des
différents musées d'Algérie,
assure le promoteur du site.
Parmi les autres rubriques en
construction, celle consacrée
au cinéma et au théâtre,
constitue, selon lui, un grand
projet de numérisation et de
mise en ligne d'archives du
cinéma, et du documentaire
algérien, d'enregistrements
de pièces de théâtre ainsi
que de biographies des
figures de la scène, et du
grand écran, ajoute
Benkalfat, qui croit le projet
"à la portée des initiateurs".
Le volet littéraire sera lui
aussi pris en charge dans
l'enrichissement de ce portail
par la mise en ligne
prochaine des fonds
documentaires de manuscrits
anciens ainsi que la création
d'une bibliothèque
numérique, dit-il.
portailculturelalgerien.com
est accessible, dès son
lancement, sur tous les
supports ordinateur, tablette
et Smartphone, afin
d'assurer une accessibilité
optimale, et de démontrer la
possibilité de mettre en ligne
un contenu didactique et
éducatif, assure son
concepteur. Le ministère de
la Culture s'est porté
acquéreur du portail, fruit
d'une dizaine d'année de
travail, et qui a mobilisé une
soixantaine de personnes
(traducteurs, infographes,
développeurs, vidéastes, et
informaticiens), la même
équipe étant chargée des
gestions, et enrichissement
du site. En plus donner de
la visibilité à la culture
algérienne dans toute sa
richesse ,et diversité, le site
fraîchement inauguré qui
vient combler un vide à ce
sujet, fournit aussi un
contenu académique et ses
promoteurs envisagent de
rééditer une anthologie,
enrichie, de la musique
andalouse, et d'autres
travaux en musicologie.
Constantine-2015
Tizi Ouzou
Le commerce de détail se développe
e commerce de détail en Algérie
dispose d’une “grande marge” de
développement à condition d’être
accompagné, a indiqué, mercredi à TiziOuzou, un responsable de la Chambre
algérienne de commerce et d’industrie
(CACI). S’exprimant lors d’une conférence de presse sur le Salon “Tijara
équip expo”, prévu du 18 au 21 avril
prochain aux Palais des expositions à
Alger, le directeur de l’animation et du
développement des entreprises à la
CACI, Rachid Sai, a expliqué que le
commerce de détail en Algérie recelait
“un potentiel de croissance appréciable
pour tous ceux qui touchent aux activités de fourniture d’accessoires et
d’équipement,
d’aménagement,
d’agencement et de décoration”. Il a
relevé, à ce propos, que l’Algérie comp-
L
tait, à fin septembre 2015, “un total de
2961 surfaces commerciales, 341
supermarchés, et 52 hypermarchés”,
estimant que ces chiffres étaient “dérisoires” proportionnellement au nombre
d’habitants. M. Sai a indiqué que les
perspectives de croissances de ce marché, sont favorisées entre autre, par la
généralisation de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC), les progrès enregistrés dans le domaine de la publicité,
l’ouverture du marché algérien aux
grandes marques internationales, l’investissement dans des projets de création de centres commerciaux et le programme de construction de marchés de
proximité lancé par l’Etat. Concernant
la deuxième édition du salon “Tijara
équip expo”, il a fait savoir que cette
manifestation avait pour objectif principal “la modernisation et le développement du secteur de la distribution et du
commerce”.
Le salon, a-t-il ajouté, constitue “un
espace de rencontre et d’échange entre
les exposants nationaux et étrangers
activant dans l’équipement, les accessoires et l’outillage, nécessaire à l’exercice de commerce et de la distribution”.
Une vingtaine d’exposants, dont quatre
étrangers représentants plusieurs pays,
ont déjà confirmé leur participation au
salon, a-t-il annoncé. De son côté, le
président de la CCID, Ameziane
Medjkouh, a déploré le fait que TiziOuzou, la troisième wilaya du pays qui
compte le plus d’opérateurs économiques, après Alger et Oran, avec 76.500
opérateurs inscrits au registre de com-
14
merce, souffrait d’”un déficit de modernisation de l’activité commerciale”. Il a
insisté sur la nécessité de trouver, en
partenariat, avec le secteur bancaire,
des formules d’accompagnement et
d’encadrement des commerçants
locaux dans le processus de modernisation et de développement de leurs
locaux afin ,a-t-il ajouté , de “transformer leurs échoppes en espaces commerciaux modernes”. M. Bakouche
Hamid, délégué des commerçants
grossîtes de la wilaya de Tizi Ouzou, a
relevé, quant à lui, qu’”une grande parties des opérateurs activant dans le
secteur du commerce et de la distribution sont locataires, ce qui constitue un
véritable frein à toute perspective de
modernisation de ces espaces commerciaux”.
Sons et images, le soufisme
ne exposition en son
et images intitulée
"Constantine, berceau du soufisme musulman
et des chants mystiques" a
été inaugurée samedi soir à
la maison de la culture
Malek-Haddad dans le cadre
de la manifestation
"Constantine, capitale 2015
de la culture arabe".
Occupant la quasi-totalité du
hall de la maison de la culture, l'exposition, forte de
nombreux pavillons interactifs, le parcours aussi passionnant que mouvementé
du soufisme dans la civilisation arabo-musulmane.
L'exposition zoome sur l'apparition des tariqas soufies
U
en Algérie, à commencer
par les tariqas Kadiria (au
5ème siècle de l'Hégire),
Chadilia (6ème siècle),
Rahmania et Hansalia, toutes les deux au 12ème siècle
de l'Hégire.
Le visiteur peut aussi consulter, dans une salle spécialement aménagée, les voies
du soufisme dans le monde
musulman, et l'histoire des
imams ayant initié ces
voies. Richement documentée, l'exposition prévoit aussi
un stand aux zaouis de la
ville de Constantine, des tariqas, qui demeurent actives
dans la cité, ainsi que le
rôle des zaouias dans les
résistances populaires ,et la
guerre de libération nationale. Un autre pavillon est
dédié aux ouvrages traitant
du soufisme, empruntés de
la bibliothèque de l'université
des sciences islamiques
Emir-Abdelkader, et d'autres
évoquant le parcours et les
réflexions du leader du mouvement réformiste en
Algérie, l'Imam Abdelhamid
Benbadis.
Les personnes aveugles et
malvoyantes n'ont pas été
oubliées dans cette exposition puisque des livres et des
documents en braille renfermant des textes choisis
autour du soufisme sont mis
à leur disposition.
L'espace permet également
11
aux visiteurs de visionner,
dans une autre salle, des
vidéos de chants mystiques
venus du Maroc, de la
Turquie, de Tunisie,
d'Egypte, et de plusieurs
autres pays.
Organisée par le département Patrimoine immatériel
et Arts vivants, cette manifestation culturelle propose
également, en marge de l'exposition, qui sera ouverte
jusqu'au 30 mars prochain,
des conférences traitant de
différents aspects de soufisme, ainsi que des hommages à des cheikhs des tariqas les plus répandues
dans la région de
Constantine.
auteur, compositeur, chanteur
et interprète d'expression
kabyle, Mohand Rachid, de son vrai
nom Si Mohand Mohand Al Rachid,
est décédé samedi à Alger l'âge de
77 ans, a-t-on appris auprès de ses
proches. Né le 12 février 1939 à La
Casbah d'Alger, Mohand Rachid originaire d'Azazga (Tizi Ouzou) est
considéré comme une référence
dans la chanson et musique kabyles, et le chaâbi.
L'auteur de "ayiflahen ikerzen" (ô
paysans!), et Ouardia était producteur et animateur à la Radio
Algérienne, où il animait l'émission
"Ichenayen uzka" (Les talents de
demain) diffusée sur les ondes de la
Chaîne II. A la chaîneI, il était également animateur d'une émission
consacrée à la musique chaâbi et le
patrimoine. L'enterrement aura lieu
demain (dimanche) au cimetière d'El
Kettar à Alger.
L'
César du cinéma
français
"Fatima",
de Philippe
Faucon,
meilleur film
e film intitulé " Fatima " réalisé par le français Philippe
Faucon qui dresse le portrait
sensible et émouvant d'une
femme de ménage immigrée, a
été consacré, vendredi, meilleur
film aux César du cinéma français, Le film raconte le combat
courageux mené au quotidien par
Fatima (Soria Zeroual) pour élever seule ses deux filles Souad
(Zita Hanrot), une adolescente de
15 ans révoltée, et Nesrine(Kenza
Noah Aïche), 18 ans, qui débute
des études de médecine.
"J'ose à peine croire que je suis
là maintenant. Je dois énormément aux trois magnifiques interprètes de "Fatima", a déclaré
Philippe Faucon. Outre le César
du meilleur film,"Fatima" a décroché celui de la meilleure adaptation, et du meilleur espoir féminin
pour Zita Hanrot.
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
CITOYEN SAHRAOUI ASSASSINÉ
PAR L'OCCUPANT MAROCAIN
TRÊVE
EN SYRIE
LA COMMUNAUTÉ
INTERNATIONALE
INTERPELLÉE
e président de la Commission sahraouie des droits de l'homme, Aba
El-heyssen a " fermement " condamné
l'assassinat du citoyen sahraoui
Choummad Bad Jouli par l'occupant
marocain, espérant que la visite du SG
des Nations unies dans la région
constituera le début du " compte à
rebours " pour le règlement de la
question sahraouie. Lors d'une conférence animée jeudi au camp des réfugiés sahraouis, Chahid El-Hafed,
El-Heyssen a souligné que " l'assassinat du citoyen sahraoui Choummad
Abat Jouli par balles par les forces
marocaines est un crime qui s'ajoute
aux autres crimes odieux perpétrés par
l'occupant et qui nécessitent une intervention urgente de la communauté
internationale ". Le responsable sahraoui a rappelé que la commission
sahraouie des droits de l'homme avait
saisi plusieurs instances internationales des droits de l'homme pour qu'elles
réagissent face à " ces développements préoccupants ", ajoutant que la
société civile sahraoui présentera au
secrétaire général de l'ONU tous les
rapports sur les droits économiques,
civils, politiques et sociaux. " Nous
allons demander à l'Organisation des
Nations unies d'assumer ses pleines
responsabi-lités et ne pas faire la
sourde oreille dans la question du
Sahara occidental ", a-t-il dit. " Nous
souhaitons que cette visite (du chef de
l'ONU) constituera le début du compte
à rebours pour que les Nations unies
assument leur responsabilité entière
pour la décolonisation du Sahara occidental devant mettre un terme aux
souffrances du peuple sahraoui,
séparé par le mur de la honte, érigé
par le Maroc ", a ajouté le responsable
sahraoui. " Nous ne nous contentons
pas des regrets exprimés par le SG de
l'ONU, car ces regrets sont minimes
face aux crimes, aux violations et aux
dépassements de l'occupant marocain
contre le peuple sahraoui des années
durant ", a-t-il souligné.
El-Heyssen a rappelé dans le même
contexte que " plus de 650 civils sahraouis sont portés disparus malgré les
appels lancés à plusieurs instances
internationales, outre les 52 détenus
politiques qui croupissent dans le geôles de l'occupant marocain pour avoir
revendiqué leur droit légitime à l'autodétermination ". Treize détenus politiques sahraouis du groupe de Gdeim
Izik ont entamé jeudi une grève de la
faim pour protester contre les peines
lourdes prononcées à leur encontre
par le tribunal militaire marocain lors
d'" un procès dénué de tous les éléments d'un procès juste ", selon plusieurs observateurs des droits de
l'Homme au Maroc. Evoquant les violations des droits de l'homme par le
Maroc, El-Heyssen a affirmé que l'"
occupant vise également l'identité culturelle sahraouie dans les territoires
occupés en imposant aux enfants des
programmes scolaires qui dénigrent
leur spécificité culturelle ", outre " le
pillage des ressources naturelles du
Sahara occidental par le Maroc ". Le
responsable sahraoui a par ailleurs
condamné " la politique de deux poids,
deux mesures, de parties influentes au
sein du Conseil de sécurité de l'ONU,
L
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
ASSAD SUR TOUS LES FRONTS
lors que même ses parrains russes et américains
s'étaient montrés prudents
sur sa viabilité, la cessation des
hostilités entrée en vigueur
samedi tenait toujours bon mardi
dans de nombreuses régions de
Syrie, un pays ravagé par près de
cinq ans de guerre et de drame
humanitaire. Prévue le 7 mars à
Genève, la reprise de discussions
de paix intersyriennes sous l'égide
de l'ONU a dû être repoussée de
deux jours, " pour des questions
pratiques et logistiques ", selon le
bureau de l'émissaire onusien
pour la Syrie Staffan de Mistura.
Un premier round de négociations
avait tourné court début février en
raison de l'intensification des frappes russes en soutien au régime
de Damas. Depuis, grâce à la
trêve, combats et bombardements
connaissent un répit dans les
régions concernées par cet
accord, même si régime et rebelles se sont accusés mutuellement
d'avoir violé. " Nous ferons ce qui
dépend de nous pour que tout cela
fonctionne ", a déclaré Assad au
sujet du cessez-le-feu, dans une
interview à la télévision publique
allemande ARD dont des extraits
ont été publiés mardi. Il a aussi
proposé aux combattants de l'opposition déposant les armes " un
retour à la vie civile " et " une
amnistie complète ".
A
- " LA MÊME ROUTINE " Si les violences de la guerre ont
diminué, un retour à la normale
n'est pas encore à l'ordre du jour
dans de nombreuses localités.
"Les gens ne peuvent vaquer tranquillement à leurs affaires. Ils sont
dans la même routine car dès qu'il
y a un survol d'un avion militaire,
ils descendent dans les abris ", a
ainsi affirmé à l'AFP via internet
Hassan Abou Nouh, un militant de
Talbissé. Cette localité de la province de Homs (Centre) est l'une
de celles censées être comprises
dans l'accord de trêve, dont les
mouvements djihadistes Etat islamique (EI) et Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, sont
exclus. Ces groupes continuent
d'être visés par les frappes du
régime, de la Russie ou de la
coalition internationale antidjihadistes dirigée par Washington.
Profitant de l'accalmie précaire,
des manifestations antirégime de
quelques dizaines de personnes
ont refait surface dans des localités rebelles après près de trois
ans de silence dû à l'intensification
des hostilités. " Daraya ne cèdera
pas ", lisait-on mardi sur une bannière lors d'une manifestation
dans cette ville rebelle assiégée
par le régime et située au sudouest de Damas, selon des photos
relayées par des militants. Lundi,
quelques dizaines de personnes
manifestant dans la partie rebelle
d'Alep (nord) avaient porté une
banderole sur laquelle était écrit "
le peuple veut la chute du régime
", leitmotiv du " Printemps arabe "
de 2011 et repris en chœur par
des dizaines de milliers de Syriens
au début de la révolte. Après la
répression sanglante de manifestations pacifiques entamées en
2011 pour réclamer des réformes,
le pays s'est enlisé dans une
guerre destructrice et plus de la
moitié de la popula-tion a été jetée
hors de chez elle, marginalisant
presque complètement tout mouvement pacifique.
- " CESSEZ-LE-FEU
DURABLE " Mettant à profit cette trêve sans
précédent, l'ONU a dit qu'elle allait
porter assistance dans les prochains jours à 154 000 personnes
dans des localités assiégées. Des
aides ont été livrées lundi à
Mouadamiyat al-Cham, ville
rebelle encerclée par l'armée au
sud-ouest de Damas.
Le chef de la diplomatie russe,
Sergueï Lavrov, a demandé mardi
la fermeture de la frontière turco-
syrienne afin de couper les voies
d'approvisionnement des " terroristes ", y compris par le biais de
convois humanitaires.
" La résolution des problèmes
humanitaires et la restauration du
pays détruit par la guerre ne
seront possibles que grâce au
maintien d'un cessez-le-feu durable et à la mise en place d'un dialogue intersyrien sur l'avenir du
pays ", a-t-il estimé. Autre allié
militaire de Damas, le chef du hezbollah chiite libanais s'est déclaré
mardi " heureux de cette trêve ". "
Inch'Allah, elle se poursuivra et
mènera à un règlement politique ",
a ajouté Hassan Nasrallah dans
un discours diffusé par la chaîne
Al-Manar.
De son côté, l'influent vicePremier ministre turc Yalçin
Akdogan a critiqué mardi lors d'un
entretien avec l'AFP la stratégie
des Etats-Unis en Syrie. Il les a
NOUVELLE PROVOCATION
DE PYONGYANG
L'
12
appelés à cesser de " faire
confiance à un petit groupe terroriste ", en référence à la milice
kurde syrienne des YPG, qui
contrôle une bonne partie du nord
syrien le long de la frontière turque
et qui est en première ligne des
combats contre l'EI.
A Washington, le chef des forces
de l'Otan en Europe a, lui , accusé
Moscou et Damas d'utiliser délibérément le flot des réfugiés fuyant
la Syrie " comme une arme " pour
déstabiliser l'Europe.
Le général américain Philip
Breedlove a assuré que leurs
bombardements aériens visaient à
chasser des Syriens " pour faire
en sorte qu'ils deviennent le problème de quelqu'un d'autre ".
LE PAYS TOTALEMENT
PRIVÉ D'ÉLECTRICITÉ
La Syrie était privée jeudi de courant à la suite d'une panne
générale d'électricité dont les causes n'étaient pas connues dans l'immédiat, ont annoncé la télévision d'État et des résidents. " L'électricité
a été coupée dans l'ensemble des provinces et des équipes tentent
de déterminer l'origine de cette panne surprise afin de procéder aux
réparations et rétablir le courant dans les prochaines heures ", a indiqué la télévision, en citant une source au ministère de l'Électricité.
Selon des habitants, la panne a commencé à 11 heures, heures locales. Le fournisseur étatique a indiqué que les services internet avaient
" été partiellement coupés ". Depuis le début de la guerre en Syrie le
15 mars 2015, plusieurs régions ont connu des pannes de courant
intermittentes en raison des combats et des raids aériens, et beaucoup d'entre elles ont recours aux générateurs électriques. En février,
le ministre de l'Électricité Imad Khamis a affirmé que les dégâts
directs subis en raison de la guerre dans le domaine de l'électricité
s'élevaient à 3,75 milliards de dollars et que 5 des 13 grandes centrales électriques du pays avaient été l'objet d'attaques.
ENTRE
La propagande continue. Alors que la communauté internationale vient
de lui taper sur les doigts avec une série de sanctions suite au test nucléaire
de janvier, Kim Jong-un répond à sa façon : avec des menaces.
Nord tester ou démontrer sa capacité à miniaturiser une tête nucléaire et la mettre sur un
missile balistique ", a déclaré un responsable
américain de la Défense.
Le Conseil de sécurité des Nations unies
avait imposé mercredi une nouvelle série de
lourdes sanctions contre la Corée du Nord
après les derniers essais nucléaire et balistique menés par le régime communiste. Cette
résolution du Conseil, présentée par les
Etats-Unis, a été adoptée à l'unanimité, y
compris par la Chine, seul allié de
Pyongyang. Le président américain Barack
Obama a immédiatement salué cette décision
du Conseil de sécurité, y voyant une réponse
" ferme, unie et appropriée " à un essai
nucléaire - le quatrième depuis 2006 - et un
AU DEUXIÈME JOUR
DE PROTESTATIONS
À SAN CRISTOBAL
UN MANIFESTANT
es heurts entre manifestants et policiers
ont fait jeudi un blessé dans la ville de
San Cristobal, dans l'ouest du Venezuela, au
deuxième jour de protestations contre la
réduction par la justice des pouvoirs du
Parlement, contrôlé par l'opposition. Un manifestant a reçu une pierre à la tête lors
d'échauffourées avec la police aux abords de
l'Université catholique (Ucat), a rapporté un
journaliste de l'AFP, tandis qu'un véhicule
officiel a été incendié. Le véhicule appartenait
au groupe pétrolier public PDVSA et deux
femmes ont été agressées lors de cette attaque, menée par des " individus violents encagoulés ", a affirmé le gouverneur de l'Etat de
Tachira, José Vielma Mora, sur Twitter. C'est
le deuxième jour de manifestations dans cette
ville, contre la décision mardi du Tribunal
suprême de justice (TSJ), la plus haute autorité judiciaire du pays, de limiter fortement les
pouvoirs du Parle-ment, contrôlé depuis début
janvier par l'opposition. Mercredi, de premiers
affrontements entre étudiants et police avaient
fait au moins deux blessés, selon les autorités
et un journaliste de l'AFP. Selon José Vielma
Mora, les manifestants encagoulés cherchent
à " rééditer leurs actions déstabilisantes de
2014, promues et payées par l'opposition ", en
référence aux violentes protesta-tions contre
le gouvernement du président Nicolas Maduro
qui avaient secoué le pays en 2014, faisant 43
morts et 878 blessés selon le bilan officiel. "
Quand on utilise la cagoule (...), quand on
brûle des voitures, quand on crée le chaos, ce
n'est plus une protestation, c'est un acte terroriste ", a critiqué le gouverneur. Le Venezuela
connaît une féroce bataille politique depuis la
victoire de l'opposition aux législatives, une
première depuis 1999, bataille qui se double
d'une profonde crise économique, dans cette
nation pétrolière asphyxiée par la chute des
cours du brut, rendant la situation explosive.
D
Kim Jong-Un veut un arsenal nucléaire
"prêt à chaque instant"
arsenal nucléaire de la Corée du
Nord doit être " prêt à chaque instant
", a déclaré vendredi le leader nordcoréen, en réaction à la résolution du Conseil
de sécurité de l'ONU qui alourdit nettement
les sanctions internationales contre
Pyongyang. " Nous devons être toujours prêts
à chaque instant à utiliser notre arsenal
nucléaire ", a-t-il déclaré, cité par l'agence de
presse officielle nord-coréenne KCNA, dans
une nouvelle affirmation de sa volonté de
défier le reste de la communauté internationale. Des responsables américains de la
Défense ont toutefois minimisé l'aptitude de
Pyongyang à mener des frappes nucléaires. "
L'analyse du gouvernement américain n'a pas
changé. Nous n'avons pas vu la Corée du
Quotidien national d’information
BLESSÉ
Le président Bachar al-Assad a promis
de faire en sorte que la trêve en Syrie
" fonctionne ", au quatrième jour
d'un cessez-le-feu entre régime
et rebelles qui était, contre toute attente,
globalement respectée.
dont la France qui entrave à chaque
fois les efforts en faveur d'une solution
conforme à la légalité interna-tionale ".
Parmi les violations, il a cité le cas de
la militante sahraouie Jimi El-Ghalya
qui a été interdite par les autorités
marocaines de se rendre à Genève
pour prendre part à une session du
Conseil des droits de l'homme et
apporter des témoignages sur ce qui
se passe dans les territoires sahraouis
occupés. Concernant les fosses communes découvertes récemment, le responsable sahraoui a indiqué que la
partie sahraouie attend les résultats
des analyses ADN, confiées à un laboratoire espagnol. Face à ces violations
graves des droits des Sahraouis sans
défense et malgré les appels lancés à
l'intervention de la communauté internationale, " nous regrettons le fait que
la Mission de l'ONU pour l'organisation
du référendum au Sahara occidental
(Minurso), soit la seule mission au
monde qui n'est pas dotée du mécanisme de contrôle des droits de
l'homme ", a-t-il déploré. Le 27 février,
les forces d'occupation marocaines ont
ouvert le feu sans sommation sur des
Sahraouis dans la zone tampon de
Gueltet Zemmour, une région où
l'usage d'armes est interdit en vertu
d'un accord de cessez-le-feu signé par
le Front Polisario et le Maroc le 6 septembre 1991. Le citoyen sahraoui
nommé Choummad Abad Jouli a été
tué dans cette agression. Plusieurs
cas similaires avaient été enregistrés
dans cette zone durant les 25 ans passées. De nombreux sahraouis ont
trouvé la mort et d'autres ont été blessés. Le SG de l'ONU, Ban Ki-moon qui
a déploré l'assassinat du citoyen sahraoui, a indiqué que l'ONU suivait cette
affaire et que les contacts étaient en
cours avec les autorités marocaines
pour élucider les circonstances de cet
incident.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
LES
LIGNES
ACCÉLÉRATION DU CRIME
tir d'une fusée effectués respectivement les 6
janvier et 7 février par la Corée du Nord, en
violation de plusieurs résolutions onusiennes.
Quelques heures après l'adoption de la résolution, la Corée du Nord, de plus en plus isolée sur la question de son arsenal nucléaire,
a tiré des projectiles à courte portée au large
de ses côtes orientales selon le ministère
sud-coréen de la Défense. D'après le ministère sud-coréen, six projectiles dotés apparemment d'une portée de 100 à 150 kilomètres ont été tirés en mer du Japon.
- Netanyahu veut expulser
vers la bande de Ghaza les
proches des auteurs
palestiniens d'attentats
- pourtant...
- pourtant quoi?
- une agence de l'ONU
prédisait en 2015 que
l'enclave pourrait devenir
inhabitable en 2020
- oui mais nous sommes en
2016
- et alors?
- elle le deviendra avant
2020
- ...!?
NB : " Toute forme de
châtiment collectif est illégal
et on essaie ici de punir les
proches sans qu'ils soient
accusés de quoi que ce soit ",
a déclaré à l'AFP Sarit
Michaeli, porte-parole de
B'Tselem, ONG israélien.e
qui documente les violations
des droits de l'homme dans
les Territoires occupés. "
Nous sommes là en complète
violation de la loi
internationale et des
Conventions de Genève ",
a-t-elle dit.
13
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Économie
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Culture
Sous le slogan “Forme et Beauté”
14 Salon international
à Oran du 7 au 11 mars
P
lus de 50 laboratoires et
entreprises de production,
représentant une dizaine de
pays, ont confirmé leur participation à
cette manifestation visant à faire
découvrir l’importance du secteur
cosmétique en Algérie, ont précisé
les responsables du Salon dans un
communiqué transmis à l’APS. Les
produits, les services et les équipements exposés couvrent une large
gamme des besoins du créneau
forme et beauté, a-t-on souligné. Le
visiteur pourra ainsi découvrir et
comparer différentes offres de produits dermo-cosmétiques, huiles
essentielles, produits capillaires, crèmes diverses, hygiène intime, parfums, baumes, shampoings, déodorants, compléments alimentaires,
soins et médecine esthétique. Les
stands d’exposition comprennent
Quotidien national d’information
Patrimoine-Internet
ème
La 14ème édition du Salon
international “Forme et
Beauté” (Jouvençal) se
tiendra du 7 au 11 mars
courant au Centre des
conventions d’Oran
Mohamed Benahmed
(CCO), ont indiqué mercredi
les organisateurs de cet
événement.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Musique
Un nouveau site dédié à la culture
également les équipements et accessoires pour spas, les instituts de
beauté, et salons de coiffure, le stylisme, les bijoux et pierres précieuses. Cette rencontre sera en outre
mise à profit pour mettre en relief l’intérêt de la formation professionnelle
spécialisée dans les métiers de la
Forme et de la Beauté. Un stand spécifique permettra aux cadres du secteur de présenter les différentes filières dispensées au niveau des instituts de formation. Plus de 20.000
visiteurs ont fait le déplacement à la
précédente édition du Salon organisé
par l’agence de communication événementielle “Krizalid’Or”, basée à
Alger, avec le soutien de l’Assemblée
populaire communale (APC) d’Oran.
Décès
du chanteur
Mohand
Rachid
à 77 ans
Importation de denrées alimentaires
Baisse de facture de 55% en janvier
a facture d’importation des sucres
(de betterave brute, de canne à
sucre, sirop de lactose et lactose à l’état
solide) s’est chiffrée à 54,71 millions de
dollars en janvier 2016, contre 120,66
millions de dollars en janvier 2015, a –ton appris auprès des Douanes. Les
quantités importées ont baissé en s’établissant à 159.813 tonnes (t) contre
226.303 t, indique le Centre national de
l’informatique et des statistiques des
L
vue, et d’une dépréciation de la monnaie
brésilienne par rapport au dollar.Premier
producteur mondial de sucre, le Brésil a
tablé sur une récolte record de canne à
sucre de 604 millions de tonnes sur
2015-2016, la canne étant à l’origine de
80% de la production mondiale de
sucre. Il s’agit aussi de l’estimation
favorable de production de sucre en
Inde, qui en est devenu le deuxième producteur mondial et en sera exportateur
douanes (Cnis). La facture d’importation
du sucre a ainsi reculé de 54,65%, tandis que les quantités importées ont
diminué de 29,4% entre les deux périodes de comparaison. La baisse de la
facture s’explique non seulement par la
réduction des quantités importées mais
aussi par la baisse des prix à l’importation des sucres roux et blanc sur les
marchés mondiaux en raison d’une meilleure récolte de canne à sucre que pré-
net en 2016. Ainsi, durant l’année 2015,
les prix moyens à l’importation par
l’Algérie des sucres roux, et blanc ont
baissé de 18%. La tendance baissière
des prix mondiaux du sucre a été relevée par l’Organisation des Nations
unies pour l’alimentation et l’agriculture
(FAO), qui a noté que l’indice des prix
du sucre a diminué de 4,1% en janvier
dernier par rapport à décembre 2015,
rappelle-t-on.
A cause de la chute du prix de pétrole
Pétrole-production
réduit ses investissements de 25%
e groupe pétrolier américain Exxonmobil a annoncé
mercredi une réduction de 25%
de ses investissements pour
2016 à 23 milliards de dollars
pour faire face à la chute des
prix du pétrole, qui engloutit les
bénéfices des majors pétrolières. Cette enveloppe est affectée notamment par les ressources allouées à l’exploration
pétrolière et gazière, qui com-
L
prend le développement des
activités de forage, de plateformes, de terminaux et de gisements pétroliers et gaziers. En
2015, ExxonMobil avait déjà
réduit ses investissements de
20%. Cette décision n’est pas
vraiment une surprise même si
l’activité d’exploration pétrolière
constitue le plus gros des opérations du groupe. Cette activité a essuyé une perte aux
Etats-Unis au quatrième trimestre, confirmant les dégâts causés par le pétrole pas cher. Les
cours de brut ont perdu en 2015
environ 31% de leur valeur à
New York, dont 42% sur les
trois derniers mois de l’année,
marqués par une série noire
pour la rentabilité des entreprises énergétiques. “Nous nous
focalisons sur la maximisation
des profits sur l’ensemble de la
chaîne”, a expliqué mercredi le
PDG du groupe Rex Tillerson,
cité dans un communiqué, promettant que la compagnie allait
continuer à distribuer les dividendes à ses actionnaires. La
production
d’ExxonMobil
devrait néanmoins augmenter
légèrement d’ici 2017, le
groupe texan étant sur le point
de démarrer dix nouveaux projets, qui représentent l’équiva-
lent de 450.000 barils par jour.
Elle devrait être comprise entre
4 et 4,2 millions de barils par
jour (mbj) d’ici 2020. S’il réduit
ses coûts, ExxonMobil n’a pas
encore décidé de céder des
actifs, ni de supprimer des
emplois, pour faire face au
plongeon des cours de l’or noir
contrairement à ses principaux
concurrents (Chevron, Shell,
Total, BP...).
onçu par le
musicologue
Fayçal Benkalfat,
portailculturelalger
ien.com ambitionne de
numériser et mettre en ligne
la culture algérienne pour en
montrer toute la richesse, et
la rendre facilement
accessible aux internautes,
en particulier les plus
jeunes. Cette première partie
consacrée au malouf
comprend déjà de nombreux
enregistrements audio et
vidéo des plus grands
maîtres de cette école en
plus de quelques interviews,
réalisées par l'équipe du
portail, et des biographies
de figures du malouf, à
l'image de Mohamed Tahar
Fergani, et Kaddour
Darsouni. Cette partie du
portail offre également un
accès libre aux textes et
poésies du malouf algérien,
numérisés et téléchargeables
en format pdf, ainsi qu'aux
partitions pouvant aider à
l'enseignement musical.
En plus du malouf, le portail
offre également un riche
contenu documentaire dont
450 pièces enregistrées par
Sid Ahmed Serri (un des
maîtres de la çanaa, école
C
Un nouveau portail dédié au patrimoine culturel
algérien, contenant dans un premier temps une
documentation numérique étoffée et des supports
didactiques sur le malouf et les musiques populaires
traditionnelles, et modernes en Algérie, est depuis
dimanche accessible sur Internet.
d'Alger) sur un total de 1366
pièces musicales, libres de
droits, des trois écoles de la
musique andalouse
algérienne (malouf, çanaa et
gharnati de Tlemcen).
Ce portail, réalisé sur fonds
propre, est le premier
support Internet dans le
monde arabe à "offrir un
contenu didactique musical
dans un langage universel",
affirme son concepteur
Fayçal Benkalfat.
Présenté en plusieurs
rubriques faciles d'accès
dans un thème graphique
sobre, il comporte également
plusieurs autres sections,
devant être activées
prochainement, à même de
cerner tout le patrimoine
culturel algérien en quelques
clics, explique-t-il.
Dans le domaine du
patrimoine matériel, le projet
du portail prévoit des
rubriques dédiées aux
musées et aux sites
historiques et archéologiques
contenant des fiches
techniques sur ces lieux et
"prochainement des visites
guidées virtuelles" des
différents musées d'Algérie,
assure le promoteur du site.
Parmi les autres rubriques en
construction, celle consacrée
au cinéma et au théâtre,
constitue, selon lui, un grand
projet de numérisation et de
mise en ligne d'archives du
cinéma, et du documentaire
algérien, d'enregistrements
de pièces de théâtre ainsi
que de biographies des
figures de la scène, et du
grand écran, ajoute
Benkalfat, qui croit le projet
"à la portée des initiateurs".
Le volet littéraire sera lui
aussi pris en charge dans
l'enrichissement de ce portail
par la mise en ligne
prochaine des fonds
documentaires de manuscrits
anciens ainsi que la création
d'une bibliothèque
numérique, dit-il.
portailculturelalgerien.com
est accessible, dès son
lancement, sur tous les
supports ordinateur, tablette
et Smartphone, afin
d'assurer une accessibilité
optimale, et de démontrer la
possibilité de mettre en ligne
un contenu didactique et
éducatif, assure son
concepteur. Le ministère de
la Culture s'est porté
acquéreur du portail, fruit
d'une dizaine d'année de
travail, et qui a mobilisé une
soixantaine de personnes
(traducteurs, infographes,
développeurs, vidéastes, et
informaticiens), la même
équipe étant chargée des
gestions, et enrichissement
du site. En plus donner de
la visibilité à la culture
algérienne dans toute sa
richesse ,et diversité, le site
fraîchement inauguré qui
vient combler un vide à ce
sujet, fournit aussi un
contenu académique et ses
promoteurs envisagent de
rééditer une anthologie,
enrichie, de la musique
andalouse, et d'autres
travaux en musicologie.
Constantine-2015
Tizi Ouzou
Le commerce de détail se développe
e commerce de détail en Algérie
dispose d’une “grande marge” de
développement à condition d’être
accompagné, a indiqué, mercredi à TiziOuzou, un responsable de la Chambre
algérienne de commerce et d’industrie
(CACI). S’exprimant lors d’une conférence de presse sur le Salon “Tijara
équip expo”, prévu du 18 au 21 avril
prochain aux Palais des expositions à
Alger, le directeur de l’animation et du
développement des entreprises à la
CACI, Rachid Sai, a expliqué que le
commerce de détail en Algérie recelait
“un potentiel de croissance appréciable
pour tous ceux qui touchent aux activités de fourniture d’accessoires et
d’équipement,
d’aménagement,
d’agencement et de décoration”. Il a
relevé, à ce propos, que l’Algérie comp-
L
tait, à fin septembre 2015, “un total de
2961 surfaces commerciales, 341
supermarchés, et 52 hypermarchés”,
estimant que ces chiffres étaient “dérisoires” proportionnellement au nombre
d’habitants. M. Sai a indiqué que les
perspectives de croissances de ce marché, sont favorisées entre autre, par la
généralisation de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC), les progrès enregistrés dans le domaine de la publicité,
l’ouverture du marché algérien aux
grandes marques internationales, l’investissement dans des projets de création de centres commerciaux et le programme de construction de marchés de
proximité lancé par l’Etat. Concernant
la deuxième édition du salon “Tijara
équip expo”, il a fait savoir que cette
manifestation avait pour objectif principal “la modernisation et le développement du secteur de la distribution et du
commerce”.
Le salon, a-t-il ajouté, constitue “un
espace de rencontre et d’échange entre
les exposants nationaux et étrangers
activant dans l’équipement, les accessoires et l’outillage, nécessaire à l’exercice de commerce et de la distribution”.
Une vingtaine d’exposants, dont quatre
étrangers représentants plusieurs pays,
ont déjà confirmé leur participation au
salon, a-t-il annoncé. De son côté, le
président de la CCID, Ameziane
Medjkouh, a déploré le fait que TiziOuzou, la troisième wilaya du pays qui
compte le plus d’opérateurs économiques, après Alger et Oran, avec 76.500
opérateurs inscrits au registre de com-
14
merce, souffrait d’”un déficit de modernisation de l’activité commerciale”. Il a
insisté sur la nécessité de trouver, en
partenariat, avec le secteur bancaire,
des formules d’accompagnement et
d’encadrement des commerçants
locaux dans le processus de modernisation et de développement de leurs
locaux afin ,a-t-il ajouté , de “transformer leurs échoppes en espaces commerciaux modernes”. M. Bakouche
Hamid, délégué des commerçants
grossîtes de la wilaya de Tizi Ouzou, a
relevé, quant à lui, qu’”une grande parties des opérateurs activant dans le
secteur du commerce et de la distribution sont locataires, ce qui constitue un
véritable frein à toute perspective de
modernisation de ces espaces commerciaux”.
Sons et images, le soufisme
ne exposition en son
et images intitulée
"Constantine, berceau du soufisme musulman
et des chants mystiques" a
été inaugurée samedi soir à
la maison de la culture
Malek-Haddad dans le cadre
de la manifestation
"Constantine, capitale 2015
de la culture arabe".
Occupant la quasi-totalité du
hall de la maison de la culture, l'exposition, forte de
nombreux pavillons interactifs, le parcours aussi passionnant que mouvementé
du soufisme dans la civilisation arabo-musulmane.
L'exposition zoome sur l'apparition des tariqas soufies
U
en Algérie, à commencer
par les tariqas Kadiria (au
5ème siècle de l'Hégire),
Chadilia (6ème siècle),
Rahmania et Hansalia, toutes les deux au 12ème siècle
de l'Hégire.
Le visiteur peut aussi consulter, dans une salle spécialement aménagée, les voies
du soufisme dans le monde
musulman, et l'histoire des
imams ayant initié ces
voies. Richement documentée, l'exposition prévoit aussi
un stand aux zaouis de la
ville de Constantine, des tariqas, qui demeurent actives
dans la cité, ainsi que le
rôle des zaouias dans les
résistances populaires ,et la
guerre de libération nationale. Un autre pavillon est
dédié aux ouvrages traitant
du soufisme, empruntés de
la bibliothèque de l'université
des sciences islamiques
Emir-Abdelkader, et d'autres
évoquant le parcours et les
réflexions du leader du mouvement réformiste en
Algérie, l'Imam Abdelhamid
Benbadis.
Les personnes aveugles et
malvoyantes n'ont pas été
oubliées dans cette exposition puisque des livres et des
documents en braille renfermant des textes choisis
autour du soufisme sont mis
à leur disposition.
L'espace permet également
11
aux visiteurs de visionner,
dans une autre salle, des
vidéos de chants mystiques
venus du Maroc, de la
Turquie, de Tunisie,
d'Egypte, et de plusieurs
autres pays.
Organisée par le département Patrimoine immatériel
et Arts vivants, cette manifestation culturelle propose
également, en marge de l'exposition, qui sera ouverte
jusqu'au 30 mars prochain,
des conférences traitant de
différents aspects de soufisme, ainsi que des hommages à des cheikhs des tariqas les plus répandues
dans la région de
Constantine.
auteur, compositeur, chanteur
et interprète d'expression
kabyle, Mohand Rachid, de son vrai
nom Si Mohand Mohand Al Rachid,
est décédé samedi à Alger l'âge de
77 ans, a-t-on appris auprès de ses
proches. Né le 12 février 1939 à La
Casbah d'Alger, Mohand Rachid originaire d'Azazga (Tizi Ouzou) est
considéré comme une référence
dans la chanson et musique kabyles, et le chaâbi.
L'auteur de "ayiflahen ikerzen" (ô
paysans!), et Ouardia était producteur et animateur à la Radio
Algérienne, où il animait l'émission
"Ichenayen uzka" (Les talents de
demain) diffusée sur les ondes de la
Chaîne II. A la chaîneI, il était également animateur d'une émission
consacrée à la musique chaâbi et le
patrimoine. L'enterrement aura lieu
demain (dimanche) au cimetière d'El
Kettar à Alger.
L'
César du cinéma
français
"Fatima",
de Philippe
Faucon,
meilleur film
e film intitulé " Fatima " réalisé par le français Philippe
Faucon qui dresse le portrait
sensible et émouvant d'une
femme de ménage immigrée, a
été consacré, vendredi, meilleur
film aux César du cinéma français, Le film raconte le combat
courageux mené au quotidien par
Fatima (Soria Zeroual) pour élever seule ses deux filles Souad
(Zita Hanrot), une adolescente de
15 ans révoltée, et Nesrine(Kenza
Noah Aïche), 18 ans, qui débute
des études de médecine.
"J'ose à peine croire que je suis
là maintenant. Je dois énormément aux trois magnifiques interprètes de "Fatima", a déclaré
Philippe Faucon. Outre le César
du meilleur film,"Fatima" a décroché celui de la meilleure adaptation, et du meilleur espoir féminin
pour Zita Hanrot.
L
Culture
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Rencontres de «Abdelkader Alloula» à Oran
Mois du monologue
Marché de l’énergie
« Je donne à l’oreille à voir
et aux yeux à écouter »
Fodil Assoul
“allume” son
“Zalamit”
Le pétrole recule
en fin d’échanges européens
Par Mourad Belkaïd
est sous le thème : «Je
donne à l’oreille à voir et aux
yeux à écouter», que cette
deuxième édition organisée verra la
participation de sept (7) troupes, qui
ont monté des spectacles autour de
l’œuvre du dramaturge-metteur en
scène et comédien, le défunt
Abdelkader Alloula, a indiqué Mme
Rihab Alloula, membre du comité d’organisation. Sept (7) spectacles sont au
programme de la deuxième édition des
rencontres «Abdelkader Alloula», qui
se tiendra du 10 au 12 mars au théâtre
C’
régional d’Oran. La première édition
avait eu lieu en mars 2014 dans le
cadre de la commémoration du 20ème
anniversaire de l’assassinat du dramaturge, sous le thème «Alloula, 20
après. Quel impact dans l’activité théâtrale et artistique aujourd’hui».
Dans ce contexte, Mme RihabAlloula a
annoncé «Nous avons préféré, pour
cette deuxième édition, ouvrir les rencontres à d’autres disciplines.
L’appel à participation a été, d’ailleurs,
ouvert à tout créateur de tous les arts».
Le septième spectacle, qui fera
d’ailleurs l’ouverture, n’est autre que le
spectacle phare de la première édition,
soit «L’ultime Halqa» de la troupe «El
Halqa» du café littéraire de Sidi BelAbbès. En marge de cette édition, une
photo, et une autre de peinture sous le
thème «El guesba ou alguellal» seront
tenues. L’appel à participation, lancé au
début du mois de février, a permis la
sélection de trois (3) spectacles, parmi
une quinzaine de candidatures réceptionnées. Des résidences de création
débuteront le 5 mars pour réaliser trois
(3) autres spectacles en théâtre,
musique et danse, inspirées du tableau
«Akli et M’naouer» de Abdelkader
Alloula de sa pièce «El ajwad».
M.B.
7ème forum international sur Kateb Yacine à Guelma
Débattre de la “théâtralité”
dans l’œuvre katébienne
héâtralité et théâtralisation dans
l’œuvre de Kateb Yacine” est le
thème retenu pour la 7ème édition
du forum international qui sera consacré, du 19 au 21 mars prochains à
Guelma, à l’auteur de “Nedjma”,
a-t-on appris , mercredi, auprès du
comité d’organisation. Une vingtaine de
communications en langue arabe et
française figurent au menu de cette
manifestation qui aura lieu au théâtre
régional Mahmoud-Triki, a indiqué le
“T
président du comité d’organisation et
de l’association locale de promotion du
tourisme et de l’animation culturelle, initiatrice de la rencontre, Ali Abassi. Des
chercheurs et des universitaires d’Alger,
de Boumerdès, d’Oran, de Mascara, de
Tiaret et d’Annaba, ainsi que de
France, d’Autriche, de Tunisie, et du
Maroc participeront à cette rencontre
littéraire, selon la même source. La
théâtralisation dans le roman de
Nedjma, la théâtralisation de l’interac-
tion entre les langues arabe et française ainsi que le théâtre populaire et l’histoire du théâtre dans l’oeuvre de Kateb
Yacine seront, entre autres, analysés
par les intervenants, a encore indiqué
M. Abassi. Le forum, qui coïncidera
avec la célébration de la fête nationale
de la Victoire prévoit, outre les communications, une soirée de récitals poétiques, et de musique maghrébine. Il
donnera lieu également à l’annonce
des lauréats des prix Kateb.
6ème colloque national du livre à Oran
Valoriser les biens culturels en Algérie
e sixième colloque national du
livre, qui se tiendra du 20 au 21
avril à Oran, aura pour thème “les
biens culturels en Algérie: espaces et
institutions (bibliothèques, archives et
musées), a-t-on appris mercredi des
organisateurs.
Initiée par la direction de la culture et le
laboratoire de recherche en systèmes
informatiques et archives en Algérie de
l’université d’Oran 1 “Ahmed Bnebella”,
et la maison de la culture d’Oran, cette
rencontre coincidera avec la célébration de la journée mondiale du livre et
des droits d’auteur, selon le chef du
service arts et lettres à la direction de
la culture, Djelata Mohamed.
L
Économie
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Cette édition abordera le rôle des biens
culturels en Algérie dans la préservation de la culture de la nation et sa
valorisation, et la consolidation de
l’identité algérienne dans la société,
ainsi que les réalisations concrétisées
par l’Etat, les lois portant sur la protection et la conservation du patrimoine
national, la contribution des instances
et des chercheurs dans ce domaine, et
les données informatiques sur le patrimoine culturel. Ce rendez-vous culturel, qui sera animé par 20 conférenciers spécialisés en bibliothéconomie et
biens culturels de différentes universités du pays, mettra la lumière sur l’expérience de l’Algérie dans la sauvegar-
de de ces biens culturels, la médiation
et la sensibilisation sur leurs importance. Il mettra également en exergue des
œuvres, et recherches réalisées par
des spécialistes, en plus de l’évaluation
du rôle des biens culturels en Algérie à
l’ère du numérique, a-t-on souligné.
Une série de communications
traiteront de cinq thématiques au
programme abordant “le patrimoine
culturel en Algérie: origine et évolution”,
“patrimoine, et médiation”, “problématique de protection des biens culturels
et immatériels”, “institutions culturelles
et développement durable” et “patrimoine culturel et défis du numérique”,
a-t-on ajouté.
10
L’humoriste Fodil Assoul a “allumé”
le Théâtre régional de Constantine
(TRC), vendredi soir, avec son one
man show, décapant et ravageur,
“Zalamit” (allumettes), présenté dans
le cadre du mois du monologue.
Plein d’énergie, Fodil, dans une
fresque hilarante pleine de délicieuses métaphores, a malicieusement égratigné la société, ses
défauts et les tics, campant cet
Algérien irascible, qui s’emporte facilement pour un oui ou un non, provoquant des fou-rires dans la salle,
tout au long du show.
L’artiste a parodié “une société kamikaze”, hostile à toutes les normes de
la retenue, et qui défie la logique et
cultive la passion “d’expérimenter
les évidences”.
Torturant les zygomatiques des
spectateurs, Fodil Assoul a détaillé
les peines, et les frustrations d’un
algérien “normal”, dans une société
qui “respire la bureaucratie”, et aspire, a-t-il dit, “illogiquement la modernité”. Parfois “disjoncté”, déployant
une palette d’expressions à la
gamme étendue, le comédien a évoqué des comportements quelquefois
irrationnels d’une société souvent
sans repères, pour raconter ensuite
des choses simples que les gens
vivent, et subissent au quotidien,
mettant les spectateurs devant des
scènes des plus loufoques, mais qui
reflètent de vraies scènes de la vie.
Fodil a également évoqué son grandpère (personnage du monologue,
s’entend), ce “grand sage qui a tenu
à laisser à l’humanité un petit florilège de pensées truculentes” à travers
deux beaux livres abordant la philosophie de la vie à l’algérienne, et
“l’habileté” dans le “pillage de
Sonatrach”.
Aux dernières nouvelles, a-t-il parodié, “le commissariat de Constantine,
capitale de la culture arabe, a accepté d’éditer le premier livre, mais a
refusé catégoriquement d’entendre
parler du deuxième !”. Une phrase
qui a fait exploser la salle de rire. A
l’issue du spectacle, ce comédien
venu de la cité Yemma Gouraya, a
indiqué à l’APS que son spectacle
“Zalamit”, monté en 2013, a été
“pensé pour coller à l’actualité culturelle du pays” avec, en cours de
route, quelques petites “retouches”.
Affirmant que le spectacle, inspiré de
comportements et de situations que
l’on observe au quotidien, Fodil a
soutenu que “l’interaction avec les
spectateurs, et leurs éclats de rires,
tout au long du spectacle, (lui) ont
donné beaucoup d’énergie, et (l)’ont
libéré”. De ses projets, Fodil Assoul,
promu de l’Institut supérieur des
métiers des arts du spectacle et de
l’audiovisuel d’Alger (ISMAS), a évoqué l’adaptation pour les planches
du “Journal de Mouloud Feraoun” à
travers la pièce “Divorce sans mariage” qui sera présentée prochainement au festival d’Avignon en
France, à Casablanca (Maroc) dans
le cadre du Festival du théâtre
Amazigh et à Aix en Provence
(France), au Festival international du
théâtre. Organisé par le département Théâtre de la manifestation
“Constantine, capitale 2015 de la
culture arabe”, le mois du monologue, clôturé avec “Zalamit”, a permis au public constantinois de se
délecter d’une vingtaine de spectacles , tout en éclats de rire.
Les prix du pétrole
reculaient légèrement jeudi
en fin d’échanges
européens, dans un
marché toujours prudent
après trois semaines de
progression et attendant de
nouveaux signes quant à
une possible limitation de
la production.
Londres, le baril de Brent de la
mer du Nord pour livraison en
mai valait 36,78 dollars sur
l’Intercontinental Exchange (ICE), en
repli de 15 cents par rapport à la clôture de mercredi. Sur le New York
Mercantile Exchange (Nymex), le baril
de “light sweet crude” (WTI) pour la
même échéance lâchait 11 cents à
34,55 dollars. Les cours du Brent et du
WTI ont hésité sur la marche à suivre et
oscillé entre pertes et gains une bonne
partie de la séance de jeudi, partagés
entre la forte augmentation des
réserves américaines de brut et les
A
espoirs de voir l’offre mondiale de
pétrole commencer à se résorber.
Même s’ils ont tenté de se reprendre
suite à l’ouverture des échanges américains, les prix du pétrole ont baissé “la
majeure partie de jeudi alors que la
forte augmentation de 10,4 millions de
barils des stocks hebdomadaires (américains de brut) a coupé l’herbe sous le
pied d’un marché en hausse au cours
des trois dernières semaines”, notait un
analyste. En dépit de la très nette progression des réserves américaines de
brut la semaine dernière, les cours parvenaient néanmoins à limiter leurs
pertes, une résilience qui s’expliquait en
effet par la sixième semaine consécutive de baisse de la production américaine de pétrole mise au jour par le rapport
hebdomadaire du département américain de l’Energie (DoE). Le marché,
plombé depuis près de deux ans par la
surabondance générale, a en outre été
relancé depuis la mi-février par un
accord sur un gel du niveau de la production entre l’Arabie saoudite, le
Qatar, le Venezuela - tous trois
membres de l’Organisation des pays
exportateurs de pétrole (Opep), et la
Russie, qui lui est extérieur. “Le ministre
nigérian du Pétrole a révélé que les producteurs de l’Opep et hors-Opep
devaient se réunir à Moscou le 20 mars
pour mener des pourparlers supplémentaires concernant un gel de la production de pétrole”, soulignaient les analystes. “Je pense que la plupart des
(investisseurs) restent juste les bras
croisés maintenant, attendant une direction de l’Opep, et de la Russie plutôt que
réagissant hardiment aux données volatiles sur les stocks hebdomadaires américains”, commentait un autre analyste.
Lutte contre la fraude fiscale en France
21,2 milliards d’euros récupérés en 2015
administration fiscale
française a procédé,
en 2015, à des redressements fiscaux record de
l’ordre de 21,2 milliards d’euros,
dans le cadre de la lutte contre
la fraude fiscale, estimée entre
60, et 80 milliards d’euros.
Le ministère français des
Finances a indiqué jeudi que le
montant est supérieur de 1,9
milliard par rapport à 2014, qui
a précisé que cette hausse
s’étend également aux sommes
effectivement encaissées par
l’administration, qui ont augmenté de 17 %, à 12,2 milliards
d’euros. Selon le ministère des
Finances, le nombre de
contrôles fiscaux, en 2015, a
pourtant diminué par rapport à
2014, passant de 51.740 à
50.168 opérations. L’impôt,
dont les redressements ont le
L’
plus augmenté, est l’impôt sur
les sociétés, à hauteur d’un milliard d’euros, a expliqué la
même source, qui a ajouté que
les droits nets portant sur l’impôt sur le revenu sont passés
eux de 2,3 à 2,7 milliards d’euros, et ceux concernant la TVA
ayant baissé, de 2,3 à 2,2 milliards d’euros. Selon la même
source, le coût de la fraude à la
TVA en France pourrait avoisiner les 14 milliards d’euros par
an. Dans son rapport annuel
publié en février, la Cour des
comptes a estimé que la lutte
contre la fraude fiscale s’était
“améliorée” ces dernières
années, mais a jugé les résultats de cette mobilisation “décevants”.
Elle a regretté que “les
réformes engagées ne se sont
pas traduites à ce jour par une
hausse des recettes tirées des
contrôles”, ajoutant que “moins
de 50 %” des créances issues
du contrôle donnent lieu à
recouvrement deux ans après
leur prise en charge. En 2016,
l’Etat espère récupérer plus de
2,4 milliards d’euros de recettes
supplémentaires. Pour renforcer le dispositif, et accélérer le
traitement des dossiers, sept
pôles régionaux ont été créés
depuis juin 2015. Le ministère
des Finances a affirmé, par
ailleurs, que 85 % des comptes
régularisés en 2015, étaient
domiciliés en Suisse.
Le montant moyen des
avoirs se situent à 800 000
euros. “Le secret fiscal, dans
trois quatre ans, c’est terminé”,
a annoncé le ministre des
Finances, Michel Sapin, il y a
quelques mois.
1er Salon national de l’entreprise de Bejaia
40 exposants animent l’initiative
ne quarantaine d’exposants ont pris part jeudi au
1er salon national de l’entreprise de Bejaia pour faire
connaître leurs produits, faire
valoir leur savoir-faire et établir
des relations de partenariat.
Organisé par “Rh communication”, spécialisé dans l’événementiel, le rendez-vous, exclusivement professionnel, entend
constituer “un espace d’échange et d’affaires entre industriels,
acheteurs, artisans, financiers,
porteurs de projets, entre
autres”, a indiqué son directeur
U
Rachid Hassas. Les exposants
en électronique, produits d’hygiènes et d’entretien, bâtiment,
machinisme, agroalimentaire,
électricité, téléphonie, banques
et assurances, animent les différents stands et rendent compte, individuellement et/ou collectivement, des mutations de
l’industrie nationale dont beaucoup éprouvent non sans réussite, leur expérience à l’international. Ainsi en est le cas pour
les produits d’hygiènes qui
commencent à se tailler des
parts de marchés importants en
Afrique, voire en Europe. C’est
aussi le cas pour les peaux et
cuirs, qui après un tassement
de l’activité a repris de plus
belle, notamment avec l’allègement des procédures d’exportation. Et c’est aussi le cas de
beaucoup d’autres, qui ont trouvé en la crise, et la baisse des
exportations d’hydrocarbures
de véritables motifs pour se
transcender.
“Avec le bas
niveau des prix de l’énergie et
des coûts relativement réduits
de la main d’£uvre, nous
sommes fortement compétitifs”,
15
expliquera M.Balia, responsable du développement des
affaires au sein du groupe
Faderco, visiblement enthousiaste vis-à-vis des projets à
l’exportation envisagés. En fait
une multitude de chefs ont affiché une attitude similaire en se
montrant fort optimistes quant
aux perspectives, aiguillonnés
visiblement par l’assouplissement des procédures et l’incitation des pouvoirs publics à s’engager sur ce créneau. “Il y’a
quelques mois on mettait 5 à 6
mois pour ficeler un projet d’ex-
portation. Maintenant, c’est à
peine un mois”, dira un représentant de “Megabatba” (ex
Sonipec), qui entend profiter de
l’opportunité pour revenir sur le
marché Italien, “très demandeur” de pièces en cuir, et daim.
Au-delà, de l’espace de rencontre et échange qu’il offre,
l’événement
repose,
par
ailleurs, sur plusieurs animation, dont des conférences et de
tables rondes autour, notamment, de la publicité en entreprise et de la lutte contre la
contrefaçon.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Karaté
Aménagement de lotissements à Alger
Samir Khider relève le défi
Vers la régularisation
de 23.000 cas
Participant pour la
première fois dans un
tournoi international,
discipline karaté, la jeune
équipe karaté de Beni
Maouche à Béjaïa, sans
grands moyens, donne un
véritable exemple de
volonté et d’engagement
sportif.
Par Amar Chekar
e Lycéen en deuxième
année
secondaire,
Samir Khider, du village
Tizekht, du lycée Béni Maouche
à Bejaia, qui a participé pour la
première fois à l’échelle international, a hissé la drapeu national à l’échelle mondiale.
Classé 3é dans le tournoi international karaté « shotokan
kumité » qui s’est déroulé au
mois de novembre 2015 a
Istanbul, deuxième à l’échelle
nationale il y a deux ans,
l’Algérie enregistre un talent qui
L
sommes une petite équipe qui
n’a même pas de salle pour
s’entraîner régulièrement et
convenablement. Autrement dit,
il n’est pas un foudre devant
moi », souligne Samir, qui fait
appel aux autorités locales, la
DJS de Béjaïa et les pouvoirs
publics concernés, afin de l’aider.
Loin des grandes villes et les
caméras qui propulsent les
noms au devant, Samir pour
mettre en valeur ses compétences veut intégrer un grand
club algérien ou même l’équipe
nationale. « Je veux intégrer
l’équipe nationale pour faire
mieux et plus pour hisser le drapeau de mon pays à l’échelle
mondiale », a-t-il indiqué dans
une modestie totale.
Plus loin, Samir ne manque pas
de travailler chez des particuliers, durant les week-ends et
les heures libres, afin de subvenir à ses besoins personnels, à
commencer par l’achat des articles scolaires. Vivant dans son
village loin de tout support
médiatique,
son
père
Mahmoud, ne sait même pas
que son fils est monté sur le
podium mondial. « Je sais qu’il
fait du sport, mais, je ne sais
pas s’il est troisième ou pas. Je
m’occupe de mon travail pour
nourrir les enfants, c’est tout »,
dit-il.
Azedine Allouache, président
du club karaté Béni Maouche
« Nous travaillons grâce à la
solidarité collective »
« Nous avons participé pour la
première fois à l’international
des clubs rien que pour tester le
niveau de formation de nos
athlètes par rapport aux autres
athlètes d’autres pays du
monde, mais, finalement nous
sommes revenus surpris par le
résultat du club karaté», souligne Azedine Allouache.
Répondant à la question de la
prise en charge du club composés de 7 personnes, dont 4 ahtlètes, un entraîneur et deux
dirigeants, Azedine surprend
par l’absence totale de moyens.
« A l’exception du transport qui
est assuré par l’APC, nous
n’avons même pas de salle
pour les entraînements. C’est le
lycée de Béni Maouche qui a
mis la salle de sport à la disposition de 160 athlètes âgés de 4
à 19 ans, dont 43 filles qui suivent régulièrement les entraînements ». dit-il. S’agissant des
frais de transport est autre prise
en charges pour le tournoi des
clubs qui s’est tenu au mois de
novembre 2015, le président du
club karaté, affirme que c’est
grâce à un investisseur de la
région, a savoir « Javel DOZ
», qui a répondu favorablement
pour l’équipe locale.
Ce n’est qu’aprés le résultat qui
a été enregistré en Turquie, que
les citoyens et la vision des
autorités locales ont commencé
à changer de vision, avant de
donner plus de crédit à cette
équipe qui vit et se construit,
grâce aux bénévoles de la
région qui commence à prendre
au sérieux le club karaté de
Béni Maouche. « Vouloir, c’est
pouvoir ». « Il y’a un début à
tout » dit le dicton.
A.C.
Coupe d’Algérie (1/4 de finale)
Classement Fifa :
L’ARB Ghriss, un petit poucet qui croit
en ses chances
L’Algérie recule
encore d’une place et
se classe 37e
Amel Riyadhi Baladiyat
Ghriss, sociétaire de la
division Inter-Régions, croit en
toutes ses chances de se qualifier, samedi, aux demi-finales
de la Coupe d’Algérie de football, à l’issue du match qui
l’opposera au prestigieux club
du MC Alger. Les deux derniers matches de ces quarts
de finale se joueront ce
samedi. Le MC Alger, avec 7
trophées, se déplacera à
Mascara pour croiser le fer
avec l’ARB Ghriss (interrégions) dans un duel déséquilibré mais sans écarter le facteur surprise. Les gars de
Ghriss s’apprêteront ainsi à
livrer le plus important rendezvous dans l’histoire de ce club
créé en 1972, d’où la détermination qui anime les joueurs
de l’entraîneur Taoufik Bott à
passer l’écueil du Doyen. Le
dernier match au programme
mettra aux prises l’US
Tébessa à l’ASB Maghnia,
une confrontation qui devrait
revenir a priori aux locaux, lesquels bénéficieront de l’avantage du terrain et de l’apport
du public. Les Tébessis
devraient garder cette dynamique et cette grinta qui leur ont
permis d’écarter lors des précédents tours deux pensionnaires de la Ligue 1, en l’occurrence l’USM Blida (1/16 de
finale) et l’USM Harrach (1/8
de finale). Ainsi donc l’ARBG
drivée par Bott Taoufik dispu-
L’
peut faire la différence à
l’échelle nationale et mondiale.
Faisant partie des 57 pays qui
ont participé à ce tournoi, dont
le Japon, la France, la Turquie,
l’Italie et autres, une petite
équipe communale de Beni
Maouche,
Béjaïa,
sans
moyens, mais très volontaire et
engagée à aller de l’avant, n’a
même pas une salle propre à
l’équipe. Mais, malgré cela,
cette équipe émerge du lot des
villages et communes enclavées. Cette équipe de karaté
dévouée a développé la discipline dans la région et devra se
déplacer à partir du 23 mars en
Turquie, afin de continuer son
challenge sportif international.
Engagée devant les meilleurs
atlètes du monde, dont le
champion de la Russie, le jeune
Samir, souligne. « Avec un
minimum de moyens, je peux
aller plus loin encore. J’ai
échoué devant le Russe, parce
qu’ il avait plus de moyens que
nous et il fait partie de l’équipe
nationale russe. Il était plus
expérimenté que moi. Nous
tera cette rencontre à domicile,
au stade de l’Unité africaine de
Mascara, ce qui constitue un
avantage certain car ils seront
plusieurs à venir encourager
cette équipe, un « petit poucet
qui veut jouer dans la cour des
grands ».
La formation de Ghriss se prépare d’ores et déjà à cette
confrontation. Elle est depuis
lundi, sous la direction d’un
staff technique ambitieux, en
stage bloqué au complexe
sportif Saïdi-Saïd de Mascara.
Le
président
du
club,
Boudjebha Mokhtar, affiche un
certain optimisme: « Je suis
convaincu que notre formation
peut arracher un bon résultat.
Notre public sera au rendezvous pour nous accompagner
dans cette extraordinaire
aventure. Nous voulons marquer l’histoire du club.
Recevoir le Doyen est plus
qu’un honneur pour des amateurs comme nous ».
«
Même si quatre divisions
séparent nos deux clubs,
Dame Coupe nous a habitués
à des retournements de situations inattendus. Il n’y a point
de grandes et de petites équipes. Arriver aux quarts de
finale, c’est déjà un exploit
pour nous et nous comptons
aborder la rencontre de
samedi sans aucun complexe
», a-t-il ajouté. Le coach de
l’IRB Ghriss, Bott Taoufik,
mesure à sa juste valeur cette
Coupe de la CAF, ES Tunis
(Tunisie)-Renaissance
(Tchad) :
Ghorbal au sifflet
rencontre : « Mes joueurs doivent avoir un état d’esprit irréprochable, une volonté de fer
et aussi cette rage de gagner,
comme nous l’avons montré
au tour précédent. Personne
ne nous fera de cadeau. C’est
à nous d’aller arracher le billet
pour les demi-finales. Nous
avons une mission, nous l’accomplirons sans complexe ».
Afin
d’encourager
cette
équipe, les autorités de la
wilaya de Mascara ont débloqué une subvention de 5 millions DA et offert un équipement complet à chaque joueur.
Un séjour touristique en
Tunisie sera offert à l’équipe si
elle accèderait aux demi-finales. Autant de gestes qui «
boosteront » sans aucun
doute cette jeune formation.
La commune de Ghriss (exThiers-ville) a une longue tradition sportive. Durant la période
coloniale, elle a vu, dans les
années 1920, la création de
l’Union sportive Thiersvilloise
(UST), une équipe composée
essentiellement de joueurs
d’origine européenne. Parmi
les rares sportifs algériens qui
ont porté ses couleurs figure le
chahid Aoussedj Boudjellal,
dont le nom a été donné à l’actuel stade de Ghriss. A cette
même époque, l’UST était
connue par son ailier-droit
Ernest Liberati, sélectionné 19
fois, entre 1930 et 1934, en
équipe de France et a pris part
La Confédération africaine de football a désigné l’arbitre international
algérien Mustapha Ghorbal pour diriger la rencontre entre la formation
tunisienne de l’ES Tunis et l’équipe
tchadienne de Renaissance FC, prévue entre le 18 et le 20 mars à Tunis
pour le compte du second tour retour
16
à deux Coupes du monde de
football. Il a été le passeur
décisif qui a permis à Lucien
Laurent d’inscrire le premier
but de l’histoire de la Coupe du
monde, en 1930, face au
Mexique. Après le recouvrement de l’indépendance, le
Widad de Ghriss a été créé
pour devenir, à partir de 1972,
l’ARB Ghriss.
Rappelons
qu’en
Dame
Coupe, le MC Alger n’a jamais
perdu face à des équipes de
Mascara. Les « Vert et Rouge
» se sont imposés, en 1976,
en 1/2 finales face au SA
Mohammadia (aller et retour)
et en 2006 en 1/16 de finale
face au CC Sig (2-1), dans une
rencontre disputée à Aïn Defla.
Samedi, le MC Alger jouera
son 26e quart de finale contre
25 pour l’ES Sétif, 23 pour le
NA Hussein Dey et 10 pour
l’USM Bel-Abbès, les autres
quarts-de-finaliste de Coupe
d’Algérie. Le Paradou AC et
l’Amel Maghnia en sont à deux
quarts alors que l’IRB Ghriss
et l’US Tébessa atteignent
pour la première fois de leur
histoire un tel stade de la compétition.
La sélection algérienne de football a
encore perdu une place et devient 37e
au classement mensuel de mars,
publié jeudi par la Fédération internationale (Fifa).
Avec 754 points, l’Algérie, 28e en janvier, et 36e en février derniers, garde
sa 3e place au niveau africain où le
surprenant Cap-Vert (31e, +2) déloge
des commandes la Côte d’Ivoire,
championne d’Afrique-2015 (36e, -8),
reléguée désormais à la deuxième
position.
La hiérarchie du classement Fifa est
restée inchangée d’un mois à l’autre,
toujours dominée par la Belgique
devant l’Argentine et l’Espagne, seule
l’Italie connaissant une progression
d’une place au 14e rang.
Parmi les 20 meilleures sélections,
alors que peu de rencontres ont été
disputées, seule le quadruple champion du monde italien a progressé,
d’une seule place, au 14e rang. Les
Pays-Bas ont eux reculé d’un rang
(15e).
Les Pays-Bas et la France, toujours
24e dans ce classement et qualifiée
d’office pour l’Euro-2016 qu’elle
accueillera, rencontrera pour son prochain match de préparation le 25 mars,
avant d’être opposée quatre jours plus
tard à la Russie, qui la devance d’un
rang.
Programme d’aujourd’hui
15h00
Tébessa OPOW
:
US Tébessa - ASB Maghnia
16h00
Mascara (Unité africaine) :
ARB Ghriss - MC Alger
Classement au 3 mars
1. Belgique
2. Argentine
3. Espagne
4. Allemagne
5. Chili
6. Brésil
7. Portugal
8. Colombie
9. Angleterre
10. Autriche
...
31. Cap-Vert
...
36. Côte d’Ivoire
37. Algérie
de la Coupe de la Confédération.
Le directeur de jeu Ghorbal sera
assisté de ses deux compatriotes
Mohamed Serradji et Brahim El
Hamlaoui Sid Ali. Le quatrième arbitre est Redouane Necib (Algérie). Le
commissaire au match est le
Marocain Abderrahim El Arjoun.
Une commission a
été installée
récemment pour la
régularisation de la
situation de 23.000
familles habitant,
sans acte de
propriété, dans des
lotissements sociaux
et promotionnels, a
affirmé jeudi le wali
Abdelkader Zoukh.
ors d’une conférence de
presse tenue en marge
d’une visite d’inspection
dans plusieurs communes de la
wilaya d’Alger, M. Zoukh a indiqué que la situation de 23.000
familles habitant, sans actes de
propriété, et dans des lotissements sociaux et promotionnels, sera régularisée. Il a précisé que la commission installée récemment et présidée par
le secrétaire général de la
wilaya, se réunit une fois par
semaine pour l’examen des
dossiers soumis et que la situation de ces familles sera régularisée “progressivement” jusqu’à
la clôture de ce dossier définiti-
L
vement. M. Zoukh a indiqué
par ailleurs qu’un projet urbain
qui concernera 57 communes,
est actuellement en cours
d’étude. Le projet a été confié,
selon le même responsable à
un bureau d’études étranger et
devra être validé prochainement. Ce projet concerne également le règlement de la situation des bâtisses construites
sur des assiettes relevant du
foncier agricole, a-t-il ajouté.
Le wali d’Alger a indiqué à cette
occasion que le plan d’aménagement de la capitale (20122035), devrait constituer “une
opportunité pour la réhabilitation d’Alger la blanche”, ajoutant qu’une enveloppe de 500
milliards de centimes a été
dégagée
à
cet
effet.
Concernant les prochaines
opérations de relogement, le
wali a indiqué que les préparatifs sont en cours pour le relogement des habitants de six
(06) bidonvilles, sans toutefois
donner plus de détails sur ces
opérations. Pour ce qui est de
la promenade des Sablettes, M.
Zoukh a affirmé que plusieurs
infrastructures seront réceptionnées l’été prochain au
niveau de cet espace. Il a précisé que les travaux concerneront entre autres les trottoirs qui
vont arriver jusqu’à la station de
dessalement ce qui permettra à
cet espace d’augmenter sa
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
capacité d’accueil qui a été estimée à 30.000 visiteurs/jour en
été 2015. Le wali a inspecté
également certains projets
s’inscrivant dans le cadre de
l’aménagement de la façade
d’Alger dont l’opération d’élimination des kiosques du square
Port Saïd (en face du TNA).
Sur place, M. Zoukh a donné
des instructions pour l’aménagement de cet place de sorte à
consacrer l’ensemble de la
place à des spectacles artistiques au profit des jeunes et des
familles. Le wali a également
visité le marché de “Zoudj
Ayoun” (Bab El-Oued), et celui
de cette commune où il a
insisté sur la nécessité d’accélérer la cadence des travaux au
niveau de ces deux espaces
commerciaux. Dans la commune de la Casbah, M. Zoukh
s’est enquis des travaux de réalisation d’un terrain de jeux de
proximité. Ce projet d’un coût
de 39 millions de DA, devrait
être réceptionné dans cinq
mois. Il a visité ,par ailleurs,
d’autres projets s’inscrivant
dans le cadre de l’aménagement et de la modernisation de
la capitale, notamment dans les
communes de Sidi M’hamed,
Hussein Dey, Hydra, Kouba, et
la Place du 1er mai.
Eclairage public à Blida
Routes et cités dans le noir
a défaillance du réseau
d’éclairage public dans la
plus part des cités et routes des
25 communes de Blida est le
souci majeur de leurs habitants
qui espèrent voir une solution
au plus tôt à leur “calvaire” à la
faveur de l’annonce d’une nouvelle entreprise d’éclairage
public chargée de relever le
“grand défi” de faire baigner la
lumière sur ces lieux. De nombreux citoyens dont des automobilistes se plaignent de l’absence de sécurité la nuit en raison du manque d’éclairage,
voire l’absence de lumière
dans certaines artères de la
ville, mais aussi dans quelques
axes de routes nationales, ou
encore dans des quartiers et
régions de la wilaya plongés
dans le noir. “Une lampe de
poche est absolument nécessaire la nuit pour sortir à pied,
alors qu’une vérification des
phares est impérative pour un
automobiliste, s’il veut prendre
la route de nuit”, se sont plaints
de
nombreux
citoyens.
D’autres ont évoqué l’existence
de nombreux accidents et
d’agressions de nuit, à cause
de l’absence ou du manque
d’éclairage. “Sortir de nuit dans
les régions manquant d’éclairage est une véritable aventure”, a affirmé, à ce propos, un
citoyen, M.B. Pour illustrer la
situation, un habitant de la ville
d’Ouled Aich a assuré que “sur
L
20 poteaux électriques se trouvant dans sa cité, seul un est
opérationnel”.
61 % du réseau
d’éclairage
non fonctionnel
Le constat est le même sur
l’axe de la RN1 reliant Médéa
et Blida, où la visibilité est nulle
de nuit sur les frontières administratives de la wilaya, à
cause de la non fonctionnalité
de l’éclairage devant le panneau annonçant l’entrée des
automobilistes sur le territoire
de Blida. L’absence de l’éclairage public est également de
mise sur le chemin de wilaya
menant de la zone industrielle
Ben Boulaid vers Beni Tamou,
et Diar El Bahri (Beni Merad),
où les poteaux électriques sont
hors d’usage pour des causes
qui restent inconnues.
Le même problème se pose
aux automobilistes en provenance d’Alger, qui se retrouvent dans le noir en arrivant à
Boufarik, pour les mêmes raisons, au même titre que ceux
empruntant l’autoroute vers
Chiffa, et El Affroune.
Le wali de Blida, Abdelkader
Bouazghi, a déploré le non
fonctionnement d’un taux de
plus de 61 % du réseau d’éclairage public, une situation qu’il
a qualifiée, lors d’un récent
conseil de l’exécutif de la
wilaya, de “catastrophique”.
“Sur un total de 57.000 points
lumineux au niveau de tout le
territoire de la wilaya, seul
6000 sont en bon état, alors
que 35.000 sont en panne, soit
un taux de plus de 61 %”, a-t-il
relevé lors de ce conseil consacré à la présentation des dispositifs administratifs et financiers
de trois nouveaux établissements
publics d’éclairage
public, de collecte de déchets,
et de gestion des espaces
verts. L’entrée en activité de
l’EPIC Mitidja Inara (Mitidja
éclairage) est donc attendue
par les habitants des diverses
communes qui souhaitent en
finir avec ce “calvaire” vécu
depuis plusieurs mois.
Une nouvelle
entreprise,
de grands défis
Sur les 25 communes de la
wilaya, seul Blida et Boufarik
sont dotées d’une entreprise
d’éclairage public, un nombre
jugé “insuffisant” pour la couverture de tout le territoire de la
wilaya. D’où la nécessite de
création d’une entreprise de
wilaya afin de prendre en
charge les besoins de toute la
région. C’est dans cet objectif
que fut annoncée, le 18 février
dernier, la création d’une entreprise de wilaya à caractère
industriel et commercial pour
9
l’éclairage public, en vue de la
prise en charge de tout le territoire de la wilaya.“Cette entreprise sera fonctionnelle dans
environ un mois, dès la garantie de son financement et le
transfert des employés des
communes vers cette entreprise”, a déclaré, à ce propos,
le wali. Dans la perspective
d’accélérer le processus d’installation officielle
de cette
entreprise, le wali a instruit les
présidents des communes de
tenir des consultations, avant
le 6 mars prochain, en vue d’intégrer le projet. L’annonce
d’installation de cette nouvelle
entreprise a été fortement
saluée par les citoyens, dont
notamment ceux des zones
reculées, accusant un déficit
en matière d’éclairage public. A
noter que l’entreprise d’éclairage public de la commune de
Blida ne peut à elle seule prendre en charge les besoins réels
de la totalité de la localité. A
titre d’exemple, l’éclairage est
absent dans toutes les cités et
routes, dans un rayon de plus
de 10 km à partir de l’entrée du
siège de commune, d’où de
grands espoirs fondés par les
citoyens sur cette nouvelle
entreprise, qui
souhaitent,
dans un avenir proche, se promener, la nuit, en toute sécurité, comme en plein jour, dans
des rues bien éclairées.
La violence scolaire
à Médéa
La police
sensibilise
les élèves de Azizia
Par Mohamed Zerouati
Une journée de sensibilisation a été animée, mercredi, par les services de la
cellule de communication de
la Sûreté de Médéa au niveau
de la daïra d’Azizia à l’est de
Médéa. Cette action à
laquelle ont pris part, les
représentants de la direction
de l’Education, les éléments
de la Gendarmerie, les membres de l’association des
parents d’élèves et le mouvement associatif. Les initiateurs
ont mis l’accent sur les différentes mesures prises par la
direction générale de la
Sûreté de Médéa pour combattre le phénomène de la
violence. Cette journée a été
axée sur les mécanismes mis
en place pour lutter, efficacement, contre ce fléau : le danger et les répercussions de la
violence, dans l’éclatement de
la famille et l’importance de la
prévention dans les milieux
juvéniles. Selon le commissaire Nabil Toualbia, responsable de la Communication, à
la Sûreté de Médéa, ces
actions de sensibilisation vont
se poursuivre, conformément
à un plan d’action que la
Sûreté de la wilaya, a mis en
place et ce, à travers le travail
de proximité et de rapprochement. Ces opérations cibleront tous les établissements
scolaires de quoi vulgariser le
dispositif de prévention contre
les fléaux. Des statistiques
sur l’activité des services de
la Sûreté, notamment, en
matière de lutte contre la violence ont été communiquées,
à l’occasion de cette journée.
Z.M.
Résorption
de l’habitat
précaire
Dix neuf familles
relogées
à Benchicao
Dix neuf familles de l’ancienne cité Massouni, sise au
niveau de nouveau projet de
la RN1 « Chiffa-Berrouaghia »
relevant de la commune de
Benchicao, ont été relogées
récemment en présence des
autorités civiles et militaires,
selon le communiqué de la
cellule de communication de
la wilaya de Médéa.
Ces familles ont bénéficié de
logements décents à la ville
de Benchicao. Toutes les
mesures nécessaires devant
faciliter l’opération de relogement ont été prises, a ajouté
la même source qui a souligné que les enfants scolarisés
des familles relogées ont été
inscrits dans de nouvelles
écoles. De grands moyens,
matériels et humains, ont été
consacrés à la réussite de
cette opération, qui fut reçue
par une grande satisfaction
par les familles bénéficiaires.
Il a été ainsi répondu à leur
attente par la volonté politique
d’éradiquer l’habitat précaire.
Z.M.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
A cause
des prestations
d’Algérie-Télécom
Le casse-tête des
abonnés continue...
L’indignation a atteint son
comble, de longues files d’attente,
des bousculades, et même des
disputes, sont signalées chaque
jour de réception au niveau de
cette structure postale. D’autres
profèrent des accusations très graves à l’encontre de tout le personnel d’AT.
Force est de constater malheureusement, que la situation n’a pas
changé, depuis des années, alors
que l’entreprise a engagé un processus de développement matériel
et humain, pour satisfaire la
demande des clients, le créneau
en relation avec la maintenance, et
le dépannage des clients demeure
malheureusement le point faible de
plusieurs agences de services
techniques à Oran.
Le nombre des agents de dépannage est très insuffisant par rapport à la demande, quelques groupes seulement sont en charge d’un
secteur très vaste, mais la question qui se pose est, pourquoi la
direction d’A.T n’a pas engagé de
nouveaux agents, des jeunes fraîchement diplômés en chômage,
qui pourraient combler le déficit.
Les scènes qui se suivent, et se
répètent à chaque jour de réception au niveau du service technique d’Algérie Télécom, n’arrêtent
pas de soulever les interrogations
des abonnés de cette entreprise
publique. Les clients qui ne cessent de dénoncer l’anarchie qui y
sévit, disent ne pas savoir, où se
donner de la tête.
«Il est anormal d’attendre des
mois, pour voir des dépanneurs
taper à votre porte, dans le but de
rétablir la ligne ou de procéder à la
réparation d’une quelconque
panne. Je suis un client de cette
entreprise et la loi doit me garantir
en retour la prestation de service»,
nous a dit un client victime d’un
dérangement de sa ligne survenu
pour la 5ème fois en l’espace d’un
mois. Selon d’autres clients présents sur place, il serait naïf de
croire que le fait de déposer une
réclamation, règlera la situation, la
majorité des clients présents
aujourd’hui sont à leur 4ème, ou
5ème réclamation dans un temps
très court». Que ce soit un dérangement téléphonique, ou
d’Internet, des clients ont exposé
chacun à sa manière leurs mésaventures. En effet, selon des
témoignages, certains attendent
depuis des mois, d’autres plus
d’une année, alors que le numéro
12 pour le dérangement ne fait
plus son travail. «Certains clients
ont trouvé l’astuce d’enregistrer,
dans leur répertoire, un numéro de
téléphone d’un dépanneur qui peut
venir, et régler ainsi le problème
en un rien de temps», a soutenu
un client.
M.B.
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Quotidien national d’information
On engagera tant
d’infrastructure à l’avenir
Azzedine Chih confiant
avant d’affronter l’Ethiopie
Avant-hier, le
ministre des
Transports,
Boudjema Talaï, a
effectué sa seconde
visite à Oran, en
l’espace de
quelques mois. Il
s’est montré
particulièrement
exigeant pour
certains projets
relevant de son
secteur.
Par Mourad Belkaïd
es infrastructures prévues, qui seront
financées et exploitées grâce à une joint-venture
entre l’Entreprise portuaire
d’Arzew et la société turque
Tosyali, sont destinées à la
réception du minerai de fer en
provenance de la mine de
Gara Djebilet. Pour cause, la
présence de pipeline de
Sonatrach a conduit à des
modifications d’emplacement
qui n’ont pas été appréciés
par le ministre, lequel préconisera son déplacement. Le
ministre des Transports a
expliqué que le respect des
délais de livraison des projets
C
ne vient pas d’une contrainte
financière. «C’est contractuel,
même si le temps c’est de l’argent ». Concernant le développement du chemin fer,
alors que sa visite le mènera
aussi à découvrir les projets
de lignes ferroviaires Z. I.
d’Arzew à Arzew-Ville ou
Arzew-Mouhgon, le ministre a
soutenu que ce sont les chemins de fer, qui connaissent
les investissements les plus
considérables avec 2 300 km
de lignes ferroviaires en cours
de réalisation à l’échelle nationale. Quant à savoir si son
département pouvait agir plus
sévèrement par rapport aux
accidents de la route, il a
répondu qu’à l’origine de 80%
des causes, on retrouve le
comportement du chauffeur,
et non les infrastructures.
M. Boudjema Talaï a inspecté les travaux de la route
du port, la nouvelle direction
des transports et une nouvelle
gare routière pas encore
homologuée. C’est au port
d’Arzew que le ministre tancera les représentants du projet d’extension du port, notamment sur la question du choix
des nouveaux quais, de postes minéraliers, et de l’installation d’un convoyeur.
Les contraintes techniques
comme la remontée des eaux
de la sebkha ne feront pas flé-
chir le ministre. Même attitude
au port d’Oran concernant la
création d’une navette OranAïn El-Turck, qui se devra
d’être opérationnelle en juillet
prochain, pour impacter favorablement pour la saison
estivale.
Face à des situations aussi
absurdes, M. Talaï ne pouvait
se contenter des simples justifications des entreprises chargées de ces projets (aéroport,
port, navette maritime...),
assorties de promesses de
rattrapage. Il maintiendra les
délais contractuels sans
exclure d’éventuelles sanctions.
M. Boudjema Talaï a
insisté sur l’extension du port
d’Arzew, lourdement sur l’importance de la finalisation des
travaux, et les nouvelles structures d’accompagnement car,
à terme, ce sera le port qui, à
l’Ouest, permettra l’exportation de l’acier.
Plus tôt le matin, le ministre
fera, une fois encore, part de
ses exigences quant aux
délais de réalisation de la nouvelle aérogare de l’aéroport
international d’Oran AhmedBen Bella. Le ministre a maintenu la date de juin 2017 pour
la réception de l’aérogare,
dont les travaux, qui seraient
de 40% pour les gros œuvres,
ont été entamés, courant
2013, avec l’Egsao, et
Cosider, respectivement, maître de l’ouvrage, et entreprise
de réalisation.
M.B.
ANSEJ d’Oran
Le crédit sans intérêt attire
les jeunes
est ce qu’a prédit, avant-hier, le
directeur de l’antenne d’Oran de
l’Agence nationale de soutien à l’emploi
des jeunes (ANSEJ), lors d’un bilan du
premier semestre, et qui fait ressortir
d’emblée que le nombre de dossiers
déposés a été de 1040, permettant la
création de 3120 emplois.
Parmi ces propositions de projets, 1033
ont été validés, dont 808 financés, soit
avec l’apport des banques ou seulement
avec l’apport personnel et le crédit
ANSEJ. «Le décret portant bonification
des crédits octroyés par les banques aux
promoteurs du dispositif ANSEJ, boostera plus la venue de jeunes chômeurs
avides de réaliser leurs projets». L’autre
intérêt de cette convention réside dans la
C’
possibilité donnée aux jeunes diplômés
de concrétiser leurs travaux de recherche, qui généralement demeurent inconnus, et nullement valorisés, alors qu’ils
constituent des solutions dans différents
domaines. C’est pourquoi, une convention a été signée récemment avec
l’USTO, afin de préparer les futurs diplômés aux offres du dispositif, et cela à travers une présence continue d’une représentation au sein de l’établissement. Le
bilan fait ressortir également que les projets du secteur des services demeurent
dominants avec 468 cas, alors que l’activité industrielle n’a enregistré que 116
projets devançant le secteur du BTPH
avec 40 projets et enfin les métiers d’artisanat avec seulement 34 dossiers.
L’autre élément révélateur de cet intérêt
des jeunes au dispositif est l’afflux des
promotrices qui sont de plus en plus
nombreuses à venir bénéficier de cette
solution au chômage. Enfin, concernant
le financement assuré seulement par les
banques publiques, la BEA vient en tête
avec près de 29% de projets financés,
suivie de la BNA, et de la BADR avec respectivement des taux de 23,34 et
18,82%. Le premier responsable de l’antenne d’Oran estime que le dispositif est
en voie de mieux s’ancrer auprès des
jeunes de moins de 30 ans, et ceci exige
d’aller progressivement à plus d’efficacité, et de dépasser les aspects quantitatifs ,afin de financer utile.
M .B.
d’une auberge. Selon des sources
concordantes au niveau de l’APC, une
délégation de la Direction de la jeunesse
et des sports (DJS) de la wilaya d’Oran
s’était déplacée à l’APC d’Arzew pour
débattre avec les élus locaux des modalités pour l‘implantation de cette série
d’infrastructures pour laquelle une enveloppe conséquente avait déjà été enga-
capitale des industries pétrochimiques,
et ses habitants en quête de pareilles
infrastructures. Le maire avait promis à
la délégation de la DJS de prendre en
charge leurs doléances, sachant en
outre que la commune d’Arzew avait
bénéficié de ce projet au profit de la jeunesse, consistant en la réalisation d’un
centre de détente et de loisirs, en plus
8
gée. Sur le plan financier, la réalisation
de ce centre de loisirs, et de l’auberge
est assurée par la direction de la
Jeunesse et des sports de la wilaya
d’Oran. Toutefois, « le choix du terrain
destiné à abriter ce projet, n’a pas
encore été effectué, comme convenu »,
a ajouté notre source.
M. B.
entraîneur de la
sélection
algérienne féminine de
football, Azzedine Chih, a
estimé jeudi à Alger, qu’il «
faudra imposer son rythme »
pour « bousculer » l’équipe
éthiopienne, dimanche au
stade Omar Hamadi (Alger) à
16h00, en match aller du 1er
tour des éliminatoires de la
Coupe d’Afrique des nations
CAN-2016, .
« Il ne faut pas faire de calcul, il faut jouer au football et
imposer notre rythme d’entrée de jeu pour aller bousculer cette équipe éthiopienne
», a déclaré l’entraîneur
national, lors d’un point de
presse animé jeudi au Centre
technique national de la FAF
à Sidi Moussa (Est d’Alger).
Revenant sur cette double
confrontation
face
à
l’Ethiopie, Azzedine Chih, a
indiqué que son staff a réuni
un maximum d’informations
sur cette équipe avant
d’aborder le match aller dans
les meilleures conditions.
« L’Ethiopie est une grande
équipe avec une culture du
football. C’est une équipe
dotée d’une bonne condition
physique vu qu’elle s’entraîne en haute altitude. Il
faudra jouer rapidement
entre les lignes pour arracher
L’
les points de la victoire », at-il souligné.
L’entraîneur national est également revenu sur la préparation de son équipe en vue de
ce rendez-vous et l’intégration dans le groupe des
joueuses évoluant en France
et aux Emirats arabe unis.
« L’intégration des nouvelles
joueuses venues renforcer
l’équipe s’est très bien déroulée créant un climat de
concurrence avec les autres
joueuses.
Concernant la préparation de
l’équipe, nous sommes en
stage depuis une semaine et
je peux vous affirmer que
toutes les joueuses sont
motivées pour réaliser une
belle performance à Alger »,
a expliqué Chih.
Le match retour se jouera le
26 mars prochain à AddisAbeba. L’équipe nationale
algérienne se déplacera
dans la capitale éthiopienne
le 22 mars soit quatre jours
avant la rencontre.
Le vainqueur de cette double
confrontation rencontrera au
2e et dernier tour qualificatif
(aller 8, 9, 10 avril/retour 22,
23, 24 avril) le qualifié entre
le Kenya et la RD Congo.
La phase finale aura lieu au
Cameroun du 19 novembre
au 3 décembre 2016.
Vovinam viet vo dao :
Djouadj élu président de la fédération
algérienne
ohamed Djouadj a été élu à la tête
de la Fédération algérienne de
vovinam viet vo dao (FAVV), lors de l’assemblée générale constitutive de l’instance fédérale, tenue jeudi à la salle
OMS de Dar El-Beïda (Alger).
Le nouveau président, fondateur de
cette discipline en Algérie, a été élu à la
tête de cette nouvelle structure avec un
total de 27 voix sur 28 à l’issue des travaux de l’assemblée générale constitutive qui a vu également la promulgation
des statuts de l’instance fédérale en présence des représentants de 16 wilayas.
« C’est un moment historique pour
cette discipline attachée pendant 16 ans
à la Fédération des arts martiaux. Nous
avons milité pendant des années pour la
M
création de cette instance qui vise à promouvoir le Vovinam en Algérie. Le chemin est encore long pour atteindre tous
nos objectifs », a fait savoir Djouadj à
l’issue de son élection en tant que premier président de la FAVV.
Parmi les objectifs de cette nouvelle
Fédération, la structuration de cette
spécialité à travers la création de Ligues
de wilaya pour attirer le maximum de
pratiquants.
Rappelons qu’une AG constitutive de la
Fédération algérienne de vovinam viet
vo dao avait déjà été tenue en 2013,
mais le MJS a gelé cette instance, laissant les responsables activer sous le
statut d’une Commission nationale de
vovinam viet vo dao.
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
TOURNOI PRÉOLYMPIQUE DE
VOLLEY-BALL FÉMININ :
CAN-2016 dames (Algérie) :
A quand la réalisation d’un centre de loisirs ?
e projet de la réalisation d’une
auberge risque d’être compromise
compte tenu du climat de clivage qui
prévaut dans l’auguste mairie, et pourtant annoncé à grande pompe comme
un important projet qui allait renforcer les
infrastructures d’accueil de la ville
d’Arzew. C’est ce qui risque de retarder
le projet, ô combien important pour la
Sports
Le ministre des Transports, depuis Oran
Infrastructures de jeunesse à Arzew
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
La composante du bureau fédéral
de la FAVV :
Mohamed Djouadj : Président
Mohamed Berrezig : membre
Mohamed Bourahla : membre
Ramdane Semmache : membre
Rafik Toudeft : membre
Abderrazak Bouhedja: membre
Sabri Guendouzi : membre
Bouad Benyakoub: membre
Mohamed Said Metahri : membre
Bilel Belafia: membre
Bilel Bounedjma : membre suppléant
Mourad Lounes : membre suppléant
Tarek Mjahed : membre suppléant
Boualem Mohamed Keriati: membre
suppléant.
L’Algérie invitée
La sélection algérienne de volleyball (dames) a reçu une « wild card »
pour participer au tournoi intercontinental qualificatif aux jeux Olympiques-2016
(JO-2016) qui aura lieu en mai prochain
à Porto Rico, a appris l’APS de la
Fédération algérienne (FAVB).
« Nous avons reçu mercredi soir une
invitation officielle de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB) pour
prendre part au tournoi préolympique
intercontinental prévu les 20, 21 et 22
mai à Porto Rico. Je suppose qu’il y a
eu un désistement de l’Egypte ou du
Kenya, qui devaient y participer », a
indiqué le président de la FAVB, Okba
Gougam.
Le Six national féminin avait échoué à
se qualifier aux JO-2016 en février dernier sur le terrain, à l’occasion du tournoi préolympique africain qui s’était
déroulé à Yaoundé.
L’unique billet pour Rio de Janeiro était
revenu au Cameroun, pays organisateur
qui avait battu en finale l’Egypte. De son
côté, le Kenya a terminé 3e en battant
l’Algérie en match de classement.
Egyptiennes et Kényanes avaient alors
assuré leur présence au tournoi intercontinental de Porto Rico, mais pas
l’Algérie.
« Notre présence à ce tournoi intercontinental n’est, cependant, pas encore
sûre car nous ne savons pas si nous
allons pouvoir honorer cette invitation.
La date coïncide avec la période des
examens, nous sommes en train de
consulter les joueuses, dont la majorité
sont des étudiantes, et le Directeur
technique national (DTN) avant de trancher », a expliqué le patron de l’instance fédérale, ajoutant qu’il avait saisi
jeudi matin le ministère de la Jeunesse
et des Sports pour l’informer de cette
invitation.
Outre les deux représentants africains
et Porto Rico, pays organisateur et 3e
du tournoi qualificatif de la zone
Amérique du Nord, Amérique centrale et
Caraïbes (Norceca), le rendez-vous de
San Juan regroupera aussi le 3e du
tournoi qualificatif sud-américain, à
savoir la Colombie. Le vainqueur ira au
Brésil.
A l’heure actuelle, sept pays sont qualifiés pour le tournoi olympique féminin
de volley-ball. Il s’agit du Brésil, qualifié
d’office en tant que pays organisateur,
la Chine et la Serbie, respectivement
championne et vice-champion-ne du
monde, la Russie (vainqueur du tournoi
de qualification européen), l’Argentine
(vainqueur du tournoi de qualification
sud-américain), les Etats-Unis (vainqueurs du tournoi de qualification de la
zone Norceca) et le Cameroun (vainqueur du tournoi de qualification africain).
Cinq tickets olympiques restent encore
à prendre.
Grand Tour d’Algérie de cyclisme 2016
34 équipes ont pris le départ
rente-quatre équipes
représentant 22 pays dont
l’Algérie, ont été sur la ligne de
départ de la sixième édition du
Grand Tour d’Algérie cycliste
(GTAC-2016), hier pour un parcours de 3.500 kms prévu
jusqu’au 28 mars.
La caravane du GTAC-2016
traversera 28 wilayas du pays
et près de 450 communes en
présence de plus de 185 coureurs représentant 16 équipes
du continent européen, une
d’Amérique du Sud, quatre
d’Asie et 13 formations africaines.
T
L’Algérie est représentée par
six équipes : l’Equipe nationale
algérienne, l’Equipe Ooredoo,
l’Equipe Cevital, le GS
Pétroliers, l’AS Sûreté
Nationale (ASSN) et Club
Sovac.
La 6e édition comprend 22
étapes avec dix épreuves inscrites autour de six wilayas
étoiles : Alger, Blida, Sétif,
Constantine, Annaba et Oran.
Hier, les équipes participantes
avaient rendez-vous avec le
Critérium international d’Alger,
première épreuve inscrite au
programme du GTAC-2016,
organisée autour du siège du
ministère des Affaires étrangères.
Pour ce qui est du tracé
adopté, il comprendra des
régions du centre, de l’Est et
de l’Ouest du pays.
Les coureurs prendront le
départ samedi de Zéralda et
passeront par les wilayas
d’Aïn-Defla, Oran,
Mostaganem, Aïn-Témouchent,
Mascara et Sidi Bel-Abbès.
La caravane du GTAC-2016
prendra ensuite la route vers la
wilaya de Blida pour le Tour
international de la ville des
17
Roses avant de rallier les
régions de l’Est du pays pour
le déroulement des Tours internationaux de Sétif, Constantine
et Annaba.
Parmi les pays retenus pour
prendre part à cette compétition figurent, entres autres, les
Pays-Bas, l’Italie, l’Angleterre,
l’Allemagne, les Emirats arabes unis et l’Espagne.
Pour les pays africains, la
Tunisie, l’Erythrée et le
Rwanda seront présents avec
leurs sélections nationales.
L’organisateur du GTAC-2016,
“NSO Organisation”, a invité
également l’Equipe nationale
d’Arabie Saoudite.
Inscrit au calendrier de l’Africa
Tour de l’UCI, le Grand Tour
d’Algérie est régi par les règlements de la Fédération algérienne (FAC) et ceux de l’Union
cycliste internationale (UCI).
Il est placé sous le contrôle
d’un commissaire de course et
d’un inspecteur antidopage.
Les Tours inscrits au programme du GTAC-2016 sont :
le Tour international d’Oran,
d’Annaba, de Constantine, de
Sétif et de Blida.
Actualité
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Ali Haddad, à propos de l'emprunt obligataire :
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Magazine
Quotidien national d’information
" Faire face aux effets
de la conjoncture
économique "
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
Recyclage
Utilisations surprenantes
du marc de café
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
POULET ET
OIGNONS DORÉS
AU FOUR
L'emprunt obligataire est une mesure susceptible de faire face aux effets de l'actuelle conjoncture économique défavorable,
a estimé, jeudi à Aïn Defla, le président du Forum des chefs d'entreprises (FCE), Ali Haddad.
Par Amel Korchi
ans un point de
presse qu'il a animé à
la fin de la cérémonie
d'installation du responsable
du bureau de la délégation du
FCE de Aïn Defla, M.Haddad
a jugé le crédit intérieur de
"plus sûr" par rapport au crédit
extérieur. Selon lui, le chiffre
de "37 milliards de dollars circulant dans le marché informel
en 2015 a probablement
grimpé cette année", affirmant
que l'emprunt obligataire
constitue une incitation à toutes les personnes disposant
de fonds à les injecter dans
les circuits formels. Evoquant
l'exportation des produits algériens vers l'étranger, le président du FCE a reconnu que
cette opération "est loin de
constituer une sinécure" pour
les investisseurs, appelant à la
nécessité de la levée de toutes les difficultés l'entravant. Il
a toutefois mis l'accent sur le
fait qu'avant de parler d'exportation, "il faut au préalable s'intéresser à deux notions vitales" dans le domaine des
échanges commerciaux, en
l'occurrence la qualité et la
performance. "Le tissu industriel algérien a été détruit lors
Ingrédients
1 poulet coupé en 4 morceaux
5 oignons émincés
3 cuillères à soupe de sauce soja
1 racine de gingembre frais râpé
4 gousses d'ails hachés
1 cuillère à soupe de moutarde
2 cuillères à café de smen
4 cuillères à soupe d'huile
2 cuillères à soupe de persil haché
2 cuillères à soupe de coriandre hachée
1 cuillère à café de miel
Sel, poivre, gingembre, curcuma, safran
D
A
de la décennie noire et il nous
faut certes du temps pour être
à la hauteur des produits européens ou américains", a-t-il
fait remarquer, assurant que
l'orientation économique de
l'Algérie privilégie l'agriculture
et l'industrie agricole et ne
plus se focaliser sur les recettes des hydrocarbures. De son
côté, le wali de Aïn Defla,
Kamel Abass, s'est engagé à
accompagner les promoteurs
et à lever toutes les contrain-
tes, conformément à la nouvelle démarche des pouvoirs
publics visant à encourager et
à promouvoir l'investissement
industriel. Interpellé au sujet
de la tripartite qui va se dérouler au mois de juin prochain,
M. Haddad a indiqué que
celle-ci sera consacrée, entre
autres, au sujet de la retraite.
"La situation des retraites sera
étudiée de manière exhaustive", a-t-il souligné, à cet effet.
A.K.
Les smicards dans la précarité
Les salaires de la honte
Par Farid Larbaoui
ls sont des milliers à percevoir des salaires du SNMG.
Les salariés jeunes et les nouvelles recrues dans certains
secteurs sont le plus concernés. Pourtant l'abrogation de
l'article 87 bis devait automatiquement les augmenter.
Ceux qui sont attentifs aux
dernières actualités des salaires constatent que certains
secteurs des travailleurs sont
encore payés au Smig. Leurs
salaires ne dépassent pas les
18.000 DA et à tout casser ils
perçoivent une rémunération
en deçà de 20.000 DA. Si les
organismes officiels e font
plus discrets sur la question,
des témoignages émanant
d'ouvriers du bâtiment et de la
construction, de l'industrie
manufacturière et même de la
fonction publique attestent
que leurs salaires n'excèdent
pas le SNMG. Leurs profils
font que ce sont des travail-
I
près avoir bu son café, on
se retrouve avec ces restes
de café dont on ne sait pas
quoi faire. Mais ne jetez pas le marc
de café ! Voici comment l'utiliser
pour ne plus jamais le mettre à la
poubelle
1.Pour désodoriser votre frigo
utilisez du marc de café
Placez un bol de marc de café sec
dans votre réfrigérateur ou congélateur pour neutraliser les mauvaises
odeurs. Bien pratique quand on n'a
plus de bicarbonate sous la main.
2. Enlever la graisse d'une poêle
Le marc de café peut être utilisé
comme nettoyant abrasif et absorbant. Parfait pour récurer une poêle
avec de la graisse brûlée. Mettez un
peu de marc de café dans la poêle
et frottez doucement avec une
éponge.
3. Masquer les rayures de vos
meubles
Utilisez le marc de café pour masquer les rayures sur les meubles.
Plongez un coton-tige dans du marc
de café humidifié et tamponnez sur
leurs rangés dans les basses
catégories comme femmes de
ménage, agent d'entretien,
manutentionnaires et agents
administratifs.
Combien sont-ils ? Les statistiques n'en disent pas longs
mais tout fait croire que ces
milliers même s'ils bénéficient
de contrats sous forme de
CDD et sont déclarés à la
sécurité sociale, il n'en
demeure pas moins qu'ils sont
lésés du point de vue rémunération. Selon un décompte
établi en 2015, il existait prés
de 500.000 salariés sans qualification
professionnelle
répartis entre fonction publique et le privé. Il existe également des catégories de salariés dans les corps communs
de certaines fonctions publiques don le salaire oscille
entre 18.000 et 25.000 DA.
Pourtant à la faveur de la suppression de l'article 87 bis de
la loi sur le travail de 1990, les
salariés devaient bénéficier
d'une augmentation de leur
seuil minimal de la rémunération. Si l'on prend acte de la
loi, un travailleur même nouvellement recruté doit percevoir 2 fois le salaire minimum
garanti soit 36.000 DA.
Pour ceux qui disposent d'une
expérience professionnelle,
celle-ci est comprise dans une
indemnité dûment mentionnée. Or, il s'avère que pour
l'heure la disposition résultant
de l'abrogation de l'article 87
bis ne concerne pas le secteur
économique public ou privé.
Une distorsion qui est relevée
dans les nouveaux salaires
pour les basses catégories qui
ne perçoivent ni indemnité
pour travail pénible, ni prime
de nuisance ou de travail
posté. Ces dispositions sont
pourtant édictées par voie
règlementaire. Et pour couronner le tout, des entreprises
préfèrent recruter par voie de
l'ANEM pour ne pas trop
dépenser en masse salariale
6
et accorder ainsi un salaire
minimal même s'il s'agit de
diplômés universitaires. Le
SNMG qui constitue le salaire
minimal perçu par un travailleur quelque soit le secteur
d'embauche est fixé par
décret.
Mais dans son calcul, il tient
compte d'autres facteurs
notamment l'indice des prix à
la consommation (parité pouvoir d'achat) et la productivité
moyenne nationale. Si les secteurs rentables n'ont aucune
peine à appliquer les dispositions sur la majoration du
SNMG décidée par les pouvoirs publics, certains continuent à " ruser " avec des pratiques qui ne respectent pas
les lois en vigueur ni les engagements envers les salariés.
Les catégories vulnérables
sont les plus touchées. En
principe, les salaires doivent
comprendre le salaire de base
et les indemnités de toute
nature. Mais les plaintes dépo-
sées aux inspections de travail
sont aussi nombreuses pour "
violation du contrat de travail
dans la clause salariale ".
Peu importe le travail et le
poste occupé, les travailleurs
du corps commun dans la
fonction publique ne sont pas
promus. Le SNAPAP dans son
enquête sur l'incidence des
salaires dans la fonction publique révèle que les " salaires
actuels sont pour la plupart à
30.000 DA et pire avec le
retour de l'inflation et la
hausse des prix, c'est le gouffre pour les salariés de la fonction publique.
Ce syndicat avait noté il y a
quelques mois qu'une rémunération de 60.000 DA était le
minimum requis pour une
famille moyenne. Mais on est
encore loin de ce seuil d'autant que les salaires perçus en
moyenne représentent des
miettes par rapport à d'autres
pays.
F.L.
les rayures du meuble en bois pour
les masquer. Testez au préalable sur
une partie peu visible.
4. Donner un aspect vieilli à du
papier
Plongez des feuilles de papier dans
un mélange de marc de café et
d'eau. Laissez trempez 1 à 2 min
puis laissez sécher et enlevez délicatement le marc de café du papier.
5. Éloigner les limaces et les
escargots
Protégez vos plantes des limaces et
des escargots en dispersant du
marc de café tout autour. Cette barrière naturelle va les éloigner car ils
n'aiment pas l'acidité du café. Ça
marche aussi avec les fourmis. Vous
pouvez aussi bleuir vos plantes avec
du marc de café pour cela, ajoutez
du marc de café dans le sol à la
base des hortensias pour les faire
changer de couleur. Le marc de café
augmente l'acidité du sol et va faire
bleuir les plantes.
8. Nettoyer vos mains après avoir
coupé de l'ail
Frottez vos mains avec une poignée
de marc de café pour enlever l'odeur
d'ail ou de poisson.
Le marc de café absorbe l'odeur
mais ce n'est pas tout. C'est aussi
un exfoliant efficace pour enlever la
peau morte.
9. Faire un piège à cafards
Remplissez une canette vide de 3 à
4 centimètres de marc de café humidifié. Puis, sur le bord de la canette
collez du scotch double-face ultra
collant. L'odeur du marc de café va
attirer les cafards directement dans
le piège.
10. Déboucher vos canalisations
Mettez du marc de café dans l'évier
ou le lavabo, puis ajoutez 3 gouttes
de liquide vaisselle et enfin une casserole d'eau bouillante. Ça nettoie et
débouche les canalisations en supprimant les bouchons dus aux saletés et à l'accumulation de graisse.
11. Faire un désodorisant maison
Il suffit de mettre du marc de café
dans une paire de bas que vous
doublez et de bien fermer en faisant
un nœud. Et voilà, ça sent bon dans
toute la maison.
Préparation :
Dans un saladier, mélanger le gingembre frais râpé,
la sauce soja, le miel, le persil haché, la coriandre
hachée, ail haché, smen, la moutarde et les épices,
ajouter les morceaux de poulet, badigeonner-les
bien avec le mélange et laisser mariner pendant 30
minutes. Faire chauffer l'huile dans un plat allant au
four et y faire revenir les oignons émincés jusqu'à
ce qu'ils deviennent translucides, répartir au-dessus
les morceaux de poulet avec leur marinade, mouiller
avec 1 verre d'eau. Mettre le plat dans un four
préchauffé à 220°C et laisser cuire jusqu'à ce que
les oignons soient dorés et caramélisés et les
morceaux de poulet soient dorés en tournant les
morceaux de poulet de temps en temps pendant la
cuisson.
GÂTEAU À LA NOIX
DE COCO
Conseils pratiques
Enlever des taches de gras
et de stylo sur le linge
ifficile à faire partir. Surtout le
beurre sur votre t-shirt en
coton. Mais il existe une astuce de
génie qui peut vous aider : il vous
faut juste du citron. le citron enlève
les taches de gras.
Comment faire ?
Plongez votre vêtement taché dans
de l'eau chaude mélangée à du
citron (1 volume de jus de citron
pour 5 volumes d'eau environ).
Laissez agir 15 min, frottez. Lavez le
vêtement. Rincez. Avec des vêtements en soie ou en coton, vous
pouvez également verser directement du jus de citron chaud, frotter,
laver, rincer.
D
Enlever une tache de stylo à bille
sur du tissu
Un stylo fuit dans la poche de chemise un geste malheureux. Alors
voici une astuce facile et efficace
Ingrédients
400 g de sucre glacé
400 g de noix de coco râpée
6 blancs d'œufs
2 cuillerées à soupe d'huile
Garniture
100 g de cacahuètes grillées sans peau
pour retirer les taches de stylo à bille
sur vos vêtements. Pour remédier à
ce problème, il existe une solution
facile. Il vous suffit d'imbiber la tâche
avec du lait avant de passer votre
vêtement en machine. Laissez agir
quelques minutes puis lavez et tout
est parti ! Si jamais la tache persiste
un peu, vous pouvez la frotter légèrement avec un chiffon blanc imbibé
d'eau
oxygénée,
puis
lavez
normalement.
19
Préparation :
Dans un saladier, mélanger les blancs d'œufs et le
sucre glacé. Battre avec un fouet électrique le
mélange sur un bain-marie jusqu'à ce que vous
obteniez une crème très lisse et qui tient aux
branches du fouet, continuer à monter le mélange
hors du bain-marie jusqu'à léger refroidissement.
Incorporer délicatement la noix de coco râpée à ce
mélange à l'aide d'une spatule en bois. Façonner
avec ce mélange des boules à l'aide d'une poche à
douille, disposer-les sur une plaque huilée, garnirles avec des cacahuètes grillées. Faire cuire dans
un four doux, les sortir de four quand elles
commencent à dorer.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 438
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Décès d'un quinquagénaire à Biskra
Sudoku N ° 438
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
La grippe tueuse
a encore frappé
La grippe saisonnière frappe cette année très fort, rien que depuis le début du mois de janvier le
ministère de la santé, a recensé la mort de plus de 20 personnes de cette maladie. Parmi les victimes,
des personnes âgées, des malades chroniques, mais aussi des femmes enceintes.
Mots croisés N° 438
Horizontalement
1 - Méthode d'observation du mouvement
2 - Affluent
3 - Sera trés attaché - Soulane dans les Pyrénées
4 - Crédit-bail - Cours de Conflans-Sainte-Honorine
5 - Hérétique - Sigle d'un acide parfois messager - Petit
étain
6 - A moitié sénile - Bonnes
7 - Endossa - Signe de colère équine - Conjonction négative
8 - Mis hors du contexte - Ecrivain italien
9 - Jable - Préposition
10- Expulsés - Cantine pleine d'uniformes
Verticalement
A - Concrétion montante
B - Mettrais en ordre
C - Composai un quatrain, par exemple - Boudin
D - A mettre à la diète - Grande flaque
E - Travaillerait avec un ciseau d'acier
F - Alliance stratégique - Débâcle
G - Sigle de société - Nourrit abondamment - Ils vont bien
avec les coutumes
H - Nid d'espions - Contrôleur de vitesse
I - Prescrit - Groupe trés gallonné
J - Disparu
K - Produits pour nourrices
L - Prises de volume dans l'espace
SOLUTIONS
Mots croisés N° 437
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 437
Par Imen.Hamadache
ette fois ci, mercredi
dernier, un quinquagénaire est décédé à
Tolga wilaya de (Biskra) des
suites de complications d'une
forme sévère de la grippe saisonnière, selon le directeur de
la santé et de la population
(DSP), Ahmed Zorgui. " Ce
décès a suscité, dans l'aprèsmidi, une profonde inquiétude
chez les habitants de cette
localité où la rumeur de l'apparition d'un cas de virus Zika est
rapidement propagée ", a-souligné M.Zorgui.
De son coté, le directeur de la
santé a opposé un " démenti
catégorique " quant à l'apparition d'un cas de cette maladie,
C
population de Biskra a pris toutes les mesures pour mettre un
terme à la panique. "Nous
n'avons aucun cas de décès
dû au virus Zika. Il s'agit, dans
ce cas, d'un décès causé par la
grippe saisonnière qui est très
virulente cette année. Le
même responsable a également affirmé qu'en tout état de
cause, et en exécution d'une
instruction du ministère de la
Santé, la DSP de Biskra a mis
en place, à l'aéroport international Mohamed-Khider, un dispositif " outillé ", à caractère
purement préventif, destiné à
déceler et à prendre en charge
toute présence de maladie
suspecte. En parallèles, le
directeur de la santé et de la
population, Salim Zegrar, a
déclaré auparavant que le
ministère de la santé, pour
faire face à cette épidémie, a
annoncé que l'opération de
vaccination contre la grippe
saisonnière faut-il rappeler
qu'elle se poursuit au niveau
des unités de vaccination de la
wilaya, a précisé le directeur
de la santé et de la population,
Salim Zegrar.
Ajoutant que le vaccin antigrippal est disponible dans les
pharmacies. M. Zegrar a
ajouté que " l'arrivée tardive"
de l'hiver, accompagnée, ces
derniers jours, d'une vague de
froid très vif, est "probablement
à l'origine de l'apparition de cas
compliqués de grippe saisonnière ".
I.H.
Au lendemain d'un crime commis par un Noir africain contre
un Algérien à Ouargla
SOLUTIONS
Violents affrontements entre
les deux communautés
Sudoku N ° 437
ingt personnes ont été
blessées lors d'une rixe
ayant suivi le meurtre d'un
homme issu du quartier Saïd
Otba à Ouargla (800 km au
sud-est d'Alger) dans la nuit
de mercredi à jeudi entre des
habitants du quartier et des
migrants clandestins de
l'Afrique subsaharienne, a
indiqué la police algérienne.
Ces migrants, dont le nombre
est supérieur à 600 individus,
sont rassemblés depuis plusieurs mois dans un centre
d'accueil situé dans le quartier
V
20
avant d'affirmer qu'une personne de 50 ans, souffrant
d'une maladie pulmonaire, est
effectivement décédée à l'hôpital Mohamed-Ziouchi de Tolga
" des suites d'une grippe saisonnière compliquée ". Selon
une folle rumeur qui s'est propagée comme une traînée de
poudre à travers la région, Il
n'en a pas fallu plus pour que
la panique s'empare des
esprits, d'autant plus que les
médecins et paramédicaux se
sont tous munis de bavettes et
de gants et que la salle de réanimation et de soins intensifs,
non opérationnelle depuis des
mois, a été réhabilitée en un
temps record, selon le témoignage de quelques habitants.
La direction de la santé et de la
en question en attendant leur
reconduite aux frontières. A
l'origine des affrontements,
relate la police, un jeune de
22 ans reconnu comme étant
de nationalité nigérienne
s'était introduit par effraction
dans une maison du quartier
Saïd Otba avant que la propriétaire des lieux ne s'aperçoive et donne l'alerte. Un voisin court pour arrêter l'intrus,
mais sans succès.
L'intrus a assaini deux coups
de couteau à celui qui voulait
l'arrêter avant qu'il ne suc-
combe à ses blessures. Le
suspect a été arrêté plus tard
par la police.
Les habitants exigent à ce que
les migrants clandestins quittent leur quartier dans l'immédiat.
Les autorités ont, selon la
presse locale, promis de les
déplacer ailleurs dans la province de Ouargla avant leur
transfert vers un autre centre
d'hébergement à Tamanrasset
(extrême sud) d'où ils seront
rapatriés dans leurs pays
d'origine, notamment le Niger
5
et le Mali. Des milliers de ressortissants de pays subsahariens, fuyant la guerre et la
famine sont rentrés ces dernières années d'une manière
illégale en Algérie.
Certains sont hébergés dans
des centres au moment où
d'autres vivent dans la rue.
Des campagnes de reconduite
aux frontières sont menées
régulièrement, mais les
migrants reprennent leur périple vers le Nord dès que l'occasion se présente.
R.N.
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Protection
et valorisation des
plantes sahariennes
Du concret
enfin…
Les participants à une journée
d'étude sur "la protection et la
valorisation des plantes en
zones arides et désertiques" ont
recommandé, samedi à Adrar, la
protection des plantes sahariennes, la valorisation de certaines
pour leur vertu sanitaire et nutritive et la conservation des espèces rarissimes en voie de disparition. Initiée par la Fondation
nationale pour la promotion de la
santé et du développement de
la recherche (FOREM) dans le
cadre de la clôture du programme annuel des Nationsunies sur la protection des plantes sahariennes, cette rencontre
a permis de passer en revue une
série de questions afférentes
aux modalités et voies de protection des plantes et la création
des espaces pour leur régénération. Le programme en question
prévoit l'inventaire des espèces
botaniques aux valeurs thérapeutiques, le stockage idoine de
leurs semences en vue de leur
régénération progressive en
milieu du jardin botanique créée
à Adrar. Le président de la
FOREM, Mustapha Khiati, a fait
part, à ce titre, de l'édition d'un
livre sur les espèces végétales
collectées dans la région ayant
des caractéristiques phylogénétiques et sur les modalités de
leur conservation, leurs valeurs
thérapeutiques et nutritives en
vue d'orienter les fellahs vers la
culture, en coordination avec les
secteurs de l'agriculture, de la
conservation des forêts et de
l'environnement, de ces espèces
botaniques pour leur efficacité
avérée. M. Khiati a insisté également sur l'exploitation des énergies renouvelables dans les cultures
traditionnelles
afin
d'"atteindre un développement
durable dans la région." Pour sa
part, El-Hadi Ouldache, de
l'école nationale supérieure
d'agronomie (Alger), a évoqué
les techniques et modèles prônés pour la création d'un jardin
botanique dans une zone saharienne, tout en insistant sur son
importance dans la conservation
de certaines espèces de végétaux rares et dans la redynamisation de la recherche scientifique seul à même de contribuer à
atteindre la sécurité alimentaire.
La chercheuse Nacera Salmi, de
l'Institut national de recherche
forestière (INRF) d'Alger, a indiqué, dans son intervention, avoir
répertorié plus de 668 espèces
végétales, en sus des espèces
sylvicoles poussant dans les
régions sahariennes, de véritables brise-vent ayant un impact
dans la fixation des dunes et, par
ricochet, la protection des cultures. Le conservateur des forêts
de la wilaya d'Adrar, Mounir
Demdoum, a abordé la stratégie
des parties concernées dans la
protection des végétaux dans le
Grand Sud du pays qui a permis
le recensement de 34 espèces
forestières appartenant à 24
branches botaniques à haute
valeur économique, dont certaines espèces font l'objet de régénération à l'instar de l'arganier,
dans la wilaya de Tindouf, et
l'acacia dans la wilaya d'Adrar.
R.N.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Petit écran
Le Hezbollah qualifié d'organisation terroriste par les monarchies du Golfe
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
Par Kamel Zaïdi
eux qui avaient encore
des doutes sur les réels
penchants et alliances
des monarchies du Golfe doivent désormais se rendre à
l'évidence. Financiers du terrorisme islamiste mondial, les dirigeants de ces dictatures où
aucun vent printanier n'a
curieusement soufflé (leur préférant -très curieusement aussiles démocraties laïques), viennent de déclarer une guerre
ouverte à l'héroïque mouvement de résistance libanais, le
Hezbollah. Quelques jours
auparavant, l'Arabie Saoudite
avait donné un avant-goût de
cette perfidie en suspendant
une aide militaire de deux milliards de dollars destinée au
Liban, sous prétexte que celuici avait refusé de suivre Ryad et
ses sbires dans leur jeu dangereux et malsain. Aujourd'hui,
que les masques sont tombés
et que l'on sait qui est qui et qui
fait quoi, même l'Algérie sait
désormais à quoi s'en tenir
avec ces dangereuses vipères.
D'ailleurs, l'Algérie a clairement
refusé de suivre cette voie traitresse et aventureuse en précisant, par la voix du porte-parole
du ministère des Affaires
Etrangères, que " Le Hezbollah
fait partie des institutions liba-
C
naises démocratiquement élues
". On ne peut pas en dire
autant, d'ailleurs, des monarchies du Golfe où les libertés
sont absolument proscrites.
Partant, seul le peuple libanais,
s'il venait à en éprouver le
besoin, pourrait sanctionner le
Hezbollah. Et pourquoi le feraitil alors qu'il lui doit la libération
du sud du Liban au début des
années 2000, et qu'il lui doit
aussi la farouche résistance de
ce pays lors de l'agression sioniste de 2008, permettant au
Liban de riposter, de rendre
coup pour coup, et d'éviter que
ce pays ne soit totalement
détruit. Aujourd'hui, condamner
le Hezbollah, et le qualifier de
terroriste, c'est rendre service
et complaire aux tenants du
lobby sioniste mondial. Et c'est
ce que viennent de faire les dirigeants de ces monarchies anachroniques et veules.
Par Ammar Zitouni
es expressions médiatiques, le
rituel des tribunes politiques, les
tentatives visant à faire éclater la
société n'ont pas été abandonnées par
certains milieux politiques totalement
opposées au programme politique en
vigueur et à ses réformes actuelles et à
venir. L'opposition par exemple regroupée au sein de l'ISCO n'a pas jusqu'ici
obtenue ce qu'il faut, les succès
escomptés ne sont plus que des échecs
à réplétion. Elle ne regroupe en définitive que des groupuscules de directions
partisanes et quelques personnalités
qui n'ont aucun ancrage dans la
société, à l'exception du MSP qui est
structuré organiquement, mais malheureusement pour son président en difficultés ses rangs commencent à se disloquer et à perdre confiance en Mokri.
Ce dernier, selon certaines indiscrétions, aurait fait part à ses collaborateurs de surveiller les actions de l'exprésident Bouguerra Soltani, qui publiquement critique la gestion de son successeur. Le RCD est également sur la
même trajectoire des divisions de son
organique. La preuve, cette vague de
démissions qui est loin de s'arrêter. Une
hémorragie causée par le rapproche-
L
Pour rappel, le Conseil de coopération du Golfe formé de
l'Arabie saoudite, du Qatar, de
Bahreïn, du Koweït, des
Emirats arabes unis et d'Oman,
a classé mercredi comme " terroriste " le Hezbollah, poids
lourd du gouvernement libanais
et soutien du gouvernement
syrien. Ces monarchies moyenâgeuses accusent le Hezbollah
de " servir de tête de pont à
l'Iran pour s'ingérer dans les
affaires des pays arabes ". Elles
l'accusent de " recruter les jeunes (du Golfe) pour perpétrer
des actes terroristes " et de "
tenter de déstabiliser " leurs
pays. Leur décision est intervenue au lendemain d'un discours
du chef du Hezbollah Hassan
Nasrallah qui a accusé l'Arabie
saoudite d'oeuvrer pour une "
sédition entre musulmans sunnites et chiites ". Par ailleurs,
lors de la réunion à Tunis du
Conseil des ministres de
l'Intérieur Arabes dans la journée du mercredi 2 mars 2016,
les ministres présents ont
décidé
de
classifier
le
Hezbollah comme organisation
terroriste. Seul le ministre de
l'Intérieur libanais a préféré
enregistrer sa réserve sur cette
décision.
L'Algérie aussi a clairement pris
ses distances par rapport à
cette énième fourberie arabe.
Aujourd'hui, le ministère algérien des affaires étrangères
souligne la politique de noningérence dans les affaires
internes des autres pays, et
réaffirme la position de l'Algérie
vis-à-vis
de
l'affaire
du
Hezbollah libanais, classé mercredi " organisation terroriste "
par les pays membre du
Conseil de Coopération du
Golfe (CCG). En effet, le porteparole du MAE, M. Abdelaziz
Eclairage
La fumée blanche ne sortira pas
ment de la direction avec la mouvance
islamique qui ne correspond pas à
l'idéologie laïque du RCD, répète-t-on
dans ses rangs. Said Sadi et Mohsen
Belabbes sont dans le collimateur d'une
large partie de la base. Quant au parti
de Benflis, les observateurs prédisent
une secousse terrible qui le ramerait au
point zéro. Les contestataires dans ses
rangs ne partagent plus le discours de
Benflis par lequel il règle ses comptes
avec Bouteftika au lieu de faire dans
l'essentiel, c'est-à-dire la structuration
du parti pour lui ouvrir une page dans la
stabilité du pays. Il est également reproché à Benflis de s'occuper beaucoup
plus des manœuvres de l'ISCO que de
puiser dans ce qu'il a de disponible au
sein du parti. Pour les observateurs,
celui-ci cherche le leadership de l'opposition. Chose qu'il n'obtiendra pas au
regard des rivalités au sein de cette
opposition. Chacun est là avec un esprit
d'animosité et de rancune à l'égard de
Bouteftika et rien de plus. On tente de
perturber son quinquennat pour atteindre des desseins qui feraient beaucoup
de mal au pays et à la nation. En voulant enfourcher le cheval de bataille de
la " transition démocratique ", les membres de l'ISCO ont lamentablement
échoués surtout avec des micros-partis
qui n'existent que sur papier : " La
fumée blanche " n'est pas sortie de "
Mazafran I " et ne sortira pas non plus
de " Mazafran II " mais une " fumée
noire " annonçant l'échec. Mais attention, pour les observateurs, leurs
conspirations sont loin d'être terminées.
Mais en réalité, l'opposition continue à
conforter dans l'esprit de l'Algérien
moyen, très éloigné du microcosme
algérois, qu'elle se c herche des alibis
pour justifier son impuissance politique
et organique en grande partie imputée
au pouvoir. En s'arrimant au char de la
propagande et de l'intoxication à travers
les médias, singulièrement à la chaine
de télévision " El-Magharibia ", c'est la
preuve que l'opposition est incapable
de mobiliser le peuple autour de son
programme. Aussi, masque-t-elle sa
faillite en occupant les médias, façon de
dire qu'on est là. Elle rejette les causes
4
Benali Cherif a tenu à " rappeler
que le Hezbollah est un mouvement politico-militaire qui fait
partie du paysage social et politique du Liban et qui participe
aux équilibres fragiles patiemment et laborieusement négociés dans ce pays notamment
en vertu des Accords de Taëf,
auquel il a été partie prenante ".
" Toute décision concernant ce
mouvement doit donc émaner
des Libanais eux-mêmes.
L'Algérie, pour qui la nonimmixtion dans les affaires
internes des autres pays est
l'un des principes directeurs de
sa politique étrangère, s'interdit
toute interférence dans ce dossier et refuse de s'exprimer en
lieu et place des Libanais dans
une affaire qui les concerne
d'une manière exclusive ".
K. Z.
de cette faillite sur le pouvoir et, bien
évidemment, sur l'ANP, accusée de
n'avoir pas mis la main sur le régime,
c'est-à-dire provoquer un coup d'Etat
qui ramerait la " transition démocratique
". Le travail politique est devenu trop
nauséabond et entraine des résultats
iniques. Il faut le reconnaitre, c'est la faiblesse du champ politique actuel qui n'a
cure d'aucun honneur national. La
liberté de ce travail n'est tangible, fiable
que si elle est soumise aux exigences
de la démocratie. On ne peut pas être
plus clair. C'est pourquoi il est dit dans
les milieux populaires, au cœur de la
société civile saine, qu'il faut passer
d'une conception purement politicienne
fondée sur la recherche du profit politique personnel à une conception
morale, surtout que la nouvelle
Constitution va plus loin. Si la classe
politique dans son ensemble, toute
idéologie confondue, ne veut pas
s'adapter à ses dispositions nécessaires pour y aboutir à la démocratie apaisée, c'est alors au peuple de réagir pour
contredire ces contradictions. Tout le
monde est astreint à des droits mais
aussi à des devoirs au profit de la
nation. Un engagement pendant de la
déclaration de Novembre-54 et non
d'une fumée noire.
A.Z.
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
Bas les masques !
Liguées en coalition
contre le Yémen,
finançant et armant les
terroristes qui sévissent
en Irak et en Syrie, ces
monarchies viennent
aujourd'hui de tomber
leur masque en alignant
leur position, concernant
le mouvement de
résistance libanais, sur
celle du lobby sioniste et
des USA.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : The Voice, la
plus belle voix
23:20 : The Voice
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Le plus grand
cabaret du monde
23:10 : On n'est pas couché
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
édition
12:45 :
tion,
14:05 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
La nouvelle édiBlood Ties
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Sur TF1 - 20h55
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
The Voice, la plus belle voix
Pour cette sixième soirée d'auditions à l'aveugle, Mika,
Florent Pagny, Garou et Zazie reçoivent de nouveaux
talents. Accompagnés par un orchestre live, ces
derniers viennent tour à tour se présenter sur scène
pour interpréter une reprise. A l'inverse des télécrochets concurrents, ils n'ont que leur voix pour
convaincre les quatre coachs, qui leur font dos. Si un
seul se retourne, le candidat rejoint automatiquement
son équipe. S'ils sont plusieurs, c'est alors à lui de
choisir celle qu'il souhaite intégrer, quitte à se faire
désirer...
Sur France 2 - 20h55
Le plus grand cabaret
du monde
Patrick Sébastien revient pour une soirée riche en
performances plus spectaculaires les unes que les
autres. A ses côtés, ont répondu présent Kad Merad, le
parrain de l'émission, Marc Jolivet, Anthony Delon,
Paul Belmondo, Virginie Hocq, Christian Jeanpierre,
Catherine Laborde, Axelle Laffont, Patrick Bosso,
Philippe Saint-André et Anne Richard. Au programme,
de nombreux numéros comme les acrobaties de «
Varekai », le nouveau spectacle du Cirque du Soleil, les
grandes illusions d'Alexis Arts, le fouet de Pavlov's, la
magie du duo comique Gamarjobat, le close-up de
Bernard Bilis, les diabolos de Chu Chuan Ho. Sans
oublier Enzo Weyne, qui présente « La Chaise », et le
trio Trampwall de Spicy Circus.
Sur M6 - 20h55
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :NCIS : Los
Angeles
21:45 :NCIS : Los
Angeles
22:25 :NCIS : Los
Angeles
23:20 :NCIS : Los
Angeles
21
NCIS : Los Angeles
Alors que Noël approche, l'équipe du NCIS doit
enquêter sur la mort inexpliquée de Jason Lam.
Surveillé depuis peu par la Sécurité nationale, il était
suspecté d'être un espion pour le compte de la
République populaire démocratique de Corée. Mike
Hobbs, un repris de justice qui vient d'être libéré de
prison, pourrait être lié à cette sombre affaire. Callen
et Sam vont trouver Hobbs pendant que Kensi et Deeks
retournent sur la scène de crime.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Risque d'intervention militaire en Libye
Les mises
en garde d'Alger
L'Algérie réaffirme sa
position quant à une
éventuelle intervention
militaire internationale
en Libye, à savoir la
nécessité d'un
règlement pacifique de
la crise qui secoue le
pays depuis 2011.
l n'y a aucune chance
pour que l'Algérie soit
entraînée dans une
aventure militaire en Libye ou
ailleurs " a a tenu à préciser ce
jeudi, le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et
de la Coopération internationale Remtane Lamamra. Il a en
outre soutenu que " les aventures militaires n'ont aucune
chance d'aboutir au règlement
de ce problème ni dans l'immédiat ni à long terme ", ajoutant
que " toute autre intervention
militaire en Libye engendrera
davantage de destruction et de
pertes humaines ".
"
L'Algérie respecte le droit de la
Libye d'instaurer le régime
qu'elle juge adéquat pour son
peuple ", a encore souligné M.
Lamamra ajoutant que le rôle
de la communauté internationale est d'œuvrer avec tout son
poids, afin d'aboutir à un règlement pacifique et consensuel à
commencer par la formation
d'un gouvernement d'entente
nationale qui tarde à venir. Les
propos du chef de la diplomatie
interviennent au moment ou les
puissances occidentales ont
opté de passer à l'offensive
mettant en avant la montée de
"I
l'Etat islamique en Libye.
Concernant la décision du
Conseil de coopération du
Golfe
de
considérer
le
Hezbollah libanais comme
étant une " organisation terroriste ", M. Lamamra a rappelé
la position de l'Algérie concernant le principe de non ingérence dans les affaires internes
des pays, affirmant qu'il s'agit d'
" un mouvement politico-militaire qui active sur la scène
politique interne au Liban ". "
Nous devons dans le même
temps respecter la Constitution
du Liban et les dispositions sur
lesquelles repose l'existence
dans ce pays ", a-t-il poursuivi,
précisant que l'Algérie met en
avant le principe de non ingérence dans les affaires internes
concernant la situation au
Liban. Répondant à une question sur les prisonniers algériens dans les prisons irakiennes, M. Lamamra a appelé " à
ne pas jeter de l'huile sur le feu
concernant les questions sensibles " soulignant que ce dossier
comporte plusieurs dimensions
dont celle humanitaire.
" Il y
a une justice et il existe des
lois, outre le respect de la souveraineté de l'Irak en tant que
pays frère confronté l'agression
de l'organisation terroriste "
Daech " et qui pourrait prendre
des mesures pour se défendre
et défendre son peuple ", a-t-il
soutenu affirmant qu'aucun
"jugement sur la légitimité ou la
pertinence de ces mesures ne
peut être porté ".
" Des discussions et des actions diplomatiques sont en cours entre
les deux pays et devront permettre de trancher ce dossier",
a-t-il dit avant de conclure
"soyons patients et attendons
que l'Irak parachève sa procédure juridique pour aboutir à un
résultat positif mettant un terme
à cette question ".
N. A.
Tunisie
Cinq
terroristes
éliminés
Mercredi soir, cinq "terroristes" ont été tués lors d'affrontements avec des forces militaires et sécuritaires dans la
région de Ben Guerdane, près
de la frontière libyenne, a indiqué le porte-parole du ministère tunisien de la Défense.
"Cinq terroristes retranchés
dans une maison à El Aouija
ont été abattus par les forces
militaires et sécuritaires", qui
ont saisi cinq Kalachnikov, a
annoncé Belhassen Oueslati. Il
a confirmé qu'un commandant
de l'armée avait été blessé à la
têtelors de l'opération et se
trouvait dans un "état stable".
Dans un communiqué, le
ministère de l'Intérieur a de
son côté annoncé qu'un civil,
touché par une balle perdue,
avait également été tué durant
les affrontements. Selon le
ministère, les autorités avaient
été informées de la possible
entrée sur le sol tunisien au
cours des trois derniers jours
de "groupes terroristes", à la
suite d'un raid américain dans
la région de Sabrata en Libye.
Ce raid aérien, mené fin février
contre un camp du groupe Etat
islamique (EI), avait fait une
cinquantaine de morts. D'après
le ministère tunisien de
l'Intérieur, trois véhicules
"appartenant aux éléments terroristes", une "arme de
guerre", des ceintures explosives, une grande quantité de
munitions ainsi que des "grenades artisanales" ont été saisies mercredi. Des opérations
de ratissage se poursuivaient
en soirée, selon le ministère de
la Défense. La Tunisie, qui a
manifesté à plusieurs reprises
son inquiétude face au chaos
en Libye, a récemment achevé
la construction d'un "système
d'obstacles" sur près de la moitié des 500 km de frontière
commune, destiné à renforcer
la lutte contre la contrebande
d'armes et plus largement
contre le terrorisme.
Quotidien national d’information
LAB
H
E
T
)
E
D
S
A
P
(
protecteur " du gentil Oncle Sam et de ses multiples portes-flingues, comme l'est devenue la
France depuis que Sarkozy a ruiné le grand
oin de toute langue de bois, ou besoin de
héritage laissé par De Gaule et Chirac, en
brosser dans le sens du poil, j'avoue que je
revenant sous le giron vicié de l'OTAN. La preme sens très fier d'être algérien quand je vois
la position ferme, courageuse et très juste adoptée par mon pays vis-à-vis de la mière intervention militaire en Libye, qui semble avoir été menée surtout pour
menace d'agression dont est de nouveau victime la Libye. L'alibi sorti (comme faire taire Kadhafi et l'empêcher de témoigner sur tout l'argent fourni par lui à
le fait le magicien avec ses lapins et son chapeau haut-de-forme), ne saurait l'ancien candidat Nicolas Sarkozy, a été une véritable catastrophe, confirmant
tromper personne. Avant, quand on voulait envahir un pays, on l'accusait d'abri- au passage que l'Algérie avait parfaitement raison de s'y être opposée. Non
seulement ce pays est devenu un sanctuaire
ter Al-Qaïda, ou même d'en être le complice, alors
pour les terroristes, mais en plus il a commencé
qu'il est de notoriété publique que ce groupe terro" La première intervention militaire en Libye, qui semble à représenter de sévères menaces pour les pays
riste est une pure création des services secrets
avoir été menée surtout pour faire taire Kadhafi et
voisins, comme l'Algérie et la Tunisie, tout en
américains. On l'a vu en Afghanistan et en Irak,
l'empêcher de témoigner sur tout l'argent fourni par lui à aidant à déstabiliser toute la vaste bande
avec les résultats désastreux que l'on sait. Plus
sahélo-saharienne. A ce propos, je ne rappelletard, Al-Qaïda ne faisant plus recette auprès de
l'ancien candidat Nicolas Sarkozy, a été une véritable
rai jamais assez que c'est l'agression menée
l'opinion internationale, surtout depuis que Colin
catastrophe, confirmant au passage que l'Algérie avait
Powell en personne a reconnu que la CIA avait
parfaitement raison de s'y être opposée. Non seulement ce contre la Libye qui a déclenché la guerre civile
au Mali, véritable aubaine pour la France (toufabriqué de faux documents présentés devant le
pays est devenu un sanctuaire pour les terroristes, mais
Conseil de sécurité de l'ONU afin de pouvoir envaen plus il a commencé à représenter de sévères menaces jours elle), (re)venue poser le pied militaire dans
hir l'Irak, éliminer Saddam Hussein, accaparer son
pour les pays voisins, comme l'Algérie et la Tunisie, tout ce pays, et s'installer à quelques kilomètres à
peine de nos frontières-sud. La menace d'une
pétrole et ses richesses archéologiques, avant de
en aidant à déstabiliser toute la vaste bande sahélonouvelle agression contre la Libye (je dis bien
le livrer au chaos et aux nouveaux groupes terrorissaharienne ".
agression, et non pas intervention militaire
tes, Al-Qaïda ne faisant plus florès, dis-je, il a fallu
étrangère) est donc porteuse de tous les daninventer (j'allais écrire " inviter ", car c'est bel et
bien le cas, étant donné que les éléments de l'EI, dont al-Baghdadi, se sont tous gers, aussi bien pour nous, que pour les Européens eux-mêmes. En s'y opporetrouvé dans une prison irakienne, où ils ont coordonné leurs actions, avant de sant, de manière ferme et déterminée, l'Algérie aura adopté une noble et resse faire libérer et d'essaimer partout dans ce pays, ainsi qu'en Irak, il a donc pectable position que l'histoire retiendra. Le reste, tout le reste, n'est que tristes
fallu inventer un groupe qui fait encore plus peur, qui titille la peur-panique qui verbiages et radotages. A bon entendeur…
M. A.
habite en chacun de nous, et qui pousse l'humanité à se réfugier dans les " bras
Par Mohamed Abdoun
Fierté algérienne
2
" L'Algérie ne
sera pas
entraînée dans
une aventure
militaire en
Libye ou
ailleurs ",
Ramtane
Lamamra, ministre d'Etat, ministre
des Affaires étrangères et de la
Coopération internationale.
Air Algérie se pose
au Luxembourg
- A ton avis, qu'est-ce qui a bien pu pousser les monarchies du Golfe à déclarer que
le Hezbollah est une organisation terroriste ?
- T'as oublié que c'est grâce à la résistance
du Hezbollah que l'entité sioniste a été
contrainte de se retirer du sud-Liban, et
non pas volontairement comme elle l'avait
prétendu, et que c'est encore grâce à la
résistance farouche et héroïque de ce
même groupe que l'agression sioniste
contre le Liban en 2008 a permis d'éviter
que ce pays ne soit complètement détruit ?
- Je ne vois franchement pas le rapport.
- Les monarchies du Golfe, comme le
royaume marocain et le président al-Sissi
d'ailleurs, sont au service de l'entité sioniste. Elles sont aussi le seul référent idéologique des groupes terroristes islamistes.
- Et alors ?
- Rien ne mieux, pour faire diversion, que
d'inverser les valeurs. Plus une couleuvre
est grosse et plus elle a de chance d'être
avalée.
- Tiens, je viens de me souvenir que ces
monarchies n'ont fait que calquer leur
position sur celle de Washington. Et donc,
de l'entité sioniste. Je viens de me rappeler aussi qu'en Arabie saoudite, la femme
n'a toujours pas le droit de conduire, ni de
sortir seule, même quand elle est voilée de
la tête aux pieds. Et qu'on décapite tellement qu'une offre mondiale a été lancée
pour le recrutement de nouveaux bourreaux. Chez eux, c'est franchement pas le
pied.
- Ayhouh !
M.A.
gueule ?
up de
Coup de cœur, co
.fr
h_abdoun@yahoo
mo
:
se
res
ad
ule
Une se
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
C'est dans des moments pareils
que l'on se sent franchement
très fiers d'être Algérien ! Oui,
vive l'Algérie, et sa politique
étrangère !
a compag n i e
aérienne
Air Algérie a lancé
trois vols par
semaine
entre
Alger
et
Luxembourg - pas
une nouvelle liaison, mais le déménagement de celle
vers Metz-Nancy
dont l'aéroport est fermé pour travaux jusqu'à la miavril. Depuis le 1er mars et jusqu'au 20 avril 2016, la
compagnie nationale algérienne propose trois vols
par semaine entre sa base à Alger-Houari
Boumédiène et l'aéroport de Luxembourg-Findel,
opérés en Boeing 737-800 pouvant accueillir 48 passagers en classe Affaires et 114 en Economie. Les
départs sont programmés mardi à 12h20 (arrivée
15h00), mercredi à 11h50 (arrivée 14h30) et vendredi
à 11h20 (arrivée 14h00), les vols retour quittant le
Grand-Duché mardi à 16h00 (arrivée 18h35), mercredi à 15h30 (arrivée 18h05) et vendredi à 15h00
(arrivée 17h35). Air Algérie est sans concurrence sur
cette route temporaire. Rappelons que la compagnie
a été contrainte d'abandonner l'aéroport de MetzNancy-Lorraine pour cause de réfection de la piste, à
l'instar de HOP! Air France (depuis Lyon et Nice) et
de Jetairfly (ers Marrakech, Casablanca et
Lanzarote). Les vraies nouveautés internationales
d'Air Algérie prévues cette année sont IstanbulSabiha Gokcen le 27 mars, sa deuxième route vers la
métropole turque après celle vers l'aéroport Atatürk,
et Guangzhou a priori à partir du 30 octobre prochain ; il s'agira de sa deuxième destination en Chine
après Pékin.
L
Accord de
non-agression entre
Aqmi et la Mauritanie
e gouvernement américain vient de
révéler des documents, attribués à
Oussama Ben Laden, qui font état d'un
accord de non-agression qui était en
phase d'être signé entre Al-Qaïda mère et
le gouvernement mauritanien. L'agence
de presse Routeur a reçu une copie du
texte dans lequel Al-Qaïda au Maghreb
Islamique (Aqmi) s'engageait à ne pas
commettre d'attentats en sol mauritanien. En échange, le gouvernement mauritanien devait cesser de mener des attaques contre les positions d'Aqmi. Il
devait également libérer des prisonniers
membres du mouvement. Et chaque
année, Nouakchott devait verser une
somme allant de 10 à 20 millions d'euros
à Aqmi pour éviter l'enlèvement de touristes. Cité par l'agence Reurteur, Haçen
Ould Naji, conseiller juridique du président mauritanien, a démenti l'existence
d'un lien de la Mauritanie à cet accord,
précisant que son pays est contre le versement de rançons ou de financements
indirects des terroristes.
L
Le baromètre de Tribune des Lecteurs
En baisse
En hausse
É ditorial
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Vendredi 4 - Samedi 5 mars 2016
Dirigeants des monarchies
du Golfe
Serguei Lavrov, ministre
des Affaires étrangères russe
n décidant de qualifier
le Hezbollah d'organisation terroriste, alignant ainsi
leur position sur celle des
Américains et des sionistes,
les dirigeants des monarchies du Golfe n'ont fait que
tomber leur masque. Et c'est
tant mieux aussi…
E
a récente visite de
Lavrov en Algérie a
donné des ailes à la diplomatie algérienne, revenue
sur les devants de la
scène internationale. Et
c'est tant mieux !
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : redactionlecteurs@yahoo.fr
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Bureau de Mostaganem
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
LUTTE CONTRE LE TERRORISME À BOUIRA
UNE CASEMATE ET TROIS BOMBES
ARTISANALES DÉTRUITES
Une casemate, trois bombes de confection artisanale et des outils de
détonations ont été détruits mercredi à Bouira par un détachement de l'Armée
nationale populaire (ANP), indique le ministère de la Défense nationale
(MDN) dans un communiqué. "Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un
détachement de l'Armée nationale populaire a détruit, le 2 mars à Bouira,
1ere Région militaire, une casemate, trois bombes de confection artisanale et
des outils de détonation", précise le MDN. Par ailleurs, "des éléments de la
Gendarmerie nationale ont saisi, à Tlemcen et Mostaganem, 2ème Région
militaire, 777 kilogrammes de kif traité". La même source précise en outre,
que des détachements combinés de Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar, de
la 6ème Région militaire "ont appréhendé (19) contrebandiers et ont saisi 2
camion, un véhicule tout-terrain, 13 détecteurs de métaux, 28,7 tonnes de
denrées alimentaires et 1.160 litre de carburant".
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
05:48 13:00 16:14
18:43 20:13
AIDE HUMANITAIRE, DITES-VOUS !
Quotidien national d’information
Page 24
8ÈME ANNÉE - N° 2134 - VEND 4 - SAM 5 MARS 2016 - PRIX 15 DA.
LA POLICE ESPAGNOLE SAISIT 20.000 UNIFORMES
MILITAIRES DESTINÉS AUX DJIHADISTES
AIDE HUMANITAIRE, DITES-VOUS !
PORTAIL DE JEUX DE MOBILIS
MOBILISTORE
SUR ORBITE
BAS LES
MASQUES !
Page 4
8ÈME ANNÉE - N° 2134 - VENDREDI 4 - SAMEDI 5 MARS 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
LE BRAS DE FER ENTRE SAADI ET AIT HAMOUDA SE DURCIT
I
contrôles douaniers sans difficulté", a
ajouté la police. "Avec les quelque
20.000 uniformes militaires et accessoires il aurait été possible d'équiper toute
une armée prête à combattre sur n'importe quel champ de bataille des organisations terroristes djihadistes dans le
monde", précise encore la police. L'une
des entreprises gérées par les suspects
arrêtés en février se consacrait à l'importation de vêtements usagés. L'un des
suspects arrêtés organisait l'envoi en
Syrie et en Irak "de matériel militaire,
d'argent, d'équipements électroniques et
de transmission, d'armes à feu et de
précurseurs utilisés pour la fabrication
d'explosifs" par l'intermédiaire d'une
société, avait expliqué la police à l'époque. Le matériel était expédié dans des
conteneurs fermés sous couvert d'aide
humanitaire et les envois étaient financés par la "hawala", un système islamique informel de transfert de fonds, beaucoup plus discret que les transferts bancaires classiques. Le chef du réseau
avait en outre des relations "constantes"
avec un membre de Daesh, qui lui avait
demandé à plusieurs reprises de recruter des femmes en vue de les marier à
des djihadistes en Syrie.
CLINTON ET TRUMP
L'AFFICHE DE LA PRÉSIDENTIELLE ?
Après leur victoire dans
de nombreux Etats mardi
1er mars, Hillary Clinton et
Donald Trump font figure
de grands favoris pour
remporter l'investiture
de leurs partis.
L'
Rubio, favori d'une bonne partie de l'establishment républicain, doit se contenter
de 1 Etat, son tout premier dans ces primaires, le Minnesota.
Du côté des démocrates, Hillary Clinton
a très nettement remporté les Etats du
Sud, confirmant sa franche victoire en
Caroline du Sud samedi 27 février. Son
rival, le sénateur Bernie Sanders, l'emporte dans 4 Etats, dont son Etat d'élection, le Vermont. L'ex-première dame
"s'est quasiment assuré l'investiture
démocrate", estime le quotidien des
affaires, et elle a "déjà commencé à
pivoter vers l'élection générale, testant
des thèmes qui visent clairement Donald
Trump".
Pour leur part, les républicains font désormais face à un moment de vérité. "Le
parti de Trump", titre The New York
Times dans un édito sévère, qui reproche aux leaders républicains leur passivité devant la montée du milliardaire
adepte des provocations et du ciblage
des minorités. Aujourd'hui, souligne en
outre le journal, "ceux qui pourraient
défier Trump - Ted Cruz et Marco Rubio non seulement sont à droite de Trump
sur de nombreuses questions, mais ont
adopté ses tactiques d'exclusion, d'intolérance et d'attaques personnelles". A
présent, "il est peut-être trop tard pour
changer le cours des choses, mais les
républicains ont le devoir d'essayer."
The Boston Globe va plus loin. "Il est
temps pour les élus républicains de
jouer cartes sur table, écrit le quotidien
dans un édito. Vont-ils ou non soutenir
Donald Trump s'il est le candidat
nominé par le parti en novembre ?"
Jusqu'ici, beaucoup de dirigeants du
parti conservateur se sont refusés à
discuter cette hypothèse. Mais Trump
"ne semble plus avoir grand-chose
d'une hypothèse". Accepter ce candidat
ou le désavouer : pour le quotidien de
Boston, "il n'y a qu'une bonne réponse".
Mobilis continue d'innover et
annonce le lancement de son portail
de jeux pour mobiles " MobiliStore ",
à destination de ses clients postpayés équipés de téléphones Android
et multimédia. Disponible sur ses
lignes prépayées depuis le 31
décembre 2015, les clients postpayés de Mobilis pourront, également, profiter d'une multitude d'applications et de jeux passionnants et
ludiques, payants ou gratuits, téléchargeables sur leurs mobiles, avec
en exclusivité la possibilité d'acheter
des fonctionnalités optionnelles
depuis leur compte client Mobilis.
L'application MobiliStore de Mobilis
est accessible sur :
Portail Web par l'URL : store.mobilis.dz
Portail Wap par l'URL:
wap.store.mobilis.dz
Application Mobile (ODP) téléchargeable sur: store.mobilis.dz ou le
play store.
Les utilisateurs de MobiliStore disposent de plusieurs modes d'utilisations, à la demande ou en souscrivant à un club VIP, "Kjava" ou
"Android", avec abonnement quotidien, hebdomadaire ou mensuel, et
bénéficient d'un nombre de téléchargement de jeux gratuits, ainsi que de
réductions allant jusqu'a 80% sur
l'achat des fonctionnalités optionnelles. Pour toute première souscription,
et en guise de cadeau, Mobilis offre
aux utilisateurs trois jours d'essais
gratuits.
Mobilis, encore une raison d'être et
de rester chez le numéro 1.
Pour plus d'information, rendez-vous
sur le site de Mobilis au www.mobilis.dz ou la page Facebook.
LE GRAND DÉBALLAGE…
Page 3
RISQUE D'INTERVENTION MILITAIRE EN LIBYE
LES MISES EN GARDE D'ALGER
L'Algérie réaffirme sa position quant à une éventuelle intervention militaire internationale en Libye, à savoir la
nécessité d'un règlement pacifique de la crise qui secoue le pays depuis 2011. " Il n'y a aucune chance pour que
l'Algérie soit entraînée dans une aventure militaire en Libye ou ailleurs " a tenu à préciser, ce jeudi, le ministre
d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Remtane Lamamra.
Lire en page 2
Mieux vaut en rire
PH. Hafida
ancienne secrétaire d'Etat
Hillary Clinton et le milliardaire Donald Trump se partagent la une des journaux américains ce 2 mars, au lendemain
du "Super Tuesday". Ils pourraient bien être aussi à l'affiche
de la prochaine élection présidentielle, le 8 novembre. "Trump contre
Clinton : la présidentielle américaine
commence", annonce sans ambages un
chroniqueur du Financial Times. Pour
The Boston Globe, "il faut vous y faire :
Clinton et Trump sont désormais les
nominés présumés". En d'autres termes,
"à moins d'un événement majeur ou
imprévu", ils ont "des chances extrêmement grandes de remporter l'investiture".
Les deux candidats ont remporté de
nombreuses victoires le 1er mars, date
du "Super Tuesday" (super-mardi), jour
où le plus grand nombre d'Etats votaient
en même temps pour les primaires.
Donald Trump a "écrasé ses rivaux",
comme le titre le site du New York
Times. Selon des résultats encore
incomplets, il remporterait 7 des 11 Etats
qui étaient en jeu côté républicain. "Il a
gagné en Nouvelle-Angleterre et dans le
Sud profond, montrant une nouvelle fois
l'ampleur de son électorat", souligne The
Wall Street Journal. Le sénateur Ted
Cruz sauve l'essentiel en remportant son
Etat d'élection, le Texas, ainsi que
l'Oklahoma et peut-être l'Alaska. De son
côté, le jeune sénateur de Floride Marco
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
LE HEZBOLLAH QUALIFIÉ
D'ORGANISATION TERRORISTE
PAR LES MONARCHIES DU GOLFE
Quotidien national d’information
Le réseau envoyait des armes
et du matériel militaire
aux djihadistes sous couvert
d'aide humanitaire...
l y avait de quoi "équiper toute une
armée". La police espagnole a
annoncé jeudi avoir saisi 20.000 uniformes militaires, qui étaient destinés à
des organisations djihadistes, dont
Daesh, actives en Syrie et en Irak. Les
uniformes ont été découverts dans trois
conteneurs saisis dans les ports de
Valence et Alicante (est) en février lors
du démantèlement par la police d'un
réseau qui envoyait des armes et du
matériel militaire aux organisations djihadistes sous couvert d'aide humanitaire, a
indiqué la police dans un communiqué.
Sept personnes avaient alors été arrêtées dans le cadre d'une enquête
ouverte en 2014 sur "les structures
étrangères" fournissant un soutien logistique à Daesh et au Front Al-Nosra,
branche d'Al-Qaïda en Syrie. "Les conteneurs transportant les uniformes étaient
déclarés comme +vêtements d'occasion+ afin de ne pas éveiller les soupçons et pouvoir passer les différents
LA POLICE ESPAGNOLE SAISIT 20.000 UNIFORMES
MILITAIRES DESTINÉS AUX DJIHADISTES
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
6
Taille du fichier
2 220 Кб
Étiquettes
1/--Pages
Signaler