close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

A la une de l`hebdo cette semaine

IntégréTéléchargement
en bref
médias. D’Hinnin sur le départ de Lagardère
internet. Sundar Pichai à Sciences-Po
régie. Canvas immerge
la semaine vue par… Patrick Bloche
DR
l’événement
Comment LeS méDiaS angLo-SaxonS
Se DigitaLiSent
Exemple à suivre
p.4
p.4
p.5
p.6
p.8
business
UBiSoft/gameLoft,
Le wargame De BoLLoré
p.12
vie des budgets. Labeyrie,
à haute valeur gastronomique
diagnostic. Un rappel de mars, et ça repart ?
p.14
p.16
marketing opérationnel.
sommaire
globe investit les rames de métro
éditeurs. amP, un pacte avec google
télévision. m6 Publicité : « L’euro permettra
de tester des offres commerciales »
audience. Lafrance enfin mobile first
culture tech. tipeee, pourboire 2.0
p.17
p.18
p.19
p.20
p.22
dossier
Les années se suivent et la morosité ambiante
persiste… L’état souffreteux de l’économie
française couplé à une fâcheuse tendance
à l’autoflagellation oblige à nouveau à présenter
un tableau peu amène du marché publicitaire
en France. Les chiffres de Kantar Media, proposés
cette année en valeur nette estimée (les seuls qui donnent réellement
le pouls du secteur), sont désespérement atones (– 0,6 %). Certes,
le nombre d’annonceurs est reparti à la hausse l’an dernier (+ 0,9 %),
une première depuis plusieurs années. Et, à nouveau, les secteurs
de la distribution et de l’alimentaire ont porté le marché, avec pour 2015
en irréductible Gaulois (dans sa version germanique), Lidl. Passé
du 31e au 4e rang des plus gros annonceurs français, le distributeur
a carrément multiplié par 2,5 ses dépenses publicitaires et compte
bien persister en ce sens cette année encore (lire p. 26).
Enfin, la nécessaire digitalisation de la communication se poursuit :
internet devrait devenir cette année le premier média dans l’Hexagone
avec 33 % du total des investissements, selon le cabinet Ebiquity France.
Des signes encourageants, donc, mais qui ne masqueront pas la dure
réalité présentée par Laurence Delaye, présidente d’Ebiquity France :
« Cette année, loin des + 2 % à + 7 % de la Grande-Bretagne, des États-Unis,
de l’Espagne ou de l’Allemagne, les investissements publicitaires
[en France] devraient se situer entre 0 % et 0,5 % » (lire page 24).
Las ! Au-delà du contexte économique morose évoqué plus haut, cette
apathie n’est-elle pas aussi (surtout ?) le signe d’un manque d’audace,
celle-là même dont n’a manifestement pas manqué la filiale hexagonale
du distributeur allemand.
ALAin DELCAyrE, rédacteur en chef adjoint
@adelcayre
bilan annonceurs
inspirations
Le tatoUage, LeS marqUeS
L’ont DanS La PeaU
8
p.34
créations. Un légume Bjorg
peut en cacher un autre
talent à suivre. Simon Henner,
compositeur éclectique
international. Pérou : fénix, et la lumière fut
p.36
p.38
p.39
management
Le CommUnity management,
Un métier De Pro
p.40
p.41
digital manager. Laurent Levasseur (Bluelinea),
d’une santé agile
p.42
17
mouvements. nominations et promotions
opinions
40
publicité digitale. Le défi créatif des 5 secondes,
voire moins, par Bruno Poyet
p.45
smart. La réalité virtuelle enfin réalité,
par maxime garrigues
p.46
le flop. Le twitter-sondage de Plus Belle la vie p.47
03/03/2016
34
3
Stratégies N° 1849
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
3
Taille du fichier
1 170 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler