close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2 - The Spark

IntégréTéléchargement
N° 108
2
L’étincelle de l’info
09 Mars 2016
ÉDITORIAL
www.sparkcameroun.com
NOS SOEURS COURAGE, LES FEMMES SOLDATS
Pour la patrie elles ont un autre genre de tenue
L
es femmes de troupe, les femmes soldats
ne seront peut-être pas les invités des
kermesses gastronomiques, orgies de
vins et de victuailles, l’engagement de
beaucoup d’entre elles les appelant dans les
missions de protection du territoire en ces temps
de guerre. Elles sont éloignées des plaidoyers
contre le pagne du 08 Mars, une institution qui
semble devenir immuable. Ce pagne dont il est
question est un marqueur de l’identité culturelle
en Afrique. Il joue un important rôle dans la
communication informelle sur le continent
africain. Le 08 Mars on s’habille, on défile dans
les rues de plusieur localités, les femmes, jeunes
filles et même de toutes petites filles, habillées
en tissus pagnes portant des motifs ou slogans
réclamant leurs droits. L’initiative qui avait pour
objectif de faire redécouvrir les valeurs
traditionnelles africaines liées au vestimentaire
est devenue la banderole des messages les plus
divers avec le risque de réduire la journée
consacrée à réfléchir sur les conditions des
femmes dans le monde au simple port d’un tissu
pagne.
Le pagne du 08 Mars reste un accessoire
incontournable pour faire la fête avec l’uniforme
qui va avec. Les partis politiques ont récupéré
cette tradition qui devait rester symbolique. On
se rappelle du débat qui avait secoué la classe
politique au Burkina Faso l’an dernier où le
Gouvernement de transition avait recommandé
le port du Faso Danfani, un pagne local tissé à la
main. Cette décision avait fait couler beaucoup
d’encre et de salive, certains la jugeant populiste
d’autres la saluant comme une valorisation des
produits locaux. Les grandes voix féministes en
Afrique continuent à manifester leur refus total
du port du pagne du 08 Mars. Car pour elles ce
pagne n’est qu’un artifice qui empêche au
monde féminin africain de parler des vrais défis
à relever. On peut simplifier les choses en disant
que le pagne du 8 mars reste la manière de
communiquer qu’ont les femmes qui ne savent
pas s’exprimer autrement.
A chaque commémoration de la Journée
Internationale de la Femme, des pagnes sont
confectionnés, avec un logo et un thème. Les
messages inscrits sur le tissu parlent de crises,
des mutations sociales, des souffrances, des
revendications. Le pagne devient un langage
servant à transmettre les messages sur les
conditions sociales de la femme et les stratégies
de lutte.
Ce qui est regrettable c’est que l’on utilise ici un
support qui n’est pas fait pour donner le vrai
sens à cette journée de commémoration. Il faut
bien plus pour montrer et mettre en avant les
combats pour l’émancipation de la femme,
parler des violences faites aux femmes et
autres. Les africaines qui aiment la fête vous
diront que nos problèmes nous dépassent et
parfois nous avons besoin pour les surmonter
d’un temps de répit. C’est pour cela qu’on
accorde une touche festive à cette journée
particulière où l’on parlera quand même des
négativités dont sont victimes les femmes à
travers le monde.
D’autres femmes ce 08 Mars ne portent pas de
pagnes mais sont en tenue militaire. Des femmes
engagées dans l’armée professionnelle du
Cameroun. Des femmes qui ont choisi de porter
des armes pour faire la guerre.
Les femmes camerounaises dans un pays
en guerre sont-elles des soldats comme
les autres ?
Nous sommes obligés de dire oui, sur le principe
de l’égalité même si au Cameroun comme dans
la quasi-totalité des armées du monde on
n’envoie pas les femmes soldats combattre sur
la ligne de front. Donner encore plus de place
aux femmes dans nos forces de défense serait
une marche égalitaire importante mais comme
souvent tout le monde ne partage pas ce point
de vue et particulièrement dans les milieux
militaires.
Au Cameroun l’armée ne s'est ouverte que très
lentement aux femmes. D'énormes progrès ont
été
faits
dans
ce
domaine.
La
professionnalisation de l’armée s’est faite avec
la féminisation. Il faut rappeler que la présence
des femmes dans l’armée camerounaise reste
encore un sujet qui oppose les points de vue.
Pour les Faucons, l’introduction des femmes
dans l’armée n’a eu pour but que de résorber le
chômage de nos jeunes filles. Ces derniers
pensent que les recrutements féminins n’ont pas
pour finalité d’accroître l’efficacité de notre
armée. Pour d’autres l’arrivée des femmes et
particulièrement dans les corps exigeant un
recrutement par voie de concours a créé une
émulation et élevé le niveau intellectuel des
candidats par le fait de la concurrence. Les filles
étant particulièrement brillantes sur les
épreuves intellectuelles. Comment ne pas
évoquer ici le lieu commun. Quand on refuse
d’admettre la compétence féminine on dit que
les filles sautent les grades, récoltent les
médailles et autres distinctions grâce aux
simples pantalonnades de leurs chefs.
Le premier combat des femmes soldats au
Cameroun est un combat pour le droit à l’égalité
au sein des Forces armées du Cameroun, car on
entend encore dire que les filles prennent la
place des garçons dans l’armée alors qu’elles ne
vont pas au front. Le fameux deux poids deux
mesures. Beaucoup pensent que les garçons
sont appelés à tout faire et à ne rien avoir
facilement alors que les filles sont irrégulières,
inaptes, mais épargnées du combat au front et
toujours comblées par des avancements
injustifiés. Néanmoins, la présence des femmes
dans l’armée camerounaise est un progrès. Ce
progrès entraîne des changements qui sont aussi
ceux observables dans l’ensemble du corps
social. Modifications des règles de recrutement,
les limitations des âges, le célibat, les mariages,
les divorces, la moralité.
Certes, pour des raisons physiologiques, nos
femmes soldats ne peuvent pas être utilisées
dans n'importe quelle tâche, mais elles peuvent
remplir de belles tâches, où les valeurs, morale
et intellectuelle, sont au premier plan. Nous
vivons déjà les affres des questions qui sont
souvent posées. Les femmes Kamikazes qui se
font exploser sur les lignes de défense et nos
villages dans l’extrême-Nord ne sont-elles pas
déjà des guerrières qui n’hésitent pas à monter
au front et se faire tuer ?
La femme combattante est une femme engagée.
Les combats de femmes ne sont pas tous des
combats guerriers nombreux restent ceux qui
ont pour objectif d’améliorer la place de la
femme dans l’organisation de la société
humaine.
Pourquoi le 08 mars ? Parce que ce jour on fait
le bilan sur les droits des femmes dans le monde
pour mieux agir tous les autres jours de l'année.
Histoire d'une date. C'est dans le contexte de la
révolution industrielle, des luttes ouvrières, des
manifestations de femmes pour le droit de vote,
de meilleures conditions de travail et de l'égalité
entre les hommes et les femmes que la Journée
internationale de la femme s'est organisée. Les
dates à retenir :
1909. C'est l'année de la première Journée
organisée à l'initiative du Parti socialiste
américain. Elle est nationale et a lieu le 28
Février. Jusqu'en 1913, cette journée a été
célébrée chaque dernier Dimanche de Février
aux États-Unis.
1910. L'idée de cette journée est reprise par
N° 108
09 Mars 2016
FOCUS
www.sparkcameroun.com
l'Internationale socialiste réunie à
Copenhague au Danemark. Aucune
date n'est fixée mais ses objectifs, si :
soutenir le mouvement en faveur des
droits des femmes, dont celui de voter.
1911. La Journée Internationale de la
Femme est ainsi célébrée pour la
première fois, le 19 Mars, en
Allemagne, en Autriche, au Danemark
et en Suisse. Les revendications
s'étendent au droit au travail, à la
formation professionnelle, à la
cessation de la discrimination sur le
lieu de travail.
1913. Les femmes Russes choisissent à
leur tour le dernier Dimanche de
Février 1913 pour se rassembler.
1917. Quatre ans et deux millions de
soldats tués plus tard, c'est toujours le
dernier dimanche de Février que les
femmes Russes décident de faire la
grève pour obtenir "du pain et la paix".
En Russie, nous étions le 23 février
dans le calendrier Julien et le 8 Mars
dans le calendrier Géorgien. Quatre
jours plus tard, le Tsar abdique et les
femmes obtiennent le droit de vote.
1977. Les Nations Unies reconnaissent
le 08 Mars comme la Journée
Internationale de la Femme.
Les grandes exigences des femmes
camerounaises d'aujourd’hui parmi
d'autres…. Sont :
Autonomie, Egalite et Dignité
Pourquoi ces exigences ? Parce que les
réalités sociales au Cameroun les
contredisent.
Quels que soient les progrès réalisés
dans notre société, la situation sociale
de la femme camerounaise reste
marquée par la dépendance, l'inégalité
et le non-respect du droit de la
personne
Alors allez toujours plus haut
quoi qu’on dise
Rose Angéline Nga est première
femme colonel. Yvette Yaka est
première femme Magistrat Colonel. Le
Colonel Anne Bella Nkoto est première
femme commandant d’une légion de
gendarmerie. Le Colonel Nga Owona
Philomène, est premier commandant
d’un bataillon à la première région
militaire, Colonel Pauline Ngaska
première Inspecteur à l’inspection
générale des armées.
3
L’étincelle de l’info
Aller plus haut….
Elle a été nommée par un décret du Président de
la République, le 28 Février 2015
Inspecteur à l’Inspection Générale des Armées
I
ssue de la promotion « Solidarité Africaine »
de l’Ecole Militaire Interarmées de Yaoundé
(EMIA), en 1989, le Colonel Pauline Ngaska
devient ainsi la première femme dans
l’armée à occuper ce poste. Ce n’est pas la
première fois qu’elle ouvre la voie aux autres
femmes militaires.
Commissaire des interarmées Pauline Ngaska
avait déjà été la première femme à intégrer le
corps des commissaires de l'armée, issue de la
réforme de 2001. Avec la charge de diriger au
quotidien l'un des grands services pourvoyeurs
de la Défense. Sa maîtrise en management des
entreprises lui confère l'autorité professionnelle
pour assurer le soutien du militaire en matière
de solde, d'alimentation et d'habillement.
Elle est la toute première femme, à obtenir en
1998, le Brevet de l’Enseignement Militaire
Supérieur du second degré (BEMS) à
l’Enseignement Militaire Supérieur Scientifique
et Technique de Paris en France. Et alors qu’elle
participe comme observateur militaire à la
mission des Nations Unies en République
Démocratique du Congo (Monuc) en 2004, elle
est nommée Directeur du Commissariat
Interarmées (DIRCIA). Poste qu’elle occupe
jusqu’en 2010. Elle est alors la toute première
femme qui occupe la fonction de directeur
d’Administration Centrale au Ministère de la
Défense.
Le colonel Pauline Ngaska épouse Heumou
prépare actuellement une thèse de doctorat en
administration des entreprises à l’université de
Poitiers en France. A 55 ans (née le 22 Juin 1961),
Pauline Ngaska est la plus ancienne des femmes
Colonels dans l’armée de terre.
N° 108
4
L’étincelle de l’info
09 Mars 2016
ÉCONOMIE
www.sparkcameroun.com
Les femmes et les métiers du numérique
D
d’accroître mon réseau de contacts
professionnels, d’augmenter le nombre
d’opportunités dans le domaine de l’économie
numérique dont j’avais connaissance, mais
également de gagner une expérience
professionnelle pointue. Concrètement après
Techwomen, j’ai lancé avec quelques
Camerounais la communauté Mozilla Cameroon,
je travaille avec les Techwomen de ma promotion
sur Technovation Challenge, et je lance bientôt
une plateforme didactique multimédia pour
journalistes et communicants.
orothée Danedjo Fouba, journaliste
multimedia et bloggueuse sur les TIC,
présente les opportunités qu’offrent
ces technologies à la gent féminine.
Quel rôle la femme
peut jouer dans le développement
de l’économie numérique ?
Je peux dire que la femme en elle-même
représente l’une des pièces maîtresses du
développement de l’économie numérique dans
le monde, parce que les contenus des projets et
initiatives sont inspirés par la gent féminine en
tant qu’objet de création. Les idées de contenus
tournent autour des produits commerciaux
intéressant en premier lieu les femmes, et
servant à la résolution des problèmes en relation
avec les femmes. Il existe certes des projets et
initiatives pour la gent masculine, mais la femme
constitue le principal objet d’inspiration. D’un
autre point de vue, la femme est de plus en plus
reconnue comme acteur du développement de
numérique. Elle embrasse de plus en plus les
métiers du développement web, du numérique,
des TIC, des télécommunications, des énergies
renouvelables, bref des Sciences, Technologies,
Ingénierie et Mathématiques. En plus, les
femmes sont de plus en plus des haut cadres de
projets et entreprises numériques, et parfois
propriétaires et Chief Executive Officer des
Startup. C’est dire que la femme représente un
levier important du développement de
l’économie numérique.
Le Gouvernement camerounais
peut-il rattraper son retard en
ce qui concerne l’économie numérique ?
Je crois que si tout le monde peut rattraper un
retard
quelconque,
le
Gouvernement
camerounais a les possibilités de rattraper ce
retard et je pense qu’il est en route sur ce
chantier au regard de l’actualité récente.
Vous êtes engagée depuis quelques
années dans le programme Techwomen Quels conseils donneriez-vous aux
du Gouvernement américain. De quoi
femmes qui veulent se lancer dans le
est-il question ? Qu’est-ce que cela vous développement de l’économie
a apporté dans vos activités ?
numérique ?
Le programme Techwomen est une initiative du
Département d’État Américain qui vise à
dénicher, encourager et soutenir des femmes qui
émergent dans le domaine des Sciences,
Technologies, Ingénierie et Mathématiques. Etre
Techwomen signifie avoir été sélectionnée par
voie de concours pour prendre part à ce
programme d’incubation de six semaines dans
En retour,
une entreprise de la Silicon Valley et valoriser les
connaissances reçues d’autres parts du retour de
qu’est-ce que les TIC et la technologie
l’expérience américaine. De manière générale, le
peuvent apporter à la femme ?
Prenons par exemple l’agriculture, le commerce programme Techwomen m’a donné la possibilité
des produits vivriers, l’industrie du textile et la
gastronomie, des secteurs longtemps confinés
aux femmes. Savez-vous qu’aujourd’hui les
femmes utilisent les technologies numériques
pour valoriser les produits de ces activités
professionnelles? Je crois que la plupart des
projets numériques utilisant le mobile banking
au Cameroun, sans pour autant avoir conduit
une étude approfondie, sont de plus en plus
utilisés par les femmes pour les achats en ligne
mais également représentent pour elles des
opportunités pour la vente en ligne. Elles
bénéficient également de l’économie numérique
quand il s’agit d’utiliser le crowdfunding pour
financer leur projet. Grace aux technologies, les
femmes arrivent à communiquer avec le reste du
monde, à se faire ou à produire de l’argent mais
également à gagner de l’argent ou à vivre des
revenus liés a leur activité économique.
Pour celles qui veulent se lancer dans l’économie
du numérique, prendre le temps de bien
réfléchir sur les contours de l’idée de projet que
l’on veut mettre en place, faire une étude sur le
contexte dans lequel on veut l’implémenter, faire
une étude concurrentielle du marché, bien
structurer les produits et activités liées au projet,
préparer un bon business plan, mais surtout
rester véridique, vraie, humble, focalisée sur ses
objectifs et savoir écouter les autres autour de
soi.
Quotidien de l’Economie
N° 108
09 Mars 2016
www.sparkcameroun.com
ÉCONOMIE
5
L’étincelle de l’info
Plus de femmes en politique
L’ONG More Women In Politics reçue par
le Président de l’Assemblée Nationale
L
Vient de paraître
e réseau de soutien à la participation politique des femmes a porté
le Mardi 1er Mars 2016 à l’attention du Président de l’Assemblée
Nationale, Cavaye Yéguié Djibril, les recommandations issues de la
2e Conférence mondiale sur le leadership féminin qui s’est tenue
récemment à Yaoundé. Parmi ces recommandations, figure la réforme du
Code électoral pour une meilleure prise en compte de l’approche genre.
La session ordinaire du mois de Mars s’ouvre dans quelques jours. Rien de
tel pour More Women in Politics que cette veille de rentrée parlementaire
pour faire entendre sa voix. Celle de la femme camerounaise en effet. La
revendication : une meilleure représentativité à l’Assemblée Nationale.
Ainsi, une délégation de More Women in Politics conduite par sa
Coordinatrice Nationale, Justine Diffo, accompagnée de Mme Béa
SANGUE, représentante du représentant de ONU Femmes, de Mme
Eugénie OWONA, chargée de la Coopération Internationale, de Mme
Sylviane MADAWA, Secrétariat Technique Conférence, est allée rencontrer
le président de l’Assemblée Nationale (Pan), Cavaye Yéguié Djibril, le mardi
1er mars 2016 à son cabinet à Ngoa Ekelle, à Yaoundé.
Il était question pour le réseau de soutien à la participation politique des
femmes de remettre au Pan la Déclaration de Yaoundé ayant sanctionné
les travaux de la 2e Conférence mondiale sur le thème « leadership,
entreprenariat féminin et participation politique des femmes » qui s’est
tenue du 24 au 26 Février dernier à Yaoundé. Parmi les recommandations
formulées dans cette Déclaration figurent la promulgation avant
l’organisation des prochaines élections d’un texte portant modalités
d’interprétation et d’application des notions de «composante
sociologique» et de « prise en compte du genre » dans le Code électoral
du 19 Avril 2012.
N° 108
6
L’étincelle de l’info
09 Mars 2016
NÉCROLOGIE
www.sparkcameroun.com
LOUIS BAPES BAPES
«NYAMBE A TEEDA WE... QUE DIEU TE GARDE !»
formation des milliers d’élites
de notre grande Nation.
Si la justice des hommes est
seule à décider de notre
culpabilité sur cette terre et que
nous devons tous nous y
soumettre, quand elle nous
interpelle, elle a un devoir
d’assurer
la présomption
d’innocence qui est le bouclier
protecteur de tout justiciable à
qui il n’est pas encore signifié
une responsabilité coupable.
N
YAMBE A TEEDA WE... QUE DIEU
TE GARDE! Ici et là en langues
officielle ou en langue Bassa
prononcées
par
des
gouvernants, des religieux ou des élites
traditionnelles, le nom du très regretté Louis
BAPES BAPES a sonné dans les oreilles de
tous ceux qui ont voulu l’accompagner à sa
dernière demeure. Ils et (elles) ont parlé au
nom de l’amitié ou des relations familiales.
En
de multiples témoignages,
des
compagnons du banc gouvernemental en
passant par des camarades militants
politiques, les fidèles du temple, aux
autorités traditionnelles, tous ont exprimé
tour à tour le chagrin que nous a causé la
mort d'un homme dont beaucoup savait
qu’il était tout autre que l’image qu’on a
donnée de lui en ces dernières années de vie
sur terre. La maladie peut imposer à tout
être humain une souffrance subie, mais il
est des souffrances morales qui sont de la
violence d’un éclair ou du retentissement du
grondement d’un tonnerre. Celles-là même
qui mettent en cause votre dignité, votre
éthique, votre probité.
En tout cas, si d’autres, peut-être très
nombreux ne partagent pas ce sentiment je
puis affirmer qu’il est porté en grande
unanimité par la grande famille Bassa Bati
Mpoo qui peine à croire qu’un grand
commis de l’Etat comme leur digne fils qui
rentre désormais dans le royaume des
ancêtres ait attendu sa fin de sa carrière
administrative
pour de faucheur des
deniers publics. Qui ne savait ou ne percevait
les qualités rares faites de courage, de
désintéressement, devenir un prédateur des
deniers publics. Une immoralité qui ne cadre
pas avec l’éducation chrétienne de ce fils
d’infirmier
de l’Eglise Presbytérienne
Américaine devenue l’EPC, ancien élève du
Collège évangélique de Libamba, creuset de
Avec LOUIS BAPES BAPES la
grande famille Bassa Bati Mpoo
a perdu l'un de ses meilleurs
fils. Elle en prendra vite
conscience car dans les forêts
profondes de nos villages, nous
savons tous
qu’il faut
énormément de temps pour
que la nature produise un arbre
majestueux et puissant d’une
circonférence qui embrasse plusieurs
pourtours de bras. Au choc de la disparition
d’un être cher se mêlent un goût d’inachevé
pour ne pas dire d’injustice de celui qui a pu
souffrir sans pouvoir se plaindre, à n'en
pouvoir crier eu égard de sa charge.
La grande famille Bassa Bati Mpoo pleure un
homme bon, qui a subi le feu des épreuves
que réserve le combat politique, dont les
coups peuvent viser l’âme et le cœur. Mais
qu’il ne soit pas dit que LOUIS BAPES
BAPES a démérité de la Nation car ce qu’il a
eu est venu d’une réussite scolaire et sociale,
d’un milieu familial où la vertu et le travail
bien fait étaient des valeurs cardinales.
Il s’en est allé au souffle des ancêtres et que
tous ceux ont vu et apprécié son œuvre et
lui ont rendu hommage en soient remerciés.
N° 108
09 Mars 2016
NÉCROLOGIE
www.sparkcameroun.com
7
L’étincelle de l’info
Le Préfet de la Sanaga Marritime était le représentant personnel du Chef de
l’Etat, Son Excellence le Président Paul BIYA. Le Rassemblement Démocratique du
Peuple Camerounais (RDPC) dont il était membre du Comité Central était
représenté par le Ministre Philippe MBARGA MBOA. Le Sécretaire Général de ce
parti était présent à son inhumation à Nkelmgond dans la Sanaga marritime.
La famille
A l’Eglise EPC ADNA Yaoundé
Les anciens collègues à l’Eglise
Les membres du CERAC
Les amis
N° 108
8
L’étincelle de l’info
09 Mars 2016
SOCIÉTÉ
www.sparkcameroun.com
CES FEMMES ONT MARQUÉ
NOTRE HISTOIRE…
À l’occasion de la journée internationale de la femme, NegroNews vous propose 24 portraits de
24 femmes noires qui ont marqué l’histoire de notre communauté.
1- Nzinga Mbandi ( ?- 1664) : Nzinga Mbandi
Kia Ngola qui signifie « Reine dont la flêche
atteint toujours son but », était l’emblême de
la lutte contre l’invasion portugaise au 17è
siècle.
10- Rosa Parks (1913-2005) : Celle qui a osé dire politique. Elle est aussi la première africaine à
recevoir le Prix Nobel de la Paix.
« NON ».
Après une longue journée de travail, Rosa Parks
qui n’était pas assise au fond du bus comme le
voulait la règle pour les noirs à cette époque aux
2- Nanny des marrons (1686 – 1733) : Figure de États-Unis, a refusé de céder sa place à un blanc.
la résistance des esclaves en Jamaïque.
11- Maya Angelou (1928) : Poétesse, écrivaine,
3- Kimpa Vita appellée aussi Dona Beatrice (1684
-1706-) : Kimpa Vita était une prophétesse
populaire au royaume du Kongo.
4- La Mulâtresse Solitude (1772-1802) : Figure
emblématique de la lutte contre l’esclavage en
Guadeloupe
19- Kathleen Cleaver (1945) : Elle était l’une des
principales dirigeantes du parti des « Black
actrice et militante afro-américaine.
Panther
» dans les années soixante.
12- Miriam Makeba (1932 – 2008) : Miriam
Makeba surnommée « Mama Africa » chanteuse 20- Oprah Winfrey (1954) : Animatrice et
sud-Africaine, auteur du célèbre titre «Pata Pata» productrice de télévision, elle fut longtemps la
et figure emblématique de la lutte contre milliardaire noire la plus riche au monde.
Aujourd’hui, c’est la deuxième mais elle jouit
l’Apartheid.
13- Winnie Mandela (1934 ou 1936) : Femme de toujours d’une forte influence sur des millions de
Nelson Mandela et militante contre le régime de personnes.
5- Sojourner Truth (1797 -1883) : militante anti
– esclavagiste et avocate des droits des femmes
l’Apartheid en Afrique du Sud.
au XIXe.
6- Harriet Tubman (1821-1913) : « La libératrice
d’esclaves », elle a pris conscience du fait que la
fuite représentait le seul moyen d’accéder à la
liberté.
18- Angela Davis (1944) : Grande figure du
mouvement « Black Panther », elle est
condamnée à mort puis acquittée le 04 juin
1972.
14- Betty Shabazz (1934 – 1997) : Militante afroaméricaine et femme de Malcolm X.
21- Aminata Traoré (1947) : Ecrivain, ex Ministre
de la Culture au Mali
22- Michelle Obama (1964) : Première « First
lady
» Afro-américaine des Etats-Unis.
15- Ellen Johnson Sirleaf (1938) : Première
présidente d’un pays africain, elle a reçu le prix 23- Leymah Gbowee (1972) : Militante du droit
des femmes au Liberia, elle a obtenu le Prix
7- C.J. Walker (1867 -1919) : Première afro- Nobel de la paix en 2011.
américaine milliardaire
16- Wilma Rudolph (1940 -1994) : La première Nobel de la Paix en 2011.
24- Ama Mazama : Connue également sous le
nom de « Marie-Josée Cérol », Guadeloupéenne
9- Joséphine Baker (1906-1975) : Danseuse et 17- Wangari Muta Maathai (1940-2011) : d’origine, elle est spécialiste en linguistique et
chanteuse célèbre, elle militait aussi pour la lutte Wangari Muta Maathai surnommée « La Femme religions africaines.
cf : https://www.facebook.com/NegroNews
Arbre » était une militante écologique et
des droits civiques des noirs aux États-Unis.
8- Bessie Coleman (1892-1926) : 1ère aviatrice Américaine à remporter 3 médailles d’or au JO
en 1960.
afro-américaine
N° 108
09 Mars 2016
www.sparkcameroun.com
INTERNATIONAL
9
L’étincelle de l’info
Yannick "mot bikié" laisse le micro
et reprend la raquette d'entraineur
Retour gagnant pour Yannick Noah à la
tête de l'équipe de France. Le capitaine,
détendu, très détendu, n’a pas caché sa
joie après la qualification en
Guadeloupe et a même poussé un cri de
guerre devant les caméras de
télévision.
Un succès pas si facile
«Match facile ? Je ne voulais pas être
l’équipe qui resterait dans l’histoire qui a
été battu alors qu’elle ne devait pas
perdre. L’histoire se souviendra que l’on
a gagné 9 sets à 0. Mais ça n’a pas été
simple notamment lors du double. Il y a
eu plein de balles de break, de set,
franchement, on s’en sort pas mal. Trois
matches en trois sets, je ne suis pas sûr
d’ailleurs que ça reflète exactement la
physionomie du match. On ne sait pas ce
qui se serait passé si Gilles avait été
mené 6-0, 2-0 (vendredi, contre Pospisil).
Aujourd’hui (samedi), en double, on a dû
écarter trois balles de set de suite (à 5-4
dans la première manche). Je suis fier de
mon équipe. Neuf sets à zéro, certains
dans les studios parisiens vont raconter
des conneries, comme d’habitude, mais
nous, on sait que ce n’était pas si facile
que ça; que ça aurait pu tourner
autrement. On a été bons. On a eu les
bonnes attitudes. J’ai aimé leurs
comportements. Et en plus on peut
progresser».
Le choix de la Guadeloupe
«Pour moi, c’était une évidence de venir
ici en extérieur, sous la chaleur mon
travail c’est de prendre ces décisions-là.
Cela me paraissait assez extraordinaire
de jouer dans les DOM TOM. Au-delà du
choix sportif, il y avait un symbole très
fort. Il y avait la possibilité d’aller plus
loin que de simples échanges de tennis.
Il y a quelque chose qui restera pour
toujours. Ce qu’a vécu Gaël hier
(vendredi), en termes d’émotions, ça n’a
pas de prix. Pour les joueurs, ça comptait
d’être là. Gaël a dit il y a quatre semaines
que plusieurs joueurs ne voulaient pas
venir. Mais Gaël, c’était le mec qui
voulait le plus être là malgré ce qui a été
dit et écrit… On s'est battu pour être ici.
Beaucoup de gens étaient contre. On a
prouvé que les gars en face étaient en
difficulté sur terre battue et avaient du
mal avec la chaleur. On est arrivé tôt
pour être prêt. On est heureux. On a fait
le maximum. Cela restera un moment
important pour nous, pour les joueurs
mais aussi notre staff».
La relation nouée avec les
joueurs
«Je suis tellement heureux et honoré
d'avoir été bien reçu par les gars qui
m'ont fait confiance. Les liens sont
maintenant créés, il ne reste plus qu'à
bosser et avancer. C’est ça, l’aventure
humaine. Je suis venu stressé, je repars
heureux . On a vécu douze jours très
riches. Des moments uniques. Il y a des
joueurs qui travaillent ensemble depuis
longtemps. Avec Cédric (Pioline,
capitaine adjoint) et Lolo (Loïc
Courteau, entraîneur), on a été très bien
reçus par les joueurs, ils nous ont fait
confiance et nous ont suivis. Cela peut
nous aider pour continuer l’aventure.
On repart tous avec plein de bons
souvenirs, on laisse des amis».
La suite de l’aventure
«Il y a encore du travail à faire pour les
simples et les doubles. C’était un
rodage. On peut progresser pour
s’améliorer. J’ai trouvé que les gars ont
été bons. Vendredi, il y a un Canadien
qui a montré qu’il était fatigué. Je ne
veux pas que mes gars fonctionnent
comme cela. Ce que j’ai aimé c’est la
gueule des mecs le premier jour à six
heures et demi du matin au petit
déjeuner avant d’enchainer derrière le
footing à 7 heures. J’ai aimé ce séjour.
Ça a été douze jours très riches avec un
staff de qualité. Je ne sais pas si je serai
à Roland-Garros c’est compliqué. C’est
difficile d’avoir une conversation
tranquille avec un joueur à RolandGarros. Cédric ou Lolo seront sur
certains tournois ces prochaines
semaines. On ne se retrouvera pas
jusqu’en juillet. Je sais par expérience
que les joueurs quand ils ont fait une
bonne préparation en Coupe Davis,
derrière ils jouaient pas mal. J’espère
que ça va leur donner envie. La porte
est ouverte, rien n’est fermé.
Maintenant il y a un vrai lien. Je suis en
contact avec tout le monde».
Propos recueillis à Baie-Mahault
N° 108
10
L’étincelle de l’info
09 Mars 2016
RÉLIGION
www.sparkcameroun.com
PAPA FRANCESCO
IL N’EST JAMAIS TARD
POUR SE CONVERTIR
Structure de la bulle
La bulle d’indiction du jubilé de la miséricorde a
été présentée Samedi 11 Avril au soir devant la
Porte Sainte de la basilique Saint-Pierre. Dans ce
document, le Pape François explique la raison
d’être et les temps forts de cette « Année sainte
», prévue à Rome mais aussi dans tous les
diocèses, où seront envoyés des « missionnaires
de miséricorde ». Le Pape attend du jubilé qu’il
redonne « crédibilité » à l’Église, en inspirant aux
croyants des gestes concrets de solidarité, et qu’il
incite même criminels et corrompus au repentir.
Le Pape François adresse ces paroles « aux
hommes et aux femmes qui font partie d’une
organisation criminelle » et à celles « fautives ou
complices de corruption ». Par cet appel, déjà
lancé à la mafia lors de ses déplacements en
Italie, il signifie jusqu’où s’étend la « miséricorde
divine ». Celle que fête le deuxième Dimanche
de Pâques, choisi précisément pour rendre public
ce document intitulé « Misericordiae vultus » (le
visage de la miséricorde) que l’on peut lire ici
dans son intégralité.
Dans ce texte de douze pages, le Pape François
indique les raisons d’un tel jubilé, qu’il avait
annoncé par surprise lors d’une célébration
pénitentielle en plein Carême. Tout un symbole
déjà. L’année jubilaire, comme il l’explique, vise
en particulier à « (remettre) au centre le
sacrement de la réconciliation, puisqu’il donne à
toucher de nos mains la grandeur de la
miséricorde ».
La bulle, composée de 25 paragraphes, donne
dans les premiers paragraphes des explications
théologiques et spirituelles sur la miséricorde
et y souligne le « mystère de la miséricorde ».
Elle s'élève ensuite contre la corruption et
appelle à la combattre. Elle proclame le 8
décembre 2015, jour marquant le 50e
anniversaire de la clôture du concile Vatican II
comme date d'ouverture de l'Année Sainte car,
selon le Pape François, « l’Église ressent le
besoin de garder vivant cet événement. ».
aussi servir à se rapprocher des juifs et
musulmans, dont la miséricorde, rappelle le
À cette fin, le Pape, qui veut faire du Carême
Pape, est aussi au centre de la foi.
2016 l’un des temps forts de la prochaine Année
Sainte, compte alors envoyer des prêtres appelés
Par Janvier Alain OWONA TANG
« Missionnaires de la Miséricorde ». Des «
hérauts de la joie du pardon »,
qui devront être accueillis par
chaque évêque à travers le
monde. Une manière aussi,
pour ce Pape soucieux de
décentraliser son Église, de
faire du jubilé un événement
non exclusivement romain.
« Dans nos paroisses, les
communautés, les associations
et les mouvements, en bref, là
où il y a des chrétiens,
quiconque doit pouvoir trouver
une oasis de miséricorde »,
souhaite-t-il. Toujours durant le
Carême, il demande un accès
étendu à la confession, invitant
à reprendre l’initiative « 24
heures pour le Seigneur » dans
tous les diocèses. De même, la
Porte Sainte du jubilé ne sera
pas à franchir que dans la Ville
éternelle.
Toutes
les
cathédrales
ou
«Eglises
d’importance particulière » et
sanctuaires devront ouvrir une
« Porte de la Miséricorde »,
durant l’Année Sainte.
Être « miséricordieux » exige,
au-delà de la confession à
recevoir,
de
soi-même
pardonner :
« Il est
triste de voir combien
Relecture:
Récépissé de dépôt
l’expérience du pardon
Adolphe Claude
de déclaration:
N° 54/RDDJ/J06/BASC Mballa
est toujours plus rare
dans notre culture »,
Economie:
Directeur de publicaY. Gouet
tion:
regrette le Pape : «
Pauline
Biyong
Même le mot semble
Edition et fabrication:
parfois disparaître ».
SPC Cameroun
Redaction:
Kiyeck
de
Kiki,
Le jubilé appelle aussi à
Infographie:
Mbarga Jean ,
«devenir compatissants
Innocent Ngoumgang Duclair 694 81 48 79
basileduclair@yahoo.fr
envers tous », «
Politique/Internagénéreux à l’égard de
Imprimerie
tionale:
tous ». Il est une
JOYCE
Rev. Dr Biyong
Philippe Eugène,
mobilisation générale à
Distribution
Janvier Owona Tang
multiplier les œuvres
MESSA PRESSE
Alain
Société:
traditionnelles
de
Elie Pokam Mopo
charité. L’année doit
Décentraliser l’Église
B.P.: 14 702 Yaoundé - Cameroun
Tél.: 237 699 84 33 35
www.sparkcameroun.com
M
isericordiæ vultus (en français: Le
visage de la Miséricorde) est une
bulle d'indiction proclamant une
année sainte extraordinaire, sous
le signe d'un jubilé de la Miséricorde. Ce
document a été promulgué le samedi 11 avril
2015 à l'occasion des premières vêpres du
Dimanche de la divine Miséricorde..
N° 108
12
L’étincelle de l’info
INTERNATIONAL
09 Mars 2016
www.sparkcameroun.com
République Centrafricaine
« La loi sur la parité sera bientôt votée »
Lucille Blay-Eureka Mazangue
Ministre des Affaires Sociales en Centrafrique
R
encontrée à l’occasion de la 2e
conférence mondiale sur le leadership
et l’entreprenariat féminin, la Ministre
conseiller en charge des Affaires
sociales et de l’Action humanitaire à la Présidence
de la République Centrafricaine revient sur le rôle
joué par femme pendant la guerre ainsi que sur
la politique du genre en RCA.
Quelle appréciation faites-vous de
l’initiative de l’ONG More Women in
Politics d’organiser une telle
conférence ?
Une très bonne impression, je suis très flattée
par cette organisation. J’aimerais adresser mes
félicitations à Mme Justine Diffo pour avoir
organisé ces assises. Ça nous permet, à nous les
femmes, de prendre notre destin et celui de nos
enfants en compte, cette initiative, si je puis le
dire ainsi, est vraiment louable.
Dans son discours d’ouverture, la
coordinatrice nationale de More
Women in Politics n’a pas tari d’éloges
envers la Présidente de la Transition en
Centrafrique, Catherine Samba Panza.
Quel a été son rôle dans le processus
de paix en Centrafrique ?
Si la paix est revenue aujourd’hui en
Centrafrique, c’est grâce à Madame Catherine
Samba Panza. Elle a su gérer contre vents et
marées toutes les difficultés qui se sont posées,
elle a su gérer et apaiser le cœur de ses enfants,
elle a su agir en tant que mère afin que nous
parvenions à l’organisation de ces élections qui
se sont bien déroulées et qu’aujourd’hui, il y a
un Président qui a été élu.
Quelle est la situation de la femme
centrafricaine aujourd’hui sur le plan
politique ?
Sous la clairvoyance de Mme Samba Panza qui
illustre à suffisance la question du genre, la
question de la représentativité de la femme à de
sphères décisionnelles, je pense pour ma part cette bataille avec nos frères qui étaient de
que les femmes vont lui emboîter le pas pour l’autre côté.
aller de l’avant. D’ailleurs, les femmes se sont
organisées sous sa clairvoyance pour que les
Maintenant que la Centrafrique a un
choses puissent aller de l’avant.
Justement comment ça se passait,
comment les femmes se sont
déployées en RCA pendant ces
moments difficiles?
Pendant ces moments difficiles, sous son
impulsion, les femmes se sont organisées, elles
ont menés des campagnes de sensibilisation, de
proximité, elles ont parcouru les 8
arrondissements de Bangui et les périphéries,
elles ont parcouru les 16 préfectures pour
sensibiliser les belligérants, qui ne sont autre
que leurs enfants et leurs maris, à œuvrer pour
la paix. Donc les femmes ont beaucoup travaillé,
elles se sont mises à l’avant-garde pour mener
nouveau Président à sa tête, quels
pourront être ses premiers défis
concernant la politique du genre ?
Cette question, je ne saurais comment y
répondre, je ne suis pas le nouveau Président
élu mais j’estime que le nouveau Président va
s’inscrire dans la dynamique impulsée par la
Présidente de la Transition, faire de la question
du genre une de ses priorités. Sans aucune
prétention, nous avons la loi sur la parité qui est
sur la table du Conseil National de Transition, je
crois que cette loi va être votée d’ici là pour
permettre à ce qu’il y ait l’égalité que nous
demandons.
interview réalisé par Michel BIEM TONG
N° 108
09 Mars 2016
www.sparkcameroun.com
OPINION
13
L’étincelle de l’info
Christiane Taubira
a marqué son temps !
« Nous devons être le changement que nous souhaitons voir dans le monde. »
Mahatma Gandhi
P
our certains, ce serait se faire le «
chantre» d'une négritude déjà obsolète
que rappeler que Christiane Taubira est
une femme noire d'exception.
C'est plus simple ou plus cohérent de dire « une
femme » tout court !
Le contexte d'émergence de Christiane Taubira lui
a pourtant souvent rappelé ses origines raciales.
Pourquoi en faire l'économie !
« Je suis une femme, je suis noire, je suis de
gauche, je parle haut, et je ne m'écrase pas quand
on m'insulte ! C'est un cocktail imbuvable pour eux
qui veulent renvoyer les femmes à la maison,
distinguent les hommes selon leur couleur, ont des
complexes de supériorité et des fantasmes de
hiérarchies de races. Je suis une cible et je dois
faire rempart pour les milliers de petites filles qui,
dans les cours d'école, pourraient se faire traiter
de guenons. » ( Édition n°2630 du Nouvel
Observateur du 2 au 8 avril 2015, pages 38-39.)
Un certain nombre de personnalités noires de la
gent féminine ont marqué l'histoire au cours de
ces deux décennies à travers le monde. En termes
de notoriété dans leurs divers domaines de
compétences. Les médias évoquent des noms.
Dans le domaine des performances sportives
légendaires on cite Serena Williams. Parmi les
virtuoses dans le domaine artistique Barbara
Hendrix tient l'étendard. En politique c'est
Condoleeza Rice qui fut la première femme noire
à franchir les portes qui donnent accès à de hautes
fonctions ministérielles régaliennes dans un pays
membre du G20. Puis Christiane Taubira, Garde
des Sceaux, Ministre de la Justice en France.
Diplômée des universités :
Panthéon -Assas, Paris Diderot, Paris-Sorbonne.
Christiane Taubira obtient une licence en
sociologie, un certificat en ethnologie afroaméricaine, un doctorat en sciences économiques
et un doctorat dans le domaine agroalimentaire.
Christiane Taubira commence sa carrière politique
en 1970, rencontre son mari le généticien et
leader indépendantiste Roland Delannon. Devient
professeur de sciences économiques en 1978.
Christiane et Roland font quatre enfants : Lamine
en 1979, Nolywé en 1981, Diawara en 1986 et
Djamila en 1988.
Fondé en 1974 par son mari, le mouvement
Christiane Taubira c'est un parcours
guyanais de décolonisation (MOGUYDE) devient
singulier, des paroles et des actes qui son premier espace d'expression politique. Elle
dirige la revue indépendantiste Mawina qui était
feront date...
la tribune de ce mouvement qui quelques années
après connaîtra des déconvenues à cause de son
Un parcours...
programme provocateur aux yeux de la métropole
et ses actes insurrectionnels.
Députée de la Guyane, élue dans la première Après l'arrivée de François Mitterrand au pouvoir
circonscription, du 2 Avril 1993 au 19 Juin 2012. en 1981, Christiane Taubira cesse le militantisme
Dix neuf ans, deux mois et dix sept jours. Députée indépendantiste. En 1993 elle cofonde avec son
européenne du 19 juillet 1994 au 19 juillet 1999. mari le parti Walwari et en devient Présidente. En
Conseillère régionale de la Guyane du 26 mars 1993 elle est élue Députée « non inscrite » de
2010 au 13 septembre 2015.
Guyane et vote à l'hémicycle, l'investiture du
Gouvernement d’Édouard Balladur. En 1997, elle
rallie le groupe socialiste.
Roland et Christiane se séparent en 2002, sur fond
de crise politique.
Des paroles
Le 05 février 2013, Christiane Taubira met un peu
de poésie dans son discours, en répondant en
hémicycle au Député Hervé Mariton sur le
mariage pour tous. Elle cite le grand poète de la
négritude Léon-Gontran Damas, Avec Nous les
gueux, extrait de Black Label :
« Nous les gueux / nous les rien /nous les peu
/nous les chiens / nous les maigres / nous les
Nègres / Qu'attendons-nous / Qu'attendons-nous
pour faire les fous / pisser un coup / tout à l'envie
/ contre la vie / stupide et bête / qui nous est
faite?» continue -t-elle.
« Si nous , si nous n'accordons pas l'égalité des
droits, si nous nous ne reconnaissons pas la liberté,
nous leur disons, qu'attendez-vous pour faire les
fous sur cette vie stupide et bête ».
Au député du Front National David Rachline, elle
dira ce 20 octobre 2015 :
« Vous appartenez à une famille politique
monomaniaque qui passe son temps à chercher
des boucs émissaires, et paranoïaque parce que
vous voyez des envahisseurs partout ».
Le 19 mai 2015, la Députée Françoise Guégot a
abordé la question des enfants nés de la gestation
pour autrui (GPA), et dénonce la « complicité
hypocrite » du gouvernement, et le fait que « la
justice légalise ce proxénétisme procréatif ».
Christiane Taubira répond que la GPA est bien
interdite en France, mais il faut prendre en
compte les cas des enfants nés par ce biais :
« Madame, il s'agit d'enfants, d'enfants en chair
et en os, d'enfants qui vont à l'école, qui sont aussi
doués que les autres pour agacer les enseignants,
pour énerver leurs parents, mais d'enfants de ce
pays, d'enfants de la République et quoi que vous
disiez, on va les protéger, madame ! »
Après avoir démissionné de ses fonctions de
Gardes des sceaux, Ministre de la justice,
Christiane Taubira dira, parmi d'autres ; ces
paroles à la chancellerie place Vendôme ce 27
janvier 2016 :
« J'ai choisi d'être fidèle à moi-même, à mes
N° 108
14
L’étincelle de l’info
INTERNATIONAL
engagements. (…) Le péril terroriste est grave mais
nous avons appris à le traquer. Nous ne devons lui
concéder aucune victoire, ni militaire, ni
diplomatique, ni symbolique. Parce que ce pays
regorge de forces, d'énergie, de volonté,
d'imagination, il peut entendre que son destin
collectif repose sur des fondations solides. (…) Ces
fondations sont assez profondes pour résister au
temps, aux accidents et aux tragédies » a poursuivi
Christiane Taubira. « Voilà pourquoi, fidèle à Aimé
Césaire, nous ne livrerons pas le monde aux
assassins d'aubes », a-t-elle conclu.
Des actes
Les postures politiques que les propagandistes
s'ingénient à identifier avec la personnalité de
Christiane Taubira sont toujours son militantisme
indépendantiste des aurores de sa vie publique en
Guyane et plus prêt de nous la loi sur le mariage
pour tous.
On ne définit pas la personnalité politique
d’Élisabeth Guigou en se référant au pacte civil de
solidarité et de concubinage (pacs). Pourtant c'est
elle qui était Garde des Sceaux, Ministre de la
justice quand cette loi a été présentée et
approuvée pendant le septennat de Jacques
Chirac (publié au journal officiel le 16 novembre
1999).
L'article 1 de ce texte permettait d'imaginer que
la loi sur le mariage pour tous suivrait ce chemin
balisé ainsi:
« Un pacte civil de solidarité est un contrat conclu
par deux personnes physiques majeures , de sexe
différent ou de même sexe, pour organiser leur vie
commune. »
L'acte majeur du parcours politique de Christiane
est plutôt la loi n°2001-434 du 21 mai 2001
tendant à la reconnaissance de la traite et de
l'esclavage en tant que crime contre l'humanité.
Dite loi Taubira (publiée au journal officiel de la
République française sous le n°119, du 23 mai
2001, page 8175). A cette époque, Christiane
Taubira était Députée de la première
circonscription de Guyane, rapporteure de la loi.
Une loi mémorielle française.
Le matin du 10 mai 2007, le Président de la
République, Jacques Chirac, et le Président
nouvellement élu quatre jours auparavant, Nicolas
Sarkozy, ont inauguré ensemble le monument
créé par Fabrice Hyber Le cri, l’écrit, pour
commémorer l’esclavage dans le jardin du Palais
du Luxembourg. La veille, au conseil des ministres,
J. Chirac s’était exprimé sur l’esclavage moderne.
La cérémonie s’est déroulée en présence des deux
Présidents de l’Assemblée et du Sénat, des
Ministres de l’Intérieur, de l’outre-mer, de la
Coopération, de la Francophonie, de la Culture, du
Tourisme. Des Députés et Sénateurs de l’outremer, du comité pour la mémoire de l’esclavage,
dont la Présidente, Maryse Condé. Du Recteur de
la Mosquée de Paris, de nombreux Présidents et
membres d’associations et institutions, d’artistes
et sportifs de l’outre-mer.
Après un extrait du chant révolutionnaire, « La
liberté des nègres », interprété par Serge Hurot, la
lecture de la Proclamation de Delgrès du 10 mai
1802, la déclamation par le comédien
guadeloupéen Jacques Martial des dates
importantes ayant marqué l’histoire de la traite
négrière et l’esclavage, enfin des poèmes lus par
de jeunes collégiens, Jacques Chirac a coupé le
traditionnel ruban bleu-blanc-rouge entourant
l’œuvre d’art. Youssou N’dour a clos la cérémonie
avec une chanson rappelant l’origine des esclaves,
« New Africa »… chanson du Continent et du
monde noir.
Il s’agit du premier monument national en
témoignage de ce crime contre l’humanité, et de
la première œuvre d’art contemporain installée
dans le séculaire jardin du Luxembourg, sous
l’égide du Sénat, qui vota le 10 mai 2001 à
l’unanimité, en dernière lecture, la loi Taubira.
Le Ministre de la Culture et de la Communication
avait lancé une commande publique, annoncée le
10 mai 2006 par le Président de la République lors
de la première journée de commémoration. A
l’issue de la consultation, l’artiste retenu, de
renommée internationale, fut donc Fabrice Hyber,
Lyon d’or 1997 de la Biennale de Venise où il
représentait la France. Auteur notamment de
l’Artère, monument installé fin 2006 au Parc de la
Villette à Paris, et de nombreuses autres œuvres
et installations empruntant aux matériaux et
techniques, y compris multimédia, les plus divers.
La sculpture est en bronze polychrome de 3, 70 m
de hauteur, réalisée à l’atelier Coubertin (SaintRémy-Lès-Chevreuse). Selon les mots mêmes du
plasticien, son œuvre, constituée de trois anneaux
soudés de bronze hauts de presque quatre mètres
représente un symbole :
« le cri c’est la marque de l’abolition de
l’esclavage mais aussi la mise en garde
contre l’esclavage moderne. Le cri est de
peur, de larmes mais aussi de joie. Le cri
est
une
métaphore
de
cet
asservissement qui a été aboli par les
textes. Le cri c’est un dessin dans l’espace
; pour le jardin devant le Sénat, il fallait
un écrit ! L’abolition de l’esclavage, c’est
l’anneau de chaîne ouvert, l’anneau
fermé c’est que tout peut recommencer,
et le piétement c’est le retour aux
racines, mais c’est aussi la Terre qui est
un boulet… ».
Gravés à la surface, des mots :
« Ailleurs – Décimé – Exterminé –
Déporté – Mort – Inhumain – Valeurs
– Déplacé – Esclave »…
Le 10 mai est la "journée nationale des
mémoires de la traite, de l’esclavage et
de leur abolition", en France depuis
2006.
Cette journée nationale a été choisie sur
09 Mars 2016
www.sparkcameroun.com
proposition du comité pour la mémoire de
l’esclavage.
Ainsi que l’indiquait le Président de la République
dans son allocution du 30 janvier 2006, le 10 mai
"honore le souvenir des esclaves et commémore
l’abolition de l’esclavage".
La France est le premier État et demeure le seul
qui à ce jour ait déclaré la traite négrière et
l’esclavage "crime contre l’humanité". Elle est
également le seul État à avoir décrété une journée
nationale de commémoration. Le 10 mai évoque
la déclaration de Delgrès en 1802 et marque aussi
le jour de l’adoption à l’unanimité par le Sénat, en
deuxième et dernière lecture de la loi de 2001, la
loi Taubira, reconnaissant la traite et l’esclavage
comme un crime contre l’humanité.
Parlant d'Antoine Guillaume Amo ( Anton Wilhelm
Amo né à Awukena au Ghana en 1703, mort en
1753. Philosophe, professeur aux universités de
Halle, de Wittenberg et d'Iéna en Allemagne).
Auteur de, De l'art de philosopher avec sobriété
et précision. Premier Africain a avoir obtenu un
doctorat dans une université européenne),
Marcien Towa (philosophe camerounais) dira :
« C'est la première personnalité noire de stature
internationale. »
Hélène Geoffroy, 45 ans, polytechnicienne,
originaire de la Guadeloupe a été nommée
Secrétaire d’État à la politique de la ville dans le
nouveau Gouvernement de Manuel Valls.
Comme disait le Mahatma Gandhi :« Un arbre qui
tombe fait beaucoup de bruit, une forêt qui germe
ne s'entend pas. »
Rev. Dr Biyong Philippe Eugène,
théologien, anthropologue.
N° 108
09 Mars 2016
MESSAGES
www.sparkcameroun.com
15
L’étincelle de l’info
Sécurité sociale
Une révolution historique signée Paul Biya !
E
n signant le 15 février 2016, le décret n°
2016/072 et son annexe fixant les taux des
cotisations sociales et les plafonds des
rémunérations applicables dans les branches
des prestations familiales, d’assurance-pensions de
vieillesse, d’invalidité et de décès, des accidents de
travail et des maladies professionnelles gérés par la
CNPS, le Chef de l’Etat vient de donner au système
de sécurité sociale camerounais, le nouveau souffle
dont il avait grand besoin.
L’année 2016 commence bien. En tout cas, elle
s’annonce au Cameroun comme l’année de la
sécurité sociale pour tous. Les spécialistes de ces
questions en sont encore abasourdis, visiblement
étonnés par le rythme des réformes dans le secteur;
réformes inédites impulsées par le chef de l’Etat en
personne.
Il y a eu la publication du décret n° 2016/034 du 21
janvier 2016 du Président de la République.
Concrétisation de la promesse du chef de l’Etat, le
31 décembre dernier, lors de son message à la
Nation. Il consacrait une revalorisation de l’ordre de
55,55 % des allocations familiales et induit
indubitablement une revalorisation dans les mêmes
taux (55,55 %) des allocations prénatales et de
maternité. Depuis le lundi 15 février 2016, le
président de la République est encore allé plus loin
dans sa volonté affirmée de permettre à la sécurité
sociale au Cameroun, comme dans tous les pays qui
se respectent, de jouer pleinement son rôle en tant
qu’instrument de réduction de la pauvreté. Et Dieu
sait que le combat contre la misère est inscrit en
bonne place et en lettres d’or dans le programme
politique du Président Paul Biya ! « Nous avons une
stratégie pour la croissance et l’emploi qui vise à
moderniser notre pays et à améliorer les conditions
de vie du peuple camerounais », disait le Chef de
l’Etat le 15 octobre 2015 en Conseil ministériel, à la
suite du réaménagement du Gouvernement
intervenu le 02 octobre 2015. On ne reviendra plus
sur la mini-révolution que constitue l’assurance
volontaire qui intègre depuis un peu plus d’un an
déjà, toutes les catégories sociales qui, du fait de la
loi, avaient été injustement exclues de la couverture
sociale. Le décret du 15 février 2016 et son annexe
s’inscrivent donc dans cette optique présidentielle
de voir les conditions de vie du peuple camerounais
améliorées.
Bien entendu, la CNPS qui appelait de tous ses vœux
cette réforme des paramètres de financement du
système de sécurité sociale qu’elle gère applaudit
des deux mains. La stagnation des paramètres
depuis près de 26 ans était contraire aux
prescriptions actuarielles. Mieux, elle avait entraîné
depuis 2007, un déficit structurel progressif de la
branche des pensions qui, en 2014, était de 14,7
milliards de francs CFA, en progression de 6,7
milliards de francs CFA par rapport à 2013 et en
2015, évalué à 16,5 milliards de francs CFA. Dans ces
conditions, seuls les efforts de gestion déployés par
le Top management de la CNPS auront été
déterminants dans la survie du régime en
déséquilibre technique depuis 2007. Le satisfécit du
Directeur Général de la CNPS pour qui le décret du
15 février « est une réforme profonde et historique»
est donc compréhensible. Noël Alain Olivier Mekulu
Mvondo Akame, dans un message adressé hier soir
à ses collaborateurs relève que « nous pouvons être
fiers, face à l'histoire, de contribuer ainsi, tout
modestement, à la concrétisation de la politique du
chef de l'Etat pour l'avènement d'une société
camerounaise plus équitable et d'un Etat soucieux
du bien-être de ses enfants, par le biais d'un
système de sécurité sociale équilibré et pérenne. »
En effet, les paramètres du système de sécurité
sociale géré par la CNPS étaient devenus
inadéquats, avec un plafond des cotisations établi à
300 000 Francs CFA depuis 1989, lequel imposait à
la CNPS le payement d’une pension de 90 000 FCFA
pour 15 ans d’activité ; 150 000 FCFA pour 30 ans
d’activité et une pension moyenne de 67 000 FCFA.
Faible, de l’avis des observateurs.
Après les réformes systémiques qui ont déjà permis
la mise en place de l’assurance volontaire, le Chef de
l’Etat, qui reste à l’écoute des préoccupations des
populations, vient d’opérer une autre révolution
dans les réformes paramétriques qui étaient
souhaitées et attendues. La revalorisation des taux
de cotisations sociales de 7 à 8,4 % et le relèvement
du plafond des salaires cotisables de 300 000 FCFA
à 750 000 FCFA, sont des réformes qui permettront
à la CNPS, outre la correction du déséquilibre
technique structurel de la branche des pensions, de
supporter sans être obligée d’aller puiser dans ses
réserves de trésorerie, la revalorisation des
prestations sociales et donc, l'augmentation
conséquente du niveau des pensions. Ceci, en
attendant un éventuel rallongement de la durée de
cotisations sociales de 15 à 20 ans...
Camrail revalorise de 30% le tarif des
prestations de désherbage de la voie ferrée camerounaise par les riverains du rail
La concertation organisée le 04 mars 2016 à Douala entre les responsables de
la Cameroon Railways (Camrail), le concessionnaire du chemin de fer
camerounais, et 163 représentants des communautés riveraines du rail, a
débouché sur une revalorisation de 30% sur le prix du désherbage de la voie
ferrée, prestation concédée depuis des années aux populations riveraines du
rail.
Ainsi, pour chaque kilomètre linéaire désherbé, les communautés riveraines
encaisseront désormais70 056 francs Cfa, contre 53 500 francs Cfa par le passé,
a-t-on appris dans un communiqué officiel ayant sanctionné cette concertation.
En outre, le transporteur ferroviaire s’est engagé à doter les équipes dédiées
au désherbage de la voie ferrée d’équipements adéquats, de même que les
deux parties se sont engagées à renforcer leur collaboration dans le cadre de
la lutte contre le transport illégal des produits forestiers et fauniques illégaux.
Pour rappel, dans le cadre de sa politique de proximité avec les riverains du
rail, Camrail alloue annuellement une enveloppe de 400 millions de francs Cfa
pour financer les activités de désherbage de la voie et de surveillance de la voie
confiées aux riverains du rail, ainsi que des projets de développement local
(forages, dons de matériels didactiques et médicaux, etc.)
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
5 743 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler