close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Choisis ta destination maintenant

IntégréTéléchargement
Choisis ta destination maintenant !
Par Claude TCHAMDA
Lecture biblique
Eccl1.1-3 Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est
vanité. Quel avantage revient-il à l’homme de toute la peine qu’il se donne
sous le soleil? Une génération s’en va, une autre vient, et la terre subsiste
toujours.
Introduction
Je suis allé à un enterrement dans un village africain. Nous sommes retournés
dans la concession où était né le défunt. Comme nous étions sur une colline,
j’admirais la grande forêt en bas. Ma belle-mère s’est approchée de moi et m’a
dit : « toute cette forêt que tu vois là était habitée lorsque nous étions
enfants ». Je lui ai demandé ce qui s’est passé pour que ça devienne une forêt
maintenant. Elle m’a répondu : « les parents sont tous décédés et les fils soit
sont aussi décédés, soit ont quitté le village ».
Pour retrouver certaines grandes villes historiques, il faut creuser bien loin
sous la terre. Les sites et les monuments historiques comme les châteaux, les
temples, les pyramides, les ruines de villes attirent beaucoup de touristes qui
les admirent. Mais quant à ceux qui les ont construits ou ceux qui ont occupé
les lieux, ils ne sont plus là, ils sont déjà passés.
Job14.1,2 : L’homme né de la femme! Sa vie est courte, sans cesse
agitée. Il naît, il est coupé comme une fleur; Il fuit et disparaît comme une
ombre.
Une génération s’en va, une autre vient.
Qu’est-ce qu’une génération ? D’où vient la génération qui s’en va ? Que fait
une génération entre le moment de sa venue et celui de son départ ? Que
laisse chaque génération à celle qui vient après elle ?
i)
Qu’est qu’une génération et quel est son espace géographique
Une génération désigne l’ensemble des individus qui ont vécu dans une
période plus ou moins longue. Selon Gen1.13-16 dans lequel Dieu annonce à
Abraham ce qui arrivera à sa descendance, elle est de cent ans. D’autres
donnent à une génération une période de temps plus courte. Généralement,
pour les enfants les parents constituent une autre génération et vice versa.
Dans la réalité cependant, plusieurs générations se croisent au cours d’une
1
même période. Une génération donnée ne se définit pas par rapports aux
frontières ; elle est sans frontière et disséminée dans tous les pays du monde.
Avec la mondialisation, les barrières culturelles au sein d’une même
génération tendent à s’estomper. La génération sera caractérisée comme
riche dans les pays riches et comme pauvre dans les pays pauvres. Elle est
plus ou moins instruite selon les pays.
ii)
D’où vient-elle ?
Les hypothèses
 Du néant ou du fait de l’évolution des espèces ?
 D’un créateur ? Lequel?
Gen1.27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa
l’homme et la femme.
Je n’ai jamais entendu quelqu’un dire qu’il n’était pas né d’une femme. Je n’ai
jamais lu quelque part qu’il a existé sur cette terre quelqu’un qui ait déclaré de
sa bouche qu’il sortait du néant ou venait juste d’une mutation d’une espèce
quelconque.
De toutes les façons, quel que soit ce que nous pouvons croire par
rapport à notre origine, une chose est sûre. Chaque individu de notre
génération est né d’une femme. Il « fuira et disparaîtra comme une
ombre » un jour ou l’autre (Job14.1,2).
iii)
Que fait une génération entre le moment de sa venue et celui de
son départ ?
 Elle travaille pour les yeux et pour les oreilles pour soigner les
apparences c’est-à-dire pour l’homme « extérieur » ou encore le corps
et ses besoins physiques.
Ecc1.8 Toutes choses sont en travail au-delà de ce qu’on peut dire; l’œil ne
se rassasie pas de voir (beaux habits, belles voitures, belles maisons, etc.), et
l’oreille ne se lasse pas d’entendre (musiques et sons divers).
Le nez ne se fatigue pas de sentir et la langue de goûter: odeurs de parfums,
mets divers, etc.
2
 Elle accumule pour « bien jouir de la vie» mais aussi parfois pour la
prochaine génération.
Luc12 : 16-18 Et il leur dit cette parabole: Les terres d’un homme riche
avaient beaucoup rapporté. Et il raisonnait en lui-même, disant: Que feraije? car je n’ai pas de place pour serrer ma récolte. Voici, dit-il, ce que je ferai:
j’abattrai mes greniers, j’en bâtirai de plus grands, j’y amasserai toute ma
récolte et tous mes biens; et je dirai à mon âme: Mon âme, tu as beaucoup
de biens en réserve pour plusieurs années; repose-toi, mange, bois, et
réjouis-toi.
De plus en plus de nos jours, une génération a plutôt tendance à s’endetter
pour que la génération suivante paye !
 Elle travaille aussi pour des « bonnes causes » : élever les enfants,
donner aux pauvres et d’autres marginalisés de la société, répandre une
religion, répandre la bonne nouvelle de l’Évangile, etc.
Cependant, qu’elle travaille pour soigner les apparences ou
« bonnes causes », qu’elle soit dans les pays riches ou dans
pauvres, elle finit par s’en aller. Instruite ou pas instruite,
toujours par s’en aller. Quelles que soient ses croyances
origines, elle finit par passer.
iv)
pour les
les pays
elle finit
sur ces
Que laisse-t-elle ?
Rien qui puisse modifier le cours des choses. Une génération s’en va en
laissant toujours ce qu’elle a trouvé. Ce qui est courbé ne peut se
redresser et ce qui manque ne peut être compté (Eccl1.16), pour chaque
génération.
C’est vrai qu’il y a des progrès techniques extraordinaires et même
éblouissants. La médecine semble accroitre la durée de vie mais l’homme n’a
toujours pas trouver le moyen de connaître le jour de sa mort. Par ailleurs, en
ce qui concerne les principaux évènements qui rythment la marche du
monde : naissances, décès, mariages, catastrophes naturelles ou provoquées,
maladies, guerres et bruits de guerres, pleurs, allégresse, détresse etc., rien
ne change. Il subsiste toujours une incertitude sur l’avenir des nations aussi
bien que celui des individus. La paix et la sécurité semblent s’éloigner toujours
plus.
3
Vous me direz peut-être que nous vivons mieux et plus longtemps aujourd’hui.
Demain ne demeure-t-il pas un jour incertain ? et que savons-nous si nous
aurons un lendemain? Que sert-il de vivre longtemps puisque nous nous
corrigeons si peu? Une longue vie ne corrige pas toujours; souvent plutôt elle
augmente nos crimes.
Ecc1.
5 Le soleil se lève, le soleil se couche; il soupire après le lieu d’où il se lève de
nouveau.
6 Le vent se dirige vers le midi, tourne vers le nord; puis il tourne encore, et
reprend les mêmes circuits.
7 Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est point remplie; ils continuent à
aller vers le lieu où ils se dirigent.
8 Toutes choses sont en travail au-delà de ce qu’on peut dire; l’œil ne se
rassasie pas de voir, et l’oreille ne se lasse pas d’entendre.
9 Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a
rien de nouveau sous le soleil.
10 S’il est une chose dont on dise: Vois ceci, c’est nouveau! cette chose
existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés.
11 On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la
suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard.
Le principe du péché qui régit le monde pousse toujours l'homme à chercher à
s'affranchir de Dieu (Genèse 11:1-4). C'est curieux comme l'histoire sait se
répéter sans le dire. Dans Genèse11:1-4 on lit : "Ils dirent encore: Allons!
bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisonsnous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la
terre". La croissance des villes à l'heure actuelle est phénoménale dans tous
les pays du monde. Les hommes tendent de plus en plus à se regrouper dans
des mégapoles. Les villes se font concurrence dans la construction des tours.
Avec les moyens de transports de plus en plus rapides et les techniques de
communication et de télécommunication, le monde tend vers une
uniformisation de langage dans tous les domaines. Le progrès et la mise en
commun des moyens dans le domaine des recherches spatiales permettent
d’aller toujours plus haut. N’est-ce pas la même intention que dans
Genèse11:1-4 ? Seulement et en dépit de tout le « bien » que l’on puisse lui
attribuer, ce phénomène améliore seulement sans changer ce qui a toujours
été. L’avion a beau être rapide, il permet tout simplement d’aller d’un point à
l’autre et l’on ne peut être physiquement à deux endroits au même moment.
On a beau passer de 2 à 3, 4, 5 voire 10G avec les TIC, l’homme possèdera
4
tout au plus deux yeux et deux oreilles et ne peut ni écouter plusieurs
musiques ni lire plusieurs messages ou regarder plusieurs vidéos au même
moment…
Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. On ne se souvient pas de ce qui
est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir
chez ceux qui vivront plus tard.
v)
Où va-t-elle lorsqu’elle passe?
Les hypothèses
 Retour à la poussière et donc même sort pour tous?
 Vers une autre vie ? Laquelle ?
1Co 15:32 Si c’est dans des vues humaines que j’ai combattu contre les bêtes
à Éphèse, quel avantage m’en revient-il? Si les morts ne ressuscitent pas,
Mangeons et buvons, car demain nous mourrons.
Bien qu’elle semble surprendre plusieurs parce qu’ils ne s’y préparent pas
alors que Dieu le recommande, la mort ne peut être la fin: Jésus-Christ est
ressuscité ! L’histoire elle-même le confirme.
La surprise de la mort :
Elle attend chacun au tournant. Ce n’est pas parce que l’on ne veut pas en
parler qu’elle n’est pas omniprésente. Au contraire ! Elle peut être lente ; mais
parfois elle est brusque, comme dans le cas de cet homme riche de l’histoire
ci-dessus, racontée par le Seigneur Jésus. Il était peut-être un travailleur
acharné et honnête, pas un voleur ou un détourneur de fonds publics. Mais il
ne se préoccupait pas de préparer sa rencontre certaine avec Dieu, son
créateur. Il amassait uniquement pour lui-même. La mort l’a surpris la nuit
même du jour où il a tenu ce raisonnement.
Luc16.20 Mais Dieu lui dit: Insensé! Cette nuit même ton âme te sera
redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il?
Une maladie chronique, une crise quelconque subite, un accident plus ou
moins mortel… peut survenir à n’importe quel moment d’une vie. Et la
vieillesse, qui peut arrêter son cours ? L’homme est corps, âme et esprit. Il
dispose d’une conscience et d’une volonté contrairement aux bêtes. Il sait bien
qu’il disparaîtra un jour contrairement aux bêtes que l’on élève pour
« égorger » un jour.
5
Ps 49.19-21 : Il aura beau s’estimer heureux pendant sa vie, On aura beau te
louer des jouissances que tu te donnes, Tu iras néanmoins au séjour de tes
pères, Qui jamais ne reverront la lumière. L’homme qui est en honneur, et qui
n’a pas d’intelligence, Est semblable aux bêtes que l’on égorge.
Interpellation : Dieu laisse à chacun la liberté de choisir sa destination
finale
Le passage de chaque génération quelle qu’elle soit et où qu’elle se trouve est
caractérisé par les oppressions, les injustices, la violence et les mensonges de
toute nature pour arriver à ses fins (individus comme nations). Il arrive aussi
qu’elle contracte d’énormes dettes que les générations qui viennent doivent
payer. Dans chaque génération il cherche des intercesseurs.
Ez22.29,30 Le peuple du pays se livre à la violence, commet des rapines,
opprime le malheureux et l’indigent, foule l’étranger contre toute justice. Je
cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche
devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas; mais je n’en
trouve point.
Esa59.15, 16 La vérité a disparu, Et celui qui s’éloigne du mal est dépouillé.
L’Éternel voit, d’un regard indigné, Qu’il n’y a plus de droiture. Il voit qu’il n’y
a pas un homme, Il s’étonne de ce que personne n’intercède; Alors son
bras lui vient en aide, Et sa justice lui sert d’appui.
Plus le temps passe, plus les égoïsmes s’accentuent. Que les apparences ne
nous trompent pas ! Les hommes dans leur majorité ne se soucient pas d’où
ils iront après leur mort. Ce qui est dommage est que nous-mêmes qui
professons être chrétiens n’échappons pas à cette attitude. Dieu de son côté
n’a cessé, tout au long des siècles, d’interpeler l’homme à se préparer à la
rencontre de son Dieu.
Nous avons la possibilité de choisir notre destination maintenant.
Le Seigneur Jésus qui est le seul homme à être parti et revenu et qui
transcende le temps nous fait savoir que les générations qui partent vont dans
deux lieux séparés pour l’éternité : le sein d’Abraham et le séjour des morts.
Luc16. 19-26: 19 Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin
lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.
6
20 Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères,
21 et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche;
et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.
22 Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le
riche mourut aussi, et il fut enseveli.
23 Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu’il était en proie aux
tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.
24 Il s’écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il
trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue; car je
souffre cruellement dans cette flamme.
25 Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens
pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il
est ici consolé, et toi, tu souffres.
26 D’ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui
voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire.
Après la mort vient le jugement dont l’issue est soit la vie de félicité éternelle
dans le sein d’Abraham, soit les tourments éternels dans le séjour des morts
d’abord, et en enfer ensuite après le dernier jugement.
Act17.30,31 Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce
maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, parce
qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a
désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des
morts…
Conclusion
L’on considère que la période moderne proprement dite s’est achevée avec la
deuxième guerre mondiale qui a fait 52 millions de morts, soit plus de 5 fois le
nombre de mort de la première. Nous sommes dans la période dite
postmoderne, l’ère du numérique et de la mondialisation.
La démocratie comme système dominant montre des limites réelles à
résoudre le problème du mal tapi en l’homme. Quel système le remplacera
donc ? C’est l’incertitude totale. Une troisième guerre mondiale pourrait
survenir d’un instant à l’autre, le chiffre des morts qu’annonce la Bible
s’agissant d’une telle éventualité est tout simplement effroyable : un tiers de
l’humanité (Apoc9.15), soit plus de 2 milliards de morts.
Face à autant d’équations sans solutions par rapport à l’avenir et parce qu’il
ne croit plus ni en l’homme ni en Dieu, l’homme est devenu aujourd’hui un
7
grand consommateur du maintenant, comme au temps où Paul écrivait cette
expression : « mangeons et buvons car demain nous mourrons ». Tout est
vendable sur le marché, même l’homme ou tout simplement son corps.
L’homme postmoderne consomme tout, même les hommes : vulgarisation des
« miss », défilés de mode, publicité avec les images ou des photos d’homme,
vedettariat divers, etc. Le mariage tel qu’établi par Dieu perd de plus en plus
son sens originel. La doctrine de l’évolution a ramené l’homme au statut
d’«animal évolué ». Comme tout autre animal, il est dont utilisable pour
différents besoins, y compris comme cobayes de laboratoire ou bétails de
guerre.
La ruine surprendra plusieurs ! Une conflagration générale peut arriver à tout
moment et provoquer une troisième guerre mondiale en dépit des "bonnes"
intentions de l'ONU, tout comme la deuxième guerre mondiale est arrivée
malgré l'existence de la Société des Nations (SDN). Le potentiel du mal tapi
dans le cœur de l’homme est au-delà de ce que l’on peut imaginer. Aucune
idéologie, aucune instruction, aucune puissance humaine ne peut le contenir,
Dieu seul le peut (Jer17.9,10). Comme l’a si bien dit un pasteur, l’instruction
fait simplement passer l’homme de fou ignorant à fou instruit.
Pourquoi continuer à errer ou à vivre sans but et sans idéal précis alors que
par sa mort et sa résurrection, le Seigneur Jésus a rendu les choses
suffisamment claires et le chemin suffisamment éclairé pour qu’aucune
personne qui l’emprunte ne puisse s’égarer.
Et toi chrétien, si tu as vraiment connu le Seigneur Jésus-Christ, le seul qui
sauve de la vaine manière de vivre de ce monde, pourquoi continues-tu, à
poursuivre les biens et les positions terrestres qui ne sont que des vanités ?
N’entends-tu pas le cœur compatissant de ton Père céleste qui bat en faveur
de cette génération désespérée et qui recherche une lampe qui lui indiquerait
le chemin du vrai bonheur? Ne veux-tu pas travailler ta vie et agir afin d’être
cette lampe ? Ne pas se conformer au siècle présent est une condition
indispensable.
Jn 8:12 JÉSUS LEUR PARLA DE NOUVEAU, ET DIT: JE SUIS LA
LUMIÈRE DU MONDE; CELUI QUI ME SUIT NE MARCHERA PAS DANS
LES TÉNÈBRES, MAIS IL AURA LA LUMIÈRE DE LA VIE.
8
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
259 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler