close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Charades 2016

IntégréTéléchargement
Charades 2016
1.
Mon premier ne se modifie pas, qu'il soit seul ou en groupe.
Mon deuxième est un fromage français à croûte fleurie.
Mon troisième permet l'envol s'il fait la paire.
Mon quatrième est suivi de sa dame.
Mon tout est une célèbre écrivaine d'origine franco-manitobaine.
2.
Mon premier est de sang royal en France, et à déguster, au Québec, s'il est d'or.
Mon deuxième marque la condition ou l'hypothèse.
Mon troisième est un prénom féminin d'origine hébraïque.
Mon tout est un État américain où vivent de nombreuses familles d'origine francophone.
3.
Mon premier, maternel, se décline désormais en toutes sortes de variétés.
Mon deuxième est un verbe conjugué associé au textile.
Mon troisième désigne la position dans une échelle de valeur.
Mon quatrième indique ce que quelqu'un peut légitimement réclamer.
Mon cinquième est ce qu'il vaut mieux chasser de sa tête.
Mon sixième est un mensuel culturel montréalais.
Mon tout est un roman québécois porté à l'écran ayant pour trame la survivance française en
Amérique.
4.
Mon premier fait preuve de couardise.
Mon deuxième manifeste le progrès.
Mon troisième manque d'énergie.
Mon quatrième est tantôt douce, tantôt désobligeante.
Mon tout est une expression louisianaise qui fit le tour de la francophonie des Amériques dans
les années 1970 et dont le sens est : Ne perds pas courage, tiens le coup.
5.
Mon premier est une plante à fleurs jaunes, très odorante, autrefois utilisée en médecine.
Mon deuxième réchauffe et tient éveillé.
Mon troisième est un lieu de festivités célèbres en Amérique du Sud.
Mon tout est l'auteur du premier roman se déroulant dans le Grand-Nord du Québec.
6.
Mon premier s'enfile, qu'il soit de laine ou de soie.
Mon deuxième nage ou vole, selon sa graphie.
Mon troisième tourne toujours.
Mon quatrième ne parle que de moi, à moins d'être un autre, comme l'a dit Rimbaud.
Mon tout est la capitale d'un État dévasté par l'ouragan Katrina, en 2005.
7.
Mon premier est prisé du joueur et de la couturière.
Mon deuxième est recherché et très apprécié quand on en dispose.
Mon troisième est tantôt noir, tantôt blanc, à moins, bien sûr, d'être rouge ou vert.
Mon tout est un acadianisme signifiant se décourager.
8.
Mon premier est une étendue d'eau peu profonde.
Mon deuxième est un diminutif qu'on associe à un prénom et à une boisson antillaise.
Mon troisième est un geste de dédain, de dérision, ou encore, quand on l'associe au mot feu,
dans la langue familière québécoise, un amas de choses inflammables.
Mon quatrième marque la satisfaction, le contentement.
Mon tout est une insulaire.
9.
Mon premier est réputé goinfre et malpropre.
Mon deuxième est une richesse en péril, désignée comme l'or bleu des temps actuels.
Mon troisième est encore petit et mondialement connu, depuis 70 ans!
Mon tout est la capitale d'une des Antilles.
10.
Mon premier est fatigué.
Mon deuxième est un petit défaut.
Mon troisième est le verbe du titre d'une chanson de Francis Lai, interprétée par Jean Gabin.
Mon quatrième est une somme non payée mais comptée.
Mon cinquième est récitée par les enfants ou pour eux.
Mon sixième mesure l'âge.
Mon tout est le titre du premier tome d'une diaspora, préquel ou antépisode des romans
d'inspiration autobiographique de Michel Tremblay.
11.
Mon premier est un préfixe très à la mode pour désigner ce qu'on juge gros ou grand.
Mon deuxième n'est pas aujourd'hui.
Mon tout est le mot qui, aux Iles-de-la-Madeleine et en Acadie, désigne la fente arrière,
l'ouverture d'une jupe devant faciliter la démarche.
12.
Mon premier affirme que tel est celui qui croyait prendre.
Mon deuxième est un personnage éponyme d'un manga de Masashi Tanaka.
Mon troisième détermine une chasse sans armes à feu.
Mon tout a couronné Pélagie-la-charrette d'Antonine Maillet en 1979.
13.
Mon premier est le mot complétant le verbe se cailler pour dire qu'on gèle.
Mon deuxième s'apprête bien, qu'il s'agisse de poisson ou de volaille.
Mon troisième s'agite sans contrôle.
Mon quatrième a toujours son accent en français.
Mon tout a raconté la dispersion de sa famille de la Saskatchewan au Québec.
14.
Mon premier est le personnage le plus célèbre du Carnaval de Binche.
Mon deuxième est le refuge du nouveau-né.
Mon troisième peut être synonyme de ivre.
Mon quatrième permet au Père Noël de faire des heureux.
Mon tout est l'auteur du premier roman acadien, paru en feuilleton en 1904.
15.
Mon premier précède les gestes.
Mon deuxième double la note de départ.
Mon tout est l'appellation de soirées dansantes en Louisiane.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
27
Taille du fichier
89 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler