close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

accéder au cours préparatoire à l`interview du Dr SEBBAG, Vice

IntégréTéléchargement
Line FARAH – Externe à l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris Comité OMS – Parlement des futurs citoyens : Les maladies infec>euses : Quels défis à relever? Prépara>on de l’interview avec le Dr SEBBAG, Vice-­‐Président-­‐
SANOFI, par le Parlement des futurs citoyens pour le comité OMS (Organisa>on Mondiale de la Santé) Line FARAH – Externe à l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris Les maladies infec-euses en quelques chiffres Source image : hVps://lehub.sanofi.com/fr/innova>on/maladies-­‐infec>euses-­‐recherche-­‐espoir/ Chaque année, 17 millions de personnes meurent d’une maladie infec-euse dans les pays en développement et 35 nouvelles maladies infec-euses ont émergé au cours des 25 dernières années. Source image : hVp://www.leem.org/ar>cle/les-­‐maladies-­‐infec>euses-­‐vont-­‐elles-­‐proliferer-­‐0 Line FARAH – Externe à l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris Les maladies infec-euses en quelques chiffres transmission, directe ou indirecte, d'une personne à l'autre Zoonoses = maladies infec-euses chez les animaux qui peuvent se trasmeLre à l'homme causées par des microorganismes pathogènes Maladies infec>euses Ex: hépa>tes, tuberculose, paludisme, VIH/SIDA, dengue, … Line FARAH – Externe à l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris Défini-on Q1 • On entend parler de nombreuses maladies infec>euses comme le paludisme, la tuberculose, l’infec>on par le VIH et plus récemment le virus ebola. Mais comment diffère la répar>>on de ces maladies dans les pays en développement par rapport aux pays développés ? Q2 • Parler de maladies infec>euses implique de parler de leur traitement. Le labo SANOFI joue un rôle majeur dans le domaine de la santé avec les traitements du paludisme. Cependant, de nombreuses résistances apparaissent dans le traitement du paludisme et de la tuberculose. Dans une interview, vous parlez de « course poursuite entre la capacité du parasite à résister à toutes les en>tés chimiques et la découverte de nouvelles molécules. » Comment SANOFI fait-­‐il pour relever de défi? Q3 • Les maladies infec>euses peuvent être transmises par des vecteurs qu’il faut éradiquer. CeVe no>on soulève donc le problème de la préven-on de ces maladies mais surtout de l’éduca>on des popula>ons. Le laboratoire Sanofi doit-­‐il concilier l’aide et l’éduca>on des popula>ons avec les tensions poli>ques locales dans les pays d’Afrique ou son rôle peut-­‐il être entraver par les problèmes locaux ? Q4 • Entre 2030 et 2050, d’après les es>ma>ons de l’OMS, le dérèglement clima>que entraînerait 250 000 décès supplémentaires par an. Sanofi a donc décidé de s’engager et d’être partenaire officiel de la COP21, alors comment se traduit cet engagement ? Q5 • Parmi les nouveautés dans le traitement des maladies infec>euses, le sofosbuvir apparaît comme une innova>on pharmaceu>que pour les pa>ents aVeint d’hépa>te C. Cependant, son coût élevé entrave son administra>on qui est réservé à certains pa>ents uniquement. Le choix pharmaco-­‐économique établit semble engendrer une disparité d’accès au soin. Pensez-­‐vous que le prix de certains médicaments restreint les médecins et les empêche de prendre en charge de façon op>male certaines maladies infec>euses? Line FARAH – Externe à l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris Ques-ons préparées pour l’interview du Dr SEBBAG Line FARAH – Externe à l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris Merci de votre aLen-on 
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
1 070 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler