close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Calcul des consommations réelles pour l`optimisation des

IntégréTéléchargement
Calcul des consommations réelles pour
l’optimisation des puissances appelées
Deux études de cas en immobilier d’ entreprise
Christian GERARD, expert énergéticien
immobilier tertiaire, EDF
1
SOMMAIRE
En plus de la valeur ajoutée d’un contrôle du bâtiment
autour d’une cible de consommation...
1. La SED dans l’aide à l’optimisation de la puissance
installée,
2. La SED pour l’optimisation de la relance et le lissage
de la courbe de charge, dans un contexte de loi
NOMé et de développement des EnR en production
électrique (le béton et la pierre comme acteurs de
la flexibilité!)
3. Conclusions et prospective.
1.OPTIMISATION DE LA PUISSANCE
INSTALLEE
1. Optimisation de la puissance installée
CONSTAT POUR L’IMMOBILIER D’ENTREPRISES : 167 VA/m² installés en moyenne
pour 66 VA/m² de puissance appelée mesurée en moyenne...
1. Optimisation de la puissance installée
Bâtiment tertiaire de bureaux 9400 m², privé.
•
•
•
Isolation par l'extérieur,
Triple vitrages,
Installation de divers appareils permettant la gestion
active et l'optimisation de la consommation énergétique
du bâtiment :
–
–
–
–
lampes à haute efficacité (T5),
capteurs de luminosité,
détecteurs de présence,
pilotage par GTB des niveaux d'éclairage artificiel requis
(Gestion Technique de Bâtiment) (luminaires T5),
– Chauffage électrique, pompe à chaleur sur l'air neuf, drycooler,
– Climatisation dans les bureaux par système de poutres
froides.
1. Optimisation de la puissance installée
Résultat des simulations SED*:
Puissance appelée maximale
Consommation annuelle estimée (EF)
Puissance par m²
Consommation annuelle/m² (EF)
(*) En tenant compte d’un coefficient de sécurité
566 kVA
1492103 kWh
60 VA/m²
158,7 kWh/m²
1. Optimisation de la puissance installée
Le choix d’une puissance installée divisée par 2 a permis d’économiser
25% des travaux sur une partie du lot courant fort (transformateur, TGBT,
câbles, armoires de distribution notamment), tout en respectant la
réserve de puissance pour les preneurs.
2.OPTIMISATION DE LA RELANCE
2. Optimisation de la relance
Stratégie de relance (courbe hebdomadaire) pour un Bâtiment important en tout électrique
Désignation
On Peak
Off Peak
Désignation
On Peak
Off Peak
Puissance
1945 kW
1242 kW
Puissance
1244 kW
1039 kW
30579 kWh
Consommation
38482 kWh
43108 kWh
Consommation 41930 kWh
2. Optimisation de la relance
Retour d’expérience(*) sur une MDE sans stratégie sur la maîtrise de la puissance en relance
Désignation
°C extérieur
Désignation
°C extérieur
Le lundi à 6 h 00
0,5 °C
Le lundi à 6 h 00
3,9 °C
Max journée du lundi
2,1°C
Max journée du lundi
8,9°C
La puissance appelée est bien supérieure malgré des températures extérieures plus clémentes le lundi matin
* Courbes relevées par un comptage SMARTIMPULSE
2. Optimisation de la relance
•
•
•
•
•
Une puissance effacée de 700 kW, soit un « quick win » de
23000 € HTVA annuel en TURPE 4 (tarif d’utilisation du
réseau public d’électricité), hors futur marché de capacité,
soit environ 32 €/kW.
A noter: cette stratégie est également valable en réseau
urbain,
Une consommation supérieure annuelle de 3,8%, attention
donc à une GRE trop restrictive,
Cette stratégie n’est valable financièrement qu’avec un tarif
binôme (prime fixe sur la puissance et consommations).
La surconsommation étant générée pendant l’OFF PEAK dont
le coût est bien inférieur à l’ON PEAK, le surcoût de La
fourniture seule est négligeable, <1%, voir moins élevé dans
certains cas!
2. Optimisation de la relance
Le béton et la pierre flexibles?! au regard d’une production électrique
d’EnR de plus en plus présente sur le marché.
A contrario, on peut trouver sur le marché des coûts en pointe
de 1938 €/MWh comme en février 2012.
3.CONCLUSIONS ET PROSPECTIVES
3. Conclusion et prospectives
•
•
•
La SED, au-delà de la GRE, est un outil puissant pour la
prévision, l’optimisation des consommations et des
achats énergétiques électriques mais aussi pour les
réseaux urbains (diminution du CAPEX et de l’OPEX).
Elle deviendra indispensable dans un contexte de
flexibilité et de développement des énergies
renouvelables pour comprendre l’adéquation du
bâtiment à son environnement énergétique et capter les
bonnes valeurs.
On peut imaginer, un immeuble virtuel dans un serveur
« cloud » en miroir de l’existant avec une SED intégrée et
associée à la vie du bâtiment, pour revoir la situation
d’achat en fonction de l’évolution de l’offre.
PLACE À VOS QUESTIONS
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
342 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler