close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

9089 du 2 Mars 2016_Mise en page 1

IntégréTéléchargement
NUMERO
9089
MERCREDI
2 Mars 2016
150 FCFA
l Sciences et
technologie
Diabète de
type 1 : un
risque élevé
de cancer
P.19
l Ouverture 1ère session ordinaire 2016 de l’Assemblée nationale
déclare SE. M Amadou Salifou.
l
Kader Amadou ONEP
«Devoir accompli (...),
la législature qui
s'achève aura tenu
toute ses promesses,
Le président de l’Assemblée nationale prononçant son discours
’Assemblée nationale a ouvert, hier
L
qui doit durer 90 jours. La cérémonie s’est
matin, sa première session ordinaire au
déroulée en présence du Premier ministre, SE M.
titre de l’année 2016 dite session des lois
Brigi Rafini, des Présidents d’Institutions de la
l Le Premier ministre préside la 1ère édition de la
Journée Africaine de l'Alimentation Scolaire
du Corps diplomatique. Elle a été marquée par le
République, des membres du Gouvernement et
discours d’ouverture prononcé par le Président de
l’Assemblée nationale, SE M. Amadou Salifou
l
Aboubacar Abzo/ONEP
(dont nous publions en page 2 l’intégralité).
P. 2
l Maraichère à Niamey
A la rencontre des producteurs
dans le 5ème arrondissement
communal
P. 10-11
l Libye
Plaidoyer en faveur de l’alimentation
P. 3
scolaire endogène
Timide retour à la
normale à Sabrata
P. 17
En application de l’Arrêté conjoint N°054 MC/PSP/MJ/MM/DI du 11 mai 2015, reconnaissant le
site web de la Maison de l’Entreprise (www.mde.ne) comme support d’annonces légales pour les
formalités de création d’entreprises, la Maison de l’Entreprise informe les usagers qu’ils peuvent
consulter ce site pour prendre connaissance quotidiennement des publications de création
d’entreprise.
NATION
2
l Ouverture 1ère session ordinaire 2016
«Devoir accompli car, la législature qui s'achève aura tenu toute ses promesses : 318 lois adoptées
et surtout un contrôle très suivi de l'action gouvernementale», déclare SE. M Amadou Salifou.
a été dit par le Président de la
République, je le répète, «le
seul vainqueur est le Peuple
nigérien tout entier ». J'en profite pour présenter mes plus
chaleureuses félicitations à
tous les futurs députés. Je leur
souhaite, par anticipation, la bienvenue dans ce temple de la
démocratie où les seules
joutes sont oratoires, où les
duels restent verbaux...
Chers collègues, distingués invités, pour en revenir à cette
session, Je voudrais vous rappeler que son ordre du jour se
focalise en priorité sur tous les
projets de ratification des
textes récemment adoptés par
ordonnance et surtout sur les
projets de loi de Règlement en
instance d'examen depuis la
dernière session. Comme vous
le savez, au risque de voir tous
ces textes frappés de caducité,
nous nous devons de les
adopter avant de nous séparer,
dans quinze jours. C'est dire
alors qu'un intense travail nous
attend. Attelons-nous-y afin
que chacun d'entre nous s'en
retourne à sa vie antérieure ou
se prépare à siéger à nouveau
le cœur léger, avec le sentiment du devoir accompli. Devoir accompli car, la législature
qui s'achève aura tenu toute
ses promesses : 318 lois adoptées et surtout un contrôle très
suivi de l'action gouvernementale.
A cet égard, je rappellerai les
statistiques suivantes : 02 motions de censures ; 16 interpellations
;
15
questions
d'actualité ; 02 commissions
l
Le président de l’Assemblée nationale lors de son discours
d'enquête ; 06 questions
orales; 21 questions écrites.
Cependant, nul doute que ce
résultat flatteur pour notre démocratie eût été encore plus
élogieux si de nombreuses
contraintes n'avaient quelque
peu entravé le fonctionnement
de notre institution : exacerbation des antagonismes entre
les différents bords politiques,
insuffisance criarde de nos
textes fondamentaux, faiblesse
de l'autonomie financière etc.
C'est dire alors que la
prochaine législature devra,
dès son installation, examiner
avec une attention soutenue le
rapport bilan dont j'ai demandé
la finalisation à notre Administration. Mais, comme vous le
savez, ils sont nombreux,
parmi nous, ceux qui ne prendront pas part à ladite législature. Ce n'est nullement un
drame mais, plutôt l'implacable
loi de la démocratie !
A ceux-là, je voudrais rappeler
que les occasions de servir le
pays et la nation ne manquent
pas. Je les exhorte, en bons
croyants, à remettre leur avenir
dans les mains du tout puissant ! WA LAHOU MA'A SABRINA ! Chers amis, tout ce qu'il
plaira à la providence de vous
confier, faites-le avec con-
l Prestation de serment d’un membre de la Commission nationale des droits humains
M. Issa Tahirou renvoyé à l’exercice de ses fonctions
l Réunion de la conférence des présidents
Examen et modification de
l’ordre du jour des travaux
Peu après la cérémonie d’ouverture, la conférence des
présidents s’est réunie dans la salle habituelle des
réunions sous la présidence de l’honorable Daouda
Mamadou Marthé, 1er Vice- président de l’Assemblée
nationale. Au cours de cette conférence, les participants
ont procédé à l’examen et à la modification de l’ordre du
jour des travaux de la première session ordinaire au titre
de l’année 2016, dite session des lois.
Idrissa Hamadou/ONEP
A
Je vous remercie ».
l
Idrissa Hamadou/ONEP
la reprise des
travaux, le commissaire Issa Tahirou,
membre de la Commission nationale des droits
humains (CNDH) a prêté
serment, conformément à
la loi, devant l’Assemblée
nationale. Au terme de
cette prestation de serment, l’intéressé a été
renvoyé à l’exercice de
ses fonctions par le président de séance. Il faut
enfin noter que la séance
science et grand soin, qu'il
s'agisse d'une entreprise
privée ou d'une fonction
publique, ce faisant vous
restez au service de la communauté nationale. Pour illustrer ce propos, laissez-moi
vous citer ces mots d'un poète
indien1 du siècle passé: "Je
dormais et je rêvais que la vie
n'était que joie. Je m'éveillais et
je vis que la vie n'est que service. Je servis et je compris que
le service est joie." (Fin de citation). Haut les cœurs ! Trouvons tous, ici et ailleurs, les
occasions de vivre pleinement
la joie de servir l'État et notre
pays ! Pour ma part, je rends
grâce à Dieu d'avoir couronné
ma longue carrière associative
et politique par ce prestigieux
perchoir! Merci à vous, chers
collègues, de m'avoir fait confiance pendant ces seize mois
exaltants au cours desquels,
ensemble, nous avons fait
avancer la cause de la démocratie.
Mais, pour l'heure, au nom de
l'ensemble des députés je
voudrais rendre un vibrant
hommage à tous les membres
du Gouvernement dont le comportement des plus républicains a permis à nos sessions
de parvenir à l'efficacité
souhaitée. De même, qu'il me
soit permis de remercier le
corps diplomatique pour son
courtois compagnonnage tout
au long de cette législature. A
tous nos autres habituels invités je présente les amitiés et
les remerciements appuyés de
la Représentation nationale.
Enfin, au personnel administratif et technique de l'Assemblée nationale, je renouvelle
mes plus vifs remerciements
pour son dévouement de tous
les instants en lui souhaitant
des conditions de travail qui
iront toujours en s'améliorant!
Chers collègues, Distingués invités, en souhaitant, de tout
cœur que la prochaine législature soit des plus fécondes et
qu'elle fasse avancer Significativement le chantier législatif
que nous avions entamé en
2011, je déclare ouverte la première session ordinaire de
l'Assemblée nationale au titre
de l’année 2016.
M. Issa Tahirou, prêtant serment
plénière reprendra le 26
mars prochain, avec pour
ordre du jour, l’installation
l
«Excellence Monsieur le Premier ministre, chef du Gouvernement,
Madame et Messieurs les
Présidents des Institutions de
la République,
Mesdames et Messieurs les
membres du Gouvernement,
Excellences Mesdames et
Messieurs les Ambassadeurs
et Représentants des Organisations internationales,
Honorables
collègues
Députés,
Monsieur le Gouverneur de la
Région de Niamey,
Monsieur le Maire, Président
du Conseil de Ville de Niamey,
Honorables Chefs traditionnels
et Chef religieux, Mesdames et
Messieurs, Chers invités,
Par la grâce de Dieu, le tout
puissant, le miséricordieux,
nous nous retrouvons, aujourd'hui, pour entamer cette première session ordinaire au titre
de l’année 2016, session appelée à être poursuivie par les
élus de la deuxième législature
de la VIIème République. En
effet, comme vous le savez,
chers collègues, distingués invités, l'actuelle législature
prend fin le 15 mars prochain,
et donc, après la validation des
résultats des élections du 21
février, la Chambre qui sera installée devra mener la
présente session à son terme.
Tel est l'avis de la Cour constitutionnelle que j'ai consultée à
ce sujet. A cet égard, chers collègues, je voudrais, avec vous,
me réjouir que ces élections se
soient déroulées dans le calme
et la sérénité. Et, comme cela
Idrissa Hamadou/ONEP
L’Assemblée nationale a ouvert, hier matin, sa première session
ordinaire au titre de l’année 2016 dite session des lois qui doit durer
90 jours. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier
ministre, SE M. Brigi Rafini, des Présidents d’Institutions de la
République, des membres du Gouvernement et du Corps
diplomatique. Elle a été marquée par le discours d’ouverture
prononcé par le Président de l’Assemblée nationale, SE M. Amadou
Salifou (dont nous publions ci-dessous l’intégralité).
de la 2ème législature de la
7ème République.
Lors de la conférence des présidents
Mercredi 2 Mars 2016
NATION
3
l Le Premier ministre préside la 1ère édition de la Journée Africaine de l'Alimentation Scolaire
’est à travers une
série d’événements
officiels que le Niger
a célébré cette journée.
L’institution de cette journée
est l’aboutissement de
plusieurs initiatives et efforts destinés à assurer une
éducation de qualité pour
tous en Afrique et à placer
l’alimentation scolaire au
centre des solutions visant
à aider les enfants africains
issus des foyers les plus
pauvres, et vivant dans des
zones difficiles, à avoir
accès à une éducation de
qualité dans un environnement sain et propice dont
le Niger était au cœur du
processus. En célébrant
désormais chaque année la
journée africaine de l'alimentation scolaire, « il sera
pour
nous,
l'occasion
d'améliorer l'accès et la rétention à l'école des élèves
(enfants et jeunes scolaires), notamment ceux
Le Premier ministre au centre
phénomène des enfants de
la rue. Selon le Premier
ministre, en faisant une
comparaison, « on a observé un taux de 12.4% d'abandon dans les écoles qui
ne disposent pas de cantines contre un taux d'1.6%
dans celles qui en disposent ». Il a en outre exprimé toute la satisfaction
du gouvernement et du peuple nigérien pour le choix
porté sur le Niger par l'Union Africaine pour célébrer
cette première édition de la
journée africaine de l'alimentation scolaire.
Au Niger, l'alimentation scolaire, à travers les cantines,
constitue une opportunité
pour l'accès des enfants
aux services éducatifs. Elle
fait partie des réponses permettant aux enfants des
plus défavorisés et qui
vivent dans des zones difficiles d'avoir accès à un apprentissage de qualité dans
un environnement approprié. Par son engagement,
le Niger a mis un accent sur
l
Aboubacar Abzo/ONEP
C
des milieux défavorisés qui,
dans la plupart de nos
pays, sont menacés par l'insécurité alimentaire qui
compromet ainsi leurs apprentissages et leur réussite à l'école », a déclaré
Mme Betty Aichatou Habibou Oumani assurant l’intérim de la ministre de
l'Enseignement Primaire,
de l'Alphabétisation, de la
Promotion des Langues
Nationales et de l'Education
Civique.
Pour l’aboutissement de
l’institution de cette journée,
le Niger a fait un plaidoyer
en faveur de l'alimentation
scolaire endogène. Pour le
gouvernement du Niger, le
développement des cantines scolaires a un impact
réel sur l'accès à l'école, le
parachèvement du cycle
scolaire, mais aussi et
surtout la diminution significative du nombre de
mariages précoces et le
l
Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi
Rafini a présidé hier, au Palais des congrès de Niamey,
la cérémonie de lancement de la première Journée
Africaine de l'Alimentation Scolaire. Cette journée instituée par la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement lors du 26ème sommet de l’Union Africaine,
dont le thème central est : « L’alimentation scolaire liée
à la production locale, vecteur de développement
durable en Afrique" a pour objectif de reconnaitre la
valeur immense de l’alimentation scolaire liée à la production locale pour maintenir davantage les enfants à
l’école et améliorer leur performance scolaire ainsi que
pour stimuler la production des revenus et l’entrepreneuriat dans les collectivités locales. La cérémonie
s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, des membres du corps diplomatique et des
représentants des organisations internationales, du
chef de file des Partenaires Techniques et Financiers,
du représentant de la commission de l’Union Africaine,
du représentant résident de la FAO au Niger, des scolaires et de plusieurs invités.
Aboubacar Abzo/ONEP
Plaidoyer en faveur de l’alimentation scolaire endogène
Photo de famille
Mercredi 2 Mars 2016
l’impact que ce programme
pourrait avoir dans le cadre
d
e
l’Education à l’horizon
2030, notamment, l’amélioration de l’accès et de
l’achèvement du cycle primaire en rapport avec la
lutte contre les mariages
précoces et le phénomène
des enfants de la rue.
Selon le Premier ministre,
le Niger dispose de plus de
2 038 cantines scolaires
dans lesquelles 249 845
élèves poursuivent leur
scolarité. Le fonctionnement de ces cantines est
pris en charge par l'Etat et
les
partenaires
au
développement, principalement le Programme Alimentaire Mondial (PAM),
dont il salue la disponibilité
et le professionnalisme de
ses agents. Avec l'engagement et la détermination de
tous les acteurs et partenaires, le Niger place l'alimentation scolaire au cœur
de ses actions en vue de
rehausser significativement
les indicateurs de performances
des
différents
systèmes éducatifs au
bénéfice
des
enfants
africains.
Dans leurs interventions,
les hauts responsables des
Etats membres de l’Union
Africaine, de la CUA, du
PAM,
ont évoqué et
présenté des expériences
de leurs institutions pour la
réussite de l’alimentation
scolaire. Ainsi le Programme alimentaire mondial des Nations unies
(PAM) travaille en collaboration avec 65 Etats à travers le monde dans la mise
en œuvre de programmes
d’alimentation scolaire qui
constituent un filet de protection efficace, permettant
de s’assurer que plus de 18
millions d’enfants ont accès
à l’éducation et à la nourriture. En Afrique, le PAM travaille avec 39 Etats. Pour
l’institution, le cadre de la
lutte contre la faim, les
repas scolaires constituent
un excellent investissement
dans l’avenir de la génération future.
Quant au directeur du centre d’excellence du PAM au
Brésil, il a expliqué la
volonté de la Commission
de l’Union africaine d’enraciner l’alimentation scolaire endogène sur le
continent tirée également
de l’inspiration du programme d’alimentation scolaire endogène de son pays
qui a connu un succès fulgurant et a servi à la promotion de l’accès à
l’éducation primaire pour
tous et de services de santé
préventive, tout en créant
de nouvelles activités
génératrices de revenus
pour les familles extrêmement pauvres. En tant que
l’une des rampes de lancement de l’Agenda 2063, « la
journée africaine de l’alimentation scolaire est une
opportunité
visant
à
prévenir le taux élevé de
décrochages
scolaires,
idée bien développée dans
la Stratégie Continentale de
l’Education pour l'Afrique
(CESA) », a-t-il dit.
La célébration de cette première journée a été marquée par des discussions
thématiques, des séances
de réflexion et le partage
d’idées et d’expériences
entre de nombreux acteurs.
( Lire en page 5 l’intégralité
du discours prononcé par
le Premier ministre).
l Seini Seydou Zakaria
MESSAGE
4
l
COMMUNIQUE DE PRESSE
La FAO plaide en faveur des écoliers
comme vecteur de la bonne nutrition
l
DR
Niamey­le 1er mars 2016­ Alors que s’ouvre à Niamey ce
mardi 1er mars 2016, sous l’égide de SEM Brigi Rafini,
Premier ministre du Niger, la première Journée africaine
de l’alimentation scolaire, la FAO insiste sur l’importance
de l’école pour soutenir une bonne nutrition et des
régimes alimentaires sains et durables.
Le cadre scolaire contribue à «lutter à la fois contre les
causes immédiates et sous-jacentes de l’insécurité
alimentaire et la malnutrition » a indiqué Dr Lassaad
Lachaal, Représentant de la FAO au Niger.
Dr Lachaal, qui s’exprimait au cours d’un panel constitué
de représentants de l’Union africaine, des Gouvernements
du Brésil, du Niger et des Agences du Système des nations
unies, a également souligné que les écoliers sont des
acteurs incontournables dans la promotion de la nutrition,
car pouvant véhiculer des « habitudes alimentaires saines
et durables ».
Consciente de l’importance cruciale que revêt
l’alimentation et la nutrition scolaire dans le cadre du défi
« Faim zéro », la FAO maintient une approche globale de
l’éducation nutritionnelle, laquelle combine un
enseignement théorique en classe à des travaux pratiques.
Dr Lassaad Lachaal, Représentant de la FAO au Niger
400 ménages vulnérables ont reçu des graines de jardin
et quelque 10 hectares de terrain sont aménagés pour
l’utilisation de 1000 ménages. De même, la situation
nutritionnelle de 8000 enfants des écoles a été améliorée.
C’est pourquoi, a expliqué le Représentant de la FAO,
l’école a une importance capitale dans l’apport des
« connaissances dont les nouvelles générations auront
besoin pour devenir des membres actifs de la société ».
Grace à un programme de coopération Sud-Sud, la FAO et
le Brésil appuient les gouvernements du Malawi et de SaoTomé et Principe dans la révision des cadres stratégiques
et législatifs en vue de consolider le lien entre
l’alimentation scolaire, l’agriculture familiale et
l’éducation nutritionnelle et les jardins scolaires, soulignet-on.
Sous l’impulsion de son Directeur Général, Dr José
Graziano da Silva, la FAO poursuit son appui au
renforcement des capacités en créant une approche
pluridisciplinaire, à même d’améliorer notamment les
programmes d’alimentation scolaires, l’agriculture
familiale et la protection sociale.
Ce programme concerne, entre autres, le développement
d’outils d’éducation à la nutrition, la promotion d’habitudes
alimentaires saines et durables ainsi que l’expérimentation
de l’adoption des potagers scolaires comme outil
pédagogique, y compris au niveau communautaire.
S’y ajoutent, d’autres éléments, comme l’appui à la
production alimentaire locale, le soutien au renforcement
du lien entre les stratégies de protection sociale et celles
du développement rural, a expliqué le Représentant de la
FAO au Niger.
Au Niger, rappelle-t-on, plus de de 70.000 enfants ont
bénéficié, cinq (5) ans plus tôt, de l’éducation alimentaire
et nutritionnelle grâce à un projet conjoint (FAO-UNFPAUNICEF-PAM-OMS), exécuté dans la région de Zinder (à
l’est), notamment dans le district de Mirriah.
Les principales activités de ce projet ont permis d’assurer
des soins de la malnutrition à 70621 enfants. Quelques
La première édition de la Journée africaine de
l’alimentation scolaire, célébrée le 1er mars, découle de la
Conférence régionale des Ministres ayant pris part à la
réunion du Comité Technique spécialisé d’octobre 2015,
au cours de laquelle le Niger a fait un plaidoyer en faveur
de l’alimentation scolaire endogène.
Pour toutes informations contactez :
Représentation de la FAO au Niger
Avenue du Fleuve Niger
Plateau, Niamey
Courriel : FAO­NE@fao.org
Mercredi 2 Mars 2016
NATION
5
l «Au Niger, l’alimentation scolaire, à travers les cantines, constitue une opportunité
pour l’accès des enfants aux services éducatifs», déclare SEM. Brigi Rafini
Aboubacar Abzo/ONEP
scolaire, à travers les cantines, constitue une opportunité pour l’accès des
enfants aux services éducatifs. Elle fait partie des
réponses permettant aux
enfants des plus défavorisés et qui vivent dans des
zones difficiles d’avoir
accès à un apprentissage
de qualité dans un environnement approprié.
A titre illustratif, le Niger
dispose de plus de 2 038
cantines scolaires dans
lesquelles 249 845 élèves
poursuivent leur scolarité.
Le fonctionnement de ces
cantines est pris en
l
«Distingués Invités ;
• Mesdames et Messieurs;
L’idée consacrant la célébration d’une journée Africaine de l’Alimentation
Scolaire remonte au mois
d’octobre 2015 suite au
Sommet des Chefs d’Etat
et de gouvernements de
l’Union Africaine. C’est en
effet lors de la réunion des
Ministres en charge de
l’éducation de notre organisation commune que
mon pays, le Niger, a fait
un plaidoyer en faveur de
l’alimentation scolaire endogène.
Pour le gouvernement, le
l
Idrissa Hamadou/ONEP
Une vue des participants
SEM. Brigi Rafini
développement des cantines scolaires a un impact
réel sur l’accès à l’école,
le parachèvement du
cycle scolaire, mais aussi
et surtout la diminution significative du nombre de
mariages précoces et le
phénomène des enfants
de la rue.
A titre comparatif, on a observé un taux de 12.4%
d’abandon
dans
les
écoles qui ne disposent
pas de cantines contre un
taux d’1.6% dans celles
qui en disposent. C’est le
lieu pour moi d’exprimer
toute la satisfaction du
Gouvernement et du peuple nigérien pour le choix
porté sur notre pays par
l’Union Africaine pour célébrer cette première édition de la journée africaine
d’alimentation scolaire.
Mesdames et Messieurs,
Au Niger, l’alimentation
charge par l’Etat et les
partenaires au développement, principalement le
Programme Alimentaire
Mondial (PAM), dont je
salue la disponibilité et le
professionnalisme de ses
agents.
Mesdames et Messieurs,
Une chose est de créer
les cantines scolaires,
mais c’en est une autre
d’assurer leur fonctionnement effectif et régulier.
Pour assurer un fonctionnement efficient de nos
cantines, l’Etat s’est appuyé sur la production des
petits producteurs, mais
également sur des stratégies nouvelles qui visent
une production de qualité
et en quantité, impliquant
notamment les premiers
bénéficiaires que sont les
scolaires, par la réactivation des APP (Activités
pratiques et productives),
Mercredi 2 Mars 2016
qui sont des programmes
d’initiation des enfants à la
pratique de cultures maraîchères dans les écoles.
L’alimentation
scolaire
joue un rôle important car
elle combine une réponse
à des besoins immédiats
et une stratégie à long
terme visant à créer et
renforcer le capital humain indispensable pour
assurer le développement
du Pays. Dans cette optique, une attention particulière est portée vers la
scolarisation des filles, à
travers un appui renforcé
en vivres aux familles qui
permettent à leurs filles
de fréquenter l’école. De
plus, l’alimentation scolaire offre des opportunités
de travail principalement
aux femmes pour la préparation des repas, les activités complémentaires,
l’installation des moulins à
grain, la lutte contre la
désertification à travers
l’utilisation des foyers
améliorés. Ce programme
d’alimentation scolaire,
comme je le disais tantôt,
s’appuie en grande partie
sur la production locale
des petits producteurs.
Mesdames et Messieurs,
Face aux objectifs liés aux
indicateurs de l’éducation,
le gouvernement avait
saisi l’opportunité pour encourager et renforcer les
efforts déployés à travers
l’initiative «les Nigériens
nourrissent les Nigériens»
(3N) pour accroître la production agricole, améliorer
les revenus des petits producteurs et stimuler l’économie locale. L’Initiative
«3N» que nous avons
mise en place depuis
2012 est le fruit d’un large
consensus pour s’attaquer
immédiatement et résolument aux causes structurelles
de
l’insécurité
alimentaire et nutritionnelle. Aujourd’hui, cette
Initiative qui fait école
dans notre sous région,
vient de se doter d’une
structure appelée «Maison du Paysan», qui est
une véritable plateforme
multisectorielle à la disposition des producteurs.
Mesdames et Messieurs,
Une autre spécificité du
Niger dans ce domaine
est l’initiative des « communes de convergence ».
Ces
communes
de
convergence qui intègrent
les cantines scolaires fédèrent les activités de tous
les secteurs et acteurs
(éducation, santé, alimentation, etc..) pour un renforcement optimal de la
résilience des ménages
vulnérables. Toutes ces
stratégies ont permis à
l’Etat d’obtenir des résultats forts encourageants
dans la lutte contre la sous
alimentation, le mariage
précoce et l’abandon de la
scolarité.
Mesdames et Messieurs,
Le Niger est régulièrement
à la recherche des
moyens appropriés, complémentaires pour améliorer les conditions de vie de
la population. Cet engagement de l’Union Africaine
qui est une invite à poursuivre et à maintenir cette
dynamique, nous conforte
dans notre vision.
Nous attendons de nos
partenaires un soutien
accru dans ce domaine
qui est d’une importance
capitale pour bâtir la résilience de nos populations
rurales et permettre de
poursuivre le chemin vers
l’atteinte des objectifs de
développement durable
(ODD).
La célébration de cette
journée est également
une occasion pour nous
de faire un bilan de ce que
nous avons déjà réalisé et
de nous projeter dans
l’avenir. C’est l’occasion
pour moi de réaffirmer
l’engagement
et
la
détermination du gouvernement du Niger à poursuivre ces objectifs de
développer l’alimentation
scolaire pour élargir l’accès à l’éducation au plus
grand nombre, allouant un
budget conséquent, mais
surtout à poursuivre le
plaidoyer pour l’alimentation scolaire.
Avant de terminer, je voudrais remercier nos partenaires
techniques
et
financiers, notamment le
PAM et l’UNICEF, pour les
efforts combien louables
qu’ils déploient aux côtés
de l’Etat particulièrement
dans le cadre de la sécurité alimentaire. C’est sur
ces mots que je déclare
lancée la première Journée Africaine d’Alimentation Scolaire.
Je vous remercie de votre
aimable attention. ».
ANNONCES
6
Appel d’Offres pour le recrutement de deux consultants (es)
pour l’élaboration des conventions locales de GRN
Contexte
Le Programme pour la Résilience et la Croissance Economique au
Sahel avec la résilience renforcée (REGIS-ER) est un Programme de
cinq (05) ans financé par l’Agence Américaine pour le Développement
International (USAID) dans le but d’améliorer la sécurité alimentaire
des populations du Niger et du Burkina Faso, et de renforcer leur
résilience.
REGIS-ER est mis en œuvre par un consortium de cinq organisations
NCBA CLUSA (Chef de file), University Research Corporation (URC),
Sheladia Associates et Dimagi Inc., en partenariat avec
d’organisations locales basées au Niger et au Burkina Faso. Le
Programme intervient dans quatre (4) régions au Niger (Maradi,
Tillabéri Nord, Tillabéri Sud et Zinder) et dans trois (3) régions au
Burkina Faso (Dori, Kaya et Fada).
Dans la zone d’intervention de REGIS-ER, Les ressources naturelles,
bases à partir desquelles les communautés pratiquent leurs activités
de production subissent une dégradation intense. Des conflits liés à
l’utilisation de ces ressources naturelles sont de plus en plus entre
les différents utilisateurs.
Le projet REGIS-ER à travers sa composante gouvernance appuie
les communes dans l’élaboration des Conventions Locales de
Gestion des Ressources Naturelles, facilite des activités de
restauration et de protection des écosystèmes au niveau de ses
communes d’intervention, afin de permettre aux communautés de
mieux gérer leurs ressources et de minimiser les conflits.
C’est dans ce cadre que le Projet REGIS-ER recherche deux
consultants (es) pour l’élaboration de quatre (4) Conventions
Locales dans les Communes Rurales de Kourthey, Imanan,
Bandé et Sabon Machi.
1) Profil des consultants en élaboration des conventions locales
• Le/la Consultant (e) doit être un cadre du développement rural en
particulier en Gestion des Ressources Naturelles.
• Avoir une expérience prouvée dans le domaine de conduite des
diagnostics participatifs accès sur les ressources naturelles
partagées;
• Avoir une très bonne connaissance des approches participatives ;
• Avoir une capacité d’analyse une aptitude à réaliser des synthèses
claires et concises ;
• Disposer de très bonnes capacités communicationnelles et
rédactionnelles ;
• Développer une indépendance par rapport aux parties impliquées
;
• Avoir une bonne aptitude à travailler en milieu rural et en équipe ;
• Avoir une parfaite maitrise du français et Djerma et/ou du Haoussa;
• Avoir une bonne connaissance en matière d’appui aux institutions
communales.
2) Les qualifications et les conditions suivantes sont
recommandées :
• Avoir cinq (5) ans d'expérience dans la collaboration avec les projets
dans l’élaboration des documents communaux ;
• Avoir une expérience de trois (3) ans dans la collecte, l’analyse et
l’interprétations des données sur les ressources naturelles
stratégiques ;
• Avoir une experiènce de cinq (5) ans dans l’élaboration et
l’interprétation des cartes de ressources naturelles stratégiques ;
• Avoir trois (3) ans experiènce en matière d’élaboration de
chartes/règles/conventions locales accès sur les ressources
naturelles en relation avec les lois en vigueur;
• Avoir trois (3) ans d’experiènce dans l’accompagnement des
communes sur la décentralisation ;
• Avoir une bonne maîtrise des techniques et outils de communication
et d’animation;
• Avoir trois (3) ans dans la rédaction des plans de développement
communaux ;
• Avoir une experience de consultants avec des ONG
internationnales;
• Avoir une très connaissance de l’outil informatique.
3) les responsabilités liées au contrat :
Les consultants (es) pour élaboration des conventions locales sous la
supervision directe du Responsable de la composante Gouvernance
ont pour mission de :
- Former les équipes régionales de REGIS-ER sur le processus
d’élaboration de plan communal d’occupation d’affectation des sols
et la convention locale ;
- Appuyer la mise en place et former les membres du comité de
pilotage d’élaboration du PCOAS/CL
- Appuyer la mise en place et la formation des comités de zone sur la
conduite du diagnostic des ressources naturelles stratégiques de la
commune ;
- Appuyer les diagnostics, traiter, analyser et compiler les données
Marchés
issues du diagnostic des ressources naturelles stratégiques ;
- Organiser et faciliter un atelier communal de validation des résultats
du diagnostic ;
- Appuyer l’atelier communal de validation des cartes des ressources
élaborées par le Cartographe de REGIS-ER ;
- Organiser et faciliter des ateliers zonaux d’élaboration des règles de
gestion de ressources naturelles stratégiques
- Organiser et faciliter un atelier communal de validation des règles de
gestion en conformité avec les lois et règlements en vigueurs
- Compiler et soumettre le document PCOAS/CL au Responsable de
la composante pour approbation
- Organiser un atelier communal d’amendements et de validations du
PCOAS/CL :
- Organiser un atelier d’approbation de la convention locale par le
conseil communal ;
- Participer à la signature de la convention locale par les Autorités
départementales ;
- Orienter et appuyer les communes sur la vulgarisation du document
à l’endroit de tous les utilisateurs et les bénéficiaires.
4) Zones de mise en œuvre des consultations et durées
La présente offre est scindée en deux (2) lots :
Lot 1 :
- Commune Rurale de Kourthey département de Tillabéri nord
- Commune Rurale d’Imanan département de Filingué
Lot 2 :
- Commune rurale de Sabon Machi département de Dakoro
- Commune rurale de Bandé département de Magaria
5) Soumission des offres
Les offres techniques (Comprenant un chronogramme détaillé des
activités jusqu’au rapportage final) et financières peuvent être
soumises soit par courrier électronique : RHCLUSANIGER@yahoo.fr,
soit par dépôt dans un de nos bureaux aux adresses ci-dessous
mentionnées avant le 16 mars 2016 à 17h 00.
Niamey :
Boulevard Mali Béro
N°073, rue Issa Béri
Tél : 20351648
Tillabéri :
Quartier Toulla, face Orphelinat
Tél : 20711414
Maradi :
Quartier Ali Dan Sofo
Tél: 91187259
Zinder :
Quartier Kourandaga
Tél : 90744140
Balleyara
Quartier Izagagadan à Balleyara / Tél : 23900884
Publics
Avis d’Appel d’Offres N°001/CR/BAG/2016
CONTRATS D’EXPLOITATION DE SYSTEMES D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE (mini-AEP, PEA, SPP) DANS 4 LOCALITES DE
LA COMMUNE DE BAGAROUA DEPARTEMENT DE BAGAROUA (REGION DE TAHOUA)
La Commune de Bagaroua informe le public du lancement de l’Appel d’Offres pour
l'exploitation de systèmes d’alimentation en eau potable (mini-AEP, PEA, SPP) dans
Quatre (4) localités.
de la DDHA de Bagaroua à partir du 10 mars 2016.
Le prix d'acquisition, non remboursable, du dossier est de cent mille francs (100 000)
FCFA qui sera réglé en espèces contre délivrance d'un reçu.
1. Participation et origine
Le présent Appel d’Offres s'adresse aux personnes morales ressortissant des pays de
l’UEMOA.
La fonction de délégataire est incompatible avec toutes autres fonctions dans une autre
structure, actrice du service public de l’eau (représentation des usagers assurée par
les Associations des Usagers du Service Public de l’Eau/AUSPE, Structure d’Appui
Conseil/ SAC-SPE, Chefferie traditionnelle) et toutes fonctions électives (territoriales
et nationales).
Ainsi, toute personne qui exerce ce type de fonction ne peut être soumissionnaire ni
être employé du futur attributaire.
6. Examen du Dossier d'Appel d'Offres
Le Dossier d'Appel d'Offres pourra être consulté aux adresses suivantes:
Commune de Bagaroua :
Téléphone : 96343970 à Bagaroua
DDHA de Bagaroua : Téléphone : 96970530 à Bagaroua
2. Objet
L’objet du présent appel d’offres est l’exploitation des systèmes d’alimentation en eau
potable pour le compte de la commune de Bagaroua dans 4 localités : AkassouI,
Sanguélou, Ambagoura, Dinkim.
L'Appel d'Offres comporte Un (1) lot.
3. Durée des contrats
Le contrat sera conclu pour une durée de 5 ans.
A l’issue de cette durée, l’Autorité Délégante procédera à un nouvel appel à
concurrence auquel le Délégataire pourra participer.
4. Parties au nom desquelles sera conclu le contrat – Pouvoir adjudicateur
A l'issue de l'examen des offres et du choix des attributaires, un contrat sera établi
pour l’ensemble du lot attribué entre l'attributaire d'une part et la commune de
Bagaroua d'autre part.
5. Acquisition du dossier d'appel d'offres
Le Dossier d'Appel d'Offres peut être acquis auprès de la commune de Bagaroua ou
7. Réception des offres
Les offres, établies en quatre exemplaires (un original et trois copies) devront être
adressées à:Monsieur le Maire de la Commune de Bagaroua et déposées au plus
tard le 11/04/2016 à 09 heures, heure locale, à la DDHA de Bagaroua.
8. Durée de validité des offres
Les soumissionnaires restent tenus par leur offre pendant 90 jours à partir de la date
limite fixée pour la réception des offres.
9. Ouverture des offres
L'ouverture des plis aura lieu, en séance publique :
Le 11/04/2016 à 10 heures dans la salle de réunion de la Mairie de Bagaroua
(Département de Bagaroua Région de Tahoua).
10. Garantie de soumission
Les soumissionnaires devront fournir une garantie de soumission de cinq cent mille
(500.000) francs CFA par lot objet de l’appel d’offre. Cette garantie peut être fournie
sous forme de chèque certifié, une lettre de crédit ou une garantie bancaire fournie
par une banque commerciale reconnue par les autorités nigériennes.
11. Visite de sites
La visite des sites mis en gestion déléguée est souhaitée pour les soumissionnaires,
toutefois les frais liés à cette visite sont à la charge des soumissionnaires.
Le Maire de la Commune
Mercredi 2 Mars 2016
ECONOMIE
7
l Billetterie électronique
Visa élargit sa présence en Afrique francophone en vue de promouvoir les paiements numériques
Visa Inc. (NYSE: V) société de paiement internationale, a aujourd'hui annoncé son intention d'ouvrir
des bureaux en Côte d'Ivoire, pour renforcer sa position en tant que leader dans le domaine des technologies de paiement et dans le but d'apporter les
avantages des paiements électroniques à l'économie et à un plus large spectre de consommateurs et commerçants dans la région.
isa est actuellement
en train de finaliser
les procédures visant
l'ouverture de ses bureaux
en Côte d'Ivoire. Cela lui
permettra d'entrer plus
facilement en contact avec
des acteurs clés dans la
région ; les gouvernements,
les institutions financières,
les consommateurs et les
commerçants au sein de la
CEDEAO.
Cette évolution majeure
l'aidera à transférer sa
stratégie d'entreprise en
Afrique, où deux millions de
personnes vivent sans
accès aux services financiers, selon l'indice mondial
d'inclusion financière de
2014. Cette expansion
entre dans le cadre des efforts continus fournis par
Visa pour appliquer son engagement
auprès
du
Groupe de la Banque mondiale, dont l'objectif est d'atteindre un accès financier
universel et de procurer des
comptes de paiement élec-
V
troniques à 500 millions de
personnes mal desservies
d'ici fin 2020.
Son Excellence Koné
Adama, Ministre des Finances, a exprimé son soutien au projet annoncé par
Visa et a déclaré : « C'est
en effet une très bonne
nouvelle, cela aidera la
Côte d'Ivoire dans ses efforts pour développer les
paiements électroniques à
travers le pays et pour encourager l'inclusion financière, afin de bénéficier à
l'économie toute entière. ».
Son Excellence Jean-Louis
Billon, Ministre du Commerce a indiqué : «Voici
des nouvelles encourageantes pour 2016, la
Côte
d'Ivoire
déploie
actuellement des efforts
considérables pour attirer
des investissements directs
étrangers et la facilitation
du commerce et des
paiements électroniques
permettra d'augmenter la
transparence de l'économie
à cette fin. Visa est la bienvenue dans la région. ».
Son Excellence Roger
Kacou,
Ministre
du
Tourisme a déclaré, « Nous
sommes ravis du projet annoncé par Visa, et cela
aidera sans aucun doute à
attirer des touristes en Côte
d'Ivoire. Nous sommes impatients de commencer à
travailler avec Visa afin de
mettre en œuvre des campagnes qui permettraient
de faire la promotion du
pays comme destination de
choix pour les touristes. ».
Visa a toujours été animée
par la volonté d'étendre
l'amplitude et la valeur des
paiements électroniques
grâce à des techniques
pouvant valoriser de nouvelles formes de commerce.
L'entreprise
conclura un partenariat
avec le gouvernement et
les clients afin de soutenir
la transition vers des plans
de paiement électroniques,
d'entreprendre des activités
d'alphabétisation financière
et pour apporter des solutions visant à démocratiser
les paiements sur mobile
dans la région. Soutenir la
transition
vers
des
paiements électroniques en
Afrique favorisera l'intégrité
des transactions financières sur le continent, dans
l'optique d'obtenir davantage de financements
étrangers, et renforcera la
transparence
de
ses
systèmes
monétaires,
pour ainsi promouvoir le
développement économique.
«Notre présence en Côte
d'Ivoire reflète l'importance
croissante de la région de
l'UEMOA qui représente 40
% du PIB collectif des États
d'Afrique de l'Ouest. Elle reflète notre engagement et
notre enthousiasme vis-àvis de l'initiative visant à
soutenir
les
marchés
africains
francophones
dans leur passage des
paiements en espèces vers
les paiements numériques,
garantissant ainsi aux consommateurs, tous groupes
socio-économiques confondus, des options de
paiement sécurisées, pratiques et fiables. » a déclaré
Tarek Elhousseiny, Directeur général Afrique du
Nord et francophone chez
Visa. «Nous prévoyons de
travailler de manière proactive avec les gouvernements et les banques
partenaires à travers la région afin de mettre en
œuvre des projets d'inclu-
sion financière et d'aider les
consommateurs à réaliser
le potentiel des paiements
électroniques, tout en déployant les technologies et
l'expertise globale qui permettraient de supporter les
plans
de
croissance
économique dans la région.
».
«La décision d'avoir une
présence permanente en
Côte d'Ivoire permettra à
Visa de mieux collaborer
avec ses banques partenaires et de concentrer ses
efforts sur des projets qui
aideront à accélérer l'inclusion financière en Afrique
de l'Ouest francophone.»
Nous avons travaillé étroitement avec 47 gouvernements afin de développer
plus de 5 000 produits et
solutions visant à soutenir
les efforts d'inclusion financière dans le monde entier.
Ces produits et services
permettent aux gouvernements d'atteindre plus de
personnes et d'améliorer la
qualité des services qui leur
sont offerts. » a expliqué Ismahill Diaby, Manager
Afrique de l'Ouest chez
Visa.
(Source : African Press
Organization)
l Prix Anzisha pour les plus jeunes entrepreneurs d'Afrique
L'African Leadership Academy (ALA) et la Fondation MasterCard soutiennent la promotion de l’entreprenariat des jeunes
Après cinq années de succès, le prix Anzisha
investit davantage pour trouver, célébrer et
étendre son prix aux jeunes entrepreneurs
d'Afrique.
a phase de candidature
du 6e Prix Anzisha est
à présent ouverte et
avec elle la chasse aux entrepreneurs africains de
moins de 22 ans parmi les
plus jeunes et les plus innovateurs socialement et commercialement.
Les
organisateurs appellent à davantage de nominations de
la part du public cette année
pour s'assurer de découvrir
les meilleurs talents du continent.
L'African
Leadership
Academy (ALA) et la Fondation MasterCard, co-organisatrices du Prix Anzisha,
sont également heureuses
d'annoncer une augmentation significative de l'aide offerte aux entrepreneurs
sélectionnés au cours des
cinq prochaines années.
L
Chacun des 12 finalistes recevra
dorénavant
une
bourse de 7 500 $ ainsi que
le soutien de la Youth Entrepreneur Support Unit (YESU) au sein de l’ALA,
comprenant une formation
intensive lors de l'Anzisha
Week, du mentorat et des
services de consultation, des
possibilités
de
voyage pour étendre son
réseau et de l'équipement
professionnel.
En outre, une nouvelle catégorie de prix s'élevant à 25
000 $ a été créée pour saluer
les boursiers d'Anzisha ayant
créé davantage de valeur sociale et économique par le
biais de leurs entreprises en
mettant efficacement à profit
les possibilités offertes par
leur association avec ALA.
Cela porte le montant total
Mercredi 2 Mars 2016
de la cagnotte à 100 000 $
par an, le gagnant du Grand
prix remportant 25 000 $, le
premier finaliste remportant
15 000 $ et le second finaliste, 12 500 $. Les neuf
autres finalistes recevront
chacun 2 500 $.
Koffi Assouan, gestionnaire
de programme pour le Prix
Anzisha à la MasterCard
Foundation, a déclaré : « Si
nous souhaitons obtenir les
avancées économiques tant
espérées pour l'avenir, il est
essentiel que nous encouragions les jeunes talents entrepreneuriaux africains ».
«Grâce à la mise à disposition de compétences en
leadership et à l'accès aux
possibilités de financement
et de réseautage d'affaires,
ces jeunes entrepreneurs se
verront offrir l'opportunité
d'atteindre leur plein potentiel et d'améliorer leur vie et
celle d'autrui ».
Le prix peut être attribué à
tout ressortissant africain de
moins de 22 ans ayant un
projet actif, à caractère social
ou une entreprise à but non
lucratif basés sur le continent. Les critères de jugement pour le prix ont été
affinés pour 2016 afin de
mieux
représenter
le
talent entrepreneurial que
recherche
et
souhaite
soutenir le Prix Anzisha. Ces
critères peuvent être trouvés
dans tous les documents
relatifs à la candidature pour
le Prix.
La phase de candidature se
clôturera le 15 avril 2016.
L'équipe du Prix Anzisha
souhaite encourager les
nominations de la part d'enseignants, de parents et de
membres de la communauté
afin
d'identifier
les
jeunes talents. Le Prix
Anzisha représente l'une des
opportunités panafricaines
les plus accessibles et inclusives pour les jeunes. Les
formulaires et informations
de
candidature
sont
disponibles en anglais, en
français, en portugais et en
arabe. L'équipe du Prix
Anzisha se rendra sur les
principaux sites à travers le
continent et sollicitera les
médias locaux dans toutes
les régions. Les candidatures papier et électroniques
sont toutes deux acceptées.
Grace Kalisha, gestionnaire
du Programme Anzisha au
sein de l'African Leadership
Academy, a déclaré : «Le
véritable impact de notre travail n'est possible que si
nous parvenons à dénicher
le meilleur potentiel entrepreneurial là où il se trouve. Si
l'un d'entre vous a vu ou
entendu parler de jeunes entrepreneurs à l'origine de
projets ou d'entreprises
extraordinaires,
faites-lenous savoir ! ».
(Source : African Press
Organization)
ANNONCES
8
Marchés Publics
Avis d’Appel d’Offres N°009/CR/KBK/2016
CONTRATS D’EXPLOITATION DE SYSTEMES D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE
(mini-AEP, PEA, SPP) DANS SEPT (7) LOCALITES DE LA COMMUNE RURALE DE
KANEBAKACHE DEPARTEMENT DE MAYAHI (REGION DE MARADI)
La Commune Rurale de Kanembakaché informe le
public du lancement de l’appel d’offres pour
l’exploitation de systèmes d’alimentation en eau
potable (mini-AEP, PEA, SPP) dans Sept (7)
localités.
1. Participation et origine
Le présent appel d’offres s’adresse aux personnes
morales ressortissant des pays de l’UEMOA.
La fonction de délégataire est incompatible avec
toutes autres fonctions dans une autre structure,
actrice du service public de l’eau (représentation des
usagers assurée par les Associations des Usagers du
Service Public de l’Eau/AUSPE, Structure d’Appui
Conseil/ SAC-SPE, Chefferie traditionnelle) et toutes
fonctions électives (territoriales et nationales).
Ainsi, toute personne qui exerce ce type de fonction
ne peut être soumissionnaire ni être employé du futur
attributaire.
2. Objet
L’objet du présent appel d’offres est l’exploitation
des systèmes d’alimentation en eau potable pour
le compte de la Commune Rurale de
KANEBAKACHE, dans Sept (7) localités : Rigia
Biyu, Dan Lala Saboua, Farou Harouna, Jouchi,
Saida Affa, Takolgos, Tinkirana
L’appel d’offres comporte Un (1) lot.
3. Durée des contrats
Le contrat sera conclu pour une durée de 5 ans.
A l’issue de cette durée, l’Autorité Délégante
procédera à un nouvel appel à concurrence auquel le
Délégataire pourra participer.
4. Parties au nom desquelles sera conclu le
contrat – Pouvoir adjudicateur
A l’issue de l’examen des offres et du choix des
attributaires, un contrat sera établi pour l’ensemble du
lot attribué entre l’attributaire d’une part et la
Commune Rurale de KANEBAKACHE d’autre part.
5. Acquisition du Dossier d’Appel d’Offres
Le Dossier d’Appel d’Offres peut être acquis auprès
de la Commune Rurale de Kanembakaché ou de la
DDHA de MAYAHI à partir du 01/O3/2016
Le prix d’acquisition, non remboursable, du dossier est
de cent mille francs (100 000) FCFA qui sera réglé en
espèces contre délivrance d’un reçu.
6. Examen du Dossier d’Appel d’Offres
Le Dossier d’Appel d’Offres pourra être consulté aux
adresses suivantes:
Commune Rurale de Kanembakaché :
Téléphone : 96 56 58 95 à Kanembakaché
DDHA de MAYAHI :
Téléphone : 89 39 86 13 à Mayahi.
7. Réception des offres
Les offres, établies en quatre exemplaires (un original
et trois copies) devront être adressées à : Monsieur le
Maire de la Commune Rurale de Kanembakaché et
déposées au plus tard le 30/03/2016 à 9 heures,
heure locale, à la DDHA de MAYAHI
8. Durée de validité des offres
Les soumissionnaires restent tenus par leur offre
pendant 90 jours à partir de la date limite fixée pour la
réception des offres.
9. Ouverture des offres
L’ouverture des plis aura lieu, en séance publique :
Le 30/03/2016 à 10 heures dans la salle de réunion
de la Mairie de MAYAHI (Département de MAYAHI
Région de MARADI).
10. Garantie de soumission
Les soumissionnaires devront fournir une garantie de
soumission de Cinq cent mille (500 000) francs CFA
par lot objet de l’appel d’offre. Cette garantie peut être
fournie sous forme de chèque certifié, une lettre de
crédit ou une garantie bancaire fournie par une
banque commerciale reconnue par les autorités
nigériennes.
11. Visite de sites
La visite des sites mis en gestion déléguée est
souhaitée pour les soumissionnaires, toutefois et les
frais liés à cette visite sont à la charge des
soumissionnaires.
Le Maire
Avis d’Appel d’Offres
N°CMNE12-003/2016-JICS/N001-002
Intitulé du don : Aide Non Remboursable du Japon pour le Développement
Communautaire
1. Le Gouvernement de la République du Niger a reçu un don du Gouvernement
du Japon en vue de réaliser le « Projet de Construction des Etablissements
d’Enseignement Secondaire au Niger » (ci-après désigné par le “Projet”).
Conformément à l’Echange de Notes signé le 19 novembre 2013 entre le
Gouvernement du Japon et le Gouvernement de la République du Niger et à
l’Accord de Don conclu le 19 novembre 2013 entre l’Agence Japonaise de
Coopération Internationale (JICA) et le Gouvernement de la République du
Niger, le Gouvernement de la République du Niger se propose d’utiliser une
partie de ce don pour effectuer des paiements autorisés au titre du présent
Projet.
République du Niger
Ministère de l’Economie et des Finances
Direction Générale des Impôts
Service des Relations Publiques
COMMUNIQUE
La Directrice Générale des Impôts informe tous les propriétaires de
véhicules de transport de marchandises, de personnes ou
d’hydrocarbures, les propriétaires de restaurants et débits de
boissons que la taxe professionnelle de l’année 2016 est
disponible dans toutes les Recettes des Impôts compétentes.
Pour s’en acquitter, les contribuables sont invités à se présenter aux
Recettes des Impôts:
­ pour la taxe professionnelle du secteur des transports
terrestres le paiement doit intervenir au plus tard le 30 juin
2016;
- pour l’impôt synthétique du secteur des transports.
Le paiement au titre du premier semestre doit intervenir le
31 mars 2016 au plus tard.
Passé ces délais, les pénalités seront appliquées conformément à la
réglementation en vigueur.
La Directrice Générale des Impôts sait pouvoir compter sur le
civisme de chacun pour l’accomplissement de ce devoir citoyen.
Mme Abdou Fati Abarchi
(01) garantie exclusivement bancaire (délivrée par un établissement bancaire
ayant son siège ou une antenne dans la ville de Niamey) d’un montant d’un
million cinq cent mille (1 500 000) francs CFA par lot et doivent être remises
au Bureau de JICS au Niger, Hôtel Sahel #241, Quartier Terminus, Niamey,
Tél. : 98 13 23 82, 96 69 74 90, au plus tard le 06 avril 2016, à 09 heures
30 minutes.
Les enveloppes seront ouvertes le même jour à 10 heures 30 minutes dans
la salle de réunion de l’Hôtel Sahel en présence des soumissionnaires qui
souhaitent assister à l’ouverture des plis.
Nota : Cet Avis d’Appel d’Offres est aussi sur le site Internet de JICS à savoir :
http://www.jics.or.jp
Le Représentant de JICS, Niamey
2. Japan International Cooperation System (ci-après désigné par “JICS”),
agissant pour le compte du Gouvernement de la République du Niger représenté
par le Ministère des Enseignements Secondaires, sollicite à cet effet, des
propositions auprès des entrepreneurs autorisés à soumissionner en vue de la
confection et de la fourniture de mobiliers scolaires destinés aux
établissements d’enseignement secondaire dans la région de Niamey et dont
le programme est subdivisé en deux (02) lots. (Voir l’allotissement ci-dessous)
3. Les entreprises intéressées peuvent se procurer le Dossier d’Appel d’Offres
(D.A.O.) contre paiement en espèces d’un montant non remboursable de Cent
mille (100 000) francs CFA à compter du 02 mars au 05 avril 2016 de 9 heures
00 à 17 heures 00 tous les jours ouvrables (Heure locale au Niger), auprès
du Bureau de JICS au Niger, Hôtel Sahel #241, Quartier Terminus, Niamey,
Tél. : 98 13 23 82, 96 69 74 90.
4. Les soumissionnaires remplissant les conditions et intéressés à concourir
peuvent soumissionner pour un ou plusieurs lot(s) (une offre indépendante par
lot). Le nombre de marchés ou de lots à attribuer à un soumissionnaire sera
déterminé en fonction de sa capacité.
4. Les offres devront être valides pour une période de quatre-vingt-dix (90)
jours suivant la date d’ouverture des plis et doivent être accompagnées d’une
NB : La période de livraison sera éventuellement modifiée selon l’avancement
des travaux, à confirmer à l’avance avec le Consultant.
Mercredi 2 Mars 2016
ANNONCES
Marchés
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMET PRIMAIRE, DE L’ALPHABETISATION, DE
LA PROMOTION DES LANGUES NATIONALES ET DE L’EDUCATION CIVIQUE
SECRETARIAT GENERAL
DIRECTION DES MARCHES PUBLICS ET DES DELEGATIONS DE SERVICE
PUBLIC
9
Publics
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL
N°001/2016/MEP/A/PLN/EC
ACQUISITION DE FOURNITURES SCOLAIRES 2016
1. Le présent Avis d’Appel d’Offres fait suite à l’avis général de
passation de marchés publié dans le journal ‘’Le Sahel’’ N°9064 du
19 Janvier 2016.
2. Le Ministère de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de
la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique –
MEP/A/PLN/EC envisage d’acquérir, sur Budget National 2016, des
fournitures scolaires pour la rentrée 2017, et invite les candidats
remplissant les conditions requises à présenter une offre sous pli
fermé pour la livraison desdites fournitures réparties en 9 lots comme
suit :
Lot 9 : FOURNITURES POUR LES CLASSES SPECIALISEES
9.1 : ETABLISSEMENTS POUR AVEUGLES
9.2 : ETABLISSEMENTS POUR SOURDS
La liste des fournitures pour ce lot est données particulières de
l’Appel d’Offres
3. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les
personnes physiques ou morales ou groupements en règle vis à vis
de l’Administration pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction ou de suspension. Les candidats ont la possibilité de
soumissionner pour un, plusieurs ou l’ensemble des lots. Toutefois,
un candidat ne peut être adjudicataire de plus de deux (2) lots.
4. Les candidats intéressés peuvent obtenir un complément
d’informations et consulter gratuitement le dossier d’appel d’offres
auprès de la Direction des Marchés Publics et de Délégation de
service Public (DMP/DSP), du lundi au jeudi entre 9 heures et 17
heures, et le vendredi entre 9 heures et 12 heures 30 minutes.
5. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acheter
un jeu complet du dossier d’Appel d’offres, auprès de la Direction des
Marchés Publics et de Délégation de service Public (DMP/DSP),
moyennant paiement d’un montant non remboursable de 200 000
Francs CFA payables en espèces.
6. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais
y afférents sont à la charge de l’acheteur et la personne responsable
du marché ne peut être responsable de la non réception du dossier
par le candidat.
7. Les offres présentées en un (1) original et quatre (4) copies,
conformément aux Instructions aux Soumissionnaires, et
accompagnées d’une garantie de soumission par lot, équivalent
à 2% du montant TTC de l’offre du lot, devront parvenir ou être
remises à la Direction des Marchés Publics et de Délégation de
service Public (DMP/DSP) du Ministère de l’Enseignement Primaire,
de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de
l’Education Civique (MEP/A/PLN/EC) situé face à la villa verte, au
plus tard le lundi 04 avril 2016 à 9 heures.
8. L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 10 heures en
présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent y
assister.
Les offres arrivées après le délai fixé seront rejetées.
9. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un
délai de Cent Vingt (120) jours, à compter de la date d’ouverture
des offres.
Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne donner
aucune suite à tout ou partie du présent Appel d’Offres.
La Ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation,
de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education
Civique
Mme BETY AICHATOU HABIBOU OUMANI
Mercredi 2 Mars 2016
SOCIETE
10
l Maraichère à Niamey
A la rencontre des producteurs dans le 5ème arrondissement communal
. Soumaïla Hima
ancien gardien
de l’INJS, est en
pleine activité dans son
jardin cet après midi du
mardi 1er Mars 2016. Arrosage, repiquage et entretien de jeunes plants
de certains produits
comme la salade. Se
confiant sur leur condition de travail, il affirme
que cette activité, de maraichage, est un travail
qui paie bien. Il appuie
ses propos en précisant
que celui qui fait bien son
travail peut gagner plus
que ce que gagne un
fonctionnaire de l’Etat de
classe moyenne. «Si la
saison est bonne et qu’il
y a de la clientèle, on
peut gagner plus de
150.000 FCFA à plus par
mois » confie M. Soumaïla Hima. En effet, explique-t-il si la saison est
bonne, la planche de salade se vend entre
15.000 et 40 000 FCFA.
D’après Soumaila, le
mois d’avril est la meilleure période pour la production
maraîchère.
Présentement il indique
que c’est la période de
semence après celle de
la préparation de la terre
Le maraîchage, un travail difficile mais souvent recompensé
On aurait dû nous aider
avec du matériel comme
les motopompes» déclare-t-il.
A quelque 500 mètres de
lui se trouve M. Harouna
un autre maraîcher lui
aussi en pleine activité
sur son site en compagnie de son employé un
jeune d’une quinzaine
d’années. Intéressé par
nos interviews, M. Harouna marque une pause
pour répondre à nos
questions. Ainsi relativement aux conditions de
leur travail M. Harouna
remercie tout d’abord les
autorités
pour
avoir
construit la digue qui leur
permet d’exercer leurs
activités de maraîchage
sans crainte d’inondations. « C’est une grande
prouesse pour les autorités et une grande chance
pour les riverains » estime-t-il. M. Harouna assure que chacun d’eux
l Kader Amadou ONEP
M
qui a duré quelque trois
(3) à quatre (4) semaines.
Interrogé sur la propriété
du jardin, M. Soumaïla
Hima affirme que le terrain ne lui appartient pas.
«C’est la propriété de
mon beau fils qui, m’a
permis de l’exploiter gracieusement afin de satisfaire les besoins de ma
famille » dit-il soulignant
qu’il n’est pas le seul à
bénéficier de cette bienfaisance. ‘’Il y a beaucoup de personnes qui
en bénéficient’’ dit-il, tout
en remerciant son bienfaiteur de beau fils. Pour
ce qui est des difficultés
que rencontrent les maraichers dans leurs activités, M. Soumaïla Hima
demande aux bailleurs
(ONG, projet au l’Etat) de
les aider notamment en
motopompes. «Notre activité doit avoir l’adhésion
de tous pour accompagner la philosophie du
Président Issoufou Mahamadou, les ‘’3N’’. Les
gens qui mettent en
œuvre cette politique font
un mauvais choix en ne
s’intéressant pas à ceux
qui exercent cette activité
depuis de longues dates.
l Kader Amadou ONEP
Les alentours de la Ville de Niamey sont occupés par une multitude de sites maraîchers. Le
5ème arrondissement communément appelé rive
droite parce que séparé de l’autre partie de la
ville par le fleuve Niger en compte plusieurs
dont celui de Nogaré, l’un des plus importants
site est situé derrière l’Institut national de la
jeunesse des sports (INJS). Ici malgré, les
moyens limités dont ils disposent pour cette
activité, les maraîchers parviennent à tirer leur
épingle du jeu.
Près d’une vingtaine d’exploitants sont enregistrés au site de l’UAM
gagnent en fonction de
ce qu’il produit. « Pour
ma part, je gagne ma vie.
J’arrive à satisfaire mes
besoins et à prendre la
charge de ma famille.
Même les jeunes qui travaillent avec moi sont
bien payés. Chacun s’en
sort avec 20.000 fcfa le
mois » a indiqué M. Harouna. Il remercie le propriétaire de leur site qui
les a autorisés à y travailler et à profiter. Il déplore
n’avoir
pas
bénéficié des appuis des
projets ou ONG qui travaillent dans ce domaine.
« L’essentiel c’est d’avoir
un travail payant qui te
permet de te mettre à
l’abri de la mendicité, du
vol ou toutes autres activités illicites » se réjouitil.
Le site de l’Université
Abdou Moumouni de
Niamey, ‘’un trésor’’ qui
profite à plus d’une vingtaine de personnes.
Situé entre le Club
UNESCO de l’Université
Abdou Moumouni de
Niamey et le complexe
sportive de l’Université,
ce site est aménagé à
côté d’un grand ravin,
un ancien bras du fleuve
qui maintient toujours
une importante quantité
d’eau pendant la période de crue du fleuve
Niger et pendant la saison pluvieuse. Les exploitants de ce site
constitués généralement
d’étrangers (Burkinabés)
en profitent grandement.
C’est ce que nous ont en
effet confié deux (2)
grands exploitants, M.
Sana Ousmane et M.
Mahamadou Sana en
compagnie de leurs employés, des jeunes de 16
à 22 ans. D’après eux, la
particularité de ce site
par rapport aux autres
est que la terre est très
difficile à travailler. Il faut
préparer la terre pendant
plus d’un mois avec de
l’engrais et du fumier en
vue de la fertiliser.
C’est un site sur lequel
plus de 4 000 planches
de salade, de la tomate,
du choux, de la mante,
de l’oignon, d’oseille, de
la citronnelle, etc. C’est
un site qui est exploité 12
mois sur 12. « Sur ce site
on produit toutes ces variétés. Il y à même du
maïs que nous produisons. On arrive à rendre
et à faire de bénéfices,
mais cela dépend de la
période» souligne M.
Sana Ousmane âgé, la
cinquantaine
révolue.
«Cette période n’est pas
propice pour les producteurs. Il n’y a pas assez
de clientèle en gros. Et
c’est ce qui nous crée
souvent des difficultés
pour l’écoulement de nos
productions» ajoute M.
Sana Ousmane. Il a, à
son compte, deux (2)
employés un Burkinabé
et un Nigérien, tous
jeunes déscolarisés.
Selon Malik Diallo le travail est souvent très dur.
Mais il affirme être satisfait de son travail parce
qu’il arrive à gagner sa
vie, se payer des habits,
et
donner
quelques
choses à ses parents et
à se faire respecter
Mercredi 2 Mars 2016
SOCIETE
besoin et une forte demande de produits maraîchers.
Ils
ont
beaucoup déploré la
non-assistance de l’Etat
et des autres structures
comme les ONG et projets dans leurs activités.
«Un travail qui te permet
de prendre soin de ta famille et de satisfaire
beaucoup de tes besoins
c’est un bon travail. Sur
ce travail nous remercions Dieu, nous habillons nos femmes et
nos enfants, nous faisons du social donc c’est
un bon travail» argumente M. Mahamadou
Sana.
Il est nécessaire de soutenir les producteurs maraîchers
dans
leurs
activités cars ils contribuent beaucoup à l’amélioration des besoins en
alimentation de la population. Ils participent
aussi à la lutte contre la
délinquance et la pau-
l Kader Amadou ONEP
quand il est avec ses
amis. Malik souligne que
ce travail vaut mille fois
que de rester sans rien
faire et attendre des autres. « Si je trouve mieux
qu’ici, j’abandonne ce
travail. Nous sommes
payés par jour pour certains et par mois pour
d’autres. La rémunération varie selon les employeurs et la période
mais aussi le travail. Par
exemple l’arrosage fait
100 FCFA la planche et
travailler pour le compte
de quelqu’un vous fait
gagner de 20.000 à
40.000 FCFA le mois»
souligne Malik qui est au
repos à l’ombre d’un
hangar dans le jardin.
Sana Ousmane et Mahamadou Sana explique
qu’à partir du mois prochain, ils espèrent être
dans la période de
bonnes affaires. En effet,
précisent-ils, c’est une
période où il y a un grand
11
Les exploitants doivent bénéficier de l’aide de l’Etat et des partenaires
vreté des jeunes, etc.
Les organisations non
gouvernementales
et
l’Etat doivent venir en assistance à ces braves
producteurs afin de les
aider à booster leur production surtout dans ce
contexte où les autorités
nigériennes ont fait le
pari de mettre fin à la famine au Niger. Certains
producteurs
lancent
d’ores et déjà un cri de
cœur à l’endroit de
toutes les bonnes volon-
tés, d’autres souhaitent
une assistance dans
l’écoulement de leur production car souvent ils
produisent mais la clientèle manque.
Ali Maman (stagiaire)
l Marché de Djémagué
Entre abondance des légumes et dégringolade des prix
Ces derniers temps, on constate une abondance
de produits maraîchers sur l’ensemble des
marchés de la capitale. Le marché de Djémagué
est particulièrement connu pour être un carrefour
où, producteurs, acheteurs et vendeurs de
légumes se retrouvent.
Elh. Zakari A. Gado/ONEP
A
une bonne partie du
temps nous ne faisons
qu’attendre les clients.
Aujourd’hui par exemple,
j’ai acheté deux (2)
paniers de tomates en
raison de 3.000 FCFA
chacun. Comme vous
pouvez le constatez de
vous-même, depuis le
matin, je suis assise ici,
je n’ai pas vendu une
l
ssis devant leurs
étals ou déambulant d’une rue à
une autre, ils proposent
aux passants divers
légumes. La vendeuse
de tomates Mariamou
Adamou, explique que
les produits leur sont apportés par les producteurs qui cultivent sur les
rives du fleuve Niger.
Une partie des tomates
qu’elle vend provient
aussi du Nigeria, ou encore de la zone de Ouallam. Elle soutient qu’elle
achète le panier de tomates à 3.000 FCFA.
Mais il y a aussi des
paniers
qui
coûtent
jusqu’à 10.000 FCFA
selon elle. Tout dépend
de la taille du panier et
de la qualité des tomates. La marchandise
est livrée soit le soir soit
la nuit, ou à l’aube. En
matière de profit, Mariamou Adamou rappelle
que le marché fluctue
beaucoup.
«Il nous arrive d’avoir
des profits, cependant
que d’ici le soir, ou demain matin, j’aurai un
client pour mes tomates.
En effet, il y a des jours
ou je ne gagne rien.
Pourtant je fais des tas
dont les prix sont abordables, à savoir respectivement 600 et 1250
FCFA. Quand je parviens
à écouler un panier de
3.000 FCFA, mon bénéfice se situe entre 750 et
1000 FCFA» confie Mariamou Adamou.
Quant à la vendeuse de
choux, Zalika Abdou, qui
exerce cette activité
depuis 20 ans, elle
Sur le marché, l’offre dépasse largement la demande
seule tomate. Je prends
mon mal en patience,
tout en gardant l’espoir
Mercredi 2 Mars 2016
relève qu’en cette période la marchandise est
très abondante. Ainsi, il y
a des jours où il n’y a pas
de profits pour amortir
l’investissement. Cependant, cette activité de
vente lui permet d’acheter au moins son
savon. «Cela est mieux
que de dépendre continuellement d’autrui. Aujourd’hui,
même
un
membre de la famille ne
peut pas nous prendre
intégralement en charge,
car à la longue il va se fatiguer. C’est la raison
pour laquelle nous nous
retrouvons en tant que
mères dans ce marché »
affirme Zalika Abdou.
Contrairement à Mariamou, Zalika, elle se
rend dans les jardins
pour se procurer de sa
marchandise (le chou)
qu’elle achète à la
planche. Ceux qui ont
plus de moyens achètent
toutes les planches du
jardin. «Maintenant que
les légumes sont abondants, on achète la
planche à1000 FCFA.
Quand le produit est
rare, la planche peut se
vendre entre 2000 ou
3000 FCFA. Des fois, les
produits peuvent faire
deux (2) à trois (3) jours
sans qu’on parvienne à
les écouler. Dans ce contexte, comment peut-on
parler de profit » déplore
t-elle.
«Les
poivrons,
les
carottes,
et
les
aubergines que je vends
ne sont pas importés.
Tous ces produits sont
100% locaux. Ils viennent de Saga Gorou, de
Saga, et de Congou. Ils
sont cueillis à 17h pour
être acheminés
au
marché à 5h du matin»
explique Ibrahim Safil, un
autre vendeur. Il affirme
que le sac de 100 kg de
poivrons coûte actuellement 30.000 FCFA, tandis que celui de 50kg
coûte 15.000 FCFA.
Pour ce qui est du sac de
100kg de carotte, il est à
15.000 FCFA, et celui de
50 kg à 7.500 F CFA.
Pour l’aubergine, le prix
du sac de 100kg varie
entre 7.000 et 8.000
FCFA. Pour chacun des
produits précités, Ibrahim
Safil les vend par tas de
500 FCFA. Il explique
également que les bénéfices ne sont pas constants et le montant
diffère d’un jour à un
autre.
Aichatou Hama
Wakasso
et Samira Sabou
ANNONCES
12
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION
GENERALE DES IMPOTS DIRECTION DES RESSOURCES
HUMAINES, LOGISTIQUES ET FINANCIERES
République du Niger
Ministère de l’’Économie et des Finances
Direction Générale des Impôts
DGI-ONECCA NIGER
Communiqué conjoint de la Directrice Générale des Impôts
et du Président de l’Ordre National des Experts Comptables
et Comptables Agrées du Niger
-Considérant que le Règlement N°05/CM/UEMOA, du 28 juin 2013 a modifié le Règlement
N°04/96/CM/UEMOA du 20 décembre 1996, portant adoption d’un Règlement comptable
commun au sein de l’UEMOA.
-Considérant que ce système comptable a apporté des modifications substantielles à
l’ancien système, le rendant désormais, plus conforme aux standards internationaux et le
différencie du coup, du système comptable institué par l’Acte Uniforme de l’OHADA.
-Considérant que Le nouveau système comptable de l’UEMOA ou SYSCOA révisé a été
mis en exécution par le Règlement d’Exécution N° 005/2014/COM/UEMOA du 30 mai 2014,
portant détermination des modalités d’application du référentiel comptable commun au sein
de l’UEMOA, pour prendre effet à compter du 1er janvier 2014.
-Considérant qu’au Niger, les modifications introduites par le SYSCOA révisé ont été
intégrées au Droit positif nigérien par la Loi N° 2014-73 du 04 décembre 2014, portant Loi
de Finances pour l’Année Budgétaire 2015.
-Considérant les divergences de points de vue entre les Etats membres quant à
l’applicabilité du SYSCOA révisé.
-Considérant I’Avis N°03/2015 du 05 novembre 2015 par lequel la Cour Commune de
Justice et d’Arbitrage (CCJA) précise que le système comptable de l’OHADA demeure le
seul applicable dans les Etats parties, tout autre référentiel y étant dépourvu de valeur
juridique.
-Considérant que l’UEMOA n’a pas indiqué aux Etats membres la conduite à tenir.
-Considérant l’urgence qu’il y a de fixer les contribuables et les professionnels de la
comptabilité sur la position de l’Administration relativement à cette question.
La Directrice Générale des Impôts et le Président de l’Ordre National des Experts
Comptables et Comptables Agréés (ONECCA Niger) informent les contribuables et les
professionnels de la comptabilité que :
1°) Le référentiel comptable applicable en république du Niger demeure le SYSCOHADA;
2°) Cependant, les états financiers qui seraient établis au titre de l’Exercice 2015, selon le
SYSCOA révisé, sont recevables par les Services de la Direction Générale des Impôts.
LA DIRECTRICE GENERALE DES IMPOTS
MADAME ABDOU FAT! ABARCHI
COMMUNIQUE
La Directrice Générale des Impôts, a l’honneur d’informer
les propriétaires des véhicules à moteur que la vignette
automobile 2016 est disponible dans toutes les
Recettes des Impôts.
Elle les invite à s’acquitter de leurs obligations fiscales de
paiement de ladite taxe dès parution du présent
communiqué.
Passé la date du 31 mars 2016, les contrevenants
s’exposeront à l’application des pénalités, conformément
aux dispositions légales en vigueur.
La Directrice Générale des Impôts remercie par avance les
contribuables de leur civisme et leur présente ses vœux de
santé et de prospérité pour l’année 2016.
LE PRESIDENT-DE L’ONECCA NIGER
NOUHOU TARI
Mme Abdou Fati Abarchi
Marchés
République du Niger
Ministère de la Santé Publique
Secrétariat Général
Fonds Commun d’Appui à la mise en œuvre du PDS
BP : 11 323 - Niamey - Niger
Tel : (227) 20 72 69 60/20 72 27 82
Publics
Avis d’Appel d’Offres National (AAON)
N°01/2016/KIT-EQUI-AUDIO-DI-FC-PDS
Lot unique: Fourniture et Installation d’Equipements Audiovisuels pour la Direction des
Immunisations et de Kit communication pour les Centres de Santé Integré et les Cases de Santé
Cet Avis d’Appel d’Offres fait suite à l’Avis Général de Passation des Marchés paru online le 9 mars
2006 et dans le numéro 675 du 31 mars 2006 de «Development Busness», le sahel dimanche
N°1176 du 17 mars 2006 et les sahels quotidiens n°7098 du 20 et n°7099 du 21 mars 2006 et du
Plan de Passation des Marchés Publics 2015 du Ministère de la Santé Publique, transmis à la
Direction Générale du Contrôle des Marchés Publics et des Engagements Financiers par lettre
N°06/MSP/DGR/DMP/DSP du 13 janvier 2015 et approuvé par lettre N°63/MF/DGCMP/EF/DER du
23 janvier 2015 et publié dans le Sahel quotidien N°8880 du 19/02/2015 et N°8886 du 3/03/2015.
Le Gouvernement de la République du Niger a reçu des subventions de l’Agence Française
pour le Développement (AFD), de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le
Développement (AECID), du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) , de GAVI
Alliance et du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) sous forme de Fonds
Commun d’Appui à la Mise en Œuvre du Plan de Développement Sanitaire 2016 – 2020 en
diverses monnaies et à l’intention d’utiliser une partie de ces financements pour effectuer
des paiements au titre du marché de Lot unique: Fourniture et Installation d’Equipements
Audiovisuels pour la Direction des Immunisations et de Kit communication pour les Centres
de Santé Integrés et les Cases de Santé.
Le Ministère de la Santé Publique (MSP) sollicite des offres fermées de la part de soumissionnaires
éligibles et répondant aux qualifications requises pour fournir et installer les Equipements
Audiovisuels pour la Direction des Immunisations et le Kit communication pour les Centres
de Santé Integré et les Cases de Santé tenues à les recevoir.
Lot unique: Fourniture et Installation d’Equipements Audiovisuels pour la Direction des
Immunisations et de Kit communication pour les Centres de Santé Integrés et les Cases de
Santé.
Le délai de livraison est de deux (2) mois à compter de la date de notification du Procès- Verbal
de la validation des calculs fixcaux de la Direction Générale des Douanes
(Commission Technique chargée d’examiner la validité des calculs fiscaux).
La passation du Marché sera conduite par Appel d‘Offres National (AON) et ouvert à tous les
soumissionnaires de pays éligibles tels que définis dans les Directives de Passation des Marchés de
fournitures, travaux et services autres que les services de consultants de janvier 2011. Les
soumissionnaires éligibles et intéressés peuvent obtenir des informations auprès du :
République du Niger
Ministère de la Santé Publique
Direction Générale des Ressources
Direction des Marchés Publics et des Délégations de Service Public
Porte N°2.31 (2ème étage nouveau bâtiment)
Tél : 20 72 33 15/97 89 67 63
Email: failaye@yahoo.fr
et prendre connaissance des documents d’Appel d’offres à l’adresse mentionnée ci-dessus du lundi
au jeudi de 8h à 12h00 et de 15h30 à 17h30 et le vendredi de 8h à 12h30.
Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir un dossier d’Appel d’offres complet en français
contre un paiement d’une somme non remboursable de cent cinquante mille (150.000) francs CFA
(ou équivalent dans une monnaie librement convertible) en liquide ou en chèque certifié. Le document
d’Appel d’offres est à retirer directement par le fournisseur auprès de l’acheteur ou le dossier d’appel
d’offres pourra sur demande être envoyé par courrier express et après payement en avance des
frais d’acquisition et d’expédition. Les offres devront être soumises à l’adresse ci-dessous au plus
tard le 31 mars 2016 à 10 heures (heure locale).
La soumission des offres par voie électronique ne sera pas acceptée. Les offres arrivées en retard
ne seront pas reçues. Les soumissions seront ouvertes en présence des représentants des
soumissionnaires présents à l’adresse mentionnée ci-dessous, le 31 mars 2016 à 10h30mn (heure
locale).
La passation du Marché sera conduite par Appel d‘Offres National (AON) et ouvert à tous les
soumissionnaires de pays éligibles tels que définis dans les Directives de Passation des Marchés de
fournitures, travaux et services autres que les services de consultants de janvier 2011.
Les offres doivent comprendre une garantie de soumission de:
Lot Unique : un million (1.000.000) de FCFA (ou l’équivalent dans une monnaie librement
convertible)
L’adresse à laquelle il est fait référence ci-dessus est :
Ministère de la Santé Publique
Secrétariat Général
Fonds Commun d’appui à la mise en œuvre du PDS
BP : 11 323 Niamey, 2ème étage, Porte 207/ Tél : (227) 20 72 69 60
Dr IDRISSA MAIGA MAHAMADOU
Mercredi 2 Mars 2016
ANNONCES
Marchés Publics
REPUBLIQUE DU NIGER
REGION DE TILLABERI/ DEPARTEMENT DE KOLLO/ Commune Rurale de Liboré
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT
AOON : N°002/2016/CRL
Dans le cadre de l’exécution des Travaux de
construction du bureau de l’état civil, du mur de la mairie,
du mur de clôture du terrain de la maison du paysan et
d’une banque d’intrants agricoles (Commune Rurale de
Liboré dans le Département de Kollo, Région de
Tillabéri) financés sur le budget d’investissement
communal et libellés en trois lots comme suit :
Lot 1 : Construction du bureau de l’état civil et de 160 ml
de mur de clôture de la mairie,
Lot 2: Construction de 400 ml de mur de clôture du
terrain de la maison du paysan
Lot 3 : Construction et approvisionnement d’une banque
d’intrants agricoles.
(Tout soumissionnaire ne peut être attributaire que
d’un seul lot)
Le Maire de la Commune Rurale de Liboré sollicite des
offres fermées de la part des candidats éligibles et
répondant aux critères de qualification requises pour :
1. La passation du Marché sera conduite par Appel
d’Offres Ouvert tel que défini dans le Code des Marchés
publics et des délégations de service public aux articles
29 à 43, et ouvert à tous les candidats éligibles.
2. Les candidats intéressés peuvent obtenir des
informations auprès du secrétariat du Maire de la
Commune Rurale de Liboré et prendre connaissance
des documents d’Appel d’Offres à l’adresse cimentionnée de 8 h30 à 17h tous les jours du lundi au
jeudi, et de 8 h30 à 12 h 00 le vendredi.
3. Les exigences en matière de qualifications sont :
- Une copie légalisée attestation de non faillite et de non
liquidation datant de moins de : 6 mois
- Une copie légalisée du certificat d’agrément BTP de
2eme cat. au moins délivré par le Ministère de la
Construction.
- Une attestation de Régularité Fiscale (ARF) en son
originale fournie par le soumissionnaire datant de moins
de : 3 mois
- Une attestation délivrée par l’Inspection du Travail et
la CNSS en son originale datant de moins de : 3 mois
- Une attestation de non exclusion de la commande
publique en son originale datant de moins de : 6 mois
En outre :
- Le soumissionnaire doit produire une Déclaration d’une
Banque attestant qu’elle s’engage à mettre à sa
disposition une ligne de crédits correspondant à : 20%
du montant TTC de l’offre au moins.
Le Soumissionnaire doit établir qu’il dispose du
personnel pour les positions-clés suivantes:
- Un chef de chantier Adjoint technique des TP ou plus
Le soumissionnaire doit établir qu’il dispose du matériel
suivant en propre où en location : 1 camion Benne ; 1
bétonnière ; 2 aiguille vibrante ; 1 véhicule de liaison ; 1
cuve à eau d’au moins 6m3; 1 poste à souder ; 1 lot
d’échafaudage ; 1 lot de matériel de topographie.
4. Les candidats intéressés peuvent consulter
gratuitement le Dossier d’Appel d’Offres complet ou le
retirer à titre onéreux contre paiement d’un montant non
remboursable de 100.000 Fcfa.
5. Le délai d’exécution est de 3 mois ;
6. Les offres présentées en un (1) original et trois(3)
copies et accompagnées d’une garantie bancaire de
soumission d’un montant de 500 000 FCFA devront
parvenir ou être remises à l’adresse ci-après :
Secrétariat du Maire de la Commune Rurale de Liboré
au plus tard le 31/03/2016 à 9heures 00mn.
L’ouverture des plis sera faite le même jour le 31
/03/2016 à 10 heures à la Préfecture de Kollo en
présence des soumissionnaires qui souhaitent y assister
ou de leurs représentants dûment mandatés. Les offres
reçues après le délai fixé seront rejetées.
7. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de
courrier, les frais y afférents sont à la charge de l’acheteur
et le maître d’ouvrage ne peut être responsable par le
candidat de la non réception du dossier.
8. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs
offres pour un délai de 120 jours, à compter de la date
limite de remise des offres.
9. Par décision motivée, le Maire de la commune rurale
de Liboré se réserve le droit de ne donner aucune suite
à tout ou partie du présent Appel d’Offres.
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’AGRICULTURE
PROJET DE DEVELOPPEMENT DES EXPORTATIONS ET
DES MARCHES AGRO-SYLVO-PASTORAUX (PRODEX)
CREDIT : 5532 NE
HANEBERY BOUBACAR
13
Avis de Vente Groupe
Electrogène Reformé
La GIZ Niger,(sise Rue NB 118- Route de Kollo (non loin du
Commissariat Central) met en vente dans son état:
-Un (01) Groupe Electrogène de Marque PERKINS de 15 KVA
Date d’Acquisition : Novembre 2012
Ledit Groupe est visible et peut être visité dans notre cour du
mercredi 02 au vendredi 11 mars 2016 suivant les horaires
ci-après:
Matinée : De 9h à 12 h
Après - midi : De 15h à 16h
Les offres sous enveloppes fermées doivent parvenir avec la mention
suivante:
GIZ Bureau, BP. NI910 814 Niamey Offre pour Groupe Electrogène
Et déposées à la Réception du bureau GIZ, au plus tard le mardi 15
mars 2016.
Les offres arrivées après cette date ne seront pas prises en
considération.
Montant à proposer: Environ 3 000 000 FCA
COMMUNIQUE
Maître CISSE Oumarou et Famille remercient tous ceux
ou celles qui lui ont témoigné de leur affection lors du
décès de son épouse Hadja Tenin KALIFA survenu le 22
janvier 2016.
Les informent par la même occasion que la Fatiha du
40ème jour sera dite à la mémoire de la défunte à son
domicile sis sur au quartier Zabarkane le mercredi 2
mars 2016 à 7 heures 15 minutes.
Avis d’Appel d’Offres National
Le Gouvernement de la République du Niger a reçu un crédit de
l’Association Internationale pour le Développement pour financer le Fonds
Additionnel du Projet de Développement des Exportations et des Marchés
Agro Sylvo Pastoraux (PRODEX), et a l’intention d’utiliser une partie de ce
crédit pour effectuer des paiements éligibles au titre du Marché AON
N°05/TRAVAUX/PRODEX/5532 NE relatif aux Travaux de construction
d’un seuil de recharge de la nappe à TCHIDAFAWA, et de la réhabilitation
d’un autre à MARAKA, dans la Commune Rurale de GABI Département
de MADAROUNFA, Région de MARADI.
N°05/TRAVAUX/PRODEX/5532 NE
des prescriptions spéciales sont les clauses du Dossier Type d’Appel
d’Offres, Passation des Marchés de Travaux (Droit Civil) Août 2012, publié
par la Banque Mondiale.
4. L’Appel d’Offres se déroulera conformément aux procédures d’Appel
d’Offres International spécifiées dans la publication de la Banque
« Directives : passation des marchés financés par les Prêts de la BIRD et
les Crédits de l‘IDA édition de mai 2004 révisés en octobre 2006 et mai
2010 et est ouvert à tous les soumissionnaires des pays qui répondent
aux critères tels que définis dans le Dossier d’Appel d’Offres.
5. Les soumissionnaires intéressés éligibles peuvent obtenir de plus
amples renseignements auprès de M. Bola Moussa Coordonnateur du
PRODEX et examiner le Dossier d’Appel d’Offres à l’adresse ci-dessous
du lundi au jeudi de 8h30 mn à17h30 et le vendredi de 8h30mn
à13h30mn.
Projet de Développement des Exportations et des Marchés
Agro-Sylvo-Pastoraux
BP: 507 Niamey Tél: 20 35 00 68
E-mail :niger_prodex@yahoo.fr ou moussabola@yahoo.fr
Un soumissionnaire peut soumissionner pour un ou l’ensemble des
lots et peut être adjudicataire des 2 lots.
1. Le Ministre de l’Agriculture, invite, par le présent Appel d’Offres, les
soumissionnaires intéressés à présenter leurs offres sous plis fermés, pour
la réalisation des travaux ci-dessus.
2. Le Dossier d’Appel d’Offres pourra être retiré par les candidats à
l’adresse ci-dessous, sur présentation du reçu de paiement de Cent Mille
(100 000) Francs CFA correspondant au prix de vente non remboursable
du dossier.
3. Les clauses des Instructions aux soumissionnaires et celles du Cahier
Mercredi 2 Mars 2016
6. Toutes les offres doivent être déposées à l’UCTF du PRODEX au plus
tard le 23 mars 2016 à 10h et être accompagnées d’une garantie de
soumission d’un montant de :
Lot 1: 10.000.000 FCFA
Lot 2: 2.000.000 FCFA
7. Les plis seront ouverts en présence des représentants des
soumissionnaires qui souhaitent être présents à l’ouverture, le 23 mars
2016 à 10h 30 mn, dans la salle de réunion du Ministère de l’Agriculture.
Les offres remises en retard ne seront pas acceptées.
Toutefois les offres seront acceptées séance tenante par la Commission
d’ouverture des offres.
SOCIÉTÉ
14
l Les vertus nutritives de l’œuf
Un important apport en énergie et en hormones
es œufs sont une source
de minéraux et de vitamines : D, E et K. Ils
contiennent également du fer
ou du phosphore, une source
d’iode, indispensable pour la
régulation de la thyroïde. De
plus, ils apportent du sélénium, un antioxydant par excellence. Les oeufs sont
également source de protéines, qui les rendent incontournables
pour
les
végétariens. L’œuf ou plutôt le
jaune d’œuf est riche en cholestérol, c’est un fait incontestable (environ 225 mg de
graisse pour un œuf moyen.)
C’est pourquoi il a été demandé aux personnes ayant
trop de cholestérol de limiter
leur consommation d’œufs à 3
par semaine. Mais des études
ont démontré que les œufs ont
L
un peu d’effets sur le taux de
cholestérol sanguin et influent
donc très peu sur les maladies
cardiovasculaires.
Les œufs ont donc été réintroduits dans les habitudes alimentaires ainsi que dans le
régime anticholestérol. La recommandation actuelle est de
s’autoriser jusqu’à 6 œufs par
semaine à condition de limiter
les aliments riches en acides
gras saturés et en acide gras,
soit la viande rouge, les fromages, la crème, le beurre, les
gâteaux et les biscuits industriels. Les œufs seraient également des alliés de choix
dans la lutte contre le poids.
En effet, les protéines qu’elles
contiennent permettraient de
limiter la perte musculaire, de
faciliter la fonte graisseuse, de
réduire le grignotage. Vous
l DR
L’œuf, un produit animal riche, nourrissant et polyvalent. Mangé au petit déjeuner, l’œuf apaise la faim et
aide le corps à prendre moins de calories possibles
durant la journée. L’œuf est une excellente source de
protéines complètes et de vitamines. C’est un aliment
riche en vitamines B12, B2 et B1 qui ont un rôle énergétique, réparateur de cellules, producteur d’hormones et participent en particulier à la formation des
globules rouges, en vitamine D qui favorise la consolidation des os, des dents et du système immunitaire,
en véhiculant le calcium et le phosphore dans le sang.
L’oeuf, une excellente source de proteines
pouvez donc prendre des
œufs au petit-déjeuner, mais
pour ceux qui en sont allergiques, ils peuvent se rabattre
sur les produits laitiers. En tout
cas, les œufs se conservent
au frigo et pas plus de trois semaines.
Les œufs contribuent à améliorer la santé oculaire. Ils sont
une source de vitamine A qui
est nécessaire à la fabrication
des piments au fond de la rétine. Ils sont également source
de caroténoïdes particuliers,
de la lutéine et de zéaxanthine, responsable de la couleur du jaune d’œuf, qui sont
connus pour leur rôle dans la
vision. Ces composés permettent également de lutter contre
la dégénérescence maculaire
liée à l’âge, une maladie qui
peut entraîner la cécité. Les
œufs améliorent également la
fonction cérébrale, car la choline contenue dans les œufs
est un nutriment essentiel. Elle
joue un rôle essentiel dans le
développement du fonctionnement du cerveau et de la mémoire. Ils sont un allié-choc
pour les femmes enceintes,
car ces protéines contribuent
au bon développement du
fœtus, du fer, de la vitamine A
et D qui favorisent la solidité
du squelette et le bon déroule-
ment de la croissance.
Pour modifier le profil lipidique de l’œuf, l’alimentation
de la poule a été changée.
Depuis une quinzaine d’années, les chercheurs étudient
l’enrichissement en oméga 3
de l’alimentation de la poule.
Pour cela, il suffit d’ajouter
des graines de lin riches en
acide alpha linoléique (ALA)
à sa nourriture. Ces œufs
oméga 3 peuvent être
consommés par des personnes qui ne mangent pas
de poisson et bien sûr chez
les personnes qui ont trop de
cholestérol. En effet, l’œuf enrichi en oméga 3 contient toujours du cholestérol, mais
renferme en même temps la
molécule qui contrebalance un
peu ses effets négatifs. Par
contre, les personnes souffrant de diabètes doivent se
restreindre sur les œufs. Le
risque d’infarctus augmente
avec le nombre d’œufs
consommés par semaine chez
la personne qui souffre de diabète.
(Source : Santé alimentation)
AVIS DE RECRUTEMENT INTERNE & EXTERNE
ADMINISTRATEUR BASE DE DONNEES & SUPPORT BI
Les activités principales :
- Définir les bases de données et les procédures d’exploitation;
- Assurer la définition et le respect des normes et standard de
développement et d’exploitation autour des bases de données
et des datawarehouse;
- Veiller à l’intégralité et la qualité des données applications
métiers;
- Veiller au respect de la confidentialité des données et gérer
les droits d’accès;
- Garantir de bonnes performances des bases de données
applications métiers;
- Assurer la sauvegarde des bases de données en exploitation
- Déployer des outils pour faciliter l’extraction des données
aux utilisateurs;
- Proposer les évolutions nécessaires dans un souci constant
d’amélioration du service aux utilisateurs ;
- Apporter le support technique dans la production des
statistiques fiables et de qualités ;
- Respecter et appliquer le plan qualité de la direction
générale;
- Toute autre tâche que pourrait lui confier la direction en
rapport avec ses compétences.
Profil :
- Bac + 3/4 en informatique – analyste programmeur;
- Avoir une expérience de 2 ans dans une fonction similaire
- Connaissances approfondies sur les techniques de
l’administration des systèmes de BDD;
- Maitriser la mise en œuvre des systèmes de gestion de bases
de données (Oracle, SQL, MySQL, Post gre, etc.);
- Savoir gérer les relations avec les utilisateurs ;
- Savoir gérer les situations d’urgence et hiérarchiser les
priorités;
- Comprendre l’anglais technique du domaine ;
- Etre rigoureux et disponible ;
- Etre âgé au minimum 25 ans.
COMPOSITION DU DOSSIER
•Une lettre de motivation adressée au Directeur Général de
Atlantique Telecom Niger ;
•Un curriculum Vitae détaillé ;
•Une copie du dernier diplôme.
RECEPTION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE
Les dossiers de candidature seront déposés, au plus tard en
fin de matinée du lundi 07 mars 2016 à la Direction des
Ressources Humaines (DRH).
Mercredi 2 Mars 2016
SOCIÉTÉ
15
l Culture de rente au Niger
e souchet, de son nom scientifique cypérus esculentus aussi appelé ‘’amande
ou gland de terre’’, ‘’noix tigrée’’
ou ‘’pois sucré’’ est abondamment cultivé dans cette zone.
Ce sont des milliers d’hectares
qui sont ensemencés de cette
plante herbacée originaire du
bassin méditerranéen. Toutefois, il est difficile de dater le
début de la culture de cette
plante à Tchadoua. Les personnes
approchées
confient
qu’elles ont trouvé le souchet
qui reste avec l’arachide, la principale culture de rente des populations de cette commune.
Le marché hebdomadaire qui se
tient tous les vendredis est une
véritable bourse du souchet.
Déjà l’animation dudit marché
commence jeudi soir. Les
camions venus du Nigeria prennent leur quartier dans la partie
nord-est, réservée aux céréales,
mais pratiquement occupée par
les ‘’traders’’ du souchet. Les
producteurs des zones lointaines et les intermédiaires
acheminent leurs marchandises
en véhicules, en charrette ou en
pousse-pousse. L’ambiance du
marché atteint son paroxysme,
le vendredi après la grande
prière (Juma’a) dans cette ville
aussi berceau du courant religieux musulman ‘’Izala’’ dans
la région de Maradi. Comme
tous les marchés hebdomadaires des zones rurales,
celui de Tchadoua ne déroge
pas à la règle. Il y règne cette
‘’pagaille’’
presque
indescriptible.
De part et d’autre de la rue principale qui mène dans ce
marché, des étals sont visibles.
Certains produits comme les tubercules, la canne à sucre et les
produits manufacturés venus du
Nigeria jonchent le sol. D’autres
sont vendus sur des tables.
Dans les ruelles qui serpentent
le marché, se croisent les charrettes, les vieux véhicules de
transport en commun des zones
rurales, les pousse-pousse et
les bruyants taxis motos ou
kabou-kabou. Du côté nord-est
du marché, les différents acteurs de la commercialisation du
souchet sont en pourparlers par
petits groupes. Aux environs de
16 heures, c’est le moment de
fixer le prix avec lequel, les importateurs et autres gros commerçants doivent prendre la
collecte du jour auprès des pe-
L
tits commerçants collecteurs appelés ici ‘’yan katcharé’’.
Débout à côté de son étal, le
vieux Malam Sankébé 70 ans,
dont 50 ans dans le commerce
du souchet, nous confie qu’à
cette période ce sont surtout les
petits producteurs qui écoulent
leurs récoltes. ‘’Ils sont obligés
de le faire parce qu’ils doivent
éponger les dettes contractées
pour se procurer de l’engrais ou
pour payer les travailleurs’’ dit-il.
Ce que confirme M. Seydou
agent d’agriculture à la retraite.
‘’Pour les grands producteurs, il
faut attendre février pour voir
leur production sur le marché’’
dit-il. Pourtant malgré cet état de
fait, le marché est visiblement
bien approvisionné. Des piles
de sacs de 100 kg de souchet
sont visibles partout dans cette
aire réservée aux céréales.
Aussi, même si il n’ya pas de
statistiques officielles établies et
actualisées sur la production du
souchet, le nombre de camion
qui quittent le marché de
Tchadoua en direction principalement du Nigeria en donne
une idée. En effet, aux environs
de 17 heures, 31 camions de 10
à 30 tonnes sont déjà sortis du
marché d’après les agents de
police et de la mairie chargés de
l’enregistrement à la sortie principale du marché. Le maire de
la commune de Tchadoua reconnaît la part importante de la
production du souchet dans son
entité. En effet, confie M.
Saadou Yahaya, il y a des producteurs qui peuvent récolter
1000 à 2000 sacs par saison.
Malheureusement, déplore –t-il
la commercialisation n’est pas
organisée. La conséquence est
que ce sont les commerçants et
exportateurs qui en profitent
plus que les producteurs.
Ce dont se plaint Elhadj
Oumarou Wakasso, un commerçant de 47 ans dont 30 ans
dans le souchet. ‘’Il n’y a aucune
organisation de la vente du
souchet. Nous vendons toute
notre production aux commerçants du Nigeria. C’est eux
qui la réexportent au Cameroun, au Tchad et dans d’autres
pays’’ se lamente-t-il. ‘’Nous
souhaitons
avoir
d’autres
débouchés pour exporter nousmêmes notre production. Nous
gagnerons mieux et notre pays
aussi’’ ajoute-t-il.
Pourtant la commune de
Tchadoua est retenue pour
Mercredi 2 Mars 2016
bénéficier d’un des cinq
marchés internationaux de
céréales de la région de Maradi
avec les communes de Jiratawa, de Tessaoua, de Sabon
Machi et de Guidan Roumdji. Si
le projet est très avancé dans
les trois premières communes,
il n’en est pas autant à
Tchadoua, où il est mis en veille
pour ne pas dire compromis du
fait des ‘’divergences d’appréciations’’ pour ne pas dire des
‘’calculs politiciens’’ entre le
maire de la commune et le
député au titre de la localité
selon les mots du maire. ‘’La
construction de ce marché aurait dû permettre de mettre en liaison producteurs et acheteurs
et permettre aux premiers
d’avoir de meilleures opportunités pour l’écoulement de leurs
productions’’ reconnaît M.
Saadou Yahaya, maire de
Tchadoua.
En attendant, la réalisation de
cette infrastructure, la désorganisation de la filière profite
surtout aux spéculateurs plus
qu’au producteurs. En cette
période de récolte, les prix varient de 10.500 à 13.000 Fcfa
pour le sac de 100 kg du
souchet petits grains et 17.000
à 18.000 Fcfa pour le sac de
100 kg de souchet gros grains.
La mesure locale ou ‘’Tiya’’ est
vendue entre 300 et 450 F selon
la variété du souchet. ‘’D’ici quatre mois, le sac de 100 kg peut
atteindre 18.000 à 20.000 Fcfa
pour le petit souchet et 25.000 à
30.000 Fcfa pour le souchet
gros grain’’ explique Elh
l
l
Tchadoua, commune située à une quarantaine de kilomètres
de Maradi, chef de lieu de région et à 35 km d’Aguié, chef-lieu
de département, est une localité très active économiquement. Située sur la RN1, elle est aussi un carrefour où se
retrouvent les populations des localités nigérianes proches
comme Magama et celles de la partie nord de la région de
Maradi. Mais Tchadoua est aussi et surtout connu pour un
produit, le souchet. Elle est non seulement la plus importante zone de production mais aussi le plus grand marché
du pays où est commercialisée cette spéculation.
Aboubacar Abzo ONEP
Tchadoua, le pays du souchet
Des jeunes dans un champ de souchet
Oumarou Wagé.
Le souchet est une plante
herbacée à tubercule. Sa récolte est très laborieuse puisque
qu’il faut extraire les tubercules
globuleux enfouis dans le sol.
La première étape de cette
opération consiste à bruler la
partie haute de la plante. Cette
pratique a, selon les spécialistes, un impact écologique.
‘’Elle détruit la biodiversité (petite flore et même la faune)’’ explique Nafiou Sani, ingénieur
agronome, directeur départemental de l’Agriculture de Gazaoua.
Après avoir brulé la partie extérieure de la plante, on procède
au labourage de la parcelle qui
se faisait auparavant à la main
au moyen des houes. Mais aujourd’hui, le labour se fait par
des houes attelées à un animal
de trait. Une fois le sol retourné,
l’on procède à l’extraction des
tubercules qui se fait au moyen
de grand tamis. Le premier
tamisage permet de séparer le
sable des tubercules. C’est
pourquoi on passe la récolte au
vent pour séparer les grains de
souchet avec les cailloux et
autres impuretés.
C’est un travail extrêmement difficile qui n’est pas aussi sans
risque pour ceux qui le font du
fait de la forte quantité de poussière qu’ils peuvent inhaler
surtout s’ils ne portent pas de
protection. En cette période de
récolte, un ouvrier qui extrait un
sac de souchet est payé entre
2500 et 3500 Fcfa.
Il faut savoir que le souchet est
consommé cru ou grillé enrobé
de sucre ou salé. Il est aussi
transformé pour fabriquer un
jus. Le souchet serait aussi utilisé par l’industrie des brasseries
pour sa teneur en glucide et en
amidon.
l Siradji Sanda,
Envoyé spécial
Le souchet, une plante médicinale
Le souchet comestible ou
souchet est une plante
médicinale d’une grande
utilité pour aider et favoriser
les digestions difficiles, il
est efficace pour traiter les
troubles de la digestion. Le
souchet ou amande de terre
due à sa saveur qui est similaire à l’amande est un
légume ancestral dont le tubercule est d’une grande
richesse en oméga 6 et 9 efficaces contre le cholestérol.
e souchet est une plante
médicinale ancienne connue
pour son usage alimentaire
depuis plus de trois mille ans, il
possède des propriétés thérapeutiques digestives et laxatives ainsi
que des vertus amaigrissantes.
Sa principale fonction est d'aider
à la digestion en favorisant les digestions difficiles et en traitant de
nombreux troubles digestifs, de
même qu'il a une action sur le
cholestérol en le réduisant grâce
à sa teneur en oméga 6 et 9.
C’est le tubercule du souchet comestible qui renferme les
principes actifs, dont une huile fixe
et des acides gras (oméga 9 et
L
oméga 6), de l’amidon et différentes vitamines, surtout la vitamine E, des fibres, des glucides et
des lipides ainsi que des phytostérols.
Le souchet est une plante médicinale comestible dont l'usage en
alimentaire est important certes,
mais dont les vertus thérapeutiques étaient utilisées en
médecine traditionnelle égyptienne, mais aussi ayurvédique et
européenne. Il était d'usage de
l'employé pour ses capacités
aphrodisiaques et carminatives,
digestives et diurétiques, emménagogue et stimulant ainsi que
tonifiant. Il permettait de soulager
les flatulences lors de la digestion
et d'une grande efficacité dans les
digestions difficiles, il soignait les
coliques et freinait les diarrhées et
la dysenterie, il était bénéfique
pour favoriser la production
d'urine ainsi que pour aider à la
menstruation.
Le souchet comestible est une
plante de type vivace et persistante dont la hauteur varie d'une
vingtaine de centimètres à près de
cinquante centimètres de hauteur,
il fait partie de la famille des
poacées
(graminées,
cypéracées). Il présente un tubercule de forme cylindrique et de
teinte brune, son feuillage est persistant est d'une grande finesse et
dont les feuilles sont linéaires et
d'un vert glauque. Son inflorescence est réunie en ombelle faite
d'épis de fleurs de couleur crème
à jaune pâle et laissant la place à
un fruit de type akène comprenant
trois angles.
Le souchet est une plante légume
des plus anciennes sa culture remonterait à plus de trois mille ans,
il fut retrouvé des traces écrites à
la grande époque de l'Égypte ancienne et ce n'est qu'à partir du
huitième siècle que le peuple
arabe l'a exporté en Europe précisément en Espagne. Il était
d'usage au temps des pharaons
d'utiliser les fibres contenues dans
sa tige pour en fabriquer du papyrus, pour ce faire le tissage de
ces fibres devait être croisé et
écrasé jusqu'à obtenir une feuille
« papyrus » plate et suffisamment
rigide.
(Complémentsalimentaires.com)
16
SOCIETE
l Tribune
Ils ne croient pas en l’avenir !
epuis une dizaine d’années, la
croissance semble se déplacer
vers les économies émergentes,
mais tout à coup les pays membres des
BRICS – à une exception près, à savoir
l’Inde – se sont engouffrés dans les
mêmes modèles auxquels ils s’opposaient. Ce n’est donc pas par hasard que
ces pays eux aussi, à l’exception de
l’Inde justement, vont voir diminuer leur
population active dans un proche avenir.
Dans ce tourbillon, la croissance devra
cependant venir de quelque part. En
Afrique, elle est tirée par des investisseurs qui recherchent de gros bénéfices
et des débouchés qu’offrent un certain
nombre de grandes tendances, notamment le nombre appréciable des consommateurs qui sera presque égal à
celui de l’ensemble de la population des
Amériques et de l’Europe à l’horizon
2025, la progression de la classe
moyenne conjuguée à une urbanisation
rapide qui engendre des consommateurs
enthousiastes dont les dépenses devraient s’élever à environ 1 000 milliards
de dollars à l’horizon 2020 et l’existence
d’une population jeune qui constituera
plus d’un quart de la population active
mondiale à l’horizon 2050.
En plus des réformes que l’Afrique a entreprises, son secteur financier est parvenu à maturité et suscite dès lors un
grand intérêt pour ses obligations souveraines, lesquelles sont aujourd’hui au
cœur de la réflexion sur la viabilité de la
dette du continent. Cette évolution, en
particulier, fait naître des rumeurs sur
l’imminence d’une nouvelle crise de la
dette en Afrique. Selon sa définition communément admise, la viabilité de la dette
s’entend de la possibilité pour un pays de
s’acquitter de ses obligations présentes
et futures en matière de service de la
dette en entier sans recourir à des mécanismes d’allègement de celle-ci, sans
solliciter son rééchelonnement ou sans
accumuler d’arriérés.
Il importe de replacer l’endettement antérieur de l’Afrique dans son contexte.
Contrairement à l’idée répandue que
beaucoup voudraient faire admettre, le
surendettement que l’Afrique a connu
autrefois n’était pas seulement le fruit de
la mauvaise gouvernance, de la corruption ou des conflits qui y régnaient. Il était
également dû à la géopolitique de la
guerre froide, à la médiocrité des
politiques budgétaires des pays industrialisés, à leurs taux d’intérêt réels négatifs qui incitaient les pays en
développement à emprunter avec
frénésie, ainsi qu’à la facilité d’accès au
D
crédit – en particulier pour les pays exportateurs de pétrole – qui, à la lumière
des événements ultérieurs, aidait
vraisemblablement les pays industrialisés à s’adapter aux deux chocs
pétroliers des années 70. Une interminable récession mondiale est venue
provoquer l’effondrement des marchés et
des cours des produits de base. Les fluctuations des taux de change ont fait gonfler les dettes de l’Afrique libellées en
dollar. Comme si ce cocktail explosif ne
suffisait pas, les politiques protectionnistes en vigueur sur les marchés mondiaux ont entravé les efforts de l’Afrique
pour échapper au piège de l’endettement. La charge du service de la dette
étant devenue trop lourde, un cercle
vicieux s’est créé : les pays africains
contractaient de nouveaux prêts pour
rembourser les anciens. De fait, ils
dépensaient plus pour assurer le service
de la dette que pour toute autre catégorie
de frais ou d’investissement. En 2012, ils
consacraient encore environ 10 % de
leurs recettes d’exportation au service de
la dette extérieure, ce qui constituait une
amélioration par rapport aux plus de 40
% des années 90.
Chose intéressante, le ratio de la dette
extérieure totale au PIB du continent est
en fait en baisse depuis le consensus de
Monterrey de 2002 qui a enclenché le
processus d’allègement de la dette par
l’initiative en faveur des pays pauvres
très endettés (initiative PPTE) et l’initiative d’allègement de la dette multilatérale
(IADM). Grâce à ces deux mécanismes,
la dette extérieure de 35 pays africains a
été annulée à hauteur de 100 milliards de
dollars.
La dette extérieure totale de l’Afrique dépasse 30 % de son PIB depuis 2010 et,
selon les projections, devait atteindre
37,1 % avant la fin de 2015. Toutefois, le
ratio de la dette extérieure nette au PIB
n’est que de 1 %, ayant même été négatif
depuis 2006 en raison des réserves internationales de l’Afrique. Par exemple,
celui de l’Algérie se chiffre en moyenne à
-82,3 % depuis 2010.
En ce qui concerne le ratio de la dette
publique totale au PIB de l’Afrique, les
chiffres stagnent au-dessus de 30 %
depuis 2006 et ont progressivement augmenté entre 2010 et 2014. Évalué à 38
% en 2014, le ratio reste quand même
plus faible qu’au cours des décennies
précédentes. En outre, ce niveau d’endettement est comparable à celui
d’autres pays en développement et bien
inférieur à celui des économies
avancées. Par exemple, la dette totale
l
DR
À n’en pas douter, l’effet domino de la forte réduction de leurs taux
d’intérêt par cinq banques centrales – à savoir celle du Danemark,
celle de la Suisse, la Banque centrale européenne, la banque du
Japon et, plus récemment, celle de la Suède – pour les ramener à des
niveaux négatifs a fait frissonner plus d’un. Considérée comme une
tentative désespérée pour stimuler la croissance en encourageant
les dépenses et pénalisant l’épargne, l’instauration de taux d’intérêt
négatifs s’explique en fait beaucoup plus par la non-viabilité d’un
modèle de dépenses publiques conçu pour une courbe
démographique qui n’existe plus. On voit apparaître aujourd’hui une
population vieillissante comprenant un nombre insuffisant de
personnes actives. De plus, celles-ci n’ont qu’une faible productivité.
Cela étant, le monde semble étreint par la peur psychologique d’une
autre crise mondiale de la dette qui se profile à l’horizon, ce qui n’est
guère surprenant. En effet, les analystes et les autorités politiques
refusent de discuter de l’évolution de la population, la réalité étant
très difficile à concilier avec le populisme et leurs intérêts de courte
durée.
M.Carlos Lopès
des pays membres de l’OCDE s’élevait à
près de 80 % de son PIB en 2008 et était
censée atteindre 111,2 % en 2015. Avec
un ratio PIB/endettement de 230 %, le
Japon est le pays le plus endetté du
monde.
D’où vient alors que d’aucuns parlent
de pression de la dette ?
Avant 2009, les obligations souveraines
émises par les pays africains étaient
négligeables. Aujourd’hui, leur montant
s’élève à plus de 18 milliards de dollars.
Ce chiffre ne revient cependant pas à
dire que des gouvernements incompétents sont en train d’accumuler des
dettes à des niveaux intenables, mais
plutôt que des emprunteurs raisonnables
profitent de la faiblesse des taux d’intérêt
pour financer leur croissance. Le mal a
été de ne pas tenir compte de la volatilité
des taux de change et des marchés des
changes. Les États africains devraient
perdre jusqu’à 10,8 milliards de dollars,
soit l’équivalent de 1,1 % du PIB de la région, sur les obligations souveraines
qu’ils ont émises en 2013 et 2014, principalement à cause des risques de
change.
L’évolution des fondamentaux macroéconomiques, tels que l’effondrement
des cours des produits de base, peut
aussi influer considérablement sur la
dette souveraine. Celle-ci est tirée par les
politiques monétaires asynchrones des
économies avancées et puissantes. Tout
défaut de paiement est toujours périlleux.
En effet, si les États peuvent remettre
des dettes, les investisseurs privés ne le
font certainement pas et fixent des conditions plus rigoureuses pour faire en
sorte que les échéances soient respectées. Il n’existe aucun mécanisme cohérent permettant de gérer de futures
crises de la dette souveraine. Les mécanismes propres aux divers créanciers
qui ont été utilisés pour faciliter les restructurations de la dette par le passé
n’existent plus. Certes, le FMI a proposé
un mécanisme de restructuration de la
dette souveraine il y a plus de 10 ans,
mais il n’existe toujours pas d’accord international sur ce sujet. Tout le monde
s’accorde à dire que les règles en vigueur
sont trop favorables aux créanciers, mais
que la meilleure solution ne serait pas de
pousser à la conclusion d’un accord international trop favorable aux emprunteurs. Tout accord mondial devrait donc
établir un juste équilibre entre les
créanciers et les emprunteurs.
En fin de compte, l’endettement va s’aggraver dans les pays ayant un faible
niveau de discipline budgétaire et ceux
qui empruntent excessivement, mais ne
pensent guère aux remboursements.
Chaque État doit renforcer ses capacités
de gestion de la dette et être soumis à
l’obligation de rendre compte de l’emploi
des fonds empruntés. À cet effet, tout
projet d’emprunts nouveaux doit être
examiné dans le cadre d’une stratégie
générale de gestion de la dette souveraine à moyen terme.
Enfin, il y a lieu de faire preuve de souplesse dans la fixation des plafonds de la
dette et l’évaluation de celle-ci. Les pays
africains ne doivent pas être soumis à
des contraintes ou des privations excessives. La viabilité de la dette ne peut être
assurée que si toutes ses composantes
sont traitées de façon globale lors de sa
restructuration et si un mécanisme clair
est mis en place pour amener toutes les
parties prenantes à trouver un consensus
sur les moyens de combler les failles de
l’architecture financière. Il sera difficile
aux pays riches de l’accepter, à moins
qu’ils ne s’attaquent à leurs problèmes
structurels réels créés par le vieillissement de la population.
Si la solution consiste à payer les banques pour qu’elles conservent l’argent,
les pays de l’OCDE montreront qu’ils ne
croient pas en l’avenir. L’Afrique ne peut
s’offrir ce luxe.
Par Carlos Lopes
AVIS DE PERTE
Avis est donné par l’Etude de Maître BIZO MATSAHI LIMANE, Notaire à la résidence
de Konni Tel 20640183, 96.97.91.63 ; de la perte du Permis Urbain d’Habiter N°209
du 12/01/1980, de la parcelle n°C de l’ilôt 201 du lotissement 1959, au nom de Elh
HAROUNA ATTO, commerçant demeurant à Konni, établi par la Sous-préfecture de
Konni
Toute personne qui l’aurait retrouvé, est priée de bien vouloir le déposer à l’Etude
ci-dessus indiquée ou à la Mairie de Konni.
Me BIZO MATSAHI LIMANE
Mercredi 2 Mars 2016
ETRANGER
17
l Libye
Timide retour à la normale à Sabrata
La vie a repris timidement dans la cité libyenne
de Sabrata, passé le choc de l'occupation pendant quelques heures du centre-ville par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) qui en ont été
chassés au prix de violents combats.
inq jours après un
raid américain qui
avait détruit un
camp de l'EI dans une banlieue de Sabrata faisant 50
morts et tuant probablement un de ses chefs,
quelque 200 jihadistes
avaient réussi le 24 février
à prendre le contrôle du
QG des forces de sécurité
et de bâtiments de la ville à
la faveur d'une attaque
nocturne. Cette première
manifestation publique de
l'EI dans la cité côtière
située à 70 km à l'ouest de
Tripoli et les combats entre
miliciens et jihadistes qui
avaient continué dans ses
environs ont poussé les
habitants à se terrer chez
eux pendant quatre jours.
Mais dimanche, au lendemain de l'annonce de la
"victoire" des milices, la
plupart des marchés ont
rouvert leurs portes, de
même que les magasins,
C
l
même si les clients sont encore rares. Quoique encore
timide, la circulation a
repris mais les établissements scolaires resteront
fermés jusqu'à une "normalisation totale de la situation", selon les autorités
locales.
Les banques devraient rouvrir cette semaine. "C'était
un choc pour tout le
monde. (Les jihadistes)
étaient dans des maisons à
la périphérie de la ville et
soudain ils sont apparus
dans le centre de Sabrata
pour proclamer leur émirat", raconte à l'AFP Mohammad, un commandant
d'une milice locale ayant
participé aux combats.
"Mais nous les avons vaincus et chassés et la vie
commence à reprendre son
cours normal", poursuit-il
en assurant que l'EI "n'a
aucune base populaire ici".
La ville de Sabrata est sous
contrôle de milices membres de la coalition de Fajr
Libya qui s'est emparée en
août 2014 de Tripoli puis de
régions de l'ouest du pays.
Fajr Libya a ensuite installé
une autorité parallèle -gouvernement et Parlement- à
Tripoli poussant les autorités reconnues par la
communauté internationale
à s'exiler dans l'est du
pays.
Depuis la chute en 2011 du
régime
du
dictateur
Mouammar
Kadhafi,
chassé du pouvoir après
une révolte qui a duré huit
mois, le pays est livré aux
milices formées d'anciens
rebelles. Le chaos en Libye
a favorisé la montée en
puissance de l'EI qui occupe la ville de Syrte, à 450
km à l'est de Tripoli, et
cherche à étendre son influence.
A Sabrata, les habitants
sont encore sous le choc
de
l'attaque
jihadiste.
"Nous étions terrifiés. Nous
avions peur pour nos petits
et nos familles", dit Oussama al-Jedi, un habitant,
rencontré au marché des
légumes. "Nous sommes
heureux du rétablissement
de la sécurité et avec l'aide
de Dieu ils ne reviendront
plus", ajoute-il.
Le maire de la ville Hussein
al-Daoudi a appelé lundi
tous les habitants à "faire
de sorte que la vie
reprenne normalement en
ouvrant magasins, boulangeries et sociétés". A l'entrée de la ville comme à sa
périphérie de nombreux
points de contrôle ont été
installés, tenus par des
miliciens en habit militaire
ou civil.
Les combattants jihadistes
avaient profité du fait que
les miliciens et les forces
de sécurité relevant de Fajr
Libya pourchassaient leurs
camarades dans les environs de la ville pour occuper le centre le 24 février.
Des responsables avaient
parlé de "cellules dormantes" qui avaient été activées. "La bataille a été
dure. Nous avons combattu
Kadhafi et d'autres mais
cette bataille était complètement différente. Les jihadistes étaient acharnés",
souligne le commandant
Mohammad. "Ils n'avaient
pas peur de mourir et nous
non plus (...). Nous avons
capturé certains et tué
d'autres. Le reste doivent
se cacher dans des
maisons mais nous les
pourchasserons", ajoute-il
confiant.
Une quarantaine de miliciens qui ont reçu l'appui
de forces venues d'autres
régions, ont péri dans les
combats. Il n'y a pas de
bilan côté jihadiste. Avec
les combats et la lutte pour
le pouvoir, une solution
politique reste difficile alors
que l'ONU tente de mettre
en place un gouvernement
d'union nationale capable
de faire face aux jihadistes.
Pour résumer, un habitant
de Sabrata qui a voulu
rester anonyme affirme: "ce
à quoi nous assistons n'est
que la conséquence des
dissensions politiques. Les
hommes politiques en sont
les principaux responsables. C'est eux qui ont ouvert
la
voie
aux
extrémistes".
(AFP)
Crise des réfugiés
Washington sous pression pour empêcher l'Europe de s'effondrer
L
aussi que "le flot de réfugiés
défasse l'Union européenne
en tant que construction politique".
Quant aux "Etats en première
ligne, la Turquie, la Jordanie
et le Liban, ils risquent de
chanceler", avertit-il. De fait,
le roi Abdallah II, dont le royaume jordanien accueille des
centaines de milliers de
Syriens, avait sonné l'alarme
du point de rupture. Alors, M.
Crocker réclame au gouvernement américain d'organiser au plus vite "un
sommet mondial sur les
réfugiés" car "ni la région (le
Moyen-Orient, ndlr), ni l'Europe ne peuvent surmonter"
la crise. Mais, selon l'ambassadeur américain, l'administration Obama a jusqu'à
présent péché par "manque
de leadership", alors que
seule l'Amérique "peut faire la
différence" pour régler la
crise.
Accusée par ses opposants
de conduire une politique
étrangère "isolationniste" à
l'égard du monde arabe et de
Mercredi 2 Mars 2016
l
'administration
de
Barack Obama n'est
plus
seulement
vilipendée depuis des mois
pour avoir refusé toute intervention militaire d'envergure
en Syrie, mais elle est dorénavant brocardée pour ne
pas voler au secours de ses
alliés européens, turc, jordanien ou libanais submergés par le flot de réfugiés
et de migrants.
Soulignant que "la crise
actuelle des réfugiés est de
loin la plus grave depuis la fin
de la Seconde guerre mondiale", l'ex ambassadeur des
Etats-Unis en Irak et en Syrie,
Ryan Crocker, estime que cet
afflux potentiel de millions de
déplacés "n'est pas un problème pour le Moyen-Orient, ni
pour l'Europe, (mais) un problème pour le monde et pour
l'Amérique". Pire: cet ancien
diplomate donne écho aux inquiétudes de responsables
américains qui évoquent ces
dernières semaines en privé
une menace "existentielle"
sur l'Europe et il redoute lui
DR
Les Etats-Unis sont sous pression pour prendre la
tête d'un règlement international d'urgence à la
crise des réfugiés syriens, sous peine, s'alarment
des experts, de voir s'effondrer des pays du MoyenOrient et l'Union européenne.
Des migrants et réfugiés tentant de forcer la frontière vers la Macédoine
l'Europe et de ne plus vouloir
se mêler des conflits armés
régionaux, l'administration
démocrate défend sans
relâche son engagement
diplomatique et humanitaire
pour la Syrie.
Le secrétaire d'Etat John
Kerry a même reconnu lundi
soir, pour la première fois,
que la crise des réfugiés était
un "défi mondial" et non plus
uniquement "régional" pour le
Moyen-Orient et l'Europe. Il a
admis qu'il s'agissait dorénavant d'un "test pour nous
tous" et non plus du "problème de quelqu'un d'autre".
Face au Congrès républicain,
M. Kerry, qui parraine avec
Moscou un cessez-le-feu et
l'acheminement de l'aide hu-
manitaire en Syrie, avait
vanté la semaine dernière le
fait que Washington était "le
plus important donateur" humanitaire pour la Syrie avec
"plus de 5,1 milliards de dollars" débloqués en cinq ans.
Le président Obama s'est
aussi engagé à l'automne
dernier à ce que les EtatsUnis accueillent 100.000
réfugiés de toutes nationalités d'ici au 30 septembre,
dont 10.000 Syriens. Pour
l'année 2016, ils sont pour
l'instant tout juste 942 Syriens
à avoir franchi toutes les
étapes d'admission sur le sol
américain, selon des chiffres
officiels. "Vous ne pouvez pas
exercer du leadership si vous
n'êtes pas un leader", tacle
Eric Schwartz, ancien cadre
du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche
et ex responsable au département d'Etat des politiques pour les réfugiés et les
migrations.
L'association
américaine
Human Rights First formule la
même critique de fond,
soulignant la "nécessité d'un
leadership des Etats-Unis",
dans un rapport de terrain assassin sur la "dégradation de
la situation des réfugiés
syriens". L'auteure du rapport, Eleanor Acer, dénonce
"l'échec pour régler la crise
des réfugiés (qui) sape les intérêts de la sécurité nationale
des Etats-Unis, menace la
stabilité des pays en première
ligne et contribue à la désunion de l'Europe". Elle réclame "au gouvernement
américain un objectif d'accueil de 100.000 Syriens en
2017, un engagement qui
correspondrait davantage à la
tradition de leadership américain et aux intérêts de la
sécurité nationale". De surcroît, abonde M. Schwartz,
"une telle initiative encouragerait certainement d'autres
pays à en faire plus".
(AFP)
18
NOUVELLES TECHNOLOGIES
l Nouvelles Technologies
Apple contre le FBI: un bras de fer aux vastes implications
Apple et le gouvernement américain sont engagés dans un bras de fer ayant de vastes implications sur la manière dont les entreprises
technologiques doivent travailler avec les
forces de l'ordre.
e groupe informatique
américain refuse de
se plier à une injonction judiciaire exigeant qu'il
aide les enquêteurs du FBI
à accéder au contenu
crypté d'un iPhone utilisé
par l'un des auteurs de l'attentat de San Bernardino,
qui avait fait 14 morts en
décembre en Californie.
L'affaire a créé un clivage
important entre ceux qui estiment que l'utilisateur d'un
appareil électronique tel
qu'un smartphone doit pouvoir garder ses informations
privées grâce au cryptage,
et ceux qui jugent que les
enquêtes légitimes des
forces de l'ordre doivent
primer.
Apple argumente que ce
qu'on lui demande risque
de rendre tous ses utilisateurs vulnérables, car le
logiciel que réclame le FBI
en Californie pourrait se
retrouver par la suite entre
les mains de criminels ou
de gouvernements mal intentionnés. “Apple veut
maintenir la relation de confiance avec ses clients” et
est persuadé “qu'aucun
gouvernement ne devrait
avoir accès à ces données”, explique John Dick-
L
son, un partenaire de la société texane Denim Group,
spécialisée dans les questions de sécurité et de
cryptage.
Julian Sanchez du Cato Institute voit pour sa part
dans l'affaire “un combat au
sujet de l'avenir de la surveillance high-tech” et “de
jusqu'où les entreprises
technologiques et les créateurs de logiciels peuvent
être enrôlés comme fournisseurs réticents d'outils
de piratage pour les gouvernements”.
Certains font valoir qu'Apple est sur une position de
principe visant à protéger
ses
utilisateurs.
“Le
manque de protection de la
vie privée peut être une affaire de vie ou de mort, ou
d'emprisonnement”, avance
John Hanour, patron de la
startup californienne USMobile qui a conçu une application pour chiffrer les
messages mobiles.
“L'apostasie entraîne la
mort en Arabie saoudite.
L'homosexualité envoie des
gens en prison au Pakistan.
Et dans beaucoup de pays,
l'adultère est puni par des
coups de fouet ou une lapidation”, explique-t-il. “Les
régimes autoritaires autour
du monde salivent à la perspective de voir le FBI gagner”, a aussi assuré Nate
Cardozo, de l'Electronic
Frontier Foundation, sur la
chaîne PBS. “Si Apple crée
le passe-partout que le FBI
exige qu'il crée (pour rentrer dans l'iPhone), les gouvernements autour du
monde vont exiger le même
accès”.
Certains de ceux qui critiquent la position d'Apple
disent toutefois que le
groupe aide probablement
déjà le gouvernement chinois en modifiant les
iPhone vendus sur ce
marché. “Peut-être peut-on
expliquer pourquoi un système secret de cryptage
que
tout
le
monde
soupçonne d'avoir une
vraie porte dérobée, c'est
suffisant pour les utilisateurs chinois?”, écrit ainsi
sur un blog Stewart Baker,
un avocat ayant travaillé
dans le passé pour le département américain de la
Sécurité intérieure.
D'autres accusent Apple de
fournir aux criminels un
moyen d'opérer dans l'ombre. “Apple et Google ont
créé les premiers produits
grand public de l'histoire
américaine qui résistent
aux mandats judiciaires, et
le résultat c'est que des
crimes restent non résolus
l Facebook Motherhood Challenge
Les gendarmes mettent les parents en garde
Le challenge "Fière d'être maman !" qui se
propage comme une trainée de poudre sur Facebook n'est pas sans danger selon les autorités.
outes les semaines ou
presque, un nouveau
challenge viral fait son
apparition sur Facebook.
Une tendance notamment
lancée par le « À l’eau ou un
resto » et popularisée par le
fameux « Ice Bucket Challenge ». Mais s’ils peuvent
s’avérer amusants, ces défis
peuvent parfois être dangereux. C’est notamment le
cas du tout nouveau
phénomène du « Motherhood Challenge » qui propose aux parents de poster 3
photos de leurs enfants et de
nominer 10 de leurs contacts
pour relever le défi. Une pratique à éviter selon la Gendarmerie nationale.
Des milliers de mamans ont
T
déjà participé au challenge «
Fières d’être maman » et ont
partagé sans trop réfléchir
des photos de leurs enfants
sur la plateforme sociale.
Mais la Gendarmerie nationale met en garde les parents sur sa page Facebook.
« Certes, vous pouvez être
toutes fières ou fiers d’être
une maman ou un papa de
magnifiques bambins, mais
attention ! »
La publication de photos de
mineurs sur la toile n’est en
effet pas anodine. D’une part,
en faisant cela, les parents
créent un « casier numérique
» pour leurs enfants qu’il sera
très difficile d’effacer par la
suite si l’enfant en grandissant ne souhaitait pas appa-
raître sur internet. D’autre
part, ce genre de pratiques
facilite grandement la tâche
des prédateurs sexuels qui
n’ont plus qu’à se baisser
pour se constituer une
banque d’images d’enfants
en bas âge.
Dans de nombreux cas, les
paramètres de confidentialité
des comptes Facebook des
internautes sont souvent mal
configurés, rendant toutes
les publications publiques et
visibles par n’importe qui. La
moindre des choses est donc
de vérifier que votre compte
est bien sécurisé si, malgré
les avertissements des autorités, vous souhaitez tout
de même afficher vos enfants sur le réseau social.
(Begeek.fr)
et des victimes se retrouvent sans protection”, a accusé dans un communiqué
le procureur new-yorkais
Cyrus Vance, qui se plaint
de voir de nombreuses enquêtes contrariées par des
smartphones cryptés.
Apple dit craindre un dangereux précédent, permettant par la suite aux forces
de l'ordre d'obtenir de très
larges accès. “Une fois les
vannes ouvertes, elles ne
peuvent pas être refermées, et la sécurité des appareils sur laquelle Apple a
travaillé sans relâche sera
annulée”, argumente-t-il.
James Lewis, un expert du
Centre
d'études
stratégiques et internationales de Washington
ayant travaillé dans le
passé pour le gouvernement américain, indique
toutefois à l'AFP ne voir rien
d'inhabituel dans l'affaire.
“Le tribunal a décidé que
c'était
une
demande
raisonnable”, dit-il.
Certains analystes font remonter les racines du conflit
actuel à l'affaire Snowden.
“Les révélations (d'Edward)
Snowden ont montré que
beaucoup d'agences gouvernementales pratiquaient
une surveillance de tous les
instants sur des citoyens,
ce qui non seulement mine
notre droit à la vie privée
mais compromet également
toute notre infrastructure de
sécurité informatique”, rappelle Rahul Telang, professeur à l'université de
Carnegie Mellon.
Pour lui, le problème est difficile à résoudre mais l'argument de la vie privée va
probablement
gagner.
“Maintenant que nous
sommes au courant de l'espionnage du gouvernement, il y a un problème de
confiance”, dit-il. “Si on
donne accès à une porte
dérobée, où est-ce que ça
s'arrêtera?”
(AFP)
lWhatsapp abandonne Blackberry 10,
Nokia S40 et Windows Phone 7.1
Sur le blog officiel, WhatsApp a annoncé l'arrêt prochain de mises à
jour pour les OS Blackberry, Nokia,
Windows Phone 7.1 et Android 2.1.
hatsapp ne souhaite plus perdre son temps avec
les OS obsolètes. Les développeurs de l’application de messagerie instantanée vont arrêter le support des versions OS Blackberry, Nokia S40, Nokia Symbian
S60, Android 2.1 et 2.2, et enfin, Windows Phone 7.1.
L’annonce a été faite aujourd’hui via le blog officiel, où l’éditeur a justifié cet arrêt, à cause de l’évolution du marché,
tout en rappelant WhatsApp fête ses 7 ans. « Quand nous
avions commencé WhatsApp en 2009, l’utilisation des mobiles étaient complètement différentes d’aujourd’hui. À
l’époque, 70 % des téléphones vendus disposaient d’un OS
développé par Blackberry ou Nokia. Les OS d’Apple de Microsoft ou de Google, qui représentent aujourd’hui 99,5 %
des smartphones vendus, ne représentaient à l’époque que
2,5 % des téléphones vendus » peut-on lire dans un post.
WhatsApp arrêtera de supporter ces OS fin 2016
« Malgré que ces OS fassent partie de notre histoire, ils n’offrent pas les mêmes capacités que nous voulons pour le
futur (…) Si vous utilisez un de ces OS, nous vous recommandons d’upgrader vers un nouvel Android, iPhone, ou
Windows Phone avant la fin de l’année 2016, dans le but de
continuer l’utilisation de WhatsApp ». Fin 2016, WhatsApp
ne se mettra plus à jour sur les OS concernés, et pourrait
donc purement et simplement cesser de fonctionner.
Récemment, WhatsApp a atteint la barre symbolique de 1
milliard d’utilisateurs. Racheté par Facebook en 2014 pour
16 milliards de dollars, l’application est passée au tout gratuit et devrait pouvoir se développer dans les pays émergents.
(Begeek.fr)
W
Mercredi 2 Mars 2016
SCIENCES ET TECHNOLOGIE
Diabète de type 1 : un risque
élevé de cancer
Le diabète de type 1 représente 10% des
cas de diabète en France et dans le
monde. Entre autres complications,
cette maladie auto-immune fait le lit du
cancer. Mais quelles formes de tumeurs
sont les plus souvent diagnostiquées
chez les patients atteints de ce trouble
métabolique ?
Maladie chronique, le diabète est
connu pour altérer les nerfs et les vaisseaux sanguins. Autant de troubles entraînant des complications comme la
cécité et des atteintes des pieds. Cette
pathologie expose aussi à un risque
élevé d’insuffisance rénale, d’infarctus
et d’accidents vasculaires cérébraux
(AVC). On en parle moins, mais le diabète augmente également de 20% à
25% le risque de développer un cancer. Des données concernant en
grande majorité les patients atteints
d’un diabète de type 2. Mais pas seulement !
Quels cancers ?
Pour pousser la recherche, des scientifiques ont analysé les dossiers de
9 000 patients atteints d’un diabète de
type 1 et diagnostiqués pour un cancer.
Des données recueillies à travers 5
pays : l’Australie (2000-2008), le Danemark (1995-2014), la Finlande (19722012), l’Ecosse (1995-2012) et la
Suède (1987-2012). Résultat, « les patients diabétiques (type 1) sont plus exposés aux cancers de l’estomac, du
foie, de l’endomètre, des ovaires et des
reins comparés à la population
générale ». En revanche les risques de
cancer de la prostate (-44%) et du sein
(-10%) sont diminués.
Selon les chercheurs, « cette élévation
du risque n’est pas liée au diabète de
type 1 proprement dit, ni aux effets du
traitement par insuline ». Deux autres
facteurs sont mis en cause : « les conséquences sur le long terme des taux
Imprimer des organes en
3D, bientôt une réalité ?
Les imprimantes 3D permettent de reproduire tout ce que l'on désire, de la
table basse au fusil d'assaut. Ce système est déjà utilisé dans le domaine
médical pour fabriquer des prothèses
sur mesure, dont le dessin est déterminé par des images issues de scanners et d'IRM. De nombreux chercheurs
et médecins du monde entier travaillent
actuellement sur l'impression en 3D des
organes. Une solution idéale pour faire
face à la pénurie de dons…
Pourrons-nous un jour fabriquer un
cœur, un foie ou un rein grâce à une imprimante 3D ? Si ce rêve paraît aujourd'hui plus proche de la science-fiction
que de la réalité, une équipe de
chercheurs de Bordeaux travaille déjà
l'impression du vivant. Pour imprimer, il
faut du papier et de l'encre. Mais pour
l'impression du vivant, le papier correspond à une fine couche de collagène
qui sert de support, alors que l'encre est
un mélange de cellules dont la formulation exacte est gardée secrète.
Une fois le support en collagène et la
cartouche d'encre biologique installés,
il n'y a plus qu'à programmer l'imprimante pour qu'elle reproduise des motifs bien précis. À chaque impulsion
laser, une quinzaine de cellules est détachée de la cartouche d'encre pour
s'imprimer sur le collagène. "Tout notre
travail au cours de ces six ou sept
dernières années a été de contrôler les
(Destination Santé)
Consommation : pourquoi faut-il
manger des fruits et légumes ?
Le conseil est bien connu, il faut
manger au moins cinq fruits et légumes
par jour. Ces aliments contiennent des
antioxydants. "C'est une famille de
molécules. Elles regroupent des vitamines, oligo-éléments présents naturellement dans notre alimentation et
ils ont pour effet de protéger notre organisme. Des études scientifiques ont
démontré leur rôle contre le cancer ou
des maladies cardiovasculaires", explique Jihane Benzina.
Éviter la congélation
La première source d'antioxydants dans
notre alimentation est la pomme. Elle en
contient 180 mg pour 100g. Il faut consommer la peau bien lavée, car elle concentre les molécules. "Les carottes, la
paramètres d'impression donc les
paramètres d'énergie, les paramètres
de viscosité d'encre… pour obtenir la
meilleure résolution des impressions",
explique Fabien Guillemot, chercheur
en bio-ingénierie tissulaire à l'Inserm.
Une fois l'impression réalisée, le
chercheur vérifie au microscope que le
motif désiré a bien été reproduit. L'objectif étant de "reproduire l'organisation
tridimensionnelle des cellules comme
ce que l'on trouve nativement dans les
tissus humains".
Au bout de 48 heures, les cellules
évoluent, créent des connexions et
commencent à constituer du tissu vivant. Une expérimentation a déjà été
menée in vivo sur des souris. Après
avoir réalisé deux petits trous sur le
dessous de la boîte crânienne, les
chercheurs ont imprimé directement sur
les souris des ensembles de cellules en
espérant que celles-ci commencent à
réparer les trous. Et "les résultats sont
très encourageants car on a montré
que les cellules imprimées in vivo conservaient toutes leurs fonctions et se
multipliaient jusqu'à deux mois", se
réjouit Fabien Guillemot, chercheur en
bio-ingénierie tissulaire avant d'ajouter
que les "premiers éléments montraient
une cicatrisation après impression".
Cette technique pourrait à terme être
utilisée pour soigner les grands brûlés.
Pour le moment, les chercheurs sont
limités à reproduire en partie des tissus
aux structures simples non vascularisés
comme l'épiderme ou la cornée. "Il est
raisonnable de penser que d'ici 5 à 10
ans, on puisse mener des essais cliniques sur les structures que l'on imprime aujourd'hui", confie le chercheur
de l'Inserm qui sait toutefois que beaucoup de chemin reste à parcourir pour
réussir la fabrication d'organes plus
complexes comme le rein, le foie…
H O R O S C O P E
La Lune est en harmonie avec
votre Lune natale : Vous subissez
les bons influx de la Lune et vous
progressez avec méthodes vers
vos objectifs. Vous vous
adapterez aux situations qui
changent rapidement et rien ni
personne ne devrait venir troubler une si bonne journée. Pas de
problèmes à l'horizon!
Saturne est en conflit avec
votre Soleil natal : Vous
n'évoluerez pas aisément dans
votre cadre social, aujourd'hui.
Vous aurez du mal à vous faire
reconnaître et vous devrez
faire face à l'adversité pour
faire admettre vos idées. Vous
vous sentirez épuisée!
VIERGE
BALANCE
La Lune est en harmonie avec
votre Soleil natal : La conjonction actuelle vous permettra
d'exprimer un don ou un talent particulier. Votre énergie
se met au service de votre
créativité et vous éveillerez la
curiosité de votre entourage.
Mercure est en harmonie avec
votre Lune natale : Quelle belle
journée en perspective! Vous
gagnerez en assurance, en
stratégie, et vous allez séduire
votre entourage professionnel.
Les relations que vous
établierez
seront
enrichissantes.
La Lune est en harmonie
avec votre Soleil natal : Vous
serez enthousiate à l'idée de
mettre en avant vos talents
artistiques. Votre imagination sera fertile et vous
n'éprouverez pas la moindre difficultés à trouver cent
idées à la seconde!
Mercredi 2 Mars 2016
Le Soleil est en harmonie avec
votre Soleil natal : Aujourd'hui,
la bonne conjonction des
planètes stimulera votre créativité et vos talents artistiques.
L'attention que vous portez à
votre carrière ne sera pas en
désaccord avec votre vie intime,
et vous bénéficiez, de surcroît,
d'une bonne forme générale.
SCORPION
La Lune est en harmonie avec
votre Soleil natal : Vous serez
enthousiate à l'idée de mettre
en avant vos talents artistiques. Votre imagination sera
fertile et vous n'éprouverez
pas la moindre difficultés à
trouver cent idées à la seconde!
CAPRICORNE
VERSEAU
POISSONS
Le Soleil est en harmonie avec
votre Soleil natal : Aujourd'hui, la
bonne conjonction des planètes
stimulera votre créativité et vos
talents artistiques. L'attention
que vous portez à votre carrière
ne sera pas en désaccord avec
votre vie intime, et vous bénéficiez, de surcroît, d'une bonne
forme générale
Venus est en harmonie avec
votre Soleil natal : C'est le moment propice pour mettre en
avant votre pouvoir de création, dans un domaine qui
vous est peu connu. Vous traversez une période de renouvellement, et vous devez vous
préparer à d'éventuels
changements de vos activités.
Le Soleil est en harmonie avec
votre Lune natale : Le bon aspect des planètes sera favorable à votre pouvoir de
création. Vous serez dotée
d'une forte inspiration pour
suivre vos intuitions et vous ne
serez pas à court d'imagination.
19 fev. - 20 mars
La Lune est en harmonie avec
votre Lune natale : Aujourd'hui, votre ciel est sans nuage
et vous serez d'une efficacité
exceptionnelle toute la
journée. Vous ne rencontrerez
pas trop de difficultés d'ordre
professionnel et rien ne viendra troubler votre tranquillité.
Pas même certains de vos collègues!
22 sept. - 22 oct.
L I O N
S A G I T TA I R E
22 nov. - 21 dec.
22 juin - 22 juillet
Venus est en harmonie
avec votre Soleil natal :
Cette journée semblerait
être le moment rêvé pour
mener à bien une
recherche ou une création,
et pour exprimer une autre
facette de votre personnalité.
(Francetv info
PHARMACIES DE GARDE
Du Samedi 27 février
Samedi 05 Mars 2015
CANCER
22 oct. - 21 nov.
GEMEAUX
21 mai - 21 juin
TA U R E A U
20 avril - 20 mai
BELIER
21 janv, - 18 fevrier
23 juillet - 21 aout
21 mars - 19 avril
Un pilote écourte un enterrement de vie de garçon
22 aout - 21 sept.
MAIS VRAI
Un vol de la compagnie Ryanair a
connu quelques turbulences vendredi
soir. La météo n'y était pour rien. En
cause, des jeunes un peu trop excités
à l'idée de fêter un enterrement de vie
de garçon.
Un groupe de six hommes, dont le futur
marié, se rendaient vendredi soir en
avion dans la capitale slovaque de
Bratislava pour faire la fête. Mais leur
voyage a été écourté.
Lorsqu'ils ont embarqué depuis Londres, les individus étaient survoltés et
"sous l'emprise de l'alcool".
Les 170 passagers à bord ont eu le
droit à un festival de cris, de chansons
paillardes et autres débordements. A
tel point que les jeunes âgées de 25 à
28 ans, originaires de la région de
Southampton, ont été débarqués.
Le pilote a en effet procédé à un atterrissage imprévu à l'aéroport international de Berlin-Schoenefeld aux
alentours de 20h30 pour faire sortir les
énergumènes car ils mettaient en danger la sécurité du vol.
Une fois sur le tarmac, la police
fédérale allemande s'est chargée de
l'évacuation. Le futur marié et ses amis
ont été placés en détention provisoire
avant d'être relâchés.
Des différences hommes-femmes ?
En moyenne, les hommes diabétiques
(type 1) ont 15% de risque supplémentaire de développer un cancer. Contre
17% chez les femmes. Autre donnée,
ce risque est majoré dans les années
suivant le diagnostic du diabète, et décline au fil des années selon le sexe.
Ainsi, un patient diabétique de type 1
(homme ou femme) a 2,3 fois plus de
risque de développer un cancer dans
l’année suivant son diagnostic. Comparé à la population générale, un
homme a autant de chance d’en être
épargné 20 ans après avoir appris sa
maladie. Contre 5 ans chez les
femmes. Une différence significative
mais aucune explication n’a été publiée
dans cette étude.
22 dec. - 20 janvier
I N C R O YA B L E
tomate ou le trio choux, brocolis, navets
sont riches en substances protectrices
contre le cancer", ajoute la journaliste.
Les scientifiques préconisent d'en consommer 80g par semaine. Il est conseillé
de consommer les légumes crus ou très
peu cuits. Mieux vaut éviter la congélation qui neutralise les bienfaits antioxydants.
(Francetv info)
de sucre élevés dans le sang ». Mais
aussi le suivi renforcé des patients diabétiques, « favorisant le pré-diagnostic
de cancers qui seraient probablement
passés inaperçus chez des patients
non-diabétiques».
19
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
Aéroport
Taran
Nour
Haro Banda
Saga
Sayé
Château 1
Cité Fayçal
Grand Marché
Any Koira
Espoir
Sabo
Dan Gao
Camping
Espoir
Saïd
Pharmacie de l’Aïr
Pharmacie de la Gare
Populaire Banizoumbou
Pop. Hôpital (sauf les dimanches)
NUMEROS UTILES
Renseignements :
Réclamations:
SAMU:
Police Secours:
Sapeurs Pompiers :
Hôpital :
Médecins de nuit:
12
13
15
17
18
20 72 22 53
20 73 47 37
SPORTS
20
l
Athlétisme:
Teddy Tamgho ou l’éternel retour de l’enfant prodige
«
l
avec 16,98 m lors des Championnats de France d'athlétisme en
salle, où il s'est offert le titre. Détenteur du record du monde en
salle, Tamgho s'était rompu le tendon d'Achille en participant au
meeting de Doha, en ouverture de
la Ligue de diamant.
Cinq opérations en quatre ans !
Le Francilien revenait alors déjà
d'une fracture du tibia gauche,
conjuguée à une suspension d'un
an pour trois contrôles antidopage
manqués, qui l'avaient empêché
de sauter depuis son titre mondial
à Moscou (18,04 m, record de
France en extérieur). « Ça fait cinq
fois que je me fais opérer en qua-
l
C'est ma meilleure rentrée
après une blessure, j'avais
fait 76 (16,76 m, ndlr) en
2013, 78 (16,78) en 2015.
Physiquement, je n'ai rien perdu,
parce qu'il y a un 5e essai (mordu,
ndlr) qui risquait d'aller hyper loin.
Je suis content, parce que j'étais là
pour prendre des sensations et
non pour claquer une grosse perf'.
Il ne faut pas oublier que je n'ai
pas fait de compétition depuis neuf
mois et demi. »
Teddy Tamgho, champion du
monde 2013 mais absent des
sautoirs en raison d'une grave
blessure depuis mai 2015, a réussi
son retour, dimanche à Aubière,
DR
Teddy Tamgho, champion du monde 2013 en triple saut mais
absent des sautoirs depuis mai 2015 pour cause de blessure, a
effectué un retour gagnant avec 16,98 m lors des Championnats
de France d'athlétisme en salle. Détenteur du record du monde en
salle (17,92 m), Tamgho est en route pour Rio 2016.
Teddy Tamgho lors des Championnats de France
tre ans. Chaque fois que je me
blesse, les gens doivent comprendre que je vais revenir », explique
celui qui a débuté l’athlétisme à
l’âge de 13 ans.
Né à Paris de parents
camerounais, Teddy Tamgho était
devenu en 2010 le troisième performeur de l'histoire en triple saut
avec un bond de 17,98 m derrière
le Britannique Jonathan Edwards
et l'Américain Kenny Harrison.
Teddy Tamgho a grandi à Aulnaysous-Bois (Seine-Saint-Denis), un
Basket-NBA
Stephen Curry sur la trace des géants
Devenir le joueur le plus
enthousiasmant de l'histoire ?
« Stephen Curry peut devenir le
plus grand joueur que nous ayons
LE SAHEL
Place du Petit Marché ;
BP 13182 Niamey (R. Niger)
Tél : 20 73 34 86/87 ; Télécopieur : 20 73 30 90
Courriell : onep@intnet.ne
Site web : www.lesahel.ne
Directeur de Publication
MAHAMADOU ADAMOU
Direction de la Rédaction et des Centres Régionaux (DR/CR)
Directeur : Assane Soumana ; 20 73 99 86
Rédacteur en chef: Idé Fatouma
Rédacteur en chef Adjt: Siradji Sanda
Secrétaire de Rédaction: Oumarou Ali
Direction Technique (DT)
Directeur: Issa Madougou ; 20 73 99 87
Réd. chef informatique adjt: Inoussa Oumarou
MOTS
C
R
O
I
S
E
S
Direction Commerciale (DC)
Directeur: Morou Hamadou 20 73 22 43
Chef service Communiqué et Pub : Alhassane Assilila
Direction Administrative et Financière (DAF)
Directeur: M. Ibrahim Garba Mahamane. 20 73 99 85
du
A Oklahoma City (118-121 a.p.),
Curry (27 ans) a égalé le record
de paniers à trois points sur un
match (12) et a battu son propre
record de tirs primés sur une saison (288). Les Californiens ont dû
batailler ferme contre «OKC»,
Kevin Durant et Russell Westbrook. C'est évidemment Curry
qui a mis un terme aux débats
avec un ahurissant trois points
DR
l
S
jamais vu s'il continue comme ça
sur les 4-5 prochaines années »,
a twitté Magic Johnson après le
match Oklahoma City - Golden
State samedi soir, lors duquel
Curry a une nouvelle fois impressionné. « Stephen Curry a une
chance de devenir le joueur le
plus enthousiasmant de l'histoire!
», a-t-il ajouté. Même Barack
Obama, pourtant grand fan des
Chicago Bulls, commente les
prestations de Curry. « Regarder
Stephen Curry
réussi depuis quasiment la ligne
médiane avec seulement 6/10e
de secondes à jouer.
(RFI)
HORIZONTALEMENT
1.Descente en division inférieure au football ;
2.Trompé - Actinuim - Cours temporaire ;
3.Exister- Lance utilisée autrefois comme arme ;
4.Cri pour le toréador - Membres supérieurs ;
5.Colorer en jaune (Inversé) - Terme de mépris ;
6.Sigle panafricain - Sigle mauritanien - Avion à réaction ;
7.Chef des travaux- Monstre du tibet ;
8.Pont de Paris­ Lac du Soudan - Adresse imprécise ;
9.En forme d’oeuf - Ancien maître à Vénise ;
10.Etatiques.
1
2
3
4
5
6
7
8
VE
R
T
I
C
AL
E
M
E
N
T
Pas de JO en 2012
Teddy Tamgho a 26 ans. Parfois
exubérant, il aime attirer l’attention. A Bercy, en 2011, il ne retire
pas sa casquette pendant La
Marseillaise. Cet enfant des
quartiers a aussi été expulsé de
l’Institut national du sport, de l'expertise et de la performance
(Insep) après une altercation. En
octobre 2011, Teddy Tamgho
agresse particulièrement violemment une jeune athlète.
Il sera suspendu douze mois, dont
six avec sursis, et ne pourra pas
participer aux Championnats du
monde en salle en mars 2012.
Mais il aura la possibilité de participer aux Jeux olympiques de
Londres à l'été 2012. Sauf qu’une
opération en juin pour une excroissance osseuse consécutive à
sa fracture de la cheville de 2011
viendra stopper ses rêves de
médaille olympique.
On dit que l’échec, ce n’est pas de
tomber, mais de rester là où on est
tombé. Teddy Tamgho, redevenu
athlète, s’est toujours relevé.
Aujourd'hui, il représente même de
nouveau l'une des chances de médaille de l'athlétisme français pour
les JO de Rio, qui auront lieu en
août prochain.
(RFI)
1.Insurrection populaire qui entraîne un changement à la
tête de l’Etat ;
2. Personnel- Groupe nucléaire français ;
3.Hisser- Cadeau royal d’un chanteau à Diane ;
4. Terme de rigueur - Infinitif ;
5.Lagune d’Abidjan- Note ;
6. Cours français - Gitane - Terme de refus ;
7. Etat de l’Afrique centrale - Discipline spirituelle brahmanique ;
8.Carte - Personnel- Article espagnol ;
9. Richesses - Célébré ;
10.Qui ont de bonnes qualités alimentaires.
9 10
1
2
3
4
5
6
7
8
Chef service Recouvrement: Mme Ado Haoua Hachimou
9
Composition : ONEP
Tirage : 5000 exemplaires
10
d u
tephen Curry est peut-être
la prochaine légende de
NBA. Alors que Kobe
Bryant, déjà légende, s’apprête à
prendre sa retraite, le joueur des
Golden State Warriors semble
inarrêtable et enchaîne les
records.
"Steph" jouer est incroyable. Pour
quelqu'un qui aime le basket,
c'est vraiment génial », s'est
émerveillé le président américain,
lors de la réception des Warriors
à la Maison Blanche début février.
S o l u t i o n
Stephen Curry a sorti le grand jeu face à l'Oklahoma City Thunder
samedi soir pour permettre à Golden State de s'imposer après
prolongation (118-121, a.p.). A la dernière seconde, le meneur de
jeu (46 pts) a inscrit le tir de la victoire d'une tentative à 10 mètres.
Le monde de la NBA applaudit.
endroit « où il ne fallait pas avoir
peur des autres, ni perdre la face
et savoir s’affirmer pour être
respecté », avouait-il dans FranceSoir.
C’est ce qui lui a forgé un mental
et l’envie de se montrer. Et pour
quel résultat ! «Il n’y a aucun doute
: en triple saut, il représente ce
qu’on a vu de mieux depuis les années 1990. Aujourd’hui, c’est lui
qui a le plus de chances de battre
mon record», disait en 2010
Jonathan Edwards dans le quotidien sportif français L’Equipe.
numéro précédent
N A P
A V I S A S A U R A
D E S A N U L A A R
A U A E U S A A B A
R A F P I A E T A L
O P U S A A V R I L
U E R A O S E A S E
N U I T E E A D S L
F R E U D A O R E E
M A R O Q U I
A S S E S S E U R S
Mercredi 2 Mars 2016
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
2
Taille du fichier
5 270 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler