close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Aider l`Afrique à libérer son potentiel numérique

IntégréTéléchargement
Georg Schmitt, Lead Corporate Affairs and Foundations, tél : +41 869 1371, e-mail : georg.schmitt@weforum.org
Aider l’Afrique à libérer son potentiel numérique
 Réunion au sommet au Maroc pour réfléchir aux moyens de développer l’économie numérique en Afrique ;
 L’accès à Internet, le développement des compétences ou encore la réduction des obstacles à la création
d’entreprise sont perçus comme des enjeux cruciaux;
 Les futures réunions visant à dynamiser l’économie numérique du continent africain se tiendront à Mombasa
(Kenya) et à Kigali (Rwanda);
 De plus amples informations sur les travaux du Forum sont disponibles sur la page Future of the Internet (en
anglais).
Genève, Suisse, le 8 mars 2016 – Pour les économies africaines, le déploiement et l’accès universel à un internet
de qualité ne doivent être qu’un premier pas vers le développement de leur potentiel numérique dans le but de
booster la croissance, de créer des emplois et d’exploiter toute la puissance du Web en faveur du développement
social inclusif. En plus de combler ces fossés infrastructurels et d’augmenter la disponibilité des services, les
gouvernements et les entreprises du continent africain doivent pouvoir compter sur des investissements accrus dans
le développement des compétences requises et l’amélioration de l’environnement numérique à destination des
entreprises.
Voici les principales conclusions de la réunion organisée par le gouvernement marocain et le Forum économique
mondial le 6 mars 2016 à Marrakech. La réunion placée sous la houlette de Moulay Hafid Elalamy, ministre de
l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique a réuni des hauts représentants des
secteurs public et privé, dont MM. Yasser El Kady, ministre des Technologies de l’information et de la
Communication de l’Égypte et Tahani Abdallah Atia, ministre des Technologies de l’information et de la
Communication du Soudan.
« Nous avons besoin de créer un nouveau discours sur les opportunités de l’Afrique numérique, un scénario dans
lequel l’Afrique ne se contente pas de rattraper son retard en la matière, mais réalise de vrais bonds en avant », a
déclaré Fadi Chehadé, président-directeur général de l’ICANN.
En prenant toute la mesure des gisements de croissance de l’économie numérique et de son potentiel comme
moteur d’un changement social positif à l’échelle du continent africain, le Forum économique mondial a fondé dans
le cadre de ses travaux consacrés à l’« Avenir de l'Internet » une communauté à intérêts multiples qui œuvre main
dans la main avec les autorités gouvernementales de l’ensemble du continent dans le but de réaliser l’« Internet
pour tous » au travers d'une collaboration public-privé. Le Maroc soutient l’initiative dans le cadre de son
engagement en faveur du développement et de la croissance de l’Afrique.
Autre résultat de la réunion : l’accord sur l’avancement de la création d’une Unité de développement numérique de
la jeunesse composée de jeunes de toute l’Afrique. Cette dernière se concrétiserait par un programme d’un an pour
la formation et l’autonomisation des jeunes issus de tous les pays d’Afrique dans les domaines de l’expertise
technique, de l’innovation sociale, du plaidoyer et de l’entreprenariat associés aux technologies de l’information et
de la communication (TIC) dans le but d’engendrer des retombées pour leurs communautés locales.
« Il est primordial que nous parvenions à faire des TIC un véritable catalyseur de la croissance économique en
Afrique et un outil essentiel pour l’amélioration de la qualité de vie des populations, en particulier celles résident
dans les régions enclavées », a souligné Moulay Hafid Elalamy, Ministère de l’Industrie, du Commerce, de
l’Investissement et de l’Economie Numérique, notant à cet égard l’importance de l’éducation et de la promotion de
l’entrepreunariat en tant que levier majeur pour la croissance économique et la création de l’emploi.
La réunion était inscrite dans le cadre du projet « The Africa Digital Economy Dialogue » (Dialogue sur l’économie
numérique africaine) du World Economic Forum, qui se poursuivra avec la réunion « L’Internet pour tous » pour le
Couloir Nord les 22 et 23 mars 2016 à Mombasa, au Kenya, ainsi que lors du prochain Forum économique mondial
sur l’Afrique qui se déroulera du 11 au 13 mai 2016 à Kigali, au Rwanda, et qui sera placé sous le thème
« Connecter les ressources de l’Afrique à travers la transformation numérique ».
« Le débat d’aujourd’hui constitue une étape importante dans le changement du discours sur le rôle des TIC dans
l’obtention de succès économiques cruciaux et la dynamisation de l’économie numérique du continent africain. Nous
sommes engagés dans le développement de ces idées et leur ancrage dans nos futures activités », assure Alex
Wong, Directeur « Global Challenge Partnerships » du Forum économique mondial.
Note aux rédactions :
Rejoignez la communauté du Forum économique mondial sur Facebook : http://wef.ch/facebook
Suivez le Forum économique mondial sur Twitter : http://wef.ch/twitter
Consultez l’agenda du Forum sur http://wef.ch/agenda
Consultez les prochains rendez-vous du Forum économique mondial : http://wef.ch/events
Abonnez-vous aux communiqués de presse du Forum économique mondial : http://wef.ch/news
Institution internationale soucieuse d’améliorer l’état du monde, le World Economic Forum promeut la coopération entre les sphères publique et
privée.
Le Forum économique mondial invite les plus éminents dirigeants de la scène politique, du monde des affaires et d’autres sphères de la société à
établir des plans d’action mondiaux, régionaux et sectoriels. (www.weforum.org).
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
234 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler